REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT POLE D ACTIVITES ET DE SOINS ADAPTES (PASA)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT POLE D ACTIVITES ET DE SOINS ADAPTES (PASA)"

Transcription

1 EHPAD De Varennes en Argonne PASA REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT POLE D ACTIVITES ET DE SOINS ADAPTES (PASA) Date de création : 15 / 04 / 2014 Date de mise à jour : 28/01/2015 Date d application : Codification du document : Pages : Annexe : 01/10/14 RF LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie au sein duquel sont organisées et proposées, durant la journée, des activités sociales et thérapeutiques aux résidents de l EHPAD de Varennes en Argonne, ayant des troubles du comportement modérés. Le PASA n est pas ouvert à un recrutement extérieur et ne concerne pas les résidents de l unité Alzheimer. Ce pôle accueille chaque jour en semaine et, selon les besoins des personnes, jusqu à 14 résidents de l EHPAD. Chaque personne concernée de l EHPAD peut bénéficier d un ou de plusieurs jours d activités et de soins adaptés par semaine. Présence d un personnel qualifié, formé et volontaire. Le PASA répond à la mesure 16 du plan Alzheimer déclinant les modalités de mise en œuvre d une telle unité. 2 LES MISSIONS DU PASA La prise en charge au sein de cette unité a pour objectifs : - De valoriser les capacités restantes de la personne âgée. - De récupérer une certaine autonomie. - De réduire l agitation et la déambulation par la participation à des activités adaptées. - De diminuer la consommation de psychotropes. - D améliorer la qualité de vie au sein de la collectivité. 3 LES PERSONNES ACCUEILLIES Le pôle d activités et de soins adaptés accueille des résidents : - Souffrant de la maladie d Alzheimer ou d une pathologie apparentée compliquée de symptômes psycho-comportementaux modérés qui altèrent la sécurité et la qualité de vie de la personne et des autres résidents de l établissement. - Provenant des unités d hébergement de l EHPAD, hormis l Unité Alzheimer, pour lesquels l évaluation et le bilan des symptômes auront été réalisés à l aide du NPI-es (inventaire neuropsychiatrique) et, en cas d agitation, de l échelle d agitation de Cohen Mansfield. Une file active sera élaborée. Celle-ci permettra d organiser les présences de tous les résidents suivant un rythme personnalisé (nombre de jour par semaine et par résident). Page 1 sur 9

2 4 LES CRITERES D ADMISSION L admission doit répondre à plusieurs critères : - Le consentement du résident ou de sa personne de confiance. - L information de la famille et/ou de la personne de confiance. - L évaluation : NPI-es et/ou Cohen Mansfield. - L élaboration d un projet de vie individualisé définissant les objectifs de prise en charge dans le PASA. 5 LES MODALITES D ADMISSION AU PASA Les critères d admission : - Résident provenant des unités d hébergement de l EHPAD, hormis l Unité Alzheimer. - Résident atteint de la maladie d Alzheimer ou d une pathologie apparentée. - Score NPI-es : o strictement supérieur à 3 au moins à 1 des critères. o retentissement des troubles du comportement sur les soins compris entre 2 et 4 - Consentement du résident ou de sa personne de confiance. - Les troubles du comportement doivent altérer la qualité de vie de la personne et des autres résidents et doit intervenir selon une fréquence d au moins 1 x/semaine lors du mois précédent. - La déficience cognitive de la personne ne lui permet plus de vivre dans son environnement actuel sans se sentir mis en échec de façon répétée. Ces déficits cognitifs ne sont pas d une sévérité telle qu elle ne lui permettrait plus de bénéficier des stimulations adaptées de ce nouvel environnement. - Le résident ne doit pas présenter de syndrome confusionnel. - La dépendance physique ne doit être que partielle. - Les troubles comportementaux ne doivent pas perturber les autres résidents du pôle tels que : agressivité, délires, hallucinations, interprétations, oppositions systématisées, troubles anxieux générés ou générant des sollicitations excessives. - Besoin de socialisation compatible avec la vie au sein d un PASA. L admission au PASA sera discutée lors des réunions de synthèses pluridisciplinaires, puis proposée au médecin coordonnateur et au médecin traitant pour validation en fonction : - Du nombre de jours d accueil. - De la périodicité / fréquence. - Du type d activités prioritaires. - De la durée de la prise en soins au PASA (hebdomadaire, mensuelle ) Le consentement écrit du résident ou de sa personne de confiance par l envoi d un courrier d intégration au sein du pôle est demandé. La prise en soins est tracée dans le dossier de soins du résident. Le PASA est ouvert sur la base de 252 jours / an (déduction faite des repos hebdomadaires et des jours fériés). Page 2 sur 9

3 6 LES CRITERES DE SORTIE DU PASA Selon l évolution de l état de santé (en fonction de la grille AGGIR) et du comportement du résident (NPI-es et/ou Cohen Mansfield), son maintien dans cette structure sera réévalué lors des synthèses pluridisciplinaires (2x/mois) et après accord du médecin coordinateur et un nouveau projet de vie lui sera proposé. En cas d interruption de prise en soins au PASA, la famille sera informée de cette décision qui s appuiera sur une réévaluation avec l outil NPI-es et la formalisation de nouveaux objectifs de vie. Il en sera de même en cas de sortie définitive. Interruption ou sortie définitive du PASA lorsque : La dégradation cognitive ne permet plus à la personne de bénéficier de la prise en charge proposée à l unité. L aggravation des troubles du comportement a un impact important sur les autres résidents participant au PASA. Aggravation des troubles somatiques. La dépendance physique de la personne mobilise plus d un soignant et ne permet plus d assurer une prise en charge sécurisée. A la demande de la personne concernée. En cas de décès. 7- LES TRANSMISSIONS DES INFORMATIONS AUX EQUIPES Des transmissions orales seront réalisées entre les équipes des lieux de vie et du PASA à chaque arrivée et départ de résident : déroulement de la journée, activités réalisées, comportement, difficultés rencontrées, problèmes de santé Une fiche d évaluation (document PASA EVAL 1) suivra le résident de son lieu de vie au PASA et inversement et sera intégrée au dossier de soins infirmiers. Les soignants du PASA y renseigneront : - La réduction de l agitation. - La réduction de la déambulation. - La participation aux activités. - La récupération de l autonomie - L amélioration de la qualité de vie au sein de la collectivité. - La diminution de la consommation de psychotropes. Les soignants des lieux de vie y renseigneront : - Les modifications dans le comportement du résident - Les informations importantes Evaluation personnalisée pour chaque résident dans le projet de vie individualisé lors des réunions de synthèses pluridisciplinaires. Une réunion inter-équipes (soignants du PASA, soignants des lieux de vie, IDE, psychologue, cadre de santé ) sera organisée 1 x/an afin de réaliser un bilan du fonctionnement du service. Une réunion trimestrielle regroupant les soignants du PASA et le psychologue ayant pour objet l évaluation des prises en charge au PASA sera organisée. Page 3 sur 9

