Le tourisme international : un état de fait colonial

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le tourisme international : un état de fait colonial"

Transcription

1 Le tourisme international : un état fait colonial Zarka C. Tourisme et mon rural Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n pages Artic availab on line / Artic disponib en ligne l adresse : To cite this artic / Pour citer cet artic Zarka C. Le tourisme international : un état fait colonial. Tourisme et mon rural. Paris : CIHEAM, p (Options Méditerranéennes; n. 3)

2 un ethnologue : Christian ZARKA Letourisme international : UM état fait colonial ment cette va la la campagne, c'estl'activité économi- l'on y a l une habitu que A cette gation, est liée : d'une nous avons nousavons qu'une civilisation << postée >> ladive est économie mad'une économie uxième se pose donc ainsi : n'y a-t-il pas, fait un? C'est un peu ces ux questions, que nous ici. Et plus nous s ux exemps et la Tunisie, et sconséquences du mouvement pouvant s pays la Tunisie celui s pays en voie Cette distinction est en effet capita, il y a ux façons bien d'en- : celui qui va s pays en voie développement inet celui qui va dans sens. C'est l'ai ces ux types ment en ce s installations qui induisent >> s que nos ux questions. On constate, lieu, la sence d'un équipement allant l'hôtel luxe jeunesse : ce sont s lieux passage où s touassez anonymes ; impact milieu ambiant est donc faib. En uxième lieu, s clubs vacances où s plus ou moins pendant un temps assez long, et plus, milieu humain qu'ils cotoient. Le passage ces petites colonies s questions mes été tion. Vu s qu'occasionne un voyage, et la s niveaux vie moyen et d'un Tunisien l'un pays beaucoup plus Tunisien Cet état fait ux conséquences tantes : - d'une un voyage est la quasi-totalité s Tunisiens, seu bien ; - un vises, et la venue s pays faib, c'est donc l'accueil ou Eucespaysl'ef- vises tes s pays anciennement La ces pays étant fondamentament la même et indus la se pose moins, bien que zones (ou la vision du mon dominante au contact d'un e milieu >> est même que la Tunisie : gions où s et souvent ce sont cels lieu d'éction, sans qu'els au citadin plus dépaysement et qu'els la nostalgie d'un mon qui étu n'estplus aux pays qui n'ont pas connu indusétant au fond s mêmes que ceux qui existent s ux types pays qui nous ici. n'est donc mis tunisien. doit ce qu'il L

3 .. place. que son voyage n'en est finament que plus son n'est faussée aucune installation conçue lui, dépaysement. Le flux étant faib dans sens pays - pays sés, il. ne pas l'équis pays qui sont visités. Nous pas même dans cas s pays anciennement DANS LES PAYS EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL Les installations qui existent dans ces pays cels qui sont mises en place dans s pays l'audans la où, touétant un nement comme vises, sa fonction est, avant toutes choses, ne va donc puisse cette venue cas la Tunisie, est ta pays. Tout est donc mis en Si bien qu'on assiste s la population. Citons ce quelquesexemps : Nous avons eu l'occasion que, poisson s hôtels en cintaux, s la côte une tel poisson que la population en exemp, dans du sud où l'eau manque telment, il n'est pas dans hôtel, une piscineluxueuse. hôtels sont la population tunisienne en et la

4 Photo Christian Zarka. 28 atteignent tousont néanmoins en contact plus ou moins avec lui. Signalons l'exemp ce qui la liaison Gafsa et Gabès : qu'un Occintal ou du l'appel d'un paysanenguenils. Ou s'il fait, on ce qu'il ne soit que ce moinspossib. UNE tels attitus? que s pays anciennement sont souvent s pays qui ont colonisé s pays actuelment en voie développement in- Cette colonisation s'est accompagnée d'une imposition' la du pays colon au pays colonisé. l'indépendance, s ciaux et du temps. ce ne sont pas s égaux dans la où il n'y a pas d'échange,.mais assimilation l'ancien colonisé la du colon. En Tunisie exemp, un ficiel pays sa fond la tunisienne Le vêtement est e compt a ; la et l'installation intés maisons copient la <( mas toucet ensemb << P que sans jugement, un modè <c P. passage que l'on peut dans ce distincts : celui qui l'éducation a été mis en contact avec la civilisation du pays colon, dont on est bien obligé d'emla technicité, et celui qui faute d'éducation en méconnaît la Et même si ces ux tennt se avec la la jeunessetunisienne,ilsexistentbien au niveau la faut? que ciemment, et la couche population qui a eu accès l'éducation et d'où est la totalité du pays ou bien souvent un modè a assez ~70isin. petit cette nouvel vision du mon et cette nouvel la masse la population, qui se cela dans un G i>, sancienet on tenté << 9 tota, n'assimi pas si faciment une pond l'adaptation un Q milieu >>. Cela se ux phénomènes : en lieu dévaluation la na, la vision du mon islamique, aux yeux l'individu qui se dans indiqué ; en second lieu d'assimilation occinta. Nous islamique et non tunisienne petite la population est déj assimilée plus ou moins bien. La islamique est cel, en fait, la population 'paysanne, plus ou moins beaucoup plus la que la C'est cette population et sa qui se Une tel est donc vacances, dont s volonhumain du pays qu'ils visitent, ment une fausse vision exotique (fausses oasis, fausses scènes s l, qui aux Tunisiens du camp. souvent s mouvements qui vont s pays anciennement sés développement d'un ancien état fait colonial.le pays s'attend ce afin ne pas vises, équivaut une qui une Un pays comme l'est la Tunisie ne doit la venue dans la où constitue dont il a besoin La la s s aménagements tiques,comme << >> qui s a fait et qui s habite, ne doit pas une faite aux mais au la dynamique d'une civilisation qu'il ne faut Cela suppose, bien pas entendu, que s la politique s pays en voie développement insachent l'implantation un échange tion la aux la cespays

