L Elasticité Concept et Applications Chapitre 4

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Elasticité Concept et Applications Chapitre 4"

Transcription

1 L Elasticité Concept et Applications Chapitre 4

2 L Elasticité est une mesure de la réaction des acheteurs et vendeurs aux changements dans les conditions du marché nous permet d analyser les variations de l offre et de la demande avec une plus grande précision.

3 Trois Types d Elasticité L élasticité prix de la demande L élasticité revenu de la demande L élasticité prix de l offre

4 L élasticité prix de la Demande L élasticié prix de la demande répond à la question suivante: Quand le prix varie de 1%, quel est la variation en pourcentage de la quantité demandée.

5 Cas particuliers Demande Inelastique Lorsque la quantité demandée ne réagit pas à de fortes variations du prix. Demande élastique Lorsque la quantité demandée réponds fortement aux variations du prix.

6 Cas particuliers Parfaitement Inélastique Quantité demandée ne réagit pas aux variations du prix Parfaitement Elastique La variation de la quantité demandée est infinie pour toute variation du prix. L élasticité unitaire La quantité demandée varie du même pourcentage que le prix.

7 L élasticité prix de la demande

8 L élasticité prix de la demande: Parfaitement Inélastique Prix Demande $ Une augmentation du prix Quantité 2....laisse la quantié demandée inchangée

9 L élasticité prix de la demande: Parfaitement Elastique Prix $4 1. A tout prix au-delà de 4 euro, la quantité demandée est nulle. Demand 2. Au prix exact de 4 euros Les consommateurs achètent toute quantité proposée 0 3. A tout prix en deçà de 4 euro, la quantité demandée est infinie. Quantité

10 L élasticité prix de la demande: Elasticité unitaire Prix $ Une augmentation du prix de 25%... Demande induit une diminution de 25% de la quantité demandée. Quantité

11 L élasticité prix de la demande: Demande élastique Price $5 4 Demand 1. Une augmentation du prix de 25% Quantity 2....provoque une diminution de 50% de la quantité demandée.

12 L élasticité prix de la demande: Demande inélastique Price $ Une augmentation du prix de 25%... Demand Quantity 2....conduit à une diminution de 10% de la quantité demandée.

13 Déterminants de l Elasticité prix de la Demande La Demande tends à être plus élastique Si le bien est un bien de luxe.... Si la période est longue.... Si le nombre de substituts est grand. Si le marché est étroit (peu d acheteurs)

14 Déterminants de l Elasticité prix de la Demande La demande est plus inélastique Si le bien est un bien de première nécessité.... Si la période de temps considérée est courte.... S il y a peu de substituts proches.... Si le marché est large (un grand nombre d acheteurs).

15 Calcul de l élasticité prix de la demande L élasticité prix de la demande est calculée comme la variation en pourcentage de la quantité demandée divisée par la variation en pourcentage du prix.

16 Calcul de l élasticité prix de la demande L élasticité prix de la demande est calculée comme la variation en pourcentage de la quantité demandée divisée par la variation en pourcentage du prix. d Q Elasticité prix de la demande = d Q P P

17 Calcul de l élasticité prix de la demande Prix 5 euros 4 Demande Quantité

18 Calcul de l élasticité prix de la demande Prix 5 euros E D = (100-50) 100 ( ) Demande = 50 % - 25 % = Quantité

19 Calcul de l élasticité prix de la demande Prix 5 euros E D = (100-50) 100 ( ) Demande = 50 % - 25 % La demande est Quantité élastique au prix = -2

20 Elasticité et recette totale La recette totale est le montant payé par les acheteurs et reçu par les vendeurs. C est donc le prix du bien multiplié par la quantité vendue RT = P X Q

21 Elasticité et recette totale Prix 4 euros P P X Q = 400 euros (recette totale) Demande Quantité Q

22 Elasticité et revenu total Quand la courbe de demande est élastique, une augmentation du prix provoque une diminution de la quantité demandée plus que proportionnelle. Donc, la recette totale diminue.

23 Elasticité et recette totale: Cas d une Demande élastique Prix Prix 5e 4e Recette T = 200e Demande Recette T = 100 e Demande 0 50 Quantité 0 20 Quantité

24 Elasticité et recette totale Quand la courbe de demande est inélastique, une augmentation du prix provoque une diminution de la quantité demandée moins que proportionnelle.

25 Elasticité et recette totale Quand la courbe de demande est inélastique, une augmentation du prix provoque une diminution de la quantité demandée moins que proportionnelle. La recette totale augmente-t-elle pour autant?... Oui.

26 Elasticité et recette totale: Cas d une Demande inélastique Prix Prix 1 euros Recette T = 100e Demande Recette T = 240 e Demande Quantité 0 80 Quantité 3e

27 Contre-exemple? Prix Prix 2e Recette T = 80 e 1 euros Recette T = 100e Demande Demande Quantité 0 40 Quantité

28 L élasticité est calculée à la limite L expression est une approximation. Elasticité prix de la demande = Q d d Q P P

29 L élasticité revenu de la demande L élasticité revenu de la demande mesure la réponse de la quantité demandée d un bien à un changement dans le revenu du consommateur. Elle est calculée en divisant la variation en pourcentage de la demande par la variation en pourcentage du revenu. Elasticité revenu de la demande= Q R Qd d

30 Elasticité revenu... Un revenu plus élevé augmente la quantité demandée pour les biens normaux mais diminue la quantité demandée pour les biens inférieurs. Donc l élasticité revenu peut être positive ou négative.

