Le cycle de l eau et le bilan hydrologique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le cycle de l eau et le bilan hydrologique"

Transcription

1 Valérie Borrell Estupina L2 Hydrologie générale - Montpellier 2011 Le cycle de l eau et le bilan hydrologique Cycle Définition, Réservoirs, Flux Ordres de grandeurs Bilan hydrologique

2 Le cycle de l eau Cycle de l eau = Mouvement de l eau sur Terre Cycle fermé vision simplifiée = ATMOSPHERE Changements d état OCEAN MASSES CONTINENTALES Dans la réalité = Parcours non stéréotypé sans début ni fin : Cycle de l eau = Cheminement aux embranchements multiples / les mécanismes régissant le cycle hydrologique ne surviennent pas seulement les uns à la suite des autres, mais sont aussi concomitants

3 La répartition de l eau A l échelle du globe : Réservoirs d eau Les océans occupent 70% de la surface du globe et représentent env. 97% de la masse d eau de la Biosphère! OdG Principaux réservoirs d eau Océans : 97 % - Eau douce : 3% Glacier : 58 à 75 % Stock souterrain : 30.8 à 56 % Eau libre (lac, cours d eau) < 1% - Atmosphère (vapeur) : infime partie Les 3% de masse d eau restants sont sous forme de glace, neige, eaux profondes, eaux souterraines, eau courante. La part représentée par la vapeur d eau de l atmosphère y est négligeable.

4 La répartition de l eau L eau séjourne + ou - longtemps dans chaque réservoir : Sa vitesse de renouvellement conduit à la notion de Temps de séjour = Volume du réservoir / Flux entrant ou sortant [Ce temps de séjour vaut entre 0.03 an pour l atmosphère et est > 8200 ans pour les nappes souterraines]

5 La répartition de l eau Le cycle de l eau ne concerne qu une très faible partie du volume total de l eau sur Terre : Stock d eau mondial = *10 12 m 3 Pluie moyenne de 1 m sur toute la surface du globe en 1 an = 511 * m 3 -> soit 0.035% qui conditionne la vie à la surface du globe Le cycle de l eau l se définit à l é échelle du globe ATMOSPHERE OCEAN 36 *10 12 m 3 /an MASSES CONTINENTALES Rem : ( ) *10 12 = 505 *10 12 mm de pluie ok! Ordre de grandeur des flux échangés entre les compartiments Flux variables dans l espace : ex R/P (Australie) 10%, R/P(Europe) 43% Flux sur les océans : E>P, bilan équilibré par les écoulements des continents

6 Le cycle de l eau Pour conclure, sur le cycle hydrologique : Importance de l estimation des temps de séjour et de renouvellement (en cas de pollution par exemple) Importance de l estimation des flux (connaître les flux évaporés pour étudier la faisabilité de construction de réservoirs d eau par exemple) Attention : le cycle hydrologique peut être influencé à des degrés divers par les activités humaines : la construction de réservoirs, le transport de l'eau pour des besoins industriels, le captage des eaux phréatiques, l'irrigation, le drainage, la correction des cours d'eau, l'utilisation agricole des sols, l'urbanisation, les pluies provoquées, etc., sont des exemples d interventions humaines sur le cycle de l eau pour lesquelles il est nécessaire d évaluer l impact.

7 Valérie Borrell Estupina L2 Hydrologie générale - Montpellier 2011 Le cycle de l eau et le bilan hydrologique Cycle Définition, Réservoirs, Flux Ordres de grandeurs Bilan hydrologique Établissement d un bilan hydrologique Exemples d application

8 Le bilan hydrique HYDROLOGIE = science physique pour laquelle la connaissance du milieu est LIMITEE Illustration Ruissellement de surface - Echelle des lois / Echelle d appréhension du milieu La méthode «expérimentale» en hydrologie n est jamais possible car on ne maîtrise jamais l ensemble des paramètres du cycle de l eau et ce quelque soit l échelle (même très fine) BVNE = tt petit bv instrumenté où sont effectuées des recherches en hydrologie => on utilise des modèles simplifiés ou des concepts BILAN HYDROLOGIQUE = un de ces modèles simplifiés = la conservation de la masse pour un système donné - Le système et les échelles spatiales? En général le bassin versant, une zone géographique, la parcelle ou l unité hydrologique, le versant, le bassin versant, le bassin hydrographique, le continent... - Les échelles temporelles? L année, la saison, un mois, durée d un événement pluvieux,

9 Le bilan hydrique = Equation du bilan hydrique/hydrologique sur un intervalle de temps équation de continuité Apport d une substance ou d une énergie (grandeur qui se conserve dans le temps) Pluie, Ruissellement, Écoulement dans les cours d eau S E SYSTEME Variation de Stock Contenu en eau du BV, volume d un tronçon de rivière, volume d une nappe, d un lac, humidité du sol Volumes sur une période donnée Stock = S E -S S Valeurs moyennes : Stock / t = Q E -Q S année hydrologique L année hydrologique débute à la fin de l été hydrologique lorsque la végétation a épuisé toutes les réserves en eau de la zone racinaire Ru=0 S S Excédent s écoulant par l EXUTOIRE Ruissellement, Écoulement dans les cours d eau, Evaporation Flux instantanés : dstock / dt = Q E -Q S

10 Le bilan hydrique = Équation du bilan hydrologique pour une unité d espace sur une période donnée P = Précipitations (liquide et solide) [mm] P Unité d espace Variation de stock Déficit d écoulement ou Variation des réserves en eau P = R + ET + S R + ET R = Ruissellement de surface et écoulements souterrains [mm] ET = évaporation et évapotranspiration [mm] Variation du contenu en eau de la zone racinaire (eau disponible pour les plantes, Réserve hydrique = Ru) Variation de contenu en eau de la zone sub-surfacique surfacique et souterraine (eau que l on pourra retrouver dans les écoulements à l exutoire, Réserve hydrologique = Rh) Cette formule est valable pour n importe quels pas de temps et d espace.

