M2 TIIR ( ) Bilel Derbel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M2 TIIR (2013-2014) Bilel Derbel"

Transcription

1 M2 TIIR ( ) Bilel Derbel Notre but est de concevoir une application générique sur grid5000 qui permet de déployer des calculs parallèles de façon transparente Plus précisément, nous nous plaçons dans le cadre d'une application qui génère des tâches indépendantes qu'il s'agit d'exécuter de façon parallèle en utilisant une grille de calcul Nous allons mettre en place une architecture distribuée qui permet à une application de soumettre l'ensemble de ses tâches à notre architecture et de récupérer le résultat de l'exécution des différentes tâches Nous supposons que le résultat final attendu par l'application est une agrégation sur l'ensemble des résultats partiels de l'exécution de chaque tâche Nous supposons pour la simplicité que le résultat final est obtenu en appliquant une loi associative sur l'ensemble des résultats partiels; par exemple: le résultat final est la somme des résultats obtenus pour chaque tâche Pour cela, nous proposons par exemple modéliser l'ensemble des tâches à l'aide des classes suivantes (vous n'êtes pas cependant tenus de suivre cette modélisation!) SetOfTasks - int taille; - Task gettask(int index); - Iterator<Task> iterator(); Task - Result execute(); Result AggregationResults - void add(result r) - Result getfinalresult() Partie I : modèle maître esclave en mode Push Dans une première étape nous allons réaliser une architecture simple selon le paradigme maître esclave dans un contexte non volatile (les ressources de calculs ne tombent pas en pannes) Plus précisément, l'application soumet l'ensemble des tâches qu'elle souhaite réaliser au maître Ce dernier se charge de les répartir sur les esclaves et de fournir le résultat final à l'application Le schéma général de l'architecture que l'on souhaite mettre en place est donné par la figure suivante : Application 1 4 Résultat final 3 Récupération/aggrégation des résultats Slave 1 Application 2 Application M 1 Soumisson tâches Master 2 Parralélisation et Exécution Slave 2 Slave N Dans les parties I et II, on va traiter uniquement le cas où le maître gère une seule application à la fois L'architecture que l'on souhaite mettre en place nécessite de faire communiquer

2 l'application, le maître et les esclaves entre eux Pour cela, nous allons utiliser l'appel de méthodes distantes avec RMI pour la mise en oeuvre Le but des quatre questions suivantes est de vous amener à réfléchir et à identifier les différents problèmes à traiter, avant de commencer l'implémentation à proprement dit Application Maître : Nous allons étudier les échanges entre l'application et le maître D'un point de vue de l'application, ce qui nous intéresse est de soumettre un ensemble de tâches au maître et de récupérer les résultats Autrement dit, l'application ignore la façon avec laquelle les tâches sont exécutées par le maître Q1 Écrire le pseudo-code des différents échanges entre l'application et le maître Q2 Donner les interfaces RMI que doit implémenter l'application et le maître Maître Escalves : mode push Nous allons maintenant nous concentrer sur le fonctionnement du maître et des esclaves (On suppose donc le maître dispose déjà d'un ensemble de taches à exécuter et fournit au préalable par l'application) Pour exécuter les tâches, le maître décide de les partager 'équitablement' entre les esclaves; ensuite il contacte chaque esclave et lui soumet le sous ensemble de taches qu'il lui a affecté Q3 Écrire le pseudo-code des différents échanges et étapes de calcul/communication entre les esclaves et le maître Q4 Donner les interfaces RMI que doit satisfaire le maître et les esclaves Initialisation/Configuration/Implémentation : Pour initialiser notre architecture, nous supposons que le Maître et les Esclaves sont démarrées avant le lancement de l'application Le premier composant à être démarré est le Maître Les Esclaves sont ensuite démarrés un par un À chaque fois qu'un esclave est démarré, ce dernier s'enregistre au près du maître en appelant une méthode distante de ce dernier Une fois l'ensemble démarré, on peut alors lancer une Application (Pour faire nos tests et expérimentations, nous déploierons par exemple une image sur grid5000 avec kadeploy) Vous utiliserez une machine pour l'application, une machine pour le maître et les autres pour les esclaves Q5 Réaliser complètement les différentes classes nécessaires à votre architecture Ne pas oublier les interface des classes qui modélisent le travail à effectuer Q6 Réaliser un script de démarrage pour votre architecture Maître-Esclave Exemples de tâches/validation : Remarque : Dans un premier temps, vous pouvez tester vos programmes en utilisant un exemple de tâches vides (eg La méthode execute() fait un simple sleep(10), etc) Nous allons réaliser la parallélisation du calcul d'intégrale par la méthode de Monte-Carlo Cette méthode est souvent utilisée pour calculer une estimation de façon heuristique lorsqu'un calcul direct est soit trop coûteux, soit trop complexe Dans cette méthode on procède à un grand nombre de tirages aléatoires On évalue une fonction pour chacun de ces points

