dentarena. Information àl intention des jeunes médecins-dentistes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "dentarena. Information àl intention des jeunes médecins-dentistes"

Transcription

1 N o 2, juin 2009 dentarena. Information àl intention des jeunes médecins-dentistes EDITORIAL La SSO: un réseau de 3500 ambassadeurs! Dans cenuméro NOUVELLES DES FACULTES «Jesuis heureux chaque fois que je suis parvenu àsauver une dent.» 2 Le professeur Anton Sculean quia succédé au professeur NiklausLang àla tête de la Clinique de parodontologie de l Université de Berne le 1 er décembre 2008 adéjà derrière lui une carrière dont il peut être fier. OBJECTIF CABINET Le médecin-dentiste est aussi un entrepreneur (partie 1) 3 Il est révolu le temps où il suffisait d avoir sondiplômeenpocheetd accrocher uneplaque àl entrée du cabinet pourréussir. RUBRIQUE INTERNATIONALE IDS 2009 àcologne 7 Confirmantlatendance observée ces dernières années,le33 e Salondentaire international de Cologne il s est lui aussi inscrit dans la croissance: 1820 exposants ont accueilli plus de visiteurs. Colophon 6 Les professionnels du marketing nepeuvent que rêver d un réseau tel que celui de la SSO:avec 3500 cabinets,lasso dispose d autant d ambassadeurs potentiels qui peuvent contribuer àrenforcer son image de marque.cepoint est très important,car les dentistes en provenance des pays membres de l UE continuent d affluer etles centres de soins dentaires etcliniques dentaires autoproclamées font du racolage àtour de bras.lasso doit affronter cette concurrence avec détermination, notamment grâce àlapromotion d une image demarque et d une identité professionnelle dynamique qui mettent en lumière les avantages dont le patient profite lorsqu il se fait soigner par unmédecin-dentiste membre delasso.ces activités de promotion permettent enoutre àlasso de communiquer un message supplémentaire: élément fédérateur,elle défend les intérêts professionnels de ses membres. Le public doit en être convaincu etcette volonté doit se dégager du cabinet dentaire. C est pour cette raison que la campagne 2009 de promotion dulabel SSO concentre ses efforts sur lecabinet dentaire. Le coffret d hygiène de la SSO nouvellement créé est le principal article promotionnel de ce volet de la campagne.ilcontient une brosse àdents et un tube de dentifrice Elmex, un gel fluoré, de la soie dentaire,des cure-dents médicaux ainsi qu un manuel d hygiène bucco-dentaire qui explique l usage deces produits de prophylaxie.iln aura jamais été aussi facile detransmettre à ses patients un message de prévention aussi complet,crédible et convaincant, frappé du logo de la SSO qui plus est. Ce coffret et tous les autres supports de la campagne peuvent être commandés auprès du SSO-Shop au moyen delacarte de commande jointe àl édition dumois de juin d INTERNUM, le périodique destiné aux membres de la SSO.Une version au format PDF de cette carte de commande peut également être téléchargée àpartir du site Web delasso (http://www.sso.ch >Portrait de la SSO >Campagne SSO 2009). Les commandes seront livrées vers fin juillet/début août. Marco Tackenberg Service de presse et d information delasso

2 NOUVELLES DES FACULTES «Je suis heureux chaque fois que je suis parvenu à sauver une dent» Le professeur Anton Sculean qui asuccédé auprofesseur Niklaus Lang àlatête de la Clinique deparodontologie del Université de Berne adéjà derrière lui une carrière dont il peut être fier. Cejeune spécialiste en parodontologie est multilingue etdispose d une vaste expérience acquise dans de nombreux pays européens. Ilest entré en fonction le 1 er décembre Jusqu ici, lacarrière duprofesseur Sculean était avant tout européenne. Aujourd hui cependant, il vit ettravaille dans un Etat qui n est pas membre del UE. Iltrouve que la Suisse est comparable àsatransylvanie natale.les parallèles avec notrepays sont en effet nombreux, que ce soitleplurilinguisme(en Transylvanie, on parle roumain, hongrois et allemand), la nature avec ses forêts, ses lacs et ses montagnes, le degré d organisation des collectivités publiques et de leurs autorités oulaforme de culture communicationnelle. Collaboration, union et renom Les raisons qui ont poussé leprofesseur Sculean às intéresser au poste de directeur delaclinique de parodontologie de l Université deberne sont nombreuses. Pour lui, les plus importantes sont la philosophie delaclinique en matière decollaboration, la volonté d unir les forces etlerenom. Les cliniques de médecine dentaire delafaculté demédecine del Université de Berne jouissent d une très grande réputation internationale dansledomaine de la recherche en parodontologie et en implantologie et les possibilités en la matière sont très attrayantes. Lelaboratoire de recherche interdisciplinaire facilite la collaboration. Une équipe bien rodée couvre les divers domaines avec beaucoup de compétence, ce qui permet detravailler àuntrès haut niveau et contribue àmaintenir le degré de notoriété des cliniques. A Berne, le professeur Sculean va concentrer ses efforts sur son domaine de spécialisation: laparodontologie régénératrice, soit l utilisation de matériaux biologiquement actifs etlarégénération tissulaire guidée, autrement dit le recours àdes techniques spécifiques qui permettent une reconstitution des tissus de soutien de la dent. Il désire également développer la chirurgie parodontale plastique esthétique étant donné que les cliniques bernoises n ont pas encore beaucoup exploré ce domaine. La parodontologie: une passion Le professeur Anton Sculean: visionnaire, compétent etnouveau directeur delaclinique de parodontologie del Université de Berne. Photo: Peter Wegmüller. Cela fait unanmaintenant que les cliniques bernoises de parodontologie et de prothèse dentaire conjointe ont été scindées. De l avis duprofesseur Sculean, cette scission est judicieuse: «Je ne suis pas un spécialiste de la prothèse et je n ai pas de compétence dans cedomaine qui est sivaste. Si ces deux cliniques avaient été maintenues sous une seule et même direction, je n aurais probablement pas postulé pour cettechaire.» Il n en demeure toutefois pas moins que ces deux domaines sont étroitement liés sur le plan del enseignement «puisque le principe en vertu duquel il faut d abord assainir le parodonte avant de procéder àune reconstruction prothétique garde toute savalidité.» La parodontologie est un domaine qui atoujours passionné le professeur Sculean dans la mesure oùilnes agit pas d une discipline purement mécanique, mais d un domaine dans lequel il yainteraction de la biologie avec l état de santé général du patient. «De plus,j aime pouvoirmettre en œuvrecliniquement les résultats des mes recherches et je suis heureux chaque fois que je suis parvenu àsauver une dent.» Source: Interview de Vanda Kummer avec le professeur Anton Sculean, RMSO n o 3/ SSO dentarena n o 2/2009