31 Elasticité revenu... Les biens que les consommateurs considèrent comme des produits de première nécessité tendent à être inélastiques par rapport au revenu. Exemples: la nourriture, le mazout, les habits, les services médicaux.

32 Elasticité revenu... Les biens que les consommateurs considèrent comme des produits de luxe tendent à être élastiques par rapport au revenu. Exemples: les voitures de sport, les fourrures, les voyages lointains

33 Elasticité prix de l offre L élasticité prix de l offre est la variation en pourcentage de la quantité offerte résultant d une variation du prix de 1%. Elasticité prix de l'offre = Q o o Q P P

34 Différents types d élasticité Parfaitement élastique Relativement Elastique Elasticité unitaire E o = E o > 1 E o = 1 Relativement inélastique E S < 1 Parfaitement inélastique E S = 0

35 L élasticité prix de l offre: Offre parfaitement inélastique Prix Offre 5 euros 4 1. une augmentation du prix Quantité 2....laisse la quantité offerte inchangée.

36 L élasticité prix de l offre: Offre inélastique Prix 5 euros 4 1. Une augmentation du prix de 25% Quantité 2....entraine une augmentation de 10% de la quantité offerte.

37 L élasticité prix de l offre: élasticité unitaire Prix 5 euros 4 1. Une augmentation du prix de 25% entraine une augmentation de 25% de la quantité offerte. Quantité

38 L élasticité prix de l offre: offre élastique Prix 5 euros 4 1. Une augmentation du prix de 25% Quantité entraine une augmentation de 100% de la quantité offerte..

39 Elasticité prix de l offre: Offre parfaitement élastique Prix 5 euros 4 1. À tout prix au dessus de 4e, la quantité offerte est infinie 2. à 4euros les producteurs, Offriront une quantité quelconque Lorsque le prix est inférieur à 4 e, La quantité offerte est nulle Quantité

40 Les déterminants de l élasticité de l offre La capacité des vendeurs à changer la quantité de biens produits l offre de terrains du front de mer sont inélastiques. Les livres, voitures, biens manufacturés sont élastiques. La durée de la période considérée. L offre est plus élastique sur le long terme.

41 l Elasticité - Application De bonnes nouvelles pour l agricultures peuvent-elles être de mauvaises nouvelles pour les agriculteurs? Qu advient-il aux producteurs de blé et au marché du blé quand les chercheurs agronomes découvrent une nouvelle variété plus productive?

42 Application - Méthode Il faut déterminer si les courbes d offre et de demande se déplacent. Il faut déterminer la direction du déplacement. Puis utiliser le diagramme offre/demande pour savoir quel est le nouvel équilibre (statique comparative).

43 Une augmentation de l offre sur le marché du blé

44 Une augmentation de l offre sur le marché du blé Prix du blé S 1 3 euros Demande Quantité de blé

45 Une augmentation de l offre sur le marché du blé Prix du blé 1. Quand la demande est inélastique... S 1 S 2 $3 Demande Quantit é de blé

46 Une augmentation de l offre sur le marché du blé Prix du blé 1. Quand la demande est inélastique, Une augmentation de l offre... S 1 S 2 $3 2 Demande Quantité de blé

47 Une augmentation de l offre sur le marché du blé Prix du blé 1. Quand la demande est inélastique, Une augmentation de l offre... S 1 S entraîne$3 une importante diminution du 2 prix... Demande Quantité de blé

48 Une augmentation de l offre sur le marché du blé Prix du blé 1. Quand la demande est inélastique, Une augmentation de l offre... S 1 S entraîne$3 une importante diminution du 2 prix... Demande Quantité de blé 3....et une augmentation proportionnellement plus petite de la quantité vendue. Il en résulte une diminution de la recette totale de 300e à 220.

49 Compute Elasticity

50 Calculons l élasticité E = D =

51 Calculons l élasticité E = D = La demande est inélastique

52 Conclusion L élasticité prix de la demande permet de mesurer la réponse de la quantité demandée à un changement de prix Si la courbe de demande est élastique, la recette totale diminue quand le prix augmente. Si la courbe de demande est inélastique, la recette totale augmente quand le prix augmente.

53 Conclusion L élasticité prix de l offre permet de mesurer la réponse de la quantité offerte à un changement de prix Sur la plupart des marchés, l offre est plus élastique dans le long terme que dans le court terme.

54 Remarques! L élasticité est formellement calculée à la limite. L utilisation des variations est une approximation. L élasticité n est pas la pente de la courbe d offre ou de demande. Approximation de l élasticité: Q/Q*P/ P Approximation de la pente: Q/ P Illustration: l élasticité varie le long d une courbe de demande linéaire.

