CHAPITRE 3 : COMMENT RECONNAITRE UN PRODUIT PIRATE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 3 : COMMENT RECONNAITRE UN PRODUIT PIRATE"

Transcription

1 CHAPITRE 3 : COMMENT RECONNAITRE UN PRODUIT PIRATE NATURE DE LA PIRATERIE 3.1 Des groupes de contrefacteurs exploitent le marché de l enregistrement musical en fabriquant des copies illégales/non autorisées des prestations d artistes renommés. Ils n engagent aucun investissement pour assurer la création, la commercialisation, la distribution de ces enregistrements et ne payent pas de royalties aux artistes. Ils peuvent amasser des bénéfices très importants en fabriquant illicitement des disques vinyle, des cassettes, des CD, des CD-R, des CD vidéo (VCD) et des DVD, auxquels nous donneront le nom générique de supports musicaux. Il est important d être capable d identifier les produits pirates et les contrefaçons. Si la production de preuves juridiques doit être laissée aux examens des spécialistes, l enquêteur doit pouvoir identifier les produits pirates dans le cadre de ses investigations. Il existe des indices essentiels, tels que détaillés ci-dessous. Mais il convient d abord d expliquer la terminologie utilisée à propos des produits pirates. LES DIFFERENTS TYPES DE PIRATERIE 3.2 On utilise généralement le terme de piraterie pour décrire l infraction délibérée aux droits de propriété intellectuelle, à l échelle commerciale. Dans le secteur du disque, ce terme se réfère à la copie non autorisée et comporte quatre catégories : La piraterie (copie partielle) - c est la reproduction non autorisée d enregistrements originaux, pour le gain commercial, sans le consentement du propriétaire des droits. La présentation des copies pirates diffère des albums originaux. Les copies pirates sont souvent des compilations, par exemple les «meilleurs tubes» d un artiste spécifique, ou une collection d un genre spécifique, comme les compilations «danse». Bootlegs - il s agit d enregistrements non autorisés de concerts en direct ou de concerts radioou télédiffusés. Ces enregistrements sont reproduits et vendus, souvent à un prix élevé, sans l autorisation de l artiste, du compositeur ou de la maison de disque. Les contrefaçons - les contrefaçons sont copiées et présentées de façon à ressembler d aussi près que possible à l original. Les marques et logos du producteur original sont souvent reproduits pour abuser le consommateur et lui faire croire qu il achète un produit légitime. La piraterie sur Internet - la musique est compressée et transmise dans le monde entier sur Internet, sans la moindre rétribution pour les personnes qui ont investi dans sa création. LES DISQUES VINYLE 3.3 Au cours des dernières années, les cassettes enregistrées d abord, puis les CD/CD- R/VCD/DVD ont largement remplacé le disque vinyle. Cependant, il existe un marché prospère des disques vinyle et l on signale une croissance renouvelée de leur vente au détail. Il est peu probable que les disques vinyle retrouvent jamais leur succès antérieur, cependant ce créneau s est fait jour dans la vente au détail pour répondre à la demande de clients cherchant à collectionner des reproductions prestigieuses et de qualité, pour des enregistrements anciens ou récents. Bien entendu, saisissant l occasion de faire des gains illicites, les groupes criminels fabriquent et distribuent des copies illicites de ces enregistrements.

2 Les caractéristiques qui les identifient - c est à dire les indices qui différencient les reproductions originales des reproductions illicites - sont communes aux autres supports musicaux. Le prix, la qualité, la médiocrité des illustrations, l impression inférieure, l emballage le moins cher (que nous examinerons en détail à partir du paragraphe 3.34) indiquent que le produit présenté sur l étal ou dans le magasin de détail n est pas le produit légitime mais une marchandise piratée ou une contrefaçon. LES CASSETTES 3.4 La piraterie n est pas restreinte à un support particulier et les cassettes restent très piratées, en particulier en Afrique, en Amérique latine, au Moyen-Orient, et en Asie du sud-est. Nombre des caractéristiques qui distinguent les CD authentiques des CD pirates sont considérées comme également valables dans le cas de fabrication illicite de cassettes. Cassette pirate Cassette authentique Cassette pirate Cassette authentique

3 LES QUATRE TYPES DE CD 3.5 Les CD standards se répartissent entre quatre formats : I Les CD fabriqués industriellement et contenant de la musique ou des données préenregistrées qui ne sont ni modifiables ni effaçables. II Les disques CD-R qui, en principe, ne contiennent pas de données lors de leur fabrication, les données étant ensuite enregistrées sur le disque vierge à partir d un graveur de CD. Lorsque la fabrication est terminée, les données gravées sur le disque ne sont ni modifiables ni effaçables. C est pourquoi les CD-R sont souvent appelés CD WORM (Write Once Read Many = Une écriture, beaucoup de lectures). III Les disques CD-R/W (CD enregistrables), comme les CD-R, sont vierges. L information est ensuite enregistrée sur le disque à partir d un graveur de CD. Mais ces disques sont effaçables et réenregistrables. Les disques enregistrables vierges sont plus chers que les CD-R vierges et ne sont pas lus par tous les lecteurs de disques courants. Ils sont donc rarement utilisés pour la piraterie musicale. IV Les disques compacts vidéo (VCD) sont des CD-R ou des CD, contenant des images vidéo et des enregistrements audio. Ils reproduisent souvent un concert en direct, un concert vidéo pop ou une présentation vidéo au format télévision (par exemple un enregistrement de MTV ou d une autre chaîne de télévision à grande écoute). On peut lire un VCD vidéo sur un lecteur de VCD ou sur un écran d ordinateur, à l aide d applications spécialisées. Les lecteurs de VCD sont courants en Asie du sud-est. LES CD 3.6 Les «indices» les plus fréquents laissant penser que le CD examiné provient probablement d une fabrication, d une distribution et d une vente au détail illégales sont détaillés dans les exemples graphiques qui suivent. Ces indices ne sauraient tous s appliquer systématiquement et/ou concomitamment ; ils peuvent permettre une détermination raisonnable qui peut justifier une action de la part des Agences d Application de Loi: perquisitions, saisies ou suspensions de libre circulation. Dans ces cas-ci, une assistance est disponible, auprès des Groupes Nationaux, qui doivent-être le premier contact. Autrefois l IFPI Secretariat departement, «Enforcement», pourra fournir une assistance. 3.7 Pour augmenter la sécurité de fabrication des CD, tant au stade de la fabrication du master que du pressage du CD, l IFPI, en collaboration avec Philips Consumer Electronics, a mis au point un Code d identification de la source de fabrication, ou SID code. Comme toutes les usines de production de CD ne disposent pas à la fois des équipements de fabrication de master et de pressage, il existe deux codes : un Code Laser Beam Recorder (LBR), qui identifie l établissement ayant fabriqué le master, et un Code «moule», qui identifie l établissement dans lequel le disque a été pressé. L avantage de ce programme est que, pour chaque disque comportant un SID code, on peut remonter jusqu au lieu de mastering et de pressage. On a signalé des cas de contrefaçon du SID code. Les enquêteurs doivent savoir que cette possibilité existe.

