LE BETON ARME ARMATURES ET BETON

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE BETON ARME ARMATURES ET BETON"

Transcription

1 LE BETON ARME ARMATURES ET BETON SEMINAIRE DU 25 NOVEMBRE 2008 TUNIS 1

2 INTERÊTS ECONOMIQUES DE L UTILISATION DES RONDS A BETON 500 2

3 ANALYSE ECONOMIQUE En toile de fond,comparatif entre RB 400 et RB 500 Élaboration des produits Le façonnage des armatures La pose. Le calcul des structures Bilan. 3

4 L ÉLABORATION DES PRODUITS 4

5 Les techniques Laminage à chaud Trempé/Revenu L étiré (Mixte laminage chaud/étiré à froid) Laminage àfroid (écrouissage)( Lisse Verrous Empruntes 5

6 Nuances et Qualités Aciers non soudables - RB 400 et RB 500 (ref NT ) - B 400 N (ref NF A35-017) Aciers soudables ( Ceq max de 0,50 % coul ( Ceq max de 0,50 % coulée e ou 0 52% produit) - RB 400 W et RB 500W (ref NT 26.05) - B 500 A et B 500 B ( ref NF A et 019 ; NF EN ) 6

7 Intérêt économique des différentes techniques Laminage à froid : ( B 500 A) - Production de petits diamètres - Différence entre verrous et empreintes non significative Passage du trempé/revenu à l étiré :( B 500 B) - gain de productivité de 20 % 7

8 Intérêt économique des différentes techniques Milieu des années 1990, passage au process crénel nelé à chaud puis étiré à froid.(jusqu à D 16 mm) - Gain de vitesse par rapport au process trempé/revenu) - Gain de place pour le stockage des bobines. - Possibilité de faire des bobines trancannées de poids différents( à la demande du client). -Les armaturiers ont réadaptés leurs dévidoirs aux bobines trancannées. 8

9 LE FACONNAGE DES ARMATURES 9

10 LE FACONNAGE DES ARMATURES Décorticage; pas d incidence particulière. Le B500 en couronne se travaille plus facilement car plus dur (moins de nervosité ). Gain de productivité lié aux matériels de dévidage, façonnage( redresseuse,cadreuse notamment). Le B 500 soudable; gain de productivité lié à l évolution des techniques de soudage 10

11 LE FACONNAGE DES ARMATURES Evolution des techniques d assemblage et rendement moyen. Le ligaturage : 50kg /h Le soudage par résistance: 80 kg/h 11

12 LE FACONNAGE DES ARMATURES Le soudage avec électrode enrobée; 100kg/h Le soudage à l arc sous flux gazeux (MIG/MAG) 120 kg/h 12

13 LA POSE 13

14 LA POSE Gain de productivité sur chantier lié également à l évolution des techniques d assemblage. - Le ligaturage : 30 à 50 kg/h - Le soudage à l électrode enrobée : 50 à 70 kg/h. - Le soudage à l arc avec fil fourré : jusqu à 150 kg/h. Gain lié à la diminution des quantités mises en oeuvre avec l utilisation de B 500.(Résultats calculs). 14

15 LE CALCUL DES STRUCTURES LES BÂTIMENTS LES OUVRAGES D ARTD - Le Béton B Armé - Le Béton B Précontraint -L Eurocode 2 15

16 BÂTIMENTS 16

17 Bâtiments Calculs suivant règles r du BAE Approche bureau d éd étude La limite d éd élasticité prise en compte est proportionnelle à celle du produit. La règle r des 4/5ème pour le rapport de flexion et d effort d tranchant est un point de repère. re. Entre B 400 et B 500 c est 25 % de gain de poids 17

18 Bâtiments La variation de gain selon les éléments de structure est à pondérer selon les cas (poutres, poteaux, planchers),entre 10 et 30%. Enfin,si l on impose un maillage d armature plus dense,le gain entre le B 400 et B 500 se réduit. 18

19 Bâtiment Extrait de l étude comparative de Mr Mohamed BADREDDINE ((DAMAK I/C) Les données de l étude. Comparaison de deux nuances RB 400 et RB 500 avec béton fc 28 égale à 25 Mpa Calculs à la flexion ( poutres,dalles pleines et planchers nervurés) et à la compression (poteaux). Pour différentes portées ou élancements. Cas de fissuration préjudiciable ou non. Deux modes de travail: normal et extrême. 19

20 Bâtiment Conclusions L utilisation de l acier RB 500 permet des économies au niveau des quantités d acier utilisé dans le béton. Le maximum d économie 35 % est atteint pour les poteaux normalement élancés (35) ou très élancés(50). 20

21 Bâtiment Conclusions Pour le reste des éléments,l économie moyenne est de : - 15 % pour les poutres - 20 % pour les dalles pleines - 15 % pour les planchers nervurés. Pour les poteaux peu élancés et les ouvrages travaillant en fissuration préjudiciable (cas de bassins et piscines,d OA en milieu agressif) peu de différences existe entre le RB 400 et RB

22 Bâtiment Conclusions Cas de bâtiments à usage de bureau et d habitation La consommation d acier passe de 30 Kg/m2 pour le RB 400 à 25 Kg / m2 pour le RB 500 soit une réduction de 18%. Cas d un logement de 100 m2, l économie est de 500 Kg d acier. 22

