Température d équilibre des planètes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Température d équilibre des planètes"

Transcription

1 Température d équilibre des planètes GLST 202 Eric Josselin Université Montpellier II Eric Josselin Température d équilibre des planètes 1/43

2 Outline 1 Rappels : les lois du rayonnement 2 Température d équilibre des planètes 3 Atmosphères et effet de serre 4 Pour aller plus loin... Eric Josselin Température d équilibre des planètes 2/43

3 Préambule Svante Arrhenius (1896) Par suite de l acide carbonique dans l air, il nous est permis d espérer des périodes qui offriront au genre humain des températures plus égales et des conditions climatiques plus douces. Cela se réalisera sans doute dans les régions les plus froides de notre Terre... Eric Josselin Température d équilibre des planètes 3/43

4 Outline 1 Rappels : les lois du rayonnement 2 Température d équilibre des planètes 3 Atmosphères et effet de serre 4 Pour aller plus loin... Eric Josselin Température d équilibre des planètes 4/43

5 Rappels sur le rayonnement Nature du rayonnement La lumière = onde électromagnétique Ibn Sahl (983) : loi de la réfraction Snell (1621), Descartes (1637) : optique géométrique Newton(1675) : corpuscules de lumière Rømer (1676) : vitesse finie de la lumière Fresnel (1815) : optique ondulatoire Maxwell : électromagnétisme ( constante) Planck (1900) : quantas de lumière : E = ν = /λ Einstein ( ) : effet photoélectrique, théorie quantique du rayonnement Eric Josselin Température d équilibre des planètes 5/43

6 Rappels : les lois du rayonnement Température d équilibre des planètes Atmosphères et effet de serre Pour aller plus loin... Rappels sur le rayonnement Nature du rayonnement Eric Josselin Température d équilibre des planètes 6/43

7 Rappels sur le rayonnement Lois de Kirchhoff & Bunsen Absorption et émission un gaz "dense" et "chaud" produit un rayonnement continu un gaz "chaud" et "diffus" produit des raies spectrales brillantes (raies d émission) un gaz "froid" et "diffus" devant une source de rayonnement continu produit des raies spectrales sombres (raies d absorption) dans le spectre continu. Eric Josselin Température d équilibre des planètes 7/43

8 Rappels sur le rayonnement Le corps noir Fonction de Planck B λ (T )= 2π2 1 λ 5 exp[(/λ)/(t)] 1 B(T )= B λ (T )λ = σt 4 0 σ = Wm 2 K 4 λ T = 2897µK Eric Josselin Température d équilibre des planètes 8/43

9 Rappels sur le rayonnement Spectroscopie Eric Josselin Température d équilibre des planètes 9/43

10 Rappels sur le rayonnement Illustration : les spectres planétaires Eric Josselin Température d équilibre des planètes 10/43

11 Outline 1 Rappels : les lois du rayonnement 2 Température d équilibre des planètes 3 Atmosphères et effet de serre 4 Pour aller plus loin... Eric Josselin Température d équilibre des planètes 11/43

12 Rappels : les lois du rayonnement Température d équilibre des planètes Atmosphères et effet de serre Pour aller plus loin... Température d équilibre des planètes Première approximation Notions de base I Flux : puissance (reçue, émise) par unité de surface F = L 4π 2 Constante solaire : flux reçu par la Terre : C = 1360 W m 2 F (corps noir) = 0 Bλ (T ) λ = σ T 4 Luminosité = flux surface émettrice L = 4πR 2 σ T 4 (T : température effective = température du corps noir équivalent) Soleil : R = m, T = 5780 K L = W Eric Josselin Température d équilibre des planètes 12/43

13 Température d équilibre des planètes Première approximation Notions de base I Notion de section efficace La surface éclairée d une planète est une demi-sphère... mais elle ne l est pas uniformément! (phénomène des saisons) Calcul du rayonnement reçu : il faut prendre en compte la surface interceptrice et non la surface éclairée : S = πr 2 Eric Josselin Température d équilibre des planètes 13/43

14 Température d équilibre des planètes Première approximation Equilibre thermique Rayonnement reçu = Rayonnement absorbé = Rayonnement réémis Rayonnement reçu : πr 2 L 4π 2 Rayonnement émis : 4πRσT 2 4 T = T R 2 Eric Josselin Température d équilibre des planètes 14/43

15 Température d équilibre des planètes Le Système Solaire N.B. Distances et tailles relatives Eric Josselin Température d équilibre des planètes 15/43

16 Température d équilibre des planètes Résultat N.B. échelle logarithmique! Eric Josselin Température d équilibre des planètes 16/43

17 Température d équilibre des planètes Deuxième approximation Prise en compte de l albédo Une partie du rayonnement reçu est réfléchie! Le bilan thermique s écrit donc : énergie reçue = énergie réfléchie + énergie absorbée énergie absorbée = énergie réémise La fraction (énergie réfléchie / énergie reçue) est appelée albédo (notée A) On a donc : L 4π 2 πr2 (1 A) =4πR 2 σt 4 Eric Josselin Température d équilibre des planètes 17/43

18 Température d équilibre des planètes Deuxième approximation Notion d albédo L albédo dépend des propriétés de la surface d incidence : propriétés "géométriques" (structure, granularité, etc.). Une surface lisse réfléchit mieux qu une surface accidentée! Cratères météoriques, poussières... (cf. "mers" lunaires) propriétés physico-chimiques : composition, phase... (par exemple, la glace est un meilleur réflecteur que l eau liquide) sur une planète donnée, variations géographiques ET saisonnières! Eric Josselin Température d équilibre des planètes 18/43