5 Fhoto Christian Zarka; Cette population et sa arlture risquent d être dévalorisées par. un tourisme néo-colonialiste 29

L'olive de table comme production alternative à la production d'huile d'olive

L'olive de table comme production alternative à la production d'huile d'olive L'olive table comme production alternative la production d'huile d'olive Doutsias G.T. in Allaya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 988-V 988 pages

Plus en détail

Le marché et la formation des prix

Le marché et la formation des prix Le marché formation s prix Lucchti F. in Alya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 1988-V 1988 pages 99-105 Article avaible on line / Article disponible

Plus en détail

L'organisation du commerce extérieur yougoslave

L'organisation du commerce extérieur yougoslave L'organisation commerce extérieur yougosve Stojanovic B. Yougosvie Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 33 1976 pages 54-57 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : http://om.ciheam.org/artic.php?idpdf=ci010295

Plus en détail

La formation agronomique dans la région méditerranéenne: le cas de la Grèce

La formation agronomique dans la région méditerranéenne: le cas de la Grèce La formation agronomique dans la région méditerranéenne: le cas la Grèce Olympios C. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier : CIHEAM Options Méditerranéennes

Plus en détail

Le tourisme dans les pays membres de l'ocde en 1969 et au cours des premiers mois de 1970

Le tourisme dans les pays membres de l'ocde en 1969 et au cours des premiers mois de 1970 Le tourisme dans s pays membres l'ocde et au cours s premiers mois 1970 Tourisme et mon rural Paris : CHEAM Options Méditerranénes; n. 3 1970 pages 82-85 Artic avaib on line / Artic disponib ligne à l

Plus en détail

Le système national de formation agricole en Tunisie

Le système national de formation agricole en Tunisie système national formation agrico en Tunisie Tahar El Mili M in Hervieu B (ed) La formation agronomique dans s pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus n 1987II

Plus en détail

La formation agronomique au Liban

La formation agronomique au Liban La formation agronomique au Liban Hamze M. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans s pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus; n. 1987-II 1987 pages

Plus en détail

L'utilisation des modèles mathématiques pour l'exploitation des nappes d'eau souterraines

L'utilisation des modèles mathématiques pour l'exploitation des nappes d'eau souterraines L'utilisation s modès mathématis pour l'exploitation s nappes d'eau souterraines Lelièvre R.F. L'eau Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 14 1972 pages 8689 Artic avaib on line / Artic disponib ligne

Plus en détail

La recherche agricole en Algérie

La recherche agricole en Algérie La recherche agricole en Algérie Kellou R. in Casas J. (ed.). La recherche agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus; n. 1988III 1988 pages

Plus en détail

Dimension de l'espace agricole littoral et dévéloppement touristique

Dimension de l'espace agricole littoral et dévéloppement touristique Dimension de l'espace agricole littoral et dévéloppement touristique Mtimet A. in Camarda D. (ed.), Grassini L. (ed.). Coastal zone management in the Mediterranean region Bari : CIHEAM Options Méditerranéennes

Plus en détail

La production et les échanges de coton en Méditerranée : caractéristiques et problématique

La production et les échanges de coton en Méditerranée : caractéristiques et problématique La production et les échanges de en Méditerranée caractéristiques et problématique Campagne P., Quinton V. in Braud M. (ed.), Campagne P. (ed.). Le en Méditerranée et au Moyen-Orient Montpellier CIHEAM

Plus en détail

La production des principales céréales cultivées en Italie : évolution et tendances

La production des principales céréales cultivées en Italie : évolution et tendances La production des principaes céréaes cutivées en Itaie : évoution et tendances Nacamui S., De Castro P. in Lerin F. (ed.). Céréaes et produits céréaiers en Méditerranée Montpeier : CIHEAM ptions Méditerranéennes

Plus en détail

Le rôle de l'olivier en Grèce

Le rôle de l'olivier en Grèce Le rôle l'olivier en Grèce Papageorgiou C.L. in Allaya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 1988V 1988 pages 4146 Article available on line / Article

Plus en détail

L'irrigation du cotonnier en Tunisie. Résultats expérimentaux

L'irrigation du cotonnier en Tunisie. Résultats expérimentaux L'irrigation du cotonnier en Tunisie. Résultats expérimentaux Bouzaidi A. in Braud M. (ed.), Campagne P. (ed.). Le coton en Méditerranée et au Moyen-Orient Montpellier : CHEAM Options Méditerranéennes

Plus en détail

La formation agricole en Algérie

La formation agricole en Algérie La formation agricole en Algérie Ait Belkacem M. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etudes; n. 1987II

Plus en détail

Chapitre 3 - Améliorer ses techniques Corrigés

Chapitre 3 - Améliorer ses techniques Corrigés Égalité pour tout réel et équation Exercice 1 ; ;. Les nombres et sont donc solutions de l'équation Le nombre ne l'est pas. Égalité pour tout réel et équation Exercice 2 1. Présentons les résultats en

