Nicole André/ CPC Brest Iroise 28/11/2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nicole André/ CPC Brest Iroise 28/11/2012"

Transcription

1 Littérature à l'école maternelle Nicole André/ CPC Brest Iroise 28/11/2012

2 Littérature à l'école maternelle 1. L entrée dans la culture avant l apprentissage de la lecture. 2. L organisation des apprentissages. 3. Les conditions favorables à la mobilisation de compétences. 2

3 1. L entrée dans la culture avant l apprentissage de la lecture L accès au livre comme objet matériel. La première étape est l appropriation matérielle de l objet-livre : le toucher le tenir et tourner les pages d une certaine manière. L observation des premières attitudes face aux livres est un indicateur des pratiques extrascolaires. 3

4 1. L entrée dans la culture avant l apprentissage de la lecture Importance de ce premier parcours culturel de la familiarisation avec des lieux de lecture et des gestes culturels adaptés à ces lieux. - Fréquenter une BCD, une médiathèque. - Découvrir une librairie. 4

5 1. L entrée dans la culture avant l apprentissage de la lecture L accès au livre comme support d écrit particulier. Le livre doit être distingué du journal, de la revue. Pour savoir à quel livre on a affaire, utiliser les données de la première page de couverture. Spécificité de l album : les images. 5

6 1. L entrée dans la culture avant l apprentissage de la lecture L accès au livre comme univers de texte et d images. L accès aux images n est pas plus évident que l accès aux textes pour les jeunes enfants. L orientation du regard de la gauche vers la droite, du haut vers le bas est à construire. 6

7 1. L entrée dans la culture avant l apprentissage de la lecture L accès au livre comme univers de texte et d images. La relation des images avec le texte est à construire : complexité quand l image complète le texte ou dit le contraire du texte. 7

8 1. L entrée dans la culture avant l apprentissage de la lecture L accès au livre comme vecteur d histoires et de langue. Dans la majorité des cas, les livres sont porteurs de représentations de choses absentes. Pour la fiction, les livres sont le produit d un imaginaire. 8

9 1. L entrée dans la culture avant l apprentissage de la lecture L accès au livre comme vecteur d histoires et de langue. Grande importance de la langue Pour entrer dans la culture choisir de lire un véritable écrit. 9

10 2. L organisation des apprentissages 2.1. Les aspects matériels. - Rendre chaque élève familier de l espace du livre. - L école doit impliquer les familles dans cet accompagnement de l entrée dans l écrit. 10

11 2. L organisation des apprentissages 2.1. Les aspects matériels - Faire circuler si possible les livres entre l école et la «maison». Mettre en place un système de prêt ou emprunter un livre à la médiathèque pour l emporter à la maison. 11

12 2. L organisation des apprentissages 2.1. Les aspects matériels. Faire construire les attitudes physiques du lecteur : S installer confortablement : suspendre toute autre activité, se tenir immobile, faire silence pour écouter. Préférer chez les élèves de petite section la situation en petits groupes. Favoriser le côte-à-côte enfant/lecteur (ils voient le livre comme le lecteur) avant de mettre en situation de face-à-face. 12

13 Une première culture littéraire Faire découvrir le patrimoine Les livres de conte Les contes constituent le patrimoine des traditions orales, à forte valeur symbolique; ils abordent les problématiques existentielles, proposent un système de valeurs sur lesquelles s'édifient les relations sociétales. L'art du conteur, pour les faire revivre, réside dans la façon de dire l'histoire, dans le rituel proposé pour créer un espace et un temps dédiés au conte. 13

14 Faire découvrir le patrimoine Pour favoriser la concentration, l'écoute et le plaisir de participer à cet échange, l'enseignant veille à ce que l'installation soit confortable, autour de lui, dans un espace consacré à l'activité, calme, silencieux où chacun se sente à l'aise. Avant de commencer à raconter l'histoire, il propose un signal d'écoute, dit une formulette qui instaure le silence et attire les regards, se rapproche physiquement des enfants réunis, les rassemble en les suivant tous des yeux en laissant un court silence. 14

15 Faire découvrir le patrimoine D'une narration à l'autre, les versions successives peuvent présenter des différences dans la forme mais la trame du récit demeure. L'enfant au fil des écoutes mémorise des passages, des expressions et progresse dans la capacité à restituer quelques phrases, un court dialogue. 15

16 2. L organisation des apprentissages 2.2. Les aspects culturels Importance de la fiction pour nourrir l imaginaire et faire découvrir le patrimoine. «La littérature de jeunesse introduit les plus petits dans un patrimoine très large. Elle crée des liens intergénérationnels, parce qu elle présente aux enfants des histoires qu ont lues et relues leurs parents et leurs grands parents». 16

17 2. L organisation des apprentissages 2.2. Les aspects culturels Importance de la fiction pour faire découvrir des personnages d où l importance des contes traditionnels. Importance de la voix de la lecture qui fait rupture avec la voix des conversations ordinaires ; la différence est ressentie très tôt par le jeune enfant. La voix des histoires est une voix qui apaise. 17

18 2. L organisation des apprentissages 2.3. Les aspects cognitifs. Lire des histoires aux enfants ne suffit pas, il faut lire et relire. Il n est pas pertinent de contrôler la compréhension d emblée par un questionnement pointilleux. Il est préférable d inciter à s engager dans une activité de pensée à propos de l histoire. 18

19 2. L organisation des apprentissages 2.3. Les aspects cognitifs Les activités langagières autour du livre vont permettre de : commenter donner un avis effectuer un rappel du récit ou d un moment du récit jouer l histoire. 19

20 2. L organisation des apprentissages 2.3. Les aspects cognitifs Travailler la compréhension et le dire aux élèves : «on apprend à mieux comprendre les histoires». Comprendre c est intégrer des informations données par le texte, par l image, par des connaissances antérieures Faire prendre conscience que l on ne saisit pas tout en première lecture. 20