19 Température d équilibre des planètes Deuxième approximation Eric Josselin Température d équilibre des planètes 19/43

20 Rappels : les lois du rayonnement Température d équilibre des planètes Atmosphères et effet de serre Pour aller plus loin... Température d équilibre des planètes Deuxième approximation Eric Josselin Température d équilibre des planètes 20/43

21 Température d équilibre des planètes Deuxième approximation Eric Josselin Température d équilibre des planètes 21/43

22 Température d équilibre des planètes Deuxième approximation Eric Josselin Température d équilibre des planètes 23/43

23 Température d équilibre des planètes Deuxième approximation T : Système solaire interne : les planètes telluriques. Planète d (u.a.) albédo T calculée T mesurée Mercure Vénus Terre Mars : année la plus chaude enregistrée, 14.6 C Eric Josselin Température d équilibre des planètes 24/43

24 Température d équilibre des planètes Résultat Eric Josselin Température d équilibre des planètes 25/43

25 Outline 1 Rappels : les lois du rayonnement 2 Température d équilibre des planètes 3 Atmosphères et effet de serre 4 Pour aller plus loin... Eric Josselin Température d équilibre des planètes 26/43

26 Rappels : les lois du rayonnement Température d équilibre des planètes Atmosphères et effet de serre Pour aller plus loin... Atmosphères et effet de serre Rayonnement de la Terre Eric Josselin Température d équilibre des planètes 27/43

27 Atmosphères et effet de serre Principe de l effet de serre Découplage Terre - Atmosphère La Terre et son atmosphère réagissent différemment au rayonnement reçu : coefficients de réflexion, d absorption et d émission différents et dépendant de la longueur d onde du rayonnement! Eric Josselin Température d équilibre des planètes 28/43

28 Atmosphères et effet de serre Principe de l effet de serre Eric Josselin Température d équilibre des planètes 29/43

29 Atmosphères et effet de serre Principe de l effet de serre Définition des paramètres Albédo de l atmosphère terrestre : A Albédo de la Terre (sol) : A Fraction de rayonnement absorbé = (1 A )(1 A ) 062 coefficient d absorption de l atmosphère : Q (λ) Contributions principales : bandes de CO 2 ( et µm) bandes de H 2 O ( et > 25 µm) bandes de O 3 ( µm) Dans ces bandes, on supposera que 100% du rayonnement infrarouge de la Terre est absorbé et réémis (Autres gaz à effet de serre notables : méthane, CFC) Eric Josselin Température d équilibre des planètes 30/43

30 Atmosphères et effet de serre Effet de serre Equilibre thermique et effet de serre C 4 (1 A )(1 A )+ 1 2 Q (λ)b λ (T )λ = σt 4 Pour la Terre : T T 290 K! Eric Josselin Température d équilibre des planètes 31/43

31 Atmosphères et effet de serre Formation et évolution des atmosphères planétaires Physique des atmosphères 2 phénomènes-clés : Vitesse de libération vs. vitesse thermique 2GM 3T = = R Cinétique (géo-)chimique : chimie aux interfaces N.B. Dans ces 2 phénomènes, rôle de la température! phénomènes d emballement potentiels... Eric Josselin Température d équilibre des planètes 32/43

32 Atmosphères et effet de serre Formation et évolution des atmosphères planétaires Origine des atmosphères dégazage au moment de la formation de la planète composition initiale : H 2 O, CO 2, similaire pour les 3 planètes. La vapeur d eau disparaît rapidement (photolyse, condensation ou évaporation). Le dioxyde de carbone peut être converti en carbonates (réaction d Urey) : CaO + CO 2 CaCO 3... mais au-delà d une température-seuil, le sens de la réaction s inverse! Cas de Vénus : emballement de l effet de serre ("greenhouse runaway") Eric Josselin Température d équilibre des planètes 33/43

33 Atmosphères et effet de serre Effet de serre Etude critique du modèle La valeur obtenue est une valeur moyenne et haute : Le modèle ne rend pas compte des variations géographiques et temporelles (alternance jour-nuit, saisons, climat) conduction et inertie thermique ; circulation atmosphérique et océanique ; ensoleillement cos(latitude) ; etc. Concentration et coefficient d absorption des gaz à effet de serre. Variations de la luminosité solaire (cycle de 11 ans) L activité humaine! Eric Josselin Température d équilibre des planètes 34/43

34 Atmosphères et effet de serre Les gaz à effet de serre La vapeur d eau Abondance fortement variable! Condensation sous différentes formes de nuages : nuages hauts, constitués de glaces transparents au rayonnement solaire ; effet de serre important. nuages bas plus chauds opaques, ils refroidissent le sol. Bilan quantitatif difficile! Eric Josselin Température d équilibre des planètes 35/43

35 Atmosphères et effet de serre Les gaz à effet de serre Le dioxyde de carbone Des causes et des effets (et les échelles de temps associées) difficiles à évaluer : Cycles courts : échanges de carbone entre l atmosphère, les océans et la biosphère (photosynthèse / respiration, oxydation / fermentation) Cycles longs : sédimentation et enfouissement Volcanisme Sources anthropiques principales : combustion des hydrocarbures et combustibles fossiles déforestation cimenteries 6 à 8 Gt par an, soit 1% de la quantité atmosphérique. Eric Josselin Température d équilibre des planètes 36/43

36 Outline 1 Rappels : les lois du rayonnement 2 Température d équilibre des planètes 3 Atmosphères et effet de serre 4 Pour aller plus loin... Eric Josselin Température d équilibre des planètes 37/43

