LE RECOURS AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE RECOURS AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES"

Transcription

1 LE RECOURS AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES Durée du travail Avril 2009 Cette fiche technique s adresse uniquement aux EHPAD. Le recours aux heures supplémentaires est avant tout une décision du chef d entreprise puisqu elles constituent un des outils permettant à l employeur d organiser le temps de travail de chaque salarié en fonction des contraintes de l entreprise. Cette fiche fait le point sur les règles à respecter pour la mise en œuvre d heures supplémentaires. Textes de référence : - Loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail, - Art. L et suivants, art D et suivants du Code du travail - Décrets d application n du 3 novembre 2008 et n du 4 novembre Circulaire DGT n 20 du 13 novembre Accord de branche ARTT du 27 janvier 2000 Cette fiche ne traite pas des heures supplémentaires effectuées par des salariés rémunérés dans le cadre des forfaits en heures qui feront l objet d une fiche spécifique. SOMMAIRE : I. LE DECOMPTE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES... 2 II. LE CONTINGENT ANNUEL D HEURES SUPPLEMENTAIRES... 5 III. LES LIMITES DANS LESQUELLES L ENTREPRISE PEUT RECOURIR AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES... 6 IV. LES CONTREPARTIES DUES AU SALARIE AU TITRE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES... 8

2 LES HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE DEPASSEMENT DE LA DUREE LEGALE DU TRAVAIL La loi fixe la durée légale du travail à 35 heures hebdomadaires. Toutefois, elle n interdit pas aux entreprises de dépasser cette durée légale en demandant à leurs salariés d effectuer des heures supplémentaires. L article L du Code du travail définit l heure supplémentaire comme toute heure de travail effectuée au-delà de la durée légale du travail. I. LE DECOMPTE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES A - Le principe : le décompte a la semaine civile L art. L du Code du travail précise que les heures supplémentaires se décomptent par semaine civile. A défaut d accord d entreprise ou d établissement contraire, la semaine civile commence le lundi à 0 h et se termine le dimanche à 24 h (art. L du Code du travail). Les heures supplémentaires doivent être décomptées à compter de la 36 ème heure de travail hebdomadaire. B - Les dérogations au décompte hebdomadaire Lorsque le temps de travail dans l établissement est organisé sur une période plus longue que la semaine (c est-à-dire en application d un cycle de travail sur plusieurs semaines ou d un dispositif d annualisation du temps de travail par modulation ou attribution de JRTT sur l année), les heures supplémentaires doivent être décomptées sur le cadre retenu pour le calcul de la durée du travail. L accord de branche du 27 janvier 2000 relatif à l aménagement et la réduction du temps de travail prévoit différents modes d organisation du temps de travail sur des périodes autres que la semaine. 1) Le décompte dans le cadre d un cycle de travail (article 2 section 3 du chapitre 2 de l ARTT du 27 janvier 2000) Le cycle de travail est une période brève multiple de la semaine au sein de laquelle la durée du travail est répartie de façon fixe et répétitive d un cycle sur l autre, de telle sorte que les semaines comportant des heures au-delà de 35 heures soient compensées au cours du cycle par des semaines comportant un nombre d heures inférieures à 35 heures. L art. L du Code du travail prévoit que «lorsque sont organisés des cycles de travail, seules sont considérées comme heures supplémentaires ( ) celles qui dépassent la durée moyenne de 35 heures calculée sur la durée du cycle de travail». Exemple : L entreprise aménage le temps de travail des salariés sur la base d un cycle de 70 heures sur 2 semaines (une semaine à 40h, l autre semaine à 30h). Or, le salarié a du travailler 45h sur la première semaine et 32h sur la deuxième semaine du cycle. La durée légale du travail rapportée au cycle de travail correspond à 35 x 2 = 70 heures. Sur la durée du cycle, le salarié a donc travaillé 77 heures, soit 7 heures supplémentaires au total (la durée hebdomadaire moyenne étant ici de 77/2 = 38,5 heures). 2

3 2) Le décompte dans le cadre de la modulation du temps de travail (article 3 section 3 du chapitre 2 de l ARTT du 27 janvier 2000) La modulation du temps de travail (dont la mise en œuvre doit être prévue par un accord d entreprise ou d établissement) constitue un dispositif permettant à l entreprise de compenser sur l année des périodes hautes d activité (au-delà de 35 heures) avec des périodes basses d activité (en-deçà de 35 heures). La durée annuelle du travail, correspondant à une durée hebdomadaire moyenne de 35 heures, est de 1607 heures, sauf dispositions conventionnelles contraires fixant un plafond inférieur. Dans le cadre de la modulation du temps de travail, les heures supplémentaires sont celles : - Effectuées au-delà de la durée maximale hebdomadaire (limite haute d activité) fixée par la convention ou l accord collectif, - Effectuées au-delà de 1607 heures sur l année (ou du plafond inférieur prévu par la convention ou l accord collectif), déduction faite de celles déjà décomptées. 3) Le décompte dans le cadre de l attribution de JRTT (article 4 section 3 du chapitre 2 de l ARTT du 27 janvier 2000) L entreprise peut opter pour une organisation du travail accordant des JRTT sur une période de 4 semaines ou sur une année. Ce mode d organisation consiste à prévoir une durée collective de travail supérieure à la durée légale hebdomadaire avec en contrepartie l attribution de journées de récupération (JRTT). Attribution de JRTT sur une période de 4 semaines Constituent des heures supplémentaires les heures effectuées au-delà de 39 heures hebdomadaires (ou durée inférieure par accord collectif), ainsi que les heures effectuées au-delà de 140 heures sur la période de 4 semaines, déduction faite de celles déjà décomptées. Attribution de JRTT sur l année Constituent des heures supplémentaires les heures effectuées au-delà de 39 heures hebdomadaires (ou durée autre inférieure par accord collectif) ainsi que les heures effectuées au-delà de 1607 heures sur l année, déduction faite de celles déjà décomptées. La loi du 20 août 2008 a simplifié la réglementation en matière d aménagement du temps de travail en substituant aux 4 dispositifs d aménagement antérieurs (cycle, modulation, JRTT, temps partiel modulé) un mode unique d aménagement du temps de travail. Tout accord collectif conclu postérieurement à la loi du 20 août 2008 pourra ainsi faire varier la durée de travail hebdomadaire sur : - «plusieurs semaines», - «sur tout ou partie de l année», - ou «aménager une durée du travail à temps partiel» (art L et suivants du Code du travail). Les anciennes références légales au cycle, à la modulation, à l annualisation sous forme de JRTT, au temps partiel modulé sont supprimées. Cependant, les accords collectifs relatifs à l aménagement du temps de travail conclus avant l entrée en vigueur de la loi du 20 août 2008 continuent à s appliquer (art L V du Code du travail). A défaut d accord collectif d entreprise (ou d établissement), les dispositions de l accord ARTT du 27 janvier 2000 relatives aux modes d aménagement du temps de travail restent applicables dans les entreprises. 3