4 Mould Code: 1G49 Code LBR : L622 Numéro de matrice

5 LES CD-R Qu est-ce qu un CD-R? Capacité mémoire 3.8 Le CD-R est tout simplement un support mémoire, analogue à un disque dur ou à une disquette, sur lequel de l information numérique peut être stockée. Il existe deux «tailles» de CD-R vierges, dont la capacité de mémoire est respectivement : de 650 Mo, soit un temps de lecture de 74 minutes de 700 Mo, soit un temps de lecture de 80 minutes 3.9 Par comparaison, une disquette ne peut stocker que 1,44 Mo. Les CD-R peuvent être utilisés pour stocker n importe quel type d information : musique, logiciels, jeux et produits audiovisuels. On est en train de mettre au point des CD-R vierges non standard, capables de stocker 1 Go de données, mais ils ne sont pas encore couramment utilisés. Coût 3.10 Les CD-R vierges sont très bon marché. On trouve dans le commerce des lots de 100 disques vierges vendus sur «spindle» (tige), qui coûtent entre 15 et 20 $ (entre 15 et 20 euros). Au détail, le coût unitaire d un disque vierge est donc inférieur à 20 centimes d euros. Le coût unitaire des boitiers achetés en gros est de l ordre de quelques centimes d euro. Etiquette 3.11 Les CD-R vierges sont fournis sans impression ou avec un fond vierge. En général, la marque du fabricant et/ou du fournisseur est imprimée sur les disques vendus au détail en petite quantité pour une utilisation domestique. Les packs de 100 unités destinés à la vente en gros, le plus souvent conditionnés sur «spindle», sont souvent vendus sans mention imprimée et se voient apposer en général une étiquette après leur gravure. Ces étiquettes peuvent être : des étiquettes autocollantes papier/plastique (que l on peut imprimer avec une imprimante laser, etc., avant de les poser sur le CD-R) Impression couleur. Il existe des imprimantes spéciales, utilisant une technologie à jet d encre ou à imprimante laser, qui impriment directement sur le CD-R. Sérigraphie. On peut imprimer une sérigraphie sur les CD-R, comme pour les CD Quand un procédé d impression de qualité a été utilisé pour la contrefaçon de CD originaux, l œil profane ne voit pas une grande différence entre un CD original et une contrefaçon sur CD-R du même phonogramme. Cependant un examen attentif révèle des différence notables qui permettront aux enquêteurs de distinguer les deux supports. Structure d un CDR 3.13 Les CD-R vierges et les CD industriels sont fabriqués par des procédés de moulage analogues. La principale différence réside dans le fait qu un CD contient de l information préenregistrée sous forme de cuvettes, alors que le CD-R contient une couche de teinture dans laquelle des cuvettes seront ensuite gravées lors de l enregistrement.

6 3.14 La couche réfléchissante du CD et du CD-R est le plus souvent couleur argent, mais un matériau réfléchissant doré peut aussi être utilisé (l or est plus courant dans le cas des CD-R). La couche de teinture du CD-R (côté de lecture) est habituellement bleue, verte, ou dorée. On a mis au point des teintures qui sont totalement transparentes pour l œil ; si elles sont utilisées en conjonction avec une couche réfléchissante en argent, le CD-R produit est facile à confondre avec un CD si on ne l examine pas minutieusement. Etiquette / Label Laque de protection Couche réfléchissante Substrat en polycarbonate Côté de lecture STRUCTURE D UN CD Etiquette / Label Laque de protection Couche réfléchissante Couche de teinture sensible Substrat en polycarbonate Côté de lecture STRUCTURE D UN CD

7 Traits distinctifs permettant d identifier un CD-R 3.15 Un certain nombre de caractéristiques essentielles permettent de distinguer un CD-R d un CD. Graphisme 3.16 Les pirates utilisant des CD-R travaillent souvent dans de petits établissements et n ont pas accès à des procédés d impression sophistiqués. On peut reconnaître les disques CD-R à leur étiquette autocollante. Le graphisme est en général de mauvaise qualité et contient peu d information tant sur l artiste que sur les producteurs de la musique (voir exemples ci-dessous) CD-R à étiquette autocollante Artiste identifié par sa photo CD-R avec une impression de mauvaise qualité Aucune information Caractéristiques de la bande interne du CD-R 3.17 En général, la bande matrice d un CD-R n a aucun trait particulier ; elle comporte parfois un code alphanumérique. Elle ne comporte pas de caractéristiques distinctives telles que le logo de la maison de disque ou un numéro de catalogue. Code LBR 3.18 Les CD-R n ont pas de code LBR parce qu ils n ont pas subi le procédé de reproduction à partir d un original, comme pour les CD industriels. Code «moule» 3.19 Normalement, les CD-R n ont pas de code «moule», mais certains territoires exigent que des codes «moule» soient appliqués à tous les moules, par conséquent les moules de fabrication CD-R peuvent-être codés. Les disques CD-R fabriqués dans ces moules portent alors le code du fabricant qui a pressé le CD-R. Couche de teinture 3.20 Comme nous l avons fait remarquer précédemment, tous les disques CD-R comportent une couche de teinture de couleur bleue ou verte distinctive. Tout disque présentant sur la couche réfléchissante un colorant bleu ou vert visible, est un disque CD-R. Les teintures dorées sont un peu plus difficiles à reconnaître parce qu elles ont parfois un aspect brumeux (du côté lecture) assez analogue à celui des disques DVD. Les teintures transparentes ne sont pas visibles à l œil.

