EMMA EVALUATION DE LA MATERNITE EN MARTINIQUE EN Enquête de satisfaction auprès des patientes des soins en obstétrique de Martinique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EMMA EVALUATION DE LA MATERNITE EN MARTINIQUE EN 2006. Enquête de satisfaction auprès des patientes des soins en obstétrique de Martinique"

Transcription

1 EMMA EVALUATION DE LA MATERNITE EN MARTINIQUE EN 2006 Enquête de satisfaction auprès des patientes des soins en obstétrique de Martinique Réalisée par le Réseau périnatal de la Martinique rapport rédigé par l Observatoire régional de la santé de la Martinique

2 Evaluation de la Maternité en Martinique en 2006 Coordination de l enquête (Réseau Périnatal) Marie-Claude Domi Marie Lyne Clovel Saisie des questionnaires (Réseau Périnatal) Marie Lyne Clovel Analyse statistique et rédaction (OSM) Karyne Pierre-louis 2

3 Remerciements Les mères qui ont accepté de participer à l enquête Les enquêtrices et enquêteurs sages-femmes 3

4 Sommaire I PRESENTATION GENERALE 5 I.1 INTRODUCTION 5 I.2 LES OBJECTIFS 5 II METHODE 6 II.1 POPULATION 6 II.2 RECUEIL DES INFORMATIONS 6 II.3 DEROULEMENT DE L ENQUETE 7 III EFFECTIF ET QUALITE DES DONNEES 8 III.1 ANALYSE STATISTIQUE ET PRECISION DES INDICATEURS 8 III.2 EFFECTIFS 8 III.3 DONNEES MANQUANTES 8 III.4 DONNEES INEXPLOITEES 9 IV LES RESULTATS 10 IV.1 CARACTERISTIQUE DES FEMMES INTERROGEES 10 IV.2 LA GROSSESSE 13 IV.3 L ACCOUCHEMENT 19 IV.4 LE SEJOUR A LA MATERNITE 22 IV.5 LE RETOUR A LA MAISON 28 IV.6 LE SUIVI 34 SYNTHESE 40 BIBLIOGRAPHIE 42 ANNEXES

5 I PRESENTATION GENERALE I.1 INTRODUCTION Les patientes qui bénéficient des soins en obstétrique réclament de plus en plus d humanisation et surtout un accompagnement plus personnalisé. Mettre au monde un enfant n est pas seulement un acte physique et physiologique ou médical, mais tout cela à la fois et plus encore... D autre part, les conditions d organisation des services hospitaliers, imposent une gestion administrative de plus en plus lourde (gestion des plannings, mise en place de la tarification à l acte ), qui mobilise les cadres de services, parfois au dépend de l humanisation. De plus, les services en obstétrique quoique sensibilisés, n ont pas toujours une vision cohérente et critique de leurs pratiques quotidiennes, ni des répercussions de ces dernières sur l usager. Certaines structures proposent des questionnaires de satisfactions aux patientes, sans qu on ait le sentiment que ces questionnaires soient analysés et utilisés pour une amélioration de l existant. Il convient pourtant de recueillir le ressenti des patientes sur l accompagnement global en périnatalité, ainsi que leurs désirs et leurs attentes. Nous considérons cette démarche comme un élément de la participation des usagers à la définition et l évaluation de la politique périnatale. Le plan périnatalité en fait d ailleurs un point essentiel de ses objectifs. Pour réaliser un tel travail des outils pertinents sont nécessaires. Au Réseau Périnatal de la Martinique, nous avons perçu comme essentielle la mise en place de recueil d informations issues des patientes afin d améliorer la qualité du suivi de leurs grossesses et de leur prise en charge à l hôpital. I.2 LES OBJECTIFS Les objectifs de cette enquête sont : D améliorer les connaissances des femmes sur la perception des trois étapes de la maternité : le suivi de grossesse, l hospitalisation, et le post natal De repérer les dysfonctionnements importants afin de faire évoluer l accompagnement des femmes lors de leur grossesse, pendant ces trois étapes (organisation des services, information des femmes, accueil, accompagnement post natal à améliorer) D intégrer les usagers dans la dynamique de l organisation des soins qui leur est proposée pour une meilleure compliance. 5

6 II METHODE II.1 POPULATION L enquête a porté sur les femmes ayant accouché dans les maternités publiques et privées de la Martinique à l exclusion des femmes ayant donné naissance à un enfant mort-né ou décédé dans la première semaine de vie. Les femmes ayant accouché avant 35 semaines d aménorrhée ainsi que toutes celles qui n ont pas donné leur consentement ont été également exclues. L échantillon de départ devait être constitué de 150 patientes pour la clinique St Paul, 150 patientes pour la maternité de Trinité, 200 pour la maternité du Lamentin, 300 pour la clinique Ste Marie 400 pour la maternité Victor Fouche. Soit au total, un effectif théorique de 1200 patientes recrutées à partir du registre des accouchements selon les critères pré-cités. CALENDRIER Il était prévu que le recueil porte sur toutes les femmes devant accoucher entre le 12 février 2006 et le 31 juillet Cependant, l effectif théorique n ayant pas été atteint à la date limite, le recueil a été prolongé jusqu en octobre II.2 RECUEIL DES INFORMATIONS La majorité des informations relatives à l identification des patientes ont été collectées à partir des dossiers médicaux. Par ailleurs les données relatives au suivi de la grossesse, à l hospitalisation et au suivi post natal ont été obtenues par entretien individuel avec les patientes avant et après leur sortie de la maternité. Le questionnaire (voir annexe) dont le remplissage s est effectué en deux fois est composé de 6 parties : Remplissage à la maternité : «identification», «pendant la grossesse» et «accouchement» Remplissage au cours de la 6 ème semaine post natale : «le séjour à la maternité», «le retour à la maison» ainsi que «l ensemble du suivi». 6

7 II.3 DEROULEMENT DE L ENQUETE Les enquêteurs étaient des sages-femmes recrutées dans chaque maternité en fonction du nombre de naissances (en moyenne 1 sage femme pour 100 dossiers, minimum 2 sagesfemmes par maternité). Un code a été attribué à chaque enquêteur. Leur travail a consisté à recueillir les données pour toutes les femmes correspondant aux critères d inclusion ayant accouché à partir du 13 février 2006, jusqu à l obtention du nombre de dossiers prévus par maternité. Un code correspondant au numéro d ordre d accouchement de la maternité a été attribué à chaque patiente interrogée. Les sages-femmes ont interrogé les patientes après recueil de leur adhésion. Elles leur ont pris à la sortie leur rendez-vous de visite post natale de la 6 ème semaine, moment privilégié pour la deuxième partie de l enquête. Beaucoup de patientes ont été interrogées par téléphone pour le remplissage de la deuxième partie du questionnaire. La mise au point du protocole et du questionnaire a été assurée par le réseau périnatal de la Martinique avec la contribution de l Observatoire régional de la santé de la Martinique. Le questionnaire est fortement inspiré de celui d une enquête de satisfaction émanant du réseau Auvergne 1 étoffé de nouveaux items au regard de questionnements spécifiques à la Martinique. 1 La Revue Sage Femme septembre 2003 Vol. 2 «Comment en pratique mesurer la satisfaction des patientes des services d obstétrique» pp

8 III EFFECTIF ET QUALITE DES DONNEES III.1 ANALYSE STATISTIQUE ET PRECISION DES INDICATEURS L analyse des données a été effectuée par l Observatoire régional de la Santé de la Martinique (OSM) sur le logiciel Stata 9. Les tests statistiques utilisés sont le test du Chi2 de Pearson pour la comparaison de pourcentages et le test de Student pour la comparaison de moyennes. Le degré de significativité, p, est fixé à 5 %. III.2 EFFECTIFS L objectif de 1200 femmes à interroger n a pas été atteint. Aussi, l échantillon étudié comprend 1056 femmes selon la répartition suivante par maternité : 75 patientes pour la clinique St Paul, 143 patientes pour la maternité de Trinité, 144 pour la maternité du Lamentin, 264 pour la clinique Ste Marie 430 pour la maternité Victor Fouche III.3 DONNEES MANQUANTES Les informations manquantes concernent surtout les lésions traumatiques périnéales (5,1 % pour l épisiotomie et 7,8 % pour les déchirures) pour la partie «identification». Concernant le chapitre «pendant la grossesse», il s agit des questions liées à l établissement (question 12b : 5,5 %), à la possibilité de choix pour le suivi de la grossesse (question 14 :5,6 %), aux difficultés rencontrées au cours de la grossesse (question 27 : 6,3 %), au suivi des séances de préparation à la naissance pour la mère (question 29b : 7,2 %) et à la possibilité pour le père d y assister (question 30 : 34,9 %). Dans la partie «le séjour à la maternité», les données manquantes concernent surtout les questions relatives aux explications du pédiatre (question 41c : 50,2 %) et à l aide de l équipe de la maternité pour faciliter l allaitement maternel (question 43 : 54,0 %). La question ayant eu le plus de données manquantes dans la partie «retour à la maison» concerne le suivi des conseils et des prescriptions (question 51a : 6,3 %). Dans le dernier chapitre du questionnaire intitulé «sur l ensemble du suivi», c est la question concernant l accès à d autres informations par SMS qui enregistre le plus de données manquantes (question 67e : 51,1 %). III.4 DONNEES INEXPLOITEES Compte tenu du non suivi par certains enquêteurs des consignes de remplissage du questionnaire, certaines questions ont été difficilement exploitables, voire pas exploitables du tout. 8