11 Le bilan hydrique = Equation du bilan hydrique/hydrologique sur un intervalle de temps équation de continuité année hydrologique P = Précipitations (liquide et solide) [mm] S = Ressources disponibles à la fin de la période précédente (eaux souterrains, humidité du sol, neige ) [mm] P + S Mesures / observations / formules empiriques SYSTEME Variation de Stock Déficit d écoulement [mm] relatif à un intervalle de temps donné P + S = R + ET + S + S R + ET+S R = Ruissellement de surface et écoulements souterrains à l exutoire [mm] ET = évaporation et évapotranspiration [mm] S = Ressources accumulées à la fin de la période étudiée [mm] L'application de la méthode du bilan hydrologique est limitée par la difficulté de quantifier les variables ( processus hydrologiques difficiles à observer directement + répercussions des erreurs de mesure ).

12 Le bilan hydrique = Équation du bilan hydrique à l échelle d une parcelle sur une période donnée P = Précipitations (liquide et solide) [mm] Ru = S : le stock d eau de la zone racinaire varie I : alimente Rh R néglig gligé P ET Ru I = Infiltration en dessous de la zone racinaire [mm] ET = évaporation et évapotranspiration [mm] P = I + ET + Ru I La zone est une plante ou une parcelle.

13 Le bilan hydrique ET Mesure précipitations P Noté Q D (vers Rh) Mesure humidité du sol (Ru) Schéma d'une case lysimétrique (Laborde, 1995) Bilan hydrique : P - D - Q - Ru = ET

14 Le bilan hydrique Bac d évaporation = sorte de modèle réduit du lac, paramètres climatiques bac = ceux du lac : Evap. (lac) = Cbac * Evap. (bac) en 1ière approx. avec Cbac = coef. correction Bilan Hydrique : En volumes d eau pour Dt : Evap. (bac) = S Entrant - S Sortant DS DS = variation du stock d eau dans le bac pendant Dt Cf. TD

15 Le bilan hydrique - Conclusion Limites d applications du bilan hydrologique : Les résultats de calculs de bilan sont dépendants du pas de temps choisi! Attention de bien choisir le pas de temps / aux objectifs de l étude La valeur de chacun des termes du bilan est dépendante des autres termes Évaluation de l erreur ou de l incertitude sur chacun des termes quasi impossible Attention aux grossières erreurs d interprétation! L'application de la méthode du bilan hydrique est limitée par la difficulté de quantifier les variables ( processus hydrologiques difficiles à observer directement + répercussions des erreurs de mesure ).

Hydrologie générale. Réponses aux questions des chapitres 4, 5, 6 et 7. Dr. C. Picouet. Cours 2 ème année

Hydrologie générale. Réponses aux questions des chapitres 4, 5, 6 et 7. Dr. C. Picouet. Cours 2 ème année Réponses aux questions des chapitres 4, 5, 6 et 7 Dr. C. Picouet Cours 2 ème année Sections Sciences et Ingénierie de l Environnement (SIE) et Génie Civil (GC) Réponses aux questions n 1 Chapitre 4. L'évaporation

Plus en détail

Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau

Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau Sciences 8 e année Nom : Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau Plan du chapitre Guide d étude 1. Cycle de l eau (carnet p. 3-5, déf 1-7, livre p.8-9) 2. Hydrologue, océanographe (déf 8,9)

Plus en détail

Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau

Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau Sciences 8 e année Nom : Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau Plan du chapitre Guide d étude 1. Cycle de l eau (carnet p. 3-5, déf 1-7, livre p.8-9) 2. Hydrologue, océanographe (déf 8,9)

Plus en détail

ENGEES Formation continue

ENGEES Formation continue 1 ENGEES Formation continue LES NOTIONS DE BASE D HYDROLOGIE UTILES EN ASSAINISSEMENT Thierry ADAM, Chef de projet 2 Plan de l intervention 3 Notions de réseau et de bassin versant Tracé des bassins versants

Plus en détail

Valérie Borrell Estupina FLST403 - Montpellier L évapotranspiration. Interception Evapotranspiration

Valérie Borrell Estupina FLST403 - Montpellier L évapotranspiration. Interception Evapotranspiration Valérie Borrell Estupina FLST403 - Montpellier 2011 L évapotranspiration Interception Evapotranspiration 1 Interception Interception verticale = La partie non négligeable de l'eau des précipitations n'atteint

Plus en détail

Sécheresse et construction : les facteurs des dommages

Sécheresse et construction : les facteurs des dommages SÉMINAIRE IMPACT DE LA SÉCHERESSE SUR LES CONSTRUCTIONS 8 décembre 29 Sécheresse et construction : les facteurs des dommages Jean-Pierre Magnan Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Trois facteurs

Plus en détail

Hydrologie générale. Réponses aux questions des chapitres 8, 9, 10 et 11. Dr. C. Picouet. Cours 2 ème année

Hydrologie générale. Réponses aux questions des chapitres 8, 9, 10 et 11. Dr. C. Picouet. Cours 2 ème année Réponses aux questions des chapitres 8, 9, 10 et 11 Dr. C. Picouet Cours 2 ème année Sections Sciences et Ingénierie de l Environnement (SIE) et Génie Civil (GC) Réponses aux questions n 1 Chapitre 8.