8 Codes à points / Dot codes 3.21 Les fabricants de CD-R impriment habituellement des codes dits «codes à points» sur la zone qui se trouve entre le cercle de réception et le trou de centrage. Dans ces codes figurent les numéros de lot de fabrication et parfois la date de fabrication et des détails sur la chaîne de fabrication. Les fabricants utilisent ces codes à des fins de contrôle de qualité. Ces codes sont distinctifs, car ils sont constitués de points d encre noire. Les CD industriels ne comportent pas de codes de ce genre. Exemple de numérotation utilisée par un fabricant de CD-R Codes M et P 3.22 Les disques CD-R dits vierges, ne sont pas entièrement vierges. En effet, ils portent des codes cachés, qui sont accessibles grâce à des logiciels spéciaux utilisés en conjonction avec le lecteur de CD-R d un ordinateur. Ces codes identifient en général l endroit où le CD-R a été fabriqué. Cercle visible 3.23 Comme le décrit le paragraphe 4.19, l enregistrement d information sur un CD-R se fait par gravure de cuvettes dans la couche de teinture à l aide d un laser. Ce procédé laisse sur la face de lecture du disque une image visible qui a la forme d un cercle concentrique. Bien que les CD obtenus par pressage présentent aussi parfois des cercles visibles, l aspect du cercle sur les CD-R est habituellement tout à fait distinctif et peut fournir une indication utile La présence d un cercle visible indique que des données ont été gravées sur le CD-R. Si ce CD-R renferme des données audio et/ou vidéo, cela suppose des recherches supplémentaires pour savoir si l enregistrement contenu sur ce CD-R est légitime. Cela est particulièrement important lorsqu un enquêteur doit déterminer si le CD-R est effectivement vierge, par exemple en cas de déclaration en douane d une livraison constituée de CD-R vierges, alors qu on les soupçonne d être en réalité des enregistrements illicites. Il arrive que des disques vierges soient placés sur le dessus d un pack, dissimulant d autres disques contenant des enregistrements piratés. Possibilité de lecture 3.25 A la différence des CD enregistrables, les CD-R sont lus par la majorité des lecteurs de CD. Cependant, s ils contiennent des fichiers MP3 ou des données informatiques, il pourra être nécessaire de recourir à un lecteur de micro-ordinateur pour lire leur contenu.

9 Exemple de cercle visible 3.26 Actuellement, les principales maisons de disque ne fabriquent, ne distribuent et ne vendent pas leurs produits sur support CD-R. On sait cependant que certains petits fabricants spécialisés dans leur répertoire national produisent des enregistrements musicaux au format CD-R. L avènement des graveurs de CD-R rapides, capables de produire des milliers de disques par jour, apportera peut-être un renouvellement des méthodes de fabrication. Il est possible que de futures innovations techniques ouvrent la voie à une production parfaitement licite de compilations sur CD-R, mais cette production serait certainement identifiable en tant que telle, en particulier les disques produits sur demande pour des clients spécifiques ne seraient alors ni expédiés ni vendus en masse. CDRW - CD Re-enregistrable 3.27 n CDR/W permet la réécriture des voies audio par un graveur de CD Le processus de graver l'information sur un CD-R vierge provoque une possibilité d'identifier le graveur particulier sur lequel elle a été faite. La plupart des graveurs de CD ont un nombre d'identité connu sous le nom Real Identity ou code 'RID '. Quand un graveur de CD est utilisé pour graver un disque ce code est également gravé sur le disque étant employé. Le code est unique à chaque graveur individuel de CD-R. Enquête 3.28 Le code RID permettrait aux enquêteurs de faire un lien direct entre un graveur saisi lors d une perquisition et un produit trouvé. MP3 Compilations 3.30 Souvent on trouve des CD-Rs qui contient la musique dans le format MP3. Ce format signifie que la musique a été digitalement comprimée en utilisant le logiciel spécial lui permettant d'être stocké dans les dossiers tout d'abord réduits, habituellement pour la transmission sur l'internet. Ce service de compression permet à un producteur pirate d'enregistrer plusieurs heures de musique sur un seule CD-R. Un CD-R contenant une compilation MP3 pourrait reporter 150 voies (égale à environ 11 albums). Les exemples vus ont inclus les travaux complets d'un artiste ou d'une bande particulier. Jusqu'ici aucune maison de disque n'a vendu des compilations de chansons MP3, sur CD ou CD-R.

10 Exemples de disques MP3 contenant plusieurs heures de musique Les VCD - Disques compacts vidéo 3.31 Les VCD sont couramment vendus sur les marchés d Asie du sud-est et combinent enregistrement audio et vidéo. Le contenu audio de ces VCD est protégé exactement au même titre que celui des CD audio normaux. Les matériaux sources servant à la reproduction illégale - souvent de qualité médiocre - varient : vidéos de musique pop, programmes pop télévisés, concerts enregistrés en direct. La pochette indique souvent qu il s agit d un VCD - de façon à le distinguer d un CD ou CD-R audio normal - mais le graphisme est analogue (et c est le plus souvent une contrefaçon). Pour écouter un VCD, on doit avoir un lecteur dédié, et ces lecteurs ne se trouvent pas couramment en dehors de l Asie du sud-est. Pour lire un VCD sur un écran d ordinateur, il faut une application logicielle capable de reconnaître le format numérique gravé sur le VCD - par exemple une couche XingMPEG TM, capable de lire un fichier DAT. Saisie des images: image initiale on remarquera les fautes VCD pirate d une artiste internationale renommée

11 LES DVD 3.32 Le DVD est de plus en plus courant en tant que support musical. Ses procédés de fabrication sont analogues à ceux des CD (disque optique/moulage par injection), ce qui permet de les fabriquer par centaines de milliers, pour un coût relativement modique. Il est évident que les énormes bénéfices que l on peut tirer de la fabrication illégale de copies pirates et de contrefaçons attirent les pirates et les réseaux mafieux. De plus, les DVD, par leur capacité de stockage, permettent non seulement la reproduction illégale des prestations d un artiste issues de l ensemble de ses albums - que l on trouve souvent au format CD-R/MP3 - mais aussi la reproduction d un grand nombre sinon de tous les albums d un certain nombre d artistes. On a découvert, sur un même DVD, 50 heures de musique illégale! Et ce chiffre ne peut qu augmenter. Support original (Exemple) Support pirate (Exemple)

12 VERIFICATION DU PRODUIT 3.33 Ce qui permet le plus facilement de distinguer entre produit original et produit pirate, ce sont les circonstances de la découverte et le contrôle visuel. Les circonstances elles-mêmes indiquent souvent que les produits sont illicites. Un des indices les plus parlants est le prix du produit. La plupart des gens connaissent le prix courant des enregistrements sur leur territoire et savent les endroits où ils sont vendus. Les produits pirates sont généralement vendus bien au-dessous du prix du marché, dans des points de vente fortuits Ce paragraphe concerne les contrôles visuels qui peuvent être effectués immédiatement. Si possible, on cherchera à obtenir une copie originale du support musical, pour la comparer au produit pirate. La plupart des copies pirates se reconnaissent à leur aspect extérieur Le secteur de la musique tient particulièrement à la qualité de présentation de ses produits ; ce n est pas le cas des pirates, qui font le minimum d efforts. Copie pirate Compilation de titres reproduits sans autorisation. Le support ne ressemble pas à l original Bootleg Enregistrement reproduit et vendu sans l autorisation de l artiste