Plus en détail

espaces périurbains en France, des espaces urbains ou des espaces ruraux?

espaces périurbains en France, des espaces urbains ou des espaces ruraux? Exercice sur documents en Géographie... assez rare en 1ere pour être signalé!!! Sujet : Les espaces périurbains en France, des espaces urbains ou des espaces ruraux? La lecture du libellé ne laisse pas

Plus en détail

La pénétration romaine en Afrique du Nord dans l'antiquité. Un exemple : Timgad jusqu'à la mort de Empereur Trajan

La pénétration romaine en Afrique du Nord dans l'antiquité. Un exemple : Timgad jusqu'à la mort de Empereur Trajan La pénétration romaine en Afrique du Nord dans l'antiquité. Un exemple : Timgad jusqu'à la mort de Empereur Trajan Sorel D. Les échanges méditerranéens Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 18 1973

Plus en détail

ACTIVITE "MOYENNE" I Constat. II Hypothèses. III L activité. Niveau : 3ème 13 groupes de deux élèves sur des postes isolés.

ACTIVITE MOYENNE I Constat. II Hypothèses. III L activité. Niveau : 3ème 13 groupes de deux élèves sur des postes isolés. 1 ACTIVITE "MOYENNE" Niveau : 3ème 13 groupes de deux élèves sur des postes isolés. I Constat Comme pour la notion de moyenne, dans le cadre "papier/crayon", même avec la calculatrice, les élèves ont insuffisamment

Plus en détail

La culture de la rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques à venir

La culture de la rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques à venir La culture rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques venir Scialom S.R. Les cultures floras Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 10 1971 pages 64-72 Artic avaib on line / Artic

Plus en détail

A Djerba, le tourisme tunisien voit poindre une éclaircie. Par afp, le 18/5/2017 à 11h36

A Djerba, le tourisme tunisien voit poindre une éclaircie. Par afp, le 18/5/2017 à 11h36 A Djerba, le tourisme tunisien voit poindre une éclaircie Par afp, le 18/5/2017 à 11h36 Selma Elloumi, la ministre tunisienne du Tourisme, à Djerba, le 14 mai 2017 / AFP/Archives "Il faut rester vigilant,

Plus en détail

La conception d'une architecture et d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen

La conception d'une architecture et d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen La conception d'une architecture d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen Milieu vie, mo vie Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 13 1972 pages 94-102 Artic avaib on line / Artic disponib

Plus en détail

Logique/Ensembles. Logique 2. 1 Rudiments de logique. 1.1 Assertions, connecteurs, synonymie.

Logique/Ensembles. Logique 2. 1 Rudiments de logique. 1.1 Assertions, connecteurs, synonymie. Logique 2 Logique/Ensembles 1 Rudiments de logique. 1.1 Assertions, connecteurs, synonymie. La notion d'assertion est considérée comme intuitive : on se donne la dénition vague ci-dessous. Dénition 1.

Plus en détail

La Yougoslavie, pays du tourisme

La Yougoslavie, pays du tourisme La Yougoslavie, pays du tourisme Vukasovic M. La Yougoslavie Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 33 1976 pages 79-83 Article available on line / Article disponible en ligne à l adresse : http://om.ciheam.org/article.php?idpdf=ci010661

Plus en détail

Mécanisation de la récolte des raisins en Italie

Mécanisation de la récolte des raisins en Italie Mécanisation récolte s raisins en Italie Stefanelli G. La vigne vin Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 12 1972 pages 93-97 Artic avaib on line / Artic disponib en ligne l adresse : http://om.ciheam.org/artic.php?idpdf=ci010453

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 25 du 14 mai PARTIE PERMANENTE Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN)

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 25 du 14 mai PARTIE PERMANENTE Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 25 du 14 mai 2014 PARTIE PERMANENTE Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) Texte 6 CIRCULAIRE N 14000/DEF/GEND/DPMGN/SDAP/BCHANC relative

Plus en détail

Le système national de recherche agricole en Tunisie

Le système national de recherche agricole en Tunisie Le système national recherche agricole en Tunisie Lasram M. in Casas J. (ed.). La recherche agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus;

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon pour l économie du Languedoc-Roussillon N 13-8 La fréquentation dans les hébergements collectifs d'avril à septembre 7 Mireille LEFEBVRE- INSEE L'ensemble des hébergements collectifs (résidences de tourisme,

Plus en détail

Acquis de la recherche en matière d\'évaluation génétique des ovins et des caprins en Tunisie

Acquis de la recherche en matière d\'évaluation génétique des ovins et des caprins en Tunisie Acquis recherche en matière d\'évaluation génétique s ovins et s caprins en Tunisie Aloulou R., Ben Dhiaf S., Chalh A., Djemali M., Hammami H., Jamal S. in Gabiña D. (ed.). Strategies for sheep and goat

Plus en détail

Planning T.A.P. Genlis J.ferry / La Chenaie

Planning T.A.P. Genlis J.ferry / La Chenaie 29 août 02 septembre 05 septembre 09 septembre 12 septembre 16 septembre 19 septembre 23 septembre 26 septembre 30 septembre 03 octobre 07 octobre 10 octobre 14 octobre 17 octobre 19 octobre VACANCES SCOLAIRES

Plus en détail

Thème 1: MÉNAGES ET CONSOMMATION

Thème 1: MÉNAGES ET CONSOMMATION Thème 1: MÉNAGES ET CONSOMMATION PARTIE 2: La consommation, un marqueur social Notions à découvrir Consommation ostentatoire effets de' distinction et d'imitation Dans cette deuxième partie, nous allons

Plus en détail

5 à 8 ans. Le secret. Amorce d Anaïs Vaugelade

5 à 8 ans. Le secret. Amorce d Anaïs Vaugelade 5 à 8 ans Le secret Amorce d Anaïs Vaugelade Un matin, au lieu de venir prendre le petit déjeuner avec Chat, Poule resta dans sa chambre. Chat vint frapper à sa porte : «Poule, qu'est-ce que tu fabriques?