9 IV LES RESULTATS IV.1 CARACTERISTIQUE DES FEMMES INTERROGEES IV.1.1 AGE DES FEMMES INTERROGEES L âge moyen des mères est de 29,4 ans (± 6,4 ans). Une femme sur deux (51,0 %) a un âge compris entre 25 et 34 ans. Les mères de moins de 24 ans représentent un quart (25,9 %) de l effectif des femmes interrogées. Figure 1 : structure d âge des femmes ans 18,4% 40 et + 4,7% -20 ans 6,8% ans 19,1% ans 28,7% ans 22,3% IV.1.2 LIEU DE RESIDENCE La grande majorité des femmes (46,4 %) habite la zone centre agglomération. Les femmes habitant le nord atlantique ou le nord caraïbe sont peu nombreuses (respectivement 4,9 et 6,0 %). Figure 2 : répartition géographique des lieux de résidence des femmes nord atlantique 22,2% nord caraïbe 6,0% sud atlantique 12,9% centre agglomération 46,4% sud caraïbe 12,5% 9

10 IV.1.3 Le Niveau d étude Au total, près de 2 femmes sur cinq (38,0 %) ont un niveau d études supérieur au bac. Cependant, le niveau d étude le plus fréquent est celui du lycée avec une proportion de 43,9 %. Figure 3 : le niveau d études des femmes 43,8% 38,0% 17,2% 0,4% 0,6% non scolarisée primaire collège lycée enseignement supérieur IV.1.4 Activité professionnelle Au moment de la naissance, 51,7 % des femmes interrogées ont une activité professionnelle. Cependant, une analyse de la situation des femmes face à l emploi par maternité, nous permet de constater une différence selon le type d établissement : les femmes qui travaillent sont significativement plus nombreuses dans les établissements privés. D ailleurs, la clinique Saint-Paul se distingue des autres maternités par une proportion de femmes ayant un emploi (au moment de l accouchement) très largement supérieure aux autres. Dans cet établissement, 8 femmes interrogées sur 10 (80,0 %) travaillent. Tableau 1 : situation professionnelle des femmes par type de maternité Activité professionnelle? Maternités publiques Maternités privées TOTAL Non 54,3 35,7 48,3 Oui 45,7 64,3 51,7 10

11 Les professions les plus souvent occupées sont celles d employées de la fonction publique ou des entreprises pour 66,1 % des femmes interrogées et les professions intermédiaires pour 19,2 % des femmes. La profession la moins fréquente est celle d agricultrice (0,7 %). IV.1.5 Gestité et parité Les données relatives à la gestité et à la parité n ont pas pu être exploitées. En effet, les résultats obtenus nous font supposer que la grossesse en cours, mais également l accouchement actuel ont été comptabilisés par certains enquêteurs dans les variables «gestité» et «parité». De ce fait, les primipares n ont pas pu être identifiées. IV.1.6 Mode d accouchement et lésions traumatiques périnéales Le mode d accouchement le plus fréquent est la voie basse spontanée (77,7 %). Une césarienne a été effectuée pour 16,5 % des femmes. L analyse par type de maternité (privé, public) montre très clairement des différences concernant le mode d accouchement : les césariennes et les voies basses opératoires sont plus fréquentes dans les cliniques privées. Néanmoins, un établissement public se distingue des autres. A l hôpital de Trinité, les césariennes sont 2 fois plus de fréquentes que dans les deux autres maternités publiques. Figure 4 : le mode d accouchement voie basse opératoire 6,1% césarienne 16,5% voie basse spontanée 77,4% Tableau 2 : mode d accouchement des femmes par type de maternité Mode d accouchement Maternités publiques Maternités privées TOTAL Voie basse spontanée 81,4 68,9 77,4 Voie basse opératoire 3,9 10,7 6,1 Césarienne 14,7 20,4 16,5 11

12 Concernant les lésions traumatiques périnéales, 21,6 % des femmes ont eu une épisiotomie et 25,7% une déchirure. IV.2 LA GROSSESSE IV.2.1 DIFFICULTES RENCONTREES Une femme sur deux (49,9 %) a rencontré des difficultés pour se rendre à la maternité en transport en commun ou en voiture. La fréquence de survenue varie selon la zone géographique de résidence ou encore la maternité. En effet, les femmes habitant le centre atlantique ou ayant accouché à l hôpital de Trinité ont signalé moins de difficultés que les autres. A contrario, celles ayant accouché à la maternité Victor Fouche en ont déclaré le plus. Dans cet établissement, une femme sur cinq (19,6 %) a eu systématiquement des difficultés liées au transport en s y rendant. On constate que la majorité des femmes (86,0 %) ont pu facilement se repérer dans la maternité (réponses «totalement vraie» ou «plutôt vraie»). Par contre, elles ne sont que 53,7 % (réponses «totalement vraie» ou «plutôt vraie») à avoir obtenu rapidement, en téléphonant à la maternité, la personne ou l information utile qu elles souhaitaient. Au total, 63,0 % des femmes interrogées ont été plutôt bien reçues (sans attente et avec amabilité) lors des démarches administratives relatives à leur grossesse. Néanmoins, près d une femme sur 10 (9,5 %) à déclarer le contraire. IV.2.2 SUIVI MEDICAL DE LA GROSSESSE Une femme sur 2 (51,6 %) a fait suivre sa grossesse exclusivement à la maternité et près d une sur trois (30,5%) a eu une surveillance à la fois en maternité et hors maternité. L établissement de Trinité se démarque des autres maternités avec une forte proportion de femmes ayant fait suivre leur grossesse uniquement hors maternité (36,6 %). Tableau 3 : lieu du suivi de la grossesse par type de maternité Le suivi de votre grossesse a été fait Maternités publiques Maternités privées TOTAL À la maternité 45,4 64,6 51,6 En dehors de la maternité 17,9 16,5 17,4 Les deux 36,0 18,9 30,5 Vous n avez pas été suivie 0,7 0,0 0,5 Seules 5 femmes (3 de la maternité Victor Fouche et 2 de celle de Trinité) n ont pas été suivies durant leur grossesse. 12

13 Globalement, la majorité des femmes (76,9 %) ayant accouché en clinique privée ont pu choisir les personnes chargées de suivre leur grossesse. Concernant les femmes qui ont accouché dans un établissement public, la plupart n avaient pas de souhait particulier concernant le personnel. La grande majorité des femmes (79,1 %) qui n ont pas pu choisir le ou les personnes qu elles souhaitaient pour la surveillance de leur grossesse ne l ont pas regretté. Tableau 4 : choix du personnel pour le suivi par type de maternité À la maternité, avez-vous pu choisir la ou les personnes que vous souhaitiez pour suivre votre grossesse? Maternités publiques Maternités privées TOTAL Oui 32,1 76,9 46,4 Vous n aviez pas de préférence 45,6 16,2 36,2 Non 22,3 6,9 17,4 IV LES RENDEZ-VOUS D une façon générale, les délais de prise de rendez-vous ont été plutôt acceptables (88,3 %), avec cependant une différence selon le type d établissement. En effet les délais des cliniques privées (clinique Saint-Paul en particulier) ont été jugés plus sévèrement que les autres. Tableau 5 : les délais de prise de rendez-vous par type de maternité Comment avez-vous trouvé les délais pour la prise de rendez-vous? Maternités publiques Maternités privées TOTAL Très longs 2,5 3,7 2,9 Longs 6,6 13,5 8,8 Acceptables 90,9 82,8 88,3 TOTAL 100,0 100,0 100,0 Concernant les rendez-vous relatifs aux échographies, consultations de médecin, sage femme et anesthésiste, 51,9 % des femmes considèrent qu ils étaient bien regroupés, 23,7 % n ont pas d avis tranché sur la question et 20,8 % pensent qu on aurait pu faire mieux. Seules 37 femmes (3,6 %) auraient préféré avoir des rendez-vous plus espacés dans le temps. La gestion des rendez-vous est jugée meilleure dans les établissements publics. Concernant les horaires des différents rendez-vous, ils sont en majorité, rarement (61,3 %) respectés (réponses «quelquefois» ou «jamais»). Cette tendance est d ailleurs accentuée dans les cliniques privées. De plus, le plus souvent également (62,8 %), le temps d attente en consultation est rarement (réponses «quelquefois» ou «jamais») resté acceptable, phénomène aussi plus renforcé dans les maternités privées. 13

14 D une façon générale, rares sont les femmes qui ont été gênées par le manque de discrétion (12,2 %) dans la salle d attente ou au secrétariat. Par contre les femmes ayant été gênées par le manque de confort sont plus nombreuses (39,0 %). Concernant globalement les conditions des consultations, la majorité des femmes (78,5 %) a considéré qu elles ont toujours permis de respecter leur intimité. IV LES ECHOGRAPHIES OBLIGATOIRES La plupart des femmes interrogées (71,3 %) ont pu faire leurs échographies obligatoires au moment opportun. On constate néanmoins une différence selon le type d établissement : la proportion de femmes ayant déclaré avoir toujours pu effectuer leurs échographie obligatoire en temps et en heure est supérieure dans les établissement publics, 74,5 % contre 64,6 % pour les cliniques privées. IV.2.3 TRAITEMENT DES DOULEURS Au total 74,1 % des femmes ont ressenti des douleurs pendant leur grossesse. Figure 5 : Prise en charge de la douleur plutôt vraie 26,2% ni vraie ni fausse 13,6% totalement vraie 20,7% plutôt fausse 6,9% totalement fausse 6,7% vous n'avez eu aucune douleur 25,9% Concernant le soulagement de ces douleurs, la majorité des femmes (63,2 %) qui en ont souffert ont été soulagées par des conseils ou des traitements (totalement vraie ou plutôt vraie). La prise en charge de la douleur a été meilleure dans les maternités privées. 14

