dentarena. Réaménagement des catégories d affiliation Information à l intention des jeunes médecins-dentistes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "dentarena. Réaménagement des catégories d affiliation Information à l intention des jeunes médecins-dentistes"

Transcription

1 N 1, mars 2013 dentarena. Information à l intention des jeunes médecins-dentistes ÉDITORIAL Réaménagement des catégories d affiliation La SSO a modifié les catégories d affiliation pour tenir compte de l évolution qui a marqué l exercice de la profession au cours de ces dernières années et pour associer les futurs et les jeunes médecinsdentistes le plus tôt possible aux destinées de la profession. Dans ce numéro OBJECTIF CABINET «Il faut être un peu kamikaze pour oser ouvrir un cabinet dentaire au centre de Zurich» 2 DENTARENA s est entretenue avec Oliver Isepponi, médecin-dentiste, qui s exprime ici sur le mémoire de master qu il a consacré au calcul de la valeur du cabinet dentaire et sur ses expériences lors de l ouverture de son propre cabinet dentaire. TOURISME DENTAIRE «Le modèle du médecin-dentiste de famille est concurrentiel» 6 Pour dépenser moins, certains patients passent des «vacances dentaires» à l étranger. Dans ce cadre, le praticien ne dispose que de peu de temps pour les soins, ce qui est préjudiciable à leur qualité. Sur le long terme, le patient a tout intérêt à se faire soigner chez le médecin-dentiste de famille. Colophon 5 Désormais, l appartenance à une catégorie est fonction de l activité professionnelle en Suisse et au Liechtenstein. Les médecins-dentistes qui exercent la profession sont tous membres actifs. Les membres actifs A sont les médecins-dentistes qui exercent la profession sous leur propre responsabilité et qui sont en possession d une autorisation cantonale correspondante leur permettant d exercer en libéral ; il s agit en règle générale des propriétaires de cabinet. Les membres actifs B sont les médecins-dentistes qui exercent la profession sous la surveillance et la responsabilité d un tiers habilité à assumer cette dernière ; il s agit en règle générale des médecins-dentistes assistants auparavant affiliés en qualité de «membres juniors». Les membres actifs A paient la cotisation annuelle intégrale actuellement fixée à 1300 francs. Les membres actifs B paient la moitié de la cotisation annuelle (650 francs) et bénéficient d un rabais dégressif supplémentaire durant les cinq premières années à compter de l année au cours de laquelle ils ont obtenu leur diplôme fédéral. À noter que l affectation aux sous-catégories A et B ne dépend expressément pas du statut professionnel (salarié ou indépendant). La nouvelle catégorie des membres juniors a été spécialement créée pour les étudiants en médecine dentaire à partir de la 3e année du cursus de formation qui peuvent ainsi, sur simple inscription, s affilier à l ordre de leur future profession durant leurs études déjà, ce qui leur permet de bénéficier des prestations de la SSO et de nouer des contacts intéressants. Les catégories regroupant les membres libres (les médecins-dentistes qui ont complètement cessé d exercer la profession) et les membres hôtes (personnes qui ne remplissent pas les conditions requises pour être admises en qualité de membre actif) ne sont pas touchées par ce réaménagement. Alexander Weber, D r en droit, secrétaire juridique de la SSO

2 OBJECTIF CABINET «Il faut être un peu kamikaze pour oser ouvrir un cabinet dentaire au centre de Zurich» Oliver Isepponi s est penché de manière approfondie sur la question de l ouverture d un cabinet dentaire. Le mémoire qu il a rédigé dans le cadre du master en médecine dentaire porte sur les méthodes d évaluation de la valeur du cabinet dentaire. DENTARENA s est entretenue avec lui sur les résultats de son travail et sur ses expériences lors de l ouverture de son cabinet. Constanze Müller Je me mets à mon compte par où commencer? On peut commencer par s adresser aux dépôts dentaires. Ils connaissent, parmi leurs clients, ceux qui cherchent un successeur. Ils ont également une bonne vue d ensemble des cabinets. Les sociétés fiduciaires d importance régionale sont également une bonne source d informations. Certaines d entre elles comptent de nombreux cabinets dentaires parmi leurs clients et sont toutes disposées à communiquer les offres de vente de leurs mandants. Il est également possible d obtenir des informations sur les cabinets en vente en contactant le président de la section cantonale de la SSO et lisant les annonces publiées dans la RMSO. Où aller? Ville ou campagne? Montagne ou plaine? Région frontalière ou Suisse profonde? Il faut réfléchir sur le long terme et tenir compte de ses objectifs professionnels et privés. L activité en cabinet rural est plutôt celle d un omnipraticien alors que la ville offre plus facilement des niches aux spécialistes. Il faut être un peu kamikaze pour oser ouvrir un cabinet dentaire au centre de Zurich. En région rurale, la densité de médecins-dentistes est plus faible, ce qui facilite les choses. Petit ou grand cabinet? Petit cabinet avec de bonnes perspectives de croissance ou grand cabinet en collaboration avec d autres praticiens? C est une question d appréciation personnelle. Dans un cabinet individuel, le patron assume seul le poids de la responsabilité. En contrepartie, c est lui qui prend ses propres décisions en toute indépendance, il est véritablement son propre chef. Le cabinet individuel ne va-t-il pas disparaître? Au début de ma carrière professionnelle, les centres dentaires m apparaissaient comme la seule variante ayant un avenir. Aujourd hui, je vois les choses autrement. Le cabinet individuel qui offre des prestations de qualité demeure un bon modèle : les patients apprécient d être toujours soignés par un même praticien. Par ailleurs, il y a toujours une demande pour les prestations de qualité. Comment le marché des cabinets dentaires va-t-il évoluer au cours de ces prochaines années? Pour répondre à cette question, il faut évaluer l offre et la demande. Le départ à la retraite des praticiens de la génération du baby-boom (nés dans les années 50) va augmenter le nombre de cabinets mis en vente au cours de ces dix prochaines années (env. 150 cabinets par an). Étant donné que la demande va simultanément baisser en raison de la féminisation croissante de la profession (plus que les hommes, les femmes travaillent à temps partiel et en tant que salariées), l écart entre l offre et la demande pourrait se creuser. Quelles sont les répercussions de l immigration de médecins-dentistes en provenance de l UE sur le marché des cabinets? L arrivée de praticiens en provenance de l UE fait augmenter la demande de cabinets et compense la baisse d acheteurs indigènes. Cela dit, la libre circulation des personnes a également des répercussions sur la patientèle du cabinet. Un nouveau patient sur trois a un passé migratoire. Ces patients n ont souvent pas été très bien soignés jusque-là et sont demandeurs de soins professionnels. Ils apprécient la qualité, la précision et la durabilité. Quels sont les points importants lors de l évaluation du fichier des patients d un cabinet? L appréciation du fichier des patients devrait se faire sous l angle du nombre de diagnostics annuels (positions 4000 et 4001 du tarif dentaire). Le fichier devrait comporter au moins 800 patients réguliers (diagnostics facturés selon la position 4001). «Il y a toujours une demande pour les prestations de qualité.» Un médecin-dentiste qui arrive à la retraite ne soigne en règle générale pas beaucoup de nouveaux patients. Cela doit changer après le changement de propriétaire. Le but du successeur est de fidéliser de nouveaux patients (augmentation du nombre de diagnostics facturés selon la position 4001). Cette progression doit être surveillée en examinant les statistiques mensuelles. 2 SSO dentarena n 1/2013

