Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN)"

Transcription

1 Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) SUJET N 55 : «II suffit de quelques savants pour doter l'humanité d un monstrueux pouvoir, mais pour la rendre digne d'en user, il ne suffit pas de quelques hommes.» Que pensez-vous de cette affirmation du biologiste contemporain, Jean Rostand? I. INTRODUCTION. Les sciences modernes confèrent à l homme un pouvoir sans limites. L'étendue même de ce pouvoir fait sou danger. L homme peut aussi bien s en servir pour augmenter le bonheur de l'humanité que pour anéantir les richesses matérielles et morales qui constituent le patrimoine des nations civilisées, et peut-être, pour se détruire luimême. Force, est d admettre qu il est plus facile d augmenter la puissance de l homme d aujourd hui que de lui apprendre à en faire bon usage. Aussi, ne sommes-nous point surpris que le biologiste contemporain Jean Rostand écrive : «Il suffit quelques savants... il ne suffit pas de quelques hommes.» II. EXPLICATION DE L AFFIRMATION. Cette affirmation est extraite du livre de J. Rostand : Nouvelles Pensées d un Biologiste. Elle pose le problème de l usage que l Homme peut faire du pouvoir prodigieux que lui confère la science. De prime abord, l'expression : «quelques savants», employée par

2 l auteur surprend puisque la science est une œuvre collective et quasi-anonyme. Il a sans doute, voulu préciser que celui dont le savoir est assez étendu pour qu on le classe parmi les vrais savants reste une exception. C est donc bien en réalité un petit nombre d hommes savants qui a doté l humanité d un pouvoir nouveau. Ce dernier se révèle monstrueux quand il pousse à des excès dans le mal. En fait, il n'est, par lui-même, ni bon ni mauvais, mais peut devenir l un ou l autre, suivant l usage qu on en fait. Il en est ainsi de toutes les découvertes scientifiques, y compris celle de la désintégration de l'atome dont l énergie peut aussi bien servir à réduire la peine des hommes qu à détruire les résultats des siècles d efforts. Si ce pouvoir se trouve placé entre les mains d êtres mal préparés à en faire bon usage, il devient dangereux. Avec les forces prodigieuses dont dispose l homme moderne, ce n est pas seulement l existence de quelques individus qui peut se trouver en danger, mais celle de l humanité entière. J. Rostand redoute que, quelques hommes, s abandonnant à leur égoïsme ou voulant dominer le monde, n aboutissent à leur propre anéantissement. Il écrit : «L une des beautés de la vérité scientifique, c est que si souvent, elle se retourne contre cela même qu on voulait lui faire servir.» Cependant, ce monstrueux pouvoir n est autre que le résultat naturel de l intelligence et de la liberté qui demeurent pour l'homme le fondement de sa vraie dignité. C est pourquoi, tout en redoutant le pire, ou peut aussi espérer le meilleur. Il suffit que l homme apprenne à faire bon usage de la puissance qui lui est dévolue. III. CE QU IL FAUT EN PENSER. L apprentissage du meilleur usage possible de l extraordinaire pouvoir que la science confère à l homme n est pas chose facile. Sa première

3 condition est que l'homme se montre raisonnable, c est-à-dire qu il se révèle apte à se conduire d après une vue objective de la réalité et non d après des préjugés ou des passions. «La sottise souffle où elle veut», dit J. Rostand. Le pouvoir que la science transmet se trouve réellement entre les mains de quelques savants. Ceux-ci n ont pas le droit de s en servir à rencontre des intérêts généraux de l humanité. Il s en suit que seul est digne de disposer d un tel pouvoir, celui qui a appris à subordonner ses intérêts personnels à ceux de l humanité. Or, ce désintéressement n'est possible qu'à la condition d admettre, au-dessus de l individu, l existence d un ordre transcendant : l humanité. Dès lors, on peut dire qu il n existe qu un moyen d empêcher les hommes de faire un mauvais usage du pouvoir extraordinaire que leur confère la science : c est d établir parmi eux, une haute moralité. Avouons que ce dernier objectif constitue une conquête autrement plus difficile que celle des forces naturelles par les savants. J. Rostand a bien raison d affirmer, qu «il ne suffit pas de quelques hommes» pour la réaliser alors que «quelques savants» seulement peuvent «doter l humanité d un monstrueux pouvoir.» Il a peur que la science ne soit allée trop loin dans ses progrès. A propos des applications pacifiques de la désintégration de l atome, il écrit : «C est une des tristes nouveautés de notre époque que de voir la science ellemême, et de par ses propres démarches, amenée à créer l épouvante. Après avoir exorcisé tant de spectres imaginaires, la voilà qui en suscite de réels, au point que demain peut-être, nous offrira cet indécent spectacle de civilisés plus terrifiés par les forces de leur technique que ne pouvaient l être les sauvages par les forces de la matière...» La sage utilisation de ce pouvoir exige une vertu bien plus haute que la découverte scientifique. Elle réclame de l homme un renoncement véritable, une limitation de sa volonté de puissance et de sa volonté d être. Pour