Plus en détail

Chapitre 1 : L eau dans notre environnement

Chapitre 1 : L eau dans notre environnement Chapitre 1 : L eau dans notre environnement I. Quel rôle joue l eau dans notre environnement? L eau est répartie dans différents réservoirs : - 97% est sous forme d eau salée dans les mers et les océans

Plus en détail

COMPRENDRE : les bases à acquérir sur le fonctionnement des cours d eau

COMPRENDRE : les bases à acquérir sur le fonctionnement des cours d eau COMPRENDRE : les bases à acquérir sur le fonctionnement des cours d eau Comprendre le fonctionnement d un bassin versant Analyser et évaluer les cours d eau 3 et 4 juillet 2012 CNFPT Nevers La ressource

Plus en détail

WP2 Modélisation hydrologique

WP2 Modélisation hydrologique Objectifs: Modélisation de l impact du changement climatique sur le fonctionnement hydrologique des bassins de la Seine et de la Somme à l aide de 5 modèles afin d aborder les incertitudes liées à la modélisation

Plus en détail

A) Solide, liquide, gazeux

A) Solide, liquide, gazeux Chapitre Chimie 6.2 : A) Solide, liquide, gazeux 1) Différence entre solide et liquide Etat de la matière Expérience : On quelque millimètre d eau dans un verre et on ajoute progressivement de la maizena.

Plus en détail

1. Calculer le temps de résidence de l'eau d un lac dont le fond est colmaté, connaissant :

1. Calculer le temps de résidence de l'eau d un lac dont le fond est colmaté, connaissant : Section SIE/GC e-drologie Cours d Hydrologie Générale ropédeutique II, Septembre 2002 durée : 60 minutes rof. A Musy, EFL - ENAC/Hydram - EFL NOM :. RÉNOM :. SECTION :. Nombre de points :.... / 18 points

Plus en détail

Les plantes et l'eau - IV. L'agronomie de l'eau

Les plantes et l'eau - IV. L'agronomie de l'eau 1 L eau est indispensable à l agriculture. En effet, pour que le gaz carbonique, matière première de la photosynthèse, puisse pénétrer dans les feuilles des plantes pour atteindre les sites de carboxylation,

Plus en détail

S10 L eau une ressource (Voir géographie G14) : Le cycle de l eau dans la nature et la pollution et épuration des eaux usées

S10 L eau une ressource (Voir géographie G14) : Le cycle de l eau dans la nature et la pollution et épuration des eaux usées S10 L eau une ressource (Voir géographie G14) : Le cycle de l eau dans la nature et la pollution et épuration des eaux usées Séance 1 : Le cycle naturel de l'eau Sur ton cahier d'expérience Le schéma du

Plus en détail

Chapitre 7 La terre, «planète eau»

Chapitre 7 La terre, «planète eau» Plan Introduction: 1. L EAU SUR TERRE. 2. L EAU ET LES ORGANISMES VIVANTS SUR TERRE. 3. L EAU DANS LE SYSTEME SOLAIRE. Conclusion: DM1: Le cycle de l eau Exercices corrigés 1 a 11 page 62 1 1. L EAU SUR

Plus en détail

L eau sur la planète

L eau sur la planète L eau sur la planète Introduction La présence d eau liquide en grande quantité est une des caractéristiques de la «planète bleue» la Terre est la seule planète du système solaire à être recouverte aux

Plus en détail

Quelques éléments d hydrodynamique des cours d eau

Quelques éléments d hydrodynamique des cours d eau Quelques éléments d hydrodynamique des cours d eau L hydrosphère et les systèmes de la Terre Cours Les cours d eau interviennent sur les processus géologiques : en participant à l érosion, en participant

Plus en détail

Ressource en Eau. Travaux dirigés. 1. Estimation de la recharge des aquifères par bilan hydrique. 2. Cartes piézométriques

Ressource en Eau. Travaux dirigés. 1. Estimation de la recharge des aquifères par bilan hydrique. 2. Cartes piézométriques L1 SVG - UE «Crises et Ressources de la Terre» Ressource en Eau Travaux dirigés 1. Estimation de la recharge des aquifères par bilan hydrique 2. Cartes piézométriques Aude Naveau MCF IC2MP Hydrasa aude.naveau@univ-poitiers.fr

Plus en détail

Les eaux souterraines

Les eaux souterraines Les eaux souterraines De l importance des connaissances Conférence introductive Olivier Banton Université d Avignon 1 er octobre 2013, agence de l eau Rhône Méditerranée Corse Journée «Les eaux souterraines

Plus en détail

L'équation du bilan hydrique se fonde sur l'équation de continuité et peut s'exprimer comme suit, pour une période et un espace donnés :

L'équation du bilan hydrique se fonde sur l'équation de continuité et peut s'exprimer comme suit, pour une période et un espace donnés : Le cycle de l'eau est sujet à des processus complexes et variés parmi lesquels nous citerons les précipitations, l'évaporation, la transpiration (des végétaux), l'interception, le ruissellement, l'infiltration,

Plus en détail

TD 2 / 2 / M1 S 0 : Les bassins versants. h X

TD 2 / 2 / M1 S 0 : Les bassins versants. h X TD 2 / 2 / M1 S 0 : Les bassins versants 1. CALCUL DU POURCENTAGE (%) D'UNE PENTE (figure 1) Le pourcentage de pente permet de décrire le relief en exprimant le rapport entre la dénivellation et la distance

Plus en détail

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001).