37 Climatologie Climat et astronomie Cycles de Milankovitch Théorie en , validée par le rapport isotopique 18 O/ 16 O (par ex. Vostok) variation de l excentricité de l orbite terrestre autour du Soleil Cycle de ans, = 0 à 0.06 (actuellement, 0,02, décroissante) la variation de l inclinaison de axe de rotation terrestre par rapport au plan de l écliptique Cycle de ans, = 22 à 24,5 (actuellement, 23,5, décroissante) la précession des équinoxes Cycle de ans : refroidissement périodique des régions polaires Eric Josselin Température d équilibre des planètes 38/43

38 Climatologie Climat et astronomie Paradoxe du Soleil jeune Le Soleil est actuellement 25% plus lumineux qu au moment de la formation de la Terre... La Terre était donc plus froide!? Pas d eau liquide!!! Eric Josselin Température d équilibre des planètes 39/43

39 Climatologie Climat et astronomie Paradoxe du Soleil jeune Le Soleil est actuellement 25% plus lumineux qu au moment de la formation de la Terre... Mais la Terre était plus active (volcanisme) plus de gaz à effet de serre température maintenue à un niveau suffisant! De plus, le Soleil jeune était plus actif : émission X Eric Josselin Température d équilibre des planètes 40/43

40 Les exoplanètes Détection et zone habitable Détectabilité Les 2 techniques les plus employées sont : mesures de vitesses radiales transits planétaires (par ex. CoRoT, Kepler) Imagerie directe? Oui, mais... Observations infrarouges (contraste) actuellement, étoiles peu lumineuses uniquement (remarque : dans l infrarouge, bio-signatures!) Zone habitable L eau liquide pérenne est indispensable à l apparition et au développement de la vie (molécule dipolaire et abondante) 273 T 373 K Elle d épend surtout de la température de l étoile (et donc de sa masse) Mais la modélisation est complexe... Eric Josselin Température d équilibre des planètes 41/43

41 Les exoplanètes Détection et zone habitable Eric Josselin Température d équilibre des planètes 42/43

42 Les exoplanètes Détection et zone habitable Eric Josselin Température d équilibre des planètes 43/43

Chapitre 5. Forces de marée Limite de Roche Atmosphères planétaires Bilan énergétique

Chapitre 5. Forces de marée Limite de Roche Atmosphères planétaires Bilan énergétique Chapitre 5 Forces de marée Limite de Roche Atmosphères planétaires Bilan énergétique Eclatement des astres par effet de marée: la limite de Roche La limite de Roche Lorsque deux corps orbitent l un autour

Plus en détail

Les objets astronomiques et leur observation

Les objets astronomiques et leur observation Les objets astronomiques et leur observation Option M1 Master Sciences, option Physique 20h cours + 8h TD S. Derrière B. Vollmer R. Ibata L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation Toute l information sur l univers provient de la lumière qui arrive jusqu

Plus en détail

Introduction à la physique stellaire GLST 202

Introduction à la physique stellaire GLST 202 Introduction à la physique stellaire GLST 202 E. Josselin Université Montpellier II E. Josselin Introduction à la physique stellaire 1/51 Outline 1 La Voie Lactée 2 Les lois du rayonnement 3 Le Soleil

Plus en détail

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le rayonnement infrarouge L infrarouge sur les images satellites La température d équilibre de

Plus en détail

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère Chap1 : structure thermique de l'atmosphère I - Température de surface des planètes du système solaire 0 structure générale du S.S 1 comment mesurer la température des planètes du S.S? 2 impact de l'atmosphère

Plus en détail

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5.

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5. Rayonnement terrestre et atmosphérique 1 La température d équilibre 2 L effet de serre 3 L effet de serre additionnel 4 Conclusion 5 Exercices 6 addi3onnel Le rayonnement infrarouge - le rayonnement terrestre

Plus en détail

Physique du système solaire

Physique du système solaire Physique du système solaire A la recherche de la vie (l eau) dans l Univers Cédric Champollion 2016, v0.1 Philosophie des sciences La vie extraterrestre existe t elle? Sondage: 24 oui / 4 non (2016) Discussion:

Plus en détail

l effet de serre Le saviez-vous? Comment ça marche? QU EST CE QUE...

l effet de serre Le saviez-vous? Comment ça marche? QU EST CE QUE... L effet de serre est le phénomène naturel permettant à la Terre de retenir la chaleur du Soleil à l intérieur de l atmosphère. Lorsque le rayonnement solaire touche la surface, la chaleur qui s en dégage

Plus en détail

Les climats passés de la planète

Les climats passés de la planète Chapitre 1 Les climats passés de la planète I. Les changements du climat des 700 000 dernières années A. Les carottes de glace forées dans les calottes polaires et les carottes sédimentaires des fonds

Plus en détail

Chapitre 3. équilibre radiatif de l'atmosphère

Chapitre 3. équilibre radiatif de l'atmosphère Chapitre 3 Forces et contraintes agissant sur l'océan Equilibre radiatif terrestre Echanges océan-atmosphère Transport de chaleur par l'océan équilibre radiatif de l'atmosphère Comment le système Océan

Plus en détail

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers Une première présentation de l Univers Thème : Univers Objectifs Savoir que le remplissage de l espace par la matière est essentiellement lacunaire, aussi bien au niveau de l atome qu à l échelle cosmique

Plus en détail

THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP :

THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP : THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP : En rouge : les objectifs En bleu : les activités pratiques

Plus en détail

L'effet de serre et les conséquences de ses variations

L'effet de serre et les conséquences de ses variations L'effet de serre et les conséquences de ses variations Jean Louis Dufresne Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire de Météorologie Dynamique CNRS/ENS/X/UPMC Plan 1.Découverte et physique de l'effet de

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES Nous avons pu montrer que les climats ont changés au cours du temps. La planète est passée par des périodes glaciaires et interglaciaires. Nous sommes

Plus en détail

2. Les cycles de Milankovitch INTRODUCTION : b) Où nous situons-nous aujourd hui dans l échelle de température? Que laisse présage r le graphique?

