LES CANCERS DIGESTIFS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES CANCERS DIGESTIFS"

Transcription

1 LES CANCERS DIGESTIFS

2 Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon

3 Cancer colorectal C est une transformation maligne d une tumeur qui nait dans le gros intestin (colon, rectum) de manière silencieuse. Cette tumeur bénigne met environ 10 ans à se transformer en cancer

4 Le cancer colorectal

5 Facteurs de risque Polypes coliques Antécédents familiaux cancer du même type Impact de l alimentation? les graisses animales ont un rôle favorisant alors que les fibres végétales ont un rôle protecteur.

6

7 Signes Reste longtemps latent Troubles du transit : constipation ou diarrhées (en alternance) Sang dans les selles, hémorragies intestinales Douleurs abdominales Masse abdominale Altération état général

8 Diagnostic Lavement baryté Coloscopie : examen endoscopique du côlon Marqueurs tumoraux (ACE, CA 19,9) Pour le cancer du rectum : toucher rectal, rectoscopie

9 Evolution Occlusions Abcès Métastases (hépatiques en particulier)

10 Traitement Chirurgie: l intervention consiste à enlever le segment de côlon concerné et ablation du rectum Radiothérapie : pour le cancer du rectum Chimiothérapie uniquement si les ganglions voisins sont envahis

11 Parfois colostomie : ouverture réalisée pour évacuation des selles : elle peut être provisoire ou définitive

12 Prévention alimentation réduire l obésité augmenter l activité physique réduire alcool et tabac dépistage (à partir de 50 ans tous les deux ans Hémocult) si positif = coloscopie si cancer familial = coloscopie

13 Cancer de l estomac Adénocarcinome, cancer développé aux dépens de la muqueuse de l estomac Facteurs favorisants : Hélicobacter pylori, l alcool, tabac, alimentation riche en sel. Fruits et légumes sont protecteurs Traitement Chirurgie avec gastrectomie partielle ou totale Chimiothérapie Radiothérapie

14 Cancer du Foie Seul organe capable de repousser ou de se régénérer. Un des cancers digestifs les plus agressifs Deux types de cancer : - cancer primitif qui se développe à partir d une tumeur hépatique : hépato carcinome - cancer métastatique, secondaire à une tumeur localisée sur un autre organe (20 à 50 fois plus fréquents) cela s explique par le rôle de filtre du foie. (poumon, côlon, sein, rein)

15 Facteurs favorisants 9 cas sur 10 suite à une cirrhose, suite à une hépatite B ou C, suite à une consommation répétée et prolongée d alcool Surpoids et obésité Tabagisme

16 Signes cancer du foie Amaigrissement Perte d appétit Nausées Douleurs dans la partie supérieure droite de l abdomen Présence d ascite

17 Diagnostic Echographie IRM et ou scanner Biopsie

18 Traitement = selon le type de cancer Cancer primitif : Si tumeur petite et localisée : ablation partielle Si tumeur volumineuse ou disséminée : ablation totale suivie d une greffe Destruction de la tumeur par radio fréquence (diffusion de la chaleur via une électrode implantée au contact de la tumeur percutanée sous AG) Chimio Embolisation par injection d anticancéreux directement dans le foie sous anesthésie locale Radiothérapie Cancer métastasique : Chirurgie Chimiothérapie Radio fréquence : traitement qui détruit la tumeur par la chaleur. L intervention se fait à travers la peau elle est réalisée sous AG par un radiologue

19

20 Prévention limitation alcool vaccination hépatite contrôle des produits sanguins

21 Cancer du pancréas Adénocarcinome assez rare Facteurs de risques : antécédents familiaux, pancréatite Tabac alcool diabète obésité

22 Signes : -Douleurs abdominales -Ictère -Prurit -Selles grasses -Vomissements -Amaigrissement -Symptômes du diabète

23 Recherche : Echographie // scanner Biopsie Traitement : Intervention chirurgicale Chimiothérapie Radiothérapie

24 Rôle soignant Observations des signes et des symptômes : selles, poids Installation confortable du patient Surveillance de la douleur Surveillance des effets secondaires des traitements en collaboration avec l infirmier Adapter l aide aux gestes des actes de la vie quotidienne en fonction de l état de fatigue et évolution de la maladie : toilette, repas, aide à l élimination Rôle éducatif / hygiène de vie, alimentaire Transmission des observations

