LA CLASSIFICATION ANIMALE AU CYCLE 3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CLASSIFICATION ANIMALE AU CYCLE 3"

Transcription

1 LA CLASSIFICATION ANIMALE AU CYCLE 3 Liens avec le programme : L unité et la diversité du vivant. Présentation de la biodiversité : recherche de différences entre les espèces vivantes. Présentation de l unité du vivant : recherche de points communs entres espèces vivantes. Présentation de la classification du vivant : interprétation de ressemblances en termes de parenté. Liens avec les compétences du 2 palier du socle commun : S exprimer à l oral comme à l écrit dans un vocabulaire approprié et précis. Pratiquer une démarche d investigation : savoir observer, questionner Maîtriser des connaissances dans divers domaines scientifiques. OBJECTIFS : -Observer et comparer des êtres vivants en vue d établir des classements. -Mettre en perspective des classements reposant sur des critères appartenant à des registres différents. -Comprendre qu un groupe restreint peut être inclus dans un groupe plus large. -Maîtriser la représentation graphique de l inclusion. -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification. -Observer et valider des caractères permettant de classer. -Construire des emboîtements de groupes inclus. -Elaborer quelques critères élémentaires de classement, approcher la classification scientifique. -Observer et interroger quelques fossiles typiques, traces de l évolution des êtres vivants -Construction d un arbre de relation de parenté -Montrer la relativité de la connaissance selon les lieux et les époques -Distinguer les faits établis sur une base méthodologique scientifique (preuves matérielles) des opinions (pas de preuves matérielles) -Montrer que l évolution n a pas de direction prédéfinie, elle est arborescente Matériel à prévoir : -«Classer les animaux au quotidien» de Françoise Lusignan et Bruno Chanet (scéren) -DVD «Espèce d espèces» -2 affiches à compléter au fur et à mesure des séances à lier aux séances de vocabulaire!! -les groupes principaux (mammifères, ongulés ) -les caractères exclusifs (poils, plumes )

2 Séances Objectifs Connaissances visées Séance n 1 : Vivant / non vivant -Distinguer le vivant du non vivant. -Est vivant un être qui : se nourrit, se reproduit, naît et meurt. Séance n 2 : Comment classer des animaux -Observer et comparer des êtres vivants en vue d établir des classements. -Mettre en perspective des classements reposant sur des critères appartenant à des registres différents. -On classe les êtres vivants à partir de ce qu ils ont (des poils, des vertèbres, des plumes ). -On ne classe pas des êtres vivants à partir de ce qu ils n ont pas, de ce qu ils font (nager, voler ), de ce qu ils mangent ou de l endroit où ils vivent. Séance n 3 : Des groupes qui s emboîtent -Comprendre qu un groupe restreint peut être inclus dans un groupe plus large. -Maîtriser la représentation graphique de l inclusion. -Mise en place du groupe des Mammifères, des Tétrapodes et des Vertébrés Séance n 4 : Les animaux de la ferme -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification. -Observer et valider des caractères permettant de classer. -Construire des emboîtements de groupes inclus. -Elaborer quelques critères élémentaires de classement, approcher la classification scientifique. -Les mammifères sont caractérisés par la présence de poils. -Les Oiseaux sont caractérisés par la présence de plumes. Séance n 5 : Les animaux de la forêt tempérée Séance n 6 : Que nous disent les fossiles? -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification. -Observer et valider des caractères permettant de classer. -Construire des emboîtements de groupes inclus. -Elaborer quelques critères élémentaires de classement, approcher la classification scientifique. -Observer et interroger quelques fossiles typiques, traces de l évolution des êtres vivants -Les Carnivores sont caractérisés par la présence de crocs. -Les Ongulés sont caractérisés par la présence de sabots. Les fossiles sont des traces de la vie passée sur Terre. Ils aident à comprendre cette part de l histoire. Les espèces apparaissent et disparaissent. Définir le mot espèce

3 Séance n 7 : L arbre de relation de parenté Séance n 8 : Les animaux de la savane Africaine Séance n 9 : Les animaux du jardin Séance n 10 : Les animaux de l Arctique -Construction d un arbre de relation de parenté -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification : *observation et validation des caractères permettant de classer *emboîtements de groupes inclus *représentation par arbre de relation de parenté -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification : *observation et validation des caractères permettant de classer *emboîtements de groupes inclus *représentation par arbre de relation de parenté -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification : *observation et validation des caractères permettant de classer *emboîtements de groupes inclus *représentation par arbre de relation de parenté Reprise du vocabulaire de la séance n 3 -Le chat et le lapin appartiennent au groupe des Mammifères car ils ont des poils et des oreilles. -Le chat, le lapin et la tortue appartiennent au groupe des Tétrapodes car ils ont 4 membres. -Les Mammifères font partis de Tétrapodes. -Les 4 animaux ont une colonne vertébrale : ce sont des Vertébrés. idem séance n 5 -Mise en place du groupe des Insectes, des Mollusques et des Gastéropodes -Mise en place du groupe des Cétacés. Séance n 11 : Classer les animaux : une vieille histoire -Montrer la relativité de la connaissance selon les lieux et les époques -Distinguer les faits établis sur une base méthodologique scientifique (preuves matérielles) des opinions (pas de preuves matérielles) -L évolution n a pas de direction prédéfinie, elle est arborescente -L homme ne descend pas du chimpanzé mais partage avec lui un ancêtre commun. -L évolution n est pas une ligne droite menant à l homme mais un arbre aux nombreuses ramifications Séance 12 : préparation de la journée de valorisation Mise en place de défis et d affiches pour la journée de valorisation