2. Les cycles de Milankovitch INTRODUCTION : b) Où nous situons-nous aujourd hui dans l échelle de température? Que laisse présage r le graphique? Géographie 5 ème 2013-2014 page 30 2. Les cycles de Milankovitch INTRODUCTION : En vous basant sur le schéma des saisons (disposition de la Terre et du soleil), cherchez les éléments naturels qui pourraient

Plus en détail

THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE.

THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE. 1 THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE. CHAPITRE 1 : Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Problème : Quelles sont les conditions

Plus en détail

GENERALITES SUR L OPTIQUE

GENERALITES SUR L OPTIQUE GENERALITES SUR L OPTIQUE I. INTRODUCTION L optique est le domaine de la physique qui s intéresse aux propriétés de la lumière. L œil n est sensible qu aux radiations visibles mais l utilisation d autres

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Deuxième partie : La Terre anthropisée II-4 Le changement climatique Hubert Bril, Université de Limoges 1 Le changement climatique aujourd hui à toutes les sauces est invoqué

Plus en détail

Allgemeine Optique Einführung AlgO1f HS-09-10

Allgemeine Optique Einführung AlgO1f HS-09-10 Allgemeine Optique Einführung AlgO1f HS-09-10 BASES DE L OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE Aujourd hui, l optique est principalement l ensemble des phénomènes perçus par l oeil. La cause de ces phénomènes a été étudiée

Plus en détail

Physique de l environnement

Physique de l environnement Physique de l environnement Contrôle du décembre 2012 Éléments de correction Aucun document autorisé Calculatrice élémentaire autorisée Les deux parties sont indépendantes. Les questions indépendantes

Plus en détail

ASTRONOMIE ET ASTROPHYSIQUE. Patrick Boissé IAP et Université Paris VI. Compte-rendu par Benjamin Langlois du séminaire du 20/11/07

ASTRONOMIE ET ASTROPHYSIQUE. Patrick Boissé IAP et Université Paris VI. Compte-rendu par Benjamin Langlois du séminaire du 20/11/07 ASTRONOMIE ET ASTROPHYSIQUE Patrick Boissé IAP et Université Paris VI Compte-rendu par Benjamin Langlois du séminaire du 20/11/07 Introduction : Pour donner un aperçu des recherches menées actuellement

Plus en détail

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS 1. COMMENT DECOMPOSER LA LUMIERE? Newton, dès 1766, réussit à décomposer la lumière solaire avec un prisme : Placer la légende sur le schéma : lumière blanche, écran,

Plus en détail

Une planète rocheuse et tempérée autour de l'étoile la plus proche du Soleil? Martin Turbet

Une planète rocheuse et tempérée autour de l'étoile la plus proche du Soleil? Martin Turbet Une planète rocheuse et tempérée autour de l'étoile la plus proche du Soleil? Martin Turbet Journée Regards de Physicien(ne)s 2017 Vue d artiste de 51 Pegasi b, première exoplanète découverte en 1995 Méthode

Plus en détail

o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les

o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les bilans énergétiques (1) o TD5: Les bilans énergétiques

Plus en détail

Exemples: étoiles, nuages interstellaires, galaxies, rayonnement fossile La spectroscopie de nos jours, quelques projets d actualité

Exemples: étoiles, nuages interstellaires, galaxies, rayonnement fossile La spectroscopie de nos jours, quelques projets d actualité La spectroscopie: un outil de choix pour étudier les astres Patrick Boissé Université Pierre et Marie Curie Institut d Astrophysique de Paris Plan de la présentation: Nature de la lumière et spectroscopie

Plus en détail

1-La Terre est une planète du système solaire.

1-La Terre est une planète du système solaire. Référentiel de notions La planète Terre et son environnement La Terre est l'un des corps du système solaire. L'énergie solaire reçue par la Terre conditionne les températures qui règnent à sa surface et

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 2 : Lumière d étoile p1/5 CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse nécessite

Plus en détail

THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE. CHAPITRE 1 : A la recherche de la

THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE. CHAPITRE 1 : A la recherche de la 1 THÈME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L ÉVOLUTION DU VIVANT : UNE PLANÈTE HABITÉE. CHAPITRE 1 : A la recherche de la vie 2 Actuellement on note la présence de vie que sur Terre. Y- a-t-il de la

Plus en détail

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir 1 Chapitre I Evolutions récentes du climat et de l atmosphère 2 - I - La glace, mémoire récente du climat Plus la vapeur d eau s éloigne de la zone

Plus en détail

PHOTOMETRIE COLORIMETRIE Polycopié n 1 Licence Pro IOVIS

PHOTOMETRIE COLORIMETRIE Polycopié n 1 Licence Pro IOVIS PHOTOMETRIE COLORIMETRIE Polycopié n 1 Licence Pro IOVIS 2009-2010 Jean-Marc Frigerio UPMC Introduction - L optique instrumentale intervient dans des applications ou l observateur humain n est plus directement

Plus en détail

Le rayonnement (2) Applications astrophysiques du rayonnement du corps noir Notions de spectroscopie L'atome d'hydrogène L'effet Doppler

