VCM Voisins Citoyens M édi terranée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VCM Voisins Citoyens M édi terranée"

Transcription

1 Voisins Citoyens M édi terranée mensuel n euro édito L arithmétique de la compassion Comme chaque année à la même époque, l arithmétique de la compassion se met en place dans les colonnes de nos journaux et autres revues. Dans un article de journal, la ministre du Logement décompte les chiffres de la misère ordinaire : «Le nombre des sans-abri est estimé à personnes. Les capacités d hébergement s élèvent à » Puisqu il s agit d une arithmétique, inutile en effet de préciser qu il s agit de place, ni qu il peut s agir d un gymnase très provisoirement aménagé en dortoir! On aurait tout aussi bien pu poursuivre cette comptabilité de l infâme et nous dire aussi qu à ce jour, 275 personnes sans domicile étant mortes depuis le début de l année, il ne manquait en fait que 225 places d hébergement ou autant de morts pour finir de régulariser la situation! On en arriverait presque à nous faire oublier qu il s agit d hommes et de femmes, absolument comme nous autres et non de problèmes ou de mesures à ajuster ; que la rue, la précarité et l inutilité de vivre tuent plus que le froid et qu on meure aussi bien à la chaleur de l été qu au cœur de l hiver (Lucien, l un des nôtres en sait quelque chose) ; qu une politique de l émotion ne règle rien de plus que l apaisement complaisant de la bonne conscience de celles et de ceux qui ne veulent que toujours plus : elle n invite sûrement pas à des pratiques de fraternité au quotidien ; qu il ne manque pas forcément de places d urgence mais de vrais logements sans condition pour se poser et se construire. Subséquemment (comme le chantait Brel) comme il y aura bientôt trop de places d hébergement disponibles, la société commence à agir en conséquence. A la suite de l implantation de tentes dans une rue de Paris, le ministère public du tribunal de police a proposé de condamner le DAL (Droit Au Logement) à payer la modique amende de euros * au titre de l article du code pénal qui sanctionne habituellement les personnes qui laissent poubelles et autres gravats sur les trottoirs. C est dire la dignité dont les personnes sont entourées. Et pour ne pas être en reste, les Enfants de Don Quichotte ont subi les mêmes rigueurs (une amende pour toutes les tentes, contre une amende par tente pour le DAL). La ville n est décidemment pas le lieu de la reconquête de soi, si souvent espérée par tant et tant de ces expulsés de leur vie Et jusqu au sein des tribunaux eux-mêmes. Aujourd hui comme hier. «Les lois sont pour les misérables, les châtiments pour ceux à qui la pauvreté en pourrait déjà tenir lieu», rageait déjà Louis La Bourdaloue ( ). «Une société est baignée dans des valeurs. Si elles ne vont pas dans le sens de l attention aux autres, cela rend caducs tous les discours officiels sur la lutte contre l exclusion. Il y a quelque chose de très grave lié à l exaltation outrancière de l individualisme : cela ne sert pas les valeurs de solidarité. Si on exhorte à la compétition individuelle et à la soumission aux plus dures lois du marché, il ne faut pas s attendre à un climat propice à la solidarité avec les blessés de la vie», disait récemment Jacques Delors, président du Conseil de l Emploi, des Revenus et de la Cohésion sociale (CERC). Olivier Pety Président de l association Mas de Carles débat santé : le droit de se soigner * En première instance, le 25 novembre 2008, l assocaition est condamnée à payer seulement euros Sommaire Ailleurs...page 3 A deux pas de la gare centrale de Rome, dans un immeuble de belle allure, le CESV- SPES occupe tout un étage et salarie une vingtaine de permanents. «Nous aidons ceux qui aident», telle est la devis, et la consigne, quotidiennement observée par ceux qui y travaillent. Débat...pages4-5 Renoncer à se soigner, ne pas aller chez le médecin, ni chez le spécialiste, ne pas acheter des médicaments, porter des lunettes inadaptées à sa vue, l'accès aux soins pour les personnes les plus pauvres n'est pas une réalité. C'est dans ce contexte qu'un projet d'expérimentation de mutuelle de groupe a été initié dans le réseau de Voisins & Citoyens en Méditerranée. Portrait...page6 Madjiguène Cissé, ancienne porte-parole du mouvement des sans papiers à l Eglise Saint Bernard à Paris, a choisi de retourner au Sénégal pour y développer son projet et créer le Réseau des femmes pour le développement durable en Afrique. Rencontre. Associations...page7 Raconter et expliquer ce qu'est la Fraternité de la Belle de Mai n'est pas chose facile. Car au-delà des ateliers alphabétisation, balades, cuisine, écriture, informatique, jardin, mosaïque, théâtre ouverts à tous, ce lieu aide les personnes en situation de précarité à retrouver leur dignité.

2 infos humeur... Le roi OUF et la ruée vers l'or Au royaume du Roi Ouf le calme ne règne plus. Ils sont nombreux sur les routes avec roulottes, vélos, chevaux, skates, patins à roulettes, voitures. Les trains sont pris d'assaut ainsi que les bateaux, avions et tout ce qui permet de se déplacer. Dans la capitale on ne sait plus où héberger tous ces nouveaux venus. Les enfants de Don quichotte n'ont plus de tentes sur les bords du canal Saint Martin. Au palais du Roi Ouf le service d'ordre est dépassé. Mais les serviteurs calment les esprits avec des promesses toutes plus fantaisistes les unes que les autres. Les frontières ont été fermées afin d'éviter que les habitants des royaumes voisins n'accourent. Mais il y a de l'or au palais. Voilà des années que les citoyens étaient informés de ce qu'il n'y avait plus d'argent dans le royaume. Les retraités demandaient une augmentation des retraites que nenni il n'y avait pas d'argent. Les chômeurs, les handicapés, les fonctionnaires tous étaient déboutés " les caisses sont vides " disait le grand vizir. Seuls quelques amis du roi avaient obtenu un traitement de faveur car ils menaçaient de quitter le royaume. Or le roi aime ses amis. Mais voila que dernièrement le roi distribue ses largesses par milliards. Ses amis des royaumes voisins sont tout aussi généreux. Les banques ont été quelque peu imprudentes ces dernières années le roi leur attribue des subsides. Les habitants du royaume veulent profiter de ces largesses et retrouver le minimum qui leur permettrait de vivre correctement. Puisque il y a de toute évidence un alchimiste au palais. Puisque la pierre philosophale a enfin été trouvée ils veulent dire leurs besoins. Chacun rêve à l'avenir joyeux qui lui est promis. Vive le roi! Malou Miquel Voisins & Citoyens en Méditerranée site : 2 Je m abonne 1 an (11 numéros) 10 euros (1 exemplaire par mois) 50 euros (5 exemplaires par mois) En bref... Nombre d abonnements : Je joins un chèque de euros à l ordre de Voisins & Citoyens en Méditerranée Nom, Prénom :... Organisme :... Adresse :... Code Postal :...Localité :... Téléphone : Merci de renvoyer votre bulletin, accompagné de votre règlement à Voisins & Citoyens en Méditerranée - 80 Rue Paradis Marseille Codetras-Espace défendent les travailleurs étrangers Le droit au logement opposable : à utiliser sans modération! tel est le nombre de personnes potentiellement admissibles au droit au logement opposable dossiers arrivés dans les préfectures attributions par les préfets suite aux décisions des commissions de médiation. Le droit au logement opposable est mal ou peu utilisé. Dommage! Car, malgré certaines décisions de commissions de médiations qui rendent inopérant le droit en «inventant» des critères qui n existent pas dans la loi au mépris de la jurisprudence, cette loi oblige le préfet à exécuter les décisions des commissions lorsque celles-ci reconnaissent favorablement la demande. Quelles conditions pour se voir attribuer obligatoirement un logement? Soit être sans logement (SDF par exemple), soit être menacé d expulsion, soit être hébergé dans un logement temporaire, soit habiter dans un logement insalubre, soit dans un logement La situation plus que difficile des travailleurs étrangers, dits «saisonniers» dans la région Provence- Alpes-Côte d Azur est connue et dénoncée depuis longtemps, dés 1976, dans le journal «Croissance des jeunes nations» en particulier. Le Comité de défense des travailleurs étrangers dans l'agriculture des Bouches-du-Rhône (Codetras), s'est formé en 2002, réunissant une quinzaine d'organismes comme la Confédération paysanne, des sections d'attac, la LDH, La Cimade, et Espace -Accueil aux étrangers. Une charte en a été éditée en Il s' agissait d'analyser la sur-exploitation des travailleurs de l'agriculture intensive, d'exposer les motifs de revendication et de définir une stratégie. Celle-ci visait les moyens d'une information plus ample et les actions nécessaires pour rétablir l'état de droit. La bataille fut longue et difficile, elle n'est d' ailleurs pas terminée, mais on peut désormais se féliciter des résultats. Début 2008, 150 travailleurs, munis de dossiers solides avaient, accompagnés d'avocats, demandé leur régularisation. La Préfecture l'avait refusée. Saisie en référé, la même Préfecture leur a donné raison, indiquant que la décision de refus constituait une discrimination. 150 cartes de séjour sont déjà délivrées, au moins autant devraient suivre rapidement. Pour le Codetras, c'est une première victoire (et une bataille à poursuivre). La Halde saisie du dossier devrait rendre sa décision dans les toutes prochaines semaines. Pour en savoir plus, voir le site : en sur-occupation avec un enfant mineur à charge ou être handicapé ou avoir la charge d un adulte handicapé. La commission de médiation n est pas une commission d attribution de logements mais examine les situations de fait (jugement d expulsion, surface de logement, décisions des maison départementales des personnes handicapées [ex COTOREP] ) au regard du droit, sans avoir besoin d apprécier les situations personnelles des demandeurs. De plus ces décisions ne sont pas prises en fonction du nombre de logements vacants : c est justement un des intérêts de ce texte que d obliger, au bout du compte si nécessaire, les préfets, les collectivités et les bailleurs sociaux à construire si on doit constater un manque de places. Bien sûr ce texte a des limites : il n est attribué que 16 m² pour un couple plus 9 m² par personne supplémentaire ; le préfet attribue les logements sans garantie de la localisation souhaitée par les personnes ; rien n est prévu pour les particularités de certains handicaps ; la question de la «décohabitation» n est pas traitée en tant que telle ; la question des demandes simultanées dans plusieurs départements n est pas abordée ; celle des surfaces de logement lorsqu un jugement de divorce autorise le doit de visite ou la garde alternée n est pas traitée... Malgré ses limites, ce droit doit être utilisé, et plus il sera utilisé, plus l Etat et les collectivités qui pourraient se saisir de cette problématique pour (re)penser la question de la mixité sociale sur leur territoire, seront amenés à répondre au lancinant problème des non et mal-logés. Salvador Dalo VCM - Voisins Citoyens Méditerranée Rédaction et Abonnement : V.C.M - 80 Rue Paradis Marseille tél : fax : mail : - site : Directeur de la publication : Jacques ROUX Comité de Rédaction : Mireille AMIEL, Pascale BALIAN, Michel BERARD, Florence GIACOMETTI, Gilbert JULIAN, Habib KAANICHE, Laurent LUBRANO, Roland MAGNAUDET, Joe PONSOT, Véronique ROGERIE, André ROUSSELET, Richard SUZINEAU. Photo de une : Françoise Belmont - Maquette : Pascale BALIAN Dépôt Légal : 27 décembre N CCPAP : 0502 G ISSN : Imprimerie : PANORAMA-OFFSET Marseille

