Guide. pratique. Séniors

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide. pratique. Séniors"

Transcription

1 Guide pratique Séniors

2 Editorial PAGES 2 EDITORIAL / QUELQUES REPÈRES DES INTERLOCUTEURS : LES CLICS VIVRE À DOMICILE : «BIEN CHEZ SOI» 1. Votre logement 2. Vos déplacements 3. Votre sécurité 4. Des services pour vous aider à domicile - Ménage - Alimentation - Santé - L aide du Conseil général et les autres aides VIVRE EN FAMILLE D ACCUEIL VIVRE EN ETABLISSEMENT 1. Les foyers logements 2. Les maisons de retraite 3. Les aides financières à l hébergement BIEN VIVRE - Lire - Se retrouver : bienvenue au club! - Etudier - Faire du sport - Se balader - Mains vertes LE CARNET DES BONNES ADRESSES quart des Ornais a plus de 60 ans. Leurs besoins sont à la fois multiples et spécifiques : des activités de loisirs à l accompagnement médical, de l hébergement à l offre de transports ou à l accessibilité des divers équipements Pour répondre à ces attentes, de nombreux services sont déployés sur le territoire ornais. Le Conseil général vous invite à les découvrir dans ce guide pratique dont la vocation est de faciliter la compréhension des différents dispositifs d aides et des acteurs engagés dans l amélioration de votre quotidien. Logement, déplacement, sécurité, aides à domicile, familles d accueil, modes d hébergements, idées de loisirs, bonnes adresses, vous y trouverez, vous ou votre famille, une somme d informations utiles que nous veillerons à compléter et mettre à jour régulièrement sur le site Internet du Conseil général : (www.orne.fr/seniors). SommairePrès d un Je vous en souhaite un excellent usage. Gérard Burel Président du Conseil général de l Orne

3 L aide du Conseil général Le Conseil général consacre près de 40 millions d euros par an en faveur des personnes âgées. L Allocation départementale personnalisée d autonomie (ADPA) représente la dépense principale, en progression constante. Mais le Département participe aussi, au titre de l aide sociale, aux frais d hébergement en établissements ou aux prestations d aide ménagère des personnes aux revenus plus modestes. Conformément au schéma départemental d accompagnement des personnes âgées, le Département encourage le maintien à domicile (16,8 millions d euros en n2006 pour l ADPA à domicile). Par ailleurs, Il consacre un budget important à la construction et à la rénovation de l ensemble des maisons de retraite habilitées à recevoir des bénéficiaires de l aide sociale à l hébergement (2,3 millions d euros par an) et verse une dotation de fonctionnement à chaque établissement (EHPAD) ornais dans le cadre de l ADPA (10 Millions d euros par an). En contrepartie, chacun de ces établissements s engage à améliorer la qualité d accueil et de service dans le cadre d une convention tripartite signée avec le Département et l Etat. La mission du Conseil général et de ses partenaires est de développer et de coordonner les actions en direction des personnes âgées, et surtout faire en sorte que toutes puissent bénéficier, quelles que soient leurs ressources, de solutions d hébergement adaptées à leur mode de vie.

4 Quelques repères Pyramide des âges dans l Orne en 1990 et Hommes * Femmes Classes creuses er baby-boom Classes creuses e baby-boom Près de 25% de la population ornaise a plus de 60 ans (soit plus de personnes) : Un peu plus de ont moins de 75 ans, ont plus de 75 ans. En 2020 : ils seront L espérance de vie est de 76 ans pour les hommes et 83 ans pour les femmes Les structures Note de lecture : *en 1999, 1800 filles et garçons de l'orne nés en 1994, ont atteint leur cinquième anniversaire Source : Insee, recensements de la population 85 familles d accueil 48 établissements publics et privés (EHPAD) 22 foyers logements En 2006, plus de personnes âgées résident en établissements dont en EHPAD. Les aides du Conseil général en ,5 M pour l ADPA pour le fonctionnement des cinq Centres Locaux d Information et de Coordination gérontologiques (CLIC) 2, 3 M pour le programme d humanisation des maisons de retraite 8,5 M pour l hébergement en maison de retraite M pour l aide ménagère M pour les autres dépenses

5 EXE GUIDE SENIORS 11/04/06 14:21 Page 5 DES 9 0 INTERLOCUTEURS Les CLICS Les Centres Locaux d Information et de Coordination gérontologiques (CLIC) ont pour but de réunir l ensemble des acteurs qui interviennent auprès des personnes âgées (centres d hébergement ou de soin, professions médicales et paramédicales, services d aides à domicile, services sociaux) pour construire une politique cohérente et complémentaire de soutien aux seniors. 000 ns, CLIC DU PAYS D ARGENTAN ET DU PAYS D AUGE CLIC DU PAYS D OUCHE Vimoutiers Trun La Ferté Fresnel Athis de l'orne Flers Nord Gacé Putanges Pont Ecrepin ans Argentan Ouest Tinchebray Exmes L'Aigle Ouest Flers Sud L'Aigle Est Argentan Est Briouze Messei Le Merlerault Ecouché Moulins la Marche Mortrée Domfront Courtomer Tourouvre La Ferté Macé Sées Bazoches Sur Hoëne Carrouges Juvigny Sous Andaine Longny Au Perche Le Mêle Sur Sarthe Passais la Conception Mortagne Au Perche Alençon 3 Alençon 1 CLIC DU PAYS DU BOCAGE Alençon 2 Pervenchères Rémalard Nocé CLIC DU PAYS D ALENCON Bellême A chaque étape de la vie des seniors, ils apportent aux personnes âgées ou à leurs familles des informations précises concernant : Le Theil Sur Huisne CLIC DU PAYS DU PERCHE les professionnels du secteur paramédical les plus proches de leur domicile (infirmiers libéraux, services de soins à domicile, kinésithérapeutes, pédicures, podologues, orthophonistes, ambulanciers) G les services d aide à domicile et/ou les services sociaux compétents pour résoudre leurs difficultés G les services de soins (hôpital, clinique, centre médico-psychologique, etc.) ou les hébergements (maisons de retraite, foyers-logement, familles d accueil) G les aides matérielles et financières auxquelles elles peuvent prétendre (aides à l autonomie, aides sociales, aides au logement ou à l amélioration de l habitat, etc.) G la vie culturelle et sociale (initiatives des communes, vie des associations et clubs du 3e âge) G L Orne compte cinq CLIC couvrant l ensemble du département et correspondant chacune à un bassin de vie. Le Conseil général apporte une aide de près de euros pour le fonctionnement de l ensemble des CLIC.