3 Oliver Isepponi a achevé ses études de médecin-dentiste en Il travaille dans son propre cabinet depuis Quel est le prix d un cabinet dentaire? Certains vendeurs fixent le prix eux-mêmes. C est certainement le cas de figure le plus délicat, car le prix affiché est alors uniquement fonction de leurs propres critères. La chose se présente mieux lorsque le vendeur a déjà demandé à la SSO de procéder à une évaluation. L acquéreur potentiel doit ensuite présenter une offre. Le prix effectif résultera des négociations effectuées à partir du prix demandé et du prix offert. Quelle est la méthode d estimation de la SSO? Un dépôt dentaire calcule la valeur intrinsèque. Il s agit de la valeur actuelle des immeubles, du mobilier du cabinet, des équipements et des instruments. Le représentant de la SSO, quant à lui, calcule la valeur des éléments incorporels (goodwill) en se fondant sur le chiffre d affaires réalisé au cours des cinq dernières années et en tenant compte de facteurs tels que la qualité du fichier des patients, l accessibilité du cabinet, la densité de l offre en soins dentaires dans la région ou le transfert des rapports de travail. Que pensez-vous de cette méthode? Elle s inscrit essentiellement dans la perspective du vendeur. Le calcul du goodwill tient compte du chiffre d affaires que le prédécesseur a réalisé par le passé avec la configuration de son cabinet. En raison de l introduction de nouvelles offres de soins ou d un changement de la structure du personnel, par exemple, la réorientation du cabinet après sa reprise peut avoir une influence notable non seulement sur le chiffre d affaires, mais également sur le bénéfice. Une nouvelle structure entraîne de nouvelles charges après la reprise (rénovation, nouvelles installations, crédits d exploitation et d investissement), non prises en compte avec cette méthode de calcul. Quelle méthode proposez-vous? Je préfère la méthode basée sur valeur de rendement, dont l usage est très répandu en Allemagne (où elle est connue sous le nom modifizierte Ertragswertmethode), qui permet une évaluation plus fiable du point de vue de l acheteur. Ce calcul est également basé sur la valeur intrinsèque et le goodwill, mais, à la différence de la méthode utilisée par la SSO, évalue ce dernier sur la base d une estimation des bénéfices futurs. Cette méthode tient compte de la nouvelle situation du cabinet après l achat. En fin de compte, c est l excédent de recettes qui permet de vivre de l exploitation d un cabinet. Pour le repreneur du cabinet, il est important qu il réfléchisse à la manière de générer ces profits. Je recommande donc à chaque acheteur d établir un plan d exploitation (business plan). Que faut-il mettre dans ce business plan? Il faut commencer par définir le profil du cabinet : palette des soins offerts, structure du personnel, future patientèle, investis- SSO dentarena n 1/2013 3

4 ZaWin Logiciel standard très flexible Le médecin-dentiste qui envisage d ouvrir ou de reprendre un cabinet dentaire devrait examiner de près les produits et les services de Martin Engineering. ZaWin, le numéro un du marché! Cela fait déjà 30 ans que Martin Engineering est incontestablement le numéro un du marché des logiciels dentaires en Suisse. Plus de 1200 praticiens lui font confiance, jour après jour. Du plus petit cabinet à la plus grande clinique dentaire, le logiciel ZaWin intègre toutes les options souhaitables. Chaque utilisateur trouve une formule adéquate à ses besoins grâce aux différents modules de la suite logicielle ZaWin, que le cabinet soit ou non actualisé au tout numérique. Flexibilité est le maître mot dans tous les domaines. L utilisateur a la possibilité d installer des modules ou des applications complémentaires pour répondre à des besoins particuliers. Et ce n est pas tout : une politique de licences souple permet d adapter les dépenses au budget disponible. ZaWin est une suite logicielle d administration intelligente et tournée vers l avenir qui se distingue non seulement par ses très nombreuses fonctions, mais aussi par sa convivialité et un grand confort d utilisation. ZaWin dispose en outre de nombreuses interfaces rendant son utilisation possible avec les nouvelles technologies dans le domaine de la médecine dentaire. Ainsi, ZaWin dispose d une interface adaptée pour tous les systèmes de radiographie numérique couramment utilisés en Suisse. Assistance et conseil Martin Engineering une équipe compétente de A à Z! A lui tout seul, un logiciel ne crée pas toutes les conditions pour une gestion numérique des données. Que le cabinet soit petit ou grand, les technologies sont de plus en plus complexes. Martin Engineering vous conseille depuis la planification initiale, jusqu à l élimination sûre des données sensibles de vos anciens systèmes lors de leur remplacement. Lorsqu elle intervient au cours de la phase initiale, son équipe de spécialistes vous permet d éviter de commettre de coûteuses erreurs. Après la mise en service, nos spécialistes et techniciens demeurent à vos côtés et vous prodiguent assistance et conseils. Chez Martin Engineering, le support n est pas un vain mot, mais la clé de la satisfaction des clients. ZaWin Swiss made! ZaWin est une plateforme originale, développée par les programmeurs de Martin Engineering qui l adaptent continuellement à l évolution de l environnement. Outils de planification, méthodes de numérisation, transfert de données ou autre, quel que soit le domaine, ZaWin évolue avec les besoins de ses utilisateurs. Par ailleurs, Martin Engineering reste à l écoute des préoccupations et des souhaits de ses clients dans toute la Suisse. Les 40 collaborateurs de Martin Engineering se tiennent à votre entière disposition pour vous conseiller en français, en allemand ou en italien. Siège : Martin Engineering AG, Gewerbestrasse 1, CH-8606 Nänikon, Tel , Fax , Filiale : MARTISOFT SA, Piazza Stazione 6, CH-6602 Muralto, Tel , Fax ,

