Chapitre 5: Reproduction sexuée et devenir d une espèce.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 5: Reproduction sexuée et devenir d une espèce."

Transcription

1 Chapitre 5: Reproduction sexuée et devenir d une espèce. La reproduction sexuée permet aux espèces de se maintenir dans un milieu. Mais les conditions de vie peuvent évoluer, et ces changements peuvent modifier la reproduction d une espèce dans son milieu. Problème: Comment la reproduction sexuée et les conditions du milieu influencent-elles le devenir d une espèce? Espèce: Ensemble d individus pouvant se reproduire entre eux et dont les descendants sont fertiles.

2 I- Ressources alimentaires et reproduction sexuée. Activité: Etude de la population des sangliers Doc 1: La sanglier, une espèce très prolifique Le sanglier est un animal très répandu dans les forêts françaises. Cet animal trouve sa nourriture dans les bois (glands, champignons, mollusques ) mais aussi dans les cultures (maïs, blé ) Après la période de rut en hiver, la période de gestation dure 115 jours. La laie met bas 3 à 5 marcassins en moyenne. La laie doit attendre l âge de 20 mois pour se reproduire. Elle pèse alors plus de 30 kg.

3

4 Question 1: Le graphique montre une très forte augmentation de la population de sangliers depuis Cette augmentation est particulièrement importante entre 1990 et 2005 car elle passe de à individus.

5 Doc 2: Une relation entre nourriture disponible et reproduction des sangliers

6 Question 1: Le graphique montre une très forte augmentation de la population de sangliers depuis Cette augmentation est particulièrement importante entre 1990 et 2005 car elle passe de à individus. Question 2: Lorsque les ressources alimentaires sont abondantes: -les laies sont mieux nourries, donc grossissent et le nombres de petits par portée augmente. -le cycle de reproduction est avancé: les laies peuvent commencer à se reproduire à 12 mois au lieu de 30 mois. -les jeunes vont se développer plus rapidement et devenir aptes à se reproduire plus tôt.

7 Question 3: Que peut-entraîner une telle augmentation de population sur les ressources alimentaires?

8 Question 3: Que peut-entraîner une telle augmentation de population sur les ressources alimentaires? L abondance de nourriture entraîne donc une augmentation des effectifs. Ils sont alors plus nombreux et sortent de leur milieu naturel pour aller se nourrir en attaquant les champs cultivés et provoquant donc dégâts importants.

9 BILAN: La reproduction sexuée permet aux espèces de se maintenir dans un milieu. Mais elle peut-être influencée par les ressources alimentaires disponibles dans le milieu. Ainsi, des femelles mieux nourries, grossissent plus vite, deviennent plus rapidement aptes à la reproduction et sont plus prolifiques (plus de petits par portée).

10 Problème: Comment l Homme peut-il agir sur la reproduction sexuée des êtres vivants? II- L Homme influe sur la biodiversité Biodiversité: désigne la diversité des espèces vivantes au sein de la nature.

11 1/Quel est l effet du DDE sur la reproduction du Fou de Bassan? 2/Où est utilisé le DDE? Comment est-il possible que les Fous de Bassan soient touchés?

12 Les griffes de sorcières qui peut boucher les terriers du Puffin Puffin cendré

13 Bilan: Par certaines actions, comme la pollution, l utilisation de polluants qui s accumulent dans les chaines alimentaires, l Homme peut porter atteinte à la reproduction sexuée des êtres vivants. C est également le cas lorsqu il introduit, dans le milieu, de nouvelles espèces dont le développement peut nuire à celles déjà présentes (ex: puffins et griffes de sorcière ).

14 La lutte biologique : Les bananes de Guadeloupe Charançon Vidéo: 3/ Le charançon est un insecte qui ravage les bananiers. L Homme protège les bananiers en mettant des pièges à phéromones qui attire les charançons mâles. Les phéromones sont des substances chimiques émises par les femelles. 4/ La lutte biologique est une technique efficace utiliser pour éliminer des ravageurs (animaux détruisant les récoltes). Cette méthode cible une espèce et utilise des méthodes d attraction naturelle et donc préserve les autres espèces.

15 «Le 27 mars 2000, l aéroport parisien de Roissy accueillait des passagers peu ordinaires : cinq rhinocéros blancs âgés de trois ans, en provenance d Afrique du Sud et destinés au parcs zoologiques de Beauval (Loir-et-Cher) et de Sigean (aude). L objectif : pratiquer, dans le cadre des programmes européens pour les espèces menacées (EEP), des échanges entre parcs, afin de favoriser la reproduction de l espèce en captivité. C est que ces animaux, qui fondent leur famille sur des amours de rencontre, n acceptent pas pour autant le premier partenaire venu. De 1993 à 1996, 122 rhinocéros d Afrique (58 blancs et 64 noirs) sont nés en captivité dans le monde.» d après Le Monde (25/03/01) 5/ L Homme essaie de préserver les espèces menacées en les intégrant dans différents parcs zoologiques, afin de favoriser leur reproduction grâce à des programmes d échanges entre parcs.

16 Bilan: L Homme peut aussi avoir des actions positives sur la reproduction et le maintien des espèces. En effet, par la connaissance de la reproduction, il a pu développer des stratégies de lutte biologique qui préserve la biodiversité (parcs zoologiques et programme pour les espèces menacées, méthode naturelle de lutte contre les ravageurs dans les cultures, etc)

Partie : Reproduction

Partie : Reproduction Partie : Reproduction Au sein d une population, de nouveaux individus apparaissent régulièrement par reproduction. Quelles sont les modalités de la reproduction chez les êtres vivants? Comment l environnement

Plus en détail

Chapitre 4 : la reproduction chez les animaux et les végétaux.