21 . 2. L organisation des apprentissages 2.3. Les aspects cognitifs Modalités faire reformuler page à page faire expliciter l implicite, parfois en s appuyant sur les images quand elles ont des apports complémentaires au texte. faire rappeler l histoire avec des personnages, sur des images séquentielles. 21

22 2. L organisation des apprentissages 2.3. Les aspects cognitifs - Faire repérer des erreurs dans des suites chronologiques, dans des rappels de récit puis - Faire expliciter par retour au récit initial. 22

23 2. L organisation des apprentissages 2.3. Les aspects cognitifs. Objet de travail important : les états mentaux des personnages. Amener les élèves à s interroger sur ce qui se passe dans leur tête, à analyser : leurs buts ( futur) et leurs raisons d agir (passé) ; leurs sentiments, perceptions, émotions ; leurs connaissances, pensées, raisonnements. 23

24 3. Les conditions favorables à la mobilisation de compétences 3.1. Les critères de choix des livres : Le caractère résistant des ouvrages permet les manipulations nombreuses nécessaires pour les relectures du texte et de l'image. La qualité de l'illustration. La nature stimulante des relations texte image (simplicité pour les petites sections). 24

25 3. Les conditions favorables à la mobilisation de compétences 3.1. Les critères de choix des livres : La variété des périodes de création : livres du patrimoine, variété des auteurs et des genres. La présence des personnages archétypaux, permettant la compréhension des rôles les plus fréquents de ces personnages. 25

26 3. Les conditions favorables à la mobilisation de compétences 3.1. Les critères de choix des livres : La variété des constructions narratives : récits linéaires, textes avec insertion de dialogues, contes La variété des modes d'énonciation : avec ou sans narrateur, écriture en «je». La continuité des références : il est intéressant que le coin livres contienne des ouvrages pour les «plus petits» et pour les «plus grands». 26

27 3. Les conditions favorables à la mobilisation de compétences 3.2. L organisation des parcours de lecteur. Coordonner les choix des livres d une classe à l autre pour permettre des reprises, des réseaux, une progressivité. la rencontre d une variété de genres. Différencier le statut des livres et des histoires : lectures offertes lectures «travaillées» (moins nombreuses mais approfondies). 27

28 3. Les conditions favorables à la mobilisation de compétences 3.3. L organisation de la mémoire des rencontres et des apprentissages. Impact du travail autour des livres Garder des traces qui sont la mémoire de la classe, qui permettent des retours : cahier de littérature, CD, diaporama ( scanner des images et les projeter pour soutenir des rappels de récit plusieurs semaines ou mois après les rencontres avec les livres). 28

29 3. Les conditions favorables à la mobilisation de compétences Le parcours de l élève ACTIONS en faveur de la liaison GS/CP - Lectures d albums par les élèves de l école élémentaire. - Création d'un cahier ou d un CD mémoire des albums étudiés en GS à remettre à l enseignant de CP. - Activités autour d un album, d un conte : inventer ou modifier la fin. 29

30 3. Les conditions favorables à la mobilisation de compétences La liaison GS/CP - Création d'un conte commun. - Mise en scène des contes créés. - Présentation d'une séance de lecture aux élèves de GS par les CP. 30

31 Une première culture littéraire Le livre ne doit pas être perçu comme un «objet scolaire». Lire procure une connaissance et une expérience du monde qui met en mouvement le monde intérieur : l avoir ressenti avant d apprendre à lire aide à acquérir une motivation pour cet apprentissage (et à supporter les efforts nécessaires). Il est indispensable d associer les familles aux activités autour des livres. (exemple : le contrat lecture) 31

L acculturation au monde de l écrit. 1ère animation pédagogique TFL le 1er février 2006 Circonscription de Strasbourg 5

L acculturation au monde de l écrit. 1ère animation pédagogique TFL le 1er février 2006 Circonscription de Strasbourg 5 L acculturation au monde de l écrit 1ère animation pédagogique TFL le 1er février 2006 Circonscription de Strasbourg 5 L acculturation Définition: ACCULTURER [akyltyre]. v. tr. : adapter un individu ou

Plus en détail

Grandir avec les livres, avant d apprendre à lire

Grandir avec les livres, avant d apprendre à lire Viviane Bouysse Compte-rendu de la conférence donnée lors des Journées de la Petite Enfance, Cassis, Juin 2013 Nous savons ce que nous devons à l histoire de l école publique, particulièrement à la maternelle,

Plus en détail

Enseigner la compréhension en maternelle à partir des albums de littérature

Enseigner la compréhension en maternelle à partir des albums de littérature Enseigner la compréhension en maternelle à partir des albums de littérature France Barbot CPC Evreux III 15 octobre 2014 Quel album choisir? Le contenu Des récits bien construits Des textes qui permettent

Plus en détail

Présentation du projet Créer une boite à raconter

Présentation du projet Créer une boite à raconter Concevoir le projet Boite à raconter Pourquoi? l l l l l l l l l l l l l l l l l Présentation du projet Créer une boite à raconter Les nouveaux programmes 1, et plus particulièrement le domaine «Mobiliser

Plus en détail

LANGUE ARABE CYCLE 1. Nom et prénom de l élève : S approprier le langage. Découvrir l écrit. Devenir élève PS MS GS

LANGUE ARABE CYCLE 1. Nom et prénom de l élève : S approprier le langage. Découvrir l écrit. Devenir élève PS MS GS Nom et prénom de l élève : LANGUE ARABE S approprier le langage 1 Comprendre un message, et agir ou répondre de façon pertinente. CYCLE 1 2 Nommer avec exactitude un objet, une personne, une action de

