Présentation du revenu net agricole. au Québec. sous l angle de l agriculture, de l entreprise et de la famille agricole. par

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation du revenu net agricole. au Québec. sous l angle de l agriculture, de l entreprise et de la famille agricole. par"

Transcription

1 Présentation du revenu net agricole sous l angle de l agriculture, de l entreprise et de la famille agricole au Québec par Mario Beaulieu Sami Ben Salha Mario Ringuette Direction des études économiques et d appui aux filières Février 27

2 Sommaire Au cours des 1 dernières années, le revenu net agricole au Québec a affiché une évolution relativement stable malgré une croissance soutenue des recettes monétaires agricoles et des paiements de programmes de plus en plus importants. Entre 1994 et 25, le revenu net agricole a oscillé autour de 7 M$. Même si ce constat montre une stabilité de façon générale, il en est autrement lorsque l analyse est portée sur un plan plus détaillé. C est ainsi que la situation est différente selon la taille des exploitations agricoles. Pour les fermes de grande taille, le revenu net évolue de façon plus favorable que pour les fermes de taille plus modeste. Vu sous l angle des secteurs, la situation est également différente d un type de production à l autre, puisque chaque secteur fait face à un contexte d affaires et à une conjoncture qui lui sont particuliers. De plus, il existe des écarts significatifs de performance entre les entreprises agricoles, et ce, à l intérieur d un même secteur. NOTE AUX LECTEURS Les données utilisées dans ce document proviennent de Statistique Canada. Trois sources ont été utilisées, soit le Système d extraction des statistiques agricoles, les Statistiques économiques agricoles et les Indicateurs de performance financière des entreprises canadiennes. Enfin, lorsque l analyse porte sur la situation des revenus de la famille agricole, le concept de revenu net agricole ne couvre qu une partie de la réalité. Pour obtenir un portrait complet, il faut non seulement tenir compte de l ensemble des revenus des exploitants et de leur famille pour leur activité agricole, c est-à-dire les salaires versés à la famille agricole et le revenu net agricole, mais considérer également les revenus hors ferme, notamment issus de leurs activités économiques non agricoles. Ces revenus hors ferme sont particulièrement importants chez les fermes de petite taille, où les exploitants y travaillent généralement à temps partiel.

3 Évolution du revenu net agricole pour l ensemble de l agriculture Le revenu net agricole est souvent utilisé comme indicateur de la rentabilité de l agriculture. La présente section décrit de façon globale cet indicateur. 1.1 Que dévoile l indicateur revenu net Un revenu net agricole 1 relativement stable au Québec malgré la croissance des recettes monétaires Le revenu net agricole est le bénéfice qui se dégage de l activité des exploitations agricoles au cours d une année donnée. Sommairement, il s agit du surplus dégagé des recettes monétaires, y compris les paiements de programmes, une fois les dépenses agricoles déduites (dépenses comprenant les salaires versés aux employés). Évolution des recettes monétaires, des dépenses agricoles et du revenu net agricole au Québec (millions $) Au cours des dernières années ( ), les recettes monétaires agricoles ont augmenté à un taux de croissance moyen de 3,6 % par année, soit un taux inférieur à celui des dépenses agricoles (4,1 %). Au Québec, le revenu net agricole est demeuré relativement stable autour de 7 M$, sauf en 22 où le revenu net a baissé pour se situer à 462 M$ Recettes monétaires Dépenses agricoles Revenu net agricole 1 NOTE : Recettes monétaires (revenus d exploitation) = recettes de marché (ventes) + paiements de programmes Revenu net agricole = recettes monétaires dépenses agricoles 3

4 Le revenu net agricole au Québec est plus stable que dans le reste du Canada L évolution du revenu net agricole au Québec montre une plus grande stabilité que pour le reste du Canada. Les paiements gouvernementaux de même que la gestion de l offre (environ 4 % des recettes monétaires) jouent un rôle significatif dans cette stabilité. Évolution du revenu net agricole au Québec et dans le reste du Canada de 1994 à 25 (millions $) Québec Reste du Canada Le revenu net agricole dépend de plus en plus des paiements de programmes Les paiements de programmes sont de plus en plus importants dans le soutien du revenu net agricole au Québec. De 1994 à 25, les paiements ont augmenté de 2,5 % par année. Les dernières années, sans les paiements, le revenu net agricole serait négatif. Évolution du revenu net agricole au Québec, avec et sans les paiements de programmes (millions $) Revenu net avec paiements Paiements 2-2 Revenu net sans paiements

5 1.2 Le revenu net, un indicateur qui s éloigne de plus en plus du concept de rémunération de l exploitant en tant que travailleur Le concept de revenu net : deux réalités différentes selon le statut juridique Le revenu net agricole est un revenu mixte, car il rémunère dans les entreprises non constituées en société corporative l exploitant, à la fois en tant que travailleur et en tant que propriétaire, alors que pour les entreprises constituées en société, il ne rémunère que le propriétaire de l entreprise (bénéfice). Utilisation du revenu net selon le statut juridique Entreprises non constituées Entreprises constituées en société corporative Rémunération de l exploitant (salaire) Oui Non Rémunération du capital (profit) Oui Oui Les entreprises constituées sont minoritaires en nombre, mais dominantes sur le plan de l activité agricole Le nombre de fermes constituées en société corporative ne cesse de croître. En 1994, on dénombrait 18 % qui étaient constituées en société corporative. Aujourd hui, on en dénombre près de 3 %, soit environ 8 5 fermes. Elles accaparent une part de plus en plus importante des recettes monétaires de marché : en 24, elles représentent 64 % des recettes de marché. Croissance de l importance des fermes constituées en société corporative 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% Nombre de fermes Recettes monétaires %

6 Les grandes fermes sont généralement constituées en société corporative Au Québec, 75 % des revenus d exploitation des fermes de grande taille sont générés par des fermes constituées en société corporative qui représentent 6 % des grandes fermes. Pour les fermes de taille moyenne, 27 % des revenus d exploitation sont produits par des fermes constituées en société corporative qui représentent 23 % de ces exploitations. Pour les fermes de petite taille, 8 % des revenus d exploitation sont réalisés par des fermes constituées en société corporative qui représentent 7 % de ces exploitations. Répartition des statuts juridiques des fermes selon la taille de l'entreprise en 24 1% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% % 595 (7 %) 7785 (93 %) Petite ferme (moins de 5 $) Constituées en société corporative 8245 (77 %) (23 %) Ferme moyenne (5 $ - 25 $) 315 (4 %) 4 69 (6%) Grande ferme (plus de 25 $) Non constituées Un revenu net agricole qui reflète davantage les bénéfices des sociétés corporatives L accroissement du nombre d entreprises constituées en société corporative au Québec vient changer la lecture de l évolution du revenu net agricole. Le revenu net agricole se rapproche de plus en plus de la notion de profit des sociétés corporatives, puisque la rémunération de l exploitant en tant que travailleur se trouve de plus en plus intégrée dans la masse salariale. De 1994 à 25, la proportion des bénéfices des sociétés dans le revenu net agricole est passée de 36 % à 52 %, ce qui représente un bénéfice moyen par ferme de 4 1 $ Évolution du revenu net agricole selon les bénéfices des sociétés et les revenus nets des exploitations non constituées (millions $) Revenu net des exploitations non constituées Bénéfice des sociétés 6

