RÉSULTATS D APPRENTISSAGE 1 W-5.3 :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSULTATS D APPRENTISSAGE 1 W-5.3 :"

Transcription

1 5 e ANNÉE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE LEÇON 4 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE Leçon 4 5 e ANNÉE RÉSULTATS D APPRENTISSAGE W-5.3 : Identifier les organes de base du système de reproduction humain et décrire les fonctions de base des divers organes, comme la fécondation, la conception. MATÉRIEL :. DOCUMENT DE COURS : Le parcours d un spermatozoïde 2. DOCUMENT DE COURS : Histoire de la production de spermatozoïdes 3. DIAPOSITIVE : Production de spermatozoïdes 4. CORRIGÉ : Appareil génital masculin INTRODUCTION : Cette leçon permet aux élèves d en apprendre davantage sur la production de spermatozoïdes. APPROCHES/STRATÉGIES : A. RÈGLES DE BASE (5 minutes) Assurez-vous d établir des règles de base avant de commencer la leçon. Pour les classes ayant déjà établi les règles de base, les passer rapidement en revue peut favoriser le succès de la leçon. B. PRODUCTION DE SPERMATOZOÏDES Les élèves étudient la production de spermatozoïdes. Choisissez l une des options suivantes : OPTION UN : Histoire trouée. Distribuez le document de cours Parcours d un spermatozoïde. 2. Encouragez les élèves à faire l activité en insérant les termes appropriés dans les espaces prévus à cet effet. Cette activité peut se faire individuellement ou en petits groupes à l aide de la technique penser/préparer/partager ou une technique semblable.

2 5 e ANNÉE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE LEÇON 4 3. Corrigez le document à l aide de la diapositive Production de spermatozoïdes et du corrigé Anatomie masculine. OPTION DEUX : Histoire vrai ou faux. Distribuez le document de cours Histoire de la production de spermatozoïdes. 2. Encouragez les élèves à lire l histoire et à choisir l énoncé qui est vrai parmi les choix proposés. Cette activité peut se faire individuellement ou en petits groupes à l aide de la technique penser/préparer/partager ou une technique semblable. Si vous le désirez, vous pouvez créer une diapositive à partir du corrigé et vous en servir comme aide visuelle pendant la discussion. 3. Corrigez le document à l aide de la diapositive Production de spermatozoïdes et du corrigé Anatomie masculine. C. DISCUSSION EN CLASSE (0 minutes) Les élèves font le bilan de leurs connaissances du processus de production de spermatozoïdes et du cycle menstruel.. Selon vous, quel est l élément le plus important de la production de spermatozoïdes? Encouragez les élèves à formuler des commentaires pertinents. 2. Que doit produire un homme avant de pouvoir concevoir un bébé? Un homme doit produire des spermatozoïdes afin de pouvoir concevoir un bébé. 3. À qui pouvez-vous parler si vous avez des questions sur la sexualité? Un parent Un adulte en qui vous avez confiance Un enseignant ou un conseiller d orientation professionnelle Un médecin, un infirmier ou une infirmière 2

3 5 e ANNÉE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE LEÇON 4 BOÎTE AUX QUESTIONS (0 minutes) Demandez aux élèves de répondre aux questions et abordez-les au cours suivant. RÉFLEXION PERSONNELLE Pendant la leçon, avez-vous : suivi les règles de base? établi de bonnes pratiques concernant le travail et les discussions en équipe? Que changerez-vous pour les prochains cours avec ce groupe? Quels changements apporteriez-vous à la leçon pour son utilisation future? ÉVALUATION DES ÉLÈVES Pendant le cours, les élèves ont-ils : Connaissances : expliqué le processus de production de spermatozoïdes? déterminé les parties de l anatomie masculine en se servant de la bonne terminologie? Compétences : participé aux discussions en classe et démontré des aptitudes appropriées d écoute et de communication? déterminé des personnes-soutien auxquelles les élèves peuvent poser des questions au sujet du corps? Attitudes : compris que la production de spermatozoïdes peut contribuer à une grossesse?. Alberta Education. (2002). Health and life skills guide to implementation: Kindergarten to grade 9. Extrait de (en anglais seulement) 3