Plus en détail

FRANÇAIS. Premier cycle. Écriture et instruments de la communication. Compréhension et production de l écrit. Compréhension et production de l oral

FRANÇAIS. Premier cycle. Écriture et instruments de la communication. Compréhension et production de l écrit. Compréhension et production de l oral Compréhension et production de l écrit Compréhension et production de l oral Accès à la littérature Fonctionnement de la langue Approches interlinguistiques Écriture et instruments de la communication

Plus en détail

Langage - compréhension du conte des 3 petits cochons

Langage - compréhension du conte des 3 petits cochons Langage - compréhension du conte des 3 petits cochons - 1) Projet visant également la découverte de divers matériaux en découverte du monde (découverte tactile des 3 matériaux, de la notion de fragile

Plus en détail

Livret scolaire. Ecole maternelle. Nom :...Prénom :.. Petite Section. Moyenne Section Grande Section Année scolaire

Livret scolaire. Ecole maternelle. Nom :...Prénom :.. Petite Section. Moyenne Section Grande Section Année scolaire Livret scolaire Ecole maternelle ---------------------------------- Nom :....Prénom :.. Petite Section Année scolaire Moyenne Section Grande Section Comprendre ce livret Dans ce livret, sont consignées

Plus en détail

Ecole... Classe de... Livret scolaire GS. Année scolaire 2011/2012. Nom de l élève :. Date de naissance : / /

Ecole... Classe de... Livret scolaire GS. Année scolaire 2011/2012. Nom de l élève :. Date de naissance : / / Ecole... Classe de... Livret scolaire GS Année scolaire 2011/2012 Nom de l élève :. Date de naissance : / / A LIRE POUR BIEN COMPRENDRE LES INDICATIONS PORTEES SUR CE LIVRET Pourquoi évalue-t-on? è Pour

Plus en détail

Raconter des histoires cycles 1 et 2

Raconter des histoires cycles 1 et 2 Raconter des histoires cycles 1 et 2 Plan I. Les pratiques de classe II. Ce que disent les I.O. III. Les enjeux IV. Des activités I. Les pratiques de classe Racontons-nous des histoires? Nos élèves racontent

Plus en détail

PROGRAMMATION DU DOMAINE «MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS»

PROGRAMMATION DU DOMAINE «MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS» PROGRAMMATION DU DOMAINE «MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS» Dans la classe d Elfydia- Esteve E. Compétences attendues en fin de maternelle À la fin de l école maternelle l enfant est capable

Plus en détail

Parcours de l élève dans le domaine du langage oral et écrit

Parcours de l élève dans le domaine du langage oral et écrit Parcours de l élève dans le domaine du langage oral et écrit APPRENDRE A RACONTER DES HISTOIRES En lien avec les compétences de fin de cycle 1 des programmes de 2010 : S approprier le langage : Petite

Plus en détail

Dispositifs pédagogiques

Dispositifs pédagogiques Ecouter et comprendre des textes Connaître quelques textes du patrimoine, principalement des contes (BO N 3 19 juin 2008 page 13) L heure du conte : l art de conter Parcours d apprentissage A la fin de

Plus en détail

Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 1

Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 1 Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 1 Le cadre réglementaire : que disent les programmes de N-C? Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 2 Vers l écrit : Se familiariser avec le français écrit

Plus en détail

Le langage oral en maternelle

Le langage oral en maternelle Le langage oral en maternelle Comment évaluer? Animation V. GUILLERM Comment évaluer l oral? Et évaluer quoi? EVALUATION CRITERES OBJECTIFS COMPETENCES CONTENUS SITUATIONS CONDUITE DEROULEMENT OBJECTIFS

Plus en détail

Imagiers Découvrir le monde Apprendre à catégoriser

Imagiers Découvrir le monde Apprendre à catégoriser Imagiers Découvrir le monde Apprendre à catégoriser Animation pédagogique 21 ème circonscription Brigitte LAVALLEE, conseillère pédagogique Enjeu : maîtrise d un langage riche, organisé, compréhensible

Plus en détail

Les 3 ours Progression en langage BREVETS ET SÉQUENCES TRAVAILLÉES

Les 3 ours Progression en langage BREVETS ET SÉQUENCES TRAVAILLÉES Les 3 ours Progression en langage BREVETS ET SÉQUENCES TRAVAILLÉES Jeu phonologique autour du son a. Production dʼun petit livre A4 à partir de lʼalbum «Ma famille», en détournant les objets de la classe.

Plus en détail

La dictée à l adulte au cycle 2 : parler la langue de l écrit et se représenter l acte d écrire

La dictée à l adulte au cycle 2 : parler la langue de l écrit et se représenter l acte d écrire La dictée à l adulte au cycle 2 : parler la langue de l écrit et se représenter l acte d écrire Définition, principe de la dictée à l adulte (D après Lire, écrire, tome 2 : produire des textes, A.M Chartier,

Plus en détail

Le dictionnaire numérique des écoliers

Le dictionnaire numérique des écoliers Le dictionnaire numérique des écoliers Un dictionnaire numérique à l école: Pourquoi? L enseignement du vocabulaire. Des objectifs d apprentissage. Des attitudes pour apprendre Le langage oral L univers

Plus en détail

Raconter des histoires au cycle 3. Leïla DAVID CPC généraliste IEN St Martin de Crau (13) Décembre 2013

Raconter des histoires au cycle 3. Leïla DAVID CPC généraliste IEN St Martin de Crau (13) Décembre 2013 Raconter des histoires au cycle 3 Leïla DAVID CPC généraliste IEN St Martin de Crau (13) Décembre 2013 Plan Instructions officielles Pratiques de classe Enjeux Didactique Activités Les instructions officielles