3 OBJECTIF CABINET Le médecin-dentiste est aussi un entrepreneur Partie 1:Fonder une entreprise Quel médecin-dentiste nesouhaiterait pas être propriétaire d un cabinet jouissant d une bonne réputation, soigner des patients satisfaits et diriger une équipe de collaborateurs motivés travaillant dans un environnement agréable? Ilyaquelques années encore, ilsuffisait d étudier la médecine dentaire, de passer son doctorat et, après une période d assistanat de quelques années, d ouvrir son propre cabinet. Lesuccès économique était alors pour ainsi dire toujours aurendez-vous. Christa Maurer Depuis lors, les temps ont bien changé. La fondation d un cabinet elle-même recèle déjà bon nombre d écueils àéviter. Lepremier pas consiste àchoisir la forme du cabinet: cabinet individuel, cabinet de groupe ou cabinet collectif? Laforme juridique ason importance. Ilfaut ensuite décider du lieu d implantation, choisir son équipement et trouver le bon personnel. Il faut également consacrerdutempsaumarketing,àlagestionducabinet et àlaconduite du personnel, autres points clés de la réussite. dans l âme et disposé àprendre certains risques. Le médecindentiste indépendant assume de grandes responsabilités propres, répond également de ses employés, et doit investir des sommes importantes, ce qui l oblige àsupporter un risque d entreprise loin d être négligeable. En retour, ilest son propre patron et peut diriger son cabinet conformément àses principes. 1. Réflexions àconduire pour réussir la fondation d un cabinet La première question que le médecin-dentiste doit se poser une fois qu il ason diplôme en poche est desavoir s il préfère travaillerentant quesalarié ou s il veut êtrepropriétaire de son propre cabinet et travailler en tant qu indépendant. Le médecin-dentiste salarié n assume pas le risque d entreprise, n a pas àprendre dedécisions ayant trait àlagestion d entreprise, n a pas d investissements àfaire, et le paiement de son salaire est assuré encas de maladie ou d accident. En contrepartie, le salarié ne peut guère influer sur le développement du cabinet, il exécute le travail qui lui est ordonné et sa rémunération peut êtreinférieureàcelle qu il pourrait réaliser avec un cabinet qui marche bien. Pour être propriétaire de cabinet, il faut être entrepreneur Jusqu à quel point suis-je disposé àassumer des risques? 2. Reprise d un cabinet ou ouverture d un nouveau cabinet? Lorsqu il adécidé d être propriétaire de son propre cabinet, le médecin-dentiste doit prendre la prochaine décision importante: va-t-il reprendre uncabinet existant oufonder un nouveau cabinet? Quel que soit son choix, le médecin-dentiste doit d abord sepencher sur la question dulieu d implantation: en ville ou à la campagne? Les investissements, mais aussi les frais d exploitation sont enrègle générale moins élevés pour un cabinet àlacampagne. En revanche, le chiffred affairesréalisable est fréquemment inférieur àcelui que l on peut réaliser enville. Si la concurrence est moins forte qu en ville, le cabinet àla campagne peut en revanche se révéler moins propice à l exercice de certaines spécialités. En ville, la concurrenceest plus forte, le cercle des patients potentiels est plus grand; l offre decertaines spécialités est in- Installer son cabinet dans un environnement urbain ou bucolique? Une question qui demande une réflexion approfondie. SSO dentarena n o 2/2009 3