Chapitre 4 : la reproduction chez les animaux et les végétaux. Chapitre 4 : la reproduction chez les animaux et les végétaux. Grâce à la reproduction, les espèces peuvent se maintenir dans les milieux. Quels sont les points communs à la reproduction des êtres vivants?

Plus en détail

Les êtres vivants dépendent les uns des autres

Les êtres vivants dépendent les uns des autres Les relations entre les êtres vivants Les êtres vivants dépendent les uns des autres Dans tous les milieux, on trouve des végétaux et des animaux. Par exemple, dans une mare on trouve différents végétaux

Plus en détail

PROPOSITION DE RÉPARTITION CYCLE 3. Glwadys CASTRY-ELYSER professeur de SVT

PROPOSITION DE RÉPARTITION CYCLE 3. Glwadys CASTRY-ELYSER professeur de SVT PROPOSITION DE RÉPARTITION CYCLE 3 Glwadys CASTRY-ELYSER professeur de SVT Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent Classer les organismes, exploiter les liens de parenté pour comprendre

Plus en détail

Fiche pédagogique CYCLE 3 VISITE GUIDEE

Fiche pédagogique CYCLE 3 VISITE GUIDEE VISITE GUIDEE - Comprendre et expliquer l évolution des organismes - Utiliser différents critères pour classer les êtres vivants ; identifier des liens de parenté entre eux - Diversités actuelle et passée

Plus en détail

II- UNE AGRICULTURE POUR NOURRIR LES HOMMES :

II- UNE AGRICULTURE POUR NOURRIR LES HOMMES : Pb : Comment améliorer les rendements agricoles? II- UNE AGRICULTURE POUR NOURRIR LES HOMMES : Activité 5 : Apports de matière et croissance végétale Capacités et attitudes : Relier les progrès de la science

Plus en détail

Pré-requis: -La reproduction asexuée ou végétative - La reproduction sexuée: formation d un nouvel individu grâce à l intervention d un élément mâle

Pré-requis: -La reproduction asexuée ou végétative - La reproduction sexuée: formation d un nouvel individu grâce à l intervention d un élément mâle Pré-requis: -La reproduction asexuée ou végétative - La reproduction sexuée: formation d un nouvel individu grâce à l intervention d un élément mâle et d un élément femelle. Quel que soit leur milieu de

Plus en détail

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux?

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux? Inter profession biologique de Normandie Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? vous accompagne Action soutenue par Réussir son introduction de produits biologiques locaux

Plus en détail

SERVICE ANIMATIONS ET ÉDUCATION GRILLE DE CORRESPONDANCE ENTRE PROGRAMMES DE SVT. Connaître, aimer et protéger les océans

SERVICE ANIMATIONS ET ÉDUCATION GRILLE DE CORRESPONDANCE ENTRE PROGRAMMES DE SVT. Connaître, aimer et protéger les océans SERVICE ANIMATIONS ET ÉDUCATION GRILLE DE CORRESPONDANCE ENTRE PROGRAMMES DE SVT ET COLLÈGES - LYCÉES Connaître, aimer et protéger les océans MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO - ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012

Plus en détail

LA REPRODUCTION SEXUEE DES ETRES VIVANTS

LA REPRODUCTION SEXUEE DES ETRES VIVANTS LA REPRODUCTION SEXUEE DES ETRES VIVANTS Chapitre 1 : la reproduction sexuée Chapitre 2 : conditions du milieu Les acquis : Qu est ce que la reproduction? Les acquis : Qu est ce que la reproduction? La

Plus en détail

PROGRESSION / PROGRAMMATION COLLEGE : 6 E

PROGRESSION / PROGRAMMATION COLLEGE : 6 E PROGRESSION / PROGRAMMATION COLLEGE : 6 E Sur une base de 30 semaines de cours dans l année. Caractéristiques de l environnement proche et répartition des êtres vivants (10%, 3 semaines) I. LES COMPOSANTES

Plus en détail

Fiche 14 Corridors biologiques

Fiche 14 Corridors biologiques Fiche 14 Corridors biologiques Tous les animaux se déplacent quotidiennement sur un territoire. Que ce soit pour s alimenter, se reproduire, se protéger des prédateurs, chacun occupe un domaine plus ou

Plus en détail

Carpocapse des pommes et des poires. 1 Présentation du responsable 2 Sa reproduction 3 Les dégâts, suite à son attaque 4 La lutte contre ce ravageur

Carpocapse des pommes et des poires. 1 Présentation du responsable 2 Sa reproduction 3 Les dégâts, suite à son attaque 4 La lutte contre ce ravageur Carpocapse des pommes et des poires 1 Présentation du responsable 2 Sa reproduction 3 Les dégâts, suite à son attaque 4 La lutte contre ce ravageur Présentation du responsable L adulte : un papillon crépusculaire

Plus en détail

4 agents principaux dans le bio contrôle

4 agents principaux dans le bio contrôle Les stratégies de biocontôle visent à la gestion des équilibres des populations de bio-agresseurs, plutôt qu à leur éradication, par l emploi de méthodes de protection des végétaux favorisant l utilisation

Plus en détail

Le Matériel de ce stand est disponible dans le/les bac(s) n 3 du chariot.