Plus en détail

CREER UN FILM A L AIDE DE L APPLICATION PUPPET PALS

CREER UN FILM A L AIDE DE L APPLICATION PUPPET PALS CREER UN FILM A L AIDE DE L APPLICATION PUPPET PALS Les compétences en jeu dans le cadre du projet dans les différents domaines d activités : : Échanger, s exprimer - formuler, en se faisant comprendre,

Plus en détail

Les objectifs de l apprentissage de la langue française aise : zoom sur l apprentissage de la langue orale. Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest

Les objectifs de l apprentissage de la langue française aise : zoom sur l apprentissage de la langue orale. Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest Les objectifs de l apprentissage l de la langue française aise : zoom sur l apprentissage l de la langue orale Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest Diaporama élaboré à partir : http://eduscol.education.fr/cid48415/

Plus en détail

École maternelle. aménagement des espaces, voir p. 26 aménagement du temps (différents temps, )voir p.16

École maternelle. aménagement des espaces, voir p. 26 aménagement du temps (différents temps, )voir p.16 BO n 5 du 12/04/07 HS École maternelle Introduction Une école de plein exercice Responsabilité double : mener à bien les apprentissages du C1 et engager tous les élèves, sans exception, dans la première

Plus en détail

Sélection d ouvrages pour une première culture littéraire à l école maternelle

Sélection d ouvrages pour une première culture littéraire à l école maternelle Sélection d ouvrages pour une première culture littéraire à l école maternelle Les ouvrages choisis pour l école maternelle doivent permettre une première entrée dans la culture littéraire, orale et écrite.

Plus en détail

Comprendre des textes documentaires

Comprendre des textes documentaires Comprendre des textes documentaires Marie Kieffer (PEMF - Strasbourg 7) Christine Wollenschlaeger (CP - Strasbourg 7) Herrlisheim,19 mars 2014 Pourquoi lire des textes documentaires? Pour enrichir ses

Plus en détail

ENJEU DE L ECOLE MATERNELLE. Garantir à chaque enfant une première expérience scolaire réussie. Conférence Saint-Brieuc Michèle Person 09/02/11

ENJEU DE L ECOLE MATERNELLE. Garantir à chaque enfant une première expérience scolaire réussie. Conférence Saint-Brieuc Michèle Person 09/02/11 ENJEU DE L ECOLE MATERNELLE Garantir à chaque enfant une première expérience scolaire réussie Garantir à chaque enfant : visée du socle commun Première : chronologiquement dans le système scolaire et propédeutique

Plus en détail

LIRE ECRIRE UNE BD LITTERATURE

LIRE ECRIRE UNE BD LITTERATURE CARTE D IDENTITE DE LA BANDE DESSINEE - Utilisation du texte et de l image - Chaque dessin constitue une vignette contenant des bulles renfermant les paroles ou pensées des personnages - Pour informer

Plus en détail

Compétence : Retrouver des sons dans des mots. Activités Entraînement phonologique régulier : 1. Insister sur le phonème en changeant la hauteur

Compétence : Retrouver des sons dans des mots. Activités Entraînement phonologique régulier : 1. Insister sur le phonème en changeant la hauteur Compétence : Retrouver des sons dans des mots. Entraînement phonologique régulier : 1. Insister sur le phonème en changeant la hauteur tonale (laaaapin) ou en allongeant la syllabe. 2. Proposer des mots

Plus en détail

S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES

S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES Module Lire pour imaginer Au travers de l exploitation d un album ( la reine des bisous ) rendre les élèves capables d inventer une histoire (

Plus en détail

4- Favoriser les échanges verbaux : Maître / Elèves et Elèves/Elèves autour des textes

4- Favoriser les échanges verbaux : Maître / Elèves et Elèves/Elèves autour des textes Synthèse effectuée à partir de documents provenant de l académie de Toulouse. D après les travaux de Viviane BOUYSSE, Michel FAYOL, Gérard CHAUVEAU, Catherine TAUVENON, Roland GOIGOUX La compréhension

Plus en détail

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Cadrage général 1. Langue et langage à l école maternelle La langue La langue de l école / La ou les langues de la maison Le langage Le langage de la maison

Plus en détail

Evaluation CE2 Français : suggestions de remédiation. Compétences Suggestions de remédiation Renvois*

Evaluation CE2 Français : suggestions de remédiation. Compétences Suggestions de remédiation Renvois* Evaluation CE2 Français : suggestions de remédiation Compétences Suggestions de remédiation Renvois* LECTURE Déchiffrer des mots connus et inconnus rapidement Lire à haute voix un texte comprenant des

Plus en détail

Des actions par chapitre pour favoriser un passage sans rupture de la maternelle à l'élémentaire

Des actions par chapitre pour favoriser un passage sans rupture de la maternelle à l'élémentaire Septembre 2012 PÔLE MATERNELLE 17 Des actions de liaison GS/CP selon les objectifs repérés Des actions par chapitre pour favoriser un passage sans rupture de la maternelle à l'élémentaire L'espace Le temps

Plus en détail

Les jeux collectifs en maternelle à partir d un d album à jouer. CPC EPS Belley 09/12/2014

Les jeux collectifs en maternelle à partir d un d album à jouer. CPC EPS Belley 09/12/2014 Les jeux collectifs en maternelle à partir d un d album à jouer CPC EPS Belley 09/12/2014 Au programme Mettre en place une unité d apprentissage de jeux collectifs à la maternelle Pourquoi un album à jouer?