3 Italie VCM méditerranée Aider ceux qui aident A deux pas de la gare centrale de Rome, dans un immeuble de belle allure, «un pallazzo», comme on les nomme ici, le CESV- SPES occupe tout un étage et salarie une vingtaine de permanents. «Nous aidons ceux qui aident» telle est la devise, et la consigne, quotidiennement observée par ceux qui y travaillent. Dans les vingt régions administratives d'italie sont implantés des centres de services pour le volontariat. Il y en a généralement autant que de villes importantes dans la région, par exemple cinq pour le Latium. Ces centres ont été institués par une loi (266) en Celle-ci stipulait que 1/15 des fonds relevant des fondations bancaires serait géré par un fonds spécial institué dans chaque région, et consacrés à venir gratuitement en aide aux associations à caractère social. Et cela pour promouvoir la culture de la solidarité, et le volontariat actif, pour soutenir l'action de ces organisations, par le moyen de services de conseil, d'aide, de formation et d'information. Chaque région est gérée par un «Comité de gestion», nommé pour deux ans, où siègent des représentants des Fondations, des organisations de «Volontaires» inscrites au registre national, du Ministère du travail et des politiques sociales, et de la Caisse d'épargne. C'est ce comité qui distribue les fonds et en vérifie le bon usage.le centre de Rome où nous nous rendons le 14 novembre, pendant que la ville est puissamment agitée par une manifestation d'étudiants, est installé depuis 1998 et structuré en deux services depuis Les deux jeunes femmes qui nous y ont reçus Irene Troia et Chiara Mantovani, ne sont pas employées là par hasard. Toutes deux disent que ce travail correspond à leur volonté de contribuer à l' avènement d'une plus grande solidarité sociale, à construire un tremplin pour plus d'égalité. Chiara est spécialement chargée des relations avec les «volontaires». En Italie, il existe depuis quelques années un «Service Civil», où les jeunes femmes et les jeunes hommes qui le désirent peuvent s'engager pour 12 mois, ils doivent 30 heures par semaine et sont rémunérés, à hauteur de 430 euros par mois (à ce prix à Rome on peut à peine se loger). Ils sont à la recherche d' une structure formatrice dans leur domaine (gestion, infor- Le Latium, la Toscane et les Marches et l'ombrie, constituent la «Troisième Italie» Les vingt régions administratives ont en Italie plus de réalité qu'en France. Certaines d'entre elles, (comme la Sicile, la Sardaigne, et le Frioul Vénitien, le Val d'aoste), étant pratiquement autonomes. On sait qu'en Italie, dont la réunification ne date que de 1870, les disparités sont considérables entre le Sud (le Mezzogiorno ou Midi) et le Nord. C'est dans le Nord, loin de Rome que se situent les deux grandes métropoles riches et modernes ; Milan et Turin. Politiquement, cela a amené le parti d'extrême droite, la Ligue du Nord, à demander une scission du pays! et la création de la Padanie. On compte dans le talon de la botte, 33% de chômeurs, et près de 75% de gens vivant au dessous du seuil de pauvreté. Le Nord,lui, est riche, et connaît une situation voisine du plein emploi. Rome occupe en Italie une place très particulière. Elle doit à sa place géographiquement centrale, à son rayonnement culturel sans équivalent en Europe, d'avoir été choisie comme capitale, alors que sa région a été une des dernières à rallier le Royaume italien. Depuis quelques temps, on voit apparaître la notion de «Troisième Italie». Elle concerne le Centre, le Latium, l Ombrie et les Marches, moins industriel que le Nord, mais où le tourisme et les activités tertiaires, (l absence du poids de la Mafia aussi) assurent un niveau de vie très au-dessus de celui du Sud, et une plus grande proximité avec les autres pays «riches» d'europe. M.A. mation, communication etc...). Ils sont insérés dans des associations à vocation sociale, et participent à l'élaboration et la réalisation de projets novateurs. La majorité d'entre eux travaillent en Italie, certains sont cependant mis à la disposition d' ONG humanitaires. Le plus souvent il s'agit de jeunes vraiment décidés à s' engager» pour des actions sociales. En 2007 ils étaient dans le Latium. Mais ils risquent d'être moins nombreux en Ce n' est pas que les besoins aient diminué, bien au contraire, mais l'etat et les Fondations fournissent moins d'argent. Ces jeunes gens partiront ensuite pour les vies professionnelles diverses, certains deviendront permanents dans les associations où ils ont travaillé comme bénévoles. Irene Troia, s'occupe plus spécialement de la communication. Elle insiste sur deux pôles essentiels, l'aide technique à apporter aux associations, et les actions de recherche sur la réalité sociale, non seulement italienne, mais européenne. Elle rappelle, le principe essentiel «aider ceux qui aident». La plus grande attention, dit-elle, est portée aux petites structures, aux initiatives de proximité qui manquent de moyens pour faire leurs demandes de subventions et gérer leur comptabilité, éditer des plaquettes ou des journaux, organiser des manifestations, pourvoir à la formation de leurs permanents et de leurs bénévoles, archiver leurs documents. Un site internet a été conçu pour mieux faire connaître toutes ces possibilités d'aides, il existe aussi un numéro vert. Au passage on remarque que, si par définition les «volontaires» ont entre18 et 28 ans, les bénévoles à Rome comme ailleurs se trouvent surtout parmi les retraités. Par ailleurs, le CESV publie, outre des notes de secteurs, des banques de données et des cartes, des livres et des études sur le monde associatif, une revue trimestrielle Réseaux solidaires consacrée à des sujets divers comme, pour n'en citer que quelques uns : le devenir du volontariat, les problèmes de cohabitation avec les «Roms», les réfugiés (et au passage on remarque que les «sans papiers» sont en Italie des «deniegati», mot à mot des «déniés», «qui n' existent pas»). En 2003, le CESV a aussi publié (malheureusement en italien ou en anglais), une enquête fournie sur «Le volontariat en Europe : organisation, promotion, participation», appuyée sur 11 pays (dont la France bien sûr). Irene Troia dit qu il «s'agit davantage d'une prise de contact que d' une enquête scientifique». Dans la préface on précise que «cela n'amène pas à une définition univoque du bénévolat ou volontariat, mais au recensement de toutes les méthodes qui contribuent à réagir avec imagination et capacité d'invention aux besoins de la communauté.» C'est un premier pas vers une convergence des imaginations et des bonnes volontés, qui, dans une Europe où les inégalités s' exaspèrent et où la crise va rendre les actions de solidarité de plus en plus nécessaires, est essentielle. Mireille Amiel La pauvreté dans le Latium Dans son numéro de MAI 2008, la revue Réseaux solidaires consacre une étude aux «Pauvres du Latium», dont nous ne citons que quelques tendances, non sans remarquer que les idées ( si non les chiffres) ne s'appliquent pas, tant s' en faut, qu'à la province romaine. Le revenu mensuel moyen dans le Latium augmente de 18 à 65 ans et diminue avec l'arrivée à la retraite, il est de 1288,67 euros pour les hommes et de 809 euros pour les femmes. Dans cette région les individus objectivement pauvres représentent 20% de la population, mais ceux qui se considèrent comme tels se chiffrent à 50%. Chiara Castri recense quatre degrés de pauvreté : La pauvreté absolue définie par le manque des ressources essentielles à la survie. La pauvreté relative, basée sur la comparaison entre les divers groupes sociaux. La pauvreté subjective, qui tient compte de l'état d'esprit des personnes concernées (très difficile à évaluer). La pauvreté humaine caractérisée par le manque des biens essentiels et de capacités particulières pour satisfaire les besoins reconnus comme fondamentaux. On note que 66% des personnes isolées sont considérées comme pauvres. M.A. 3