3 aléatoires, et l'on suppose que l'échantillon ainsi évalué est représentatif Dans le calcul de l'intégrale d'une fonction f sur un domaine [a,b] : On tire un grand nombre n de tirages x dans [a,b] Pour chacun de ces tirages on additionne f(x) à un accumulateur acc Une fois tous les tirages fini, l'intégrale de f sur [a,b] vaut (b-a)acc/n On cherche à faire de même pour la fonction f(x,y)=cos(x*y) sur intervalle [0,5] 2 La méthode est la même, et l'on a alors comme résultat 5 2 * acc/n Q7 Réaliser les différentes classes nécessaires à la parallélisation de cette application Q8 Étudier le comportement de votre architecture en fonction du nombre de tirage n et du nombre d esclaves utilisés Q9 Pour tester le passage à l'échelle de votre architecture (ne pouvant utiliser qu'un nombre limitée de machines dans grid5000!), démarrer plusieurs esclaves par machine déployée dans grid5000 (eg, un par coeur de calcul) Q10 Étudier le comportement de votre architecture en fonction des sites géographiques de grid5000 que vous utilisez lors de vos expérimentations Partie II : Modèle Maître-Esclave en mode pull Dans la première partie, le maître décide comment partager le travail entre les esclaves de façon statique et contacte lui même les esclaves pour leur transmettre des tâches Ceci a l'inconvénient de rendre notre architecture statique et de ne pas prendre en compte le fait que les esclaves ont souvent des puissances de calcul variables L'équilibrage de charge peut ainsi se voir dégradé Pour palier à cet inconvénient, nous allons étendre notre architecture et la rendre plus dynamique Pour cela, le maître ne distribue plus le travail lui même aux esclaves, il se contente simplement de définir la granularité du travail à affecter, c'est à dire la taille des sous ensembles de tâches à distribuer aux esclaves Chaque esclave contacte quant à lui continuellement le maître pour lui demander du travail Si, le maître dispose encore de sous ensembles de tâches non encore exécutées, il en délivre à l'esclave Ce protocole est répété par le maître jusqu'à épuisement total des tâches Q11 Effectuer les différentes modifications nécessaires à la réalisation de ce nouveau mode

4 Q12 En fonction de la granularité des sous tâches décidée par le maître, évaluer les performances de votre architecture en considérant l'exemple du calcul d'intégrale Partie III : Injection de fautes Jusqu'à maintenant, nous n'avons pas pris en compte le fait que les esclaves peuvent éventuellement tomber en panne Ceci est un aspect très important des calcul parallèles à grande échelle en particulier dans le contexte des grilles de calcul Nous nous interressons notamment à trois types de pannes : Les pannes franches : un esclave tombe en panne et sort des calculs définitivement (crash de l'esclave) Les pannes transitoires : un esclave met longtemps à répondre au maître Les pannes byzantines : le comportement d'un esclave est suspect, par exemple, un esclave demande du travail mais ne répond jamais de façon délibérée, ou encore le résultat que fournit l esclave est délibérément erronée! Q13 Votre architecture (en mode push/pull) est-elle tolérante aux pannes? Q14 Sinon, quelles sont les modifications que vous pouvez apporter pour rendre votre architecture tolérante aux fautes? Mettre en place ses modification et tester votre application! Pour tester le comportement de votre (ou vos) solutions, nous allons adopter les cas de simulation suivants : Au démarrage de l'application, nous désignons un nombre préfixé d'esclaves qui ralentiront de façon contrôlée l'exécution des tâches qu'ils obtiennent du maître Ceci permettra de simuler l'impact du temps de latence et des pannes transitoires Au démarrage de l'application, nous injecterons des nouveaux esclaves qui viennent se rajouter aux esclaves déjà lancés Ces nouveaux esclaves simuleront des pannes franches de la façon suivante Une fois qu'un nouveau esclave obtient du travail, il s'arrête immédiatement et délibérément de s'exécuter Les nouveaux esclaves injectés se comportent en fait comme des attaquants qui essayent de faire tomber notre architecture Q15 Tester le comportement de votre architecture en jouant sur les différents paramètres : eg, nombre d esclaves saints et fautifs, délais de réponse, fréquence d'injection de fautes Partie IV : Bonus Remarque : Il n'est pas obligatoire d'implémenter les réponses aux questions de cette partie Mais, votre rapport final doit aborder les problèmes soulevées ainsi qu'une ébauche de solution Jusqu'à maintenant, nous avons considéré uniquement le cas où le maître gère une seule application à la fois En pratique, plusieurs applications peuvent soumettre des tâches au maître C'est le but des questions suivantes Q16 Quelles modifications faut-il apporter à notre architecture? Q17 Quels problèmes d'équilibrage de charge sont soulevés? Comment pouvez vous les traiter?

5

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Programmation parallèle et distribuée (Master 1 Info 2015-2016)

Programmation parallèle et distribuée (Master 1 Info 2015-2016) Programmation parallèle et distribuée (Master 1 Info 2015-2016) Hadoop MapReduce et HDFS Note bibliographique : ce cours est largement inspiré par le cours de Benjamin Renaut (Tokidev SAS) Introduction

Plus en détail

TP : Le jeu de Bataille. 1 Le jeu de bataille. 2 Programmation du jeu. Algorithmes et Programmation Impérative 2

TP : Le jeu de Bataille. 1 Le jeu de bataille. 2 Programmation du jeu. Algorithmes et Programmation Impérative 2 Univ. Lille1 - Licence Informatique 2ème année 2012-2013 Algorithmes et Programmation Impérative 2 TP : Le jeu de Bataille Objectifs : Réaliser un programme utilisant les structures de piles et de les.