13 Contrefaçon : Les contrefaçons sont copiées et emballées pour ressembler à l original. En examinant la jaquette on y décèlera les indices suivants : Netteté de l image Contraste des couleurs Qualité du papier Photocopies sur papier couleur Impression d un seul côté du papier Absence du logo Pas de numéro de catalogue Taille ou la manière de la coupe de la jacquette Label d enregistrement inconnu des artistes renommés Reproduction fréquemment de haute qualité

14 Les différences sont également à noter sur le disque. Original Contrefaçon

15 La qualité des contrefaçons est extrêmement variable. Une comparaison minutieuse avec une copie originale aide souvent à distinguer la contrefaçon de la copie légitime. Contrefaçon Etiquette collée Pas d illustration Pas de studio d enregistrement Pas de nom de marque ni de logo Copie légitime Impression de qualité Illustration à la mode Indication du studio d enregistrement Les noms de marque et les logos apparaissent clairement

16 Compilation contrefaite Etre attentif aux fautes d orthographe

17 A TYPICAL PIRATE DISC Indices permettant de penser que le disque est un pirate : Aucun label, logo ou marque Aucun SID Codes (voir paragraphe précédent) Aucun titre ou image sur le CD Avis de copyright ou de publication (P) falsifié ou inexistant L avis de copyright indique la propriété intellectuelle de l enregistrement sonore à la date spécifiée (P) L avis de publication indique la date de publication des enregistrements sonores

18 Codage illisible ou effacé Numéros de lot sans signification Le principe souverain est le suivant : ETRE ATTENTIF A LA MEDIOCRITE

GRAVER UN CD OU UN DVD AVEC LE LOGICIEL NERO STARTSMART

GRAVER UN CD OU UN DVD AVEC LE LOGICIEL NERO STARTSMART GRAVER UN CD OU UN DVD AVEC LE LOGICIEL NERO STARTSMART Table des matières Document produit pour : Par : Andrée-Anne Chevrier, stagiaire Pour infos : Tél. : (418) 986-4601 poste 225 info@cacidesiles.com

Plus en détail

Graver un CD ou un DVD

Graver un CD ou un DVD Graver un CD ou un DVD 27 janvier 2014 p 1 Graver un CD ou un DVD Ce tutoriel est un complément à notre cours sur la sauvegarde des documents. Car la gravure de documents sur un cd ou un dvd est un moyen

Plus en détail

Éléments d un ordinateur

Éléments d un ordinateur Page 1 sur 6 Éléments d un ordinateur Dans cet article l Unité système l Stockage l Souris l Clavier l Moniteur l Imprimante l Haut-parleurs l Modem Si vous utilisez un ordinateur de bureau, vous savez

Plus en détail

BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES)

BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES) BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES) Supports d'enregistrement analogiques Support Durée d'enregistrement Rémunération pour copie privée Cassette

Plus en détail

NERO Gravure CD DVD. 339 Bd Bazeilles Tel 06.10.31.26.79. 83000 TOULON Email : palomera.sylvain@neuf.fr

NERO Gravure CD DVD. 339 Bd Bazeilles Tel 06.10.31.26.79. 83000 TOULON Email : palomera.sylvain@neuf.fr 1 NERO Gravure CD DVD. Pour réaliser une gravure sur votre ordinateur utilisez le programme NERO (il se lance automatiquement quand un CD ou DVD vierge est inséré dans l ordinateur) mais utilisez le raccourci

Plus en détail

Démarrez le Lecteur Windows Media

Démarrez le Lecteur Windows Media Le Lecteur Windows Media vous permet de rechercher et lire des fichiers multimédias numériques stockés sur votre ordinateur, de lire des CD et des DVD, ainsi que d afficher en continu du contenu multimédia

Plus en détail

LA CONTREFAÇON : UNE MENACE À LA HAUSSE

LA CONTREFAÇON : UNE MENACE À LA HAUSSE LA CONTREFAÇON : UNE MENACE À LA HAUSSE Autrefois confinée au luxe et considérée comme «la rançon de la gloire», la contrefaçon sévit aujourd hui dans tous les secteurs d activité. Une entreprise sur deux

Plus en détail

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 Table des matières. CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 QUE SONT LES DISQUES DE BASE ET LES DISQUES DYNAMIQUES? 6 FORMATAGE DES DISQUES ET

Plus en détail

Chapitre 1: Rappels et présentation des supports de stockage I. Rappel

Chapitre 1: Rappels et présentation des supports de stockage I. Rappel Chapitre 1: Rappels et présentation des supports de stockage I. Rappel 1. Définition d un ordinateur Un micro-ordinateur est un appareil électronique. Il est constitué d une unité centrale dans lequel

Plus en détail

Tarif commun 4d 2014 2015

Tarif commun 4d 2014 2015 ProLitteris Société suisse de droits d auteur pour l art littéraire et plastique SSA Société Suisse des Auteurs Coopérative des auteurs et éditeurs de musique SUISSIMAGE Coopérative suisse pour les droits

Plus en détail

Des Cédéroms. Les DVD : Deux types de DVD existent, les DVD+R et les DVD-R avec bien sûre les DVD+RW et DVD-RW

Des Cédéroms. Les DVD : Deux types de DVD existent, les DVD+R et les DVD-R avec bien sûre les DVD+RW et DVD-RW Ce que vous pouvez graver Des photos, vos documents, des logiciels (libres et gratuits), de la musique, des vidéos (créés par vos soins, téléchargées légalement ou pour réaliser une «copie de sauvegarde»)

Plus en détail

Table des matières. 1 Introduction 5. 2 Préinstallation 6. 3 Configuration de l interface utilisateur 7. 4 Configuration interne 9

Table des matières. 1 Introduction 5. 2 Préinstallation 6. 3 Configuration de l interface utilisateur 7. 4 Configuration interne 9 Cette documentation a été convertie depuis la page K3b de la base utilisateur de KDE au 20 janvier 2011. Mise à jour vers la version 2.0 par l équipe de documentation de KDE Traduction française : Yohann

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

Tarif commun 4f 2015 2016

Tarif commun 4f 2015 2016 ProLitteris Société suisse de droits d auteur pour l art littéraire et plastique SSA Société Suisse des Auteurs SUISA Coopérative des auteurs et éditeurs de musique SUISSIMAGE Coopérative suisse pour les

Plus en détail

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE SONDAGE SUR LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE Date: 27 juin 2011 Etude menée par Opinion Way pour les industriels du GITEP TICS Méthodologie Méthodologie Sondage quantitatif mené sur un échantillon de

Plus en détail

CD, DVD: quel disque choisir pour stocker ses fichiers?