Le Matériel de ce stand est disponible dans le/les bac(s) n 3 du chariot. Étude de l'influence du milieu sur la reproduction Pour qu une espèce se maintienne dans un milieu (ex : une lionne dans une savane), il lui faut se reproduire. Mais est-ce toujours si simple? Le Matériel

Plus en détail

Fiche d'identité d'animaux

Fiche d'identité d'animaux Fiche d'identité d'animaux Le cerf L'écureuil La grenouille Le hérisson Le lièvre La marmotte des Alpes L'ours Le renard roux Le sanglier La sauterelle Fiche d identité du cerf 1) nom = le cerf 2) photo

Plus en détail

Chapitre 4. La reproduction sexuée chez les êtres vivants

Chapitre 4. La reproduction sexuée chez les êtres vivants Chapitre 4 La reproduction sexuée chez les êtres vivants Séance 17 Séance 1 Les populations des être vivants Année: 1 h 00 sur 54 h 00 Chapitre: 1 h 00 sur 4 h 00 Activité : constat d une baisse de la

Plus en détail

Baccalauréat 2014 DNL SVT Thèmes à traiter DNL SVT Examen terminal Mention européennes

Baccalauréat 2014 DNL SVT Thèmes à traiter DNL SVT Examen terminal Mention européennes Thèmes à traiter DNL SVT Examen terminal Mention européennes Objectifs Il s agit de sélectionner les thèmes du programme qui devront être traités en en vue du passage de l examen de baccalauréat ouvrant

Plus en détail

La protection biologique au jardin

La protection biologique au jardin La protection biologique au jardin Nous retiendrons comme définition celle de l Organisation Internationale de lutte biologique : utilisation par l homme, d ennemis naturels tels que des prédateurs, des

Plus en détail

CE2. 4 ème CM1 CM2. Présentation comparative des connaissances et compétences en SVT Cycle 3 Collège. Volcans et séismes

CE2. 4 ème CM1 CM2. Présentation comparative des connaissances et compétences en SVT Cycle 3 Collège. Volcans et séismes Présentation comparative des connaissances et compétences en SVT Thème : Ciel et Terre Thème : Activité interne du globe Volcans et séismes o Décrire une éruption volcanique terrestre en utilisant un vocabulaire

Plus en détail

Introduction : la biodiversité, résultat d une longue évolution

Introduction : la biodiversité, résultat d une longue évolution Introduction : la biodiversité, résultat d une longue évolution Définition : la biodiversité est l ensemble des êtres vivants qui peuplent et ont peuplé la terre au cours des temps géologiques, depuis

Plus en détail

La forêt atlantique. Sur le bord de l'océan atlantique, en Amérique PETIT DICO

La forêt atlantique. Sur le bord de l'océan atlantique, en Amérique PETIT DICO La forêt atlantique Sur le bord de l'océan atlantique, en Amérique du Sud, pousse une forêt tropicale extraordinaire: la forêt atlantique. Le sol riche et le climat chaud et humide facilitent la croissance

Plus en détail

PROGRAMMATION DES CONNAISSANCES ET COMPÉTENCES ASSOCIÉES

PROGRAMMATION DES CONNAISSANCES ET COMPÉTENCES ASSOCIÉES Page 1 sur 5 PROGRAMMATION DES CONNAISSANCES ET COMPÉTENCES ASSOCIÉES AU CYCLE 3 EN SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE ET PHYSIQUE CHIMIE Carole FEBRUNET (Ecole de Saint Aulais) Manuel TRANCHANT (SVT, Collège

Plus en détail

Chapitre 1 : La reproduction sexuée et les modes de reproduction

Chapitre 1 : La reproduction sexuée et les modes de reproduction Chapitre 1 : La reproduction sexuée et les modes de reproduction I Fonctionnement de la reproduction sexuée : II1 Activité 1 Historique sur la découverte de la reproduction Problème Comment fonctionne

Plus en détail

Question 1- Le bananier Les bananes poussent sur des arbres appelés bananiers.

Question 1- Le bananier Les bananes poussent sur des arbres appelés bananiers. Réponses Question 1- Le bananier Les bananes poussent sur des arbres appelés bananiers. Faux! Le bananier est une herbe géante dont le pseudotronc (ou fausse tige) est formé par la superposition des gaines

Plus en détail

La biodiversité au lycée Arthur Rimbaud de Sin Le Noble

La biodiversité au lycée Arthur Rimbaud de Sin Le Noble La biodiversité au lycée Arthur Rimbaud de Sin Le Noble I/ Explications de la biodiversité : A. Définition de la biodiversité La biodiversité est un terme générique pour désigner la diversité et la richesse

Plus en détail

Compétences travaillées : CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4 Questionner le monde : Sciences et technologie :

Compétences travaillées : CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4 Questionner le monde : Sciences et technologie : QUESTIONNER LE MONDE (Questionner le monde du vivant, de la matière et des objets) - cycle 2 / SCIENCES ET TECHNOLOGIE - cycle 3 / PHYSIQUE-CHIMIE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE ET TECHNOLOGIE - cycle

Plus en détail

L'HOMME ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. (Biodiversité: Reproduction sexuée et maintient des espèces dans les milieux)

L'HOMME ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. (Biodiversité: Reproduction sexuée et maintient des espèces dans les milieux) L'HOMME ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE (Biodiversité: Reproduction sexuée et maintient des espèces dans les milieux) Introduction La reproduction sexuée est parfois impactée négativement par plusieurs actions

Plus en détail

L éperlan arc-en-ciel, la ouananiche et le doré jaune au lac Saint-Jean

L éperlan arc-en-ciel, la ouananiche et le doré jaune au lac Saint-Jean Avril 2017 L éperlan arc-en-ciel, la ouananiche et le doré jaune au lac Saint-Jean Bilan du suivi de 2016 SOMMAIRE L éperlan arc-en-ciel, un pilier du lac Saint-Jean Forte abondance de l éperlan Stabilité

