BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES)"

Transcription

1 BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES) Supports d'enregistrement analogiques Support Durée d'enregistrement Rémunération pour copie privée Cassette audio Pour 100 heures (soit 0,43 pour une C90) 28,51 Cassette vidéo Pour 100 heures (soit 1,29 pour une E180) 42,84 Supports d'enregistrement numériques Support Durée ou capacité d'enregistrement Rémunération pour copie privée CD R et RW data Pour Mo (soit 0,35 pour 700 Mo) 50,00 DVD Ram et DVD R et RW data Pour 100 Go (soit 0,90 pour 4,7 Go) 19,15 Minidiscs et CD R Audio Pour 100 heures (soit 0,56 pour 74 mn) 45,73 Disquette micro floppy disc 3 1/2 Pour 1,44 Mo 0,015 DVHS Pour 100 heures (soit 3,77 pour 180 mn) 125,77 Mémoires et disques durs intégrés à un téléviseur, un enregistreur vidéo ou un décodeur TV/box (décodeurs et box exclusivement dédiés à l enregistrement de programmes audiovisuels) Jusqu'à 8 Go 6,30 Au-delà de 8 Go jusqu'à 40 Go 12 Au-delà de 40 Go jusqu'à 80 Go 18 Au-delà de 80 Go jusqu'à 160 Go 25 Au-delà de 160 Go jusqu'à 250 Go 30 Au-delà de 250 Go jusqu'à 320 Go 37,5 Au-delà de 320 Go jusqu'à 500 Go 45 Mémoires et disques durs intégrés à un baladeur ou à un appareil de salon MP3 Jusqu'à 8 Go Au-delà de 8 Go et jusqu'à 32 Go 1,50 /Go 1 /Go Page 1 sur 4

2 Mémoires et disques durs intégrés à un baladeur ou à un appareil de salon audio/vidéo Jusqu'à 4 Go 1,50 Au-delà de 4 Go jusqu'à 8 Go 0,88 Au-delà de 8 Go jusqu'à 16 Go 0,50 Au-delà de 16 Go jusqu'à 32 Go 0,35 Au-delà de 32 Go jusqu'à 96 Go 0,33 Clés USB non dédiées Inférieure ou égale à 2Go Supérieure à 2Go et inférieure ou égale à 4 Go Supérieure à 4Go et inférieure ou égale à 8 Go Au-delà de 8 Go 0,20 /Go 0,16 /Go 0,13 /Go 0,10 /Go Cartes mémoires non dédiées Inférieure ou égale à 2Go Supérieure à 2Go et inférieure ou égale à 4 Go Supérieure à 4Go et inférieure ou égale à 8 Go Au-delà de 8 Go 0,09 /Go 0,08 /Go 0,07 /Go 0,06 /Go Disques durs externes standards («Supports de stockage externes utilisables directement avec un micro-ordinateur personnel, c'est-à-dire sans qu'il soit nécessaire de leur adjoindre un équipement complémentaire hormis les câbles de connexion et d'alimentation») Inférieure ou égale à 120 Go 8,40 Supérieure à 120 Go et inférieure ou égale à 320 Go 9,60 Supérieure à 320 Go et inférieure ou égale à 500 Go 11 Supérieure à 500 Go et inférieure ou égale à 1000 Go 20 Supérieure à 1000 Go et inférieure ou égale à 5000 Go Supérieure à 5000 Go et inférieure ou égale à Go 0,015 /Go 0,012 /Go ATTENTION : sont inclus dans cette catégorie - Les disques durs externes USB et Firewire - Les SSD - Les disques durs externes NAS et NDAS de salon (desktop) Page 2 sur 4

3 Supports de stockage externes dits «multimédia» : - Qui disposent d une ou plusieurs sorties audio et/ou vidéo et/ou ports informatiques permettant la restitution d images animées et/ou du son, sans nécessiter l emploi d un microordinateur à cet effet ; - ou comportent en outre une ou plusieurs entrées audio et/ou vidéo et/ou ports informatiques permettant d enregistrer des images animées et/ou du son, sans nécessiter l emploi d'un micro- ordinateur à cet effet ; - ou sont intégrés ou reliés à un boîtier assurant l interface entre l arrivée de signaux de télévision et un téléviseur et qui ne sont pas exclusivement dédiés à l enregistrement de vidéogrammes («box à disque dur ou à mémoire de stockage multimédias») ; Jusqu'à 8 Go 6,30 Au-delà de 8 Go jusqu'à 40 Go 9,30 Au-delà de 40 Go jusqu'à 80 Go 12,50 Au-delà de 80 Go jusqu'à 160 Go 16 Au-delà de 160 Go jusqu'à 250 Go 23 Au-delà de 250 Go jusqu'à 320 Go 27 Au-delà de 320 Go jusqu'à 500 Go 30 Au-delà de 500 Go jusqu'à 1 To 31 Au-delà de 1 To jusqu'à 2 To 32 Téléphones mobiles permettant d'écouter des phonogrammes ou de visionner des vidéogrammes Jusqu'à 8 Go Au-delà de 8 Go jusqu à 16 Go Au-delà de 16 Go jusqu à 32 Go Au-delà de 32 Go jusqu à 64 Go 0,7000 /Go 0,5000 /Go 0,3095 /Go 0,2360 /Go Mémoires et disques durs dédiés à la lecture d œuvres fixées sur des phonogrammes intégrés à un système de navigation (GPS) et/ou un autoradio destinés à un véhicule automobile Capacité nominale du support de stockage dédié à la lecture de phonogrammes Toutes capacités 1,25 /Go Page 3 sur 4