5 sements (rénovations, achat d équipements), coût du crédit, projets d agrandissement, etc. Les sites Web des banques proposent des guides et autres prestations d aide à ce sujet. Une fois établies, ces données permettent de construire un plan financier qui doit dégager un bénéfice brut. L acheteur doit ensuite déduire son salaire annuel de ce bénéfice brut et ce qui reste constitue le bénéfice net dégagé par le cabinet. Comment calcule-t-on le prix du cabinet à partir du business plan? En Suisse, après avoir déduit tous les coûts, certains cabinets ne génèrent aucun bénéfice net. Après l achat du cabinet, les investissements et les intérêts débiteurs pèsent sur le bénéfice brut et, partant, sur le bénéfice net. La règle empirique pour calculer le prix d achat est : valeur intrinsèque + 3 bénéfices nets annuels (goodwill). Lorsque le bénéfice net attendu est nul, la valeur du cabinet se résume à sa seule valeur intrinsèque. Qui peut aider le médecin-dentiste qui achète un cabinet à évaluer le goodwill? Si la valeur intrinsèque peut, notamment, être évaluée par un dépôt dentaire, l acheteur devrait s adresser à un bureau fiduciaire ou à la SSO pour calculer le goodwill du cabinet. Quelle est la valeur d un cabinet dentaire? Outre l infrastructure, il faut aussi tenir compte d éléments incorporels tels que le fichier des patients ou la densité des soins dentaires dans la région. Que coûtent les servies d un intermédiaire? Les fiduciaires et dépôts dentaires ne facturent par principe aucune prestation à l acheteur d un cabinet. Lorsque l intermédiaire est rémunéré sur la vente, la commission est en tous les cas à la charge du vendeur. Qu en est-il d un engagement de fidélité envers le dépôt ou le bureau fiduciaire? Les intermédiaires qui travaillent de manière professionnelle n exigent ni rétribution ni engagement de quelque nature que ce soit de la part de l acheteur. L acheteur ne devrait en aucun cas accepter qu un dépôt dentaire subordonne l acquisition du cabinet à une obligation d achat de nouveau matériel ou qu un bureau fiduciaire exige en contrepartie la conclusion d un mandat pour des prestations futures. L acheteur doit garder toute son indépendance! Quelle est l importance du marketing? Pour un cabinet dentaire, le marketing repose sur trois piliers. Il y a d abord la qualité des soins, une information qui se propage grâce au bouche-à-oreille. Le cabinet doit ensuite avoir un profil clairement établi en ce qui concerne la palette de prestations, la gestion des patients, la structure du personnel, etc. Enfin, il faut communiquer ce profil de manière claire et attrayante au monde extérieur. Quelles connaissances préalables en gestion faut-il avoir pour acheter un cabinet dentaire? Avant d acheter un cabinet, il faut commencer par bien être au clair avec ses buts dans la vie et ses objectifs professionnels. Il est évident qu une formation en gestion serait utile. Cela dit, le médecin-dentiste a suivi une formation universitaire qui lui permet d aborder facilement des sujets qui sortent de sa discipline. De plus, les cours proposés par la SSO sont une bonne source d informations. Chaque médecin-dentiste est donc en mesure de franchir le pas de l indépendance. Oliver Isepponi, merci d avoir consacré un peu de votre temps pour répondre à nos questions. Sondage DENTARENA COLOPHON Editeur Société suisse des médecins-dentistes SSO Rédaction Frauke Berres, Constanze Mueller, Klaus Neuhaus, Rahel Brönnimann, Felix Adank Adresse de rédaction Service de presse et d Information de la SSO, case postale, 3000 Berne 8, Conception Atelier Richner, Berne Layout Claudia Bernet, Berne Photos istockphoto, Fotolia, màd Impression Stämpfli AG, Berne Tirage 1450 ex. allemand, 300 ex. français Parution Paraît 4 x par an. Sans sponsors, pas de Dentarena! Nous remercions Martin Engineering SA à Nänikon qui a bien voulu contribuer à la publication du présent numéro. Merci à tous ceux qui ont participé au sondage DENTARENA. C est la main innocente de Constanze Müller qui a procédé au tirage au sort. Les bons cinéma ont été gagnés par Pedram Pourmand, Sibylle Scheuber et Claire Teulings. SSO dentarena n 1/2013 5

6 TOURISME DENTAIRE Le médecin-dentiste de famille accompagne ses patients sur le long terme et sont les mieux placés pour les soigner et les conseiller de façon optimale. «Le modèle du médecin-dentiste de famille est concurrentiel» Pensant réaliser des économies, certains patients font des «vacances au cabinet dentaire», en Hongrie par exemple. Ils courent toutefois un grand risque, surtout lorsque le traitement est d une certaine ampleur. Comment le médecin-dentiste suisse peut-il résister au tourisme dentaire? Rahel Brönnimann En Suisse, les factures d honoraires sont fréquemment plus élevées qu à l étranger. Cela n est pas surprenant étant donné que les frais fixes des médecins-dentistes suisses sont plus élevés que ceux des praticiens étrangers. Dans notre pays, les salaires, les locations et les prix payés pour les fournitures dentaires sont plus élevés qu ailleurs, autant de charges qui se répercutent dans la facture d honoraires adressée au patient. Pour réaliser des économies, de nombreux patients envisagent de se faire soigner à l étranger. Certains voyagistes en ont d ailleurs fait leur fonds de commerce et font de la publicité pour des soins bon marché dans des pays membres de l UE tels que la Hongrie. Le sondage d opinion réalisé en 2010 pour le compte de la SSO a montré que près d un Suisse sur cinq a déjà consulté un médecin-dentiste à l étranger, le plus souvent (dans l ordre) en France, en Allemagne, en Hongrie et en Italie. Tous ces patients ne sont bien entendu pas des chasseurs de bonnes affaires tant il est vrai que certains d entre eux ont séjourné longtemps à l étranger ou ont eu besoin de soins en urgence durant leurs vacances. Traitements subséquents en Suisse Une étude de l Université de Berne 1 comparant des réhabilitations prothétiques a montré que la qualité des prestations fournies en Suisse se distinguait de celle des prestations fournies à l étranger. Des médecins-dentistes neutres ont examiné des patients sans savoir si ceux-ci avaient été soignés en Suisse ou à l étranger. Ils ont constaté que les reconstructions prothétiques fixes faites en Suisse étaient d une meilleure qualité que celles faites à l étranger. Cette différence de qualité n est pas forcément due à un manque de savoir-faire des praticiens étrangers. Il y a en effet un problème que même un très bon médecindentiste ne peut compenser : en cas de traitement conséquent, le peu de temps disponible durant un bref séjour de vacances 6 SSO dentarena n 1/2013

