«L éclairage dans l habitat»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«L éclairage dans l habitat»"

Transcription

1 1STL-TC Date : «L éclairage dans l habitat» Thème du programme : Habitat Type d activités : Point cours Extrait BOEN : Sources lumineuses. Flux lumineux ; longueur d onde ; couleur et spectre. Sous-thème :L éclairage Pré-requis : Connaître la longueur d onde. Compétences attendues : Positionner sur une échelle de longueurs d onde les spectres de différentes lumières : visible, infrarouge et ultraviolette. Relier les unités photométriques à la sensibilité de l œil humain. Exploiter les caractéristiques d une source d éclairage artificiel : efficacité énergétique, classe d efficacité énergétique ; température de couleur, indice de rendu des couleurs (IRC). I. Caractéristiques d une source de lumière 1. Spectre de la lumière blanche La lumière blanche ou lumière du Soleil est polychromatique. Elle est composée d une infinité de radiations monochromatiques caractérisées par leur longueur d onde. La décomposition de la lumière blanche est réalisée par un système dispersif comme le prisme ou le réseau. Le domaine du visible est constitué des radiations dont les longueurs d onde sont comprises entre et (1 nanomètre = 1 nm = 10 9 m). Colorier la réglette suivante en vous aidant du livre (p.148). 2. Température de couleur On observe le filament d une lampe à incandescence dont la température augmente ainsi que le spectre de la lumière qu il émet : 1. Que peut-on dire de la couleur du filament lorsque sa température augmente (de gauche à droite)?

2 2. Que peut-on dire du spectre de la lumière émise lorsque la température du filament augmente? La couleur d une source de lumière, donc son rayonnement, dépend de sa température. La température de couleur permet d associer une température (en K) à la couleur dominante d un spectre rayonné par un corps. À une couleur donnée de la source, on fait correspondre la température de celle-ci appelée température de couleur. Pour les ampoules, elle caractérise l aspect de la lumière émise ; ce qui donne une indication sur l ambiance lumineuse associée à la lumière émise. On parle de teinte chaude ou ambiance chaude (température de couleur < K), froide (température de couleur > K) ou intermédiaire. À faible température de couleur, la lumière est jaunâtre. Pour des températures plus élevées, la lumière est plus blanche. 3. Indice de rendu des couleurs (IRC) L œil humain est habitué à reconnaître les couleurs selon la lumière du soleil. Les sources de lumière artificielles ne restituent pas les couleurs de façon identique. La qualité de la lumière dépend de son aptitude à rendre une bonne vision des couleurs. Cette qualité est définie en particulier par son indice de rendu des couleurs (IRC), fixé par les fabricants de lampes fluorescentes. L indice de rendu des couleurs (IRC ou Ra) indique la capacité d une lumière émise par la source à restituer correctement l aspect coloré de l objet éclairé. Plus cet indice est élevé, plus la qualité de la lumière est bonne. Cet indice est compris entre 0 et 100. Si l indice vaut 100, les couleurs obtenues sont les mêmes que celles observées en plein soleil. Si on ne distingue pas les différentes couleurs, l IRC est proche de 0.

3 II. Grandeurs photométriques 1. Flux lumineux La puissance rayonnée par la lampe s appelle le flux énergétique Φ E et s exprime en Watt (W) : Energie rayonnée Φ E = t Le flux énergétique dépend de la puissance de la lampe. L œil humain ne présente pas la même sensibilité pour toutes les longueurs d onde. À quelle longueur d onde l œil est-il le plus sensible en vision de jour? de nuit? Lorsque l on tient compte de la sensibilité de l œil, on ne parle plus de flux énergétique, mais de flux lumineux Φ L ou Φ qui s exprime en lumen (lm). Ainsi le flux lumineux permet de ne considérer que la puissance (ou flux énergétique) susceptible de provoquer la sensation visuelle. Le flux lumineux est lié au flux énergétique par la relation : Φ = α V (λ) Φ E Φ est le flux lumineux en lumens (lm) α = 683 lm.w 1 V (λ) valeur dépendant de λ et liée à la sensibilité de l œil (cf courbe) Φ E est le flux énergétique en Watts (W) Par convention, un flux énergétique de 1 W émis à la longueur d onde λ = 555 nm (maximum de sensibilité de l œil) donne un flux lumineux de 683 lm. Le flux lumineux étant lié au flux énergétique, il est lié à la puissance électrique reçue par une lampe. Ce flux lumineux est donc lié à la puissance électrique reçue par la lampe et à la sensibilité de l œil. Pour un même flux énergétique émis par des lampes de couleurs différentes, la sensation visuelle d intensité sera différente. Exemple : Une lampe à incandescence de 100 W fournie un flux lumineux de 1200 Lumen.

4 2. Éclairement L éclairement d une surface est le flux lumineux reçu par unité de surface éclairée : E = E est l éclairement en lux (lx) Φ est le flux lumineux en lumens (lm) S est la surface en m 2 L éclairement s exprime en lux (lx). Il se se mesure avec un luxmètre muni d une cellule photoélectrique. La mesure de l éclairement permet de déterminer si la quantité de lumière qui parvient à l objet est suffisante pour que celui-ci soit perçu. L œil humain perçoit des objets soumis à des niveaux d éclairement très variés : plein soleil, à midi au sol lx couloirs 100 à 150 lx temps nuageux au sol à lx salle à manger sur la table 200 lx pleine lune au sol 0,25 lx séjour coin lecture 300 lx bureau 400 à 600 lx cuisine éclairage général 200 lx habitation 150 à 300 lx salle de bain éclairage général 100 lx rue éclairée au sol 20 à 50 lx chambre à coucher bureau 300 lx 3. Efficacité énergétique, classe énergétique Les différentes sources lumineuses destinées à l éclairage sont classées en 7 catégories (de A à G) selon la valeur de leur efficacité énergétique. L efficacité énergétique d une source lumineuse est définie par la relation : Ce coefficient e correspond au rendement lumineux de la source.