4 C - La prise en compte de certaines absences au regard du décompte des heures supplémentaires En principe, seules des heures de travail réellement effectuées peuvent constituer des heures supplémentaires. Toutefois, certaines périodes non travaillées sont assimilées à du temps de travail effectif pour le décompte des heures supplémentaires. Traitement des absences du salarié pour le calcul des heures supplémentaires Congés légaux pour évènements familiaux (visés par l'art L s. Code du travail) OUI Circ DRT n décembre 2000 Heures de délégation OUI Art L Code du travail Contrepartie obligatoire en repos (art L Code du travail) OUI Art D Code du travail Repos compensateur de remplacement OUI Circ DRT n décembre 2000 Formation sur le temps de travail OUI Art L du Code du travail Congés payés NON Circ DRT n décembre 2000 Maladie, accident du travail, congé de maternité, de paternité, d'adoption NON Circ DRT n décembre 2000 Jour férié chômé NON Cass. soc. 1er décembre 2004 (position contraire de l'administration) Absence sans solde NON Circ DRT n décembre 2000 Jours de RTT NON Circ DRT n décembre 2000 Exemple : Le contrat de travail d un salarié prévoit une durée de travail de 35 heures hebdomadaires. Au cours d une semaine donnée, le salarié est parti en formation sur son temps de travail (= assimilé à du temps de travail effectif) durant 7 heures. Si le salarié a occupé son poste de travail pendant plus de 28 heures (temps de travail effectif) à la demande de l employeur sur cette semaine, il a ainsi dépassé 35 heures de travail effectif et effectue donc des heures supplémentaires. 4

5 II. LE CONTINGENT ANNUEL D HEURES SUPPLEMENTAIRES A - La finalité du contingent annuel d heures supplémentaires Le contingent annuel d heures supplémentaires constitue un volume d heures au-delà duquel chaque heure supplémentaire effectuée donne droit à une «contrepartie obligatoire en repos» (cf. V 1) en plus du paiement des majorations de salaire. La loi du 20 août 2008 a supprimé les obligations de l employeur envers l Inspecteur du travail lorsqu il recourait aux heures supplémentaires dans le contingent annuel (obligation d information) et en dehors du contingent (demande d autorisation). B - Le contingent annuel d heures supplémentaires applicable au secteur 1) Le contingent annuel d heures supplémentaire est fixé à 130 heures par salarié L art L du Code du travail prévoit que le contingent annuel applicable est fixé par un accord collectif d entreprise ou d établissement, ou à défaut par accord de branche 1. L art 1 section 2 du chapitre 2 de l accord ARTT du 27 janvier 2000 fixe le contingent annuel d heures supplémentaires à 130 heures par salarié, quel que soit l effectif de l entreprise. Ce contingent reste donc applicable à défaut d accord d entreprise ou d établissement déterminant un autre contingent annuel d heures supplémentaires. En l absence de dispositions conventionnelles contraires, le contingent annuel d heures supplémentaires est fixé pour l année civile (du 1 er janvier au 31 décembre). En cas de modulation du temps de travail, le contingent annuel d heures supplémentaires applicable aux entreprises est fixé, par l accord ARTT du 27 janvier 2000, à 70 heures par salarié. Le décret n du 4 novembre 2008 a abrogé l art D du Code du travail qui prévoyait la réduction du contingent annuel légal applicable en cas de modulation du temps de travail à 130 heures. Seules les heures supplémentaires accomplies au-delà de la durée légale du travail s imputent sur le contingent annuel d heures supplémentaires (art L du Code du travail). Certaines heures supplémentaires effectuées au-delà de la durée légale du travail ne s imputent pas sur le contingent annuel d heures supplémentaires. 1 A défaut d accord collectif déterminant un contingent annuel d heures supplémentaires, l art D du Code du travail fixe le contingent annuel à 220 heures par salarié. 5

6 Il s agit : - des heures supplémentaires accomplies en cas de travaux urgents dont l exécution est immédiate pour organiser des mesures de sauvetage, prévenir des accidents imminents ou réparer des accident survenus au matériel, aux installations et aux bâtiments (exemple : faire face à une panne d électricité en cas d intempéries), - des heures supplémentaires dont le paiement est intégralement remplacé par l octroi d un repos compensateur de remplacement (art L du Code du travail), - des heures supplémentaires effectuées au titre de la journée de solidarité (dans la limite de 7 heures), - des heures supplémentaires correspondant à des jours de RTT (acquis jusqu au 31 décembre 2009) rachetés par le salarié, dans le cadre de la loi pour le pouvoir d achat du 8 février 2008, - des heures de formation liées à l évolution ou au maintien dans l emploi dans la limite de 50 heures annuelles par salarié, et des heures de formation liées au développement des compétences dans la limite de 80 heures annuelles par salarié. Les heures effectuées par un salarié à temps partiel, au-delà de la durée prévue au contrat de travail, constituent des «heures complémentaires» dont le régime juridique diffère de celui des heures supplémentaires. Le contingent annuel d heures supplémentaires ne peut donc pas s appliquer aux salariés à temps partiel. 2) L information préalable des représentants du personnel s ils existent Heures supplémentaires effectuées dans la limite du contingent annuel L art. L al.1 er du Code du travail précise que les heures supplémentaires effectuées dans le cadre du contingent annuel d heures supplémentaires nécessitent, le cas échéant, l information préalable des représentants du personnel (comité d entreprise ou à défaut délégués du personnel). Heures supplémentaires effectuées au-delà du contingent annuel L art. L al.2 du Code du travail prévoit que les heures supplémentaires accomplies au-delà du contingent annuel, rendues inévitables par les nécessités du service, sont soumises préalablement à l avis consultatif (= l avis ne lie pas l employeur) des représentants du personnel (comité d entreprise ou à défaut délégués du personnel) s ils existent. III. LES LIMITES DANS LESQUELLES L ENTREPRISE PEUT RECOURIR AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES A - Le respect des durées maximales de travail La réalisation d heures supplémentaires ne doit pas conduire à dépasser les durées maximales de travail prévues par les articles 2 et 5 section 1 du chapitre 2 de l ARTT du 27 janvier