Plus en détail

Compétence : Nommer, désigner des objets de vie quotidienne. Activités

Compétence : Nommer, désigner des objets de vie quotidienne. Activités Compétence : Nommer, désigner des objets de vie quotidienne. Coins jeux : manipulations oralisées dans le coin cuisine (mettre le couvert, ranger selon des indications données, apporter les ustensiles

Plus en détail

Inspection de l Education Nationale Circonscription de DOUAI-WAZIERS. Nom de l école. Cycle I. Nom : Prénom : Date de naissance :

Inspection de l Education Nationale Circonscription de DOUAI-WAZIERS. Nom de l école. Cycle I. Nom : Prénom : Date de naissance : Inspection de l Education Nationale Circonscription de DOUAI-WAZIERS Nom de l école Cycle I Nom : Prénom : Date de naissance : Année scolaire 2009/2010 Sommaire Note explicative.5 CYCLE I PAGES S'approprier

Plus en détail

ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE. 20 avril Claudine Comte, Patrice Rousseau

ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE. 20 avril Claudine Comte, Patrice Rousseau ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE 20 avril 2015- Claudine Comte, Patrice Rousseau Le domaine «Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions» réaffirme la place primordiale du langage à l école

Plus en détail

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Séminaires interacadémiques des inspecteurs du premier degré Mars/Avril/Mai 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l éducation nationale

Plus en détail

Compétences : Découvrir l écrit Titre de la séquence : 3 ème Période Classe : GS. Découverte de l album «Va-t en Grand Monstre Vert!

Compétences : Découvrir l écrit Titre de la séquence : 3 ème Période Classe : GS. Découverte de l album «Va-t en Grand Monstre Vert! Découvrir l écrit Titre de la séquence : Projet : lecture qui s inscrit dans une mise en réseau : l accumulation lien avec la production d écrits : réaliser un livre individuel (présentation d un personnage

Plus en détail

Conter, raconter, lire aux tout petits

Conter, raconter, lire aux tout petits Conter, raconter, lire aux tout petits Sommaire : - Conter, raconter, lire - Contenus - Participants - Durée - Nombre - Contact Conter, raconter, lire Ces trois verbes recouvrent des pratiques et des théories

Plus en détail

Littérature et langage à l école maternelle

Littérature et langage à l école maternelle ÉCOLE MATERNELLE PS PS MS MSGS Littérature et langage à l école maternelle TOME 2 Littérature et langage à l école maternelle TOME 2 La réputation internationale de l école maternelle française repose

Plus en détail

Le devenir élève à l'école maternelle. Pôle maternelle 37 J. Agrapart IEN- V Finkenberg CPC

Le devenir élève à l'école maternelle. Pôle maternelle 37 J. Agrapart IEN- V Finkenberg CPC Le devenir élève à l'école maternelle Pôle maternelle 37 J. Agrapart IEN- V Finkenberg CPC Le devenir élève spécificités domaine transversal compétences peu évaluées conditionne la réussite scolaire Devenir

Plus en détail

jeux pour l'expression orale

jeux pour l'expression orale jeux pour l'expression orale Récapitulatif de jeux classés suivant des compétences d'expression orale. Ce travail est la mise en tableau du document : Evaluation à l'école Primaire (septembre 2001) du

Plus en détail

Devenir élève. Synthèse (ce que disent les programmes 2008)

Devenir élève. Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Devenir élève Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Objectifs généraux : L objectif est d apprendre à l enfant à devenir un élève. Cette mission de l école maternelle est essentielle comme celle

Plus en détail

Dictées à l adulte «individuelle» et collective

Dictées à l adulte «individuelle» et collective Dictées à l adulte «individuelle» et collective DESCRIPTIF Apprendre à l élève à dicter «individuellement» (ou à 2 de part et d'autre du maître) -Prendre conscience de la différence langage oral/ langage

Plus en détail

Présentation du DVD Apprendre à parler

Présentation du DVD Apprendre à parler Présentation du DVD Apprendre à parler Réunion de directeurs Novembre 2011 Muriel Martin Conseillère RAPPELS Importance de la Maîtrise de la langue. Le rôle majeur du travail en maternelle Des outils déjà

Plus en détail

fiche d accompagnement pédagogique

fiche d accompagnement pédagogique fiche d accompagnement pédagogique Les compétences développées par la pratique des ateliers philosophiques en maternelle PS/MS/GS Fiche écrite par Jean-Charles Pettier, docteur en sciences de l éducation

Plus en détail

L école maternelle, un cycle unique. IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015

L école maternelle, un cycle unique. IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015 L école maternelle, un cycle unique IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015 L école maternelle, un cycle unique Un principe fondamental : Tous les enfants sont capables

Plus en détail

Loi de refondation de juillet 2013

Loi de refondation de juillet 2013 Loi de refondation de juillet 2013 Priorité à l école primaire, priorité à la maternelle Scolarisation des moins de trois ans en priorité en éducation prioritaire et en zone rurale et «+ de maîtres» Nouveaux

Plus en détail

Devenir élève. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Haute Loire, 10 mars 2010

Devenir élève. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Haute Loire, 10 mars 2010 Devenir élève Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Haute Loire, 10 mars 2010 Plan de l intervention 1. Devenir élève : un statut particulier dans le programme de l école maternelle

Plus en détail

Cycle 3 - Lecture et compréhension de l écrit (p )

Cycle 3 - Lecture et compréhension de l écrit (p ) Cycle 3 - Lecture et compréhension de l écrit (p. 104-105) L enjeu du cycle 3 est de former l élève lecteur. Tous les élèves doivent, à l issue du cycle 3, maitriser une lecture orale et silencieuse fluide

Plus en détail

Semaine maternelle Mercredi 14 mars 2012 Journée PES

Semaine maternelle Mercredi 14 mars 2012 Journée PES Académie de Versailles D.S.D.E.EN 78 Semaine maternelle Mercredi 14 mars 2012 Journée PES UN PROJET AUTOUR D'ALBUMS POUR APPRENDRE A PARLER......PARLER POUR CONSTRUIRE ET DONNER DU SENS AU PROJET Comment

Plus en détail

Luis Sepùlveda, Histoire d une mouette et du chat qui lui apprit à voler, 1996, Métailié/Seuil