4 MARTIN ENGINEERING SA / MARTISOFT SA LOGICIEL STANDARD AVEC BEAUCOUP D'INDIVIDUALITÉ Les professionnels confrontés àlaproblématique de l ouvertureoulareprised un cabinet sont concernés par cette note sur l offre des produits demartin Engineering SA / MARTISOFT SA. Assistance etservice Un logiciel ne signifie pas automatiquement un cabinet complètement digitalisé. Les technologies sont toujours plus complexes. Le conseil est donc primordial.martin /MARTISOFT est àvotre service, depuis l étape initiale delaplanification jusqu à la livraison etl installation, évitant ainsi d inutiles et coûteuses erreurs de parcours. Nos spécialistes et techniciens restent ensuite àdisposition et interviennent rapidement encas de besoin. L assistance n est pas qu une belle promesse, c est la condition principale pour un programme efficient et des clients satisfaits. ZaWin32,leLeader Depuis ses débuts il yaplus de 27 ans, MARTIN Engineering SA /MARTISOFT SA est devenu le leader incontesté sur le marché des logiciels dentaires en Suisse. Plus de 1000 professionnels font confiance àses produits. Eneffet, le logiciel Za- Win32 offre toutes les options utiles àunpetit cabinet comme à de grandes cliniques dentaires; chaque utilisateur trouvera une solution adéquate pour ses besoins enutilisant les différents modules du logiciel ZaWin32,soit de manière conventionnelle et analogique, soit numérique. Le programme est ainsi adaptable àchaque situation, chaque type d installation. Par ailleurs des modules additionnels particuliers sont àdisposition. Une politique souple d obtention des licences permet une adaptation optimale aux budgets àdisposition. Innovants et d usage confortable, les produits MARTIN /MARTISOFT sont promis àdes développements ultérieurs. Ainsi par exemple les systèmes de radiographie utilisés en Suisse sont tous intégrés et disposent d interfaces adaptées. ZaWin32 SWISS MADE ZaWin32 est développé chez nous, par nos programmeurs, constamment adapté aux développements, exigences et besoins dusecteur. MAR- TIN /MARTISOFT est présent et actif dans tout le pays, les services proposés dans les trois langues nationales. Lesiège principal de l entreprise est à Nänikon, une succursale est installée àlocarno et dessert lasuisse Romande. Untotal de 29 collaborateurs se réjouissent de faire votre connaissance Informations: MARTISOFT SA Systèmes informatiques avec du mordant pour l avenir MARTISOFT SA, Piazza Stazione 6,6602 Muralto Tél Fax MARTIN ENGINEERING SA, Gewerbestr. 1,8606 Nänikon Tél Fax

5 dispensable pour se démarquer des nombreux autres cabinets de l agglomération. Alacampagne comme en milieu urbain, le principal avantage d unereprise de cabinet résidebien évidemmentdans le fait que le médecin-dentiste reprend une patientèle établie. Il profite également d une structure enplace qui, avec un peu de chance, répond enbonne partie àses propres attentes. La création d un nouveau cabinet exige des décisions plus lourdes de conséquences. Le volume des investissements est considérable. En Allemagne, les investissements liés à l ouverture d un nouveau cabinet semontent en moyenne à euros*. Ce montant n est dépassé par aucune autre spécialité médicale. Le risque d insolvabilitéest donc accru pour les médecinsdentistes. La phase de démarrage d un nouveau cabinet est également plus complexe que cequi est lecas de la reprise d un cabinetexistantetlemédecin-dentiste doit se constituer sa patientèle lui-même:il doit se faireunnom et se forger une réputation. Durant tout ce temps, les chiffres d affaires qu il réalise sont généralement bas. 4. Taille du cabinet Il s agit de réfléchir aux paramètres physiques tels que lataille des locauxnécessaires pour abriter l équipementprévu, au nombre defauteuils de soins, au nombre de collaborateurs, àlaprésence ou non d un laboratoire de technique dentaire oud une salle deradiologie séparée. Le médecin-dentiste qui fonde un nouveau cabinet dispose en la matière d une plus grande marge de manœuvre que celui qui reprend un cabinet existant. Par contre, il ne dispose pas des indications chiffrées sur des années antérieuresque le prédécesseur peut lui fournir en casdereprise d un cabinet. 3. Forme de l exploitation Là également, ilfaut choisir entre plusieurs possibilités: cabinet individuel, cabinet collectif ou cabinet de groupe. Dans le cabinet individuel, le propriétaireducabinet assumeseul tous les risques (résultat du compte depertes et profits). En contrepartie, il dispose de tout pouvoir de décision etorganise son cabinet comme il l entend. Dans un cabinetcollectif, le résultatest répartiàpartségales entre tous les médecins-dentistes du collectif. Dans un cabinet de groupe, la collaboration des médecins-dentistes du groupe se limite àl utilisation en commun des moyens matériels et des ressources de personnel. Chaque médecin-dentiste travaille pour son propre compte. Avant d ouvrir un cabinet, le médecin-dentiste doit avoir les idées claires quant aux locaux, au nombre de collaborateurs etaux équipements dont il aura besoin. 5. Choix del orientation du cabinet /stratégie Les connaissances médico-dentaires sont déterminantes àcet égard. Mais pas seulement: ilfaut également déterminer leur mise en œuvre concrète, la mise enplace de l environnement technique et le recrutement de collaborateurs disposant de la formation adéquate. Bien évidemment, il faut aussi connaître la structure tarifaire et penser aux éventuelles coopérations souhaitables, par exemple avec des orthodontistes ou des spécialistes en chirurgie maxillo-faciale. Les orientations principales du cabinet dentaire peuvent être la prophylaxie l implantologie la parodontologie l endodontologie la médecine dentaire esthétique. Aquoi mon futur cabinet devra-t-il ressembler? Plusieurs formes peuvent entrer en ligne de compte. Cequi importe leplus, c'est debien définir ses souhaits et objectifs. Grâce au service en roulement des médecins-dentistes concernés, l un des avantages de ces deux dernières formes de cabinet réside dans la possibilité de proposer des heures d ouverture intéressantes pour les patients. Qui choisit de travailler dans uncabinet collectif ou dans uncabinet de groupe doit établir un contrat de société afin de régler des points importants telsque répartition du capital, partage des frais et des revenus oulaquestion du départ éventuel del un des partenaires. Le choix de l orientation principale du cabinet est étroitementlié àladétermination dulieu d implantation étant donné que cette dernière doit êtreenadéquation avec lesbesoinsdelapatientèle souhaitée. Cela étant, des enquêtes ont montré que les patients des cabinets spécialisés en implantologie et en médecine dentaire esthétique appartiennent aux couches aisées de la population. Les patients des cabinets qui sesont spécialisés dans les domaines des prothèses, del implantologie et/ou de la médecine dentaire esthétique disposent enmoyenne d un degré d instruction plus élevé que ceux des autres cabinets dentaires. Les cabinets qui travaillent essentiellement dans les domaines de la prophylaxieetdel implantologie ont avant tout des patients qui se soucient plus particulièrement de leur santé. *EnSuisse,lamoyenne estde francs (base du calcul:location d un trois-pièces, dont deux équipées pour les soins, informatique et autres facilités administratives comprises). Source: B+A Treuhand AG, Cham SSO dentarena n o 2/2009 5