55 Calcul d une élasticité le long d une courbe de demande linéaire formule complexe Prix Recette totale (Prix x Quantité) % de variation de la Quantité Elasticité Description % de variation Quantité du prix % 15% 0,1 Inélastique ,3 Inélastique ,6 Inélastique élasticité unitaire ,8 élastique ,7 élastique élastique Les valeurs sont arrondies au dixième le plus proche

56

57 Elasticity and Its Applications End of Chapter 5

58

59 Price (a) Perfectly Inelastic Demand: Elasticity Equals Demand 0 $ An increase in price Quantity 2....leaves the quantity demanded unchanged. Figure 5-1a

60 Price (b) Inelastic Demand: Elasticity Is Less Than 1 $ A 22% increase in price... Demand Quantity 2....leads to an 11% decrease in quantity demanded. Figure 5-1b

61 Price (c) Unit Elastic Demand: Elasticity Equals 1 $ A 22% increase in price... Demand Quantity 2....leads to a 22% decrease in quantity demanded. Figure 5-1c

62 Price (d) Elastic Demand: Elasticity Is Greater Than 1 $5 1. A 22% increase in price... 4 Demand Quantity 2....leads to a 67% decrease in quantity demanded. Figure 5-1d

63 (e) Perfectly Elastic Demand: Elasticity Equals Infinity Price $4 1. At any price above $4, quantity demanded is zero. Demand 2. At exactly $4, consumers will buy any quantity At a price below $4, quantity demanded is infinite. Quantity Figure 5-1e

64 Price $4 P P X Q = $400 (revenue) Demand Quantity Figure 5-2 Q

65 Price Price $3 $1 Revenue = $100 Demand Revenue = $240 Demand Quantity 0 80 Quantity Figure 5-3

66 Price Price $5 $4 Revenue = $200 Demand Revenue = $100 Demand 0 50 Quantity 0 20 Quantity Figure 5-4

67 Price $7 6 Elasticity is larger than Elasticity is smaller than Figure Quantity

68 Price $15 12 Elasticity is small (less than 1). Elasticity is large (greater than 1) Figure Quantity

69 Price of Wheat 1. When demand is inelastic, an increase in supply... S 1 S leads to a large fall in price... $3 2 Figure Demand Quantity of Wheat 3....and a proportionately smaller increase in quantity sold. As a result, revenue falls from $300 to $220.

70 (a) The Oil Market in the Short Run (b) The Oil Market in the Long Run Price of Oil 1. In the short run, when supply and demand are inelastic, a shift in supply... S 2 S 1 Price of Oil 1. In the long run, when supply and demand are elastic, a shift in supply... S 2 S leads to a large increase in price. P 2 P leads to a small increase in price. P 2 P 1 Demand Demand 0 Quantity of Oil 0 Quantity of Oil Figure 5-9

71 Price of Drugs P 2 (a) Drug Interdiction Price of Drugs 1. Drug interdiction reduces the supply of drugs... S 2 S 1 P 1 (b) Drug Education 1. Drug education reduces the demand for drugs... Supply P which raises the price... Demand P which reduces the price... 0 Q2 Q1 Quantity of Drugs 0 Q2 Q1 Quantity of Drugs 3....and reduces the 3....and reduces the quantity sold. quantity sold. D 2 D 1 Figure 5-10

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT...

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT... L'ELASTICITE-PRIX La consommation dépend, entre autre, du prix des biens et des services que l'on désire acheter. L'objectif de ce TD est de vous montrer les liens existants entre le niveau et l'évolution

Plus en détail

Chapitre 2 La demande du consommateur

Chapitre 2 La demande du consommateur Chapitre 2 La demande du consommateur Plan du cours I. La fonction de demande et l élasticité. II. III. Analyse des demandes et des biens correspondants. Demande de loisir et offre de travail I. La fonction

Plus en détail

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 Instructions: Directives : 1 Provide the information requested below Veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous

Plus en détail

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX 1. L effet d une variation du revenu. Les lois d Engel a. Conditions du raisonnement : prix et goûts inchangés, variation du revenu (statique comparative) b. Partie

Plus en détail

4. Offre et demande, les forces du marché

4. Offre et demande, les forces du marché 4. Offre et demande, les forces du marché Trois événements : a) Quand une vague de froid s abat sur l Espagne, le prix du jus d orange grimpe dans tous les supermarchés du pays. b) Quand la chaleur estivalle

Plus en détail

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE L idée centrale de Hicks 1 est que l apport théorique essentiel de Keynes réside dans sa théorie de la préférence pour la liquidité donc dans l idée que

Plus en détail

Dominique FINON Directeur de recherche CNRS CNR, CIRED

Dominique FINON Directeur de recherche CNRS CNR, CIRED La Russie, les gaziers européens et la Commission i européenne: les limites de la politique gazière extérieure et du pouvoir de marché de vendeur russe Dominique FINON Directeur de recherche h CNRS, CIRED

Plus en détail

La BDP. Système financier International. La Balance des Paiements I- Le Compte courant. Identité du Revenu National.