7 Rappel : - La durée maximale journalière de travail est fixée en principe à 10 heures, sauf dérogations permettant de porter la durée quotidienne à 12 heures par accord d entreprise, à défaut après consultation des représentants du personnel s ils existent, à défaut, après vote anonyme des salariés concernés (vote à la majorité des suffrages exprimés). - La durée maximale hebdomadaire est fixée à : 48 heures hebdomadaires (durée maximale absolue du travail) et 44 heures en moyenne sur une période de 8 semaines consécutives. B - Les heures supplémentaires sont effectuées a la demande de l employeur Les heures supplémentaires ne peuvent en principe être effectuées qu à la demande de l employeur (Cass.soc. 27 janvier 1999). Nous vous conseillons fortement de bien faire respecter les plannings de travail de chaque salarié afin d éviter tout risque de demande de paiement d heures supplémentaires. A défaut, l employeur devra prouver que le salarié a dépassé ses horaires de travail contre son avis et que les heures effectuées sont étrangères à ses fonctions et à l activité de l entreprise. Le cas pourra par exemple se produire lorsqu un salarié n a pu quitter son poste de travail jusqu à l arrivée tardive de l équipe remplaçante pour que soient assurées la continuité des soins et la transmission des informations entre les équipes. Rappel : Le salarié qui ne respecte pas les consignes écrites de l employeur (par exemple une mention expresse dans le règlement intérieur), visant au respect des plannings de travail arrêtés, peut être sanctionné en vertu du pouvoir de direction de l employeur. C - Le salarie peut-il refuser d effectuer des heures supplémentaires? En principe, l employeur est libre d imposer à un salarié d effectuer des heures supplémentaires à sa demande dès lorsqu elles sont justifiées par les nécessités de l entreprise. Cette décision relève de son pouvoir de direction à l égard du personnel et ne nécessite pas la modification du contrat de travail du salarié. Pourtant, il existe des cas jurisprudentiels dans lesquels le salarié est en droit de refuser d effectuer les heures supplémentaires demandées par son employeur. Dans les cas suivants, le salarié ayant refusé d accomplir les heures supplémentaires demandées par l employeur n a pu faire l objet d une sanction disciplinaire : - les heures supplémentaires demandées par l employeur conduisent à dépasser les durées maximales de travail visées ci-dessus (Cass.soc. 31 mai 1990). - l employeur ne rémunère pas les heures supplémentaires ou ne les rémunère pas au taux de majoration applicable (Cass.soc. 7 décembre 1999). - le salarié n est pas prévenu suffisamment à l avance des heures supplémentaires que l employeur lui demande d effectuer (cass.soc. 20 mai 1997). 7

8 IV. LES CONTREPARTIES DUES AU SALARIE AU TITRE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES Les heures supplémentaires peuvent donnent lieu : - Soit à une majoration de salaire, - Soit pour partie à une majoration de salaire et pour partie à un temps de repos, - Soit à un repos compensateur de remplacement. A - La majoration de salaire En l absence de dispositions conventionnelles 2, le taux de majoration des heures supplémentaires est prévu par l art L du Code du travail. L accord ARTT du 27 janvier 2000 est conforme aux dispositions de l art L du Code du travail qui prévoit que les 8 premières heures supplémentaires donnent lieu à une majoration de 25% du taux horaire de l heure travaillée ; au-delà des 8 premières heures supplémentaires, la majoration est fixée à 50%. Exemple : L entreprise aménage le temps de travail des salariés sur la base d un cycle de 70 heures sur 2 semaines (une semaine à 40h, l autre semaine à 30h). Or, le salarié a du travailler 46h sur la première semaine et 33h sur la deuxième semaine du cycle. Le salarié a effectué au total 79 heures sur la durée du cycle, soit 9 heures supplémentaires. La durée moyenne hebdomadaire sur chacune des semaines du cycle est donc de 79 / 2 = 39,5 heures. - Le salarié a donc effectué en moyenne 4,5 heures supplémentaires sur chacune des semaines du cycle. - Les 9 heures supplémentaires totalisées sur la durée du cycle seront majorées de 25% puisque sur chaque semaine, le salarié n a pas effectué plus de 8 heures supplémentaires, au-delà de 35h. Les heures supplémentaires doivent être payées à échéance normale de paye, soit chaque mois. Lorsque des heures supplémentaires sont effectuées au sein d une semaine qui se chevauche sur 2 mois, l entreprise est tolérée à payer les heures supplémentaires sur le mois qui suit (et non sur le mois en cours). Le paiement majoré des heures supplémentaires doit figurer obligatoirement sur le bulletin de salaire (art R du Code du travail). Pour connaître les allègements de charges issus de la loi TEPA du 21 août 2007, pensez à consulter la fiche technique «Le dispositif légal de détaxation des heures supplémentaires» sur le site internet du SYNERPA, rubrique droit du travail. 2 La loi permet à l accord de branche étendu ou, à défaut, à l accord d entreprise (ou d établissement) de fixer un taux de majoration des heures supplémentaires différent du taux de majoration légal mais dans la limite d un taux au moins égal à 10%. 8

9 B - La contrepartie sous forme de repos 1) La «contrepartie obligatoire en repos» pour toute heure supplémentaire effectuée en dehors du contingent Une contrepartie obligatoire en repos, en plus de la majoration de salaire, est due au salarié pour les heures supplémentaires effectuées au-delà du contingent annuel (art L du Code du travail). La durée du temps de repos L accord ARTT du 27 janvier 2000 ne comporte aucune disposition relative à la contrepartie obligatoire en repos. C est donc l art L du Code du travail qui fixe le temps de repos, en l absence de dispositions conventionnelles plus favorables : - dans les entreprises de moins de 20 salariés, chaque heure supplémentaire effectuée au-delà du contingent donne droit à une contrepartie obligatoire en repos de 50% (soit 30 min par heure supplémentaire), - dans les entreprises de plus de 20 salariés, chaque heure supplémentaire effectuée au-delà du contingent donne droit à une contrepartie obligatoire en repos de 100% (soit 60 min par heure supplémentaire). Un accord collectif d entreprise (ou d établissement), ou à défaut de branche, conclu postérieurement à la loi du 20 août 2008, peut prévoir des contreparties en repos pour tout ou partie des heures supplémentaires effectuées dans le cadre du contingent annuel. Les conditions de prise du repos L art 3 section 2 du chapitre 2 de l accord ARTT du 27 janvier 2000 fixe les conditions de prise de cette contrepartie légale. La contrepartie obligatoire en repos peut-être prise par journée entière ou demi-journée à la convenance du salarié, en respectant un délai de prévenance de 2 semaines. Elle est assimilée à du temps de travail effectif et le salaire est donc maintenu durant la prise des repos. Les dates de prise de la contrepartie obligatoire en repos ne peuvent être, sauf accord de l employeur : - Accolées à une période de congés payés ou à un jour de récupération quelconque, - Etres fixées dans la période allant du 1 er juillet au 31 août. Le décret du 4 novembre 2008 ne prévoit plus l interdiction pour le salarié d accoler la prise du repos à une période de congés payés ou de prendre ces repos dans la période allant du 1 er juillet au 31 août. A défaut de dispositions conventionnelles contraires, l art D du Code du travail impose qu un document annexé au bulletin de salaire précise le nombre d heures de repos acquis. Dès que le salarié a acquis 7 heures de droit à repos, ce document doit comporter une mention indiquant au salarié l ouverture de la prise des repos acquis et l obligation pour le salarié de prendre ces repos dans les 6 mois suivants l ouverture du droit. 9