4 acquérir de telles vertus, il ne suffit pas que quelques chefs de file en affirment la nécessité. Il faut que chacun en prenne bien conscience. Dans le domaine moral il est facile de voir et de connaître le bien. Le difficile, c est de posséder l élan permettant de le faire. IV. CONCLUSION. Dans son livre : «les deux Sources de la Morale et de la Religion», Bergson écrivait déjà : «Le talent d invention, aidé de la science, avait mis à la disposition de l homme des énergies insoupçonnées. Il s agissait d énergies physicochimiques et d une science qui portait sur la matière. Mais l esprit?»il faut reconnaître, qu accaparée par le monde matériel et sensible, l humanité semble avoir négligé l âme et les réalités spirituelles. Le monde moderne souffre de ce malaise. «Le corps agrandi attend un supplément d âme», poursuit Bergson. Le remède qu il propose pourrait empêcher aux hommes de rendre monstrueux le pouvoir dont la science les dote.

5

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. La C O R R I G É Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction «On façonne les plantes par la culture et les hommes par l éducation»,

Plus en détail

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques (D1) Définitions/étymologie Notions et tour d horizon des écoles philosophiques Questions/ Discussion-réponses. Conclusion (D2) Liberté du latin Libertas action d affranchir un esclave, derivé de Liber

Plus en détail

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser?

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? PLAN Introduction 1 Oui, la liberté se définit comme un pouvoir de refuser A La liberté est négation de tout ce qui la nie B Le pouvoir de refuser

Plus en détail

Philosophie 2010 Filière S Métropole

Philosophie 2010 Filière S Métropole Philosophie 2010 Filière S Métropole Sujet 1 : L'art peut-il se passer de règles? Sujet 2 : Dépend-il de nous d'être heureux? Sujet 3 : Commentaire du texte de Hobbes Sujet 1 : L'art peut-il se passer

Plus en détail

Table des matières. II. Peut-on appeler actions des activités déterminées?...21 A. La force des pulsions inconscientes...21 B. Discussion...

Table des matières. II. Peut-on appeler actions des activités déterminées?...21 A. La force des pulsions inconscientes...21 B. Discussion... Table des matières Introduction 3 I. L ACTION : NATURE HUMAINE ET IMAGINATION 5 La critique de l action chez Rimbaud, Conrad et Kafka 7 Introduction...7 I. L élan suspect de l action...8 II. La contradiction,

Plus en détail

Qui suis-je Je suis libre de jouer, de danser, de chanter, de penser et d évoluer. Mes jumelles sont l égalité et fraternité. Je suis la paix, je

Qui suis-je Je suis libre de jouer, de danser, de chanter, de penser et d évoluer. Mes jumelles sont l égalité et fraternité. Je suis la paix, je Je suis libre Je suis la sœur de la fraternité. La cousine de l égalité. Je suis libre d aimer, de chanter, de voyager et de parler. Je rime avec porter, avec gaieté. Je suis la LIBERTE. 302 La vie on

Plus en détail

Complément sur vérité et démonstration La vérité subjective comme appropriation

Complément sur vérité et démonstration La vérité subjective comme appropriation Complément sur vérité et démonstration La vérité subjective comme appropriation Dans notre recherche d une réponse à la question «qu est-ce que la vérité?», nous avons vu que plusieurs choses différentes

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

En contact avec des forces cosmiques extra-terrestres

En contact avec des forces cosmiques extra-terrestres En contact avec des forces cosmiques extra-terrestres Jean-Pierre Bonnet www.alterpublishing.com Introduction Tout cet ouvrage est à vocation spirituelle et philosophique. Il est fait pour ouvrir l'esprit

Plus en détail

LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles

LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles 1 LE BONHEUR EXISTE : Le Secret Des Lois Spirituelles LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles 2 LE BONHEUR EXISTE : Le Secret Des Lois Spirituelles TABLE DES MATIÈRES Tables des matières -------------------------------------------

Plus en détail

Homélie du dimanche 31 mai Pentecôte

Homélie du dimanche 31 mai Pentecôte 1 ère lecture : du livre des Actes des Apôtres (2,1-11) 2 ème lecture : de la lettre de saint Paul Apôtre aux Galates (5,16-25) Evangile : selon saint Jean (15,26-27;16,12-15) Comme chaque année, à l occasion

Plus en détail

LA MORALE. Le devoir COMMENTAIRE. Série L France métropolitaine Juin Expliquez le texte suivant :

LA MORALE. Le devoir COMMENTAIRE. Série L France métropolitaine Juin Expliquez le texte suivant : LA MORALE Le devoir Série L France métropolitaine Juin 2011 COMMENTAIRE Expliquez le texte suivant : 5 10 15 «Nous disons bonnes les vertus d un homme, non pas à cause des résultats qu elles peuvent avoir

Plus en détail

Intégrer les questions d orientation sexuelle et d identité de genre dans les cours philosophiques de morale non confessionnelle

Intégrer les questions d orientation sexuelle et d identité de genre dans les cours philosophiques de morale non confessionnelle Intégrer les questions d orientation sexuelle et d identité de genre dans les cours philosophiques de morale non confessionnelle MORALE NON CONFESSIONNELLE Degré d observation Première année Vivre ensemble

Plus en détail

Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754)

Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Présentation 2 Parcours linéaire 3 Plan 6 1 Présentation Jean-Jacques ROUSSEAU (Genève, 1712 - Ermenonville, 1778)

Plus en détail

Corrigé de la synthèse du 9 février Texte-clé : le texte 2 apparaît comme le plus complet, mais on peut aussi s appuyer sur le texte 1.