CD, DVD: quel disque choisir pour stocker ses fichiers? CD, DVD: quel disque choisir pour stocker ses fichiers? Pas évident de déterminer le bon support de stockage en fonction de ses besoins. Photos, vidéos, fichiers divers Quelque petits conseils pour trouver

Plus en détail

Consignes Création Graphique

Consignes Création Graphique Consignes Création Graphique COULEURS : Vos images doivent obligatoirement être en mode CMJN. Toute couleur complémentaire ou tout autre mode de couleur des images (RVB, LAB, couleurs indexées) seront

Plus en détail

Tout savoir sur la clé USB.

Tout savoir sur la clé USB. Espaces multimédia Communauté de Communes Moyenne Vilaine et Semnon : Tout savoir sur la clé USB. Qu est ce qu une clé USB? Comment choisir une clé USB? Comment se servir de la clé USB? Comment renommer

Plus en détail

TOAST 8 MacGénération Janvier 2007 Pour graver des CD et des DVD, il y a le Finder et les iapps. Et puis il y a Toast, qui dope les capacités de

TOAST 8 MacGénération Janvier 2007 Pour graver des CD et des DVD, il y a le Finder et les iapps. Et puis il y a Toast, qui dope les capacités de TOAST 8 MacGénération Janvier 2007 Pour graver des CD et des DVD, il y a le Finder et les iapps. Et puis il y a Toast, qui dope les capacités de gravure des Mac. Depuis lundi, Roxio en commercialise une

Plus en détail

ordinateur personnel hp pavilion graveur hp dvd writer

ordinateur personnel hp pavilion graveur hp dvd writer ordinateur personnel hp pavilion graveur hp dvd writer Les informations apparaissant dans ce document sont sujettes à modification sans préavis. Hewlett-Packard Company n offre aucune garantie de quelque

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour débuter» La gestion des photos avec Windows 10 1 Généralités sur le jargon de l image numérique Les différents formats d image : une image enregistrée

Plus en détail

Optimisation de la sauvegarde au cabinet (Exposé dans le cadre de la Formation Conventionnelle des Orthoptistes juin 2004)

Optimisation de la sauvegarde au cabinet (Exposé dans le cadre de la Formation Conventionnelle des Orthoptistes juin 2004) Optimisation de la sauvegarde au cabinet (Exposé dans le cadre de la Formation Conventionnelle des Orthoptistes juin 2004) **************************** Objectifs Quelques règles et suggestions Moyens I

Plus en détail

Guide pratique sur Utilisation du matériel de présentation pédagogique

Guide pratique sur Utilisation du matériel de présentation pédagogique Guide pratique sur Utilisation du matériel de présentation pédagogique Sommaire 1 Introduction 3 2 Tableau Blanc 3 3 Tableau papier 4 4 Rétroprojecteur 5 5 Projecteur de diapositives 6 5.1 Le matériel

Plus en détail

Scam* La redevance pour copie privée

Scam* La redevance pour copie privée Scam* La redevance pour copie privée novembre 2005 Le 3 juillet 1985, la loi a instauré la rémunération pour copie privée au bénéfice des auteurs, artistesinterprètes et producteurs pour leurs oeuvres

Plus en détail

Leçon N 2 Généralités

Leçon N 2 Généralités Leçon N 2 Généralités Avant de commencer le cours sur la Traitement des photos numériques, il est bon de rappeler quelques principes généraux que vous serez appelés à utiliser et qui vous rendrons aussi

Plus en détail

Pour les fonctions serveur domestique de votre serveur NAS Synology DS110j, vous trouverez une version électronique sur CD-ROM du guide utilisateur.

Pour les fonctions serveur domestique de votre serveur NAS Synology DS110j, vous trouverez une version électronique sur CD-ROM du guide utilisateur. GUIDE DE DEMARRAGE A propos du SqueezeNas Vous venez d acheter le serveur musical SqueezeNas de Dipiom Media et nous vous en félicitons. Nous espérons que vous aurez autant de plaisir à l utiliser que

Plus en détail

Cours Microfer Chartres

Cours Microfer Chartres Niveau de difficulté Débutant Cours Microfer Chartres LA MUSIQUE Ce que vous souhaitez : 1 Enregistrer de la musique à partir d internet (légalement) 2 Graver un Cd de musique 3 Copier un Cd sur une cle

Plus en détail

Le WordPad est un petit utilitaire qui permet de saisir un texte court, de le mettre en forme et de l imprimer

Le WordPad est un petit utilitaire qui permet de saisir un texte court, de le mettre en forme et de l imprimer Le WordPad est un petit utilitaire qui permet de saisir un texte court, de le mettre en forme et de l imprimer Un autre utilitaire inclus dans WINDOWS est la calculatrice : les résultats obtenus dans cette

Plus en détail

Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation

Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation SOMMAIRE de la partie 1 : I. Structure générale de l ordinateur... 1. L Unité centrale... 2 2. Les différents périphériques... 5 II. Démarrer et arrêter

Plus en détail

Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique

Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique Le constat Le CD Audio, Compact Disc à lecture optique, s est imposé comme le support idéal pour le stockage de

Plus en détail

IMPRESSION, ÉDITIQUE et SERVICES CONNEXES

IMPRESSION, ÉDITIQUE et SERVICES CONNEXES BULLETIN N O 015 Publié en juillet 2001 Révisé en août 2015 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL IMPRESSION, ÉDITIQUE et SERVICES CONNEXES Le présent bulletin décrit comment la taxe sur les ventes au

Plus en détail

Sauvegarde. de données. Nos conseils de prise en main

Sauvegarde. de données. Nos conseils de prise en main Sauvegarde de données de prise en main Pourquoi sauvegarder? L espace de stockage de nos ordinateurs continue sans cesse d augmenter. Le nombre de données que nous y enregistrons est de plus en plus important,

Plus en détail

DECOUVERTE DE L'INFORMATIQUE LES PREMIERS PAS. Specificité du clavier et les différents lecteurs

DECOUVERTE DE L'INFORMATIQUE LES PREMIERS PAS. Specificité du clavier et les différents lecteurs DECOUVERTE DE L'INFORMATIQUE LES PREMIERS PAS Specificité du clavier et les différents lecteurs 1 / 6 UTILISATION DU CLAVIER LES TOUCHES DE BASES Pour la saisie du texte Entrée : Cette touche vous permet

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour débuter» La Gestion des photos avec Windows 7 1 Généralités sur le jargon de l image numérique Les différents formats d image : o BMP : il s'agit

Plus en détail

Traçabilité des produits et opportunités marché

Traçabilité des produits et opportunités marché DIGITAL IMAGING DIGITAL SOLUTIONS FOR FOR BRAND PRODUCT PROTECTION AUTHENTICATION AND DOCUMENT SECURITY Micronarc - Events 13 sept. 2011 Traçabilité des produits et opportunités marché Roland Meylan Corporate