Le rayonnement (2) Applications astrophysiques du rayonnement du corps noir Notions de spectroscopie L'atome d'hydrogène L'effet Doppler Le rayonnement (2) Applications astrophysiques du rayonnement du corps noir Notions de spectroscopie L'atome d'hydrogène L'effet Doppler 1 Le rayonnement de corps noir Rappels : Propriétés essentielles

Plus en détail

Le Soleil: Source d énergie du système climatique terrestre. Le Soleil: Source d énergie du système climatique terrestre

Le Soleil: Source d énergie du système climatique terrestre. Le Soleil: Source d énergie du système climatique terrestre UE libre UBO CLIMAT : Passé, présent, futur Chapitre 2 Le rayonnement solaire, le bilan radiatif terrestre et l effet de serre Le Soleil: Source d énergie du système climatique terrestre N. Daniault UBO

Plus en détail

3 - Equilibre thermique

3 - Equilibre thermique 3 - Equilibre thermique Le rayonnement du corps noir Lois de Maxwell, Boltzmann et Saha Exemples Equilibres matière-rayonnement Milieu opaque au rayonnement Echanges d énergie Equilibre thermodynamique

Plus en détail

SCA2626 Météorologie générale HIVER Examen #1

SCA2626 Météorologie générale HIVER Examen #1 Examen #1 Durée : h. Pondération : Questions de 1 à 0 : points chaque (total 40 points) Exercices : 0 points chaque (total 60 points) Questions 1. à 17 : Choisissez la bonne réponse Questions 18 à 0 :

Plus en détail

LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE

LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE JC DELAUNAY BIOPHYSIQUE UE 3A LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE La lumière désigne les rayonnements électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire compris dans des longueurs d'onde

Plus en détail

Simonot Matthieu Grandordy Lilian Thole Thibault Lamouchi Mosaad. Les Exoplanètes

Simonot Matthieu Grandordy Lilian Thole Thibault Lamouchi Mosaad. Les Exoplanètes 1 ère S2 Simonot Matthieu Grandordy Lilian Thole Thibault Lamouchi Mosaad Les Exoplanètes 1. Qu est ce qu une exoplanète? 2. Pourquoi recherche-t-on des exoplanètes? 3. Comment recherche-t-on des exoplanètes?

Plus en détail

Sujet 3 Radiation terrestre; l'effet de serre

Sujet 3 Radiation terrestre; l'effet de serre Radiation terrestre (infrarouge éloigné) Sujet 3 Radiation terrestre; l'effet de serre La Terre absorbe de l'énergie solaire, de courtes longueurs d'onde et se réchauffe. La température du sol est, en

Plus en détail

Une nouvelle étape en exoplanétologie: les exo-lunes

Une nouvelle étape en exoplanétologie: les exo-lunes Une nouvelle étape en exoplanétologie: les exo-lunes Jean Schneider - LUTh Introduction Pourquoi les exo-lunes Comment détecter les exo-lunes 1 Introduction La recherche d'exoplanètes à l'obs. Paris a

Plus en détail

Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique

Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique Géographie 5 ème Fiches savoir Page 18 Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique Sans atmosphère : pas d effet de serre ex. sur la lune ou sur Mercure Avec atmosphère : effet de serre ex.

Plus en détail

THÉORIE QUANTIQUE. Systèmes à l échelle atomique et subatomique

THÉORIE QUANTIQUE. Systèmes à l échelle atomique et subatomique THÉORIE QUANTIQUE Systèmes à l échelle atomique et subatomique Propriétés physiques des corps à notre échelle (conductivité, magnétisme, couleur, ductilité, etc ) Relations entre lumière et matière Théorie

Plus en détail

1 Physique des rayonnements :

1 Physique des rayonnements : SPECROSCOPIE DES NÉBULEUSES À ÉMISSION E DES ÉOILES 1 Physique des rayonnements : 1.1 La loi de Plank et ses petites sœurs : Ces relations permettent de décrire le flux lumineux à partir de la longueur

Plus en détail

A la recherche de nouveaux mondes

A la recherche de nouveaux mondes A la recherche de nouveaux mondes Définition et petite histoire Une exoplanète, ou planète extrasolaire, est une planète gravitant autour d une autre étoile que le Soleil. La première découverte a eu lieu

Plus en détail

Chapitre 7. Propriétés fondamentales des étoiles

Chapitre 7. Propriétés fondamentales des étoiles Chapitre 7 Propriétés fondamentales des étoiles Observables Flux lumineux observé (magnitudes apparentes) Flux lumineux intrinsèque (magnitude absolue) si la distance est connue Couleur et donc température

Plus en détail

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 12 : Lumière d étoile p1/6 CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse

Plus en détail

Chapitre 2. Rayonnement du corps noir. 2.1 Définition, propriétés du corps noir Processus d interaction rayonnement matière

Chapitre 2. Rayonnement du corps noir. 2.1 Définition, propriétés du corps noir Processus d interaction rayonnement matière Chapitre 2 Rayonnement du corps noir 2.1 Définition, propriétés du corps noir 2.1.1 Processus d interaction rayonnement matière incident réfléchi diffusé émis t λ = ρ λ = flux spectral transmis flux spectral

Plus en détail

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE SOMMAIRE 1 Qu est-ce que l effet de serre? 2 Qu est-ce que les gaz à effet de serre? Quels sont-ils? Quels sont leurs effets? 3 Quel

Plus en détail

Le rayonnement thermique et la loi du Corps Noir

Le rayonnement thermique et la loi du Corps Noir Le rayonnement : Le rayonnement thermique et la loi du Corps Noir Un corps chauffé émet de l'énergie sous forme de rayonnement électromagnétique. Une des particularités de ce rayonnement dit "thermique"

Plus en détail

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45)

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) PARTIE 1 - OBSERVER : COULEURS ET IMAGES Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) Compétences attendues : Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par

Plus en détail

Océan : Pompe biologique

Océan : Pompe biologique Océan : Pompe biologique Juin-Juillet-Aout L ensemble de la biosphè biosphère terrestre Décembre-Janvier-Février Septembre-Octobre-Novembre Mars-April-Mai Production primaire océanique (4 saisons) (Phytoplancton,

Plus en détail

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère).