Corrigé de la synthèse du 9 février Texte-clé : le texte 2 apparaît comme le plus complet, mais on peut aussi s appuyer sur le texte 1. Corrigé de la synthèse du 9 février 2012 Sujet : l éducation physique. Texte-clé : le texte 2 apparaît comme le plus complet, mais on peut aussi s appuyer sur le texte 1. Tableau de synthèse : Doc 1 Texte

Plus en détail

L intelligence au Service du Christ Roi 3. Les verrous de la pensée.

L intelligence au Service du Christ Roi 3. Les verrous de la pensée. L intelligence au Service du Christ Roi 3. Les verrous de la pensée. Esaïe 45: 2 «Je marcherai devant toi, j aplanirai les chemins montueux, je romprai les portes d airain, et je briserai les verrous de

Plus en détail

La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives.

La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives. 1 COMMENT FAIRE POUR BIEN FAIRE? - 2 rencontre - La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives. Axe de réflexion: dans la vie sociale,

Plus en détail

Recrutement et transformation des richesses humaines avec mypandoratest, le premier test de personnalité

Recrutement et transformation des richesses humaines avec mypandoratest, le premier test de personnalité Paris Lyon Grenoble Recrutement et transformation des richesses humaines avec mypandoratest, le premier test de personnalité basé sur la neuroscience www.axelyo.com Origine Il y a plus de 20 ans, j ai

Plus en détail

Vanessa Mielczareck. Les secrets. de l'intuition. Comment prendre les bonnes décisions au quotidien

Vanessa Mielczareck. Les secrets. de l'intuition. Comment prendre les bonnes décisions au quotidien Vanessa Mielczareck Les secrets de l'intuition Comment prendre les bonnes décisions au quotidien Du même auteur Aux éditions Quintessence : L Intelligence intuitive, 2003. Aux éditions Jean-Claude Gawsewitch

Plus en détail

Job 10 présente la protestation de Job devant une souffrance qu'il considère injuste. Comment Dieu, qui l a créé avec amour et qui le soutient,

Job 10 présente la protestation de Job devant une souffrance qu'il considère injuste. Comment Dieu, qui l a créé avec amour et qui le soutient, Leçon 8 pour le 19 novembre 2016 Job 10 présente la protestation de Job devant une souffrance qu'il considère injuste. Comment Dieu, qui l a créé avec amour et qui le soutient, peut-il le punir de cette

Plus en détail

Éthique à Nicomaque (1)

Éthique à Nicomaque (1) ARISTOTE Éthique à Nicomaque (1) Damien Theillier «Le bonheur est quelque chose de parfait et d'autosuffisant, et il est la fin de nos actions» Aristote (384-322 av J.C.), Éthique à Nicomaque. PLAN DES

Plus en détail

VIVRE ET ÉDUQUER DANS LA SOCIÉTÉ ACTUELLE. Le contexte de l école

VIVRE ET ÉDUQUER DANS LA SOCIÉTÉ ACTUELLE. Le contexte de l école VIVRE ET ÉDUQUER DANS LA SOCIÉTÉ ACTUELLE Le contexte de l école Bien des questions se posent devant le fonctionnement décevant du système éducatif. Quelques remarques sont à faire pour comprendre la situation.

Plus en détail

Projet éducatif de l école Garonne-Pyrénées

Projet éducatif de l école Garonne-Pyrénées de l école Garonne-Pyrénées Qui sommes-nous? Créée à l initiative d un groupe de parents, l école Garonne-Pyrénées est une école au service des familles. Elle a pour objectif principal de proposer une

Plus en détail

La force et la Justice Explication d un texte de Pascal

La force et la Justice Explication d un texte de Pascal La force et la Justice Explication d un texte de Pascal «Il est juste que ce qui est juste soit suivi; il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. La justice sans la force est impuissante,

Plus en détail

LE CORPS SELON NIETZSCHE

LE CORPS SELON NIETZSCHE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V : CONCEPTS ET LANGAGES THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline/ Spécialité : philosophie Présentée et soutenue par :

Plus en détail

Éléments d analyse. L homme s accomplit-il dans le travail? Le travail et la technique; la liberté; le bonheur.