5 III. Les différentes sources de lumière 1. Les lampes à incandescence Dans une lampe à incandescence, le filament en tungstène parcouru par un courant, chauffe par effet Joule et émet de la lumière. Pour les faibles valeurs du courant la couleur est rouge puis devient jaune et blanche lorsque l intensité du courant augmente. Pour éviter l oxydation et la destruction du filament, on place celui-ci dans une ampoule contenant de l azote et de l argon (gaz inertes). Leur faible efficacité énergétique (entre 10 et 20 lm.w 1 ) explique leur retrait progressif du marché. Le spectre émis par une lampe de ce type contient toutes les longueurs d onde, on dit qu il est continu. Les lampes à halogènes sont aussi des lampes à incandescence à filament de tungstène. En ajoutant un gaz halogène (iode ou brome) on augmente la température du filament (lumière blanche), donc l efficacité lumineuse mais pas énergétique, surtout on diminue la vaporisation du filament de tungstène et ainsi on augmente la durée de fonctionnement de la lampe. 2. Les lampes à décharge Le rayonnement est obtenu en produisant une décharge électrique dans un gaz à faible pression qui devient luminescent. Le spectre émis est discontinu, il est formé de raies correspondant aux longueurs d ondes émises suivant la nature du gaz. On distingue deux catégories de lampes à décharge : a) Tubes fluorescents Le tube renferme une faible quantité de mercure dans un gaz rare (le néon), les parois intérieures sont recouvertes de poudre fluorescente pour augmenter la lumière produite. A la mise sous tension le mercure est vaporisé. Lorsque la décharge électrique se produit dans la vapeur de mercure, elle génère un rayonnement ultraviolet transformé en lumière visible par la couche fluorescente. L efficacité lumineuse est 4 à 8 fois supérieure à celle d une lampe à incandescence ordinaire, l efficacité énergétique varie entre 50 et 100 (catégorie A), la durée de vie est d environ 8000 h, l IRC vaut entre 80 et 95 (satisfaisant). b) Lampes fluocompactes Ces lampes fonctionnent sur le même principe que les tubes fluorescents. Elles contiennent aussi une faible quantité de mercure. Des améliorations ont été apportées en ce qui concerne les poudres fluorescentes et l alimentation électronique. Le retard à l allumage d une lampe fluocompacte est dû à l amorçage électrique et au temps de réaction des poudres fluorescentes. Le retard à l allumage, assez long avec la première génération, a beaucoup diminué. Elles sont destinées à remplacer les lampes à incandescence car leur efficacité énergétique est élevée (40 à 70 lm.w 1 ), leur durée de vie en moyenne est 10 à 15 fois plus longue, elles peuvent être montées directement sur les anciennes douilles, leurs formes sont très nombreuses. 3. Les diodes électroluminescentes DEL (ou LED) La diode électroluminescente est un composant électronique capable d émettre de la lumière lorsqu il est parcouru par un courant électrique. L éclairage par diodes comporte de nombreux avantages comparé aux autres technologies : une LED n émet pas d ultraviolets, son émission de chaleur est très faible, sa durée de vie est très longue (jusqu à heures), son flux lumineux dans l axe est très intense. De plus les LED sont disponibles dans de nombreux coloris et il est possible de faire varier l intensité d une LED. La généralisation de l utilisation des LED dans l éclairage est encore à venir car malgré une très bonne efficacité énergétique (> 60 lm.w 1 ), le flux lumineux obtenu reste faible car chaque composant supporte une puissance électrique assez faible.

LUMIÈRES ARTIFICIELLES

LUMIÈRES ARTIFICIELLES DS STDA THÈME Voir des objets colorés, analyser et réaliser des images LUMIÈRES ARTIFICIELLES PAGE /6 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. ETIQUETTE D UNE LAMPE-5PTS- Donner la signification des

Plus en détail

Les lampes et leur éclairement EX1

Les lampes et leur éclairement EX1 Image EX1 Type d activité : Partie / Les couleurs de la lumière et de la matière Les lampes et leur éclairement Exercices --- Correction EX1 La lampe la plus efficace est la lampe à vapeur de sodium :

Plus en détail

Eclairage artificiel Nicolas REMY

Eclairage artificiel Nicolas REMY Eclairage artificiel Nicolas REMY La lumière blanches - définitions. vision des couleurs Sources de lumière artificielle (Photométrie et critères de choix). Température de couleur. IRC. Flux lumineux Familles

Plus en détail

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température Sources de lumière colorée Accompagnement 1 ère S Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence Tout corps chaud émet des rayonnements. Au début, ces derniers appartiennent

Plus en détail

S2.1 ECLAIRAGE LES SOURCES LUMINEUSES

S2.1 ECLAIRAGE LES SOURCES LUMINEUSES S2.1 ECLAIRAGE LES SOURCES LUMINEUSES 1) 2) 3) 4) 5) 6) LES LAMPES A INCADESCENCE LES TUBES FLUORESCENTS LA LUMINESCENCE LES LAMPES À DÉCHARGE LAMPE À IODE (HALOGÈNE) NOTION D EFFICACITÉ LUMINEUSE Savoir

Plus en détail

1S 4. Les lampes au quotidien. Notions et contenus. Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc.