6 5 CLICS ET 10 COORDINATIONS LOCALES : C L I C CLIC du Pays du Bocage 15, rue Montgomery Domfront Tél Bien Vieillir dans le Bocage Synergie C o o r d i n a t i o n s l o c a l e s Cantons : Flers - Tinchebray - Athis- Messei Bocage Domfront Cantons : Domfront - Passais Bocage La Ferté-Macé Cantons :Briouze, La Ferté-Macé, Juvigny 11, place Saint-Jean Flers 15, rue Montgomery Domfront CHIC des Andaines Rue Sœur Marie Boitier La Ferté-Macé Cantons : Argentan, Trun, Putanges CLIC du Pays d Argentan et du Pays d Auge Ornais La Chapelle Saint-Nicolas 4, rue des anciens combattants Argentan Tél Vivre ensemble Icopa - Information, Conseil, Orientation aux personnes âgées Mortrée sauf La Bellière, Francheville Ecouché sauf Rânes, Vieux-Pont et Boucé Cantons : Gacé, Vimoutiers, Exmes Même adresse que le CLIC Hôpital local de Vimoutiers Rue du Pont-Vautier Vimoutiers Coordination gérontologique du Bocage Carrougien Cantons : Carrouges et communes de Vieux-Pont, Rânes, Boucé 34, av Maréchal Leclerc Carrouges CLIC du Pays d Alençon 13, rue de l Isle Alençon Tél Entour Age Cantons : Alençon 1, 2, 3 Le Mêle-sur-Sarthe sauf Bursard et Boitron 13, rue de l Isle Alençon Coordination Gérontologique de Sées Cantons : Sées - Le Mêle-sur-Sarthe Le Merlerault - Courtomer et Bursard et Boitron 75, rue de la République Sées CLIC du Pays d Ouche Hôpital de L Aigle 10, rue du docteur Frinault L Aigle Tél Coordination Gérontologique du Pays d Ouche Cantons : L Aigle, La Ferté-Fresnel, Moulins-la-Marche, ainsi que les communes d'echaufour, Sainte-Gauburge et Planches Hôpital de L Aigle Rue du Dr Frinault L Aigle CLIC du Perche Coordination Gérontologique du Perche-sud Cantons : Le Theil-sur-Huisne, Bellême, Rémalard, Nocé Hôpital local 4, rue du Mans Bellême 9, rue de Longny Mortagne-au-Perche Tél Le fil d Ariane Cantons : Bazoches-sur-Hoëne, Longny-au-Perche, Mortagne-au-Perche, Pervenchères, Tourouvre Centre hospitalier 9, rue de Longny Mortagne-au-Perche 6 Informations sur le site Internet :

7 interlocuteurs, D autres partenaires du Département dans l aide accordée aux personnes âgées Les Caisses de retraite h Les organismes de retraite servent différentes prestations à leurs ressortissants pour répondre à leur souhait de maintien à domicile ou d hébergement collectif. Ces aides sont servies sous condition de ressources (aide ménagère, garde à domicile, adaptation de l habitation, hébergement temporaire, secours divers ). Pour connaître leurs conditions d attribution, renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite. La Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) La DDASS, service de l'etat, est un maillon essentiel pour, notamment, l'attribution de nouveaux crédits d'assurance maladie indispensables à la prise en charge des soins apportés aux personnes âgées. Ainsi, pour les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), un très important programme visant à les doter de moyens financiers destinés aux soins est engagé depuis Ce dispositif se poursuit et a permis, notamment, l'embauche de personnels supplémentaires (infirmiers et aides-soignants). Au niveau de l'aide à domicile, la DDASS intervient dans le cadre des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) ; elle conduit une action pilote dans le domaine de la modernisation des services d'aide à domicile (F.M.A.D. : fonds de modernisation de l'aide à domicile) qui permet notamment, aux associations locales de bénéficier de crédits pouvant contribuer au développement de leurs structures et de leurs moyens qui s'avèrent indispensables face aux enjeux considérables du maintien à domicile. Enfin, le nouveau Schéma Régional d'organisation Sanitaire (SROS III) comportera un volet très important lié à l'organisation territoriale des soins aux personnes âgées et à ses spécificités (développement des réseaux de santé, de la médecine et du court séjour gériatrique). 7

8 Centre communal d action sociale (CCAS) r à Le C.C.A.S. est le relais efficace pour la mise en application des politiques sociales nationales, départementales et communales. Ils animent une action générale de prévention et de développement social en liaison étroite avec les institutions publiques et privées. Il peut intervenir suivant les besoins sous forme de prestations remboursables ou non. Il participe à l'instruction des demandes d'aide Sociale dans les conditions fixées par voie réglementaire. Il peut, le cas échéant, exercer les compétences que le Département a confiées à la Commune dans les conditions prévues par la loi. Le CODERPA 8 Depuis le 1 er janvier 2005, le Comité départemental des retraités et personnes âgées (CODERPA) est une instance consultative placée auprès du Président du Conseil général. Il est notamment composé de représentants d associations et d organisations de retraités, d organismes d assurance vieillesse, de personnes qualifiées (responsables d établissements d hébergement et de services d aide à domicile, médecins, etc) ainsi que des représentants de l Etat et des élus du Département. Le CODERPA émet des avis et des propositions en vue, notamment, de l amélioration et du développement des aides et des services en faveur des personnes âgées. Sa mission porte sur la vie quotidienne des personnes âgées (santé, qualité des services apportés, financements ).

9 n Vivre domicile VIVRE A DOMICILE (bien chez soi) Vivre à domicile le plus longtemps possible est le souhait de beaucoup. Pour agir en ce sens, des aides permettent d accompagner les personnes au quotidien dans les tâches de la vie courante qui leur posent problème. Le Conseil général propose des aides financières et /ou des services d aides ménagères. 9

10 1 Votre logement Les aides financières au logement représentent une pièce essentielle de l'aide aux personnes âgées. Ces aides au logement sont pour la plupart soumises à condition de ressources, c'est-à-dire attribuées exclusivement aux personnes disposant de ressources inférieures ou équivalentes au minimum vieillesse. Rappel : Qu est-ce que le minimum vieillesse? Le minimum vieillesse est une allocation dite «non contributive» : elle est accordée à ceux et celles qui ont peu ou pas cotisé à une assurance retraite. Elle se compose de deux prestations : une allocation de base à laquelle s ajoute l allocation supplémentaire. Vous pouvez en bénéficier si vous Vêtes âgés de 65 ans (de 60 ans dans certains cas), inapte au travail, ancien combattant. Se renseigner auprès de votre caisse de retraite ou auprès de votre régime de retraite spécial. Fonds de solidarité vieillesse : Cette allocation supplémentaire du Fonds de solidarité Vieillesse est financée par l Etat et gérée par la Caisse des Dépôts et Consignations ou par votre caisse de retraite, qui vous renseignera sur les conditions d attribution de ce complément de revenu. 10