Éléments d analyse. L homme s accomplit-il dans le travail? Le travail et la technique; la liberté; le bonheur. S U J E T L homme s accomplit-il dans le travail? C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU Le travail et la technique; la liberté; le bonheur. REMARQUES ET DIFFICULTÉS m Le terme d accomplissement

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 686 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 20 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI visant à mieux prendre en compte les demandes des malades en fin de vie exprimant

Plus en détail

Les robots humanoïdes

Les robots humanoïdes Première partie Un secteur d avenir? Etat des développements Deuxième partie HRP-2 et l intelligence artificielle Les lois d ASIMOV HRP-2 et l intelligence artificielle Les lois d ASIMOV Structure générale

Plus en détail

LA LOI. C- La Loi Humaine: Nécessité, Obligation Morale

LA LOI. C- La Loi Humaine: Nécessité, Obligation Morale LA LOI PLAN : I) Les Fondements de la LOI. A- L Essence de la Loi B- La Diversité des Lois C- La Loi Humaine: Nécessité, Obligation Morale I) LES FONDEMENTS DE LA LOI A- L Essence de la Loi a) Au sens

Plus en détail

Leçon n 1 : «Différents mais égaux, égalité de droit et discrimination»

Leçon n 1 : «Différents mais égaux, égalité de droit et discrimination» Leçon n 1 : «Différents mais égaux, égalité de droit et discrimination» Introduction : Tous différents, nous appartenons pourtant à la même humanité. Mais les exemples de discriminations restent nombreux,

Plus en détail

Chapitre 5 - L interculturel et l individu...57 Reconnaître quelques aspects d une culture nationale influençant l activité professionnelle...

Chapitre 5 - L interculturel et l individu...57 Reconnaître quelques aspects d une culture nationale influençant l activité professionnelle... Sommaire 1 re partie - PRÉPARER LE TERRAIN...13 Chapitre 1 - La gestion de la diversité culturelle, une tendance confirmée au XXI e siècle...15 Chapitre 2 - Ce qu il faut savoir avant de choisir une prestation

Plus en détail

Juifs, Musulmans et Laïcité. Intervention de Izio Rosenman. au cours du débat du , avec Nazir Hamad et Toufik Allal

Juifs, Musulmans et Laïcité. Intervention de Izio Rosenman. au cours du débat du , avec Nazir Hamad et Toufik Allal Juifs, Musulmans et Laïcité. Intervention de Izio Rosenman au cours du débat du 25-11-04, avec Nazir Hamad et Toufik Allal L Association pour un Judaïsme Humaniste et Laïque - AJHL. est née il y a une

Plus en détail

Exemple : le consentement du malade: libre et non vicié.

Exemple : le consentement du malade: libre et non vicié. GENERALITES L expression de la conception de la médecine est celle qui correspond à une civilisation respectant : la liberté, l individu et la vie humaine Exemple : le consentement du malade: libre et

Plus en détail

Exploration du cogito II

Exploration du cogito II Exploration du cogito II 4. Primauté du sujet pensant. Premier dans l ordre de la découverte, le sujet l est également, jusqu à un certain point, dans l ordre de la connaissance. Capacité de formuler des

Plus en détail

Tao ou Dao. Dans la pensée chinoise ancienne, pricipe suprême et impersonnel d ordre et d unité du cosmos

Tao ou Dao. Dans la pensée chinoise ancienne, pricipe suprême et impersonnel d ordre et d unité du cosmos La conscience et Tao la poursuite de l'esprit humain et la notion culturelle de communauté dans les cultures chinoise et occidentales LUO Guoxiang Laozi, penseur chinois d il y a plus de 2,000 ans, pense

Plus en détail

Le corps et l esprit. Questions contemporaines, L1S1 Resp.: C. Al-saleh

Le corps et l esprit. Questions contemporaines, L1S1 Resp.: C. Al-saleh Le corps et l esprit Questions contemporaines, L1S1 Resp.: C. Al-saleh christophe.alsaleh@u-picardie.fr Modalités d examen: identiques enpremière session et au rattrapage. Ecrit (2 heures); définitions

Plus en détail

«Dans la monographie précédente, nous avons

«Dans la monographie précédente, nous avons Les Rose-Croix lèvent le secret À propos de la vie «Dans la monographie précédente, nous avons examiné les quatre caractéristiques de la vie, et nous avons vu que tous les êtres vivants naissent, se développent,

Plus en détail

Le concept de valeur humaine par William Hatcher, D.Sc.

Le concept de valeur humaine par William Hatcher, D.Sc. Le concept de valeur humaine par William Hatcher, D.Sc. La réalité objective est dotée d une structure qui lui est intrinsèque 2 Cette structure engendre une hiérarchie de valeurs 3 L être humain constitue

Plus en détail

Nicolas Chang. La Kabbale. Le nom de l ange

Nicolas Chang. La Kabbale. Le nom de l ange Nicolas Chang La Kabbale Le nom de l ange Ce livre a été publié sur www.bookelis.com ISBN : 979-10-227-5382-1 Nicolas Chang Tous droits de reproduction, d adaptation et de traduction, intégrale ou partielle

Plus en détail

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur PLAN Introduction 1 C est la faiblesse de l homme qui le rend sociable, donc humain A C est en vertu de son insuffisance et infirmité, que l homme s attache

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Rodin, dont nul ne pense à contester le talent aujourd hui, n a pu «apprendre» son métier

Plus en détail

Leçon n 1 : Les droits et devoirs de l enfant, de l élève et du citoyen

Leçon n 1 : Les droits et devoirs de l enfant, de l élève et du citoyen Leçon n 1 : Les droits et devoirs de l enfant, de l élève et du citoyen Introduction : L enfant, l élève et le citoyen ont des droits et des devoirs, définis à la fois au niveau international et au niveau