1S 4. Les lampes au quotidien. Notions et contenus. Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc. FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien. Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

Ressources QUALITÉ DE LA LUMIÈRE

Ressources QUALITÉ DE LA LUMIÈRE QUALITÉ DE LA LUMIÈRE L IRC (Indice de rendu des couleurs) indique l aptitude d une lampe à faire ressortir toutes les nuances de couleurs. C est la lumière du jour qui fixe l indice maximum, soit un IRC

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée PARtiE 1 Manuel unique, p. 44 ( Manuel de physique, p. 42) séquence Le programme notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL Domaines

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 2 : Lumière d étoile p1/5 CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse nécessite

Plus en détail

ÉCLAIRAGE et ÉCONOMIES D ÉNERGIE ECLAIRAGE 16/02/2011

ÉCLAIRAGE et ÉCONOMIES D ÉNERGIE ECLAIRAGE 16/02/2011 ÉCLAIRAGE et ÉCONOMIES D ÉNERGIE L éclairage domestique que choisir? Les consommations d électricité spécifique par usage : la place de l éclairage Dans une maison, l éclairage représente environ 15 %

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée 2 novembre 2012 Sources de lumière colorée Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 4 3 Lumière et ondes électromagnétiques 5 4 Couleur des corps

Plus en détail

Spectres lumineux. L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique.

Spectres lumineux. L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. TP Physique N 6 Spectres lumineux L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. Poste N 1 : Matériel: source lumineuse, fente,

Plus en détail

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE 1. Qu'est- ce que la lumière? La lumière est l ensemble des ondes électromagnétiques visibles (entre 400 et 800 nm). Décomposition de la lumière blanche La lumière solaire,

Plus en détail

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS 1. COMMENT DECOMPOSER LA LUMIERE? Newton, dès 1766, réussit à décomposer la lumière solaire avec un prisme : Placer la légende sur le schéma : lumière blanche, écran,

Plus en détail

LES SOURCES DE LUMIÈRE

LES SOURCES DE LUMIÈRE Roger Cadiergues MémoCad nd42.a LES SOURCES DE LUMIÈRE SOMMAIRE nd42.1. Le classement des éclairages nd42.2. Les lampes (1) nd42.3. Les lampes (2) nd42.4. Les lampes (3) La loi du 11 mars 1957 n autorisant,

Plus en détail

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière CH03 CH04 Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 5 3 Lumière et ondes électromagnétiques

Plus en détail

U2 - Etude de l étoile GLIESE

U2 - Etude de l étoile GLIESE U2 - Etude de l étoile GLIESE PARTIE 1 : COMPOSITION DE LA CHROMOSPHERE DE L ETOILE GLIESE Les zouzous ont profité de leur voyage sur Terre pour faire une analyse spectrale de leur étoile à l aide d un

Plus en détail

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45)

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) PARTIE 1 - OBSERVER : COULEURS ET IMAGES Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) Compétences attendues : Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée " Que la lumière soif Et la lumière but. " André Beucler, poète, romancier et scénariste français du XX e siècle Prérequis : Le Soleil, les étoiles et les lampes sont des sources

Plus en détail

LES SOURCES DE LUMIÈRE

LES SOURCES DE LUMIÈRE Roger Cadiergues MémoCad md02.b LES SOURCES DE LUMIÈRE SOMMAIRE md02.1. Le classement des éclairages md02.2. Les lampes à incandescence md02.3. Les lampes halogènes) md02.4. Les lampes fluorescentes md02.5.

Plus en détail

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 12 : Lumière d étoile p1/6 CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse

Plus en détail

SPECTROSCOPIE. I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie.

SPECTROSCOPIE. I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie. SPECTROSCOPIE I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie. I Analyser la lumière. Que signifie analyser la lumière? Analyser la lumière

Plus en détail

ACTIVITE 1 : Décomposition de la lumière blanche. A. Décomposition par un prisme

ACTIVITE 1 : Décomposition de la lumière blanche. A. Décomposition par un prisme Document élève 1/5 Nom : Prénom : Classe : Date : Physique Chimie Thème : L Univers SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Objectifs : Utiliser un système dispersif pour visualiser des spectres d émission

Plus en détail

2) A l aide d un réseau :

2) A l aide d un réseau : T.P.15 OBJECTIFS : LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE - Découvrir et comparer différents systèmes dispersifs. - Observer, comparer et classer. les spectres produits par de la lumière émise par différentes

Plus en détail

Vision Industrielle Lumière et sources lumineuses

Vision Industrielle Lumière et sources lumineuses Vision Industrielle Lumière et sources lumineuses Plan du cours La lumière Cours de Vision Industrielle Nicolas Vandenbroucke 2 La lumière Définitions Lumière La lumière est un ensemble d ondes électromagnétiques

Plus en détail

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa.