6 La stratégie définit les structures àmettre en place pour pouvoir fournir les prestations faisant partie de l éventail de l offre du cabinet. Le futur médecin-dentiste indépendant doit donc régler les questions ayant trait auchoix du lieu d implantation (ville, agglomération, campagne,centre bancaire,centre industriel, nouvelles zones d aménagement comptant de nombreusesfamilles, centre commercial ou centre de services), au type de bâtiment abritant le cabinet (ancienne construction, construction moderne, construction adaptée aux besoins des patients àmobilité réduite), àl infrastructure(placesdestationnement, accèspar la route, accès par les transports publics), àlaconcurrence (nombre decabinets exploités sur place et àproximité, orientation et genre depatients de ces cabinets), àlaforme d exploitation, à la taille, àl équipement (en fonction de la patientèle visée), au personnel àengager et, il ne faut pas l oublier, àlaplanification des procédures de travail. Les principaux points àprendre encompte àcet égard sont le temps d attente du patient la gestion des rendez-vous les horaires delapermanence téléphonique les horaires des consultations /heures d ouvertureducabinet la réception l assistance la prophylaxie les menus travaux de technique dentaire pour les cabinets de groupe ou collectifs: leservice de roulement qui permet une utilisation optimale des salles de soins et des équipements et la mise enplace d heures d ouverture du cabinet particulièrement intéressantes pour les patients. 6. Planification des besoins en personnel Lorsque le médecin-dentiste planifie ses besoins en personnel, il doit veiller àchoisir ses futurs collaborateurs (tels qu assistantes dentaires,hygiénistes dentaires, apprenties, technicien-dentiste) en fonction de l orientation de son futur cabinet. Leurs qualifications ne sont pas sans incidence sur les salaires. Il ne faut pas oublier le personnel de nettoyage ni de se pencher àtemps sur la question deladélégation àdes tiers decertains travaux administratifs tels que lafacturation ou la comptabilité. Le médecin-dentiste qui adécidé de fonder un nouveau cabinet doit veiller ànepas engager trop de personnel au démarrage. Il est toujours plus facile d étoffer l effectif que deleréduire. Il est important que les procédures detraitement soient bien établies et que le taux d occupation des fauteuils desoins soit leplus élevé possible. Ainsi, pendant que le médecin-dentiste soigne un patient dans la première salle, une hygiéniste dentaire peut s occuper d un autre dans la seconde. 7. Planification des procédures de travail Pour ce qui est des procédures de travail, il est conseillé de rédiger un manuel d organisation qui détermine et décrit les procédures detravail. Un tel manuel permet de définir la structure du cabinet et de faciliter la mise au courant etl adaptation des nouveaux collaborateurs. Il permet également de mettre des structures en place pour faciliter la réalisation des objectifs du cabinet. Que le médecin-dentiste ouvre unnouveau cabinet ou qu il reprenne uncabinet existant importe peu: une stratégie de financement mûrement réfléchie est indispensable. 8. Planification financière Que le médecin-dentiste qui s installe àson compte ait opté pour une reprise decabinet ou pour l ouverture d un nouveau cabinet, il doit planifier le financement de son entreprise dans le cadre d un plan d exploitation fréquemment appelé business plan. C est une condition sine qua non pour pouvoir obtenir les capitaux nécessaires au démarrage. Aucune banque n accepte de prêter les fonds nécessaires sans business plan convaincant. De plus, en établissant un tel plan le médecin-dentiste peut réexaminer et vérifier sa stratégie. Un business plan pertinent comporte les éléments suivants: objectifs etstratégie du cabinet, lieu d implantation philosophie analyse de marché, structure delapatientèle, analyse de la concurrence organisation et planification du personnel prévisions relatives au chiffre d affaires etaurésultat et planification financière scénario le plus favorable /leplus défavorable chances et risques présentation des étapes menant àlaréalisation des objectifs. COLOPHON Editeur Société Suisse d Odonto-stomatologie SSO Rédaction Felix Adank, Frauke Berres, Philipp Häring, Klaus Neuhaus, Urs Laederach Adresse de rédaction Service de presse et d Information de la SSO, case postale, 3000 Berne 8, Conception atelierrichner.ch Layout Marianne Kocher Impression Stämpfli AG, Berne Tirage 1200 ex. allemand, 300 ex. français Parution Paraît 4 x par an. Sans sponsors, pas de «dentarena»! Nous remercions Martin Engineering, Nänikon qui a bien voulu contribuer à la publication du présent numéro. Le médecin-dentiste qui se met àson compte doit prendre de très nombreuses décisions. Plus ces décisions ont été mûrement réfléchies, plus les chances de succès sont bonnes. Christa Maurer est diplômée en gestion d entreprise, professeur libre àlahauteécole duale de Ravensburg,auteur de livres et d articles spécialisés ainsi que formatrice et consultante indépendante spécialisée dans la communication et le marketing (www.christamaurer.de). 6 SSO dentarena n o 2/2009

