Réussir son engagement social GUIDE DU BÉNÉVOLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réussir son engagement social GUIDE DU BÉNÉVOLE"

Transcription

1 Réussir son engagement social GUIDE DU BÉNÉVOLE

2 ISBN Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2012 Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada, 2012 Dans le seul but d alléger le texte et de faciliter votre lecture, ce guide utilise le masculin.

3 Conseil au lecteur Nous vous recommandons de lire d abord les sections qui correspondent à votre situation ou à votre besoin : Vous voulez savoir ce qu est le bénévolat? p. 10 et 11 Vous vous demandez ce que le bénévolat apporterait à votre vie et à celle des autres? p. 12 à 14 Vous voulez faire du bénévolat, mais vous avez peu de temps à y consacrer? p Vous vous demandez quelles sont les responsabilités liées au bénévolat? p. 25 et 26 Vous êtes familier avec le bénévolat? p. 28 à 35 Vous êtes une personne immigrante? p. 16 Vous êtes à la recherche d un emploi? p. 27

4 4 TABLE DES MATIÈRES Préface...5 À propos d Accès Bénévolat...6 La petite histoire du bénévolat au Québec...8 Qu est-ce que le bénévolat?...10 Qui peut faire du bénévolat au Canada?...15 Quel bénévolat pour vous?...17 Au cœur de l action...22 Les bénévoles expérimentés...28 Glossaire...39 Pour approfondir...40

5 Réussissez votre engagement social! Dans toutes les sociétés du monde, le bénévolat et l entraide existent sous une forme ou une autre. Réussir son engagement social traite du bénévolat, tel qu il se pratique au Canada, en particulier au Québec. Reflétant la vision d Accès Bénévolat, ce guide promeut un bénévolat inclusif et encourage la participation citoyenne et communautaire des personnes qui veulent contribuer au mieux-être de la communauté, quels que soient leur âge, leur origine ou leur condition. L histoire du bénévolat au Québec vous est racontée. Vous lirez dans ce guide que le bénévolat se démocratise vers les années Néanmoins, il demeure encore longtemps associé à la charité. Aujourd hui, le bénévolat offre un espace de participation sociale inclusive qui s inscrit dans un rapport égalitaire. Réussir son engagement social voit le jour grâce au talent et à la passion de Martine Leroux. En tant que conseillère à l orientation des bénévoles chez Accès Bénévolat, Mme Leroux a reçu, pour un entretien personnalisé, près de aspirants bénévoles qui, au fil du temps, ont enrichi ses connaissances et l ont menée à l écriture de ce guide. 5 Écrit dans un langage simple, Réussir son engagement social éclaire, informe et apporte des réponses pratiques aux questions que se posent les bénévoles d ici et d ailleurs, débutants ou expérimentés, sur leur expérience de bénévolat. Accès Bénévolat vous souhaite une bonne lecture. Patrick Demars Président Françoise Boucher Directrice générale

6 À propos d Accès Bénévolat Accès Bénévolat est un des centres d action bénévole qui œuvrent dans l île de Montréal. Présent dans la communauté montréalaise de l est depuis plus de quarante ans, d abord sous le nom de Service bénévole de l Est de Montréal, Accès Bénévolat est un organisme sans but lucratif qui met l action bénévole et l entraide au service de la communauté. Sa mission est de promouvoir l action bénévole et de soutenir les organisations à vocation sociale et humanitaire qui adhèrent au Code canadien du bénévolat, en leur recommandant des bénévoles. 6 Accès Bénévolat favorise un bénévolat inclusif et représentatif de la diversité de la société montréalaise d aujourd hui. L action bénévole stimule l interaction entre les groupes et les cultures. C est un espace de participation ouvert à tous : aux jeunes, aux aînés, aux immigrants, aux personnes handicapées, aux personnes expérimentées ou non, quels que soient leur scolarité, leur niveau socio-économique ou leur croyance religieuse. Le bénévolat s exerce dans un environnement organisé et sécuritaire au profit d une personne, d un groupe ou d une organisation qui met en place une structure d accueil tenant compte de la personne et de ses motivations à devenir bénévole. Accès Bénévolat conçoit le bénévolat comme un geste volontaire, libre et gratuit de participation citoyenne. Nos valeurs sont : l altruisme, la réciprocité, l équité, la solidarité et la transparence. Chaque bénévole participe au développement d une société juste et démocratique où il y a une place pour chacun. À sa manière, chaque personne peut faire avancer la cause qui lui tient à cœur tout en y trouvant une source d enrichissement personnel. Chaque organisation qui fait appel à des bénévoles se doit de reconnaître leur apport précieux, que ce soit au quotidien, durant la Semaine de l action bénévole, qui a lieu en avril, lors de la Journée internationale des bénévoles célébrée le 5 décembre ou à d autres moments. En 2010, Accès Bénévolat a organisé, avec la collaboration d autres centres d action bénévole, d organismes communautaires et ethnoculturels, la première édition de la Chaîne des bénévoles d ici et d ailleurs, qui a remporté le prix Solidaires-Mobilisation, décerné par Centraide du Grand Montréal en avril 2012.