7 ne permet pas de tenir suffisamment compte des contraintes biologiques de l organisme, ce qui risque de compromettre la réussite du traitement à long terme. La qualité des soins ne peut que pâtir d une durée de traitement trop courte et d un manque de suivi. La réparation des dommages susceptibles d en découler peut coûter très cher, sans que le patient parvienne à obtenir réparation du préjudice. Bien que cette étude de l Université de Berne ne soit pas des plus récentes, la problématique reste d actualité. DENTARENA s est renseignée auprès de quelques membres de la SSO : ils connaissent presque tous l un ou l autre patient ayant dû se faire soigner en Suisse des suites de ses «vacances dentaires» à l étranger. Le cas d une patiente vaudoise Il n existe pas de statistiques sur le nombre de traitements auxquels les adeptes du tourisme dentaire doivent par la suite se soumettre en Suisse. En revanche, les parcours douloureux de certains patients nous sont connus, comme le cas d A. B., une Vaudoise qui s est rendue en Hongrie en 2007 pour des soins dentaires combinés à un séjour dans un hôtel de luxe avec spa. «Je souhaitais passer de belles vacances, me reposer et soigner mes dents en même temps, selon mes moyens financiers.» Au bout de quelques jours seulement, le dentiste hongrois lui avait posé des ponts provisoires et un implant. Les ponts définitifs ont été posés trois mois plus tard, lors d un nouveau séjour en Hongrie. «Après cette intervention, j ai tout de suite senti que tout était trop serré, comme si des pinces serraient mes dents. De plus, mes gencives n arrêtaient pas de saigner.» De retour en Suisse, A. B. a constaté qu un goût étrange et très désagréable s était installé dans sa bouche. À la demande du praticien traitant qu elle avait contacté à ce sujet, A. B. retourne en Hongrie où ce dernier «scie la dent posée sur l implant». Quelque temps plus tard, A. B. commence à souffrir de maux de tête, dus à une dent n ayant pas la bonne hauteur. Ne voulant plus retourner en Hongrie cette fois-ci, elle se rend chez le partenaire zurichois du praticien traitant, sans résultat satisfaisant. A. B. a par la suite consulté plusieurs spécialistes suisses et a finalement dû faire déposer l implant et refaire les ponts entièrement. Au lieu de réaliser une économie, A. B. a, en fin de compte, dépensé beaucoup d argent en soins dentaires, en billets d avion et chambres d hôtel. «J ai subi une expérience désastreuse et traumatisante dont je souffre encore», constate-t-elle rétrospectivement. Le cas d A. B. illustre bien les problèmes qui peuvent se poser lorsque l on se fait soigner loin de chez soi et les coûts que cela peut occasionner. Olivier Marmy, le médecin-dentiste traitant actuel d A. B., défend le modèle dit du médecin-dentiste de famille : «Il faut expliquer au patient que, sur le long terme, il a tout intérêt à se faire soigner en Suisse. Un médecin-dentiste de famille peut accompagner ses patients durant toutes les phases d un traitement et il connaît bien leurs anamnèses respectives.» En outre, force est de relever que certains patients sont alléchés par des offres de l étranger qui ne sont souvent pas complètes. Olivier Marmy en est convaincu : «sur le long terme, les médecins-dentistes suisses sont tout à fait concurrentiels!» Comment le médecin-dentiste suisse peut-il résister au tourisme dentaire? Il doit tenir compte des besoins du patient. Lorsqu il a le choix entre plusieurs traitements, il doit tous les présenter. Lorsqu il doit soigner un patient dont les moyens financiers sont limités, il doit lui montrer où il peut économiser sur le traitement. Dans ces conditions, le patient se sent pris au sérieux et bien conseillé, ce qui renforce sa fidélité. Et s il n a pas les moyens, un paiement fractionné peut l aider à accéder aux soins dont il a besoin. Le médecin-dentiste peut aussi attirer son attention sur des organismes d entraide tels que fondations ou services sociaux. Lorsque le patient évoque les soins à l étranger en tant que solution à son problème budgétaire, le médecin-dentiste doit alors l informer sur les risques. Parmi d autres, le manque de connaissance du cadre légal et de la langue du pays, les frais de voyage, les heures de travail manquées ou les traitements subséquents en Suisse, que l on ne peut jamais exclure, sont d excellents arguments contre le tourisme dentaire. Les médecins-dentistes serviables qui aident leurs patients à trouver des solutions qui leur conviennent ont une bonne réputation. La SSO, c est aussi un label de qualité La SSO s engage en faveur d une médecine dentaire de haute qualité, dans le respect des principes sociaux et déontologiques. En étant membre de la SSO, le médecin-dentiste souligne, à l intention de son patient, l importance que la qualité des soins revêt à ses yeux, car il s engage à continuer de se former durant toute sa vie professionnelle et s oblige à travailler dans le respect de la déontologie attachée à la profession. Le sondage d opinion réalisé en 2010 pour le compte de la SSO a montré que les patients sont sensibles aux standards de qualité définis par la SSO. La satisfaction des patients des médecinsdentistes membres de la SSO est significativement supérieure à celle des patients des médecins-dentistes non membres de la SSO. 1 Joss et al., Qualität von zahnärztlich-prothetischen Versorgungen im Vergleich (Schweiz/Ausland, speziell Ungarn), Acta Med Dent Helv 4: (1999). SSO dentarena n 1/2013 7