10 Si le salarié ne demande pas la prise de ces repos dans le délai maximal de 6 mois, l employeur ne peut pas considérer que les droits sont perdus. L employeur est tenu de demander au salarié la prise effective de ces repos dans le délai maximum d un an à compter de l ouverture du droit. En l absence de dispositions conventionnelles (au niveau de l entreprise, de l établissement, ou à défaut de la branche), les conditions de prise de la contrepartie obligatoire en repos sont fixées par le décret du 4 novembre 2008 (art D et D du Code du travail). 2) Le repos compensateur «équivalent» (ou de remplacement) L art L du Code du travail permet au salarié, en accord avec son employeur, de choisir pour chaque heure supplémentaire effectuée (dans la limite du contingent ou au-delà) de récupérer l heure (par l octroi d un repos compensateur de remplacement majoré) plutôt que le paiement, en tout ou partie, de la majoration de salaire. Exemple : Un salarié dont le temps de travail est décompté à la semaine effectue sur une semaine 38 heures. Il a donc effectué 3 heures supplémentaires. L employeur et le salarié s accordent pour que ces heures supplémentaires donnent lieu en intégralité à un repos compensateur de remplacement plutôt qu à la majoration de salaire de 25%. Le repos compensateur de remplacement acquis sera d une durée d 1h15 (1h+25%) pour chacune des heures supplémentaires. L ARTT du 27 janvier 2000 prévoit que l employeur doit consulter au préalable les représentants du personnel sur les modalités concrètes de prise des repos compensateurs de remplacement, dans la limite de celles prévues ci-dessus pour la contrepartie obligatoire en repos (cf B 1.) Les heures supplémentaires dont le paiement est intégralement remplacé par un repos compensateur de remplacement ne s imputent pas sur le contingent annuel d heures supplémentaires. 10

FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES CE DOCUMENT N A PAS VALEUR DE CONSULTATION JURIDIQUE ET CHAQUE CLUB EST INVITE A CONSULTER SON CONSEIL JURIDIQUE POUR SON CAS PARTICULIER. QU

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV LOI DU 20 AOUT 2008 : REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL La loi relative à la réforme du temps de travail du 20 août 2008, (s inspirant de la position commune du 9 avril 2008 non signée

Plus en détail

LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n du 20 Août 2008

LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n du 20 Août 2008 LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n 2008-789 du 20 Août 2008 Textes applicables : Position commune du 9 Avril 2008 sur la représentativité, le développement

Plus en détail

Calcul de la durée annuelle du travail

Calcul de la durée annuelle du travail Régime des heures supplémentaires, des contingents et de la Contrepartie Obligatoire en Repos (C.O.R) applicable depuis le 1/01/09 Temps de Travail et Démocratie Sociale - Loi 2008-789 du 20 Août 2008-

Plus en détail

TITRE DEUXIÈME DURÉE DU TRAVAIL, RÉPARTITION ET AMÉNAGEMENT DES HORAIRES

TITRE DEUXIÈME DURÉE DU TRAVAIL, RÉPARTITION ET AMÉNAGEMENT DES HORAIRES DURÉE DU TRAVAIL Art. L. 3121-7 79 TITRE DEUXIÈME DURÉE DU TRAVAIL, RÉPARTITION ET AMÉNAGEMENT DES HORAIRES (L. n o 2016-1088 du 8 août 2016, art. 8) CHAPITRE PREMIER DURÉE ET AMÉNAGEMENT DU TRAVAIL Le

Plus en détail

Les heures supplémentaires et les heures choisies définition et contreparties

Les heures supplémentaires et les heures choisies définition et contreparties Les heures supplémentaires et les heures choisies définition et contreparties dernière mise à jour le 3 octobre 2007 http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques/fiches-pratiques/duree-dutravail/les-heures-supplementaires-les-heures-choisies-definition-contreparties-1014.html

Plus en détail

REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT L essentiel

REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT L essentiel N 128 SOCIAL n 49 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 04 décembre 2008 ISSN 1769-4000 REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT 2008 L essentiel Suite à la parution

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE

JOURNEE DE SOLIDARITE JOURNEE DE SOLIDARITE Depuis la loi du 30 juin 2004, la journée de solidarité sert à financer les actions en faveur de l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle se traduit par

Plus en détail

Forfait (conventions de)

Forfait (conventions de) Que sont les conventions de forfait? Il existe plusieurs types de conventions de forfait : le forfait hebdomadaire ou mensuel en heures de travail ; le forfait annuel en heures de travail ; le forfait

Plus en détail

Loi du 20 août 2008 (J.O. 21 août) Titre II : Temps de travail Nouvel assouplissement de la durée légale du travail de 35 heures

Loi du 20 août 2008 (J.O. 21 août) Titre II : Temps de travail Nouvel assouplissement de la durée légale du travail de 35 heures Loi du 20 août 2008 (J.O. 21 août) Titre II : Temps de travail Nouvel assouplissement de la durée légale du travail de 35 heures 1 HORAIRE LÉGAL: DURÉE LÉGALE DU TRAVAIL Art. L. 3121-10 CT Maintien de

Plus en détail

CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL

CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL Avant la loi du 19 janvier 2000 les cadres ne faisaient l objet d aucune disposition spécifique dans le code du travail. Seuls les conventions collectives ou les contrats de

Plus en détail

1. Les modalités de fixation du contingent annuel

1. Les modalités de fixation du contingent annuel LOI DE MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL (20 AOUT 2008) La loi 2008-789 du 20 août 2008 assouplit le régime des heures supplémentaires ou le mécanisme d aménagement du temps de travail mais deux constantes

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2008/11 du 15 septembre Temps de travail et démocratie sociale Loi du 20/08/2008 (JO 21 p.

NOTE D INFORMATION 2008/11 du 15 septembre Temps de travail et démocratie sociale Loi du 20/08/2008 (JO 21 p. I) Temps de travail NOTE D INFORMATION 2008/11 du 15 septembre 2008 Temps de travail et démocratie sociale Loi 2008-789 du 20/08/2008 (JO 21 p. 13064) A) Contingent annuel d heures supplémentaires Toutes

Plus en détail

Savez-vous gérer sans risque les cycles, la modulation ou les RTT?