11 Les aides Aide à l amélioration de l habitat Cette subvention de la Caisse nationale d assurance vieillesse (CNAV) peut être accordée aux retraités qui entreprennent des travaux importants et indispensables pour continuer à vivre chez eux. QUELS TRAVAUX SONT SUBVENTIONNÉS? En priorité tous les travaux et équipements qui favorisent le maintien à domicile d une personne âgée handicapée : élargissement des portes, aménagement de salle de bain, etc Puis les travaux d entretien du logement (chauffage, électricité ) et l amélioration du cadre de vie (isolation thermique, blindage de porte ) Si vous êtes propriétaires du logement, l aide s applique à la conservation du gros œuvre (maçonnerie, menuiserie ) et la mise en conformité (EDF, GDF, etc ) Attention! ne jamais commencer les travaux avant d avoir obtenu la confirmation de l aide. CONDITIONS D ATTRIBUTION : Etre titulaire d une pension de retraite ou d une pension de réversion du régime général de la Sécurité sociale, du régime agricole, artisanal Disposer des ressources inférieures à un plafond, variable selon que vous vivez seul(e) ou en couple. MONTANT : Une seule aide maximale par période de cinq ans est fixée en fonction de vos ressources, de votre situation familiale et du coût des travaux. Elle peut être complétée par d autres financements légaux (prime à l amélioration de l habitat) ou facultatifs (régimes de retraite complémentaire, Conseil général ) Le PACT (Protection, Amélioration, Conservation, Transformation de l Habitat) Ornais qui se chargera du dossier et de la mise en œuvre des travaux : 24, rue de Bretagne Alençon - Tél Pour plus d informations, contactez l un des Points accueil retraite de la CNAV (Caisse nationale d assurance vieillesse) Alençon 26 à 30, rue du Pont Neuf Tél Argentan 11, rue de Griffon Tél Flers "Cadran Solaire" 42, rue du 11ème DB Tél Domfront Centre administratif 15, rue Montgomery Tél L Aigle 5, place de l'europe Tél La Ferté-Macé Maison des services publics 26, rue Amand Macé Tél Le Theil-sur-Huisne Maison des services publics Place de l'église Tél Mortagne-au-Perche Centre Jules Chaplain 48, rue des 15 Fusillés Tél Vimoutiers Mairie Tél

12 L aide personnalisée au logement (APL) Cette aide, versée par la Caisse d allocations familiales permet à ses bénéficiaires, habitant chez eux ou en maison de retraite, de réduire leurs dépenses de logement en allégeant : la charge de prêt pour les accédants à la propriété et les propriétaires qui occupent leurs logements la charge de loyer pour les locataires PEUVENT EN BÉNÉFICIER : le locataire ou le propriétaire d un logement occupé au titre de résidence principale, à usage exclusif d habitation. la personne âgée ou handicapée logée à titre onéreux par une famille d accueil. les résidents d un foyer conventionné de personnes âgées ou d un foyer dénommé «résidence sociale». Pour plus d informations, contactez : La Caisse d allocations familiales de l Orne 14 rue 14 ème Hussards Alençon Tél La Caisse de mutualité sociale agricole Mayenne-Orne-Sarthe (MSA) 52, boulevard du 1 er Chasseurs Alençon Tél L Allocation de logement social (ALS) L allocation de logement social est une aide de la Caisse d allocations familiales (CAF) ou de la caisse de mutualité sociale agricole (MSA). Elle contribue au paiement d un loyer (un résident en maison de retraite par exemple). Pour en bénéficier, il faut habiter dans son logement principal, logement foyer, meublé, en maison de retraite ou un centre de long séjour. Dans ce cas, la chambre doit être occupée par deux personnes au plus. Son montant dépend de vos ressources, votre situation familiale, le montant de votre loyer ou de votre remboursement de prêt. 12 Pour plus d informations, contactez : La CAF 14 rue 14 ème Hussards Alençon - Tél La MSA 52, boulevard du 1 er Chasseurs Alençon - Tél ou l organisme ou service chargé du paiement de vos prestations familiales pour certains régimes (cheminots )

13 Autres conseils et aides pour votre logement : A.D.I.L (Agence départementale d information sur le logement) 54, rue Saint-Blaise Alençon Tél Acheter, vendre, louer, faire des travaux, cette structure vous propose un conseil complet, neutre et gratuit sur le logement et plus particulièrement dans les domaines suivants : congé du bailleur, demande subventions pour l amélioration d un logement, réductions d impôts pour adaptation de l habitat aux besoins d une personnes âgée et/ou handicapée, locatif, co-propriété Ces précieux conseils sont assurés par une équipe de juristes. N hésitez pas à les contacter. ANAH (Agence Nationale pour l Amélioration de l Habitat) Cité administrative Place Bonet Alençon Tél (pour les propriétaires occupants) (pour les propriétaires bayeurs) Sous condition de ressources, aides accordées pour améliorer votre habitat Les travaux ne doivent pas être commencés avant l accord de l ANAH! QUELQUES CONDITIONS : Effectuer des travaux dans des logements achevés depuis au moins 15 ans ; Occuper ou louer après travaux, selon le cas, le logement pendant 9 ans, à titre de résidence principale ; Faire réaliser les travaux par des professionnels du bâtiment ; Attendre l autorisation de l ANAH pour entreprendre les travaux. Les travaux doivent permettre d améliorer l habitat en matière de sécurité, de confort, de salubrité, d équipement, d accessibilité et d adaptation aux personnes handicapées physiques, d économiser l énergie et d améliorer l isolation acoustique. Le montant de la subvention varie en fonction des engagements souscrits par le propriétaire : pour les propriétaires occupants, il est généralement de 20% du coût des travaux subventionnables, avec plafond. Pour les propriétaires bailleurs, le taux de subvention est de 20% du montant des travaux subventionnables. Il peut être largement majoré lorsque le propriétaire s engage à respecter un plafond de loyer et si le logement est situé dans une Opération Programmée d Amélioration de l Habitat (OPAH), ou s il s inscrit dans un programme social thématique pour le logement des personnes défavorisées (PST). Habitat et développement de l Orne 52 bd du 1 er Chasseurs Alençon Tél ADEME (Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie) : Immeuble "LE PENTACLE" avenue de Tsukuba Hérouville-Saint-Clair Cedex Tél Fax Cette agence vous délivre de nombreuses informations sur la protection de l environnement et la maîtrise de l énergie (les aides liées aux systèmes de chauffage, matériaux d isolation ). 13