7 Nos services Aux personnes souhaitant faire du bénévolat : Information sur le bénévolat Service personnalisé d orientation et de suivi dans l action Réorientation Aux organisations : Service conseil sur la gestion de bénévoles Présélection et référence de bénévoles Suivi de la référence Aux adultes en perte d autonomie et à faible revenu : Service bénévole d accompagnement transport aux rendez-vous médicaux. Notre territoire de service Accès Bénévolat couvre les arrondissements et districts suivants : Anjou Saint-Léonard Villeray / St-Michel Ahuntsic Rosemont / La Petite-Patrie Pointe-aux-Trembles / Montréal-Est Mercier / Hochelaga-Maisonneuve Le Plateau Mont-Royal Ville-Marie 7 Si vous lisez ce guide et que vous ne résidez pas sur l île de Montréal, prenez note qu il existe plus d une centaine de centres d action bénévole au Québec et plus du double au Canada. N hésitez pas à contacter le centre d action bénévole le plus près de chez vous.

8 La petite histoire du bénévolat au Québec Pour mieux comprendre comment se pratique le bénévolat aujourd hui, retournons dans notre histoire. Les Français et les Anglais sont considérés comme les deux peuples fondateurs du pays bien que les autochtones, appelés aussi Premières Nations, vivent au Canada lorsque Christophe Colomb «découvre» l Amérique. 8 Le Canada se construit au 17 e siècle par les colons, à qui les autochtones enseignent la survie dans un pays hostile. Ces pionniers reçoivent du gou - verneur en place une terre à défricher et à alimenter en eau potable, sur laquelle ils peuvent bâtir une maison pour s abriter pendant les hivers difficiles. Pour survivre, ils doivent regrouper leurs habitations autour d un cours d eau et s entraider pour l édification et la réparation de leur maison. À mesure que se développent les villages et les villes, la bourgeoisie, une classe sociale éduquée et fortunée comparativement aux premiers colons, prend place. En 1682, des citoyens se mobilisent lors du grand incendie qui ravage la basse-ville de Québec. Leurs efforts ne sont malheureusement pas suffisants. De nombreux habitants, qui ont perdu leur maison et leurs biens, sont précipités dans la pauvreté. En réponse, des citoyens de Québec créent la première organisation bénévole : le Bureau des pauvres. À partir du 18 e siècle, les bénévoles des organismes de charité aident les démunis de bien des façons : distribution de bois de chauffage, soupes populaires, dépôts de vêtements, visites aux malades et aux handicapés. Au 19 e siècle, l industrialisation amène un exode vers les villes. Des quartiers entiers se bâtissent rapidement pour accueillir les ouvriers dans les usines. Il n y a pas d eau potable ; la promiscuité et la pauvreté sévissent. C est alors que les dames riches de la bourgeoisie appelées dames patronnesses qui ont beaucoup de temps libre, trouvent des lieux où faire la charité. Elles prennent soin des malades et tentent de les réconforter. Pendant ce temps, les communautés religieuses catholiques et protestantes

9 fondent des hôpitaux ; les religieuses enseignent dans les écoles et œuvrent dans les orphelinats avant que ces institutions ne soient prises en charge par le gouvernement. À cette époque, les dames patronnesses, les communautés religieuses, les bénévoles et les personnes embauchées par l État travaillent côte à côte. La Société Saint-Vincent de Paul est fondée à Québec en 1846 pour répondre aux mêmes besoins sociaux, tout en sensibilisant les gens à la justice sociale. Il ne faut que trente ans pour que la Société Saint-Vincent de Paul soit présente partout au Québec. Cet organisme a toujours pignon sur rue dans notre province et au Canada. Jusqu au milieu du 20 e siècle, la vie d un quartier ou d un village du Québec s organise principalement sur le parvis de l église. Les gens s y retrouvent, échangent et s entraident. La première structure laïque consacrée au bénévolat voit le jour en 1937 à Montréal. Le premier centre d action bénévole est fondé pour répondre à la demande de services à la population, engendrée par la Seconde Guerre mondiale. Vers 1960, les bouleversements sociaux font entrer le Québec dans la modernité. C est la Révolution tranquille. L éducation se démocratise et les membres d une même famille commencent à vivre plus individuellement. Lentement, l entraide entre les membres de la famille et entre les voisins diminue pour céder plus de place au bénévolat. Lorsque les citoyens identifient ou subissent un problème d ordre social (pauvreté, accès au logement, violence ou autre), ils se regroupent aux côtés de militants qui revendiquent des changements pour tous et portent cette cause devant les instances concernées. C est de là que, dans les années 70, naissent plusieurs organismes communautaires et que des centres d action bénévole s installent dans plusieurs villes du pays pour promouvoir le bénévolat. 9 La présence des militants conduit peu à peu à la professionnalisation du milieu communautaire. Dans le même temps, tout comme l éducation, le bénévolat se démocratise. En effet, tout le monde peut devenir bénévole et non plus seulement les dames de la bourgeoisie. Le bénévolat s exerce désormais dans des milieux variés où des équipes diversifiées de travailleurs améliorent la société, petit à petit, chacun à sa façon, dans un contexte où les besoins sont grands et les ressources financières précaires.