Savez-vous gérer sans risque les cycles, la modulation ou les RTT? Savez-vous gérer sans risque les cycles, la modulation ou les RTT? Publié le 26 décembre 2015 - Dernière mise à jour le 29 septembre 2017 FICHE PRATIQUE Préambule De nombreuses organisations du temps de

Plus en détail

Social Extension des dispositions relatives à la modulation du temps de travail et aux forfaits jours

Social Extension des dispositions relatives à la modulation du temps de travail et aux forfaits jours Social Extension des dispositions relatives à la modulation du temps de travail et aux forfaits jours Par arrêté du 8 mars 2016, les avenants n 19 du 29 septembre 2014 (modulation du temps de travail)

Plus en détail

LE STATUT DU TRAVAILLEUR DE NUIT

LE STATUT DU TRAVAILLEUR DE NUIT Durée du travail Décembre 2008 LE STATUT DU TRAVAILLEUR DE NUIT Cette fiche technique s adresse uniquement aux EHPAD. Saviez-vous que tout salarié qui effectue des heures de travail durant la nuit n est

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS AVENANT

Plus en détail

DURÉE LÉGALE DU TRAVAIL

DURÉE LÉGALE DU TRAVAIL I MAJ.04-2017 SOMMAIRE A - RÉGIME DE LA DURÉE DU TRAVAIL DURÉE LÉGALE DU TRAVAIL A10 Définition légale A10 Champ d'application A11 Date d'application des "35 heures" hebdomadaires A12 Notion de durée légale

Plus en détail

LA REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL ET LA LOI DU 20 AOUT 2008

LA REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL ET LA LOI DU 20 AOUT 2008 Le 27 août 2008 LA REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL ET LA LOI DU 20 AOUT 2008 La loi n 2008-789 du 20 août 2008, publiée au Journal Officiel du 21 août 2008, portant «rénovation de la démocratie sociale et

Plus en détail

La convention de forfait annuel en jours

La convention de forfait annuel en jours Objectif : Connaitre les règles applicables en matière de convention de forfait annuel en jours. Sommaire : La signature d une convention de forfait annuel en jours (page 1). Les catégories de salariés

Plus en détail

Vendredi 14 juillet Fête nationale. Mercredi 1 er novembre Toussaint Samedi 11 novembre Morts pour la patrie Lundi 25 décembre Noël

Vendredi 14 juillet Fête nationale. Mercredi 1 er novembre Toussaint Samedi 11 novembre Morts pour la patrie Lundi 25 décembre Noël FFB INFOS LEGISLATION DU TRAVAIL Jours fériés et Jour de solidarité La présente circulaire rappelle, comme chaque année et en fonction du calendrier de l année, les règles à suivre par l'employeur en matière

Plus en détail

Puteaux, le 8 Septembre Réf. : JFV/GT/KJ. Madame le Président, Monsieur le Président,

Puteaux, le 8 Septembre Réf. : JFV/GT/KJ. Madame le Président, Monsieur le Président, Réf. : JFV/GT/KJ Puteaux, le 8 Septembre 2008 Madame le Président, Monsieur le Président, Vous voudrez bien trouver ci-joint la loi n 2008-789 du 20 Août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale

Plus en détail

Relations collectives Décembre Le point sur les heures supplémentaires

Relations collectives Décembre Le point sur les heures supplémentaires Le point sur les heures supplémentaires Les heures supplémentaires ont fait l objet de réformes successives poursuivant comme objectif soit de faciliter leur utilisation pour compenser la faiblesse du

Plus en détail

Durée du travail et organisation du temps de travail SECTEUR PRIVÉ

Durée du travail et organisation du temps de travail SECTEUR PRIVÉ Durée du travail et organisation du temps de travail SECTEUR PRIVÉ Définition de la durée du travail La définition légale du temps de travail effectif est conforme à la directive européenne selon laquelle

Plus en détail

LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL

LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL Infos flash LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL La loi travail comprend un certain nombre de dispositions relatives à la durée du travail, à l aménagement du temps de travail et au temps de repos et instaure

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 01 FFGolf /GFGA LA MODULATION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES GOLFS

FICHE TECHNIQUE N 01 FFGolf /GFGA LA MODULATION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES GOLFS FICHE TECHNIQUE N 01 FFGolf /GFGA LA MODULATION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES GOLFS CE DOCUMENT N A PAS VALEUR DE CONSULTATION JURIDIQUE ET CHAQUE CLUB EST INVITE A CONSULTER SON CONSEIL JURIDIQUE POUR

Plus en détail

La durée du travail. A jour de juin 2016.

La durée du travail. A jour de juin 2016. La durée du travail A jour de juin 2016. La durée du travail s entend du temps qu un salarié consacre à son travail, mais également de la répartition des heures de travail sur une période donnée. La durée

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel.

Le contrat de travail à temps partiel. Le contrat de travail à temps partiel schassigneux@yahoo.fr 1 Synthèse Le contrat de travail à temps partiel est conclu avec un salarié dont la durée du travail est inférieure à la durée - légale ou conventionnelle

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES: LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

QUESTIONS-REPONSES: LES HEURES SUPPLEMENTAIRES QUESTIONS-REPONSES: LES HEURES SUPPLEMENTAIRES Inépuisable source de polémiques, les règles qui encadrent la durée du travail et plus particulièrement les heures supplémentaires sont souvent présentées

Plus en détail

Les congés payés. Sommaire. Fiche détaillée Qui a droit aux congés payés? Synthèse

Les congés payés. Sommaire. Fiche détaillée Qui a droit aux congés payés? Synthèse Les congés payés Synthèse Tout salarié a droit à des congés payés, dès lors qu il a travaillé, chez le même employeur, pendant un temps équivalent à un minimum de 10 jours de travail effectif.chaque mois

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Fiche 28 Qu est-ce qu une heure supplémentaire? C est une heure effectuée à la demande de l employeur, ou avec l accord de ce dernier, au-delà de la durée légale du travail. Le salarié peut-il refuser

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3116 Conventions collectives nationales IDCC : 413. ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES POUR PERSONNES INADAPTÉES

Plus en détail

JOURS FERIES Attention : les conditions légales de paiement des jours fériés non travaillés sont modifiées

JOURS FERIES Attention : les conditions légales de paiement des jours fériés non travaillés sont modifiées SOCIAL Jours fériés FEDERATION REUNIONNAISE DU BTP DATE : 11 mai 2012 N : S/2012/15 Source : FFB Infos 2011-009 JOURS FERIES 2012 Attention : les conditions légales de paiement des jours fériés non travaillés

Plus en détail

AVENANT N 37 DU 28 JANVIER 2011

AVENANT N 37 DU 28 JANVIER 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3305 Convention collective nationale IDCC : 2216. COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE AVENANT N

Plus en détail

L e présent document récapitule les règles à suivre par l'employeur en

L e présent document récapitule les règles à suivre par l'employeur en SOCIAL - Dossier Jours fériés et Jour de solidarité 2014 Info n 2014-229/2-18 du 10/04/2014 Pour toute question : Service Social Lydie REINBOLD Romain GIRAUD 04 72 44 15 10 btprhone.soc@btp69.com www.btp-rhone.ffbatiment.fr

Plus en détail

Salariés, cadres : do you speak droit des forfait jours?