15 Tableau 6 : soulagement de la douleur chez les femmes concernées par type de maternité Pendant votre grossesse, lorsque Maternités publiques Maternités privées TOTAL vous avez eu mal, vos douleurs ont été soulagées par des conseils ou un traitement * : Totalement vraie 24,4 35,4 27,8 Plutôt vraie 33,8 38,8 35,4 Ni vraie ni fausse 20,0 14,8 18,3 Plutôt fausse 11,1 5,5 9,4 Totalement fausse 10,7 5,5 9,1 TOTAL 100,0 100,0 100,0 * : ce tableau ne prend pas en compte la modalité «vous n avez eu aucune douleur» IV.2.4 CONSEIL ET INFORMATIONS DIVERS IV CONSEILS ET INFORMATION SUR L ALIMENTATION Plus d une femme sur deux (55,6 %) considère avoir été informée et aidée (totalement vraie et plutôt vraie) pour adapter son alimentation pendant sa grossesse, le message étant mieux passé dans les établissements publics que dans les cliniques privées. Tableau 7 : aide et information sur alimentation par type de maternité Vous avez été informée et aidée pour Maternités publiques Maternités privées TOTAL adapter votre alimentation pendant la grossesse? Totalement vraie 39,4 17,7 32,5 Plutôt vraie 21,7 26,1 23,1 Ni vraie ni fausse 13,3 29,5 18,5 Plutôt fausse 9,2 10,3 9,5 Totalement fausse 16,4 16,4 16,4 TOTAL 100,0 100,0 100,0 IV INFORMATIONS SUR LA PREMATURITE ET SES RISQUES Au total 64,3 % des femmes interrogées ont reçu une information sur la prématurité et ses risques pour leur bébé. Cette information a été plus fréquente dans les établissements privés (69,1 %) que dans les maternités publiques (62,0 %). IV INFORMATIONS SUR LES EXAMENS DE DEPISTAGE Au total, 76,5 % des femmes ont considéré avoir reçu toutes les informations nécessaires sur le dépistage de la trisomie 21, 64,1 % sur celui du VIH, 68,4 % sur celui de la toxoplasmose, 49,2 % concernant les hépatites B et C, 49,3 % sur la rubéole et 38,8 % sur 15

16 celui de la drépanocytose. Quel que soit le dépistage, les femmes ayant accouché dans les cliniques privées ont été mieux informées que celles des maternités publiques. Tableau 8 : information sur le dépistage de maladies Oui En partie Non La Trisomie 21 76,5 8,7 14,8 Le VIH 64,6 7,6 27,8 Les hépatites B et C 49,2 11,3 39,5 La rubéole 49,3 10,3 40,4 La toxoplasmose 68,4 7,6 24,0 La drépanocytose 38,8 11,6 50,6 IV INFORMATIONS SUR LA DECLARATION DE NAISSANCE Au total, 32,7 % des femmes n ont eu aucune information durant la grossesse concernant la déclaration de naissance de leur enfant. Elles sont encore plus nombreuses (54,0 %) à n avoir pas été informées sur la reconnaissance anticipée. IV.2.5 LES INFECTIONS VAGINALES Beaucoup de femmes ont souffert d infections vaginales au cours de leur grossesse (46,6 %), néanmoins plus pour celles ayant accouché dans les établissements publiques (51,5 %) que chez celles ayant accouché dans le privé (36,4 %). Heureusement, pour neuf femmes sur dix (91,4 %), le problème a été pris en compte en moins d une semaine, sans différence significative selon le type d établissement. IV.2.6 LES DIFFICULTES FINANCIERES ET/OU PROBLEMES DE LOGEMENT Certaines femmes (28,3 %) ont rencontré, au cours de leur grossesse, des difficultés financières et/ou des problèmes de logement. Elles sont plus nombreuses dans les établissements publics (32,1 % contre 21,1 %). Tableau 9 : aide aux problèmes de logement et/ou aux difficultés financières Maternités publiques Maternités privées TOTAL Totalement vraie 15,3 10,5 14,1 Plutôt vraie 18,1 20,9 18,7 Ni vraie ni fausse 26,4 23,8 25,8 Plutôt fausse 17,1 10,4 15,6 Totalement fausse 23,1 34,3 25,8 TOTAL 100,0 100,0 100,0 * : ce tableau ne prend pas en compte la modalité «non concernée» 16

17 IV.2.7 ECOUTE ET SOUTIEN DES FEMMES AU COURS DES CONSULTATIONS La majorité des femmes interrogées (70,1 %) ont reconnu avoir eu une écoute attentive (totalement ou en partie) de tous leurs soucis, qu ils soient d ordre médical ou non, 22,2 % n étaient pas concernées et 7,6 % ont déclaré n avoir pas trouvé ce genre de d aide lors des consultations. IV.2.8 PREPARATION A LA NAISSANCE Près d une femme sur trois (30,6 %) a déclaré ne pas avoir été informée des différentes préparations à la naissance proposées. Les femmes ayant accouché dans un établissement privé ont été plus fréquentes à suivre leur préparation à l extérieur de la maternité (40,0 % versus 27,6 %). Au total, 85,9 % des femmes ont été satisfaites (en partie ou totalement) de leurs séances de préparation à la naissance, avec un meilleur taux de satisfaction dans les établissements publics. En moyenne, le nombre de séances de préparation à la naissance est supérieur chez les femmes ayant accouché dans les établissements privés (6,4 ± 2,2 contre 5,1±2,1). Quand le nombre de séances effectuées est inférieur au nombre recommandé (ou pratiqué par l établissement), le plus souvent, les femmes concernées, choisissent comme réponse «autre(s) raison(s)». Néanmoins, il y a des différences selon le type d établissement pour certains motifs. En effet, la modalité «pas d intérêt à suivre les séances» a été plus souvent citée dans les maternités publiques alors que les femmes n ayant pu suivre la totalité de leurs séances pour cause d accouchement prématuré sont en proportion plus nombreuses dans les cliniques privées. Dans 31,7 % des cas, le père a pu assister aux séances de préparation à la naissance, plus souvent dans le privé (37,0 %) que dans le public (28,6 %). IV.3 L ACCOUCHEMENT IV.3.1 CHOIX DE L ETABLISSEMENT La plupart des femmes (93,7 %) ont accouché dans l établissement de leur choix. Parmi celles qui n ont pas pu le faire, 6 ont déclaré avoir subi un transfert in utero dont 4 ont déclaré avoir été informées par l équipe médicale des raisons du transfert avant leur départ pour l autre unité. Au niveau du vécu du transfert, les avis sont partagés : 4 femmes ayant été rassurées ou moyennement rassurées et 2 pas du tout. IV.3.2 JOUR ET HEURE D ARRIVEE Au total, une femme sur 4 (24,2 %) a accouché durant le week-end (samedi ou dimanche). 17

18 Tableau 10 : jour et heure d arrivée Entre 8 heures et 18 heures Entre 18 heures et 8 heures TOTAL Du lundi au vendredi 57,4 42,6 100 Samedi ou dimanche 49,0 51,0 100 IV.3.3 ACCUEIL Le jour où elles sont venues accouchées, la plupart des femmes ont apprécié l accueil qui leur a été fait puisque 91,9 % d entre elles ont été très ou plutôt bien accueillies, avec un léger avantage pour les cliniques privées. Tableau 11 : accueil le jour d arrivée Comment avez-vous été accueillie? Maternités publiques Maternités privées TOTAL Très bien 62,7 68,6 64,6 Plutôt bien 26,7 28,4 27,3 Moyennement bien 8,6 2,7 6,7 Pas bien du tout 2,0 0,3 1,4 IV.3.4 LA SALLE D ACCOUCHEMENT Concernant la salle d accouchement, bien que 84,1 % des femmes l aient trouvé confortable (réponses «très confortable» ou «plutôt confortable»), ce ressenti est plus fréquent dans les cliniques privées. Tableau 12 : confort de la salle d accouchement Comment avez-vous trouvé la salle Maternités publiques Maternités privées TOTAL d accouchement? Très confortable 33,4 37,4 34,7 Plutôt confortable 47,6 53,4 49,5 Moyennement confortable 16,3 8,6 13,8 Pas confortable du tout 2,7 0,6 2,0 18

19 IV.3.5 PRISE EN CHARGE PAR L EQUIPE CHARGEE DE L ACCOUCHEMENT La majorité des femmes (91,0 %) se sont senties bien surveillées avant la naissance. Cependant, elles ne sont que 50,1 % à trouver que l équipe chargée de l accouchement était attentive aux préoccupations de leur conjoint (réponses «totalement vraie» et «plutôt vraie»). Concernant la prise en compte de leur douleur, la plupart des femmes interrogées (83,8 %) sont plutôt satisfaites (réponses «totalement vraie» et «plutôt vraie»). Pratiquement toutes les femmes (96,0 %) se sont senties bien prise en charge (réponses «totalement vraie» + «plutôt vraie») au moment de la naissance. Celles qui ont eu le même sentiment (réponses «totalement vraie» + «plutôt vraie») dans les heures qui ont suivi la naissance sont un peu moins nombreuses (91,4 %). L équipe en salle de travail a été jugée accueillante et attentive aux préoccupations des femmes interrogées dans 92,5% des cas (réponses «totalement vraie» + «plutôt vraie»). Au final, la majorité des femmes sont satisfaites (réponses «très satisfaisante» et «assez satisfaisante») de la prise en charge globale concernant leur accouchement (94,4 %) Tableau 13 : prise en charge globale pour l accouchement Globalement, pour l accouchement, Maternités publiques Maternités privées TOTAL votre prise en charge a été Très satisfaisante 57,6 67,7 60,9 Assez satisfaisante 35,6 29,0 30,5 Moyennement satisfaisante 5,6 2,7 4,6 Assez insatisfaisante 0,6 0,3 0,5 Très insatisfaisante 0,6 0,3 0,5 D une façon générale, les réponses données concernant ce paragraphe sont significativement plus favorables aux cliniques privées. IV.3.6 LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PENDANT LE TRAVAIL Un peu plus de la moitié des femmes (53,5 %) ont eu une péridurale qui était désirée dans la majeure partie des cas. Concernant les femmes qui n en ont pas eu, la plupart n en souhaitaient pas. 19

