L Elasticité Concept et Applications Chapitre 4

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Elasticité Concept et Applications Chapitre 4"

Transcription

1 L Elasticité Concept et Applications Chapitre 4

2 L Elasticité est une mesure de la réaction des acheteurs et vendeurs aux changements dans les conditions du marché nous permet d analyser les variations de l offre et de la demande avec une plus grande précision.

3 Trois Types d Elasticité L élasticité prix de la demande L élasticité revenu de la demande L élasticité prix de l offre

4 L élasticité prix de la Demande L élasticié prix de la demande répond à la question suivante: Quand le prix varie de 1%, quel est la variation en pourcentage de la quantité demandée.

5 Cas particuliers Demande Inelastique Lorsque la quantité demandée ne réagit pas à de fortes variations du prix. Demande élastique Lorsque la quantité demandée réponds fortement aux variations du prix.

6 Cas particuliers Parfaitement Inélastique Quantité demandée ne réagit pas aux variations du prix Parfaitement Elastique La variation de la quantité demandée est infinie pour toute variation du prix. L élasticité unitaire La quantité demandée varie du même pourcentage que le prix.

7 L élasticité prix de la demande

8 L élasticité prix de la demande: Parfaitement Inélastique Prix Demande $ Une augmentation du prix Quantité 2....laisse la quantié demandée inchangée

9 L élasticité prix de la demande: Parfaitement Elastique Prix $4 1. A tout prix au-delà de 4 euro, la quantité demandée est nulle. Demand 2. Au prix exact de 4 euros Les consommateurs achètent toute quantité proposée 0 3. A tout prix en deçà de 4 euro, la quantité demandée est infinie. Quantité

10 L élasticité prix de la demande: Elasticité unitaire Prix $ Une augmentation du prix de 25%... Demande induit une diminution de 25% de la quantité demandée. Quantité

11 L élasticité prix de la demande: Demande élastique Price $5 4 Demand 1. Une augmentation du prix de 25% Quantity 2....provoque une diminution de 50% de la quantité demandée.

12 L élasticité prix de la demande: Demande inélastique Price $ Une augmentation du prix de 25%... Demand Quantity 2....conduit à une diminution de 10% de la quantité demandée.

13 Déterminants de l Elasticité prix de la Demande La Demande tends à être plus élastique Si le bien est un bien de luxe.... Si la période est longue.... Si le nombre de substituts est grand. Si le marché est étroit (peu d acheteurs)

14 Déterminants de l Elasticité prix de la Demande La demande est plus inélastique Si le bien est un bien de première nécessité.... Si la période de temps considérée est courte.... S il y a peu de substituts proches.... Si le marché est large (un grand nombre d acheteurs).

15 Calcul de l élasticité prix de la demande L élasticité prix de la demande est calculée comme la variation en pourcentage de la quantité demandée divisée par la variation en pourcentage du prix.

16 Calcul de l élasticité prix de la demande L élasticité prix de la demande est calculée comme la variation en pourcentage de la quantité demandée divisée par la variation en pourcentage du prix. d Q Elasticité prix de la demande = d Q P P

17 Calcul de l élasticité prix de la demande Prix 5 euros 4 Demande Quantité

18 Calcul de l élasticité prix de la demande Prix 5 euros E D = (100-50) 100 ( ) Demande = 50 % - 25 % = Quantité

19 Calcul de l élasticité prix de la demande Prix 5 euros E D = (100-50) 100 ( ) Demande = 50 % - 25 % La demande est Quantité élastique au prix = -2

20 Elasticité et recette totale La recette totale est le montant payé par les acheteurs et reçu par les vendeurs. C est donc le prix du bien multiplié par la quantité vendue RT = P X Q

21 Elasticité et recette totale Prix 4 euros P P X Q = 400 euros (recette totale) Demande Quantité Q

22 Elasticité et revenu total Quand la courbe de demande est élastique, une augmentation du prix provoque une diminution de la quantité demandée plus que proportionnelle. Donc, la recette totale diminue.

23 Elasticité et recette totale: Cas d une Demande élastique Prix Prix 5e 4e Recette T = 200e Demande Recette T = 100 e Demande 0 50 Quantité 0 20 Quantité

24 Elasticité et recette totale Quand la courbe de demande est inélastique, une augmentation du prix provoque une diminution de la quantité demandée moins que proportionnelle.

25 Elasticité et recette totale Quand la courbe de demande est inélastique, une augmentation du prix provoque une diminution de la quantité demandée moins que proportionnelle. La recette totale augmente-t-elle pour autant?... Oui.