8 Efficace. Convivial. Durable. ZaWin, le logiciel indispensable à votre cabinet. ZaWin vous offre ce que vous pouvez attendre du leader des logiciels de gestions destinés aux cabinets dentaires: un soutien optimal pour tous les aspects de la gestion de votre cabinet. ZaWin vous offre une grande compétence et des possibilités modulables pour des solutions entièrement personnalisées à vos besoins et à votre image! Nous serions heureux de pouvoir vous faire partager une petite démonstration, afin de croquer dans ZaWin à pleines dents. Martisoft SA, Via Luserte Sud 6, CH-6572 Quartino, Tél , Fax , Martin Engineering AG, Gewerbestrasse 1, CH-8606 Nänikon, Tél , Fax ,

dentarena. Recrutement des cadres à la SSO Information à l intention des jeunes médecins-dentistes

dentarena. Recrutement des cadres à la SSO Information à l intention des jeunes médecins-dentistes N 3, septembre 2013 dentarena. Information à l intention des jeunes médecins-dentistes ÉDITORIAL Recrutement des cadres à la SSO La SSO, c est nous! Cette réflexion est une tautologie : la SSO, la Société

Plus en détail

dentarena. La Suisse a-t-elle besoin d une assurance dentaire? Information à l intention des jeunes médecins-dentistes

dentarena. La Suisse a-t-elle besoin d une assurance dentaire? Information à l intention des jeunes médecins-dentistes N 2, juin 2014 dentarena. Information à l intention des jeunes médecins-dentistes ÉDITORIAL La Suisse a-t-elle besoin d une assurance dentaire? Les partis de l extrême gauche vaudoise ont lancé une initiative

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le tourisme dentaire Des informations pratiques dont vous aurez besoin avant de partir vous faire soigner les dents en Hongrie E-BOOK GRATUIT 1. INTRODUCTION

Plus en détail

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE STATUTS Le Collège Suisse des Experts Architectes (CSEA) est une association au sens des articles 60 à 79 du CCS. I BUTS Art. 1 L Association encourage et facilite les contacts entre ses membres. Elle

Plus en détail

interessant JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch

interessant JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch RECHT interessant LORSQUE L EMPLOYEUR SE TRANSFORME EN BAILLEUR DE SERVICES CE QU IL FAUT SAVOIR À PROPOS DE LA LOCATION DE SERVICES 1 Quand sommes-nous en présence d une

Plus en détail

Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires

Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires Page 1 Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires Entre le... X... m é d e c i n - d e n t i s t e, m a t r i c u l e..., d o m i c i l i é à.... r u e... N o....

Plus en détail

PRIX DE CESSION DES 100 DERNIERES TRANSACTIONS DE CABINETS DENTAIRES

PRIX DE CESSION DES 100 DERNIERES TRANSACTIONS DE CABINETS DENTAIRES PRIX DE CESSION DES 100 DERNIERES TRANSACTIONS DE CABINETS DENTAIRES étudiées par Interfimo Edition de janvier 2015 disponible sur www.interfimo.fr Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle,

Plus en détail

ZaWin32. Les propriétés:

ZaWin32. Les propriétés: ZaWin32 L âme administrative de votre cabinet avec une gestion informatisée et une plateforme de travail centralisée pour la réalisation de votre cabinet entièrement digitalisé. Les propriétés: Simplicité

Plus en détail

EVALUER LE JUSTE PRIX D UN CABINET

EVALUER LE JUSTE PRIX D UN CABINET EVALUER LE JUSTE PRIX D UN CABINET La notion de «fonds libéral», instituée par la Cour de Cassation il y a quelques années simplifie juridiquement la cession des cabinets libéraux. Auparavant, les juristes

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. -50 à 65% d économies sur les frais dentaires -remboursement en France

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. -50 à 65% d économies sur les frais dentaires -remboursement en France POURQUOI NOUS CHOISIR? DESTINADENT Agence Française organisation de Séjour Dentaire en Hongrie POURQUOI NOUS CHOISIR? -plus de 25.000 patients traités à ce jour -clinique dentaire 100% Allemande -50 à

Plus en détail

Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE»

Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE» Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE» INDEX: 1. Bases 2. Objectifs de formation postgrade 3. Candidature en vue de l obtention du

Plus en détail

Crédits de cotisations grâce à la gestion de la santé pour les grandes entreprises et leurs collaborateurs. En route vers un avenir sûr

Crédits de cotisations grâce à la gestion de la santé pour les grandes entreprises et leurs collaborateurs. En route vers un avenir sûr Votre fidélité est récompensée. Crédits de cotisations grâce à la gestion de la santé pour les grandes entreprises et leurs collaborateurs. En route vers un avenir sûr Table des matières Crédits de cotisations

Plus en détail

Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace.

Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Sage 50 Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Sage 50 Gestion commerciale Comptabilité Sage 50 Gestion des salaires Facturation Comptabilité Comptabilité générale Option modèle

Plus en détail

Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace.

Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Gestion commerciale Comptabilité Travailler de façon plus efficace Prendre des décisions pondérés assure une gestion et une facturation nettement

Plus en détail

de manager du commerce de détail

de manager du commerce de détail Diplôme fédéral de manager du commerce de détail Le diplôme dans le commerce de détail le plus hautement reconnu en Suisse. La formation du commerce de détail pour le commerce de détail: Préparation à

Plus en détail

La transmission d entreprise. En partenariat avec

La transmission d entreprise. En partenariat avec La transmission d entreprise En partenariat avec La transmission d entreprise Béchir CHEBBAH Expert-comptable Président de l APLRL La transmission d entreprise Une fausse idée répandue : La clientèle (ou

Plus en détail

Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace.

Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. 1 Sage50_Auftrag_Broschuere_fr.indd 1 24.09.2012 08:17:18 Comptabilité Gestion commerciale Facturation Gestion

Plus en détail

Négociations APE sur les services entre l AC et l UE Revue des engagements de l UE dans l APE CARIFOROM 25-29 Avril 2011, Douala, Cameroun

Négociations APE sur les services entre l AC et l UE Revue des engagements de l UE dans l APE CARIFOROM 25-29 Avril 2011, Douala, Cameroun Négociations APE sur les services entre l AC et l UE Revue des engagements de l UE dans l APE CARIFOROM 25-29 Avril 2011, Douala, Cameroun Sékou F. Doumbouya Programme Officer, JEICP s.doumbouya@ileap-jeicp.org

Plus en détail

HOTELA : votre partenaire pour toutes les assurances sociales. Simplify your business.

HOTELA : votre partenaire pour toutes les assurances sociales. Simplify your business. 1 HOTELA : votre partenaire pour toutes les assurances sociales. Simplify your business. Table des matières 3 HOTELA : le portrait Par des entrepreneurs pour des entrepreneurs 4 HOTELA : les assurances

Plus en détail

L Union Professionnelle Suisse de la Viande UPSV et ses organisations de service. Nous sommes là pour vous!

L Union Professionnelle Suisse de la Viande UPSV et ses organisations de service. Nous sommes là pour vous! L Union Professionnelle Suisse de la Viande UPSV et ses organisations de service Nous sommes là pour vous! Union Professionnelle Suisse de la Viande UPSV Sihlquai 255 Case postale 1977, 8031 Zurich Téléphone

Plus en détail

Gestion des salaires éprouvé pour PME suisses.

Gestion des salaires éprouvé pour PME suisses. éprouvé pour PME suisses. Gestion commerciale Comptabilité Travailler de façon plus efficace Davantage de temps pour les tâches de direction Des milliers de PME suisses travaillent avec la gestion des

Plus en détail

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses 2.09 Cotisations Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace.

Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. 1 Comptabilité Gestion commerciale Facturation Gestion des salaires Comptabilité Comptabilité générale Option

Plus en détail

Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique

Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique Ce qu il est bon de savoir concernant le bureau d idées 2 Une excellente idée: le bureau d idées 4 Le bureau d idées: des enfants

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis V S Ausgleichskasse des Kantons Bern Caisse de compensation du canton de Berne www.akbern.ch Chutzenstrasse 10 3007 Bern Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic,

Plus en détail

Comment vous pouvez récupérer la densité d antan de vos cheveux en un jour?

Comment vous pouvez récupérer la densité d antan de vos cheveux en un jour? Comment vous pouvez récupérer la densité d antan de vos cheveux en un jour? L implant capillaire est la solution la plus développée et la plus performante de nos jours au problème de la calvitie! Si vous

Plus en détail

Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire aux comptes

Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire aux comptes LES PRINCIPES DE BASE D UNE SOCIETE D EXERCICE LIBERAL A RESPONSABILITE LIMITEE (SELARL) Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire

Plus en détail

sia Statuts schweizerischer ingenieur- und architektenverein société suisse des ingénieurs et des architectes

sia Statuts schweizerischer ingenieur- und architektenverein société suisse des ingénieurs et des architectes 100 sia schweizerischer ingenieur- und architektenverein Statuts société suisse des ingénieurs et des architectes società svizzera degli ingegneri e degli architetti swiss society of engineers and architects

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES

Plus en détail

Informations utiles en vue d un séjour en Suisse

Informations utiles en vue d un séjour en Suisse Informations utiles en vue d un séjour en Suisse CH-4501 Soleure Dornacherstrasse 28A Case Postale 246 Téléphone 032 346 18 18 Téléfax 032 346 18 02 info@ch-go.ch www.ch-go.ch Table des matières Introduction...

Plus en détail

Statuts d Endo-Help, association suisse d aide aux femmes souffrant d endométriose

Statuts d Endo-Help, association suisse d aide aux femmes souffrant d endométriose Statuts d Endo-Help, association suisse d aide aux femmes souffrant d endométriose Article 1. Dénomination, siège et domaine d activité L association a pour dénomination «Endo-Help». Son siège est situé

Plus en détail

Statuts usam Règlement du Fonds de protection

Statuts usam Règlement du Fonds de protection Schweizeris Union suisse Unione svizz Dachorganisation der Schweizer KMU Organisation faîtière des PME suisses Organizzazione mantello delle PMI svizzere Umbrella organization of Swiss SME Statuts usam

Plus en détail

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Les pouvoirs publics ont attiré notre attention sur les enjeux de la transmission des entreprises, plus de 100

Plus en détail

L éthique dans les relations commerciales. Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012. Bonjour tout le monde,

L éthique dans les relations commerciales. Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012. Bonjour tout le monde, L éthique dans les relations commerciales Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012 Bonjour tout le monde, Aujourd hui j ai l intention de vous expliquer ce qui m a amenée à réfléchir sur

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Marketing, droit, création, achat et vente d une agence de voyages

Marketing, droit, création, achat et vente d une agence de voyages Marketing, droit, création, achat et vente d une agence de voyages Mentions légales Marketing, droit, création, achat et vente d une agence de voyages Première édition octobre 2012 ISBN 978-3-033-03678-9

Plus en détail

Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility

Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility www.snf.ch Wildhainweg 3, Case postale 8232, CH-3001 Berne Tél. +41 (0)31 308 22 22 Division Carrières Bourses de mobilité Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility Directives pour

Plus en détail

Profil professionnel

Profil professionnel Profil professionnel Contenu 1. Introduction 5 2. La profession en bref 7 3. Cahier des charges et compétences 8 d une hygiéniste dentaire dipl. ES 4. Exigences posées à l hygiéniste dentaire dipl. ES

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

MIKRON CUSTOMER SERVICE. Un service client adapté à vos besoins

MIKRON CUSTOMER SERVICE. Un service client adapté à vos besoins MIKRON CUSTOMER SERVICE Un service client adapté à vos besoins 2-3 CUMULEZ LES OPTIONS DE SERVICES DE CHAQUE MODULE POUR AMéLIORER LA PRODUCTIVITé DE VOTRE SYSTÈME MIKRON CUSTOMER SERVICE FLEXIBLE, MODULAIRE,

Plus en détail

2.09 Etat au 1 er janvier 2013

2.09 Etat au 1 er janvier 2013 2.09 Etat au 1 er janvier 2013 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

30 mai 2006 06.136. Interpellation du groupe socialiste

30 mai 2006 06.136. Interpellation du groupe socialiste DECS 30 mai 2006 06.136 Interpellation du groupe socialiste Enseignement de la biologie Enseignement de la biologie: le rectorat de l Université de Neuchâtel fait d une pierre plusieurs coups: début de

Plus en détail

CHIRURGIEN-DENTISTE SOMMAIRE

CHIRURGIEN-DENTISTE SOMMAIRE CHIRURGIEN-DENTISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CHIRURGIEN-DENTISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CHIRURGIEN-DENTISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU CHIRURGIEN-DENTISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU CHIRURGIEN-DENTISTE...