20 Figure 6 : prise en charge de la douleur pendant le travail (péridurale) 47,0% 30,7% 6,5% 15,8% oui et vous en souhaitiez une oui alors que vous n'en souhaitiez pas non vous n'en souhaitiez pas non alors que vos en souhaitiez une La proportion de femmes qui ont eu la péridurale qu elles souhaitaient est supérieure dans les cliniques privées. Seule une femme sur 5 (19,2 %) a regretté que son souhait vis-à-vis de la péridurale n ait pas été respecté. IV.4 LE SEJOUR A LA MATERNITE IV.4.1 LA CHAMBRE ET L ORGANISATION DU SEJOUR Au total, 16,3 % des femmes n ont pas trouvé leur chambre suffisamment calme, et cela est d autant plus vrai quand il s agit des établissements publics. D ailleurs, concernant le repos et la possibilité de dormir quand elles le désiraient, 21,1 % des femmes ont déclaré n avoir jamais pu le faire durant leur séjour à la maternité. Figure 7 : caractère calme de la chambre à la maternité ni oui ni non 22,6% non 16,3% oui 61,1% 20

21 Un peu plus d une femme sur deux (52,0 %) a considéré que sa chambre était suffisamment intime. Elles sont 22,6 % à penser le contraire. Tableau 13 : intimité des chambres Vous avez trouvé votre chambre Maternités publiques Maternités privées TOTAL suffisamment intime Oui 50,2 55,9 52,0 Ni oui ni non 23,2 29,9 25,4 Non 26,6 14,2 22,6 On obtient des fréquences similaires concernant l intimité avec le conjoint pour les femmes concernées : 54,7 % ont pu avoir l intimité qu elles souhaitaient alors que 22,6 % ont déclaré le contraire. Cette intimité a été plus fréquente dans les maternités privées. Concernant l état des sanitaires dans les chambres, 8 femmes sur 10 (79,1 %) ont déclaré qu ils étaient toujours propres. Tableau 14 : propreté des sanitaires Vous avez trouvé les sanitaires Maternités publiques Maternités privées TOTAL (douches, WC) suffisamment propres Oui 80,7 75,8 79,1 Ni oui ni non 11,3 19,5 13,9 Non 8,0 4,7 7,0 Total Les horaires des repas ne convenaient qu à 56,2 % des femmes (avec 16,5 % ne se prononçant pas vraiment et 25,3 % de femmes insatisfaites). D une façon générale, les femmes ont été rarement concertées concernant l alimentation ou le sommeil, qu il s agisse d elles ou de leur bébé. Cela est d ailleurs beaucoup plus vrai dans le public que dans le privé. Tableau 15 : concertation des femmes sur l alimentation et le sommeil On vous a demandé si vous aviez des Maternités publiques Maternités privées TOTAL idées ou des souhaits précis sur l alimentation, le sommeil pour vousmême ou pour votre bébé Oui 11,4 21,4 14,7 Ni oui ni non 13,9 13,9 13,9 Non 74,7 64,7 71,4 Au total, 6 femmes sur 10 ont déclaré manquer d informations concernant le fonctionnement du service dans lequel elles étaient hospitalisées. 21

22 IV.4.2 RELATIONS AVEC LE PERSONNEL Trois femmes sur quatre (75,3 %) ont déclaré n avoir jamais été choquées par le ton ou les mots employés par le personnel soignant ou les médecins. IV.4.3 AUTOUR DU BEBE Au total, 44,2 % des pères qui le souhaitaient n ont pas pu être associés aux soins du bébé. Cette proportion atteint 53,9 % dans les établissements publics contre 22,5 % dans les maternités privées. Tableau 16 : association des pères aux soins du bébé Votre conjoint a été associé aux soins Maternités publiques Maternités privées TOTAL du bébé dans la mesure où il le souhaitait * Oui 31,1 54,0 38,2 Ni oui ni non 15,0 23,5 17,6 Non 53,9 22,5 44,2 Total *femmes concernées uniquement Durant le séjour à la maternité, globalement, 43,9 % des femmes (femmes concernées uniquement) ont déclaré ne pas avoir pu faire garder leur bébé chaque fois qu elles le souhaitaient. Cependant, ce problème de garde est plus fréquent dans les établissements publics. Tableau 17 : possibilité de garde du bébé Vous avez pu faire garder votre bébé Maternités publiques Maternités privées TOTAL chaque fois que vous le souhaitiez* Oui 37,8 67,4 46,0 Ni oui ni non 10,3 9,7 10,1 Non 51,9 22,9 43,9 *femmes concernées uniquement Au total, la majorité des femmes (77,9 %) n ont pas été séparées de leur bébé alors qu elles ne le désiraient pas (nuit, couveuse), et cela quel que soit le type d établissement considéré. 22

23 Figure 8 : séparation avec le bébé non désirée par la mère oui 18,1% ni oui ni non 4,0% non 77,9% La majorité des femmes (67,1 %) ont eu par le pédiatre les explications utiles sur l état de santé de leur bébé. Cette proportion est supérieure dans les établissements privés. Tableau 18 : explications du pédiatre concernant l état de santé du bébé Le pédiatre vous a toujours donné les Maternités publiques Maternités privées TOTAL explications utiles sur l état de santé de votre bébé* Oui 64,8 71,9 67,1 Ni oui ni non 15,1 19,5 16,6 Non 20,1 8,6 16,3 *femmes concernées uniquement IV.4.4 ALLAITEMENT DU BEBE Au total, 74,4 % des femmes ont déclaré avoir reçu une information sur l allaitement maternel, et pour 90,1 % d entre elles, cette information a été satisfaisante, bien que pas toujours complète. Figure 9 : qualité de l information sur l allaitement 53,00% 37,60% 8,90% 0,50% complète et satisfaisante satisfaisante incomplète et insatisfaisante incomplète

24 Concernant la mise en place de l allaitement maternel, 10,3 % des femmes ont déclaré que l équipe sur place ne l a jamais facilité. Ce constat est plus fréquent dans les maternités publiques que dans les maternités privées. Figure 10 : facilitation de la mise en place de l allaitement maternel par l équipe parfois 28,1% jamais 10,3% toujours 61,6% Concernant l alimentation du bébé d une façon plus générale (allaitement au sein ou au biberon), rares (7,3 %) sont les femmes n ayant jamais été soutenues par le personnel. Tableau 19 : soutien du personnel concernant l alimentation du bébé En ce qui concerne l alimentation de Maternités publiques Maternités privées TOTAL votre bébé (allaitement au sein ou au biberon), vous êtes vous sentie soutenue par le personnel En permanence 39,3 40,7 39,8 Souvent 29,7 36,8 32,0 Quelquefois 21,3 20,1 20,9 Jamais 9,7 2,4 7,3 Pendant le séjour à la maternité, 93,0 % des enfants ont été nourris au sein totalement ou en partie. Le pourcentage de bébé nourris exclusivement au sein est largement supérieur dans les maternités publiques (et plus particulièrement à l hôpital de trinité) alors que l alimentation mixte est plus pratiquée dans les cliniques privées. Tableau 20 : alimentation du bébé durant le séjour à la maternité Pendant le séjour à la maternité, Maternités publiques Maternités privées TOTAL comment votre bébé a-il- été nourri? Uniquement au sein 54,8 33,3 47,9 Uniquement au biberon 6,5 8,0 7,0 Au sein et au biberon 38,7 58,7 45,1 24

25 Parmi les femmes qui ont allaité en partie ou totalement leur bébé au sein à la maternité, la montée laiteuse a été plus ou moins difficile pour la moitié d entre elles. Figure 11 : vécu de la montée laiteuse difficilemen t 23,1% moyennem ent difficile 27,6% sans souci particulier 49 3% IV.4.5 DUREE DE L HOSPITALISATION La majorité des femmes (72,5 %) ont qualifié la durée de l hospitalisation de correcte, 21,9 % l ont trouvé trop longue, 3,1 % trop courte, et 2,6 % ne savait pas quoi penser. En fait, la plupart des femmes (60,2 %) sont restées à la maternité entre 4 et 5 jours. Elles sont gardées plus longtemps dans les cliniques privées puisqu elles sont 88,5 % à quitter la maternité à partir du 4 ème jour dans les établissements privés contre 75,1 % dans les établissements publics. IV.5 LE RETOUR A LA MAISON IV.5.1 LA FRATRIE Un peu plus de la moitié des femmes (56,6 %) a d autres enfants vivant à la maison. Dans la majorité des cas (83,0 %) il s agit d un ou de deux enfants. Figure 12 : Répartition du nombre d enfants vivant à la maison chez les mères ayant déclaré en avoir d autres 56,2% 26,8% 11,1% 5,9% 1 enfant 2 enfants 3 enfants 4 enfants et plus Au total, 22,6 % des enfants vivant déjà dans le foyer ont moins de 4 ans. 25

26 IV.5.2 LE MANQUE D INFORMATIONS De retour à la maison, les femmes se sont rendues compte qu elles avaient manqué d information concernant surtout la reprise de la sexualité (30,9 %), leur alimentation (25,6 %), le soutien psychologique (24,5 %) et la gestion du quotidien (21,8 %). Moins d une femme sur cinq manquait d information sur l alimentation de son bébé (18,2%) ou encore sur son hygiène et les suites de couches (13,1 %). Globalement, la plupart des femmes (75,5 %) ont considéré, qu en rentrant à la maison, elles disposaient des informations utiles pour s occuper au mieux de leur bébé. Par contre elles ne sont que 39,5 % à penser la même chose concernant leur conjoint. IV.5.3 TROUBLES LIES A UNE EPISIOTOMIE Les troubles les plus fréquents attestés par les femmes ayant eu une épisiotomie sont les douleurs persistantes au niveau de la cicatrice (42,0 %) et une gêne pour aller à la selle (33,8 %). La sensation de pesanteur au niveau du vagin (18,2 %) et la gêne pour uriner (13,7 %) sont en effet nettement moins fréquentes. IV.5.4 SUIVI DES CONSEIL ET DES PRESCRIPTIONS Suite à l accouchement, des conseils et des prescriptions ont été donnés aux femmes. Selon leur nature, ils ont été plus ou moins suivis. Aussi ce sont ceux relatifs à l adoption d une contraception adaptée après l accouchement qui ont été le plus souvent donnés et suivis (88,2 %). Cependant, on constate que les femmes ont été nombreuses à signaler n avoir reçu ni conseils, ni prescriptions pour bien vivre leur retour à la maison (24,4 %) ou encore concernant la programmation de la rééducation du périnée (17,3 %). Tableau 21 : suivi par les femmes des conseils et des prescriptions donnés concernant les soins liés à leur état Avez-vous pu suivre les conseils et Maternités publiques Maternités privées TOTAL prescription que l on vous a donnés pour effectuer les soins liés à votre état Oui 56,1 61,5 57,9 Non 3,0 6,2 4,0 Vous n avez reçu ni conseils, ni 3,0 1,8 2,6 prescriptions Vous n en aviez pas besoin 37,9 30,5 35,5 26

