BÊME Sébastien L entraînement débutant dont vous êtes le héros

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BÊME Sébastien L entraînement débutant dont vous êtes le héros"

Transcription

1 BÊME Sébastien L entraînement débutant dont vous êtes le héros Copyright 2012 Sébastien Bême - Lulu ISBN : Le code de la propriété intellectuelle n'autorisant, aux termes de l'article L (2 et 3 alinéa), d'une part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective" et, d'autre part, sous réserve du nom de l'auteur et de la source, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, "toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits ou ayants causes est illicite" (art. L ). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L et suivant du code de la propriété intellectuelle. 5

2 Avant-Propos Bonjour à tous. L objectif de ce livre est de proposer un plan d entraînement sur une année complète pour les athlètes souhaitant une prise de masse (bodybuilding) et qui débutent dans ce sport. Ce niveau est défini par une absence de connaissances des différentes techniques de contraction du muscle (ressenti réel de la contraction), une non maîtrise des différentes techniques d exécutions des mouvements (excentrique sous maximal ou supra maximal, isométrie totale, isométrie maximale, etc.). Du point de vue de la diète, le présent ouvrage ne donnera pas de recette (d excellents livres y sont dédiés, tels que la nutrition de la force de Julien Venesson, éditions Souccar). Je vous fournis uniquement une orientation des répartitions possibles selon les blocks d entraînements. Le principe de fonctionnement est très simple dans son application : il suffit de suivre, semaine par semaine, les séances proposées dans ce livre. Le choix des exercices n est pas libre (la notion de débutant impliquant une nécessité d apprentissage de l ensemble des exercices, mais également une non connaissance des exercices de substitutions offrant des résultats équivalents à ceux proposés) sauf si vous avez un problème morphologique ou des douleurs anormales sur un mouvement (il conviendra alors de la remplacer après avoir trouvé la cause des douleurs). Il suffira d appliquer les consignes (s il n y en a pas, cela signifie que le pratiquant est libre dans son choix). La méthodologie ayant permis l élaboration de ce plan d entraînement est la suivante : une élévation de la difficulté technique (apprentissage des schémas moteurs), une revue non exhaustive de l ensemble des techniques de contractions musculaires permises pour un débutant avec en fil rouge une élévation de la condition physique servant de socle à l élévation du niveau de performance de l athlète. Comme pour tout entraînement de musculation, la base est la charge déplacée (ou immobilisée). Elle est l étalon permettant d être sûr de travailler dans le domaine visé. Néanmoins, pour ceux qui mettront en pratique ce plan d entraînement, il ne faut pas confondre la recherche d amélioration de la charge et la recherche de performance absolue. En matière de Bodybuilding l important n est pas ce que l on soulève, mais comment on le soulève. Ainsi appliquez-vous à maîtriser vos charges, à ressentir vos muscles travailler durant les efforts demandés et vous progresserez naturellement. Ce plan d entraînement est, comme vous vous en doutez, un plan global qui peut être appliqué par tous les sportifs d un niveau débutant. Mais il n est pas un plan d entraînement personnalisé. Pour atteindre la personnalisation, un travail supplémentaire est nécessaire. Je peux bien évidement vous le proposer (pour cela, rendez-vous sur à la rubrique Coaching). Cela vous permettra 6

3 d obtenir un programme prenant en compte votre vécu (exercices plus personnalisés), votre emploi du temps, le matériel que vous avez à disposition. Si votre objectif est plus compétitif, peut-être préfèrerez-vous un suivi de votre entraînement (modifications en fonction des progrès, de vos sensations, de vos objectifs précis). Si vous avez des questions, des incompréhensions sur certains exercices, un forum SAV existe, où je me ferai un plaisir de vous répondre : Je vous souhaite un bon entraînement et surtout une bonne progression. Sébastien Bayonne, le 02 février

4 Introduction Après quelques semaines ou mois de pratique sous la direction d un éducateur de salle de musculation ou d un coach personnel, vous pouvez vous considérer comme musculairement apte à débuter un entraînement digne de ce nom (ayant pour objectif la progression et non plus la préparation des articulations, des muscles rééquilibrage des tensions autour des articulations des tendons, de votre système cardio-vasculaire). Ce niveau ne peut être atteint qu après 6 à 12 semaines d apprentissages de la gestuelle des mouvements, avec très peu de charge et sous l œil d un entraîneur. Afin de valider ces prérequis minimaux, ce livre comprend une phase de préparation (appelée Reprise ) permettant de rapidement les passer en revue. J attire l attention du pratiquant que la définition de votre niveau implique un œil externe (éducateur, entraîneur, préparateur physique) vérifiant l exécution des exercices (personne ne possède la science infuse, vous vous devez d apprendre la bonne technique d exécution des mouvements, des manières d exécuter ces derniers). À partir de là, votre niveau impliquera, pour atteindre vos objectifs, que l entraînement soit élaboré de manière construite (et non copié-collé dans des magazines ou sur des sites Internet). En effet, le niveau débutant implique que la gestion des efforts et leurs utilisations permettent de réellement imposer à l organisme une adaptation sans atteindre le surentraînement (votre organisme doit apprendre à fabriquer de l énergie, à l utiliser de manière optimale et surtout à récupérer). Cela ne peut se faire par un simple méli-mélo d exercices que l on change de temps en temps (ou tout le temps) et une progression linéaire des charges. En parlant de plan d entraînement construit, je pense bien évidemment à un plan d entraînement respectant les objectifs (pour ce livre, la prise de masse), les impératifs physiologiques de la prise de masse, mais également l emploi de différentes méthodes d application des exercices. Qui dit méthode d application des exercices dit également respect des temps de récupération pour chacune de ces applications, mais également respect des délais de surcompensation. Ces deux impératifs permettront d appliquer à ce plan d entraînement les enchainements logiques des différentes méthodes en vue d élever le niveau de l athlète dans son ensemble pour que l hypertrophie puisse s appuyer sur des bases solides et maîtrisées. Seul cet appui permettra une progression régulière, et une compréhension des phénomènes pouvant la limiter (pour mieux les dépasser). 8