7 RUBRIQUE INTERNATIONALE IDS 2009 à Cologne Le 33 e Salon dentaire international de Cologne (IDS) aouvert ses portes du 24 au 28 mars Confirmant lacroissance observée ces dernières années, lafréquentation de ce salon aencore augmenté. Ainsi, 1820 exposants ont accueilli plus de visiteurs àcologne. Klaus Neuhaus La 33 e édition de l IDS est synonyme de croissance dans tous les domaines: nombre devisiteurs (+6,9%), nombre d exposants (+4,2%) et surface d exposition (+6,2%). Elle est également devenue encore plus internationale (65% des exposants n étaient pas allemands, cequi correspond àune augmentation de 10% de la part des exposants non indigènes). La Suisse était représentée par 64 exposants (à titre de comparaison, il yavait notamment614 stands allemands,48stands britanniques, 59stands français et76stands coréens). Si l on mesure les tendances à l aune de l IDS, force est de constater que la branche dentaire est encore globalement stable,ceque lesquelque 1100 nouveautés qui yont été présentées ont également confirmé. Quant aux visiteurs,ils ontété 74%àavoir été satisfaits, voire très satisfaits de leur visite. Cet écho positif est notamment dû àlapalette très complète des biens et services exposés que 80% d entre eux ont jugé bonne ou très bonne. Par ailleurs, 80% des visiteurs interrogés ont indiqué qu ilsserendront très probablement, voire certainement au prochain salon en 2011 et 95% d entre eux ont même précisé qu ils allaient recommander la visite de la prochaine édition de l IDS. Cetteannée,trois tendances majeuresont pu être observées. Lapremière tendance est à la conservation le plus longtemps possible des dents naturelles grâce àun diagnostic précoce et complet et à des soins minimalement invasifs. La deuxième tendance est, le cas échéant, au recours à des prothèses les plus esthétiques et fonctionnelles possibles. La troisièmetendance est àlaliaison du cabinet et du laboratoire dentaires par réseau informatique pour une production de prothèses la plus économique possible. Pas deproblème pour ouvrir labouche lorsqu on adebelles dents Al IDS, on peut toucher et essayer Le salon de Cologne permet en même temps de s informer sur des produitsgrâce aux présentations des exposants, de s entretenir avec des collègues, detoucher les produits etappareils, etdeles essayer soimême. C est là l une des caractéristiques de l IDS qu il faut estimer àsajuste valeur tant il est vrai que, au-delà d un financement supportable, chaque investissement doit pouvoir être amorti le plus rapidement possible. De nombreux exposants Les curieux ont pu se rendre compte des avantages de nouvelles technologies en grandeur nature. Salon dentaire international 2009 de Cologne: les plus jeunes n ont pas été oubliés. permettent aux visiteurs d essayer les produits sur leur stand. Le prochain salon dont ce sera la 34 e édition aura lieu du 22 au 26 mars 2011 (mardi à samedi). Le programme technique accompagnantlesalon sera de nouveau assuré conjointement par l association allemande des techniciens-dentistes (Verband Deutscher Zahntechniker-Innungen e.v., VDZI) et la chambre allemande des médecins-dentistes (Bundeszahnärztekammer BZÄK). SSO dentarena n o 2/2009 7

8 Le bon instrument au bon moment. Pour le travail administratif aussi. Plus de mordant dans votre administration plus de liberté pour vous. MARTIN Engineering SA propose des produits et services innovants afin que vous puissiez rapidement saisir vos prestations, en faire le décompte ou en obtenir une vue d ensemble. Analogique ou numérique, petit cabinet ou grosse clinique, notre logiciel simple et efficace représente à coup sûr un bon investissement pour vous. Grâce à nos solutions standardisées d une individualité maximale, vous bénéficiez d une vaste palette de modules, disponibles dès que vous en avez besoin. Nous vous montrerons volontiers tout ce que la famille ZaWin32 peut vous apporter. Et tout ce que vous pouvez attendre du leader suisse dans le secteur de l informatique pour cabinets dentaires. Prenez rendez-vous avec l un de nos spécialistes, qui se fera un plaisir de vous conseiller et de vous faire découvrir nos offres très attrayantes. MARTISOFT SA SYSTÈMES INFORMATIQUES AVEC DU MORDANT POUR L AVENIR MARTISOFT SA, Piazza Stazione 6, 6602 Muralto Tél Fax MARTIN Engineering SA, Gewerbestrasse 1, 8606 Nänikon Tél Fax

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Communiqué de presse Les logiciels: la branche «galopante» en Suisse - Swiss Software Industry Index (SSII)

Communiqué de presse Les logiciels: la branche «galopante» en Suisse - Swiss Software Industry Index (SSII) Communiqué de presse Les logiciels: la branche «galopante» en Suisse - Swiss Software Industry Index (SSII) Swiss Software Industry Index (SSII) Mardi 7 septembre 2010, sieber&partners et inside-it.ch

Plus en détail

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

A B A C U S R E S E A R C H A G Ecknauer+Schoch ASW

A B A C U S R E S E A R C H A G Ecknauer+Schoch ASW ABACUS RESEARCH AG Continuité ABACUS l entreprise Compétence ABACUS l équipe Professionnalisme ABACUS l infrastructure Engagement ABACUS l aide à l utilisateur Partenariat ABACUS les revendeurs Intégration