23 OUVRAGES D ART 23

24 OUVRAGES D ARTD STRUCTURES BETON ARME STRUCTURES BETON PRECONTRAINT AVEC L EUROCODE L 2 24

25 Ouvrages d artd Structures béton b armé Longueur d ancrage des armatures Les longueurs d ancrage des barres, de même que les longueurs de recouvrement dépendent des caractéristiques du béton et des aciers. Traditionnellement, la longueur d ancrage est de 40 D pour les aciers 400 et 50 D pour les aciers 500.(idem pour la longueur de recouvrement). Augmentation de 25 % des longueurs d ancrage avec des acier 500.(BAEL). 25

26 Ouvrages d artd Structures béton b armé Aciers résistants pour la flexion dans les calculs de BA ( calculs à ELU, ELS ) Dans tous les cas la résistance des sections est proportionnelle à fe. Le passage d un acier 400 à un acier 500 permet : - soit une réduction de la quantité d aciers passifs de 20% - soit une diminution de la hauteur des sections de 20%, il faut s assurer dans ce cas que le béton n atteint pas sa limite (peu recommandé). 26

27 Ouvrages d artd Structures béton b armé Aciers résistants r pour l effort l tranchant (BA) La quantité d aciers passifs à mettre en place à l ELU pour reprendre l effort l tranchant depend, là encore,du rapport du bras de levier des aciers et de la limite élastique.(l/ lastique.(l/fe). Aussi le passage d un acier 400 à un acier 500 nous donne 20% d aciers en moins. 27

28 Ouvrages d artd Structures béton b armé Dispositions constructives diverses Le rayon de cintrage dépend de fe Le ferraillage de peau est inchangé Bossage BA: quantité d aciers de frettage dépend de fe ( pas de proportionnalité) Ferraillage minimum: en général en pourcentage de la section. 28

29 Ouvrages d artd Structures béton b armé Bilan pour le béton b armé ( B 500 ) Globalement 20% de section en moins pour les aciers qui travaillent pour la flexion et l effort l tranchant. Longueurs d ancrages d et de recouvrement augmentées es de 25 % ( ce qui est loin de compenser l effet l précédent). A quantité de béton b équivalente baisse du tonnage d aciers d passifs de l ordre l de 15 % 29

30 Ouvrages d artd Structures en béton b précontraint Effort tranchant,comme pour le béton armé,20% d aciers B500 en moins; En flexion, la précontrainte est dimensionnée à l ELS. Les aciers passifs ont plusieurs rôles: - Non fragilité des sections - Reprise des efforts à l ELU(en complément de la précontrainte) où à l ELS dans le cas de précontrainte partielle (classe III BPEL) - Armatures liées aux ancrages de précontrainte ( diffusion,éclatements ) 30

31 Ouvrages d artd Structures en béton b précontraint Non fragilité des sections - gain de 15% Reprise des efforts à l ELU - gain de 20% (idem BA) Reprise des efforts à l ELS - gain de 20 % Armatures liées aux ancrages,dimensionnées en général à 2/3 de fe,gain proportionnel soit 25%. 31

32 Ouvrages d artd Avec l Eurocodel 2 Calculs flexion ELU similaires Calculs longueurs d ancrage similaires Ferraillage minimum similaire Aciers effort tranchant similaire Aciers flexion à l ELS ; il n y a plus la même logique de limite dépendant de la limite élastique,la limite est une limite d ouverture des fissures. Avec l EC2, l acier 500 apporte moins de gain lorsque les conditions d exposition sont sévères. 32

33 CONCLUSIONS GENERALES LE RB 500 W, une «révolution» industrielle 33

34 CONCLUSIONS GENERALES DES ECONOMIES, DES GAINS DE PRODUCTIVITE A TOUS LES NIVEAUX. UTILISATION DES TECHNIQUES DE SOUDAGE LES PLUS RECENTES POUR AMELIORER LA PRODUCTIVITE (ATELIER ET POSE). Des gains de poids pour le Bâtiment variables entre 15 et 20%,pouvant atteindre 35% dans le cas de poteaux normalement élancés. Des gains de poids pour les ouvrages d art de 15 à 20 % pouvant atteindre sur certaines parties d ouvrage 25%. 34

35 MERCI DE VOTRE ATTENTION 35

36 TUNIS/RADES

INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE. En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part

INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE. En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part 1 INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part Réalisée par : Mohamed Badreddine DAMAK Ingénieur Conseil Mai 2007

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour Contrôle modifier d exécution les styles du texte du masque Rappels de Béton Armé et principes de Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième

Plus en détail

Florent IMBERTY Razel

Florent IMBERTY Razel Florent IMBERTY Razel 1 / 20 Sommaire Les types de dalles couverts par les Eurocodes Matériaux, durabilité, enrobages Les paramètres essentiels du calcul Maîtrise de la fissuration Résistance en fatigue

Plus en détail

LES PERFORMANCES DU BETON ET DES ARMATURES REQUISES EN EUROPE : COMMENT OBTENIR CES PERFORMANCES TUNIS 25/11/2008

LES PERFORMANCES DU BETON ET DES ARMATURES REQUISES EN EUROPE : COMMENT OBTENIR CES PERFORMANCES TUNIS 25/11/2008 LES PERFORMANCES DU BETON ET DES ARMATURES REQUISES EN EUROPE : COMMENT OBTENIR CES PERFORMANCES TUNIS 25/11/2008 LES PERFORMANCES DU BETON ET DES ARMATURES REQUISES EN EUROPE : COMMENT OBTENIR CES PERFORMANCES

Plus en détail

Le béton armé Principe et généralités

Le béton armé Principe et généralités Le béton armé Principe et généralités Le béton armé est un matériau très utilisé dans les constructions du BTP (bâtiments, routes, ouvrages d arts ). Son succès repose d une part sur ses qualités de résistance,

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Table des matières Avant-propos... 1 Remerciements...