Luis Sepùlveda, Histoire d une mouette et du chat qui lui apprit à voler, 1996, Métailié/Seuil METHODOLOGIE Préparation d une séquence de littérature de jeunesse à partir d un roman Déterminer le genre littéraire choisi : roman (fantastique, policier, historique, d anticipation, autobiographique,

Plus en détail

L évaluation à l école maternelle (de la PS à la GS)

L évaluation à l école maternelle (de la PS à la GS) L évaluation à l école maternelle (de la PS à la GS) Eléments de clarification au 10.12.2015 En amont du décret En amont de l animation Groupe départemental Landes IEN C. Lebrat / CPD P. Bachelé Refondation

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION CYCLE II

LIVRET D EVALUATION CYCLE II LIVRET D EVALUATION CYCLE II NOM : Photo de l élève Prénom : Né(e) le :. Langue(s) parlée(s) avec la mère :. Langue(s) parlée(s) avec le père :.. Autre langue parlée à la maison : SCOLARITE ANNEES ECOLES

Plus en détail

Apprendre à comprendre

Apprendre à comprendre Apprendre à comprendre Exemple d une pratique de classe à partir de l album Le petit roi, dans le cadre de la méthode de lecture : A l école des albums Nathalie DROUIN, PEMF Condorcet Valence Les dispositifs

Plus en détail

L ELEVE DYSLEXIQUE. Véronique BOURDENET. Psychologue - Neuropsychologue Orthophoniste

L ELEVE DYSLEXIQUE. Véronique BOURDENET. Psychologue - Neuropsychologue Orthophoniste L ELEVE DYSLEXIQUE A L ECOLE L PRIMAIRE Véronique BOURDENET Psychologue - Neuropsychologue Orthophoniste I. PSYCHOLOGIE DE L ELEVE DYSLEXIQUE Dyslexie = modèle de l impuissance apprise erreurs d attribution

Plus en détail

LA LITTERATURE A L ECOLE MATERNELLE. Huguette-Françoise BRASSEUR Conseillère pédagogique Circonscription de Lannion sud

LA LITTERATURE A L ECOLE MATERNELLE. Huguette-Françoise BRASSEUR Conseillère pédagogique Circonscription de Lannion sud LA LITTERATURE A L ECOLE MATERNELLE Huguette-Françoise BRASSEUR Conseillère pédagogique Circonscription de Lannion sud 1 LES COMPTETENCES A DEVELOPPER, EN RELATION AVEC LE BO 2002-2ans : verbaliser - 3

Plus en détail

Dispositif de lutte contre l échec scolaire, à replacer dans le contexte national et académique

Dispositif de lutte contre l échec scolaire, à replacer dans le contexte national et académique Plan pour l école primaire Lutte contre l échec scolaire Groupe maternelle IA 16 Dispositif de lutte contre l échec scolaire, à replacer dans le contexte national et académique «L école prend en charge

Plus en détail

Projet autour d un album

Projet autour d un album Projet autour d un album «Je m habille et je t apporte un cadeau» de Bénédicte Guettier Édition «l école des loisirs» Domaines essentiels développés - s approprier le langage - découvrir l écrit Domaines

Plus en détail

À l école. livres. des CE1. lecture et langue. Sous la direction d Agnès Perrin (PIUFM)

À l école. livres. des CE1. lecture et langue.  Sous la direction d Agnès Perrin (PIUFM) À l école des livres lecture et langue CE1 Sous la direction d Agnès Perrin (PIUFM) Françoise Bouvard (PEMF, conseillère pédagogique) Mohamed Dib (PEMF, conseiller pédagogique) Sylvie Girard (PEMF, conseillère

Plus en détail

Le bilan de séance Quand?

Le bilan de séance Quand? Revenir en arrière Le bilan de séance En fin de séance, sur toute une séquence Pour tous les élèves, individuellement Élève : - conscience des apprentissages : prise de recul par rapport au travail, identification

Plus en détail

Langues vivantes. (étrangères ou régionales) CYCLE 2

Langues vivantes. (étrangères ou régionales) CYCLE 2 CYCLE 2 Langues vivantes (étrangères ou régionales) Le cycle 2 constitue le point de départ de l apprentissage des langues vivantes pour tous les élèves avec un enseignement correspondant au niveau A1

Plus en détail

Littérature et apprentissage de la lecture

Littérature et apprentissage de la lecture Littérature et apprentissage de la lecture Agnès Perrin Université Paris-Est Créteil, IUFM Centre de recherche en didactique de la littérature Université Stendhal Grenoble 3 Quelques repères théoriques

Plus en détail

PROJET DE PREVENTION : Passage GS/CP «Sur le chemin du CP»

PROJET DE PREVENTION : Passage GS/CP «Sur le chemin du CP» Rased Annecy- Cran-Gevrier. Circonscription d Annecy Sud Années 2007-2008 et 2008-2009 Réeducatrice : M. Passerieu Maîtresses d adaptation : A. Bedu, C. Durieux, D. Guillouët PROJET DE PREVENTION : Passage

Plus en détail

FRANÇAIS. Premier cycle. Écriture et instruments de la communication. Compréhension et production de l écrit. Compréhension et production de l oral

FRANÇAIS. Premier cycle. Écriture et instruments de la communication. Compréhension et production de l écrit. Compréhension et production de l oral Compréhension et production de l écrit Compréhension et production de l oral Accès à la littérature Fonctionnement de la langue Approches interlinguistiques Écriture et instruments de la communication

Plus en détail

Pauvre verdurette Claude Boujon 1993

Pauvre verdurette Claude Boujon 1993 LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LANGAGE D EVOCATION Étude des personnages et de la trame narrative d un récit : «Pauvre verdurette» GS Pauvre verdurette Claude Boujon 1993 École des loisirs Participer

Plus en détail

Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC

Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC L aide au travail personnel Animation pédagogique mars 2015 www.ac-dijon.fr Introduction Sondage effectué au Creusot: seulement 5 % des écoles mettent en

Plus en détail

Classe Etablissement Année scolaire

Classe Etablissement Année scolaire Nom et prénom de l'élève : Cursus scolaire : Année scolaire Classe Etablissement Année scolaire Classe Etablissement Ce livret sera renseigné en fin de chaque année scolaire par le professeur de la classe

Plus en détail

Projet d école

Projet d école Projet d école 2011-2015 DOCUMENT CADRE Art. 34 de la Loi du 25 avril 2005, d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école : Dans chaque école et établissement d enseignement scolaire public, un

Plus en détail

Raconter une histoire: Raconter une expérience :

Raconter une histoire: Raconter une expérience : Narrer Raconter une histoire: * une histoire déjà entendue ou lue * une histoire inventée * une histoire vécue Raconter une expérience : * une sortie, un voyage, une rencontre * la réalisation d un projet

Plus en détail

L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions?

L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions? L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions? Quoi? Quand? Comment? Pour qui? Pourquoi? 1 Le cadre réglementaire de mise en œuvre du livret scolaire (Circulaire N 45 du 27

Plus en détail

X X. Rappel de récit sans parler : parmi 5 albums connus, retrouver l histoire mimée par l enseignant.

X X. Rappel de récit sans parler : parmi 5 albums connus, retrouver l histoire mimée par l enseignant. Compétence : Comprendre une histoire adaptée à son âge et le manifester en reformulant dans ses propres mots la trame narrative de l histoire. Le rappel de récit : Activités Plusieurs conditions à réunir

Plus en détail

APPRENDRE A COMPRENDRE LA LITTERATURE DE JEUNESSE ou POUR UNE PEDAGOGIE DE LA COMPREHENSION

APPRENDRE A COMPRENDRE LA LITTERATURE DE JEUNESSE ou POUR UNE PEDAGOGIE DE LA COMPREHENSION APPRENDRE A COMPRENDRE LA LITTERATURE DE JEUNESSE ou POUR UNE PEDAGOGIE DE LA COMPREHENSION Véronique Boiron IUFM d Aquitaine- DAESL, Bordeaux 2 Champdeniers, 5 décembre 2012 CONSTATS Résultats insatisfaisants

Plus en détail

Alors à l école, un projet d activités théâtrales? Activités théâtrales et emploi du temps

Alors à l école, un projet d activités théâtrales? Activités théâtrales et emploi du temps Alors à l école, un projet d activités théâtrales? Activités théâtrales et emploi du temps Pourquoi des activités théâtrales inscrites à l emploi du temps? «Prenant appui sur le jeu spontané des enfants,

Plus en détail

Résumé de l intervention S. Quittelier L enseignement explicite de la compréhension - CIII

Résumé de l intervention S. Quittelier L enseignement explicite de la compréhension - CIII Objectifs de l intervention: - Prendre en compte les éléments nécessaire à un enseignement explicite de la lecture. - Mettre en cohérence l enseignement de la lecture avec l enseignement de l écriture/production

Plus en détail

Apprendre à comprendre des écrits verbalisés par le maître

Apprendre à comprendre des écrits verbalisés par le maître Feurs, le mercredi 3 décembre 2008 1 Apprendre à comprendre des écrits verbalisés par le maître pistes proposées par F. Le Roy-Maurice et N. Spada Plan de l animation 1. Qu est-ce qui peut faire obstacle

Plus en détail

Bilan des acquisitions en maternelle

Bilan des acquisitions en maternelle Ecole Nom : Adresse : Tél. : Courriel : Bilan des acquisitions en maternelle Nom :. Prénom :. Date de naissance :../../.. Suivi de la scolarité de l élève 1ère année école classe Année scolaire enseignant

Plus en détail

Les comptines : un support pour développer des compétences dans différents domaines

Les comptines : un support pour développer des compétences dans différents domaines Les comptines : un support pour développer des compétences dans différents domaines Définition Ce sont des textes simples, ludiques, issus de la tradition orale qui sert au départ à compter et désigner

Plus en détail

Pilier n 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE

Pilier n 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE Pilier n 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE Domaine : S approprier le langage, échanger, s exprimer, comprendre (Découvrir le monde de l écrit.) Unité d apprentissage : EXPRIMER DES SENTIMENTS. Compétence(s)

Plus en détail

LE JEU A L ECOLE MATERNELLE. Introduction

LE JEU A L ECOLE MATERNELLE. Introduction LE JEU A L ECOLE MATERNELLE Introduction L enfant passe six heures par jour de trois à six ans à l école maternelle. On doit donc de lui proposer des activités qui, au fur et à mesure de l évolution de

Plus en détail

«L'apprentissage explicite de la compréhension» Journée de l AFEF 21 mars 2015

«L'apprentissage explicite de la compréhension» Journée de l AFEF 21 mars 2015 «L'apprentissage explicite de la compréhension» Journée de l AFEF 21 mars 2015 Un panorama des outils (édités ou non) permettant de travailler explicitement la compréhension à l'école élémentaire Laurence

Plus en détail

REPERTOIRE DE PISTES D ACTIVITES A PARTIR D UNE OEUVRE

REPERTOIRE DE PISTES D ACTIVITES A PARTIR D UNE OEUVRE REPERTOIRE DE PISTES D ACTIVITES A PARTIR D UNE OEUVRE POUR ENTRER DANS L ŒUVRE Objectifs * Amorcer un questionnement. * Emettre des hypothèses pour créer des attentes de lecture, pour mettre les enfants

Plus en détail

«L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.»

«L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.» Stage maternelle novembre 2011 Jocelyne Douchin «L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.» «L école maternelle a un

Plus en détail

AIDES APRES LA LECTURE

AIDES APRES LA LECTURE AIDES APRES LA LECTURE Quelles stratégies devraient être mobilisées par l élève après la lecture? Il résume un texte ; Il organise l information dans un schéma conceptuel, une carte sémantique ou un graphique

Plus en détail

Programmes de Mars Repères pour organiser une progressivité des apprentissages. Octobre 2015.

Programmes de Mars Repères pour organiser une progressivité des apprentissages. Octobre 2015. MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS Entrer en communication avec autrui. Prendre l initiative d exprimer un besoin de la vie courante. Prendre l initiative de poser des questions simples. Abandonner

Plus en détail

EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités. Avant la projection

EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités. Avant la projection EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités 1 Avant la projection DES SITUATIONS DE RECEPTION Il est important de préparer les élèves à la projection : attitudes, règles de vie, les mettre en appétit

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT BILINGUE EN CLASSE MATERNELLE

L ENSEIGNEMENT BILINGUE EN CLASSE MATERNELLE L ENSEIGNEMENT BILINGUE EN CLASSE MATERNELLE L oral au service de l écrit au cœur des apprentissages LES OUTILS UTILISÉS EN MOYENNE SECTION/PK: LE LANGAGE DES SIGNES EN SUPPORT DU LANGAGE ORAL: TRANSFERT

Plus en détail

Séminaire langage oral et écrit

Séminaire langage oral et écrit Les affichages : un support pour le langage scriptural I Le langage scriptural à l école maternelle Le langage constitue à l école maternelle le premier des domaines d activités. Son apprentissage doit

Plus en détail

Les nouveaux programmes 2015

Les nouveaux programmes 2015 L'école maternelle Présentation rentrée 2015 Ecole française René Descartes KINSHASA Les nouveaux programmes 2015 UNE ÉCOLE QUI S ADAPTE AUX JEUNES ENFANTS UNE ÉCOLE QUI ORGANISE DES MODALITÉS SPÉCIFIQUES

Plus en détail

I. ECOUTER-PARLER DU CYCLE III A LA SIXIEME. I. Parler : prendre la parole en continu

I. ECOUTER-PARLER DU CYCLE III A LA SIXIEME. I. Parler : prendre la parole en continu CONTINUITE DES APPRENTISSAGES L ORAL DE L ECOLE AU COLLEGE I. ECOUTER-PARLER DU CYCLE III A LA SIXIEME. Ce document offre des perspectives et des situations qui ne correspondent pas à toutes les pratiques

Plus en détail

Quels écrits pour quelles activités en cycle 3 Un parcours annuel de production d écrits. Une démarche pour écrire : de l analyse de textes à l

Quels écrits pour quelles activités en cycle 3 Un parcours annuel de production d écrits. Une démarche pour écrire : de l analyse de textes à l Écrire au cycle 3 Quels écrits pour quelles activités en cycle 3 Un parcours annuel de production d écrits. Une démarche pour écrire : de l analyse de textes à l écriture. Outils pour écrire des textes

Plus en détail

GRILLES D'EVALUATION PAR OBSERVATION CONTINUE prog 2008 GRANDE SECTION

GRILLES D'EVALUATION PAR OBSERVATION CONTINUE prog 2008 GRANDE SECTION GRILLES D'EVALUATION PAR OBSERVATION CONTINUE prog 2008 GRANDE SECTION Les grilles qui suivent reprennent rigoureusement les éléments du «dossier d évaluation et de suivi des progrès». Elles faciliteront

Plus en détail

Le numérique en maternelle cycle 1... Le socle commun SOCLE C1

Le numérique en maternelle cycle 1... Le socle commun SOCLE C1 Le numérique en maternelle cycle 1... Le socle commun Il sait utiliser les supports numériques qui, comme les autres supports, ont leur place à l école maternelle à condition que les objectifs et leurs

Plus en détail

Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016

Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016 Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016 Programme du stage Matin Lundi 18 janvier Mardi 19 janver Mercredi 20 janvier Le langage oral à l école Maternelle: - Repères du développement

Plus en détail

Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR

Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR 3 4 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs jeunes Actuellement

Plus en détail

La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux.

La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux. Liaison GS/CP La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux. Ses objectifs constituent l aboutissement de ceux de l école

Plus en détail

GRILLES D'EVALUATION PAR OBSERVATION CONTINUE programmes 2008 MOYENNE SECTION

GRILLES D'EVALUATION PAR OBSERVATION CONTINUE programmes 2008 MOYENNE SECTION GRILLES D'EVALUATION PAR OBSERVATION CONTINUE programmes 2008 MOYENNE SECTION Les grilles qui suivent reprennent rigoureusement les éléments du «dossier d évaluation et de suivi des progrès des élèves».

Plus en détail

La lecture- compréhension : de la boîte à histoires à la boîte à voyages

La lecture- compréhension : de la boîte à histoires à la boîte à voyages 1 La lecture- compréhension : de la boîte à histoires à la boîte à voyages Définition : Boîte, malle, coffre de classe gardant les traces des textes et albums rencontrés, constituant progressivement une

Plus en détail

S'APPROPRIER LE LANGAGE, DÉCOUVRIR L'ÉCRIT, DÉCOUVRIR LE MONDE PHASE INDIVIDUELLE

S'APPROPRIER LE LANGAGE, DÉCOUVRIR L'ÉCRIT, DÉCOUVRIR LE MONDE PHASE INDIVIDUELLE Évaluation de fin de 2ème trimestre 2010/2011 Compétences attendues à la fin de l'école maternelle (GS) S'APPROPRIER LE LANGAGE, DÉCOUVRIR L'ÉCRIT, DÉCOUVRIR LE MONDE PHASE INDIVIDUELLE S'approprier le

Plus en détail