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa. Chapitre 10 : La lumière des étoiles (Physique UNIVERS) Objectifs : Connaître la définition de l année de lumière et son intérêt ; Expliquer l expression «Voir loin c est voir dans le passé» ; Savoir qu

Plus en détail

SIGNALISATION OPTIQUE Généralités

SIGNALISATION OPTIQUE Généralités Jurançon, le 9 avril 2013 SIGNALISATION OPTIQUE Généralités Quelques unités de mesure Différents types de feux Effets lumineux Signification des couleurs Perméabilité de la lumière au travers des optiques

Plus en détail

Les sources de lumière artificielle

Les sources de lumière artificielle Les sources de lumière artificielle Cette documentation, produite par la société Estia SA, est extraite des cours théoriques dispensés à l EPFL par, dans le cadre de l Unité d Enseignement «Espace & Lumière

Plus en détail

Eclairagisme. Les Procédés d éclairage. Sommaire LES PROCÉDÉS D ÉCLAIRAGE... 1 LES LAMPES À INCANDESCENCE... 2 LES TUBES FLUORESCENT...

Eclairagisme. Les Procédés d éclairage. Sommaire LES PROCÉDÉS D ÉCLAIRAGE... 1 LES LAMPES À INCANDESCENCE... 2 LES TUBES FLUORESCENT... ΑΥΓΥΣΤ ΠΡΡΤ Les Procédés d éclairage Sommaire LES PROCÉDÉS D ÉCLAIRAGE... 1 LES LAMPES À INCANDESCENCE... 2 1 PRINCIPE... 2 2 CONSTITUTION GÉNÉRALE (FIG. 1)... 2 3 DÉSIGNATION D UNE LAMPE... 3 LES TUBES

Plus en détail

Les sources de lumière artificielle

Les sources de lumière artificielle LES LAMPES Les sources de lumière artificielle L INCANDESCENCE CLASSIQUE L Incandescence classique Incandescence Classique L INCANDESCENCE CLASSIQUE: COMPOSANTES L Incandescence classique Un filament de

Plus en détail

La lumière des étoiles

La lumière des étoiles La lumière des étoiles Quelles informations peut-on obtenir en analysant la lumière venant des étoiles? 1) Lumière monochromatique et lumière polychromatique T.P. : décomposition de la lumière émise par

Plus en détail

Notion d ECLAIRAGE. 1. Exemples de lampes. 2. Caractéristiques d une lampe 1/6

Notion d ECLAIRAGE. 1. Exemples de lampes. 2. Caractéristiques d une lampe 1/6 1/6 1. Exemples de lampes Notion d ECLAIRAGE 2. Caractéristiques d une lampe 2A. Grandeurs caractéristiques 1) Durée de vie nominale : D Temps au bout duquel la lampe est mise hors d usage. 2) Flux lumineux

Plus en détail

Les sources de lumière et leur éclairement

Les sources de lumière et leur éclairement Image Partie 2 / Les couleurs de la lumière et de la matière 01 Type d activité : Les sources de lumière et leur éclairement Etude documentaire Diverses lampes sont utilisées dans la vie courante : lampe

Plus en détail

But de l activité : Comprendre la décomposition de la lumière.

But de l activité : Comprendre la décomposition de la lumière. Thème : Univers Chap. : Les étoiles TP : Décomposition de la lumière 2nde But de l activité : Comprendre la décomposition de la lumière. Ce TP va se dérouler sous un format «Jigsaw» («puzzle» en anglais)

Plus en détail

ANNEXE C-1. Rappels de photométrie

ANNEXE C-1. Rappels de photométrie ANNEXE C-1 Rappels de photométrie ) Propriétés de la lumière La lumière peut être considérée comme étant un rayonnement électromagnétique plus ou moins complexe suivant la nature de la source lumineuse.

Plus en détail

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa décomposition en ses différentes lumières constitutives.

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa décomposition en ses différentes lumières constitutives. Chapitre 10 : La lumière des étoiles (Physique UNVERS) Objectifs : Connaître la définition de l année de lumière et son intérêt ; Expliquer l expression «Voir loin c est voir dans le passé» ; Savoir qu

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée I La lumière du domaine visible : expérience:décomposition de la lumière par un prisme observation : spectre continu fourni par un filament chauffé. De combien de couleurs spectrales

Plus en détail

LES FAMILLES DE SOURCES ET LEURS UTILISATIONS

LES FAMILLES DE SOURCES ET LEURS UTILISATIONS Une lampe est caractérisée par son culot, sa puissance, sa tension d alimentation, son flux lumineux, son indice de rendu des couleurs, sa température de couleur, son efficacité lumineuse. Flux lumineux

Plus en détail

L ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

L ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE DOMESTIQUE Soirée d information 13 Décembre 2011 Guides Énergie Neupré POURQUOI SE PRÉOCCUPER DE SES LAMPES AUJOURD HUI? LE FLUX LUMINEUX Réponses : Par obligation Les directives européennes impose la

Plus en détail

OBSERVER Sources de lumières colorées Chap. 3 Sources de lumières colorées

OBSERVER Sources de lumières colorées Chap. 3 Sources de lumières colorées Activité documentaire : Les lampes au quotidien OBSERVER Sources de lumières colorées Chap. 3 Sources de lumières colorées CORRECTION Diverses lampes sont utilisées dans la vie courante : lampe à incandescence,

Plus en détail

LEDS. fiche technique

LEDS. fiche technique LEDS fiche technique Brève histoire de l éclairage : XIXe s. > Apparition de l électricité > Lampes à incandescence > Tubes fluo > Lampes halogènes > Lampes fluocompactes début anées 90 > 1ères LEDS blanches.