27 Tableau 22 : suivi par les femmes des conseils et des prescriptions donnés concernant l adoption d une contraception adaptée suite à l accouchement Avez-vous pu suivre les conseils et Maternités publiques Maternités privées TOTAL prescription que l on vous a donnés pour adopter une contraception après l accouchement adaptée à vos besoins Oui 88,2 88,4 88,2 Non 5,9 6,0 5,9 Vous n avez reçu ni conseils, ni 1,3 0,9 1,2 prescriptions Vous n en aviez pas besoin 4,6 4,7 4,7 Tableau 23 : suivi par les femmes des conseils et des prescriptions donnés concernant la programmation d une rééducation du périnée Avez-vous pu suivre les conseils et Maternités publiques Maternités privées TOTAL prescription que l on vous a donnés pour programmer une rééducation du périnée pour éviter les fuites urinaires Oui 50,1 45,6 48,6 Non 20,4 21,5 20,8 Vous n avez reçu ni conseils, ni 19,9 11,8 17,3 prescriptions Vous n en aviez pas besoin 9,6 21,1 13,3 Tableau 24 : suivi par les femmes des conseils et des prescriptions donnés pour bien vivre leur retour à la maison Avez-vous pu suivre les conseils et Maternités publiques Maternités privées TOTAL prescription que l on vous a donnés pour bien vivre votre retour à la maison Oui 58,3 41,2 57,7 Non 10,3 14,4 11,6 Vous n avez reçu ni conseils ni 26,3 20,4 24,4 prescriptions Vous n en aviez pas besoin 5,1 24,0 11,3 27

28 IV.5.5 RESSENTI FACE AU BEBE De retour à la maison, la plupart des femmes ont eu très souvent du plaisir à s occuper de leur bébé (91,4 %). Cela se confirme par le fait qu elles sont 90,1 % à avoir déclaré s être sentie très souvent comblée. Par contre, une sur quatre (25,0 %) s est fait souvent (réponses «très souvent» ou «assez souvent») du souci. Elles sont un peu plus nombreuses (27,4 %) quand il s agit du fait de se sentir débordée. Le sentiment d impuissance a été, le plus souvent, très occasionnel (63,8 %). Cependant, 24,9 % des femmes ont déclaré s être senties souvent (réponses «très souvent» ou «assez souvent») tendues ou énervées. IV.5.6 DU TEMPS POUR LES FEMMES Les avis sont assez partagés quand il s agit de savoir si, de retour à la maison, les femmes ont pu trouver du temps pour s occuper d elles. En effet, c est le cas pour 41,7 % des mères (réponses «oui, tout à fait» et «plutôt oui») alors que 39,9 % ont déclaré le contraire (réponses «plutôt non» et «non, absolument pas»). En proportion, les femmes ayant accouché dans les établissements publics sont plus nombreuses à s être dégagées du temps pour s occuper d elles. Tableau 25 : temps pour les femmes à la maison Vous avez pu trouver du temps pour Maternités publiques Maternités privées TOTAL vous occuper de vous-même? Oui, tout à fait 20,2 10,1 16,9 Plutôt oui 28,8 16,3 24,8 Ni oui ni non 17,6 20,2 18,4 Plutôt non 18,0 23,7 19,9 Non, absolument pas 15,4 29,7 20,0 IV.5.7 BESOIN D AIDE DES MERES De retour à la maison les femmes ont surtout eu besoin de l aide de leur famille (59,5 %), de la sage-femme (20,8 %), des professionnels de santé et de la puéricultrice (15,6 %). Seules 7,0 % des femmes ont signalé avoir eu besoin de l aide d une assistante sociale ou d une psychologue.

29 IV.5.8 ALIMENTATION DU BEBE A LA MAISON De retour à la maison, près de neuf femmes sur dix (87,3%) ont allaité leur enfant au sein totalement ou en partie. Figure 13 : Alimentation du bébé à la maison biberon 12,7 % uniquemen t au sein 39,6% au sein et au biberon 47,7 % Toutes les mères qui ont pratiqué l allaitement mixte ou exclusif souhaitaient nourrir leur enfant au sein une fois de retour chez elles. Dans la plupart des cas (84,2 %), cela s est d ailleurs bien passé malgré quelques difficultés souvent (réponses «très souvent» ou «assez souvent») rencontrées comme l endormissement de l enfant au sein (54,3 %) ou encore la fatigue de la mère (45,8 %). Les autres difficultés proposées dans le questionnaire comme la quantité de lait de la mère (trop importante ou insuffisante) et la durée de la tétée trop courte sont survenues en grande majorité de façon occasionnelle (réponses «occasionnellement» ou «très occasionnellement»). D une façon générale, les femmes ayant accouché dans les maternités privées ont rencontré plus souvent des difficultés relatives à l allaitement que celles ayant accouché dans les maternités publiques. Tableau 26 : durée de la tétée Votre enfant ne buvait pas longtemps Maternités publiques Maternités privées TOTAL Très souvent 11,9 22,0 15,8 Assez souvent 13,4 16,3 14,6 Occasionnellement 20,1 33,9 25,4 Très occasionnellement 54,6 27,8 44,2

30 Tableau 27 : insuffisance de la quantité de lait de la mère Vous n aviez pas beaucoup de lait Maternités publiques Maternités privées TOTAL Très souvent 9,6 15,3 11,8 Assez souvent 14,1 10,1 12,5 Occasionnellement 18,3 31,4 23,3 Très occasionnellement 58,0 43,2 52,4 Tableau 28 : abondance de la quantité de lait de la mère Vous aviez beaucoup trop de lait Maternités publiques Maternités privées TOTAL Très souvent 13,3 15,2 14,1 Assez souvent 11,5 10,2 11,0 Occasionnellement 18,9 30,1 23,1 Très occasionnellement 56,3 44,5 51,8 Tableau 29 : endormissement du bébé au sein Votre enfant s endormait au sein Maternités publiques Maternités privées TOTAL Très souvent 24,1 33,2 27,6 Assez souvent 29,9 21,3 26,7 Occasionnellement 20,6 32,1 24,9 Très occasionnellement 25,4 13,4 20,8 Tableau 30 : fatigue de la mère Votre enfant s endormait au sein Maternités publiques Maternités privées TOTAL Très souvent 19,1 20,2 19,5 Assez souvent 22,8 32,2 26,3 Occasionnellement 21,1 26,7 23,2 Très occasionnellement 37,0 20,9 31,0 La majorité des femmes (32,9 %) qui ont allaité leur enfant au sein (allaitement exclusif ou mixte) ont déclaré, vouloir continuer jusqu au 6 ème mois du bébé. Elles sont 4,9 % à vouloir allaiter leur bébé au sein au delà de son 1 er anniversaire. 30

31 Concernant le sevrage en cas d allaitement exclusif, certaines mamans envisagent, en grande majorité (42,7 %) de préserver une tétée matin et soir le plus longtemps possible, jusqu à ce que leur enfant arrête de lui-même. D autres mères pensent qu elles vont arrêter progressivement jusqu à la suppression totale des tétées (38,8 %) IV.5.9 REPRISE D UNE ACTIVITE PROFESSIONNELLE Au moment de l entretien à la maison, à peine une femme sur 10 (9,3 %) avait déjà repris une activité professionnelle. Figure 14 : reprise activité professionnelle non concernée 37,3% oui 9,3% non 53,4% IV.6 LE SUIVI IV.6.1 LA PRISE EN CHARGE Globalement, le suivi de la grossesse s est plutôt bien passé. La majorité des femmes (91,4 %) ont trouvé que, dans l ensemble, le personnel faisait preuve de discrétion. D ailleurs, elles ne sont que 7,1 % à considérer le contraire concernant les informations médicales. Elles sont également nombreuses (83,7 %) à avoir eu rapidement les explications qu elles souhaitaient sur l état de santé de leur bébé et à avoir trouvé qu il y avait une bonne coordination entre les différentes personnes qui les ont prises en charge (82,5 %). Trois femmes sur quatre (76,0 %) ont déclaré avoir eu suffisamment d informations sur les conséquences de l alcool, du tabac et des drogues sur la santé. Au total, elles sont 74,7 % à considérer que le médecin était disponible et qu il leur accordait donc autant d attention qu elles le souhaitaient. Concernant la cohérence des informations, 16,6 % des femmes ont déclaré que celles qu elles avaient reçues de différentes personnes n allaient pas dans le même sens. 31

32 Tableau 31 : informations relatives aux conséquences de l alcool, du tabac et des drogues sur la santé Vous avez eu suffisamment Maternités publiques Maternités privées TOTAL d informations sur les conséquences de l alcool, du tabac et des drogues sur la santé Totalement vraie 49,2 48,8 49,1 Plutôt vraie 28,2 17,9 24,9 Ni vraie ni fausse 7,8 17,0 10,7 Plutôt fausse 7,2 3,3 5,9 Totalement fausse 7,6 13,0 9,4 Tableau 32 : explications sur l état de santé de leur bébé Vous avez toujours eu rapidement les Maternités publiques Maternités privées TOTAL explications que vous souhaitiez sur l état de santé de votre bébé Totalement vraie 46,6 57,3 50,1 Plutôt vraie 36,2 28,2 33,6 Ni vraie ni fausse 7,9 9,5 8,4 Plutôt fausse 8,2 3,5 6,7 Totalement fausse 1,1 1,5 1,2 Tableau 33 : cohérence des information reçues Les informations que vous avez Maternités publiques Maternités privées TOTAL reçues de différentes personnes allaient dans le même sens Totalement vraie 35,9 35,4 35,8 Plutôt vraie 34,1 30,1 32,8 Ni vraie ni fausse 11,9 20,8 14,8 Plutôt fausse 14,3 8,9 12,5 Totalement fausse 3,8 4,8 4,1