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère). Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE L ATMOSPHÈRE L air est un mélange homogène. Ce mélange est constitué de 78% de diazote (N 2 ), 21% de dioxygène (O 2 ) et les autres gaz 1% (Argon, Dioxyde

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée " Que la lumière soif Et la lumière but. " André Beucler, poète, romancier et scénariste français du XX e siècle Prérequis : Le Soleil, les étoiles et les lampes sont des sources

Plus en détail

FAIRE PARLER LA LUMIÈRE

FAIRE PARLER LA LUMIÈRE FAIRE PARLER LA LUMIÈRE Chantal Balkowski Astronome à l Observatoire de Paris Mai 2011 CONTRAINTES DE L ASTRONOME Les objets étudiés en astronomie sont hors de portée : le seul indice est la lumière émise

Plus en détail

Nature de la lumière et spectroscopie Principe de la spectroscopie, quelques expériences

Nature de la lumière et spectroscopie Principe de la spectroscopie, quelques expériences La spectroscopie en astrophysique Patrick Boissé Université Pierre et Marie Curie Institut d Astrophysique de Paris Plan de l'exposé : Nature de la lumière et spectroscopie Principe de la spectroscopie,

Plus en détail

Optique Géométrique. Licence 1 MIPCM Semestre 1. Cours N. Delorme L1

Optique Géométrique. Licence 1 MIPCM Semestre 1. Cours N. Delorme L1 Optique Géométrique Licence 1 MIPCM Semestre 1 Chapitre 1 Propriétés de la lumière Un peu d Histoire Lumière = rayon 1609 : Galilée 1611 : Kepler traité d optique 1621 : Snell réfraction 1637 : Descartes

Plus en détail

Météo et changements climatiques

Météo et changements climatiques Météo et changements climatiques Observations des changements climatiques Attribution des causes des changements climatiques Scénarios des changements climatiques futurs Météo et changements climatiques

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2015/2016 LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE

Plus en détail

Observations des atmosphères des planètes CHEOPS. Alain Lecavelier des Etangs (IAP-CNRS-UPMC)

Observations des atmosphères des planètes CHEOPS. Alain Lecavelier des Etangs (IAP-CNRS-UPMC) Observations des atmosphères des planètes CHEOPS Alain Lecavelier des Etangs (IAP-CNRS-UPMC) Comment détecter l atmosphère d une exoplanète? a) Lumière émise ou réfléchie par l atmosphère il faut soustraire

Plus en détail

Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie barbero@cerege.fr Le programme du semestre TD 1 : Le rayonnement solaire (1) TD 2 : Le rayonnement solaire (2) TD 3 : Le rayonnement tellurique

Plus en détail

Principes du calcul de l élévation de température en effet de serre par augmentation du taux de CO2

Principes du calcul de l élévation de température en effet de serre par augmentation du taux de CO2 Principes du calcul de l élévation de température en effet de serre par augmentation du taux de CO2 1 Données préliminaires. Le rayonnement solaire, avant de pénétrer dans l atmosphère terrestre est de

Plus en détail

Rapide présentation des notions de base sur le rayonnement thermique.

Rapide présentation des notions de base sur le rayonnement thermique. Rapide présentation des notions de base sur le rayonnement thermique. 1 6 Juin 2012 Intervenante : Catherine Freydier, ENM/EGM catherine.freydier@meteo.fr Plan de l intervention : Les différents modes

Plus en détail

La Météo. 5eme année

La Météo. 5eme année La Météo 5eme année Les nuages Les nuages sont constitués de millions de gouttelettes microscopiques d eau qui se forment lorsque la vapeur dans l air se condense sur les particules microscopique de poussière,

Plus en détail

Jean Roche CCSTI Drôme

Jean Roche CCSTI Drôme La couleur des étoiles Jean Roche CCSTI Drôme La couleur des étoiles Jean Jean Roche - CCSTI Drôme de la Drôme Les corps incandescents émettent un spectre continu Jean Roche CCSTI Drôme La

Plus en détail

Plan de la séance. L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 04 > Bases physiques (II)

Plan de la séance. L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 04 > Bases physiques (II) L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique Cours n 04 > Bases physiques (II) Brises soleils coulissants (Architecte Bruno Burlat) Nicolas.Tixier@grenoble.archi.fr! Les illustrations de ces cours

Plus en détail

SPECTROSCOPIE. I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie.

SPECTROSCOPIE. I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie. SPECTROSCOPIE I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie. I Analyser la lumière. Que signifie analyser la lumière? Analyser la lumière

Plus en détail

Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre

Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre Jean-Louis Dufresne LMD/IPSL; CNRS/UPMC dufresne@lmd.jussieu.fr http://web.lmd.jussieu.fr/~jldufres/ Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet

Plus en détail

Thème 1 : Onde et matière

Thème 1 : Onde et matière Thème 1 : Onde et matière Chapitre 1 : Ondes et particules, support d information Activité 1 : Atmosphère et rayonnement dans l univers p16 1) a) La grandeur portée en ordonnée représente la proportion

Plus en détail

Exobiologie. Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M.