Plus en détail

dentarena. Cherche médecins-dentistes désespérément Information à l intention des jeunes médecins-dentistes

dentarena. Cherche médecins-dentistes désespérément Information à l intention des jeunes médecins-dentistes N 3, septembre 2011 dentarena. Information à l intention des jeunes médecins-dentistes ÉDITORIAL Cherche médecins-dentistes désespérément Lors de son congrès annuel 2011, la Société suisse des médecins-dentistes

Plus en détail

dentarena. Développer sa patientèle Information à l intention des jeunes médecins-dentistes

dentarena. Développer sa patientèle Information à l intention des jeunes médecins-dentistes N o 4, décembre 2008 dentarena. Information à l intention des jeunes médecins-dentistes E D I T O R I A L Développer sa patientèle Dans ce numéro N O U V E L L E S D E S FA C U LT É S La Division de prothèse

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

dentarena. Bien plus qu un médecin-dentiste: un partenaire! Information à l intention des jeunes médecins-dentistes

dentarena. Bien plus qu un médecin-dentiste: un partenaire! Information à l intention des jeunes médecins-dentistes N o 3, septembre 2009 dentarena. Information à l intention des jeunes médecins-dentistes EDITORIAL Bien plus qu un médecin-dentiste: un partenaire! Dans ce numéro OBJECTIF CABINET Le médecin-dentiste est

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE. Session 2013-2016. Une formation novatrice et. articulée autour d une base

NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE. Session 2013-2016. Une formation novatrice et. articulée autour d une base WWW.IREF.CH INFO@IREF.CH FAX 021/671 30 26 TEL 021/671 30 25 1020 RENENS AV. DES BAUMETTES 11 NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE Une formation novatrice et Session 2013-2016

Plus en détail

RÉUSSIR VOTRE SALON. 2012 Encourage inc.

RÉUSSIR VOTRE SALON. 2012 Encourage inc. RÉUSSIR VOTRE SALON 2012 Encourage inc. OPTIMISEZ VOTRE PARTICIPATION À UN SALON Réussir votre salon, c est non seulement réserver un emplacement et monter un kiosque mais c est aussi, et surtout, bien

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Apprentissage de commerce. Pour bien démarrer dans la vie professionnelle. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos

Plus en détail

Formation de professionnels de la vente chez Würth AG

Formation de professionnels de la vente chez Würth AG Formation de professionnels de la vente chez Würth AG Formation de professionnels de la vente 1 Le monde Würth est grand. Permettez-nous de nous présenter. Würth AG est une entreprise commerciale du secteur

Plus en détail

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES Finance Comptabilité Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES LE MOT DU CENTRE PATRONAL Donnez un coup d accélérateur à votre carrière! A u service des entreprises

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises Sage CRM Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises La clé de votre succès. Sage CRM, en tant que solution CRM primée, livre aux petites et moyennes entreprises dans le

Plus en détail

Ficoba. Le Parc des Expositions du Gipuzkoa

Ficoba. Le Parc des Expositions du Gipuzkoa Le Parc des Expositions du Gipuzkoa «Pour bien préparer un Salon» Justification des Salons - Le SALON est l outil de marketing le plus utilisé après la propre force de vente. - Contacter un visiteur à

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant.

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Communiqué de presse 9 octobre 2012 bsw leading swiss agencies Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Les agences

Plus en détail

Introduction 1. 2013 Pearson France L'affiliation Thibault Vincent

Introduction 1. 2013 Pearson France L'affiliation Thibault Vincent Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Quand on réfléchit à la manière d amener de nouveaux clients potentiels sur son site internet, les premières options qui viennent en tête sont souvent le référencement

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT SERVICES FINANCIERS SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT DIDIER BERT COLLABORATION SPÉCIALE Tarik Haned est planificateur financier à la Caisse Desjardins des Versants du mont Royal, à Outremont. Il répond à nos

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

Votre talent est attendu dès aujourd hui. Le stage allround UBS. Formation bancaire initiale pour porteurs de maturité.

Votre talent est attendu dès aujourd hui. Le stage allround UBS. Formation bancaire initiale pour porteurs de maturité. Votre talent est attendu dès aujourd hui. Le stage allround UBS. Formation bancaire initiale pour porteurs de maturité. Que vous offre UBS? Nous recherchons des personnes comme vous, avides de connaissances

Plus en détail

pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde

pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde RAPPORT DES REPRESENTANTS DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE FRANCO-ALLEMANDE pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde Les représentants des étudiants publient chaque année

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Règlement d application de la Clinique dentaire scolaire

Règlement d application de la Clinique dentaire scolaire Règlement d application de la Clinique dentaire scolaire Edition du 1 er septembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Article 1. Relations avec le Conseil communal...1 Article 2. Dépistage...1 Article 3. Soins préventifs

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Réponse du Conseil d Etat à l'interpellation urgente écrite de Mme Ariane Wisard-Blum : La profession d'hygiéniste dentaire: quel avenir?