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 Pratique de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273211-3 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12044-8 Table des matières Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002 Pratique du BAEL 91 Cours avec exercices corrigés Jean Perchat Jean Roux QUATRIÈME ÉDITION 2002 ISBN : 2-212-11049-9 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : RAPPELS DE RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX... 1 I. RAPPELS DE COURS...

Plus en détail

Association Béton-Acier: Le Béton Armé

Association Béton-Acier: Le Béton Armé Séminaire sur le thème: «Le Béton Armé: Armatures et Béton» Association Béton-Acier: Le Béton Armé Karim Miled Maître Assistant, ENIT Le 25 novembre 2008 1 Béton Bonne résistance à la compression Résistance

Plus en détail

PRODUITS POUR LE BETON

PRODUITS POUR LE BETON PRODUITS POUR LE BETON 13 Armatures Treillis soudés Planchers collaborants Ronds à béton Les caractéristiques indiquées sont théoriques et non garanties. 14 ARMATURES STANDARD CHAINAGES EN LONGUEUR DE

Plus en détail

LES ARMATURES AFCAB M A R Q U E N A T I O N A L E DE C O N F O R M I T E AUX N O R M E S

LES ARMATURES AFCAB M A R Q U E N A T I O N A L E DE C O N F O R M I T E AUX N O R M E S LES ARMATURES O R G A N I S M E C E R T I F I C A T E U R O R G A N I S M E M A N D A T É ASSOCIATION FRANCAISE de CERTIFICATION des ARMATURES du BETON AFCAB M A R Q U E N A T I O N A L E DE C O N F O

Plus en détail

Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Laurence DAVAINE Setra / CTOA Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ

Plus en détail

Armatec Armatures anti-poinçonnement. Avis Technique CSTB

Armatec Armatures anti-poinçonnement. Avis Technique CSTB Armatec Armatures anti-poinçonnement Avis Technique CSTB Armatec Armatures anti-poinçonnement Dalles planes Les dalles planes présentent l avantage d un espace libre autour des colonnes, sans retombées

Plus en détail

Index de nos produits

Index de nos produits CATALOGUE PRODUITS Index de nos produits 1 - Billettes 2 - Rond à béton Fe 500 soudable laminé et livré en barres (Norme NM.01.4.097) 3 - Rond à béton 500 non soudable laminé et livré en barres (Norme

Plus en détail

3) NORMES Normes à respecter pour l AB-BOX : - NF P conforme au DTU 21 - NF A Eurocode 2

3) NORMES Normes à respecter pour l AB-BOX : - NF P conforme au DTU 21 - NF A Eurocode 2 1) DEFINITION On utilise les boîtes d attente afin de pouvoir assurer la continuité du ferraillage dans la structure en béton armé de part et d autre d une reprise de bétonnage. Après décoffrage du béton

Plus en détail

PRODUITS POUR LE BETON

PRODUITS POUR LE BETON PRODUITS POUR LE BETON 13 Armatures Treillis soudés Planchers collaborants Ronds à béton Les caractéristiques indiquées sont théoriques et non garanties. PRODUITS BETON 14 ARMATURES STANDARD CHAINAGES

Plus en détail

Règles particulières aux constructions en bois

Règles particulières aux constructions en bois Eurocode 8 EN1998-1 Chapitre 8 Règles particulières aux constructions en bois Le bois Un bon matériau de structure pour construire en zone sismique léger => forces sismiques faibles bonne résistance en

Plus en détail

Introduction. Direction des routes Île de France (DiRIF) 28/01/15

Introduction. Direction des routes Île de France (DiRIF) 28/01/15 Introduction Présentation de l opération Contournement Est de Roissy (CER) Zoom sur CER \ Accès Est (mise en service fin 2014) Zoom sur CER \ Echangeur A1 A104 (travaux en cours) Retour d expérience études

Plus en détail

TREILLIS D INGÉNIERIE STRUCTURAL SOUDÉ (TISS) TABLEAUX DE CONCEPTION NUANCE D ACIER DE 485 MPA À 550 MPA

TREILLIS D INGÉNIERIE STRUCTURAL SOUDÉ (TISS) TABLEAUX DE CONCEPTION NUANCE D ACIER DE 485 MPA À 550 MPA TREILLIS D INGÉNIERIE STRUCTURAL SOUDÉ (TISS) TABLEAUX DE CONCEPTION NUANCE D ACIER DE 485 MPA À 550 MPA ESPACEMENT IMPÉRIAL / P.4 ESPACEMENT MÉTRIQUE / P.12 NUMESH C EST PLUS QUE DU TREILLIS MÉTALLIQUE!

Plus en détail

Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2

Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2 Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2 I. Théorie 1. Contrainte limite d'adhérence Pour qu'un élément béton armé puisse fonctionner, il faut que tous les efforts repris par

Plus en détail

Effet d un dépôt métallique sur la tenue en fatigue

Effet d un dépôt métallique sur la tenue en fatigue Page 1 Effet d un dépôt métallique sur la tenue en fatigue I. HUTHER, H.P. LIEURADE Page 2 Dépôt électrolytique de Nickel Dépôt électrolytique de Chrome Mécanisme de dégradation Méthode d amélioration

Plus en détail

Comportement des planchers acier et mixtes en situation d incendie. Dr. Olivier Vassart 26 Mai Contenu de la présentation

Comportement des planchers acier et mixtes en situation d incendie. Dr. Olivier Vassart 26 Mai Contenu de la présentation Comportement des planchers acier et mixtes en situation d incendie Nouvelles preuves expérimentales Dr. Olivier Vassart 26 Mai 211 Contenu de la présentation des nouveaux essais au feu Essais en vraie

Plus en détail

des structures en béton

des structures en béton E U R O C O D E 2Calcul des structures en béton Guide d application Jean-Marie Paillé Calcul des structures en béton Dans la même collection Eurocode 2 J. Ro u x. Pratique de l eurocode 2 (tome 1), G12044.