Salariés, cadres : do you speak droit des forfait jours? Salariés, cadres : do you speak droit des forfait jours? Actualité juridique publié le 19/10/2014, vu 1370 fois, Auteur : CHHUM AVOCATS Paris Nantes L essor de ce forfait jours avait pour but de déroger

Plus en détail

FICHE PRATIQUE LA JOURNEE DE SOLIDARITE

FICHE PRATIQUE LA JOURNEE DE SOLIDARITE FICHE PRATIQUE LA JOURNEE DE SOLIDARITE Initiée par la loi du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l'autonomie des personnes âgées et handicapées, la journée de solidarité s applique aux salariés

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 I-DUREE HEBDOMADAIRE MINIMALE FIXEE A 24 HEURES

NOUVELLES DISPOSITIONS EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 I-DUREE HEBDOMADAIRE MINIMALE FIXEE A 24 HEURES SOCIAL 14 j a n v i e r 2014 TEMPS PARTIEL NOUVELLES DISPOSITIONS EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 L article 12 de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, parue au journal officiel le 16 juin

Plus en détail

Modifications relatives à la durée du travail

Modifications relatives à la durée du travail Modifications relatives à la durée du travail La loi Travail modifie la réglementation applicable à la durée du travail. Les modifications présentées, dans la présente note d information, sont entrées

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 18/03/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-039 OBJET : Loi n 2008-111 du 8 février 2008 pour le pouvoir d'achat TEXTE A ANNOTER

Plus en détail

REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007

REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007 REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007 Textes applicables Loi n 2007-1223 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat du 21 Août 2007 J.O. du 22

Plus en détail

Loi relative aux salaires, au temps de travail et au développement de l emploi Loi n du 17 janvier Principales dispositions

Loi relative aux salaires, au temps de travail et au développement de l emploi Loi n du 17 janvier Principales dispositions PJ 1 circ_1003 Loi relative aux salaires, au temps de travail et au développement de l emploi Loi n 2003-47 du 17 janvier 2003 Principales dispositions I. Durée du travail La durée légale du travail n

Plus en détail

ACCORD DU 9 JANVIER 2015

ACCORD DU 9 JANVIER 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3174 Conventions collectives nationales INDUSTRIE CINÉMATOGRAPHIQUE IDCC : 716.

Plus en détail

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires > La déduction forfaitaire patronale est applicable au titre des seules heures supplémentaires, elle ne s applique pas aux heures complémentaires. Les heures supplémentaires sont : les heures effectuées

Plus en détail

AVENANT n 16 du 5 juillet 2007 étendu 1 La modulation du temps de travail

AVENANT n 16 du 5 juillet 2007 étendu 1 La modulation du temps de travail AVENANT n 16 du 5 juillet 2007 étendu 1 La modulation du temps de travail ARTICLE 1 : L article 5.2 de la convention collective nationale du sport est remplacé par les dispositions suivantes: 5.2.1 - Définition

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3375 Convention collective nationale IDCC : 3017. PORTS ET MANUTENTION AVENANT

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2006/04 du 16/05/2006. SOCIAL : la journée de solidarité

NOTE D INFORMATION 2006/04 du 16/05/2006. SOCIAL : la journée de solidarité NOTE D INFORMATION 2006/04 du 16/05/2006 SOCIAL : la journée de solidarité Même si son fractionnement a été facilité depuis novembre 2005, la journée de solidarité reste d'actualité à l'approche du lundi

Plus en détail

INDEMNISATION DES JOURS FERIES Personnel Ouvrier

INDEMNISATION DES JOURS FERIES Personnel Ouvrier INDEMNISATION DES JOURS FERIES Personnel Ouvrier L indemnisation des jours fériés travaillés ou non travaillés dépendent de deux dispositions : le code du travail et la convention collective nationale

Plus en détail

II - LE CADRE REGLEMENTAIRE...2

II - LE CADRE REGLEMENTAIRE...2 S O M M A I R E PAGES I - PREAMBULE...2 II - LE CADRE REGLEMENTAIRE...2 III - L APPLICATION DE LA LOI SUR LE SITE DU BLAYAIS...3 IV - EXEMPLES...4 1 I - PREAMBULE Le respect de la législation du Droit

Plus en détail

La modulation du temps de travail CCN n 3241

La modulation du temps de travail CCN n 3241 La modulation du temps de travail CCN n 3241 La durée légale du travail et les heures supplémentaires s apprécient en principe dans le cadre de la semaine civile (du lundi 0h au dimanche 24h). Des formes

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Le temps de travail

MODE D EMPLOI. Le temps de travail MODE D EMPLOI Le temps de travail Dans son volet consacré au temps de travail, LA LOI DU 20 AOUT 2008 poursuit 4 objectifs principaux : p Élargir l espace de la négociation collective, plus particulièrement

Plus en détail

DROIT SOCIAL. La durée du travail. La durée du travail. Durée hebdomadaire. Durée hebdomadaire

DROIT SOCIAL. La durée du travail. La durée du travail. Durée hebdomadaire. Durée hebdomadaire Les congés pour évènements familiaux 1. Les 35 heures La durée légale hebdomadaire est de 35 heures. Il s agit d un temps de référence. Il ne s agit ni d un temps maximum, ni d un minimum. Le temps de

Plus en détail

TEMPS DE TRAVAIL & MODALITES DE PRISE DE CONGES PAYES ANNEE 2016

TEMPS DE TRAVAIL & MODALITES DE PRISE DE CONGES PAYES ANNEE 2016 UES Capgemini TEMPS DE TRAVAIL & MODALITES DE PRISE DE CONGES PAYES ANNEE 2016 1. La journée de solidarité En raison de l introduction de la journée de solidarité en 2005, la durée légale de travail annuelle

Plus en détail

Retrouvez ci-après une présentation des principales mesures de la loi en matière de durée du travail

Retrouvez ci-après une présentation des principales mesures de la loi en matière de durée du travail Social : Circulaire n 720 09 Septembre 2016 Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l électronique 43-45 rue de Naples 75008 PARIS www.ficime.org Département Affaires sociales

Plus en détail

L e présent document rappelle, comme chaque année et en fonction du

L e présent document rappelle, comme chaque année et en fonction du SOCIAL - Dossier Jours fériés 2015 Info n 2015-404/2-22 du 03/07/2015 Pour toute question : Service Social Lydie REINBOLD Romain GIRAUD Julie MARANDEAU 04 72 44 15 10 social@btprhone.fr www.btp-rhone.ffbatiment.fr