4 Tablettes tactiles multimédias avec fonction baladeur, munies d un système d exploitation pour terminaux mobiles ou d un système d exploitation propre Jusqu'à 8 Go Au-delà de 8 Go jusqu à 16 Go Au-delà de 16 Go jusqu à 32 Go Au-delà de 32 Go jusqu à 64 Go 0,8000 /Go 0,5250 /Go 0,3281 /Go 0,1969 /Go Support assujettis vendus en bundle ou en offre de complément I. Les supports d enregistrement vendus sous le même emballage qu un appareil d enregistrement ou vendus avec un appareil sous plusieurs emballages sertis ensemble, constituant ainsi un lot unique dénommé «offre groupée (bundle)», ainsi que ceux commercialisés, de façon séparée ou groupée, manifestement destinés à être utilisés avec un appareil d enregistrement dont ils constituent le complément («offre de complément») sont assujettis à la rémunération pour copie privée en vigueur pour les capacités d enregistrement lorsque celles-ci sont intégrées aux dits appareils, le tarif applicable étant déterminé en considération de la capacité totale d enregistrement disponible résultant de la capacité d enregistrement éventuellement déjà intégrée dans l appareil et de celle du support d enregistrement. II. Ne sont pas assujettis à la rémunération pour copie privée les supports d enregistrement vendus en «offre groupée (bundle)» ou en «offre de complément» avec des appareils dont les capacités d enregistrement éventuellement intégrées ne sont pas elles-mêmes susceptibles d être assujetties à cette rémunération. Page 4 sur 4

5 La rémunération pour copie privée Le code de la propriété intellectuelle (CPI) prévoit que toute reproduction d une œuvre de l esprit, œuvre musicale, audiovisuelle, littéraire ou des arts visuels, est subordonnée à l autorisation préalable de l auteur et/ou des titulaires de droits voisins (artistes-interprètes, producteurs). La loi a toutefois assorti ce droit de reproduction d un certain nombre d exceptions dont l exception dite de copie privée qui accorde à l acquéreur légitime d une œuvre la faculté de la copier sur un support d enregistrement pour son usage personnel. Le développement des technologies, notamment numériques, a bouleversé l équilibre entre les intérêts des titulaires de droits et ceux des consommateurs. La multiplication des copies permise par les lecteurs de cassettes, puis par les magnétoscopes et désormais par une gamme étendue d appareils et de supports numériques qui se sont substitués aux matériels analogiques a considérablement accru le manque à gagner des auteurs et des autres ayants droit. C est la raison pour laquelle la loi a instauré une rémunération juste et équitable visant à compenser financièrement le préjudice subi par les auteurs et les titulaires de droits voisins. La rémunération pour copie privée est fixée forfaitairement pour chaque support, en fonction de la durée ou de la capacité d enregistrement qu il permet et de son usage, par une commission administrative indépendante, dite commission sur la rémunération pour copie privée (cf. La rémunération pour copie privée est collectée par la société Copie France auprès des fabricants et des importateurs de supports d enregistrement vierges, lors de la mise en circulation de ces supports sur le marché français. Cette rémunération est ensuite répercutée par les fabricants et les distributeurs sur le prix payé par les acquéreurs des supports. Cette ressource représente aujourd hui une part capitale du financement de la création française et contribue à la promotion d une plus grande diversité culturelle. En effet, 25 % des sommes collectées au titre de la copie privée sont affectés à des actions d aides à la création, à la diffusion du spectacle vivant et à des actions de formation d artistes. L exonération et le remboursement de la rémunération pour copie privée L article L du CPI énumère limitativement les personnes qui peuvent être exonérées ou obtenir un remboursement de la rémunération pour copie privée. Parmi celles-ci figurent les personnes qui acquièrent, notamment à des fins professionnelles, un support d enregistrement dont les conditions d utilisation ne permettent pas de présumer un usage à des fins de copie privée. Sont ainsi prévus au profit des professionnels : un système d exonération sur le fondement d une convention conclue avec la société Copie France (formulaire disponible à l adresse suivante : ; et, à défaut d une telle convention, un système de remboursement sur le fondement d une demande adressée à la société Copie France (formulaires disponibles à l adresse suivante : et comprenant les pièces suivantes :