Plus en détail

Les familles de sources et leurs utilisations

Les familles de sources et leurs utilisations Les familles de sources et leurs utilisations Une lampe est caractérisée par son culot, sa puissance, sa tension d alimentation, son flux lumineux, son indice de rendu des couleurs, sa température de couleur,

Plus en détail

TP SPECTRES. ATELIER n 1 : EFFET D UN FILTRE

TP SPECTRES. ATELIER n 1 : EFFET D UN FILTRE 1 TP SPECTRES Certaines étoiles nous apparaissent plutôt bleu (cas de Rigel), d autres plutôt rouge (cas de Bételgeuse). Les lumières émises par les étoiles sont donc différentes. Dans ce TP on cherche

Plus en détail

LA PHYSIQUE DES SPECTRES : COMMENT FAIRE PARLER LA LUMIÈRE?

LA PHYSIQUE DES SPECTRES : COMMENT FAIRE PARLER LA LUMIÈRE? Travaux Pratiques Séance 5 Thème : L Univers Chapitre n 3 (La lumière des étoiles) LA PHYSIQUE DES SPECTRES : COMMENT FAIRE PARLER LA LUMIÈRE? Objectifs : Savoir qu un corps chaud émet un rayonnement continu,

Plus en détail

CQFR physique 3 : Les couleurs

CQFR physique 3 : Les couleurs CQFR physique 3 : Les couleurs 1) La est une polychromatique, c est à dire une constituée de la superposition d une infinité de rayons lumineux colorés appelés radiations monochromatiques. 2) Une radiation

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES LAMPES

CARACTERISTIQUES DES LAMPES FONCTIONNEMENT ET CARACTERISTIQUES Jean-Charles GAUNET, Expert et Formateur AFE Paris 29 septembre 2009 CARACTERISTIQUES DES LAMPES Tension d alimentation Puissance Flux lumineux Température de couleur

Plus en détail

Calcul de la lumière. Warm/chaud/caldo. Neutral/froid/freddo. 480lx. 340lx. 170lx. 250lx. 130lx. 93lx

Calcul de la lumière. Warm/chaud/caldo. Neutral/froid/freddo. 480lx. 340lx. 170lx. 250lx. 130lx. 93lx 286 Calcul de la lumière Une utilisation optimale de la lumière requiert toujours une bonne compréhension des matériaux. En effet, pour obtenir des effets ciblés ou un éclairage optimal, il faut faire

Plus en détail

Formation des enseignants. Parcours EE Module EE 3.2 : Efficacité énergétique d un système D éclairage public. Chaine d énergie STI2D-EE.3.2.

Formation des enseignants. Parcours EE Module EE 3.2 : Efficacité énergétique d un système D éclairage public. Chaine d énergie STI2D-EE.3.2. Parcours EE Module EE 3.2 : Efficacité énergétique d un système D éclairage public. Chaine d énergie Page 1 Table des matières 1. Chaines d énergie des différents systèmes d éclairage public p3 2. Bilan

Plus en détail

Principes de la production de lumière

Principes de la production de lumière Principes de la production de lumière Rayonnement thermique C est au plus tard avec l apparition des premières forges que l homme a su qu une élévation suffisante de leur température rend les matières

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Besançon JNL er et 2 octobre 2012

AVERTISSEMENT. Besançon JNL er et 2 octobre 2012 AVERTISSEMENT Ces diapositives constituent le support d une conférence Ils ne peuvent être dissociés du discours des conférenciers des JNL de Besançon (2012) Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 1

Plus en détail

Introduction. XIX e siècle, il faut attendre quelques milliers d années pour arriver

Introduction. XIX e siècle, il faut attendre quelques milliers d années pour arriver De la lumière du feu de l homme préhistorique, en passant par la lampe à huile, puis la chandelle, la lanterne qui apparaît dans les rues de Paris au XVII e siècle et l éclairage au gaz au début du XIX

Plus en détail

Spectre électromagnétique et décomposition de la lumière blanche

Spectre électromagnétique et décomposition de la lumière blanche 1 Radiation lumineuse La lumière visible est l infime partie de l ensemble des ondes électromagnétiques auxquelles l oeil est sensible. L ensemble des ondes électromagnétiques émit par un corps se nomme

Plus en détail

L éclairage. Durée du thème : 30 minutes. FEEBAT Module Eclairage 1

L éclairage. Durée du thème : 30 minutes. FEEBAT Module Eclairage 1 Durée du thème : 30 minutes FEEBAT Module 1+2 - Eclairage 1 Les données La puissance des ampoules à installer dans une pièce est fonction: De la pièce car certaines pièces ont besoin de plus de lumière

Plus en détail

Un ballast désigne tout composant électrique utilisé pour réduire Le courant dans un circuit électrique.il peut prendre différentes formes.

Un ballast désigne tout composant électrique utilisé pour réduire Le courant dans un circuit électrique.il peut prendre différentes formes. Armature industrielle luminaires utilisés dans des locaux de grande hauteur Ballast Un ballast désigne tout composant électrique utilisé pour réduire Le courant dans un circuit électrique.il peut prendre

Plus en détail

Photométrie. La photométrie mesure des «quantités de lumière» perçues par l œil, émises par une source ou renvoyée par un objet.

Photométrie. La photométrie mesure des «quantités de lumière» perçues par l œil, émises par une source ou renvoyée par un objet. Photométrie Introduction Quand on regarde un objet éclairé (on regarde une petite zone de l objet), l œil perçoit deux choses : L aspect plus ou moins clair les valeurs L aspect coloré les couleurs Si

Plus en détail

Journée Éclairage. K. Maeder Notions de base en éclairage energho 19 juin 2007

Journée Éclairage. K. Maeder Notions de base en éclairage energho 19 juin 2007 Journée Éclairage K. Maeder Notions de base en éclairage energho 19 juin 2007 Vocabulaire de l éclairage 1. Flux lumineux lm 2. Couleur de la lumière 3. Intensité cd 4. Luminance cd/m 2 5. Rendu des couleurs

Plus en détail

JE CHOISIS Une ampoule

JE CHOISIS Une ampoule JE CHOISIS Ampoules JE CHOISIS Une ampoule Il existe une multitude d ampoules et il n est pas toujours facile de trouver celle dont on a besoin. Différentes technologies, durées de vie variables, consommation

Plus en détail

TP 2de Spectre démission et d absorption

TP 2de Spectre démission et d absorption TP 2de Spectre démission et d absorption EXPERIENCE 1 : SPECTRE DE LA LUMIERE BLANCHE La plage colorée observée sur l écran est appelée : ---------------------------------------------------------- Définition

Plus en détail

Confort dans le bâti

Confort dans le bâti Conseil en Confort dans le bâti Contraintes thermiques et acoustiques Eclairage performant Conseil en Confort dans le bâti Contraintes thermiques Confort dans le bâti - Thermique Climat tropical Température

Plus en détail

Le montage sera effectué par le professeur. P : Puissance en watt. Fonction d usage du wattmètre :... Fonction d usage du luxmètre :..

Le montage sera effectué par le professeur. P : Puissance en watt. Fonction d usage du wattmètre :... Fonction d usage du luxmètre :.. Objectifs : Expérimenter et analyser les différentes lampes. Déterminer le rôle du wattmètre et du luxmètre. Déterminer la lampe qui a le meilleur rendement. Vous disposez de : 3 ou 4 lampes différentes

Plus en détail

Technologie Projet 1 : «Site WEB sur l'évolution de l'éclairage» 3éme Séquence n 4

Technologie Projet 1 : «Site WEB sur l'évolution de l'éclairage» 3éme Séquence n 4 APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS SUR L'ÉCLAIRAGE 1 ) QU'EST CE QUE LA LUMIÈRE? A partir de recherches WEB (notamment sur les sites suivants :) http://www.oocbo.com/savoir/lumiere/la_lumiere.htm http://www.commentcamarche.net/contents/1211-la-lumiere

Plus en détail

Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite

Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite Nom Prénom :.. Classe : 1S- Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite Exercice 1 (5 points) : Ne pas se fier à la couleur On dispose d un poivron et d un poivron. On réalise les

Plus en détail

Modes de production de la lumière

Modes de production de la lumière D OÙ VIENT LA LUMIÈRE? La lumière est présente partout où on se tourne. Mais elle provient uniquement des sources lumineuses. Ces sources de lumière ont plusieurs propriétés. Les sources productrices de

Plus en détail

La révolution lumineuse Durable Economique Respectueuse Chaleureuse

La révolution lumineuse Durable Economique Respectueuse Chaleureuse La révolution lumineuse Durable Economique Respectueuse Chaleureuse VOLTALED Réf. 05.2014 - Voltaled Belgium VOLTALED Changez le monde en lumière 1 Lexique Color Rendering Index (CRI) L indice de rendu

Plus en détail

FICHE CONTRAT TECHNOLOGIE DES LAMPES. Système : Définition des tâches confiées à l élève à l occasion de la séquence. PREREQUIS: ON DONNE: ON DEMANDE:

FICHE CONTRAT TECHNOLOGIE DES LAMPES. Système : Définition des tâches confiées à l élève à l occasion de la séquence. PREREQUIS: ON DONNE: ON DEMANDE: FICHE CONTRAT Repère : TECHNOLOGIE DES LAMPES Système : Lieu d activité : Salle de cours Définition des tâches confiées à l élève à l occasion de la séquence. Enoncé des objectifs de formation associés

Plus en détail

Travail dirigé par: Thierry ATHUYT. Présenté par: Reena GHURBURRUN Benjamin TOULZE Faïza SETTA

Travail dirigé par: Thierry ATHUYT. Présenté par: Reena GHURBURRUN Benjamin TOULZE Faïza SETTA P.R.N.T. M A S T E R P R N T Travail dirigé par: Thierry ATHUYT Présenté par: Reena GHURBURRUN Benjamin TOULZE Faïza SETTA 2004-2005 Introduction Eclairage des lieux de travail: Facteur environnemental

Plus en détail

Nature de la lumie re

Nature de la lumie re Sciences Physiques Unité : Optique Chapitre: Chapitre 3 Lumière et Matière Fiche de Cours S. Zayyani Nature de la lumie re On vient de voir, dans le chapitre précédent, qu une couleur peut être spectrale.

Plus en détail

Transformation de l énergie électrique lumineuse

Transformation de l énergie électrique lumineuse Transformation de l énergie électrique en énergie lumineuse : l éclairage Depuis la lampe de Thomas Edison en 1879 jusqu aux DELs de nos jours, les systèmes d éclairage n ont cessé d évoluer. L électronique

Plus en détail

La lumière. Exemple : La Lune, les planètes et un miroir sont des sources secondaires de lumière.

La lumière. Exemple : La Lune, les planètes et un miroir sont des sources secondaires de lumière. La lumière I- Les sources de lumière La lumière est émise par des sources de lumière. Certaines sources produisent leur propre lumière, ce sont les sources primaires de lumière. Il existe deux types de

Plus en détail

Cours Etude de la technologie des lampes 1 ère GE Electrotechnique

Cours Etude de la technologie des lampes 1 ère GE Electrotechnique I) Introduction Depuis l antiquité, l homme s est efforcé de créer des lampes de plus en plus performantes (torche, lampe à huile, bougie de suif, lampe à acétylène, à gaz, électrique). Actuellement, seules

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Eclairage intérieur

FICHE EXPLICATIVE Eclairage intérieur Certificats d économies d énergie Fiche explicative n 13 FICHE EXPLICATIVE Eclairage intérieur Fiches d opérations standardisées concernées : IND-BA-05 Luminaire sodium ou iodure sur un dispositif d éclairage

Plus en détail

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 1 ère S Thème : Couleurs et images Activités Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 I. La lumière 1. Les ondes électromagnétiques - Voir Document 1 Connaissances exigibles : Distinguer

Plus en détail

AMELIORATION DES PERFORMANCES DE L ECLAIRAGE D UNE ENTREPRISE

AMELIORATION DES PERFORMANCES DE L ECLAIRAGE D UNE ENTREPRISE Lundi 18 mars 2012-2013 BTS DRB CCF DE SCIENCES PHYSIQUES SE2 EPREUVE E3, UNITE U32 LYCEE JEAN PROUVE LOMME AMELIORATION DES PERFORMANCES DE L ECLAIRAGE D UNE ENTREPRISE Le dossier comporte Les parties

Plus en détail

S'ÉCLAIRER SANS GASPILLER FICHES-CONSEILS N 51 [mise à jour : 09/2016]

S'ÉCLAIRER SANS GASPILLER FICHES-CONSEILS N 51 [mise à jour : 09/2016] Published on écoconso (http://www.ecoconso.be) Accueil > S'éclairer sans gaspiller S'ÉCLAIRER SANS GASPILLER FICHES-CONSEILS N 51 [mise à jour : 09/2016] Le meilleur éclairage est sans contexte la lumière

Plus en détail

Comment fonctionne une lampe électrique?

Comment fonctionne une lampe électrique? Comment fonctionne une lampe électrique? Une lampe électrique est un objet destiné à convertir de l'énergie électrique en lumière. On la désigne souvent par le terme ampoule. Il existe principalement 3

Plus en détail

H.S. 42 Pourquoi faut-il se protéger les yeux des rayons du soleil?

H.S. 42 Pourquoi faut-il se protéger les yeux des rayons du soleil? H.S. 42 Pourquoi faut-il se protéger les yeux des rayons du soleil? I) Mesurer l éclairement à l aide d un luxmètre : 1) Le luxmètre : Le luxmètre est un capteur qui permet de mesurer de façon simple l

Plus en détail

Séquence 2 : 5 heures + Evaluation 45 min

Séquence 2 : 5 heures + Evaluation 45 min Séquence 2 : 5 heures + Evaluation 45 min SL5 Pourquoi les objets sont-ils colorés? 1 ère Capacités Connaissances Support Compétences Séance 1 Réaliser la décomposition de la lumière blanche par un prisme

Plus en détail

LES BASES DE L ÉCLAIRAGE

LES BASES DE L ÉCLAIRAGE Roger Cadiergues MémoCad nd41.a LES BASES DE L ÉCLAIRAGE SOMMAIRE md41.1. Les rayonnements md41.2. Mesure et évaluation des rayonnements md41.3. Le problème des couleurs md41.4. Le rendu des couleurs md41.5.

Plus en détail

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck Page 1/6 L ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE LA CONSOMMATION ÉLECTRIQUE EN FRANCE La consommation électrique liée à l'éclairage n'est pas négligeable. Aujourd'hui, l'éclairage dans les secteurs résidentiel et tertiaire

Plus en détail

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants 2. QCM a.!= c " b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption a. 5,45

Plus en détail

lumière polychromatique : plusieurs radiations ; exemple : mercure

lumière polychromatique : plusieurs radiations ; exemple : mercure Chapitre 3 : Sources de lumières colorées I. Différentes sortes de sources sources chaudes : étoile, lampe à filament, feu sources froides : laser, lampe à économie d'énergie, tube fluorescent rappel :

Plus en détail

TP 11 Composition chimique de l atmosphère des étoiles. Regardons de plus près le spectre d une étoile, le Soleil par exemple :

TP 11 Composition chimique de l atmosphère des étoiles. Regardons de plus près le spectre d une étoile, le Soleil par exemple : TP 11 Composition chimique de l atmosphère des étoiles Physique Regardons de plus près le spectre d une étoile, le Soleil par exemple : (voir livre p. 26 Document 1) Qu observe-t-on? Les raies de Fraunhofer

Plus en détail

IUT Saint Nazaire Département Mesures Physiques MP1 Semestre 2. Sources de lumière. 1- «Puissance en optique» : flux énergétique et lumineux

IUT Saint Nazaire Département Mesures Physiques MP1 Semestre 2. Sources de lumière. 1- «Puissance en optique» : flux énergétique et lumineux Sources de lumière 1- «Puissance en optique» : flux énergétique et lumineux 1.1- Flux énergétique Fe = «débit» d énergie par unité de temps transportée par le rayonnement J.s -1 W «puissance optique» Les

Plus en détail

Table des matières. Première partie Production de lumière et lampes CHAPITRE 1 Nature de la lumière... 5

Table des matières. Première partie Production de lumière et lampes CHAPITRE 1 Nature de la lumière... 5 Table des matières Introduction.... 1 Première partie Production de lumière et lampes... 1 CHAPITRE 1 Nature de la lumière... 5 1.1 La lumière, qu est-ce que c est?... 6 1.1.1 Lumière-onde... 7 1.1.2 Lumière-particule...