Plus en détail

Citations philosophiques expliquées

Citations philosophiques expliquées Florence Perrin Alexis Rosenbaum Citations philosophiques expliquées Troisième tirage 2010, 2007 pour le texte de la précédente édition, 2010 pour la nouvelle présentation ISBN : 978-2-212-54546-3 Table

Plus en détail

INNOVATION INVENTION REVOLUTION

INNOVATION INVENTION REVOLUTION INNOVATION INVENTION REVOLUTION ProfessionsBois 26/02/2014 Bonjour à tous et à toutes et bienvenue à ce colloque de Bayeux ayant pour thème l innovation. Je me présente, Michel LEMONNIER Technicien forestier

Plus en détail

LE PONT DE DIEU MENANT A LA VIE ETERNELLE

LE PONT DE DIEU MENANT A LA VIE ETERNELLE LE PONT DE DIEU MENANT A LA VIE ETERNELLE 1 Le but de Dieu : Que l homme l honore et le serve. DIEU A CRÉÉ L HOMME AFIN QUE CELUI-CI PUISSE L HONORER, LE SERVIR ET JOUIR D UNE COMMUNION AVEC LUI. LA BIBLE

Plus en détail

Économie sociale. année

Économie sociale. année Économie sociale année 2009-2010 Plan du cours Comment définir l économie sociale? Partie 1 : Question sociale et économie : perspectives historiques et théoriques Partie 2 : À propos de l actualité de

Plus en détail

Un être social Un être «apprenant» Introduction. Animation pédagogique : Lysiane Forspagnac

Un être social Un être «apprenant» Introduction. Animation pédagogique : Lysiane Forspagnac Les enjeux majeurs du Domaine «Devenir élève» Compte-rendu Animations Pédagogiques du 13 et 27 mai 2009 Enseignants des écoles maternelles de la circonscription Châlons Ouest Introduction «Devenir élève»

Plus en détail

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir.

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La liberté; l État; la société; autrui. THÈSE ADVERSE La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION L auteur s appuie

Plus en détail

PARTIE 3 - PEDAGOGIE DES DROITS HUMAINS. Les droits de l Homme en général

PARTIE 3 - PEDAGOGIE DES DROITS HUMAINS. Les droits de l Homme en général PARTIE 3 - PEDAGOGIE DES DROITS HUMAINS 2. Jeux pédagogiques Les droits de l Homme en général Article premier de la DUDH Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont

Plus en détail

Questions à porter pendant les nuits saintes Par Jacqueline Fabre

Questions à porter pendant les nuits saintes Par Jacqueline Fabre Questions à porter pendant les nuits saintes Par Jacqueline Fabre En cette fin d année, nous sommes encore une fois à la porte des nuits le saintes... Du 24 Décembre 18h au 6 Janvier 18h. C est un moment

Plus en détail

Pierre CARAMINOT, Une Mystique française

Pierre CARAMINOT, Une Mystique française Pierre CARAMINOT, Une Mystique française Alors qu il est fait prisonnier pendant la guerre, Pierre Caraminot écrit un discours intitulé «Une Mystique française» qu il prononce le 16 octobre 1941 à Oflag

Plus en détail

1. Défendre le droit de l homme à l éducation et à la participation culturelle

1. Défendre le droit de l homme à l éducation et à la participation culturelle Objectifs de l éducation artistique 1. Défendre le droit de l homme à l éducation et à la participation culturelle Les déclarations et les conventions internationales visent à réaffirmer le droit de chaque

Plus en détail

seraient pas un problème pour nous si nous y répondions avec un esprit positif ou paisible ; en fait, nous pourrions même les considérer comme des

seraient pas un problème pour nous si nous y répondions avec un esprit positif ou paisible ; en fait, nous pourrions même les considérer comme des Introduction Les instructions données dans ce livre sont des méthodes pour améliorer notre nature humaine et nos qualités en développant la capacité de notre esprit. Ces dernières années, nos connaissances

Plus en détail

4 TRAVAIL ET INTÉGRATION SOCIALE SOMMAIRE. Introduction... 17

4 TRAVAIL ET INTÉGRATION SOCIALE SOMMAIRE. Introduction... 17 4 TRAVAIL ET INTÉGRATION SOCIALE SOMMAIRE Introduction.................................................. 17 Chapitre 1 - Qu est-ce que la croissance et le développement?............................ 11

Plus en détail

Démocratie durable. Penser la guerre pour faire l Europe - Un deuxième extrait

Démocratie durable. Penser la guerre pour faire l Europe - Un deuxième extrait Depuis la semaine dernière, ce blog propose des textes tirés du livre sur lequel je travaille et qui va paraître sous peu : Démocratie durable. Penser la guerre pour faire l Europe. L extrait qui suit

Plus en détail

Les facteurs récréatifs. Fascicule n o 213

Les facteurs récréatifs. Fascicule n o 213 Les facteurs récréatifs Fascicule n o 213 L être humain s implique dans un grand nombre d activités. Parmi ces activités, il est évident que les facteurs récréatifs occupent souvent une place importante.