5 Bien évidemment, si la progression est régulière, elle n est pas maîtrisable quantitativement. Elle est trop dépendante de facteurs nombreux externes, interactifs et pas obligatoirement maîtrisables dans une programmation non personnalisée. C est tout cela que j ai tenté de vous proposer dans ce livre, afin de vous permettre de vous concentrer sur l essentiel qu est l entraînement et l ardeur que vous appliquez à le mettre en œuvre. Ceci en plus du fait que vous apprendrez progressivement à maîtriser les différentes techniques de base et ainsi passer le cap du débutant à celui d intermédiaire c est-à-dire qui maîtriser les techniques de bases et posséder un minimum de masse musculaire pour pouvoir l utiliser au mieux dans l atteinte de ses objectifs. Maintenant, pourquoi ce plan d entraînement n est pas un plan typique, tel que de ce que l on peut retrouver sur le net ou dans la littérature sportive? Plusieurs raisons répondent à cette question. En voici les deux principales : Tout d abord, les plans types s appliquent à travailler sur une solution de manière optimale, en apportant un minimum de suivi sur les qualités annexes nécessaires à la progression (souvent la solution est la recherche de la meilleure progression des charges, sans se soucier de comment on progresse, de vérifier les facteurs potentiellement limitant). Cela se remarque souvent dans la durée des cycles proposés, dans l unicité de la technique d entraînement et dans la gestion du temps d entraînement (les muscles les plus volumineux sont les plus travaillés, souvent au détriment des plus confidentiels qui peuvent pourtant être des facteurs limitant de la progression de muscles plus importants). À l inverse de ceci, j ai recherché un traitement uniforme de l ensemble de la masse musculaire (autant que possible), considérant que chaque muscle est facteur limitant pour d autres muscles. J ai également recherché non pas l optimisation extrême d une technique spécifique, mais l usage de l ensemble des techniques d entraînements (à partir du moment où elles permettent le développement d une des clés de l hypertrophie et qu elles apprennent à votre organisme à utiliser au mieux les solutions nerveuses) et leurs imbrications respectives. La seconde raison est que généralement les plans disponibles au grand public s appliquent à mettre en place des connaissances classiques, de manière automatique. Cela provoque donc une incompréhension dans les réels objectifs d une phase d entraînement. Pour résoudre ce problème, les plans types sont très focalisés sur un développement précis, exploitant au maximum les connaissances éprouvées (on sait que telle charge et tel temps de contraction provoque l hypertrophie, donc on applique cette charge et ce temps de contraction). À l opposé de cela, et dans la droite ligne qualitative de je me suis efforcé d exploiter au mieux les dernières informations issues des centres de recherches, ainsi que leurs implications précises sur l organisme afin de proposer un plan d entraînement le plus précis possible. Bien évidemment le plan que je vous propose n est pas une révolution dans le sens où il n y a pas création d une méthode 9

6 bouleversant la manière de faire du sport (ce n est pas une méthode miracle et inconnue jusque-là). Mais je recherche, à partir des facteurs impliqués dans l hypertrophie (facteurs physiologiques, hormonaux, etc.), les différentes solutions pour les faire fonctionner. De là, l enchainement logique des différentes phases de cette année d entraînement apparait naturellement. C est ce que ce livre vous propose d appliquer pour une progression vers vos objectifs. Afin de pouvoir appliquer tous les principes que nous venons de voir, cet ouvrage se présente de la manière suivante : - Une explication des principes généraux régissant le plan d entraînement (on n adhère qu à ce que l on comprend et on n applique que ce à quoi on adhère). - Une présentation globale du plan d entraînement - Une présentation détaillée du plan d entraînement (imbrication des différentes séances) - Une présentation détaillée de chaque séance d entraînement. De plus, chaque bloc correspond à une technique d entraînement différente. Même si l imbrication est logique, l un des objectifs de cette année d entraînement est de faire découvrir différentes manières de s entraîner afin que le débutant puisse réellement devenir intermédiaire par son niveau mais également par sa compétence dans l élaboration de son programme (certaines techniques fonctionneront mieux sur vous que sur d autres, vous pourrez ainsi parfaitement les reconnaître et les appliquer par la suite). En fin d ouvrage, je vous propose un apprentissage du Squat Bras Tendu (OHS) permettant un important travail de gainage du dos tout en proposant une amélioration de la coordination générale du système neuromusculaire, un récapitulatif de l échauffement général préconisé (présent également sur un retour au calme et enfin le dernier chapitre de ce livre est le plan diététique sommaire (très sommaire) vous permettant de progressivement perdre vos mauvaises habitudes alimentaires (déséquilibres des apports). Il ne vous permettra pas d élaborer une diète parfaite ou équilibrée (nécessitée des conseils d un professionnel de la diététique). Pour conclure, ce plan d entraînement pourra être suivi, si vous en ressentez le besoin (non assimilation des exercices et techniques proposées), deux années de suite. Audelà, les risques de stagnations seront trop importants par rapport aux bénéfices potentiels. Il vous faudra passer au plan d entraînement suivant (niveau intermédiaire ). 10

7 11

8 Chapitre N 1 Présentation du plan d entraînement annuel Le programme de 12 mois comprend 5 semaines OFF (vacances) 17 blocs de 2 à 4 semaines L objectif est Prise de masse en priorité Prise de force en sous-jacent Réduction masse grasse (sèche sommaire) en fin de programme Préparation de l organisme aux saisons suivantes La répartition des blocs est la suivante 1 bloc Reprise (3 semaines) 2 blocs Masse (3 semaines 2 semaines) 1 bloc Force (3 semaines) 3 blocs Masse (3 semaines 2 semaines 4 semaines) 1 bloc Force (3 semaines) 3 blocs Masse (3 semaines 2 semaines 4 semaines) 1 bloc Force (3 semaines) 4 blocs Masse (3 semaines 2 semaines 3 semaines 3 semaines) 1 bloc Sèche (3 semaines) Soit une répartition moyenne de 70% de travail spécifique masse, 18% de travail spécifique force, 12% de travail divers (sèche, préparation). Schéma général d une séance Échauffement type Gymsanté (10 minutes sans repos) 1h05 de cœur de séance Retour au calme Gymsanté (10-15 minutes) Diététique 12

9 Ne se substituant pas aux conseils d un professionnel (diététicien ou nutritionniste), je vous propose un plan diététique schématique en fin d ouvrage (macro nutrition) afin d appliquer un minimum de logique entre les différents blocs et la diète correspondante. Toute question supplémentaire à cet égard devra se faire auprès des professionnels ayant le droit d exercer en nutrition (notamment quant au choix des sources, l équilibre minéraux/vitamines, les interactions entre les différents nutriments, la quantité globale de calories nécessaires à votre cas particulier). Charges d entraînement Du point de vue charges, le plan d entraînement est présenté avec des pourcentages (%) de maxi. Cela permet une adaptation des charges en fonction du niveau du pratiquant, mais également en fonction de la forme du jour. Ainsi, il est vivement conseillé, durant l échauffement d un mouvement, de se tester sur un charge faible (où l on pense faire environ 20 répétitions) afin d ajuster le maxi théorique et donc les charges à utiliser. Pour cela, le pratiquant peut utiliser le tableau de correspondance ci-dessous (en tenant compte qu il est théorique et non parfait. Tableau des équivalences de charges 1 100% 2 95% 3 90% 4 85% 5 80% 6 75% 8 70% 10 65% 15 60% 30 50% Ce tableau dépendra de l expertise de l athlète sur le mouvement donné, ainsi que sur la filière énergétique en question. 13