4 8 L ORGANISATION LOGISTIQUE Les repas : Ils sont commandés par les agents référents du PASA directement en cuisine qui les retirent des services d hébergement. Le repas du midi et le goûter sont pris au PASA. Le petit déjeuner et le diner sont pris dans le service d hébergement. Les transmissions inter-équipes : La fiche d évaluation suit le résident et elle est renseignée par les soignants du PASA et du service d hébergement. 9 LES INTERVENTIONS MEDICALES ET PARAMEDICALES Le ménage : L équipe d entretien des locaux intervient pour le ménage à fond. Le petit entretien est effectué par les agents du PASA. La prise en charge paramédicale : Les agents du PASA récupèrent dans la matinée les traitements médicamenteux du midi des résidents dans des boîtes nominatives. La distribution se fait au moment du repas de midi par les soignants du PASA. Les soins d hygiène et de confort (changes, aides aux levés ), dans la limite de la mobilité des résidents (aides matérielles aux levés), sont assurés par les soignants du PASA, dans la salle de bain pour les résidents valides et dans l espace repos pour les résidents dépendantes. Les agents du PASA s assurent de la continuité des soins et du projet de vie individualisé. Si le résident présente une problématique de santé, ou un comportement très agressif lors de son accueil au PASA ou si une épidémie est détectée au sein du PASA, l infirmière de l EHPAD est sollicitée pour évaluer la situation et prendre les décisions nécessaires (retour au service d hébergement, appel du médecin ou du SAMU, déclaration épidémie au cadre de santé puis à la veille sanitaire ). La prise en charge médicale : Le résident accueilli au sein du PASA reste sous la responsabilité médicale de son médecin traitant. En cas de nécessité de faire appel au médecin, la règle des services s applique au PASA. La coordination médicale du PASA est sous la responsabilité du médecin coordonnateur. Recours aux thérapeutiques sédatives : Cf. protocole PT 25 : Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : prise en charge des troubles du comportement perturbateurs Un traitement par psychotrope ne doit pas être instauré si les symptômes sont d origine somatique ou iatrogène. Les psychotropes peuvent être utilisés lorsque les techniques de soins appropriées ne sont plus suffisantes. Notamment lorsque la sévérité des troubles du comportement met en danger le résident, altère son fonctionnement ou si le résident est une menace ou une source importante de souffrance pour son entourage. Il n est pas recommandé de prescrire en première intention et sans évaluation préalable un traitement par psychotrope en cas d opposition, de cris ou de déambulation. Les psychotropes n ont pas d effet préventif sur la survenue des troubles du comportement. Page 4 sur 9

5 Urgence Evaluation répétée du trouble du comportement Sédation de très courte durée Enquête étiologique Cause somatique Recherche et contrôle de la cause Prise en charge globale Techniques de soins Intervention non médicamenteuse Environnement Attitudes préventives Si inefficacité Traitement psychotrope de courte durée 10 LE JARDIN L architecture des locaux du PASA, situé au 2 ème étage, ne permet pas un accès direct sur le jardin de l EHPAD. Néanmoins, un ascenseur situé dans le hall d entrée du PASA permet de se rendre facilement dans le jardin du rez-de-chaussée (accès par la salle à manger à environ 50 mètres de l ascenseur). Ce jardin est composé d un chemin de déambulation sécurisé, d une vaste étendue de pelouse, d un potager et d une table de jardinage. Les résidents seront obligatoirement accompagnés d un agent pour se rendre au jardin et y réaliser des activités. Page 5 sur 9

6 L accès à ce jardin est possible à tout moment de la journée mais afin de ne pas déranger une activité réalisée par l Unité Alzheimer, l équipe du PASA organisera ses activités jardinage après transmissions et accord de l équipe de l Unité dans la semaine précédant l atelier. La création d un jardin thérapeutique intérieur peut être envisagée dans les locaux du PASA : bacs suspendus, serre avec un accès libre pour les résidents du PASA. 11 LA FORMALISATION DU PROJET DE VIE INDIVIDUALISE Tout résident accueilli au PASA aura un projet de vie finalisé. Les objectifs seront clairement définis et les moyens proposés seront en adéquation avec le PASA. La fréquence et la durée des journées au PASA seront identifiées. Le projet sera validé par le résident ou sa personne de confiance et l équipe de soins. La famille sera informée que la prise en soins au PASA ne sera pas définitive, elle dépendra de l état physique et comportemental du résident. 12 ORGANISATION DU SERVICE Le PASA sera ouvert : Du lundi au vendredi. De 10h00 à 17h00. Sauf jours fériés, réunions, congés annuels des agents, achat de matériel Pour le bon fonctionnement du PASA et le bien-être des résidents, les visites ne sont pas autorisées (soignants et familles ). A l ouverture, l accueil de résidents sera soumis à la mise en œuvre de l organisation précisée avec les services de soins, la cuisine, la lingerie et l animation. De manière évidente, et comme pour toute ouverture d une nouvelle activité, un temps important de préparation est nécessaire : - Les 2 agents ASG et AS devront apprendre à se connaître et organiser leur binôme, - L agent ASG, recruté à l EHPAD de Montfaucon, ne connaît ni le fonctionnement de l EHPAD ni les résidents, - Des temps de travail avec la psychologue, le Cadre de Santé, voir le médecin coordinateur, et les IDE seront nécessaires pour prendre connaissance des résidents NPI-ES et créer les groupes homogènes de résidents, - Les résidents et leurs familles seront rencontrés, de manière individuelle, pour leur proposer l intégration au PASA, - Une refonte de l organisation des soins (modification du planning de douches et de bains, organisation de l accompagnement des résidents au PASA ) sera anticipée, - Les 2 agents du PASA devront, dans un premier temps s intégrer dans les transmissions entre les équipes du matin et de l après-midi afin de s approprier l histoire de vie de chaque résident concerné et son projet de vie, - Un des deux agents du PASA participera aux réunions de synthèses pluridisciplinaires, - Préparer concrètement les ateliers et l organisation de la journée type, - Réaliser les commandes de petits matériels et leur rangement. Page 6 sur 9