Cancer du pancréas : je m'informe

Cancer du pancréas : je m'informe Cancer du pancréas : je m'informe Dr Frank Tusseau Adresse du site : www.docvadis.fr/tusseau Validé par le Comité Scientifique Oncologie Le cancer du pancréas est relativement rare et concerne généralement

Plus en détail

Cancer du pancréas : je m'informe

Cancer du pancréas : je m'informe Cancer du pancréas : je m'informe Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse Validé par le Comité Scientifique Oncologie Le cancer du pancréas est relativement

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

LE CANCER COLORECTAL

LE CANCER COLORECTAL LE CANCER COLORECTAL Définition Le cancer colorectal est une maladie des cellules qui tapissent l'intérieur du côlon ou du rectum. Il se développe à partir d une cellule initialement normale qui se transforme

Plus en détail

Cancers pancréas et foie

Cancers pancréas et foie Cancers pancréas et foie généralités C.Demoor IFSI décembre 2016 Cancers du pancréas Anatomie Cancer pancréas: quelques données Epidémiologie: 5000 décès par an Age de survenue 70 ans Survie à 1 an :

Plus en détail

Diapositive 1 : Ecran de démarrage. Diapositive 2 : Accueil. Diapositive 3 : Objectifs de la séquence. Diapositive 4 : Observations

Diapositive 1 : Ecran de démarrage. Diapositive 2 : Accueil. Diapositive 3 : Objectifs de la séquence. Diapositive 4 : Observations Diapositive 1 : Ecran de démarrage Diapositive 2 : Accueil Voyons maintenant l exemple d un cas de cancer colique, l un des quatre cancers les plus diagnostiqués en France. Diapositive 3 : Objectifs de

Plus en détail

Cancer colorectal. Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central

Cancer colorectal. Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central Cancer colorectal Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central PLAN 1. Cancer 2. Colorectal 3. Epidémiologie 4. Causes et développement 5. Dépistage 6. Manifestations

Plus en détail

Cancer Colorectal.

Cancer Colorectal. www.gefluc-paris.fr Cancer colorectal : points clés En France, le cancer colorectal est le 3 ème cancer le plus fréquent et meurtrier tous sexes confondus. Il se développe dans sa grande majorité chez

Plus en détail

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM - 1/6- Lundi 02/04/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM I/ INTRODUCTION : En France le cancer colorectal est le premier des cancers

Plus en détail

Pour en savoir plus...

Pour en savoir plus... Pour en savoir plus... Le site du Docteur Murielle Mollo Adresse du site : www.docvadis.fr/murielle-mollo Voici une liste de liens vers le site de la Société Nationale Française de Gastroentérologie (SNFGE)

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

CANCER COLO RECTAL : cancers du colon et du rectum chirurgie 1

CANCER COLO RECTAL : cancers du colon et du rectum chirurgie 1 CANCER COLO RECTAL : cancers du colon et du rectum chirurgie Avec plus de 42000 nouveaux cas par an, le cancer colo rectal est un des plus fréquents en France (le 3 e plus fréquent tout sexe confondus).

Plus en détail

HEMORROIDES-PARIS.com GASTRO Enterologue 75116

HEMORROIDES-PARIS.com GASTRO Enterologue 75116 SANG DANS LES SELLES cancer du colon et du rectum gros intestin, appelé aussi côlon, se situe dans la cavité abdominale où il prend la forme d'un U renversé. fait suite à l'intestin grêle dans la fosse

Plus en détail

Sous thème 3 Quelques notions de cancérologie

Sous thème 3 Quelques notions de cancérologie La cancérologie ou oncologie est l étude des tumeurs. Une tumeur est le résultat d une prolifération cellulaire anormale aboutissant à ce que l on appelle une «néo-formation» ou formation néoplasique (équivalent

Plus en détail

Cancer du rectum : traitement préopératoire

Cancer du rectum : traitement préopératoire SAHGEED Cancer du rectum : traitement préopératoire Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD - SAHGEED 16 &17 Septembre 2016 Palais de la Culture MOUFDI Zakaria Pr. Nicolas Magné, MD, PhD nicolas.magne@icloire.fr

Plus en détail

Casclinique cancer colorectal

Casclinique cancer colorectal Casclinique cancer colorectal IFSI, CHU Dijon, 28 septembre 2016 M.Boulin Pharmacie Dr Gagnaire-Champiot- HGE cancérologue digestif D.Burignat IDE coordination cancéro HGE C. BARROT Stomathérapie CHU Dijon