7 Le revenu net est relativement stable dans le temps. Toutefois, il représente de moins en moins la rémunération de l exploitant et de plus en plus le bénéfice des sociétés corporatives. Pour éliminer ce biais, il faudrait ajouter le salaire versé à l exploitant pour les entreprises constituées en société corporative. Ce faisant, le concept de revenu net couvrirait la même réalité, peu importe le statut juridique, et son évolution serait vraisemblablement en croissance. 7

8 Évolution du revenu net agricole par entreprise Comme il a été précisé dans la section précédente, le revenu net agricole évolue de façon relativement stable au Québec. Toutefois, en raison de la diminution du nombre d exploitations, le revenu net par ferme démontre une tendance constante à la hausse au cours des dernières années puisqu il est passé de 17 $/ferme en 199 à près de 3 $/ferme en 24, soit une croissance de 65 %. Évolution du revenu net agricole par ferme ($ par ferme) Cependant, l évolution du revenu net agricole cache plusieurs réalités souvent divergentes selon le critère considéré telles que la taille des entreprises agricoles, les conditions économiques sectorielles et l efficacité des entreprises agricoles à générer un bénéfice. L analyse ne peut donc être faite de façon globale sans tenir compte de ces réalités, sinon les conclusions peuvent être faussées. 8

9 2.1 Le revenu net agricole influencé par la taille des entreprises Définition des différentes tailles d entreprises agricoles Le secteur agricole se compose d exploitations de différentes tailles. Il existe de très petites fermes tout comme il en existe de grandes. Selon toute vraisemblance, les fermes de grande taille devraient être en mesure de dégager des économies d échelle et donc d avoir une meilleure rentabilité. Les fermes québécoises peuvent être regroupées en trois classes de revenu, soit les petites fermes ayant un revenu d exploitation annuel 2 de 5 $ et moins, les fermes de taille moyenne ayant un revenu d exploitation se situant entre 5 $ et 25 $ et les fermes de grande taille ayant un revenu d exploitation de plus de 25 $. Le tableau suivant illustre la signification de ces trois classes de revenu pour la production laitière et la production porcine. Illustration de la taille d une ferme selon la classe de revenu et le secteur CLASSE DE REVENU D EXPLOITATION Secteurs Moins de 5 $ 5 $ 25 $ Plus de 25 $ Moyenne du secteur Production laitière Moins de 1 vaches Entre 1 et 47 vaches Plus de 47 vaches 48 vaches Production porcine Moins de 33 porcs Entre 33 et 1666 porcs Plus de 1666 porcs Production 4 7 porcs (finisseurs) Production de veaux Moins de 44 vaches Entre 44 et 22 vaches Plus de 22 vaches 48 vaches d embouche Ce tableau montre par exemple qu une ferme laitière ayant un revenu d exploitation inférieur à 5 $ doit nécessairement avoir un cheptel laitier de moins de 1 vaches. Or, au Québec, les fermes laitières possèdent en moyenne un troupeau de 48 vaches, ce qui correspond à un revenu d exploitation près de 252 $. Pour leur part, les fermes porcines (finisseurs) produisent en moyenne 4 7 porcs pour un revenu d exploitation de plus de 7 $. En ce qui concerne les fermes de veaux d embouche, elles ont en moyenne un cheptel de 48 vaches pour un revenu d exploitation d environ 53 $. 2 Les revenus d exploitation annuels correspondent à la notion des recettes monétaires. 9

10 Il y a moins de fermes pour générer plus de revenus d exploitations Le nombre de fermes est passé de en 199 à en 25. Toutefois, les recettes monétaires par ferme augmentent, passant de plus de 93 $/ferme en 199 à près de 21 $/ferme en 25, soit une croissance de 125 %. Les fermes sont de plus en plus importantes en ce qui concerne le revenu d exploitation. Évolution du nombre et de la taille des fermes (Nombre) $/ferme Nombre de fermes Recettes monétaires par ferme Une migration des entreprises vers les strates de revenu supérieur Au Québec, en 23-24, 32 % des fermes ont un revenu d exploitation de moins de 5 $, 4 % ont un revenu d exploitation se situant entre 5 $ et 25 $ et 28 % sont des fermes de grande taille. En , la proportion s établissait à 34 % pour les petites fermes, 52 % pour les moyennes et 14 % pour les grandes. Répartition du nombre de fermes selon la taille et % 5% 4% 3% 2% 34% 52% 32% 4% 28% 1% % 14% Petite M oyenne Grande 1

11 Le revenu net selon la taille des entreprises agricoles : les grandes fermes s en tirent mieux Au Québec, le revenu net des fermes de grande taille (c est-à-dire les fermes ayant un revenu d exploitation de plus de 25 $ par année) évolue relativement mieux que pour les autres catégories. En 24, le revenu net agricole par ferme de grande taille était de $. Ce type d exploitation représente environ 28 % des fermes agricoles au Québec et explique 79 % des revenus d exploitation. Pour les fermes de taille moyenne, dont les revenus d exploitation se situent entre 5 et 25 $, le revenu net est à la baisse depuis 1998, quoique, en 24, une hausse de 16 % soit observée pour atteindre $ par ferme. En 24, les fermes de taille moyenne représentent 4 % des fermes et 18 % des revenus d exploitation. Évolution du revenu net agricole par ferme selon la taille de l entreprise ($ par ferme) Petite Moyenne Grande En ce qui a trait aux fermes dont les revenus d exploitation sont inférieurs à 5 $, la situation se dégrade pour réaliser la plupart du temps des pertes. En 24, ces fermes représentaient 32 % des exploitations et seulement 3 % des revenus d exploitation. 11