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001). 1 L ATMOSPHERE 1.1 CONSTITUTION DE L ATMOSPHERE L enveloppe gazeuse de la terre, environnement dans lequel la vie subsiste, correspond à la sphère la plus dynamique et instable de cette planète. Ce milieu

Plus en détail

Modélisation du cycle du carbone

Modélisation du cycle du carbone Modélisation du cycle du carbone Introduction à la modélisation des cycles biogéochimiques L. Simon (simon@univ-lyon1.fr) UMR 5023 LEHNA 28 février 2014 Introduction Pourquoi des modèles? Pour prédire

Plus en détail

La Suisse en tant que château d eau. L eau en tant que matière première

La Suisse en tant que château d eau. L eau en tant que matière première Passé présent avenir Prof. Konrad Steffen, directeur du WSL Berne, le L eau en tant que matière première La Suisse dispose d un surplus d eau, raison pour laquelle on l appelle «le château d eau de l Europe»

Plus en détail

Définitions générales

Définitions générales Dynamique fluviale et hydromorphologie Les unités hydromorphologiques Le lit mineur désigne La partie du cours d eau comprise entre les berges, dans laquelle l intégralité de l écoulement s'effectue en

Plus en détail

COMMUNE DE VENELLES Département des Bouches du Rhône SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES DIAGNOSTIC QUALITATIF PAR TEMPS DE PLUIE

COMMUNE DE VENELLES Département des Bouches du Rhône SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES DIAGNOSTIC QUALITATIF PAR TEMPS DE PLUIE COMMUNE DE VENELLES Département des Bouches du Rhône SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES DIAGNOSTIC QUALITATIF PAR TEMPS DE PLUIE RAPPORT DE PRESENTATION Juillet 2008 SOMMAIRE 1. Introduction...

Plus en détail

1. Quelle est la définition du temps de retour? Exprimez-le de manière mathématique.

1. Quelle est la définition du temps de retour? Exprimez-le de manière mathématique. Section SIE/GC e-drologie Cours d Hydrologie Générale Propédeutique II, septembre 2004 durée : 60 minutes Prof. A Musy, EPFL - ENAC/Hydram - EPFL NOM :. PRÉNOM :. SECTION :. Nombre de points :.... / 18

Plus en détail

Atelier International : Aménagement intégré des bassins versants

Atelier International : Aménagement intégré des bassins versants Republique Tunisienne Ministère de l agriculture Direction Générale de l Améngement et de la Conservation des terres Agricoles Atelier International : Aménagement intégré des bassins versants ISTANBUL,

Plus en détail

Chap. 6 - L'hydrosphère

Chap. 6 - L'hydrosphère Chap. 6 - L'hydrosphère 152 Cahier: p.152 à157 Manuel: p.200 à 210 L'hydrosphère c'est : l'enveloppe externe de la Terre qui regroupe l'eau sous ses états solide, liquide, gazeuse. L'hydrosphère comprend

Plus en détail

CH5. L EAU DANS TOUS SES ETATS.

CH5. L EAU DANS TOUS SES ETATS. CH5. L EAU DANS TOUS SES ETATS. Les exercices Tests ou «Vérifie tes connaissances» de chaque chapitre sont à faire automatiquement sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas de

Plus en détail

Le cycle de l eau et les précipitations. CO1 Climatologie et hydrologie

Le cycle de l eau et les précipitations. CO1 Climatologie et hydrologie Le cycle de l eau et les précipitations CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD!! Définitions!! Les étapes du cyle de l eau!! Les formations nuageuses!! Les mécanismes de formation!! Bilan de l eau

Plus en détail

THEME AU CHOIX : UNE RESSOURCE INDISPENSABLE L EAU. L eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie.

THEME AU CHOIX : UNE RESSOURCE INDISPENSABLE L EAU. L eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. THEME AU CHOIX : UNE RESSOURCE INDISPENSABLE L EAU L eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. 1) L eau sur la planète Terre Les caractéristiques de l'eau sur Terre : - 3 états de

Plus en détail

Diagnostic de la pollution à l échelle des bassins versants

Diagnostic de la pollution à l échelle des bassins versants Diagnostic de la pollution à l échelle des bassins versants Objectif du travail Instrumenter de manière pertinente les deux bassins complémentaires Nécessité de caractériser la pollution à cette échelle

Plus en détail

Les données Sols de Bretagne en appui aux politiques de l eau

Les données Sols de Bretagne en appui aux politiques de l eau Les données Sols de Bretagne en appui aux politiques de l eau Comité de pilotage, 27 juin 2013 Morbihan - Rencontre Départementale de l Environnement 30 novembre 2016 Christian WALTER et Blandine LEMERCIER

Plus en détail

Bulletin de situation hydrologique du 6 octobre 2006

Bulletin de situation hydrologique du 6 octobre 2006 Bulletin de situation hydrologique du 6 octobre 2006 Le bulletin de situation hydrologique, publié au début de chaque mois, présente la situation des ressources en eau en France métropolitaine à l'aide

Plus en détail

LES PROCESSUS HYDROLOGIQUES

LES PROCESSUS HYDROLOGIQUES Résumé - CHAPITRE 10 LES PROCESSUS HYDROLOGIQUES Table des matières Introduction 1 Les précipitations directes à la surface libre du cours d'eau 2 Les écoulements de surface 2 Les écoulements de subsurface

Plus en détail

Répondez uniquement dans l espace prévu à cet effet!

Répondez uniquement dans l espace prévu à cet effet! Section SIE/GC e-drologie Cours d Hydrologie Générale Propédeutique II, Septembre 2003 durée : 60 minutes Prof. A Musy, EPFL - ENAC/Hydram - EPFL NOM :. PRÉNOM :. SECTION :. Nombre de points :.... / 18

Plus en détail

DYNAMIQUE DES PAYSAGES

DYNAMIQUE DES PAYSAGES DYNAMIQUE DES PAYSAGES Partie: cadre général Albert Galy, Jérôme Gaillardet & Eric Lajeunesse Institut de Physique du Globe de Paris Etude des paysages Etude des mécanismes externes d évolution du relief

Plus en détail

Bilans d eau, de sel et de nitrate dans le périmètre irrigué de Kalaât Landalous

Bilans d eau, de sel et de nitrate dans le périmètre irrigué de Kalaât Landalous Bilans d eau, de sel et de nitrate dans le périmètre irrigué de Kalaât Landalous Zone d étude MER MEDITERRANEEN A L G E R I E SAHARA LYBIE Basse vallée de la Mejreda Superficie du périmètre: 2905 ha Pluviométrie

Plus en détail

PARTIE I. Introduction

PARTIE I. Introduction PARTIE I. Introduction 1 1. Contexte Les réseaux d assainissement ont pour objectif d évacuer les eaux usées et les eaux de pluie afin de limiter les nuisances et les dégâts dans les centres urbains. On

Plus en détail

BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE. du Réseau National des Données sur l Eau

BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE. du Réseau National des Données sur l Eau BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE du Réseau National des Données sur l Eau Situation générale du 12 mars 2004 2 Précipitations du mois de février 2004 en % 3 Précipitations du 1 er décembre 2003 au 1

Plus en détail

Bulletin de situation hydrologique du 12 février 2008

Bulletin de situation hydrologique du 12 février 2008 Bulletin de situation hydrologique du 12 février 2008 Le bulletin de situation hydrologique, publié au début de chaque mois, présente la situation des ressources en eau en France métropolitaine à l'aide

Plus en détail

FONCTIONNEMENT HYDRAULIQUE DES ZRV

FONCTIONNEMENT HYDRAULIQUE DES ZRV FONCTIONNEMENT HYDRAULIQUE DES ZRV Michel LAFFORGUE SUEZ CONSULTING Vendredi 24 juin 2016 1 Objectifs du volet hydraulique 2 Méthodologie 3 Résultats transversaux (sites A à D) 4 Analyse hydrologique du

Plus en détail

Limiter les transferts des polluants d origine agricole dans les bassins versants drainés

Limiter les transferts des polluants d origine agricole dans les bassins versants drainés Limiter les transferts des polluants d origine agricole dans les bassins versants drainés CHAUMONT Cédric FESNEAU Corinne TOURNEBIZE Julien Unité de Recherche «Hydrosystèmes et Bioprocédés» Cemagref, Groupement

Plus en détail

Bilan hydrique au Québec

Bilan hydrique au Québec CHAPITRE 10 Bilan hydrique au Québec 10.1 INTRODUCTION Au cours des millénaires, l homme a surtout observé de l eau les phénomènes de précipitation etd écoulementdanslescoursd eau,parcequelapluieluitombaitsurlatêteetquel

Plus en détail

géophysique, synthèses géologiques régionales. Les forages doivent être réalisés en respectant les règles de l art et la réglementation.

géophysique, synthèses géologiques régionales. Les forages doivent être réalisés en respectant les règles de l art et la réglementation. Les eaux souterraines participent d une manière déterminante au cycle de l eau : elles offrent des propriétés de régularité, de qualité et de protection différentes de celles qui caractérisent les eaux

Plus en détail

THÈME 2,1 LES ÉCOZONES DU CANADA

THÈME 2,1 LES ÉCOZONES DU CANADA THÈME 2,1 LES ÉCOZONES DU CANADA Avant d étudier les écozones, il faut regarder: Les régions de végétation naturelle: les biomes Les réseaux hydrographiques Les systèmes du sol Comment est-ce que le climat

Plus en détail

Drainage. II- Causes de l'excès d'humidité du sol : il y a 3 causes essentielles : Apports externes et/ou apports parasites d'eau

Drainage. II- Causes de l'excès d'humidité du sol : il y a 3 causes essentielles : Apports externes et/ou apports parasites d'eau Drainage I- Définition : Le drainage englobe diverses techniques qui assurent l élimination des eaux excédentaires du sol, ce qui permet de le cultiver et d obtenir une production suffisante et de qualité.

Plus en détail

Bilan hydrique. Evolution du bilan hydrique. Description de l indicateur

Bilan hydrique. Evolution du bilan hydrique. Description de l indicateur Bilan hydrique Evolution du bilan hydrique Description de l indicateur Territoire concerné Région Rhône-Alpes Type d indicateur Indicateur d impact Justification du choix Le changement climatique se traduit

Plus en détail

La série Télédétection pour l observation des surfaces continentales André MARIOTTI. Introduction Nicolas BAGHDADI et Mehrez ZRIBI

La série Télédétection pour l observation des surfaces continentales André MARIOTTI. Introduction Nicolas BAGHDADI et Mehrez ZRIBI Table des matières La série Télédétection pour l observation des surfaces continentales... 15 André MARIOTTI Introduction... 19 Nicolas BAGHDADI et Mehrez ZRIBI Chapitre 1. Caractérisation des états de

Plus en détail

Définitions 1. Les étapes du cycle de l eau 2. Les formations nuageuses 3. Conclusion 5. Exercices 6

Définitions 1. Les étapes du cycle de l eau 2. Les formations nuageuses 3. Conclusion 5. Exercices 6 CO1 TD n 6: Le cycle de l eau et les précipitations p Définitions 1 2 3 Bilan de l eau à l échelle ll globale l et locale l 4 Conclusion 5 Exercices 6 Les états de l eau Définitions - l eau (H2O: deux

Plus en détail

SMAGER Réseau des étangs et rigoles. Bulletin hydrologique N 13 Janvier Mars 2015

SMAGER Réseau des étangs et rigoles. Bulletin hydrologique N 13 Janvier Mars 2015 SMAGER Réseau des étangs et rigoles Bulletin hydrologique N 13 Janvier Mars 2015 Résumé : L objectif principal durant cette période était de favoriser le remplissage des étangs amont, en vue du remplissage

Plus en détail

Réseau d assainissement

Réseau d assainissement Réseau d assainissement Conception, calcul de débits 14/03/2016 1 Qu est ce que l assainissement Assainissement : aspect technique de l hydrologie urbaine. Ensemble d équipements Ensemble de stratégies

Plus en détail

Expériences de l aménagement des bassins versants et des bas fonds au Niger

Expériences de l aménagement des bassins versants et des bas fonds au Niger REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L AGRICULTURE DIRECTION GENERALE DU GENIE RURAL COLLOQUE SUR LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE Expériences de l aménagement des bassins versants et des bas fonds

Plus en détail

Sciences La matière L eau : le cycle de l eau

Sciences La matière L eau : le cycle de l eau Sciences La matière L eau : le cycle de l eau Objectifs : - Connaître et représenter le trajet de l eau dans la nature. - Identifier les changements d état et leurs conséquences dans le cycle. - Imaginer

Plus en détail

La planification des réseaux de mesures hydrologiques et de la qualité des eaux des lacs à usages multiples

La planification des réseaux de mesures hydrologiques et de la qualité des eaux des lacs à usages multiples Integrated Design of Hydrological Networks (Proceedings of the Budapest Symposium, July 1986). IAHS Publ. no. 158,1986. La planification des réseaux de mesures hydrologiques et de la qualité des eaux des

Plus en détail

BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE. du Réseau National des Données sur l Eau

BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE. du Réseau National des Données sur l Eau BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE du Réseau National des Données sur l Eau Situation générale du 15 janvier 2004 2 Précipitations décembre 2003 en % 3 Précipitations du 1 er septembre au 31 décembre 2003

Plus en détail

Les comptes de l eau en Tunisie

Les comptes de l eau en Tunisie Atelier sur les Comptes et Statistiques de l Eau pour les pays francophones d Afrique du Nord 11 au 13 Septembre 2012, Rabat, Maroc Les comptes de l eau en Tunisie SALAH Karim Institut National de la Statistique

Plus en détail

Activité 1 : Les caractéristiques du sol, un écosystème naturel de surface

Activité 1 : Les caractéristiques du sol, un écosystème naturel de surface Connaissances Le sol est le produit des interactions entre biosphère, lithosphère et atmosphère. Le sol est un écosystème caractérisé par une faune et une flore singulière permettant un recyclage de la

Plus en détail

Conclusion générale. Conclusion générale

Conclusion générale. Conclusion générale Conclusion générale 299 300 Les méthodes de traçage proposées dans le cadre du projet européen APUSS pour le mesurage par temps sec de l infiltration et de l exfiltration ont été mises en oeuvre dans le

Plus en détail

Modélisation hydrodynamique des aquifères karstiques par réseaux de neurones. Comment extraire de l'information de la boîte noire?

Modélisation hydrodynamique des aquifères karstiques par réseaux de neurones. Comment extraire de l'information de la boîte noire? Modélisation hydrodynamique des aquifères karstiques par réseaux Comment extraire de l'information de la boîte noire? Anne JOHANNET, LGEI, École des Mines d Alès Line KONG A SIOU, ENSEGID, Institut Polytechnique

Plus en détail

Comprendre l empreinte eau de la viande. Armelle GAC, Idele

Comprendre l empreinte eau de la viande. Armelle GAC, Idele Comprendre l empreinte eau de la viande Armelle GAC, Idele Comprendre l empreinte eau de la viande JSMTV Paris, 21 & 22 novembre 2016 Armelle Gac L eau, un enjeu environnemental majeur Augmentation démographique,

Plus en détail

Liquéfaction (ou condensation)

Liquéfaction (ou condensation) de 5 ème. Ch3. Les changements d état de la matière p : 1 Thème 1 : Organisation et transformations de la matière. Ch 3. LES CHANGEMENTS D ETAT DE LA MATIERE Objectifs : comprendre le cycle de l eau et

Plus en détail

VERS UNE GESTION OPTIMALE DES RESSOURCES EN EAU EXEMPLE DE LA TUNISIE.

VERS UNE GESTION OPTIMALE DES RESSOURCES EN EAU EXEMPLE DE LA TUNISIE. VERS UNE GESTION OPTIMALE DES RESSOURCES EN EAU EXEMPLE DE LA TUNISIE. Habaieb H*., Albergel J.** * Institut National Agronomique de Tunisie ** Mission IRD de Tunis RÉSUMÉ La Tunisie reçoit en moyenne

Plus en détail

CRUES et HYDROELECTRICITE

CRUES et HYDROELECTRICITE CRUES et HYDROELECTRICITE Centre d Ingénierie Hydraulique Rémy GARÇON (EDF DTG) Barrage de Pinet (Tarn) - Décembre 2003 Eau et production d électricité L eau, une ressource : Energie gravitaire pour les

Plus en détail

Réunion de lancement de la thèse sur le BAC de Melun et de la basse vallée de l Yerres

Réunion de lancement de la thèse sur le BAC de Melun et de la basse vallée de l Yerres Réunion de lancement de la thèse sur le BAC de Melun et de la basse vallée de l Yerres Le 19/10/2009 Présentation Ordre du jour 1 - Objectifs généraux de la thèse 2 «Boîte à outils» de modélisation - Modèle

Plus en détail

Candidat : Nom : Prénom :.. Numéro :

Candidat : Nom : Prénom :.. Numéro : Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Commission suisse de maturité CSM Examen suisse de maturité, session d hiver 2015 GEOGRAPHIE, DISCIPLINE FONDAMENTALE Durée: 80

Plus en détail

HISTOIRE - GÉOGRAPHIE. I.E.S. Pilar Lorengar. Sección Bilingüe. Zaragoza. L eau sur la Terre

HISTOIRE - GÉOGRAPHIE. I.E.S. Pilar Lorengar. Sección Bilingüe. Zaragoza. L eau sur la Terre I.E.S. Pilar Lorengar Zaragoza HISTOIRE - GÉOGRAPHIE Sección Bilingüe L eau sur la Terre 1. L eau de l'hydrosphère L'eau est indispensable à la vie. Elle est essentielle aux activités humaines ainsi qu'au

Plus en détail

La montée des eaux, une conséquence de la fonte des glaces?

La montée des eaux, une conséquence de la fonte des glaces? La montée des eaux, une conséquence de la fonte des glaces? Dossier pédagogique Hannya Mabiala et Elodie Mottet Gymnase de Burier, Janvier 2015 La Tour- de- Peilz INFORMATIONS GÉNÉRALES - Durée de l activité

Plus en détail

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les termes du bilan énergétique La moyenne planétaire et annuelle Les variations spatiales du bilan radiatif net Les variations

Plus en détail

Impact du changement climatique sur les sècheresses au XXI ème siècle

Impact du changement climatique sur les sècheresses au XXI ème siècle Impact du changement climatique sur les sècheresses au XXI ème siècle Résultats du projet CLIMSEC (2008-2011) J-M Soubeyroux 1, Nadia Kitova 2, Jean-Philippe Vidal 2, M Blanchard 1 1 : Météo-France Dclim

Plus en détail

INCERTITUDE DES APPORTS FLUVIAUX DANS LE GOLFE DE GUINÉE : QUANTIFICATION ET INTERPRÉTATION

INCERTITUDE DES APPORTS FLUVIAUX DANS LE GOLFE DE GUINÉE : QUANTIFICATION ET INTERPRÉTATION INCERTITUDE DES APPORTS FLUVIAUX DANS LE GOLFE DE GUINÉE : QUANTIFICATION ET INTERPRÉTATION Master of Science En Océanographie Physique et Applications Présenté par Hermann Désiré Doh Kodjo NICOUE Sous

Plus en détail

Comment retranscrire les résultats des 13 bassins versants à l ensemble des bassins versants de la Bourgogne?

Comment retranscrire les résultats des 13 bassins versants à l ensemble des bassins versants de la Bourgogne? Comment retranscrire les résultats des 13 bassins versants à l ensemble des bassins versants de la Bourgogne? C.DONEY Hydrogéologue BRGM Bourgogne c.doney@brgm.fr 1 Le contexte géologique bourguignon La

Plus en détail

Modélisation du bassin de Bouskoura avec STORM Méthodologie du développement d un modèle hydrologique

Modélisation du bassin de Bouskoura avec STORM Méthodologie du développement d un modèle hydrologique Modélisation du bassin de Bouskoura avec STORM Méthodologie du développement d un modèle hydrologique Fabian STOFFNERR GIZ AGIRE Commune rurale Ait Sed rate Jbel Soufla Introduction 2 3 Bassin versant

Plus en détail

DECOUVRIR UN PAYSAGE

DECOUVRIR UN PAYSAGE DECOUVRIR UN PAYSAGE Le paysage est un ensemble complexe qui se révèle d un coup au regard mais demande un effort de compréhension. Il est en effet le résultat d une évolution à des échelles temporelles

Plus en détail

- Positionne sur la carte les rivières Oise et Aisne.

- Positionne sur la carte les rivières Oise et Aisne. Livret pédagogique - Positionne sur la carte les rivières Oise et Aisne. - Entoure le grand bassin Seine Normandie et à l intérieur de celui-ci le bassin versant de l Oise. - Positionne les 5 fleuves qui

Plus en détail

Un nouvel outil pour modéliser l hydrologie du Rhône et préparer l avenir. E. Sauquet, F. Branger IRSTEA, UR Hydrologie-Hydraulique, Lyon

Un nouvel outil pour modéliser l hydrologie du Rhône et préparer l avenir. E. Sauquet, F. Branger IRSTEA, UR Hydrologie-Hydraulique, Lyon Un nouvel outil pour modéliser l hydrologie du Rhône et préparer l avenir E. Sauquet, F. Branger IRSTEA, UR Hydrologie-Hydraulique, Lyon Contexte et enjeux Le bassin versant du Rhône ~100000 km², hétérogénéité

Plus en détail

Le cycle de l eau. Tu connais peut- être déjà des choses sur le cycle de l eau. Coche VRAI ou FAUX.

Le cycle de l eau. Tu connais peut- être déjà des choses sur le cycle de l eau. Coche VRAI ou FAUX. Mon prénom : Mon numéro :.. S. g Je teste mes connaissances. 1 JE TESTE MES CONNAISSANCES Tu connais peut- être déjà des choses sur le cycle de l eau. Coche VRAI ou FAUX. Un nuage est constitué de fumée

Plus en détail

PAPRIKA (ANR-09-CEP-005)

PAPRIKA (ANR-09-CEP-005) PAPRIKA (ANR-09-CEP-005) 2009-2013 Réponses de la cryosphère aux pressions anthropiques dans l Hindu-Kush- Himalaya: Impact sur la ressource en eau et l adaptation socio-économique au Népal Changement

Plus en détail

Devoir en Géographie II

Devoir en Géographie II Devoir en Géographie II I. Nourrir les hommes a) La situation alimentaire analyse des planisphères Planisphère «disponibilité alimentaire en 20042006» Analyse : le nombre de kcal/hab./jour est en majeur

Plus en détail

APERÇU SUR LES PROBLEMES DES RESSOURCES EN EAU DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PLAN D ADAPTATION

APERÇU SUR LES PROBLEMES DES RESSOURCES EN EAU DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PLAN D ADAPTATION APERÇU SUR LES PROBLEMES DES RESSOURCES EN EAU DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PLAN D ADAPTATION PLAN DE LA PRESENTATION INTRODUCTION I. SITUATION ACTUELLE DES RESSOURCES EN EAU II. PROBLEMES D EAU LIES

Plus en détail

rabilité du territoire francilien face au changement climatique

rabilité du territoire francilien face au changement climatique Grand Paris Seine Ouest Petit Dej Pro Vulnérabilit rabilité du territoire francilien face au changement climatique Julien DESPLAT Etudes & Climatologie Direction Ile-de-France/Centre Météo-France 17 novembre

Plus en détail

En savoir plus sur l eau

En savoir plus sur l eau «L eau n est pas nécessaire à la vie. Elle est la vie.» A. de St Exupéry En savoir plus sur l eau L eau est présente sur la Terre en énorme quantité : plus de 1,4 milliards de km³. Elle recouvre 72 % des

Plus en détail

Etude des transports solides sur le bassin versant du Bouregreg (Maroc)

Etude des transports solides sur le bassin versant du Bouregreg (Maroc) Etude des transports solides sur le bassin versant du Bouregreg (Maroc) Janvier Septembre 2011 Le 23 Septembre 2011 Meryem Elbaraka Encadrants: G.Mahé & C.Dieulin Sommaire Introduction: cadre et objectif

Plus en détail

o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les

o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les bilans énergétiques (1) o TD5: Les bilans énergétiques

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C01 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 14 à 16h - 3 groupes de TDs (mardi de 13h à 16h et de 15h à 18h et mercredi de 9h à 12h) - Intervenants : R. Barbero, R. Marteau & V. Moron - 2 contrôles

Plus en détail

1 ère phase : Cherchons ensemble (5 ) 2 ème phase : Observons des documents (10 ) Questions :

1 ère phase : Cherchons ensemble (5 ) 2 ème phase : Observons des documents (10 ) Questions : Obj. : Découvrir les différents états de l eau dans la nature. 1 ère phase : Cherchons ensemble (5 ) Quelle est la différence entre un lac et une rivière? Qu est-ce qui peut tomber du ciel à part la pluie?

Plus en détail

SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «Introduction sur les gaz à effets de serre» de la semaine 2

Plus en détail

1 Etudier les états et les changements d états de l eau (programme de sciences et

1 Etudier les états et les changements d états de l eau (programme de sciences et Cycle 3 Etats et changements d états de l eau Cycle naturel de l eau Pollution de l eau Animation Comportements éco-citoyens vis-à-vis de l eau Durée : 3 heures Lieu : en classe Mots-clés : Eau liquide,

Plus en détail

Les jardins pluviaux. Association des Bassins Versants de la grande et Petite Rivière Tracadie inc. Équipe des Bassins Versants de Tracadie

Les jardins pluviaux. Association des Bassins Versants de la grande et Petite Rivière Tracadie inc. Équipe des Bassins Versants de Tracadie Association des Bassins Versants de la Grande et Petite Rivière Tracadie inc. 2016 Les jardins pluviaux Équipe des Bassins Versants de Tracadie Association des Bassins Versants de la grande et Petite Rivière

Plus en détail

Mathématiques Changement climatique. Séquence 1. Elévation du niveau de la mer

Mathématiques Changement climatique. Séquence 1. Elévation du niveau de la mer MPS Mathématiques Changement climatique Séquence 1. Elévation du niveau de la mer 1. Introduction Que savez-vous sur l augmentation du niveau des mers? Ce phénomène est-il nouveau? Pourquoi est-il particulièrement

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. La matière. A Etats de la matière. 1. Notion de corps pur. MATIERE - Etats et transformations de la matière

SCIENCES PHYSIQUES. La matière. A Etats de la matière. 1. Notion de corps pur. MATIERE - Etats et transformations de la matière SCIENCES PHYSIQUES La matière A Etats de la matière 1. Notion de corps pur 1 / 15 Un corps pur est l un des constituants d une matière ordinaire. Il n est composé que d un seul type de substance (molécule)

Plus en détail

La Météo. 5eme année

La Météo. 5eme année La Météo 5eme année Les nuages Les nuages sont constitués de millions de gouttelettes microscopiques d eau qui se forment lorsque la vapeur dans l air se condense sur les particules microscopique de poussière,

Plus en détail

Le projet de l association «Eaux et rivières de Bretagne»

Le projet de l association «Eaux et rivières de Bretagne» Projet d apprentissage sur l eau, prise de conscience de l environnement et responsabilisation. Le projet de l association «Eaux et rivières de Bretagne» L équipe enseignante de l école François Guillou

Plus en détail

Pour les élèves de tous niveaux :

Pour les élèves de tous niveaux : Pour les élèves de tous niveaux : L écologie: protection de la nature Projet de classe pour venir à l Aquarium : Tout le monde connait la poésie : «océan 00» de Claude Roy Si tu trouves sur la plage Un

Plus en détail

Eau de surface, eau de sub surface

Eau de surface, eau de sub surface Des rivières et des hommes Eau de surface, eau de sub surface Comment évaluer la pérennité de la ressource? Dans le cadre de Sommaire Dr Nicolas Gratiot I.R.D. Eau de surface, eau de sub surface 1. Introduction

Plus en détail

LES BESOINS EN EAU DES CULTURES

LES BESOINS EN EAU DES CULTURES LES BESOINS EN EAU DES CULTURES 1.Considérations générales L'eau est un constituant essentiel des êtres vivants, donc de la plante. Mais près de 98 % du volume d'eau total absorbé par la plante ne font

Plus en détail

Présentation du service :

Présentation du service : Présentation du service : Depuis le 1 er janvier 2007, la communauté d Agglomération d Evreux a pris la compétence «eaux pluviales et de ruissellement» au sein du service eau et assainissement. _Les eaux

Plus en détail

Présentation des grands biomes

Présentation des grands biomes Présentation des grands biomes S. Barot IRD, UMR Bioemco http://millsonia.free.fr/ 1 Plan Définition Facteurs déterminants Comment caractériser les biomes? Liste et description des grands biomes 2 Définition

Plus en détail

Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau?

Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau? Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau? L'eau devrait pouvoir couvrir les besoins des 6 milliards d'êtres humains sur terre. Mais bien que l'eau soit une ressource abondante, sa disponibilité varie

Plus en détail