Printemps L antisémitisme partout. Fanatisme. Décoloniser l espri t. Paris sous tension. Les écarts du cinéma.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Printemps 2011. L antisémitisme partout. Fanatisme. Décoloniser l espri t. Paris sous tension. Les écarts du cinéma. www.lafabrique."

Transcription

1 Printemps 2011 L antisémitisme partout Alain Badiou, Fanatisme A l b e rto To s c a n o Décoloniser l espri t Ngugi wa Thiong o Paris sous tension Les écarts du cinéma 64, rue Rébeval Paris Tel/fax : Diffusion / distribution : Harmonia Mundi

2 «La morale de cette histoire est que la construction et l usage du terme «antisémite» composent aujourd hui une variante de «l exception française», une des formes que prend cette «exception» quand elle confère sa singularité à une donnée très tenace de notre histoire : l existence opiniâtre, surtout depuis notre Grande Révolution, d une puissante réaction politique et intellectuelle.» L antisémitisme part o u t Alain Badiou, Une «vague d antisémitisme en France»? Pourquoi la dénonciation de cette «v a g u e» a-t-elle commencé en 2002, quand a été lancée la guerre contre l axe du Mal, en Afghanistan, en Irak, en Palestine? Qu en est-il de l antisémitisme en France aujourd h u i? Est-il, comme le soutiennent certains, la tache qui stigmatise la jeunesse arabe des quartiers populaire s? Et ceux qui mènent la campagne contre «la vague», qui sont-ils, d où viennent-ils, quelle est leur rhétorique, quels intérêts défendent-ils? Pourquoi s en prennent-ils si violemment aux «mauvais juifs», aux «juifs de négation», victimes de la «haine de soi»? Comment se fait-il que la traque de «l a n t i s é m i t i s m e» soit infiniment plus virulente en France qu en Israël et même qu en Allemagne? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles ont réfléchi Alain Badiou et. Leurs réponses sont une attaque frontale contre l hypocrisie et la mauvaise foi qui règnent dans cette aff a i re. Sortie le 24 février 2011 Format : 11x16,8-64 pages ISBN euros

3 «Si ce livre explore ces divers épisodes de condamnation du fanatisme, c est aussi pour contribuer à la conception d une politique égalitaire en laquelle, à n en pas douter, ses détracteurs c o n t i n u e ront de ne voir qu une abstraite et dangereuse passion.» Le fanatisme Alberto Toscano Pour disqualifier un ennemi politique, le fanatisme est l un des meilleurs outils possibles. On peut l utiliser contre des peuples non «c i v i l i s é s», contre des groupes qui n ont pas eu la chance d accéder à l universalité occidentale: il s agit alors de fanatisme irr a t i o n n e l. Mais on peut aussi accuser de fanatisme les esprits froids qui mettent en application leurs idées abstraites sur le bonheur de l humanité Robespierre, Lénine, Mao, ou le fanatisme h y p e r- rationnel. Dans tous les cas, l accusation de fanatisme est portée contre ceux qui troublent l o rd re des choses, que ce soit par la révolte anticoloniale ou par la révolution égalitaire. De la guerre des Paysans au X V I e siècle en Allemagne jusqu à la guerre froide, Alberto To s c a n o décrit les modes d emploi d une notion dont on peut aujourd hui, des banlieues à l Afghanistan, recenser tous les usages perv e r s. A l b e rto Toscano enseigne la théorie sociale et la théorie critique au département de sociologie de la Goldsmiths University de Londres. Il est l auteur de The Theatre of Production: Philosophy and Individuation between Kant and Deleuze (2006). Il est membre du comité de rédaction de la revue Historical Materialism. Sortie le 10 mars 2011 Format : 13x pages ISBN euros

4 «Écrire dans nos langues est un premier pas. Cela ne suffira pas à faire renaître nos cultures si la littérature que nous écrivons ne porte pas trace des luttes de notre peuple contre l impérialisme ; si elle n appelle pas à l union des paysans et des ouvriers et à la prise de contrôle des richesses que s arrogent trop souvent des parasites en tous genres, extérieurs et intérieurs.» Décoloniser l espri t Ngugi wa Thiong o «Ce livre est mon adieu à l anglais»: Ngugi wa Thiong o, romancier kényan, n y va pas par quatre chemins, il décide que désormais, il n écrira plus qu en kikuyu. Pour un auteur dont les œuvres sont largement diffusées dans le monde anglophone, c est une lourde décision, dont Décoloniser l esprit, écrit en 1986, explique les raisons. L origine remonte à une «C o n f é rence des écrivains africains de langue anglaise», organisée en 1962, en Ouganda: elle excluait les auteurs écrivant dans l une ou l autre des langues africaines, et le jeune Ngugi se posait alors la question: «Comment a-t-il été possible que nous, écrivains africains, fassions preuve de tant de faiblesse dans la défense de nos propres langues et de tant d avidité dans la revendication de langues étrangères, à commencer par celles de nos colonisateurs?» À travers son parcours personnel de romancier et d homme de théâtre, Ngugi wa Thiong o montre que le rôle donné aux littératures orales africaines, la vision de l Afrique comme un tout et non comme un découpage issu de la colonisation, la référence aux traditions de résistance populaire, tout cela qui passe par la langue est la condition nécessaire pour décoloniser l esprit. Ngugi wa Thiong o est actuellement professeur et directeur de l International Center for Writing & Translation à l université de Californie à Irv i n e. Sortie le 10 mars 2011 Fo rm a t : 11x16,8 168 page s ISBN euros