Réponse du Conseil d Etat à l'interpellation urgente écrite de Mme Ariane Wisard-Blum : La profession d'hygiéniste dentaire: quel avenir? Secrétariat du Grand Conseil IUE 108-A Date de dépôt: 25 août 2004 Messagerie Réponse du Conseil d Etat à l'interpellation urgente écrite de Mme Ariane Wisard-Blum : La profession d'hygiéniste dentaire:

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

dentarena. Sans SSO, pas d équipe du cabinet Information à l intention des jeunes médecins-dentistes

dentarena. Sans SSO, pas d équipe du cabinet Information à l intention des jeunes médecins-dentistes N o 4, décembre 2010 dentarena. Information à l intention des jeunes médecins-dentistes E D I T O R I A L Sans SSO, pas d équipe du cabinet Dans ce numéro R U B R I Q U E I N T E R N A T I O N A L E L

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Coordonnées de la commission d équivalence de diplômes

Coordonnées de la commission d équivalence de diplômes NB : En vertu des dispositions de l article 8 du décret n 2007-196 du 13 février 2007, la commission procède à une comparaison des connaissances, compétences et aptitudes attestées par votre ou vos titres

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse Notre offre pour les expatriés Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Vous pouvez compter sur notre longue expérience

Plus en détail

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE DAMIEN PÉAN ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES GESTION - COMPTABILITÉ - FINANCE Comprendre les comptes annuels et améliorer la situation financière de l entreprise

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

UBS Cash Management pour les entreprises. Connaître et gérer ses liquidités.

UBS Cash Management pour les entreprises. Connaître et gérer ses liquidités. ab UBS Cash Management pour les entreprises. Connaître et gérer ses liquidités. Sommaire Opérations de paiement et gestion des liquidités sur mesure 3 En Suisse et au-delà des frontières 4 Gestion de trésorerie

Plus en détail

Sommaire. La Hongrie, contexte général... 19. Remerciements...5 Information pratique...7 Synthèse...9

Sommaire. La Hongrie, contexte général... 19. Remerciements...5 Information pratique...7 Synthèse...9 Sommaire Remerciements............................................................................................5 Information pratique...................................................................................7

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Connecte-toi aux nouvelles technologies

Connecte-toi aux nouvelles technologies Connecte-toi aux nouvelles technologies Les métiers des TIC des métiers branchés Bien choisir Toutes les informations utiles. Cette brochure doit t orienter dans tes choix de formation. Choisir n est pas

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Assistant(e) d assurance. Un excellent tremplin pour les titulaires d une maturité. Quels que soient vos projets, nous sommes

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Compte-rendu d expérience

Compte-rendu d expérience Compte-rendu d expérience JURA Elektroapparate AG Simple et rapide La société suisse JURA Elektroapparate AG consolide et budgétise avec un logiciel d IDL Le spécialiste des machines à café, Jura, a connu

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

L EMPLOi. Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage.

L EMPLOi. Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage. PRÊT PRET À A L EMPLOi Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage. Une campagne de l assurance-chômage en collaboration avec la Confédération

Plus en détail

Enthousiasme? «J envisage l avenir avec sérénité.»

Enthousiasme? «J envisage l avenir avec sérénité.» Enthousiasme? «J envisage l avenir avec sérénité.» De bonnes perspectives avec la Prévoyance privée. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre assureur suisse. 1/7 Helvetia PV-Prospectus

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com 1 La 1 ère Edition du Salon du Web et de l Intelligence Economique, c est : Un RDV pour analyser l impact du Web sur l économie

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

French Entrée. J'adore! Marketing Services

French Entrée. J'adore! Marketing Services Votre partenaire privilégié pour la promotion de la France en tant que destination touristique sur le marché britannique et anglophone. FrenchEntrée Services Marketing Votre partenaire privilégié pour

Plus en détail

Ensemble, mieux assurés.

Ensemble, mieux assurés. Ensemble, mieux assurés. Caisse de compensation / Caisse d allocations familiales / Prévoyance professionnelle PROMEA 1 Assurances sociales PROMEA. Afin de pouvoir présenter un centre de compétences dans

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

O S P ORIENTATION VAUD SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE ARTICLE 32 ET VALIDATION DES ACQUIS. Une formation pour les adultes

O S P ORIENTATION VAUD SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE ARTICLE 32 ET VALIDATION DES ACQUIS. Une formation pour les adultes O S P ORIENTATION VAUD SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE C O L L E C T I O N " Q U E S T I O N S " ARTICLE 32 ET VALIDATION DES ACQUIS Une formation pour les adultes ARTICLE 32 INFORMATIONS SUR LES PROCÉDURES

Plus en détail

Modèles de lettres réseau

Modèles de lettres réseau Lettre de demande d entretien suite à une recommandation Mentionnez la personne qui vous recommande J ai travaillé avec votre collègue Cécile Dubois, lorsqu elle était en poste chez Renault. Elle connaît

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

Mode d emploi du site Showbook

Mode d emploi du site Showbook Mode d emploi du site Showbook Showbook.fr Version 0.4.7 Bêta 1 Table des matières Présentation... 4 Inscription sur Showbook... 4 Première utilisation... 5 Statuts des membres... 5 Le menu principal...

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012 Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 MIGRATIONS Garder la maîtrise lors de migrations GARdER la maîtrise LORS de migrations Lors

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISE TALENCE INNOVATION SUD DEVELOPPEMENT Année 2015

DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISE TALENCE INNOVATION SUD DEVELOPPEMENT Année 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISE TALENCE INNOVATION SUD DEVELOPPEMENT Année 2015 DOSSIER N :. Date de réception : NOM Prénom : Projet/Entreprise : (Cadre réservé à Talence

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et édition de fonds photographiques et audiovisuels de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

ESD École supérieure de droguerie Höhere Fachschule für Drogistinnen und Drogisten. Guide d études

ESD École supérieure de droguerie Höhere Fachschule für Drogistinnen und Drogisten. Guide d études ESD École supérieure de droguerie Höhere Fachschule für Drogistinnen und Drogisten Guide d études Avenir et perspectives Notre formation moderne et actuelle vous permet de devenir un cadre supérieur recherché,

Plus en détail

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe L UE pour la croissance et l emploi Marché intérieur et services Michel Barnier Membre de la Commission européenne en charge du marché

Plus en détail

Prévoyance. Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux.