4 débat VCM débat Construire un projet de mutuelle santé collectif et innovant Renoncer à se soigner, ne pas aller chez le médecin, ne pas acheter des médicaments, porter des lunettes inadaptées à sa vue, ne pas aller chez le dentiste, ni chez le spécialiste, la liste n'est pas exhaustive. Elle est même encore longue et trouve une seule explication : ne pas pourvoir payer. En France, l'accès aux soins pour les personnes les plus pauvres n'est pas une réalité. Les inégalités encore marquées, sont inquiétantes. Tout le monde devrait avoir le droit d'être soigné. C'est dans ce contexte et face à la demande des initiatives et des personnes qui les fréquentent, qu'un projet d'expérimentation de mutuelle de groupe (d'un contrat collectif de santé mutuelle) a été initié dans le réseau de Voisins & Citoyens en Méditerranée. Explications et témoignages. L e projet est né lors d'une réflexion du groupe de travail initié par Voisins & Citoyens en Méditerranée (VCM) sur l accès aux assurances pour les personnes en situation de précarité. La question des mutuelles santé était l'un des thèmes abordés par les initiatives de solidarité du réseau de VCM, et notamment par l association Point Rencontre de Château-Arnoux pour laquelle la question de la santé fait partie intégrante de leur projet. Parallèlement à l'épicerie sociale, le Point Rencontre organise des ateliers d'éducation à la santé. Et constate, chaque jour, les difficultés de ses adhérents, aussi : le forfait hospitalier, les médecins qui refusent la Couverture maladie universelle (CMU), le remboursement des médicaments et de certains examens... Autre constat : les personnes ayant de petits revenus, mais supérieurs au plafond de la CMU, ne possèdent pas de complémentaire santé et diffèrent de plus en plus le recours aux soins. Et lorsqu'il n'y a pas de tiers payant, faire l'avance des frais est un obstacle. Autant de constats qui ont amené le groupe «accès aux assurances» à expérimenter un dispositif d accès aux mutuelles santé en s'appuyant sur les associations Point Rencontre et Action pour la mobilité vers l'emploi (AME) à Château-Arnoux (Alpes-de-Haute- Provence). 4 Fraternité solidaire D'après les premiers contacts pris avec une mutuelle, il semblerait que ces deux dispositifs différents Depuis 1999, l'association Action pour la mobilité vers l'emploi (AME) propose, comme son même projet. Le cadre juridique étant très précis et sur le plan technique ne puissent coexister dans un nom l'indique, des solutions pour faciliter les contraignant. Voilà donc où nous en sommes. déplacements dans le département les Alpes-de- Je voyais plusieurs avantages à cette idée ; être Haute-Provence. Mise à disposition de cyclomoteurs et de voitures, transport micro collectif à la mes de cotisations, mais aussi d'accompagner les nombreux permettait de tirer des avantages en ter- aux bénévoles, aux salariés, voire aux habitants du demande, auto-école sociale qui propose une formation à la conduite dans le cadre d'un parcours des Alpes-de-Haute-Provence finance la prise en personnes sans mutuelle. Car le Conseil général quartier ou de la commune. De négocier des tarifs préférentiels en s appuyant sur la garantie financière d'insertion sociale et professionnelle, distribution charge de la mutuelle pour les personnes sortant du de la structure. De gérer en interne les conditions de micro crédit social ciblé sur la mobilité, et enfin, système de la CMU complémentaire. Et là, nous d accès (prise en charge partielle pour les salariés ou atelier mécanique solidaire, AME couvre un constatons que l'aide financière ne suffit pas. Le certains bénévoles actifs, tarifs différenciés suivant domaine plutôt vaste. Depuis quelques mois, elle choix d'une mutuelle est très complexe. Ce travail les ressources, organisation d une manifestation participe avec le Point Rencontre à la réflexion sur collectif nous permettrait donc d'aider et de annuelle dont les recettes permettrait de prendre en le projet de mutuelle santé. conseiller les personnes. J'ai eu moi-même à titre charge une partie du coût, etc..). Voilà pour le côté «L'idée de mettre en place une mutuelle est partie personnel, à faire ce choix et je me suis retrouvé pratique. Le Point Rencontre accueille chaque année quelque d'une réflexion menée au niveau du Conseil d'administration, explique Pierre Jacquet, directeur. de prestations. La comparaison entre différentes face à l'illisibilité de ce qui est proposé en matière Côté éthique, ce projet permettrait de définir avec les 150 familles à l'épicerie sociale. Point d'ancrage et adhérents une politique active de prévention des d'accueil pour les personnes en difficulté sociale de Nous souhaitions proposer une mutuelle d'entreprise aux onze salariés de l'association. Ce projet a été pagnement dans l'information et le choix d'une mutuelles est aussi très difficile. L'idée de l'accom- risques de santé et d information sur le bon usage des Château-Arnoux, cette structure a choisi de se lancer dans le projet de mutuelle santé pour répondre bien accueilli par les salariés, c'était une manière mutuelle est donc très intéressante et vient s'ajou- actes médicaux et de la consommation de médicaments. Une dimension importante car l'une des idées aux demandes et aux besoins de ses adhérents. de veiller à la santé de l'équipe et de leur offrir un ter à la question de l'accès. majeures de ce projet étant de ne pas envisager uniquement la dimension coût-prestations, mais de pri- avantage qui ne soit ni imposé, ni fiscalisé. Puis, Malheureusement, aujourd'hui nous manquons de «Avec ce projet, nous souhaitons trouver un mutuelle j'ai appris que le Point Rencontre souhaitait s'engager avec VCM dans un projet de mutuelle pour les Pierre Jacquet. Le projet de mutuelle pour les sala- disponibilité pour nous investir plus avant regrette proposant des tarifs intéressants pour nos adhérents, vilégier la prévention, la santé et la solidarité. Enfin, mais aussi sensibiliser les personnes, mener des actions autre idée centrale : ne pas créer un système de usagers de leur association. J'ai donc pensé que riés est en suspens. Car notre activité se développe, d'éducation à la santé, les aider à prendre soin d'elles, mutuelle pour les personnes en situation de précarité nous pouvions aller plus loin dans l'ouverture des nous répondons à de nombreuses demandes mais explique Geneviève Contet. Aujourd'hui, nous avons mais respecter une réelle mixité. possibilités, et proposer, pourquoi pas, l'accès à notre budget n'est pas extensible. Nous attendons quelques difficultés à finaliser cette action, mais elles une mutuelle aux adhérents de notre structure.» donc d'avoir une meilleure lisibilité sur le budget ne sont pas liées à l'intérêt du projet. Elles viennent du Et Pierre Jacquet de poursuivre : «Aujourd hui 2009 et nous avons choisi la prudence.» 7 % de la population est couverte fait que l'on porte trop de projets et que nous ne disposons finalement pas du temps nécessaire. Et puis sur nous nous retrouvons face à une question et à deux par la CMU complémentaire notre territoire, les projets avancent lentement. Les logiques ; soit une mutuelle d'entreprise réduite P.B. partenaires institutionnels ont besoin de temps. Et aux salariés, soit une mutuelle ouverte à tous. 7% de la population lorsque nous avons présenté cette nouvelle idée, ils ne dispose pas de couverture nous ont répondu, comme souvent, «c'est trop tôt...». Pourquoi une mutuelle complémentaire est nécessaire? maladie complémentaire Je pense au contraire que nous sommes toujours en avance et précurseurs parce que nous voyons ce qui se une jeune femme au chômage qui n avait pas de mutuelle a subi une opération de l appendicite. Après Moins de 1% bénéficie du passe sur le terrain, nous sommes face aux questions, son hospitalisation, elle s est retrouvée avec une dette de 2000 concernant divers frais qui n étaient pas aux difficultés des personnes, à l'urgence, ce qui, surtout en ce moment, est inquiétant, affolant. pris en charge. Elle a pu obtenir un échéancier pour le règlement. chèque santé Dans le Gard, il existe également (comme dans les Alpes-de-Haute-Provence) une prise en charge Nous terminons actuellement notre projet d'épicerie Source : Études et résultats n 663, octobre 2008, DRESS par le Conseil Général de la mutuelle la première année pour les personnes qui sortent de la CMU. Les sociale, on y reçoit des personnes qui vivent des situations familiales difficiles, mais qui ne sont pas en rup- animatrices de l association La Pléiade (Nîmes) se sont retrouvées face à un cas difficile à gérer. Un homme qui avait souscrit une mutuelle grâce à l aide du département, a demandé, à la fin de l année, une Alarmant ture. Elles ont encore une estime d'elles-mêmes. Et aide pour rédiger un courrier pour mettre fin à la mutuelle, considérant qu elle était trop chère. Un véritable cas de conscience pour les animatrices qui travaillent sur la question de la santé auprès des habi- même si elles viennent pour l'épicerie, elles nous questionnent et demandent notre aide sur tous les sujets de Les personnes aux revenus les plus faibles se perçoivent en moins bonne santé que le reste de tants du quartier. la vie quotidienne pensant que nous avons les réponses, la population. Elles déclarent moins fréquemment certaines maladies courantes (comme cel- pour la mutuelle? Comment obtenir une aide ce qui, dans le cas des mutuelles n'est pas vrai. Par exemple, une personne sortant de la CMU complémentaire a reçu une aide financière du Conseil général Une aide pour faciliter l'acquisition les des yeux) et sont plus nombreuses à souffrir de pathologies liées à l'appareil digestif pour les pour souscrire une autre mutuelle. Elle est venue pour d'une complémentaire santé est accessible à toutes les personnes dont les res- adultes ou dentaires pour les enfants. Par que je la conseille et lui donne un nom. Mais en fait, je ailleurs, elles vont moins souvent chez le médecin, surtout chez les spécialistes. Elles sont éga- n'avais aucune réponse à lui apporter. Il y a quelques sources sont supérieures de 20% au plafond qui donne droit à la CMU complé- photo Françoise Belmont mois, j'avais décidé de m'intéresser à cette question, à lement moins bien couvertes : 22 % d'entre elles titre personnel et je m'étais noyée dans le flou d'information. Impossible de se repérer, comment choisir, les 620 et 744 euros par mois pour une permentaire. Ce revenu est compris entre n'ont pas de complémentaire santé contre 7 % du reste de la population. Enfin, la prévention et choses sont complexes. J'avais alors interpellé le sonne seule. D'un montant de 100 à 400 le dépistage sont des pratiques beaucoup moins CODES (Comité départemental d'éducation à la santé), euros en fonction de l'âge et de la taille répandues parmi les personnes les plus pauvres, avec qui nous menons une action d'éducation à la de la famille, ce chèque santé, allège contribuant à creuser encore l'écart entre elles et santé, mais cette question les dépassait aussi. la cotisation annuelle payée à un organisme complémentaire. le reste de la population. Que faire si nous incitons les personnes à prendre soin Extrait de «INSEE Première» n 1161 octobre d'elles, si elles ne peuvent pas se soigner. Aujourd'hui, 2007 à consulter sur le site internet je n'ai toujours pas de réponse, pas de solution, que du (rubrique publications). bouche-à-oreille ; les personnes s'échangent leurs photo Françoise Belmont infos ; les lunettes en Chine, les dents au Maroc...» P.B. 5 L'idée étant de permettre aux personnes qui le souhaitent, d adhérer à un contrat collectif de mutuelle santé, géré par une association. Certains exigences sous-tendent le projet, comme l'idée d'ouvrir l'accès à cette mutuelle aux adhérents, Le système de santé français repose sur notre devise : liberté-égalité-fraternité. La sécurité sociale assume la lourde charge de gérer cela sur le plan financier. Très vite, la lourdeur de la charge a obligé à adapter les services aux moyens. Un ticket modérateur a été créé pour responsabiliser financièrement les malades en les faisant payer en partie les soins. Les malades «longues durées» échappent à ce paiement. Mais ce ticket modérateur n a pas suffit à l équilibre des comptes. Alors se sont créés de nouveaux outils plus ou moins solidaires : des assurances, des mutuelles corporatives ou territoriales. Mais rien n est suffisant face à la maladie (si nous n étions raisonnables, nous pourrions imaginer que la mort est inéluctable et la maladie un pis aller). La dernière avancée majeure dans la conquête de notre fraternité solidaire a été la Couverture maladie universelle (CMU). Elle a du mal à être acceptée par certains professionnels de santé qui juge l effort demandé trop important. Mais au-delà des personnels de santé (somme toute marginaux), ce qui nous interpelle ce sont ces jeunes et ces personnes en situation de pauvreté qui, consciemment mais en solitaire, prennent le risque de l absence de couverture santé. Parce que la santé de chaque individu est dépendante de facteurs multiples, sur lesquels l individu n a le plus souvent aucun pouvoir, ils laissent faire «le destin». A cette période de l année, avec le froid revient la conscience de la gravité de la situation à travers les morts de sdf. Le problème posé est clair : la santé doit être l affaire de tous et non la responsabilité individuelle (et financière) du seul malade, en respectant totalement la liberté de celui-ci. Quelles initiatives pour aborder, conduire une initiative santé alors même que «l environnement, la qualité de l eau, de l air, l alimentation, le logement, l instruction, les conditions de travail et de vie, la prévention, le dépistage, l accès aux soins, l accompagnement dans la maladie ou la dépendance, sont les facteurs inextricablement liés au développement ou à la détérioration de la santé. Individuelle et collective.» Enfin, comment définir un projet «santé» sans conception commune de la vie? du monde? A.R. témoignages Prendre soin et se soigner photo Françoise Belmont Au-delà de l accès