10 Chapitre N 2 Présentation détaillée du plan d entraînement annuel Bloc 1 : 3 semaines Bloc de reprise Objectif : prendre le pouls des capacités de l athlète, lui permettre de comprendre ce que le préparateur souhaite. Moyens : Travail mi long de puissance cumulé avec un peu de travail dynamique 4 séances par semaine Alimentation : Diète normale Résultats : Passage du cap des courbatures après 3-4 semaines connaissances des charges de travail connaissances des exercices à proscrire. Durée séances : 1h05 + échauffement et retour au calme Bloc 2 : 3 semaines Masse Objectif : Effectuer un premier cycle de masse pour ressentir le travail à venir. Moyens : Volume élevé, intensité moyenne. Méthodes isométrie totale Excentrique impure + Efforts répétés (Zatziorski). Alimentation : Diète normale. Résultats : Léger catabolisme (volume important pour apport protéine normal). Durée séances : 1h15 + échauffement et retour au calme Bloc 3 : 2 semaines Rebond masse Objectif : À partir des 2 premiers cycles, réduction du volume pour permettre un rebond protéinique. Moyens : Faible volume, beaucoup d intensité. Méthodes efforts max descendant + Efforts répétés Zatziorski. Alimentation : Diète Protéine 14

11 Résultats : Rebond protéinique (prise de poids devant se poursuivre naturellement sur le bloc force à venir. Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme Bloc 4 : 3 semaines Force Objectif : Élévation de la force pour permettre une future augmentation de l intensité de travail. Moyens : Méthodes Volontaire et série descendante à répétitions fixes Alimentation : Diète Glucide Résultats : Amélioration de la force et rebond glucidique. Durée séances : 1h10 + échauffement et retour au calme Bloc 5 : 3 semaines Masse Objectif : Effectuer un cycle de masse pour cataboliser au niveau protéine. Moyens : Volume élevé, intensité forte. Méthodes 10x10. Alimentation : Diète normale. Résultats : Léger catabolisme (volume important pour apport protéine normal). Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme Bloc 6 : 2 semaines Rebond masse Objectif : À partir du cycle précédent, réduction du volume pour permettre un rebond protéinique. Moyens : Faible volume, beaucoup d intensité. Méthodes efforts max descendant + Efforts répétés Zatziorski. Alimentation : Diète Protéine Résultats : Rebond protéinique (prise de poids devant se poursuivre naturellement sur le bloc force à venir. Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme Bloc 7 : 4 semaines Masse Objectif : Consolidation des acquis masse précédent Moyens : Volume moyen, intensité force. Méthode Pyramide descendante en Répétitions Max + Stato-Excentrique 1 temps. 15

12 Alimentation : Diète normale Résultats : Consolidation de la masse. Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme Bloc 8 : 3 semaines Force Objectif : Élévation de la force pour permettre une future augmentation de l intensité de travail. Moyens : Méthode Bulgare accentuée + Pliométrie spécifique Alimentation : Diète Glucide Résultats : Amélioration de la force et rebond glucidique. Durée séances : 0h45 à 0h55 + échauffement et retour au calme Bloc 9 : 3 semaines Masse Objectif : Effectuer un cycle de masse pour cataboliser au niveau protéine. Moyens : Volume élevé, intensité forte. Excentrique impure + Isométrie totale + Analytique post-fatigue Alimentation : Diète normale. Résultats : Léger catabolisme (volume important pour apport protéine normal). Durée séances : 0h50 + échauffement et retour au calme Bloc 10 : 2 semaines Rebond masse Objectif : À partir du cycle précédent, réduction du volume pour permettre un rebond protéinique. Moyens : Faible volume, beaucoup d intensité. Efforts répétés en ascendant. Alimentation : Diète Protéine Résultats : Rebond protéinique (prise de poids devant se poursuivre naturellement sur le bloc force à venir. Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme Bloc 11 : 4 semaines Masse Objectif : Consolidation des acquis masse précédent Moyens : Volume moyen, intensité force. Méthode Pyramide descendante en Répétitions Max + Stato-concentrique 2 temps 16

13 Alimentation : Diète normale Résultats : Consolidation de la masse. Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme Bloc 12 : 3 semaines Force Objectif : Élévation de la force pour permettre une future augmentation de l intensité de travail. Moyens : One Set en Rest-Paus. Alimentation : Diète Glucide Résultats : Amélioration de la force et rebond glucidique. Durée séances : 0h40-0h50 + échauffement et retour au calme Bloc 13 : 3 semaines Masse Objectif : Effectuer un cycle de masse pour cataboliser au niveau protéine. Moyens : Volume élevé, intensité forte. Excentrique impure + Isométrie totale + Analytique post-fatigue Alimentation : Diète normale. Résultats : Léger catabolisme (volume important pour apport protéine normal). Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme Bloc 14 : 2 semaines Rebond masse Objectif : À partir du cycle précédent, réduction du volume pour permettre un rebond protéinique. Moyens : Faible volume, beaucoup d intensité. Efforts répétés en ascendant. Alimentation : Diète Protéine Résultats : Rebond protéinique (prise de poids devant se poursuivre naturellement sur le bloc force à venir. Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme Bloc 15 : 3 semaines Masse Objectif : Consolidation des acquis masse précédent Moyens : Volume moyen, intensité force. Méthode Pyramide descendante en Répétitions Max + Stato-concentrique 2 temps 17

14 Alimentation : Diète normale Résultats : Consolidation de la masse. Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme 18

15 Bloc 16 : 3 semaines Masse Objectif : Consolidation des acquis masse précédent Moyens : Volume moyen, intensité force. Méthode Pyramide descendante en Répétitions Max + Stato-concentrique 2 temps Alimentation : Diète normale Résultats : Consolidation de la masse. Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme Bloc 17 : 3 semaines Sèche Objectif : Réduction de la masse grasse Moyens : baisse volume, maintien intensité. Méthodes efforts max descendants + Efforts répétés Zatziorski. Alimentation : Diète Sèche Résultats : baisse du pourcentage graisseux Durée séances : 1h00 + échauffement et retour au calme 19