7 13 - ACCUEIL Les résidents bénéficiant d un accueil en PASA seront accompagnés d un soignant du service d hébergement qui fera des transmissions utiles aux soignants du PASA et leur remettra la fiche d évaluation PASA et les médicaments pour le repas du midi. L accueil des résidents se fera de 10h à 10h30 maximum. Les résidents auront pris leur petit déjeuner, leur toilette sera faite et ils seront habillés correctement avant d être accompagnés au PASA. Dans la majorité des cas, l accueil se fera à la journée. Cependant, certains résidents (définis par le médecin) pourront être accueillis à la demi-journée sans dépassement de la capacité de 14 résidents/jour. 14 LE DEPART A partir de 16h les résidents sont raccompagnés dans leur service d hébergement par un agent du PASA qui fera des transmissions utiles à l agent du service et lui remettra les fiches d évaluations et les boites de médicaments des résidents. 15 LE PERSONNEL DU SERVICE Deux agents sont référents du service. Les compétences demandées sont : Aide soignant(e) ou aide médico psychologique avec une formation d Assistant en Soins de Gérontologie. Leurs missions : L accueil des résidents et des familles. L organisation des ateliers sur la journée et la semaine. L organisation du nombre de prises en charge de résidents par jour dans le PASA en fonction de la file active et des projets de vie. Le retour des résidents dans leurs services d hébergement. Les transmissions inter-équipes. L organisation des repas et la distribution des thérapeutiques médicamenteuses. Le petit entretien des locaux du PASA. L approvisionnement en matériel (protections, linge propre, fournitures, ingrédients ). Le transfert du linge sale en buanderie. Participation aux réunions de synthèse pluridisciplinaires ou autres réunions. Tenue et mise à jour d indicateurs de suivi d activité. Travail en collaboration avec le psychologue, l ergothérapeute, les animatrices, les soignants. Les horaires de travail : Temps de travail sur la base de 35 heures par semaine : Un ASG de 9h30 à 16h30 du lundi au vendredi. 0,60 ETP AS soit 3 jours par semaine de 10h à 17h. Le temps de repas est inclus dans le temps de travail et considéré comme un repas thérapeutique. Page 7 sur 9

8 La procédure dégradée : Les congés annuels et les récupérations d heures supplémentaires des 2 agents sont pris conjointement et le service est fermé lors de leurs absences soit 1 semaine en hiver, 1 semaine au printemps et 3 semaines en été. En cas d absence d un agent du PASA pour maladie ou formation, le groupe de résidents accueillis est réduit à maximum 5 résidents pour respecter la règlementation et assurer la sécurité du groupe de résidents pris en charge. Si un des deux agents est dans l obligation de quitter le service en cours de journée (maladie, enfant malade ), l agent restant s organise avec les services d hébergement afin de ne garder que 5 résidents au PASA. Dans ce cas, les agents des services d hébergement ont la charge de venir chercher les résidents au PASA. 16 L ACOMPAGNEMENT DES SOIGNANTS DANS LEUR TRAVAIL Les soignants du PASA bien qu intervenant dans un service distinct, s inscrivent dans l équipe de l EHPAD et sont soumis aux mêmes règles de fonctionnement que le reste des agents de l établissement. Les soignants du PASA sont sous la responsabilité directe du cadre de santé. Ils peuvent faire appel au cadre pour toute question organisationnelle ou de fonctionnement. Le planning des ateliers et le choix des participants sont définis en concertation avec la psychologue. Le personnel du PASA participe à toutes les réunions de synthèse pluridisciplinaire afin de mettre en place une prise en charge personnalisée et individualisée de chaque résident. Ces réunions ont lieu 2 fois par mois, y participent des IDE, AS, ASHQ soins, l animatrice, la psychologue et la cadre de santé. Les candidatures possibles au PASA et la réorientation de certains résidents sont décidés lors de ces réunions. Toute prise en charge posant des difficultés est discutée lors de ces réunions et un plan de soins est établi. Ils peuvent faire appel à différentes personnes ressources : - Pour des renseignements médicaux : médecins traitants et médecin coordonnateur. - Pour des renseignements paramédicaux : cadre de santé, IDE et AS des services d hébergement. - Pour des renseignements psycho-pathologiques, neuropsychologiques ou sur une prise en charge psychique, sociale et cognitive : psychologue. - Pour des renseignements administratifs : adjoints administratifs. - Pour des réparations ou travaux : agent d entretien. Besoin de formation : Les agents du PASA lors de l entretien annuel d évaluation émettent leurs souhaits de formation. Un plan de formation prévisionnel est défini au terme de tous les entretiens d évaluation en fonction des différentes demandes, de l enveloppe octroyée par notre OPCA (l ANFH) mais aussi des projets ou besoins institutionnels. L une des 2 AS recrutée n ayant pas suivi de formation d Assistant de Soins en Gérontologie; l établissement s engage à l inscrire en formation ASG au plus vite (début de formation le 22/02/16 CREAI Chalons en Champagne). La 2 ème AS du PASA a suivi une formation ASG. Objectifs de la formation ASG : - Gestion de l accompagnement spécifique des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ou de pathologies apparentées présentant des troubles cognitifs - Acquisition de techniques de soins et d accompagnements spécifiques - Mise en place de projets de vie socio-culturels adaptés - Analyse de ses pratiques professionnelles - Comprendre et interpréter les principaux paramètres liés à l état de santé - Partager ses valeurs Page 8 sur 9