10 Qu est-ce que le bénévolat? Le bénévolat se réalise d une manière structurée entre une personne et une organisation à la recherche de bénévoles. Il s agit : de s engager de son plein gré au service de la communauté ; de participer, avec plaisir, à l amélioration de la qualité de vie en société ; de partager son énergie, ses connaissances, ses compétences, ses champs d intérêt ou ses passions ; d offrir son temps pour répondre à un besoin sans toucher une rétribution. 10 «Le bénévolat est universel et ouvert à tous. Il repose sur le libre engagement, la solidarité, la dignité et la confiance. Nous valorisons, reconnaissons et encourageons la contribution que le bénévolat apporte au bien-être des populations, de leurs communautés et de notre planète. Nous le saluons comme l expression vitale de notre humanité commune 1.» Il est riche en valeur et en expérience, au-delà de la tâche accomplie. 1. Déclaration finale de la Conférence mondiale des volontaires (Global Volunteer Conference), Budapest, septembre 2011

11 Le bénévolat : vrai ou faux? 1. Je fais déjà du bénévolat, je prends soin des enfants de ma voisine à l occasion. 2. Je dois avoir pas mal de temps libre pour faire du bénévolat. 3. Le bénévolat facilitera mon accès à l emploi. 4. Je fais déjà du bénévolat, mais je n aime pas cela. Je dois continuer parce que j ai signé un contrat. 5. On ne reçoit pas d argent quand on fait du bénévolat. VRAI FAUX 6. J ai un handicap physique et je me déplace en fauteuil roulant. Je ne trouverai pas de bénévolat. 7. Je veux surtout sortir de la maison et rencontrer des gens. Je ne crois pas que mes raisons pour faire du bénévolat soient valables Je suis immigrant, le bénévolat pourrait m aider à mieux connaître la culture québécoise. 9. Quand on veut faire du bénévolat, on doit avoir de l expérience dans le domaine qui nous intéresse. 10. J adore le hockey. Je suis certain que je peux trouver du bénévolat dans ce sport. 11. J ai envie de proposer un nouveau projet à l endroit où je suis bénévole. C est dommage que je ne puisse pas le faire. 12. Le bénévolat, c est sérieux. Réponses en page 36

12 La valeur du bénévolat Toute personne peut contribuer de façon significative à sa collectivité ou à une cause qui lui tient à cœur. Les avantages qu elle en retire sont nombreux et souvent inattendus. Plusieurs bénévoles affirment recevoir plus qu ils ne donnent. Dans tous les cas, la personne qui offre de son temps fait souvent beaucoup plus qu elle ne le croit. Voici comment : En prenant le temps d écouter une personne, je lui permets de se sentir comprise et moins seule. En aidant un enfant à faire ses devoirs et à apprendre ses leçons, je l aide à aimer l école et à y réussir. En étant bénévole à l accueil lors d une fête, je fais de cette fête un succès. En accompagnant une personne à son rendez-vous médical, je l aide à prendre soin de sa santé. 12 En aidant les éducatrices d une halte-garderie, je participe au développement des tout-petits et à leurs apprentissages. En animant un atelier d arts plastiques, je mets de la vie dans le quotidien des personnes aînées. En cuisinant des petits plats, j aide des gens à manger santé et à leur faim, en plus de leur offrir une occasion de rencontrer d autres personnes. En faisant des travaux de réparation et de peinture, je démontre aux gens qu ils sont assez importants pour que leurs locaux soient propres et accueillants. En révisant des textes ou en en faisant la traduction, je remets aux gens une information de qualité accessible dans leur langue. En faisant de la collecte de fonds pour une cause, j apporte ma contribution pour qu un médicament ou un traitement voie le jour.

13 Les bienfaits du bénévolat Ils sont considérables pour la population et la société. Par exemple, chercher à assurer égalité, justice et dignité, donner espoir et confiance aux personnes qui en ont besoin, procurer de nouveaux services, plus nombreux ou mieux adaptés. Le bénévolat a aussi des répercussions positives pour le bénévole lui-même. Nous vous présentons M me Tremblay, Bruno et M. Lopez, trois personnes très différentes qui s intéressent au bénévolat. Elles croient que le bénévolat peut changer leur vie, en plus de leur procurer le plaisir de donner et le sentiment d être utiles. Mme Tremblay est travailleuse autonome en traduction depuis une quinzaine d années. Elle est tentée par le bénévolat parce qu elle souhaite donner aux autres un peu de ce qu elle a reçu. Qu est-ce que le bénévolat peut lui apporter? Avoir du plaisir Se réaliser dans une autre tâche Défendre une cause Partager ses champs d intérêt et ses passions Relever un défi Vivre des relations humaines enrichissantes Vivre en harmonie avec ses valeurs 13 Bruno a 18 ans. Il aimerait bien terminer son secondaire, puis trouver un emploi dans un domaine qui l intéresse. Qu est-ce que le bénévolat changerait à sa vie? Acquérir de l expérience et des connaissances Découvrir ses champs d intérêt Agir pour une cause qui lui tient à cœur Apprendre à se connaître Apprendre à travailler en équipe Confirmer son choix d études ou de carrière Faire un geste concret en faveur de son quartier Prendre confiance en lui Vivre de nouvelles expériences