Plus en détail

fiche d accompagnement pédagogique

fiche d accompagnement pédagogique fiche d accompagnement pédagogique Les compétences développées par la pratique des ateliers philosophiques en maternelle PS/MS/GS Fiche écrite par Jean-Charles Pettier, docteur en sciences de l éducation

Plus en détail

Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations)

Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations) Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations) Préparer sa candidature Se préparer un entretien Adhérer aux valeurs de l ONU dans

Plus en détail

Manager avec la philo

Manager avec la philo Eugénie VEGLERIS Manager avec la philo, 2006 ISBN : 2-7081-3489-2 28 MANAGER AVEC LA PHILO Chapitre 3 Qu est-ce que la philo? La philo surgit là où l esprit s éveille L esprit s éveille dès que l homme

Plus en détail

ANALYSE DE LA FONCTION DE L ART

ANALYSE DE LA FONCTION DE L ART ANALYSE DE LA FONCTION DE L ART Introduction Définition de l art (au sens de beaux-arts) : Activité désintéressée de l homme qui a pour but de créer le beau dans des œuvres d art. Ici désintéressé = qui

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Lorsqu on est mis en présence d un travail bien fait, en conformité avec ce que l on peut

Plus en détail

Citations et méditation

Citations et méditation Hacène Mazouz Citations et méditation Au cœur de la réflexion 2 2 Thèmes des citations Par ordre alphabétique Citation sur l abandon Citation sur l alcool Citation sur l amitié Citation sur l amour, aimer

Plus en détail

À propos de Depuis 1848 l Université d ottawa

À propos de Depuis 1848 l Université d ottawa À propos de l Université D Ottawa L une des 10 plus grandes universités de recherche au Canada Deuxième au Canada pour l intensité de la recherche selon les subventions des IRSC et du CRSNG octroyées par

Plus en détail

LE SCOUTISME/GUIDISME, UNE DEMARCHE SPIRITUELLE CHRETIENNE CATHOLIQUE INCARNEE

LE SCOUTISME/GUIDISME, UNE DEMARCHE SPIRITUELLE CHRETIENNE CATHOLIQUE INCARNEE LE SCOUTISME/GUIDISME, UNE DEMARCHE SPIRITUELLE CHRETIENNE CATHOLIQUE INCARNEE une démarche inscrite Au cœur des textes de référence de l OMMS/AMGE (Principes fondamentaux et lignes directrices) et SGDF

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

La conscience, la morale et l éthique

La conscience, la morale et l éthique La conscience, la morale et l éthique La conscience et la liberté La conscience est là: pour conseiller ou ordonner pour permettre ou interdire pour blâmer ou encourager La conscience chrétienne La conscience

Plus en détail

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L Explication de texte «Il est sensible, en effet, que, par une nécessité invincible, l esprit humain peut observer directement tous les phénomènes,

Plus en détail

275 F Savoir accueillir

275 F Savoir accueillir 275 F Savoir accueillir l intelligence d un psaume 1 Si un Archange donne un psaume, ce ne sont pas que des paroles, c est un être de lumière immortelle qui accepte de descendre des sphères supérieures

Plus en détail

Les apôtres, des hommes passionnés

Les apôtres, des hommes passionnés Les apôtres, des hommes passionnés L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Après la mort de Jésus, ils avaient peur. Comment Jésus vit Lors de la fête de la Pentecôte,

Plus en détail

Ethique et politique La société en questions Pierre Després et Annie-Claude Thériault. Les éditions CEC, Québec, Canada, 2008 ANALYSE

Ethique et politique La société en questions Pierre Després et Annie-Claude Thériault. Les éditions CEC, Québec, Canada, 2008 ANALYSE Ethique et politique La société en questions Pierre Després et Annie-Claude Thériault. Les éditions CEC, Québec, Canada, 2008 ANALYSE Il s agit d un manuel destiné aux étudiants et qui expose des thèmes

Plus en détail

Construire un projet d'avenir

Construire un projet d'avenir Construire un projet d'avenir Compte tenu du fait que les difficultés d insertion professionnelle des jeunes sont pour la plupart dues à l inadéquation formation-emploi, la construction d un projet d avenir

Plus en détail

LE DESIR. Le désir est le mouvement vers un objet que l on considère comme une source de satisfaction.

LE DESIR. Le désir est le mouvement vers un objet que l on considère comme une source de satisfaction. LE DESIR Desiderare : regretter l absence de quelque chose ou de quelqu un, le désir de ce que nous n avons pas. Tant que l objet nous manque, nous sommes malheureux, seulement, quand le désir est satisfait,

Plus en détail

Référence : C.N TREATIES-IV.4 (Notification dépositaire)

Référence : C.N TREATIES-IV.4 (Notification dépositaire) Référence : C.N.580.2016.TREATIES-IV.4 (Notification dépositaire) PACTE INTERNATIONAL RELATIF AUX DROITS CIVILS ET POLITIQUES NEW YORK, 16 DÉCEMBRE 1966 TURQUIE : NOTIFICATION EN VERTU DU PARAGRAPHE 3

Plus en détail

Explication de texte Aristote

Explication de texte Aristote Explication de texte Aristote Copie commentée Il convient donc, par-dessus tout, que les lois, établies sur une base juste, déterminent elles-mêmes tout ce qui est permis et qu elles laissent le moins

Plus en détail

FICHE 5 : COMMENT DEVENIR JOURNALISTE?