9 17 LES RESPONSABILITES DU PASA La responsabilité administrative, juridique et pénale dépend du directeur de l établissement. La responsabilité de la coordination médicale dépend du médecin coordonnateur. La responsabilité paramédicale dépend du cadre de santé de l établissement. 18 L EVALUATION DES RESIDENTS ACCUEILLIS ET DU SERVICE Un tableau de suivi de l évolution des troubles du comportement sera tenu à jour par le psychologue : comparatif des résultats annuels des scores NPI-es. Une réunion trimestrielle regroupant les soignants du PASA et le psychologue ayant pour objet l évaluation des prises en charge au PASA sera organisée : bilan des troubles du comportement, synthèse de chaque résident accueilli, poursuite ou non de la prise en charge au PASA Les réunions de synthèses pluridisciplinaires permettent à l ensemble des équipes de suivre l évolution de la maladie et l apparition de nouveaux symptômes ; pour l ensemble des résidents de l EHPAD, y compris ceux pris en charge au PASA. Tenue d indicateurs de suivi d activité : File active du PASA. Nombre de résidents accueillis par jour. Activités proposées au PASA et nombre de résidents par activité. Une évaluation du fonctionnement du service sera réalisée à posteriori (après 6 mois de fonctionnement puis annuellement) afin de permettre un réajustement de l organisation si nécessaire 19 LA COMMUNICATION Les équipes et les familles seront informées de la mise en place du PASA et de son fonctionnement avant l ouverture. Lorsqu un nouveau résident peut être accueilli dans le PASA, les agents du PASA recevront la famille et lui proposeront une visite de la structure. Page 9 sur 9

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Unité d'hébergement Renforcée (U.H.R.)

REGLEMENT INTERIEUR Unité d'hébergement Renforcée (U.H.R.) Guérande, janvier 2012 REGLEMENT INTERIEUR Unité d'hébergement Renforcée (U.H.R.) unité 2 résidence fleur de sel - Guérande HOPITAL INTERCOMMUNAL DE LA PRESQU ILE GUERANDE-LE CROISIC 1 L UHR. L UHR répond

Plus en détail

L ivret d inform ation

L ivret d inform ation L ivret d inform ation LE POLE D ACTIVITES ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) Etablissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (E.H.P.A.D.) «RESIDENCE LE PETIT SAINT-MARS BÂTIMENT PAUL FENOLL» ww.ch-sudessonne.fr

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Population concernée Critères d admission et de réorientation Projets de l UHR Le personnel de l UHR Architecture UHR Dieppe 1 Unité

Plus en détail

EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE APPARENTEE ET PRESENTANT DES TROUBLES DU COMPORTEMENT

EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE APPARENTEE ET PRESENTANT DES TROUBLES DU COMPORTEMENT DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

La Châtaigneraie. Le Lys. Livret d accueil. Accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et troubles associés

La Châtaigneraie. Le Lys. Livret d accueil. Accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et troubles associés La Châtaigneraie Livret d accueil Le Lys Accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et troubles associés 1 HISTORIQUE Pour répondre à une demande locale de plus en plus importante,

Plus en détail

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h)

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h) INFOR SANTE ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE CENTRE MODULE I : DF1 (35 h) Concourir à l élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne - Repérer les besoins

Plus en détail

Quelques chiffres en France

Quelques chiffres en France Quelques chiffres en France En France, les 75 ans et plus représentent 8,5% de la population générale Dans le Bas-Rhin, les 75 ans et plus représentent 6,9 % de la population générale: c est un département

Plus en détail

Livret de suivi du stagiaire

Livret de suivi du stagiaire logo CE LIVRET EST UNE PROPOSITION, UN OUTIL PEDAGOGIQUE MIS A DISPOSITION DES ADHERENTS DU GERACFAS POUR REPONDRE AU CAHIER DES CHARGES CONCERNANT LES ASG Pas de valeur officielle Chacun est libre de

Plus en détail

Document individuel de prise en charge - Règlement de fonctionnement. Entrée de l accueil de jour. Madame, Monsieur, Domicilié(e) à

Document individuel de prise en charge - Règlement de fonctionnement. Entrée de l accueil de jour. Madame, Monsieur, Domicilié(e) à HOPITAL SAINT-CHARLES Entrée de l accueil de jour Document individuel de prise en charge - Règlement de fonctionnement Madame, Monsieur, Domicilié(e) à Hôpital Saint Charles - 4, rue Charles de Gaulle

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... - Le Directeur est :... - L infirmière Coordinatrice du SSIAD est :...

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... - Le Directeur est :... - L infirmière Coordinatrice du SSIAD est :... RESSIAD Touraine Groupe de Recherche et d Etudes des Services Soins Infirmiers A Domicile REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... PREAMBULE En vertu du décret n 2003-1095 du 14/11/2003, le règlement

Plus en détail

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

PRESENTATION DU PASA

PRESENTATION DU PASA PRESENTATION DU PASA CCAS DE LA PEYRATTE ET THENEZAY Résidence Les Rocs Résidence De La Plaine Le projet du PASA est issu d une coopération entre les CCAS et les EHPAD de Thénezay et de la Peyratte matérialisée

Plus en détail

Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1

Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1 Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1 64 lits d EHPAD sur 2 services GMP : 740 1 médecin coordonnateur 40 % 1 cadre de santé 100 % Lamartine, rez de chaussée : 29 lits Service Lamartine : 1 IDE

Plus en détail

Madame, Monsieur, Bonjour,

Madame, Monsieur, Bonjour, Madame, Monsieur, Bonjour, Au nom des membres du Conseil d Administration, de l ensemble du personnel, des résidents et de leur famille, je vous souhaite la bienvenue au sein de la Maison de Retraite de

Plus en détail

Fiche de Poste SITUATION : Catégorie statutaire : Titulaire du diplôme de Cadre de Santé

Fiche de Poste SITUATION : Catégorie statutaire : Titulaire du diplôme de Cadre de Santé Fiche de Poste INTITULE DU POSTE Cadre de santé en EHPAD - USLD SITUATION : Positionnement géographique : EHPAD /USLD - Pavillon Chamberland : 45 lits (15 lits d EHPAD et 30 lits USLD) - Pavillon Dornier

Plus en détail

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Objet de la demande Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Conclusion de l instructeur ARS/DOMS/Grille d instruction sur dossier