14 M. Lopez arrive du Mexique, où il était cuisinier, et il vient d emménager dans le quartier. Qu est-ce que le bénévolat lui apporterait? Améliorer sa connaissance du français Apprivoiser la vie de son quartier Faire partie d une équipe Pratiquer son métier au Québec Rencontrer des Québécois et des personnes d un peu partout dans le monde Se familiariser avec la culture québécoise Sortir de la maison Bien que les immigrants soient proportionnellement moins nombreux que les Canadiens de souche à faire du bénévolat (40 % contre 49 %), le nombre d heures qu ils consacrent annuellement au bénévolat est légèrement plus élevé (171 contre 163) Ce que les bénévoles en disent : De nombreux bénévoles déclarent que leurs activités de bénévolat leur ont donné l occasion d acquérir de nouvelles compétences. Par exemple, environ les deux tiers (64 %) disent que leurs compétences en relations humaines se sont améliorées. Les bénévoles croient également que leur expérience de bénévolat leur a permis d améliorer leurs compétences en communication (44 %), en organisation (39 %), en collecte de fonds (33 %) et en travail technique ou de bureau (27 %). Le tiers des bénévoles (34 %) mentionne que le bénévolat leur a permis d enrichir leurs connaissances sur des sujets tels que la santé, les enjeux politiques, les questions relatives aux femmes, la justice pénale ou l environnement 3. 2.Source : Statistique Canada, Canadiens dévoués, Canadiens engagés : points saillants de l'enquête canadienne sur le don, le bénévolat et la participation, catalogue XWF, Source : Statistique Canada, article Le bénévolat au Canada, composante du produit n X au catalogue Tendances sociales canadiennes, avril 2012

15 Qui peut faire du bénévolat au Canada? Que vous soyez : une personne handicapée, un jeune de 14 ans ou plus, une personne aînée, un travailleur à temps plein ou à temps partiel, une personne à la recherche d un emploi, une personne diplômée ou non, une personne qui n a jamais fait de bénévolat, une personne qui reçoit des prestations d assurance-emploi, d aide sociale ou une indemnité de la CSST ou de la SAAQ (sans pénalité), 15 un résident permanent, un demandeur d asile, une personne qui a un visa d étude ou de travail, un touriste, tout le monde peut faire du bénévolat! Plus de 13,3 millions de Canadiens, soit l équivalent de 47 % de la population âgée de 15 ans et plus, ont donné bénévolement de leur temps par l intermédiaire d un groupe ou d un organisme 4. 4.Source : Statistique Canada, Canadiens dévoués, Canadiens engagés : rapport de tableaux de l Enquête canadienne sur le don, le bénévolat et la participation, catalogue XWF, 2010

16 «Qu en est-il pour moi qui suis un nouvel arrivant?» À la lecture de ce guide, vous venez de constater, si vous ne le saviez pas déjà, que le bénévolat est accessible à tous au Canada. C est également le cas pour vous, quel que soit votre statut avec le ministère de l Immigration. Ailleurs dans le monde, dans certains pays, le bénévolat est pratiqué uniquement par des étudiants ou des personnes ayant des revenus élevés. Plus fréquemment, le bénévolat prend la forme de services ou d actes de bonté entre voisins. Le bénévolat au Canada est beaucoup plus structuré puisqu il ne s agit plus d une décision spontanée, mais bien d une démarche planifiée d engagement pour une cause, dans une organisation. Cet engagement apporte de nombreux bienfaits, souvent inestimables : avoir l opportunité d aider les autres, tisser des liens avec des gens, vous familiariser avec la culture québécoise, acquérir une expérience de travail reconnue au Canada, améliorer votre maîtrise de la langue et participer à la vie communautaire de votre pays d adoption. 16 Une richesse dans la communauté : les bénévoles Les bénévoles ont en commun le désir d enrichir la vie de leur communauté ainsi que leur propre vie, en mettant à profit leur temps et leurs compétences. Certains participent à des activités occasionnelles de bénévolat, alors que d autres s engagent à plus long terme. Les bénévoles sont actifs dans presque tous les secteurs de la société. Ils influencent positivement notre monde en le rendant plus équitable et plus humain. Voici un aperçu des secteurs dans lesquels œuvrent les bénévoles : Accueil des immigrants Action politique Arts et culture Centres d hébergement et refuges Centres pour personnes aînées Coopération internationale Éducation, éducation populaire et recherche Environnement Établissements du domaine de la santé Groupes de défense de droits Hôpitaux Informations, références et services d écoute Insertion sociale Organismes de lutte contre les dépendances Organismes de lutte contre la pauvreté Organismes famille Organismes jeunesse Organismes pour femmes Organismes religieux Sports et loisirs

17 Quel bénévolat pour vous? Le bénévolat fait sur une base régulière Le bénévolat fait sur une base régulière suppose que vous vous engagiez de façon continue au sein d une même organisation pour une mission ou une tâche. Il vous permet de faire partie d une équipe, de créer des liens, de partager vos compétences et d approfondir vos connaissances ou vos habiletés. Voici quelques exemples de ce type de bénévolat. Vous pouvez cocher ce qui vous intéresse. Accompagnement À la banque ou à la pharmacie À un rendez-vous médical Lors de la pratique d un sport Pour l épicerie ou des emplettes Pour une sortie récréative Aide à une personne Alphabétisation ou francisation Distribution de denrées alimentaires Écoute et relation d aide Jumelage, mentorat ou visites amicales Lecture Soutien scolaire 17 Exemple Mme Cherbib travaillait dans le domaine de la santé dans son pays d origine. Elle vient tout juste d arriver à Montréal et souhaite faire du bénévolat. Que peut-elle faire? Accompagner des personnes à leur rendez-vous médical (assurer leur transport et les écouter) ; Écouter et soutenir des personnes malades à leur domicile ou à l hôpital ; Être à l accueil d un hôpital, d une clinique de vaccination ou de don de sang ; Être secouriste lors de festivals et de rassemblements sportifs.