6 1 S il s agit d une personne physique, ses nom, prénom, adresse et coordonnées téléphoniques et, le cas échéant, une copie de sa carte professionnelle en cours de validité et délivrée par l autorité chargée de la régulation de cette profession ; 2 S il s agit d une personne morale, sa dénomination, sa raison sociale ou son sigle, ses statuts comportant les dernières mises à jour, l adresse de son siège social et les coordonnées téléphoniques de la personne physique à contacter ; 3 Un extrait K bis ou un extrait D1 au répertoire des métiers, datant de moins de trois mois ou, à défaut, le numéro d immatriculation au registre du commerce ou le numéro d immatriculation au centre de formalité des entreprises (CFE) ou le numéro d immatriculation au registre des métiers ou le numéro d immatriculation au registre de l agriculture ou un numéro d immatriculation INSEE (SIREN, SIRET ou NAF) ; 4 Une déclaration sur l honneur, établie selon le modèle annexé au présent arrêté, précisant l usage professionnel qui va être fait du support acquis, notamment s il fera l objet d une utilisation collective ou s il sera mis à disposition des utilisateurs à titre individuel, et aux termes de laquelle les conditions d utilisation dudit support ne permettent pas de présumer un usage à des fins de copie privée ; 5 Tout document, notamment règlement intérieur, note d information, charte, affiche, permettant d établir que sont portés à la connaissance de l utilisateur dudit support : le rappel que ledit support est mis à disposition de l utilisateur dans le cadre de l activité professionnelle ; le rappel que l usage du support à des fins de copie privée pour la reproduction d œuvres littéraires et artistiques est assujetti à la rémunération pour copie privée et que tout usage de ce type est impérativement signalé au responsable hiérarchique ; 6 Une facture en nom propre comportant, outre les mentions obligatoires à toute facture, les caractéristiques du support d enregistrement (pour chaque type de support acheté : marque, capacité de stockage et quantités achetées) et le montant de la rémunération pour copie privée acquittée lors de l achat.

Scam* La redevance pour copie privée

Scam* La redevance pour copie privée Scam* La redevance pour copie privée novembre 2005 Le 3 juillet 1985, la loi a instauré la rémunération pour copie privée au bénéfice des auteurs, artistesinterprètes et producteurs pour leurs oeuvres

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION 27/03/2012 NOTE DE PRESENTATION 11/11/2008 Dans de nombreux pays du monde, le système de copie privée permet aux consommateurs de reproduire des œuvres protégées à des fins privées sans autorisation préalable

Plus en détail

Tarif commun 4d 2014 2015

Tarif commun 4d 2014 2015 ProLitteris Société suisse de droits d auteur pour l art littéraire et plastique SSA Société Suisse des Auteurs Coopérative des auteurs et éditeurs de musique SUISSIMAGE Coopérative suisse pour les droits

Plus en détail

BULLETIN DE DECLARATION* Pour les mouvements du mois de

BULLETIN DE DECLARATION* Pour les mouvements du mois de 1 REMUNERATION POUR LA COPIE PRIVEE D'OEUVRES SONORES ET AUDIOVISUELLES BULLETIN DE DECLARATION* Pour les mouvements du mois de.. *ce bulletin est applicable à partir du 1 er décembre 2013 Table des matières

Plus en détail

Tarif commun 4f 2015 2016

Tarif commun 4f 2015 2016 ProLitteris Société suisse de droits d auteur pour l art littéraire et plastique SSA Société Suisse des Auteurs SUISA Coopérative des auteurs et éditeurs de musique SUISSIMAGE Coopérative suisse pour les

Plus en détail

Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle

Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle Droits Syndicat français des artistes interprètes Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle Les droits des artistes interprètes sont des droits de propriété littéraire et artistique,

Plus en détail

Rappel : droits d'auteur et rôle de la SACEM

Rappel : droits d'auteur et rôle de la SACEM SACEM & SPRE ATTENTION : A compter de janvier 2011, la rémunération des artistes interprètes (SPRE) collectée par la SACEM a changé et le tarif va être disponible prochainement. Rappel : droits d'auteur

Plus en détail

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE ENTRE LES SOUSSIGNES Nom/prénom : Pseudonyme : Adresse : Téléphone : Ci-après dénommé «LE MANDANT» D UNE PART, ET Dénomination sociale de l'entreprise : dont le siège social

Plus en détail

CHAPITRE Ier. - Définitions.

CHAPITRE Ier. - Définitions. 28 MARS 1996. - Arrêté royal relatif au droit à rémunération pour copie privée des auteurs, des artistes-interprètes ou exécutants et des producteurs de phonogrammes et d'œuvres audiovisuelles, mise à

Plus en détail

REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE

REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE ETABLISSEMENTS CONCERNES Établissements de santé assurant, avec ou sans hébergement, des soins de courte durée, des soins de suite

Plus en détail

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE F O C U S REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE SEPTEMBRE 2014 Depuis le 1 er avril 2014, les distributeurs de supports d enregistrement soumis à rémunération pour copie privée ont de nouvelles obligations d

Plus en détail

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE SONDAGE SUR LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE Date: 27 juin 2011 Etude menée par Opinion Way pour les industriels du GITEP TICS Méthodologie Méthodologie Sondage quantitatif mené sur un échantillon de

Plus en détail

C est quoi cette redevance?

C est quoi cette redevance? 1 La rémunération pour copie privée déclarée partiellement illégale Par Arrêt du Conseil d Etat du 17 juin 2011 Canal + Distribution et autres c/ Ministre de la culture et de la communication L arrêt rendu

Plus en détail

Entre : Ci-après dénommé (e) "l Auteur" D une part, Et : Ci-après dénommé (e) "l Editeur" D autre part, En présence du :

Entre : Ci-après dénommé (e) l Auteur D une part, Et : Ci-après dénommé (e) l Editeur D autre part, En présence du : CONTRAT DE CESSION DES DROITS D EDITION MUSICALE Entre : Ci-après dénommé (e) "l Auteur" D une part, Et : Ci-après dénommé (e) "l Editeur" En présence du : D autre part, Bureau Burkinabé du Droit d Auteur,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Décision n o 15 du 14 décembre 2012 de la commission prévue à l article L. 311-5 du code de la propriété intellectuelle

Plus en détail

ACCORD PORTANT SUR LES CONDITIONS DE CESSION DES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DES ARTISTES INTERPRETES AU SEIN DE RADIO FRANCE

ACCORD PORTANT SUR LES CONDITIONS DE CESSION DES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DES ARTISTES INTERPRETES AU SEIN DE RADIO FRANCE ACCORD PORTANT SUR LES CONDITIONS DE CESSION DES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DES ARTISTES INTERPRETES AU SEIN DE RADIO FRANCE PREAMBULE Radio France est une société nationale de programme qui conçoit,

Plus en détail

Aide au DVD musical (SPEDIDAM)

Aide au DVD musical (SPEDIDAM) Aide au DVD musical (SPEDIDAM) Producteurs Informations générales Nom de la mesure Acronyme Code Mesure nationale/mesure communautaire Aide au DVD musical (SPEDIDAM) 5.2.19 Nationale Filière concernée

Plus en détail

OPTIONS CHOISIES : ENTRE :

OPTIONS CHOISIES : ENTRE : LICENCE DE REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE AVEC DIFFUSION D'IMAGES AU PUBLIC OU A DES TIERS OPTIONS CHOISIES : NON COMMERCIALE COMMERCIALE AVEC

Plus en détail

Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique

Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique Préambule Présentation Cette charte qui a pour but de présenter l usage d Internet dans l espace multimédia de la médiathèque, complète le règlement

Plus en détail

ANNEXE 6 LICENCE DE RÉUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU PAS-DE-CALAIS

ANNEXE 6 LICENCE DE RÉUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU PAS-DE-CALAIS ANNEXE 6 LICENCE DE RÉUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU PAS-DE-CALAIS LICENCE DE RÉUTILISATION NON COMMERCIALE D'INFORMATIONS PUBLIQUES AVEC DIFFUSION PUBLIQUE

Plus en détail

==================================== PASSATION. : La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Seine-Saint-Denis

==================================== PASSATION. : La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Seine-Saint-Denis ACTE D ENGAGEMENT =================================== MARCHE N MP 2010 028 00 200 (Marché à procédure adaptée passé en vertu des dispositions de l article 28 du Code des Marchés Publics) ====================================

Plus en détail

(J.O. 11 juillet 2001-29 décembre 2001) Les dispositions du présent décret sont applicables aux éditeurs de services de télévision suivants :

(J.O. 11 juillet 2001-29 décembre 2001) Les dispositions du présent décret sont applicables aux éditeurs de services de télévision suivants : Décret n 2001-609 du 9 juillet 2001 pris pour l application du 3 ème de l article 27 et de l article 71 de la loi n 86-1067 du 30 septembre 1986 et relatif à la contribution des éditeurs de services de

Plus en détail

Le droit de prêt en bibliothèque

Le droit de prêt en bibliothèque Les droits collectifs Le droit de prêt en bibliothèque p. 45 Le principe La loi du 18 juin 2003 relative à la «rémunération au titre du prêt en bibliothèque et renforçant la protection sociale des auteurs»

Plus en détail

Réorganisation des tranches de numéros commençant par 08 et des numéros courts

Réorganisation des tranches de numéros commençant par 08 et des numéros courts Septembre 2012 Réorganisation des tranches de numéros commençant par 08 et des numéros courts Guide à l intention des opérateurs de communications électroniques et des éditeurs de services à valeur ajoutée

Plus en détail

PASSATION. : La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Seine-Saint-Denis. : Monsieur Patrick Toulmet, Président de la CMA93

PASSATION. : La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Seine-Saint-Denis. : Monsieur Patrick Toulmet, Président de la CMA93 ACTE D ENGAGEMENT =================================== MARCHE N MP 2010 031 00 200 (Marché à procédure adaptée passé en vertu des dispositions de l article 28 du Code des Marchés Publics) LOT 4 EQUIPEMENTS

Plus en détail

PROJET DE LOI. relatif à la rémunération pour copie privée ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. relatif à la rémunération pour copie privée ÉTUDE D IMPACT PROJET DE LOI relatif à la rémunération pour copie privée ÉTUDE D IMPACT Octobre 2011 2/20 I. Etat du droit L exception pour copie privée est la faculté accordée à l acquéreur légitime d une œuvre de la

Plus en détail

Avis du Comité consultatif du secteur financier pour renforcer la transparence

Avis du Comité consultatif du secteur financier pour renforcer la transparence 26 mars 2013 Avis du Comité consultatif du secteur financier pour renforcer la transparence et la qualité des comparateurs d assurances complémentaires santé sur Internet Le 10 mai 2012, le Comité consultatif

Plus en détail

LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE

LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE ENTRE : Le Département de la Vendée, représenté par le Président du Conseil général,

Plus en détail

A la découverte de l ordinateur

A la découverte de l ordinateur A la découverte de l ordinateur 1) Donnez le nom des périphériques de l ordinateur ci-dessous. 6ème : NOM : Date :.... /.... /.... Prénom : Collège Jean MOULIN Page : Différents périphériques peuvent être

Plus en détail

Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général

Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général Politique de remboursement des frais de séjour et de déplacement Adopté par le conseil des commissaires le 16 octobre 2012, résolution : C 12 138.