Plus en détail

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers Une première présentation de l Univers Thème : Univers Objectifs Savoir que le remplissage de l espace par la matière est essentiellement lacunaire, aussi bien au niveau de l atome qu à l échelle cosmique

Plus en détail

Corrigé du cahier de l élève

Corrigé du cahier de l élève Corrigé du cahier de l élève SECTION 1 : Montage en atelier 1. Faites une liste des matériaux qui seront nécessaires pour faire le montage Ampoule halogène Ampoule incandescente Ampoule DEL Ampoule fluorescente

Plus en détail

DS SECONNDE DS ) Spectre continu B. 3) Spectre de bandes d absorption A. 4) Spectre de raies d absorption D

DS SECONNDE DS ) Spectre continu B. 3) Spectre de bandes d absorption A. 4) Spectre de raies d absorption D I. SAVOIR RECONNAITRE LES DIFFÉRENTS SPECTRES (4 PTS) Compléter la légende, en indiquant la lettre majuscule qui désigne le spectre sur le document ci contre 1) Spectre de raies d émission C 2) Spectre

Plus en détail

1ere S Chapitre 4 : Les sources de lumières colorées 1/5

1ere S Chapitre 4 : Les sources de lumières colorées 1/5 1 ere S Chapitre 4 : Les émissions de lumières colorées Thème Observer BO Notions et contenus Sources de lumière colorée Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc. Domaines

Plus en détail

Les différentes lampes

Les différentes lampes A. LES LAMPES À INCANDESCENCE À FILAMENT DE TUNGSTÈNE Le principe de fonctionnement de ce type de lampe repose, comme son nom l'indique, sur un phénomène d'incandescence : un filament conducteur est porté

Plus en détail

Rechercher des solutions techniques. * NT : Niveau Taxonomique (1 : Information / 2 : Expression / 3 : Maîtrise d outils)

Rechercher des solutions techniques. * NT : Niveau Taxonomique (1 : Information / 2 : Expression / 3 : Maîtrise d outils) Quelles solutions techniques peuvent être utilisées pour permettre la croissance des plantes dans une serre hydroponique et répondant aux critères du cahier des charges? Rechercher des solutions techniques

Plus en détail

GRANDEURS ET UNITES PHOTOMETRIQUES

GRANDEURS ET UNITES PHOTOMETRIQUES GRANDEURS ET UNITES PHOTOMETRIQUES 1. NOTION D ANGLE SOLIDE : 1.1. Définition : Angle solide : Ω Angle = aire découpée sur une sphère aire du carré de côté égal au rayon DIMENSION : sans 1.2. Angle solide

Plus en détail

École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Séminaire ASHRAE Chapitre de Montréal Développement durable Le 14 mars 2016

École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Séminaire ASHRAE Chapitre de Montréal Développement durable Le 14 mars 2016 École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Séminaire ASHRAE Chapitre de Montréal Développement durable Le 14 mars 2016 École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Génie électromécanique Introduction

Plus en détail

GEL 1001 Design I (méthodologie)

GEL 1001 Design I (méthodologie) GEL 1001 Design I (méthodologie) DEL/photométrie/colorimétrie Séminaire Technique Département de génie électrique et de génie informatique Aspects techniques DEL (diode électroluminescente) Photométrie

Plus en détail

Spectre d émission et spectre d absorption de quelques éléments chimiques

Spectre d émission et spectre d absorption de quelques éléments chimiques AS: 009/010 PROF : Mr BECHA Adel ( prof principal) 4 eme Sciences exp, maths et technique Matière : Sciences physiques www.physique.ht.cx SERIE D EXERCICES Objet : : Les spectres atomiques ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Caractéristiques de la lumière

Caractéristiques de la lumière Caractéristiques de la lumière Une source lumineuse, qu'il s'agisse d'un HQI, d'une LED, d'un tube T5 ou T8, d'une ampoule halogène ou du soleil, se caractérise par sa couleur et son intensité. 1. La couleur

Plus en détail

L éclairage Basse Consommation

L éclairage Basse Consommation L éclairage Basse Consommation Réunion du 24/11/2016 Sommaire : Introduction : de quoi qu on cause Partie 1 Tour d horizon des différentes solutions en présence d un professionnel. Que choisir en tenant

Plus en détail

L ÉCLAIRAGE À INDUCTION

L ÉCLAIRAGE À INDUCTION ECLAIRAGE INDUCTION L ÉCLAIRAGE À INDUCTION PARTIE 1 : qu est ce que l éclairage à induction PARTIE 2 : les projecteurs Qu est ce que l éclairage à induction? Absence totale d électrode! Champ magnétique

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé / L0 Santé - Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr 1 Données générales : é é é è..,.. é :,. ;,. exercice 1 : a) Calculer,

Plus en détail

Activité 1 : Instruments d astronomie

Activité 1 : Instruments d astronomie Chapitre II : Rayonnement dans l univers Activité 1 : Instruments d astronomie Tous les objets célestes émettent des rayonnements dans divers domaines. Qu est-ce qu un rayonnement?.... Quels types de rayonnement

Plus en détail

SOURCES DE LUMIÈRE COLORÉE

SOURCES DE LUMIÈRE COLORÉE Chapitre 3 SOURCES DE LUMIÈRE COLORÉE A. Le programme Notions et contenus Domaines des ondes électromagnétiques. Couleur des corps chauffés. Loi de Wien. Interaction lumière-matière : émission et absorption.

Plus en détail