18 Cuisine Animation ou coanimation Activités sportives Atelier d art, de cuisine ou d informatique Café-rencontre Aider à la cuisine Cuisiner des repas Laver la vaisselle Livrer des repas pour la popote roulante Servir des repas Halte-garderie Loisirs auprès de personnes aînées Gestion et organisation 18 Communications Comptabilité Conseil d administration Gestion de projets Organisation d événements Recherche de financement Exemple Pierre, âgé de 19 ans, vient de terminer une technique de comptabilité et de gestion. Il aimerait bien acquérir de l expérience dans son domaine. Que peut-il faire comme bénévolat? Développer des stratégies de recherche de financement ; Faire partie d un conseil d administration ; Aider à la préparation des déclarations de revenus de particuliers ; Prendre part à l organisation.

19 Exemple M. Côté est âgé de 66 ans. Il a été propriétaire de commerces et il était très apprécié des gens. Le service à la clientèle lui manque. Que peut-il faire comme bénévolat? Accueillir et informer les visiteurs ; Faire partie de l équipe de loisirs d un hôpital ou d un centre d hébergement ; Livrer des repas au domicile de personnes aînées ; Préparer et distribuer des sacs de nourriture aux personnes démunies ; Vendre des vêtements et des objets dans une friperie. Service à la clientèle Accueil et informations Coiffure 19 Prêt de livres dans une petite bibliothèque Réception téléphonique Tenue de la boutique-cadeaux d un hôpital Tri et vente de vêtements dans une friperie Travail manuel Couture, tricot Décoration Entretien ménager Informatique, travail de bureau et autres services Création d un site internet Manutention Réparations, peinture Entrée de données et classement Graphisme Secrétariat, tenue de livres Soutien technique en informatique Traduction ou révision de textes

20 Le bénévolat fait sur une base occasionnelle Faire du bénévolat sur une base occasionnelle signifie que vous vous engagez à une date précise pour un seul événement à la fois ou pour réaliser une seule activité. Ce bénévolat vous permet de varier vos lieux d engagement et les tâches à accomplir en plus de travailler avec de nouveaux bénévoles chaque fois. Voici quelques exemples de bénévolat occasionnel. Vous pouvez cocher ce qui vous intéresse. Événements 20 Accueil des invités Aménagement et décoration de la salle Maquillage, jeux et surveillance des enfants Photographie lors de la fête Sécurité du local Service de repas Vente de fleurs pour des campagnes de financement Travail manuel Livraison Manutention Ménage de locaux Peinture Noël et jour de l An Accueil Aide à la cuisine Confection de paniers de Noël Emballage de cadeaux Service du repas Travail de bureau et service à la clientèle Appels téléphoniques Entrée de données Envoi postal Kiosque d information Préparation de trousses d information Surveillance lors d une clinique de vaccination

21 Le bénévolat de groupe Des amis, des collègues de travail ou des voisins peuvent être tentés de faire du bénévolat ensemble. Une corvée de peinture, le tri d aliments ou l aide lors d une fête ou d une activité de financement sont les choix les plus souvent retenus. Si une telle avenue vous intéresse, assurez-vous de proposer vos services à l avance afin que l organisme puisse préparer votre venue. Le bénévolat à distance, de son domicile Certaines personnes ne peuvent ou ne souhaitent pas se déplacer hors de leur domicile. Elles ont des horaires variables ou peu de temps libre. Le bénévolat à domicile est une façon de s impliquer en faisant des tâches qui s y prêtent comme la traduction, la rédaction de textes, la création ou la mise à jour d un site Internet, le dessin, le graphisme, le tricot et bien d autres. Les jeunes et le bénévolat Certains adolescents ont le goût de s impliquer. D autres font partie d un programme scolaire qui les oblige à faire un certain nombre d heures de bénévolat. Quelle que soit la situation, les jeunes peuvent trouver un bénévolat adapté à leurs capacités et à leurs goûts. Le bénévolat en famille Si certaines organisations sont heureuses d accueillir une famille de bénévoles, elles exigeront généralement que les enfants aient 14 ans et plus. Le bénévolat devient alors une façon de faire une activité différente en famille tout en initiant les enfants à l engagement social. Les jeunes de 15 à 24 ans sont proportionnellement plus nombreux à aider directement les autres (87 %) et à fournir de l aide directe tous les jours ou presque (23 %) Source : Statistique Canada, article Le bénévolat au Canada, composante du produit n X au catalogue Tendances sociales canadiennes, avril 2012

22 Au cœur de l action Lorsque vous décidez de devenir bénévole, vous prenez un engagement moral librement consenti, compatible avec les exigences et les besoins de l organisation. Bien qu il y ait davantage de possibilités de faire du bénévolat durant la semaine, il est également possible d en faire le soir et les fins de semaine. Qu en est-il pour vous? Afin de pouvoir déterminer une activité de bénévolat qui tient compte de vos champs d intérêt et de vos forces, une réflexion personnelle peut être profitable. Mes goûts, mes champs d intérêt Mes habiletés et mes forces Mes disponibilités J aime faire du sport. Patient et sociable. J aime enseigner ce que je connais. Deux soirs par semaine. 22 J aime le monde des affaires et la finance. Bon en calcul, esprit logique. DEC en comptabilité. Une fois par mois. J aime aider les gens. J ai une bonne écoute et de l empathie. Le samedi.