16 Chapitre N 3 Le Plan Annuel dans le détail Dédié à la présentation des séances d entraînement, ce chapitre présente chaque séance pour chaque bloc d entraînement. Il ne vous reste plus qu à vous entraîner! Le principe de ce plan étant une généralisation (applicable à tous les athlètes sains), il n y a pas de différence d entraînement entre les différents muscles. Ceci correspondrait à un plan d entraînement personnalisé lié à un suivi d athlète (http://gymsante.over-blog.fr) Comme vous le remarquerez, les exercices de la sangle abdominale, de gainage ainsi que les étirements ne sont pas précisés. Étant donné qu il existe une quasi infinité de solutions (exercices pour les abdominaux, pour le gainage) et surtout une nécessité de ressenti personnel quant aux tensions d étirements et aux positionnements de vos membres en fonction de votre morphologie (étirements), il est tout simplement impossible de proposer une solution satisfaisant tout le monde. Si l éducateur de votre salle ne peut vous proposer une solution cohérente (ou si vous vous entraînez seul), il sera alors judicieux d investir dans 2 ouvrages dédiés et de qualités : Sculptez vos abdos (Christophe Carrio, éditions Souccar) Savoir s étirer (Christophe Carrio, éditions Souccar) 20

17 21

18 BLOC 1 - PREPARATION Pour ce bloc, les charges sont identiques chaque semaine. L objectif est de préparer l organisme aux entraînements à venir et non une quelconque progression (même si elle peut arriver). Ce cycle se déroule sur 4 séances par semaine pour permettre une juste répartition des efforts et un calcul des effets immédiats (récupération) de chaque muscle. 22

19 Séance 1 Super série Excentrique/concentrique A-B-A 4 x [6 Reps A + 6 Reps B + 6 Reps A] Exercice A : saut contre bas 15cm, se laisser tomber jusqu en bas (ne pas rechercher à remonter) 4 sauts amortis Exercice B : 6 bancs debout (par jambe), 1 pied sur un banc de 30-50cm, 1 pied au sol. Poussez le pied sur le banc pour monter les 2 pieds dessus. Redescendre et recommencer avec l autre pied (il ne s agit pas d un saut). Pas de récupération entre les exercices A-B-A. Récupération : 1 00 Super série pré fatigue A-B-A 6 x [6 Reps A + 6 Reps B + 6 Reps A] Exercice A : Ischios (de préférence banc assis, sinon banc couché) 6 répétitions à 65% du 1RM Exercice B : SdT Jambes quasi tendues (déverrouillage de sécurité des genoux) 6 répétitions à 60% du 1RM Pas de récupération entre les exercices A-B-A. L amplitude de l exercice B se limitera à l amplitude permettant d une part de ne pas fléchir les genoux et d autre part de ne pas perdre le gainage de la zone lombaire (cette zone doit impérativement rester rectiligne). Récupération entre les séries : 1 00 Rowing buste penché 30/45 Pyramide ascendante 6RM Récupération : 1 30 Prendre la barre à vide, faire répétitions de récupération. Puis monter de 7,5K en 7,5K en faisant 6 répétitions à chaque fois. Arrêter l exercice lorsque l on n arrive plus à atteindre 6 répétitions sans tricher. 23

20 Tirage nuque ou poitrine poulie haute 4x10 avec le 15RM L objectif est de maintenir le ventre rentré (absorption du nombril) et d essayer de rapprocher les scapula (omoplates) sur toute la durée de l effort concentrique (tirage). Récupération : 1 00 Mollets assis 5 x max x 75% 1RM Une répétition commence pied parallèle au sol et on pousse sur la pointe des pieds (le talon n est donc jamais sous la pointe des pieds). Récupération : 0 45 Mollet debout (ou hack squat, mais pas à la presse incliné ou horizontale) 5 x max x 65% 1RM Une répétition commence pied parallèle au sol et on pousse sur la pointe des pieds (le talon n est donc jamais sous la pointe des pieds). Récupération :

21 Séance 2 Super série pré fatigue A-B-A 6 x [6 Reps A + 6 Reps B + 6 Reps A] Exercice A : Extension leg 6 répétitions à 65% du 1RM Exercice B : Squat (ou presse à cuisse inclinée 45, de préférence le squat) 6 répétitions à 60% du 1RM Pas de récupération entre les exercices A-B-A. Au squat, l objectif est la descente à la parallèle. Si l athlète peut descendre en complet, tant mieux, mais ne pas forcer l amplitude au risque de perdre le gainage du dos (il ne faut pas arrondir la zone lombaire). Récupération entre les séries : 1 00 Pyramide ascendante 6RM Rowing menton (barre Z prise serrée) Prendre la barre à vide, faire répétitions de récupération. Puis monter de 7,5K en 7,5K en faisant 6 répétitions à chaque fois. Arrêter l exercice lorsque l on n arrive pas à atteindre 6 répétitions sans tricher. Initier le mouvement par une élévation des coudes (les poignets étant toujours sous les coudes). S arrêter lorsque les bras (biceps) sont parallèles au sol. Récupération : 1 30 Développé Militaire (debout) 5 x 10 avec 60% du 1RM L objectif est de pousser en haut et en arrière pour terminer bras tendus audessus et légèrement à l arrière de la tête. Voir article sur Récupération : 1 00 Oiseau Arnold 4 x 15 avec 55% du 1RM Assis sur le bord d un banc, pieds joints, pencher le buste pour que le ventre touche les cuisses (dos droit, tête dans la prolongation du dos). Bras semi-fléchis (haltères touchant le devant les tibias). Tirer les épaules puis les coudes en arrière pour resserrer au maximum les scapula. Récupération :

22 Super série Triceps Pré fatigue A-B-A 4 x [6 Reps A + 6 Reps B + 6 Reps A] Exercice A : Triceps barre front (si possible barre Z) 6 répétitions à 65% du 1RM Exercice B : Dips Pas de récupération entre les exercices A-B-A. Aux Dips, l objectif est la descente au-dessus de la parallèle (3/4 de descente). Récupération entre les séries :

23 Séance 3 Technique OHS Durée : 15 minutes Gainage Swiss Ball Durée : 15 minutes Super série pré fatigue A-B-A 6 x [6 Reps A + 6 Reps B + 6 Reps A] Exercice A : Rameur prise serrée 6 répétitions à 65% du 1RM Exercice B : Rameur prise large 6 répétitions à 60% du 1RM Pas de récupération entre les exercices A-B-A. L objectif est de maintenir le ventre rentré (absorption du nombril) et d essayer de rapprocher les scapula (omoplates) sur toute la durée de l effort concentrique (tirage). Récupération entre les séries : 1 minute Mollets Presse (ou chameau) 5 x max x 75% 1RM Récupération : 0 45 Une répétition commence pied parallèle au sol et on pousse sur la pointe des pieds (le talon n est donc jamais sous la pointe des pieds). Pliométrie mollets 5 x 20 répétitions Montée de 2 marches d escalier ou boite de 15 cm. Debout sur un banc, se laisser tomber en arrière et rebondir sur les pieds (force des mollets) sur la boite. Enchainer les répétitions. Penser à gainer au maximum les abdos et le dos. Récupération :