Plus en détail

Le rapprochement des communautés de Montpellier, du Pays de Lunel, du Pays de l Or, de Pic Saint-Loup et de Ceps et Sylves

Le rapprochement des communautés de Montpellier, du Pays de Lunel, du Pays de l Or, de Pic Saint-Loup et de Ceps et Sylves Le rapprochement des communautés de Montpellier, du Pays de Lunel, du Pays de l Or, de Pic Saint-Loup et de Ceps et Sylves Octobre 2008 TNS Sofres Département Stratégies d opinion Carine MARCE 01 40 92

Plus en détail

Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue à chêne kermès

Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue à chêne kermès Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue chêne kermès Arnaud M., Molénat G., Vincent M. Systèmes sylvopastoraux. Pour un environnement, une agriculture une économie durabs

Plus en détail

NOTE : Les modifications sont entrées en vigueur le 14 décembre 2009.

NOTE : Les modifications sont entrées en vigueur le 14 décembre 2009. Plomb dans l'eau potable des écoles, des écoles privées et des garderies Sommaire des modifications apportées au Règlement de l'ontario 243/07, pris en application de la Loi de 2002 sur la salubrité de

Plus en détail

«L Urban Camping ; Une ville dans la ville»

«L Urban Camping ; Une ville dans la ville» «L Urban Camping ; Une ville dans la ville» Le constat Le tourisme est une activité qui permet d'aller à la découverte de nouveaux territoires, de nouvelles cultures, etc. C'est une véritable expérience

Plus en détail

PARTIE 2 LE TOURISME ET SES ESPACES

PARTIE 2 LE TOURISME ET SES ESPACES PARTIE 2 LE TOURISME ET SES ESPACES 1)- Un espace touristique au Maghreb: l oasis de Tozeur en Tunisie Problématique : - Quelles sont les transformations engendrées par le tourisme mondial dans l oasis

Plus en détail

L'élevage du lapin en Tunisie peut contribuer à résoudre le problème de déficit en viande du pays

L'élevage du lapin en Tunisie peut contribuer à résoudre le problème de déficit en viande du pays L'élevage du pin en Tunisie peut contribuer résoudre le problème déficit en vian du pays Bergaoui R. in Rouvier R. (ed.), Baselga M. (ed.). Rabbit production and genics in the Mediterranean area Zaragoza

Plus en détail

Spot LED Multicolore piloté par Infrarouge. Écrit par Domotics Jeudi, 13 Septembre :00 - Mis à jour Mercredi, 12 Septembre :17

Spot LED Multicolore piloté par Infrarouge. Écrit par Domotics Jeudi, 13 Septembre :00 - Mis à jour Mercredi, 12 Septembre :17 Depuis quelques jours, je suis en train tester un spot LED multicolore la boutique d--f luo.fr. Il s'agit d'un spot avec un douil gros format. Ce spot consomme 3 watts, mais il restitue une lumière équivante

Plus en détail

CONSERVE. le trigle, le loup de m e r, la g r a n d e v i v e, le c h i e n de m e r, l ' a i g u i l l a t,

CONSERVE. le trigle, le loup de m e r, la g r a n d e v i v e, le c h i e n de m e r, l ' a i g u i l l a t, CONSERVE DE POISSON AU N A T U R E L, PAR LE DR M. H E N S E V A L. Il existe des.poissons que l'on a l ' h a b i t u d e de faire c u i r e l ' e a u et de c o n s o m m e r, soit a v e c une s a u c

Plus en détail

Espaces vectoriels de dimension finie

Espaces vectoriels de dimension finie Espaces vectoriels de dimension finie 1.1) Famille génératrice (rappel) Exemple 1 On considère par exemple l'espace vectoriel R² et les vecteurs 1,1, 1, et,3. Soit un élément quelconque de R²,,. Peut-on

Plus en détail

Eléments de discussion sur le rapport Analytika, Frontignan 2015

Eléments de discussion sur le rapport Analytika, Frontignan 2015 Eléments de discussion sur le rapport Analytika, Frontignan 2015 Pendant l'été 2015, le laboratoire d'analyse Analytika a réalisé à la demande de la Communauté d'agglomération du Bassin de Thau des mesures

Plus en détail

. ARMURERIE. Hache de Lancer

. ARMURERIE. Hache de Lancer ... ACHAT D'EQUIPEMENT. Durant chaque journée de son séjour, un guerrier peut aller chez un commerçant pour tenter d'acheter ou de vendre un objet ou plus. Ceci est appelé Activité Citadine : il ne peut

Plus en détail

CM2 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DU PALIER 2 DU SOCLE COMMUN

CM2 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DU PALIER 2 DU SOCLE COMMUN CM2 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DU PALIER 2 DU SOCLE COMMUN Second palier du socle commun / compétence 5 : la culture humaniste Éléments de compétence ou de connaissance du pilier évalué : Identifie les