23 Par la suite, vous confirmerez vos choix lors d une rencontre avec la personne responsable des bénévoles de l organisation choisie. Cette première rencontre est déterminante. Vous visiterez les lieux, vous pourrez saisir l ambiance et en apprendrez davantage sur l organisation et sur ce que l on attend de vous. Si la personne responsable des bénévoles vous propose de faire partie de son équipe, c est le moment de décider si vous poursuivez votre démarche. La personne responsable des bénévoles a des attentes envers les bénévoles de son équipe. En fonction de la mission ou de l activité choisie, certaines aptitudes et qualités peuvent vous être demandées parmi lesquelles : Avoir un intérêt pour la cause de l organisation et vouloir partager vos connaissances et vos compétences ; Apprécier côtoyer les usagers de l organisation lorsque le bénévolat implique un contact direct avec les gens ; Être une personne sociable, à l écoute et patiente ; 23 Prendre son engagement au sérieux. Faire preuve de ponctualité, d assiduité et de respect ; Être capable de soutenir une conversation en français ou, selon le milieu, en anglais ; Dans certains cas, avoir de l expérience dans le domaine choisi ; Parfois, avoir une connaissance de niveau intermédiaire de certains logiciels. Enfin, selon la mission de l organisme et la nature des tâches confiées, on exigera que vous n ayez aucun antécédent judiciaire. Cette exigence a pour but de protéger les clientèles vulnérables.

24 Voici, d après Bénévoles Canada, des questions que les aspirants bénévoles peuvent poser au sujet de l organisation qu ils ont choisie : 24 Quelles sont la cause, la mission et la philosophie de l organisation? En quoi mon travail bénévole aidera-t-il cet organisme à remplir sa mission? Quelles compétences serai-je appelé à utiliser ou à acquérir? Combien de temps devrai-je investir? Serai-je soumis à une période d essai? À qui pourrai-je m adresser en cas de difficulté? Dans quel environnement s effectuera mon bénévolat? Les frais de déplacement liés à mon bénévolat me seront-ils remboursés? Combien de bénévoles l organisation compte-t-elle? Une fois devenu bénévole, vous recevrez l information et la formation nécessaires pour accomplir votre tâche ou votre mission en toute confiance. Des employés seront toujours sur place au besoin et d autres bénévoles y seront parfois également. Une personne-ressource sera à votre disposition afin de vous aider à vous familiariser avec l organisme, pour répondre à vos questions et pour vous fournir les encouragements et les remerciements si essentiels.

25 Responsabilités de l organisation L organisation reconnaît les bénévoles comme membres à part entière de son équipe. L organisation informe l aspirant bénévole sur la mission et les activités, ainsi que sur les politiques et procédures en vigueur, incluant celles qui concernent le bénévolat. L organisation décrit à l aspirant bénévole le processus de sélection, lequel pourra comprendre la vérification de ses antécédents judiciaires. L organisation fournit aux bénévoles une description précise de leurs tâches, de leurs responsabilités et de leurs fonctions. L organisation fournit l espace et l équipement nécessaires ainsi qu un environnement sécuritaire. L organisation met en place une structure d accueil et de suivi qui tient compte des besoins des bénévoles et de la nature de leurs tâches. 25 L organisation assigne aux bénévoles des tâches significatives qui tiennent compte de leur formation, de leurs habiletés, de leurs préférences et de leurs expériences. L organisation procure à ses bénévoles la formation dont ils ont besoin et l opportunité de varier leurs tâches ou de participer à un nouveau projet. L organisation est à l écoute de ses bénévoles, les encourage à discuter de leur expérience et respecte leurs opinions. L organisation traite ses bénévoles avec respect, dignité et équité. L organisation manifeste régulièrement à ses bénévoles, de façon individuelle ou collective, sa reconnaissance et son appréciation.

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

VOUS AVEZ 50 ANS ET PLUS? METTEZ VOTRE EXPÉRIENCE À PROFIT, DANS LE SECTEUR D EMPLOI DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET DE L ACTION COMMUNAUTAIRE!

VOUS AVEZ 50 ANS ET PLUS? METTEZ VOTRE EXPÉRIENCE À PROFIT, DANS LE SECTEUR D EMPLOI DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET DE L ACTION COMMUNAUTAIRE! METTEZ VOTRE EXPÉRIENCE À PROFIT, DANS LE SECTEUR D EMPLOI DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET DE L ACTION COMMUNAUTAIRE! VOUS AVEZ 50 ANS ET PLUS? www.csmoesac.qc.ca DANS LE SECTEUR D EMPLOI DE L ÉCONOMIE SOCIALE

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

bénévolat de groupe OUTILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES ORGANISMES ET DES CENTRES D ACTION BÉNÉVOLE

bénévolat de groupe OUTILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES ORGANISMES ET DES CENTRES D ACTION BÉNÉVOLE bénévolat de groupe OUTILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES ORGANISMES ET DES CENTRES D ACTION BÉNÉVOLE Financé en partie par le gouvernement du Canada par le biais du Programme de partenariats pour le

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Café urbain : mode d emploi

Café urbain : mode d emploi Document du Centre Saint-Pierre, Montréal Café urbain : mode d emploi Qu est-ce qu un Café urbain? Cette appellation désigne une série de rencontres pouvant être organisées chaque année par un ou plusieurs

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

QUEL EXEMPLE DONNEZ-VOUS À VOS ENFANTS?

QUEL EXEMPLE DONNEZ-VOUS À VOS ENFANTS? manifester d intérêt à l égard de l argent. Vous devez donc faire en sorte que le sujet soit pertinent pour eux, en profitant des moments propices offerts par la vie quotidienne. Vous n avez pas à prévoir

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance.