Plus en détail

Inspection visuelle des médicaments

Inspection visuelle des médicaments Inspection visuelle des médicaments Liste de contrôle pour l inspection visuelle des médicaments et le dépistage des produits suspects Ce document a été conçu en collaboration avec la Pharmacopée des Etats-Unis

Plus en détail

Formation Initiation à l informatique et à internet. Composants d un ordinateur

Formation Initiation à l informatique et à internet. Composants d un ordinateur Formation Initiation à l informatique et à internet Composants d un ordinateur ADECEC - Cervioni 2005 Différents composants d un ordinateur : - La carte mère - Le processeur - La mémoire vive - Le disque

Plus en détail

Les Bibliothèques Sonores

Les Bibliothèques Sonores Les Bibliothèques Sonores de l Association des Donneurs de Voix BIBLIOTHEQUE SONORE MARIE-FRANCE B. P 421 04104 MANOSQUE Tel : 04 92 87 85 32 Courriel : jacto@azur-multimedia.fr Permanence : mardi 14 h

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Conseil des aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce IP/C/W/488 30 janvier 2007 (07-0416) Original: anglais MOYENS DE FAIRE RESPECTER LES

Plus en détail

La carte d'identité sous la loupe

La carte d'identité sous la loupe 05/ Douane civile et Cgfr Informations pour l'enseignant 1/7 Mandat de travail Objectif Les élèves savent quels produits font l'objet de contrefaçons et comment les gardesfrontière identifient ces dernières.

Plus en détail

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

Sauvegarde et protection des documents

Sauvegarde et protection des documents Sauvegarde et protection des documents 16 avril 2013 p 1 Sauvegarde et protection des documents Sauvegarder un document consiste à en conserver une copie, pour le mettre à l abri ou pour y revenir ultérieurement.

Plus en détail

Utilisation de l Explorateur Windows et Gestion de l Information

Utilisation de l Explorateur Windows et Gestion de l Information Utilisation de l Explorateur Windows et Gestion de l Information I Les périphériques de stockage. La seule mémoire centrale fournie avec la carte mère possède une capacité limitée qui ne permet de stocker

Plus en détail

WORD - PUBLIPOSTAGE. Notions abordées

WORD - PUBLIPOSTAGE. Notions abordées WORD - PUBLIPOSTAGE Notions abordées Lettre à personnaliser Base de données Assistant de publipostage MISE EN SITUATION Vous êtes responsable d un centre de loisirs. Vous organisez une campagne de financement

Plus en détail

Tous les conseils de nos experts pour bien l utiliser.

Tous les conseils de nos experts pour bien l utiliser. BIEN COMMENCER AVEC MES SAUVEGARDES Tous les conseils de nos experts pour bien l utiliser. Retrouvez tous les conseils de nos experts sur fnac.com À SAVOIR Pourquoi sauvegarder? L espace de stockage des

Plus en détail

Le multimédia avec le Lecteur Windows Media

Le multimédia avec le Lecteur Windows Media Le multimédia avec le Lecteur Windows Media Présent dans Windows Vista et Windows XP, le Lecteur Windows Media vous permet de lire, organiser efficacement et transférer de la musique et des vidéos sur

Plus en détail

Initiation Informatique

Initiation Informatique Initiation Informatique Découverte de l ordinateur Il existe plusieurs types d ordinateurs : ordinateur de bureau (PC, MAC) portable ou encore la tablette... Nous allons parler ici du PC (pour Personnal

Plus en détail

Entre : Ci-après dénommé (e) "l Auteur" D une part, Et : Ci-après dénommé (e) "l Editeur" D autre part, En présence du :

Entre : Ci-après dénommé (e) l Auteur D une part, Et : Ci-après dénommé (e) l Editeur D autre part, En présence du : CONTRAT DE CESSION DES DROITS D EDITION MUSICALE Entre : Ci-après dénommé (e) "l Auteur" D une part, Et : Ci-après dénommé (e) "l Editeur" En présence du : D autre part, Bureau Burkinabé du Droit d Auteur,

Plus en détail

Informatique & Logiciels Bureautiques

Informatique & Logiciels Bureautiques BEP DES MÉTIERS D U S E C R É T A R I A T & D E L A C O M P T A B I L I T É Informatique & Logiciels Bureautiques Monique Langlet Professeur de lycée professionnel Jacqueline Belland Professeur de lycée

Plus en détail

LA CAISSE GESTION INFORMATIQUE DE COMMERCE. Version pour les librairies. Date de mise à jour : 20 septembre 2009 Version du logiciel : 4 et plus

LA CAISSE GESTION INFORMATIQUE DE COMMERCE. Version pour les librairies. Date de mise à jour : 20 septembre 2009 Version du logiciel : 4 et plus LA CAISSE Date de mise à jour : 20 septembre 2009 Version du logiciel : 4 et plus LIVRALOG - Dominique Vasseur. Tous droits réservés. 1/26 Avertissement Ce document présente une partie du logiciel LIVRASOFT,

Plus en détail

Périphériques de stockage

Périphériques de stockage 1. Ordinateur : 1-1 Définition : L ordinateur est un équipement électronique de traitement automatique de l information, comprenant les organes nécessaires à son fonctionnement autonome. 2. Schéma fonctionnel

Plus en détail

M U L T I M E D I A P L A Y E R 2,5 SATA CASING WITH REMOTE CONTROL MANUEL AI-707138

M U L T I M E D I A P L A Y E R 2,5 SATA CASING WITH REMOTE CONTROL MANUEL AI-707138 M U L T I M E D I A P L A Y E R 2,5 SATA CASING WITH REMOTE CONTROL MANUEL AI-707138 FRANÇAIS -CONTENU DE L EMBALLAGE -CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES -INSTALLATION DU MATÉRIEL -GARANTIE MULTIMEDIA PLAYER

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 24 La propriété intellectuelle Me Micheline Montreuil 1 La propriété intellectuelle Contenu Le brevet d invention La marque de commerce Le droit d auteur Le dessin industriel

Plus en détail

2- Avant la commande

2- Avant la commande FICHE PRATIQUE : LES ACHATS EN LIGNE 1- Des règles particulières Article L121-16 et suivants du Code de la Les achats sur internet se généralisent en France. Pourtant un client sur deux aurait rencontré

Plus en détail

Copie de sauvegarde avec Roxio Easy CD Creator. Par : Patrick Kenny

Copie de sauvegarde avec Roxio Easy CD Creator. Par : Patrick Kenny Copie de sauvegarde avec Roxio Easy CD Creator Par : Patrick Kenny 22 novembre 2006 Table des matières Vérification du graveur :...2 Brûler des données avec le logiciel Roxio Easy CD Creator :...2-3 Nombre

Plus en détail

Comment choisir son lecteur MP3?