14 Le saviez-vous? Protection du locataire âgé La loi du 6 juillet 1989 protège certains locataires plus vulnérables que d autres, du fait de leur âge et du faible montant de leurs ressources financières. Lorsqu un bail vient à expiration au bout de 3 ans (si le propriétaire est une personne physique) ou 6 ans (s il est un «institutionnel»), un bailleur ne peut donner congé à son locataire que si : il veut vendre le logement, il veut l habiter lui-même ou y loger sa famille, ou si son locataire ne respecte pas ses obligations (non-paiement du loyer, troubles de voisinage, ); Un bailleur doit s entourer de certaines précautions face à des personnes âgées et démunies. Il ne peut en effet refuser le renouvellement du bail à un locataire âgé de plus de 70 ans et dont les ressources annuelles sont inférieures à une fois et demie le montant annuel du SMIC. Toutefois, notons deux exceptions précisées par la loi : le congé sera cependant valable si le bailleur propose à son locataire une offre de relogement à proximité de l ancien et en bon état, correspondant à ses besoins personnels et familiaux, et ses possibilités. le congé sera valable aussi si le bailleur est lui-même âgé de plus de 60 ans au moment de l expiration du bail, ou s il a des ressources inférieures à une fois et demie le montant du SMIC. Si votre propriétaire persiste à vouloir vous déloger, c est le tribunal d instance qui est compétent pour régler le litige. L avocat n est pas obligatoire, mais il est vivement conseillé. Le droit des baux est compliqué. LE SAVIEZ-VOUS? Chaque caisse de retraite développe sa propre action sociale afin de mieux vous servir : - aide au chauffage, - téléalarme, - portage de repas, etc 14

15 2 Vos déplacements SNCF Granville Manche Pour vos déplacements dans l Orne, pensez aux transports en commun et profitez du tarif unique à 2 euros nouvellement proposé pour tout aller simple sur le réseau Cap Orne! Responsable des transports interurbains, le Conseil général assure au quotidien la desserte d une vingtaine de lignes d autocars régulières et finance des transports collectifs à la demande sur quatre communautés de communes, dont les trajets sont étudiés pour vous permettre d accéder rapidement aux services de proximité (marchés, gares ). Pour tout renseignement horaire, contactez : Alençon Gare routière Tél STAO 13, rue Lazare-Carnot Alençon Tél STAO 6, place du Général de Gaulle Flers Tél Voyages Aiglons Navette tous les mercredis et samedis desservant tous les quartiers de L Aigle Vire Tinchebray Lonlay-l Abbaye S t -Fraimbault Athis-de-l Orne Domfront MAYENNE LAVAL CAEN Flers S t -Bomer les-forges Transport à la demande La Ferrière aux-étangs Pont-d Ouilly Couterne Putanges Pont-Écrepin TER A Briouze TER B Mayenne Calvados Falaise SNCF La Ferté-Macé Bagnoles de-l Orne Pré-en-Pail LAVAL Écouché Z.I N 1 route de Crulai L Aigle Tél Autocars Le Monnier 21, rue du Mont Saint-Michel Domfront Tél Normandie Tourisme Le bourg Saint-Cornier-des-Landes Tél Voyages Coupris Le Pont Sud La Ferrière-aux-Etangs Tél Caen Carrouges Trun Pacé Le Mans Tours Liaison autocar avec les autres départements Argentan Mortrée Nonant le-pin Sées Alençon Vimoutiers LE MANS LISIEUX Le Sap Le Merlerault Le Mêle-sur-Sarthe Mamers Sarthe Gacé Courtomer S te -Gauburge S te -Colombe Mortagne au-perche Le Gué de la Chaine Moulins la-marche Bellême Le Mans L Aigle Nocé Le Theil SNCF Voyages Gougeul Z.I BP Putanges Pont-Ecrepin Tél Voyages Piel Route d Aubusson Saint-Georgesdes-Groseillers Tél PRATIQUE : Tous les horaires mis à jour sont consultables sur le site Internet du Conseil général (fiches horaires) : ou par téléphone au service des transports du Conseil général : Tél VERNEUIL Tourouvre SNCF Rémalard Eure Paris Montparnasse Longny-au-Perche SNCF Paris Montparnasse Eure-et-Loir Nogent-le-Rotrou Céton 15

16 Les transports collectifs à la demande Services utiles pour désenclaver les zones rurales : découvrez les transports collectifs à la demande. Le principe? Utiliser des taxis et/ou minibus pour desservir, à horaires réguliers ou à la demande, les communes à l écart du réseau de transport en commun. Les trajets parcourus sont conçus pour être au plus près des besoins des habitants (accès aux centres de service, aux marchés, aux gares ferroviaires). La grande différence par rapport à un système de navettes classique : les taxis ne passent que si des réservations ont été enregistrées à la veille du départ. A vos agendas! LES BASSINS DESSERVIS : (Réservations 24 h à l'avance) Communauté de communes du Pays de Longny-au-Perche P'tibus, Mairie de Longny Tél Communauté de communes du Bassin de Mortagne-au-Perche Mairie de Mortagne-au-Perche Tél Communauté de communes du Domfrontais Taxi-collectif Mairie de Céaucé Tél Communauté de communes du Pays Bellêmois STAO Tél Communauté de communes du Val d Huisne Tél Autres points d informations Réseaux urbains Alençon Alto Tél (N vert*) Site : altobus.com Argentan Argentan Bus Tél Bagnoles-de-l Orne Ambulances Tesséennes Tél Flers Flers Bus/Cap Orne/ Bus vert Tél Renseignements SNCF Tél (ligne directe) * N vert : du lundi au vendredi de 13h30 à 18h30, le jeudi et le samedi, de 9h à 12h. 16