Plus en détail

Chapitre 7 Les sections soumises à l effort tranchant. Section 7.3 Le dimensionnement à l effort tranchant

Chapitre 7 Les sections soumises à l effort tranchant. Section 7.3 Le dimensionnement à l effort tranchant Chapitre 7 Les sections soumises à l effort tranchant Section 7.3 Le dimensionnement à l effort tranchant 7.3.3 un exemple d application au béton armé Section en Té présentée au chapitre.3.. Béton C 30/37

Plus en détail

Etude de prix : voiles préfabriqués TD n 5

Etude de prix : voiles préfabriqués TD n 5 1 Descriptif de l ouvrage L entreprise générale de bâtiment «Lebatcétrofor» commande, à l usine de préfabrication «Letpcépamal» dans laquelle vous travaillez, la fabrication de 48 panneaux en béton armé

Plus en détail

Béton I Chapitre v. association béton-acier et disposition constructives HADJ SADOK A.

Béton I Chapitre v. association béton-acier et disposition constructives HADJ SADOK A. Chapitre V. ASSOCIATION BETON-ACIER ET DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES V.1 ASSOCIATION BETON-ACIER L association béton-acier est efficace pour les raisons suivantes : - Le béton résiste à la compression - L

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée

Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany

Plus en détail

Classification des poutres mixtes

Classification des poutres mixtes Classification des poutres mixtes 1 2 Classification des sections Moment négatif (semelle) (limites pour c/t) ε = 2 235 N/mm f y 3 Classification des sections Moment négatif (âme) (limites pour c/t) ε

Plus en détail

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Epaisseur de la dalle : Epaisseur du radier : Epaisseur des voiles : Hauteur piédroits : Largeur roulable : Largeur chargeable : Nombre

Plus en détail

2.6 Le béton précontraint

2.6 Le béton précontraint 2.6 Le béton précontraint Comme le béton armé, le béton précontraint associe béton et armatures, mais il s en différencie de façon fondamentale dans son principe. En 1928, Eugène Freyssinet eut l idée

Plus en détail

POUTRE PSS LEADER. GÉnÉrIQUe. Données de base descriptif. manutention. domaines d emploi

POUTRE PSS LEADER. GÉnÉrIQUe. Données de base descriptif. manutention. domaines d emploi POUTRE PSS LEADER GÉnÉrIQUe Données de base descriptif Poutre en béton précontraint par armatures adhérentes Section 20 x 20 cm Poids 100 kg/ml Produit de stock Disponible de 1,50 m à 6,20 m de 10 en 10

Plus en détail

SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2

SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 4. VERIFICATION DU CP20+CP18 DES PANNEAUX COFFRANTS : 3 5. VERIFICATION

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DÉFINITIONS...7 4. RAPPEL DE LA MÉTHODOLOGIE DE L EN 1998-3...9 4.1 Démarche générale...9 4.2 Investigations préalables...11 4.3 Détermination

Plus en détail

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois :

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Présentation Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Coffrage du plancher, Constituant du plancher fini,

Plus en détail

Le matériau acier et produits sidérurgiques

Le matériau acier et produits sidérurgiques Le matériau acier et produits sidérurgiques II.1 Principaux produits utilises comme éléments de structure II. 1. 1 Les formes de produits Pour obtenir leur forme de finition et leurs caractéristiques mécaniques

Plus en détail

28, rue de Liège PARIS tél. : Web : PROCEDURE E22.1 :

28, rue de Liège PARIS tél. : Web :  PROCEDURE E22.1 : PROCEDURE E22.1 Rév. 2 Juillet 2016 Page 1/7 28, rue de Liège - 75008 PARIS tél. : 01 44 90 88 80 E-mail : info@afcab.org Web : www.afcab.org PROCEDURE E22.1 : CERTIFICATION AFCAB POSE D A.B. : CONTROLES

Plus en détail

LES PLANCHERS COLLABORANTS PCB 60

LES PLANCHERS COLLABORANTS PCB 60 PCB 60 60 61 107 207 828 Détail géométrique de la tôle Détail géométrique de l embossage épaisseur (mm) 0,75 0,88 1 poids (dan/m 2 ) 8,67 10,18 11,57 Application conseillée Coffrage et armature de dalles

Plus en détail

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14 : I- Généralités... 13 II- Avantages et inconvénients du béton armé... 13 1- Avantages... 13 2. Les inconvénients du béton armé. 14 12 : Chapitre I : Introduction en béton armé I- Généralités : Le B.A

Plus en détail

Ancre à oeil et pied

Ancre à oeil et pied CHOIX DU TYPE D'ANCRAGE Ce choix peut être réalisé notamment à partir des valeurs de charges résultantes par point de levage en usine (Fu), et sur chantier (Fc), et de la résistance du béton au premier

Plus en détail

Schöck Rutherma type K

Schöck Rutherma type K Schöck Rutherma type Schöck Rutherma type Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 42 Vues en plan 43 Versions du produit/désignations 44 Description de l élément 45 Tableaux de dimensionnement/valeur

Plus en détail

2.3 Le béton armé Pourquoi armer le béton? Principes du calcul du béton armé

2.3 Le béton armé Pourquoi armer le béton? Principes du calcul du béton armé Chapitre 2 Dimensionnement des structures en béton 2.3 Le béton armé 2.3.1 - Pourquoi armer le béton? 2.3.2 - Principes du calcul du béton armé Le béton possède une grande résistance à la compression et

Plus en détail

BE 500 ES. Nouvelle nuance à haute ductilité : ACIERS POUR BETON ARME. BARRES ET FILS A NERVURES ou EMPREINTES

BE 500 ES. Nouvelle nuance à haute ductilité : ACIERS POUR BETON ARME. BARRES ET FILS A NERVURES ou EMPREINTES OCAB Association sans but lucratif Boulevard de l impératrice, 66 B 1000 BRUXELLES www.ocab-ocbs.com PRESCRIPTIONS TECHNIQUES ACIERS POUR BETON ARME BARRES ET FILS A NERVURES ou EMPREINTES Approuvé par

Plus en détail

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement Application BAEP Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement On considère un poteau carré de 6 cm de côté en béton C5. Les efforts à l ELU qui s appliquent sur ce poteau sont N = 3,MN et M

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. PRÉSENTATION SUCCINCTE SUR LA CONCEPTION ET LE CALCUL DES POUTRES MIXTES...7 3.1 Généralités sur les planchers...7 3.2 Rappels sur les actions

Plus en détail

Pont de St-Nazaire St-Brévin. Renforcement tabliers viaduc Sud

Pont de St-Nazaire St-Brévin. Renforcement tabliers viaduc Sud Pont de St-Nazaire St-Brévin Renforcement tabliers viaduc Sud 1. 2. Les désordres et les réparations entreprises 3. Etude de faisabilité 4. Phase : choix de la solution de renforcement: Tubes Métalliques

Plus en détail

Les essais de Convenances

Les essais de Convenances Les essais de Convenances Club Régional Ouvrages d Art 14 juin 2005 à Vitré Epreuves préalables à l exécution Dossier d études de béton complet pour confirmer les caractéristiques retenues sur le matériau

Plus en détail

RONDS ETIRÉS 1/2 DUR Norme : EN Nuance : E335 Caractéristiques : Longueur des barres 3 ou 6m (en 6m à partir du diamètre 8 mm)

RONDS ETIRÉS 1/2 DUR Norme : EN Nuance : E335 Caractéristiques : Longueur des barres 3 ou 6m (en 6m à partir du diamètre 8 mm) Édition n 3 RONDS ETIRÉS 1/2 DUR Norme : EN 10277 Nuance : E335 Caractéristiques : Longueur des barres 3 ou 6m (en 6m à partir du diamètre 8 mm) 3 0,1 19 2,2 36 8,0 56 19,3 4 0,1 20 2,5 37 8,4 58 20,7

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.3 Les bases du dimensionnement 1.3.1 Le concept général 1.3.2 Les conventions et les unités de calcul 1.3.3 La définition des situations

Plus en détail

Chapitre 3. Modélisation et règles de prédimensionnement

Chapitre 3. Modélisation et règles de prédimensionnement Modélisation et règles de prédimensionnement Chapitre 3 Modélisation et règles de prédimensionnement - Modélisation d une structure en béton -. Déinition -. Classiication des structures -3. Portées des

Plus en détail

ACIERS POUR BETON ARME. FACONNAGE (dresser, couper, plier, positionner et souder)

ACIERS POUR BETON ARME. FACONNAGE (dresser, couper, plier, positionner et souder) OCAB Association sans but lucratif Rue Ravenstein, 4 B 1000 BRUXELLES www.ocab-ocbs.com PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PTV 306 REV 4 2017/10 PTV 306/4 (2017) ACIERS POUR BETON ARME FACONNAGE (dresser, couper,

Plus en détail

Exemple d application du EN : Poutre mixte

Exemple d application du EN : Poutre mixte Exemple d application du EN 1994-1: Poutre mixte P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany 1 OBJECTIF Il s agit de vérifier la résistance au

Plus en détail

sommaire

sommaire sommaire Armature standard 2-3 Chevêtre variable CVD 4 Chevêtre variable CVDM 5 Poutres plates 6-7 Poutre HR 8-9 Poutre HR variable 10-11 Armature bâtiment 12-13 Armature sur plan 14- www.dmasite.com Armature

Plus en détail

CALCUL DES VOILES définition géométrique

CALCUL DES VOILES définition géométrique CALCUL DES VOILES définition géométrique Notation EC2 pour les voiles (Figure 12.1 12.6.1) l w < 3b l w < 3 b ou b > 4h w h w b > 4h w Méthodologie de calcul d un voile a. Cas des voiles en compression

Plus en détail

Introduction à l Eurocode 3

Introduction à l Eurocode 3 Code EC3/0 - Niveaux I et II Introduction à l Eurocode 3 Les objectifs de ce module sont : - d appréhender le contenu des principales parties de l EN 1993, l esprit des nouvelles règles et, en particulier,

Plus en détail

T b a lier e r t e tpa P sse a re r lle ll E e xp E re r ss BF B UP 2013 le Tablier X'Press

T b a lier e r t e tpa P sse a re r lle ll E e xp E re r ss BF B UP 2013 le Tablier X'Press Tablier et Passerelle Express BFUP 2013 le Tablier X'Press 1 I. Description générale Le Tablier X'Press est une technique globale de réalisation de petits ouvrages de franchissement routier de moins de

Plus en détail

JOURNÉES OUVRAGES D ART

JOURNÉES OUVRAGES D ART LILLE - 16 ET 17 JUIN 2010 Nouveaux abaques de prédimensionnement de ponts- types Renaud LEGLISE, CETE Nord-Picardie Renaud LEGLISE Page 2/X POURQUOI DE NOUVEAUX ABAQUES? L arrivée des Eurocodes Fin de

Plus en détail

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Marcel Hurez Nicolas Juraszek Marc Pelcé AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-381011-7 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12280-0 Symboles et notations A

Plus en détail

8.1 Le béton armé. Pourquoi armer le béton? Principes de calcul du béton armé

8.1 Le béton armé. Pourquoi armer le béton? Principes de calcul du béton armé 8.1 Le béton armé Pourquoi armer le béton? Dans la plupart des éléments d une construction, se développe un ensemble de contraintes résultant des diverses actions auxquelles ils sont soumis. La résistance

Plus en détail

Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels

Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels CHEC Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels Michel Pré 2015-2016 CHEC Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels 1 e partie tunnels construits en méthode conventionnelle Michel

Plus en détail

Fascicule 65 du CCTG. Construire des ouvrages en béton. Armatures pour béton armé (chapitre 6) François SPATARO, CEREMA Centre-Est.

Fascicule 65 du CCTG. Construire des ouvrages en béton. Armatures pour béton armé (chapitre 6) François SPATARO, CEREMA Centre-Est. Fascicule 65 du CCTG Construire des ouvrages en béton Armatures pour béton armé (chapitre 6) François SPATARO, CEREMA Centre-Est 26 septembre 2017 Préambule Principe général du fascicule 65 : = Document

Plus en détail

28, rue de Liège PARIS tél. : Web : PROCEDURE E22.2 :

28, rue de Liège PARIS tél. : Web :  PROCEDURE E22.2 : PROCEDURE E22.2 Rév. 1 Avril 2010 Page 1/5 28, rue de Liège - 75008 PARIS tél. : 01 44 90 88 80 E-mail : info@afcab.org Web : www.afcab.org PROCEDURE E22.2 : CERTIFICATION AFCAB POSE D'ARMATURES DU BETON

Plus en détail

Les maçonneries parasismiques en pierre. Olivier Chèze

Les maçonneries parasismiques en pierre. Olivier Chèze Les maçonneries parasismiques en pierre Olivier Chèze Quels sont les nouveaux référentiels? Commençons par les anciens : - Règles PS 92 : tous les bâtiment - PSMI 92 : petits bâtiments (maisons individuelles

Plus en détail

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION LES ETUDES D EXECUTION Cyril COTTEY 1 LES ETUDES D EXECUTION SOMMAIRE 1. HYPOTHESES 2. MODELES DE CALCUL 3. ETUDES DE FLEXION LONGITUDINALE 4. ETUDES DES MASSIFS D ANCRAGE 2 1. HYPOTHESES DE CALCUL Normes

Plus en détail

EUROCODE 4 EN Exemples d application au calcul des structures mixtes acier-béton CENTRE INFORMATION ACIER

EUROCODE 4 EN Exemples d application au calcul des structures mixtes acier-béton CENTRE INFORMATION ACIER EUROCODE 4 EN 1994 Exemples d application au calcul des structures mixtes acier-béton g 1 0, 3 A p p f p p EUROCODE 4 EN 1994 Exemples d application au calcul des structures mixtes acier-béton Malgré tout

Plus en détail

La POUTRELLE REUNIONNAISE en béton armé, manuportable, LA PLUS LEGERE DU MARCHÉ!!

La POUTRELLE REUNIONNAISE en béton armé, manuportable, LA PLUS LEGERE DU MARCHÉ!! La POUTRELLE REUNIONNAISE en béton armé, manuportable, LA PLUS LEGERE DU MARCHÉ!! FACE AUX CONTRAINTES DE POIDS, VOUS AVEZ À PRÉSENT LE CHOIX! Plus de légèreté, plus de facilité pour le transport, la manutention

Plus en détail

Journées Techniques Ouvrages d Art 2014

Journées Techniques Ouvrages d Art 2014 Journées Techniques Ouvrages d Art Étude de requalification du pont Schuman à Brest pour l insertion de la ligne 2 du tramway Benoît Poulin Dter Ouest Antoine Théodore Dtec ITM Contexte Réponse à un appel

Plus en détail

des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure

des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure Application à la pierre des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure Plan de la présentation Présentation des Eurocodes Eurocode0 et Eurocode1 Eurocode6 Paramètres

Plus en détail

des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure

des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure Application à la pierre des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure Plan de la présentation Présentation des Eurocodes Eurocode0 et Eurocode1 Eurocode6 Paramètres

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 5 LES SECTION SOUMISES À LA FLEXION COMPOSÉE Section 5.1 Les bases du dimensionnement Tour CN, Toronto, Canada 5.1.1 les principes du calcul 5.1.1.1 La description

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication. Les composants préfabriqués en béton pour le génie civil sont divisés en deux grandes catégories :

Modulation de construction et préfabrication. Les composants préfabriqués en béton pour le génie civil sont divisés en deux grandes catégories : Chapitre 4 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE GENIE CIVIL Les composants préfabriqués en béton pour le génie civil sont divisés en deux grandes catégories : de l assainissement (tuyaux, regards,

Plus en détail

EUROCODE 0 (NF EN 1990) : DURABILITE

EUROCODE 0 (NF EN 1990) : DURABILITE EUROCODE 0 (NF EN 1990) : DURABILITE La durée d utilisation du projet doit être spécifiée par le maître d ouvrage, ou la structure classée suivant une classe de structure définie par le tableau 2.1. de

Plus en détail

Aciers pour béton armé soudables en barre à verrous

Aciers pour béton armé soudables en barre à verrous Riva Acier Aciers pour béton armé soudables en barre à verrous Produit certifié en France, Belgique, Allemagne, Suisse, -Bas et Portugal CONTACT COMMERCIAL Riva Acier SA Z.I. de Limay-Porcheville F-78440

Plus en détail

Présentation générale de l Eurocode 2. Florent IMBERTY

Présentation générale de l Eurocode 2. Florent IMBERTY Présentation générale de l Eurocode 2 Florent IMBERTY Pont-à-Mousson, 28 juin 2005 Historique du programme des Eurocodes 1971 : directive Marchés publics de travaux 1976 : lancement des premiers Eurocodes

Plus en détail

CONSTRUCTIONS ETANCHES EN BÉTON

CONSTRUCTIONS ETANCHES EN BÉTON CONSTRUCTIONS ETANCHES EN BÉTON POINT DE VUE DU BUREAU D'ETUDE 21 janvier 2016 Hervé WATHELET Introduction Cas 1 Voiles type station d épuration Cas 2 Mur épais Cas 3 Paroi de pieux sécants Introduction

Plus en détail

Les parois horizontales-les planchers

Les parois horizontales-les planchers Les parois horizontales-les planchers SOMMAIRE 1- Terminologie.... 2 2- Fonctions des parois horizontales.... 3 Armatures des planchers B.A.... 4 3- Représentation graphique : plans de coffrages des planchers

Plus en détail

VÉRIFICATION D UNE POUTRE MIXTE SUIVANT L EUROCODE 4 INFLUENCE DU TYPE DE DALLE UTILISÉE SUR LA SECTION DE BÉTON DE CALCUL

VÉRIFICATION D UNE POUTRE MIXTE SUIVANT L EUROCODE 4 INFLUENCE DU TYPE DE DALLE UTILISÉE SUR LA SECTION DE BÉTON DE CALCUL Revue Construction Métallique Référence VÉRIFICATION D UNE POUTRE MIXTE SUIVANT L EUROCODE 4 INFLUENCE DU TYPE DE DALLE UTILISÉE SUR LA SECTION DE BÉTON DE CALCUL par J. MATHIEU 1 1. INTRODUCTION Les dalles

Plus en détail

Tramway Ligne Garonne

Tramway Ligne Garonne Colloque «Le Pont» 2014 REPARATION et RENFORCEMENT des ponts SAINT MICHEL Tramway Ligne Garonne Bref historique 1 er pont 1844: Pont suspendu détruit par la crue de 1875 2eme pont 1890: Arcs en fonte reposant

Plus en détail

LES MATINALES de l AFCAB Paris 25 Octobre 2011

LES MATINALES de l AFCAB Paris 25 Octobre 2011 LES MATINALES de l AFCAB Paris 25 Octobre 2011 9h30 Accueil du public et présentation des matinales. C. MARCHEIX Introduction du thème de la journée. B. CRETON Genèse et organisation des EUROCODES, questions

Plus en détail

ACIERS POUR BETON ARME TREILLIS SOUDES

ACIERS POUR BETON ARME TREILLIS SOUDES Organisation pour le Contrôle des Aciers pour Béton Association sans but lucratif Avenue Ariane, 5 B 1200 BRUXELLES www.ocab-ocbs.com PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PTV 304 REV 1 2004/09 PTV 304-1 (2004) ACIERS

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 2 Pratique de l eurocode 2 E U R O C O D E Guide d application Jean Roux Afin d harmoniser les règles de conception des structures en béton entre les états membres de l Union européenne, les règles de

Plus en détail

ACIERS POUR BETON ARME. FACONNAGE (dresser, couper, positionner, plier)

ACIERS POUR BETON ARME. FACONNAGE (dresser, couper, positionner, plier) Organisation pour le Contrôle des Aciers pour Béton Association sans but lucratif Avenue Ariane, 5 B 1200 BRUXELLES www.ocab-ocbs.com PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PTV 306 REV 2 2010/6 PTV 306/2 (2010) ACIERS

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Bâtiment

Brevet de technicien supérieur Bâtiment Brevet de technicien supérieur Bâtiment Session 2008 Épreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES Durée : 4 h Coefficient : 2 Documents du

Plus en détail

Les fondations superficielles semelles

Les fondations superficielles semelles Les fondations superficielles - Semelles Chapitre 5 Les fondations superficielles semelles - Introduction 2- Forces ou actions 3- Sollicitations de calcul 4- Pré dimensionnement des semelles 4-. Hypothèses

Plus en détail

Les Eurocodes Présentation et objectifs des Eurocodes L Eurocode 2 : NF EN La philosophie de l enrobage suivant l Eurocode 2

Les Eurocodes Présentation et objectifs des Eurocodes L Eurocode 2 : NF EN La philosophie de l enrobage suivant l Eurocode 2 Les Eurocodes.1 - Présentation et objectifs des Eurocodes.2 - L Eurocode 2 : NF EN 1992. - La philosophie de l enrobage suivant l Eurocode 2 25 Les Eurocodes.1 - Présentation et objectifs des Eurocodes

Plus en détail

Société Tunisienne de Sidérurgie ELFOULADH KM3 Route de Tunis Menzel Bourguiba DONNÉES GÉNÉRALES DE L USINE Création : 1962 Démarrage : 1965 Capital social : 53.339.520 DT Forme juridique : Société

Plus en détail

2.5 L enrobage des armatures

2.5 L enrobage des armatures 2.5 L enrobage des armatures 2.5.1 - Incidence de la qualité de l enrobage L enrobage des armatures représente la distance entre la surface du béton et l armature la plus proche (cadres, étriers, épingles,

Plus en détail

Phase avant-projet : Structure verticale pour bâtiments multi-étagés destinés à un usage commercial et résidentiel

Phase avant-projet : Structure verticale pour bâtiments multi-étagés destinés à un usage commercial et résidentiel Phase avant-projet : Structure verticale pour bâtiments multi-étagés destinés à un Décrit différents types de poteaux et éléments de contreventement vertical utilisés dans les bâtiments multi-étagés, et

Plus en détail

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Exemple d application de la méthode de calcul simplifiée

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Exemple d application de la méthode de calcul simplifiée Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton de la méthode de calcul simplifiée Contenu de la présentation de l exemple traité Vérification d une zone de calcul de la zone Nouvelle vérification

Plus en détail

Phase avant-projet : Dalles mixtes pour bâtiments multiétagés destinés à un usage commercial et résidentiel

Phase avant-projet : Dalles mixtes pour bâtiments multiétagés destinés à un usage commercial et résidentiel Phase avant-projet : Dalles mixtes pour bâtiments multiétagés destinés à un usage Donne un aperçu des différents types de dalles mixtes utilisées dans les bâtiments multiétagés, résume leurs avantages,

Plus en détail

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton simplifiée Objectif de la méthode de calcul 2 3 Contenu de la présentation en situation d incendie dalles en béton armé à 20 C Modèle de dalle Modes de

Plus en détail

Caractérisation de la vulnérabilité physique des structures en béton armé à l'aide d'approches numériques

Caractérisation de la vulnérabilité physique des structures en béton armé à l'aide d'approches numériques Caractérisation de la vulnérabilité physique des structures en béton armé à l'aide d'approches numériques Projet ANR MOPERA Session de formation : «Méthodes statistiques pour la gestion à long terme du

Plus en détail

Arche 2014 / SP1. Liste des évolutions. Evolutions Arche 2014 SP1

Arche 2014 / SP1. Liste des évolutions. Evolutions Arche 2014 SP1 Arche 2014 / SP1 Liste des évolutions ARCHE OSSATURE - TORSEURS SISMIQUES EN PIED DES VOILES Ce Service Pack 1 reprend une amélioration majeure du hotfix publié en février 2014 ( ArcheOssature_2014_SP0_Hotfix2.zip

Plus en détail

Chapitre 9. Poutres continues

Chapitre 9. Poutres continues Dr. Ir. P. Boeraeve Cours de Béton Armé 9-1 Chapitre 9. Poutres continues 9.1 Introduction Bien souvent, les poutres sont des éléments préfabriqués que le bétonnage sur chantier rend continus. La question

Plus en détail

RENFORCEMENT DU VIADUC DE CHASSE-SUR-RHÔNE SUR L AUTOROUTE A7N

RENFORCEMENT DU VIADUC DE CHASSE-SUR-RHÔNE SUR L AUTOROUTE A7N RENFORCEMENT DU VIADUC DE CHASSE-SUR-RHÔNE SUR L AUTOROUTE A7N Intervenants Maître d Ouvrage : réseau Phase études et investigations (2009 à 2015) : AMO phase études : Maître d Œuvre phase études : Investigations

Plus en détail

ELEMENT FLECHI : Déversement

ELEMENT FLECHI : Déversement ELEMENT FLECHI : Déversement Données Poutre IPE330 uniformément chargée, bi-articulée, et maintenue latéralement aux 2 extrémités. Facteur de sécurité ELU γ G =1.35, γ Q =1.5 γ M0 =1, γ M1 =1 Longueur

Plus en détail

Comparaison Types de connexion Béton armé armé Poteau Dimensions [cm] 70 / / / / 120 Poutre Dimensions [cm] Clou HILTI X-DSH32 P1

Comparaison Types de connexion Béton armé armé Poteau Dimensions [cm] 70 / / / / 120 Poutre Dimensions [cm] Clou HILTI X-DSH32 P1 Stabilité Complémentarité acier / béton Introduction à la construction mixte dans les bâtiments Efficacité Efficacité : Acier résistant en traction / béton en compression Le béton peut réduire le danger

Plus en détail

CONTRAINTES DANS LES SECTIONS DE BARRES EN ELASTICITE

CONTRAINTES DANS LES SECTIONS DE BARRES EN ELASTICITE CONTRAINTES DANS LES SECTIONS DE BARRES EN ELASTICITE sous effort normal N max = A x f y sous moment de flexion M max = W e x f y LES ACTIONS SUR LES BATIMENTS Actions courantes Charges permanentes Charges

Plus en détail

LA QUALITÉ & LE SERVICE AU COEUR DE NOTRE DÉMARCHE

LA QUALITÉ & LE SERVICE AU COEUR DE NOTRE DÉMARCHE Gae produits béton LA QUALITÉ & LE SERVICE AU COEUR DE NOTRE DÉMARCHE Notre indépendance fait la différence TREILLIS SOUDÉ Caractéristiques L I D d E e AR AV ad=ag longueur du panneau Largeur du panneau

Plus en détail

ACIERS DE CONSTRUCTION

ACIERS DE CONSTRUCTION LES PRODUITS PLATS: Tôles et larges plats (laminés à chaud, ép.3 à 20mm) Plaques (laminées à chaud, ép. 20 à 400mm) profils creux (soudure longitudinale) profilés «reconstitués par soudure» (PRS) Tôles

Plus en détail