La BDP. Système financier International. La Balance des Paiements I- Le Compte courant. Identité du Revenu National. La BDP Système financier International La Balance des Paiements I- Le Compte courant ESC-Février 2015 Balance des paiements = relevé statistique annuel de toutes les transactions de biens, services et

Plus en détail

FORMULES DE CALCUL. Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA

FORMULES DE CALCUL. Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA FORMULES DE CALCUL Le prix : Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA Ex : PV TTC = 250 x 1,196 = 299. TVA = 250 x 19,6 % = 49. PV HT = 299 = 250.

Plus en détail

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ CHAPITRE : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ..Introduction.2. Le point de départ de l analyse micro-économique du consommateur.3. La fonction de demande individuelle.4. Effets

Plus en détail

Estimation des élasticités de demande des amandes de noix d anacarde au Bénin à partir d un modèle AIDS

Estimation des élasticités de demande des amandes de noix d anacarde au Bénin à partir d un modèle AIDS Résumé Estimation des élasticités de demande des amandes de noix d anacarde au Bénin à partir d un modèle AIDS Laurent OLOUKOÏ 1 et Patrice Y. ADEGBOLA 2 Cet article utilise les données issues de l enquête

Plus en détail

Marchés oligopolistiques avec vente d un bien non homogène

Marchés oligopolistiques avec vente d un bien non homogène Marchés oligopolistiques avec vente d un bien non homogène Partons de quelques observations : 1. La plupart des industries produisent un grand nombre de produits similaires mais non identiques; 2. Parmi

Plus en détail

Stratégies sur options et Pricer d'options

Stratégies sur options et Pricer d'options Stratégies sur options et Pricer d'options Définition Une option (ou Warrant) est un contrat qui confère à son porteur le droit d acheter ou de vendre un sous-jacent (action, obligation, indice synthétique,

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

L effet de levier de trésorerie

L effet de levier de trésorerie L effet de levier de trésorerie La Théorie Financière attire notre attention sur les conséquences du poids des charges de structure dans l activité d une entreprise. L effet de levier d exploitation exprime

Plus en détail

Les indices à surplus constant

Les indices à surplus constant Les indices à surplus constant Une tentative de généralisation des indices à utilité constante On cherche ici en s inspirant des indices à utilité constante à définir un indice de prix de référence adapté

Plus en détail

COURS 2 : LA DEMANDE DU CONSOMMATEUR

COURS 2 : LA DEMANDE DU CONSOMMATEUR Université Pierre et Marie Curie Licence Informatique 2014-2015 Cours LI 352 - Industrie Informatique et son Environnement Économique Responsable : Jean-Daniel Kant (Jean-Daniel.Kant@lip6.fr) COURS 2 :

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM Aurelia Tison, Anne-Sarah Chiambretto AMU, année 2013 1 La théorie du producteur (séances 1 à 4) La fonction de production : les facteurs

Plus en détail

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015 Introduction talk Philippe Gradt Grenoble, March 6th 2015 Introduction Invention Innovation Market validation is key. 1 Introduction Invention Innovation Market validation is key How to turn a product

Plus en détail

Cahier répertoire (TSTG) M. Lagrave. Partie A. Partie B. Exercice. Correction. M. Lagrave. Lycée Beaussier

Cahier répertoire (TSTG) M. Lagrave. Partie A. Partie B. Exercice. Correction. M. Lagrave. Lycée Beaussier Lycée Beaussier 2011 2012 Sommaire Un établissement bancaire propose ce placement : Si vous déposez un capital de 10 000 euros, vous obtenez un capital de 15 000 euros au bout de 10 ans. 1. Quel est le

Plus en détail

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Société en commandite Gaz Métro CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Taux de la contribution au Fonds vert au 1 er janvier 2009 Description Volume Coûts Taux 10³m³ 000 $ /m³ (1) (2)

Plus en détail

11. Données Macroéconomiques

11. Données Macroéconomiques 11. Données Macroéconomiques 1. Une entreprise agricole produit du blé et des tomates. Elle vend pour 3 de blé à un moulin qui, par la suite, le revend sous forme de farine pour 6 à un fabricant de tagliatelles.

Plus en détail

ELASTICITE DE LA DEMANDE Calcul de l'elasticite & Applications Plan du cours I. L'elasticite de la demande & ses determinants II. Calcul de l'elasticite & pente de la courbe de demande III. Applications

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Suites numériques 4. 1 Autres recettes pour calculer les limites

Suites numériques 4. 1 Autres recettes pour calculer les limites Suites numériques 4 1 Autres recettes pour calculer les limites La propriété suivante permet de calculer certaines limites comme on verra dans les exemples qui suivent. Propriété 1. Si u n l et fx) est

Plus en détail

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien)

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Alain Bretto & Joël Priolon - 25 mars 2013 Question Dans un équilibre

Plus en détail

Chapitre 2 : Le revenu national

Chapitre 2 : Le revenu national Chapitre 2 : Le revenu national Principes de la macroéconomie - Pascal Belan L1 DU ECE - Année 2012-2013 Introduction Les déterminants de la production Les facteurs de production La fonction de production