5 portrait Une autre façon d envisager le Paris Dakar! Ce mois-ci la femme que nous vous présentons n est pas membre d une initiative du réseau de VCM, mais dans un contexte bien différent, ses préoccupations sont bien les mêmes que les nôtres. Ceux qui ont suivi l occupation de l église St Bernard par des sans papiers à Paris pendant l été 1996, se souviennent peut-être encore de l une des 2 (sur 10) porte-parole féminines et combatives du mouvement : Madjiguène Cissé. Nous avons eu le plaisir de la revoir à Marseille cet automne, invitée par la Cimade et par le Festival parisien Migrant scène dont elle était la marraine. Ayant refusé une régularisation individuelle, cette enseignante, mère de trois enfants est repartie s installer au Sénégal, son pays d origine en Comme elle s est battue chez nous pour que l Europe invente une véritable politique d hospitalité, elle se bat au Sénégal pour le développement des pays africains notamment grâce à l autonomie sociale et économique des femmes. Avoir son mot à dire partout, se faire entendre des hommes, des journalistes des donneurs de conseils toujours présents sur les lieux des luttes, c est ce qu elle revendique avec autant de fougue aujourd hui qu au cours de l été 96. Rentrée au Sénégal, il s agit moins de résister que de construire durablement à partir du contexte local, des savoir-faire non négligeables, des besoins des populations. Faibles revenus mais forte volonté Après des années d observation, de rencontres au plus près des réalités et des expériences existantes, elle crée le Réseau des femmes d Afrique, regroupant aujourd hui 150 associations ou groupements dont 80 en milieu rural. «En Afrique, les femmes sont confinées dans le petit : petit commerce, petit crédit et éloignées des prises de décision alors qu elles font marcher la société». Ces femmes «aux faibles revenus mais à forte volonté» se donnent des objectifs ambitieux d autonomie, d amélioration des compétences, de promotion de leaders, de gestion durable d activités de production et de participation aux sphères de décision. Ambitieux mais déjà en partie réalisés car, pour que la dynamique collective de développement prenne, il faut des résultats concrets et rapides dans la vie quotidienne dont le premier défi est de se nourrir et nourrir ses enfants. Les étals du marché de Dakar appartiennent à des hommes qui louent cher les emplacements, les femmes vont en acquérir et en profiter pour s interroger sur la qualité des produits vendus, l hygiène, la gestion. Le logement social n est-ce qu une vue de l esprit à Dakar? Le réseau va permettre de se lancer dans l achat de parcelles et la construction d une «cité des femmes». Autres avancées : maîtrise des outils de communication et de gestion, obtention de permis de conduire, première alphabétisation pour certaines. Ces programmes de formation fonctionnent contrairement à ceux mis en place par les pouvoirs publics car ils ne sont pas une fin en soi mais un passage obligé pour mener à bien un projet d amélioration concrète luimême inscrit dans une dynamique communautaire faite de soutiens mutuels. Tous ces aspects : créations d activités, accession au logement, autonomie de déplacement, formation, n ont-ils pas d écho chez nous spécialement à VCM? dommage que la visite de Madjiguène ait été si courte à Marseille, nous aurions pu tellement nous enrichir à son contact! Mais vous pouvez la retrouver avec toute sa «pêche» et son optimisme sur le site : refdaf.org. Ou lire son livre sur l expérience des Sans Papiers : Paroles de sans papiers (édition La Dispute). Ou la croiser à Bamako, Conakry, sur le futur Forum social mondial de Bélem! Marie Gassin Ambitions africaines Le REFDAF ou Réseau des femmes pour le développement durable en Afrique a débuté ses activités de terrain dans le second semestre de l année 2000 et obtenu en mai 2001 la reconnaissance du Ministère de l Intérieur du Sénégal. Le REFDAF/Sénégal regroupe plus de cent associations féminines de base et des fédérations d associations, installées aussi bien en milieu urbain que rural, même si la plupart se trouvent en milieu rural (80%). Le REF- DAF/Sénégal regroupe plusieurs milliers de mères de famille réparties dans les dix régions du pays. Seule la région de Matam tarde à être organisée. Mais la structuration de notre réseau est telle qu elle fera de cette région une entité membre à part entière du REFDAF/Sénégal. Après 5 années d activités intenses d implantation, d échanges, d élaboration de quelques expériences sur terrain, nous venons de finaliser le document portant notre premier Programme National qui constitue la somme des différents programmes régionaux comprenant des projets agricoles d envergure, des entreprises artisanales et semi industrielles de transformation et de conditionnement, des formations qualifiantes professionnellement, socialement, culturellement et humainement, un grand projet d habitat social pour les femmes et leurs familles, un programme de commercialisation des produits des femmes par le biais de l espace d échanges du REFDAF. Comme son nom l indique, le REFDAF, qui a débuté ses activités par l implantation de son antenne sénégalaise, nourrit des ambitions africaines. Dès sa création, des contacts ont été noués avec des associations et réseaux de femmes de la sous-région ouest africaine : Guinée Conakry, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Gambie. Nous avons ensuite profité de l opportunité que nous offrait notre participation en tant qu organisation à des réunions internationales (Sommet du Développement Durable en 2002 à Johannesburg, Afrique du Sud, Forum Social Mondial Polycentrique de Bamako, Mali, en 2006, Forum Social Mondial de Nairobi, Kenya en 2007 pour rencontrer et discuter avec d autres organisations de femmes africaines des modalités d élargissement du REFDAF à d autres pays. Madjiguène Cissé a rencontré une association de femmes à Marseille 6