12 2.2 Le revenu net agricole selon le secteur 3 L évolution du revenu net agricole par entreprise est différente d un secteur à l autre 4. Pour illustrer cette réalité quatre secteurs sont présentés, soit le secteur de la volaille et des oeufs, le secteur laitier, le secteur des légumes et le secteur porcin. Les secteurs sous gestion de l offre (volaille, œufs et lait) affichent une croissance du revenu net par ferme plus élevée que la moyenne Pour les fermes spécialisées dans la production de la volaille et des œufs, le revenu net (qui reflète davantage les bénéfices net des sociétés corporatives) présente une progression très vive. Entre 1994 et 24, le revenu net par ferme a augmenté de 158 %. Ce secteur se caractérise d ailleurs par la présence importante de fermes de grande taille constituées en société corporative qui sont responsables de la presque totalité des revenus d exploitation. Revenu net agricole par ferme au Québec Fermes spécialisées dans la production de la volaille et des oeufs (1994=1) Pour ce qui est des fermes spécialisées dans la production laitière, on observe également une bonne croissance (84 %). À l opposé des fermes spécialisées dans la production de la volaille et des œufs, les fermes laitières sont en règle générale des fermes de taille moyenne à un peu plus grande et la plupart ne sont pas constituées en société corporative. Revenu net agricole par ferme au Québec Fermes spécialisées dans la production laitière (1994=1) Cette section concerne les fermes spécialisées, c est-à-dire les fermes dont les ventes d un produit représentent au moins 51 % de leurs ventes. 4 Plusieurs phénomènes peuvent expliquer cette réalité, dont l évolution des prix des produits et des intrants, le contexte d affaires, etc. 12

13 D autres secteurs, dominés par de très grandes exploitations, soumis aux fluctuations du marché Pour le secteur des légumes, le revenu net agricole a progressé de 24 % entre 1994 et 24. Bien qu il n existe que très peu d exploitations de grande taille (26 % des fermes en 24), celles-ci génèrent des ventes correspondant à 82 % des revenus d exploitation de ce secteur. Revenu net agricole par ferme au Québec Fermes spécialisées dans la production de légumes (1994=1) Pour sa part, le revenu net dans le secteur porcin reflète davantage les bénéfices nets des sociétés incorporées et de ce fait, il constitue le surplus dégagé une fois le salaire versé à l exploitant. Par voie de conséquence, ce surplus (bénéfice net), qui n est pas couvert par le programme assurance de stabilisation du revenu agricole, est voué à une plus grande fluctuation selon les conditions économiques du marché. Puisque les prix à la production ont fluctué beaucoup, les bénéfices nets de ce secteur connaissent donc d importantes variations. Revenu net agricole par ferme au Québec Fermes spécialisées dans la production porcine (1994=1)

14 2.3 Le revenu net agricole : performance différente d une entreprise à une autre Sur la base des données disponibles concernant les marges bénéficiaires des sociétés corporatives, les écarts entre les entreprises les plus performantes (marges bénéficiaires élevées) et les entreprises qui le sont moins (marges bénéficiaires faibles) dans un même secteur peuvent s avérer significatifs. C est ainsi que, pour les années 22-24, les écarts dans les marges bénéficiaires entre les entreprises performantes et les moins performantes sont au-dessus de 12,2 %. Il est à noter que dans certains secteurs ces écarts atteignent même plus de 2 points. Marges bénéficiaires avant impôts entre les sociétés incorporées Diverses productions, Québec, MARGES BÉNÉFICIAIRES (1) Élevées Moyennes Faibles Écart entre les marges bénéficiaires (É) (M) (F) élevées et faibles (É - F) Production de maïs 17,3 3,9-7, 24,3 Production de blé 19,5 7,6-3,7 23,2 Production de fruits 16,6 4,5-5,8 22,4 Production d œufs 26,2 13,7 5,3 2,9 Production laitière 19,8 9,9,4 19,5 Production de légumes 15,1 5,6-3,2 18,4 Production bovine 12,9 2,6-3,9 16,8 Production porcine 9,9 2,8-4,3 14,2 Production de volaille 15,2 8,3 3, 12,2 1) Marges bénéficiaires selon les limites quartiles : Élevées = 25 % des entreprises ont un résultat supérieur au taux indiqué; Moyennes = 5 % des entreprises ont un résultat supérieur au taux indiqué; Faibles = 75 % des entreprises ont un résultat supérieur au taux indiqué. À titre illustratif, ce tableau se traduit pour une ferme laitière de 45 vaches par un bénéfice d au moins 47 4 $ si elle fait partie des 25 % meilleures entreprises et d au mieux de 957 $ si elle n est pas performante. Pour une ferme porcine qui produit 4 7 porcs, les résultats se traduisent par un bénéfice d au moins 69 8 $ si elle est performante et par une perte d au mieux de $ si elle fait partie des entreprises les moins performantes. Le revenu net agricole par entreprise présente une grande variabilité inhérente aux stratégies de l entrepreneur quant à la taille et quant à la performance de gestion et influencée par le contexte sectoriel. 14

15 Évolution du revenu des familles agricoles Après avoir exposé dans la section précédente le revenu net agricole sous l angle de l entreprise, il importe de situer ce revenu dans le contexte de famille agricole puisqu il fait partie de l ensemble de tous les revenus auxquels la famille agricole peut avoir accès. Pour évaluer l ensemble des revenus de la famille agricole, il faut ajouter au revenu net agricole, non seulement les salaires familiaux agricoles, mais également les revenus hors ferme puisque l activité agricole permet, dans certains cas, aux familles de se livrer à d autres activités économiques extérieures à la ferme. 3.1 Le revenu des familles agricoles en croissance Le concept de revenu net agricole n est pas suffisant pour donner un bon portrait de la situation des revenus de la famille agricole. Pour obtenir un tel portrait il faut tenir compte de l ensemble des revenus des exploitants et de leur famille pour leur activité agricole (c est-à-dire des salaires versés à la famille agricole, du revenu net agricole) ainsi que des revenus hors ferme. De façon plus globale, le revenu familial total du secteur agricole québécois est estimé, pour l année 24, à 2, G$, en hausse de 13,3 % par rapport à l année précédente. Depuis 1994, ce revenu a crû en moyenne de 3 % par année, soit un taux supérieur à l inflation (1,9 % par année). Évolution du revenu des familles agricoles au Québec (millions $) Revenu familial total = A + B + Revenu hors ferme Revenu familial de l'activité agricole = A + B Revenu net agricole (A) Revenu hors ferme Salaires versés à la famille agricole (B)

16 3.2 Le revenu des familles agricoles selon la taille des fermes La disparité des revenus des familles agricoles est très liée à la taille des fermes puisque le revenu total des familles exploitant des grandes fermes est le triple de celui des autres catégories Le revenu familial total des petites fermes (ayant des revenus agricoles de moins de 5 $) est à plus de 1 % composé de revenu hors ferme. Leur activité économique se passe surtout à l extérieur de la ferme. Revenu familial total selon la taille (moyenne de 23-24) Total = $ Comparativement, le revenu familial total d une grande ferme provient en très grande partie (67 %) de son activité agricole Total = $ (33 %) 8 15 (67%) 4 Total = $ (58 %) (13 %) -158 (-3 %) Petite ferme (moins de 5 $) - 32% des fermes (42 %) Ferme moyenne (5 $ - 25 $) -4% des fermes- Grande ferme (plus de 25 $) - 28% des fermes- Revenu familliale de l'activité agricole Revenu hors ferme 16