17 3 Votre sécurité Télé-assistance La télé-assistance peut être mise en place à la demande de la personne elle-même, de sa famille ou d un professionnel afin de sécuriser le maintien à domicile des personnes seules ou dépendantes. La télé-assistance permet à une personne âgée, isolée ou handicapée seule, d alerter un proche, un ami ou un service de secours, sans avoir à composer son numéro de téléphone. Elle peut être installée sur l ensemble du département. Elle se compose d un émetteur portatif et d un transmetteur d appel relié au téléphone. Une simple pression sur le bipeur portatif déclenche l alerte. D autres déclencheurs adaptés aux besoins de la personne peuvent être proposés (bracelet montre, déclencheur au souffle, à l écrasement, tactile ) DEUX OPTIONS SONT PROPOSÉES : La télé-assistance de particulier à particulier : Une pression sur le bipeur déclenche une chaîne d appels vers 4 correspondants choisis par la personne et préenregistrés dans l appareil. Le relais vers une centrale d écoute : Une pression sur le bipeur met la personne en relation 24/24h avec un opérateur grâce au haut-parleur de l appareil. QUI CONTACTER? Dans les villes (Alençon, Argentan, Flers ), des dispositifs spécifiques peuvent être proposés, s adresser au Centre Intercommunal d Action Sociale de votre mairie ou auprès des C.L.I.C (coordonnées en page 6). Mutualité Française de l Orne (Service de télé assistance) 4, rue de la cave aux Bœufs Alençon Tél MSA (Mutualité Sociale Agricole) 52, boulevard du 1 ers Chasseurs Alençon Tél Des sociétés marchandes proposent l installation d appareils de télé assistance. La nature des services proposés ainsi que les tarifs d installation, les tarifs d abonnement et la durée de l abonnement figurant dans les contrats doivent être examinés avec beaucoup d attention et comparés avec ceux de la Mutualité Française et la Mutualité Agricole, actuellement les plus répandus dans le département de l Orne. Une partie du coût de ce dispositif peut être pris en charge par certaines caisses de retraite ou mutuelles ainsi que par le Conseil général via l ADPA. 17

18 4 Des services pour vous aider à domicile Vous recherchez quelqu un pour vous aider à accomplir certaines tâches de la vie quotidienne. L intervenante la plus connue est l aide ménagère : elle s occupe du ménage, fait les courses, le lit, prépare les repas et/ou accomplit des tâches administratives. Des structures assurent également le portage des repas à domicile Enfin pour votre santé, du personnel soignant peut intervenir à votre domicile, sur prescription médicale. En cas de perte d autonomie, une auxiliaire de vie peut également vous aider : lever, coucher, soins d hygiène et de prévention La garde à domicile (en particulier de nuit) peut s avérer utile notamment à la suite d une hospitalisation ou en l absence momentanée de l entourage. Ménage L objectif est d apporter directement une aide physique aux personnes âgées dans leurs travaux ménagers. L AIDE MÉNAGÈRE À DOMICILE L aide ménagère assure les travaux d entretien courant du logement, fait les courses et les repas. Cette aide peut être accordée par le Conseil général à raison de 30 h par mois pour une personne seule et de 48 heures pour un couple. L aide ménagère concerne les personnes âgées de 65 ans et plus, ou de 60 ans en cas d inaptitude au travail. Les ressources brutes de toute nature de la personne bénéficiaire doivent être inférieures au plafond d attribution du minimum vieillesse pour que le Conseil général puisse apporter son aide. Au dessus de ce plafond, les caisses d'assurance vieillesse (CRAM, MSA, ) peuvent prendre le relais. nles CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE : Vous avez besoin d une aide pour effectuer certains actes de la vie quotidienne. Vous ne bénéficiez pas de l'adpa ni de l'allocation compensatrice ou de la majoration pour tierce personne. Le montant de l'aide dépend de vos ressources et de votre situation familiale. Toutes vos ressources, ainsi que celles de votre conjoint, sont prises en considération à l'exception des aides au logement, de la retraite du combattant, du RMI, des pensions attachées aux distinctions honorifiques, des intérêts des livrets A, Codevi et LEP, de l'adpa versée à votre conjoint. L'aide ménagère est accordée pour une année civile renouvelable. 18

19 Pour tous renseignements, s adresser : à la mairie du lieu de résidence aux points d accueil retraite de la CRAM (Caisse régionale d assurance maladie) ou à la caisse de retraite CRAM de Normandie Galerie du Pont-Neuf Alençon Tél AUX SERVICES D AIDES MÉNAGÈRES LOCAUX : Union Départementale des Associations de Service de Soutien à domicile (UDASSAD) Il existe des associations locales dans 34 villes du département, réparties sur les différents cantons. 8, place Poulet-Malassis Alençon Tél Fédération Départementale des Aides à Domicile en Milieu Rural (ADMR) L ADMR intervient pour le soutien à domicile des personnes âgées (aide au ménage, repassage, petit bricolage et petit jardinage), l aide aux personnes handicapées. Il existe 26 associations locales réparties dans les cantons du département. 6, rue Jules Michelet Alençon Cedex Tél Mutualité Française Orne Proximut aide les personnes âgées de plus de 60 ans, les personnes handicapées, ou les familles dans le cadre du maintien à domicile. Les services sont adaptés à vos besoins : entretien du logement, du linge, préparation des repas, aide à la prise des repas, courses, aide à l'habillement, aide à la toilette, aide à la locomotion, garde malade de jour ou de nuit, surveillance, aide pour les démarches administratives, lecture, compagnie, promenades, garde d enfants ALENÇON 26, galerie du Pont Neuf Niveau moins 1 Tél FLERS 44, rue de la Chaussée Tél La Fédération des Particuliers employeurs (FEPEM) Pour toutes les personnes qui emploient, de gré à gré, des aides à domicile peuvent s adresser pour tous renseignements ou en cas de difficultés particulières à la FEPEM : Galerie du Pont-Neuf Alençon Tél Aide Familiale à Domicile (AFAD) Il existe des associations locales dans plusieurs villes du département 11C rue Joseph Morin Flers Tél

20 Réduction d impôt pour l employé de maison Certaines personnes à faible revenu ou en raison de leur âge sont exonérées de charges sociales sur les salaires qu elles versent à une aide à domicile. Sont concernés : les personnes qui en 2004 ont perçu une pension de retraite du régime général (salariés) ou du régime agricole - ou qui ont bénéficié de l allocation compensatrice pour tierce personne ou d une majoration pour tierce personne et qui ont été dans l obligation de recourir à une tierce personne. les personnes âgées de 70 ans au moins et qui vivent seules. les personnes qui vivent en couple avec une personne âgée de 70 ans au moins et qui sont obligées de recourir à une tierce personne. les titulaires d une pension d invalidité, âgés de 60 ans au moins, qui vivent seuls et sont dans l obligation de recourir à l assistance d une tierce personne. Pour plus d information contacter : l URSSAF (Union de recouvrement de cotisations de la sécurité sociale et des allocations familiales) : Pôle d'activités d'ecouves Rue François Arago Valframbert Tél Alimentation 20 Les portages de repas peuvent être assurés soit par des associations en lien avec les mairies, les CCAS, les maisons de retraite ou par des entreprises privées, restaurateurs, charcutiers/traiteurs. Pour les services de portage des repas à domicile, les C.L.I.C (Centre Local d Information et de Coordination) vous orienteront vers les services de portage de repas les plus proches. Le Conseil général peut prendre en charge le coût du portage des repas en faveur des bénéficiaires de l'adpa à domicile. Le coût de ces repas peut être diminué grâce à une participation de votre Centre communal d action sociale (CCAS) ou de votre mairie.