6 Bouches-du-Rhône Se coltiner l autre avec bonheur A la Fraternité de la Belle de Mai (Marseille), dès le milieu de la matinée, une odeur de cuisine familiale flotte dans l'air. L'activité de l'atelier cuisine est à son comble. Les mardis et jeudis sont les jours du repas commun, partagé par tous, personnes accueillies, bénévoles, salariés, (une quarantaine environ) et payé, par tous, 3 euros, par souci d'égalité. Les fruits et légumes viennent du jardin collectif, situé à quelques centaines de mètres, et qui fait l'objet de l'attention toute particulière des participants de l'atelier jardin. L'étage est le domaine réservé de l'informatique. Silence et concentration, chacun, les yeux rivés sur l'écran, travaille son CV ou s'initie à Internet. Au rez-dechaussée, des femmes, assises dans une salle de classe, assistent à l'atelier alphabétisation. A cette heure de la journée, la Fraternité de la Belle de Mai s'active donc. Seuls les ateliers théâtre, mosaïque et écriture ne sont pas à l'œuvre. Raconter et expliquer ce qu'est la Fraternité de la Belle de Mai n'est pas chose facile. Ces ateliers sont ouverts à tous, même si la majorité des personnes sont allocataires du RMI et envoyées à la Fraternité par leur référent social dans le cadre de leur parcours d'insertion. Ils sont également classés dans la catégorie «atelier de mobilisation» par le service de l'insertion du département des Bouches-du-Rhône qui les finance. Mais Roberto Beltrami, directeur, en propose une définition personnelle : «ce sont les premiers paliers d'insertion et de socialisation. Notre objectif est d'aider les personnes à retrouver leur dignité, de leur montrer que leurs situations et les conséquences sur leur vie n'entament en rien leur dignité. Les gens ont perdu leur identité, ils sont culpabilisés car ils sentent bien qu'on les rend coupables de leur situation, qu'ils sont accusés d'être des feignants. Ici, on leur apporte une aide et surtout on ne juge ou ne préjuge de personne.» Et pour mieux comprendre, un retour en arrière s'impose. Dignité et dialogue Roberto Beltrami fait référence à l'histoire pour présenter le lieu : c'est une vieille maison installée à Marseille depuis plus de 120 ans. Le plus ancien rapport d'activité retrouvé dans les archives date de Et si aujourd'hui, la Frat', comme nombre de personnes la nomme, est une association laïque ouverte, elle n'en oublie pas ses origines. «Elle émane d'une association cultuelle loi 1905, la Mission populaire évangélique de France, qui a choisi avec les fraternités, de créer des espaces ouvert de dialogue, d'accueil et de militance dans le monde ouvrier et les quartiers populaires». Pour autant, aucune confusion possible. «On interdit le prosélytisme, et je demande une véritable coupure entre le religieux qui est de l'ordre du privé, et ce qui se passe ici, ajoute Roberto Beltrami, également pasteur (protestant). Nous sommes installés dans une ancienne usine depuis 60 ans, avant nous étions sur la boulevard National. La Belle de Mai qui est un ancien quartier ouvrier, est aujourd'hui l'un des plus pauvres de la ville. Cet arrondissement est le seul à voir les indicateurs de pauvreté (violence, échec scolaire, RMI, etc...) augmenter.» Ce passé, cette histoire et ce décor sont comme autant de points d'ancrage pour la Fraternité de la Belle de Mai, qui a porté par exemple dans les années 80, la question de la gratuité des transports à Marseille. Aujourd'hui, et après quelques années de difficultés, ce lieu a su trouver un équilibre entre l'accueil, l'entraide, la convivialité et le militantisme. Un équilibre que le directeur, à la tête de la structure depuis 2005, s'applique à maintenir entre une équipe professionnelle de cinq personnes et les 25 bénévoles très qualifiés qui «viennent pour se faire associations plaisir, prennent les bons et les mauvais côtés. En tout cas tous recherchent quelque chose, c'est une question de sens. On veut garder l'idée que cette rencontre entre bénévoles, salariés et personnes accueillies est un enrichissement pour tous.» Une alchimie qui produit des effets. A commencer par la pierre angulaire Andrée, bénévole, propose ses services d écrivain public du lieu : l'accueil. «Tout se passe dans la première minute, dès l'arrivée, il faut que ça se passe bien, très bien. On accueille sans exclusion, on ne juge pas, on ne préjuge pas, on se coltine l'autre avec bonheur. C'est une évidence, mais on ne fait pas toujours ce qui est évident. Et puis ici, nous vivons ensemble ; athées, catholiques, agnostiques, évangéliques, musulmans, l'esprit de la Fraternité se construit à partir du mélange. Venus du quartier ou d'ailleurs, les personnes qui entrent un jour à la Fraternité de la Belle de Mai n'en repartent plus.» Comment expliquer cet attachement à ce lieu singulier? «Notre identité forte dictée par notre engagement religieux et social, clarifie les choses. En disant qui nous sommes, les personnes peuvent à leur tour dirent qui elles sont, et nous pouvons établir un vrai dialogue, même si leur dignité est amochée. Notre volonté est de créer de nouvelles conditions de vie en collectif, bonjour le défi!» Et malgré le contexte et les situations qui se détériorent, Roberto Beltrami a «envie de parler de ce qui est positif : les gens changent, s'intègrent, se parlent. Et puis ils reproduisent cette ouverture et rendent visible dehors ce qui se fait ici. Ce qui est encourageant». Pascale BALIAN Fraternité de la Belle de Mai 5-7, bd Burel Marseille tél En bref... Schebba : 22 ans, ça se fête! L association Schebba (Marseille) commence ce mois-ci à fêter son anniversaire. L occasion de lancer un programme de réflexion et d actions sur s'étale sur l'année La première rencontre, le 18 décembre dernier, fut l'occasion de découvrir ou redécouvrir Schebba. Mais aussi de réfléchir ensemble au thème «Comprendre pour agir» Les deux autres grands moments auront le 8 mars prochain (date incontournable de la journées des femmes) et les 23 et 24 avril 2009 avec les états généraux nationaux et internationaux. Rappelons (et nous y reviendrons certainement) qu'installée depuis 22 ans, dans le quartier de la Busserine, Schebba est avant tout une association de femmes. Formation et insertion, accompagnement social, animation et vie de quartier, sont les fondements sur lesquels repose son action. Et pour les mener à bien, elle a choisi notamment de miser sur l'insertion sociale, citoyenne et professionnelle (apprentissage linguistique, formations), de donner un statut et un revenu aux femmes, de développer des initiatives (atelier coiffure, cuisine, couture), de permettre l'accès aux loisirs et à la culture, de partager ses savoirs et sa culture. Une représentation de l atelier théâtre Schebba tél