Plus en détail

Le contrat de licence

Le contrat de licence Le contrat de licence Check-list pour la négociation d un contrat de licence AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez des

Plus en détail

Organisateurs occasionnels de petites manifestations musicales

Organisateurs occasionnels de petites manifestations musicales Organisateurs occasionnels de petites manifestations musicales Petites Séances Musicales avec recettes Concerts, spectacles de variétés, repas dansants, repas spectacles organisés dans une salle de moins

Plus en détail

Quoi recycler? Ordinateurs portables. Ordinateurs portables Ordinateurs bloc-notes Tablettes électroniques Miniportables Mini-ordinateurs

Quoi recycler? Ordinateurs portables. Ordinateurs portables Ordinateurs bloc-notes Tablettes électroniques Miniportables Mini-ordinateurs Quoi recycler? Note : Ces produits sont acceptés dans tous les points de dépôt officiels de l ARPE- Québec, et ce, tout à fait GRATUITEMENT. Cependant, les points de dépôt en magasin (détaillants) peuvent

Plus en détail

LICENCE DE REUTILISATION NON COMMERCIALE D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA CHARENTE

LICENCE DE REUTILISATION NON COMMERCIALE D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA CHARENTE LICENCE DE REUTILISATION NON COMMERCIALE D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA CHARENTE ENTRE : Le Département de la Charente, représenté par le président du Conseil

Plus en détail

REFERENTIEL Démarche qualité Gestion des activités culturelles

REFERENTIEL Démarche qualité Gestion des activités culturelles REFERENTIEL Démarche qualité Gestion des activités culturelles Vous trouverez ci-joint à titre d exemples (à la suite) : - Droit en matière de projection vidéo - Mode d emploi audiovisuel USA 2012 Document

Plus en détail

Ci-après dénommé(e) "le Producteur" D une part. Ci-après dénommé(e) "le Distributeur" D autre part IL EST PREALABLEMENT RAPPELE

Ci-après dénommé(e) le Producteur D une part. Ci-après dénommé(e) le Distributeur D autre part IL EST PREALABLEMENT RAPPELE CONTRAT DE DISTRIBUTION D ŒUVRES MUSICALES ENTRE : Ci-après dénommé(e) "le Producteur" D une part ET : Ci-après dénommé(e) "le Distributeur" D autre part IL EST PREALABLEMENT RAPPELE Le producteur déclare

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET CONSOMMATION Arrêté du 31 décembre 2013 relatif aux factures des services de communications

Plus en détail

Culture Sector. United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

Culture Sector. United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Culture Sector 10 Contrats pour la musique écrit par JEAN VINCENT en collaboration avec GERARD LOUISE Maquette et design : Christine Hengen

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE DE SAINT PRYVE SAINT MESMIN

REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE DE SAINT PRYVE SAINT MESMIN REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE DE SAINT PRYVE SAINT MESMIN Vu les dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales ; Vu la délibération du conseil municipal du 16 janvier 2009 ; Le

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

Le droit. à la protection des droits économiques

Le droit. à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques La loi 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur comprend des dispositions permettant de protéger

Plus en détail

CI 1 PROBLEME : Quelles sont les fonctions et les caractéristiques d un environnement informatique?

CI 1 PROBLEME : Quelles sont les fonctions et les caractéristiques d un environnement informatique? Centre d intérêt CI 1 PROBLEME : Quelles sont les fonctions et les caractéristiques d un environnement informatique? MATERIEL : - Fiche Ressources - Feuille réponse TRAVAIL A FAIRE : Complétez la feuille

Plus en détail

Structures suisses pour la gestion des droits d auteur et droits voisins

Structures suisses pour la gestion des droits d auteur et droits voisins Structures suisses pour la gestion des droits d auteur et droits voisins Structures suisses pour la gestion des droits d auteur et droits voisins page 2 Sociétés de gestion Les sociétés de gestion gèrent

Plus en détail

Mairie de BALLAN-MIRE 37510. Canton de BALLAN-MIRE. Tel : 02.47.80.10.00

Mairie de BALLAN-MIRE 37510. Canton de BALLAN-MIRE. Tel : 02.47.80.10.00 Mairie de BALLAN-MIRE 37510 Canton de BALLAN-MIRE Tel : 02.47.80.10.00-1/7 - La Bibliothèque Municipale est un service public. C est un lieu de découverte, d initiation, d information, de travail et de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE SOMMAIRE 1 / Champ d application 2 / Validation des commandes par Internet 3 / Spécifications techniques des marchandises 4 / Exécution des commandes 5 / Réserve de propriété

Plus en détail

1/ L obligation générale de conformité

1/ L obligation générale de conformité LES GARANTIES DU VENDEUR A la suite de l achat de divers biens de consommation courante (canapé, véhicule, frigidaire, machine à laver, téléviseur ), il peut arriver que le consommateur ait besoin d invoquer

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Sommaire 1 / Champ d application 2 / Validation des commandes par Internet 3 / Spécifications techniques des marchandises 4 / Exécution des commandes 5 / Réserve de propriété

Plus en détail

Quoi recycler? Ordinateurs portables. Ordinateurs portables Ordinateurs bloc-notes Tablettes électroniques Miniportables Mini-ordinateurs

Quoi recycler? Ordinateurs portables. Ordinateurs portables Ordinateurs bloc-notes Tablettes électroniques Miniportables Mini-ordinateurs Quoi recycler? Note : Ces produits sont acceptés dans tous les points de dépôt officiels de l ARPE- Québec, et ce, tout à fait GRATUITEMENT. Cependant, les points de dépôt en magasin (détaillants) peuvent