Plus en détail

L'informatique et l'agriculture : définition des niveaux d'application

L'informatique et l'agriculture : définition des niveaux d'application L'informatique l'agriculture : défini s niveaux d'applica Prouteau J.P. Agriculture informatique Paris : CIHEAM Ops Méditerranéennes n. 1 1970 pages 22-25 Artic avaib on line / Artic disponib en ligne

Plus en détail

CLASSE DE 2 NDE CHAPITRE : VECTEURS (Programme 2010)

CLASSE DE 2 NDE CHAPITRE : VECTEURS (Programme 2010) CLASSE DE 2 NDE CHAPITRE : VECTEURS (Programme 2010) Introduction : Figure 1 : Figure 1 bis : On a effectué une translation de vecteur u, c'est-à-dire un déplacement de la figure, sans la tourner ni la

Plus en détail

Arithmétique. Nombres décimaux et opérations

Arithmétique. Nombres décimaux et opérations Nombres décimaux et opérations 1. Nombres décimaux Un nombre décimal est un nombre dont l'écriture décimale (écriture en chiffres à virgule) possède un nombre fini de chiffres non nuls (différents de zéro)

Plus en détail

Hérédité liée à l'x. Information pour les malades et leurs familles

Hérédité liée à l'x. Information pour les malades et leurs familles 12 Hérédité liée à l'x Adapté des brochures élaborés par l Hôpital Guy et l Hôpital St Thomas à Londres et adapté aux critères de qualité du London IDEAS Genetic Knowledge Park. Traduction française :

Plus en détail

L'Egypte ancienne : une civilisation qui s'est développée sans échanges extérieurs

L'Egypte ancienne : une civilisation qui s'est développée sans échanges extérieurs L'Egypte ancienne : une civilisation qui s'est développée sans échanges extérieurs Barré P. Les échanges méditerranéens Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 18 1973 pages 99-108 Article available

Plus en détail

Dossier PUBLICITE - Analyse

Dossier PUBLICITE - Analyse Dossier PUBLICITE - Analyse - 1 - Dossier PUBLICITE - Analyse A. DESCRIPTION 1) Calculer la moyenne générale (m), et la variance totale (var) ainsi que les moyennes (m1, m) et les variances de chaque groupe

Plus en détail

La formation en sciences agronomiques et vétérinaires en Espagne

La formation en sciences agronomiques et vétérinaires en Espagne La formation en sciences agronomiques et vétérinaires en Espagne Rallo L., Galvez J. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes

Plus en détail

Solutions des exercices

Solutions des exercices Solutions des exercices Chapitre.. A = {0,,,, } B = {-, -, -, 0,,, } C = {0,,, 9, } D = {..., -9, -, -, 0,,, 9,...} E = {, /, /, /,...}.. A={ x x N} B={ x x N et x 0} C=Z * D={x x N et x } x E={ x x N*

Plus en détail

Olympiades académiques de mathématiques 2013 Académie de Besançon. Durée : 4 heures

Olympiades académiques de mathématiques 2013 Académie de Besançon. Durée : 4 heures Olympiades académiques de mathématiques 2013 Académie de Besançon Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. Le sujet comprend sept pages. Il est composé de quatre exercices indépendants qui peuvent

Plus en détail

COMMUNE DE VEX. Règlement sur les taxes de séjour et d hébergement

COMMUNE DE VEX. Règlement sur les taxes de séjour et d hébergement COMMUNE DE VEX Règlement sur les taxes de séjour et d hébergement L assemblée primaire de la Commune de Vex - vu les art. 75, 78 Al. et 79 chiffres et de la Constitution cantonale ; - vu les art., 7, 46

Plus en détail

Poisson Clown. Soft Clay (réf ) Etape 12. Etape 9. Etape 3. Etape 6. Etape 5. Etape 4. Etape 7 Etape 8. Etape 10 Etape 11

Poisson Clown. Soft Clay (réf ) Etape 12. Etape 9. Etape 3. Etape 6. Etape 5. Etape 4. Etape 7 Etape 8. Etape 10 Etape 11 Poisson Clown Etape 7 Etape 8 0 Poisson Exotique Etape 7 Etape 8 0 Poisson Vert Etape 7 Etape 8 0 Homard Etape 7 Etape 8 0 Requin Etape 7 Etape 8 + Yeux mobiles (réf. 0835) Crabe + Yeux mobiles (réf. 0835)

Plus en détail

Genèse de l'édifice. Lieu :

Genèse de l'édifice. Lieu : Genèse de l'édifice. Ce chalet a été construit par Monsieur L. en 1962. Sur ce terrain n'était qu'un vaste champ. Cependant, cela fait environ 30 ans que Monsieur L n'y est point remonté. Seules Madame

Plus en détail

Eléments de Mathématique Par Nicolas Bourbaki. Hermann & Cie éditeurs, Introduction : 2 paragraphes. & Exercices

Eléments de Mathématique Par Nicolas Bourbaki. Hermann & Cie éditeurs, Introduction : 2 paragraphes. & Exercices Par Nicolas Bourbaki Hermann & Cie éditeurs, 1954 Introduction : 2 paragraphes & Exercices 28/09/2016 2 Introduction Depuis les Grecs, qui dit mathématique dit démonstration : certains doutent même qu'il