7 musique de plongée sous-marine Au mitan des années 80, dans le petit monde du rock, les antipodes devinrent à la mode : une pléiade de groupes australiens et néo-zélandais apparurent dans les bacs, apportant la fraîcheur et la décomplexion sonore de musiciens isolés loin des schémas et poncifs plombant (déjà!), le genre en Angleterre et aux États-Unis : originalité de l'écriture, invention mélodique caractérisèrent cette mini-vague océanienne qui, en Nouvelle Zélande, révéla The Bats, The Verlaines, The Clean, The Tall Dwarfs et surtout... The Chills. Emmené par le compositeur surdoué Martin Phillips, ce quatuor au format classiquement pop (guitare, basse, batterie, claviers) voit sa renommée grandir à tel point qu'il vient enregistrer en 1989 en Angleterre ce qui sera son avant-dernier album et son chef-d'œuvre : Submarine bells. Après avoir ingurgité trente ans de rock music, The Chills recrache des influences si bien digérées et recomposées dans un tel ordre, que le puzzle offre à la fois l'évidence du terrain connu et l'originalité de la nouveauté. Et si l'on redécompose le puzzle, qui trouve-t-on? Des morceaux très pop (Heavenly pophit ou Deadweb), des rocks déboulant à fond la caisse mais toujours dotés d'une mélodie aguicheuse (The oncoming day ou Familiarity breeds contempt, dont l'admirable contraste entre une guitare acoustique au premier plan sonore qui s'impose en phase d'accalmie et le déferlement électrique qui parcourt le morceau procure une intense jouissance), des ballades à la structure complexe mais au climat envoûtant (I SOAR, étonnant duo guitare acoustique/synthétique dont la sinuosité mélodique nous égare dans un labyrinthe onirique, ou Don't be memory, relation amoureuse guitare acoustique/piano dont l'apparente simplicité s'étoffe au rythme de l'apparition des chœurs, de la batterie, d'un synthé discret), une soustraction à partir d'une base mélodique simple soit axée sur l'approfondissement à coup de microdétails (Heavenly pop hit, Singing in my sleep), livres Annie Ernaux - Les Années -Gallimard, 242 pp, 17 euros Prix Marguerite Duras, Le seizième roman d'annie Ernaux, (auteur par ailleurs de deux essais) est sans contexte sa plus belle réussite. Née en septembre 1940 près d'yvetot, de parents ouvriers, puis tout petits commerçants, Annie Ernaux après des études de lettres à Rouen a longtemps exercé le métier de professeur. Elle a commencé à publier en 1974 et n'a plus cessé ensuite de se servir de sa propre vie et de celle de ses proches pour tisser une œuvre plus près du documentaire que de la biographie. Son dernier roman (ou est ce un récit?), Les Années, est une réussite remarquable, sorte de réplique, à quelques soixante ans de distance, du deuxième sexe de Simone de Beauvoir. La soixantaine venue, l'auteur(e) raconte, mais à la troisième personne, et sans aucun pathos, sa vie, qui pour être singulière, n'en est pas moins emblématique d'un grand moment de l'émancipation féminine. En faisant mine de ne retracer que sa vie, Annie Ernaux reconstitue l'histoire des femmes de la fin de la dernière guerre aux années Sarkozy. Elle dit le machisme tellement habituel qu'il n'était pas perçu, la sensualité féminine déniée, l'adolescence seulement hantée par la peur des enfants non voulus, le danger et l'horreur des avortements considérés comme criminels, mais bien plus nombreux qu'on ne le dira jamais, la difficulté, même pour les femmes diplômées et lucides d'accéder à l'autonomie matérielle et affective. Elle dit tout cela et bien davantage, comment elle n' a perçu la gravité de la guerre d'algérie que tardivement, comment elle a failli passer à côté des événements de 68 et de leur sens profond, quelle a été l'importance ( même si la déception devait suivre ) de Elle raconte aussi la profondeur de l'amour maternel, la passion amoureuse, ses élans et ses risques, l'apaisement et la peur, la solitude et l'approche étrange de la vieillesseet de la mort.. Sans effusion, sans effet, sans dissimulation ni complaisance, Annie Ernaux parle du XX e siècle, surtout des femmes de ce siècle remarquablement. M.A. 8 soit axée sur l'accumulation de surprises dues à la floraison de motifs annexes, à d'incessants changements de tonalité, à l'utilisation inédite d'instruments (Tied up in chain, Dead web). Je garde pour la bonne bouche les deux perles qui à la e écoute me font toujours me liquéfier de bonheur et que même Lennon/Mc Cartney n'avaient pas songé à écrire : Part past part fiction où en un solo de 15 secondes la guitare électrique réduit au néant tous les concurrents passés et à venirqui délayent sans fin des notes usées, Effloresce and deliquesce dont la seule intro (très Durutti Column, pour ceux qui suivent) doit normalement vous entrouvrir les portes de la béatitude céleste. Avec ses compositions d'une architecture complexe (chacune fourmille tant d'idées et de mélodies à tiroir qu'à partir d'un seul morceau de ce disque n'importe qui d'autre écrirait au minimum quatre chansons!), le raffinement de sa texture sonore (variété et délicatesse des instruments tapissent votre cortex de velours et satin), l'évidente beauté de certaines mélodies et l'idéale alternance entre déflagrations pêchues et incitations à la rêverie, Submarine bells représente un des sommets de la pop et du rock, dont chaque écoute révèle un millième secret encore enfoui. Le Salsifis cagoulé cinéma culture L'apprenti film de Samuel Collardey Comme une réplique au beau film de Depardon qui nous racontait l'agonie des petits éleveurs des Cévennes, voici le portrait de quelques vachers bien décidés à survivre dans la rude et belle région du Haut-Doubs. Ces deux films dont l' un se réclame ouvertement du documentaire, tandis que l'autre est une fiction déguisée en document, n'ont en commun, outre la qualité de leur réalisation, que de porter à l' écran des paysans, cette partie de la population dont on parle peu, qu'on nous montre encore moins. Pour son premier long métrage, Samuel Collardey (un nom à retenir), fait mine de nous éclairer sur la pratique de la formation en alternance dans les lycées agricoles et de la vie des minuscules villages isolés des hauts plateaux du Doubs, mais c' est pour mieux nous conter une rencontre exceptionnelle, toute en pudeur. La rencontre c' est celle de Mathieu, 15 ans, fils de parents ouvriers et séparés, habitants d' un gros bourg, mais qui a une vocation de paysan et de son «patron», Paul propriétaire d'une petite ferme où il élève des vaches. Au début, nous nous contentons de découvrir un métier et une région, les images sont splendides, les personnages attachants, mais semblent réduire leurs échanges à ceux du contrat qui les lie. La vie à la ferme est omniprésente, entrecoupée de courtes scènes au lycée ou chez la mère de Mathieu.Ils parlent peu, Paul est calme et d'humeur agréable, Mathieu est un adolescent comme les autres, aimant ce qu' il fait, mais sans zèle excessif. Et peu à peu, avec énormément d'habileté, l'auteur nous fait assister à un rapprochement. Paul parle davantage, fait de la luge avec Mathieu, l'apprivoise et se laisse apprivoiser. Le jeune garçon qu'on nous a montré jusque-là incapable d' abandon ou de dialogue avec ses parents se confie. Et Paul finit par raconter sa propre vie, la perte d' un fils à l'âge de cinq ans, le désespoir. Rien de plus, pas d' effusion, mais on sent à quel point cette rencontre sera déterminante pour le jeune lycéen, on se prend à les aimer. C'est un film parfaitement maîtrisé, qui réussit une double gageure, nous parler profondément d'un métier et d' une région, nous conter une histoire, aussi banale que singulière, dans le respect de la nature et des hommes. Agathe Cléry film d Etienne Chatiliez C'est dommage, le propos est doublement intéressant : dénoncer l'absurdité et les ravages du racisme, tout en construisant une véritable comédie musicale, sur les traces de Jacques Demy. Pour rendre le film plus attirant encore, une pléiade de bons acteurs, Valérie Lemercier en tête, des chansons, des ballets, des gags. On ne s' ennuie pas, on est touché, on est absolument d' accord avec le réalisateur, on accepte volontiers le suspense qui nait dans la seconde partie ( nettement meilleure que la première), et on accepte avec joie, comme dans les bonnes vieilles comédies de naguère, la «happy end» qui ne pouvait manquer. Mais c' est dommage, on reste un peu sur sa faim, les belles performances d' acteur ne suffisent pas à dissiper une impression de lourdeur, et presque de «politiquement correct». Bon, faisons contre mauvaise fortune bon cœur, attiré par le renom du réalisateur et des interprètes, le battage médiatique les spectateurs vont sans doute être nombreux. Et ils seront amenés à se poser de saines questions sur le racisme, ce n' est déjà pas si mal. Mireille Amiel

LE PROJET ASSOCIATIF DE LA MJC / CENTRE SOCIAL PALENTE-LES ORCHAMPS

LE PROJET ASSOCIATIF DE LA MJC / CENTRE SOCIAL PALENTE-LES ORCHAMPS LE PROJET ASSOCIATIF DE LA MJC / CENTRE SOCIAL PALENTE-LES ORCHAMPS Créée en septembre 1979, l'association"maison des Jeunes et de la Culture/Centre Social de Palente les Orchamps" constitue un élément

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012

DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012 DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012 Avec le soutien de Sébastien CHABAL L invitation surprenante d Habitat et Humanisme au profit de la rénovation d une résidence pour mères isolées

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel»

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» DOSSIER DE PRESSE Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» Lundi 21 janvier 2013 à 15h30 A l Hôtel du Département, à Rouen En présence de : Didier MARIE, Président du

Plus en détail

PROJET SOCIAL ET CULTUREL

PROJET SOCIAL ET CULTUREL PROJET SOCIAL ET CULTUREL ALFA3A " Association pour le Logement, la Formation et l'animation - Accueillir, Associer, Accompagner ", organisme créé en 1971, est une association à vocation sociale et culturelle,

Plus en détail

ACTES COMITE PARTENARIAL. Marseille le 07 Décembre 2010

ACTES COMITE PARTENARIAL. Marseille le 07 Décembre 2010 ACTES COMITE PARTENARIAL Marseille le 07 Décembre 2010 1 Gaby Olmeta : «Nous invitons Manuel Pinto, Directeur des petits frères des Pauvres. Les petits frères des Pauvres, c est 17 salariés, 350 bénévoles

Plus en détail

Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès aux droits et aux soins CMU ACS ASS AME. Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA.

Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès aux droits et aux soins CMU ACS ASS AME. Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA. CMU ACS ASS AME BILAN DE SANTÉ Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA. > Côté santé, elle bénéfi cie de la Couverture Maladie Universelle. Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès

Plus en détail

L'aventure d'une Association, créée il y a bientôt 100 ans, et plus particulièrement

L'aventure d'une Association, créée il y a bientôt 100 ans, et plus particulièrement Sous le haut patronage de son Excellence Monsieur l'ambassadeur de Grande-Bretagne DEUX MILLIONS POUR VILLEBON Comment vous persuader de contribuer au financement de l'installation d'un ESAT - qu'est ce

Plus en détail

P R O J E T A S S O C I A T I F

P R O J E T A S S O C I A T I F P R O J E T A S S O C I A T I F (12/06 approuvé CA 2/07) 1. Objectifs associatifs 2. Valeurs 3. Publics 4. Domaines d'action 5. Partenaires 6. Financements 7. Fonctionnement associatif 8. Fonctionnement

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées PROJET ASSOCIATIF Association Contexte et Historique Le chantier, un outil de transformation de l'individu qui participe à un projet collectif et de transformation du territoire Les chantiers de jeunes

Plus en détail

SOUTIEN PUBLIC. Ce chapitre décrit la panoplie des allocations et l'effort public de soutien aux familles ayant de jeunes enfants.