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon

Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon N d anonymat : Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon Remarques générales : Dans l ensemble, les résultats sont assez décevants compte

Plus en détail

Approche conséquentielle pour la modélisation des impacts environnementaux du recyclage

Approche conséquentielle pour la modélisation des impacts environnementaux du recyclage Approche conséquentielle pour la modélisation des impacts environnementaux du recyclage Bernard De Caevel, Elisabeth van Overbeke 33ème forum de discussion : le recyclage dans les écobilans Lausanne, le

Plus en détail

COMPATIBILITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES INSTRUMENTS

COMPATIBILITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES INSTRUMENTS POUVOIR DE MARCHÉ DES AGRICULTEURS COMPATIBILITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES INSTRUMENTS Jean-François Sneessens Université Catholique Louvain I II. III. IV. POSITION FAIBLE APPROCHE ÉCONOMIQUE VARIÉTÉS D INSTRUMENTS

Plus en détail

Information chiffrée : proportions ; indices

Information chiffrée : proportions ; indices Information chiffrée : proportions ; indices Échauffez-vous! 1 Reliez chacun des nombres décimaux de la colonne de gauche à la fraction qui lui est égale 310 0,79 68, 3,1 79 0,068 2 Complétez : a) 0,72

Plus en détail

Règles de matching pour la partie du système de bourse régie par les cours (quotes)

Règles de matching pour la partie du système de bourse régie par les cours (quotes) pour la partie du système de bourse régie par les cours (quotes) Objectifs de la formation Le chapitre «Les règles de matching pour la partie du système de bourse régie par les cours» traite les sujets

Plus en détail

Baccalauréat STG CGRH Métropole 13 septembre 2012 Correction

Baccalauréat STG CGRH Métropole 13 septembre 2012 Correction Baccalauréat STG CGRH Métropole 3 septembre 202 Correction La calculatrice est autorisée. EXERCICE Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chaque question, trois réponses sont proposées,

Plus en détail

ING Turbos BEST. Avantages des Turbos BEST Potentiel de rendement élevé

ING Turbos BEST. Avantages des Turbos BEST Potentiel de rendement élevé ING Turbos BEST Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos BEST sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos BEST ING

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

Collecter des informations statistiques

Collecter des informations statistiques Collecter des informations statistiques FICHE MÉTHODE A I Les caractéristiques essentielles d un tableau statistique La statistique a un vocabulaire spécifique. L objet du tableau (la variable) s appelle

Plus en détail

SUJET INÉDIT 1. Dossier 1. Charges et choix d une unité d œuvre 4 points 45 minutes CHAPITRES 1 et 4

SUJET INÉDIT 1. Dossier 1. Charges et choix d une unité d œuvre 4 points 45 minutes CHAPITRES 1 et 4 SUJET INÉDIT 1 La société Coupe & Shampoing Coupe & Shampoing est un salon de coiffure indépendant. Afin de faire face à la concurrence de salons de coiffure franchisés, son dirigeant, Kamel, aimerait

Plus en détail

Export crops and food deficits. Cultures d exportation et déficits alimentaires

Export crops and food deficits. Cultures d exportation et déficits alimentaires Export crops and food deficits Cultures d exportation et déficits alimentaires Niek Koning Wageningen Univers ity Lessons to be learned from the EU Leçons à tirer de l UE The EU has always pursued food

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux

Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux Nom : Prénom : Num Etudiant : Groupe de TD : Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux PRECISEZ ICI SI VOUS AVEZ

Plus en détail

Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree

Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree Oats Autorisation de mise en marché d avoine sans gluten et d aliments contenant de l avoine

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos Guide Pédagogique Produits à effet de levier avec barrière désactivante Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos 2 Sommaire Introduction : Que sont les Turbos? 1. Les caractéristiques

Plus en détail

SparkInData. Place de Marché des applications Spatiales 09-04-2015

SparkInData. Place de Marché des applications Spatiales 09-04-2015 SparkInData Place de Marché des applications Spatiales 09-04-2015 SparkInData / Concept Place de marché Plateforme fédérative Haute valeur ajoutée Acteurs reconnus Consortium homogène Architecture Big

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Pratique des options Grecs et stratégies de trading. F. Wellers

Pratique des options Grecs et stratégies de trading. F. Wellers Pratique des options Grecs et stratégies de trading F. Wellers Plan de la conférence 0 Philosophie et structure du cours 1 Définitions des grecs 2 Propriétés des grecs 3 Qu est ce que la volatilité? 4

Plus en détail

4. Faites un tableur, calculant la somme qu il faut payer à la douane pour l importation de plusieurs voitures occasion sachant que :

4. Faites un tableur, calculant la somme qu il faut payer à la douane pour l importation de plusieurs voitures occasion sachant que : 1. Dans une banque il y a des clients qui peuvent avoir plus d un compte. Chaque type de compte a un taux d intérêt constant. Les types sont : compte courant, compte d épargne, compte de crédit etc. Faire