4 5 e ANNÉE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE LEÇON 4 : DOCUMENT DE COURS Nom de l élève : LE PARCOURS D UN SPERMATOZOÏDE Pénis Sperme Scrotum Spermatozoïdes Éjaculation Vésicule séminale Urine Érection Canal déférent Testicules Urètre Il était une fois, une paire de.. Elles étaient contenues dans un sac spécial appelé le 2.. Ce sac pouvait rapprocher les testicules du corps pour les garder au chaud ou les éloigner du corps pour les garder au frais. Les testicules produisaient des cellules reproductrices spéciales nommées 3.. Une fois ces cellules créées, elles attendaient d être libérées des testicules. Parfois, cela prenait tellement de temps qu elles finissaient par se dissoudre. D autres fois, elles étaient libérées des testicules et parcouraient l appareil génital masculin, pour ensuite sortir du corps de l homme. La sortie des spermatozoïdes du pénis se nomme éjaculation. Ce jour-là, le hasard a voulu que les spermatozoïdes sortent du corps. Premièrement, le 4. est devenu plus gros, plus long et plus ferme jusqu à ce qu il pointe vers l extérieur du corps. (Quand le pénis est comme cela, ça s appelle une 5.. Les érections font partie du développement normal et peuvent survenir pour des raisons physiques ou à la suite d une excitation sexuelle.) Les spermatozoïdes ont ensuite poursuivi leur chemin jusqu aux 6.. En cours de route, ils se sont mélangés au liquide sécrété par la prostate et au fluide séminal, produit dans les 7.. Une fois mélangés, ces fluides ont décidé de s appeler 8.. Ensemble, ils ont voyagé du canal déférent à un conduit appelé l 9.. (L urètre est composé de deux sections, une qui part de la vessie et l autre du canal déférent. Lorsque le pénis est prêt à expulser le sperme, une valve bloque la section de la vessie pour empêcher le passage de 0.. Un seul fluide à la fois peut s écouler de l urètre.) Après ce temps, le sperme était presque rendu à la fin de son parcours. Après avoir voyagé à travers le canal déférent et l urètre, le sperme a été expulsé du pénis par un processus appelé.. L érection a disparu et le pénis est redevenu plus petit et mou. Fin

5 5 e ANNÉE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE LEÇON 4 : DOCUMENT DE COURS Nom de l élève : HISTOIRE DE LA PRODUCTION DE SPERMATOZOÏDES Lisez l histoire qui suit. Lorsqu un choix s impose, cochez celui qui est vrai. Il était une fois, une paire de testicules. Elles étaient contenues dans un sac spécial appelé le scrotum. la vésicule séminale. Ce sac pouvait rapprocher les testicules du corps pour les garder au chaud ou les éloigner du corps pour les garder au frais. Les testicules produisaient des cellules reproductrices spéciales nommées spermatozoïdes. sperme. Une fois ces cellules créées, elles attendaient d être libérées des testicules. Parfois, cela prenait tellement de temps qu elles finissaient par se dissoudre. D autres fois, elles étaient libérées des testicules et parcouraient l appareil génital masculin, pour ensuite sortir du corps de l homme. La sortie des spermatozoïdes du pénis se nomme érection. éjaculation. Ce jour-là, le hasard a voulu que les spermatozoïdes sortent du corps. Premièrement, le pénis est devenu plus gros, plus long et plus ferme jusqu à ce qu il pointe vers l extérieur du corps. Quand le pénis est comme cela, ça s appelle une érection. éjaculation. Les érections font partie du développement normal et peuvent survenir pour des raisons physiques, à la suite d une excitation sexuelle ou pendant la pollution nocturne. Ensuite, ils ont voyagé dans un conduit appelé canal déférent. urètre. En cours de route, ils se sont mélangés au fluide séminal, produit dans la prostate et les testicules. la vésicule séminale. Une fois mélangés, ces fluides ont décidé de s appeler sperme. urine.

6 5 e ANNÉE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE LEÇON 4 : DOCUMENT DE COURS Ensemble, ils ont voyagé du canal déférent à un conduit appelé la vésicule séminale. l urètre. Ce conduit est composé de deux sections, une qui part de la vessie et l autre du canal déférent. Lorsque le pénis est prêt à expulser le sperme, une valve bloque la section de la vessie pour empêcher le passage du sperme. de l urine. Un seul fluide à la fois peut s écouler de l urètre. Après ce temps, le sperme était presque rendu à la fin de son parcours. Après avoir voyagé à travers le canal déférent et l urètre, le sperme a été expulsé du pénis par un processus appelé érection. éjaculation. L érection a disparu et le pénis est redevenu plus petit et mou. FIN 2

7 5 e ANNÉE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE LEÇON 4 : CORRIGÉ DU DOCUMENT DE COURS CORRIGÉ DE L HISTOIRE DE LA PRODUCTION DE SPERMATOZOÏDES. le scrotum 2. spermatozoïdes. 3. éjaculation. 4. érection. 5. canal déférent. 6. la vésicule séminale. 7. sperme. 8. l urètre. 9. l urine. 0. éjaculation.

8 5 e ANNÉE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE LEÇON 4 : DIAPOSITIVE Production de spermatozoïdes Canal déférent Vésicule Vessie Anus Prostate Rectum Pénis Urètre Épididyme Testicule Scrotum

9 5 e ANNÉE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE LEÇON 4 : DIAPOSITIVE Canal déférent Vésicule séminale Vessie Prostate Rectum Anus Glande bulbourétrale Pénis Urètre Épididyme Testicule Scrotum

puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! JOURNAL DE L ÉLÈVE Vers une meilleure connaissance de mon corps RENCONTRE 2

puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! JOURNAL DE L ÉLÈVE Vers une meilleure connaissance de mon corps RENCONTRE 2 La puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! RENCONTRE 2 Vers une meilleure connaissance de mon corps JOURNAL DE L ÉLÈVE Les organes génitaux internes et externes Les organes génitaux sont les organes du corps

Plus en détail

Ne fermez pas les yeux sur le cancer de la prostate.