5 «La ville va sauter le périphérique de Georges Pompidou comme elle a enjambé le mur de Philippe Auguste, celui de Charles V, celui des Ferm i e r s généraux et les fortifications de M. Thiers. Sous l impulsion des sans-logis, des mal logés, des entassés, des expulsés, des habitants de barres déglinguées, on v e rra se réaliser ce que les bure a u c r a t e s, les politiciens et les experts n ont pas su ou, plus encore, n ont pas voulu faire : la jonction physique du Paris populaire et de l outre - p é r i p h é r i q u e.» Pa ris sous tension Descriptif : Parmi les textes réunis dans ce livre, certains sont historiques : la défense de Paris c o n t re les Alliés en mars 1814, les journées de juin 1848 et leur oubli programmé, la photographie des quartiers sous l Occupation, le Paris de Baudelaire... D autres sont plus liés à la ville actuelle: les noms de ses rues et ce qu ils portent comme éclairage sur les édiles successifs, la manière dont l apartheid parisien ménage des communautés fermées à l américaine, les modifications de la ville dans les dix dernières années ou encore les projets de Grand Paris. Ce qui réunit ces textes apparemment éclatés, c est qu ils ont en commun de parler de la tension propre à Paris, de la force de rupture de Paris. Bien qu il soit devenu habituel de considérer que Paris gentryfié, glacé, vidé de sa substance populaire, est devenu inoffensif, la conviction qui porte ces textes est que la nouvelle couche située au-delà du périphérique va lui rendre conformément à la tradition de cette ville depuis Charles V tout son potentiel de subversion. Sortie le 7 avril 2011 Format : 13x20 88 pages ISBN euros

6 «La tâche d un cinéma moderne, d un cinéma ayant pris la mesure de sa propre utopie historique serait peut-être alors de reprendre la question de la disjonction du regard et du mouvement, de ré-explorer les pouvoirs contradictoires des arrêts, des retards et des déliaisons du regard.» Les écarts du cinéma On rencontre souvent la notion d «écart» chez Rancière, toujours soucieux de «faire du deux avec de l un». Appliqué au cinéma, l écart porte aussi bien sur la nature de la cinéphilie, qui lie le culte de l art et la démocratie des divertissements, sur le rapport compliqué entre cinéma et politique, ou encore sur l unité même de cet art, forme d émotion ou vision du monde. Peut-être faut-il se demander «si le cinéma n existe pas justement sous la forme de ce système d écarts irréductibles entre des choses qui portent le même nom sans être des membres d un même corps». C est à partir de questions de cet ordre que Rancière convoque Bresson, Straub et Huillet, Pedro Costa, mais aussi Minelli et Hitchcock. Les films dont il parle, il ne les raconte pas, il ne les commente pas non plus comme ferait un journaliste - il montre ce que, sans lui, nous ne verrions sans doute pas, comme par exemple le rôle des flammes et de la fumée chez Minelli : «Feux d artifice de Meet me in Saint Louis, flammes imaginaires au sein desquelles Manuela voit l acteur Serafin métamorphosé en Macoco le pirate (Le Pirate), flammes «réelles» d une voiture allemande que la Résistance fait exploser, feu de cheminée dans l hacienda du vieux Madariagga ou foudre conjuguée de l orage et de l apocalypse sur le patriarche abattu (Les Quatre cavaliers de l Apocalypse).» est une des grandes figures actuelles de la philosophie française. Derniers ouvrages parus: Le Partage du sensible, Le Destin des images, Malaise dans l esthétique, La Haine de la démocratie, Chronique des temps consensuels, Politique de la littérature, Le Spectateur émancipé, Et tant pis pour les gens fatigués - Entretiens et Moments politiques - Interventions Sortie le 21 avril 2011 Format : 13x pages ISBN euros