Plus en détail

Ouverture d un accueil de jour pour personnes âgées DOSSIER DE PRESSE

Ouverture d un accueil de jour pour personnes âgées DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Ouverture d un accueil de jour pour personnes âgées Signature de la convention de partenariat entre le CCAS de Cahors et l association Agir pour mieux vivre Jeudi 2 mars 2017 à 13h30

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée

Unité d Hébergement Renforcée Unité d Hébergement Renforcée Dr S. SOYEZ, gériatre Pôle Gériatrique Centre hospitalier de Valenciennes L UHR : cas clinique (s) Une concentration de cas complexes. L UHR: historique PLAN ALZHEIMER 2008

Plus en détail

Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer :

Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer : Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer : Dr Aquino Jean Pierre TABLE RONDE product 2014 Congrès National des Unités de soins d évaluation et de prise en charge Alz Tu 11 Décembre 2014 Dr Binot Ingrid

Plus en détail

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Objet de la demande Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Conclusion de l instructeur ARS/DOMS/Grille d instruction sur site PASA

Plus en détail

Organisation du PASA. Principe de fonctionnement

Organisation du PASA. Principe de fonctionnement EHPAD La Bastide Organisation du PASA Code : PR-PASA-PR-01 Version n 2 Date : 12/03/2014 Principe de fonctionnement Si l est absente, la journée PASA est alors annulée. Prévenir immédiatement la cadre

Plus en détail

CONDITIONS D ACCUEIL AU P.A.S.A.

CONDITIONS D ACCUEIL AU P.A.S.A. CONDITIONS D ACCUEIL AU P.A.S.A. E.H.P.A.D. RESIDENCE DE LA GARENNE Janvier 2016 PROJET PASA EHPAD LA GARENNE Page 1 1.1. ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES ATTEINTES DE PATHOLOGIES TYPE ALZHEIMER Les atteintes

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

Entrée de l accueil de jour : rez de jardin du bâtiment «les Gloriottes» Accueil de Jour Alzheimer «Les quatre saisons»

Entrée de l accueil de jour : rez de jardin du bâtiment «les Gloriottes» Accueil de Jour Alzheimer «Les quatre saisons» LIVRET D ACCUEIL Entrée de l accueil de jour : rez de jardin du bâtiment «les Gloriottes» Accueil de Jour Alzheimer «Les quatre saisons» INT-32/1 Hôpital Saint-Charles - 4 rue Charles de Gaulle 52 130

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CANTOU ST LOUIS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CANTOU ST LOUIS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CANTOU ST LOUIS PREAMBULE L accueil de jour est un établissement public accueillant des personnes dépendantes et désorientées. Ce règlement de fonctionnement a pour objet de

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative»

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Annexe 3 Conseil Général Nom de l établissement : APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Gestionnaire de l établissement Commune : Zone de Soins de Proximité : Organisme gestionnaire

Plus en détail

Maison de Retraite Médicalisée Les Acacias 16 Rue de la Clinique Marseille

Maison de Retraite Médicalisée Les Acacias 16 Rue de la Clinique Marseille Maison de Retraite Médicalisée Les Acacias 16 Rue de la Clinique 13004 Marseille Tél: 04 91 50 87 37 Fax: 04 91 50 52 27 Mail : lesacacias13range.fr www.residencelesacacias.fr La maison de retraite Les

Plus en détail

Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez.

Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez. - 2 - Madame, Monsieur, Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez. Le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) a pour objectif.

Plus en détail

Livret d accueil HÔPITAL DE JOUR

Livret d accueil HÔPITAL DE JOUR Livret d accueil HÔPITAL DE JOUR LA VERGNIERE Hôpital de Jour La Vergnière L HERM CS 80166 09004 - FOIX cedex Tel : 05.34.09.84.01 Fax : 05.61.02.64.42 hj.secretariat@epms-ariege.fr SOMMAIRE A PRESENTATION

Plus en détail

I COURT OU LONG SEJOUR. La personne est sollicitée par venir visiter note établissement.

I COURT OU LONG SEJOUR. La personne est sollicitée par venir visiter note établissement. PROTOCOLE D ADMISSION D UN NOUVEAU RESIDENT 1 Premier contact I COURT OU LONG SEJOUR Qu il soit téléphonique ou physique, est réalisé par la secrétaire d accueil ou l assistante de direction, et il doit

Plus en détail

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Evolution et adaptation des missions d une infirmière référente. Muriel Jouchter infirmière référente LISP Christine Blot cadre de santé 1 2 Pour

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande - RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande - Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT RESIDENCE BODIN GRANDMAISON PRESENTATION AUX RESIDENTS & FAMILLES Dimanche 24 janvier

PROJET D ETABLISSEMENT RESIDENCE BODIN GRANDMAISON PRESENTATION AUX RESIDENTS & FAMILLES Dimanche 24 janvier PROJET D ETABLISSEMENT RESIDENCE BODIN GRANDMAISON 2016-2021 PRESENTATION AUX RESIDENTS & FAMILLES Dimanche 24 janvier 2016 1 Pourquoi un projet d établissement? Un document qui «fédère» l ensemble des

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL PASA - 2015 Pôle d activités et de soins adaptés

LIVRET D ACCUEIL PASA - 2015 Pôle d activités et de soins adaptés LIVRET D ACCUEIL PASA - 2015 Pôle d activités et de soins adaptés Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Route de Marseille D 559 83270 SAINT-CYR-SUR-MER Service des établissements

Plus en détail

Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue

Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue Définitions La géronto-psychiatrie : La psychiatrie du sujet âgé Psycho-gériatrie Ambiguïté

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE 12 rue du Parc 55320 SOMMEDIEUE - Tél : 03.29.87.71.06 - Fax : 03.29.85.76.80 E-mail : contact@maison-retraite-barat-dupont.fr Site : www.maison-retraite-barat-dupont.fr - 1 - DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE

Plus en détail

QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES

QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES Définition : Sont désignées comme dépendantes dans ce questionnaire, les personnes âgées qui ont besoin d être aidées pour effectuer des

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge A l initiative de la Direction Générale de la Santé Mise en œuvre: Société Française de Gériatrie et Gérontologie

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE Un projet de vie individualisé est élaboré pour chaque résident, mis en place avec ses proches et toute l équipe soignante, Ce projet de vie est une