Ne fermez pas les yeux sur le cancer de la prostate. Ne fermez pas les yeux sur le cancer de la prostate. MDS_503041_Depl-FR.indd 1-2 30/03/07 15:48:56 Le cancer de la prostate Les maladies de la prostate comptent parmi les plus fréquentes chez l homme.

Plus en détail

La système génital et reproducteur. Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12

La système génital et reproducteur. Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12 La système génital et reproducteur Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12 Les gonades Gonade Semences Testicules chez l homme et ovaire chez la femme Élaboration de gamètes (époux) n Fonction de production

Plus en détail

Rapport de la Médiatrice 2006. Bureau international du Travail Genève

Rapport de la Médiatrice 2006. Bureau international du Travail Genève Rapport de la Médiatrice 2006 Bureau international du Travail Genève Rapport de la médiatrice (1 er janvier 31 décembre 2006) L actuelle médiatrice a d abord été nommée à titre intérimaire (pour la période

Plus en détail

Communication orale : l entrevue

Communication orale : l entrevue Feuillet pédagogique Programme-cadre de français 4 e et 5 e années Communication orale : l entrevue Mégastar Feuillet pédagogique Destiné aux enseignantes et aux enseignants des 4 e et 5 e années, le présent

Plus en détail

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre

Plus en détail

Comprendre la fécondité

Comprendre la fécondité Comprendre la fécondité 6 Introduction La fécondité est la capacité de concevoir un enfant, à savoir pour la femme de tomber enceinte et pour l homme de causer une grossesse. Il est important de connaître

Plus en détail

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA S Ces normes et les exigences qui s y rattachent servent de cadre aux collèges de l Ontario en vue d évaluer le degré de conformité de leurs mécanismes d assurance de la qualité. Ces normes et ces exigences

Plus en détail

L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le

L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le APPAREIL GENITAL MASCULIN L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le médecin andrologue est le spécialiste de l andrologie. Les principaux organes de l appareil

Plus en détail

CAREP de l ACADEMIE de REIMS

CAREP de l ACADEMIE de REIMS CAREP de l ACADEMIE de REIMS Guide pour l accompagnateur à la scolarité 2010/2011 faciliter l accompagnement d un élève hors temps scolaire dans la prise en charge de son travail personnel ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

RÉSULTATS POUR L'APPRENANT

RÉSULTATS POUR L'APPRENANT PUBERTÉ : L INTIMITÉ DE MON CORPS Cours 3 DES APTITUDES DIFFÉRENTES RÉSULTATS POUR L'APPRENANT Identifier les lieux, les activités et les parties du corps qui sont de nature publique ou privée, en développant

Plus en détail

Projet tourisme. Le projet va être évalué par l enseignant ainsi que par les autres élèves de la classe lors d une mini-présentation de promotion.

Projet tourisme. Le projet va être évalué par l enseignant ainsi que par les autres élèves de la classe lors d une mini-présentation de promotion. Géographie 20F Projet tourisme En groupe de deux, vous devez créer un dépliant d un voyage que vous avez organisé. Vous jouez le rôle d une compagnie de voyage qui fait la promotion d un voyage touristique

Plus en détail

Alimentation saine, vie active, sommeil et santé mentale

Alimentation saine, vie active, sommeil et santé mentale Alimentation saine, vie active, sommeil et santé mentale Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 7.1 comparer leurs choix personnels

Plus en détail

Partie II La transmission de la vie chez l homme

Partie II La transmission de la vie chez l homme Partie II La transmission de la vie chez l homme Chapitre 6 : Devenir un homme ou une femme. Introduction : L adolescence est une étape très importante dans la vie d un individu. Le corps change, la personnalité

Plus en détail

Inégaux face au sommeil. Déroulement de la séquence.

Inégaux face au sommeil. Déroulement de la séquence. Inégaux face au sommeil. Déroulement de la séquence. Mise en route / Activité 1. - Anticiper le sujet du reportage, parler de ses habitudes de sommeil, découvrir quel type de dormeur on est. Durée : 15-25

Plus en détail

Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG

Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG Avec l aimable autorisation de la revue Environnement & Technique : www.pro-environnement.com

Plus en détail

Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=-

Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=- Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=- I- STATISTIQUES DU CONCOURS : 1-1 Nombre de postes, de candidats

Plus en détail

AUDIOPROTHESISTE (H/F)

AUDIOPROTHESISTE (H/F) AUDIOPROTHESISTE (H/F) La perte de l ouïe et du sens acoustique concerne une partie importante de la population. Si tu souhaites apporter ton aide aux malentendants, le métier d audioprothésiste s offre

Plus en détail

MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Cours 1 ère ES Enseignement scientifique APPAREIL GÉNITAL HOMME APPAREIL GÉNITAL HOMME APPAREIL GÉNITAL HOMME Méat urinaire et prépuce APPAREIL GÉNITAL HOMME Anus Méat urinaire

Plus en détail

ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 1 DISPOSITIONS GENERALES 1.1 Objectifs La formation en milieu professionnel permet de découvrir les réalités du monde professionnel (activités et