7 Chez le même éditeur Tariq Ali Bush à Baby l o n e La recolonisation de l Irak Tariq Ali Obama s en va-t-en guerr e S. Aouillé, P. Bruno, F. Chaumon, G. Lérès, M. Plon, E. Porg e Manifeste pour la psychanaly s e B e rn a rd Aspe L instant d ap r è s Projectiles pour une politique à l état naissant Alain Badiou Petit panthéon port a t i f Alain Badiou, L antisémitisme part o u t Aujourd'hui en France Moustapha Barg h o u t i Rester sur la montagne Entretiens sur la Pa l e s t i n e avec Omar Barg h o u t i B oycott, Désinve s t i s - sement, Sanctions BDS contre l ap a rtheid et l occupation de la Pa l e s t i n e Walter Benjamin Essais sur Brecht Daniel Bensaïd Les dépossédés Karl Marx, les voleurs de bois et le droit des pauvres Daniel Bensaïd Tout est encore possibl e Entretiens avec Fred Hilge m a n n Auguste Blanqui Maintenant, il faut des arm e s Textes présentés par D. Le Nuz Marie-Hélène Bourc i e r Sexpolitique Queer Zones 2 B runo Bosteels Alain Badiou, une trajectoire polémique Alain Bro s s a t Pour en finir avec la pri s o n Pilar Calveiro Po u voir et dispari t i o n Les camps de concentration en Arge n t i n e G r é g o i re Chamayou Les chasses à l homme Ismahane Chouder, Malika Latrèche & Pierre Tevanian Les Filles voilées parlent C i m a d e Votre voisin n a pas de pap i e r s Paroles d étrange r s Comité invisible L i n s u rrection qui vient Christine Delphy C l a s s e r, dominer Qui sont les autres? Alain Deneault O f f s h o r e Paradis fiscaux et souve r a i n e t é c ri m i n e l l e Raymond Depard o n I m a ges politiques J. - P. Faye & M. Cohen-Halimi L histoire cachée du nihilisme Jacobi, Dostoïevski, Heidegge r, N i e t z s c h e N o rman G. Finkelstein L i n d u s t rie de l holocauste Réflexions sur l exploitation de la souffrance des Ju i f s Charles Fourier Vers une enfance majeure Textes présentés par René Schérer Isabelle Garo L idéologie ou la pensée embarquée Nacira Guénif-Souilamas (dir. ) La république mise à nu par son immigration Amira Hass Boire la mer à Gaza Chroniques Chronique de la guerre civile Notes sur l occupation N ap l o u s e, Kalkilyia, Hébron Pa ris sous tension Henri Heine L u t è c e Lettres sur la vie politique, a rtistique et sociale de la France Victor Hugo Histoire d un cri m e Rashid Khalidi L identité palestinienne La construction d une conscience nationale modern e Sadri Khiari La contre-révo l u t i o n coloniale en France De de Gaulle à Sarko z y Yitzhak Laor Le nouveau philosémitisme européen et le «camp de la paix» en I s r a ë l Gideon Levy G a z a A rt i cles pour H a a r e t z ( ) L a u rent Lévy La gauche, les Noirs et les Arabes Frédéric Lordon C ap i t a l i s m e, désir et serv i t u d e Marx et Spinoza P i e rre Machere y De Canguilhem à Fo u c a u l t, la force des norm e s Karl Marx Sur la question juive Présenté par Daniel Bensaïd K. Marx & F. Engels I nventer l inconnu Textes et correspondance autour de la Commune. Précédé de «Politique de Marx» par D. B e n s a ï d Joseph A. Massad La persistance de la question palestinienne A l b e rt Mathiez La réaction therm i d o ri e n n e Présentation de Y.Bosc et F.G a u t h i e r Louis Ménard Prologue d une révo l u t i o n ( f é v rier-juin 1848) Présenté par Maurizio Gri b a u d i Ilan Pappé La guerre de 1948 en Pa l e s t i n e Aux origines du conflit israélo-arabe François Pard i g o n Épisodes des journées de juin 1848 Le part a ge du sensibl e Esthétique et politique Le destin des image s La haine de la démocratie Le spectateur émancipé Moments politiques I n t e rve n t i o n s, Les écarts du cinéma Textes rassemblés par J. Rancière & A. Faure La parole ouvrière Amnon Raz-Krakotzkin Exil et souve r a i n e t é Ju d a ï s m e, sionisme et pensée b i n a t i o n a l e Tanya Reinhart D é t ruire la Pa l e s t i n e Ou comment terminer la guerre de 1948 Tanya Reinhart L h é ri t a ge de Sharon D é t ruire la Pa l e s t i n e, suite R o b e s p i e rre Pour le bonheur et pour la libert é Discours choisis Julie Roux I n é v i t a blement (après l école) Christian Ruby L i n t e rru p t i o n et la politique G. Sainati & U. Schalchli La décadence sécuri t a i r e André Schiff r i n L édition sans éditeurs André Schiff r i n Le contrôle de la parole L édition sans éditeurs, suite André Schiff r i n L a r gent et les mots Ella Shohat Le sionisme du point de v u e de ses victimes juive s Les juifs orientaux en Israël Syndicat de la magistrature Les mauvais jours finiront 40 de combats pour la justice et les l i b e rt é s Ngugi wa Thiong o Décoloniser l espri t E. P. Thompson Te m p s, discipline du trava i l et capitalisme industri e l Ti q q u n T h é o rie du Bloom Ti q q u n C o n t ributions à la guerre en cours Ti q q u n Tout a failli, v i ve le communisme! A l b e rto To s c a n o Fa n a t i s m e Modes d'emploi Enzo Tr a v e r s o La violence nazie Une généalogie européenne Enzo Tr a v e r s o Le passé: modes d emploi H i s t o i r e, mémoire, politique F-X. Vershave & P. Hauser Au mépris des peuples Le néocolonialisme franco-afri c a i n Louis-René Vi l l e rm é La mortalité dans les dive r s q u a rtiers de Pa ri s Sophie Wa h n i c h La liberté ou la mort Essai sur la Te rreur et le terr o ri s m e Michel Wa r s c h a w s k i Programmer le désastre La politique israélienne à l œuvre Eyal We i z m a n À travers les murs L architecture de la nouve l l e g u e rre urbaine Slavoj Žiž e k M a o De la pratique et de la contradiction C o l l e c t i f Le livre: que faire? G i o rgio Agamben, Alain Badiou, Daniel Bensaïd, Wendy Brown, Jean-Luc Nancy,, Kristin Ross, & Slavoj Žiž e k D é m o c r a t i e, dans quel état?

Capitalisme, désir et servitude

Capitalisme, désir et servitude lordonok6_karl MARX Copier 2 11/08/10 10:49 Page3 Frédéric Lordon Capitalisme, désir et servitude Marx et Spinoza lordonok6_karl MARX Copier 2 11/08/10 10:49 Page5 Sommaire Avant-propos 9 i. FAiRE FAiRE

Plus en détail

On aurait pu penser que le

On aurait pu penser que le Chrétiens d Orient Un pape inquiet, un Occident muet Le sort des chrétiens d Orient ne mobilise guère la communauté internationale, tout au moins jusque récemment. C est pourquoi François n a pas attendu

Plus en détail

Le monde a besoin de paix en Palestine

Le monde a besoin de paix en Palestine ANALYSE 2007 Le monde a besoin de paix en Palestine Publié avec le soutien du service de l éducation permanente de la Communauté française Pax Christi Wallonie-Bruxelles Le monde a besoin de paix en Palestine

Plus en détail

25 juin 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme

25 juin 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme 25 juin 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Examen des caricatures anti-israéliennes et antisémites haineuses publiées de façon systématique et continue dans le quotidien jordanien