Plus en détail

Tutorat C/Unix : Un Rapido Client/Serveur

Tutorat C/Unix : Un Rapido Client/Serveur Tutorat C/Unix : Un Rapido Client/Serveur Nouredine Melab 1 Description générale du projet 1.1 Objectif L'objectif du projet est de concevoir et de réaliser un jeu de hasard dénommé Rapido. Un serveur

Plus en détail

Hot Standby & Streaming Replication : Les bonnes pratiques

Hot Standby & Streaming Replication : Les bonnes pratiques Hot Standby & Streaming Replication : Les bonnes pratiques 1 / 8 1 A propos de l'auteur Auteur : Nicolas Thauvin Société : Dalibo Date : Février 2012 URL : http://www.postgresqlsessions.org/3/hot_standby_streaming_replication_les_bonnes_pratiques

Plus en détail

Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul

Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul Thomas Ropars Équipe-projet PARIS 1 Les applications de calcul scientifique Objectifs : Simuler des

Plus en détail

Conduite de projets et architecture logicielle

Conduite de projets et architecture logicielle s et architecture logicielle ABCHIR Mohammed-Amine Université Paris 8 15 février 2011 1/36 ABCHIR Mohammed-Amine (Université Paris 8) Conduite de projets et architecture logicielle 15 février 2011 1 /

Plus en détail

IFT630 Processus concurrents et parallélisme. Projet final Rapport. Présenté à Gabriel Girard

IFT630 Processus concurrents et parallélisme. Projet final Rapport. Présenté à Gabriel Girard IFT630 Processus concurrents et parallélisme Projet final Rapport Présenté à Gabriel Girard par Alexandre Tremblay (06 805 200) Pierre-François Laquerre (05 729 544) 15 avril 2008 Introduction Après plusieurs

Plus en détail

Conception et contrôle des SMA tolérants aux fautes

Conception et contrôle des SMA tolérants aux fautes Conception et contrôle des SMA tolérants aux fautes Une plate-forme multiagents tolérante aux fautes à base de réplication Nora FACI Contexte SMA large échelle Nombre important d agents Ressources éloignées

Plus en détail

Répartition de charge dynamique dans un système distribuée

Répartition de charge dynamique dans un système distribuée Rapport de TER Répartition de charge dynamique dans un système distribuée Tuteur : Stephane Mancini Benjamin Petit Grenoble INP - Ensimag Mai 2010 Table des matières 1 Introduction 4 1.1 Contexte pratique...................................

Plus en détail

Présentation du projet:

Présentation du projet: : Le but du projet est de réaliser le fonctionnement d'un jeu d échec valide. Plus spécifiquement, il consiste à implémenter l'organisation générale du jeu, et le suivi des règles du mouvement des pièces.

Plus en détail

Introduction aux grilles: L'exemple XtremWeb

Introduction aux grilles: L'exemple XtremWeb Introduction aux grilles: L'exemple XtremWeb Nicolas Bouillot bouillot@cnam.fr 1 Plan Introduction Première définition Les organisations virtuelles Contraintes liées aux Middlewares de Grilles Le calcul

Plus en détail

Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4. Rapport RE09. Load Balancing et migration

Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4. Rapport RE09. Load Balancing et migration Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4 Rapport Load Balancing et migration Printemps 2001 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 SYNTHESE CONCERNANT LE LOAD BALANCING ET LA MIGRATION... 4 POURQUOI FAIRE DU LOAD BALANCING?...

Plus en détail

Figure 1. Structure répartie

Figure 1. Structure répartie Chapitre I: Applications Réparties et Middleware 1. Définition d une application répartie Une application répartie est constituée d un ensemble de processus (d objets, d agents, d acteurs) s exécutant

Plus en détail

Projet Active Object

Projet Active Object Projet Active Object TAO Livrable de conception et validation Romain GAIDIER Enseignant : M. Noël PLOUZEAU, ISTIC / IRISA Pierre-François LEFRANC Master 2 Informatique parcours MIAGE Méthodes Informatiques

Plus en détail

Processus et gestion de processus

Processus et gestion de processus Processus et gestion de processus et gestion de processus Processus Définition Modélisation Descripteur État Création Destruction Allocation de ressources UNIX Processus UNIX - Modèle Création Terminaison

Plus en détail

Equilibre de charge. Equilibre de charge statique Equilibre de charge dynamique

Equilibre de charge. Equilibre de charge statique Equilibre de charge dynamique Equilibre de charge Equilibre de charge statique Equilibre de charge dynamique Approches centralisées Approches distribuées Approches semi-distribuées Jaillet Info53 - L3 Informatique - 2006 1 Equilibre

Plus en détail

Processus ponctuels. Olivier Scaillet. University of Geneva and Swiss Finance Institute

Processus ponctuels. Olivier Scaillet. University of Geneva and Swiss Finance Institute Processus ponctuels Olivier Scaillet University of Geneva and Swiss Finance Institute Outline 1 Processus ponctuels 2 Introduction On désire dans ce chapitre construire des modèles d'une distribution aléatoire

Plus en détail

TP Java RMI. Alexandre Denis Alexandre.Denis@inria.fr. Inria Bordeaux Sud-Ouest France ENSEIRB PG306

TP Java RMI. Alexandre Denis Alexandre.Denis@inria.fr. Inria Bordeaux Sud-Ouest France ENSEIRB PG306 TP Java RMI Alexandre Denis Alexandre.Denis@inria.fr Inria Bordeaux Sud-Ouest France ENSEIRB PG306 Paradigme RMI RMI (Remote Method Invocation) RPC orientés objet (encapsulation, héritage,...) objet :

Plus en détail

PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES

PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES Leçon 11 PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES Dans cette leçon, nous retrouvons le problème d ordonnancement déjà vu mais en ajoutant la prise en compte de contraintes portant sur les ressources.