17 3.3 Le bien-être des familles agricoles Le bien-être des familles agricoles s apprécie à travers le revenu familial total ainsi qu à travers leur capitalisation Le revenu familial par ferme Au cours des deux dernières années, le revenu familial total équivalait à 62 8 $ par ferme dont environ 45 % du revenu familial total provenait du revenu hors ferme. Bien que la comparaison s avère délicate, signalons à titre illustratif que le revenu des familles québécoises était, en 23, de 63 4 $ par famille. Toute comparaison avec le revenu familial par ferme doit être faite en effet avec prudence, puisqu il ne correspond pas exactement au revenu familial agricole par famille étant donné que le nombre de familles agricoles n égale pas nécessairement le nombre de fermes. S accompagne d une progression de la valeur nette des actifs Évolution des actifs nets par ferme (1995 à 24) La valeur de l actif net, c est-à-dire la valeur de l actif total (y compris des quotas) moins le total du passif, a crû de $ (près de 6 %) en 9 ans. Ainsi, entre 1995 et 24, la valeur de l actif net par ferme est passé de $ à $ Cette évolution résulte de la progression de la valeur de l actif total ( $) plus importante que la croissance du passif ( $) Les familles agricoles ont des stratégies de revenu et de capitalisation différentes qui peuvent expliquer l existence des différents types de fermes, leurs trajectoires d évolution et l atteinte de différents niveaux de performance. 17

18 Conclusion Comme nous l avons précisé dans ce document, l analyse du revenu net agricole ne peut se faire globalement sans apporter les nuances nécessaires. Lorsque l analyse est portée sur un plan plus détaillé, il apparaît dans ce document que l évolution du revenu net agricole dépend d au moins trois facteurs, soit la taille des entreprises agricoles, les conditions économiques sectorielles et l efficacité des entreprises agricoles à générer un bénéfice. De plus, le revenu total des familles agricoles montre une bonne croissance depuis Avec un taux annuel moyen de 3 %, ce revenu croît à un rythme légèrement au-dessus de l inflation. 18

COUP D ŒIL SUR LE COMMERCE AGROALIMENTAIRE

COUP D ŒIL SUR LE COMMERCE AGROALIMENTAIRE COUP D ŒIL SUR LE COMMERCE AGROALIMENTAIRE Nos exportations atteignent de nouveaux sommets en 2008 L industrie agroalimentaire contribue fortement à l économie du Québec La contribution directe de l industrie

Plus en détail

Prévisions relatives aux ventes et aux transferts, 2000

Prévisions relatives aux ventes et aux transferts, 2000 Prévisions relatives aux ventes et aux transferts, 2000 En 2000, 3 438 entreprises agricoles envisageaient une vente ou un transfert pour la période allant jusqu à 2005. La proportion des entreprises qui

Plus en détail

Analyse de groupe lait bio

Analyse de groupe lait bio 2015 Analyse de groupe lait bio Préparé par MC Bourgault, agr. Agrigo conseils inc. 20 janvier 2017 Aquarium de Québec Page 1 sur 17 Une présentation du : Avec la collaboration de : UNE COLLABORATION FINANCIÈRE

Plus en détail

Revenu total des exploitants agricoles canadiens en 2003

Revenu total des exploitants agricoles canadiens en 2003 Volume 2 Revenu total des exploitants agricoles canadiens en 2003 Cally Abraham Introduction Le présent bulletin offre un aperçu de la situation du revenu des exploitants agricoles canadiens en 2003. Les

Plus en détail

L'emploi des salariés agricoles Info stat MSA trimestriel

L'emploi des salariés agricoles Info stat MSA trimestriel Info stat L'emploi des salariés agricoles Info stat MSA trimestriel Bagnolet, 30 janvier 2014 L emploi des salariés agricoles repart à la hausse au 1 er trimestre 2013 Les statistiques de l emploi des

Plus en détail

Institut national de la statistique et des études économiques. Pierre Pora, division Salaires et revenus d activité, Insee

Institut national de la statistique et des études économiques. Pierre Pora, division Salaires et revenus d activité, Insee 1 sur 10 20/01/2017 09:49 Institut national de la statistique et des études économiques Pierre Pora, division Salaires et revenus d activité, Insee En 2014, le revenu salarial annuel, somme de tous les

Plus en détail

Se curite du revenu en agriculture

Se curite du revenu en agriculture Se curite du revenu en agriculture Le 8 juin 2016 MISE EN PLACE DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA SÉCURITÉ DU REVENU EN AGRICULTURE Au cours des dernières années, plusieurs facteurs ont affaibli le filet de

Plus en détail

L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise

L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise L industrie bioalimentaire joue un rôle important au sein de l économie canadienne et québécoise. En 2008, le PIB réalisé par

Plus en détail

Constatations principales

Constatations principales Chapitre 5 Constatations principales Revenu et patrimoine par Sylvie Jean Au Québec, en 2006, le revenu total moyen des unités familiales et le revenu disponible sont de 22 % de moins qu en Ontario. Les

Plus en détail

La syndicalisation L EMPLOI ET LE REVENU EN. Août 2007

La syndicalisation L EMPLOI ET LE REVENU EN. Août 2007 L EMPLOI ET LE REVENU EN Août 2007 La syndicalisation Les taux de syndicalisation durant les premières moitiés de 2006 et 2007 Le nombre moyen d employés rémunérés au cours du premier semestre de 2007

Plus en détail

RECUEIL DE DONNÉES SUR LES QUESTIONS DE REVENU AGRICOLE

RECUEIL DE DONNÉES SUR LES QUESTIONS DE REVENU AGRICOLE RECUEIL DE DONNÉES SUR LES QUESTIONS DE REVENU AGRICOLE Recherche stratégique Équipe des politiques et de la planification Agriculture et Agroalimentaire Canada Février 25 RECUEIL DE DONNÉES SUR LES QUESTIONS

Plus en détail

La présence syndicale au Québec

La présence syndicale au Québec La présence syndicale au Québec Bilan de l année 2001 1 par Michel Girard avec la collaboration de Diane Boisvert La présente chronique s intéresse aux personnes assujetties à des conventions collectives,

Plus en détail

Tandis que le revenu est constitué de l ensemble des sommes perçues de diverses sources, comme le travail, les

Tandis que le revenu est constitué de l ensemble des sommes perçues de diverses sources, comme le travail, les Chapitre 7 Revenu et patrimoine par Sylvie Jean Tandis que le revenu est constitué de l ensemble des sommes perçues de diverses sources, comme le travail, les placements et les transferts sociaux, le patrimoine

Plus en détail

Profil démographique des régions du Québec : âge et sexe

Profil démographique des régions du Québec : âge et sexe Profil démographique des régions du Québec : âge et sexe Henri-Claude Joseph Direction des statistiques économiques et sociales INTRODUCTION Se situant dans le processus de mise à jour de l information