4 Séance n 1 : Vivant / Non vivant Objectif : Distinguer le vivant du non vivant -Une plante, un animal et un objet -images -Affiches + pâte à fixe -Diaporama du site Sciences 81 Situation déclenchante collective : une souris, une plante et un objet sont proposés aux élèves. Question : Quelles sont les ressemblances et les différences entre cette plante, cette souris et cet objet? Débat : en arriver à la notion de vivant sans en donner la définition. Par groupe de 4 : Trier des images en fonction du critère : vivant / non vivant ou «je ne sais pas» sur des grandes affiches Mise en commun collective : portant essentiellement sur les images qui ont posées problème afin de dégager une première définition de la notion de vivant Passer le diaporama comme entraînement pour leur apprendre à justifier pourquoi on peut dire que quelque chose est vivant ou non. Trace écrite : Est vivant un être qui : se nourrit, se reproduit, naît et meurt.

5 Séance n 2 : Comment classer des animaux? -Observer et comparer des êtres vivants en vue d établir des classements. -Mettre en perspective des classements reposant sur des critères appartenant à des registres différents. -TBI -Affiches A3 par groupe -Planche «les animaux de compagnie» par groupe et individuelle réduite pour le cahier (p41) 1-Définir ce qu est un animal : être qui a une tête ou/et une bouche ou/et des yeux. 2-Emergence d une problématique commune Demander à chaque élève de proposer un nom d animal en essayant de diversifier (un travail a été mené sur la biodiversité en début d année) Chaque nom d animal est noté sur le TBI Question : «Nous voulons mette un peu d ordre dans tous ces animaux : lesquels pouvons-nous mettre ensemble et pourquoi?» Par groupe de 4, les enfants cherchent à faire des groupements d animaux et à donner des critères pour chacun des groupes. Leur travail est fait sur des feuilles A3. -La mise en commun se fait sur le TBI : chaque groupe passe déplace les noms des animaux et donne un critère à chaque groupement. Une discussion est menée sur la diversité de leurs groupements et des critères choisis. Montrer que dans certains groupements, des animaux peuvent être mis dans plusieurs groupes. 3- Choisir un système de classement. Problématique : Quel système doit-on retenir et pourquoi? -Travail sur un groupe restreint d animaux «les animaux de compagnie» pour faciliter la tâche. Description de ces animaux. Consigne «Lesquels peut-on mettre ensemble et pourquoi?» Attirer les enfants sur le fait qu il faille utiliser un seul système de classement.

6 Différents classements sont examinés : -selon ce qu ils mangent -selon l endroit où ils vivent -selon ce qu ils n ont pas -selon ce qu ils ont Débattre sur les avantages et les inconvénients de ces différents classements. Amener la posture scientifique. 4-Trace écrite : Les scientifiques classent les animaux (et tous les organismes vivants) selon ce qu ils ont c'est-àdire sur leur caractère. Coller les animaux de compagnie par groupe avec leur caractère : chat et lapin ont des poils et des oreilles ; chat, lapin et tortue ont 4 pattes et poisson seul! Mettre en place la première affiche collective où nous noterons au fur et à mesure des séances les différents caractères que nous rencontrons.

7 Séance n 3 : Des groupes qui s emboîtent -Comprendre qu un groupe restreint peut être inclus dans un groupe plus large. -Maîtriser la représentation graphique de l inclusion. -Document TBI sur le classement des animaux de compagnie. -Exercices d entraînement + jeux mathématiques sur les ensembles. 1-Rappel des acquis de la séance précédente : 2 groupes ont été constitués à partir d un caractère qui les définit. Montrer le document sur le TBI avec les 2 ensembles formés et leur caractère. Montrer que chat et lapin apparaissent 2 fois. 2-«Trouver une façon de représenter ces groupes qui n utilise qu une seule fois chaque nom d animal» Recherche individuelle puis par groupe sur le cahier de brouillon + garder une trace pour le cahier de sciences. 3-Mise en commun : étudier les différentes propositions. Si les groupes emboîtés ne sont pas apparus, faire la démonstration sur le TBI de l emboîtement d un groupe dans l autre. 4-Trace écrite : Dessiner les groupes emboîtés. Apporter 2 nouveaux mots de vocabulaire : -les Mammifères sont les animaux qui ont des poils et des oreilles -Les Tétrapodes sont ceux qui ont 4 pattes Mise en place de la deuxième affiche collective sur les groupes formés en notant les caractères qu ils sous entendent. 5-Exercices d entraînement S entraîner avec d autres animaux ( chat chien âne et coq ) relevant des mêmes critères + jeux mathématiques sur les ensembles