Plus en détail

Les stratégies de restrictions Logicielles

Les stratégies de restrictions Logicielles Les stratégies de restrictions Logicielles Guillaume DESFARGES Laboratoire Supinfo des Technologies Microsoft The Moderator Présentation Dans un environnement d'entreprise, les utilisateurs sont rarement

Plus en détail

Une application de commerce électronique en utilisant CLAIM

Une application de commerce électronique en utilisant CLAIM Rapport du projet A4MA Une application de commerce électronique en utilisant CLAIM Étudiants : DINH Quang Ninh (dinhquangninh@gmail.com) PHAM Trong-Tôn (trongtonfr@yahoo.fr) Wiki : http://dev.deptrai.org/wiki/doku.php?id=projet_a4ma:start

Plus en détail

2. Structure d un système d exploitation

2. Structure d un système d exploitation Systèmes d exploitation : 2. Structure d un système d exploitation 0 Structure d un système d exploitation () Structure () APPLICATIONS SYSTEME D EXPLOITATION MATERIEL applications (jeux, outils bureautiques,

Plus en détail

Les clusters Linux. 4 août 2004 Benoît des Ligneris, Ph. D. benoit.des.ligneris@revolutionlinux.com. white-paper-cluster_fr.sxw, Version 74 Page 1

Les clusters Linux. 4 août 2004 Benoît des Ligneris, Ph. D. benoit.des.ligneris@revolutionlinux.com. white-paper-cluster_fr.sxw, Version 74 Page 1 Les clusters Linux 4 août 2004 Benoît des Ligneris, Ph. D. benoit.des.ligneris@revolutionlinux.com white-paper-cluster_fr.sxw, Version 74 Page 1 Table des matières Introduction....2 Haute performance (High

Plus en détail

Aperçu plus détaillé du logiciel HP LoadRunner

Aperçu plus détaillé du logiciel HP LoadRunner Livre blanc technique Aperçu plus détaillé du logiciel HP LoadRunner Table des matières Une avancée dans le domaine des tests de performance : la solution HP LoadRunner 3 Terminologie de la solution HP

Plus en détail

Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille

Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille Lucas Nussbaum Soutenance de thèse 4 décembre 2008 Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 1 / 49 Contexte

Plus en détail

Ebauche Rapport finale

Ebauche Rapport finale Ebauche Rapport finale Sommaire : 1 - Introduction au C.D.N. 2 - Définition de la problématique 3 - Etat de l'art : Présentatio de 3 Topologies streaming p2p 1) INTRODUCTION au C.D.N. La croissance rapide

Plus en détail

MongoDB. Objectif Découvrir l'aggrégation des requêtes, l'indexation, la réplication et l'autosharding sur MongoDB

MongoDB. Objectif Découvrir l'aggrégation des requêtes, l'indexation, la réplication et l'autosharding sur MongoDB ESIPE IR3 - IG3 Cloud Computing #3 MongoDB Objectif Découvrir l'aggrégation des requêtes, l'indexation, la réplication et l'autosharding sur MongoDB Révisions Téléchargez depuis le site le fichier ex.tgz.

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. TD6 : Adressage IP. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. TD6 : Adressage IP. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE TD6 : Adressage IP A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 Adressage IP Objectifs Si l on veut interconnecter des réseaux, on ne peut pas

Plus en détail

Cours de Systèmes d Exploitation

Cours de Systèmes d Exploitation Licence d informatique Synchronisation et Communication inter-processus Hafid Bourzoufi Université de Valenciennes - ISTV Introduction Les processus concurrents s exécutant dans le système d exploitation

Plus en détail

GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC

GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC NOTE DE SYNTHESE La solution Dell PowerVault DL2000 optimisée par Symantec Backup Exec est la seule à proposer un système intégré de sauvegarde

Plus en détail

Projet de Veille Technologique

Projet de Veille Technologique Projet de Veille Technologique Programmation carte à puce - JavaCard Ing. MZOUGHI Ines (i.mzoughi@gmail.com) Dr. MAHMOUDI Ramzi (mahmoudr@esiee.fr) TEST Sommaire Programmation JavaCard Les prérequis...

Plus en détail

Interactions audio sur le site web du LIA Documentation Technique

Interactions audio sur le site web du LIA Documentation Technique 2007 Interactions audio sur le site web du LIA Documentation Technique Projet 13 - IUP Avignon Master1 TAIM 28/05/2007 2 Projet 13 : Interactions audio sur le site web du LIA Sommaire Composants de l'application...