33 Tableau 34 : coordination dans la prise en charge des femmes Vous avez trouvé qu il y avait une Maternités publiques Maternités privées TOTAL bonne coordination entre les différentes personnes qui vous ont prise en charge Totalement vraie 42,5 49,7 44,8 Plutôt vraie 41,1 30,6 37,7 Ni vraie ni fausse 8,4 13,4 10,0 Plutôt fausse 5,9 4,2 5,4 Totalement fausse 2,1 2,1 2,1 Tableau 35 : discrétion du personnel concernant les informations médicales Il vous est arrivé de trouver que le Maternités publiques Maternités privées TOTAL personnel manquait de discrétion quant aux informations médicales Totalement vraie 3,5 4,1 3,7 Plutôt vraie 4,7 0,6 3,4 Ni vraie ni fausse 2,5 3,9 3,0 Plutôt fausse 30,7 24,5 28,0 Totalement fausse 58,6 68,9 61,9 Tableau 36 : disponibilité du médecin Le médecin vous accordait autant Maternités publiques Maternités privées TOTAL d attention que vous le souhaitiez Totalement vraie 36,9 40,7 38,2 Plutôt vraie 37,2 35,1 36,5 Ni vraie ni fausse 14,0 14,2 14,0 Plutôt fausse 8,4 2,9 6,6 Totalement fausse 3,5 7,1 4,7 Tableau 37 : discrétion du personnel dans l ensemble Dans l ensemble, vous avez trouvé que Maternités publiques Maternités privées TOTAL le personnel faisait preuve de discrétion Totalement vraie 54,9 57,1 55,6 Plutôt vraie 35,6 36,1 35,8 Ni vraie ni fausse 4,2 3,5 4,0 Plutôt fausse 3,7 1,5 3,0 Totalement fausse 1,6 1,8 1,6

34 Au total, près de 9 femmes sur 10 (88,6 %) ont été satisfaites (réponses «très satisfaisante» ou «assez satisfaisante») de leur prise en charge par le service de la maternité. On obtient un niveau de satisfaction similaire concernant les conjoints avec 85,6 % de pères «très ou assez satisfaits». Apparemment, qu il s agisse des mères ou de leur conjoint, cette prise en charge a été plus appréciée dans les établissements privés. Tableau 38 : satisfaction des femmes concernant leur prise en charge par la maternité Votre prise en charge par le service de Maternités publiques Maternités privées TOTAL la maternité a été Très satisfaisante 41,8 61,7 48,2 Assez satisfaisante 44,2 32,4 40,4 Moyennement satisfaisante 11,5 5,3 9,5 Assez insatisfaisante 1,5 0,6 1,2 Très insatisfaisante 1,0 0,0 0,7 Tableau 39 : satisfaction des conjoints concernant la prise en charge de leur femme par la maternité Votre conjoint en est Maternités publiques Maternités privées TOTAL Très satisfait 33,4 50,0 38,7 Assez satisfait 49,8 40,9 46,9 Moyennement satisfait 13,4 8,8 12,0 Assez insatisfait 1,6 0,3 1,2 Très insatisfait 1,8 0,0 1,2 Cela est confirmé par le fait que 92,5 % des femmes conseilleraient à une amie l établissement dans lequel elles ont accouché. Elles sont d ailleurs 89,6 % à avoir déclaré qu elles mêmes reviendraient y accoucher. IV.6.2 LES INFORMATIONS Les femmes aimeraient avoir accès à d autres informations sur la grossesse et la maternité surtout par la télévision (63,5 %), la presse écrite (60,0 %), internet (54,7 %) et la radio (51,1 %). Seules 37,8 % ont choisi comme source d informations potentielle le SMS. 34

35 Figure 15 : accès à des informations supplémentaires par la télévision ne sais pas 5,4% non 31,1% oui 63,5% Figure 16 : accès à des informations supplémentaires par la radio non 42,5% ne sais pas 6,4% oui 51,1% Figure 17 : accès à des informations supplémentaires par la presse écrite non 33,9% ne sais pas 6,1% oui 60,0% Figure 18 : accès à des informations supplémentaires par Internet non 36,8% ne sais pas 8,5% oui 54,7%

36 Figure 19 : informations supplémentaires par le biais des SMS ne sais pas 9,9% non 52,3% oui 37,8% Ces informations concernent surtout : l alimentation du bébé, l alimentation de la mère avant et après l accouchement, la sexualité (pendant et après grossesse), de façon plus générale les suites de couches ainsi que la gestion du quotidien une fois de retour à la maison. Globalement, la proportion des femmes ayant besoin d information complémentaires est moindre dans les cliniques privées, quelle que soit la source d informations considérée.

37 V LES COMMENTAIRES Cette partie de l étude a été rédigée, à partir des nombreux commentaires (souvent négatifs) faits par les femmes et ayant permis d identifier les points à améliorer pour chaque étape de la maternité : le suivi de la grossesse : Concernant la première phase de la maternité, les avis sont partagés. Beaucoup de femmes ont apprécié le suivi de leur grossesse comme par exemple les cours de préparation à la naissance et à la parentalité (PNP). Néanmoins la plupart des critiques portent sur : Le confort des salles d attente à améliorer Les horaires de la PNP souhaités plus flexibles (pour permettre entre autres aux papas d y participer) Le comportement du personnel vis-à-vis des femmes. L accouchement L accouchement est la phase ayant suscité le moins de commentaires négatifs. La plupart des femmes en ont été satisfaites, soulignant souvent un bon travail d équipe, même si des efforts sont encore à faire concernant l accueil. L hospitalisation : Concernant cette étape de la maternité les femmes ont surtout souligné : La durée d hospitalisation, trop courte Le manque de chaleur du personnel soignant L insuffisance d informations données (par le personnel, le pédiatre) Le manque de confort et le manque d intimité des chambres La pression faite sur les mères pour inciter à l allaitement L insuffisance de moyens humains Le post natal Concernant cette dernière étape de la maternité, les femmes ont plus particulièrement signalé : Le désir de rester le plus longtemps possible avec leur bébé (d où le choix de prendre un congé parental ) La sensation de manquer d aide une fois de retour à la maison Suivi global Sur l ensemble du suivi, même si la moitié des commentaires sont positifs, certains points négatifs sont redondants comme : Le manque de disponibilité du personnel Le manque d informations (sur les suites de couches plus précisément) Le manque de confort des chambres 37

RESULTATS ENQUETE DE SATISFACTION Comparaison Mai 2010 - Novembre 2010

RESULTATS ENQUETE DE SATISFACTION Comparaison Mai 2010 - Novembre 2010 RESULTATS ENQUETE DE SATISFACTION Nombres de questionnaires de satisfaction des patients (version obstétrique) envoyés, reçus et exploités : Première vague Nombre de questionnaires envoyés Nombre de questionnaires

Plus en détail

Impact d un déménagement de service sur la satisfaction relative au soins

Impact d un déménagement de service sur la satisfaction relative au soins Impact d un déménagement de service sur la satisfaction relative au soins MONTPELLIER JOURNEES DE MEDECINE PERINATALE 19 OCTOBRE 2012 Bénédicte Belgacem SANTE PUBLIQUE CHU Clermont-Fd PEPRADE La satisfaction

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

ENQUETE PERINATALE MARTINIQUE SITUATION EN 2003 ET EVOLUTION DEPUIS 1998

ENQUETE PERINATALE MARTINIQUE SITUATION EN 2003 ET EVOLUTION DEPUIS 1998 Numéro 39 Septembre 2006 LE BULLETIN DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTE DE LA MARTINIQUE ENQUETE PERINATALE MARTINIQUE SITUATION EN 2003 ET EVOLUTION DEPUIS 1998 Disposer régulièrement de données fiables et

Plus en détail

Satisfaction patients ANNEE 2012

Satisfaction patients ANNEE 2012 Satisfaction patients ANNEE 2012 Chaque patient dispose, lors de son arrivée, d un questionnaire de satisfaction à l intérieur du livret d accueil. Ce questionnaire a pour but d évaluer le niveau de satisfaction

Plus en détail

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Chef de service : Dr Philippe BOIZE Cadre de santé puéricultrice : Mme Ana GRIMBERT Standard Centre Hospitalier : 01.30.75.40.40

Plus en détail

LE BAIN ET L ALLAITEMENT Étude sur les pratiques autour du bain à la maternité de Draguignan

LE BAIN ET L ALLAITEMENT Étude sur les pratiques autour du bain à la maternité de Draguignan 1 LE BAIN ET L ALLAITEMENT Étude sur les pratiques autour du bain à la maternité de Draguignan Carine Martin, auxiliaire de puériculture, consultante en lactation IBCLC Draguignan (83) RESUME L étude a

Plus en détail

RESIDENCE «LA FLEUR DE L AGE» 20 Bis Allée des Sports 59960 Neuville en Ferrain

RESIDENCE «LA FLEUR DE L AGE» 20 Bis Allée des Sports 59960 Neuville en Ferrain RESIDENCE «LA FLEUR DE L AGE» 20 Bis Allée des Sports 59960 Neuville en Ferrain RAPPORT DE PRESENTATION DES RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION AUPRES DES RESIDENTS 2014 1 TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION...