SOUTIEN PUBLIC. Ce chapitre décrit la panoplie des allocations et l'effort public de soutien aux familles ayant de jeunes enfants. SOUTIEN PUBLIC Les pouvoirs publics, État, Caisses d'allocations familiales, collectivités locales principalement, ont à la fois une politique de soutien aux familles nombreuses et une politique de soutien

Plus en détail

REVUE DE PRESSE BENEVOLAT

REVUE DE PRESSE BENEVOLAT REVUE DE PRESSE BENEVOLAT Philippe Geluck, extrait de la bande dessinée Le Chat à Malibu «Si on payait mieux les bénévoles, ça donnerait peut-être envie à plus de gens de travailler gratuitement.» Assiociathèque

Plus en détail

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Dossier de presse A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! La JOC, c'est la Jeunesse Ouvrière Chrétienne : une association

Plus en détail

À qui s adresser? Le Conseil Général a prévu un. le paiement des allocations RSA et le financement des mesures. budget de 122 M en 2010 pour

À qui s adresser? Le Conseil Général a prévu un. le paiement des allocations RSA et le financement des mesures. budget de 122 M en 2010 pour Le Conseil Général a prévu un budget de 122 M en 2010 pour le paiement des allocations RSA et le financement des mesures d insertion. Demande de RSA À qui s adresser? Les demandes de RSA ne sont pas toutes

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

«LA SOLITUDE DES SENIORS» ENQUÊTE. 42 Éducation à la santé et à la vie quotidienne dans les Hauts-de-Seine. Objectifs

«LA SOLITUDE DES SENIORS» ENQUÊTE. 42 Éducation à la santé et à la vie quotidienne dans les Hauts-de-Seine. Objectifs ENQUÊTE «LA SOLITUDE DES SENIORS» La canicule de l été 2003 a montré combien les personnes isolées étaient vulnérables. Depuis cet événement, l Institut des Hautsde-Seine s est attaché à proposer aux seniors

Plus en détail

Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008. Rapport d Activité

Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008. Rapport d Activité IRESA Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008 Mardi 8 avril 2008 Rapport d Activité Depuis son Assemblée Générale du 23 janvier 2007, l IRESA a beaucoup travaillé, s est enrichie de nouveaux

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Gabriella Battaini-Dragoni Coordinatrice du dialogue interculturel Directrice générale «Éducation, Culture et Patrimoine, Jeunesse

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

Club d'accueil et d'entraide Fiche descriptive

Club d'accueil et d'entraide Fiche descriptive GUIDE DE MONTAGE CLUB DU 22/10/2005 ANNEXE E FICHE DU DOSSIER UNAFAM SUR LES STRUCTURES Club d'accueil et d'entraide Fiche descriptive Les personnes handicapées psychiques sont en situation d'extrême fragilité

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

FICHE DE POSTE DES EDUCATEURS SPECIALISES REFERENTS AUX APPARTEMENTS DU CTR DE BLANNAVES.

FICHE DE POSTE DES EDUCATEURS SPECIALISES REFERENTS AUX APPARTEMENTS DU CTR DE BLANNAVES. FICHE DE POSTE DES EDUCATEURS SPECIALISES REFERENTS AUX APPARTEMENTS DU CTR DE BLANNAVES. La CC51 définit les fonctions de l éducateur spécialisé comme suit (extrait): «L éducateur spécialisé a pour mission

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

Les Sables d'olonne Mardi 4 juin 2013. Logement solidaire et intergénérationnel en milieu rural Expérience et témoignage de Le temps pour toit

Les Sables d'olonne Mardi 4 juin 2013. Logement solidaire et intergénérationnel en milieu rural Expérience et témoignage de Le temps pour toit Les Sables d'olonne Mardi 4 juin 2013 Logement solidaire et intergénérationnel en milieu rural Expérience et témoignage de Le temps pour toit L'origine du projet Le temps pour toit : Démographie, canicule,

Plus en détail

Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité?

Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité? Accueillir Héberger Accompagner Insérer Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité? Comité d Etude et d Observation 14 octobre 2008 FNDSA Comité d Etude et d Observation 14_10_2008 1 Les critères de référence

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

Microfinance pour l agriculture : l expérience de la FONG au Sénégal

Microfinance pour l agriculture : l expérience de la FONG au Sénégal Microfinance pour l agriculture : l expérience de la FONG au Sénégal Nassirou Sall, FONGS, en partenariat avec SOS Faim Belgique BIM n - 22 avril 2008 Betty WAMPFLER Nous vous avons présenté dans le BIM

Plus en détail

LE JOURNAL DES PATIENTS DE NOUVEAUX OUTILS DE COMMUNICATION ET D INFORMATION 3 OUVRAGES

LE JOURNAL DES PATIENTS DE NOUVEAUX OUTILS DE COMMUNICATION ET D INFORMATION 3 OUVRAGES LA NEWSLETTER / LIGUE REIN ET SANTÉ / AVRIL 2015 #19 NOUVEAUTÉ 2015 / DES PAGES À PHOTOCOPIER DESTINÉES À VOS PATIENTS LE JOURNAL DES PATIENTS DE NOUVEAUX OUTILS DE COMMUNICATION ET D INFORMATION 2 SITES

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

Statuts de l Association loi 1901 «Micro Ecole Bricabrac-espaces éducatifs»

Statuts de l Association loi 1901 «Micro Ecole Bricabrac-espaces éducatifs» Statuts de l Association loi 1901 «Micro Ecole Bricabrac-espaces éducatifs» Association loi du 1er juillet 1901 N d'indentification: Date de déclaration: ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Il est

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES LE BENEVOLAT DANS LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET LE SOUTIEN SCOLAIRE Cahier n 13 - Septembre 2013 La lutte contre l illettrisme, grande cause nationale en 2013, se construit

Plus en détail

Une action éducative menée autour du classement des documents personnels. en Maison d Enfant à Caractère Sociale

Une action éducative menée autour du classement des documents personnels. en Maison d Enfant à Caractère Sociale Une action éducative menée autour du classement des documents personnels en Maison d Enfant à Caractère Sociale Joël FISCHER juillet 2008 L'éducateur joue un rôle important dans l'acquisition de l'autonomie

Plus en détail

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir.

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. La solidarité : UNE RICHESSE POUR LE QUÉBEC Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. Depuis la Révolution tranquille, l État québécois a grandement contribué à bâtir une

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

LA TAXATION DES AVOCATS : LE TYPE MEME DE LA FAUSSE BONNE IDEE

LA TAXATION DES AVOCATS : LE TYPE MEME DE LA FAUSSE BONNE IDEE Août 2014 LA TAXATION DES AVOCATS : LE TYPE MEME DE LA FAUSSE BONNE IDEE Dans le débat sur la réforme du financement de l aide juridique apparaît, aux côtés des propositions de taxation des actes juridiques

Plus en détail

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés?

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? DOSSIER Echec scolaire Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? Nous avons posé la question à Véronique Grosjean, conseillère pédagogique pour les écoles du réseau

Plus en détail

MANUEL DU PARTICIPANT A LA FORMATION DES MEMBRES DES COMITES D INITIATIVES (CI)

MANUEL DU PARTICIPANT A LA FORMATION DES MEMBRES DES COMITES D INITIATIVES (CI) LUTTE INTEGREE POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS L ATAKORA (LISA- PHASE II) MANUEL DU PARTICIPANT A LA FORMATION DES MEMBRES DES COMITES D INITIATIVES (CI) Page 1 sur 18 Module 1 Titre : Etat des lieux

Plus en détail

La Protection sociale des étrangers. Ali BEN AMEUR

La Protection sociale des étrangers. Ali BEN AMEUR La Protection sociale des étrangers Ali BEN AMEUR Introduction et recommandations Présentation de la séance et de son déroulement. Le Droit de la Protection sociale est vaste, complexe et évolutif. Durant

Plus en détail

snac Paris, le 19 février 2015

snac Paris, le 19 février 2015 snac Syndicat National des Auteurs et des Compositeurs Paris, le 19 février 2015 Madame Fleur Pellerin Ministre de la Culture et de la Communication Ministère de la Culture et de la Communication 3, rue

Plus en détail

Politique sociale. Thème - Politique sociale. Crédits sociaux 10.1. Hygiène et sécurité 10.2. Famille et logements 10.3

Politique sociale. Thème - Politique sociale. Crédits sociaux 10.1. Hygiène et sécurité 10.2. Famille et logements 10.3 Politique sociale Crédits sociaux.1 Hygiène et sécurité.2 Famille et logements.3 Faits et chiffres édition 2015-603 Présentation Présentation A - Crédits sociaux : La loi de finances initiale (LFI) prévoit

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 8827 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 27 septembre 2002 Messagerie Projet de loi ouvrant un crédit de fonctionnement au titre de subvention cantonale

Plus en détail

www.culture-a-vie.com

www.culture-a-vie.com DOSSIER DE PRÉSENTATION Une solution contre la NON-TRAITANCE des personnes âgées Voir le clip www.non-traitance.com De l ambition culturelle et de loisirs pour les aînés Contact informations Carine Jondeau,

Plus en détail

La campagne Generation Squeeze

La campagne Generation Squeeze La campagne La campagne est menée par un vaste réseau de partenaires déterminés à faire en sorte que les jeunes générations aient la possibilité de faire face à divers enjeux, comme les salaires plus bas,

Plus en détail

COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Ministère de l Économie et des Finances COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES FEUILLE DE ROUTE BILAN 2013 PROGRAMME D ACTION 2014

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Caritas Europa Shadow Report 2013 Country Summary for Luxembourg. Tendances en matière de pauvreté au Luxembourg (% de la population) :

Caritas Europa Shadow Report 2013 Country Summary for Luxembourg. Tendances en matière de pauvreté au Luxembourg (% de la population) : 1. PAUVRETÉ 1.1. Tendances récentes Développements de la pauvreté et de l'exclusion sociale au Luxembourg sur base des données d'eurostat : Tous les indicateurs de pauvreté ont augmenté depuis le début

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

MARAICHAGE COLLECTIF (Atelier1) Claude Mudry

MARAICHAGE COLLECTIF (Atelier1) Claude Mudry Sézegnin à 17 km du centre de Genève Féminin pour masculin MARAICHAGE COLLECTIF (Atelier1) Claude Mudry Déroulement de la présentation Qui sommes nous et un peu de notre histoire Nous sommes aujourd'hui

Plus en détail

Rencontre prix des «Incos» 2014/2015

Rencontre prix des «Incos» 2014/2015 Rencontre prix des «Incos» 2014/2015 «Reborn» de T. Robberecht Dans le cadre du prix des incorruptibles 2014-2015, nous avons rencontré, à la médiathèque de Mérignac, mardi 24 mars, Thierry Robberecht,

Plus en détail

«J ai une petite idée comme ça ( ) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour».