24 Séance 4 Super série pré fatigue A-B-A 6 x [6 Reps A + 6 Reps B + 6 Reps A] Exercice A : Écarté haltère incliné 10 (ou à plat si 10 pas possible) 6 répétitions à 65% du 1RM Exercice B : Développé couché 6 répétitions à 60% du 1RM Pas de récupération entre les exercices A-B-A. À l écarté, l objectif est de ne pas tendre les bras en haut, mais de garder un léger angle au niveau des coudes (décrire un arc de cercle avec les haltères et non reproduire un DC avec haltère). Récupération: 1 minute Pull-Over (Haltère) 5 x 10 avec le 15RM Ne pas descendre les bras sous la parallèle et ne pas les remonter plus loin que la verticale. Récupération : 1 00 Super série Biceps Pré fatigue A-B-A 4 x [6 Reps A + 6 Reps B + 6 Reps A] Exercice A : Curl barre Z 6 répétitions à 10RM Exercice B : Traction biceps 6 répétitions Pas de récupération entre les exercices A-B-A. Au Curl et traction biceps, ne pas descendre coudes complètement tendus (danger). Récupération entre les séries : 1 30 Gainage Swiss Ball Abdominaux Durée : 10 Minutes Durée : 10 minutes 28

25 29

26 BLOC 2 - MASSE Pour ce bloc, les charges sont identiques chaque semaine. L objectif est de travailler à des charges de masse (80%) répétées 2 fois par semaine, permettant de limiter la récupération et créant ainsi un léger catabolisme (perte musculaire) qui servira de rebond au cycle suivant. Ce cycle se déroule sur 4 séances par semaine avec 2 séances type à répéter 2 fois par semaine. La récupération énergétique est à niveau, la récupération protéinique est incomplète. Possibilité d ajout d une séance de gainage, abdominaux, technique OHS et mollets le mercredi (Mollets incluant les mêmes exercices que la séance 1 du Bloc 1). 30

27 Séance 1 Série Isométrie/Excentrique 6 x 80% du 1RM Squat ou presse (squat de préférence). Descendre genoux 90 (moitié de la descente), maintenir au maximum la position puis descendre le plus lentement possible (retenir la descente au maximum) lorsque l on n en peut plus (environ 10 secondes de descente). Récupération : 2 30 Série Isométrie/Excentrique 6 x 80% du 1RM Développé couché. Descendre bras parallèle au sol (moitié de descente), maintenir au maximum la position puis descendre le plus lentement possible (retenir la descente au maximum) lorsque l on n en peut plus (environ 10 secondes de descente). Récupération : 2 30 Extension Leg 6 x 10 avec 60% du 1RM Récupération : 1 00 Écarté incliné 10 ou à plat (préférence pour incliné 10 ) 6 x 10 avec 60% du 1RM Récupération :

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE

DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE Pascal Canciani, Philippe Couture, Pierre Grenet Novembre 2006 DEMI SQUAT ET SQUAT 1. Demi squat et squat complet bras tendus 1. Position de départ 2.

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

DÉBUTER EN MUSCULATION

DÉBUTER EN MUSCULATION DÉBUTER EN MUSCULATION Débuter en musculation peut être frustrant et légèrement décourageant. Internet est inondé d'informations en tout genre et s'y retrouver parmi toutes les techniques proposées relève

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

Programme Performance Spécifique. Kayak

Programme Performance Spécifique. Kayak Programme Performance Spécifique Kayak Introduction. La chiropratique augmente notre potentiel et améliore nos performances sportives en s assurant du fonctionnement optimal de la colonne vertébrale et

Plus en détail

GUEST Vcl - intersaisons 2015 (muscu) adri

GUEST Vcl - intersaisons 2015 (muscu) adri VOTRE SEANCE Athlète : Titre : Suivi par : GUEST Vcl - intersaisons 2015 (muscu) adri Objectif : entretien Durée : 2 mois Le 17/05/2015 Observations : EXPLICATIONS Voici votre programme! Ce travail influencera

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque )

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Vaste interne Premier adducteur Grand adducteur Vaste externe Droit antérieur Assis, jambes pliées, les fesses en appui sur les talons,

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

le décor change mais les principes restent les mêmes.

le décor change mais les principes restent les mêmes. PRESENTATION Ce guide vous est proposé par la commission formation de la Fédération Européenne de Krav Maga. Il vous aidera à planifier vos cours ainsi que vos entraînements physiques simplement et en

Plus en détail

La musculation en période hivernaleeeee

La musculation en période hivernaleeeee Centre de formation CR4C Roanne Flash performance n 2 (entraînement, biomécanique, nutrition, récupération ) Réalisé par Raphaël LECA & Jean-Charles ROMAGNY www.culturestaps.com La musculation en période

Plus en détail

Pompes équilibre (Pectoraux, épaules, bras et abdominaux)

Pompes équilibre (Pectoraux, épaules, bras et abdominaux) Pompes équilibre (Pectoraux, épaules, bras et abdominaux) Saisissez le ballon fermement pour éviter qu il ne vous échappe, votre corps est gainé, les mains placées de part et d autre du ballon à largeur

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

Programme estival 2011 - Catégorie "Seniors"

Programme estival 2011 - Catégorie Seniors 2011 - Catégorie "Seniors" Au niveau du footing : Semaine 1 : - Séance 1: Footing (45min 1h) 2x20 minutes de footing à 60% de la Fc max. (normal) - Séance 2 : Footing (45min 1h) 2x20 minutes de footing

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Exercices avec SWISS - BALL

Exercices avec SWISS - BALL 2010 Exercices avec SWISS - BALL CAYUELA Christophe 23/10/2010 Quelques explications : Qu est ce que le swiss ball : Conçue dans les années 60 par un Suisse, le Swissball se repend dans les salles de gym.

Plus en détail

Nicolas GILLES CTS/R HMFAC MPY nicolas.gilles@drjscs.gouv.fr

Nicolas GILLES CTS/R HMFAC MPY nicolas.gilles@drjscs.gouv.fr Nicolas GILLES CTS/R HMFAC MPY nicolas.gilles@drjscs.gouv.fr DIAGNOSTIC Discipline Olympique consistant à soulever une charge la plus lourde possible au dessus de soi par rapport à unadversairedanssacatégoriedepoids

Plus en détail

Fiches de musculation du kayakiste et céiste

Fiches de musculation du kayakiste et céiste Fiches de musculation du kayakiste et céiste 3. Les deltoïdes Deltoïdes Roudneff Le deltoïde est un muscle mobilisateur de l épaule, il se compose de trois faisceaux mobilisant le bras en flexion, extension,

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

VENDREDI. Matin. Natation SAMEDI. Matin. Mer LUNDI. Dynamique MARDI. - 10 mn vélo. Série 1. Série 2. Série 3

VENDREDI. Matin. Natation SAMEDI. Matin. Mer LUNDI. Dynamique MARDI. - 10 mn vélo. Série 1. Série 2. Série 3 62 LUNDI Brasse 1 4 x {10 x (25 m apnée +25m aéro)} Repos 3 2 x 100 m aéro 2 x 100 m jambes ou Brasse 2 Échauffement 200 m libre 2 x {10 x (25 m apnée +25m aéro)} Repos 3 6 x 50 m apnée 200 m souple ou

Plus en détail

WWW.COACHMUSCU.COM TONIFIEZ VOTRE BUSTE

WWW.COACHMUSCU.COM TONIFIEZ VOTRE BUSTE WWW.COACHMUSCU.COM TONIFIEZ VOTRE BUSTE 1 er programme : Découvrez les exercices qui vous permettrons de tonifier les principaux muscles du buste : Pectoraux, dorsaux, trapèzes... Ces muscles permettent

Plus en détail

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH Etirement spécifique à la pratique du basket 1 : Tension du cou.2 Durée : 14 minutes Penchez la tête d un côté. Gardez les épaules relâchées. Laissez

Plus en détail

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi?

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Généralités : Pour exécuter un geste efficace, au «Imaginons un bateau à voile handball ou ailleurs, il faut d abord être qui prépare sa course : le bien placé,

Plus en détail

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT LE STRETCHING 1 Maryse BECKERS LEDENT Maryse LEDENT est licenciée en éducation physique (ULg, prom. 1991). Elle occupe actuellement les fonctions d assistante dans le service de pédagogie des activités

Plus en détail

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX TEST NUMERO 1 (1/3) Nom : Test Luc LEGER Navette (20m) Objectifs : Mesure de la VMA (Vitesse maximal aérobie)

Plus en détail

En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail.

En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail. En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail. Introduction Chers lectrices et chers lecteurs, Adopter toujours les mêmes positions, notamment

Plus en détail

Etirements des chaînes musculaires postérieure et antérieure.

Etirements des chaînes musculaires postérieure et antérieure. Interprétation des tests sécuritaires Document réalisé par Jean Marc Blanc responsable de la préparation physique sur le pôle France d Antibes Mars 2002 Ratio abdominaux / psoas : Trois cas se présentent

Plus en détail

Faire des étirements pour améliorer la flexibilité

Faire des étirements pour améliorer la flexibilité MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Faire des étirements pour améliorer la flexibilité Aperçu de la trousse Les exercices d étirement font partie intégrante

Plus en détail

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire LES ETIREMENTS Notions de base Sommaire Mise en garde Un minimum de connaissances anatomiques et physiologiques Choix des étirements : tableau synthétique Quelques exemples d'étirements fréquemment utiles:

Plus en détail

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau.

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. Introduction Que l'on travaille assis ou debout, le manque de mouvement lié à une posture statique prolongée peut, à la longue,

Plus en détail

Exercices pour lombalgiques

Exercices pour lombalgiques Exercices pour lombalgiques Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement, au moment où vous le désirez. Ils doivent être exécutés sur une surface dure (par

Plus en détail

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT Page 17 ÉTIREMENTS SÉCURITAIRES Les étirements augmentent graduellement l élasticité des muscles et l amplitude des mouvements articulaires. Après la période de retour au

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR Commentaires : Staff médical de l équipe de France A masculine Support : Anaïs THILLOU, Pôle de Toulouse Réalisation : Vincent GRIVEAU, CTR Midi- Pyrénées Les étirements :

Plus en détail

La préparation physique en basket- ball Gilles COMETTI (2002)

La préparation physique en basket- ball Gilles COMETTI (2002) La préparation physique en basket- ball Gilles COMETTI (2002) 1 Les conditions : 1) Respecter la santé de l athlète. 2) Mettre la condition physique à sa place. 1) LES PRINCIPES DE LA PREPARATION PHYSIQUE

Plus en détail

Etirement des adducteurs

Etirement des adducteurs Etirement des adducteurs En cyclisme, les muscles adducteurs de la hanche sont principalement sollicités en montée, lorsque l on se met en danseuse. Consigne d étirement : debout, jambes écartées d environ

Plus en détail

LES ABDOMINAUX. Le grand droit. Le grand droit: partie haute et basse. Exercices proposés. schémas. Les différents muscles et leurs actions

LES ABDOMINAUX. Le grand droit. Le grand droit: partie haute et basse. Exercices proposés. schémas. Les différents muscles et leurs actions LES ABDOMINAUX schémas Le grand droit: partie haute et basse Le grand droit A. Crunch Origine du muscle : 5, 6, 7e côtes et apophyse xiphoïde jusqu à l épine pubis. Action: abaisseur des côtes, fléchisseurs

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

Programmation des séances (Trêve de Noël 2013) Détail des séances. * gainage abdo-lombaire (voir planches D) * gainage abdo-lombaire (voir planches D)

Programmation des séances (Trêve de Noël 2013) Détail des séances. * gainage abdo-lombaire (voir planches D) * gainage abdo-lombaire (voir planches D) Détail des séances Séance numéro 1: 1- Course PMA 1 : I- 10 minutes de jogging facile + stretching des jambes II- 3 blocs de 6 minutes en 30 course/30 repos sur 154m Prendre 1 30 de récupération entre

Plus en détail

Le renforcement. musculaire

Le renforcement. musculaire Le renforcement musculaire Le renforcement Pourquoi le renforcement musculaire Comment renforcer L échauffement Le renforcement : À la maison Avec du matériel En salle Le renforcement spécifique Les étirements

Plus en détail

En salle. Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire

En salle. Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire Étirement Fessiers 1/2 p.02 Fessiers 2/2 p.03 Ischio-jambiers 1/3 p.04 Ischio-jambiers 2/3 p.05 Ischio-jambiers 3/3 p.06 Quadriceps 1/2 p.07 Quadriceps

Plus en détail

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements pour faciliter le relâchement et l ouverture du bassin Lors d une séance d étirements, beaucoup de coureurs à pied auront tendance à privilégier surtout certaines

Plus en détail

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER?

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? Pour préparer son corps à subir une activité physique importante sans se blesser (contracture, déchirure, claquage, entorse...). Les muscles et les tendons

Plus en détail

Analyse biomécanique du mouvement

Analyse biomécanique du mouvement Analyse biomécanique du mouvement Introduction Les 4 mouvements qui seront étudiés dans cette section 1. Squat 2. Développé couché 3. Rameur tronc penché 4. Planche abdominale Squat arrière Squat Technique

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

TECHNIQUES DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SOUS LA DIRECTION DE A. A. BELKHIRIA

TECHNIQUES DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SOUS LA DIRECTION DE A. A. BELKHIRIA TECHNIQUES DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SOUS LA DIRECTION DE A. A. BELKHIRIA OBJECTIF : Cette formation a pour objectif de favoriser la capacité de l étudiant à maitriser les fondamentaux du renforcement

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Montée 2 petites marches jambes tendues, redescendre une petite marche, remonter 2 petites marches jusqu en haut (x 4)

Montée 2 petites marches jambes tendues, redescendre une petite marche, remonter 2 petites marches jusqu en haut (x 4) Cycle 1 Séance 1 : Lundi 26 Septembre OBJECTIF : Renforcement musculaire dynamique + PPG Footing 20 (stade) Bondissements : Bondissements de face sur tribunes (grandes marches dans le virage) 5 séries

Plus en détail

Etirements avant l effort :

Etirements avant l effort : Etirements avant l effort : Chaque exercice comporte : une phase active: 6 à 8 secondes (étirement et contraction) une phase dynamique (mouvements de rotation ou de sautillé) Position de départ Phase active

Plus en détail

l avant, puis vers l arrière.

l avant, puis vers l arrière. Faire 10 répétitions de chaque mouvement Demi-cercle avec la tête Ne pas aller vers l arrière. Rotation des épaules Faites des rotations vers l avant, puis vers l arrière. Rotation du bassin Placez vos

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté 1. Dire NON Tournez lentement la tête vers la gauche, de façon à regarder par dessus votre épaule gauche. Ramenez votre tête au centre.

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

Etirements du sportif

Etirements du sportif Etirements du sportif Principales chaînes musculaires SP01 Un corps pour comprendre et apprendre Anne Le Rouzic Les exercices qui vont suivre nécessitent un échauffement musculaire préalable. Les étirements

Plus en détail

Trucs & Astuces de Coach Altius (Préparation avant un entraînement en natation)

Trucs & Astuces de Coach Altius (Préparation avant un entraînement en natation) Trucs & Astuces de Coach Altius (Préparation avant un entraînement en natation) L échauffement et l activation sont primordiaux avant d entreprendre un entraînement quelconque, dans ce cas-ci la natation.

Plus en détail

Les étirements??? Oui? Quand? Comment?

Les étirements??? Oui? Quand? Comment? Les étirements??? Oui? Quand? Comment? Sommaire : Idées reçues... Page 2 Contradictions... Page 3 Les techniques d étirement... Page 5 Les positions d étirement... Page 7 Recommandations... Page 11 1 Idées

Plus en détail

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES 8.1 Principes généraux de conditionnement C est un fait bien connu que les joueurs en excellente forme physique sont moins susceptibles de subir des blessures.

Plus en détail

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes 3 Vélo ergomètre Variables de charge Intensité Rythme lent à modéré Activité d endurance Durée 10 à 20 minutes Pas de pause Possible 3 à 4 fois par semaine EN GÉNÉRAL 3 10 à 20 minutes de vélo à vitesse

Plus en détail

Préparation à la pratique

Préparation à la pratique Debout, Préparation à la pratique Frotter le visage Pour faire circuler l énergie Taper sur tout le corps (2 fs) pour réchauffer le corps pour réveiller le Yang, même l après midi après la sieste pour

Plus en détail

GUIDE DES ETIREMENTS

GUIDE DES ETIREMENTS GUIDE DES ETIREMENTS http://www.exercicesdetirement.com Les étirements: Les étirements (ou stretching) sont le pont entre la vie sédentaire et la vie active. Grâce aux étirements, nous pouvons maintenir

Plus en détail

ECHAUFFEMENT GENERALISE

ECHAUFFEMENT GENERALISE ECHAUFFEMENT L'échauffement, tout d abord généralisé, deviendra au fil des séances plus spécifique. L enseignant pourra donc choisir parmi les situations suivantes celle qui correspondent à un objectif

Plus en détail

Apprendre à vivre avec son dos au quotidien

Apprendre à vivre avec son dos au quotidien CRF Bretegnier Centre de Réadaptation Fonctionnelle - Héricourt Apprendre à vivre avec son dos au quotidien Ce livret est destiné aux personnes souhaitant prendre soin de leur dos. CRF Bretegnier 14 rue

Plus en détail

LE PHYSIQUE : PPG, MUSCULATION et FILERES ENERGETIQUES) DEVELOPPER SA TONICITE : LES GAINAGES --> Minimum 30 secondes.

LE PHYSIQUE : PPG, MUSCULATION et FILERES ENERGETIQUES) DEVELOPPER SA TONICITE : LES GAINAGES --> Minimum 30 secondes. LE PHYSIQUE : PPG, MUSCULATION et FILERES ENERGETIQUES) DEVELOPPER SA TONICITE : LES GAINAGES --> Minimum 30 secondes. PRINCIPE : Varier les exercices, augmenter progressivement la difficulté (durée, position).

Plus en détail

TESTS de SELECTION 07,08 et 09 septembre 2015. Tests d Exigences Techniques Préalables 07 septembre 2015

TESTS de SELECTION 07,08 et 09 septembre 2015. Tests d Exigences Techniques Préalables 07 septembre 2015 TESTS de SELECTION 07,08 et 09 septembre 2015 Tests d Exigences Techniques Préalables 07 septembre 2015 Les exigences techniques préalables à l entrée en formation ont pour objectif de vérifier les capacités

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test et programme préparatoire

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test et programme préparatoire TAP-PAR Test d aptitudes physiques pour paramédics Description du test et programme préparatoire INTRODUCTION 3 DIRECTIVES PRÉLIMINAIRES 3 TESTS PRÉLIMINAIRES 3 PROTOCOLE DU TEST TAP-PAR 4 STATION 1 4

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» Logique : développer et perfectionner les qualités de propulsions selon les exigences d un ballet. Parcours de 50m. Support musical et chorégraphique de

Plus en détail

Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne. Renseignements Tél. 041 419 51 11

Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne. Renseignements Tél. 041 419 51 11 «Top 10» de l hiver Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne Renseignements Tél. 041 419 51 11 Commandes www.suva.ch/waswo-f Fax 041 419 59 17 Tél. 041 419 58 51 Auteurs Dr Hans Spring,

Plus en détail

exemples d'exercices pour l'entraînement de la souplesse

exemples d'exercices pour l'entraînement de la souplesse Physical activity promotion in primary care exemples d'exercices pour l'entraînement de la souplesse INFORMATION DESTINÉE AUX PATIENTS Physical activity promotion in primary care exemples d'exercices pour