Plus en détail

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique :

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : La structure d HAD du Centre Hospitalier Gérard Marchant (15

Plus en détail

Rapport d'activité psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER

Rapport d'activité psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER Rapport d'activité psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER ANNEE : 01 Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement PRESENTATION DU POSTE DE PSYCHOLOGUE 0 1 Nom du psychologue Prénom PLOUARD Stéphanie

Plus en détail

Rapport d'activité du psychologue

Rapport d'activité du psychologue Rapport d'activité du psychologue EHPAD BELLISSEN Dernier enregistrement effectué en tant que document validé par Gessy MODER le 09/05/2016 11:20:14 Code d'identification RAMEHPAD 002 PRESENTATION DU POSTE

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. EHPAD INTERCOMMUNAL Les Fraxinelles. Les Fraxinelles. Page 1 sur 7 EHPAD INTERCOMMUNAL. 21 rue des Fraxinelles BERGHEIM

LIVRET D ACCUEIL. EHPAD INTERCOMMUNAL Les Fraxinelles. Les Fraxinelles. Page 1 sur 7 EHPAD INTERCOMMUNAL. 21 rue des Fraxinelles BERGHEIM LIVRET D ACCUEIL EHPAD INTERCOMMUNAL 21 rue des Fraxinelles 68750 BERGHEIM 03.89.73.63.39 03.89.73.71.43 administration-b@ehpad-bergheim.fr Page 1 sur 7 Le Président du Conseil d Administration, la Direction

Plus en détail

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention»

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Congrès du domicile 09 et 10 avril 2015 «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Mérignac Mme BOUFFARD-BERTRAND Directrice Générale de Vie Santé Mérignac Mme Sandra BAYLE Infirmière coordinatrice

Plus en détail

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce?

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce? JOURNEE DU 23 SEPTEMBRE 2015 CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL AMCOOR HAUTE BRETAGNE LIVRE BLANC DU MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD Vingt médecins coordonnateurs se sont réunis le 23 septembre à Saint Jacut

Plus en détail

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Référence : - circulaire DHOS/O3/CNAM n 2007-88 du 2 mars 2007 r elative aux orientations de la DHOS et de la CNAMTS en matière

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. Association Notre Dame de Joie. Domaine de la Cadène. 15 impasse de la Cadène TOULOUSE

MAITRE D OUVRAGE. Association Notre Dame de Joie. Domaine de la Cadène. 15 impasse de la Cadène TOULOUSE MAITRE D OUVRAGE Association Notre Dame de Joie Domaine de la Cadène 15 impasse de la Cadène 31 200 TOULOUSE Marché de maîtrise d œuvre pour l étude et la réalisation d un Etablissement d Hébergement pour

Plus en détail

4 Impasse des Terrasses LADIGNAC LE LONG Tél : Fax :

4 Impasse des Terrasses LADIGNAC LE LONG Tél : Fax : Résidence «Les Terrasses» 4 Impasse des Terrasses - 87500 LADIGNAC LE LONG Tél : 05.55.09.39.33 Fax : 05.55.09.99.28 maisonderetraiteladignac@orange.fr LIVRET D ACCUEIL Ce livret a pour but de vous présenter

Plus en détail

BILAN DE FONCTIONNEMENT MEDICAL ANNUEL, PROGRAMME D ACTION

BILAN DE FONCTIONNEMENT MEDICAL ANNUEL, PROGRAMME D ACTION 1 DQ-OG-PR-01 BILAN DE FONCTIONNEMENT MEDICAL ANNUEL, PROGRAMME D ACTION 2014- 2 Le programme d action médical annuel est un document obligatoire qui s inscrit comme une composante du projet d établissement

Plus en détail

PASA Villers-Bocage. Intervention Frédérique Vilfeu/ Muriel Ménard SNG 10 juin EHPAD Jeanne Bacon 10 juin 2016

PASA Villers-Bocage. Intervention Frédérique Vilfeu/ Muriel Ménard SNG 10 juin EHPAD Jeanne Bacon 10 juin 2016 PASA Villers-Bocage Intervention Frédérique Vilfeu/ Muriel Ménard SNG 10 juin 2016 Présentation L EHPAD Jeanne Bacon est un établissement public autonome d une capacité de 180 lits. Le PASA a ouvert ses

Plus en détail

RETOUR SUR LE PROGRAMME AMI-ALZHEIMER

RETOUR SUR LE PROGRAMME AMI-ALZHEIMER RETOUR SUR LE PROGRAMME AMI-ALZHEIMER 1 2 Pourquoi améliorer la prise en charge médicamenteuse chez les résidents en EHPAD? Les personnes de plus de 65 ans représentent 16 % de la population française

Plus en détail

QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR?

QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR? QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR? Dr Pascale CODIS La Fondation Roguet - établissement gériatrique public situé dans les Hauts-de-Seine sur la commune de Clichy - est une structure

Plus en détail

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif adaptables au dispositif DPC (conformément aux orientations nationales) La liste des formations énumérées ci-après est indicative

Plus en détail

EHPAD ŒUVRE SCHYRR. Association à but non lucratif et déclarée Œuvre de bienfaisance 18, rue de la Chapelle HOCHSTATT

EHPAD ŒUVRE SCHYRR. Association à but non lucratif et déclarée Œuvre de bienfaisance 18, rue de la Chapelle HOCHSTATT EHPAD ŒUVRE SCHYRR Association à but non lucratif et déclarée Œuvre de bienfaisance 18, rue de la Chapelle 68720 HOCHSTATT Tél : 03 89 06 24 88 Fax : 03 89 06 07 51 E-mail : schyrr.oeuvres@orange.fr LIVRET

Plus en détail

Service de Soins Infirmiers à Domicile

Service de Soins Infirmiers à Domicile Service de Soins Infirmiers à Domicile Le S.S.I.A.D. est situé dans la Résidence «Le Village» 1 rue de Solferino 78600 Maisons-Laffitte Tél. 01 39 62 56 54 Adresse Email : ssiad@maisonslaffitte.fr Fax