Plus en détail

Enquête de satisfaction des usagers

Enquête de satisfaction des usagers CENTRE HOSPITALIER BON SAUVEUR DE BEGARD Service qualité Auteurs : N. Ollivier (animatrice), G. Le Gaffric (co-animatrice), A. Guihaire, J. Robin, F. Paillardon, N. Cocu, J. Allain, M. Vermet, Sœur Le

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Les bénéficiaires de la CMU-C doivent normalement accéder aux soins sans participation financière, sauf exigence particulière.

Plus en détail

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 Enquête de satisfaction réalisée en 2012 auprès de 1231 patients du Centre Hospitalier Intercommunal Amboise Château-Renault Qualité /Risques Avril

Plus en détail

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Sondage Viavoice pour le Groupe Pasteur Mutualité VIAVOICE «Mieux comprendre l opinion pour agir» Études et conseil en opinions 9 rue Huysmans

Plus en détail

L assurance maternité

L assurance maternité CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES L assurance maternité Mise à jour : Février 2015 L assurance maternité Lorsque vous êtes enceinte, vous pouvez bénéficier de l assurance maternité en tant

Plus en détail

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Profils & Parcours Ecole régionale de la 2 e chance Midi-Pyrénées Enquête de satisfaction des élèves Résultats 2008 Mars 2009 UNION EUROPÉENNE Sommaire 1 - Champ

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile PRADO, le programme de retour à domicile Le programme PRADO, priorité de l Assurance Maladie Objectifs globaux du programme PRADO Permettre au patient de retourner au domicile dès que l hospitalisation

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Rapport 2014. d enquête de satisfaction du service d aide à domicile

Rapport 2014. d enquête de satisfaction du service d aide à domicile Rapport 2014 d enquête de satisfaction du service d aide à domicile Comme chaque année, une enquête de satisfaction a été réalisée durant l été auprès des 280 bénéficiaires du service d aide à domicile

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE Dans le cadre d un programme d observation du vivant en Corse (Bioscope Corse-Méditerranée), l INSERM a mené, en

Plus en détail

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile.

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile. Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile Hélène Heckenroth l'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION A DESTINATION DES RÉSIDENTS EHPAD «LES TERRASSES»

ENQUÊTE DE SATISFACTION A DESTINATION DES RÉSIDENTS EHPAD «LES TERRASSES» ENQUÊTE DE SATISFACTION A DESTINATION DES RÉSIDENTS EHPAD «LES TERRASSES» 2015 - Diffusion du questionnaire de satisfaction en mai et juin 2015 auprès de l ensemble des résidents : EHPAD classique et Unité

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

PériNatalité et petite enfance

PériNatalité et petite enfance Périnatalité et petite enfance Comment naître dans le 19 e arrondissement? L inscription à la maternité Il est important de s inscrire à la maternité le plus tôt possible pour assurer un suivi de grossesse

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers

Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers Maternité Angélique Du Coudray Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers Maternité Angélique Du Coudray Pour vous inscrire veuillez vous présenter au bureau des rendez-vous

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015 // Enquête de satisfaction Résultats 2014-2015 Des résultats encourageants Nos clients ont eu l amabilité de bien vouloir répondre à notre enquête de satisfaction annuelle et nous les en remercions chaleureusement.

Plus en détail

Christophe Fournier. Clinique de Thuys. Aunége - Christophe Fournier

Christophe Fournier. Clinique de Thuys. Aunége - Christophe Fournier Christophe Fournier Clinique de Thuys Aunége - Christophe Fournier 2 Table des matières Information sur l'échantillon 3 Structure de l'échantillon...4 Point méthodologique 6 Point méthodologique...7 Représentativité

Plus en détail

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que :

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que : Résultats de l enquête de satisfaction 2015 1 I. RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Délivrée par AFNOR (Agence Française de Normalisation), la certification Qualiville a été obtenue par la Mairie Centrale

Plus en détail

COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION

COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION CIG Service Prestataire COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION Enquête effectuée du 1 er janvier au 31 août 2013 Madame Bara Responsable du Service Prestataire Janvier 2014 Version du 05/03/2014

Plus en détail

CONGE MATERNITE Vous êtes enceinte : votre grossesse A. La déclaration de grossesse B. Comment déclarer votre grossesse : À noter

CONGE MATERNITE Vous êtes enceinte : votre grossesse A. La déclaration de grossesse B. Comment déclarer votre grossesse : À noter CONGE MATERNITE Vous êtes enceinte : votre grossesse Pensez à déclarer votre grossesse à votre caisse d Assurance Maladie dans les trois premiers mois. Cette démarche permettra à l Assurance Maladie de

Plus en détail

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU Michèle WOLF, MCU-PH, Direction de la qualité, de la coordination des risques et des relations avec les usagers,

Plus en détail

- La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme

- La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme - La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme Données 2012 1 - Données issues des certificats de santé du 8 ème jour 2 -Sommaire p.3 - édito p.4 - Contexte périnatal dans la drôme p.5 - Certificats

Plus en détail

Enquête santé. Etat de santé

Enquête santé. Etat de santé Enquête santé La Ville de Bayonne mène une réflexion sur les questions de la population bayonnaise. L objectif est d appréhender les besoins en santé des habitants et d y apporter le mieux possible les

Plus en détail

Les Français et le transport partagé

Les Français et le transport partagé Les Français et le transport partagé Institut CSA pour Uber Novembre 2014 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus Constitution de l échantillon

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

Plusieurs enquêtes en ligne vous ont été proposées au cours de l année 2014, afin de toujours mieux comprendre vos attentes.

Plusieurs enquêtes en ligne vous ont été proposées au cours de l année 2014, afin de toujours mieux comprendre vos attentes. Plusieurs enquêtes en ligne vous ont été proposées au cours de l année 2014, afin de toujours mieux comprendre vos attentes. Vous avez été nombreux à y répondre, nous vous en remercions et vous proposons

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

QUALIVILLE. Résultats de l enquête de satisfaction 2012. Qu est ce que «Qualiville»

QUALIVILLE. Résultats de l enquête de satisfaction 2012. Qu est ce que «Qualiville» QUALIVILLE Résultats de l enquête de satisfaction 2012 Qu est ce que «Qualiville» Depuis 2009 la mairie de Palaiseau s est engagée dans une démarche qualité (démarche d amélioration continue) visant à

Plus en détail

Livret d accueil Maternité

Livret d accueil Maternité Centre Hospitalier Dr RECAMIER BELLEY Livret d accueil Maternité Chef de service : Docteur Yves GALLOT Votre sage-femme ou médecin référent :... Lignes directes : Secrétariats : 04 79 4259 77 ou 04 7942

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

La Prévention médico-sociale en Finistère

La Prévention médico-sociale en Finistère ODPE du Finistère La Prévention médico-sociale en Finistère La protection maternelle et infantile (PMI) mène une mission de prévention et de promotion de la L ESSENTIEL santé des futurs parents et des

Plus en détail

DROITS A L ASSURANCE MATERNITE

DROITS A L ASSURANCE MATERNITE I. Ouverture des droits DROITS A L ASSURANCE MATERNITE Les conditions d ouverture des droits tant aux prestations en nature qu aux prestations en espèce de l assurance maternité s apprécient soit au début

Plus en détail

EHPAD La Vasselière Enquêtes de satisfaction résidents 2015 / familles 2015

EHPAD La Vasselière Enquêtes de satisfaction résidents 2015 / familles 2015 1 Introduction Au début de l année 2015, l EHPAD La Vasselière a réalisé une enquête de satisfaction auprès des résidents et des familles. Celle-ci s est articulée autour de 6 thèmes : Situation personnelle

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers de la Préfecture

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RESIDENTS EHPAD

QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RESIDENTS EHPAD Ce questionnaire doit être retourné à votre établissement : l EHPAD COS.. A déposer à l accueil ou à envoyer par courrier à l adresse : Ce questionnaire est rempli par : Vous-même Autre, précisez : A l

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Analyse de la satisfaction des usagers

Analyse de la satisfaction des usagers Analyse de la satisfaction des usagers Le questionnaire de satisfaction: 3000 2500 2000 1500 1000 500 0 Taux de retour des questionnaires distribués avec le livret d'accueil 1411 1189 1190 1140 1358 1353

Plus en détail

Accouchement Rapport. Baby'bus. Décembre 2005. PARENTS Catherine LELIÈVRE / Gaëlle GUERNALEC-LEVY clelievre@hfp.fr / gguernalec@hfp.

Accouchement Rapport. Baby'bus. Décembre 2005. PARENTS Catherine LELIÈVRE / Gaëlle GUERNALEC-LEVY clelievre@hfp.fr / gguernalec@hfp. Accouchement Rapport Baby'bus Décembre 2005 PARENTS Catherine LELIÈVRE / Gaëlle GUERNALEC-LEVY clelievre@hfp.fr / gguernalec@hfp.fr Contact TNS Sofres : Pascale GRELOT-GIRARD / Sandrine CLARY Consumer

Plus en détail

«Espace physiologique»

«Espace physiologique» Projet de service «Espace physiologique» Maternité Edouard Herriot LYON 2006 1 Définition et origine du projet Souhait d humaniser la prise en charge des patientes dans une maternité à haut risque médical

Plus en détail

Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés. I-Satisfaction L'Hôpital du Gier Saint Chamond 59 répondants

Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés. I-Satisfaction L'Hôpital du Gier Saint Chamond 59 répondants Nos études et prospectives au service de votre qualité Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés I-Satisfaction L'Hôpital du Gier Saint Chamond 59 répondants Août 2014

Plus en détail

Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes

Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes Dans le cadre du baromètre social institutionnel, vous avez la possibilité de poser quelques questions spécifiques à votre organisme et à

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

EMME ENFANT SPECIALITES CHIRURGICALES ET UNITES MEDICO-TECHNIQUES

EMME ENFANT SPECIALITES CHIRURGICALES ET UNITES MEDICO-TECHNIQUES UNITES MEDICO- JE SUIS ENCEINTE C est confirmé vous êtes enceinte, pour vous accompagner au long de ces neufs mois de grossesse, 7 consultations sont prévues. Vous pouvez choisir d'être suivie à la maternité