Comment choisir son lecteur MP3? Comment choisir son lecteur MP3? Sommaire Ø Critère n 1 : le type et le nombre de formats supportés Ø Critère n 2 : la capacité de mémoire et de stockage Ø Critère n 3 : la connectique Ø Critère n 4 :

Plus en détail

Centres d accès communautaire Internet des Îles LA CLÉ USB

Centres d accès communautaire Internet des Îles LA CLÉ USB Centres d accès communautaire Internet des Îles LA CLÉ USB Table des matières Document produit pour : Centres d accès communautaire Internet des Îles Par : Andrée-Anne Chevrier, stagiaire Pour infos :

Plus en détail

Installation de Windows XP www.ofppt.info

Installation de Windows XP www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail XP DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC XP Sommaire 1 Introduction... 2 2 Vérification de la

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 59

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 59 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section J Division 59 59 PRODUCTION DE FILMS CINÉMATOGRAPHIQUES, DE VIDÉO ET DE PROGRAMMES DE TÉLÉVISION ; ENREGISTREMENT SONORE ET ÉDITION MUSICALE Cette division

Plus en détail

Chaîne Hi-Fi NAS-Z200iR. Ecoutez toutes vos musiques stockées sur ordinateur sans contrainte. NAS-Z200iR

Chaîne Hi-Fi NAS-Z200iR. Ecoutez toutes vos musiques stockées sur ordinateur sans contrainte. NAS-Z200iR Paris, Vendredi 24 Juillet Chaîne Hi-Fi NAS-Z200iR Ecoutez toutes vos musiques stockées sur ordinateur sans contrainte NAS-Z200iR Le système audio compact qui sait tout faire Sobriété à l extérieur : une

Plus en détail

Modules Express ICV. 26 Mars 2013. Graver ses CD et DVD (données, audio et vidéo)

Modules Express ICV. 26 Mars 2013. Graver ses CD et DVD (données, audio et vidéo) Modules Express ICV 26 Mars 2013 Graver ses CD et DVD (données, audio et vidéo) Graver, pour quelle utilisation? Une gravure est conditionnée par l'appareil auquel elle est destinée : Ordinateur Autoradio

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

Qu est ce qu une bibliothèque?

Qu est ce qu une bibliothèque? Qu est ce qu une bibliothèque? Les bibliothèques sont les endroits où vous allez pour gérer vos documents, votre musique, vos images et vos autres fichiers. Vous pouvez parcourir vos fichiers de la même

Plus en détail

Les périphériques de stockage

Les périphériques de stockage Les périphériques de stockage Jean-Philippe PERNIN Université Stendhal Département Informatique Pédagogique Mél. : Jean-Philippe.Pernin@u-grenoble3.fr Copyright septembre 09 - Jean-Philippe Pernin - DIP

Plus en détail

Gestion des stocks. Somme du stock «En cours» des 6 lieux de stockage

Gestion des stocks. Somme du stock «En cours» des 6 lieux de stockage Gestion des stocks La case «gestion du stock» doit être cochée dans la fiche de l article pour que celui-ci soit mouvementé. Vous pouvez gérer 6 stocks (stock de 0 à 5). Le stock inscrit en rouge correspond

Plus en détail

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Le présent chapitre doit être lu en conjonction avec les Dispositions générales sur les pratiques de publicité et de communication

Plus en détail

GUIDE ET CONSEILS À L ACHAT D UN ORDINATEUR

GUIDE ET CONSEILS À L ACHAT D UN ORDINATEUR Centres d accès communautaire Internet des Îles GUIDE ET CONSEILS À L ACHAT D UN ORDINATEUR Table des matières Introduction 1- Point de départ 1.1 Les chiffres 2?? min. 1.2. Fixe ou portable 3?? min. 1.3.

Plus en détail

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus CHAPITRE UN EXEMPLES DE FORMATIONS EN LIGNE En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus pratique que les autres méthodes, l apprentissage en ligne est aujourd hui en train de transformer

Plus en détail

LES MATERIELS DE TRAITEMENT DE L INFORMATION

LES MATERIELS DE TRAITEMENT DE L INFORMATION Tu dois recopier le contenu de cette fiche sur une feuille de cours (réponds aux exercices au crayon). La réalisation d une carte d adhérent Lors de l adhésion d un nouveau membre à une activité culturelle,

Plus en détail

Service e-carte Bleue

Service e-carte Bleue Service e-carte Bleue Adoptez la simplicité et la tranquillité pour tous vos achats en ligne avec le service e-carte Bleue! EN BREF Achetez en toute sécurité sur Internet sans communiquer votre numéro

Plus en détail

Introduction. Bonne Lecture

Introduction. Bonne Lecture 27 février 2013 Bulletin Numéro 21 Tout pour la musique! Introduction De. FGH Informatique Articles de ce bulletin d informations Introduction Extraction Gravure piste audio Types de disque pour gravure

Plus en détail

Le Concept Alloworld pour le grand public

Le Concept Alloworld pour le grand public Le Concept Alloworld pour le grand public Liberté, l informatique ouverte! Une réelle alternative au poste classique Windows. Une porte ouverte sur le monde et ceux que vous aimez. Découvrir, Apprendre,

Plus en détail

Ci-après dénommé(e) "le Producteur" D une part. Ci-après dénommé(e) "le Distributeur" D autre part IL EST PREALABLEMENT RAPPELE

Ci-après dénommé(e) le Producteur D une part. Ci-après dénommé(e) le Distributeur D autre part IL EST PREALABLEMENT RAPPELE CONTRAT DE DISTRIBUTION D ŒUVRES MUSICALES ENTRE : Ci-après dénommé(e) "le Producteur" D une part ET : Ci-après dénommé(e) "le Distributeur" D autre part IL EST PREALABLEMENT RAPPELE Le producteur déclare

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Résolution des problèmes liés aux imprimantes www.ofppt.info

Résolution des problèmes liés aux imprimantes www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail aux imprimantes DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Diagnostiquer un problème Sommaire 1. Introduction...