Plus en détail

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs L hôtellerie-restauration suisse souffre depuis belle lurette de la cherté du franc suisse. Ces derniers mois tout particulièrement,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU DEPARTEMENT FEDERAL DES AFFAIRES ETRANGERES POUR MANDATS (CG/DFAE)

CONDITIONS GENERALES DU DEPARTEMENT FEDERAL DES AFFAIRES ETRANGERES POUR MANDATS (CG/DFAE) Annexe CONDITIONS GENERALES DU DEPARTEMENT FEDERAL DES AFFAIRES ETRANGERES POUR MANDATS (CG/DFAE) 1. Dispositions générales 1.1. Les présentes conditions générales (ci-après désignées par «CG pour mandats»)

Plus en détail

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guides de Tangerine sur les finances personnelles Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guide pour les Canadiens Les RÉR existent depuis longtemps, mais les CÉLI sont relativement nouveaux,

Plus en détail

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe

Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe Barbara Wurster Chef du service Politique européenne de la jeunesse Ministère fédéral

Plus en détail

Révision partielle de l ordonnance du 14 février 2007 sur l analyse génétique humaine (OAGH ; RS 810.122.1) Rapport explicatif

Révision partielle de l ordonnance du 14 février 2007 sur l analyse génétique humaine (OAGH ; RS 810.122.1) Rapport explicatif Révision partielle de l ordonnance du 14 février 2007 sur l analyse génétique humaine (OAGH ; RS 810.122.1) Rapport explicatif Projet pour l audition, novembre 2009 1 Introduction La loi sur l analyse

Plus en détail

Sesam PME. Solutions globales de gestion pour petites et moyennes entreprises

Sesam PME. Solutions globales de gestion pour petites et moyennes entreprises Sesam PME Solutions globales de gestion pour petites et moyennes entreprises 02 03 Table des matières Au début il y avait 3 Structure, logique, convivialité 4 Lite, Standard, Professional 4 Solutions Packs

Plus en détail

Paul CONSTANTHIN Alexandre EVRARD Matthias JARLBORG Morgan GAUTHIER

Paul CONSTANTHIN Alexandre EVRARD Matthias JARLBORG Morgan GAUTHIER Paul CONSTANTHIN Alexandre EVRARD Matthias JARLBORG Morgan GAUTHIER Définition du tourisme médical Cadre légal et assurances Les acteurs Le parcours de Monsieur J. Conséquences et Avenir Conclusions Patient

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété Guides de Tangerine sur les finances personnelles Prise de possession Points à considérer lors de l achat d une première propriété «Les acheteurs sont souvent surpris d apprendre que les maisons neuves

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Un régime d assurance? Si oui, lequel?

Un régime d assurance? Si oui, lequel? Un régime d assurance? Si oui, lequel? AFESH-UQAM 20 novembre 2013 Résumé Ce texte présente quelques pistes de réflexion concernant le régime d assurance collective de l AFESH-UQAM. Il s agit d un document

Plus en détail

Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel

Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel Vos agences régionales Suva Assurance militaire Suva Genève Assurance militaire Rue Ami-Lullin 12, case postale 3949, 1211 Genève 3, tél. 022

Plus en détail

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100 La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100, la solution innovante pour les PME à l avenir prometteur Une PME a des besoins de gestion spécifiques, parfois sophistiqués,

Plus en détail

Notre offre pour les frontaliers

Notre offre pour les frontaliers Notre offre pour les frontaliers Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Sécurité Le Groupe Helsana est le premier assureur

Plus en détail

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur.

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Bienvenue. Des arguments qui comptent Les points forts des fonds de placement du Credit Suisse. De nets avantages Les fonds de placement:

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie

par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) Modification du 22 octobre 2008 Le Conseil fédéral

Plus en détail

Statuts de «pr suisse»

Statuts de «pr suisse» Statuts de «pr suisse» Art. 1 L'Association Sous le nom «Association Suisse de Relations Publiques», «Schweizerischer Public Relations Verband», «Associazione Svizzera di Relazioni Pubbliche», «Swiss Public

Plus en détail

Transcription médicale: comment faire le bon choix

Transcription médicale: comment faire le bon choix Transcription médicale: comment faire le bon choix La réduction des coûts et l optimisation des investissements sont des préoccupations majeures pour tout entrepreneur qui se respecte. À travers ce document,

Plus en détail

Bienvenue chez ASN! Chères lectrices, chers lecteurs,

Bienvenue chez ASN! Chères lectrices, chers lecteurs, Bienvenue chez ASN! Chères lectrices, chers lecteurs, Je pourrais très certainement employer des termes choisis, tels que «solution optimale», «expérience», «dynamique et innovateur», «efficace», «tourné

Plus en détail

Notre offre pour les frontaliers

Notre offre pour les frontaliers Le «Swiss Package Santé»: Notre offre pour les frontaliers Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Sécurité Le Groupe

Plus en détail

Newsletter 2 2014. Masterplan «Formation aux professions des soins» Impressum. Éditorial

Newsletter 2 2014. Masterplan «Formation aux professions des soins» Impressum. Éditorial Masterplan «Formation aux professions des soins» Newsletter 2 2014 Impressum SEFRI, janvier 2014 Publiée au format électronique en français et en allemand. Commande: www.sbfi.admin.ch/sante Editeur Éditorial

Plus en détail

Amadeus e-travel Management Solution. Ventes & e-commerce. Managez vos voyages simplement. & relaxez-vous

Amadeus e-travel Management Solution. Ventes & e-commerce. Managez vos voyages simplement. & relaxez-vous Amadeus e-travel Management Solution Ventes & e-commerce Managez vos voyages simplement & relaxez-vous 0 Amadeus e-travel Management Solution Sommaire Amadeus e-travel Management en un coup d œil 3 La