Plus en détail

Droit et bibliothèque. ABF 2015-2016 Élisabeth FABART

Droit et bibliothèque. ABF 2015-2016 Élisabeth FABART Droit et bibliothèque ABF 2015-2016 Élisabeth FABART 1 Sommaire 1. Le droit d auteur : généralités 2. Droits et collections des bibliothèques 3. Droit et documents de communication Droit et animations

Plus en détail

AIDES A LA CREATION Règles d'attribution ( 1 )

AIDES A LA CREATION Règles d'attribution ( 1 ) AIDES A LA CREATION Règles d'attribution ( 1 ) I REGLES GENERALES Les subventions d'aide à la création à la diffusion du spectacle vivant et à la formation d'artistes sont attribuées par la SCPP dans le

Plus en détail

PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES

PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES www.spedidam.fr communication@spedidam.fr 16 rue Amélie - 75007 PARIS Tél : 01 44 18 58 58 Fax: 01 44 18 58 59 PRÉSENTATION DE LA SPEDIDAM 1 2 3 4 QU EST-CE QUE

Plus en détail

Réorganisation des tranches de numéros commençant par 08 et des numéros courts

Réorganisation des tranches de numéros commençant par 08 et des numéros courts Juin 2013 Réorganisation des tranches de numéros commençant par 08 et des numéros courts Guide à l intention des opérateurs de communications électroniques et des éditeurs de services à valeur ajoutée

Plus en détail

Utiliser de la musique dans vos vidéos

Utiliser de la musique dans vos vidéos Utiliser de la musique dans vos vidéos DVD/web reportage/film institutionnel Marc Chesneau VOUS SOUHAITEZ UTILISER DE LA MUSIQUE POUR UNE VIDEO : COMMENT CHOISIR? MUSIQUE DU RÉPERTOIRE GÉNÉRAL La Sacem

Plus en détail

CIRCULAIRE N 5695/212

CIRCULAIRE N 5695/212 Rabat, le 21 juin 2017 CIRCULAIRE N 5695/212 OBJET : Etudes Législatives et Réglementaires. Redevance pour copie privée. REFER. : Loi n 79 12 complétant la loi n 2 00 relative aux droits d auteur et droits

Plus en détail

RÉGIME FILIÈRE. Référence. Bénéficiaires

RÉGIME FILIÈRE. Référence. Bénéficiaires RÉGIME CULTURELLE PATRIMOINE INDEMNITÉ SCIENTIFIQUE DES CONSERVATEURS DE PATRIMOINE s Décret n 90409 du 16/05/90 Arrêté du 26/12/00 Délibération de l organe s délibérant Exercer les fonctions définies

Plus en détail

Rapport sur les usages professionnels et le dispositif de rémunération pour copie privée

Rapport sur les usages professionnels et le dispositif de rémunération pour copie privée Rapport sur les usages professionnels et le dispositif de rémunération pour copie privée Commission portant sur la copie privée Conformément aux termes de la lettre de mission du 4 février 2002 du président

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE

COMMERCE ELECTRONIQUE COMMERCE ELECTRONIQUE 17/11/2011 Le commerce électronique est en pleine expansion, il s inscrit maintenant dans un cadre juridique précis. Le Code civil, le Code de la consommation et la loi pour la confiance

Plus en détail

ARRETE N 1503 / MCC/CAB portant réglementation de la duplication, l importation et de la distribution des phonogrammes et vidéogrammes au Togo.

ARRETE N 1503 / MCC/CAB portant réglementation de la duplication, l importation et de la distribution des phonogrammes et vidéogrammes au Togo. MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DE LA CULTURE Travail-Liberté-Patrie CABINET ARRETE N 1503 / MCC/CAB portant réglementation de la duplication, l importation et de la distribution des phonogrammes et vidéogrammes

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT NOTICE EXPLICATIVE DC3 NOTICE Le formulaire DC3 peut être utilisé

Plus en détail

NEWSLETTER I CASABLANCA

NEWSLETTER I CASABLANCA NEWSLETTER I CASABLANCA Mars 2014 SOMMAIRE ENTREE EN VIGUEUR DU DECRET Nº 2-12-349 DU 20 MARS 2013 RELATIF AUX MARCHES PUBLICS 2 ADOPTION PAR LE PARLEMENT DU PROJET DE LOI Nº86-12 RELATIVE AUX CONTRATS

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. OBJET Le présent document, ci-après «Conditions Générales de Vente», s applique à toutes les offres de formations proposées par la société KOOLYA sur son Internet www.koolya.fr

Plus en détail

Règlement de la bibliothèque municipale

Règlement de la bibliothèque municipale Règlement de la bibliothèque municipale Fait à Saint Aubin d Aubigné, le 06 Octobre 2014 Le Maire Jacques Richard Contenu 1 Mission de la bibliothèque... 3 2 Droits et devoirs des lecteurs... 3 2.1 Accès

Plus en détail

Article 1. Objet. Pour toutes les autres utilisations, le Producteur est tenu de s adresser directement à l ayant droit des enregistrements concernés.