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance. Recommandez Sunrise Un partenaire de confiance. Soins de longue durée et soins pour personnes semi-autonomes Soins pour personnes souffrant de l Alzheimer ou éprouvant des troubles de la mémoire Soins

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

Les Bâtisseuses. Trousse de levées de fonds Conseils pratiques

Les Bâtisseuses. Trousse de levées de fonds Conseils pratiques Les Bâtisseuses 2015 Trousse de levées de fonds Conseils pratiques La collecte de fonds est importante pour HHQ puisqu elle relève le profil de l organisation. Elle fait connaître nos programmes et nous

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 Table des matières Lexique... 5 Mot du maire Gérard Tremblay...

Plus en détail

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Le Service public d éducation et d information juridiques

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

ENSEIGNER LES FINANCES PERSONNELLES À VOTRE ENFANT

ENSEIGNER LES FINANCES PERSONNELLES À VOTRE ENFANT ENSEIGNER LES FINANCES PERSONNELLES À VOTRE ENFANT L enfant moyen est exposé { plus d un million de publicités avant même d atteindre l âge de 21 ans. Il subit une pression intense à consommer et à dépenser.

Plus en détail

Un regard différent, une approche différente

Un regard différent, une approche différente Un regard différent, une approche différente Qu est-ce que la maladie d Alzheimer? La maladie d Alzheimer et les maladies apparentées entraînent des difficultés au niveau de la mémoire, du langage, de

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Des conclusions qui appellent à la mobilisation Rapport du RIOCM sur le sous-financement des organismes communautaires de

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Adopté à l automne 2006

Adopté à l automne 2006 Adopté à l automne 2006 PRÉAMBULE Un code d éthique pour l AQEM Notre mission Mise en perspectives Nos principales valeurs Application du code d éthique Chapitre 1 : Deux valeurs fondatrices de l AQEM

Plus en détail

La recherche et vous. Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche?

La recherche et vous. Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche? La recherche et vous Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche? La recherche et vous Dépôt légal - octobre 2012 Bibliothèque et archives nationales du Québec Bibliothèque et archives

Plus en détail

Guide d action PROGRAMME VILLE ÉQUITABLE

Guide d action PROGRAMME VILLE ÉQUITABLE Guide d action PROGRAMME VILLE ÉQUITABLE Table des matières 1.0 À propos du présent guide...1 1.1 Remerciements...1 1.2 Renseignements additionnels...1 2.0 Ville équitable...2 2.1 Pourquoi le commerce

Plus en détail

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS GUIDE D EXPLORATION POUR LE PARENT BIOLOGIQUE Adoption Vivere inc. 15, rue Principale Nord, Montcerf-Lytton (Qc) J0W 1N0 Sans frais :

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL NOVEMBRE 2007 Montréal, le 23 novembre 2007 À l attention de Madame Jocelyne Beaudet, Présidente Commission de l Office de consultation publique

Plus en détail

Trousse des nouveaux arrivants. Impôt sur le revenu. Feuilles de travail

Trousse des nouveaux arrivants. Impôt sur le revenu. Feuilles de travail Trousse des nouveaux arrivants Impôt sur le revenu Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON K1Y 4N6 Tel: 613-594-3535

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec L événement Deux jours pour le leadership jeunesse offre à quelque 200 jeunes leaders des écoles secondaires EVB-CSQ

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

Après le bac, trouver sa voie

Après le bac, trouver sa voie novembre 2014 Après le bac, trouver sa voie Vous êtes au lycée et l on vous demande de faire des choix. Choix de bac, choix de filière Pas de panique. Avec un peu de méthode, on y arrive! S orienter c

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Vivre seul SUJETS DÉLICATS CONTEXTE

Vivre seul SUJETS DÉLICATS CONTEXTE Vivre seul CONTEXTE Un nombre croissant de personnes âgées vivent seules. Si elles sont atteintes de la maladie d Alzheimer ou de maladies apparentées, elles sont plus susceptibles d être diagnostiquées

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues?

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues? Étude 2013 sur la reconnaissance des bénévoles Contenu Objectifs et méthodologie de la 2 recherche 3 Principaux résultats 4 Engagement bénévole Reconnaissance des bénévoles 6 Comment les bénévoles canadiens

Plus en détail

Charte de protection des mineurs

Charte de protection des mineurs «Mes enfants, soyez joyeux!» Charte de protection des mineurs Au sein de l Académie Musicale de Liesse Mise à jour août 2014 L ensemble des adultes intervenant au sein de l Académie Musicale de Liesse

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 3 201 201

RAPPORT ANNUEL 3 201 201 RAPPORT ANNUEL 2013 2014 Vision Le Centre de santé Saint-Boniface est reconnu pour sa prestation de services de santé primaires innovateurs qui favorisent la santé et le bien-être de sa communauté. Mission

Plus en détail

Les Bâtisseuses. Trousse de levée de fonds. Conseils pratiques

Les Bâtisseuses. Trousse de levée de fonds. Conseils pratiques Les Bâtisseuses Trousse de levée de fonds Conseils pratiques La collecte de fonds est importante pour HPHPQ puisqu elle relève le profil de l organisation, fait connaître nos programmes et nous aide à

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

nouveaux arrivants entrepreneurs

nouveaux arrivants entrepreneurs F O N D A T I O N C A N A D I E N N E D E S J E U N E S E N T R E P R E N E U R S Le mentorat des nouveaux arrivants entrepreneurs Guide pour les mentors de la FCJE A c c o m p a g n e m e n t a u p r

Plus en détail

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B.