Plus en détail

Ville de La Côte-Saint-André

Ville de La Côte-Saint-André Ville de La Côte-Saint-André École Municipale de Musique Règlement des études Le présent règlement des études définit le contenu et l organisation de l enseignement à l École Municipale de Musique de La

Plus en détail

Municipalité de Gabes

Municipalité de Gabes Municipalité de Gabes 2017 Situation de la Municipalité de Gabès La municipalité de Gabès se situe au Sud-Est de la Tunisie, chef lieu du gouvernorat de Gabès, elle s'étend sur une superficie de 8 838

Plus en détail

Maxime 1. Le bien et le mal

Maxime 1. Le bien et le mal Maxime 1 Le bien et le mal «J'ai la haine du mal et j'ai l'amour du juste.» Citation de Victor Hugo ; Les Quatre vents de l'esprit, II - 17 juin 1856. Maxime 2 Le bien et le mal «Toute la morale est dans

Plus en détail

Axe 5 : Agir pour les solidarités

Axe 5 : Agir pour les solidarités N de la mesure : 5.3.4 Axe 5 : Agir pour les solidarités Action 5.3 : Prévenir la précarisation et soutenir la cohésion sociale, notamment envers les personnes dépendantes Pilote : Finalité 1 Renforcer

Plus en détail

L'éducation pour certains groupes ou la formation de tout un milieu

L'éducation pour certains groupes ou la formation de tout un milieu L'écation pour certains groupes ou formation tout un milieu Foreuil F. Formation Développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 21 1973 pages 77-81 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse

Plus en détail

L'action internationale de lutte contre la pollution des mers

L'action internationale de lutte contre la pollution des mers L'action internationale lutte contre la pollution s mers La mer Méditerranée Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 19 1973 pages 88-91 Article available on line / Article disponible en ligne à l

Plus en détail

COMMISSION FEDERALE DES COMPETITIONS

COMMISSION FEDERALE DES COMPETITIONS Classement Le JA qui s'engage avec le club doit-il obligatoirement être licencié Non, mais dans la ligue. au club? Le JA qui s'engage avec le club pourra t-il être JA du club quand Pas forcément, la CNA

Plus en détail

Tourisme en Guyane: un secteur en difficulté, mis à mal par le conflit social. Par afp, le 6/5/2017 à 10h41

Tourisme en Guyane: un secteur en difficulté, mis à mal par le conflit social. Par afp, le 6/5/2017 à 10h41 Tourisme en Guyane: un secteur en difficulté, mis à mal par le conflit social Par afp, le 6/5/2017 à 10h41 Des touristes visitent le fleuve Maroni en Guyane, le 28 novembre 2016 / AFP/Archives Touché de

Plus en détail

«Un pas après l'autre», documentaire sur une école pas comme les autres en Seine-Saint-Denis

«Un pas après l'autre», documentaire sur une école pas comme les autres en Seine-Saint-Denis www.laparisienne.com «Un pas après l'autre», documentaire sur une école pas comme les autres en Seine-Saint-Denis «Un pas après l'autre» est un documentaire diffusé mardi soir à 23h20 dans le cadre de

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon N : 6 - Août 2009

pour l économie du Languedoc-Roussillon N : 6 - Août 2009 Hébergements collectifs:hébergements collectifs.qxd 21/8/29 1:37 Page 1 pour l économie du Languedoc-Roussillon N : 6 - Août 29 Les hébergements collectifs touristiques en Languedoc-Roussillon : plus de

Plus en détail

> Suite. Hammamet - Mahdia - Monastir - Sousse

> Suite. Hammamet - Mahdia - Monastir - Sousse Si on demande à Slim et à Faten Zghal, les fondateur-propriétaires de la chaîne hôtelière tunisienne, Thalassa Hôtels, ce qui les motive chaque jour, ils vous répondront invariablement «le goût du travail

Plus en détail

Mesures temporaires d'ozone dans les Pyrénées Orientales Conflent et Cerdagne Eté 2010

Mesures temporaires d'ozone dans les Pyrénées Orientales Conflent et Cerdagne Eté 2010 Mesures temporaires d'ozone dans les Pyrénées Orientales et Eté 21 I CONTEXTE Dans les Pyrénées Orientales, AIR LR dispose pour surveiller l ozone : du modèle de prévision des concentrations d'ozone "AIRES",

Plus en détail

La certification des agrumes au Maroc

La certification des agrumes au Maroc La certification s agrumes au Maroc Boubker J. in Martei G.P. (ed.), D'Onghia A.M. (ed.). Proceedings of the Mediterranean nwork on certification of citrus. 1995-1997 Bari : CIHEAM Options Méditerranéennes

Plus en détail

Soutenir les personnes en Centre de Rétention

Soutenir les personnes en Centre de Rétention Soutenir les personnes en Centre de Rétention Lorsque des personnes se font arrêtées par la police, si elles n'ont pas de papiers en règle sur elles ( parfois même lorsqu'elles les ont), il y a de grandes

Plus en détail

Le rôle de la femme algérienne lors de la guerre de libération nationale.