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU CANCER DE L'OVAIRE

DIAGNOSTIC DU CANCER DE L'OVAIRE DIAGNOSTIC DU CANCER DE L'OVAIRE Les signes cliniques ou la consultation médicale Le cancer de l ovaire est le plus souvent diagnostiqué à un stade évolué de la maladie car il peut évoluer longtemps sans

Plus en détail

HEPATO-GASTRO EIVTEROLOGIE

HEPATO-GASTRO EIVTEROLOGIE HEPATO-GASTRO EIVTEROLOGIE Pr DUMORTIER (PUPH), hépato-gastro-entérologie et transplantation, hôpital Edouard Herriot à Lyon (Item 83, 118, 205, 228, 229, 242, 258, 269, 280, 290, 298, 300, 302, 303, 308,

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu. Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg

Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu. Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg Données épidémiologiques Les cancers sans site primitif connu représentent environ 5% des cancers

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LES CANCERS DIGESTIFS I - CANCER DE L'ŒSOPHAGE A - EPIDEMIOLOGIE 1,5% des cancers. 7% des cancers digestifs. Taux moyen en France : 15/100 000 habitants. Incidence plus élevée en

Plus en détail

Item n 148 : Tumeur du colon et du rectum

Item n 148 : Tumeur du colon et du rectum Item n 148 : Tumeur du colon et du rectum Épidemiologie Formes génétique Polypose adénomateuse familiale (PAF) : Maladie autosomique dominante, lié à une perte dʼhétérozygotie dʼun gène suppresseur de

Plus en détail

1. GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE D UN PATIENT AYANT SUBI UNE INTERVENTION CHIRURGICALE. Quel est le but des drainages?

1. GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE D UN PATIENT AYANT SUBI UNE INTERVENTION CHIRURGICALE. Quel est le but des drainages? SOINS INFIRMIERS EN CHIRURGIE DIGESTIVE 1 1. GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE D UN PATIENT AYANT SUBI UNE INTERVENTION CHIRURGICALE 1. Préparation de la chambre avant le retour du bloc du patient 2. Accueil

Plus en détail

LE CANCER DU PANCREAS

LE CANCER DU PANCREAS LE CANCER DU PANCREAS Docteur Nicolas Williet, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive Ce document est destiné

Plus en détail

Les pathologies utérines et ovariennes

Les pathologies utérines et ovariennes Les pathologies utérines et ovariennes Objectifs : Etre capable de décrire les principales pathologies utérines et ovariennes : Epidémiologie et facteurs de risques Signes cliniques Examens Traitement

Plus en détail

PARLONS CANCER. Cancer colorectal, maladie de Crohn et colite ulcéreuse

PARLONS CANCER. Cancer colorectal, maladie de Crohn et colite ulcéreuse PARLONS CANCER Cancer colorectal, maladie de Crohn et colite ulcéreuse GÉNÉRALITÉS Le cancer colorectal, ou CCR, constitue la deuxième cause de décès par cancer en importance au Canada. En 2013, on estimait

Plus en détail

Sujet Agé Cancer Colo-Rectal Imagerie Interventionnelle

Sujet Agé Cancer Colo-Rectal Imagerie Interventionnelle Ambroise Paré 1517-1590 Sujet Agé Cancer Colo-Rectal Imagerie Interventionnelle mostafa.elhajjam@aphp.fr Service Imagerie médicale - Hôpital Ambroise Paré - Boulogne 92100 - France Introduction - Le vieillissement

Plus en détail

Je me renseigne sur le cancer du péritoine.

Je me renseigne sur le cancer du péritoine. Je me renseigne sur le cancer du péritoine. Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse On entend souvent parler de cancer du péritoine ou de "carcinose péritonéale".

Plus en détail

FICHES INFO THERAPIE. MIEUX COMPRENDRE VOTRE TRAITEMENT Version du 11/08/2009 LA RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU. Rectum

FICHES INFO THERAPIE. MIEUX COMPRENDRE VOTRE TRAITEMENT Version du 11/08/2009 LA RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU. Rectum FICHES INFO THERAPIE MIEUX COMPRENDRE VOTRE TRAITEMENT Version du 11/08/2009 LA RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU Rectum Ce document a été élaboré avec l aide de cancérologues, médecins généralistes, infirmières,