Plus en détail

Commerce international des marchandises du Québec

Commerce international des marchandises du Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Commerce international des marchandises du Québec Septembre 2016 Volume 17, numéro 2 I CONJONCTURE I Diminution des exportations québécoises au deuxième trimestre

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC FAITS SAILLANTS Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2004-2014

Plus en détail

Dans les années 1990, le fossé s est considérablement

Dans les années 1990, le fossé s est considérablement Facteurs déterminants des tendances des niveaux de vie au Canada et aux États-Unis de 1989 à l an 2000 Andrew Sharpe* Centre d étude des niveaux de vie Dans les années 19, le fossé s est considérablement

Plus en détail

Le commerce bilatéral pour le secteur agricole et agroalimentaire en 2016

Le commerce bilatéral pour le secteur agricole et agroalimentaire en 2016 Le commerce bilatéral pour le secteur agricole et agroalimentaire en 2016 Résumé Les échanges agri-agro représentent une faible part dans les échanges totaux entre la France et la Roumanie (10 % du total

Plus en détail

Le revenu agricole par travailleur stagne en 2012 dans l'ue en dépit d'une amélioration des prix agricoles

Le revenu agricole par travailleur stagne en 2012 dans l'ue en dépit d'une amélioration des prix agricoles ECON(13)2712:1 Note d'information1 Le revenu agricole par travailleur stagne en 2012 dans l'ue en dépit d'une amélioration des prix agricoles a) Evolution du revenu agricole en 2012 Selon les deuxièmes

Plus en détail

Sans contredit, l exercice 2001 a établi Saputo Inc. comme

Sans contredit, l exercice 2001 a établi Saputo Inc. comme Analyse par la direction des résultats d exploitation et de la situation financière Au cours de l exercice 2001, le bénéfice net a atteint 110,2 millions de dollars, en hausse de 10,1 % sur les 100,1 millions

Plus en détail

Note économique. Compétitivité future du secteur manufacturier et création de richesse dans les régions du Québec

Note économique. Compétitivité future du secteur manufacturier et création de richesse dans les régions du Québec Note économique Compétitivité future du secteur manufacturier et création de richesse dans les régions du Québec Préambule Grâce à son vaste réseau de plus de 140 chambres de commerce et 1 100 membres

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2015

La présence syndicale au Québec en 2015 La présence syndicale au Québec en 2015 Alexis Labrosse Direction de l information sur le travail Septembre 2016 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population visée et la période

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2011

La présence syndicale au Québec en 2011 Volume 9, numéro spécial - Forum 2012 La représentation collective et les autres formes d expression des employés La présence syndicale au en 2011 Par Alexis Labrosse * Résumé Le présent article s intéresse

Plus en détail

Bilan Région Haute-Normandie

Bilan Région Haute-Normandie Bilan Région Haute-Normandie Population au 01/01/2014 1 851 909 habitants Economie PIB 2013 51,6 Md 27 864 / habitant +0,1% en moyenne depuis 2000 Emploi 2013 702 800-0,7% depuis 2000 Taux de chômage 2014

Plus en détail

L effectif de la fonction publique du Québec Analyse comparative des cinq dernières années

L effectif de la fonction publique du Québec Analyse comparative des cinq dernières années L effectif de la fonction publique du Québec 2007-2008 Analyse comparative des cinq dernières années Ce document est produit par le Sous-secrétariat au personnel de la fonction publique Secrétariat du

Plus en détail

Portrait et évolution des employés rémunérés au taux du salaire minimum

Portrait et évolution des employés rémunérés au taux du salaire minimum Volume 7, n o 1 Automne 2010 Portrait et évolution des rémunérés au taux du salaire minimum Par Alexandre Gaudreault et Luc Cloutier* Résumé Cet article présente un portrait des ayant déclaré une rémunération

Plus en détail

Profil financier des exploitations agricoles canadiennes (Données des déclarants de 2005 Estimations provisoires)

Profil financier des exploitations agricoles canadiennes (Données des déclarants de 2005 Estimations provisoires) Profil financier des exploitations agricoles canadiennes (Données des déclarants de 2005 Estimations provisoires) Mars 2007 Profil financier des exploitations agricoles canadiennes (Données des déclarants

Plus en détail

Constatations principales

Constatations principales Chapitre 7 Constatations principales Dépenses des ménages par Sylvie Jean Les dépenses des ménages nous renseignent sur leurs goûts, leurs besoins, leurs habitudes de consommation, mais aussi sur leur

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 3 e trimestre 2016

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 3 e trimestre 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 décembre 2016 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 3 e trimestre 2016 Aperçu

Plus en détail

Capitale-Nationale Portrait régional

Capitale-Nationale Portrait régional Portrait régional Automne 2013 2 Capitale-Nationale Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie

Plus en détail

Conférence de presse du 11 avril Résumé du rapport de l Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires

Conférence de presse du 11 avril Résumé du rapport de l Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires Conférence de presse du 11 avril 2016 Résumé du rapport de l Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires L année 2015 est marquée par la poursuite de la baisse globale

Plus en détail

Focus sur les salaires

Focus sur les salaires Focus sur les salaires L Insee dresse chaque année en collaboration avec la DARES un panorama complet de l emploi et des salaires. L édition 2012 a été publiée le 22 février. Décryptage des évolutions

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble de l année 2015

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble de l année 2015 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 mars 2016 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble

Plus en détail

Revue de l emploi au Québec en 2004

Revue de l emploi au Québec en 2004 ISSN 1708-9158 Volume 2, numéro 5 12 janvier 2005 Revue de l emploi au Québec en 2004 Un taux de chômage historiquement bas Sommaire 1. En 2004, 55 000 emplois ont été créés au Québec, la plupart à plein

Plus en détail

Économie agricole de FAC. Perspectives concernant les actifs et la dette agricoles pour

Économie agricole de FAC. Perspectives concernant les actifs et la dette agricoles pour Économie agricole de FAC Perspectives concernant les actifs et la dette agricoles pour 2017-2018 Rapport publié le 12 septembre 2017 1 Introduction L agriculture canadienne évolue sans cesse. Les possibilités

Plus en détail

La croissance des grandes entreprises au Canada

La croissance des grandes entreprises au Canada N o 11 626 X au catalogue N o 021 ISSN 1927-5048 ISBN 978 1 100 99932 6 Document analytique Aperçus économiques La croissance des grandes entreprises au Canada par Danny Leung et Luke Rispoli Division

Plus en détail

Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé

Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé Sous-indicateur n 13-1 : Évolution des dépenses de personnel 140 Évolution des dépenses de personnel des

Plus en détail

La formation. dans les très petites entreprises. en région LIMOUSIN. Prisme Limousin Jeanne Jimenez Fabien Dulcire 13 Cours Jourdan Limoges

La formation. dans les très petites entreprises. en région LIMOUSIN. Prisme Limousin Jeanne Jimenez Fabien Dulcire 13 Cours Jourdan Limoges La formation en région dans les très petites entreprises LIMOUSIN Prisme Limousin Jeanne Jimenez Fabien Dulcire 13 Cours Jourdan 87000 Limoges S O M M A I R E I. PROFIL DES ENTREPRISES ADHERENTES...2 A.

Plus en détail

STATISTIQUES FISCALES DES SOCIÉTÉS ANNÉE D IMPOSITION

STATISTIQUES FISCALES DES SOCIÉTÉS ANNÉE D IMPOSITION STATISTIQUES FISCALES DES SOCIÉTÉS ANNÉE D IMPOSITION 2008 Statistiques fiscales des sociétés ANNÉE D IMPOSITION 2008 Ce document est imprimé sur du papier entièrement recyclé, fabriqué au Québec, contenant

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure au troisième trimestre Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure

Balance suisse des paiements et position extérieure au troisième trimestre Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 décembre 2015 Balance suisse des paiements et position extérieure au troisième trimestre 2015 Aperçu

Plus en détail

EMPLoi-QUéBEC LEs ChiffrEs CLés de L'EMPLoi au QUéBEC édition 2014

EMPLoi-QUéBEC LEs ChiffrEs CLés de L'EMPLoi au QUéBEC édition 2014 EMPLOI-QUÉBEC Les chiffres clés de l'emploi au québec édition 2014 Rédaction André Levert Élaboration des tableaux Carole Gravel Bryan Speight Direction de l analyse et de l information sur le marché du

Plus en détail

est cependant encore très éloigné de la moyenne de l indice EPT en Afrique sub-saharienne en 2012 qui est de 57,1.

est cependant encore très éloigné de la moyenne de l indice EPT en Afrique sub-saharienne en 2012 qui est de 57,1. Mali Profil pays EPT 4 Contexte général Pays situé en Afrique sahélienne et comptant environ 4,8 millions d habitants, le Mali, avec un PIB par habitant de 695 $US en, se classe parmi les pays à faible

Plus en détail

LA pauvreté a légèrement baissé en France entre 1996 et Le seuil

LA pauvreté a légèrement baissé en France entre 1996 et Le seuil De 1996 à 2000, une baisse de la pauvreté monétaire qui s estompe Fabien Dell, Nadine Legendre (Insee) LA pauvreté a légèrement baissé en France entre 1996 et 2000. Le seuil de pauvreté monétaire relative

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 2 e trimestre 2016

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 2 e trimestre 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 septembre 2016 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 2 e trimestre 2016 Aperçu

Plus en détail

Analyse financière. Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1

Analyse financière. Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1 1 Structure du bilan Le bilan décrit la situation patrimoniale de l exploitation à la clôture de l exercice. Il présente en regard l actif à gauche et le passif à droite, dont les cumuls sont par définition

Plus en détail

Un redressement des effectifs de vaches allaitantes dans les exploitations françaises en mai 2015

Un redressement des effectifs de vaches allaitantes dans les exploitations françaises en mai 2015 Agreste Infos rapides Animaux de boucherie Bovins cheptel décembre 2015 - n 2/2 - Décembre 2015 Animaux de boucherie Bovins Cheptel mai 2015 Résultats français et européens Un redressement des effectifs

Plus en détail

Les données de l Enquête sur la population active (EPA) LES IMMIGRANTS ET LE MARCHÉ DU TRAVAIL QUÉBÉCOIS EN 2011

Les données de l Enquête sur la population active (EPA) LES IMMIGRANTS ET LE MARCHÉ DU TRAVAIL QUÉBÉCOIS EN 2011 Les données de l Enquête sur la population active (EPA) LES IMMIGRANTS ET LE MARCHÉ DU TRAVAIL QUÉBÉCOIS EN 2011 Octobre 2012 1 Ce document a été réalisé par la Direction de la recherche et de l analyse

Plus en détail

Fiches sectorielles. Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers

Fiches sectorielles. Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers Fiches sectorielles Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble de l année 2016

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble de l année 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 24 mars 2017 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble

Plus en détail

Comptes économiques du Québec

Comptes économiques du Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Comptes économiques du Québec 1 er trimestre 2017 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Institut

Plus en détail

Projections des dépenses de retraite en France pour le Comité de politique économique

Projections des dépenses de retraite en France pour le Comité de politique économique CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 22 octobre 2008-9 h 30 «Compléments à la réflexion du Conseil sur les droits familiaux» Annexe Document de travail, n engage pas le Conseil Projections

Plus en détail

Une croissance économique remarquable

Une croissance économique remarquable Approche comparée des évolutions macro-économiques des outre-mer dossier Une croissance économique remarquable L outre-mer français, mis à part la Polynésie française, a connu au cours des 10 années qui

Plus en détail

2. Les régions administratives

2. Les régions administratives 16 2. Les régions administratives 2.1 La structure de la population par âge Le se subdivise en 17 régions administratives dont la plus populeuse, la région de, compte 1 775 845 habitants en 1996, et la

Plus en détail

Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick

Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick Éducation postsecondaire, Formation et Travail Septembre 2016 Table des matières INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 TAUX DE SALAIRE MINIMUM AU NOUVEAU-BRUNSWICK...

Plus en détail

Structures Nombre d exploitations

Structures Nombre d exploitations Nombre d exploitations Présentation En 2010 la comprend près de 34 500 exploitations agricoles. Près du tiers des exploitations recensées en 2000 a disparu (- 32,7 %). Cette baisse s est effectuée à un

Plus en détail

En 2006, les dirigeants salariés de

En 2006, les dirigeants salariés de FICHES THÉMATIQUES 2.1 Dirigeants de société de l industrie En 2006, les 33 000 dirigeants salariés de l industrie (soit un dirigeant salarié sur six) ont perçu un salaire annuel net moyen de 60 300 euros,

Plus en détail

Revenu agricole, situation financière et aide gouvernementale. Recueil de données

Revenu agricole, situation financière et aide gouvernementale. Recueil de données Revenu agricole, situation financière et aide gouvernementale Recueil de données Mise à jour d avril 2009 Table des matières TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION........................................................1

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2016 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes de 15 à 64 ans Le chômage

Plus en détail

I - LA PLACE DE L AGRICULTURE DANS L ECONOMIE NATIONALE

I - LA PLACE DE L AGRICULTURE DANS L ECONOMIE NATIONALE I - LA PLACE DE L AGRICULTURE DANS L ECONOMIE NATIONALE En France, le poids de l ensemble des activités agricoles représente 3,5 % du PIB en 2007 (2 % pour l agriculture et 1,5 % pour les industries agroalimentaires).

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 2 e trimestre 2017

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 2 e trimestre 2017 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 25 septembre 2017 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 2 e trimestre 2017 Aperçu

Plus en détail

d assurance vie au titre de

d assurance vie au titre de Enquête sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2011 et 2012 n 14 juillet 2013 1 SOMMAIRE 1. TYPOLOGIE DES CONTRATS ET DES ORGANISMES... 6 1.1 Prépondérance

Plus en détail

Pas d avenir en production laitière sans gestion technico-économique optimale.

Pas d avenir en production laitière sans gestion technico-économique optimale. Pas d avenir en production laitière sans gestion technico-économique optimale. Ir. Daniel Jacquet Awé asbl Service Technico-Economique Remarques préalables Exposé microéconomique au niveau des exploitations.

Plus en détail

Analyse par la direction

Analyse par la direction par la direction DES RÉSULTATS D EXPLOITATION ET DE LA SITUATION FINANCIÈRE P R O D U C T I O N A N N U E L L E 1 9 9 9 [ 255 millions de kilogrammes ] 15 98 ÉTATS-UNIS MOZZARELLA 1 8 6 4 2 Groupe Saputo

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectifs (suite) Expliquer les déterminants de l offre agrégée

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectifs (suite) Expliquer les déterminants de l offre agrégée Chapitre 7 L Offre agrégée et la demande agrégée 1 Objectifs Expliquer les déterminants de l offre agrégée Expliquer les déterminants de la demande agrégée Expliquer l équilibre macroéconomique 2 Objectifs

Plus en détail

Cours de langue pour les immigrants au Canada R é s u l t a t s s u r l a p e r f o r m a n c e a u x C L I C p a r n i v e a u

Cours de langue pour les immigrants au Canada R é s u l t a t s s u r l a p e r f o r m a n c e a u x C L I C p a r n i v e a u Cours de langue pour les immigrants au Canada R é s u l t a t s s u r l a p e r f o r m a n c e a u x C L I C p a r n i v e a u C o l l e e n D e m p s e y, L i X u e, S t a n Ku s t e c J u n e 2 0 0

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2013

La présence syndicale au Québec en 2013 La présence syndicale au Québec en 2013 Alexis Labrosse Direction de l information sur le travail Février 2014 i Table des matières La présence syndicale au Québec en 2013... 4 Introduction... 4 Les sources

Plus en détail

Introduction. 5. Revenu des familles et des ménages. Caractéristiques des ménages et des logements.

Introduction. 5. Revenu des familles et des ménages. Caractéristiques des ménages et des logements. Introduction Au cours des années, le Québec a structuré son territoire en trois paliers pour faciliter la gestion de son aménagement et de son développement. Le niveau de base regroupe près de 1 600 entités

Plus en détail

La filière laitière en Champagne-Ardenne

La filière laitière en Champagne-Ardenne Agreste hors-série - Juin 28 La filière laitière en MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Direction régionale et départementale de l agriculture et de la forêt Service régional de l information statistique

Plus en détail

Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation MAURICIE PORTRAIT RÉGIONAL. Automne 2016

Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation MAURICIE PORTRAIT RÉGIONAL. Automne 2016 Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation PORTRAIT RÉGIONAL Automne 2016 TABLE DES MATIÈRES Occupation du territoire... 4 Démographie... 5 Conditions de vie... 6 Structure économique...

Plus en détail

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits ATTAC 19-20 Introduction à l économie 2. Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits 1 Rappel : Les trois approches du PIB Approche production: Le PIB est égal à la valeur ajoutée brute créée

Plus en détail

Élaboration d une typologie des agricultures du Québec

Élaboration d une typologie des agricultures du Québec Élaboration d une typologie des agricultures du Québec Rapport final NOVEMBRE 7, rue Cyrille-Duquet, bureau 7, Québec (Québec) GN N6 Tél. : (8) 7-68 Téléc. : (8) 7-7 www.groupeageco.ca RAPPORT PRÉSENTÉ

Plus en détail

L INDUSTRIE DE LA POMME DE TERRE AU QUÉBEC

L INDUSTRIE DE LA POMME DE TERRE AU QUÉBEC L INDUSTRIE DE LA POMME DE TERRE AU QUÉBEC Portrait sommaire Introduction Le Québec compte 7 entreprises de pommes de terre réparties dans l ensemble de ses régions. En 25, la production de pommes de terre

Plus en détail

Conférence de presse du 11 avril Résumé du rapport de l Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires

Conférence de presse du 11 avril Résumé du rapport de l Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires Conférence de presse du 11 avril 2017 Résumé du rapport de l Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires Observatoire de la formation des prix et des marges des produits

Plus en détail

Janvier - Février - Mars 2011 NOTE N 40

Janvier - Février - Mars 2011 NOTE N 40 Syndicat National des Professionnels Immobiliers OBSERVATOIRE DE CONJONCTURE DES AGENTS IMMOBILIERS ET DES ADMINISTRATEURS DE BIENS MEMBRES DU SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS IMMOBILIERS Janvier -

Plus en détail

FICHE SYNTHÈSE SUR L IMMIGRATION AU QUÉBEC 2015

FICHE SYNTHÈSE SUR L IMMIGRATION AU QUÉBEC 2015 FICHE SYNTHÈSE SUR L IMMIGRATION AU QUÉBEC 2015 Ministère de l Immigration, de la Diversité et de l Inclusion Survol de l année 2015 En 2015 1, le Québec a accueilli 49 024 personnes immigrantes, soit

Plus en détail

Notice explicative du compte rendu individuel remis à chaque exploitation participant à l échantillon sur la situation des revenus

Notice explicative du compte rendu individuel remis à chaque exploitation participant à l échantillon sur la situation des revenus Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Agroscope Notice explicative du compte rendu individuel remis à chaque exploitation participant à l échantillon sur la situation

Plus en détail

Valeur des terres agricoles

Valeur des terres agricoles Rapport Valeur des terres agricoles Méthodologie 2 Tendances provinciales 3-7 Printemps 2002 Valeur des terres agricoles Commentaires - Printemps 2002 Depuis plus de 40 ans, Financement agricole Canada

Plus en détail

Sommaire de l étude sur la performance économique des pourvoiries du Québec Année 2005

Sommaire de l étude sur la performance économique des pourvoiries du Québec Année 2005 Novembre 2006 Sommaire de l étude sur la performance économique des pourvoiries du Québec Année 2005 TABLE DES MATIÈRES A- PRÉSENTATION... 3 B- PORTRAIT SOMMAIRE... 4 1- ENSEMBLE DE L INDUSTRIE EN 2005...

Plus en détail

Profil 2010 de l industrie agricole

Profil 2010 de l industrie agricole Profil 2010 de l industrie agricole La MRC Lac-Saint-Jean-Est regroupe 14 municipalités. La zone agricole couvre une superficie de 98 779 hectares (ha) dont 38 848 ha sont en culture. Les municipalités

Plus en détail

Les durées d assurance validées par les actifs pour leur retraite

Les durées d assurance validées par les actifs pour leur retraite Les durées d assurance validées par les actifs pour leur retraite Les durées d assurance validées par les femmes sont inférieures à celles des hommes, mais l écart diminue nettement au fil des générations,

Plus en détail

Panorama économique et financier du transport routier de marchandises

Panorama économique et financier du transport routier de marchandises 71ème congrès FNTR Montrouge, le 17 novembre 2016 Panorama économique et financier du transport routier de marchandises 2010-2015 STÉPHANE LATOUCHE DIRECTEUR RÉGIONAL Banque de France Direction régionale

Plus en détail

Économie agricole FAC : Perspectives concernant les actifs et la dette agricoles pour

Économie agricole FAC : Perspectives concernant les actifs et la dette agricoles pour Économie agricole FAC : Perspectives concernant les actifs et la dette agricoles pour 2016-2017 Publication le 7 septembre 2016 1 Introduction L agriculture est une activité qui demande des investissements

Plus en détail

1- Compte de résultat 2013 résumé comparaison par rapport à 2012

1- Compte de résultat 2013 résumé comparaison par rapport à 2012 Introduction Les Comptes de l'exercice 2013 font apparaître un résultat net négatif à hauteur de - 4092 soit un niveau très inférieur à celui de l exercice précédent (+1.366 ). Ces variations et évolutions

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2012

La présence syndicale au Québec en 2012 La présence syndicale au Québec en 2012 Alexis Labrosse Direction de l information sur le travail 23 août 2013 La présence syndicale au Québec en 2012 i Table des matières Introduction... 4 Les sources

Plus en détail

Portrait bioalimentaire régional

Portrait bioalimentaire régional Portrait bioalimentaire régional Préparé par : Direction des politiques sur la gestion des risques En collaboration : Direction de l environnement et du développement durable Direction des études économiques

Plus en détail

PIB et indice de concentration géographique de l industrie des services financiers, Canada et provinces, données révisées 2008

PIB et indice de concentration géographique de l industrie des services financiers, Canada et provinces, données révisées 2008 PIB et indice de concentration géographique de l industrie des services financiers, Canada et provinces, données révisées 2008 Programme de développement de statistiques sur l industrie des services financiers

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Sherbrooke. Faits saillants

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Sherbrooke. Faits saillants Le Baromètre du marché résidentiel FCIQ Région métropolitaine de Sherbrooke Faits saillants Baisse des ventes résidentielles, mais forte progression des prix La copropriété et Magog tirent leur épingle

Plus en détail

NOTE D INTERVENTION DE L

NOTE D INTERVENTION DE L NOTE D INTERVENTION DE L Numéro 33/Mai 2014 Ce rapport de recherche analyse l impact des modifications de la composition de la main d œuvre sur l évolution et le niveau des salaires au Québec. SOMMAIRE

Plus en détail

2) La croissance des dépenses publiques

2) La croissance des dépenses publiques 1 FIPECO, le 31.05.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 2) La croissance des dépenses publiques La définition, le montant et la répartition des dépenses publiques, en France et dans

Plus en détail

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Bilan 2015 : l emploi des salariés agricoles orienté à la baisse. Avril 2017

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Bilan 2015 : l emploi des salariés agricoles orienté à la baisse. Avril 2017 Synthèses Avril 2017 L Observatoire Economique et Social Bilan 2015 : l emploi des salariés agricoles orienté à la baisse En 2015, les entreprises du régime agricole ont réalisé 1 292 millions d heures

Plus en détail

Usines de produits textiles (SCIAN 314)

Usines de produits textiles (SCIAN 314) Le secteur textile comporte trois sous-secteurs, soit les Usines de textiles (SCIAN 313), les Usines de produits textiles (SCIAN 314) et les Usines de tricotage de vêtements (SCIAN 3151). Chacun des sous-secteurs

Plus en détail

CHAPITRE III : EVOLUTION DES PRIX

CHAPITRE III : EVOLUTION DES PRIX CHAPITRE III : EVOLUTION DES PRIX L inflation, qui avait significativement reculé en 2013, a continué à décroître en 2014 pour se limiter à un rythme annuel moyen compatible avec l objectif de moyen terme.

Plus en détail

PRÉVISIONS DU REVENU AGRICOLE CANADIEN POUR 2011 ET (Février 2012)

PRÉVISIONS DU REVENU AGRICOLE CANADIEN POUR 2011 ET (Février 2012) PRÉVISIONS DU REVENU AGRICOLE CANADIEN POUR 2011 ET 2012 (Février 2012) TABLE DES MATIERES RÉSUMÉ... 1 SITUATION ET PERSPECTIVES.3 Figures Figure 1: Revenu monétaire (agrégé).....3 Figure 2: Bénéfice net

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre 2015 (version corrigée)

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre 2015 (version corrigée) Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 23 septembre 2015 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 n 27 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 n 27 mai 2014 n 27 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 SOMMAIRE 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE ET DES PERP 6 2.1.Prépondérance

Plus en détail

Les exploitations agricoles de Terre-Neuve-et-Labrador affichent le taux le plus élevé de vente directe aux consommateurs

Les exploitations agricoles de Terre-Neuve-et-Labrador affichent le taux le plus élevé de vente directe aux consommateurs N o 95-640-X au catalogue Les exploitations agricoles de Terre-Neuve-et-Labrador affichent le taux le plus élevé de vente directe aux consommateurs Date de diffusion : le 10 mai 2017 Comment obtenir d

Plus en détail

L efficacité de la production et les prix dictent les tendances relatives au bétail

L efficacité de la production et les prix dictent les tendances relatives au bétail N o 95-64-X au catalogue L efficacité de la production et les prix dictent les tendances relatives au bétail Date de diffusion : le 24 mai 217 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande

Plus en détail

Les caisses de pensions profitent de la progression de la Bourse

Les caisses de pensions profitent de la progression de la Bourse 12 juin 1998, communiqué de presse n o 45/1998 Les institutions de prévoyance professionnelle en 1996 Les caisses de pensions profitent de la progression de la Bourse A la fin de 1996, il existait encore

Plus en détail

L INDUSTRIE APICOLE DU QUÉBEC

L INDUSTRIE APICOLE DU QUÉBEC L INDUSTRIE APICOLE DU QUÉBEC Portrait en 25 Parmi les secteurs de l agriculture du Québec, l industrie apicole est souvent perçue comme moins importante avec des revenus à la ferme de l ordre de 8 millions

Plus en détail

Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick 2017

Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick 2017 Fiche d information sur le salaire minimum 2017 Éducation postsecondaire, Formation et du Travail Septembre 2017 emploisnb.ca Table des matières Partie 1 Taux de Salaire Minimum... 3 1.1 Historique de

Plus en détail