26 Elasticité et recette totale: Cas d une Demande inélastique Prix Prix 1 euros Recette T = 100e Demande Recette T = 240 e Demande Quantité 0 80 Quantité 3e

27 Contre-exemple? Prix Prix 2e Recette T = 80 e 1 euros Recette T = 100e Demande Demande Quantité 0 40 Quantité

28 L élasticité est calculée à la limite L expression est une approximation. Elasticité prix de la demande = Q d d Q P P

29 L élasticité revenu de la demande L élasticité revenu de la demande mesure la réponse de la quantité demandée d un bien à un changement dans le revenu du consommateur. Elle est calculée en divisant la variation en pourcentage de la demande par la variation en pourcentage du revenu. Elasticité revenu de la demande= Q R Qd d

30 Elasticité revenu... Un revenu plus élevé augmente la quantité demandée pour les biens normaux mais diminue la quantité demandée pour les biens inférieurs. Donc l élasticité revenu peut être positive ou négative.

31 Elasticité revenu... Les biens que les consommateurs considèrent comme des produits de première nécessité tendent à être inélastiques par rapport au revenu. Exemples: la nourriture, le mazout, les habits, les services médicaux.

32 Elasticité revenu... Les biens que les consommateurs considèrent comme des produits de luxe tendent à être élastiques par rapport au revenu. Exemples: les voitures de sport, les fourrures, les voyages lointains

33 Elasticité prix de l offre L élasticité prix de l offre est la variation en pourcentage de la quantité offerte résultant d une variation du prix de 1%. Elasticité prix de l'offre = Q o o Q P P

34 Différents types d élasticité Parfaitement élastique Relativement Elastique Elasticité unitaire E o = E o > 1 E o = 1 Relativement inélastique E S < 1 Parfaitement inélastique E S = 0

35 L élasticité prix de l offre: Offre parfaitement inélastique Prix Offre 5 euros 4 1. une augmentation du prix Quantité 2....laisse la quantité offerte inchangée.

36 L élasticité prix de l offre: Offre inélastique Prix 5 euros 4 1. Une augmentation du prix de 25% Quantité 2....entraine une augmentation de 10% de la quantité offerte.

37 L élasticité prix de l offre: élasticité unitaire Prix 5 euros 4 1. Une augmentation du prix de 25% entraine une augmentation de 25% de la quantité offerte. Quantité

38 L élasticité prix de l offre: offre élastique Prix 5 euros 4 1. Une augmentation du prix de 25% Quantité entraine une augmentation de 100% de la quantité offerte..

39 Elasticité prix de l offre: Offre parfaitement élastique Prix 5 euros 4 1. À tout prix au dessus de 4e, la quantité offerte est infinie 2. à 4euros les producteurs, Offriront une quantité quelconque Lorsque le prix est inférieur à 4 e, La quantité offerte est nulle Quantité

40 Les déterminants de l élasticité de l offre La capacité des vendeurs à changer la quantité de biens produits l offre de terrains du front de mer sont inélastiques. Les livres, voitures, biens manufacturés sont élastiques. La durée de la période considérée. L offre est plus élastique sur le long terme.

41 l Elasticité - Application De bonnes nouvelles pour l agricultures peuvent-elles être de mauvaises nouvelles pour les agriculteurs? Qu advient-il aux producteurs de blé et au marché du blé quand les chercheurs agronomes découvrent une nouvelle variété plus productive?

42 Application - Méthode Il faut déterminer si les courbes d offre et de demande se déplacent. Il faut déterminer la direction du déplacement. Puis utiliser le diagramme offre/demande pour savoir quel est le nouvel équilibre (statique comparative).

43 Une augmentation de l offre sur le marché du blé

44 Une augmentation de l offre sur le marché du blé Prix du blé S 1 3 euros Demande Quantité de blé

45 Une augmentation de l offre sur le marché du blé Prix du blé 1. Quand la demande est inélastique... S 1 S 2 $3 Demande Quantit é de blé

46 Une augmentation de l offre sur le marché du blé Prix du blé 1. Quand la demande est inélastique, Une augmentation de l offre... S 1 S 2 $3 2 Demande Quantité de blé

47 Une augmentation de l offre sur le marché du blé Prix du blé 1. Quand la demande est inélastique, Une augmentation de l offre... S 1 S entraîne$3 une importante diminution du 2 prix... Demande Quantité de blé

48 Une augmentation de l offre sur le marché du blé Prix du blé 1. Quand la demande est inélastique, Une augmentation de l offre... S 1 S entraîne$3 une importante diminution du 2 prix... Demande Quantité de blé 3....et une augmentation proportionnellement plus petite de la quantité vendue. Il en résulte une diminution de la recette totale de 300e à 220.

49 Compute Elasticity

50 Calculons l élasticité E = D =

51 Calculons l élasticité E = D = La demande est inélastique

52 Conclusion L élasticité prix de la demande permet de mesurer la réponse de la quantité demandée à un changement de prix Si la courbe de demande est élastique, la recette totale diminue quand le prix augmente. Si la courbe de demande est inélastique, la recette totale augmente quand le prix augmente.

53 Conclusion L élasticité prix de l offre permet de mesurer la réponse de la quantité offerte à un changement de prix Sur la plupart des marchés, l offre est plus élastique dans le long terme que dans le court terme.

54 Remarques! L élasticité est formellement calculée à la limite. L utilisation des variations est une approximation. L élasticité n est pas la pente de la courbe d offre ou de demande. Approximation de l élasticité: Q/Q*P/ P Approximation de la pente: Q/ P Illustration: l élasticité varie le long d une courbe de demande linéaire.

55 Calcul d une élasticité le long d une courbe de demande linéaire formule complexe Prix Recette totale (Prix x Quantité) % de variation de la Quantité Elasticité Description % de variation Quantité du prix % 15% 0,1 Inélastique ,3 Inélastique ,6 Inélastique élasticité unitaire ,8 élastique ,7 élastique élastique Les valeurs sont arrondies au dixième le plus proche

56

57 Elasticity and Its Applications End of Chapter 5

58

59 Price (a) Perfectly Inelastic Demand: Elasticity Equals Demand 0 $ An increase in price Quantity 2....leaves the quantity demanded unchanged. Figure 5-1a

60 Price (b) Inelastic Demand: Elasticity Is Less Than 1 $ A 22% increase in price... Demand Quantity 2....leads to an 11% decrease in quantity demanded. Figure 5-1b

61 Price (c) Unit Elastic Demand: Elasticity Equals 1 $ A 22% increase in price... Demand Quantity 2....leads to a 22% decrease in quantity demanded. Figure 5-1c

62 Price (d) Elastic Demand: Elasticity Is Greater Than 1 $5 1. A 22% increase in price... 4 Demand Quantity 2....leads to a 67% decrease in quantity demanded. Figure 5-1d

63 (e) Perfectly Elastic Demand: Elasticity Equals Infinity Price $4 1. At any price above $4, quantity demanded is zero. Demand 2. At exactly $4, consumers will buy any quantity At a price below $4, quantity demanded is infinite. Quantity Figure 5-1e

64 Price $4 P P X Q = $400 (revenue) Demand Quantity Figure 5-2 Q

65 Price Price $3 $1 Revenue = $100 Demand Revenue = $240 Demand Quantity 0 80 Quantity Figure 5-3

66 Price Price $5 $4 Revenue = $200 Demand Revenue = $100 Demand 0 50 Quantity 0 20 Quantity Figure 5-4

67 Price $7 6 Elasticity is larger than Elasticity is smaller than Figure Quantity

68 Price $15 12 Elasticity is small (less than 1). Elasticity is large (greater than 1) Figure Quantity

69 Price of Wheat 1. When demand is inelastic, an increase in supply... S 1 S leads to a large fall in price... $3 2 Figure Demand Quantity of Wheat 3....and a proportionately smaller increase in quantity sold. As a result, revenue falls from $300 to $220.

70 (a) The Oil Market in the Short Run (b) The Oil Market in the Long Run Price of Oil 1. In the short run, when supply and demand are inelastic, a shift in supply... S 2 S 1 Price of Oil 1. In the long run, when supply and demand are elastic, a shift in supply... S 2 S leads to a large increase in price. P 2 P leads to a small increase in price. P 2 P 1 Demand Demand 0 Quantity of Oil 0 Quantity of Oil Figure 5-9

71 Price of Drugs P 2 (a) Drug Interdiction Price of Drugs 1. Drug interdiction reduces the supply of drugs... S 2 S 1 P 1 (b) Drug Education 1. Drug education reduces the demand for drugs... Supply P which raises the price... Demand P which reduces the price... 0 Q2 Q1 Quantity of Drugs 0 Q2 Q1 Quantity of Drugs 3....and reduces the 3....and reduces the quantity sold. quantity sold. D 2 D 1 Figure 5-10

5. L élasticité et ses applications

5. L élasticité et ses applications 5. L élasticité et ses applications Nous savons que : Demande = fonction {prix (-), revenus (+/-), prix produits comparables (+/-), goûts (+), anticipations (+/-), nombre de consommateurs (+)}. Offre =

Plus en détail

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités ECONOMIE : Marchés et comportements DES COMPORTEMENTS Marges & Elasticités Séance 10 08.04.2013 Des questions sur les séances précédentes? Questions «Marges» That are the questions Raisonnement à la marge

Plus en détail

4. L élasticité et ses applications

4. L élasticité et ses applications Le chapitre précédent nous a montré que : Demande = fonction {prix (-), revenus (+/-), prix produits comparables (+/-), goûts (+), anticipations (+/-), nombre de consommateurs (+)}. Offre = fonction {prix

Plus en détail

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT...

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT... L'ELASTICITE-PRIX La consommation dépend, entre autre, du prix des biens et des services que l'on désire acheter. L'objectif de ce TD est de vous montrer les liens existants entre le niveau et l'évolution

Plus en détail

Chapitre 2 La demande du consommateur

Chapitre 2 La demande du consommateur Chapitre 2 La demande du consommateur Plan du cours I. La fonction de demande et l élasticité. II. III. Analyse des demandes et des biens correspondants. Demande de loisir et offre de travail I. La fonction

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 Instructions: Directives : 1 Provide the information requested below Veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous

Plus en détail

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX 1. L effet d une variation du revenu. Les lois d Engel a. Conditions du raisonnement : prix et goûts inchangés, variation du revenu (statique comparative) b. Partie

Plus en détail

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise japonaise des années 1990 1980-1991 1991-2002 Taux de croissance annuel moyen du PIB par

Plus en détail

4. Offre et demande, les forces du marché

4. Offre et demande, les forces du marché 4. Offre et demande, les forces du marché Trois événements : a) Quand une vague de froid s abat sur l Espagne, le prix du jus d orange grimpe dans tous les supermarchés du pays. b) Quand la chaleur estivalle

Plus en détail

Thème 7. Introduction de la monnaie. (Le modèle IS-LM en économie fermée)

Thème 7. Introduction de la monnaie. (Le modèle IS-LM en économie fermée) Thème 7. Introduction de la monnaie (Le modèle IS-LM en économie fermée) A taux d intérêt inchangé, l introduction des impôts progressifs et de l ouverture aux échanges réduit fortement le multiplicateur.

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE L idée centrale de Hicks 1 est que l apport théorique essentiel de Keynes réside dans sa théorie de la préférence pour la liquidité donc dans l idée que

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Comptabilité et gestion des organisations

Brevet de technicien supérieur Comptabilité et gestion des organisations Comptabilité et gestion des organisations Lycée Cassini Exercice 1 11 points A. Étude d une fonction Soit f la fonction définie sur l intervalle [1 ; 14] par x+ 1 ln x f (x)=. x 1. a. Démontrer que. pour

Plus en détail

Objectifs et plan de la présentation

Objectifs et plan de la présentation Pour une politique plus écologique: taxer l essence, mais quel impact? Prof. Andrea Baranzini Haute École de Gestion de Genève Directeur DAS Management durable: http://sustainablemanagement.ch E-mail:

Plus en détail

Dominique FINON Directeur de recherche CNRS CNR, CIRED

Dominique FINON Directeur de recherche CNRS CNR, CIRED La Russie, les gaziers européens et la Commission i européenne: les limites de la politique gazière extérieure et du pouvoir de marché de vendeur russe Dominique FINON Directeur de recherche h CNRS, CIRED

Plus en détail

LES STRATÉGIES DE PRIX

LES STRATÉGIES DE PRIX LES STRATÉGIES DE PRIX LES CONTRAINTES DE LA FIXATION DU PRIX Réactions psychologiques du consommateur Prix de la concurrence Impératifs de la rentabilité FONDEMENTS ET OBJECTIFS Les stratégies de prix

Plus en détail

0.2.3 Polynômes... 4. 0.2.1 Monômes... 4 0.2.2 Opérations entre monômes... 4

0.2.3 Polynômes... 4. 0.2.1 Monômes... 4 0.2.2 Opérations entre monômes... 4 Table des matières 0 Rappels sur les polynômes et fractions algébriques 1 0.1 Puissances............................................... 1 0.1.1 Puissance d un nombre réel.................................

Plus en détail

La tarification et les coûts des transports : Mécanismes économiques fondamentaux

La tarification et les coûts des transports : Mécanismes économiques fondamentaux La tarification et les coûts des transports : Mécanismes économiques fondamentaux Laurence Jacquet, Université de Cergy-Pontoise THEMA (laurence.jacquet@u-cergy.fr) 30 août 2012, Entretiens enseignants-entreprises

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

1ES DS commun du jeudi 5 mai 2011. MATHEMATIQUES

1ES DS commun du jeudi 5 mai 2011. MATHEMATIQUES 1ES DS commun du jeudi 5 mai 011. MATHEMATIQUES NOM. Exercice 1 (8 points/40) Cet exercice est un QCM. Pour chaque question une seule réponse est exacte. On demande d entourer la bonne réponse et aucune

Plus en détail

La BDP. Système financier International. La Balance des Paiements I- Le Compte courant. Identité du Revenu National.

La BDP. Système financier International. La Balance des Paiements I- Le Compte courant. Identité du Revenu National. La BDP Système financier International La Balance des Paiements I- Le Compte courant ESC-Février 2015 Balance des paiements = relevé statistique annuel de toutes les transactions de biens, services et

Plus en détail

L effet de levier de trésorerie

L effet de levier de trésorerie L effet de levier de trésorerie La Théorie Financière attire notre attention sur les conséquences du poids des charges de structure dans l activité d une entreprise. L effet de levier d exploitation exprime

Plus en détail

Stratégies sur options et Pricer d'options

Stratégies sur options et Pricer d'options Stratégies sur options et Pricer d'options Définition Une option (ou Warrant) est un contrat qui confère à son porteur le droit d acheter ou de vendre un sous-jacent (action, obligation, indice synthétique,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ CHAPITRE : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ..Introduction.2. Le point de départ de l analyse micro-économique du consommateur.3. La fonction de demande individuelle.4. Effets

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM Aurelia Tison, Anne-Sarah Chiambretto AMU, année 2013 1 La théorie du producteur (séances 1 à 4) La fonction de production : les facteurs

Plus en détail

Estimation des élasticités de demande des amandes de noix d anacarde au Bénin à partir d un modèle AIDS

Estimation des élasticités de demande des amandes de noix d anacarde au Bénin à partir d un modèle AIDS Résumé Estimation des élasticités de demande des amandes de noix d anacarde au Bénin à partir d un modèle AIDS Laurent OLOUKOÏ 1 et Patrice Y. ADEGBOLA 2 Cet article utilise les données issues de l enquête

Plus en détail

Marchés oligopolistiques avec vente d un bien non homogène

Marchés oligopolistiques avec vente d un bien non homogène Marchés oligopolistiques avec vente d un bien non homogène Partons de quelques observations : 1. La plupart des industries produisent un grand nombre de produits similaires mais non identiques; 2. Parmi

Plus en détail

Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015

Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015 Nom: Prénom: N étudiant : Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015 Nombre de pages au total: 10 pages + 1 grille réponse Durée de l

Plus en détail

Baccalauréat STG CGRH Polynésie corrigé

Baccalauréat STG CGRH Polynésie corrigé EXERCICE 1 Baccalauréat STG CGRH Polynésie corrigé 8 points Le tableau ci-dessous donne les dépenses, en millions d euros, des ménages en France de 2000 à 2009 pour les programmes audio-visuels. cinéma

Plus en détail

QCM chapitre 1 (cf. p. 24 du manuel) Pour bien commencer

QCM chapitre 1 (cf. p. 24 du manuel) Pour bien commencer QCM chapitre 1 (cf. p. 24 du manuel) Pour bien commencer Pour chaque question, il y a une ou plusieurs bonnes réponses. Exercice 1. 20 % de 120 est égal à : A 240 B 24 C 144 D 96 Réponse juste : B 20 %

Plus en détail

CHAPITRE 3 : MARCHE DU TRAVAIL ET CHÔMAGE

CHAPITRE 3 : MARCHE DU TRAVAIL ET CHÔMAGE TABE DES MATIERES Durée... 2 Objectif spécifique... 2 Résumé... 2 I. offre et la demande de travail... 2 1. offre de travail et choix loisir - travail... 2 2. Demande de travail, productivité et salaire

Plus en détail

FORMULES DE CALCUL. Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA

FORMULES DE CALCUL. Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA FORMULES DE CALCUL Le prix : Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA Ex : PV TTC = 250 x 1,196 = 299. TVA = 250 x 19,6 % = 49. PV HT = 299 = 250.

Plus en détail

Analyse microéconomique

Analyse microéconomique Analyse microéconomique Manuels Perloff J., Microeconomics, 4th Edition Varian H., Introduction à la microéconomie Pindyck R. & Rubinfeld D., Microeconomics Mattei A., Manuel de microéconomie (bureau

Plus en détail

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien)

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Alain Bretto & Joël Priolon - 25 mars 2013 Question Dans un équilibre

Plus en détail

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon,

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon, Mesure Measurement Français p 1 English p 4 Version : 8006 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Lune pour dynamomètre 10 N Earth, Jupiter, Mars, Moon, labels for 10 N dynamometer Mesure Etiquettes Terre, Jupiter,

Plus en détail

Les indices à surplus constant

Les indices à surplus constant Les indices à surplus constant Une tentative de généralisation des indices à utilité constante On cherche ici en s inspirant des indices à utilité constante à définir un indice de prix de référence adapté

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

Hydro-Québec Distribution

Hydro-Québec Distribution Hydro-Québec Distribution 2004 Distribution Tariff Application Demande R-3541-2004 Request No. 1 Reference: HQD-5, Document 3, Page 6 Information Requests HQD says that it will be required to buy energy

Plus en détail

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015 Introduction talk Philippe Gradt Grenoble, March 6th 2015 Introduction Invention Innovation Market validation is key. 1 Introduction Invention Innovation Market validation is key How to turn a product

Plus en détail

Cahier répertoire (TSTG) M. Lagrave. Partie A. Partie B. Exercice. Correction. M. Lagrave. Lycée Beaussier

Cahier répertoire (TSTG) M. Lagrave. Partie A. Partie B. Exercice. Correction. M. Lagrave. Lycée Beaussier Lycée Beaussier 2011 2012 Sommaire Un établissement bancaire propose ce placement : Si vous déposez un capital de 10 000 euros, vous obtenez un capital de 15 000 euros au bout de 10 ans. 1. Quel est le

Plus en détail

Exercice 1 : Balance des Paiements (4 points)

Exercice 1 : Balance des Paiements (4 points) Université Paris Ouest-Nanterre La Défense Master Economie U.F.R. SEGMI Premier Semestre 2009-2010 Macroéconomie Ouverte Chargé de T.D. : Romain Restout Cours de Olivier Musy Contrôle Continu (14/12/2009)

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématiques Thomas Rey classe de première ES ii Table des matières 1 Les pourcentages 1 1.1 Variation en pourcentage............................... 1 1.1.1 Calcul d une variation............................

Plus en détail

AES L1 - Economie Générale

AES L1 - Economie Générale - Contrainte budgétaire AES L1 - Economie Générale 2 Choix efficace des ménages Contrainte budgétaire Analyse positive - analyse normative 1 La contrainte budgétaire du ménage 2 Les courbes d indifférence

Plus en détail

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Société en commandite Gaz Métro CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Taux de la contribution au Fonds vert au 1 er janvier 2009 Description Volume Coûts Taux 10³m³ 000 $ /m³ (1) (2)

Plus en détail

ELASTICITE DE LA DEMANDE Calcul de l'elasticite & Applications Plan du cours I. L'elasticite de la demande & ses determinants II. Calcul de l'elasticite & pente de la courbe de demande III. Applications

Plus en détail

11. Données Macroéconomiques

11. Données Macroéconomiques 11. Données Macroéconomiques 1. Une entreprise agricole produit du blé et des tomates. Elle vend pour 3 de blé à un moulin qui, par la suite, le revend sous forme de farine pour 6 à un fabricant de tagliatelles.

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux

Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux Nom : Prénom : Num Etudiant : Groupe de TD : Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux PRECISEZ ICI SI VOUS AVEZ

Plus en détail

Suites numériques 4. 1 Autres recettes pour calculer les limites

Suites numériques 4. 1 Autres recettes pour calculer les limites Suites numériques 4 1 Autres recettes pour calculer les limites La propriété suivante permet de calculer certaines limites comme on verra dans les exemples qui suivent. Propriété 1. Si u n l et fx) est

Plus en détail

COURS 2 : LA DEMANDE DU CONSOMMATEUR

COURS 2 : LA DEMANDE DU CONSOMMATEUR Université Pierre et Marie Curie Licence Informatique 2014-2015 Cours LI 352 - Industrie Informatique et son Environnement Économique Responsable : Jean-Daniel Kant (Jean-Daniel.Kant@lip6.fr) COURS 2 :

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

COMPATIBILITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES INSTRUMENTS

COMPATIBILITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES INSTRUMENTS POUVOIR DE MARCHÉ DES AGRICULTEURS COMPATIBILITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES INSTRUMENTS Jean-François Sneessens Université Catholique Louvain I II. III. IV. POSITION FAIBLE APPROCHE ÉCONOMIQUE VARIÉTÉS D INSTRUMENTS

Plus en détail

Approche conséquentielle pour la modélisation des impacts environnementaux du recyclage

Approche conséquentielle pour la modélisation des impacts environnementaux du recyclage Approche conséquentielle pour la modélisation des impacts environnementaux du recyclage Bernard De Caevel, Elisabeth van Overbeke 33ème forum de discussion : le recyclage dans les écobilans Lausanne, le

Plus en détail

Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires. Supplementary Retirement Benefits Regulations

Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires. Supplementary Retirement Benefits Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supplementary Retirement Benefits Regulations Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires C.R.C., c. 1511 C.R.C., ch. 1511 Current to December 10, 2015 À

Plus en détail

6. Offre, demande et politiques publiques

6. Offre, demande et politiques publiques 6. ffre, demande et politiques publiques Nous avons vu comment : L offre et la demande déterminent le prix d un bien et les quantités échangées à l équilibre. Divers événements déplacent les courbes d

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

Chapitre 2 : Le revenu national

Chapitre 2 : Le revenu national Chapitre 2 : Le revenu national Principes de la macroéconomie - Pascal Belan L1 DU ECE - Année 2012-2013 Introduction Les déterminants de la production Les facteurs de production La fonction de production

Plus en détail

Règles de matching pour la partie du système de bourse régie par les cours (quotes)

Règles de matching pour la partie du système de bourse régie par les cours (quotes) pour la partie du système de bourse régie par les cours (quotes) Objectifs de la formation Le chapitre «Les règles de matching pour la partie du système de bourse régie par les cours» traite les sujets

Plus en détail

Information chiffrée : proportions ; indices

Information chiffrée : proportions ; indices Information chiffrée : proportions ; indices Échauffez-vous! 1 Reliez chacun des nombres décimaux de la colonne de gauche à la fraction qui lui est égale 310 0,79 68, 3,1 79 0,068 2 Complétez : a) 0,72

Plus en détail

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des firmes Arnold Chassagnon Université Paris-Dauphine (LEDA-SDFi) DU1 - Université Paris-Dauphine, 2009-2010 1 Analyse positive - analyse normative 1 Objectif

Plus en détail

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1 Les instruments de la politique commerciale - tarifs: source de revenu et protection des industries nationales -pécifiques : montant fixe par unité de bien importé (exemple: 100 par voiture) -Ad-valorem:

Plus en détail

Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings

Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings Novembre 2009 Serv@Net Login Scherm Loggez Loggez vous vous sur sur Serv@Net Serv@Net comme comme d habitude, d habitude,

Plus en détail

Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon

Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon N d anonymat : Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon Remarques générales : Dans l ensemble, les résultats sont assez décevants compte

Plus en détail

SWAPS. Lionel Artige HEC Université de Liège

SWAPS. Lionel Artige HEC Université de Liège SWAPS Lionel Artige HEC Université de Liège Swaps 5 types de swaps par ordre d importance sur les marchés financiers : Swaps de taux (interest rate swaps) Swaps de devises (currency swaps) Swaps de crédits

Plus en détail

Baccalauréat STG CGRH Métropole 13 septembre 2012 Correction

Baccalauréat STG CGRH Métropole 13 septembre 2012 Correction Baccalauréat STG CGRH Métropole 3 septembre 202 Correction La calculatrice est autorisée. EXERCICE Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chaque question, trois réponses sont proposées,

Plus en détail

3 L offre et la demande

3 L offre et la demande 3 L offre et la demande Principaux points du chapitre 3 LES EFFETS DE L OFFRE ET DE LA DEMANDE SUR LES PRIX LES MARCHÉS HORTICOLES FONCTIONNENT AVEC COMPLEXITÉ DES CHANGEMENTS ONT LIEU DANS LES ARRANGEMENTS

Plus en détail

Export crops and food deficits. Cultures d exportation et déficits alimentaires

Export crops and food deficits. Cultures d exportation et déficits alimentaires Export crops and food deficits Cultures d exportation et déficits alimentaires Niek Koning Wageningen Univers ity Lessons to be learned from the EU Leçons à tirer de l UE The EU has always pursued food

Plus en détail

Baccalauréat STG C.G.R.H. Polynésie 5 septembre 2013 Correction

Baccalauréat STG C.G.R.H. Polynésie 5 septembre 2013 Correction Baccalauréat STG C.G.R.H. Polynésie 5 septembre 2013 Correction EXERCICE 1 8 points La société Bonbon.com commercialise des confiseries. On utilise une feuille de calcul d un tableur pour observer l évolution

Plus en détail

CHAPITRE 4 : MARCHES ET PRIX

CHAPITRE 4 : MARCHES ET PRIX CHAPITRE 4 : MARCHES ET PRIX I. Comment se forment les prix sur un marché? A. La théorie libérale représente le marché concurrentiel par un graphique 1. Le marché est le lieu de rencontre entre l offre

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

ING Turbos BEST. Avantages des Turbos BEST Potentiel de rendement élevé

ING Turbos BEST. Avantages des Turbos BEST Potentiel de rendement élevé ING Turbos BEST Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos BEST sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos BEST ING

Plus en détail

Pour pouvoir appliquer la méthode «Par», l obligation doit avoir une cotation directe sur le marché, c est-à-dire, un prix. C 2

Pour pouvoir appliquer la méthode «Par», l obligation doit avoir une cotation directe sur le marché, c est-à-dire, un prix. C 2 Méthode Par: La méthode «par» consiste tout simplement à valoriser une obligation en multipliant son prix de marché par le montant nominal : Valeur de marché = prix * montant nominal. La valeur obtenue

Plus en détail

Problèmes : calculer les intérêts

Problèmes : calculer les intérêts Prénom : Date : Problèmes : calculer les intérêts 1. Michel ouvre un livret d épargne dans une banque, il dépose 350 et obtient un intérêt de 5 % l an (taux). Calcule l intérêt qu il aura après 1 an et

Plus en détail

Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree

Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree Oats Autorisation de mise en marché d avoine sans gluten et d aliments contenant de l avoine

Plus en détail

Collecter des informations statistiques

Collecter des informations statistiques Collecter des informations statistiques FICHE MÉTHODE A I Les caractéristiques essentielles d un tableau statistique La statistique a un vocabulaire spécifique. L objet du tableau (la variable) s appelle

Plus en détail

Baccalauréat STG Mercatique Centres étrangers juin 2007

Baccalauréat STG Mercatique Centres étrangers juin 2007 Baccalauréat STG Mercatique Centres étrangers juin 2007 EXERCICE 1 6 points En 2003, une étude est réalisée sur un échantillon représentatif de la population française composé de 1 500 individus. La première

Plus en détail

Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés

Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés 1. Le marché du logement et le plafonnement des loyers 2. Le marché du travail et le salaire minimum 3. Les taxes 4. Les quotas et les subventions

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 60831-1 1996 AMENDEMENT 1 AMENDMENT 1 2002-09 Amendement 1 Condensateurs shunt de puissance autorégénérateurs pour réseaux à courant alternatif de tension

Plus en détail

2/ LA DEMANDE. R1/p1 R2/p1 R3/P1 x1

2/ LA DEMANDE. R1/p1 R2/p1 R3/P1 x1 2/ LA DEMANDE Nous venons de voir dans le capitre précédent du cours, que le coix optimal du consommateur dépend de son revenu et du prix des biens. Nous allons maintenant nous intéresser aux fonctions

Plus en détail

Arrondissement de Pierrefonds-Roxboro

Arrondissement de Pierrefonds-Roxboro DISCOURS DU BUDGET 2013 La démarche de réforme du financement des arrondissements entamée au début de cette année par monsieur Michael Applebaum président du comité exécutif de la Ville de Montréal et

Plus en détail

Les Coefficients saisonniers

Les Coefficients saisonniers Cours n 23 : Les Coefficients saisonniers A Quoi servent les Coefficient Saisonniers? Les coefficients saisonnier servent à prévoir les ventes mais par mois (ou trimestre) quand des variations saisonnières

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

SUJET INÉDIT 1. Dossier 1. Charges et choix d une unité d œuvre 4 points 45 minutes CHAPITRES 1 et 4

SUJET INÉDIT 1. Dossier 1. Charges et choix d une unité d œuvre 4 points 45 minutes CHAPITRES 1 et 4 SUJET INÉDIT 1 La société Coupe & Shampoing Coupe & Shampoing est un salon de coiffure indépendant. Afin de faire face à la concurrence de salons de coiffure franchisés, son dirigeant, Kamel, aimerait

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

Le client peut faire une reclamation par telephone aussi envoyer un e- mail

Le client peut faire une reclamation par telephone aussi envoyer un e- mail Force de vente Force de vente interne pour tous les personnels lies à l entreprise pas un statut salarié Force de vente externe pour les personnes extérieures à l entreprise. Tâches de la force de vente

Plus en détail

Nicolas Laroche 2009-2010 nicolas.laroche@u_clermont1.fr. Introduction à la Microéconomie

Nicolas Laroche 2009-2010 nicolas.laroche@u_clermont1.fr. Introduction à la Microéconomie Nicolas Laroche 2009-2010 nicolas.laroche@u_clermont1.fr Introduction à la Microéconomie Introduction générale a- Définition de la science économique; Déf1: la science éco est l administration des ressources

Plus en détail

SparkInData. Place de Marché des applications Spatiales 09-04-2015

SparkInData. Place de Marché des applications Spatiales 09-04-2015 SparkInData Place de Marché des applications Spatiales 09-04-2015 SparkInData / Concept Place de marché Plateforme fédérative Haute valeur ajoutée Acteurs reconnus Consortium homogène Architecture Big

Plus en détail

NOS PROPOSITIONS DE PRIX. b. The sentences above are Yes/No

NOS PROPOSITIONS DE PRIX. b. The sentences above are Yes/No NOS PRIX b. The sentences above are Yes/No d. questions The sentences and the above pitch are falls WH at questions the end. and the pitch falls at the end. d. 10. The Now fill in the gap and display the

Plus en détail

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos Guide Pédagogique Produits à effet de levier avec barrière désactivante Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos 2 Sommaire Introduction : Que sont les Turbos? 1. Les caractéristiques

Plus en détail

AMÉNAGEMENT D UN PLANCHER EN BÉTON

AMÉNAGEMENT D UN PLANCHER EN BÉTON INSTRUCTIONS AMÉNAGEMENT D UN PLANCHER EN BÉTON BUILDING A CONCRETE FLOOR AVEC ÉTAPES ES À SUIVRE WITH CRUCIAL STEPS TO FOLLOW MAÎTRES FABRICANTS DEPUIS 1986 ÉTAPE/STEP 1 24 min. 24 min. 24 min. Déterminer

Plus en détail

Calcul d'un flux de particules, émises par une source ponctuelle isotrope, à travers une surface plane et application à un radiamètre cylindrique

Calcul d'un flux de particules, émises par une source ponctuelle isotrope, à travers une surface plane et application à un radiamètre cylindrique Radioprotection 01 Vol 47, n 3, pages 375 à 385 DOI: 101051/radiopro/01006 Article Calcul d'un flux de particules, émises par une source ponctuelle isotrope, à travers une surface plane et application

Plus en détail

Redevances minières : trouver l équilibre

Redevances minières : trouver l équilibre Redevances minières : trouver l équilibre Nochane Rousseau Associé Leader, secteur minier, Québec 38 e congrès de l Association des économistes du Québec Le 23 mai 2013 Ordre du jour Introduction La fiscalité

Plus en détail

Pratique des options Grecs et stratégies de trading. F. Wellers

Pratique des options Grecs et stratégies de trading. F. Wellers Pratique des options Grecs et stratégies de trading F. Wellers Plan de la conférence 0 Philosophie et structure du cours 1 Définitions des grecs 2 Propriétés des grecs 3 Qu est ce que la volatilité? 4

Plus en détail