Article 1. Objet. Pour toutes les autres utilisations, le Producteur est tenu de s adresser directement à l ayant droit des enregistrements concernés. CONDITIONS GENERALES Article 1. Objet. 1.1. En remplissant le formulaire de déclaration, le producteur audiovisuel, dont les coordonnées sont reprises sur le formulaire de déclaration (ci-après: le Producteur

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION D ŒUVRE ORIGINALE

CONTRAT DE CESSION D ŒUVRE ORIGINALE CONTRAT DE CESSION D ŒUVRE ORIGINALE Entre les soussignés, Et (Nom, prénom), demeurant (adresse), Dénommé(e) ci-après «l Artiste» VOZ IMAGE située 4, avenue du Maréchal Juin 92100 Boulogne-Billancourt,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ARTICLE 1 CHAMP D APPLICATION ET OBJET Les présentes conditions générales de vente à distance (ci-après «CGV») régissent la relation contractuelle entre d une part, «Alphonse

Plus en détail

LA PLATE-FORME 1D-PACA.com

LA PLATE-FORME 1D-PACA.com PHONOPACA (groupement des acteurs de l industrie musicale en région Provence-Alpes-Côte d Azur) fédère à l heure actuelle quarante structures en région représentant les activités de label, producteur phonographique,

Plus en détail

CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA

CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA Dans le respect de ses missions de service public, la médiathèque de Séez met à disposition du public des outils et des moyens d accès aux technologies

Plus en détail

CONTRAT D ÉDITION, CE QUI CHANGE

CONTRAT D ÉDITION, CE QUI CHANGE CONTRAT D ÉDITION, CE QUI CHANGE - De nouvelles obligations pour l éditeur - La création de dispositions spécifiques pour les droits numériques - De nouvelles possibilités pour l auteur de résiliation

Plus en détail

CyberSoda 2005 - Interface3 / ADA - www.interface3.be - www.ada-online.be 1/8

CyberSoda 2005 - Interface3 / ADA - www.interface3.be - www.ada-online.be 1/8 CyberSoda 2005 - Interface3 / ADA - www.interface3.be - www.ada-online.be 1/8 1. L Ecran ou Moniteur L'écran est l'appareil qui sert à afficher le signal provenant de la carte vidéo de l'ordinateur. 2.

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE

DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE Votre dossier doit être déposé par vous-même au Greffe ou par un avocat ou un mandataire muni d un pouvoir. Un dossier reçu par voie postale n est pas

Plus en détail

B2i Que faire avec un ordinateur?

B2i Que faire avec un ordinateur? Techno-Habilis B2i Que faire avec un ordinateur? Les Technologies de l'information et de la Communication B2i Que faire avec un ordinateur? - Techno-Habilis 2006 Page : 1/7 Unité centrale Définition :

Plus en détail

Conditions Générales de Vente des Pré-Home mobile

Conditions Générales de Vente des Pré-Home mobile Conditions Générales de Vente France Télévisions Publicité, Société anonyme au capital de 38 100 euros ayant son siège social à Boulogne-Billancourt (92100), 64/70, avenue Jean-Baptiste Clément, SIREN

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 31 juillet 2013 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 13 sur 122 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Décret n o 2013-690 du 30 juillet 2013 relatif au transport de personnes avec conducteur NOR : INTA1311124D

Plus en détail

CONTRAT DE MANDATAIRE

CONTRAT DE MANDATAIRE CONTRAT DE MANDATAIRE Entre : la Société AXEVA, dûment mandatée Villa Camus 30 Avenue Camus 44000 NANTES Tél : 02.28.07.41.46 Fax : 02.28.07.25.88 E-Mail : contact@axeva.fr R.C.S. NANTES 451 230 965 Code

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL PREAMBULE Depuis le 1er juillet 2004, le marché du gaz naturel est ouvert à la concurrence. Cette ouverture, d abord

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE ARTICLE 1 : CHAMP D'APPLICATION - DÉFINITION Les présentes Conditions Générales de Vente s'appliquent à toutes les prestations de services conclues

Plus en détail

Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le

Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le domaine des services licites de musique en ligne (Texte présentant

Plus en détail

Conditions générales d utilisation Option Anti-virus Firewall PC 4 postes

Conditions générales d utilisation Option Anti-virus Firewall PC 4 postes Conditions générales d utilisation Option Anti-virus Firewall PC 4 postes ARTICLE 1: DÉFINITIONS Les parties conviennent d entendre sous les termes suivants: Client: personne physique ou morale s étant

Plus en détail

Code des usages pour la traduction d une œuvre théâtrale

Code des usages pour la traduction d une œuvre théâtrale Code des usages pour la traduction d une œuvre théâtrale Proposé par la Préambule La traduction se révèle être une activité essentielle pour la découverte et la diffusion d œuvres théâtrales étrangères,

Plus en détail

ANNEXE 3 CONTRAT DE LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE DES INFORMATIONS PUBLIQUES AVEC DIFFUSION D IMAGES, CONSENTIE À TITRE ONÉREUX

ANNEXE 3 CONTRAT DE LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE DES INFORMATIONS PUBLIQUES AVEC DIFFUSION D IMAGES, CONSENTIE À TITRE ONÉREUX ANNEXE 3 CONTRAT DE LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE DES INFORMATIONS PUBLIQUES AVEC DIFFUSION D IMAGES, CONSENTIE À TITRE ONÉREUX Entre le département du Morbihan, domicilié à l hôtel du département,

Plus en détail

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES La formation est dite «interne» lorsqu elle est conçue et réalisée par une entreprise pour son personnel, avec ses propres ressources en personnel et en logistique, son matériel, ses moyens pédagogiques.

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE / AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE / FISCAL Date : 24/04/2009 N Juridique : 21.09 N Affaires sociales : 22.09 N Fiscal : 15.09

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT ET ANNEXES

ACTE D ENGAGEMENT ET ANNEXES Société anonyme d'économie mixte locale Au capital de 1.434.000 uros RCS n 503 279 820 00016 CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES ET DE FOURNITURES Marché passé sous la procédure adaptée Ordonnance n 2005-649

Plus en détail

Fiche pratique n 27. Les mentions sur les documents commerciaux et les factures. Août 2011. Fiche pratique n 27. CCIT d Alençon. Août 2011.

Fiche pratique n 27. Les mentions sur les documents commerciaux et les factures. Août 2011. Fiche pratique n 27. CCIT d Alençon. Août 2011. Les mentions sur les documents commerciaux et les factures Page 1/8 Page 2/8 Sommaire Documents concernés 4 Documents non concernés 4 Caractéristiques 4 Mentions obligatoires 4 Mentions facultatives (hors

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL

CONVENTION D ACCUEIL CONVENTION D ACCUEIL ENTRE L'UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel 4 Place Jussieu 75252 PARIS Cedex 05 représentée par son Président,

Plus en détail

Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance.

Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. RAPPEL Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. Un décret du 21 novembre 2011 modifie le contenu de l'attestation que

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (site e- commerce)

Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La société., domiciliée, immatriculée SIRET., désigné comme le Vendeur ET

Plus en détail

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008.

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. J28 Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. Le statut de l auto entrepreneur : L article 8 de la Loi institue le

Plus en détail

CONTRAT DE PRODUCTION D UNE ŒUVRE AUDIOVISUELLE INSTITUTIONNELLE OU «DE COMMANDE» DROITS D EXPLOITATION : REALISATION

CONTRAT DE PRODUCTION D UNE ŒUVRE AUDIOVISUELLE INSTITUTIONNELLE OU «DE COMMANDE» DROITS D EXPLOITATION : REALISATION CONTRAT DE PRODUCTION D UNE ŒUVRE AUDIOVISUELLE INSTITUTIONNELLE OU «DE COMMANDE» DROITS D EXPLOITATION : REALISATION (Si l auteur assure l exécution des deux contributions, écriture et réalisation, il

Plus en détail

La licence I- CLASSIFICATION DES BOISSONS :

La licence I- CLASSIFICATION DES BOISSONS : La licence Toute personne qui exerce le commerce de détail de boissons alcoolisées ou non, doit être titulaire d une licence délivrée par l Administration des Douanes et en outre, être inscrite au registre

Plus en détail

Personne physique M/Mme. (Nom, Prénom) demeurant à

Personne physique M/Mme. (Nom, Prénom) demeurant à LICENCE DE RÉUTILISATION D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE SEINE-ET-MARNE EN APPLICATION DU RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE RÉUTILISATION À TITRE GRATUIT Réutilisation non commerciale

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour débuter» La gestion des photos avec Windows 10 1 Généralités sur le jargon de l image numérique Les différents formats d image : une image enregistrée

Plus en détail

Au sujet de l exception pédagogique :

Au sujet de l exception pédagogique : Kawenga territoires numériques 21 bd. Louis Blanc 34000 Montpellier 04 67 06 51 66 Véronique Bros Prézeau chargée de Documentation et Ressources veronique@kawenga.com Au sujet de l exception pédagogique

Plus en détail

COMPTES SOLO. Informations, Tarifs et Bon de commande

COMPTES SOLO. Informations, Tarifs et Bon de commande Six Degrés Savoie Technolac - BP 247 73374 Le Bourget-Du-Lac Cedex Tel : 04-79-25-75-45 Fax : 04-79-25-78-58 contact@sixdegres.fr http://www.sixdegres.fr Informations, Tarifs et Bon de commande COMPTES

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE YENNE RÉGLEMENT INTÉRIEUR

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE YENNE RÉGLEMENT INTÉRIEUR BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE YENNE RÉGLEMENT INTÉRIEUR 1- Dispositions générales : Article I : La Bibliothèque municipale de Yenne est un service public, chargé de contribuer aux loisirs, à l information,

Plus en détail

Redevance pour la mise à disposition de settop-boxes avec mémoire et de vpvr

Redevance pour la mise à disposition de settop-boxes avec mémoire et de vpvr ProLitteris Société suisse de droits d auteur pour l art littéraire et plastique, coopérative SSA Société Suisse des Auteurs, Société coopérative SUISA Coopérative des auteurs et éditeurs de musique SUISSIMAGE

Plus en détail

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE BROUSSE.

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE BROUSSE. Missions de la Bibliothèque Municipale. * La Bibliothèque Municipale est un service public de la commune. * Elle est le centre culturel ouvert à toute la population. C est un lieu de vie et de rencontre.

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES D ABONNEMENT OFFRE SFR «REMISE 15% ESPACE SFR» Octobre 2014

CONDITIONS PARTICULIERES D ABONNEMENT OFFRE SFR «REMISE 15% ESPACE SFR» Octobre 2014 Société Française du Radiotéléphone Tour Séquoïa 1, Place Carpeaux 92915 Paris La Défense Cedex SA au capital de 3 423 265 598,40 RCS Paris 343 059 564 Siège social : 42, avenue de Friedland - 75008 Paris

Plus en détail