Plus en détail

L ordinateur : Hardware

L ordinateur : Hardware L ordinateur : Hardware 1 1. Les éléments principaux d un ordinateur Un ordinateur est composé essentiellement, sur le plan du matériel ("hardware"), de deux sous-ensembles : L unité centrale (UC) : Les

Plus en détail

Disques durs et disques optiques

Disques durs et disques optiques Disques durs et disques optiques GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde (sculpture faite de vieux disques durs, source: http://www.wired.com/2009/12/hard-drives-sculpture/all/1)

Plus en détail

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 Introduction : Initiation à la Micro- Informatique 1. Matériel 2. Périphériques a) Le clavier b) La souris c) L écran d) L unité centrale e) L imprimante

Plus en détail

Guide d'utilisateur Corel Corporation Août 2007. Burn.Now

Guide d'utilisateur Corel Corporation Août 2007. Burn.Now Guide d'utilisateur Corel Corporation Août 2007 Burn.Now Ulead Burn.Now 4.5 Copyright 2007 InterVideo Digital Technology Corporation. Tous droits réservés. Aucune portion de la présente publication ne

Plus en détail

Té lé chargér lé galémént dé la musiqué

Té lé chargér lé galémént dé la musiqué Té lé chargér lé galémént dé la musiqué Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 27/01/2015 Vous souhaitez télécharger légalement de la musique à écouter sur votre ordinateur ou à transférer sur votre

Plus en détail

Vous avez reçu une pièce jointe VOTRE SITE.RAR, qu en faire?

Vous avez reçu une pièce jointe VOTRE SITE.RAR, qu en faire? Vous avez reçu une pièce jointe VOTRE SITE.RAR, qu en faire? I. QUE CONTIENT LA PIECE JOINTE VOTRE SITE.RAR? Il s agit du dossier «VOTRE SITE» qui contient tous les éléments nécessaires à l affichage de

Plus en détail

Cyber-base du Pays Martégal. Atelier «Découverte de l ordinateur»

Cyber-base du Pays Martégal. Atelier «Découverte de l ordinateur» Atelier «Découverte de l ordinateur» A. Un micro-ordinateur classique est composé des éléments suivants : - de l'unité centrale (UC) qui contient les composants essentiels d un ordinateur : le microprocesseur

Plus en détail

Comment choisir son lecteur DVD?

Comment choisir son lecteur DVD? Comment choisir son lecteur DVD? Sommaire Ø Critère n 1 : les types de lecteurs DVD Ø Critère n 2 : la comptabilité de la connectique et des formats lus Ø Critère n 3 : les options Ø Nos bons plans Ø Ils

Plus en détail

PÉRIPHÉRIQUES EXTERNES

PÉRIPHÉRIQUES EXTERNES Environnement Numérique La machine PÉRIPHÉRIQUES EXTERNES Ports d un ordinateur Lorsque vous observez un ordinateur, vous pouvez voir qu il existe différents types de prises, appelées «ports». Ceux-ci

Plus en détail

Les nouvelles cartes mémoire haut de gamme au format microsd/sdhc et SD/SDHC de Sony

Les nouvelles cartes mémoire haut de gamme au format microsd/sdhc et SD/SDHC de Sony Les nouvelles cartes mémoire haut de gamme au format microsd/sdhc et SD/SDHC de Sony Dès février 2010, Sony enrichit sa gamme de cartes mémoires de grande qualité: des cartes microsd/sdhc et SD/SDHC seront

Plus en détail

Le contrat de licence

Le contrat de licence Le contrat de licence Check-list pour la négociation d un contrat de licence AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez des

Plus en détail

Logiciels. Edition 2010. Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Publ. 52.21. Valable dès le 1 er janvier 2010. www.ezv.admin.ch

Logiciels. Edition 2010. Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Publ. 52.21. Valable dès le 1 er janvier 2010. www.ezv.admin.ch www.ezv.admin.ch Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Publ. 52.21 Logiciels Edition 2010 Valable dès le 1 er janvier 2010 Editeur: Administration fédérale des douanes (AFD) Direction générale des douanes Section

Plus en détail

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows Ce dossier a une forme un peu différente des précédentes : c est un ensemble de «fiches» décrivant chacune une des opérations que l on peut effectuer avec un fichier (enregistrer, renommer, etc.). Chaque

Plus en détail

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage Travail d équipe et gestion des L informatique en nuage BAR Octobre 2013 Présentation Au cours des études collégiales et universitaires, le travail d équipe est une réalité presque omniprésente. Les enseignants

Plus en détail

Dossier de Presse. Contact Presse : L.C.S.M. La Communication Sur Mesure Christine Soto csoto@lcsm.com. Tel : 01 64 86 58 64 06 11 68 41 76

Dossier de Presse. Contact Presse : L.C.S.M. La Communication Sur Mesure Christine Soto csoto@lcsm.com. Tel : 01 64 86 58 64 06 11 68 41 76 Dossier de Presse Contact Presse : L.C.S.M. La Communication Sur Mesure Christine Soto csoto@lcsm.com Tel : 01 64 86 58 64 06 11 68 41 76 Archange Développement / CD Restore Image Immédiate Ingrid Faucher

Plus en détail

INFORMATISER UNE BIBLIOTHÈQUE

INFORMATISER UNE BIBLIOTHÈQUE INFORMATISER UNE BIBLIOTHÈQUE Pourquoi informatiser sa bibliothèque? L informatisation permet : - de proposer un service plus performant aux usagers (suivi des prêts, recherche documentaire plus efficace,

Plus en détail

Découvrez la nouvelle géneration de système de gestion de file d attente!

Découvrez la nouvelle géneration de système de gestion de file d attente! Découvrez la nouvelle géneration de système de gestion de file d attente! timeacle est un système de gestion de file d attente extensible comme «Software as a Service» diretement à partir du cloud! Il

Plus en détail

Drag-to-Disc Guide de l utilisateur

Drag-to-Disc Guide de l utilisateur Drag-to-Disc Guide de l utilisateur 2 Table des matières 1 Premiers pas avec Drag-to-Disc 5 Introduction à Drag-to-Disc.............................. 6 Il est possible que certaines fonctions ne soient

Plus en détail

Le seul stick USB conçu pour être personnalisé

Le seul stick USB conçu pour être personnalisé Le seul stick USB conçu pour être personnalisé La meilleure vente de stick USB dans l industrie de la publicité Comment souhaitez-vous votre logo? Les clés USB peuvent être personnalisées de différentes

Plus en détail

Une image cohérente avec sa production

Une image cohérente avec sa production Une image cohérente avec sa production Une image de marque peut être définie comme une représentation que se donne une entreprise vis-à-vis du public, de ses produits et de ses marques commerciales. Il

Plus en détail

CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA

CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA Dans le respect de ses missions de service public, la médiathèque de Séez met à disposition du public des outils et des moyens d accès aux technologies

Plus en détail

TS 34 Le poids des images

TS 34 Le poids des images FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 34 Le poids des images Type d'activité Activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences exigibles du programme de Terminale S Images numériques

Plus en détail

REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE

REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE ETABLISSEMENTS CONCERNES Établissements de santé assurant, avec ou sans hébergement, des soins de courte durée, des soins de suite

Plus en détail