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

BAROMETRE QUALIVILLE POUR LA QUALITE D'ACCUEIL

BAROMETRE QUALIVILLE POUR LA QUALITE D'ACCUEIL BAROMETRE QUALIVILLE POUR LA QUALITE D'ACCUEIL Enquête de s atis faction 2013 Nikolas Ernult Enquête de satisfaction 2013 1 Objectif Dans le cadre de la poursuite de sa démarche Qualiville, la Mairie de

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION - RESIDENTS RESULTATS ENQUETE 2012

QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION - RESIDENTS RESULTATS ENQUETE 2012 QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION - RESIDENTS RESULTATS ENQUETE 2012 Distribution des questionnaires aux résidents en décembre 2012. 22 questionnaires remplis : taux de retour : 20%. 1. L ACCUEIL - L accueil

Plus en détail

Répartition des réponses

Répartition des réponses Résultats de l'enquête de satisfaction réalisée sur l'accueil global de la Préfecture (réalisée auprès des usagers du er au septembre 04) L'enquête de satisfaction sur l'accueil global de la préfecture

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

L exercice libéral de la médecine en EHPAD

L exercice libéral de la médecine en EHPAD Sandor Kacso - Fotolia.com Reproduction interdite DOSSIER DE PRESSE L exercice libéral de la médecine en EHPAD Deux études de l URPS Médecins Libéraux des Pays de la Loire dressent l état des lieux de

Plus en détail

Vous avez choisi d accoucher au Centre Hospitalier de Marne-La-Vallée.

Vous avez choisi d accoucher au Centre Hospitalier de Marne-La-Vallée. 2-4, Cours de la Gondoire 77600 JOSSIGNY Tél. : 01 61 10 61 10 (Document réalisé par le service de Gynécologie-Obstétrique et la Cellule Communication V2 2013) - - - 2 - Vous avez choisi d accoucher au

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Affaire suivie par Stéphanie LELEU Stagiaire IRA de Bastia. ENQUETE DE SATISFACTION DES USAGERS DES SERVICES DE LA PREFECTURE DE l HERAULT

Affaire suivie par Stéphanie LELEU Stagiaire IRA de Bastia. ENQUETE DE SATISFACTION DES USAGERS DES SERVICES DE LA PREFECTURE DE l HERAULT Affaire suivie par Stéphanie LELEU Stagiaire IRA de Bastia ENQUETE DE SATISFACTION DES USAGERS DES SERVICES DE LA PREFECTURE DE l HERAULT Du 19 au 3 novembre 212 La Préfecture de l Hérault est engagée

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

Association régie par la loi «1901»

Association régie par la loi «1901» Association régie par la loi «1901» Siège social et Direction Générale : 11, rue de la Convention 79000 NIORT Tél. 05 49 24 20 88 Fax. 05 49 24 30 03 siège@gpa79.net 1) CADRE DE L ENQUETE La loi 2002-2,

Plus en détail

Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010

Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010 Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010 Contact presse : Ministère de la Santé et des Sports - 01 40 56 40 14 Sommaire I.

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA)

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA) GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA) ACCES AUX SERVICES DU RESTAURANT SCOLAIRE DES SERVICES PERISCOLAIRES (Les TAP et La GARDERIE DU MATIN ET DU SOIR) Juillet

Plus en détail

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille»

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» La famille évolue et les rapports dans le couple et parents enfants changent aussi. Pour penser et mieux vivre ensemble ces changements,

Plus en détail

BILAN DE L ENQUETE DE SATISFACTION

BILAN DE L ENQUETE DE SATISFACTION 1 BILAN DE L ENQUETE DE SATISFACTION PLAN ACCUEIL Rapport de synthèse Octobre 2013 2 Contexte La ville de Saint-Denis met en œuvre une démarche de modernisation des services aux usagers et place au cœur

Plus en détail

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N Infos migrations Secrétariat général à l immigration et à l intégration Numéro 21 - février

Plus en détail

Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre

Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre Dr Blanquet M, Pr Gerbaud L, Mme Leger S, Dr Perthus I, Dr Laurichesse H, Pr Sauvan

Plus en détail

Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins. Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT

Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins. Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT Introduction o Le conseil médical téléphonique (CMT) = 56% des appels pendant

Plus en détail

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF La santé est définie par l Organisation Mondiale de la santé comme un «état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Baromètre 2014 de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle. - Volet employeurs - Décembre 2014

Baromètre 2014 de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle. - Volet employeurs - Décembre 2014 Baromètre 2014 de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle - Volet employeurs - Décembre 2014 Sommaire Note technique Synthèse des enseignements Perception Importance accordée à la

Plus en détail

Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013

Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013 Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013 Bienvenue à votre réunion d information sur la maternité La prise en charge du suivi de grossesse La prise encharge de l accouchement La prise en charge

Plus en détail

Enquête de satisfaction Hôtel de ville

Enquête de satisfaction Hôtel de ville Enquête de satisfaction Hôtel de ville Mai Juin 2014 Youssef Bellahcen, Karen Kouakou, Matthieu Planage INTRODUCTION... 1 L ENQUETE DE SATISFACTION... 2 CONCEPTION DU QUESTIONNAIRE... 2 REALISATION DE

Plus en détail

Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes

Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes Objectifs Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes Le Fond pour la santé des femmes (FSF) à pour objectif principal de développer et soutenir financièrement des actions de formation d information

Plus en détail

Prévention grossesse

Prévention grossesse Prévention grossesse Le mot de la Directrice La Fondation PremUp, reconnue d utilité publique, agit pour la santé de la femme enceinte et du nouveau-né. Elle conduit 3 types de missions : 1. Faire progresser

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

La place en crèche d entreprise :

La place en crèche d entreprise : La place en crèche d entreprise : Comment facilite-t-elle la conciliation vie familiale et vie professionnelle des salariés-parents? Direction Marketing Communication Etudes www.babilou.com Note méthodologique

Plus en détail

Enquête de satisfaction sur l accueil en préfecture

Enquête de satisfaction sur l accueil en préfecture Enquête de satisfaction sur l accueil en préfecture Contrôle de gestion Qualité Présentation et analyse des résultats 28 octobre 2013 SOMMAIRE 1. introduction page 1 2. modalités d organisation page 1

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Enquête de satisfaction. Consulat Général de France à Londres Octobre 2015

Enquête de satisfaction. Consulat Général de France à Londres Octobre 2015 Enquête de satisfaction Consulat Général de France à Londres Octobre 2015 Tendances générales Dans une perspective de mesure de la qualité du service et d amélioration des prestations offertes aux usagers,

Plus en détail

Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né

Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né RECOMMANDATIONS HAS MAI 2013 (EN COURS DE VALIDATION) C BOITHIAS RÉANIMATION PÉDIATRIQUE

Plus en détail

PREFET DE LA REGION GUADELOUPE. Cette enquête a été menée dans le cadre des engagements «QUALIPREF 2.0» suivants :

PREFET DE LA REGION GUADELOUPE. Cette enquête a été menée dans le cadre des engagements «QUALIPREF 2.0» suivants : PREFET DE LA REGION GUADELOUPE Résultats de l enquête de satisfaction réalisée sur l accueil en préfecture (réalisée auprès des usagers de l accueil des étrangers entre le 8 juin et le 30 juin 2015) Cette

Plus en détail

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN L ONU EN ACTION Date de programmation: février 2009 Programme n 1172 Durée: 4 23 Langues: anglais, français, espagnol et russe LA FISTULE EN AFGHANISTAN VIDEO COUCHÉE DANS UN LIT AUDIO 1. Fatima est originaire

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

BILAN GENERAL. Les enjeux de la santé qui préoccupent le plus les familles pour l avenir sont la proximité et la qualité des soins.

BILAN GENERAL. Les enjeux de la santé qui préoccupent le plus les familles pour l avenir sont la proximité et la qualité des soins. BILAN GENERAL Analyse générale A partir des 380 personnes enquêtées dans la région Auvergne, on a pu constater, au travers de cette enquête de l URAF, que 77% des familles interrogées sont globalement

Plus en détail

SYNTHESE 2010 DES QUESTIONNAIRES DE SORTIE

SYNTHESE 2010 DES QUESTIONNAIRES DE SORTIE SYNTHESE 2010 DES QUESTIONNAIRES DE SORTIE EXTRAIT DU RAPPORT D ACTIVITE 2010 DE LA COMMISSION DES RELATIONS AVEC LES USAGERS ET DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE (C.R.U.Q.) Centre hospitalier de Châteauroux

Plus en détail

ENQUETE ANNUELLE POLYTECH NICE SOPHIA «EVALUATION DES FORMATIONS PAR LES NOUVEAUX DIPLOMES» Synthèse : Philippe Lorenzini Directeur Adjoint Pédagogie

ENQUETE ANNUELLE POLYTECH NICE SOPHIA «EVALUATION DES FORMATIONS PAR LES NOUVEAUX DIPLOMES» Synthèse : Philippe Lorenzini Directeur Adjoint Pédagogie ENQUETE ANNUELLE POLYTECH NICE SOPHIA «EVALUATION DES FORMATIONS PAR LES NOUVEAUX DIPLOMES» ANNEE 2008 2009 ( Février 2009) Synthèse : Philippe Lorenzini Directeur Adjoint Pédagogie Outil utilisé pour

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011

Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011 Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011 Laetitia Heslouis Membre de l ONS, Responsable de l Enquête Directrice de Czazen DU Paris V : Stress & Risques Psychosociaux Certifiée

Plus en détail

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers Dieudonné Soubeiga, expert en sondages Marie-Suzanne Lavallée, directrice de la qualité Annie

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Enquêtes satisfaction 2014

Enquêtes satisfaction 2014 EHPAD Les Jardins du Castel MAJ : 01/2015 Les enquêtes Réalisées entre le 24/11/2014 et le 20/12/2014 1 questionnaire pour les résidents Verger/ Oiseaux (70 questions) 1 questionnaire pour les familles

Plus en détail