auremar - Fotolia.com

auremar - Fotolia.com auremar - Fotolia.com Bien vivre chez soi Différents dispositifs permettent aux seniors giffois de rester chez eux avec des repas à domicile, des aides ponctuelles comme le ménage, le repassage, les courses

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

vous êtes senior - 43

vous êtes senior - 43 vous êtes senior - 43 Bien vieillir dans l Allier! Le Conseil général s engage à améliorer votre vie quotidienne la prévention, l aide à l autonomie, le mode d hébergement sont ses principales priorités.

Plus en détail

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale Si vos revenus ne vous permettent pas de couvrir la totalité des frais d'hébergement en maison de retraite (EHPAD), le coût des prestations d'aide

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

GUIDE DES AIDES ET DES SERVICES AUX PERSONNES AGEES

GUIDE DES AIDES ET DES SERVICES AUX PERSONNES AGEES GUIDE DES AIDES ET DES SERVICES AUX PERSONNES AGEES PREAMBULE CE GUIDE VISE A DÉCRIRE DE FAÇON GÉNÉRALE TOUTES LES AIDES ET LES SERVICES QUI EXISTENT POUR LES PERSONNES ÂGÉES. IL EST DESTINÉ AUX PERSONNES

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Les avantages fiscaux

Les avantages fiscaux Réduction d impôt sur le revenu Les avantages fiscaux La réduction ou le crédit d'impôt Toute personne ayant recours aux services d'une aide à domicile dans sa résidence principale, secondaire ou celle

Plus en détail

Les résidences du Centre Hospitalier

Les résidences du Centre Hospitalier Les résidences du Centre Hospitalier QUIMPER Résidence Ty Glazig Résidence Ty Creac h Résidence Ker Radeneg CONCARNEAU Résidence Avel Ar Mor Résidence Les Embruns Résidence Les Brisants POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

La reconnaissance du handicap

La reconnaissance du handicap Information La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES DOSSIER D INSCRIPTION Vous envisagez de vous inscrire dans un établissement d accueil pour personnes âgées. Afin de faciliter vos démarches,

Plus en détail

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Définition Qu est ce qu une pathologie chronique? «C est une maladie de longue durée, évolutive,

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

Le logement social à Suresnes

Le logement social à Suresnes Logement La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES C6 L aide sociale à l hébergement en établissement Références Code de l Action Sociale et des Familles Art. L 113-1 Art. L 131-1 à L 131-7 Art. L 132-1 et suivants Art. L 231-4 à L 231-6 Art. R 131-1 et

Plus en détail

LES AIDES AUX PERSONNES AGÉES

LES AIDES AUX PERSONNES AGÉES GUIDE Liens sur les sites officiels : www.service-public.fr et www.social-sante.gouv.fr Sur la Page d accueil du site clic sur particuliers Ou accès direct sur le lien de page correspondante 1 Page mise

Plus en détail

Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées Établissement géré par le Centre Communal d Action Sociale de MERLEVENEZ

Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées Établissement géré par le Centre Communal d Action Sociale de MERLEVENEZ - 1 - Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées Établissement géré par le Centre Communal d Action Sociale de MERLEVENEZ RESIDENCE LE VERGER Rue de la Mairie 56700 MERLEVENEZ Le présent contrat est

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

ADPA ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE DE LA SOLIDARITÉ

ADPA ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE DE LA SOLIDARITÉ Document réalisé par la direction de la Communication du conseil général du Calvados en lien avec la direction de l Autonomie (DGA Solidarité). - Unik Studio Graphique - www.unikstudio.fr - Novembre 2012

Plus en détail

Editorial. Sommaire. Vous vivez à votre domicile Vous vivez en établissement

Editorial. Sommaire. Vous vivez à votre domicile Vous vivez en établissement 2014-2015 Editorial La politique du Conseil général vise à accompagner les personnes âgées dépendantes tout au long de leur parcours, que ce soit à domicile ou en établissement. Afin d améliorer encore

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

PRÉSENTATION. Guide des services pour les Seniors

PRÉSENTATION. Guide des services pour les Seniors PRÉSENTATION Mairie des Herbiers - Service des Affaires Sociales Tél. : 02 51 91 29 78 - www.cc-paysdesherbiers.fr Guide des services pour les Seniors Le CLIC du Haut-Bocage,, Le CLIC du Haut-Bocage, antenne

Plus en détail

AIDE A DOMICILE. Cette brochure a été réalisée par l équipe de la Commission «Etablissements et Services à Domicile» du CODERPA 90

AIDE A DOMICILE. Cette brochure a été réalisée par l équipe de la Commission «Etablissements et Services à Domicile» du CODERPA 90 Cette brochure a été réalisée par l équipe de la Commission «Etablissements et Services à Domicile» du CODERPA 90 LE CODERPA SE TIENT A LA DISPOSITION DES RETRAITES ET DES PERSONNES AGEES Des permanences

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Livret d information à destination des usagers, de leur famille et des professionnels www.cg58.fr www.bienvieillirennievre.fr

Plus en détail

Aides aux personnes âgées

Aides aux personnes âgées SOLIDARITÉS CÔTES D ARMOR S Action Sociale Aides aux personnes âgées Le guide pour mieux s'y retrouver Votre Conseil général les solidarités, assurer l équilibre 1 2 Édito L'aide sociale aux personnes

Plus en détail

Particulier. employeur. Juin 2012. Tout. savoir. sur le. Cesu. [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! www.cesu.urssaf.

Particulier. employeur. Juin 2012. Tout. savoir. sur le. Cesu. [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! www.cesu.urssaf. Particulier employeur Juin 2012 Tout savoir sur le Cesu [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! Le Chèque emploi service universel (Cesu) L essayer, c est l adopter! Qui n a pas

Plus en détail

Aides pour le maintien à domicile

Aides pour le maintien à domicile Aides pour le maintien à domicile - Médecin traitant - H.A.D. : Hospitalisation à Domicile - S.S.I.A.D. : Service de Soins Infirmiers à Domicile - Infirmiers libéraux - Paramédicaux (ergothérapeute, kinésithérapeute,

Plus en détail

En 2011, la baisse du nombre d'exploitants est modérée, comme en 2010

En 2011, la baisse du nombre d'exploitants est modérée, comme en 2010 >> les exploitants Année 2011 - N 6 - novembre 2012 Les exploitants ORNE - données 2011 5 914 exploitants recensés, -96 en un an Les chefs d'exploitation à titre exclusif, principal ou secondaire sont

Plus en détail

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Livret d accueil Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK La Maréchalerie Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Editorial Madame, Monsieur, C est avec grand plaisir et non sans fierté,

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

Le Centre Communal. avec et pour ses séniors

Le Centre Communal. avec et pour ses séniors Le Centre Communal d'action Sociale de la ville de Béziers avec et pour ses séniors Le service Vie Sociale et Animation : maintenir le lien social... Les clubs d'animation : des lieux de rencontre, d'échange

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT AIDE A L'AMELIORATION DE L'HABITAT DES PROPRIETAIRES OCCUPANTS Demandeur : Mme, Melle, M. :... Adresse :...... Commune :... Canton :... Téléphone de la personne à contacter

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES

REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES Septembre 2008 1 Direction Générale Adjointe Solidarités Formations tout au long de la vie Direction des Solidarités

Plus en détail

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne RE ACCES AUX DROITS N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX 2014 as MAIA région mulhousienne SOMMAIRE ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Formation Missions ARTICULATION GESTIONNAIRE DE CAS / ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

Plus en détail

Les services. à Anglet. Centre Communal d Action Sociale

Les services. à Anglet. Centre Communal d Action Sociale Les services de l aide maintien à domicile à domicile à Anglet Centre Communal d Action Sociale LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE VOUS PROPOSE SES SERVICES Sommaire Service prestataire page 2 Service

Plus en détail

Tout savoir sur le Cesu

Tout savoir sur le Cesu Tout savoir sur le Cesu PARTICULIER EMPLOYEUR 2015 www.cesu.urssaf.fr LE CESU, L ESSAYER C EST L ADOPTER! Qui n a pas eu un jour envie d une aide pour le ménage, les devoirs des enfants, des travaux de

Plus en détail

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi . APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi Règlement d attribution & Mode d emploi Seine-Maritime page 1 Préambule Considérant que les bénéficiaires du RMI avaient parfois besoin d être soutenus financièrement

Plus en détail

Une exposition : «Les services à la personne»

Une exposition : «Les services à la personne» Une exposition : «Les services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 4 panneaux (100 x 40 cm) disponible gratuitement. Un aperçu des activités,

Plus en détail

Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire

Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire E.H.P.A.D E.H.P.A.D (Etablissement d hébergement pour personnes agées dépendantes) Un

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

Dossier de presse. Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013. 19 Mars 2013

Dossier de presse. Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013. 19 Mars 2013 Dossier de presse Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013 19 Mars 2013 Contacts presse : Myra Frapier-Saab 06 70 10 82 24 1 Les enjeux Le nombre croissant de personnes

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation DU et Capacité «médecin coordonnateur en EHPAD» Le 15 décembre 2010 Katy Jarny Responsable Conseil & Formation - I - Les différentes formules

Plus en détail

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) :

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) : C14 Allocation compensatrice tierce personne (ACTP) Depuis la mise en œuvre au 01/01/2006 de la loi du 11 février 2005 instaurant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) remplaçant l Allocation

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur INFORMaTIONS administratives et législatives concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur Pôle sanitaire social < Ce document a été rédigé afin de vous donner une information

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

Comment se faire aider à domicile, quand on est retraité?

Comment se faire aider à domicile, quand on est retraité? Ménage, cuisine, jardinage, petit bricolage, assistance informatique Comment se faire aider à domicile, quand on est retraité? Information à l attention des retraités Le service à la personne est un secteur

Plus en détail

Le livret des prestations d Action Sanitaire et Sociale de la MSA Dordogne, Lot et Garonne

Le livret des prestations d Action Sanitaire et Sociale de la MSA Dordogne, Lot et Garonne vous guider Le livret des prestations d Action Sanitaire et Sociale de la MSA Dordogne, Lot et Garonne Édition 2015 www.msa24-47.fr L action sociale L Action Sanitaire et Sociale est une priorité du Conseil

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Le Chèque emploi service universel en quelques mots

Le Chèque emploi service universel en quelques mots Le Chèque emploi service universel en quelques mots Qu'est-ce que le Chèque emploi service universel? Créé dans le cadre de la politique conduite pour favoriser les services à la personne (plan de développement

Plus en détail

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel ! Salarié Senior (ou pas) Sécurisez votre parcours professionnel SOMMAIRE Introduction... p 3 Vous souhaitez faire le point sur votre carrière... p 4 Entretien de 2nde partie de carrière... p 5 Bilan de

Plus en détail

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION - Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION PRÉAMBULE Le secteur des services à la personne a connu une croissance très rapide

Plus en détail

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Du S.S.I.A.D de Chartres

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Du S.S.I.A.D de Chartres RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Du S.S.I.A.D de Chartres Décret N 2003-1095 du 14 novembre 2003 Circulaire DGAS/2 C n 2005-111 du 28 février 2005 1. PRINCIPES D ORGANISATION Les missions du S.S.I.A.D Les S.S.I.A.D.

Plus en détail

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL. FIGEAC et GOURDON. Territoires des Maisons Communes Emploi Formation. www.mcef.midipyrenees.fr

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL. FIGEAC et GOURDON. Territoires des Maisons Communes Emploi Formation. www.mcef.midipyrenees.fr GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL Territoires des Maisons Communes Emploi Formation FIGEAC et GOURDON www.mcef.midipyrenees.fr Pourquoi ce guide? Ce guide (non exhaustif) a été conçu pour faciliter et améliorer

Plus en détail

1. Procédure d admission

1. Procédure d admission Direction générale de l action sociale SD2/SD3 Document de travail MESURE 18 : HEBERGEMENT DES MALADES JEUNES ADMISSION D UNE PERSONNE AGEE DE MOINS DE 60 ANS DANS UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers des services à la personne»

Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 5 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement : Les

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan DECEMBRE 2010 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT AU VIEILLISSEMENT

Plus en détail

Qu est-ce que le métier d aide-soignante?

Qu est-ce que le métier d aide-soignante? Au sein de l'équipe médicale, l'aide-soignante assure l'hygiène et le confort des patients. C'est sans doute la personne la plus proche, à l'écoute des souffrances et des inquiétudes des malades. Qu est-ce

Plus en détail

Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol)

Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol) 2012 Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol) Yves Briand -référent précaires EVS-AVS sgen-cfdt Bretagne 02/01/2012 QUI PEUT BENEFICIER DE L ACTION

Plus en détail

Introduction de la couverture maladie universelle (CMU) en France

Introduction de la couverture maladie universelle (CMU) en France Conférence internationale de recherche en sécurité sociale an 2000 Helsinki, 25-27 septembre 2000 La sécurité sociale dans le village global Introduction de la couverture maladie universelle (CMU) en France

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR

CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR Maison de retraite Foyer de vie 6-8 avenue Théodore d Arthez 64 120 SAINT PALAIS Tél. : 05.59.65.73.04 Fax : 05.59.65.61.82 E.mail : contact@stelisa.com Nom : Prénom :.. Date :.. CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR

Plus en détail

3 ème comité de suivi www.entreprendredanslorne.com

3 ème comité de suivi www.entreprendredanslorne.com Note de synthèse sur le comité de suivi du 17 novembre 2011 Sabrina TOREAU Orne Développement page 1 3 ème comité de suivi www.entreprendredanslorne.com Présents Virginie BOISSON, Chambre de Métiers et

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

Formulaire de demande d aide financière extra-légale

Formulaire de demande d aide financière extra-légale Formulaire de demande d aide financière extra-légale pour les personnes en situation de handicap Bénéficiaire NOM, Prénom Date de naissance Assuré Conjoint Personne vivant maritalement avec l assuré Enfant

Plus en détail

Les Grands Risques Sociaux. Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie

Les Grands Risques Sociaux. Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie Les Grands Risques Sociaux Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie Santé publique 1ere année du 2eme cycle de la Faculté d Odontologie Janvier 2016 Direction

Plus en détail

LES EXONERATIONS FISCALES

LES EXONERATIONS FISCALES LES EXONERATIONS FISCALES Pour vous aider dans votre vie quotidienne, vous comptez faire appel à un salarié à domicile que vous l'employez via l'intermédiaire de notre association agréée, vous pouvez donc

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

Impôts 2014. Taxe d habitation. Mairie

Impôts 2014. Taxe d habitation. Mairie Impôts 2014 Taxe d habitation Mairie La taxe d habitation 2014 est établie au nom des personnes qui ont, au 1 er janvier 2014, la disposition ou la jouissance, à titre privatif, d une habitation meublée.

Plus en détail

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Action Sociale I janvier 2013 I Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Plan d actions personnalisé Aides d urgence : ARDH et ASIR Logement et cadre de vie Secours exceptionnels Le

Plus en détail

> GUIDE DU BAILLEUR. Votre locataire, la Caf et vous

> GUIDE DU BAILLEUR. Votre locataire, la Caf et vous > GUIDE DU BAILLEUR Votre locataire, la Caf et vous 1 Préambule Propriétaires, bailleurs, vous louez un ou plusieurs logements à des personnes allocataires d une Caf. Savez-vous que les Caf aident près

Plus en détail

Personnes victimes de violences au sein de leur couple attestées par un récépissé du dépôt d'une plainte.

Personnes victimes de violences au sein de leur couple attestées par un récépissé du dépôt d'une plainte. Logements construits, achetés ou améliorés avec l'aide financière de l État, appartenant aux organismes HLM (Habitation à Loyer Modéré). Différents bailleurs sociaux SHLMR SIDR SODEGIS SEMADER SODIAC Pour

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

LOGEMENT. L adaptation du. aux personnes handicapées. Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils

LOGEMENT. L adaptation du. aux personnes handicapées. Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction L adaptation du LOGEMENT aux personnes handicapées Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils Les aménagements

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR Document destiné aux résidents

CONTRAT DE SEJOUR Document destiné aux résidents R E SID E N CE D E S 3 L A CS A SSO CIA TIO N R O G E R R IG N A C 82230 M O N CL A R -D E -Q U E R CY Tel : 05 63 25 16 00 / F ax 05 63 25 16 01 CONTRAT DE SEJOUR Document destiné aux résidents Bienvenue

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr AIDES SOCIALES 2015 Cocher

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante L outil de repérage des risques L outil de repérage des risques d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France

Plus en détail

Titre Cesu La Banque Postale

Titre Cesu La Banque Postale Titre Cesu La Banque Postale Les deux déclinaisons du Cesu Titre de Travail Simplifié (TTS) permet de rémunérer et de déclarer un salarié employé à domicile, s adresse aux entreprises, ainsi qu aux particuliers

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Conditions

Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Conditions CARSAT Nord-Est Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Après une évaluation globale des besoins, ce dispositif permet à la personne de bénéficier de différents services afin de l accompagner

Plus en détail

Demande. d intervention sociale. 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) 2 - le conjoint actuel

Demande. d intervention sociale. 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) 2 - le conjoint actuel Demande d intervention sociale Confidentiel Cadre réservé au service 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) actif chômeur (1) retraité autre, précisez : nom de naissance : prénom :

Plus en détail

Le guide. de l aidant familial

Le guide. de l aidant familial Le guide de l aidant familial Préface Ce guide est pour vous! Les travaux de la conférence de la Famille 2006 ont eu pour objectif de renforcer les liens entre les générations. Parmi les mesures prises,

Plus en détail

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité.

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité. Centre communal d action sociale Des services pour vous accompagner dans votre vie... Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements,

Plus en détail

LE GUIDE PRATIQUE DE L APA

LE GUIDE PRATIQUE DE L APA LE GUIDE PRATIQUE DE L APA Allocation Personnalisée d Autonomie Principales règles, conseils et suggestions pour faire valoir vos droits Édition 2010-2011 www.capretraite.fr 0800 891 491 ÉDITORIAL LE GUIDE

Plus en détail

Instructeur du dossier : Adresse : Téléphone : E-mail :

Instructeur du dossier : Adresse : Téléphone : E-mail : Commission Permanente d Action Sociale. DEMANDE d AIDE FINANCIERE 2015 Vacances Familiales ou Individuelles, Cures, Voyages pour Insuffisants Respiratoires, Maladies rares, Neurologiques, Asthme Séjours

Plus en détail