Plus en détail

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Doctorat HEC Formation à la pédagogie d adultes Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Septembre 2006 2 1. Présentation générale 1.1. Principes de base d une formation des doctorants à la pédagogie d

Plus en détail

Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE

Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE La puberté est une période de transition entre l enfance et l âge adulte. Elle est caractérisée par un ensemble de transformations qui vont faire d un enfant

Plus en détail

Faculté Saint-Jean Course and Program Changes For Implementation in 2012-2013

Faculté Saint-Jean Course and Program Changes For Implementation in 2012-2013 Faculté Saint-Jean Course and Program Changes For Implementation in 2012-2013 EDU E 433 La communication et la gestion en salle de classe Étude approfondie des modèles théoriques et pratiques de gestion

Plus en détail

CRITÈRES MÉTHODOLOGIQUES POUR L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS DANS L ÉDUCATION SECONDAIRE. Autora: PALOMA GARCÍA VAÍLLO - 22989820D

CRITÈRES MÉTHODOLOGIQUES POUR L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS DANS L ÉDUCATION SECONDAIRE. Autora: PALOMA GARCÍA VAÍLLO - 22989820D CRITÈRES MÉTHODOLOGIQUES POUR L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS DANS L ÉDUCATION SECONDAIRE Autora: PALOMA GARCÍA VAÍLLO - 22989820D INTRODUCTION La langue est l expression d une culture, une façon de voir et

Plus en détail

lyondellbasell.com Le Cancer de la Prostate

lyondellbasell.com Le Cancer de la Prostate Le Cancer de la Prostate Le Cancer de la Prostate Au cours de sa vie, statistiquement, environ 1 homme sur 7 sera concerné par le cancer de la prostate. Vous connaissez probablement quelqu'un dans votre

Plus en détail

Le système reproducteur

Le système reproducteur Le système reproducteur et la périnatalité chez l humain Cours en ligne BIO-5062-2 Corrigé de l autoévaluation Juin 2005 L autoévaluation a été produite par la Société de formation à distance des commissions

Plus en détail

Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036

Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036 Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036 Le technicien électromécanicien et le technicien d usinage : propositions pour la construction d une grille de compétences Ce projet a été financé avec

Plus en détail

Souvenez-vous de vos droits :

Souvenez-vous de vos droits : La loi d Angleterre et du Pays de Galles vous donne les droits suivants, conformément à la Convention européenne des Droits de l Homme. Souvenez-vous de vos droits : 1. Informez la police que vous voulez

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE I] La production des spermatozoïdes Rappel : Les premiers signes du fonctionnement de l appareil génital masculin sont les premières émissions

Plus en détail

Comment rédiger une introduction et une conclusion pour un devoir argumenté

Comment rédiger une introduction et une conclusion pour un devoir argumenté Comment rédiger une introduction et une conclusion pour un devoir argumenté Une fois le plan établi, vous devez introduire votre discours et formuler une conclusion qui est l aboutissement logique de votre

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION ATTESTATION D APTITUDE A LA MANIPULATION DES FLUIDES FRIGORIGENES Famille 1 (Froid PAC Climatisation)

PROGRAMME DE FORMATION ATTESTATION D APTITUDE A LA MANIPULATION DES FLUIDES FRIGORIGENES Famille 1 (Froid PAC Climatisation) PROGRAMME DE FORMATION ATTESTATION D APTITUDE A LA MANIPULATION DES FLUIDES FRIGORIGENES Famille 1 (Froid PAC Climatisation) Objectif du stage : Préparer les intervenants manipulant des fluides frigorigènes,

Plus en détail

CMR CMR REPROTOXIQUE. pénétration cutanée, peuvent produire des défauts génétiques héréditaires ou en augmenter la fréquence».

CMR CMR REPROTOXIQUE. pénétration cutanée, peuvent produire des défauts génétiques héréditaires ou en augmenter la fréquence». Conseils prévention Santé au travail Crée le 25/06/2010 par JF Mise à jour 25/06/2010 par JF 1. Définitions 1.1. Un est une substance ou une préparation chimique qui peut avoir des effets cancérigènes

Plus en détail

RBC Placements en Direct MC. Guide de l utilisateur du service téléphonique automatisé

RBC Placements en Direct MC. Guide de l utilisateur du service téléphonique automatisé RBC Placements en Direct MC Guide de l utilisateur du service téléphonique automatisé Table des matières Pour commencer 1 Accès au service téléphonique automatisé 2 Sélection initiale du code d accès 3

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métrologie dimensionnelle - Qualité de la production en mécanique de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D

Plus en détail

Groupe «Math, TICE et surdité»

Groupe «Math, TICE et surdité» Sommaire Groupe «Math, TICE et surdité» Compte-rendu d activités Deux années de 2008 à 2010 - Présentation de travaux du groupe - Adresse des sites pour l accès aux travaux du groupe - Points essentiels

Plus en détail

créateur de savoir pour les marques

créateur de savoir pour les marques créateur de savoir pour les marques qui sommes-nous? PasBêteLeNet! est né en 2013 pour se spécialiser dans la création de plateformes d e-learning et dans la production de contenus pédagogiques, explicatifs,