Plus en détail

LA CONSOM- MATION PROPRE D électricité SOLAIRE : DE NOUVELLES POSSIBILITÉS POUR LES PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES

LA CONSOM- MATION PROPRE D électricité SOLAIRE : DE NOUVELLES POSSIBILITÉS POUR LES PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES LA CONSOM- MATION PROPRE D électricité SOLAIRE : DE NOUVELLES POSSIBILITÉS POUR LES PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES DEVENEZ LE FOURNISSEUR DE COURANT écologique DE VOTRE BIEN IMMOBILIER. VOUS APPRENDREZ ICI

Plus en détail

A chacun son médecin de famille

A chacun son médecin de famille A chacun son médecin de famille Des médecins de famille pour la Suisse aujourd hui et demain www.fondation-medecins-famille.ch Médecins de famille et pédiatres en Suisse Toute personne, âgée ou jeune,

Plus en détail

Chapitre 2 L inexécution des contrats: la responsabilité contractuelle

Chapitre 2 L inexécution des contrats: la responsabilité contractuelle Chapitre 2 L inexécution des contrats: la responsabilité contractuelle La responsabilité contractuelle est la sanction de l inexécution ou de la mauvaise exécution du contrat. Elle est prévue par l article

Plus en détail

Questions et réponses sur la troisième réforme de l imposition des entreprises

Questions et réponses sur la troisième réforme de l imposition des entreprises Département fédéral des finances DFF Date: 22.09.2014 Embargo: Jusqu au début de la conférence de presse Questions et réponses sur la troisième réforme de l imposition des entreprises 1.Dossiers internationaux

Plus en détail

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES Document d information Le coût élevé des études retarde l accès des étudiants à l autonomie financière Compte tenu

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. Agence Française organisation de Séjour Dentaire. en Hongrie

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. Agence Française organisation de Séjour Dentaire. en Hongrie POURQUOI NOUS CHOISIR? DESTINADENT Agence Française organisation de Séjour Dentaire POURQUOI NOUS CHOISIR? en Hongrie -plus de 25.000 patients traités à ce jour -clinique dentaire avec une expérience forte

Plus en détail

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS ASSURANCE DÉCÈS Février 2006 Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel Sachez anticiper pour préserver votre outil de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE -2014

DOSSIER DE PRESSE -2014 RESEAU DE CONSEILLERS EN IMMOBILIER INDEPENDANTS Compétences des conseillers - Sécurité absolue des transactions DOSSIER DE PRESSE -2014 Pour en savoir plus : www.optimhome.com Contact presse Agence Shan

Plus en détail

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie 3 e pilier, prévoyance privée Assurance vie La prévoyance privée est facultative. Elle complète les prestations des 1 er et 2 e piliers et comble les lacunes en matière de prévoyance individuelle. Table

Plus en détail

LES SOINS DE SANTÉ POUR LES MIGRANTS SANS PAPIERS EN SUISSE SERVICES

LES SOINS DE SANTÉ POUR LES MIGRANTS SANS PAPIERS EN SUISSE SERVICES LES SOINS DE SANTÉ POUR LES MIGRANTS SANS PAPIERS EN SUISSE SERVICES UN CONTEXTE PLEIN DE CONTRASTES Dans la plupart des pays analysés, un écart peut être observé entre les normes définies par les droits

Plus en détail

Valeur Prévoyance. Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance. Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel ASSURANCE DÉCÈS PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE Pour préserver votre parimoine professionnel et choisir la solution qui convient à votre situation, rencontrez

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

Legis. Votre protection juridique

Legis. Votre protection juridique Legis Votre protection juridique Legis, gamme d assurances de protection juridique mobilité, privée et médicale du Groupe Mutuel Assurances GMA SA, vous aide à défendre vos intérêts lorsque vous êtes confronté

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

immigration conséquences positives pour les assurances sociales

immigration conséquences positives pour les assurances sociales immigration conséquences positives pour les assurances sociales Fiche d information 4 : Assurances sociales L essentiel en bref : Seuls ceux qui cotisent aux assurances sociales peuvent bénéficier de leurs

Plus en détail

L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur

L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur APHNU - votre partenaire santé et prévoyance L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur Des garanties conçues avec et pour les praticiens hospitaliers en partenariat avec A P H N U APHNU Le partenaire

Plus en détail

Diplôme Fédéral de Web Project Manager

Diplôme Fédéral de Web Project Manager 2015/2016 Diplôme Fédéral de Web Project Manager Formation supérieure 1 SAWI garantie d excellence Facteurs déterminants permettant de choisir une formation auprès du SAWI / Plus de 40 ans d expérience

Plus en détail

NOS IDÉES ONT CHANGÉ LE MONDE VOUS POUVEZ INFLUENCER L AVENIR.

NOS IDÉES ONT CHANGÉ LE MONDE VOUS POUVEZ INFLUENCER L AVENIR. NOS IDÉES ONT CHANGÉ LE MONDE VOUS POUVEZ INFLUENCER L AVENIR. HP : inspiration et récompenses QUELLE EXPÉRIENCE STIMULANTE! IMAGINEZ... Tous les jours, les employés de HP travaillent pour faciliter la

Plus en détail

MasterCard Business Card La première vraie carte de crédit pour PME

MasterCard Business Card La première vraie carte de crédit pour PME MasterCard Business Card La première vraie carte de crédit pour PME Une entreprise du Groupe Aduno www.aduno-gruppe.ch En adéquation avec vos besoins La performance économique et le pouvoir d innovation

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

CONTRAT D AGREMENT-TYPE

CONTRAT D AGREMENT-TYPE CONTRAT D AGREMENT-TYPE arrêtant les principes de coopération médecins établissements hospitaliers entre..., établi à... représenté(e) par... désigné ci-après «l établissement hospitalier», d une part,

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care!

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! ARGUMENTAIRE DÉTAILLÉ Aujourd hui, tous les habitants et habitantes de notre pays sont assurés au sein de l assurance de base pour

Plus en détail

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 1 Berne, mai 2007 Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 2 Pourquoi la CSIAS en tant qu association privée peut-elle établir des normes en matière d aide sociale? La CSIAS est l association professionnelle

Plus en détail