Prévoyance. Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux. Prévoyance Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux. Une fois à la retraite, vous tenez à préserver votre liberté et indépendance. Il importe

Plus en détail

Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants

Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants Février 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S A R T O P, j u i n 2 0 1 3 / p. 1. Annonceur : ADUCTIS. Responsable : Jean DEL GOLETO. Adresse : 1 Parc Burospace - 91571 BIEVRES Cedex. Tél. : 01 69 35 30 00. Fax : 01 69 35 30 01. web : www.aductis.com.

Plus en détail

Le Microcrédit Relance

Le Microcrédit Relance La Ministre Céline Fremault soutient une nouvelle aide pour favoriser la relance des petites entreprises bruxelloises Le Microcrédit Relance Un partenariat CEd Crédal Conférence de presse du 17 décembre

Plus en détail

Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires

Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires D après le Règlement sur les instruments médicaux Direction des produits thérapeutiques Santé Canada Rédigé par

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet

Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

FAQ. Admissions en Bachelor. A la Haute école de gestion Arc. Année académique 2015-2016. Dernière mise à jour : 12.5.15 / GCH

FAQ. Admissions en Bachelor. A la Haute école de gestion Arc. Année académique 2015-2016. Dernière mise à jour : 12.5.15 / GCH FAQ Admissions en Bachelor A la Haute école de gestion Arc Année académique Crédits photographiques : dreamstime.fr 2015-2016 Dernière mise à jour : 12.5.15 / GCH Introduction Cette FAQ est destinée aux

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Security & Automation. Pour des bâtiments sûrs et confortables.

Security & Automation. Pour des bâtiments sûrs et confortables. Security & Automation. Pour des bâtiments sûrs et confortables. Grâce à une solide expérience tirée de différents corps de métier, notre domaine Security & Automation propose des solutions complètes permettant

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant gestionnaire de ressources humaines en PME de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO Vague E 2015-2019

Plus en détail

FORUM ÉTUDIANTS DES MÉTIERS & CARRIÈRES 16 OCTOBRE 2013 CAMPUS DE TROUBIRAN JE PRÉPARE MA RENCONTRE AVEC LES PROFESSIONNELS

FORUM ÉTUDIANTS DES MÉTIERS & CARRIÈRES 16 OCTOBRE 2013 CAMPUS DE TROUBIRAN JE PRÉPARE MA RENCONTRE AVEC LES PROFESSIONNELS FORUM ÉTUDIANTS DES MÉTIERS & CARRIÈRES 16 OCTOBRE 2013 CAMPUS DE TROUBIRAN JE PRÉPARE MA RENCONTRE AVEC LES PROFESSIONNELS SOMMAIRE PROGRAMME GUIDE DE PRÉPARATION AUX RENCONTRES AVEC LES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. concernant

GUIDE PRATIQUE. But. concernant GUIDE PRATIQUE concernant les confirmations des sociétés d audit à l intention de la FINMA,les demandes d autorisation en qualité de banque, négociant en valeurs mobilières, succursale d une banque étrangère

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation Recommandations Thèses relatives à l accréditation Berne, le 17 décembre 2003 Seite 2 Recommandations aux hautes écoles spécialisées suisse 1. Accréditation et processus de Bologne Dans la Déclaration

Plus en détail

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société Association canadienne des courtiers de fonds mutuels Mutual Fund Dealers Association of Canada 121 King Street W., Suite 1600, Toronto (Ontario) M5H 3T9 Tél. : (416) 361-6332 Téléc. : (416) 943-1218 SITE

Plus en détail

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Une carrière à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Explorez toutes les possibilités L ASSURANCE DE DOMMAGES, C EST... Assurance automobile Assurance

Plus en détail

Foire aux questions. assurance colle ctive

Foire aux questions. assurance colle ctive assurance colle ctive Foire aux questions Les réponses aux questions suivantes s adressent aux membres des syndicats qui adhèrent aux assurances collectives de la FNEEQ-CSN. Nous vous invitons à communiquer

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

AGENT COMMERCIAL DE L IMPRIMERIE BREVET FÉDÉRAL

AGENT COMMERCIAL DE L IMPRIMERIE BREVET FÉDÉRAL AGENT COMMERCIAL DE L IMPRIMERIE BREVET FÉDÉRAL Niveaux d exigences / TaxoNomie Objectifs généraux L examen d agent commercial de l imprimerie BF est divisé en cinq objectifs généraux. Les objectifs évaluateurs

Plus en détail

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE Grâce à un plan d urgence, ou plan de continuité, tout le monde saura ce qu il doit faire si jamais il vous arrive malheur. Ce plan indique à votre liquidateur et(ou)

Plus en détail

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1 JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE Jaspersoft et le paysage analytique 1 Ce texte est un résumé du Livre Blanc complet. N hésitez pas à vous inscrire sur Jaspersoft (http://www.jaspersoft.com/fr/analyticslandscape-jaspersoft)

Plus en détail

Le Club de Gestion. Congés payés : mode d emploi. www.club gestion.fr

Le Club de Gestion. Congés payés : mode d emploi. www.club gestion.fr Les salariés ont droit chaque année à des congés payés d une durée maximale de 5 semaines depuis 1982. Les règles de calcul et d indemnisation de ces périodes non travaillées sont régies par le code du

Plus en détail

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence 1 Sommaire Les avantages d une participation WIR Les avantages d une participation WIR page 1 Succès avec WIR page 2 Budget WIR et placement des

Plus en détail