FICHE 5 : COMMENT DEVENIR JOURNALISTE? FICHE 5 : COMMENT DEVENIR JOURNALISTE? Thème : Journaliste, un métier. 4 e et 3 e Cycle 4 Objectifs d apprentissage Il est proposé aux élèves d identifier ce qu est le métier du journaliste. Ce travail

Plus en détail

2. Les forces sociales d Emile Durkheim

2. Les forces sociales d Emile Durkheim Module 1 : pourquoi utiliser les statistiques en sociologie/les sciences sociales? 2. Les forces sociales d Emile Durkheim Si, pour Durkheim, les statistiques permettent de montrer autre chose que l évolution

Plus en détail

" Traitez tous vos parents et amis, même étrangers, avec un esprit d'extrême amour et gentillesse. "

 Traitez tous vos parents et amis, même étrangers, avec un esprit d'extrême amour et gentillesse. ------------------------------------------- Source : www.bahai-biblio.org ------------------------------------------- ALBUM : FAIS CHANTER TON COEUR Interprète: Firouzeh Moghbel-Naderi Musique: Patrick

Plus en détail

PRESENTATION DU TRAVAIL DE RECHERCHE. Présentation et résumé du mémoire de recherche de Master 2 Histoire :

PRESENTATION DU TRAVAIL DE RECHERCHE. Présentation et résumé du mémoire de recherche de Master 2 Histoire : LECLOU LAURENT PRESENTATION DU TRAVAIL DE RECHERCHE Présentation et résumé du mémoire de recherche de Master 2 Histoire : «Le circuit de Linas-Montlhéry : enjeux, représentations et perspectives» Pour

Plus en détail

DU TEXTE AUX IDÉES Texte avec plan des idées

DU TEXTE AUX IDÉES Texte avec plan des idées DU TEXTE AUX IDÉES Texte avec plan des idées PHILIPPE LAMOUR «La bête humaine est demeurée inchangée» «Le véritable progrès humain [...] ne peut consister que dans le perfectionnement et l'amélioration

Plus en détail

Devenir une vraie entreprise apprenante

Devenir une vraie entreprise apprenante Daniel BELET Devenir une vraie entreprise apprenante LES MEILLEURES PRATIQUES, 2003 ISBN : 2-7081-2836-1 Table des matières Introduction... 1 Chapitre 1. Reconnaître l enjeu stratégique du management des

Plus en détail

La reconnaissance des libertés et des droits civils

La reconnaissance des libertés et des droits civils La reconnaissance des libertés et des droits civils Cahier de l élève Nom de l élève : Groupe : Dans cette situation d apprentissage tu devras : Déroulement de la situation d apprentissage 1) comprendre

Plus en détail

CITATIONS DE MAURICE ZUNDEL EXTRAITES DU RECUEIL DIEU N HABITE PAS DERRIÈRE LES ÉTOILES

CITATIONS DE MAURICE ZUNDEL EXTRAITES DU RECUEIL DIEU N HABITE PAS DERRIÈRE LES ÉTOILES CITATIONS DE MAURICE ZUNDEL EXTRAITES DU RECUEIL DIEU N HABITE PAS DERRIÈRE LES ÉTOILES Editeur: Sarment, Editions du Jubilé, 2007 Broché, 127 pages ISBN : 978-2-86679-454-5 Prix: 9 «DIEU EST UN SECRET

Plus en détail

Questions à choix multiple avec degrés de certitude (une feuille de consignes détaillées est disponible en annexe)

Questions à choix multiple avec degrés de certitude (une feuille de consignes détaillées est disponible en annexe) Questions à choix multiple avec degrés de certitude (une feuille de consignes détaillées est disponible en annexe) QUESTION 1 Complétez le texte suivant avec les mots correctement orthographiés : Cette

Plus en détail

Ennio Floris : La naissance de Jésus (Matthieu 1:18-25) Regard rétrospectif

Ennio Floris : La naissance de Jésus (Matthieu 1:18-25) Regard rétrospectif Je jette ce dernier regard pour mettre en relief la logique du processus d argumentation du récit que je viens d analyser. Écrit dans le but de raconter la naissance de Jésus-Christ, le récit commence

Plus en détail

Consacrer le 13 de Chaque Mois

Consacrer le 13 de Chaque Mois *Le messager anonyme, L., reçoit les messages par le biais de locutions intérieures. L. voit aussi des miracles eucharistiques et est capable de photographier et de les enregistrer. Quand Jésus lui donne

Plus en détail

Le DRH, Stratège du Changement. Du 13 au 15 avril 2011

Le DRH, Stratège du Changement. Du 13 au 15 avril 2011 Le DRH, Stratège du Changement Du 13 au 15 avril 2011 2 SOMMAIRE 3 1. Objectifs et audience 2. Programme 3. Notre approche 4. Bulletin d Inscription 1. OBJECTIFS ET AUDIENCE 4 Objectifs Hier, il y avait

Plus en détail

Fiche de lecture. Du Contrat Social

Fiche de lecture. Du Contrat Social Du Contrat Social Fiche de lecture Du Contrat Social Introduction Du Contrat social ou Principes du droit politique est rédigé par Jean-Jacques Rousseau (1712-1778). Il paraît en 1762, dans le but d être