8 Séance n 4 : Les animaux de la ferme -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification. -Observer et valider des caractères permettant de classer. -Construire des emboîtements de groupes inclus. -Elaborer quelques critères élémentaires de classement, approcher la classification scientifique. -Planche les animaux de la ferme par groupe -Tableau à double entrée par élève -Feuilles A3 de recherche 1-Observation et recherche des caractères visibles de ces animaux. Noter le nouveau vocabulaire sur l affiche : poils, oreilles, 4 pattes, queue, truffe, langue, cornes, sabots, mamelles, plumes, bec,2 ailes, pattes palmées 2-Validation des caractères Restreindre le nombre de caractères pour ne garder que poils, cornes, plumes, pattes palmées, oreilles 3-Groupement autour des caractères retenus Faire remplir le tableau à double entrée aux enfants puis le corriger ensemble 4-Représentation des ces animaux en groupes emboîtés. Recherche par groupe. Mise en commun collective. Présentation de la représentation correcte 5-Trace écrite Coller la représentation correcte du groupement des animaux de la ferme. Noter le nouveau vocabulaire (dans le cahier + sur l affiche) : -Ruminants sont ceux qui ont des cornes (les ruminants font partis des Mammifères) -Oiseaux sont caractérisés par des plumes -Ansériformes sont caractérisés par les pattes palmées.

9 Séance n 5 : Les animaux de la forêt tempérée -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification. -Observer et valider des caractères permettant de classer. -Construire des emboîtements de groupes inclus. -Elaborer quelques critères élémentaires de classement, approcher la classification scientifique. -Affiche collective de méthodologie à construire ensemble -Méthodologie individuelle à coller dans le cahier (p58) -Planche forêt par groupe -Tableau à double entrée (p63) -empreintes moulées des différents animaux de la planche 1-Mise en place d une méthodologie commune. Faire reformuler aux élèves les différentes étapes de la séance précédente : «que dois-je faire pour classer des animaux?» Noter sur l affiche de méthodologie + faire coller dans le cahier de sciences. 2-Observation et recherche de caractères visibles sur les animaux de la forêt tempérée. Individuelle puis collective. S aider des empreintes des animaux et de la planche anatomique pour faire apparaître les caractères : crocs (canines en forme de poignards) et sabots 3-Validation des caractères retenus. Poils, oreilles, sabots et crocs. Remplir le tableau à double entrée + validation commune Etablir une représentation par groupe emboîtés : recherche par groupe puis mise en commun collective. 4-Trace écrite Coller la représentation correcte du groupement des animaux de la forêt tempérée. Noter le nouveau vocabulaire (sur l affiche et dans le cahier) : -Les Carnivores sont caractérisés par la présence de crocs -Les Ongulés sont caractérisés par la présence de sabots

10 Séance n 6 : Que nous disent les fossiles? -Observer et interroger quelques fossiles typiques, traces de l évolution des êtres vivants -Participer à un débat pour élaborer des connaissances scientifiques -Formuler des questions pertinentes -Planche «Que nous disent les fossiles?» : une par groupe -Différents fossiles amenés par les élèves ou le maître -DVD espèce d espèce 1-Examen de fossiles Quelle est la nature de cet objet? Remplir un tableau à 2 colonnes : ce que nous observons et ce que nous nous demandons. (p68) 2-Que nous disent les fossiles? Par groupe observation de la planche des fossiles. «Quels sont les renseignements que nous avons sur ces fossiles?» (nom et datation) Réponses à apporter : -les nombres représentent la durée entre l époque passée et notre époque, + le nombre est grand plus on remonte dans le temps -L encadrement représente la période à laquelle l animal était présent sur Terre (date d apparition et date d extinction) : on peut donc savoir la durée de l animal en tant qu espèce. Remplir un tableau à 2 colonnes : ce que nous observons et ce que nous nous demandons. (p69) 3-Quelques hypothèses sur l évolution «Quel est le sens général du mot évolution? Que veut dire ce mot appliqué aux êtres vivants?» Discussion collective. Faire apparaître les notions de parenté, d ancêtre, de transmission des caractères par la reproduction sexuée, de transformation des espèces. Définir l espèce comme l ensemble des individus qui peuvent se reproduire entre eux. Visionnage du DVD espèce d espèce 4-Trace écrite Frise du temps

11 Objectif : -Construire un arbre de relation de parenté Séance n 7 : L arbre de relation de parenté -Document TBI des groupes emboîtés sur les animaux de compagnie. 1-Réactivation de la représentation en groupes emboîtés Reprendre la représentation des groupes emboîtés des animaux de compagnie. «Comment expliquer que le chat et le lapin ont un même caractère commun : des poils?» Prendre un exemple plus concret dans la classe : différence de couleur de peau entre 2 enfants. Chat et lapin qui ont le même caractère «poils» ont un ancêtre commun qui avait des poils. Chat et lapin ne sont pas frères mais ils sont «cousins» : ils sont apparentés. Expliquer comment se construit un arbre de parenté. 2-Trace écrite Réaliser l arbre de parenté de ces 4 animaux de compagnie. Le chat et le lapin appartiennent au groupe des Mammifères car ils ont des poils et des oreilles. Le chat, le lapin et la tortue appartiennent au groupe des Tétrapodes car ils ont 4 membres. Les Mammifères font partis de Tétrapodes. Les 4 animaux ont une colonne vertébrale : ce sont des vertébrés. 3-Exercices d entraînement Représenter les arbres de parenté des animaux de la ferme et des animaux de la forêt tempérée.

12 Séance n 8 : Les animaux de la savane Africaine -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification : *observation et validation des caractères permettant de classer *emboîtements de groupes inclus *représentation par arbre de relation de parenté -Planche la savane Africaine+ planche anatomique -Tableau à double entrée. 1-Reprendre la méthodologie : comment dois-je m y prendre pour classer ces animaux de la savane? -observation et recherche des caractères visibles -validation des caractères : poils, sabots, cornes et crocs -remplir le tableau à double entrée. -réaliser les groupes emboîtés -réaliser l arbre de relations de parenté Alterner le travail en groupe et les mises en commun. 2-Trace écrite Coller les différents éléments : tableau à double entrée, groupes emboîtés et arbre de parenté.

13 Séance n 9 : Les animaux du jardin -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification : *observation et validation des caractères permettant de classer *emboîtements de groupes inclus *représentation par arbre de relation de parenté -Planche les animaux du jardin -Tableau à double entrée Idem séance n 8 Trace écrite : ajouter le vocabulaire suivant : -Insecte, Mollusque et Gastéropode -antennes, paires de pattes, tentacules

14 Séance n 10 : Les animaux de l Arctique -Réinvestir les principes méthodologiques de la classification : *observation et validation des caractères permettant de classer *emboîtements de groupes inclus *représentation par arbre de relation de parenté -Planche les animaux de l Arctique -Tableau à double entrée Idem séance n 8 Trace écrite : ajouter le vocabulaire suivant : -Cétacé -bec, nageoire caudale horizontale

15 Séance n 11 : Classer les animaux : une vieille histoire -Montrer la relativité de la connaissance selon les lieux et les époques -Distinguer les faits établis sur une base méthodologique scientifique (preuves matérielles) des opinions (pas de preuves matérielles) -L évolution n a pas de direction prédéfinie, elle est arborescente -Texte «la création du monde selon les Mayas» -Planche : classer les animaux : une vieille histoire -DVD espèce d espèce 1-Lecture du texte «la création du monde selon les Mayas» Question : les Mayas croyaient que les Dieux avaient créé les hommes et que les singes étaient le résultat d une tentative manquée. Est-ce que cela correspond à la réalité de nos connaissances sur l évolution? 2-L histoire des classifications Distribuer la planche aux élèves. Débattre sur 2 questions : -Comment Aristote a-t-il classé les animaux? -L évolution est-elle une ligne droite? 3-Trace écrite

Classer le vivant. Module de formation pour les professeurs des écoles

Classer le vivant. Module de formation pour les professeurs des écoles Classer le vivant Module de formation pour les professeurs des écoles L'objectif de cette formation est de permettre aux stagiaires de construire les connaissances et les méthodes permettant de classer

Plus en détail

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions CYCLE 1 SOMMAIRE Des jeux tout prêts Colorie les animaux Le pelage des animaux Mères et petits Les modes de locomotion Animaux mélangés Plumes, poils et écailles Ranger les familles par ordre de taille

Plus en détail

La Reine des fourmis a disparu

La Reine des fourmis a disparu La Reine des fourmis a disparu Séance 1 : Découverte de la couverture. Montrer l album sans rien dire. La couverture est cachée par 12 petits cartons sur lesquels sont proposés des indices. Chaque indice

Plus en détail

Je découvre le diagramme de Venn

Je découvre le diagramme de Venn Activité 8 Je découvre le diagramme de Venn Au cours de cette activité, l élève découvre le diagramme de Venn et se familiarise avec lui. Pistes d observation L élève : reconnaît les éléments du diagramme

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Séquence 6. Mais ces espèces pour autant ne sont pas identiques et parfois d ailleurs ne se ressemblent pas vraiment.

Séquence 6. Mais ces espèces pour autant ne sont pas identiques et parfois d ailleurs ne se ressemblent pas vraiment. Sommaire Séquence 6 Nous avons vu dans les séances précédentes qu au cours des temps géologiques des espèces différentes se sont succédé, leur apparition et leur disparition étant le résultat de modifications

Plus en détail

TITRE DE L ACTIVITÉ : Vivre en groupe chez les animaux. DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline

TITRE DE L ACTIVITÉ : Vivre en groupe chez les animaux. DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline TITRE DE L ACTIVITÉ : Vivre en groupe chez les animaux DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline - Lecture de textes documentaires. - Les êtres vivants dans leur environnement. SÉANCE OU SÉQUENCE

Plus en détail

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus Niveau CEl CE2 Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus INTRODUCTION: non un poisson. Le dauphin souffleur ou grand dauphin est un mammifère marin, et Comme tous les mammifères il suivantes

Plus en détail

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer NIVEAU DISCIPLINE CAPACITÉ COMPÉTENCE MOTS CLÉS ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer 1. TITRE : TRIER

Plus en détail

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés...

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 Contenus... 3 niveaux, disciplines, compétences... 3 notions... 4 Vocabulaire... 4 découpage du film... 5 Suggestions

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges Syntaxe 4. Corriges Vocabulaire 5. Corriges Conjugaison 6. Corriges Lecture d'élargissement 7. Corriges

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Inventez votre visite. Gratuite, elle vous sera prêtée lors de votre arrivée au zoo.

Inventez votre visite. Gratuite, elle vous sera prêtée lors de votre arrivée au zoo. Valise pédagogique Inventez votre visite Partez à la rencontre de nos incroyables animaux et surprenez les élèves grâce à la valise pédagogique. Gratuite, elle vous sera prêtée lors de votre arrivée au

Plus en détail

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE...

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... Éditions Mariko Francoeur Miguel Hortega IL Y A DES ANIMAUX? 1 Mon école est à Montréal, rue Berri. C est une belle école primaire toute faite de briques. En temps

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

Sept singes aveugles trouvent un dinosaure dans la forêt. Mardi, le deuxième singe touche la queue du dinosaure.

Sept singes aveugles trouvent un dinosaure dans la forêt. Mardi, le deuxième singe touche la queue du dinosaure. 7 singes dans le noir Sept singes aveugles trouvent un dinosaure dans la forêt. Lundi, le premier singe touche les dents du dinosaure. Il dit : " C'est une étoile" Mardi, le deuxième singe touche la queue

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

Les géants africains. éléphant

Les géants africains. éléphant A table! Les animaux ne mangent pas tous la même chose. Certains, comme les antilopes, sont strictement herbivores (ils ne mangent que de l herbe ou des feuilles). D'autres sont carnivores (le tigre par

Plus en détail

Formation Pédagogique 3h

Formation Pédagogique 3h Formation Pédagogique 3h Carole MOULIN Conseillère Pédagogique généraliste Bourgoin 2 20 mars 2013 Ecrire c est: Copier Ecrire sans erreurs sous la dictée Concevoir et écrire une phrase, des phrases, un

Plus en détail

La reconnaissez- vous?

La reconnaissez- vous? La reconnaissez- vous? Qu est ce qu une puce? C est un insecte piqueur sans ailes de couleur brune mesurant quelques millimètres et ayant la capacité de sauter 30 fois sa longueur. L espèce Cténocephalidès

Plus en détail

La grenouille vit à côté d'un petit coin d'eau, par exemple : mare, étang, lac, ruisseau. Les têtards

La grenouille vit à côté d'un petit coin d'eau, par exemple : mare, étang, lac, ruisseau. Les têtards Carte d'identité : Description Que mange-t-elle? Taille La grenouille mesure entre 4 et 5 cm. La grenouille avale ses proies. La grenouille a la peau nue. Elle possède quatre pattes. La grenouille nage

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

>Si j ai réussi, je suis capable de

>Si j ai réussi, je suis capable de Fiche 10 Rechercher des informations sur Internet La plupart des informations disponibles sur Internet sont gratuites à la consultation. Elles sont présentées par des personnes ou des organisations qui

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

Enseigner la lecture analytique en 3ème avec une tablette numérique

Enseigner la lecture analytique en 3ème avec une tablette numérique Enseigner les Langues et Cultures de l Antiquité avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr TraAM travaux académiques mutualisés, un accompagnement au développement des usages des TIC Enseigner la lecture

Plus en détail

IDEOGRAPHIX, BUREAU De lecture

IDEOGRAPHIX, BUREAU De lecture 074 _ Les Actes de Lecture n 106 _ juin 2009 _ [dossier] _ Idéographix bureau d'écriture _ Carole Cane & Alain déchamps IDEOGRAPHIX, BUREAU De lecture Carole Cane & Alain DÉCHAMPS Idéographix n est pas

Plus en détail

Préface de Germain Duclos

Préface de Germain Duclos je suis capable! i, Moi auss Marie-Francine Hébert Marie-Claude Favreau Préface de Germain Duclos Moi aussi je suis capable! Texte : Marie-Francine Hébert Illustrations : Marie-Claude Favreau Préface

Plus en détail

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires Titre de l atelier : Les vers de terre Domaines d activité Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants Lecture de textes documentaires Motsclés Vers de terre Vie du sol Compétences

Plus en détail

Pourquoi les pandas ont-ils une fourrure?