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. Dates importantes 13 janvier: Réunion de l APÉ (19h, bibliothèque de l école) 14, 21, 28 janvier: Dîners chauds 14, 28 janvier: Bouts de choux

Plus en détail

Connaître vos revenus et vos dépenses

Connaître vos revenus et vos dépenses Connaître vos revenus et vos dépenses NIVEAU 9-12 La présente leçon donnera l occasion aux élèves d examiner leurs revenus et leurs dépenses, et d apprendre à établir un budget. Cours Initiation aux affaires

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes

Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes Contribution de l Institut de coopération pour l éducation des adultes (ICÉA) Juin 2014 2 Table des

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA Notes pour une allocution prononcée par M. Patrick Déry Surintendant de l encadrement

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale Quebec Provincial Association of Teachers L Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (RQAP) et le Régime québécois d assurance parentale Mes droits Ce guide destiné au personnel

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE Le déménagement La présente brochure traite de la façon de donner un préavis, de la façon de déménager plus tôt que prévu tout en respectant la loi, et de ce que vous

Plus en détail

Journal municipal Sainte-Jeanne-d Arc

Journal municipal Sainte-Jeanne-d Arc Journal municipal Sainte-Jeanne-d Arc Août 2014 ATTENTION L été tire à sa fin, la rentrée scolaire arrive à grand pas et, avec elle, le retour des autobus d écoliers, soyez vigilants à leur approche et

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

Pourquoi payer pour faire du bénévolat?

Pourquoi payer pour faire du bénévolat? Pourquoi payer pour faire du bénévolat? Le présent document se veut un complément d information élaboré à partir de commentaires et d expériences passées. Il permettra à HorizonCosmopolite de clarifier

Plus en détail

PLACEMENTS DANS LES FOYERS DE SOINS DE LONGUE DURÉE

PLACEMENTS DANS LES FOYERS DE SOINS DE LONGUE DURÉE GUIDE DES PLACEMENTS DANS LES FOYERS DE SOINS DE LONGUE DURÉE DU NORD-EST Des soins exceptionnels - chaque personne, chaque jour Si vous ou un être cher envisagez un placement dans un foyer de soins de

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT

DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT Que devez-vous savoir sur la tutelle en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse? LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE CETTE BROCHURE A ÉTÉ RÉALISÉE

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? COMMENT JOINDRE L ÉQUIPE DE BÉNÉVOLES?

QUI SOMMES-NOUS? COMMENT JOINDRE L ÉQUIPE DE BÉNÉVOLES? Une maison, une vocation, un soutien QUI SOMMES-NOUS? La Maison de soins palliatifs Source Bleue a pour mission de prodiguer gratuitement des soins à des personnes atteintes d une maladie avec un pronostic

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth)

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Le comité du fonds de la bourse commémorative Ronald P. Smyth et Centraide de la région du

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2013-2015

Plan d action de développement durable 2013-2015 Plan d action de développement durable 2013-2015 Une production de l Institut national d excellence en santé et en services sociaux Le contenu de cette publication a été rédigé et édité par l INESSS. Ce

Plus en détail

Programmes de travail et de bénévolat à l étranger

Programmes de travail et de bénévolat à l étranger Programmes de travail et de bénévolat à l étranger Emplois d été Échange étudiants YMCA Le programme Emplois d'été Échanges étudiants du YMCA est un programme national unique en son genre qui permet à

Plus en détail

Centre Hospitalier Restigouche 63, promenade Gallant Campbellton (Nouveau-Brunswick)

Centre Hospitalier Restigouche 63, promenade Gallant Campbellton (Nouveau-Brunswick) Centre Hospitalier Restigouche 63, promenade Gallant Campbellton (Nouveau-Brunswick) Nathalie Langlois, infirmière clinicienne spécialisée en psychiatrie Pauline Perron, ergothérapeute Michelle DesRoches,

Plus en détail

Égalité des chances pour toutes et tous

Égalité des chances pour toutes et tous Égalité des chances pour toutes et tous L égalité des chances pour toutes les personnes vivant en Suisse et un des piliers centraux d une société juste et solidaire. L égalité des chances signifie d abord

Plus en détail

Des stands alimentaires! Résumé

Des stands alimentaires! Résumé Secondaire, collégial et grand public activité 5 Des stands alimentaires! Résumé À partir de l affiche Nos choix alimentaires à nous de jouer!, les élèves sont initiés au concept des 3N-J d ENvironnement

Plus en détail

Obtenir de bons résultats en réalisant de bonnes actions

Obtenir de bons résultats en réalisant de bonnes actions Obtenir de bons résultats en réalisant de bonnes actions Un guide pratique destiné au programme de mentorat portant sur les services juridiques bénévoles de l ABC www.cba.org Un grand nombre d entre nous

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

Bénévole du secteur de la justice

Bénévole du secteur de la justice Audience simulée de la Commission Bénévole du secteur de la justice Cette trousse comprend les documents suivants : PAGE Objectifs du procès simulé Ligne de temps pour l audience simulée Renseignements

Plus en détail

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC SOUTIEN, DÉVELOPPEMENT, REPRÉSENTATION L APER EST LA

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail