82 collaborateurs 52 millions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "82 collaborateurs 52 millions"

Transcription

1 Édito Chiffre d affaires à fin Septembre 2007 Assemblée générale du 26 juin 2007 Réponses aux questions des actionnaires * Actualité R&D et produits I 2 : la science d Innate * Innate Pharma et ses actionnaires * Nouvelles rubriques ÉDITO Chers actionnaires, Voici maintenant un an que notre société est cotée sur NYSE-Euronext. Conformément aux engagements pris lors de notre introduction en bourse, cette année a été principalement marquée par la montée en puissance de nos activités de développement clinique, qui se traduit en quelques chiffres : sept essais cliniques en cours aujourd hui pour nos produits les plus avancés, dont un essai mené aux Etats-Unis et quatre études de Phase I/II ou IIa en cours. Nous avions au moment de l introduction en bourse seulement trois études en cours de recrutement, dont une seule étude de Phase II. A titre d illustration, depuis juin dernier, deux nouveaux essais cliniques ont été initiés : notre partenaire stratégique Novo Nordisk A/S a démarré une étude de Phase I dans le myélome multiple avec IPH 2101/NN 1975 (plate-forme NK) et nous avons démarré une étude de Phase II dans la leucémie myéloïde chronique avec IPH 1101 (plate-forme gamma-delta). Nous avons tenu le 26 juin 2007 à Marseille notre première assemblée générale en tant que société cotée en bourse. Cette réunion, qui a vu l approbation par les actionnaires présents et représentés des résolutions proposées par la société, a été l occasion pour l équipe dirigeante de rencontrer quelques-uns de nos actionnaires, particuliers et institutionnels. A l écoute de vos questions, nous avons décidé de mettre en place deux nouvelles rubriques dans notre lettre trimestrielle, l une pour répondre directement aux questions les plus fréquemment posées ayant trait à la stratégie et à la situation financière de la société, l autre pour expliciter les fondamentaux scientifiques de la société. Nous avons également créé une fonction de chargé des relations avec les investisseurs : Laure-Hélène Mercier, précédemment analyste financier sur le secteur de la pharmacie, sera désormais au nombre de vos interlocuteurs de référence. CA de Janvier à Sept. 5,1 millions en 2007 ( 4,5 millions en 2006) Un nouvel essai de Phase IIa pour IPH 1101 AG du 26 juin 80,74% de suffrages exprimés sur le nombre total d actions en circulation Par ailleurs, au cours de ces derniers mois, nous avons poursuivi notre effort de structuration de la société. Deux nouveaux membres ont rejoint notre conseil de surveillance. Gilles Brisson, administrateur indépendant, a été élu Président du Conseil en remplacement de Philippe Desmarescaux, qui a choisi de passer le témoin après nous avoir accompagné depuis la création de la société en Terje Kalland a également rejoint le conseil en tant représentant de Novo Nordisk A/S. L expertise scientifique et médicale en immunologie et en oncologie de Terje Kalland et l expérience de Gilles Brisson en matière de développement stratégique et commercial sont des atouts majeurs pour accompagner la maturation d Innate Pharma et son évolution en société de biopharmacie. Effectif à fin Septembre Nous sommes une société complexe à plus d un titre : par la nature même de notre activité de recherche et développement de nouveaux candidatmédicaments, par notre positionnement scientifique original dans un champ émergent en immunologie, et par le nombre de projets sur lesquels nous travaillons en parallèle. Il nous parait fondamental de permettre à nos actionnaires de bien appréhender ces différents aspects, et de comprendre les évolutions et les enjeux de notre société, pour que nous puissions partager avec vous l enthousiasme qui nous anime, et bénéficier ainsi de votre soutien et de votre confiance renouvelée pour cette deuxième année de cotation qui s ouvre aujourd hui. HERVÉ BRAILLY, Président du Directoire et Directeur Général Trésorerie à fin Septembre 82 collaborateurs 52 millions 1/7

2 FINANCE ET CORPORATE Chiffre d affaires de 5,1 millions d euros pour les neuf premiers mois de l année 2007 En milliers d euros Revenus des accords de collaboration et de licence Chiffre d affaires Période de neuf mois se terminant le 30 sept Période de trois mois se terminant le 30 sept Le chiffre d affaires d Innate Pharma provient essentiellement de l accord stratégique signé en mars 2006 avec Novo Nordisk A/S. Sur une base récurrente pendant la durée initiale de l accord, ces revenus se composent des éléments suivants : Une quote-part du paiement forfaitaire reçu à la signature de l accord (ce paiement a été reçu intégralement en 2006 mais sa comptabilisation est étalée sur la durée initiale prévue pour la partie collaboration de l accord, soit trois ans) ; et Le financement des travaux de recherche et développement de la plate-forme NK. Dans le cadre de cet accord, Innate Pharma est aussi éligible à des paiements d étape correspondant à des franchissements de bornes par les candidats-médicament développés sur la plate-forme NK. Le chiffre d affaire des neuf premiers mois de 2007 comprend ainsi un paiement d étape lié au franchissement en juin d une borne pré-clinique intermédiaire avec le candidat-médicament IPH 22XX. Révision à la hausse des prévisions de chiffre d affaire pour l année A la signature du partenariat, Innate Pharma et Novo Nordisk A/S ont indiqué attendre environ 25 millions d euros de chiffre d affaires pour Innate Pharma lors des trois premières années de la collaboration. Compte tenu des derniers développements de la plate-forme NK, la société est confiante dans l atteinte de cet objectif. Innate Pharma attend désormais un chiffre d affaires au minimum de 8,0 millions d euros pour l année 2007, à comparer à un minimum de 7,0 millions d euros attendu précédemment. Gestion prudente de la trésorerie dans des conditions de marché difficiles La société place sa trésorerie disponible en OPCVM monétaires valorisées au jour le jour ainsi qu en instruments financiers courants monétaires de plus long terme à capital garanti et, dans certains cas, à performance minimum garantie. Ainsi, les conditions de marché difficiles de ces derniers mois n auront pas d impact négatif sur la trésorerie disponible de la société. La trésorerie et les instruments financiers courants de la société s élevaient à 52,0 millions d euros au 30 septembre La société table sur environ 50,0 millions d euros de trésorerie et instruments financiers courants au 31 décembre Une consommation de ressources limitée Ainsi que précédemment annoncé, Innate Pharma estime que sa trésorerie sera suffisante pour financer son plan de marche pour au moins 3 ans. Au 30 juin 2007, les pertes cumulées depuis la fondation de la société s élevaient à 31,0 millions d euros. Assemblée générale mixte du 26 juin 2007 La première assemblée générale de la société en tant que société cotée s est tenue à Marseille, la ville de son siège social, le 26 juin Cette réunion a été l occasion pour les dirigeants d Innate Pharma de rencontrer quelques-uns des actionnaires individuels et institutionnels. Quorum largement atteint : 69 actionnaires représentant 80,74% Des voix voix sur les actions et droits de vote associés au 26 juin Participation : 16 présents ( voix soit 30,53%), 2 représentés ( voix soit 2,62%), 27 ayant donné pouvoir au Président ( voix soit 15,68%), 24 ayant voté par correspondance ( voix soit 51,16%). Adoption des 24 résolutions proposées au vote de l Assemblée Générale Mixte à une très large majorité, à l exception des résolutions n 19 et 21, rejetées sur recommandation du directoire. La résolution 19 a été remplacée par une résolution 19 bis, adoptée conformément à la recommandation du Directoire. Retrouvez toute l information réglementée sur cette première assemblée générale d Innate Pharma en tant que société cotée sur le site web de la société ( dans le «centre de documentation» de la rubrique «investisseurs»ou téléchargez ci-après le procès verbal de l AG du 26 juin 2007 ( 2/7

3 RÉPONSES AUX QUESTIONS DES ACTIONNAIRES Au cours de cette année, la première en tant que société cotée, nous avons eu l opportunité de rencontrer bon nombre de nos actionnaires, individuels et institutionnels, et de répondre à leurs interrogations. C est l essentiel de ces échanges que nous vous proposons désormais dans cette nouvelle rubrique de la «Lettre aux actionnaires». Qu est-ce qui crée de la valeur dans une société comme Innate Pharma? La valeur d Innate Pharma ne peut aujourd hui être appréciée selon les ratios classiques puisque la société ne dispose pas pour l instant de revenus récurrents issus de la commercialisation de produits, ni de véritable univers de comparables (soit un échantillon significatif de sociétés de biotechnologie ayant un modèle économique et un stade de maturité similaires). Pour autant, les paliers de création de valeur de la société sont clairement identifiés : maturation des produits du pipeline, accords de licence et évidemment résultats cliniques des produits en développement. Nous pensons donc que les deux prochaines années devraient permettre au marché de mieux appréhender notre valeur, puisque d une part nous attendons des résultats de preuve de concept pour notre premier produit, IPH 1101, et, d autre part, nous travaillons à construire de nouveaux accords sur nos plateformes propriétaires. Le marché attendait qu Innate Pharma signe un nouvel accord de partenariat à court terme Pourquoi ne voit-on toujours rien venir? Nous avons partagé avec le marché notre volonté de nouer des partenariats sur nos plateformes de développement propriétaires, gamma delta et TLR. Pour la plate-forme gamma delta, nous envisageons un partenariat à moyen terme, très logiquement après la preuve de concept de notre approche en clinique. Les études de Phase II en cours délivreront des résultats à partir de l année prochaine et au moins jusqu en Cette période nous parait être la fenêtre optimale pour la signature d un partenariat. Pour la plate-forme TLR, encore en pré-clinique mais pour laquelle nous disposons d éléments indirects de validation du concept, nous envisageons un partenariat plus précoce. Nous avons en effet pu apprécier, au travers de notre partenariat actuel avec Novo Nordisk A/S, l accélération qui résulte de la mise en commun des expertises. Néanmoins, un accord résulte d une évaluation fine de la valeur ajoutée pouvant être apportée en interne avant le passage de relai, aussi bien que des apports stratégiques et du niveau d engagement du partenaire potentiel. Il s agit ainsi de discussions et de négociations longues. De ce fait, il est extrêmement difficile de planifier de façon fine les délais d exécution d un tel accord. Pouvez-vous commenter la performance de l action IPH? L action d Innate Pharma a baissé de 1,8% depuis notre introduction en bourse le 1er novembre Sur la même période, le CAC Health Care a cédé 6,0% tandis que le SBF 250 et le CAC Mid&Small 190 augmentaient de 7,5% et 13,4% respectivement. Nous sommes aujourd hui en dessous du cours d introduction, et ce malgré le fait que nous avons réalisé ce qui avait été annoncé lors de notre introduction en bourse, aussi bien en termes de R&D que sur le plan financier. Dans ce contexte, cette situation nous paraît sévère. En plus du news-flow futur, dont nous ne maîtrisons bien entendu pas entièrement le contenu, nous nous efforcerons de rendre le titre Innate Pharma plus attractif, avec par exemple une plus grande couverture par les analystes financiers et de plus nombreuses rencontres avec les investisseurs. N hésitez pas à nous poser vos questions si vous ne trouvez pas les réponses à vos interrogations dans ce numéro: Tél : +33 (0) / Fax :+33 (0) /7

4 ACTUALITÉ R&D ET PRODUITS Numéro d étude IPH IPH IPH IPH IPH Le 22 octobre 2007, Innate Pharma annonce un nouvel essai de Phase IIa avec IPH 1101, dans la Leucémie Myéloïde Chronique La stratégie de développement clinique d Innate Pharma avec IPH 1101, le candidat-médicament le plus avancé de sa plate-forme T γδ, vise à obtenir, au travers d une série d essais exploratoires, des données cliniques validant le concept d une nouvelle immunothérapie ciblant les cellules T γδ. «Ce nouvel essai dans la leucémie myéloïde chronique est important pour la validation clinique de IPH 1101, car il offre un contexte que nous espérons particulièrement favorable à notre approche d immunothérapie» indique Patrick Squiban, Directeur des affaires Médicales et Réglementaires chez Innate Pharma. Trois aspects semblent particulièrement intéressants : 1/ La leucémie myéloïde chronique a historiquement été traitée par interféron alpha, un immuno-modulateur non spécifique présentant une efficacité et une tolérance inférieures à celle de l imatinib mésylate (commercialisé sous le nom de Glivec ), aujourd hui le traitement de référence de cette pathologie. Cet historique plaide néanmoins en faveur d une approche d immunothérapie dans le traitement de cette pathologie ; 2/ Le stade résiduel de la maladie correspond à des patients répondeurs qui continuent leur traitement sous imatinib mésylate et sont en rémission sur un certain nombre de critères mais qui conservent des traces moléculaires de la maladie. Ce contexte permet donc de travailler sur une masse tumorale très faible et une maladie qui n est plus en phase aigüe. C est un nouveau positionnement que nous abordons avec cet essai, puisque nos autres essais cliniques en oncologie sont en deuxième ligne, chez des patients en rechute (voir le programme clinique ci-après) ; 3/ Enfin, l existence d un marqueur biologique de la maladie résiduelle (le gène muté BCR/ABL, dit de Philadelphie, à l origine de la leucémie) à forte valeur pronostic, permet d avoir un signal d efficacité robuste et rapide. IPH 1101 est déjà en essais exploratoires dans le carcinome rénal métastatique, le lymphome folliculaire et, hors cancer, dans l hépatite C. Un cinquième essai est en cours de préparation dans une indication de «tumeur solide», en combinaison avec un agent cytotoxique. Les premiers résultats de Phase IIa relatifs à l essai multicentrique en cours dans le carcinome rénal métastatique devraient être connus dans la première partie de l année Les données préliminaires des autres essais cliniques de Phase I/II ou IIa sont attendues en 2008 et L ensemble des résultats de tolérance, de pharmacologie et d efficacité de IPH 1101, issus des essais initiés à la date d aujourd hui, devrait être disponible à partir de Pour plus d information, voir le communiqué de presse diffusé le 22 octobre 2007 ( Programme clinique de phase II du candidat-médicament IPH 1101 (au 6/11/2007) Indication Carcinome rénal métastatique Lymphome folliculaire Hépatite Virale de Type C Leucémie myéloïde chronique Tumeur solide, design en cours de validation Phases Phase IIa* Phase I/II* Phase IIa Phase IIa Phase IIa Design de l étude Monothérapie en 2 ème ligne métastatique, 2 bras (doses différentes d IL-2) Traitement de 2 ème ligne en combinaison avec rituximab, 1 bras Patients naïfs de tout traitement pour cette pathologie, 2 bras (monothérapie ou combinaison avec IL-2 faible dose) Traitement de maladie résiduelle en combinaison avec imatinib mesylate, 1 bras Combinaison avec une chimiothérapie Nb total de patients * Dans le cadre du développement de nouvelles thérapeutiques en oncologie, la phase IIa (phase II précoce) permet d'étudier, chez l'homme, si ce traitement est susceptible de présenter une activité clinique suffisante pour justifier un développement ultérieur. Ces études sont généralement conduites sur un nombre limité de patients, de manière non comparative, au niveau de dose tolérée établi en phase I. Une méthodologie de phase I/II est souvent utilisée en situation de combinaison avec un produit de référence, avec une période d inclusions séquentielles initiales, possiblement en escalade de dose, pour évaluer dans un premier temps la bonne tolérance de cette combinaison. Les études de Phase IIb, sont conduites lorsqu un signal positif d activité a été obtenu. Leur méthodologie est généralement comparative, sur une cohorte plus importante de patients. L efficacité est évaluée à l aide d un marqueur intermédiaire corrélé avec un potentiel bénéfice clinique ou bien d un critère directement clinique lorsque cela est possible. Elles sont également utilisées pour préciser la dose et/ou le rythme d administration du produit tel qu il devra être évalué en Phase III. 4/7

5 I 2 : LA SCIENCE D INNATE Cette nouvelle rubrique, intitulée I 2, vise à mettre en lumière la science et les développements d Innate Pharma. Nous commençons aujourd hui par une rapide présentation du champ de l immunité innée et rentrerons, au fil des éditions de cette «Lettre aux actionnaires», dans le détail des compartiments ou des mécanismes d action associés aux nouvelles classes de candidat-médicaments développées par la société. Nous entendons ainsi vous permettre de mieux appréhender les spécificités et les enjeux des développements d Innate Pharma. L immunité, de la science à l immunothérapie des cancers Désormais intégrée au cœur du nouvel arsenal thérapeutique, l immunothérapie anti-tumorale vise à forcer l activation des cellules tueuses du système immunitaire dirigées contre la tumeur. Longtemps focalisée sur la seule composante adaptative de l'immunité (anticorps cytotoxiques, vaccins thérapeutiques ), l immunothérapie pourrait s appuyer demain sur les nouvelles classes de médicaments qui potentialisent le compartiment inné du système immunitaire. Retour sur les acteurs, les mécanismes d action et les caractéristiques de deux compartiments plus complémentaires qu ils en ont l air! Immunité naturelle Immunité innée Immunité adaptative Macrophages dendritiques NK T γδ NKT T B L immunité adaptative, une réponse mémoire spécifique Suite à une agression, la réponse adaptative est assurée en quelques jours par les lymphocytes B et T. Ces derniers reconnaissent spécifiquement la cible à éliminer et dirigent leur action contre elle et elle seule. Grâce à cet apprentissage, le «profil» de l intrus est gardé en mémoire dans l organisme qui est alors plus prompt à réagir lors d une seconde rencontre avec le même agent pathogène. C est le principe sur lequel repose la vaccination. Ce système individualisé est fondé sur des récepteurs spécifiques qui tapissent la surface des lymphocytes (les immunoglobulines - ou anticorps - des lymphocytes B et le TCR des lymphocytes T). Ceux-ci leur permettent de reconnaître l antigène qui signe l agent à éliminer puis, une fois le contact établi, de s activer, proliférer et tuer les cellules tumorales exprimant cet antigène. Si les lymphocytes B reconnaissent l antigène à l état «natif», celuici doit être préalablement découpé avant d être présenté aux lymphocytes T. Chaque lymphocyte T ne reconnaît en effet qu un fragment de l'antigène à condition que celui-ci soit exposé dans une «poche» constituée par des «molécules du soi» situées à la surface de cellules présentatrices comme les macrophages ou les cellules dendritiques (les molécules du complexe majeur d histocompatibilité ou CMH). Ce système de haute précision s est parfois révélé efficace, comme dans la prise en charge du lymphome non hodgkinien par le rituximab (commercialisé sous le nom de Rituxan ) : cet anticorps cytotoxique dirigé contre un antigène de la tumeur permet la lyse (ou l élimination) de la cellule par la mobilisation de cellules effectrices, NK principalement. Le traitement entraine un très fort taux de rémission de la maladie et des effets secondaires plus limités que les thérapies usuelles. Reste que cette spécificité fine a certaines limites, en particulier la faible immunogénicité des cellules tumorales (car souvent, bien qu anormales, elles sont reconnues comme des cellules du soi, ce qui limite notamment l efficacité des vaccins thérapeutiques) et leur capacité à leurrer le système immunitaire (au cours de la maladie, les cellules tumorales accumulent des mutations modifiant l antigène, qui n est alors plus reconnu par les lymphocytes B ou T, très spécifiques, ou encore perdent l expression des molécules du CMH ce qui les rend «invisibles» aux yeux des lymphocytes T du système adaptatif). D autre part, la très faible fréquence de cellules reconnaissant un antigène donné et le délai de mise en place de la réponse facilitent la mise en place de ces mécanismes d échappement. L immunité innée, une réponse immédiate et sélective L immunité innée est le premier système de défense apparu au cours de l évolution et le seul présent aussi chez les Invertébrés, soit 95% des espèces animales. Chez les mammifères, la réponse innée fait intervenir un ensemble de cellules qui sont mobilisées en quelques minutes : o Les cellules T γδ et Natural Killers, deux sous-populations de lymphocytes capables de tuer spontanément des cellules tumorales ou infectées. o Les cellules NKT, un sous-groupe de lymphocytes spécialisés. o Les cellules dendritiques, des cellules présentatrices «professionnelles». o Enfin, les polynucléaires et les macrophages, la flotte de «camions poubelles» du système immunitaire (souvent classés à ce titre dans l immunité dite «naturelle»). 5/7

6 I 2 : LA SCIENCE D INNATE L immunité innée, une réponse immédiate et sélective (suite) L'activité de ces cellules est contrôlée par des récepteurs (dénommés «Pattern Recognition Receptors») très conservés au cours de l évolution (TCR γδ, récepteurs NK, TLR des cellules dendritiques). Ceux-ci reconnaissent des «signaux de danger», exclusivement exprimés par les cellules stressées mais absents des cellules normales. Ainsi, il s agit d une réponse à la fois très large, puisqu elle s adresse aussi bien à des bactéries qu à des cellules cancéreuses ou infectées par un virus, mais aussi très sélective, puisqu elle cible exclusivement des cellules anormales. De ce dernier point, on peut escompter une bonne tolérance des patients aux traitements stimulant l immunité innée. De plus, les mécanismes d échappement limitant l efficacité de la réponse adaptative n ont pas d incidence, en théorie, sur le fonctionnement de la réponse immunitaire innée puisque cette réponse est indépendante d un antigène spécifique ainsi que d une présentation par une molécule du soi. On anticipe de ce fait une moindre variabilité dans la réponse au traitement d un patient à l autre. Une fois activées, toutes ces cellules enclenchent et coordonnent la réponse adaptative de longue durée en produisant de nombreuses cytokines (les «hormones» du système immunitaire). Certaines d entre elles - les lymphocytes T γδ, les cellules NK et NKT - tuent également les cellules cancéreuses ou infectées avec une efficacité analogue voire supérieure à celle des lymphocytes T du système adaptatif. Ces deux types d action, cytotoxicité directe et mise en place d une réponse immunitaire spécifique, font des cellules de l immunité innée des candidates pour une approche thérapeutique dans le cancer mais aussi les infections virales ou bactériennes. Par ailleurs, les cellules de l immunité innée jouent un rôle important dans la cytotoxicité dépendante des anticorps. Pourquoi, malgré les propriétés décrites, ces cellules ne limitent-elles pas l émergence et le développement des cancers ou des infections à l état naturel? On suppose que la réponse tient à leur nombre limité (elles ne représentent qu une faible proportion des cellules immunitaires circulantes, d où leur statut de lymphocytes «non-conventionnels») et surtout à leur faible niveau d activation. C est précisément sur ces deux aspects que la science d Innate Pharma entre en jeu. Une nouvelle classe de médicaments développée par Innate Pharma S appuyant sur le travail pionnier de ses scientifiques fondateurs, Innate Pharma est depuis 1999 la seule société bio-pharmaceutique à travailler sur l ensemble du compartiment de l immunité inné. Si les cellules actrices de cette immunité ont été décrites depuis longtemps, l apport unique des scientifiques fondateurs d Innate Pharma est la découverte des mécanismes d activation des lymphocytes non conventionnels (Lymphocytes T γδ et cellules NK). C est ce qui fonde aujourd hui l originalité et la spécificité de l approche d Innate Pharma. À l aide de petites molécules chimiques ou d anticorps, les équipes d Innate Pharma travaillent sur la stimulation des activités cytotoxiques et régulatrices des cellules de l immunité innée en modulant directement les récepteurs en charge de leur activation et leur prolifération. Cette approche thérapeutique, encore inédite, est aujourd hui en essais cliniques. L objectif de ces essais est de valider les nouveaux bénéfices thérapeutiques de cette approche pour l immunothérapie des cancers mais aussi, au vu du mécanisme d action et du large spectre d indications des cellules de l immunité innée, des maladies infectieuses. Occurrence Temps de réponse impliquées % des cellules circulantes Types et distribution des récepteurs utilisés Ligands Mode de reconnaissance Fréquence de reconnaissance Type de réponse Immunité innée Chez tous les organismes pluricellulaires Quelques minutes (première ligne de défense de l organisme). Lymphocytes T γδ NK NKT dendritiques 5 à 10% Pattern Recognition Receptors largement distribués à la surface de certaines sous populations de cellules spécialisées. Signaux moléculaires de dangers qui signent la présence de cellules stressées ou transformées. Indépendant du soi Très élevée Effet direct (macrophages, lymphocytes T γδ, cellules NK et NKT) Effet régulateur indirect Pas de réponse mémoire (pas de différence entre réponse primaire et secondaire) Immunité adaptative Uniquement chez les Vertébrés supérieurs 7 à 10 jours (deuxième ligne de défense de l organisme). Lymphocytes B Lymphocytes T 90 à 95% Pour un lymphocyte spécifique d un antigène donné : 0.001% Immunoglobulines (anticorps) des lymphocytes B et TCR des lymphocytes T. Chaque cellule a un récepteur spécifique. Fragment hautement spécifique de l antigène (épitope) porté par l agent à éliminer. Dépendant du soi Très faible Effet direct Effet régulateur indirect Effet mémoire (réponse plus rapide et efficace lors d une nouvelle exposition au même antigène) 6/7

7 INNATE PHARMA ET SES ACTIONNAIRES Info bourse Mnemo : IPH Code ISIN : FR Place boursière : NYSE Euronext Paris - Eurolist (compartiment C) Nombre total d'actions en circulation : 25,1 millions (au 31/07/07) Premier jour de cotation : 01/11/06 Cours d introduction en bourse : 4,50 Cours actuel : 4,42 (au 31/10/07) Plus haut, le 5 Janvier Clôture : 7,96 Plus bas, le 20 Sept. Clôture : 4,00 Dernier, le 31 Oct. Clôture : 4,42 Rencontre avec Laure-Hélène Mercier, Directeur, Relations Investisseurs Laure-Hélène Mercier a rejoint Innate Pharma pendant l été pour occuper la fonction nouvellement créée de chargé des relations investisseurs Jusqu ici, Laure-Hélène était analyste financier chez Natexis Bleichroeder, puis chez Oddo Securities, sur le secteur de la pharmacie ( ). Dotée d'une double formation scientifique (MSc en Neurosciences) et financière (MBA-ESSEC), elle assurera désormais, en équipe avec Stéphane Boissel, Directeur Général Adjoint et Directeur financier, et Hervé Brailly, Président du Directoire et Directeur Général, la liaison avec les médias, les analystes financiers et bien sûr les investisseurs. «Passer du monde de l analyse à la dimension industrielle et entrepreneuriale d Innate est passionnant! Ce passage «de l autre côté du miroir» est d autant plus intéressant que, chez Innate, l évaluation ne va pas de soi, comme pour toute société encore à quelques années de la mise de produits sur le marché. Nous mettrons tout en œuvre pour continuer à faciliter la compréhension de cette société complexe à nos actionnaires et à la communauté financière Venant de ce dernier univers, j espère faciliter l échange voire nourrir le dialogue!» ANALYSTES Bryan,Garnier & Co : Luke Polonieki +33 (0) NexResearch : Ali Dhaloomal et Vitalie Eremia +33( 0) Raymond James : Thierry Verrecchia et Eric Le Berrigaud +33( 0) et +33( 0) Société Générale : Rodolphe Besserve +33 (0) Les avis, évaluations ou prévisions concernant les performances ou l'activité d'innate Pharma faits par ces analystes sont seulement les leurs et ne doivent pas être considérés comme des avis ou des prévisions d'innate Pharma ou de son management. PROCHAINES PARTICIPATIONS À DES CONFÉRENCES ET CONGRÈS Conférence Midcap Santé, organisée par Natixis Securities Novembre / Paris 1ère rencontre gérants de fonds / sociétés de biotechnologie organisée par France Biotech et Euronext 22 Novembre / Paris Société Française d'immunologie, Congrès annuel Novembre / Lyon CALENDRIER FINANCIER 6 février 2008 Publication du chiffre d'affaires du quatrième trimestre 2007 et du chiffre d'affaires annuel pour 2007, avec narratif 14 mars 2008 Publication des résultats Annuels pour 2007, avec narratif American Society of Hematology, Congrès annuel 8-11 Décembre / Atlanta, USA Relations investisseurs Stéphane Boissel, Directeur Général Adjoint et Directeur financier et Laure-Hélène Mercier, Directeur, Relations investisseurs 121, ancien chemin de Cassis Marseille FRANCE - Tél : +33 (0) / Fax : +33 (0) /7

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Parc d Innovation d Illkirch, France, le 10 mars 2010 Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Transgene (Euronext

Plus en détail

Mise en œuvre d un contrat de liquidité Fin de la période de stabilisation

Mise en œuvre d un contrat de liquidité Fin de la période de stabilisation Mise en œuvre d un contrat de liquidité Fin de la période de stabilisation Paris, 23 avril 2015, 20h00 OSE Pharma SA (ISIN : FR0012127173 ; Mnémo : OSE), société biopharmaceutique qui développe des produits

Plus en détail

Transgene : résultats annuels 2013 et point sur l avancée des produits

Transgene : résultats annuels 2013 et point sur l avancée des produits Transgene : résultats annuels 2013 et point sur l avancée des produits Dépenses et consommation de trésorerie 2013 conformes aux attentes Consolidation significative de la trésorerie suite aux opérations

Plus en détail

Anticorps, vaccins, immunothérapies allergéniques tout savoir sur les progrès de l immunothérapie en 20 questions

Anticorps, vaccins, immunothérapies allergéniques tout savoir sur les progrès de l immunothérapie en 20 questions Anticorps, vaccins, immunothérapies allergéniques tout savoir sur les progrès de l immunothérapie en 20 questions De quoi se compose le système immunitaire? Chaque jour, des substances étrangères, appelées

Plus en détail

Chapitre III Le phénotype immunitaire au cours de la vie

Chapitre III Le phénotype immunitaire au cours de la vie Chapitre III Le phénotype immunitaire au cours de la vie Le phénotype immunitaire d un individu caractérise sa capacité à répondre, grâce aux effecteurs de l immunité adaptative, aux différents agents

Plus en détail

Première partie: Restitution + Compréhension (08 points)

Première partie: Restitution + Compréhension (08 points) Lycée M hamdia Année scolaire : 2011/2012 Prof : Saïd Mounir Date : 17/05/2012 Première partie: Restitution + Compréhension (08 points) EXERCIE N O 1: (4 points) : 1 : a-b 2 : b 3 : a-b 4 : d 5 : d 6 :

Plus en détail

- 2 - faire industriel dans la mise au point des produits biologiques. L Institut Roche de Recherche et Médecine Translationnelle (IRRMT, basé à

- 2 - faire industriel dans la mise au point des produits biologiques. L Institut Roche de Recherche et Médecine Translationnelle (IRRMT, basé à Information presse Roche, l Agence Nationale de Recherches sur le Sida et les hépatites virales (ANRS), le Baylor Research Institute (BRI) et Inserm Transfert mettent en place une coopération stratégique

Plus en détail

Mise à disposition du rapport financier annuel 2014 Point sur l activité du 1 er trimestre 2015

Mise à disposition du rapport financier annuel 2014 Point sur l activité du 1 er trimestre 2015 Communiqué de presse Paris, le 22 avril 2015 Mise à disposition du rapport financier annuel 2014 Point sur l activité du 1 er trimestre 2015 Quantum Genomics (Alternext - FR0011648971 - ALQGC), société

Plus en détail

offre 2014 FortunE 6 FCpi truffle Fonds commun de placement dans l innovation

offre 2014 FortunE 6 FCpi truffle Fonds commun de placement dans l innovation Fonds commun de placement dans l innovation offre 2014 FCpi truffle FortunE 6 n financement de l innovation Le FCPI Truffle Fortune N 6 financera des entreprises innovantes développant des technologies

Plus en détail

Médicaments du futur : Tendances et enjeux. Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014

Médicaments du futur : Tendances et enjeux. Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014 Médicaments du futur : Tendances et enjeux Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014 Quelques mots sur Debiopharm Groupe fondé en 1979 Siège à Lausanne 350 collaborateurs Financièrement

Plus en détail

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis INTRODUCTION Plus de 300. 10 6 porteurs chroniques de VHB dans le monde Hépatite chronique

Plus en détail

Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines

Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines Jean Daniel Lelièvre, Yves Lévy, Pierre Miossec I-Introduction... 2 II-Les interférons... 2 II-1.L interféron... 3 II-1-a.

Plus en détail

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Communiqué de presse Relations avec les médias : Annick Robinson Dominique Quirion Merck NATIONAL Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Relations avec les investisseurs

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare Montréal, 24 mars 2015 David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting 1 RSSPQ, 2013 2 MÉDECINE INDIVIDUALISÉE Médecine personnalisée Médecine de précision Biomarqueurs Génomique

Plus en détail

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III COMMUNIQUE DE PRESSE Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III - Présentation de nouvelles données

Plus en détail

Cellectis présente ses résultats financiers pour le premier trimestre 2015

Cellectis présente ses résultats financiers pour le premier trimestre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Cellectis présente ses résultats financiers pour le premier trimestre 2015 Paris (France) le 9 juin 2015 Cellectis (Alternext : ALCLS Nasdaq Global Market : CLLS), se met en conformité

Plus en détail

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques Professeur Ibrahim Yakoub-Agha CHRU de LILLE (Illustration de J. Cloup, extraite du CD-Rom «greffe de Moelle» réalisé par la société K Noë) La moelle osseuse

Plus en détail

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires.

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. Produits de thérapie cellulaire DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. DIAPOSITIVE 2 La fabrication des thérapies cellulaires est examinée par la Division

Plus en détail

NOTE D OPÉRATION mise à la disposition du public à l occasion :

NOTE D OPÉRATION mise à la disposition du public à l occasion : Orphan Synergy Europe Pharma Société Anonyme à conseil d administration au capital de 1.605.189,40 euros Siège social : Pépinière Paris Santé Cochin, 29 bis, rue du Faubourg Saint Jacques 75014 Paris 479

Plus en détail

QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC?

QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC? QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC? On vous a diagnostiqué une leucémie myéloïde chronique (LMC) et il se peut que vous ayez déjà débuté un traitement. Le traitement de la LMC dépend largement

Plus en détail

Vaccinologie et Stratégie de Développement des Vaccins

Vaccinologie et Stratégie de Développement des Vaccins Vaccinologie et Stratégie de Développement des Vaccins Vaccinologie 1977 - Terme utilisé par Jonas Salk. 1983 - Rassemble tous les aspects des vaccinations : biologiques, immunologiques et cliniques ainsi

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Essais précoces non comparatifs : principes et calcul du nombre de sujets nécessaire

Essais précoces non comparatifs : principes et calcul du nombre de sujets nécessaire Essais précoces non comparatifs : principes et calcul du nombre de sujets nécessaire Sylvie CHABAUD Direction de la Recherche Clinique et de l Innovation : Centre Léon Bérard - Lyon Unité de Biostatistique

Plus en détail

Ce communiqué ne peut être distribué aux Etats-Unis d Amérique, en Australie, au Canada ou au Japon

Ce communiqué ne peut être distribué aux Etats-Unis d Amérique, en Australie, au Canada ou au Japon AVANQUEST SOFTWARE Société anonyme à Conseil d administration au capital de 13.883.964 euros Siège social : Immeuble Vision Défense, 89/91 boulevard National, 92257 La Garenne Colombes Cedex 329.764.625

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

Société anonyme à directoire et conseil de surveillance. au capital social de 1 884 339,70 euros. réparti en 37 686 794 actions de nominal 0,05 euro

Société anonyme à directoire et conseil de surveillance. au capital social de 1 884 339,70 euros. réparti en 37 686 794 actions de nominal 0,05 euro Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital social de 1 884 339,70 euros réparti en 37 686 794 actions de nominal 0,05 euro Siège social : 117 Avenue de Luminy 13009 Marseille 424

Plus en détail

Innovations thérapeutiques en transplantation

Innovations thérapeutiques en transplantation Innovations thérapeutiques en transplantation 3èmes Assises de transplantation pulmonaire de la région Est Le 16 octobre 2010 Dr Armelle Schuller CHU Strasbourg Etat des lieux en transplantation : 2010

Plus en détail

MISSION PARTENARIALE IMMUNOLOGIE - VACCINATION & INFECTIOLOGIE A l occasion de BIOPHARM AMERICA 2015 BOSTON, ETATS-UNIS 14 au 18 septembre 2015

MISSION PARTENARIALE IMMUNOLOGIE - VACCINATION & INFECTIOLOGIE A l occasion de BIOPHARM AMERICA 2015 BOSTON, ETATS-UNIS 14 au 18 septembre 2015 SAVE THE DATE! MISSION PARTENARIALE IMMUNOLOGIE - VACCINATION & INFECTIOLOGIE A l occasion de BIOPHARM AMERICA 2015 BOSTON, ETATS-UNIS 14 au 18 2015 BioPharm America est le plus grand événement de partenariats

Plus en détail

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 17 èmes Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer 4 ème Conférence Francophone d Epidémiologie Clinique Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 Q Picat, N

Plus en détail

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution.

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution. LA LETTRE AUX ACTIONNAIRES ÉTÉ 2009 N 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE Madame, Monsieur, Cher actionnaire, J ai le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre lettre aux actionnaires. Dans

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN PLAN D ACTIONNARIAT SALARIE

MISE EN PLACE D UN PLAN D ACTIONNARIAT SALARIE MISE EN PLACE D UN PLAN D ACTIONNARIAT SALARIE EIFFAGE annonce ce jour la mise en place d une offre d actions réservée aux salariés dans le cadre de l article L. 225-138-1 du Code de commerce et de l article

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Touchant près de 600 nouvelles personnes chaque année en France, la leucémie myéloïde chronique est une maladie affectant les cellules du sang et de la moelle osseuse (située au cœur

Plus en détail

Vaccins du futur Atelier «Croisière dans l archipel des nouveaux vaccins»

Vaccins du futur Atelier «Croisière dans l archipel des nouveaux vaccins» Vaccins du futur Atelier «Croisière dans l archipel des nouveaux vaccins» Bernard Duval Institut National de Santé Publique du Québec 18 avril 2002 Objectifs Grands axes de la réponse immunitaire Conjugaison

Plus en détail

Le don de moelle osseuse :

Le don de moelle osseuse : DON DE MOELLE OSSEUSE Le don de moelle osseuse : se décider aujourd hui, s engager pour longtemps LA MOELLE OSSEUSE ET SA GREFFE La moelle osseuse C est le tissu mou dans le centre du corps des os qui

Plus en détail

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine 2012 Explorations des réponses Immunitaires L3 Médecine Rappel sur les réponses Immunitaires DIFFERENTS TYPES DE REPONSES IMMUNITAIRES Naturelle = innée Adaptative Non spécifique Spécifique Immédiate Barrière

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

S informer sur. Capital investissement:

S informer sur. Capital investissement: S informer sur Capital investissement: les fonds communs de placement à risques destinés au grand public Qu est-ce que le capital investissement? Quels sont les segments d intervention du capital investissement?

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé Prise de position sur les biosimilaires Résumé Les médicaments biotechnologiques, appelés également biomédicaments, occupent une place importante dans le traitement de maladies comme le cancer, la polyarthrite

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 ACTUALITES THERAPEUTIQUES Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 Traitement de fond Objectifs: Réduire le nombre de poussées Arrêter ou freiner la progression du handicap Les traitements disponibles

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Objectif 3 : Confinement et certification

Objectif 3 : Confinement et certification Objectif 3 : Confinement et certification CONFINEMENT ET CERTIFICATION Principaux objectifs Indicateurs de réalisation Principales activités Certifier l éradication et le confinement de tous les poliovirus

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE

ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE Référence HCL : Titre de l étude : ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE Investigateur Coordonnateur : Méthode. Définition du niveau de risque

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de Tarkett

Succès de l introduction en bourse de Tarkett Succès de l introduction en bourse de Tarkett Prix de l offre : 29,00 euros par action, correspondant à une capitalisation boursière d environ 1.848 millions d euros Taille totale de l opération : environ

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

B*capital. Accompagner chacun de vos investissements. Partager notre passion

B*capital. Accompagner chacun de vos investissements. Partager notre passion B*capital Accompagner chacun de vos investissements Partager notre passion 02 Édito 03 Investir en Bourse bien accompagné Vous prenez chaque jour des décisions importantes pour votre argent et recherchez

Plus en détail

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus Module 2 Exercice 1: Cellules souches hématopoïétiques 1. Causes de décès en Suisse (2010) La figure suivante montre les causes de décès les plus fréquentes en Suisse en 2010, telles qu elles ont été relevées

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P)

FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P) FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P) Un Placement sur 8 ans minimum, Dynamique et Diversifié La réduction d ISF dépend du quota d investissement dans les

Plus en détail

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive COMMUNIQUÉ DE PRESSE Date Contact Investor Relations: Julien Vignot, Responsable des Relations avec les investisseurs, Groupe Galenica Media Relations: Christina Hertig Responsable de la Communication

Plus en détail

EN ACTION. La lettre des actionnaires MESSAGE DE PATRICK SAYER PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE

EN ACTION. La lettre des actionnaires MESSAGE DE PATRICK SAYER PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE JUIN EN ACTION La lettre des actionnaires eurazeo.com Numéro AG spécial L Assemblée Générale d Eurazeo s est tenue le 6 mai dernier et a réuni près de 300 actionnaires. MESSAGE DE PATRICK SAYER PRÉSIDENT

Plus en détail

CELLECTIS Société anonyme au capital de 1.470.986,05 euros Siège social : 8, rue de la Croix Jarry - 75013 Paris 428 859 052 R.C.S.

CELLECTIS Société anonyme au capital de 1.470.986,05 euros Siège social : 8, rue de la Croix Jarry - 75013 Paris 428 859 052 R.C.S. CELLECTIS Société anonyme au capital de 1.470.986,05 euros Siège social : 8, rue de la Croix Jarry - 75013 Paris 428 859 052 R.C.S. Paris RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE A CARACTERE

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de GTT

Succès de l introduction en bourse de GTT Succès de l introduction en bourse de GTT Prix de l Offre : 46 euros par action, correspondant à une capitalisation boursière de GTT d environ 1,7 milliard d euros. Taille totale de l Offre : 13.500.000

Plus en détail

Partenariat industriel sur le PDO et opportunités de valorisation élargies sur la L-méthionine

Partenariat industriel sur le PDO et opportunités de valorisation élargies sur la L-méthionine METabolic EXplorer au 1 er semestre 2014 Partenariat industriel sur le PDO et opportunités de valorisation élargies sur la L-méthionine Clermont-Ferrand, le 30 septembre 2014 METabolic EXplorer, entreprise

Plus en détail

Large succès de l introduction en bourse de Genomic Vision sur Euronext à Paris qui lève 23,0 M

Large succès de l introduction en bourse de Genomic Vision sur Euronext à Paris qui lève 23,0 M Communiqué de presse 1 er avril 2014 GÉNOMIQUE TESTS DE DIAGNOSTIC GÉNÉTIQUE R&D Large succès de l introduction en bourse de Genomic Vision sur Euronext à Paris qui lève 23,0 M Offre sursouscrite 4,7 fois,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 mai 2007 SUTENT 12,5 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 265-0) SUTENT 25 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 266-7) SUTENT 50 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 267-3)

Plus en détail

First Line and Maintenance in Nonsquamous NSCLC: What Do the Data Tell Us?

First Line and Maintenance in Nonsquamous NSCLC: What Do the Data Tell Us? Dr Jean-Charles Soria : Bonjour et bienvenue dans ce programme. Je suis Jean Charles Soria, Professeur de Médecine et Directeur du programme de développement précoce des médicaments à l université Paris

Plus en détail

Point sur la stratégie

Point sur la stratégie Point sur la stratégie Marc de Garidel Président-Directeur Général Christel Bories Directeur Général Délégué Conférence de presse 02/07/2015 Introduction Marc de Garidel La stratégie engagée depuis 2011

Plus en détail

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER Dr Michael Hummelsberger, Pr Jean-Gabriel Fuzibet, Service de Médecine Interne, Hôpital l Archet, CHU Nice 1. ANEMIE L étiologie de l anémie

Plus en détail

Lymphome non hodgkinien

Lymphome non hodgkinien Lymphome non hodgkinien Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca LYMPHOME NON HODGKINIEN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du cancer presque

Plus en détail

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 STRATÉGIE & PERSPECTIVES 21 CONCLUSION 28 1 RAPPEL DU POSITIONNEMENT

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES

CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : 15-17, rue Paul Claudel - 381 GRENOBLE Siret 42 121 958 19 - APE 651 D Note d information émise à l occasion

Plus en détail

Assemblée générale des actionnaires 15 mai 2012

Assemblée générale des actionnaires 15 mai 2012 Assemblée générale des actionnaires 15 mai 2012 Assemblée générale des actionnaires Bruno Lafont - Président Directeur général Consultation préalable à l Assemblée Centres d intérêt des actionnaires Désendettement

Plus en détail

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca MALADIE DE HODGKIN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du

Plus en détail

TXCELL LANCE SON INTRODUCTION EN BOURSE SUR LE MARCHÉ RÉGLEMENTÉ D EURONEXT À PARIS

TXCELL LANCE SON INTRODUCTION EN BOURSE SUR LE MARCHÉ RÉGLEMENTÉ D EURONEXT À PARIS TXCELL LANCE SON INTRODUCTION EN BOURSE SUR LE MARCHÉ RÉGLEMENTÉ D EURONEXT À PARIS Fourchette indicative de prix : 5,58 à 6,82 par action Montant de la levée de fonds : 24 M pouvant être porté à un maximum

Plus en détail

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques COMMUNIQUE DE PRESSE RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques Points clés Paris-Nanterre, le 18 février 2014 Chiffre d affaires net record

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : - des Caisses Régionales d'assurance Maladie 27/03/96 - des Caisses

Plus en détail

LANCEMENT D UNE AUGMENTATION DE CAPITAL AVEC MAINTIEN DU DPS D UN MONTANT DE 2 M

LANCEMENT D UNE AUGMENTATION DE CAPITAL AVEC MAINTIEN DU DPS D UN MONTANT DE 2 M Communiqué de presse LANCEMENT D UNE AUGMENTATION DE CAPITAL AVEC MAINTIEN DU DPS D UN MONTANT DE 2 M Réduction ISF-TEPA (1) Eligible PEA-PME (1) Prix de souscription par action : 3,00 euros, soit une

Plus en détail

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011 Mesure 21 SOINS ET VIE DES MALADES Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011 COLLECTION Rapports & synthèses POUR UN ACCÈS AUX THÉRAPIES CIBLÉES : - LES PLATEFORMES

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

Société Anonyme au capital de 1.253.160 Euros Siège Social : 57 rue Saint-Cyr 69009 LYON 402 002 687 R.C.S.Lyon

Société Anonyme au capital de 1.253.160 Euros Siège Social : 57 rue Saint-Cyr 69009 LYON 402 002 687 R.C.S.Lyon Société Anonyme au capital de 1.253.160 Euros Siège Social : 57 rue Saint-Cyr 69009 LYON 402 002 687 R.C.S.Lyon Note d'information établie à la suite de la décision du Conseil d Administration du 8 décembre

Plus en détail

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de Mabsolut-DEF-HI:Mise en page 1 17/11/11 17:45 Page1 le département prestataire de services de MABLife de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 3 septembre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 3 septembre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 septembre 2008 PRIVIGEN 100 mg/ml, solution pour perfusion Flacon en verre de 50 ml (CIP: 572 790-7 Flacon en verre de 100 ml (CIP: 572 791-3) Flacon en verre de 200

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES Classement NABM : non inscrit code : non codé DÉCEMBRE 2006 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

Les greffes de cellules souches

Les greffes de cellules souches A qui en parler? Vous cherchez de l aide ou d autres informations? Vous avez besoin de parler? Vous cherchez des informations sur un type de cancer ou ses possibilités de traitement? Vous voulez savoir

Plus en détail

Admission à la négociation d un maximum 1.781.395 nouvelles actions (les «Nouvelles Actions») sur Euronext Bruxelles et Euronext Paris.

Admission à la négociation d un maximum 1.781.395 nouvelles actions (les «Nouvelles Actions») sur Euronext Bruxelles et Euronext Paris. LE PRÉSENT DOCUMENT CONSTITUE UNE TRADUCTION FRANÇAISE, LIBRE, ET FIDELE DU RÉSUMÉ PUBLIÉ EN ANGLAIS DANS LE PROSPECTUS APPROUVE PAR LA FSMA LE 19 JUIN 2015 - LES PERSONNES RESPONSABLES DU CONTENU DU PROSPECTUS

Plus en détail

ComStage ETFs: Les ETFs par Commerzbank

ComStage ETFs: Les ETFs par Commerzbank ComStage ETFs: Les ETFs par Commerzbank Des frais de gestion parmi les plus bas du marché (1) (1) Source: BGI ETF Landscape. Un tableau comparatif des frais de gestion (total des frais sur encours) pratiqués

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE Prêt PRCTA Prêt à 0% du Programme Régional à la Création et à la Transmission en Agriculture Date de remise des manifestations

Plus en détail

Gamme tre off. HPWM Select. offre de fonds alloc multigestionnaires. mul

Gamme tre off. HPWM Select. offre de fonds alloc multigestionnaires. mul e Gamme HPW iva te Ba nk Fr an c Gamme Notre tre off offre de fonds d allocation alloc d actifs multigestionnaires mul La multigestion Avec un savoir-faire de près de 20 ans et une recherche permanente

Plus en détail

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie Master UP 6 Mention Santé Publique et Management de la Santé Spécialité Pharmacologie Clinique Construire une carrière dans l industrie pharmaceutique Alain Leclerc, CTPartners 3 mars 2009 Your Executive

Plus en détail

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse d EDF Energies Nouvelles Le prix de l offre est fixé à 28,00 euros par action

Succès de l introduction en bourse d EDF Energies Nouvelles Le prix de l offre est fixé à 28,00 euros par action Succès de l introduction en bourse d EDF Energies Nouvelles Le prix de l offre est fixé à 28,00 euros par action Prix de l offre : 28,00 euros par action Taille totale de l opération : augmentation de

Plus en détail

Fonds Commun de Placement dans l Innovation Article L.214-41 du code monétaire et financier

Fonds Commun de Placement dans l Innovation Article L.214-41 du code monétaire et financier 2 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Article L.214-41 du code monétaire et financier Code ISIN FR0010832451 Entrepreneurs Investisseurs Les règles d investissement FCPI FORTUNE 2 est éligible

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014

COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014 COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014 L Assemblée Générale Mixte des Actionnaires d AREVA s est réunie le 20 mai 2014 à la Tour AREVA, 1 Place Jean Millier 92400 Courbevoie, sous

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

«L année 2013 a été marquée par le lancement du FALCON 5X, qui enrichit la gamme FALCON, et par la consolidation du socle France du RAFALE.

«L année 2013 a été marquée par le lancement du FALCON 5X, qui enrichit la gamme FALCON, et par la consolidation du socle France du RAFALE. Prises de commandes 64 FALCON contre 58 en 2012 Livraisons 77 FALCON et 11 RAFALE contre 66 FALCON et 11 RAFALE en 2012 Chiffre d'affaires 4 593 millions d'euros, en hausse de 17% Résultat Net ajusté(*)

Plus en détail

Master Développement et Immunologie

Master Développement et Immunologie Master Développement et Immunologie MASTER 2 PROFESSIONNALISANT EN IMMUNOLOGIE Le Master 2 Professionnalisant en Immunologie propose aux étudiants des filières scientifiques et médicales une formation

Plus en détail

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS présentée par BNP Paribas Crédit Agricole Corporate and Investment Bank HSBC France Rothschild & Cie Banque Société Générale Termes de l Offre : 30 euros

Plus en détail

TESSI Société Anonyme au capital de 5 746 006 Euros Siège Social : 177, cours de la Libération 38100 GRENOBLE R.C.S : GRENOBLE B 071 501 571

TESSI Société Anonyme au capital de 5 746 006 Euros Siège Social : 177, cours de la Libération 38100 GRENOBLE R.C.S : GRENOBLE B 071 501 571 TESSI Société Anonyme au capital de 5 746 006 Euros Siège Social : 177, cours de la Libération 38100 GRENOBLE R.C.S : GRENOBLE B 071 501 571 NOTE D INFORMATION EMISE A L OCCASION DU PROGRAMME DE RACHAT

Plus en détail

Une société de capital-risque, comment ça marche?

Une société de capital-risque, comment ça marche? Première partie Une société de capital-risque, comment ça marche? L objet de cette première partie est de présenter le fonctionnement global d une société de capital-risque. L objectif est de permettre

Plus en détail

LE CANCER C EST QUOI? QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN ORGANE NORMAL ET UN ORGANE ATTEINT PAR LE CANCER? Organe normal Organe précancéreux Cancer

LE CANCER C EST QUOI? QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN ORGANE NORMAL ET UN ORGANE ATTEINT PAR LE CANCER? Organe normal Organe précancéreux Cancer LE CANCER C EST QUOI? Généralement, le cancer se présente sous la forme d une tumeur, d une masse, qui se développe dans un organe. Les tumeurs solides, qui représentent 90% de tous les cancers, se distinguent

Plus en détail

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Différentes

Plus en détail

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Fonds Commun de Placement dans l Innovation Fcpi innovation pluriel 2 Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Qu est-ce qu un FCPI? Créé par la Loi de finances de 1997, le Fonds

Plus en détail

L INITIATIVE EN M ATIÈRE DE MÉDIC A MENTS INNOVANTS

L INITIATIVE EN M ATIÈRE DE MÉDIC A MENTS INNOVANTS L INITIATIVE EN MATIERE DE MEDICAMENTS INNOVANTS d e s m é d i c a m e n t s a u s e r v i c e d e l h u m a n i t é l a r e c h e r c h e d a u j o u r d h u i, l e s t r a i t e m e n t s d e d e m a

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés

Plus en détail