Plus en détail

«Réalisation d un gyrophare»

«Réalisation d un gyrophare» Collège Jean ROSTAND (Lamotte Beuvron) Jean-Luc AUPET (Sciences Physiques) et Matthieu PASDELOUP (Technologie) «Réalisation d un gyrophare» I. Caractéristiques du projet Disciplines impliquées : Sciences

Plus en détail

CONTRACEPTION IST RELATIONS FILLES-GARÇONS

CONTRACEPTION IST RELATIONS FILLES-GARÇONS CONTRACEPTION IST RELATIONS FILLES-GARÇONS ObjectifS DU JEU Objectif général : le jeu «RELATIONS ET PRÉVENTIONS» permet d aborder sous forme ludique trois thèmes de santé : - La contraception - Les Infections

Plus en détail

Anatomie physiologique de l appareil génital

Anatomie physiologique de l appareil génital Anatomie physiologique de l appareil génital Définition : L appareil génital assure la fonction de reproduction grâce aux spermatozoïdes produits par les testicules chez l homme et aux ovules chez la femme.

Plus en détail

Livret personnel de compétences

Livret personnel de compétences Livret personnel de compétences Grilles de références pour l évaluation et la validation des compétences du socle commun au palier 2 Janvier 2011 MENJVA/DGESCO eduscol.education.fr/soclecommun LES GRILLES

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DE LA VIE PARCOURS BIOLOGIE GENERALE ET SCIENCES DE LA TERRE

LICENCE SCIENCES DE LA VIE PARCOURS BIOLOGIE GENERALE ET SCIENCES DE LA TERRE LICENCE SCIENCES DE LA VIE PARCOURS BIOLOGIE GENERALE ET SCIENCES DE LA TERRE Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Présentation La mention de licence Sciences de la vie se déroule

Plus en détail

Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat

Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat Cette fiche s attachera surtout à décrire une modalité particulière de transmission des compétences : le tutorat. Ou comment un salarié expérimenté

Plus en détail

entre L entreprise/organisme... ayant son siège à..., représentée pour la signature du présent contrat par..., ci-après dénommée entreprise

entre L entreprise/organisme... ayant son siège à..., représentée pour la signature du présent contrat par..., ci-après dénommée entreprise Convention entre l Université Ca Foscari de Venise et **** concernant le déroulement de stages effectués par des étudiants ayant obtenu leur maîtrise ou un diplôme universitaire entre L Université Ca Foscari

Plus en détail

Trousse d information pour maîtres-chiens

Trousse d information pour maîtres-chiens Association Québécoise des Bénévoles en Recherche et Sauvetage (AQBRS) Trousse d information pour maîtres-chiens Mars 2014 Guy Lapointe, président Bonjour, Vous possédez déjà un chien et vous croyez qu

Plus en détail

Relevé des déductions ------

Relevé des déductions ------ Cahier des charges du mode EDI du téléservice SIMPL-TVA Relevé des déductions ------ Version 1.1 10 Février 2016 SUIVI DES VERSIONS Date N Version Motif de Mise à Jour 24/07/2015 1.0 Création 10/02/2016

Plus en détail

Collège Champs-Plaisants 89106 SENS 2009-2010. Histoire des Arts. Carnet de bord

Collège Champs-Plaisants 89106 SENS 2009-2010. Histoire des Arts. Carnet de bord Collège Champs-Plaisants 89106 SENS 2009-2010 Histoire des Arts Carnet de bord CHOIX DES THEMES OPTION «HISTOIRE DES ARTS» ANNEE 2009-2010 COLLEGE CHAMPS-PLAISANTS (3C-3E) Votre enfant vient de choisir

Plus en détail

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe 2009 LAAS-CNRS JAUMOUILLÉ Rodolphe [ Tutoriel pour le logiciel de Simulation de communications distribuées et de reconnaissance de formes d une SmartSurface] Tutoriel pour un logiciel permettant de simuler

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS

METHODOLOGIE ET OUTILS METHODOLOGIE ET OUTILS OUTIL POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER CHANTIE ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilités Questions

Plus en détail

Activités informatiques

Activités informatiques Développement d un Système d Informations Statistiques sur les Entreprises (SISE) en Tunisie Documentation technique finale Activités informatiques Contrat de Jumelage n TU/07/AA/OT/02 Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

D autres objectifs peuvent aussi être établis en fonction des particularités du milieu.

D autres objectifs peuvent aussi être établis en fonction des particularités du milieu. Définition Cercle littéraire ou club de lecture «Il s agit d un groupe de personnes qui partagent une même expérience dans le cadre d une activité animée d une façon régulière» 1. Bref, les gens se rencontrent

Plus en détail

GRENOBLE - 18 ET 19 NOVEMBRE 2016 Règlement 2016

GRENOBLE - 18 ET 19 NOVEMBRE 2016 Règlement 2016 GRENOBLE 18 ET 19 NOVEMBRE 2016 Règlement 2016 rencontre.montagnes.sciences@gmail.com montagnessciences.com facebook.com/montagnesetsciences Article 1 DEFINITION L association à but non lucratif «Montagnes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en traitement numérique multilingue de l Institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

Procédures pour une école sécuritaire. 2 Programme continu d éducation proactive et préventive pour une école sécuritaire

Procédures pour une école sécuritaire. 2 Programme continu d éducation proactive et préventive pour une école sécuritaire Procédures pour une école sécuritaire 1 Introduction Ces procédures contiennent des pratiques et des processus recommandés pour l application de la Politique pour une école sécuritaire et ne devraient

Plus en détail

Activités d expression orale. Les jeux de rôles

Activités d expression orale. Les jeux de rôles Activités d expression orale Les jeux de rôles Description Les jeux de rôles sont de courtes mises en scène où l élève se met dans la peau d un personnage. Ces activités d expression axées sur l interprétation

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

Docteur, je voudrais un bébé!