Plus en détail

Se préparer au prochain choc

Se préparer au prochain choc Se préparer au prochain choc Thomas Baunsgaard Chef de division adjoint (F1), Département des finances publiques Forum fiscal africain 9 et 1 novembre 211 Le Cap 1 D où pourront provenir les prochains

Plus en détail

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1 Les instruments de la politique commerciale - tarifs: source de revenu et protection des industries nationales -pécifiques : montant fixe par unité de bien importé (exemple: 100 par voiture) -Ad-valorem:

Plus en détail

FOURTH SESSION : "MRP & CRP"

FOURTH SESSION : MRP & CRP FOURTH SESSION : "MRP & CRP" Objectifs : Etre capable d analyser un plan directeur de fabrication (MPS). Pour cela il faut pouvoir : - exploser le plan en termes des différents composants, - Comprendre

Plus en détail

NOTICE. General rules for applying the package method by Euronext Paris and by C21 clearing system.

NOTICE. General rules for applying the package method by Euronext Paris and by C21 clearing system. NOTICE >> LCH.Clearnet SA Corporate Reference No.: 2008-084 NOTICE From : Rules and Regulation Department Date : July 6 th, 2008 Subject Referred documentation LCH.Clearnet SA publishes hereinafter a Notice

Plus en détail

Chapitre 2 Introduction aux objectifs des coûts. Pr. Zoubida SAMLAL-Doctorante en Risk Management MBA, CFA

Chapitre 2 Introduction aux objectifs des coûts. Pr. Zoubida SAMLAL-Doctorante en Risk Management MBA, CFA Chapitre 2 Introduction aux objectifs des coûts Pr. Zoubida SAMLAL-Doctorante en Risk Management MBA, CFA Objectif du chapitre Faire la différence entre les coûts et les charges Définir les inducteurs

Plus en détail

ECONOMIE POLITIQUE Robert PLASMAN 26 MAI 2014 NOM... PRENOM N MATRICULE...

ECONOMIE POLITIQUE Robert PLASMAN 26 MAI 2014 NOM... PRENOM N MATRICULE... ECONOMIE POLITIQUE Robert PLASMAN 26 MAI 2014 NOM... PRENOM N MATRICULE... POLI2 COMM2 SOCA2 Autre (précisez) L examen est coté sur 48 points : 25 pour les questions 1 à 5, 8 pts pour les questions 6 à

Plus en détail

Corefris RAPPORT ANNUEL 2011. Annexe 3 : La hausse des prix de l immobilier est-elle associée à une «bulle» de crédit en France?

Corefris RAPPORT ANNUEL 2011. Annexe 3 : La hausse des prix de l immobilier est-elle associée à une «bulle» de crédit en France? Annexe 3 : La hausse des prix de l immobilier est-elle associée à une «bulle» de crédit en France? (DGTrésor) 1. Indépendamment de facteurs d offre et de demande, qui jouent indéniablement sur les prix,

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Fondements de Finance Master In Management Chapitre 3 : Les taux d intérêt Fahmi Ben Abdelkader Paris, ESCP Version étudiants Préambule «Le taux d intérêt est la rémunération de l abstinence : celui qui

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

Nicolas Laroche 2009-2010 nicolas.laroche@u_clermont1.fr. Introduction à la Microéconomie

Nicolas Laroche 2009-2010 nicolas.laroche@u_clermont1.fr. Introduction à la Microéconomie Nicolas Laroche 2009-2010 nicolas.laroche@u_clermont1.fr Introduction à la Microéconomie Introduction générale a- Définition de la science économique; Déf1: la science éco est l administration des ressources

Plus en détail

TROYES AIRPORT GUIDE DE L ASSISTANCE HANDLING USER GUIDE

TROYES AIRPORT GUIDE DE L ASSISTANCE HANDLING USER GUIDE TROYES AIRPORT GUIDE DE L ASSISTANCE HANDLING USER GUIDE SOMMAIRE SUMMARY 1 INFORMATION GENERALE GENERAL INFORMATION... 3 1.1 VOTRE CONTACT YOUR CONTACT... 4 1.2 MODALITES ET REGLEMENTS TERMS OF PAYMENT

Plus en détail

France 2015 - France Prospect

France 2015 - France Prospect Brochure More information from http://www.researchandmarkets.com/reports/3092804/ France 2015 - France Prospect Description: France Prospect - La solution indispensable pour votre prospection Annuaires

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES Tableau de bord des indicateurs financiers Première Partie Situation financière globale du Système

Plus en détail

AMOEBA PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015. Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE AU PUBLIC

AMOEBA PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015. Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE AU PUBLIC CORPORATE EVENT NOTICE: Résultat de l'offre au public AMOEBA PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

22/09/2014 sur la base de 55,03 euros par action

22/09/2014 sur la base de 55,03 euros par action CORPORATE EVENT NOTICE: Amortissement d'orane Reprise de cotation PUBLICIS GROUPE S.A. PLACE: Paris AVIS N : PAR_20140902_06559_EUR DATE: 02/09/2014 MARCHE: EURONEXT PARIS Amortissement en titres et en

Plus en détail

WALLIX GROUP PAR_20150611_04539_ALT DATE: 11/06/2015. Suite aux avis PAR_20150528_04089_ALT et PAR_20150529_04111_ALT

WALLIX GROUP PAR_20150611_04539_ALT DATE: 11/06/2015. Suite aux avis PAR_20150528_04089_ALT et PAR_20150529_04111_ALT CORPORATE EVENT NOTICE: Résultat de l'offre au public WALLIX GROUP PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150611_04539_ALT DATE: 11/06/2015 MARCHE: Alternext Paris Suite aux avis PAR_20150528_04089_ALT et PAR_20150529_04111_ALT

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée

Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée UNIVERSITÉ DU MAINE Faculté de Droit et de Sciences Économiques DEUG1 Économie gestion - Analyse Macroéconomique S. MÉNARD 1 - Année 2003-2004 Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée Questions 1. Dénir la

Plus en détail

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme Commentaires Michael Narayan L étude de Levin, Mc Manus et Watt est un intéressant exercice théorique qui vise à extraire l information contenue dans les prix des options sur contrats à terme sur le dollar

Plus en détail

WARRANTS TURBOS CERTIFICATS. Les Warrants. Découvrir et apprendre à maîtriser l effet de levier

WARRANTS TURBOS CERTIFICATS. Les Warrants. Découvrir et apprendre à maîtriser l effet de levier WARRANTS TURBOS CERTIFICATS Les Warrants Découvrir et apprendre à maîtriser l effet de levier 2 WARRANTS Qu est-ce qu un Warrant? Un warrant est une option cotée en Bourse. Emis par des établissements

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

Séance 4: Consommation, utilité, cardinalité et bonheur

Séance 4: Consommation, utilité, cardinalité et bonheur Séance 4: Consommation, utilité, cardinalité et bonheur Sandra Nevoux Sciences Po Jeudi 24 Septembre 2015 1 / 49 L'essentiel à retenir 1 Revenu et consommation 2 3 4 5 2 / 49 Courbe d'expansion d'engel

Plus en détail

Baccalauréat STG Mercatique Centres étrangers juin 2007

Baccalauréat STG Mercatique Centres étrangers juin 2007 Baccalauréat STG Mercatique Centres étrangers juin 2007 EXERCICE 1 6 points En 2003, une étude est réalisée sur un échantillon représentatif de la population française composé de 1 500 individus. La première

Plus en détail

Apprentissage autonome (Étude Indépendante)

Apprentissage autonome (Étude Indépendante) PRÉDIRE DES DÉPENSES FUTURES Apprentissage autonome (Étude Indépendante) Géométrie et Applications 111/112 Nom : Tu passes de nombreuses heures à planifier ton avenir et à t imaginer ce que sera ta vie

Plus en détail

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande N o 11 626 X au catalogue N o 018 ISSN 1927-5048 ISBN 978-1-100-99873-2 Document analytique Aperçus économiques La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande par Komal Bobal, Lydia Couture

Plus en détail

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Soutenir les petits agriculteurs et leurs organisations grâce à l intelligence économique XOF / kg RONGEAD has been supporting

Plus en détail

EPITA. MEMI Option/Electif : Finance et Marketing IT

EPITA. MEMI Option/Electif : Finance et Marketing IT EPITA MEMI Option/Electif : Finance et Marketing IT 12 mars 2013 Jean-Noël GORGE Jean-Noël Gorge, 12 mars 2013 1/23 1/58 Page 1 Point d avancement Jean-Noël Gorge, 12 mars 2013 2/23 2/58 Page 2 Cas «Cloud

Plus en détail

EXERCICES SUR LES POURCENTAGES

EXERCICES SUR LES POURCENTAGES EXERCICES SUR LES POURCENTAGES Exercice 1 1. Jean a acheté une voiture neuve valant 15 000 euros. La première année, les modèles perdent 30% de leur valeur. Combien Jean pourra-t-il espérer revendre son

Plus en détail

Chapitre 2/ La fonction de consommation et la fonction d épargne

Chapitre 2/ La fonction de consommation et la fonction d épargne hapitre 2/ La fonction de consommation et la fonction d épargne I : La fonction de consommation keynésienne II : Validations et limites de la fonction de consommation keynésienne III : Le choix de consommation

Plus en détail

Règlement sur les licences relatives aux légumes de l Île-du- Prince-Édouard (marché interprovincial et commerce d exportation)

Règlement sur les licences relatives aux légumes de l Île-du- Prince-Édouard (marché interprovincial et commerce d exportation) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION P.E.I. Vegetable Licensing (Interprovincial and Export) Regulations Règlement sur les licences relatives aux légumes de l Île-du- Prince-Édouard (marché interprovincial

Plus en détail

Exercices sur SQL server 2000

Exercices sur SQL server 2000 Exercices sur SQL server 2000 La diagramme de classe : Exercices sur SQL server 2000 Le modèle relationnel correspondant : 1 Créer les tables Clic-droit on Tables et choisir «New Table» Créer la table

Plus en détail

Correction du bac blanc CFE Mercatique

Correction du bac blanc CFE Mercatique Correction du bac blanc CFE Mercatique Exercice 1 (4,5 points) Le tableau suivant donne l évolution du nombre de bénéficiaires de minima sociaux en milliers : Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Plus en détail

Approche nationale - Variations mineures (administratives, de type IA et de type IB)

Approche nationale - Variations mineures (administratives, de type IA et de type IB) Approche nationale - Variations mineures (administratives, de type IA et de type IB) 18/11/2006 Page 1 sur 7 Table des matières : Introduction...3 En pratique... 3 Conséquence... 4 Annexe : Modèles utilisés

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Gestion économique du produit agricole, dossier 3, Arnaud Diemer, IHEDREA, MCF Clermont-Ferrand LES MARCHES A TERME

Gestion économique du produit agricole, dossier 3, Arnaud Diemer, IHEDREA, MCF Clermont-Ferrand LES MARCHES A TERME LES MARCHES A TERME Institut des Hautes Etudes en Droit Rural et Economie Agricole 1 PLAN I ) CARACTERISTIQUES DES MARCHES A ) Objectifs B ) Fonctions C ) Conditions d existence D ) Types d intervention

Plus en détail

Économie d'entreprise

Économie d'entreprise Économie d'entreprise Leneant 27 Économie d'entreprise Variation de l' et positionnement produit Variation de l' et positionnement produit 1/17 Économie d'entreprise Leneant 27 Sommaire 1. Objet...3 2.

Plus en détail

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE Université Paris1- Panthéon Sorbonne : ommerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 ORRIGE Partie 1: Questions à choix multiple (8 points : 1 point chacune) Reporter sur votre

Plus en détail

Exercice I. On considère un monopole sur un marché caractérisé par les données suivantes:

Exercice I. On considère un monopole sur un marché caractérisé par les données suivantes: TD n 7 OLIGOPOLE, STRATEGIES CONCURRENTIELLES ET THEORIE DES JEUX. Lecture obligatoire: Pindyck et Rubinfeld Chapitre pp. 493-56 et Chapitre 3 pp. 535-57 Exercice I. On considère un monopole sur un marché

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat STI 2D/STL spécialité SPCL Métropole La Réunion 18 juin 2015

Corrigé du baccalauréat STI 2D/STL spécialité SPCL Métropole La Réunion 18 juin 2015 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat STI 2D/STL spécialité SPCL Métropole La Réunion 18 juin 15 EXERCICE 1 4 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Pour chacune des questions suivantes,

Plus en détail

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 Origin: Authority: Reference(s): Community Services Department Cafeteria Services and Nutrition Education Division Resolution #86-02-26-15B.1 POLICY STATEMENT All elementary

Plus en détail

L'Offre sera ouverte pendant 18 jours de bourse, à un prix par action de 152,30 EUR. BPCE International et Outre-Mer

L'Offre sera ouverte pendant 18 jours de bourse, à un prix par action de 152,30 EUR. BPCE International et Outre-Mer CORPORATE EVENT NOTICE: Offre publique d'achat simplifiée REUNION(BANQUE DE LA) PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150402_02663_EUR DATE: 02/04/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS Le 02/04/2015, l'autorité des marchés

Plus en détail

Please kindly find below a synoptic table showing the various ways of transport from Mahe to La Digue, with a stop over on Praslin:

Please kindly find below a synoptic table showing the various ways of transport from Mahe to La Digue, with a stop over on Praslin: Travel information: Island? Please kindly find below a synoptic table showing the various ways of transport from Mahe to La Digue, with a stop over on Praslin: From Mahé to Praslin From Praslin to La Digue

Plus en détail

Les cinq grandes vérités sur l économie des applications

Les cinq grandes vérités sur l économie des applications Les cinq grandes vérités sur l économie des applications Bienvenue dans l économie des applications. Une révolution est en marche. Désormais, les clients interagissent avec les entreprises par l intermédiaire

Plus en détail

Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés

Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés 1. Le marché du logement et le plafonnement des loyers 2. Le marché du travail et le salaire minimum 3. Les taxes 4. Les quotas et les subventions

Plus en détail

Résultat solide en dépit des baisses de prix, des effets de change et d une forte concurrence

Résultat solide en dépit des baisses de prix, des effets de change et d une forte concurrence Rapport intermédiaire du premier semestre 2015: Résultat solide en dépit des baisses de prix, des effets de change et d une forte concurrence 1.01.- 30.06.2014 1.01.- 30.06.2015 Variation Chiffre d affaires

Plus en détail

La Baisse d impôt pour les familles. Ottawa, Canada Le 17 mars 2015 www.pbo-dpb.gc.ca

La Baisse d impôt pour les familles. Ottawa, Canada Le 17 mars 2015 www.pbo-dpb.gc.ca Ottawa, Canada Le 17 mars 215 www.pbo-dpb.gc.ca Le mandat du directeur parlementaire du budget (DPB) est de présenter une analyse indépendante sur l état des finances de la nation, le budget des dépenses

Plus en détail