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud»

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Le pont transbordeur, Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Marseille, en ce début du XX ème siècle, est marquée par l inauguration du pont transbordeur,

Plus en détail

Organisation des séances de congrès et procédures de modification des textes

Organisation des séances de congrès et procédures de modification des textes Page 1 sur 6 Organisation des séances de congrès et procédures de modification des textes Le Conseil national des 1 er et 2 novembre 2014 a acté une démarche d organisation des séances et de procédure

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT. Histoire LA CHINE DEPUIS 1919

RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT. Histoire LA CHINE DEPUIS 1919 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA CHINE DEPUIS 1919 HISTOIRE La Chine depuis 1919 RUSSIE «L homme malade de l Asie» Révolution de 1911 > 1912 : régime républicain > Pouvoir militaire «les

Plus en détail

Histoire des Arts. Arts e t Anglais BANKSY. le Street Art

Histoire des Arts. Arts e t Anglais BANKSY. le Street Art Histoire des Arts Arts e t Anglais BANKSY et le Street Art STR EET A RT - un mouvement artistique (30 ans) - œuvres dans l'espace public Mythique représentant de la scène graffiti Qui est Banksy? Mystère!

Plus en détail

Le monde d aujourd hui expliqué aux enfants

Le monde d aujourd hui expliqué aux enfants Fiche Collection Le monde d aujourd hui expliqué aux enfants Une collection de livres concrets et amusants pour se repérer dans le monde des grands. SOMMAIRE Introduction p. 1 Fiche 1 L Europe p. 2 Fiche

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Leslie Kaplan. Les Outils. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Leslie Kaplan. Les Outils. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Leslie Kaplan Les Outils P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e pour Marion, Paula et Flavia LES OUTILS On pense avec des livres, des films, des tableaux, des musiques, on pense ce qui vous arrive,

Plus en détail

Colloque international organisé par Kora Andrieu et co-parrainé par Jean-Marc Ferry et Alain Renaut

Colloque international organisé par Kora Andrieu et co-parrainé par Jean-Marc Ferry et Alain Renaut Colloque international organisé par Kora Andrieu et co-parrainé par Jean-Marc Ferry et Alain Renaut!"##$ #%&'()*+&,+--. Avec le soutien du: Vendredi 9 mars 2012 Après-midi : Président de séance, Geoffroy

Plus en détail

Des idées nouvelles. Fiche 2, Les philosophes des Lumières. Écoles primaires, cycle 3

Des idées nouvelles. Fiche 2, Les philosophes des Lumières. Écoles primaires, cycle 3 Écoles primaires, cycle 3 En 2012, on fête le tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau! Qui était-il? Découvrons ce Monsieur extraordinaire qui est fêté cette année dans les écoles et en

Plus en détail

ÉDUCATION POPULAIRE ET TRANSFORMATION SOCIALE. (Intervention de Christian MAUREL / Fondation Gabriel Péri 23 mai 2012)

ÉDUCATION POPULAIRE ET TRANSFORMATION SOCIALE. (Intervention de Christian MAUREL / Fondation Gabriel Péri 23 mai 2012) ÉDUCATION POPULAIRE ET TRANSFORMATION SOCIALE. (Intervention de Christian MAUREL / Fondation Gabriel Péri 23 mai 2012) A) Qu entendre par éducation populaire? Pour faire simple, et reprendre la structure

Plus en détail

Je tiens à remercier ma directrice de mémoire, Mme Michèle Bacot-Décriaud, pour le suivi régulier de ce mémoire et ses remarques pertinentes quant à

Je tiens à remercier ma directrice de mémoire, Mme Michèle Bacot-Décriaud, pour le suivi régulier de ce mémoire et ses remarques pertinentes quant à Je tiens à remercier ma directrice de mémoire, Mme Michèle Bacot-Décriaud, pour le suivi régulier de ce mémoire et ses remarques pertinentes quant à la direction que devait prendre ce mémoire. Une pensée

Plus en détail

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume

Plus en détail

«rend service» Xavier FONTANET

«rend service» Xavier FONTANET 198 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 199 L entreprise «rend service» Xavier FONTANET Ancien Président du Groupe Essilor, Xavier Fontanet a créé une Fondation qui porte son nom, dédiée à l explication

Plus en détail

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ Objectif général Dégager la notion de propagande à travers l étude de cartes postales. Objectifs spécifiques Lire des cartes postales, les

Plus en détail

COMPRENDRE LES ENJEUX DE LA VISITE DU PAPE FRANÇOIS EN AMÉRIQUE

COMPRENDRE LES ENJEUX DE LA VISITE DU PAPE FRANÇOIS EN AMÉRIQUE OBSERVATOIRE GÉOPOLITIQUE DU RELIGIEUX COMPRENDRE LES ENJEUX DE LA VISITE DU PAPE FRANÇOIS EN AMÉRIQUE PAR FRANÇOIS MABILLE Professeur de Sciences politiques au sein de la Faculté Libre de Droit septembre

Plus en détail

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Première Sa Evaluation Histoire La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Sujet classique mais attention à ne pas tomber dans un récit chronologique du conflit, ce qui serait horssujet. Réfléchir

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987)

MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987) 1 MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987) 1) Le témoin : Le témoin se nomme Jacqueline Perquel (nom de jeune fille). Elle est née le 23 avril 1909 à Paris. Elle est issue d une famille juive d origine

Plus en détail

Guerre électronique et chiffrement Par Daniel TANT

Guerre électronique et chiffrement Par Daniel TANT Association des Réservistes du Chiffre et de la Sécurité de l Information Guerre électronique et chiffrement Par Daniel TANT De tous temps les hommes ont éprouvé le besoin de communiquer. Le Romains pratiquaient

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue

ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue Objectif général Sensibiliser les élèves aux dangers des images télévisuelles. Objectif spécifique Prendre conscience du comportement de téléspectateur

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

Les États-Unis. modèle multiculturel?

Les États-Unis. modèle multiculturel? Les États-Unis modèle multiculturel? entretien avec DENIS LACORNE U Une réflexion sur la diversité ne pouvait faire l économie d une incursion aux États-Unis, modèle multiculturel par excellence. Denis

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 1 Portraits Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin (CAVILAM) Rédaction Marjolaine

Plus en détail

Les formes de l hégémonie européenne

Les formes de l hégémonie européenne LE CENTRE CANIEN D ÉTUDES ALLEMANDES ET EUROPÉENNES Université de Montréal, 3744, rue Jean Brillant, bureau 525, H3T 1P1 EAE 1000 Introduction aux études européennes Mardi, 13 à 16 heures, Salle Lothar

Plus en détail

Les débuts de l islam

Les débuts de l islam Les débuts de l islam PBQ : Comment la religion musulmane, l islam, est-elle elle née et comment a-t-elle donné naissance à une brillante civilisation, l Islam? islam : Ensemble des croyances et des pratiques

Plus en détail

ED0022 La formation et l insertion

ED0022 La formation et l insertion ED0022 LA FORMATION ET L INSERTION Christine MIAS TRAVAIL SOCIAL ET MILIEU ASSOCIATIF Travail social > ensemble d activités sociales conduites par des personnes qualifiées et missionnées par des services

Plus en détail

Olivier Kurcz Ce qu il reste. exposition du lundi 8 au dimanche 14 juin 2015

Olivier Kurcz Ce qu il reste. exposition du lundi 8 au dimanche 14 juin 2015 Olivier Kurcz Ce qu il reste exposition du lundi 8 au dimanche 14 juin 2015 Dans le cadre du festival Nomade 2015 L Espace Photographique de l Hôtel de Sauroy présente du 8 au 14 juin 2015 l exposition

Plus en détail

LES COURANTS DE PENSEE ECONOMIQUE

LES COURANTS DE PENSEE ECONOMIQUE LES COURANTS DE PENSEE ECONOMIQUE - le libéralisme - le socialisme - le keynésianisme I. Le courant libéral (XVIII s) Adam SMITH (1723-1790) un des pères fondateurs du courant libéral (son ouvrage principal

Plus en détail

Paris a-t-elle la grosse tête?

Paris a-t-elle la grosse tête? Paris a-t-elle la grosse tête? Magazine français traduit en anglais pour les touristes Paris Capitale Hors-Série. N 1008 du 12 juillet 2010. La France vue par les parisiens http://www.dailymotion.com/video/x6pg5r_pub-le-parisien-et-les-japonais_fun

Plus en détail

1/ a) P. 3, A1 : quel plan est employé?... c) Est-il jeune ou vieux?...

1/ a) P. 3, A1 : quel plan est employé?... c) Est-il jeune ou vieux?... L envolée sauvage Auteurs :... Éditeurs :... Différents âges de la vie 1/ a) P. 3, A1 : quel plan est employé?... b) Comment le personnage est-il arrivé dans cet endroit? Que vient-il faire? c) Est-il

Plus en détail

Projet disciplinaire d ouverture culturelle en Lettres Histoire. «Paris ville cosmopolite, citoyenne et de diversités culturelles»

Projet disciplinaire d ouverture culturelle en Lettres Histoire. «Paris ville cosmopolite, citoyenne et de diversités culturelles» Lycée Professionnel Jules MICHELET 1, rue Jules Michelet 94120 FONTENAY SOUS BOIS Tél. : 01.48.75.64.85 Fax : 01.48.75.80.87 Projet disciplinaire d ouverture culturelle en Lettres Histoire THEME «Paris

Plus en détail

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot.

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. 1 Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. Depuis les années 70, les intellectuels font l éloge du droit à la différence. Derrida : «la différance» ; Deleuze : «Différence et répétition»,

Plus en détail

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe I la question d'israël 1 les origines et le conflit iraélo-arabe Le sionisme apparaît à la fin du XIXe siècle, à l'époque des nationalismes. Pour cette idéologie, les juifs doivent retourner sur la terre

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 CORRECTION DE L EPREUVE E1 HISTOIRE- GEOGRAPHIE

BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 CORRECTION DE L EPREUVE E1 HISTOIRE- GEOGRAPHIE BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 CORRECTION DE L EPREUVE E1 HISTOIRE- GEOGRAPHIE Ce corrigé a été réalisé dans les conditions de l examen en dehors du temps de mise en page. Il vous permet de vous situer

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM. Réunion d information des nouveaux inscrits 21 mai 2014 Comité des programmes de 1 er cycle Département

Plus en détail

Le mur de Berlin. Activité n 1 : Commentaire d images sur le découpag e de Berlin

Le mur de Berlin. Activité n 1 : Commentaire d images sur le découpag e de Berlin Le mur de Berlin Activités pédagogiques et ateliers Sommaire Le mur de Berlin I. Rappels historiques Pourquoi a-t-on construit un mur à Berlin? Activité n 1 : Commentaire d images sur le découpag e de

Plus en détail

1. Les migrants chinois : de l immigration aux diasporas

1. Les migrants chinois : de l immigration aux diasporas Position de thèse Comment concevoir l'«intégration» à l ère de la mondialisation? Dans quelle mesure le mot «intégration» demeure-t-il encore pertinent pour les migrants eux-mêmes à notre époque dite «mondialisée»

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

LE GHETTO DE VARSOVIE

LE GHETTO DE VARSOVIE LA SECONDE GUERRE MONDIALE LE GHETTO DE VARSOVIE Gaumont Pathé archives, collection Pathé Les documents d archives Pathé nous transportent dans une actualité devenue, aujourd hui, de l histoire. Ces fragments

Plus en détail

LE ROMAN RUSSE D EUGENE-MELCHIOR DE VOGÜE

LE ROMAN RUSSE D EUGENE-MELCHIOR DE VOGÜE UNIVERSITE PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE III : LITTERATURES FRANÇAISE ET COMPAREE LE ROMAN RUSSE D EUGENE-MELCHIOR DE VOGÜE DANS L HISTOIRE INTELLECTUELLE, SPIRITUELLE, POLITIQUE ET CULTURELLE DE LA FRANCE

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

Liens de la séquence avec les programmes : -de Français -d Histoire-Géographie -d Education civique -d Histoire des Arts

Liens de la séquence avec les programmes : -de Français -d Histoire-Géographie -d Education civique -d Histoire des Arts Liens de la séquence avec les programmes : -de Français -d Histoire-Géographie -d Education civique -d Histoire des Arts Place dans le programme de Français (Première Bac Pro): Objet d étude : Les philosophes

Plus en détail

Le Pardon, un défi dans l histoire

Le Pardon, un défi dans l histoire Colloque international jeudi 5 & vendredi 6 février 2015 À l ices - La Roche-sur-Yon (Vendée) Comité scientifique du colloque M. Jean-Didier LECAILLON, Président du Conseil scientifique de l ICES, Professeur

Plus en détail

II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste. 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste?

II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste. 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste? II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste? Extrait du film de propagande réalisé par Leni Riefenstahl, Le Triomphe

Plus en détail

4 - LA DISCRIMINATION BLANC/NOIR, UNE PEUR ENFANTINE? LA DISCRIMINATION CHRÉTIEN/MUSULMAN, UNE AFFAIRE DE FAMILLE?

4 - LA DISCRIMINATION BLANC/NOIR, UNE PEUR ENFANTINE? LA DISCRIMINATION CHRÉTIEN/MUSULMAN, UNE AFFAIRE DE FAMILLE? Cycle d audioconférences Lutter contre les discriminations Présentée par le CAFOC de Besançon 4 - LA DISCRIMINATION BLANC/NOIR, UNE PEUR ENFANTINE? LA DISCRIMINATION CHRÉTIEN/MUSULMAN, UNE AFFAIRE DE FAMILLE?

Plus en détail

Introduction à la Shoah

Introduction à la Shoah Introduction à la Shoah Des Juifs de la Ruthénie subcarpatique sont soumis à une sélection sur l aire de transit à Auschwitz-Birkenau. (Photo : Musée du Mémorial de l Holocauste aux États-Unis, offerte

Plus en détail

Identifier l antisémitisme et le racisme

Identifier l antisémitisme et le racisme 47 29 ANNExE A2 Identifier l antisémitisme et le racisme Glossaire sur l Holocauste Exemple de représentation graphique Coupons de mots reliés à l Holocauste Glossaire de l élève Centre commémoratif de

Plus en détail

P R É V E N T I O N DES DOULEURS D É PA U L E S DES PERSONNES EN FA U T E U I L R O U L A N T

P R É V E N T I O N DES DOULEURS D É PA U L E S DES PERSONNES EN FA U T E U I L R O U L A N T P R É V E N T I O N DES DOULEURS D É PA U L E S DES PERSONNES EN FA U T E U I L R O U L A N T Pour les personnes en fauteuil roulant, certaines activités quotidiennes peuvent à long terme déclencher des

Plus en détail

En mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition 15 décembre 2011, Maison de l Unesco, Paris

En mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition 15 décembre 2011, Maison de l Unesco, Paris 1 En mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition 15 décembre 2011, Maison de l Unesco, Paris Kaj Falkman : Dag Hammarskjöld et le respect de la parole Dag Hammarskjöld fut Secrétaire Général

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE CORRECTION DST 17 OCT. 2013 ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE L épreuve sera notée sur 40 points. La maîtrise de la langue est notée sur 2 points. Hist-géo : E.C. : ML :

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

La rue Jean Bart à Hellemmes...

La rue Jean Bart à Hellemmes... La rue Jean Bart à Hellemmes... Au n 118, une maison sans prétention. Pourtant elle porte témoignage d un parcours d humanité qui mérite une attention particulière. UN PEU D HISTOIRE La rue Jean Bart et

Plus en détail

Pour un principe matérialiste fort. Jean-Paul Baquiast

Pour un principe matérialiste fort. Jean-Paul Baquiast Pour un principe matérialiste fort Jean-Paul Baquiast Plan détaillé :. Pour un matérialisme fort Le retour en force du dogmatisme religieux Nécessité d un renouvellement du matérialisme Que sont les nouvelles

Plus en détail

Contact diffusion. Didier Welle 06 04 48 29 49 / diffusion@pipasol.fr. M.e.s & scénographie. Christine Delattre, Dramaturgie. Agnès Gaulin Hardy

Contact diffusion. Didier Welle 06 04 48 29 49 / diffusion@pipasol.fr. M.e.s & scénographie. Christine Delattre, Dramaturgie. Agnès Gaulin Hardy M.e.s & scénographie Christine Delattre Dramaturgie Christine Delattre, Agnès Gaulin Hardy, Marionnettistes Agnès Gaulin Hardy, Didier Welle, Christine Delattre Assistante M.e.s. Marie Laure Spéri Consultant

Plus en détail

Tiken Jah Fakoly : Je dis non!

Tiken Jah Fakoly : Je dis non! Tiken Jah Fakoly : Je dis non! Paroles et musique : Tiken Jah Fakoly / Tiken Jah Fakoly Barclay / Universal Music Thèmes L Afrique et ses problèmes. Objectifs Objectifs communicatifs : Repérer les rimes

Plus en détail

Correction du devoir commun (mars 2013)

Correction du devoir commun (mars 2013) Correction du devoir commun (mars 2013) Attention : il ne s agit que d une proposition de réponses possibles. Chaque correcteur est libre d attribuer les points correspondant aux questions en fonction

Plus en détail

DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE. Introduction

DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE. Introduction 1 DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE Introduction Histoire. Qu il semble loin, le temps où il suffisait au souverain d écouter son conseiller avisé pour trouver l harmonie du royaume. Il y fallait des qualités

Plus en détail

Table. Le courage d'affronter le désordre du monde. Le futur de nos idées, Introduction La bataille des idées,

Table. Le courage d'affronter le désordre du monde. Le futur de nos idées, Introduction La bataille des idées, Table Le futur de nos idées, MARTINE AUBRY Introduction La bataille des idées, CHRISTIAN PAUL 33 PREMIÈRE PARTIE Le courage d'affronter le désordre du monde Le monde post-industriel, -occidental, -matérialiste,

Plus en détail

INSTITUT CONFUCIUS DE L UNIVERSITE DE LORRAINE. CONFERENCES DU SEMESTRE 1 Programme 2015-2016. En collaboration avec L Université du Temps Libre

INSTITUT CONFUCIUS DE L UNIVERSITE DE LORRAINE. CONFERENCES DU SEMESTRE 1 Programme 2015-2016. En collaboration avec L Université du Temps Libre METZ - ILE DU SAUCLY : De 14h30 à 16h30, Amphi 3 UFR Lettres et Langues Le 6 novembre 2015 Présentation concises des différentes communautés chinoises sous le Ciel de Paris INSTITUT CONFUCIUS CONFERENCES

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème DU REGIME DE VICHY AU RETOUR DE LA REPUBLIQUE DE LA DECLARATION DE GUERRE A LA DEFAITE DE LA FRANCE PAGES 4-5 Les documents ci-dessous évoquent les premiers mois

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Un conte du Sénégal : l hyène et l aveugle

Un conte du Sénégal : l hyène et l aveugle Un conte du Sénégal : l hyène et l aveugle Retrouvez ce conte et bien d autres sur www.conte-moi.net Texte du conte L hyène était là, elle n avait plus rien à manger. Elle avait si faim qu elle n en pouvait

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 43

Indications pédagogiques E1 / 43 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 43 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés 4

Plus en détail

Vanessa Winship. Voyage mélancolique. 14 janvier au 8 mars 2015. 5 novembre 2014 5 janvier 2015

Vanessa Winship. Voyage mélancolique. 14 janvier au 8 mars 2015. 5 novembre 2014 5 janvier 2015 Vanessa Winship Voyage mélancolique 14 janvier au 8 mars 2015 5 novembre 2014 5 janvier 2015 «Pour moi la photographie est un processus d apprentissage, un voyage vers la compréhension» Vanessa Winship

Plus en détail

Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme

Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme H5 La guerre froide Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme Le monde d aujourd hui Pour un essai de compréhension de l élaboration du monde d aujourd hui à partir

Plus en détail

Un film de TIM BURTON. ÉtatsÉtats-Unis, 1999. Musique : Danny Elfman

Un film de TIM BURTON. ÉtatsÉtats-Unis, 1999. Musique : Danny Elfman Sleepy hollow Un film de TIM BURTON Interprétation : Johnny Depp : Ichabod Crane Christina Ricci : Katrina Christopher Walken : le cavalier Miranda Richardson :Lady :Lady Van Tassel ÉtatsÉtats-Unis, 1999

Plus en détail

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La Discours de Frédérik BERNARD, Maire de Poissy Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation - dimanche 24 avril 2011 - Monsieur le Député (présence non confirmée), Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

Films disponibles au Bureau national

Films disponibles au Bureau national Films disponibles au Bureau national Pour vous procurer les films stockés au bureau national, vous pouvez contacter Sacha, le responsable de l ISP au bureau national (01 45 88 37 00 ou communication@genepi.fr),

Plus en détail

Multiple Choice Identify the letter of the choice that best completes the statement or answers the question.

Multiple Choice Identify the letter of the choice that best completes the statement or answers the question. FINAL EXAM FREN 2010 Dr. Konkobo Tennessee State University Multiple Choice Identify the letter of the choice that best completes the statement or answers the question. Chassez l intrus Regardez les listes

Plus en détail

HISTOIRE. Option Lettres et sciences humaines. Epreuve ENS Ulm (A/L B/L)

HISTOIRE. Option Lettres et sciences humaines. Epreuve ENS Ulm (A/L B/L) HISTOIRE Epreuve ENS Ulm (A/L B/L) (Epreuve conçue et réalisée par l ESCP-EAP) Sujet : Le Moyen-Orient dans la politique étrangère des grandes puissances entre 1918 et la guerre du Golfe. Le sujet au libellé

Plus en détail

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun Miroslav Marcelli Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun «Aujourd hui, le partage évolue vers un nouveau concept le partage citoyen. Audelà des clivages politiques, idéologiques ou religieux,

Plus en détail

Les concepts importants en histoire-géographie

Les concepts importants en histoire-géographie Les concepts importants en histoire-géographie A Adoubement : fête où l enfant devient chevalier. Exemple : Nous avons vu qu un fils de seigneur devient seigneur, il s entraîne à partir de 7 ans chez un

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale POURQUOI ÊTRE CANDIDAT? Pour acquérir une solide formation durant la licence et mettre toutes les chances de son côté pour passer dans les meilleures conditions les épreuves d admissibilité

Plus en détail

Thème 2 : la population de la France (chapitre 3 du livre)

Thème 2 : la population de la France (chapitre 3 du livre) Première STT : la population française page 1 sur 5 Thème 2 : la population de la France (chapitre 3 du livre) Problématique : quelles transformations ont affecté la composition et la répartition de la

Plus en détail

Cinéma - Institut de l Image

Cinéma - Institut de l Image Cinéma - Institut de l Image Pôle Régional d Education Artistique et de Formation au Cinéma et à l Audiovisuel Cité du Livre Salle Armand Lunel AIX-EN-PROVENCE Dans le cadre du colloque «Filmer le travail»

Plus en détail

Jaurès. et la réforme fiscale. Benoît Kermoal* UN LONG DÉBAT : L IMPÔT SUR LE REVENU

Jaurès. et la réforme fiscale. Benoît Kermoal* UN LONG DÉBAT : L IMPÔT SUR LE REVENU NOTE n 7 - Fondation Jean- / 2014 année - 28 février 2014 - page 1 Benoît Kermoal* * Doctorant à l EHESS, enseignant en histoire au lycée Saint-Exupéry, Mantes-la-Jolie Dans l Humanité du 7 mars 1914,

Plus en détail

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS SABRINA ZOUBIR (FB06801181) Assez bien, vous avez une approche personnelle du sujet et vous vous êtes plongée dans des recherches dont le devoir témoigne. On se perd cependant un peu dans les analyses

Plus en détail

1942-2012 LA SHOAH, 70 APRÈS

1942-2012 LA SHOAH, 70 APRÈS AUSCHWITZ EICHMANN 1942-2012 LA SHOAH, 70 APRÈS SAMEDI 3 ET DIMANCHE 4 NOVEMBRE 2012 En janvier 1942, Adolphe Hitler décide, lors de la conférence de Wansee, de mettre en application ce qu il appelle «la

Plus en détail

DONNER AU SOUDAN UN BLANCSEING POUR COMMETTRE SES MEURTRES. Ben Kiernan. «Letting Sudan Get Away with Murder,» YaleGlobal, le 4 février 2005.

DONNER AU SOUDAN UN BLANCSEING POUR COMMETTRE SES MEURTRES. Ben Kiernan. «Letting Sudan Get Away with Murder,» YaleGlobal, le 4 février 2005. DONNER AU SOUDAN UN BLANCSEING POUR COMMETTRE SES MEURTRES Ben Kiernan «Letting Sudan Get Away with Murder,» YaleGlobal, le 4 février 2005. http://yaleglobal.yale.edu/content/letting-sudan-get-away-murder

Plus en détail

ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION

ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION LA QUESTION DE LA LIBERTE D EXPRESSION DANS UN CONTEXTE PARTICULIER La promotion de la liberté d expression n est pas un sujet nouveau pour l Institut

Plus en détail

INTERROGATION D HISTOIRE CONTEMPORAINE ÉPREUVE COMMUNE : ORAL

INTERROGATION D HISTOIRE CONTEMPORAINE ÉPREUVE COMMUNE : ORAL INTERROGATION D HISTOIRE CONTEMPORAINE ÉPREUVE COMMUNE : ORAL Bernard BRUNETEAU, Patrick CABANEL, Ivan JABLONKA, Perrine SIMON-NAHUM, Isabelle SURUN, Yvon TRANVOUEZ Coefficient de l épreuve : 2 Durée de

Plus en détail

CAS PO 450 PARIS POLITIQUE

CAS PO 450 PARIS POLITIQUE CAS PO 450 PARIS POLITIQUE La démocratie en France Printemps 2013 Professeur : Olivier ROZENBERG CAS PO 450 PARIS POLITIQUE Professeur : Titre : Adresse mel : Olivier Rozenberg Docteur en science politique

Plus en détail

TOMA : Les bâtisseurs de France

TOMA : Les bâtisseurs de France TOMA : Les bâtisseurs de France Paroles et musique : Elio Thomas Laroche Universal Music France Thèmes La France, la diversité, le voyage. Objectifs Objectifs communicatifs : Identifier le thème d une

Plus en détail

Quelle est votre mission? 2010.global Être inspiré. Participez.

Quelle est votre mission? 2010.global Être inspiré. Participez. Quelle est votre mission? 2010.global Être inspiré. Participez. Le 6 juin 2010 offre une occasion unique à tous les chrétiens du monde entier de célébrer l appel de Dieu à la mission. Ce jour est dédié

Plus en détail

La République, l immigration et le droit des étrangers

La République, l immigration et le droit des étrangers La République, l immigration et le droit des étrangers Pierre-Yves MANCHON L histoire de l immigration demeure un sujet difficile à penser pour les Français comme pour leurs gouvernements. A partir de

Plus en détail

Pour bien travailler ensemble

Pour bien travailler ensemble Programme d éducation à la citoyenneté pour l enseignement primaire Pour bien travailler ensemble Nous sommes heureux d accueillir vos classes dans le cadre de notre programme "La haine, je dis NON!".

Plus en détail

LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon

LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon Thèmes : l intégration, la religion. Parcours - B2 : en bref Après avoir découvert l ambiance du film grâce

Plus en détail

Chambon-sur-Lignon. Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne. Appel à Projets

Chambon-sur-Lignon. Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne. Appel à Projets Chambon-sur-Lignon Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne Appel à Projets 2013-2014 Un pays d humanité «Le Chambon-sur-Lignon, paradis des enfants» Depuis la fin du XIXe siècle,

Plus en détail