Docteur, je voudrais un bébé! Dr Martine Philippe Claude-Annie Duplat Docteur, je voudrais un bébé! Le couple face à l infertilité Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53661-4 L objet de ce chapitre est de rappeler les principaux mécanismes

Plus en détail

ANDRE Delvine SPORT ET ART

ANDRE Delvine SPORT ET ART ANDRE Delvine SP01 TC02 P10 SPORT ET ART Au premier coup d œil, pratique sportive et expression artistique sont deux choses, qui à priori n ont pas de points communs, ni de lien particulier. En effet,

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos... 5. Domaine d application du guide... 7

SOMMAIRE. Avant-propos... 5. Domaine d application du guide... 7 SOMMAIRE Avant-propos...................................... 5 Domaine d application du guide...................... 7 Définitions Terminologie du volet roulant...9 La typologie des volets roulants....11

Plus en détail

Background. Renforcer l accès des populations aux infrastructures et équipements socioéconomiques

Background. Renforcer l accès des populations aux infrastructures et équipements socioéconomiques Consultant Individuel Ingénieur Génie Civil pour assister dans la préparation et l exécution des activités liées prioritairement à la construction/réhabilitation de pistes rurales (y compris ouvrages)

Plus en détail

Préparation au Bachelor- Toulouse

Préparation au Bachelor- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation au Bachelor- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours BACHELOR, pourquoi une

Plus en détail

Mes compétences orales en français

Mes compétences orales en français Je n utilise pas de mots J utilise quelques mots en en Je parle surtout en anglais. Je ne connais pas beaucoup de mots en Je fais des phrases courtes. Je répète les expressions que je vois et entend. Je

Plus en détail

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE Zine-Eddine SEFFADJ Maître de conférence Chargé des

Plus en détail

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel.

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel. La classe de 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Document d accompagnement pédagogique I- Le cadre réglementaire Il est défini par la circulaire n 2011-128 du 26 aout 2011, publiée au BO

Plus en détail

7 - PRINCIPES DE LA GESTION CYNEGETIQUE

7 - PRINCIPES DE LA GESTION CYNEGETIQUE 7 - PRINCIPES DE LA GESTION CYNEGETIQUE En matière de gestion des populations animales sauvages, il existe un certain nombre de principes généraux qui doivent être connus et à partir desquels il est possible

Plus en détail

Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA

Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA FORMATION A L audit Qualité interne PARTIE I: Introduction à l audit Qualité 1- évolutions des normes pour l audit 2-Concepts et Définitions

Plus en détail

AVIS AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS MEDICAUX DE RADIOTHERAPIE

AVIS AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS MEDICAUX DE RADIOTHERAPIE Direction de l'évaluation des dispositifs médicaux Département Surveillance du Marché Unité évaluation et contrôle du marché des dispositifs médicaux Dossier suivi par Pascal Di Donato Email: pascal.di-donato@afssaps.sante.fr

Plus en détail

LA RECONVERSION DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU ENTRE RAISONS ET DÉRAISON

LA RECONVERSION DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU ENTRE RAISONS ET DÉRAISON LA RECONVERSION DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU ENTRE RAISONS ET DÉRAISON Sophie Javerlhiac-Bodin Membre du Comité scientifique de «Sport et Citoyenneté» Sociologue Maitre de Conférences sophie.bodin@univ-rennes2.fr

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Année universitaire 2014/2015. Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Année universitaire 2014/2015. Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines IUT Nantes Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines GUIDE DU TUTEUR I.U.T. 3 rue du Maréchal Joffre B.P. 34103 44041 Nantes Cedex 1 Responsable pédagogique de la licence : Yvan BAREL Tél.

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de dessinatrice/dessinateur 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) dans le champ professionnel «planification du territoire et de la construction»

Plus en détail

Comment freiner les troubles de la prostate.

Comment freiner les troubles de la prostate. Comment freiner les troubles de la prostate. Testez votre prostate! Pionnier de la Naturopathie depuis 1923 Schéma et fonction de la prostate. La prostate est une glande de la taille d une noix, située

Plus en détail

Déroulement d une opération de construction

Déroulement d une opération de construction Découverte professionnelle module 6 heures Exemple de mise en œuvre Déroulement d une opération de construction Lycée LE CORBUSIER, 2005-2006 Illkirch, académie de Strasbourg Juillet 2006!eduscol.education.fr/dp

Plus en détail

Amputés Actifs. Le chemin vers l indépendance. Brochure facile à utiliser pour:

Amputés Actifs. Le chemin vers l indépendance. Brochure facile à utiliser pour: Amputés Actifs Le chemin vers l indépendance Brochure facile à utiliser pour: Cette brochure vous aider à comprendre et à préparer votre rétablissement. Lisez-le avec le physiothérapeute et l ergothérapeute.