Plus en détail

RESPONSABLE DE STRUCTURE MULTI ACCUEIL

RESPONSABLE DE STRUCTURE MULTI ACCUEIL RESPONSABLE DE STRUCTURE MULTI ACCUEIL I. IDENTIFICATION DU POSTE - Intitulé du poste : responsable d une structure multi-accueil - Rattachement hiérarchique : Conseil d Administration, Association Gestionnaire

Plus en détail

Assistant de Soins en Gérontologie. Formation qualifiante

Assistant de Soins en Gérontologie. Formation qualifiante Siège social 9 bis, rue Armand Chabrier - 47400 TONNEINS Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE TELEPHONE : 05.53.79.12.87 - TELECOPIE : 05.53.79.00.17. COURRIEL

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR. 40, rue André Ridders Le Nouvion-en-Thiérache. CENTRE HOSPITALIER de LE NOUVION-EN-THIERACHE Livret d Accueil

ACCUEIL DE JOUR. 40, rue André Ridders Le Nouvion-en-Thiérache. CENTRE HOSPITALIER de LE NOUVION-EN-THIERACHE Livret d Accueil CENTRE HOSPITALIER de LE NOUVION-EN-THIERACHE Livret d Accueil ACCUEIL DE JOUR 40, rue André Ridders 02170 Le Nouvion-en-Thiérache 12 8 Inscription Les demandes d inscription sont à formuler par écrit

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE

L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE MINISTERE DE L EMPLOI, DE LA COHESION SOCIALE ET DU LOGEMENT MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE Décret 2006- du portant création du diplôme d Etat d aide médico-psychologique

Plus en détail

Projet d établissement Résidence Emile Gibier «Les Cheveux Blancs» ORVAULT

Projet d établissement Résidence Emile Gibier «Les Cheveux Blancs» ORVAULT Projet d établissement 2012-2017 Résidence Emile Gibier «Les Cheveux Blancs» 44700 ORVAULT Avis favorable du Comité d Entreprise du 25 octobre 2012 Avis favorable de la CRUQPC du 11 octobre 2012 Avis favorable

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement Projet d établissement 2017-2021 Quelques chiffres : Durée des réalisations : environ 11 mois, du 15/01/2016 au 29/11/2016. Nombre de groupes de travail : 40 groupes de travail d une durée d 1H à 2H. Participation

Plus en détail

LIVRET VOTRE ACCUEIL. EHPAD Pierre Masseboeuf NOUS CONTACTER. Plan. Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf

LIVRET VOTRE ACCUEIL. EHPAD Pierre Masseboeuf NOUS CONTACTER. Plan. Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf ACCUEIL VOTRE NOUS CONTACTER LIVRET Plan EHPAD Pierre Masseboeuf Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf 7 Chemin des tribles 03700 BELLERIVE SUR ALLIER Tel : 04 70 58 81 00 Fax : 04 70 58 81 29 Mail

Plus en détail

L hôpital Villiers Saint Denis

L hôpital Villiers Saint Denis L hôpital Villiers Saint Denis Etablissement de Santé Publique d Intérêt Collectif qui dépend d une Fondation hospitalière «La Renaissance Sanitaire» qui gère 2 établissements SSR : L hôpital Villiers

Plus en détail

Livret d accueil de L I.T.E.P

Livret d accueil de L I.T.E.P Livret d accueil de L I.T.E.P Plan Accès ITEP de la Vergnière L HERM CS 80166 09004 - FOIX cedex Tel : 05.34.09.84.04 Fax : 05.61.02.64.42 itep.secretariat@epms-ariege.fr SOMMAIRE A PRESENTATION DE L I.T.E.P

Plus en détail

Article 1 l admission

Article 1 l admission République Française CCAS DE BRIGNOLES Accueil de Jour «Lou Soulèu de Maïa» RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Conforme au décret 2003-1095 du 14 novembre 2003 relatif au règlement de fonctionnement institué

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre Année concernée par le rapport : Médecin coordonnateur : ATTENTION : PRECISER «0» ou «ND» car tout champ vide est analysé comme

Plus en détail

Écoute. Projet individuel. Prise en soin. Proximité. Ancrage local. Accueil personnalisé. Dialogue. Écoute. Ancrage local Histoire.

Écoute. Projet individuel. Prise en soin. Proximité. Ancrage local. Accueil personnalisé. Dialogue. Écoute. Ancrage local Histoire. Bienvenue. Située dans le nouveau quartier résidentiel du Blosen, dans la région des vignobles alsaciens à l entrée de la vallée de Thur, et dotée d un agréable jardin avec terrasse, notre maison de retraite

Plus en détail

EHPAD La Vasselière. Document de synthèse

EHPAD La Vasselière. Document de synthèse EHPAD La Vasselière Document de synthèse L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes «La Vasselière» s est engagé depuis plusieurs années dans une démarche d amélioration continue de

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT 2016 2020 Le projet d établissement de l EHPAD «Charles Marguerite», réaffirme en complément du projet associatif, une volonté collective de centrer l accompagnement autour du résident.

Plus en détail

Référentiel Métier. Infirmier en centre de santé Version 3 MAJ Février Nom : Prénom : Date : Ce document est la propriété exclusive de la C3SI

Référentiel Métier. Infirmier en centre de santé Version 3 MAJ Février Nom : Prénom : Date : Ce document est la propriété exclusive de la C3SI Référentiel Métier Infirmier en centre de santé Version 3 MAJ Février 2014 Nom : Prénom : Date : DEFINITION DE L EMPLOI-METIER : L infirmier répond à la demande de soins, organise et dispense les soins

Plus en détail

Dossier de demande de création/labellisation de Pôle d Activités et de Soins Adaptés

Dossier de demande de création/labellisation de Pôle d Activités et de Soins Adaptés Dossier de demande de création/labellisation de Pôle d Activités et de Soins Adaptés Nom complet de l établissement (qui intégrera le PASA) : Nombre de PASA : Capacité : Personne référente à contacter

Plus en détail

Bienvenue au Centre Saint-Victor

Bienvenue au Centre Saint-Victor Bienvenue au Centre Saint-Victor Lieu de soins et Lieu de vie Le CHU Amiens-Picardie, l excellence prend une nouvelle dimension www.chu-amiens.fr Bienvenue au Centre Saint-Victor Le Centre Saint Victor

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

FRAGILITÉ SOCIALE MAIA

FRAGILITÉ SOCIALE MAIA HOPITAL DE PROXIMITE FRAGILITÉ SOCIALE MAIA La fragilité : - D E S F A C T E U R S M É D I C A U X - D E S F A C T E U R S C O G N I T I F S - D E S F A C T E U R S P S Y C H O L O G I Q U E S - D E S

Plus en détail

Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France

Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Laëtitia BONNEAU Chef de projet - Cellule Politique régionale du médicament et des produits de santé

Plus en détail

Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées

Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées Siadpa Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées Livret d accueil Siadpa 10, rue de la Paix 01 40 85 65 75 Sommaire Votre admission La demande d admission Page 4 Les professionnels du Siadpa

Plus en détail

QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES

QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES NOM DE LA STRUCTURE ADRESSE TEL FAX NOM DU DIRECTEUR NOM DU PROFESSIONNEL REFERENT POUR L OUTIL : Fonction : E mail de liaison : I. LA PRISE EN SOINS

Plus en détail

Livret d accueil. Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins. 10 Rue Gellibert SAINT PAUL LES DAX

Livret d accueil. Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins. 10 Rue Gellibert SAINT PAUL LES DAX Livret d accueil Service d Éducation Spéciale Et de Soins A Domicile Landes Sud Océan 10 Rue Gellibert Le mot du directeur Vous avez entre les mains le livret d'accueil du SESSAD Landes Sud Océan Vous

Plus en détail

La crise d agitation aiguë. La crise d agitation aiguë

La crise d agitation aiguë. La crise d agitation aiguë 1 La définition Trouble du comportement psychomoteur d apparition brutale caractérisé par une hyperactivité verbale, vocale ou motrice inappropriée associée à une perte de contrôle des actes, de la parole,

Plus en détail

FORMATIONS CONTINUES Institut de Formation en Soins Infirmiers. Aide-Soignant. Centre hospitalier de Saintonge

FORMATIONS CONTINUES Institut de Formation en Soins Infirmiers. Aide-Soignant. Centre hospitalier de Saintonge FORMATIONS CONTINUES 2017 Institut de Formation en Soins Infirmiers Institut de Formation Aide-Soignant Centre hospitalier de Saintonge FORMATIONS 2017 Inscriptions Toute inscription doit être transmise

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL PASA - 2014 Pôle d activités et de soins adaptés

LIVRET D ACCUEIL PASA - 2014 Pôle d activités et de soins adaptés LIVRET D ACCUEIL PASA - 2014 Pôle d activités et de soins adaptés Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Route de Marseille D 559 83270 SAINT-CYR-SUR-MER Service des établissements

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins palliatifs Évaluation des pratiques professionnelles Définition de l EPP Analyse de la pratique professionnelle destinée à identifier des écarts

Plus en détail

REUNION D INFORMATION DES FAMILLES

REUNION D INFORMATION DES FAMILLES Réunion des familles du 10.03.2015 par A.BELFILS 1 REUNION D INFORMATION DES FAMILLES 10 mars 2015 Ordre du jour Convention tripartite 2 ème génération Evaluation externe Projet de reconstruction Réunion

Plus en détail

CHANTIER D INSERTION PREQUALIFIANT AUX METIERS DES SERVICES A LA PERSONNE 2011 EHPAD SIVOM LA ROUVIERE

CHANTIER D INSERTION PREQUALIFIANT AUX METIERS DES SERVICES A LA PERSONNE 2011 EHPAD SIVOM LA ROUVIERE CHANTIER D INSERTION PREQUALIFIANT AUX METIERS DES SERVICES A LA PERSONNE 2011 EHPAD SIVOM LA ROUVIERE Présentation des fiches de poste 1. Animateur de personnes âgées... page 2 2. Agent social... page

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE RÉSIDENCE DU PARC

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE RÉSIDENCE DU PARC MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE RÉSIDENCE DU PARC Un projet de vie individualisé est élaboré pour chaque résident, mis en place avec ses proches et toute l équipe soignante. Ce projet

Plus en détail

Annexe à la délibération n 4/05

Annexe à la délibération n 4/05 Annexe à la délibération n 4/05 ANNEXE 2 1) EHPAD public La Chocolatière Noisiel. L EHPAD public départemental La Chocolatière de Noisiel compte 120 lits. Le GIR moyen pondéré, indicateur du niveau de

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales

PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales Spécialité accompagnement de la vie à domicile Domaines

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ONCOGÉRIATRIQUE PAR LES RÉSEAUX GÉRONTOLOGIQUES DU DÉPARTEMENT DE LA VIENNE COORDINATION DE LA PRISE EN CHARGE EN ONCOGERIATRIE CNRC J-L PEFFERKORN - 2 octobre 2014 LES RESEAUX

Plus en détail

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU)

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) SIGLE Pôle Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) 10 ème Journée Départementale de la Gérontologie 14 novembre 2014 Feytiat (87) Philippe VERGER Directeur de la politique gérontologique CHU de

Plus en détail

CSAPA CENTRE DE SOINS, D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE 5, SAINT-QUENTIN

CSAPA CENTRE DE SOINS, D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE 5, SAINT-QUENTIN CSAPA CENTRE DE SOINS, D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE 5, rue Arnaud Bisson 02100 SAINT-QUENTIN Tél. : 03.23.05.03.33 Fax. : 03.23.62.46.72 Mail. : csapa@ch-stquentin.fr Permanences :

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Quand adresser un patient en EHPAD, en UHR ou PASA?

Quand adresser un patient en EHPAD, en UHR ou PASA? product Quand adresser un patient en EHPAD, en UHR ou PASA? Joël BELMIN Hôpital universitaire Charles Foix et Université UPMC Ivry-sur-Seine - Paris d évaluation et de prise en charge Alz Tproduction dite.

Plus en détail

Auxiliaire de vie sociale

Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire de vie sociale Près de chez vous : www.una.fr fiches metier v10.indd 1 23/02/09 08:46 Auxiliaire de vie sociale L auxiliaire de vie sociale intervient auprès des personnes âgées en perte d autonomie,

Plus en détail

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie FICHE DE POSTE PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie Localisation Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie d Arpajon (91) CSAPA rattaché à l Etablissement Public de Santé d Etampes.

Plus en détail