Exobiologie. Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M. Exobiologie Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M. sebastien.rodriguez@cea.fr La vie sur Terre : un modèle à comprendre La Terre originelle Sommaire Formation des océans et de l atmosphère terrestre

Plus en détail

Ondes. Une onde est un phénomène périodique dans le temps et dans l espace permettant une propagation d énergie.

Ondes. Une onde est un phénomène périodique dans le temps et dans l espace permettant une propagation d énergie. Ondes Une onde est un phénomène périodique dans le temps et dans l espace permettant une propagation d énergie. Le phénomène périodique se définit comme l oscillation d un paramètre physique (amplitude

Plus en détail

Activité 1 : Instruments d astronomie

Activité 1 : Instruments d astronomie Chapitre II : Rayonnement dans l univers Activité 1 : Instruments d astronomie Tous les objets célestes émettent des rayonnements dans divers domaines. Qu est-ce qu un rayonnement?.... Quels types de rayonnement

Plus en détail

1. Glossaire. Absorption (facteur d absorption)

1. Glossaire. Absorption (facteur d absorption) 1. Glossaire Terme ou expression Absorption (facteur d absorption) Atmosphère Bruit Cavité isotherme Cavité rayonnante Champ de vision horizontal Conduction Convection Corps gris Corps noir Correction

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C01 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 14 à 16h - 3 groupes de TDs (mardi de 13h à 16h et de 15h à 18h et mercredi de 9h à 12h) - Intervenants : R. Barbero, R. Marteau & V. Moron - 2 contrôles

Plus en détail

Physique quantique. , d étant la distance entre les deux masses. , d étant la distance entre les deux masses.

Physique quantique. , d étant la distance entre les deux masses. , d étant la distance entre les deux masses. Physique quantique 15 CHAPITRE Jusqu'au début du XX ème siècle, la physique s'est développée dans le cadre de la mécanique créée par Newton. Connaître, à un instant donné, la position du corps et toutes

Plus en détail

ROCHES ET GEOCHIME. I : L univers. 1- Le problème de distance. Des unités appropriées à des distances impressionnantes :

ROCHES ET GEOCHIME. I : L univers. 1- Le problème de distance. Des unités appropriées à des distances impressionnantes : ROCHES ET GEOCHIME I : L univers 1- Le problème de distance Des unités appropriées à des distances impressionnantes : Unité astronomique : 1 u.a = distance Terre-Soleil = 150.10^6 Km Année lumière : 1

Plus en détail

Exoplanètes : enjeux et défis

Exoplanètes : enjeux et défis Exoplanètes : enjeux et défis Vincent Coudé du Foresto 26 mars 2013 Journée ESEP 1 Exoplanètes : questions et outils Vincent Coudé du Foresto 26 mars 2013 Journée ESEP 2 Démographie des exoplanètes Combien

Plus en détail

1. Qu'est ce que l'effet Doppler?

1. Qu'est ce que l'effet Doppler? EFFET 1. Qu'est ce que l'effet Doppler? Explication du phénomène Voir animation V onde = λ x f = constante V onde = λ x f = constante 2. Mesures Mesure d une vitesse Fichier audio f approche = 292 Hz

Plus en détail

Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons

Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons Physique statistique (PHY433) Amphi 8 Le contrôle Le contrôle (3 h) aura lieu le vendredi 1 er avril de 14h à 17 h Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons Aucun document autorisé. Tablette, ordinateur

Plus en détail

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 1 ère S Thème : Couleurs et images Activités Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 I. La lumière 1. Les ondes électromagnétiques - Voir Document 1 Connaissances exigibles : Distinguer

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE 1 CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - INTRODUCTION L'interaction de la lumière avec la matière est à l origine de la majeur partie des phénomènes électriques, magnétiques, optiques et

Plus en détail

Pollution atmosphérique

Pollution atmosphérique Pollution atmosphérique Quelques éléments de transfert radiatif Bruno Sportisse, sportiss@cerea.enpc.fr CEREA, Joint Laboratory Ecole des Ponts/EDF R&D INRIA/ENPC CLIME project 2007 B. Sportisse Pollution

Plus en détail

Chapitre 1 : La planète Terre dans le système solaire

Chapitre 1 : La planète Terre dans le système solaire Banque de questions pour réviser les connaissances des chapitres 1 et 2 Niveau Cinquième Savoir répondre aux questions, c est maîtrisé les notions fondamentales vues en classe. Vous pouvez ensuite accéder

Plus en détail

BILAN TP2. Activité 1 : les causes de la présence d'une atmosphère autour d'une planète.

BILAN TP2. Activité 1 : les causes de la présence d'une atmosphère autour d'une planète. BILAN TP2 Activité 1 : les causes de la présence d'une atmosphère autour d'une planète. La présence d'une atmosphère sur une planète et donc sur Terre est liée : - à la force de gravitation dont à la masse

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA TERRE UNE PLANETE HABITABLE

CHAPITRE 1 : LA TERRE UNE PLANETE HABITABLE Sciences de la Vie et de la Terre Classe de 2 nde générale et technologique Thème 1 : La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant La Terre, une planète habitée CHAPITRE 1 : LA TERRE UNE PLANETE

Plus en détail

Spectroscopie pour la mécanique. L. Le Moyne

Spectroscopie pour la mécanique. L. Le Moyne Spectroscopie pour la mécanique L. Le Moyne 1 Plan du cours Notions de mécanique quantique Dualité onde corpuscule Relations d incertitude Fonction d onde et opérateurs Cas simples : oscillateur, rotateur,

Plus en détail

Interaction lumière-matière (le terme «interaction» indique une rencontre donnant lieu à un échange d énergie)

Interaction lumière-matière (le terme «interaction» indique une rencontre donnant lieu à un échange d énergie) Interaction lumière-matière (le terme «interaction» indique une rencontre donnant lieu à un échange d énergie) A- Sources de lumière Présenter différentes sources de lumières, mettre en œuvre dans la mesure

Plus en détail

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Jean Louis Dufresne Pôle de modélisation de l'institut Pierre Simon Laplace (IPSL) Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) dufresne@lmd.jussieu.fr

Plus en détail

DS SECONNDE DS ) Spectre continu B. 3) Spectre de bandes d absorption A. 4) Spectre de raies d absorption D

DS SECONNDE DS ) Spectre continu B. 3) Spectre de bandes d absorption A. 4) Spectre de raies d absorption D I. SAVOIR RECONNAITRE LES DIFFÉRENTS SPECTRES (4 PTS) Compléter la légende, en indiquant la lettre majuscule qui désigne le spectre sur le document ci contre 1) Spectre de raies d émission C 2) Spectre

Plus en détail

La quête de nouvelles terres

La quête de nouvelles terres La quête de nouvelles terres Définition et petite histoire Une exoplanète, ou planète extrasolaire, est une planète gravitant autour d une autre étoile que le Soleil. La première découverte a eu lieu en

Plus en détail

Diamètre des objets du système solaire en fonction de leur masse volumique

Diamètre des objets du système solaire en fonction de leur masse volumique DIAMÈTRE (KM) Thème 2 : La dans l Univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée Chapitre 1 : La, une planète habitée Quelles sont les caractéristiques de la permettant le développement

Plus en détail

Seconde EVALUATION N 4.2 (1h)

Seconde EVALUATION N 4.2 (1h) Nom, Prénom, Classe :... Seconde EVALUATION N 4.2 (1h) Toutes les réponses doivent être rédigées et justifiées!! Partie A : Le système «Gliesien» Document 1. 581g, 1ère exoplanète potentiellement habitable?

Plus en détail

Selon la théorie du Big Bang, l univers serait apparu il a 13,7 GA : Tout sur l univers :

Selon la théorie du Big Bang, l univers serait apparu il a 13,7 GA : Tout sur l univers : La planète Terre : une planète habitable et habitée. Dans ce chapitre, nous allons essayer de comprendre - En quoi la Terre apparaît comme une planète originale dans le système solaire, et a permis l apparition

Plus en détail

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants 2. QCM a.!= c " b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption a. 5,45

Plus en détail

Origine, dynamique et température de l'atmosphère

Origine, dynamique et température de l'atmosphère Origine, dynamique et température de l'atmosphère I) Origine de l'atmosphère de la Terre et de Mars I 1) Datation de l'atmosphère terrestre à l'aide de l'argon L'argon 36 est un isotope stable ne pouvant

Plus en détail

Activité expérimentale AE 13 : La lumière, messagère des étoiles

Activité expérimentale AE 13 : La lumière, messagère des étoiles Activité expérimentale AE 13 : La lumière, messagère des étoiles I. Spectre continu et température Starlord est un explorateur de l espace. Il a pris plusieurs photographies d arc-en-ciel sur différentes

Plus en détail

Prérequis : ACTIVITE 1 : LES GAZ A EFFET DE SERRE ET LE CLIMAT.

Prérequis : ACTIVITE 1 : LES GAZ A EFFET DE SERRE ET LE CLIMAT. CHAPITRE II /Atmosphère- climats/ De l'évolution récente du climat au climat de demain. Le climat actuel est caractérisé par un réchauffement rapide. Les scientifiques tentent de comprendre cette évolution

Plus en détail

QCM. Niveau Seconde QUESTION N 1. Les planètes telluriques sont :

QCM. Niveau Seconde QUESTION N 1. Les planètes telluriques sont : QCM Niveau Seconde Thème 1 : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée. Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Pour chaque question, il vous est

Plus en détail

Densité Distance au soleil (en million de km)

Densité Distance au soleil (en million de km) Atmosphères d autres planètes : Mercure Mercure, observée par la sonde Mariner-10 en 1974 et 1975, n'a ni atmosphère ni eau, sa pression au sol est quasi nulle ( 10-11 Pa). Cette composition montre qu'elle

Plus en détail

Bibliographie. P.H. Communay «physique quantique» Groupe de recherche et édition. Berkeley «Cours de physique» vol 4 : Méca quantique Armand Colin

Bibliographie. P.H. Communay «physique quantique» Groupe de recherche et édition. Berkeley «Cours de physique» vol 4 : Méca quantique Armand Colin Mécanique Quantique Frédéric Le Quéré Equipe de Chimie Théorique Labo de Modélisation et Simulation Multi Echelle Bât Lavoisier, bureau K35 (3ème étage) lequere@univ-mlv.fr Bibliographie P.H. Communay

Plus en détail

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT IV LE COUPLAGE DES ENVELOPPES TERRESTRES Introduction La Terre est une planète originale de part la présence : - D une enveloppe gazeuse, l atmosphère

Plus en détail

PLANÈTE TERRE. I Introduction II L Univers III Les étoiles IV Les planètes

PLANÈTE TERRE. I Introduction II L Univers III Les étoiles IV Les planètes PLANÈTE TERRE A.Palacios H. Reboul Groupe de Recherche en Astronomie et Astrophysique du Languedoc Université Montpellier II (bât 13) palacios@graal.univ-montp2.fr PLANÈTE TERRE I Introduction II L Univers

Plus en détail