Plus en détail

ORGANISATION DU PREMIER TRIMESTRE

ORGANISATION DU PREMIER TRIMESTRE Extrait cours svt 4e ORGANISATION DU PREMIER TRIMESTRE SEMAINES LEÇONS DEVOIRS À SOUMETTRE 1 Partie 1 : La transmission de la vie chez l homme Chapitre 1 : De l enfance à l âge adulte Activités 1 et 2

Plus en détail

Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION

Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION Épreuve orale - durée 40 minutes - Coefficient 4 U6 1. Finalités et objectifs L objectif visé est d apprécier l aptitude du candidat à conduire un projet

Plus en détail

Leçon 1 : Pourquoi la qualité de l air est-elle si importante? (Emprunté et modifié de : www.ecoaction.gc.ca et www.davidsuzuki.

Leçon 1 : Pourquoi la qualité de l air est-elle si importante? (Emprunté et modifié de : www.ecoaction.gc.ca et www.davidsuzuki. Article médiatique; apprentissage du vocabulaire Le gouvernement du Canada lance le premier programme mondial de la Cote air santé (Emprunté et modifié de : www.ecoaction.gc.ca et www.davidsuzuki.org)

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION N 9 SUR L APPLICATION DE LA DIRECTIVE RELATIVE À LA SÉCURITÉ DES JOUETS LIVRES

DOCUMENT D ORIENTATION N 9 SUR L APPLICATION DE LA DIRECTIVE RELATIVE À LA SÉCURITÉ DES JOUETS LIVRES COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES ET INDUSTRIE Marché unique des biens Le marché intérieur et sa dimension internationale Dernière mise à jour le: 10/12/2013 DOCUMENT D ORIENTATION N

Plus en détail

Généralités. Formations regroupées autour du domaine «information communication», dans les facultés de sciences économiques.

Généralités. Formations regroupées autour du domaine «information communication», dans les facultés de sciences économiques. Généralités Formations regroupées autour du domaine «information communication», dans les facultés de sciences économiques. 5 grands secteurs: - communication des organisations: valoriser l image d une

Plus en détail

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir.

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir. LA PROBLEMATIQUE En ce qui concerne le rôle du leader d une équipe et leurs rapports de travail qui se déroulent dans une entreprise, on peut envisager s ils pouvaient apparaître des différents problèmes

Plus en détail

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer de la vessie

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer de la vessie GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du cancer de la vessie Novembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer sur le cancer de la

Plus en détail

LICENCE PRO MÉTIERS DU DESIGN

LICENCE PRO MÉTIERS DU DESIGN LICENCE PRO MÉTIERS DU DESIGN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : Métiers du design CONTENU DE LA FORMATION La

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE D UNE FORMATION A DISTANCE CENTRA

GUIDE TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE D UNE FORMATION A DISTANCE CENTRA rectorat mission formation division de la formation GUIDE TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE D UNE FORMATION A DISTANCE CENTRA 1 TYPES DE FORMATION (Individuelle, d équipe) L objet de ce document est de présenter

Plus en détail

N 21 Juin 2014. «La maison louée pour servir de centre» «Avec une petite cabane en bois»

N 21 Juin 2014. «La maison louée pour servir de centre» «Avec une petite cabane en bois» APAEA JJOURNAL DES ACTIIVIITES DU CENTRE SOCIIAL APAEA MADAGASCAR N 21 Juin 2014 LES ACTIVITES DU CENTRE SOCIAL APAEA PENDANT SES QUINZE ANNEES D EXISTENCE Dans un an c'est-à-dire en 2015, les activités

Plus en détail

COMITE D ORGANISATION DE LA FOIRE EXPOSITION

COMITE D ORGANISATION DE LA FOIRE EXPOSITION Guide de l exposant Optimiser votre présence La «Check-list» de l exposant La foire en pratique Plan de la foire Une bonne préparation Optimiser votre présence Quelques recommandations pour assurer votre

Plus en détail

PLANIFIER LA RELÈVE DU LEADERSHIP INFIRMIER

PLANIFIER LA RELÈVE DU LEADERSHIP INFIRMIER PLANIFIER LA RELÈVE DU LEADERSHIP INFIRMIER Besoins Les infirmières d aujourd hui doivent planifier longtemps à l avance la nouvelle génération de chefs de file de la profession. C est d autant plus important

Plus en détail

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Les échanges de bonnes pratiques dans le secteur social et médico-social trouvent aujourd hui un vecteur privilégié au

Plus en détail

TD 1 L IMAGERIE CEREBRALE

TD 1 L IMAGERIE CEREBRALE TD 1 L IMAGERIE CEREBRALE INTRODUCTION Pour comprendre la structure et le rôle des différentes parties du cerveau, on a dû s en remettre pendant longtemps à des méthodes indirectes. La dissection post-mortem

Plus en détail

Tondre fait partie du Passé! Un gazon qui reste court avec une implantation rapide!

Tondre fait partie du Passé! Un gazon qui reste court avec une implantation rapide! Tondre fait partie du Passé! Un gazon qui reste court avec une implantation rapide! Un gazon qui reste court avec une implantation rapide permet de réduire de 35 % la fréquence de tonte Un gazon toujours

Plus en détail

relatif à l unité d enseignement «Pédagogie Initiale Commune de formateur» (PICF).

relatif à l unité d enseignement «Pédagogie Initiale Commune de formateur» (PICF). REFERENTIEL INTERNE DE FORMATION ET DE CERTIFICATION RELATIF A L UNITE DE PEDAGOGIE INITIALE COMMUNE DE FORMATEUR PREAMBULE Les dispositions du présent référentiel sont prises en application de l arrêté

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 GUIDE D UTILISATION ET TUTORIAUX VIDEOS EN LIGNE 3 3 CONTACTER VOTRE SUPPORT 3 4 REFERENCER VOTRE SITE 4

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 GUIDE D UTILISATION ET TUTORIAUX VIDEOS EN LIGNE 3 3 CONTACTER VOTRE SUPPORT 3 4 REFERENCER VOTRE SITE 4 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 GUIDE D UTILISATION ET TUTORIAUX VIDEOS EN LIGNE 3 3 CONTACTER VOTRE SUPPORT 3 4 REFERENCER VOTRE SITE 4 4.1 Référencer chaque page pour un meilleur référencement 4 4.1.1 Titre

Plus en détail

Esthétique. Formation professionnelle. www.cfplevis.qc.ca

Esthétique. Formation professionnelle. www.cfplevis.qc.ca Esthétique Formation professionnelle www.cfplevis.qc.ca Esthétique (5035) DEP 1 350 heures (3 sessions) Élève d un jour Inscription en ligne www.formationprofessionnelle.org Rôle et tâches La personne

Plus en détail

Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle coef. type

Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle coef. type E1 ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle partir d un dossier ressource et de ses connaissances professionnelles, le candidat analyse À un document

Plus en détail

De l école au monde professionnel

De l école au monde professionnel De l école au monde professionnel Information à l intention des parents Chers parents Vous avez une fille ou un fils qui fréquente la 7e, 8e, 9e ou 10e année d école. C est le moment pour elle ou pour

Plus en détail

CPRE FP Décembre 2012

CPRE FP Décembre 2012 CPRE FP Décembre 2012 ADEFIM MP : Etude sur les besoins en competences / secteur aero POE CSP Portabilité du DIF Points divers Emploi et Compétences au sein de la filière aéronautique en Midi-Pyrénées

Plus en détail

Les métiers: femmes et hommes au travail

Les métiers: femmes et hommes au travail Mathématiques DEGRÉ 6 DURÉE: 45 minutes 66 Féminin, masculin: être humain-e Les métiers: femmes et hommes au travail Démarche Cette activité nécessite un rappel de ce que sont les pourcentages. La fiche

Plus en détail

Agathe SENCE UNIVERSIDAD DE MURCIA ESPAGNE. Bilan d expatriation

Agathe SENCE UNIVERSIDAD DE MURCIA ESPAGNE. Bilan d expatriation Agathe SENCE UNIVERSIDAD DE MURCIA ESPAGNE Bilan d expatriation 2eme semestre 2012 SOMMAIRE Sommaire Introduction :... 3 I.L arrivée dans la ville et la recherche d appartement :... 4 II.Accueil :... 4

Plus en détail

Les 4 stages dans la formation des enseignant-e-s DAES 1

Les 4 stages dans la formation des enseignant-e-s DAES 1 Diplôme d aptitude à l enseignement secondaire I DAES I volée 2014-2016 MASTER OF ARTS EN ENSEIGNEMENT POUR LE DEGRE SECONDAIRE I Rapport d évaluation des stages de 1ère année Les 4 stages dans la formation

Plus en détail

Séquence pédagogique sur les stéréotypes de genre Une activité proposée par le programme pédagogique du FIFDH et la Commission égalité du PO

Séquence pédagogique sur les stéréotypes de genre Une activité proposée par le programme pédagogique du FIFDH et la Commission égalité du PO Séquence pédagogique sur les stéréotypes de genre Une activité proposée par le programme pédagogique du FIFDH et la Commission égalité du PO 1 Stéréotypes de genre : la représentation des femmes et des

Plus en détail

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique 1S Thème : Agir ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Compétences exigibles du B.O. Convertir l énergie et économiser les ressources Energie

Plus en détail

Saumur, Le 07 Janvier 2013. Madame, Monsieur,

Saumur, Le 07 Janvier 2013. Madame, Monsieur, Saumur, Le 07 Janvier 2013 Madame, Monsieur, Vous avez effectué une demande de dossier d inscription au Concours d Entrée de notre Institut de Formation en Soins Infirmiers, ce dont nous vous remercions

Plus en détail