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE

JOURNEE DE SOLIDARITE 1 / 5 JOURNEE DE SOLIDARITE 13/05/2016 La loi n 2004-626 du 30 juin 2004 a introduit dans le code du travail un article L 212-16 relatif à l institution d une journée de solidarité «en vue d assurer le

Plus en détail

APPLICATION DE L'ACCORD COLLECTIF ETENDU SUR LE TEMPS PARTIEL DANS L'HPA APPLIQUER L ACCORD COLLECTIF SUR LE TRAVAIL A TEMPS PARTIEL

APPLICATION DE L'ACCORD COLLECTIF ETENDU SUR LE TEMPS PARTIEL DANS L'HPA APPLIQUER L ACCORD COLLECTIF SUR LE TRAVAIL A TEMPS PARTIEL APPLIQUER L ACCORD COLLECTIF SUR LE TRAVAIL A TEMPS PARTIEL DANS LA BRANCHE HPA Conformément à la loi n 2013-504 du 14 juin 2013 sur la sécurisation de l emploi, un Accord collectif sur le travail à temps

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 26/01/2011 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE N 2011-008 OBJET : Allégements applicables au titre des heures supplémentaires et complémentaires

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3165 Convention collective nationale IDCC : 1077. ENTREPRISES DU NÉGOCE ET DE L INDUSTRIE DES PRODUITS

Plus en détail

NOTE DE SERVICE. Ce repos compensateur est égal à 1 % du temps de travail réellement effectué entre 21 heures et 6 heures.

NOTE DE SERVICE. Ce repos compensateur est égal à 1 % du temps de travail réellement effectué entre 21 heures et 6 heures. Réf. : DG/2005/423 Date : 08/02/2005 Article n 12 Manuel de gestion du personnel DISPOSITIONS GÉNÉRALES TRAVAIL DE NUIT REPOS COMPENSATEUR. NOTE DE SERVICE OBJET : TRAVAIL DE NUIT REPOS COMPENSATEUR La

Plus en détail

JORF n 106 du 6 mai Texte n 18

JORF n 106 du 6 mai Texte n 18 Le 6 juin 2012 JORF n 106 du 6 mai 2006 Texte n 18 DECRET Décret n 2006-516 du 5 mai 2006 relatif à la durée du travail du personnel de la Régie autonome des transports parisiens NOR: EQUT0502004D Le Premier

Plus en détail

LE TEMPS DE TRAVAIL APRES LA LOI TRAVAIL

LE TEMPS DE TRAVAIL APRES LA LOI TRAVAIL Société d avocats Paris et Rennes www.lbba.fr LE TEMPS DE TRAVAIL APRES LA LOI TRAVAIL Ordre des avocats Commission ouverte de droit social 22 mai 2017 1 SOMMAIRE La sécurisation du forfait annuel en jours

Plus en détail

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 Réforme du régime social et fiscal des «heures supplémentaires» La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du tr avail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (loi «TEPA») comprend,

Plus en détail

PAYE Les bases de la paye et du droit du travail

PAYE Les bases de la paye et du droit du travail Les fondamentaux de la paye et l entrée du salarié (2 jours)., mise en application en paye En droit du Les sources du droit du L embauche (DUE/Contrat de /Période d essai/affichages et registres obligatoires)

Plus en détail

CHAPITRE VI : Durée. et conditions de travail. Chap. VI : Durée et conditions de travail. UGEM Chapitre VI À jour du 1 er janvier

CHAPITRE VI : Durée. et conditions de travail. Chap. VI : Durée et conditions de travail. UGEM Chapitre VI À jour du 1 er janvier UGEM_2013-12.4.2013-16:58 - page 201 CHAPITRE VI : Durée et conditions de travail UGEM Chapitre VI À jour du 1 er janvier 2013 1 UGEM_2013-12.4.2013-16:58 - page 202 SOMMAIRE TITRE I : LE RÉGIME DES SALARIÉS

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU GUILLESTROIS ET DE L ESCARTON DU QUEYRAS R E G L E M E N T I N T E R N E D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S ( C E T )

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU GUILLESTROIS ET DE L ESCARTON DU QUEYRAS R E G L E M E N T I N T E R N E D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S ( C E T ) COMMUNAUTE DE COMMUNES DU GUILLESTROIS ET DE L ESCARTON DU QUEYRAS R E G L E M E N T I N T E R N E D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S ( C E T ) Soumis pour avis aux agents entre le 26/08/2016 et le

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV Les principales mesures de la loi du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat La loi n 2008-11 du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat prévoit trois mesures principales : - le rachat

Plus en détail

La journée de solidarité

La journée de solidarité La journée de solidarité La logique initiale du législateur était de faire en sorte que, dans un grand élan de communion et de solidarité à l égard des personnes âgées et des personnes handicapées, un

Plus en détail

LES 35 HEURES POUR LES ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS

LES 35 HEURES POUR LES ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS SOCIAL 3 janvier 2002 N 3 SOCIAL N 1 LES 35 HEURES POUR LES ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS La durée légale du travail est réduite à 35 heures à partir du 1 er entreprises de 20 salariés au plus. janvier

Plus en détail

LA PANDEMIE GRIPPALE ET SES CONSEQUENCES SUR LE CONTRAT DE TRAVAIL

LA PANDEMIE GRIPPALE ET SES CONSEQUENCES SUR LE CONTRAT DE TRAVAIL N 136 - SOCIAL n 68 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 septembre 2009 ISSN 1769-4000 LA PANDEMIE GRIPPALE ET SES CONSEQUENCES SUR LE CONTRAT DE TRAVAIL L essentiel Le 3 juillet 2009, La

Plus en détail

OBJECTIFS : "SAVOIR " :

OBJECTIFS : SAVOIR  : ACTIVITE : PAIE ET CHARGES LIEES AUX SALAIRES Etape 01 : Etablir une paie Séance 2 : Calcul des bulletins de paie (1ère partie) Item 3 : les heures supplémentaires OBJECTIFS : "SAVOIR " : - connaître les

Plus en détail

SOMMAIRE. les congés exceptionnels pour événements familiaux... page 5 les congés exceptionnels pour enfant malade... page 5

SOMMAIRE. les congés exceptionnels pour événements familiaux... page 5 les congés exceptionnels pour enfant malade... page 5 1/8 MEMENTO SOMMAIRE Ce mémento sur les congés et absences se veut avant tout pratique. Il apporte les premières réponses aux questions que vous vous posez au quotidien et qui peuvent être éventuellement

Plus en détail

FICHE 1/5 : SYNTHESE CONGES PAYES

FICHE 1/5 : SYNTHESE CONGES PAYES FICHE 1/5 : SYNTHESE CONGES PAYES Règle applicable CDI en année complète CDI en année incomplète CDD Acquisition des congés payés (CP) Les congés payés (CP) s acquièrent à raison de 2,5 jours ouvrables