Plus en détail

Eric Bertrand ebertrand@ixis-cib.com. 08/11/06 Maître de conférence 1

Eric Bertrand ebertrand@ixis-cib.com. 08/11/06 Maître de conférence 1 Calcul parallèle des options MC. Eric Bertrand ebertrand@ixis-cib.com 1 Plan Contexte du calcul parallèle Qualités requises Architecture Outillage Problèmes rencontrés perspectives 2 Contexte du calcul

Plus en détail

Service SMTP Le multiple instances Artica v1.4.063000 / Postfix 2.6.x Guide de démarrage

Service SMTP Le multiple instances Artica v1.4.063000 / Postfix 2.6.x Guide de démarrage Service SMTP Le multiple instances Artica v1.4.063000 / Postfix 2.6.x Guide de démarrage Page : 1/12 Table des matières Introduction : Pourquoi le multiple-instances? :...3 Le comportement standard...3

Plus en détail

IP Office IP Office Manuel de l'utilisateur de la messagerie vocale intégrée

IP Office IP Office Manuel de l'utilisateur de la messagerie vocale intégrée Manuel de l'utilisateur de la messagerie vocale intégrée 15-604067 Version 11a - (29/04/2011) 2011 AVAYA Tous droits réservés. Note Bien que tous les efforts nécessaires aient été mis en œuvre en vue de

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

Programmation parallèle CPU / GPU

Programmation parallèle CPU / GPU Pré-rapport de stage de Master 2 Professionnel Mention Informatique Spécalité Systèmes et Applications Répartis Parcours Systèmes répartis embarqués ou temps-réel Programmation parallèle CPU / GPU Auteur

Plus en détail

INTERNET PAR SATELLITE, PROTOCOLES ET PERFORMANCE

INTERNET PAR SATELLITE, PROTOCOLES ET PERFORMANCE Texte de la 250 e conférence de l'université de tous les savoirs donnée le 6 septembre 2000. INTERNET PAR SATELLITE, PROTOCOLES ET PERFORMANCE par Walid DABBOUS La recherche dans le domaine des réseaux

Plus en détail

Corrigé - Exercices. A l'aide de vos connaissances et du document suivant, répondez aux questions.

Corrigé - Exercices. A l'aide de vos connaissances et du document suivant, répondez aux questions. Exercice 1 A l'aide de vos connaissances et du document suivant, répondez aux questions. 1. D'après vous, pourquoi utilise-t-on le terme d'«urbanisation» plutôt que celui d'«urbanisme»? On utilise le terme

Plus en détail

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile Dans ce TP, vous apprendrez à définir le type abstrait Pile, à le programmer en Java à l aide d une interface

Plus en détail

Évaluation en laboratoire de la baie hybride NetApp avec technologie Flash Pool

Évaluation en laboratoire de la baie hybride NetApp avec technologie Flash Pool Évaluation en laboratoire de la baie hybride NetApp avec technologie Flash Pool Rapport d'évaluation préparé pour le compte de NetApp Introduction Les solutions de stockage Flash se multiplient et recueillent

Plus en détail

Sage 100 CRM - Guide d installation Version 8.01. Mise à jour : 2015 version 8

Sage 100 CRM - Guide d installation Version 8.01. Mise à jour : 2015 version 8 Sage 100 CRM - Guide d installation Version 8.01 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant : le cédérom sur lequel est enregistré

Plus en détail

Formules d inclusion-exclusion

Formules d inclusion-exclusion Université de Rouen L1 M.I.EEA 2011 2012 Mathématiques discrètes Formules d inclusion-exclusion Je présente ici une correction détaillée de l Exercice 5 de la Feuille d exercices 1, en reprenant le problème

Plus en détail

Systèmes d acquisition - Partie "Java"

Systèmes d acquisition - Partie Java Systèmes d acquisition - Partie "Java" S. Reynal Automne 2015 Cette série de trois séances de TP Java a pour objectif de vous initier au développement rigoureux d applications, et en particulier d IHM,

Plus en détail

Rendu de travaux I, Algo - langage C

Rendu de travaux I, Algo - langage C IFIP 33 avenue de la République 75011 PARIS Rendu de travaux I, Valérie Amiot RP 50 2001-2002 SOMMAIRE I. Pourquoi sous C? II. Présentation du jeu 1) But du jeu III. Analyse fonctionnelle IV. Fonctionnalités

Plus en détail

Solution Haute Disponibilité pour Linux

Solution Haute Disponibilité pour Linux Solution Haute Disponibilité pour Linux Nicolas Schmitz Ecole Centrale de Nantes Nicolas.Schmitz@ec-nantes.fr Introduction La haute disponibilité c'est notamment : Doubler au maximum le matériel Mettre

Plus en détail

Chapitre 2. Classes et objets

Chapitre 2. Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 1/10 Chapitre 2 Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 2/10 Approche Orientée Objet Idée de base de A.O.O. repose sur l'observation de la façon dont nous procédons

Plus en détail

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client Sage CRM 7.2 Guide de Portail Client Copyright 2013 Sage Technologies Limited, éditeur de ce produit. Tous droits réservés. Il est interdit de copier, photocopier, reproduire, traduire, copier sur microfilm,