Le rôle de la femme algérienne lors de la guerre de libération nationale. Le rôle de la femme algérienne lors de la guerre de libération nationale. La guerre d Algérie a impliqué des hommes et des femmes, volontairement ou parfois malgré eux dans un drame qui les a contraint

Plus en détail

Variables et fonctions statiques

Variables et fonctions statiques Variables et fonctions statiques Mot clef «static» Tout élément statique est déclaré en C/C++ à l aide du mot clef «static» Le sens du mot-clef «static» diffère selon le type d'élément auquel il est associé

Plus en détail

Pénétration et avantage économique de la location de vacances entre particuliers

Pénétration et avantage économique de la location de vacances entre particuliers Etude MediaVacances.com/TNS-SOFRES Pénétration et avantage économique de la location de vacances entre particuliers Rapport de presse Communiqué de presse concernant l'étude 2017.3 réalisée sur la base

Plus en détail

Explorons le pouvoir des hommes et des femmes sur les ressources

Explorons le pouvoir des hommes et des femmes sur les ressources A2: Égalité s sexes -2 Outils pour soutenir la transformation s communautés A2 ACTIVITÉS POUR RÉVÉLER LES PROBLÈMES CACHÉS Explorons le pouvoir s hommes s femmes sur ressources Enfants Pourquoi cte activité?

Plus en détail

Lex Weber : le calme après la tempête

Lex Weber : le calme après la tempête Lex Weber : le calme après la tempête François Bianchi, docteur en droit, notaire dans le canton de Vaud, chargé de cours UNIL, Philippe Kenel, docteur en droit, avocat à Lausanne, Genève et Bruxelles,

Plus en détail

Propriété fondamentale et premières applications

Propriété fondamentale et premières applications N I Propriété fondamentale et premières applications Prérequis : l'ensemble N, les opérations + et sur N, l'ordre standard de N, et les règles de calcul qui y sont associées. I.1 Propriété fondamentale

Plus en détail

Le déroulement de l'épreuve des tirs aux buts

Le déroulement de l'épreuve des tirs aux buts Le déroulement de l'épreuve des tirs aux buts L'épreuve des tirs aux buts se déroule à la fin des prolongations ou à la fin du temps réglementaire si la compétition n'en prévoit pas. Elle durera aussi

Plus en détail

Les salaires en Monsieur Serge Volkoff. In: Economie et statistique, N 54, Mars pp Citer ce document / Cite this document :

Les salaires en Monsieur Serge Volkoff. In: Economie et statistique, N 54, Mars pp Citer ce document / Cite this document : Monsieur Serge Volkoff Les salaires en 1971 In: Economie et statistique, N 54, Mars 1974. pp. 5255. Citer ce document / Cite this document : Volkoff Serge. Les salaires en 1971. In: Economie et statistique,

Plus en détail

Résumé Résumé Une commission mixtes composée d'élus de techniciens et de représentants de

Résumé Résumé Une commission mixtes composée d'élus de techniciens et de représentants de La proposition l'association AVEC VENELLES Titre l'action envisagée Mise en place d'une commission extra municipa en vue développer la commune, l'utilisation s transports colctifs et s mos déplacement

Plus en détail

Fusibles et disjoncteurs

Fusibles et disjoncteurs Fusibles et disjoncteurs Résumé Cet article analyse divers systèmes de protections des hommes et des installations : fusibles, disjoncteurs thermiques et magnétiques et disjoncteurs différentiels, et montre

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité.

Ce rêve est devenu réalité. Vous venez de trouver une règle mise en ligne par un collectionneur qui, depuis 1998, partage sa collection de jeux de société et sa passion sur Internet. Imaginez que vous puissiez accéder, jour et nuit,

Plus en détail

Deux grandeurs auxiliaires pour présenter l'entropie: Energie mécanique potentiellement récupérable (EMPR) et Energie définitivement dégradée (EDD).

Deux grandeurs auxiliaires pour présenter l'entropie: Energie mécanique potentiellement récupérable (EMPR) et Energie définitivement dégradée (EDD). Deux grandeurs auxiliaires pour présenter l'entropie: Energie mécanique potentiellement récupérable (EMPR) et Energie définitivement dégradée (EDD). par Louis rougnon Glasson, professeur agrégé en sciences

Plus en détail

Sahara occidental le référendum introuvable

Sahara occidental le référendum introuvable Sahara occidental le référendum introuvable Le Sahara occidental sera-t-il un État indépendant, ou sera-t-il définitivement rattaché au Maroc? Pourquoi un référendum sur l'autodétermination de ce territoire

Plus en détail

Sri Lanka: des plages de rêve mais une mer souillée. Par afp, le 9/8/2016 à 08h48

Sri Lanka: des plages de rêve mais une mer souillée. Par afp, le 9/8/2016 à 08h48 Sri Lanka: des plages de rêve mais une mer souillée Par afp, le 9/8/2016 à 08h48 Des touristes se promènent sur la plage de Mount Lavinia, sud de Colombo, le 3 juillet 2016 / AFP Sept ans après la guerre

Plus en détail

3 A l'aide de l'alphabet français, combien peut-on écrire de mots de 3 lettres contenant 1 voyelle? 2 voyelles?

3 A l'aide de l'alphabet français, combien peut-on écrire de mots de 3 lettres contenant 1 voyelle? 2 voyelles? 1 De combien de façons peut-on choisir, dans un jeu de 32 cartes,5 cartes contenant : a) exactement 1 roi? b) au moins 1 roi? c) exactement 1 roi et 2 dames? d) exactement 1 roi, 1 dame et 2 valets? e)

Plus en détail

Centrafrique: enquête judiciaire contre des soldats français soupçonnés de sévices. Par afp, le 20/6/2016 à 08h01