Plus en détail

LA BIODIVERSITÉ ET SA MODIFICATION

LA BIODIVERSITÉ ET SA MODIFICATION chapitre 1 LA BIODIVERSITÉ ET SA MODIFICATION Dans ce chapitre, il s agit de comprendre les mécanismes qui expliquent les variations de la diversité génétique et phénotypi que des populations au cours

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE EPREUVE E7 SCIENCES DU VIVANT SUJET

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE EPREUVE E7 SCIENCES DU VIVANT SUJET SESSION 2013 Antilles - Guyane - Polynésie Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE EPREUVE E7 SCIENCES DU VIVANT Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Aucun Le sujet comporte 5 pages

Plus en détail

Diversité spécifique des peuplements végétaux à l échelle du bassin versant et contrôle des parasites des cultures

Diversité spécifique des peuplements végétaux à l échelle du bassin versant et contrôle des parasites des cultures Diversité spécifique des peuplements végétaux à l échelle du bassin versant et contrôle des parasites des cultures L exemple de la culture bananière aux Antilles Françaises Biodiversité dans les agro-écosystèmes

Plus en détail

Partie 1 Nourrir l'humanité

Partie 1 Nourrir l'humanité Partie 1 Nourrir l'humanité Chapitre 1 Agriculture, santé environnement I. Les agrosystèmes : des écosystèmes cultivés Problème : Comment l'agriculture produit-elle nos aliments? Recherche d'informations

Plus en détail

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1 LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion nov.-12 1 1. Les Règlements 2. Le Champ d Application 3. Mixité bio/non bio 4. La conversion des végétaux 5. Production végétale : les grands principes

Plus en détail

PROJET CRABE. Protocole de fonctionnement

PROJET CRABE. Protocole de fonctionnement PROJET CRABE Protocole de fonctionnement 1 ère phase : DECOUVRIR /OBSERVER Situation déclenchante (ex : l enseignant apporte un animal en classe/ histoire, album, comptine, fête de pâques) Découverte de

Plus en détail

LE PEUPLEMENT DU MILIEU : LE TANGUE ET LA BALEINE

LE PEUPLEMENT DU MILIEU : LE TANGUE ET LA BALEINE LE PEUPLEMENT DU MILIEU : LE TANGUE ET LA BALEINE Activité inspirée par le travail fait sur le site de l APOI. Classe : Sixième Durée : 45 min La situation-problème Jean est très heureux. Il a pu observer

Plus en détail

Guide pratique. Pour un jardin vraiment naturel. Phéromones

Guide pratique. Pour un jardin vraiment naturel. Phéromones Guide pratique Pour un jardin vraiment naturel Phéromones Protéger son jardin avec des solutions naturelles Une attraction irrésistible! Phéromones et pièges, une méthode 100% écologique Méthode parfaitement

Plus en détail

I- Agrosystèmes et productions alimentaires

I- Agrosystèmes et productions alimentaires THEME 2 INTRODUCTION Une population de 9 milliards d humains est prévue au XXIème siècle. Nourrir la population mondiale est un défi majeur qui ne peut être relevé sans prendre en compte des considérations

Plus en détail

Réponse des carabes aux coupes partielles de la. TRIADE en haute Mauricie :

Réponse des carabes aux coupes partielles de la. TRIADE en haute Mauricie : Réponse des carabes aux coupes partielles de la zone d aménagement écosystémique du projet jt TRIADE en haute Mauricie : les coupes partielles, un moindre mal Insectes : Importance des insectes 32000 espèces

Plus en détail

ou comment favoriser la nature en ville? La gestion différenciée des espaces en milieu urbain

ou comment favoriser la nature en ville? La gestion différenciée des espaces en milieu urbain La gestion différenciée des espaces en milieu urbain ou comment favoriser la nature en ville? Qu'est ce que la biodiversité? Origine du mot «biodiversité» concept de «diversité biologique» apparu dans

Plus en détail

REPRODUCTION SEXUEE. A- Chez les animaux

REPRODUCTION SEXUEE. A- Chez les animaux REPRODUCTION SEXUEE La reproduction sexuée est la formation d'un nouvel être vivant à partir d'une cellule reproductrice mâle et d'une cellule reproductrice femelle. I- Une fécondation à deux sexes Depuis

Plus en détail

Dans ce parc, tu vas rencontrer de nombreux animaux sauvages.

Dans ce parc, tu vas rencontrer de nombreux animaux sauvages. 1 Bienvenue à Moidière Dans ce parc, tu vas rencontrer de nombreux animaux sauvages. Si tu veux bien les observer sans te mettre en danger, tu dois respecter certaines règles. Les connais-tu? Barre d une

Plus en détail

Qui est passé par ici?

Qui est passé par ici? Qui est passé par ici? Observation des empreintes de pattes d animaux de nos régions Livret d accompagnement - calendrier 2014 de l Embarcadère du Savoir Embarcadère du Savoir 2014 Il n est pas toujours

Plus en détail

La problématique des mouches des fruits : quelles seraient les conséquences pour les Petites Antilles?