Plus en détail

Projet Cvlib. Implémentation OpenCV pour Pure Data (environnement Flext) Jean-Yves Gratius, Mars 2010 jy.gratius.free.fr

Projet Cvlib. Implémentation OpenCV pour Pure Data (environnement Flext) Jean-Yves Gratius, Mars 2010 jy.gratius.free.fr Projet Cvlib Implémentation OpenCV pour Pure Data (environnement Flext) Jean-Yves Gratius, Mars 2010 jy.gratius.free.fr Introduction OpenCV est une bibliothèque de fonctions C++ fournissant nombre d'outils

Plus en détail

1. Les architectures de réseaux

1. Les architectures de réseaux 23 1. Les architectures de réseaux 24 1. LES ARCHITECTURES DE RESEAUX L'architecture d'un réseau de distribution électrique industriel est plus ou moins complexe suivant le niveau de tension, la puissance

Plus en détail

Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage.

Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage. TD réseau - Réseau : interconnexion de réseau Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage. Un réseau de grande importance ne peut pas seulement reposer sur du matériel

Plus en détail

Microsoft Application Center Test

Microsoft Application Center Test Microsoft Application Center Test L'outil de Test de performance des Sites Web Avec Visual Studio.NET, il est fourni une petite application qui permet de valider la performance de son site Internet ou

Plus en détail

C++ : Leçon 12 Références

C++ : Leçon 12 Références Centre Informatique pour les Lettres et les Sciences Humaines C++ : Leçon Références - Notion de référence... Définir une référence... Les références ne sont pas des pointeurs... - A quoi servent les références?...

Plus en détail

S01 Classes, classes abstraites, enum et interfaces

S01 Classes, classes abstraites, enum et interfaces I N T E RFACE HOMME-MACHINE 1 I1 + T1 HEIA-FR J. BAPST 24.02.2015 S01 Classes, classes abstraites, enum et interfaces OBJECTIFS Mettre en œuvre les principes de base de la programmation orientée objet

Plus en détail

Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor

Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor Très chers, Vous trouverez dans les pages suivantes une explication détaillée du fonctionnement de l outil de supervision de réseau NetVisor.

Plus en détail

J0MS7301 : Algorithmique et Programmation Objet. Feuille d'exercices 2. Structures

J0MS7301 : Algorithmique et Programmation Objet. Feuille d'exercices 2. Structures Master MIMSE - Spécialité 3-1ère Année J0MS7301 : Algorithmique et Programmation Objet Feuille d'exercices 2 Structures Exercice 1 : Ecrire un programme qui : dénit une structure horaire au format heures,

Plus en détail

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards Chapitre 3 : Les fonctions en C++ I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards A. Notion de Fonction Imaginons que dans un programme, vous ayez besoin de calculer une racine carrée. Rappelons

Plus en détail

Document d implémentation - Logiciel ModAFi. Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO

Document d implémentation - Logiciel ModAFi. Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO - Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO Grenoble, 11 juin 2012 Table des matières 1 Avant-propos 3 2 Présentation de l architecture du logiciel 3 2.1 Core..........................................

Plus en détail

Automatisation de l administration système

Automatisation de l administration système Automatisation de l administration système Plan Problèmatique : trop de systèmes, trop de solutions Typage des solutions Puppet : gestion de configuration de systèmes Capistrano : déploiement d applications

Plus en détail

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23 Table des Figures 7 Introduction Générale 9 1. Outils et plate-formes de construction d application 9 2. Intégration de paradigmes de conception dans le cycle de vie 10 2.1. Equilibrage de charge et équilibrage

Plus en détail

MPLS. Plan. Quel est le problème? Comment le résoudre en Théorie... Principe de MPLS. Architecture de réseaux MPLS. QoS et VPN. Farid Naït-Abdesselam.

MPLS. Plan. Quel est le problème? Comment le résoudre en Théorie... Principe de MPLS. Architecture de réseaux MPLS. QoS et VPN. Farid Naït-Abdesselam. MPLS Farid Naït-Abdesselam. Maître de Conférences Université des Sciences & Technologies de Lille. ENIC Telecom Lille 1 Tél.: +33 (0)3 20 43 64 01 E-mail: nait@enic.fr Web: http://www.lifl.fr /~nait 1

Plus en détail

QAbil QUALITÉ DE L AIR. Production de bilan cartographique de la qualité de l air dans la région de l étang de Berre. Études spécifiques

QAbil QUALITÉ DE L AIR. Production de bilan cartographique de la qualité de l air dans la région de l étang de Berre. Études spécifiques QUALITÉ DE L AIR Études spécifiques QAbil Production de bilan cartographique de la qualité de l air dans la région de l étang de Berre - 1 - AIRFOBEP QAbil QAbil Production de bilan cartographique de la

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Simulation d un système d assurance automobile

Simulation d un système d assurance automobile Simulation d un système d assurance automobile DESSOUT / PLESEL / DACHI Plan 1 Introduction... 2 Méthodes et outils utilisés... 2.1 Chaines de Markov... 2.2 Méthode de Monte Carlo... 2.3 Méthode de rejet...

Plus en détail

Tolérance aux pannes

Tolérance aux pannes Tolérance aux pannes Arnaud Labourel Université de Provence 15 mars 2012 Arnaud Labourel (Université de Provence) Tolérance aux pannes 15 mars 2012 1 / 55 Présentation Tolérances aux pannes Pannes Définition

Plus en détail

Guide d'installation et de démarrage du Driver X-WAY sur TCP/IP

Guide d'installation et de démarrage du Driver X-WAY sur TCP/IP Guide d'installation et de démarrage du Driver X-WAY sur TCP/IP Sommaire Chapitre Page 1 Mise en oeuvre 1/1 1.1 Généralités 1/1 1.1-1 Architecture documentaire 1/1 1.1-2 Compatibilités 1/1 1.2 Installation

Plus en détail

Application 1- VBA : Test de comportements d'investissements

Application 1- VBA : Test de comportements d'investissements Application 1- VBA : Test de comportements d'investissements Notions mobilisées Chapitres 1 à 5 du cours - Exemple de récupération de cours en ligne 1ère approche des objets (feuilles et classeurs). Corps

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37 plan

Plus en détail

Haute disponibilité avec PostgreSQL

Haute disponibilité avec PostgreSQL Haute disponibilité avec PostgreSQL Table des matières Haute-disponibilité avec PostgreSQL...4 1 À propos des auteurs...5 2 Licence...5 3 Au menu...6 4 PostgreSQL...6 5 Haute-disponibilité...7 6 Pooling

Plus en détail

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009»

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009» 3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication «Session 2009» Meilleure copie "Etude de cas" Note : 11/20 Thème : réseaux de télécommunication et équipements

Plus en détail

Projet Tuteuré Semestre 3

Projet Tuteuré Semestre 3 Université François-Rabelais de Tours Institut Universitaire de Technologie de Tours Département Génie Électrique et Informatique Industrielle Projet Tuteuré Semestre 3 La Guitare électronique SOUFFEZ

Plus en détail

OCS Inventory NG Maîtrisez l'inventaire de votre parc informatique et le déploiement de vos logiciels

OCS Inventory NG Maîtrisez l'inventaire de votre parc informatique et le déploiement de vos logiciels Introduction 1. Avant-propos 15 1.1 Cibles et objectifs de l'ouvrage 16 1.2 Organisation du livre 16 1.3 Pré-requis techniques et ressources documentaires 17 1.3.1 Pré-requis techniques 17 1.3.2 Ressources

Plus en détail

La continuité de service

La continuité de service La continuité de service I INTRODUCTION Si la performance est un élément important de satisfaction de l'utilisateur de réseau, la permanence de la disponibilité des ressources l'est encore davantage. Ici

Plus en détail

TD n o 8 - Domain Name System (DNS)

TD n o 8 - Domain Name System (DNS) IUT Montpellier - Architecture (DU) V. Poupet TD n o 8 - Domain Name System (DNS) Dans ce TD nous allons nous intéresser au fonctionnement du Domain Name System (DNS), puis pour illustrer son fonctionnement,

Plus en détail

Haute disponibilité et répartition de charge avec Sympa

Haute disponibilité et répartition de charge avec Sympa Haute disponibilité et répartition de charge avec Sympa David Verdin RENATER c/o Centre de Ressources Informatiques 263 Avenue du General Leclerc CS 74205 Campus de Beaulieu 35042 Rennes CEDEX Serge Aumont

Plus en détail

Conception d un Simulateur de Grilles Orienté Gestion d'équilibrage

Conception d un Simulateur de Grilles Orienté Gestion d'équilibrage Conception d un Simulateur de Grilles Orienté Gestion d'équilibrage Fatima Kalfadj 1, Yagoubi Belabbas 2 et Meriem Meddeber 2 1 Université de Mascara, Faculté des Sciences, Département d Informatique,

Plus en détail

CEG4566/CSI4541 Conception de systèmes temps réel

CEG4566/CSI4541 Conception de systèmes temps réel CEG4566/CSI4541 Conception de systèmes temps réel Chapitre 6 Vivacité, sécurité (Safety), fiabilité et tolérance aux fautes dans les systèmes en temps réel 6.1 Introduction générale aux notions de sécurité

Plus en détail

Année 2008-2009. Les threads Java. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.

Année 2008-2009. Les threads Java. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed. Année 2008-2009 Les threads Java Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Présentation du problème Revenons quelques instants à nos animaux.

Plus en détail

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Seconde.

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Seconde. Simuler des expériences aléatoires avec une calculatrice Niveau Seconde. Situation étudiée Différentes selon les séances : Séance 1 : Jeu de pile ou face, tirages de boule dans une urne avec des proportions

Plus en détail

Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles

Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles Les organisations doivent aujourd hui s'adapter de plus en plus vite aux évolutions stratégiques, organisationnelles

Plus en détail

Exchange Server 2013 Configuration et gestion de votre environnement de messagerie

Exchange Server 2013 Configuration et gestion de votre environnement de messagerie Introduction à Exchange 1. Présentation d'exchange 17 1.1 La messagerie au sein de l entreprise 17 1.2 L évolution des plateformes Exchange 18 2. Introduction à Exchange 2O13 23 2.1 Contribution aux métiers

Plus en détail

TP MongoDB. -d : définit le nom de la base où l'on souhaite importer les données

TP MongoDB. -d : définit le nom de la base où l'on souhaite importer les données TP MongoDB MongoDB est l une des base de données composant le mouvement NoSQL (Not Only SQL). L intérêt de ce genre de bases de données se ressent dans la manipulation de très grosses bases de données

Plus en détail

1.6- Génération de nombres aléatoires

1.6- Génération de nombres aléatoires 1.6- Génération de nombres aléatoires 1- Le générateur aléatoire disponible en C++ 2 Création d'un générateur aléatoire uniforme sur un intervalle 3- Génération de valeurs aléatoires selon une loi normale

Plus en détail

0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage. 3- Organisation du cours

0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage. 3- Organisation du cours 0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage 3- Organisation du cours Le présent cours constitue une introduction pour situer le langage C++, beaucoup des concepts

Plus en détail

DHCP Redondant Sous linux

DHCP Redondant Sous linux DHCP Redondant Sous linux Charles SAINT-LÔ SIO Lycée Notre Dame de la Providence Session 015 1 I. Présentation Le service DHCP est très répandu dans les entreprises afin de distribuer une configuration

Plus en détail

Algorithmique distribuée. Exclusion mutuelle

Algorithmique distribuée. Exclusion mutuelle Algorithmique distribuée Exclusion mutuelle Eric Cariou Master Technologies de l'internet 1 ère année Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Exclusion

Plus en détail

Internet Information Services (versions 7 et 7.5) Installation, configuration et maintenance du serveur Web de Microsoft

Internet Information Services (versions 7 et 7.5) Installation, configuration et maintenance du serveur Web de Microsoft Introduction à IIS 1. Objectifs de ce livre 13 2. Implémentation d un serveur web 14 2.1 Les bases du web 14 2.2 Les protocoles web 16 2.3 Le fonctionnement d un serveur web 21 2.4 Les applications web

Plus en détail

Probabilités CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES

Probabilités CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Chapitre Ce que dit le programme : Probabilités CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Objectifs visés par l enseignement des statistiques et probabilités à l occasion de résolutions de problèmes dans

Plus en détail

Principes de Paquetage. Packaging et Marketing

Principes de Paquetage. Packaging et Marketing Génie Logiciel Conception Principes de Paquetage Packaging et Marketing La conception Définition Générale : Activité créatrice qui consiste à élaborer un projet, ou une partie des éléments le constituant,

Plus en détail

ENERGY POWER MANAGEMENT. Smart Grid. L intelligence au service de l énergie, mieux contrôler pour mieux consommer

ENERGY POWER MANAGEMENT. Smart Grid. L intelligence au service de l énergie, mieux contrôler pour mieux consommer Smart Grid L intelligence au service de l énergie, mieux contrôler pour mieux consommer Mercredi 7 Décembre 2011, Salon Energaïa Parc des expositions Montpellier- Perpignan Toulouse Direction Générale

Plus en détail

différence groupe-conseil en statistique

différence groupe-conseil en statistique Vais-je atteindre mon objectif cette année? Par Martin Carignan, associé chez Différence www.difference-gcs.com Contexte Les gestionnaires sont souvent évalués sur des résultats mesurés par des indicateurs

Plus en détail

APPLICATION. Définition des classes : On va définir - une classe carte - une classe piledecartes - une classe joueur

APPLICATION. Définition des classes : On va définir - une classe carte - une classe piledecartes - une classe joueur APPLICATION On souhaite écrire un programme qui permet à l utilisateur de jouer au jeu de cartes 21. Principe : L utilisateur reçoit une carte à la fois et après chaque carte il décide s il continue ou

Plus en détail

Exchange Server 2013 Préparation à la certification MCSE Messaging - Examen 70-341

Exchange Server 2013 Préparation à la certification MCSE Messaging - Examen 70-341 Chapitre 1 Introduction à Exchange A. Présentation d'exchange 16 1. Public visé 16 2. La messagerie au sein de l entreprise 16 3. L évolution des plateformes Exchange 17 B. Introduction à Exchange 2O13

Plus en détail

Application web de gestion de comptes en banques

Application web de gestion de comptes en banques Application web de gestion de comptes en banques Objectif Réaliser une application Web permettant à un client de gérer ses comptes en banque Diagramme de cas d'utilisation 1 Les cas d'utilisation Connexion

Plus en détail

Stockage : capacité, performances

Stockage : capacité, performances Stockage : capacité, performances Intervenant :Thomas Robert C234-4 thomas.robert@telecom-paristech.fr Transparents : Thomas Robert Institut Mines-Télécom Lectures possibles Chapitre 7.2 de : http://ceit.aut.ac.ir/~amirkhani/

Plus en détail

Études et Réalisation Génie Électrique

Études et Réalisation Génie Électrique Université François-Rabelais de Tours Institut Universitaire de Technologie de Tours Département Génie Électrique et Informatique Industrielle Études et Réalisation Génie Électrique Chargeur de batterie

Plus en détail

TARDITI Richard Mise en place d une Haute Disponibilité

TARDITI Richard Mise en place d une Haute Disponibilité TARDITI Richard Mise en place d une Haute Disponibilité Dans le cadre du projet GSB j ai mis en place un cluster de deux machines virtuelles Apache sous Linux, avec une haute disponibilité produite grâce

Plus en détail