Plus en détail

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET» 3 sept 2009 PROGRAMME DEVELOPPEMENT La validation de l épreuve «Propulsion» implique la validation de deux parties d épreuve : propulsion «ballet» et propulsion «technique». La nageuse ayant validé une

Plus en détail

Rééducation et auto-rééducation. Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques

Rééducation et auto-rééducation. Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques Rééducation et auto-rééducation Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques SOMMAIRE Introduction P.3 Conseils d autorééducation P.4 Mouvements alternatifs rapides P.6 Autoétirements

Plus en détail

Etirer, c est gagner. du cahier pratique:

Etirer, c est gagner. du cahier pratique: Cahier pratique 3 04 Le cahier pratique est une annexe de «mobile», la revue d éducation physique et de sport. Les lectrices et les lecteurs peuvent commander des exemplaires supplémentaires du cahier

Plus en détail

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Épaule 67 I. Exercices pour une tendinite de l épaule Les exercices qui suivent visent à renforcer la musculature de votre épaule. Vous devez les faire au moins 2 fois par jour, tous les jours. Ils peuvent

Plus en détail

Attention les articulations La meilleure prévention.

Attention les articulations La meilleure prévention. Attention les articulations La meilleure prévention. Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne Téléphone 041 419 51 11 Fax 041 419 59 17 (pour commandes) Internet

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Objectif de votre rééducation

Plus en détail

Programme de renforcement, d étirement et de proprioception pour la prévention des blessures

Programme de renforcement, d étirement et de proprioception pour la prévention des blessures Programme de renforcement, d étirement et de proprioception pour la prévention des blessures Compte tenu des conclusions de l étude par rapport à la flexibilité et la force des joueurs (voir dernière page),

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

10 RÈGLES D OR. 8. Variété d activités, variété de mouvements, variété de stress

10 RÈGLES D OR. 8. Variété d activités, variété de mouvements, variété de stress 10 RÈGLES D OR 1. Bien s entourer L encadrement médical d un coureur, que ce soit un athlète de haut niveau ou un jogger occasionnel, doit être fait par un professionnel compétent, spécialisé et compréhensif.

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 10 RÈGLES D'OR POUR ÉVITER LE «MAL DE DOS» PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 1. TON DOS TE SUPPORTE, PRENDS-EN SOIN 2. SOLLICITE-LE FRÉQUEMMENT,

Plus en détail

L entraîneur de poche

L entraîneur de poche L entraîneur de poche 04 06 20 30 34 38 44 47 INTRODUCTION MOBILITe FORCE COORDINATION ENDURANCE ENVIE DE NOUVEAUTe? PROGRAMME D ENTRAiNEMENT BIBLIOGRAPHIE DR. HANS SPRING DIReCTeUR MeDICAL DU CeNTRe De

Plus en détail

L'amélioration de la vitesse et de l'explosivité : illustration en basket :

L'amélioration de la vitesse et de l'explosivité : illustration en basket : L'amélioration de la vitesse et de l'explosivité : illustration en basket : Gilles Cometti maître de conférences UFR STAPS Dijon BP 27877, 21078 Dijon Cedex, France. Cet article est un passage de l ouvrage

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

RIPRODUZIONE VIETATA

RIPRODUZIONE VIETATA Naginata Introductory Course Enseigner le Naginata pas à pas: L échauffement François Dermine Master Education Physique Sport & Loisirs Philibert Vandersleyen - Master Sport Management Novembre 2009 1

Plus en détail

Prévention de la tendinopathie à l épaule

Prévention de la tendinopathie à l épaule Prévention de la tendinopathie à l épaule Capsule informative présentée dans le cadre d un travail sur le continuum de prévention des blessures sportives chez les jeunes athlètes en collaboration avec

Plus en détail

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Evaluation des aptitudes pour les catégories Moins de 14 ans Garçons Moins de 15 Filles et Moins de 18 ans Filles Guide de Procédure Saison 2015 2016

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

Trio de conseils pour parcours élite

Trio de conseils pour parcours élite AVIS IMPORTANT Si vous choisissez le parcours Élite, on considère que vous êtes déjà sportif et en forme. On considère que vous ne commencez pas à vous entraîner aujourd hui avec le programme qui suit.

Plus en détail

MUSCULATION (ASDEP) ENSEIGNEMENT ET EVALUATION

MUSCULATION (ASDEP) ENSEIGNEMENT ET EVALUATION MUSCULATION (ASDEP) ENSEIGNEMENT ET EVALUATION EN PREAMBULE Ce document de travail n'a pas la prétention de donner toutes les «ficelles» nécessaires à l'enseignement de la musculation. Il doit plutôt être

Plus en détail

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS Contrôle adapté BAC EPS Séries générales et technologiques PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE D ÉTIREMENTS PRINCIPE D ÉLABORATION DE L ÉPREUVE : Le candidat dispose de 10 à 15

Plus en détail

LES ÉTAPES DE RELAXATION

LES ÉTAPES DE RELAXATION LES ÉTAPES DE RELAXATION 1. Consacrez-vous les 20 prochaines minutes en vous donnant la permission de prendre du temps pour vous-mêmes. 2. Ne pensez pas à vos soucis vous n avez pas besoin de faire quoique

Plus en détail

acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine

acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine Partie 1 - Équilibre sur les mains 1/ Préparation à l équilibre sur les mains 1 Exercices de posture 2 Exercice de tension du corps 3

Plus en détail

LA MUSCULATION SOMMAIRE

LA MUSCULATION SOMMAIRE LA MUSCULATION SOMMAIRE 1. Les exercices d échauffement et de cardiovasculaire...2 2. Les exercices pour le dos...3 3. Les exercices pour la poitrine...6 4. Les exercices pour les épaules...8 5. Les exercices

Plus en détail

Dans ce chapitre : Sommaire 93

Dans ce chapitre : Sommaire 93 Dans ce chapitre : Les différents types de contractions musculaires 78 Contraction statique 78 Contraction dynamique 80 Contraction isométrique 80 Contraction auxotonique 80 Contraction isotonique 82 Contraction

Plus en détail

La musculation CP5. Orienter et développer les effets de l activité physique en vue de l entretien de soi

La musculation CP5. Orienter et développer les effets de l activité physique en vue de l entretien de soi La musculation CP5 Orienter et développer les effets de l activité physique en vue de l entretien de soi jmarchug@noos.fr marcel.lemire@ac-strasbourg.fr DEROULEMENT DU STAGE Présentation du stage - Début

Plus en détail

Pauses réparatrices. Votre santé avant tout

Pauses réparatrices. Votre santé avant tout Pauses réparatrices Votre santé avant tout Accordez davantage de place à l activité physique et à la détente dans votre journée de travail, vous augmenterez ainsi votre bienêtre et votre performance. Vous

Plus en détail