«J ai une petite idée comme ça ( ) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour». http://www.francetvinfo.fr/restos-du-coeur-29e-campagne-de-solidarite_467072.html Historique HISTORIQUE 1985-1986 SEPTEMBRE 1985 : COLUCHE A L ANTENNE D EUROPE 1 «J ai une petite idée comme ça ( ) un resto

Plus en détail

La SENIORESCENCE ACTIVE

La SENIORESCENCE ACTIVE CENTRE RESSOURCES des INITIATIVES pour le DEVELOPPEMENT de l ECONOMIE LOCALE La SENIORESCENCE ACTIVE Avec le soutien de 1 Centre d Affaires ACTIV BURO 69120 Vaulx en Velin Permanences à MEYZIEU & VENISSIEUX

Plus en détail

Vous sollicitez l inscription de votre enfant dans un Etablissement catholique et plus précisément la SALLE-SAINT ROSAIRE

Vous sollicitez l inscription de votre enfant dans un Etablissement catholique et plus précisément la SALLE-SAINT ROSAIRE Sarcelles le 8 Octobre 2013. COLLEGE et LYCEE Chers Parents, Vous sollicitez l inscription de votre enfant dans un Etablissement catholique et plus précisément la SALLE-SAINT ROSAIRE En choisissant cet

Plus en détail

Titre de la Table citoyenne

Titre de la Table citoyenne Titre de la Table citoyenne La dépendance Organisée par : Mutualité Française délégation départementale des Bouches-du-Rhône, URIOPSS PACA, PSP-Pôle Services à la Personne-PACA, CRESS PACA Date & Lieu

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION?

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? AVIS N 10.01 Présenté par la Commission «Citoyenneté, solidarité, mobilité» du CONSEIL

Plus en détail

Quoi Besoin identifié Comment faire? Comment lever les freins? Statut Déclarer l'aide aux aidants «grande cause nationale»

Quoi Besoin identifié Comment faire? Comment lever les freins? Statut Déclarer l'aide aux aidants «grande cause nationale» Méthode : Tester et déployer sur la base de l évaluation du rapport : impact social / coût Reconnaître Faciliter Les aidants Les associations d'aidants / en faveur des aidants Les initiatives en faveur

Plus en détail

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung Ján Figel Commissaire européen en charge de l Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme Bruxelles p. 2 L'Autonomie des Jeunes en question Youg People's autonomy / Junge leute autonomie

Plus en détail

BROUILLON. Nous vous offrons également la possibilité de livrer votre propre perception de façon tout à fait confidentielle.

BROUILLON. Nous vous offrons également la possibilité de livrer votre propre perception de façon tout à fait confidentielle. numéro d identification MON ÉDUCATION, MES LOISIRS Droits de l enfant Consultation des 6/18 ans MA VIE DE TOUS LES JOURS 2013 ma santé Adulte JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS 2 Bonjour, Vous avez entre

Plus en détail

Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE. Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue.

Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE. Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue. Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE par Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue TABLE DES MATIÈRES LA SOCIETE QUÉBÉCOISE VIEILLIT. EST-CE UNE CHANCE

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

Route Internationale en Angleterre des Compagnons de St François 28 Juillet ~ 5 Août 2015 (séparation après le petit déjeuner le 6 août)

Route Internationale en Angleterre des Compagnons de St François 28 Juillet ~ 5 Août 2015 (séparation après le petit déjeuner le 6 août) Route Internationale en Angleterre des Compagnons de St François 28 Juillet ~ 5 Août 2015 (séparation après le petit déjeuner le 6 août) Les Compagnons de St François sont un mouvement œcuménique chrétien

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

Interview de Benoit, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée de Villefranche-sur-Saône

Interview de Benoit, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée de Villefranche-sur-Saône 18/06/2013 Interview de Benoit, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée de Villefranche-sur-Saône Coop alternatives 47, rue de la Garde 69005 Lyon - 06 48 03 74 14 - contact@coop-alternatives.fr

Plus en détail

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie Allocution de M. Yvon Bolduc, Président-directeur général Fonds de solidarité FTQ Montréal, le lundi

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

«Le développement n a de sens que parce qu il permet à un plus grand nombre de jeunes de vivre l aventure du scoutisme»

«Le développement n a de sens que parce qu il permet à un plus grand nombre de jeunes de vivre l aventure du scoutisme» Créer et Animer des Réseaux de développement Pour les Responsables Locaux Développement et Réseaux/les coordinateur Développement et Réseaux des Pôles Développement «Le développement n a de sens que parce

Plus en détail

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000)

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Depuis Septembre 1997, un groupe composé de patients et de soignants

Plus en détail

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012 M me Marie Desplechin et le Comité de pilotage de la consultation pour un accès de tous les jeunes à l'art et à la culture Ministère de la Culture et de la Communication 182, rue Saint-Honoré 75033 Paris

Plus en détail

Les régions, les citoyens et l Europe 16 novembre 2012

Les régions, les citoyens et l Europe 16 novembre 2012 Les régions, les citoyens et l Europe 16 novembre 2012 La conférence, modérée par Aurélien CARON, Président des Jeunes Européens-France, rassemblait les intervenants suivants : - Mercedes BRESSO, Vice-Présidente

Plus en détail

Lycée International de Ferney Voltaire Charte des voyages. Table des matières

Lycée International de Ferney Voltaire Charte des voyages. Table des matières Lycée International de Ferney Voltaire Charte des voyages Table des matières 1. Objet... 1 2. Cadre règlementaire... 2 3. Orientations et particularités du lycée... 6 Annexe 1 : Textes principaux régissant

Plus en détail

CREER UNE ASSOCIATION : MODE D EMPLOI

CREER UNE ASSOCIATION : MODE D EMPLOI CREER UNE ASSOCIATION : MODE D EMPLOI Selon l'article 2 de la loi de 1901, les associations peuvent «se former librement sans autorisation ni déclaration». Pour exister officiellement, il convient néanmoins

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

Martine Boucher : Bonjour.

Martine Boucher : Bonjour. Date : 18/11/2014 Entreprise : France Télévisions Intervenantes : Martine Boucher, Responsable du Département Diversité Égalité des chances Radia Saoud Journaliste : Vous êtes bien sur Handichat.fr, et

Plus en détail

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie Dorjaa, Mongolie J ai 19 ans. Mes parents ont décidé de me marier avec le fils d une famille du village voisin. Ma famille a donné son accord mais je ne connais pas mon futur mari. J ai dit à ma famille

Plus en détail

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51%

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51% Résultats détaillés Pour l ensemble des questions traitées, on trouvera deux colonnes de pourcentages : - la première est sur la base des effectifs totaux (total inférieur à 100% pour les questions filtrées)

Plus en détail

Tableau parcours. Année scolaire Diplôme(s) préparé(s) Engagements associatifs Expériences professionnelles Formations complémentaires

Tableau parcours. Année scolaire Diplôme(s) préparé(s) Engagements associatifs Expériences professionnelles Formations complémentaires Tableau parcours Année scolaire Diplôme(s) préparé(s) Engagements associatifs Expériences professionnelles Formations complémentaires 20.. / 20.. Légende : Diplôme(s) préparé(s) : marquer ici le(s) diplôme(s)

Plus en détail

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives "La Mesnie"

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives La Mesnie Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives "La Mesnie" PROJET DE VIE ASSOCIATIF ALAPA 2014-2019 Projet approuvé en Conseil de Vie Sociale le Projet approuvé

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo RA : Séjour académique à l Université Saint-Joseph de Beyrouth au semestre d automne 2013-2014

Rapport de fin de séjour Explo RA : Séjour académique à l Université Saint-Joseph de Beyrouth au semestre d automne 2013-2014 Bonnet Clément IEP de Grenoble Rapport de fin de séjour Explo RA : Séjour académique à l Université Saint-Joseph de Beyrouth au semestre d automne 2013-2014 Depuis déjà longtemps, j avais en tête le projet

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Ai-je droit au RSA? Pour le savoir, je fais le test RSA sur www.caf.fr, rubrique Particuliers ou j appelle la caf au : 0 820 25 54 10

Ai-je droit au RSA? Pour le savoir, je fais le test RSA sur www.caf.fr, rubrique Particuliers ou j appelle la caf au : 0 820 25 54 10 Pour le savoir, je fais le test RSA sur www.caf.fr, rubrique Particuliers ou j appelle la caf au : 0 820 25 54 10 (0,112 la première minute et 0,09 ensuite) Ai-je droit au RSA? (Revenu de Solidarité Active)

Plus en détail

Janie ZELLER ES3 2006-2009 NOTE BREVE DE STAGE D APPROFONDISSEMENT

Janie ZELLER ES3 2006-2009 NOTE BREVE DE STAGE D APPROFONDISSEMENT Janie ZELLER IFTS ES3 2006-2009 NOTE BREVE DE STAGE D APPROFONDISSEMENT J ai effectué mon stage d approfondissement en Inde, avec une population rurale défavorisée. J ai principalement travaillé auprès

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail