Dossier complémentaire pour l analyse de cas

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier complémentaire pour l analyse de cas"

Transcription

1 Niveaux d analyse Les facteurs à prendre en compte : L institution Les valeurs de l Institution sont éloignées/proches des valeurs de l étudiant L enseignant pense qu il est possible de faire évoluer les manières d être et de penser >< Il baisse les bras. Les règles sont identiques dans toute l institution Les personnes : Au niveau individuel : Enseignants Etudiants Autres acteurs Au niveau des étudiants : L étudiant pense que l enseignant est là pour l aimer ou le haïr L étudiant pense que ce qui est important est de satisfaire l enseignant et non de comprendre le savoir Les résistances de l étudiant ont toujours un sens L étudiant est bien dans sa peau >< il rencontre des difficultés personnelles L étudiant ou les étudiants ont des singularités à prendre en compte On distingue des rôles tenus par quelques étudiants (le clown, le bouc émissaire, l agitateur, le leader, le chouchou ) Les codes et valeurs de l étudiant sont proches ><éloignés de ceux de l Institution Les codes et valeurs de l étudiant sont proches >< éloignés de ceux del enseignant Les étudiants sont désintéressés par ce qu il se passe Les étudiants se sentent en danger car on tente de changer leur système de valeurs Au niveau de l enseignant : L enseignant s intéresse aux étudiants en tant que personnes qui cherchent à comprendre L enseignant cherche plus à se faire aimer qu à leur transmettre le savoir L enseignant pense que les actions des étudiants sont liées à sa personne L enseignant est à l aise ><mal à l aise dans sa fonction L enseignant motive les étudiants lors des tâches ou actions L enseignant neutralise les conflits qui apparaissent

2 Au niveau relationnel : Au niveau de l enseignant L enseignant a une attitude singulière L enseignant entretient des relations chaleureuses L enseignant emploie trop d artifice L enseignant emploie l humour ou l ironie de manière abusive L enseignant prend en compte les différences culturelles L enseignant tente de mettre en rapport le comportement de l étudiant à un moment donné avec son contexte social et personnel L enseignant prend en considération tous les étudiants Le groupe Les phénomènes de groupe : Il y a des sous-groupes distincts. Ces sous-groupes jouent un rôle. Il y a des tendances au conformisme (les étudiants ont un comportement uniforme).ex : personne ne veut travailler Il y a des résistances de la part du groupe-classe ou des sous-groupes L étudiant recherche un sentiment de sécurité, de fierté, de puissance, d appartenance par rapport à son groupe Les méthodes Au niveau pédagogique : Les concepts abordés sont proches de la réalité courante Le savoir est accessible à tous. L enseignant a préparé une progression L enseignant essaie de se montrer brillant à tout moment L étudiant maitrise bien toutes les règles du jeu (les consignes sont claires et compréhensibles pour tous) L étudiant fait preuve de passivité, d agressivité, d agitation car il ne maitrise pas les règles du jeu Les activités proposées sont proches/ éloignés de l étudiant Les évaluations sont cohérentes par rapport aux apprentissages

3 Les évaluations sont équitables Au niveau de la gestion de classe : Le regard : o L enseignant regarde les étudiants pour communiquer et non pour les contrôler o L enseignant regarde tous les étudiants même ceux du fond o L enseignant accueille les étudiants en souriant et de manière chaleureuse La mobilité : o L enseignant ne fait pas trop de gestes répétitifs o L enseignant circule dans l espace afin de casser la hiérarchie de placement La voix : o Le volume sonore de la voix n est pas trop élevé o L enseignant parle distinctement et lentement o Le débit est varié Le travail collectif : o Les échanges sont réellement collectifs o Il n y a pas de conversations «privées» étudiant-enseignant o L enseignant pose les questions à l ensemble du groupe o L enseignant renvoie la parole de l étudiant au jugement des autres membres du groupe o L enseignant s éloigne de l étudiant qui parle afin d impliquer tout le groupe o L enseignant sollicite tous les étudiants o L enseignant refreine les envahissants o La parole de chacun est respectée Le travail individuel : o Tous les étudiants travaillent o Les consignes sont brèves mais précises o L enseignant annonce le temps imparti o L enseignant donne des explications pour tous (si un étudiant pose une question, il demande l attention de tous pour y répondre) o L enseignant prévoit des activités de dépassement pour ceux qui ont fini plus rapidement

4 Autorité Le travail en sous-groupe : o Les membres ont été désignés à l avance (secrétaire, orateur, ) o Les groupes ne dépassent pas 5 personnes o Le travail de groupe est précédé d un travail de réflexion individuelle o Les groupes ont l occasion de présenter leurs résultats o Le travail de groupe favorise l apprentissage de chacun L enseignant est attentif à la disponibilité intellectuelle de la classe (il est attentif à la valence du groupe) La séance manque de rythme Les situations sont variées Tous les étudiants sont à l action Tous les étudiants savent ce qu ils ont à faire L enseignant soigne son démarrage L enseignant a trouvé une bonne distance dans la relation et évite la grande camaraderie L enseignant est réactif à tout évènement L enseignant a un comportement souple et adapté L enseignant essaie de faire obéir les étudiants par la force et la crainte L enseignant veut maitriser uniquement ce qui est nécessaire à la situation d apprentissage L enseignant juge l acte lui-même et non le jeune qui réalise l acte L enseignant tente d évaluer l ampleur du comportement avant de réagir Les ordres sont considérés comme légitimes par les étudiants L enseignant fait preuve de son autorité légitime par sa capacité à faire partager son savoir L enseignant vise l obéissance et pas la compréhension intellectuelle Le savoir est bien dépersonnalisé L enseignant essaie de montrer que les règles sont utiles pour tous L enseignant fait appel à un médiateur dans les situations conflictuelles (car il est juge et partie) L enseignant accepte d écouter les revendications L enseignant transgresse les règles devant les étudiants

5 Les règles principales ont été brièvement données lors de la première séance L enseignant fait semblant de ne pas voir ou entendre ce qu il se passe >< Il sanctionne à chaque manquement L enseignant s entretient avec les agitateurs de manière individuelle après le cours >< il se lance dans une joute verbale sans fin devant tout l auditoire L enseignant fait usage de la punition

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

www.provincedeliege.be/pse Photo langage

www.provincedeliege.be/pse Photo langage www.provincedeliege.be/pse 1 Photo langage Le photo langage Durée : Une heure pour le groupe classe ou 20 minutes par Technique : Expression orale sur base de supports visuels. atelier. Matériel : 30 photographies.

Plus en détail

Pour une gestion des comportements difficiles à l école

Pour une gestion des comportements difficiles à l école Pour une gestion des comportements difficiles à l école INTRODUCTION Lorsqu on pense à un élève qui a des difficultés de comportement, on le définit comme celui qui ne suit pas les consignes, ne respecte

Plus en détail

SOMMAIRE. Rechercher un stage : lettre de demande de stage. Rechercher un stage : prise de rendez-vous. Se présenter à un rendez-vous

SOMMAIRE. Rechercher un stage : lettre de demande de stage. Rechercher un stage : prise de rendez-vous. Se présenter à un rendez-vous SOMMAIRE Vie quotidienne iche 1 iche 2 iche 3 iche 4 iche 5 iche 6 Appeler un camarade Appeler un ami absent Laisser un message sur un répondeur Appeler le médecin Appeler le médecin : laisser un message

Plus en détail

Pour une gestion des comportements difficiles à l école

Pour une gestion des comportements difficiles à l école Pour une gestion des comportements difficiles à l école Services d animation et de psychologie DDEC 29 Comportements difficiles Septembre 2006 DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE DU FINISTERE 2, rue

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

LA COMMUNICATION. 10/03 Stage initial INITIATEUR - CTR74 - Lionel MOREL

LA COMMUNICATION. 10/03 Stage initial INITIATEUR - CTR74 - Lionel MOREL LA COMMUNICATION LA COMMUNICATION Introduction Schéma de la communication Communiquer = écouter Transmission d un message Capacité d attention Conclusion INTRODUCTION En tant que futur initiateur, vous

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant.

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. PROJET PEDAGOGIQUE I - LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. Moyens à mettre en œuvre pour atteindre l objectif : Etre

Plus en détail

LA BIENTRAITANCE ET L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

LA BIENTRAITANCE ET L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Docteur Christian PETEL, Directeur FORMATIONS FRACTALE SUR SITE ANNÉES 2009-2010 LA BIENTRAITANCE ET L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES La bientraitance met au centre du travail la préoccupation

Plus en détail

administration générale et culture Dispositions réglementaires municipales relatives à la prévention et à la gestion des conflits et au harcèlement

administration générale et culture Dispositions réglementaires municipales relatives à la prévention et à la gestion des conflits et au harcèlement administration générale et culture Dispositions réglementaires municipales relatives à la prévention et à la gestion des conflits et au harcèlement du 1 er octobre 2008 entrées en vigueur le 1 er mars

Plus en détail

Formation «Agent d accueil et conseiller en séjour dans un site culturel ou touristique» Paris, 21 & 22 avril 2015

Formation «Agent d accueil et conseiller en séjour dans un site culturel ou touristique» Paris, 21 & 22 avril 2015 Formation «Agent d accueil et conseiller en séjour dans un site culturel ou touristique» Paris, 21 & 22 avril 2015 Présentation générale de la formation L accueil est le métier de base des offices de tourisme

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

Développement Personnel au travail

Développement Personnel au travail Développement Personnel au travail www.rmdconsultants.com APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION Bas les masques! «Mieux se connaitre» personne ayant des fonctions d encadrement Définir les

Plus en détail

LA SANCTION. D après les interventions de Mr ORDRENNEAU Albert, enseignant spécialisé et formateur IUFM Lorraine - Formation CAPASH, 2007-2008.

LA SANCTION. D après les interventions de Mr ORDRENNEAU Albert, enseignant spécialisé et formateur IUFM Lorraine - Formation CAPASH, 2007-2008. LA SANCTION D après les interventions de Mr ORDRENNEAU Albert, enseignant spécialisé et formateur IUFM Lorraine - Formation CAPASH, 2007-2008. Comment se règle la question du rapport à la loi et de la

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

Centre de formation en communication orale à Paris

Centre de formation en communication orale à Paris 100, avenue Kléber 75016 ParisTél 01 45 05 15 15 www.atelier100.fr Centre de formation en communication orale à Paris Technique professionnelle training vidéo Mieux communiquer oralement devant tout public

Plus en détail

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation Philippe Barret GEYSER et DialTer www.comedie.org Journée sur le SCOT Autunois-Morvan Autun 25 septembre 2013

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

Séminaire Webhelp MAROC

Séminaire Webhelp MAROC Séminaire Webhelp MAROC Le métier de Conseiller Client Décembre 2012 1 Pour démarrer POUR DEMARRER, lancer l audio via le bouton : Animé: Abdelhakim Sbai Directeur de Production Bienvenue! Réalisé: Lamya

Plus en détail

COMMENT FAIRE PREUVE D AUTORITE EN TANT QUE

COMMENT FAIRE PREUVE D AUTORITE EN TANT QUE COMMENT FAIRE PREUVE D AUTORITE EN TANT QUE TUTEUR ETUDIANT? Antoine Dautriche, David Morelière, Jean-Marc Rodrigues Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse Résumé L autorité est une qualité

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant le mot du médiateur de l éducation nationale Madame, monsieur, Parent, enseignant, vous aurez l occasion, au long de l année scolaire, de vous

Plus en détail

L estime de soi. Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com

L estime de soi. Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com L estime de soi Cet ingrédient essentiel à l épanouissement de nos jeunes Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com D abord, la pyramide des besoins de Maslow Estime de soi ou

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 Préambule La Commune de Linxe, organise un service de restauration pour son groupe scolaire. Ce service est ouvert à tous

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Catalogue de formations transversales pour cadres

Catalogue de formations transversales pour cadres Cabinet de Conseil et de formation Agréé par le ministère de la formation et de l enseignement professionnel Catalogue de formations transversales pour cadres 42, Rue MAX MARCHAND GAMBETTA. Oran - Algérie

Plus en détail

DEMOCRATIE PARTICIPATIVE Formation à destination des membres des Conseils de Quartier M0DULE 1 : Animation et conduite de réunion

DEMOCRATIE PARTICIPATIVE Formation à destination des membres des Conseils de Quartier M0DULE 1 : Animation et conduite de réunion DEMOCRATIE PARTICIPATIVE Formation à destination des membres des Conseils de Quartier M0DULE 1 : Animation et conduite de réunion Fiche méthodologique n 1 LA PHASE DE DEMARRAGE Passer 10 % du temps à éclaircir

Plus en détail

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Synthèse de quelques éléments d observation Marc Thiébaud Septembre 2002 Remarque préliminaire Cette synthèse

Plus en détail

LE PASSEPORT COMMUNICATION

LE PASSEPORT COMMUNICATION LE PASSEPORT COMMUNICATION Un parcours de formation modulable avec une cohérence pédagogique grâce aux Fondamentaux 1 Document conçu par : FORMATIC CENTRE Virginie LEBERT (AGINIUS CENTRE) Ligne directe

Plus en détail

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Sous -domaine : Le management stratégique Sous-domaine : Le management Management : concept, définitions et outils -Connaitre les principes, les

Plus en détail

Concevez et animez vos actions de formation. Formation de formateur Concevez et animez vos actions de formation

Concevez et animez vos actions de formation. Formation de formateur Concevez et animez vos actions de formation Concevez et animez vos actions de formation Formation de formateur Concevez et animez vos actions de formation Destiné à : Durée : 4 jours Durée Directeurs commerciaux, chefs produits et production La

Plus en détail

AIM. L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR. d Inki Sjösten POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ

AIM. L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR. d Inki Sjösten POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ AIM L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ d Inki Sjösten 1 AIM - L entraînement par l objectif mental VUE D ENSEMBLE LA QUALITÉ DE LA RELATION : Une relation

Plus en détail

LEAD Business School. Stephanie.lemarec@animaeconseil.com Boubakar Bena6a

LEAD Business School. Stephanie.lemarec@animaeconseil.com Boubakar Bena6a Stephanie.lemarec@animaeconseil.com Boubakar Bena6a Les 6 fondamentaux du management 2 Programme Les mécanismes de la rela6on et de l individu Autoritarisme vs autorité Vision! Puni6on vs sanc6on Le paradoxe

Plus en détail

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en relation client et management commercial. Formateur confirmé. Formation à la vente Objectifs

Plus en détail

Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux

Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux 1 Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux 2 LE PRÉSIDENT Le président d assemblée, tout comme le vice-président et le secrétaire, est élu par l ensemble de l assemblée, avec des pouvoirs et

Plus en détail

ÉVALUATION DES STAGES FORMULAIRE A L'INTENTION DU GUIDE DE STAGE

ÉVALUATION DES STAGES FORMULAIRE A L'INTENTION DU GUIDE DE STAGE Identification du stagiaire ÉVALUATION DES STAGES FORMULAIRE A L'INTENTION DU GUIDE DE STAGE Nom et prénom du stagiaire Nom du guide de stage Dates de stage Identification du milieu de travail Nom de l

Plus en détail

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte Paroles et gestes au quotidien Intervenante : Marilyne TEXIER : Educatrice de jeune enfant. Formatrice à L Ecole des Parents 74 + Médiatrice familiale.

Plus en détail

Service Enfance Ville de Vénissieux 19/10/2013

Service Enfance Ville de Vénissieux 19/10/2013 Service Enfance Ville de Vénissieux 19/10/2013 La maltraitance, qu est-ce que c est pour vous? Formation Maltraitance. 19/10/13. Intervenante : Claire Singer, Psychologue & Ph.D La maltraitance, qu est-ce

Plus en détail

Le Projet de soins. c a l m e. Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. Fondements du Projet de Soins

Le Projet de soins. c a l m e. Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. Fondements du Projet de Soins Le Projet de soins c a l m e Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. L article L.6143-2 du CSP prévoit que le Projet d établissement «comporte un projet de prise en charge des patients

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF

PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF 00 Introduction Qu est-ce qu un profil de compétences? Les compétences sont des manifestations comportementales spécifiques des connaissances, des

Plus en détail

02SE. Enseignement secondaire technique Régime professionnel. Date: 21.07.2015 FRANC5. Français 5

02SE. Enseignement secondaire technique Régime professionnel. Date: 21.07.2015 FRANC5. Français 5 Date: 21.07.2015 Enseignement secondaire technique Régime professionnel 02SE FRANC5 Français 5 Division de l'apprentissage artisanal Section des serruriers - Serrurier Nombre de leçons: 1 Semestre: 5 Langue

Plus en détail

Programme des Activités

Programme des Activités Ecole de Coaching 1er semestre 2015 Programme des Activités Attitude Coach Devenir Coach Formations continuées Supervision Conférences Soirées Positives Sonia Piret 0486 707 496 - w w w. e c o l e d e

Plus en détail

Modules de formations proposés

Modules de formations proposés Modules de formations proposés 1. La boîte à outils de l organisateur 2. Améliorer les performances par l approche processus 3. Réussir un diagnostic d organisation 4. Manager un projet jusqu au succès

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 ****************

Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 **************** Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 ****** Communication /Efficacité professionnelle AF1 - S affirmer dans ses relations professionnelles : Initiation à l assertivité Durée AF2 Maîtriser

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES 1. TEXTE DE REFERENCE Bulletin officiel du 17 février 2005 définissant les deux formes de validation (l épreuve ponctuelle et

Plus en détail

DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 1

DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 1 DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 1 DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 2 ISBN : 9954-1-4007-7 Dépôt légal : 2007/2026 Illustrations : Nathalie Logié Manche Cliparts : Pressimage,

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU TERTIAIRE Hammam-Lif

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU TERTIAIRE Hammam-Lif REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI AGENCE TUNISIENNE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU TERTIAIRE Hammam-Lif Livret

Plus en détail

Ingénierie pédagogique et de la formation

Ingénierie pédagogique et de la formation UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs Ingénierie pédagogique et de la formation Concevoir, piloter et animer des dispositifs de formation Descriptifs des modules de

Plus en détail

Harcèlement psychologique

Harcèlement psychologique Harcèlement psychologique Bienvenue dans la section sur le harcèlement psychologique. Vous trouverez dans cette section toute l information requise pour répondre à vos questions. Du nouveau! Du nouveau!

Plus en détail

FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014

FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014 FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014 Projets de formation validés par la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation et financés par Uniformation au titre du projet de branche des Régies de Quartier et de

Plus en détail

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Vous êtes visé Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Prévenir les vols ou les effets d un vol sur les employés Rôle de la direction de la succursale Désigner un

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure

1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure - 1 - - 2-1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure Pendant que le chien soit mesuré/ jugé au standard son comportement est observé: Le chien réagit déjà d une manière craintive/ agressive

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

Patricia FATA RACHED ATELIERS AUTOUR DE PRATIQUES PÉDAGOGIQUES

Patricia FATA RACHED ATELIERS AUTOUR DE PRATIQUES PÉDAGOGIQUES Patricia FATA RACHED ATELIERS AUTOUR DE PRATIQUES PÉDAGOGIQUES 2014-2015 Leadership pédagogique «Il est deux découvertes humaines que l on est en droit de considérer comme les plus difficiles, l art de

Plus en détail

Profil de leadership des gestionnaires

Profil de leadership des gestionnaires Profil de leadership des gestionnaires Apprentissage et développement Chambre des communes Quelques notions pour faciliter la consultation du Profil. INTRODUCTION DÉFINITIONS Profil de compétences : Liste

Plus en détail

L anxiété à l école. Présentation au colloque des TES 31 mai 2013

L anxiété à l école. Présentation au colloque des TES 31 mai 2013 L anxiété à l école Présentation au colloque des TES 31 mai 2013 Par Jacinthe Beaulieu Conseillère pédagogique en adaptation scolaire Commission scolaire des Samares Objectifs de la rencontre Comprendre

Plus en détail

Attitude à l égard des étudiants, intérêt pour l enseignement, disponibilité et commentaires

Attitude à l égard des étudiants, intérêt pour l enseignement, disponibilité et commentaires Catégories/Questions Attitude à l égard des étudiants, intérêt pour l enseignement, disponibilité et commentaires Le professeur témoignait de l intérêt envers les étudiants. Le professeur semblait se soucier

Plus en détail

PRESENTATION DE NOS PRESTATIONS 2014/2015 Bien-être et efficacité au travail

PRESENTATION DE NOS PRESTATIONS 2014/2015 Bien-être et efficacité au travail MANAGEMENT - CONSEIL - COACHING - THERAPIE Une expertise unique en Psychologie et Communication PRESENTATION DE NOS PRESTATIONS 2014/2015 Bien-être et efficacité au travail Corinne Allouche Dirigeante

Plus en détail

Guide manager pour l entretien professionnel

Guide manager pour l entretien professionnel Guide manager pour l entretien professionnel Le présent guide a pour objet de faciliter la mise en oeuvre de l entretien professionnel et, de rappeler pour chacune des étapes les activités à conduire et

Plus en détail

Le livret scolaire : valider des compétences, évaluer les progrès.

Le livret scolaire : valider des compétences, évaluer les progrès. Le livret scolaire : valider des compétences, évaluer les progrès. Mireille Rongier, CPC Montpellier Nord Michel Ramos, IUFM Montpellier Novembre 2009 Le cadrage institutionnel «Le code de l'éducation

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

Courir vite avec et sans obstacles, en relais

Courir vite avec et sans obstacles, en relais Courir vite avec et sans obstacles, en relais au cycle 2 Equipe EPS Corrèze Janvier 2009 1 Activités Athlétiques Cycle 2 Compétence spécifique : Réaliser une performance COURIR VITE Savoirs à acquérir

Plus en détail

INTERVENTION CLIMAT SCOLAIRE. Pierre Roques, IA-IPR EVS, Bernard Pallec, IA-IPR EVS, Jérôme Coutellier, CPE ESPE

INTERVENTION CLIMAT SCOLAIRE. Pierre Roques, IA-IPR EVS, Bernard Pallec, IA-IPR EVS, Jérôme Coutellier, CPE ESPE INTERVENTION CLIMAT SCOLAIRE Pierre Roques, IA-IPR EVS, Bernard Pallec, IA-IPR EVS, Jérôme Coutellier, CPE ESPE QUELQUES PREALABLES LE CLIMAT SCOLAIRE N EST PAS UNE MANIÈRE DE PENSER LA REGULATION DES

Plus en détail

OPTIMISER SA PRISE DE PAROLE EN PUBLIC Paroles efficaces pour Architectes, Urbanistes & Paysagistes

OPTIMISER SA PRISE DE PAROLE EN PUBLIC Paroles efficaces pour Architectes, Urbanistes & Paysagistes OPTIMISER SA PRISE DE PAROLE EN PUBLIC Paroles efficaces pour Architectes, Urbanistes & Paysagistes 1 ER & 2 MARS 2012 / 2 jours 14 heures de formation DATES & HORAIRES : Jeudi 1 er & Vendredi 2 Mars 2012

Plus en détail

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille L affirmation de soi Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille S affirmer «Communiquer de façon affirmée, c est exprimer ses sentiments et ses façons de voir, par des mots, des gestes,

Plus en détail

PROCÉDURE EN CAS DE LITIGE DANS LE CADRE DE LA RELATION PÉDAGOGIQUE ENTRE ÉTUDIANTS ET ENSEIGNANTS (ENSEIGNEMENT RÉGULIER)

PROCÉDURE EN CAS DE LITIGE DANS LE CADRE DE LA RELATION PÉDAGOGIQUE ENTRE ÉTUDIANTS ET ENSEIGNANTS (ENSEIGNEMENT RÉGULIER) PROCÉDURE EN CAS DE LITIGE DANS LE CADRE DE LA RELATION PÉDAGOGIQUE ENTRE ÉTUDIANTS ET ENSEIGNANTS (ENSEIGNEMENT RÉGULIER) Adoptée à la Commission des études du 28 février 2008 2 1 PRÉAMBULE Le Collège

Plus en détail

Prendre la parole devant un public

Prendre la parole devant un public Prendre la parole devant un public Techniques de Communication appliquée HEPL Master en Facility Management Olivier Moch Chargé de Communication Administrateur de l UPM Prendre la parole en public n est

Plus en détail

IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard

IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard Un médiateur est habituellement une personne physique qui intervient pour faciliter une communication, une relation, le transfert d'un savoir ou d'une connaissance.

Plus en détail

Langues étrangères pages 48-57

Langues étrangères pages 48-57 SOMMAIRE langues ÉtrangÈres Langues étrangères pages 48-57 langues etrangeres les + langues étrangères > Plus de 30 formateurs natifs ou experts d une langue étrangère > Plus de 10 langues à notre panel

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Carnet de stage. en vue de l obtention du certificat de culture générale. Domaine socio-éducatif. Nom :... Prénom :... Classe : 3...

Carnet de stage. en vue de l obtention du certificat de culture générale. Domaine socio-éducatif. Nom :... Prénom :... Classe : 3... Ecole de culture générale Fribourg ECGF Fachmittelschule Freiburg FMSF Avenue du Moléson 17, 1700 Fribourg T +41 26 305 65 65, F +41 26 305 65 70 www.ecgffr.ch Carnet de stage en vue de l obtention du

Plus en détail

2 - Prise de parole, trac et stress

2 - Prise de parole, trac et stress 2 - Prise de parole, trac et stress Ou comment prendre la parole en public, conduire des réunions, rapporter un dossier devant une commission, engager un dialogue avec sa hiérarchie, préparer un oral de

Plus en détail

Communication non verbale

Communication non verbale RESSOURCES HUMAINES SERVICE DE FORMATION DU PERSONNEL EPFL RI RH-F Téléphone : +41 21 693 34 30 Bâtiment BI Fax : +41 21 341 31 58 Station 7 CH-1015 Lausanne Site web : http://sfp.epfl.ch Communication

Plus en détail

INTER-ENTREPRISES 2014

INTER-ENTREPRISES 2014 Votre prochaine formation MANAGEMENT COMMUNICATION ORALE EFFICACITÉ RELATIONNELLE COMMERCIAL RELATION CLIENT TÉLÉMARKETING... AGENDA FORMATION INTER-ENTREPRISES paris - Lyon MANAGEMENT A travailler, même

Plus en détail

arbitres et entraîneurs de haut niveau

arbitres et entraîneurs de haut niveau La gestion des conflits arbitres et entraîneurs de haut niveau A quel type de conflits entraîneurs et arbitres sont-ils confrontés? Les Conflits CONSTATS La plupart du temps se sont les mêmes situtations

Plus en détail

GROUPE DE SUPERVISION LYON

GROUPE DE SUPERVISION LYON GROUPE DE SUPERVISION LYON ENJEUX ET FINALITES POURQUOI UN LIEU DE SUPERVISION? Les mutations que vivent les organisations nous obligent à clarifier notre façon d'accompagner les changements. La complexité

Plus en détail

GUIDE DE PARTICIPATION À UNE VIDÉOCONFÉRENCE SERVICE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS

GUIDE DE PARTICIPATION À UNE VIDÉOCONFÉRENCE SERVICE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS GUIDE DE PARTICIPATION À UNE VIDÉOCONFÉRENCE SERVICE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS 2 GUIDE DE PARTICIPATION À UNE VIDÉOCONFÉRENCE FACULTÉ DE MÉDECINE ET DES SCIENCES DE LA SANTÉ

Plus en détail

Le développement du langage oral chez l enfant

Le développement du langage oral chez l enfant Le développement du langage oral chez l enfant Par Alessandra Biner, Anne Dauvin, Isabelle Pulfer, Logopédistes Cette conférence a été donnée dans le cadre de soirées de parents du secteur de la petite

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Climat et relations sociales dans les entreprises

Climat et relations sociales dans les entreprises Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos Climat et relations sociales dans les entreprises 13 novembre 2008 1 Méthodologie Enquête menée en septembre / octobre 2008 Echantillons : - 166 DRH d entreprises

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

RES - Réaliser une présentation orale

RES - Réaliser une présentation orale Réaliser une présentation orale RES - Réaliser une présentation orale «Appréhender l appréhension» de l oral Canaliser (autant que possible) son langage corporel : - Mimiques : Tentez de canaliser les

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM La formule Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Nous contacter : Monique Cumin, monique.cumin@lasting-success.com Tel : 06 95 09 10 31 La formule Formation-action : entraînement

Plus en détail