Pourquoi les pandas ont-ils une fourrure? Pourquoi les pandas ont-ils une fourrure? Il y a très longtemps de cela, le panda n avait pas de fourrure. Le panda était gros et ne mangeait que du bambou. Il était ami avec l ours qui avait beaucoup

Plus en détail

Ressources pour l'école maternelle. Vocabulaire Grande section. Thème : le corps humain. Ressources pédagogiques. février 2014

Ressources pour l'école maternelle. Vocabulaire Grande section. Thème : le corps humain. Ressources pédagogiques. février 2014 éduscol Ressources pédagogiques Ressources pour l'école maternelle Vocabulaire Grande section février 2014 MEN/DGESCO http://eduscol.education.fr NOTIONS TRAVAILLEES : LE CHAMP LEXICAL LES EXPRESSIONS

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

Usages pédagogiques des tablettes

Usages pédagogiques des tablettes Usages pédagogiques des tablettes 1. Qu est-ce qu une tablette? Bien que définie comme un «ordinateur portable et ultraplat, qui se présente comme un écran tactile et qui permet notamment d accéder à des

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher?

Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher? Défi n 6 Cycle 2 Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher? En quoi consiste ce défi?? En la réalisation d un engin roulant doté d un système de propulsion, la présentation

Plus en détail

Surligne les phrases si elles sont justes :

Surligne les phrases si elles sont justes : 1) L escargot a besoin de chaleur. Entoure : L escargot est un : 2) Il sort de sa coquille quand l atmosphère est sèche. VERTEBRE - INVERTEBRE 3) Sans coquille, l escargot meurt. OISEAU REPTILE - MOLLUSQUE

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

Le jour et la nuit. Lecture : Le jour et la nuit, comment ça marche?, Collection les questions de Justine, BELIN

Le jour et la nuit. Lecture : Le jour et la nuit, comment ça marche?, Collection les questions de Justine, BELIN CE1 Le jour et la nuit Découverte du monde 3 séances Outils pour le PE : Le temps Cycle 2, Les dossiers Hachette de 2011. Education civique et découverte du monde, Cycle 2 Collection Magellan de 2008 La

Plus en détail

- Le Diagramme de Gantt. - Le Diagramme de Pert - La Méthode QQCQCCP - La Méthode MOSI - Cahier des charges fonctionnel

- Le Diagramme de Gantt. - Le Diagramme de Pert - La Méthode QQCQCCP - La Méthode MOSI - Cahier des charges fonctionnel Planifier le projet > Identifier les étapes > Organiser le projet > Identifier les étapes - Le Diagramme de Gantt > Organiser le projet - Le Diagramme de Pert - La Méthode QQCQCCP - La Méthode MOSI - Cahier

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

En face du commanditaire, on met un chef de projet qui connait le domaine (banque, administration, etc.)

En face du commanditaire, on met un chef de projet qui connait le domaine (banque, administration, etc.) Atelier «Science du projet» séance 4 8 novembre 2008 Compte rendu 1. Sébastien Larribe : la méthode AGILE, méthode de gestion de projet Sébastien Larribe part de l hypothèse que des méthodes de conception,

Plus en détail

Mythe : Le chien est un omnivore. C'est faux!!

Mythe : Le chien est un omnivore. C'est faux!! Mythe : Le chien est un omnivore C'est faux!! Les chiens sont des carnivores et non des omnivores. La théorie selon laquelle les chiens sont omnivores reste à être prouvée, alors que le fait que les chiens

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail)

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) 1. Définition L'accompagnement personnalisé, qui s'adresse à tous les élèves, est un espace de liberté pédagogique permettant

Plus en détail

les Carnets du p a ra d oxe

les Carnets du p a ra d oxe les Carnets du p a ra d oxe L É L É P H A N T dans l histoire du cinéma Dès les débuts du cinéma, le récit de voyage passionna les foules. NANOUK L ESQUIMAU de Robert Flaherty ou CHANG fure n t d énormes

Plus en détail

Janvier 2011 CHIMIE. Camille de BATTISTI. Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER

Janvier 2011 CHIMIE. Camille de BATTISTI. Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER CHIMIE Camille de BATTISTI Janvier 2011 Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER TABLE DES MATIERES Pages 1. LES OBJECTIFS VISÉS ET LE SOCLE COMMUN 2 1.1. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA ID: «Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA Swiss children s objectively measured physical activity Questionnaire pour les parents sur

Plus en détail

En rouge et noir. 4,50 juin 2011 - n 1326 M 01054-1326 BEL : 4,50 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80

En rouge et noir. 4,50 juin 2011 - n 1326 M 01054-1326 BEL : 4,50 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80 Zoom 4,50 juin 2011 - n 1326 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80 GR : 3,80 - ITA : 4,60 - LUX : 2,60 - MAROC : 25 dh - NL : 5 En rouge et noir M 01054-1326 BEL : 4,50

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC DIR Centre Est Mâcon 22/10/07 1 La norme éclairage NF EN 13 201 Avant : Recommandations AFE : référence pour la profession Février 2005: Application de la norme Éclairage NF

Plus en détail

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser»

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» Séquence «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» CADRE PREALABLE : - Présentation du projet au CESC du collège en juin 2014. - Présentation du projet à Mme la Principale en septembre

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

Demande d autorisation de faire du commerce d animaux

Demande d autorisation de faire du commerce d animaux Demande d autorisation de faire du commerce d animaux 1 Autorité et auteur de la demande 1.1 Adresse du service cantonal de la protection des animaux (adresse d envoi): 1.2 Nom et adresse de la personne

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

Granulés anti-limaces : pas sans risques!

Granulés anti-limaces : pas sans risques! Granulés anti-limaces : pas sans risques! Conseils pratiques pour une utilisation et un stockage corrects et sans danger pour vos animaux domestiques Comment utiliser et stocker sans danger les granulés

Plus en détail

Héron. branché NOUVEAUTÉ CET AUTOMNE! 22 octobre au 2 novembre

Héron. branché NOUVEAUTÉ CET AUTOMNE! 22 octobre au 2 novembre Le petit Héron branché Infolettre pour les professionnels de l éducation www.heritagestbernard.qc.ca Volume 3 Numéro 3 AUTOMNE 2012 NOUVEAUTÉ CET AUTOMNE! 22 octobre au 2 novembre Le À lire dans cette

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Plate-forme collaborative Claroline Présentation et philosophie de Claroline

Plate-forme collaborative Claroline Présentation et philosophie de Claroline Plate-forme collaborative Claroline Présentation et philosophie de Claroline Contact : Bernard-Paul Eminet p-interactif 1, Avenue Baron de Crousaz 73330 Le Pont de Beauvoisin 06 73 42 90 23 www.p-interactif.com

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

10. Voyage en Irlande SHS

10. Voyage en Irlande SHS 10. Voyage en Irlande SHS Ce défi se joue en ligne. Découvrez les paysages d'irlande avec le petit personnage jaune du moteur de recherche Google Maps ainsi qu'avec les photos proposées. Visitez trois

Plus en détail

Compétences transversales mobilisés. Disciplines et savoirs essentiels travaillés DESSINE-MOI UN VER!

Compétences transversales mobilisés. Disciplines et savoirs essentiels travaillés DESSINE-MOI UN VER! DESSINE-MOI UN VER! Thème : Vers de terre / anatomie Objectif pédagogique : formuler des questions et hypothèses et y répondre à l'aide de la méthode scientifique Matière : Sciences et technologies Cycle

Plus en détail

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album.

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Objectifs spécifiques : - Observation des illustrations de la 1 ère de couverture et mise en évidence de l inversion des valeurs (loup gentil et cochons méchants).

Plus en détail

Nom :.. Prénom : Ecole :... Langage oral Lecture. Ecriture. Cahier de l élève. Evaluation fin CP

Nom :.. Prénom : Ecole :... Langage oral Lecture. Ecriture. Cahier de l élève. Evaluation fin CP Nom :.. Prénom : Ecole :... Langage oral Lecture Cahier de l élève Ecriture Evaluation fin CP Maîtrise de la langue et prévention de l illettrisme - IA 79 Programmes 2008 Exercice 1 Compétence : Connaître

Plus en détail

Tel mobiles partie. www.jeuxpouradultes.com

Tel mobiles partie. www.jeuxpouradultes.com Tel mobiles partie Ce jeu comporte : Une présentation et règle du jeu avec variantes Une liste indicative des actions Une liste vierge à compléter Une fiche de jeu Matériel nécessaire : 2 téléphones portables

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

L athlétisme à l école primaire

L athlétisme à l école primaire L athlétisme à l école primaire Guillaume Catois, conseiller pédagogique EPS de la circonscription d Argentan Sommaire 1. Références institutionnelles. 2. Définition de l APS athlétisme. 3. Objectifs de

Plus en détail

Livret de Certification Plongeur niveau 1

Livret de Certification Plongeur niveau 1 Livret de Certification Plongeur niveau 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur

Plus en détail

«LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54)

«LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54) «LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54) Remarque : Bien que le verbe «lire» soit situé au CE2 dans la progression Vocanet, il nous a semblé important de traiter

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Dans un deuxième temps et avec l expérience de cette observation, un ENT mutualisant la Nouvelle Calédonie verra le jour.

Dans un deuxième temps et avec l expérience de cette observation, un ENT mutualisant la Nouvelle Calédonie verra le jour. Préambule : Actuellement, au collège LUCKY HITT de Plum a lieu une expérimentation pour la mise en place et l observation des usages d un Espace Numérique de Travail. Dans un deuxième temps et avec l expérience

Plus en détail

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER NOM DATE DU STAGE METIER PRENOM NOM DE L ENTREPRISE L ENTREPRISE L ENTREPRISE Dates du stage :... Nom de l entreprise :.. Adresse de l entreprise :...... Que fait-on dans cette entreprise?. Combien de

Plus en détail

Jeux mathématiques en maternelle. Activités clés. Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF)

Jeux mathématiques en maternelle. Activités clés. Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF) Activités clés NIVEAU : PS/MS Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF) Compétences Construire les premiers nombres dans leur aspect cardinal Construire des collections équipotentes Situation

Plus en détail

S entraîner au calcul mental

S entraîner au calcul mental E F C I - R E H S E S O S A PHOTOCOPIER S R U C Une collection dirigée par Jean-Luc Caron S entraîner au calcul mental CM Jean-François Quilfen Illustrations : Julie Olivier Sommaire Introduction au calcul

Plus en détail

MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT

MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT ANNEXE VI MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES Les utilisateurs s attendent à trouver dans les définitions des

Plus en détail

La place de l'homme parmi les vertébrés.

La place de l'homme parmi les vertébrés. La place de l'homme parmi les vertébrés. Les caractères dérivés dans l'arbre des vertébrés. En parcourant l'arbre, à chaque nœud, on voit apparaître un caractère nouveau, plus évolué, (on l'appelle caractère

Plus en détail

Apprendre à résoudre des problèmes numériques. Utiliser le nombre pour résoudre des problèmes

Apprendre à résoudre des problèmes numériques. Utiliser le nombre pour résoudre des problèmes Apprendre à résoudre des problèmes numériques Utiliser le nombre pour résoudre des problèmes Ce guide se propose de faire le point sur les différentes pistes pédagogiques, qui visent à construire le nombre,

Plus en détail

LOUER À DES PROPRIÉTAIRES D ANIMAUX DE COMPAGNIE

LOUER À DES PROPRIÉTAIRES D ANIMAUX DE COMPAGNIE LOUER À DES PROPRIÉTAIRES D ANIMAUX DE COMPAGNIE Guide à l intention des locateurs Cette brochure contient des suggestions pour les locateurs qui souhaitent louer leurs unités locatives à des personnes

Plus en détail

Les petites betes de la classe...

Les petites betes de la classe... Les petites betes Ou comment faire pour connaltre et clcsser les petites betes de 10 cour et les respecter Seance 1 Recherche des petites betes, observation, langage Releve des betes de la cour : - Observation

Plus en détail

REGLEMENT D UTILISATION DES ESPACES OU SALLES DE LA DIRECTION DU PARC PHOENIX DIRECTION DU PARC PHOENIX

REGLEMENT D UTILISATION DES ESPACES OU SALLES DE LA DIRECTION DU PARC PHOENIX DIRECTION DU PARC PHOENIX REGLEMENT D UTILISATION DES ESPACES OU SALLES DE LA DIRECTION DU PARC PHOENIX R E G L E M E N T D U T I L I S A T I O N D E S E S P A C E S O U S A L L E S Page 1 Depuis sa création le Parc Phoenix, qui

Plus en détail

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires.

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Tous les êtres vivants ont besoin d énergie pour vivre,

Plus en détail

Tux Paint. 1. Informations générales sur le logiciel. Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software

Tux Paint. 1. Informations générales sur le logiciel. Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software 1. Informations générales sur le logiciel Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software Version : 0.9.13 Licence : GPL Date de parution : octobre 2004 Environnement requis :

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

COLLEGE ANDRE LAHAYE

COLLEGE ANDRE LAHAYE COLLEGE ANDRE LAHAYE 1, Avenue de l Espérance 33510 ANDERNOS Tél : 05 56 82 07 23 CAHIER DE STAGE Année scolaire 2014-2015 CLASSE DE L ELEVE : 3 NOM :.. PRENOM :.. Date de naissance : / / Adresse :. Commune

Plus en détail

Entraînement, consolidation, structuration... Que mettre derrière ces expressions?

Entraînement, consolidation, structuration... Que mettre derrière ces expressions? Entraînement, consolidation, structuration... Que mettre derrière ces expressions? Il est clair que la finalité principale d une démarche d investigation est de faire acquérir des connaissances aux élèves.

Plus en détail

Bilan tablettes. Ecole Hélène BOUCHER Circonscription de Dreux 1 29 mars - 20 juin 2013

Bilan tablettes. Ecole Hélène BOUCHER Circonscription de Dreux 1 29 mars - 20 juin 2013 Bilan tablettes Ecole Hélène BOUCHER Circonscription de Dreux 1 29 mars - 20 juin 2013 Questions : Est-ce un outil pertinent pour les apprentissages? Est-ce un outil pertinent par rapport à l ordinateur?

Plus en détail

UNE EXPERIENCE, EN COURS PREPARATOIRE, POUR FAIRE ORGANISER DE L INFORMATION EN TABLEAU

UNE EXPERIENCE, EN COURS PREPARATOIRE, POUR FAIRE ORGANISER DE L INFORMATION EN TABLEAU Odile VERBAERE UNE EXPERIENCE, EN COURS PREPARATOIRE, POUR FAIRE ORGANISER DE L INFORMATION EN TABLEAU Résumé : Cet article présente une réflexion sur une activité de construction de tableau, y compris

Plus en détail

************************************************************************ Français

************************************************************************ Français Ministère de l Education Centre National d innovation Pédagogique et de Recherches en Education Département d Evaluation ************************************************************************ Français

Plus en détail

Position AMF n 2013-16 Notions essentielles contenues dans la directive sur les gestionnaires de fonds d investissement alternatifs

Position AMF n 2013-16 Notions essentielles contenues dans la directive sur les gestionnaires de fonds d investissement alternatifs Position AMF n 2013-16 Notions essentielles contenues dans la directive sur les gestionnaires de fonds Texte de référence : article L. 214-24, I du code monétaire et financier. L AMF applique l ensemble

Plus en détail