Centrafrique: enquête judiciaire contre des soldats français soupçonnés de sévices. Par afp, le 20/6/2016 à 08h01 Centrafrique: enquête judiciaire contre des soldats français soupçonnés de sévices Par afp, le 20/6/2016 à 08h01 Un soldat français de la mission Sangaris, à Bangui le 4 juin 2014 / AFP/Archives La justice

Plus en détail

Le fromage de roquefort

Le fromage de roquefort Le fromage roquefort Pinchon J. in Tisserand J.-L. (ed.). Le lait dans la région méditerranéenne Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A. Séminaires Méditerranéens; n. 6 1989 pages 199-204 Article

Plus en détail

Les Mystères du Nord-Pas-de-Calais (Première partie )

Les Mystères du Nord-Pas-de-Calais (Première partie ) Les Mystères du Nord-Pas-de-Calais (Première partie ) La maison hantée de Sainte-Marie-Cappel La maison en question est située près de la chapelle Notre-Dame. Elle est connue dans tout le village pour

Plus en détail

Nice: après l'attentat, l'immobilier décroche sur la Promenade. Par afp, le 13/12/2016 à 03h28

Nice: après l'attentat, l'immobilier décroche sur la Promenade. Par afp, le 13/12/2016 à 03h28 Nice: après l'attentat, l'immobilier décroche sur la Promenade Par afp, le 13/12/2016 à 03h28 Un femme face à la Promenade des Anglais, le 17 juillet 2016, trois jours après l'attentat de Nice qui a fait

Plus en détail

AIDE SOCIALE À L'ENFANCE

AIDE SOCIALE À L'ENFANCE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

Perception de l'activité touristique en juin 2014 sur le territoire de la CCI de Montpellier

Perception de l'activité touristique en juin 2014 sur le territoire de la CCI de Montpellier Perception de l'activité touristique en juin 2014 sur le territoire de la CCI de Montpellier Juillet 2014 Direction Action Territoriale & Etudes Economiques P 1 : méthodologie P 2 : perception du niveau

Plus en détail

PARTIE 2 : Communiquer d'un bout à l'autre du monde grâce à Internet.

PARTIE 2 : Communiquer d'un bout à l'autre du monde grâce à Internet. PARTIE 2 : Communiquer d'un bout à l'autre du monde grâce à Internet. Chapitre 1 : Internet I ) Un réseau. Internet est un immense réseau qui relie des ordinateurs et des téléphones mobiles du monde entier.

Plus en détail

AVIS D' NTERPRETATI ON N 34 CONVENTI ON COLLECTIVE NATIONALE DE L'ENSEIGNEMENT PRIVE HORS-CONTRAT DU 27 NOVEMBRE 2007

AVIS D' NTERPRETATI ON N 34 CONVENTI ON COLLECTIVE NATIONALE DE L'ENSEIGNEMENT PRIVE HORS-CONTRAT DU 27 NOVEMBRE 2007 AVIS D' NTERPRETATI ON N 34 CONVENTI ON COLLECTIVE NATIONALE DE L'ENSEIGNEMENT PRIVE HORS-CONTRAT DU 27 NOVEMBRE 2007 Commission paritaire nationale d'interprétation et de conciliation Saisine du 23 mai

Plus en détail

L'OFFRE EN HEBERGEMENT EN NORMANDIE

L'OFFRE EN HEBERGEMENT EN NORMANDIE L'OFFRE EN HEBERGEMENT EN NORMANDIE - 2010 Sources : CDT ; INSEE-RGP 2006 Hôtellerie de tourisme Hôtellerie classée ECC* 0* 1* 2* 3* 4* et 4*luxe 5* Hôtellerie non classée de chaîne intégrée HÔTELLERIE

Plus en détail

Limites et comparaison de fonctions

Limites et comparaison de fonctions CHAPITRE 6 Limites et comparaison de fonctions 6.1 Limites d'une fonction On considère dans cette partie, une fonction f dénie sur son domaine de dénition D f. 6.1.1 Voisinage d'un point Dénition 1 Soit

Plus en détail

Système de reproduction dans la production traditionnelle villageoise de lapin en Tunisie

Système de reproduction dans la production traditionnelle villageoise de lapin en Tunisie Système de reproduction dans production traditionnee vigeoise de pin en Tunisie Kennous S. in Rouvier R. (ed.). Races et poputions ocaes méditerranéennes de pins : gestion génétique et performances zootechniques

Plus en détail

Courbes elliptiques et hyperelliptiques

Courbes elliptiques et hyperelliptiques Courbes elliptiques et hyperelliptiques A. Lesfari Département de Mathématiques Faculté des Sciences Université Chouaïb Doukkali B.P. 20, El-Jadida, Maroc. E. mail : lesfariahmed@yahoo.fr Nous allons construire

Plus en détail

Evolution de la composition du lait de dromadaire en fonction du stade de la lactation

Evolution de la composition du lait de dromadaire en fonction du stade de la lactation Evolution composition du it dromadaire en fonction du sta ctation Ellouze S., Kamoun M. in Tisserand J.-L. (ed.). Le it dans région méditerranéenne Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A. Séminaires

Plus en détail

Etude des clientèles touristiques sur le territoire du Parc naturel régional du Vexin français

Etude des clientèles touristiques sur le territoire du Parc naturel régional du Vexin français Etude des clientèles touristiques sur le territoire du Parc naturel régional du Vexin français Novembre 2011 11, rue Tronchet 75008 Paris Tel : 01 34 16 22 58 - Fax : 01 80 53 92 06 www.protourisme.com

Plus en détail