Plus en détail

LA CHIRURGIE DIGESTIVE EN CANCEROLOGIE

LA CHIRURGIE DIGESTIVE EN CANCEROLOGIE LA CHIRURGIE DIGESTIVE EN CANCEROLOGIE Dr EOUZAN-PIERI Pr HEYD Décision en chirurgie cancérologique est pluridisciplinaire: RCP Plusieures approches thérapeutiques dans une statégie réfléchie Concertation

Plus en détail

PREVENTION. Fréquence. Facteurs de Risque. Dépistage

PREVENTION. Fréquence. Facteurs de Risque. Dépistage PREVENTION Le côlon est la partie du tube digestif qui est comprise entre l anus et la dernière anse de l intestin grêle (appelé aussi iléon). Dans le langage courant, on désigne le côlon sous le terme

Plus en détail

Cancer du pancreas Item 305. Jean-Frédéric Blanc Hôpital Saint-André

Cancer du pancreas Item 305. Jean-Frédéric Blanc Hôpital Saint-André Cancer du pancreas Item 305 Jean-Frédéric Blanc Hôpital Saint-André LE CANCER du pancréas : généralités Adénocarcinome peu différencié dans 95% des cas 69 74 ans / sex ratio 1,5-2 Autres tumeurs - endocrines:

Plus en détail

Patho Chir. Court 3 Pathologie du colon

Patho Chir. Court 3 Pathologie du colon Patho Chir Court 3 Pathologie du colon Colopathie fonctionnelle Colon irritable ou colon spasmodique Clinique trois symptômes majeurs: 1. les douleurs abdominales, 2. la constipation 3. la diarrhée Chronique

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE SOMMAIRE : Qu est-ce-que le cancer de la prostate? Le cancer de la prostate en chiffres Les symptômes Diagnostic Examens complémentaires Traitements et conséquences Rôle de l AS Bibliographie

Plus en détail

INFORMATION SUR LES INTERVENTION DU COLON

INFORMATION SUR LES INTERVENTION DU COLON INFORMATION SUR LES INTERVENTION DU COLON Objectifs de ce document : Vous expliquer l intervention Vous informer sur les risques de cette chirurgie Répondre aux principales questions que vous pouvez vous

Plus en détail

Les grands syndromes. Occlusion intestinale. Palli-Science. Maison Victor-Gadbois

Les grands syndromes. Occlusion intestinale. Palli-Science.  Maison Victor-Gadbois Les grands syndromes Occlusion intestinale Palli-Science www.palli-science.com Maison Victor-Gadbois Introduction Il s agit d une patiente de 71 ans, hypothyroïdie, chez qui on a diagnostiqué un cancer

Plus en détail

Les tumeurs solides. 1) Diagnostic a) Signes cliniques

Les tumeurs solides. 1) Diagnostic a) Signes cliniques Vendredi 23 mars, 10h30-12h30 Module 3 M. Ernouf Sophie Ribollet, Paquier Solène Les tumeurs solides I) Généralités En France, les cancers sont la première cause de mortalité devant les maladies cardiovasculaires

Plus en détail

Comment prendre soin de votre santé?

Comment prendre soin de votre santé? Comment prendre soin de votre santé? Pour être en bonne santé chaque jour, que peut-on faire? Se reposer Se laver Manger des aliments sains (fruits, légumes, etc) Ne pas fumer, ne pas faire d excès d alcool

Plus en détail

Je souffre de troubles fonctionnels intestinaux.

Je souffre de troubles fonctionnels intestinaux. Je souffre de troubles fonctionnels intestinaux Le site du Docteur Jean METZGER Adresse du site : www.docvadis.fr/jean-metzger Validé par le Comité Scientifique Médecine générale Les troubles fonctionnels

Plus en détail

PREAMBULE. Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins. Il constitue une aide à la prescription pour les situations couramment

PREAMBULE. Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins. Il constitue une aide à la prescription pour les situations couramment PREAMBULE Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins nucléaires et oncologues du CHU, CRLC et libéraux de la région, en connaissance des données actuelles de la littérature, des Standards

Plus en détail

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC Octobre 2015 Dr Michel CHERUBIN Service de chirurgie viscérale CHBT 1 CANCER DE L ESTOMAC bases du traitement: épidémiologiques: 5 cancer le + fréquent incidence diminue