Plus en détail

Rapport sur l éducation artistique des arts plastiques dans les pays suivants : Liban, Syrie, Jordanie, Palestine, Irak

Rapport sur l éducation artistique des arts plastiques dans les pays suivants : Liban, Syrie, Jordanie, Palestine, Irak Conférence régionale sur l éducation artistique au niveau scolaire dans les pays arabes, Amman (Jordanie 19 au 21 mai) Bureau régional de l éducation dans les pays arabes UNESCO Beyrouth Rapport sur l

Plus en détail

LA SCIENCE DE LA RICHESSE

LA SCIENCE DE LA RICHESSE LA SCIENCE DE LA RICHESSE Leçon 4 2009 SOPODIVA, Faisant usage des droits de réimpression. 1 Préface Ce programme est composé de 17 leçons qui ont été scindées en 17 ebooks faciles à comprendre et à mettre

Plus en détail

Discours d accueil du Dalaï Lama Mardi 13 septembre heures

Discours d accueil du Dalaï Lama Mardi 13 septembre heures Discours d accueil du Dalaï Lama Mardi 13 septembre 2016 13 heures Madame la ministre, Madame la première présidente de la cour d'appel de Paris, Mesdames et Messieurs les hautes personnalités, Madame

Plus en détail

1. Le Psaume Miséricorde L utilité de ce Psaume C est un psaume pénitentiel... 5

1. Le Psaume Miséricorde L utilité de ce Psaume C est un psaume pénitentiel... 5 Table des matières Couverture 1 Psaume 51 1 Introduction 4 1. Le Psaume Miséricorde...................... 4 2. L utilité de ce Psaume....................... 4 3. C est un psaume pénitentiel...................

Plus en détail

Chapitre 1 Sociologie et changement social

Chapitre 1 Sociologie et changement social Chapitre 1 Sociologie et changement social 1. Introduction à la sociologie 2. La diversité des approches sociologiques 4. La sociologie face au changement 1. Introduction à la sociologie AEI - L2 RH -

Plus en détail

Michael S. Sherwin, o.p. automne 2015 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h. Principe de gradualité Familiaris consortio, no. 34

Michael S. Sherwin, o.p. automne 2015 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h. Principe de gradualité Familiaris consortio, no. 34 Michael S. Sherwin, o.p. automne 2015 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h Principe de gradualité Familiaris consortio, no. 34 1 La loi de gradualité et la vie chrétienne «Le mot de gradualité employé par le

Plus en détail

De la terre au Ciel. Le sens de la prière. Omraam Mikhaël Aïvanhov PROSVETA

De la terre au Ciel. Le sens de la prière. Omraam Mikhaël Aïvanhov PROSVETA Omraam Mikhaël Aïvanhov De la terre au Ciel Le sens de la prière PROSVETA «Lorsque nous prions, nous tournons notre regard intérieur vers le Ciel. Mais en regardant vers le Ciel, nous ne cherchons pas

Plus en détail

Célébration du 16 février ième dimanche A

Célébration du 16 février ième dimanche A Célébration du 16 février 2014-6 ième dimanche A «Jésus transfigure la Loi en Bonne Nouvelle qui invite à une relation d amour filial avec Dieu notre Père et de communion fraternelle avec tous nos frères»

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS DE DÉTENTION ET MODES DE FORMATION. Préface... V Abréviations... XI Sommaire... XV

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS DE DÉTENTION ET MODES DE FORMATION. Préface... V Abréviations... XI Sommaire... XV Préface... V Abréviations... XI Sommaire... XV INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS DE DÉTENTION ET MODES DE FORMATION DU TITRE TERRITORIAL INTRODUCTION... 27 TITRE 1 DÉFINITION DES CONDITIONS

Plus en détail

258 F Seule l a v ie intérieure est v ie

258 F Seule l a v ie intérieure est v ie 258 F Seule l a v ie intérieure est v ie 1 Il fut un temps où la religion de Dieu régnait, où l ordre céleste était établi, où la civilisation était puissante et vivante dans le monde de l homme. Aujourd

Plus en détail

261 F Pour chaque m al adie, il y a un remède

261 F Pour chaque m al adie, il y a un remède 261 F Pour chaque m al adie, il y a un remède 1 «Pour chaque maladie, il y a un remède. Ne rejette aucune médecine, mais utilise celle qui est appropriée.» 2 Dans son essence la plus pure, la médecine

Plus en détail

Projet éducatif. Collège Jacques-Prévert

Projet éducatif. Collège Jacques-Prévert Projet éducatif Collège Jacques-Prévert Historique de l établissement Le collège Jacques-Prévert est né en 1999 avec l acceptation du Ministère de l Éducation du loisir et du sport de créer une nouvelle

Plus en détail

RAPPORT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L ENFANT EN TUNISIE

RAPPORT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L ENFANT EN TUNISIE Tunis, le 19 novembre 2007 RAPPORT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L ENFANT EN TUNISIE A l occasion de la présentation du rapport de la Tunisie sur les droits de l Homme, l Association Tunisienne des Droits

Plus en détail