La problématique des mouches des fruits : quelles seraient les conséquences pour les Petites Antilles? La problématique des mouches des fruits : quelles seraient les conséquences pour les Petites Antilles? Philippe RYCKEWAERT CIRAD - UR HORTSYS Montpellier Les mouches des fruits Diptères Tephritidae Ravageurs

Plus en détail

CHAPITRE D2 REPRODUCTION DES PLANTES À FLEURS ET VIE FIXÉE

CHAPITRE D2 REPRODUCTION DES PLANTES À FLEURS ET VIE FIXÉE CHAPITRE D2 REPRODUCTION DES PLANTES À FLEURS ET VIE FIXÉE Qu'est-ce qui caractérise la reproduction sexuée? La reproduction sexuée est caractérisée par la fécondation :.. union des gamètes mâles et femelles

Plus en détail

Cours d apiculture. Biologie apicole COURTEMELON

Cours d apiculture. Biologie apicole COURTEMELON Cours d apiculture Biologie apicole COURTEMELON 24.03.2015 Un peu de systématique Un «acronyme» dont il faut ce rappeler: RECOFGE COURTEMELON 24.03.2015 PAGE 2 Un peu de systématique Un «acronyme» dont

Plus en détail

Programmation/Progression

Programmation/Progression Programmation/Progression L'éducation à l environnement et au développement durable est une réflexion guidée par les enseignants tout au long de la scolarité de l élève grâce à une mise en perspective

Plus en détail

jedonnevieamaplanete.enclasse.be

jedonnevieamaplanete.enclasse.be Dossier de presse jedonnevieamaplanete.enclasse.be le 28 septembre 2010 Communiqué de presse p.2 Que trouve-t-on sur le site? p.3 Je m engage! p.3 Un site dynamique p.3 Les activités en détail p.4 La campagne

Plus en détail

Sciences : des milieux proches ou lointains et l influence de l homme. 1. Autour d un chêne dans la forêt du Neuhof, un milieu proche.

Sciences : des milieux proches ou lointains et l influence de l homme. 1. Autour d un chêne dans la forêt du Neuhof, un milieu proche. Sciences : des milieux proches ou lointains et l influence de l homme. 1. Autour d un chêne dans la forêt du, un milieu proche. a) La récolte. La forêt du n est plus complètement «sauvage». Les hommes

Plus en détail

LE VARAN DE KOMODO. espèces menacées L ARCHE PHOTOGRAPHIQUE CARACTÉRISTIQUES. Animal Embranchement. Règne

LE VARAN DE KOMODO. espèces menacées L ARCHE PHOTOGRAPHIQUE CARACTÉRISTIQUES. Animal Embranchement. Règne L ARCHE PHOTOGRAPHIQUE ACTIONS POUR LA BIODIVERSITÉ CARACTÉRISTIQUES Il ressemble à un dragon de nos légendes. D ailleurs, le varan de Komodo, le plus grand et le plus gros lézard du monde, est parfois

Plus en détail

La chevrette et le chevreuil. Le faon. Le bouquetin. Le lynx

La chevrette et le chevreuil. Le faon. Le bouquetin. Le lynx La biche Le renard Le sanglier Le blaireau L écureuil Le cerf Le faon La chevrette et le chevreuil Le lièvre Le hibou Grand-Duc Le lynx Le bouquetin La biche Le sanglier L écureuil Je suis la femelle du

Plus en détail

Chapitre 1 : Les êtres vivants sont des producteurs de matière.

Chapitre 1 : Les êtres vivants sont des producteurs de matière. Chapitre 1 : Les êtres vivants sont des producteurs de matière. I. La production de matière organique par les végétaux verts. Problème : Comment se manifeste la production de matière chez les végétaux

Plus en détail

Les animaux du parc animalier des Angles

Les animaux du parc animalier des Angles Les animaux du parc animalier des Angles Le chevreuil Le chevreuil est un mammifère.c'est un animal sauvage,mais il ne mange pas de viande,il est végétarien. Sa carte d'identité Nombre de petits : Sa longévité

Plus en détail

Progression sciences IO Janvier 2012

Progression sciences IO Janvier 2012 2) Eléments de connaissances et de compétences sur le ciel et la Terre Vocabulaire : planète gazeuse / rocheuse. Vocabulaire : nouvelle lune, pleine lune, premier / dernier quartier. 2) Eléments de connaissances

Plus en détail

4e [31 cours] 3e [32 cours] THÈME «LA PLANÈTE TERRE, L'ENVIRONNEMENT ET L'ACTION HUMAINE»

4e [31 cours] 3e [32 cours] THÈME «LA PLANÈTE TERRE, L'ENVIRONNEMENT ET L'ACTION HUMAINE» Programmation cycle 4 en SVT. Sources du ministère de l'éducation nationale http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=94717 Attention : les thèmes 1, 2 et 3 seront traités dans

Plus en détail

Thème 6: L amélioration par la sélection

Thème 6: L amélioration par la sélection Thème 6: L amélioration par la sélection L objectif: Je vais donner une description élémentaire de techniques de recombinaison génétique qui apparaissent et trouver des questions que soulève leur utilisation

Plus en détail

Trace écrite séance 3. Réponses séance 3. BILAN : Rôle de la forêt

Trace écrite séance 3. Réponses séance 3. BILAN : Rôle de la forêt S23 L évolution d un environnement géré par l Homme : la forêt L importance de la biodiversité. Séance 1 : Les trois rôles de la forêt pour l'homme La fonction sociale La fonction économique Le fonction

Plus en détail

Photo R. Bocci. 10 concepts clés de SOLIBAM - cultivons la diversité

Photo R. Bocci. 10 concepts clés de SOLIBAM - cultivons la diversité 10 concepts clés de SOLIBAM - cultivons la diversité Concept 1 : résilience Photo Riccardo Franciolini Photo F. Rey La résilience est la capacité d un écosystème à surmonter une perturbation en récupérant

Plus en détail

Remplacer l acier par des racines et le gasoil par de la photosynthèse et l urée par des nodosités

Remplacer l acier par des racines et le gasoil par de la photosynthèse et l urée par des nodosités Couverts végétaux Recycler de l azote et non piéger des nitrates Protéger le sol Développer et entretenir la structure Remplacer l acier par des racines et le gasoil par de la photosynthèse et l urée par

Plus en détail

Proposition de programmation de transition Niveau 4 ème - 3 ème UNIQUEMENT VALABLE POUR Les NIVEAUX 4 ème en et 3 ème en

Proposition de programmation de transition Niveau 4 ème - 3 ème UNIQUEMENT VALABLE POUR Les NIVEAUX 4 ème en et 3 ème en Proposition de programmation de transition Niveau 4 ème - 3 ème UNIQUEMENT VALABLE POUR Les NIVEAUX 4 ème en 2016-2017 et 3 ème en 2017-2018 La planète Terre, l environnement et l action humaine La Terre

Plus en détail

Biodiversité COMPRENDRE. Ressource DÉVELOPPEMENT DURABLE. 1. Qu est-ce que la biodiversité?

Biodiversité COMPRENDRE. Ressource DÉVELOPPEMENT DURABLE. 1. Qu est-ce que la biodiversité? Biodiversité COMPRENDRE 1. Qu est-ce que la biodiversité? Le terme «biodiversité» est la contraction de l expression «diversité biologique». La biodiversité reflète le nombre, la diversité et la variabilité

Plus en détail

EXEMPLE D'EXPOSE : les mécanismes favorisant la reproduction sexuée.

EXEMPLE D'EXPOSE : les mécanismes favorisant la reproduction sexuée. EXEMPLE D'EXPOSE 4-2-1 : les mécanismes favorisant la reproduction sexuée. Remarque : les maquettes de cette synthèse d'exposés ont été réalisées, montrées et expliquées par des élèves ; de même les photos

Plus en détail

EXPERIMENTATION. Lutte contre les fourmis manioc : mise en place d une culture de sésame au sein d une parcelle maraichère conduite en bio

EXPERIMENTATION. Lutte contre les fourmis manioc : mise en place d une culture de sésame au sein d une parcelle maraichère conduite en bio EXPERIMENTATION Lutte contre les fourmis manioc : mise en place d une culture de sésame au sein d une parcelle maraichère conduite en bio OBJECTIFS ET PRINCIPES : Les dégâts causés par les fourmis maniocs

Plus en détail

«Des sangliers et des hommes»

«Des sangliers et des hommes» Fiches de questions pour l exposition «Des sangliers et des hommes» Corrigé 1. Systématique 2 2. Répartition 3 3. Anatomie et perception de l environnement 4 4. Habitat 7 5. Alimentation 7 6. Structure

Plus en détail

Chauves-souris et agriculture

Chauves-souris et agriculture Chauves-souris et agriculture Présenté par Antoine Le Blet pour le Conseil de bassin de la rivière Etchemin, 19 novembre 2016 Cette conférence est réalisé dans le cadre du volet 4 du programme Prime-Vert

Plus en détail

Le cheval sauvage de Mongolie Equus przewalski

Le cheval sauvage de Mongolie Equus przewalski Le cheval sauvage de Mongolie Equus przewalski LE CHEVAL DE PRZEWALSKI LONGÉVITÉ : 15 à 20 ans NOURRITURE : rares herbes, bulbes. MOEURS : petits troupeaux (6 à 8 têtes) sous la tutelle d'un étalon. Comme

Plus en détail

Evaluation de la biodiversité des arthropodes dans les Zones Ecologiques Réservoir et dans le vignoble

Evaluation de la biodiversité des arthropodes dans les Zones Ecologiques Réservoir et dans le vignoble BIOSE/ Filière EEGB dans les Zones Ecologiques Réservoir et dans le vignoble Campagne 2006 Jean-Patrice ALBRAND Eric L HELGOUALCH I Problématique et questions II Etude et résultats Conclusion et perspectives

Plus en détail

Le ciel et la Terre Contenus ou déclinaisons possibles CE2 CM1 CM2

Le ciel et la Terre Contenus ou déclinaisons possibles CE2 CM1 CM2 Programmation sciences Cycle 3 Les sciences expérimentales et les technologies ont pour objectif de comprendre et de décrire le monde réel, celui de la nature et celui construit par l Homme, d agir sur

Plus en détail

Transcription de la vidéo

Transcription de la vidéo Reproductions sexuée et asexuée (6 19) Odile Fillod Matilda Apprenons l'égalité Apprenons l'égalité La reproduction sexuée est la création de nouveaux individus par la fusion de deux cellules compatibles

Plus en détail

Tous semblables, tous différents

Tous semblables, tous différents Tous semblables, tous différents Le manchot royal Il existe deux grandes espèces de manchots : le manchot royal et le manchot empereur, tous deux du genre Aptenodytes. Ils pêchent et se nourrissent en

Plus en détail

Biodiversité : Appropriation des concepts et transfert dans l aménagement du territoire. Hervé Cortot & Thierry Tatoni

Biodiversité : Appropriation des concepts et transfert dans l aménagement du territoire. Hervé Cortot & Thierry Tatoni Biodiversité : Appropriation des concepts et transfert dans l aménagement du territoire Hervé Cortot & Thierry Tatoni BIODIVERSITE? de la diversité biologique des années 80 à la biodiversité de 1992 (conférence

Plus en détail

doss er Une plongée dans les lagons

doss er Une plongée dans les lagons Fiche pédagogique Wapiti 292/juillet 2011 doss er Une plongée dans les lagons Les lagons, ça fait rêver! Leurs eaux chaudes et turquoise sont remplies d une faune et flore aux milles couleurs Attrape ton

Plus en détail

Fiche pédagogique CYCLE 2

Fiche pédagogique CYCLE 2 VISITE GUIDEE Le monde du vivant, ses interactions, sa diversité - Identifier ce qui est animal, végétal ou minéral - Connaître les caractéristiques du développement d animaux et de végétaux : - Le cycle

Plus en détail

Maitrise des populations de souris. Jean-Michel Michaux

Maitrise des populations de souris. Jean-Michel Michaux Maitrise des populations de souris Jean-Michel Michaux Maitrise des populations de souris Traits comportementaux Méthodes de lutte Importance d une population dépend de l environnement Bonne condition

Plus en détail

SÉANCE DE PRÉPARATION : Fiche 8-10 ans

SÉANCE DE PRÉPARATION : Fiche 8-10 ans SÉANCE DE PRÉPARATION : Fiche 8-10 ans Objectifs pédagogiques Compétences dans le domaine du vivant - Savoir observer, reconnaître et décrire les caractéristiques des divers animaux - Reconnaître et décrire

Plus en détail

SCOLAIRES Maternelles Elementaires.

SCOLAIRES Maternelles Elementaires. SCOLAIRES 2017 Maternelles Elementaires www.zoo-bordeaux-pessac.com VISITE SIMPLE Venez passer une journée sur notre merveilleux parc, découvrir ses 250 animaux des 5 continents, assister à notre spectacle

Plus en détail

THEME 1 - LE VIVANT, SA DIVERSITE ET LES FONCTIONS QUI LE CARACTERISENT. Reconnaitre une cellule La cellule, unité structurelle du vivant.

THEME 1 - LE VIVANT, SA DIVERSITE ET LES FONCTIONS QUI LE CARACTERISENT. Reconnaitre une cellule La cellule, unité structurelle du vivant. Lycée International Balzac Année académique 2016-2017 www.mrsedansvt.com Progression cycle 3 6 ème THEME 1 - LE VIVANT, SA DIVERSITE ET LES FONCTIONS QUI LE CARACTERISENT Compétences Notions Idées clés

Plus en détail

Patrimoine bâti et protection des chauves-souris sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. Mercredi 22 juin 2016 Tours (37)

Patrimoine bâti et protection des chauves-souris sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. Mercredi 22 juin 2016 Tours (37) Patrimoine bâti et protection des chauves-souris sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine Mercredi 22 juin 2016 Tours (37) Femelle grand Rhinolophe et son petit (L. ARTHUR) Généralités : L ordre

Plus en détail

Utilisation d une boussole :

Utilisation d une boussole : Chapitre 1 Découvrons notre environnement INTRODUCTION L'environnement c'est tout ce qui nous entoure. Pour le découvrir il suffit d aller le voir. Utilisation d une boussole : Pour utiliser une boussole

Plus en détail

Etude de l influence de l homme sur la reproduction sexuée

Etude de l influence de l homme sur la reproduction sexuée Etude de l influence de l homme sur la reproduction sexuée Des spermatozoïdes congelés de taureau dans une paillette comme vous l avez vu dans le chapitre précédant permettent à l homme de contrôler la

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION. Introduction Objectifs de la convention Les compléments des autres conventions Conclusion

PLAN DE LA PRESENTATION. Introduction Objectifs de la convention Les compléments des autres conventions Conclusion Les relations entre la Convention sur la protection et l utilisation des cours d eau transfrontières et des lacs internationaux et les principales conventions relatives à l environnement MOUHYDDINE ET

Plus en détail

Généralités. - Je m appelle : le tigre de Sibérie ou tigre de l Amour. - Je suis le plus grand chat au monde réputé pour ma force et ma puissance

Généralités. - Je m appelle : le tigre de Sibérie ou tigre de l Amour. - Je suis le plus grand chat au monde réputé pour ma force et ma puissance LE TIGRE DE SIBERIE Généralités - Je m appelle : le tigre de Sibérie ou tigre de l Amour - Comme mes cousins des tigres, Je suis : un félin - Je suis le plus grand chat au monde réputé pour ma force et

Plus en détail

LA PLANETE TERRE, L ENVIRONNEMENT ET L ACTION HUMAINE. Expliquer quelques phénomènes géologiques à partir du contexte géodynamique global

LA PLANETE TERRE, L ENVIRONNEMENT ET L ACTION HUMAINE. Expliquer quelques phénomènes géologiques à partir du contexte géodynamique global LA PLANETE TERRE, L ENVIRONNEMENT ET L ACTION HUMAINE 5 ème 4 ème 3 ème La Terre dans le système solaire Expliquer quelques phénomènes géologiques à partir du contexte géodynamique global Le système solaire,

Plus en détail

Eau. CPIE Sèvre et Bocage La Flocellière - Tél

Eau. CPIE Sèvre et Bocage La Flocellière - Tél Découverte de l eau! Permettre les premières découvertes autour de l eau. Découvrir un ruisseau, ses berges et ses habitants. Découvrir le cycle de vie de certains animaux : régime alimentaire, adaptations

Plus en détail

Biodiversité et classification. Jacques Fossati

Biodiversité et classification. Jacques Fossati Biodiversité et classification Jacques Fossati Crue d octobre 2001 Étiage de juillet 2002 Amont : «Lez vert», aménagement de 2006 Aval : «Lez urbain», aménagement de 1980 Récolte et tri Quelques animaux

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Métropole Remplacement

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Métropole Remplacement Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Métropole Remplacement BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

Plus en détail

ST HUBERTUS HUNTING TOURS

ST HUBERTUS HUNTING TOURS ST HUBERTUS HUNTING TOURS SAISON DE LA CHASSE 2016-2017 UN DEMI MILLION D HECTARES DE TERRAINS DE CHASSE POUR VOTRE CHASSE EN SLOVAQUIE Nous sommes fiers d avoir pu obtenir une chasse sur un million d

Plus en détail

Activité 4.L'impact de l'homme sur la reproduction

Activité 4.L'impact de l'homme sur la reproduction Activité 4.L'impact de l'homme sur la reproduction Th.1-Chap.2-Act.4 Présenter des données scientifiques sous forme d'une carte mentale Problème : Comment l'homme par ses activités, peut-il influencer

Plus en détail

Partie II : Nourrir l humanité. Chapitre 1: Vers une agriculture durable au niveau de la planète

Partie II : Nourrir l humanité. Chapitre 1: Vers une agriculture durable au niveau de la planète Partie II : Nourrir l humanité Chapitre 1: Vers une agriculture durable au niveau de la planète Le nombre de calorie nécessaire en moyenne par jour est de 2200 pour une femme et de 2400 pour un homme Actuellement

Plus en détail

Fiche pédagogique CYCLE 4 VISITE GUIDEE

Fiche pédagogique CYCLE 4 VISITE GUIDEE VISITE GUIDEE - Comprendre et expliquer l évolution des organismes - Utiliser différents critères pour classer les êtres vivants ; identifier des liens de parenté entre eux - Diversités actuelle et passée

Plus en détail

Un point sur la biodiversité. Béatrice Venard Animatrice - formatrice mathématiques sciences développement durable

Un point sur la biodiversité. Béatrice Venard Animatrice - formatrice mathématiques sciences développement durable Un point sur la biodiversité Béatrice Venard Animatrice - formatrice mathématiques sciences développement durable L origine du mot biodiversité Biological Diversity Terme récent (1988) popularisé en 1992

Plus en détail

MATIERE, MOUVEMENT, ENERGIE, INFORMATION

MATIERE, MOUVEMENT, ENERGIE, INFORMATION *** Répartition cycle 3 *** - Sciences et technologie - MATIERE, MOUVEMENT, ENERGIE, INFORMATION Décrire les états et la constitution de la matière à macroscopique Observer et décrire différents types

Plus en détail

Alimentation : insectes, mollusques, poissons, vers de terre : elle est zoophage, mais elle mange aussi des fruits et graines : phytophage.

Alimentation : insectes, mollusques, poissons, vers de terre : elle est zoophage, mais elle mange aussi des fruits et graines : phytophage. Les oiseaux sont des êtres vivants, des vertébrés (possèdent des os). Ils ont des yeux et un bec, ils possèdent des plumes ; leurs pattes ont des griffes. Les plumes sont importantes pour voler (support

Plus en détail

PARTICULARITES DE L ELEVAGE FRANCAIS Exemple de l élevage de Bruno Dufayet. Bruno DUFAYET, éleveur de salers

PARTICULARITES DE L ELEVAGE FRANCAIS Exemple de l élevage de Bruno Dufayet. Bruno DUFAYET, éleveur de salers PARTICULARITES DE L ELEVAGE FRANCAIS Exemple de l élevage de Bruno Dufayet Bruno DUFAYET, éleveur de salers ❶ Sur 4,1 millions de vaches allaitantes, 205 000 salers ELEVAGE ALLAITANT ELEVAGE LAITIER REPARTITION

Plus en détail

ATELIER SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE BIODIVERSITE Collège Nelson Mandela d'hérouville-saint-clair

ATELIER SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE BIODIVERSITE Collège Nelson Mandela d'hérouville-saint-clair ATELIER SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE BIODIVERSITE Collège Nelson Mandela d'hérouville-saint-clair Constat Notre collège est situé en milieu urbain à proximité du périphérique. Cette situation n est pas favorable

Plus en détail

AGRICULTEURS BIO LOGIQUE!!

AGRICULTEURS BIO LOGIQUE!! AGRICULTEURS BIO LOGIQUE!! 1 Déroulement Historique Choix de la mise en marché Pourquoi l agriculture biologique Métier d agriculteur 2 Michel Massuard Monique Laroche Le Vallon des Sources Production

Plus en détail

Matière, mouvement, énergie, information

Matière, mouvement, énergie, information Matière, mouvement, énergie, information Décrire les états et la constitution de la matière à l échelle macroscopique Diversité de la matière : métaux, minéraux, verres, plastiques, matière organique sous

Plus en détail

Brochet (Esox lucius)

Brochet (Esox lucius) Brochet (Esox lucius) Taille : moyenne 50 cm, maximum 1,30 m Poids : moyen 1 kg, maximum 15 kg Morphologie et anatomie Description physique : Le brochet a un corps long, fusiforme. Sa nageoire dorsale

Plus en détail

9- LA REPRODUCTION DU CADRE ET LES DIFFERENTS MODES D ELEVAGE

9- LA REPRODUCTION DU CADRE ET LES DIFFERENTS MODES D ELEVAGE obtient de meilleurs résultats avec des comptages successifs, et le résultat final est obtenu en calculant la moyenne de tous les comptages. On sait d expérience que malgré les comptages multiples, la

Plus en détail

La science prend des risques Production mondiale de nourriture

La science prend des risques Production mondiale de nourriture La science prend des risques Production mondiale de nourriture Pour résoudre certains problèmes urgents, la science prend parfois de très grands risques. Ainsi, en augmentant considérablement la production

Plus en détail