Plus en détail

ne tue pas! Le dépistage Ensemble luttons avec le dépistage contre le cancer colorectal PLACE RÉSERVÉE

ne tue pas! Le dépistage Ensemble luttons avec le dépistage contre le cancer colorectal PLACE RÉSERVÉE Le dépistage ne tue pas! Ensemble luttons contre le cancer colorectal avec le dépistage PLACE RÉSERVÉE Pour en savoir plus sur le dépistage du cancer colorectal, parlez-en avec votre médecin ou contactez

Plus en détail

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot Soins infirmiers en Onco-gynécologie J. Rousset 2013/2014 - IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot 1. Le cancer du col de l utérus 1. Le cancer du col de l utérus 1.1. EPIDEMIOLOGIE 11ème des cancers

Plus en détail

Chirurgie & pathologie hépato-biliaire Accueil en un jour

Chirurgie & pathologie hépato-biliaire Accueil en un jour Chirurgie & pathologie hépato-biliaire Accueil en un jour BIENVENUE Madame, Monsieur Afin de vous faire bénéficier d un accueil personnalisé, de limiter vos déplacements à l Institut, d évaluer votre

Plus en détail

CANCER DU REIN ÉPIDÉMIOLOGIE

CANCER DU REIN ÉPIDÉMIOLOGIE CANCER DU REIN ÉPIDÉMIOLOGIE Par ordre de fréquence, le cancer du rein arrive en 3ème place, parmi les tumeurs urologiques après le cancer de la prostate et celui de la vessie et au 8ème rang des cancers

Plus en détail

Les pathologies gastro-intestinales

Les pathologies gastro-intestinales Cours 27 avril 2009 Les pathologies gastro-intestinales I. Généralités : A. La consultation : Le médecin doit avant tout déterminer l origine de la plainte du patient. L anamnèse : On recueille les informations

Plus en détail

PRÉVENTION ET DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Suis-je un sujet à risque?

PRÉVENTION ET DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Suis-je un sujet à risque? PRÉVENTION ET DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Suis-je un sujet à risque? Avez-vous été opéré(e) d un cancer ou d un gros polype du côlon ou du rectum? OUI NON Avez-vous un ou des parents proches (frères,

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/6 : Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) de risque du cancer du rein? A - HTA B - Anémie C - Tabagisme D - Obésité E - HTAP (Réponse : ACD

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine

Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine Résultats de l étude 17 mars 2006 version finale 1 Introduction Un des objectifs du RCA est de contribuer à l amélioration de la qualité des soins,

Plus en détail

Je connais les modalités du diagnostic du cancer de l œsophage

Je connais les modalités du diagnostic du cancer de l œsophage Je connais les modalités du diagnostic du cancer de l œsophage Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse Validé par le Comité Scientifique Oncologie Le diagnostic

Plus en détail

Les cancers colorectaux (148) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Les cancers colorectaux (148) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Les cancers colorectaux (148) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Anatomie, vascularisation et drainage lymphatique du recto-colon Anatomie du pelvis Adénome du colon Anatomo-pathologie

Plus en détail

Dépistage du cancer colo-rectal

Dépistage du cancer colo-rectal Dossier 1 Dépistage du cancer colo-rectal Énoncé Vous suivez en gastro-entérologie Mme C. depuis ses 21 ans, dans le cadre d'une maladie de Crohn. Elle a actuellement 34 ans. Elle vous interroge sur le

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS DIAGNOSTIC ET IDENTIFICATION DU TYPE DE CANCER L EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE (1,2) Le diagnostic de cancer repose sur un examen anatomopathologique : Étude macroscopique et microscopique du tissu tumoral,

Plus en détail

Cancer colorectal : Quels enjeux? Quelles évolutions? Pr Franck Chauvin

Cancer colorectal : Quels enjeux? Quelles évolutions? Pr Franck Chauvin Cancer colorectal : Quels enjeux? Quelles évolutions? Pr Franck Chauvin franck.chauvin@icloire.fr LA DÉMOGRAPHIE Croissance de la population française 2007-2050 par groupe d âge 10 000 8 000 2015 2030

Plus en détail

Le cancer du canal anal. Dr Christine Casa

Le cancer du canal anal. Dr Christine Casa Le cancer du canal anal Dr Christine Casa Anatomie du canal anal Du rectum à la peau péri anale 3-4 cm long Proche en AV - Cz l homme : bulbe urétral, urètre, gl de Cowper - Cz la femme : face postérieure

Plus en détail

La représentation du domaine et des sous-domaines sous forme d arborescence

La représentation du domaine et des sous-domaines sous forme d arborescence La représentation du domaine et des sous-domaines sous forme d arborescence : découverte d une maladie génétique Effets secondaires Organes affectés Traitements Traitements généraux Médicaments Recherche

Plus en détail

Cancer du col utérin : je

Cancer du col utérin : je Cancer du col utérin : je comprends le traitement qui m'est proposé Le cancer du col utérin peut être traité par la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, en fonction du stade d'évolution de

Plus en détail

Déjeuner-débat, JNMG 2009, samedi 10 octobre, Paris. Journée Mondiale du Lymphome 2009

Déjeuner-débat, JNMG 2009, samedi 10 octobre, Paris. Journée Mondiale du Lymphome 2009 Initiation du diagnostic des cancers Rôle du MG, exemple du lymphome Déjeuner-débat, JNMG 2009, samedi 10 octobre, Paris Journée Mondiale du Lymphome 2009 Le Lymphome, une pathologie complexe Pr Pierre

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS DR. Mathieu BECK RESEAU ONCOLOR INTRODUCTION FREQUENCE Les plus fréquents (frq. cumulée) PRONOSTIC Très variable d un cancer à l autre Exemples: c. colorectaux

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Adjoint Adjoint Indications neurologiques 1. Epilepsie Si la thérapie sous forme d une intervention chirurgicale est influencée de manière décisive, pour la localisation d un foyer épileptogène d une épilepsie

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... V Liste des abréviations de l'ouvrage...xiii

Table des matières. Avant-propos... V Liste des abréviations de l'ouvrage...xiii Table des matières Avant-propos................................................. V Liste des abréviations de l'ouvrage...............................xiii ITEM 83 Hépatites virales...........................................

Plus en détail

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM : POLYPES ET CANCERS

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM : POLYPES ET CANCERS TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM : POLYPES ET CANCERS Mis à jour le lundi 19 novembre 2012 Dr Marcelo Salmeron Cette notice d information est destinée aux patients. Elle a pour but d expliquer le plus simplement

Plus en détail

Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie

Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie Cas Clinique Laetitia Fartoux Service d Hépatologie, Hôpital Saint-Antoine 68 ans HTA traitée par amlor Diabète non insulino-dépendant (régime seul) Intoxication

Plus en détail

Cancer colorectal. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir

Cancer colorectal. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir Cancer colorectal Comprendre le diagnostic Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer colorectal Comprendre le diagnostic Vous venez d apprendre que vous avez un cancer Une telle

Plus en détail

Le carcinome hépato-cellulaire

Le carcinome hépato-cellulaire Chapitre 7 Le carcinome hépato-cellulaire Bilan minimal Bilan minimal : - Examen clinique : état général, recherche de métastases - Biologie : NFS, créatinine, bilan hépatique (AST, ALT, TP, Bilirubine,

Plus en détail

22/12/2009 RAPPEL ANATOMIQUE (1) FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS RAPPEL ANATOMIQUE (3) RAPPEL ANATOMIQUE (2) 10/12/09 10/12/09 10/12/09

22/12/2009 RAPPEL ANATOMIQUE (1) FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS RAPPEL ANATOMIQUE (3) RAPPEL ANATOMIQUE (2) 10/12/09 10/12/09 10/12/09 22/12/2009 RAPPEL ANATOMIQUE (1) FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS 10/12/09 RAPPEL ANATOMIQUE (3) RAPPEL ANATOMIQUE (2) 10/12/09 2 3 10/12/09 4 1 BIOLOGIE IMAGERIE Pour le foie : Transaminases, bilirubine,

Plus en détail

Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue. Olivier Ernst

Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue. Olivier Ernst Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue Olivier Ernst Où trouver le cours sur Moodle? Différentiation TB TM : Le point de vue du radiologue

Plus en détail

UE 2.8.S3 - COURS MAGISTRAL N 6 : MALADIES DES VOIES BILIAIRES ET DU PANCREAS.

UE 2.8.S3 - COURS MAGISTRAL N 6 : MALADIES DES VOIES BILIAIRES ET DU PANCREAS. UE 2.8.S3 - COURS MAGISTRAL N 6 : MALADIES DES VOIES BILIAIRES ET DU PANCREAS. Ictère : o Métabolisme de la bilirubine : hème (hémoglobine) catabolisée en bilirubine -> transportée dans le plasma sous

Plus en détail

Prescription et Imagerie Abdominale

Prescription et Imagerie Abdominale Prescription et Imagerie Abdominale Médecine Générale et imagerie abdominale Questions cliniques Problème aigu /chronique Suivi d une anomalie traitée par le MT Suivi d une anomalie traitée par MT & Spécialiste

Plus en détail

LA TUBERCULOSE DIGESTIVE

LA TUBERCULOSE DIGESTIVE LA TUBERCULOSE DIGESTIVE I - Introduction Problème de santé publique +++ Deux millions de décès par an dans le monde Atteinte digestive : rare Localisation péritonéale = la plus Fréquente deslocalisations

Plus en détail

Cancers au féminin, prévention et dépistage

Cancers au féminin, prévention et dépistage Yuri Arcurs Cancers au féminin, prévention et dépistage Tous concernés! De quoi s'agit-il? Le cancer du sein est de loin le plus fréquent avec quelque 56.000 nouveaux diagnostics portés chaque année. Les

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

Echographie interventionnelle D.I.U.E

Echographie interventionnelle D.I.U.E Echographie interventionnelle D.I.U.E 3 applications. Diagnostique Thérapeutique Per-opératoire Ponction écho guidée. Geste de base (diagnostique et thérapeutique) Exemple de réalisation pratique (pathologie

Plus en détail

métastase au cours du cancer

métastase au cours du cancer Je comprends ce qu'est une métastase au cours du cancer Un cancer peut, dans certains cas, se compliquer par l apparition de métastases. Une métastase correspond à la dissémination de cellules cancéreuses

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal: que proposer? Marc Van den Eynde Février 2011

Dépistage du cancer colorectal: que proposer? Marc Van den Eynde Février 2011 Dépistage du cancer colorectal: que proposer? Marc Van den Eynde Février 2011 1 Epidemiologie Le cancer colorectal est fréquent et de mauvais pronostic: 2 e cancer chez la femme 3 e cancer chez l homme

Plus en détail

Cancer de l'ovaire : je comprends l'évolution et les moyens du diagnostic

Cancer de l'ovaire : je comprends l'évolution et les moyens du diagnostic Cancer de l'ovaire : je comprends l'évolution et les moyens du diagnostic Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse Validé par le Comité Scientifique Gynécologie

Plus en détail

Les cancers de l'estomac

Les cancers de l'estomac A qui en parler? Vous cherchez de l aide ou d autres infos? Vous avez besoin de parler? Vous cherchez des informations sur un type de cancer ou ses possibilités de traitement? Vous voulez savoir comment

Plus en détail

Cancer colo-rectal: quoi de neuf?

Cancer colo-rectal: quoi de neuf? Cancer colo-rectal: quoi de neuf? Herve.trillaud@chu-bordeaux.fr Cancer colique ou rectal: des différences d approche Dépistage, diagnostic et bilan d extension du cancer colique: TDM Bilan d extension

Plus en détail

Dossier ECN - Thérapeutique

Dossier ECN - Thérapeutique Auteur : Sylvain MANFREDI UFR SMP Besançon Relecture par : Dr Elisabeth ASLANGUL, Service de Médecine interne, Hôpital Louis- Mourrier, APHP Dr DUMAS Florence Service des urgences, Hôpital Cochin APHP

Plus en détail

DERMATOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL

DERMATOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL DERMATOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL Date : Nom du médecin qui annonce le diagnostic : Nom du médecin responsable du patient dans le service

Plus en détail

AMŒBOSE. Pr P. Vincendeau. UE De l agent infectieux à l hôte

AMŒBOSE. Pr P. Vincendeau. UE De l agent infectieux à l hôte AMŒBOSE Pr P. Vincendeau UE De l agent infectieux à l hôte 1. Introduction 2. Agent pathogène 3. Cycle 4. Répartition géographique 5. Physiopathologie 6. Signes Cliniques 7. Diagnostic 8. Traitement 9.

Plus en détail

J Sarrazin K Hack L Milot. Sunnybrook Health Sciences Centre Université de Toronto Canada

J Sarrazin K Hack L Milot. Sunnybrook Health Sciences Centre Université de Toronto Canada J Sarrazin K Hack L Milot Sunnybrook Health Sciences Centre Université de Toronto Canada Connaître les complications intestinales associées aux anti-angiogéniques Connaître l incidence de ces complications

Plus en détail

Maladie de Crohn Rectocolite hémorragique

Maladie de Crohn Rectocolite hémorragique Maladie de Crohn Rectocolite hémorragique coordonnées Sommaire NOM : prénom : Né(e) le : à : Adresse : Diagnostic Mon premier bilan Mes vaccins Ma courbe poids et taille Suivi médical p.4 p.6 p.12 Téléphone

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie des métastases hépatiques des cancers colorectaux Pr Belkouchi - Pr Chihab - Pr Zentar - Pr Benkabbou 1. Introduction La présence

Plus en détail

Imagerie des cancers:

Imagerie des cancers: Imagerie des cancers: Dépistage et bilan d extension HTrillaud Trillaud, Herve.trillaud@chu-bordeaux.fr Service de radiologie Hôpital Saint-André Bordeaux Objectif Définir la notion de dépistage en imagerie

Plus en détail

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM / 2016 SALLE 6. Date Cours Enseignant

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM / 2016 SALLE 6. Date Cours Enseignant Faculté de Médecine Programme de cours DCEM 2 2015 / 2016 SALLE 6 Date Cours Enseignant Lundi 19/10/2015 Mardi 20/10/2015 Mercredi 21/10/2015 Jeudi 22/10/2015 Vendredi 23/10/2015 Athérome, épidémiologie

Plus en détail

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique De l évaluation la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique Jean-Marc BEREDER, Nadia ARAB, Jean-François QUARANTA 1 CHOIX DE LA PATHOLOGIE Le cancer du colon est au premier rang s cancers

Plus en détail

Patient de 58 ans; non fumeur ; altération de l état général ; dysphagie aux solides d'apparition récente J.B. Meyer IHN

Patient de 58 ans; non fumeur ; altération de l état général ; dysphagie aux solides d'apparition récente J.B. Meyer IHN Patient de 58 ans; non fumeur ; altération de l état général ; dysphagie aux solides d'apparition récente J.B. Meyer IHN Quels sont les éléments sémiologiques à retenir sur la radiographie (cardio) thoracique

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 20 octobre 2008 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Généralités sur la prise en charge chirurgicale des pathologies digestives. Masse abdominale. Pr PA Lehur Dr E Duchalais CCDE

Généralités sur la prise en charge chirurgicale des pathologies digestives. Masse abdominale. Pr PA Lehur Dr E Duchalais CCDE Enseignement de Chirurgie Digestive DFASM1 2016/2017 Cours 1 Généralités sur la prise en charge chirurgicale des pathologies digestives Masse abdominale Pr PA Lehur Dr E Duchalais CCDE Med-Line Editions

Plus en détail

HEMORRAGIE DIGESTIVE

HEMORRAGIE DIGESTIVE Université Abou bakr Belkaid Tlemcen- faculté de médecine I-Definition II-Physiopathologie Janvier 2016 3éme année médecine Module de sémiologie HEMORRAGIE DIGESTIVE 1- Mécanisme de l hémorragie 2-Les

Plus en détail

9/13/2013. Optimiser l usage des examens d imagerie médicale. Service d Imagerie Médicale. Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil. Optimiser la prescription

9/13/2013. Optimiser l usage des examens d imagerie médicale. Service d Imagerie Médicale. Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil. Optimiser la prescription Service d Imagerie Médicale Optimiser l usage des examens d imagerie médicale Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil Patient de 40 ans adressé pour traumatisme crânien - Sans perte de connaissance, sans signe neurologique

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 Réduire les risques Etes-vous un homme «à risque»? Si un ou plusieurs des facteurs ci-dessous vous concerne, vous êtes un homme à risque. Si vous cumulez plusieurs

Plus en détail

TEP-FDG et cancer colorectal. F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP-FDG et cancer colorectal. F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP-FDG et cancer colorectal F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Glucose 6 phosphatase FDG FDG FDG 6 phosphate hexokinase Glucose

Plus en détail

Votre foie vous parle quand il est malade - Partie 3

Votre foie vous parle quand il est malade - Partie 3 Votre foie vous parle quand il est malade - Partie 3 Quand une tumeur bénigne ou cancéreuse m atteint Moi, le foie, je suis épuisé! C est ma dernière lettre, mes ultimes conseils. C est quand le cancer

Plus en détail

APPORT DE LA VIDEO-CAPSULE EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE

APPORT DE LA VIDEO-CAPSULE EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE APPORT DE LA VIDEO-CAPSULE EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE Gérard GAY Service d Hépato-Gastroentérologie Nouvel Hôpital Civil, CHU Ŕ IHU de Strasbourg Rôle des examens endoscopiques en cancérologie digestive

Plus en détail