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES AVENANT

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES DE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Décret n o 2016-1551 du 18 novembre 2016 portant diverses mesures

Plus en détail

Malgré la controverse, la seconde

Malgré la controverse, la seconde - N 191/2008 LSQ n 15187 TEMPS DE TRAVAIL Durée du travail 03/08 Loi portant réforme du temps de travail LÉGISLATION SOCIALE Malgré la controverse, la seconde partie de la loi portant rénovation de la

Plus en détail

TITRE I ER : CHAMP D APPLICATION ET DEFINITIONS

TITRE I ER : CHAMP D APPLICATION ET DEFINITIONS Avant-projet de décret relatif au régime de la durée du travail du personnel des entreprises du secteur du transport ferroviaire V 10 mars 2016 TITRE I ER : CHAMP D APPLICATION ET DEFINITIONS Article 1

Plus en détail

Projet de loi Travail : les mesures sur la durée du travail

Projet de loi Travail : les mesures sur la durée du travail Projet de loi Travail : les mesures sur la durée du travail le 26 juillet 2016 AVOCAT Procédure SOCIAL Temps de travail Le projet de loi Travail étant définitivement adopté, nous vous proposons une série

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 08/10/2004 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2004-136 OBJET : Plafond de la sécurité sociale et paie irrégulière, salariés à employeurs multiples,

Plus en détail

LE CONTRAT À DURÉE DÉTERMINÉE

LE CONTRAT À DURÉE DÉTERMINÉE La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement faire l

Plus en détail

Vu le code de la santé publique et notamment les articles L à L et R R ,

Vu le code de la santé publique et notamment les articles L à L et R R , REGLEMENT INTERIEUR DE L INSTITUT NATIONAL DE PREVENTION ET D EDUCATION POUR LA SANTE (INPES) Vu le code de la santé publique et notamment les articles L 1417-1 à L 1417-9 et R 796-1 R 796-17, Vu les avis

Plus en détail

Articles 40 et suivants de la CCN Articles L et suivants du Code du travail

Articles 40 et suivants de la CCN Articles L et suivants du Code du travail Les congés payés Articles 40 et suivants de la CCN Articles L 3141-1 et suivants du Code du travail OUVERTURE DU DROIT A CONGE Pour bénéficier d un congé payé, le salarié doit avoir été occupé : - chez

Plus en détail

DEMANDE D INDEMNISATION AU TITRE DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHOMAGE PARTIEL (Article L du code du travail)

DEMANDE D INDEMNISATION AU TITRE DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHOMAGE PARTIEL (Article L du code du travail) N 13897*01 DEMANDE D INDEMNISATION AU TITRE DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHOMAGE PARTIEL (Article L.5122-1 du code du travail) Dossier reçu le : Nom de l agent : Signature : Réponse avant le : La présente

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 89 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

Mesures pour le pouvoir d achat. Loi du 8 février 2008

Mesures pour le pouvoir d achat. Loi du 8 février 2008 Mesures pour le pouvoir d achat Loi du 8 février 2008 Rachat de droits à repos Articles 1 et 4 Droits pouvant être rachetés Jours RTT des articles L. 212-9 et L. 212-15-3 III du CT Droits affectés au CET

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3370 Convention collective nationale IDCC : 3127. ENTREPRISES DE SERVICES À LA

Plus en détail

La prise des congés payés

La prise des congés payés Objectifs : connaitre les règles de fixation et de prise des congés payés I. les modalités de la prise des congés payés Les Conventions collectives nationales (CCN) du 11 mai 1983 et du 2 mars 1970 fixent

Plus en détail

Accord sur l aménagement du temps de travail Dans les entreprises de services à la personne (IDCC 3127)

Accord sur l aménagement du temps de travail Dans les entreprises de services à la personne (IDCC 3127) Table des matières Préambule... 2 Article 1 : Objet... 2 Article 2 : Champ d application... 2 Article 3 : Principe de l annualisation... 2 Article 4 : Embauche en cours de période... 3 Article 5 : Lissage

Plus en détail

ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL

ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL Ce document aborde les points essentiels à connaître pour faire appliquer vos droits fondamentaux dans la Fonction Publique Territoriale. La durée du travail : quelques

Plus en détail

AVENANT N 10 DU 14 JUIN 2011

AVENANT N 10 DU 14 JUIN 2011 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective régionale IDCC : 8113. EXPLOITATIONS DE MARAÎCHAGE,

Plus en détail

pratiques Comment réduire l activité des salariés par la mise au chômage technique? Quels sont les cas de recours au chômage partiel?

pratiques Comment réduire l activité des salariés par la mise au chômage technique? Quels sont les cas de recours au chômage partiel? pratiques [chômage partiel] Comment réduire l activité des salariés par la mise au chômage technique? Des difficultés passagères peuvent conduire l entreprise à fermer temporairement l un de ses établissements

Plus en détail

Pégase 3 Avenant de février 2007 à la convention collective des HCR

Pégase 3 Avenant de février 2007 à la convention collective des HCR Pégase 3 Avenant de février 2007 à la convention collective des HCR Dernière révision le 02/03/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire!! " # $! # % $ & '! & % # () * (+,-.* Pégase

Plus en détail

Durée du travail, congés et droit à la déconnexion après la loi El Khomri

Durée du travail, congés et droit à la déconnexion après la loi El Khomri Durée du travail, congés et droit à la déconnexion après la loi El Khomri Avant Après Date d entrée en vigueur Principe général Application en priorité de l accord d entreprise, l accord de branche ne

Plus en détail

Le BTP actualise ses forfaits jours.

Le BTP actualise ses forfaits jours. Le BTP actualise ses forfaits jours. La pratique des «forfaits jours» pour les salariés ETAM à partir du niveau F et Cadres qui disposent d une large autonomie dans l organisation de leur emploi du temps

Plus en détail

Le temps de travail des personnels d internat

Le temps de travail des personnels d internat Le temps de travail des personnels d internat En préambule, il est à noter que le régime des équivalences ci-dessous décrit ne s applique qu aux travailleurs de nuit qui sont en temps complet. Ainsi, pour

Plus en détail

Circulaire DGT n 20 du 13 novembre 2008 relative à la loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail

Circulaire DGT n 20 du 13 novembre 2008 relative à la loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail Fiche n 5 La négociation dans l entreprise Dans la perspective du passage à un mode de conclusion majoritaire des accords collectifs, de nouvelles règles de validité des accords négociés avec les délégués

Plus en détail

Ensemble des articles du code du travail sur les temps partiels

Ensemble des articles du code du travail sur les temps partiels - Code du travail : les temps partiels Définition. Article L3123-1 Ensemble des articles du code du travail sur les temps partiels Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du

Plus en détail