SIDA et défenses immunitaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SIDA et défenses immunitaires"

Transcription

1 SIDA et défenses immunitaires Chapitre 1 : le SIDA I- Une enquête médicale de plusieurs années a) Les débuts de l épidémie L épidémie de SIDA débute en 1981 : aux Etats Unis des hommes jeunes, toxicomanes et homosexuels décèdent de maladies rares liées à un effondrement des défenses immunitaires. Rapidement cette épidémie s étend à d autres communautés et devient une pandémie dès 1985 (= épidémie à caractère mondiale). En 2000 le SIDA est la 4 e cause de mortalité à l échelle mondiale.

2 La contamination se fait de 3 manières : lors des rapports sexuels, par voie sanguine et par transmission de la mère à l enfant. b) les cellules cibles sont principalement les LT4 Les cellules cibles du virus sont les cellules du système immunitaire portant le marqueur membranaire CD4. Ce sont : les monocytes sanguins, qui se différentient en macrophages dans les tissus les lymphocytes T4 (ou LT4 ou Th pour «helper»). Les LT4 jouent un rôle central dans la réponse immunitaire car ils stimulent les autres lymphocytes pour se différencier: les LB se différentient en plasmocytes produisant des Ac les LT8 se différentient en cellules tueuses. La destruction des LT4 provoque donc un effondrement du système immunitaire, laissant l organisme à la merci de maladies dites «opportunistes», provoquées par des virus, des bactéries, des champignons, des parasites Cette immunodéficience est acquise, d où le nom de la maladie : Syndrome d ImmunoDéficience Acquise.

3 c) le virus VIH Le virus responsable de cette immunodéficience est découvert conjointement en France et aux états unis dès L histoire d une découverte... L'équipe complète de l'unité d'oncologie virale telle qu'elle était constituée en Une équipe inconnue de l'institut Pasteur, dans laquelle travaillent Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi, se penche alors sur ce qu'en France, on commence à appeler sida. Ils sont rapidement contactés par un chef de clinique assistant à l'hôpital Claude-Bernard de Paris, qui depuis 1981 soigne un steward homosexuel, M. Bru, atteint de cette maladie étrange. En 1983, lorsque le patient décède, Willy Rozenbaum prélève les ganglions lymphatiques pour les faire analyser par l'équipe de Pasteur. D'après les maigres données disponibles sur le sida, ces structures ont en effet tendance à gonfler dans les premiers stades du développement de la maladie. Les chercheurs français mettent alors en culture ces cellules, parmi lesquelles les lymphocytes T, les cellules pivot de l'immunité. Et au bout de deux semaines, ils observent, autour de ces cellules immunitaires, une activité enzymatique importante, celle de la reverse transcriptase. C'est le signe qu'une prolifération rétrovirale est en marche. Ils isolent alors le virus libéré et le baptisent LAV pour Lymphadenopathy Associated Virus. Le 20 mai 1983, ils publient leurs résultats dans Science. en 1986, la communauté scientifique décide de renommer le virus VIH pour Virus de l'immunodéficience humaine. Cette année-là, l'équipe de Pasteur isole

4 un deuxième virus, le VIH-2. En 1987, les instances franco-américaines tranchent pour un accord à l'amiable, avec un partage équitable des royalties perçues suite à la vente des tests de dépistage. La remise de ce prix Nobel clôt définitivement la polémique en attribuant, très officiellement, la paternité de la découverte du virus du sida à l'équipe française. Le VIH appartient à la catégorie des rétrovirus (virus à ARN). Observés au microscope électronique, les virus apparaissent sous forme de particules virales de très petites taille ( fois plus petit qu une cellule). Le VIH est composés d acides nucléiques porteurs de gènes et de protéines, enveloppé d une membrane provenant de la cellule précédemment infectée. II la multiplication du virus dans les cellules cibles Les virus sont inertes au plan métabolique et ne se multiplient qu a l intérieur des cellules : ce sont des parasites intracellulaires obligatoires. a) L entrée du HIH dans les cellules cibles : Une protéine virale gp120 portée par l enveloppe du virus possède une très forte affinité pour la protéine CD4 portée par les monocytes et les

5 LT4. LT4 et monocytes (ou macrophages) sont donc les cellules cibles du VIH. Les macrophages et les monocytes jouent le rôle de véritable réservoir, notamment dans les ganglions lymphatiques. b) La multiplication du VIH : Après entrée du virus dans la cellule hôte, les molécules d ARN, ainsi que les enzymes virales se trouvent dans le cytoplasme de la cellule cible. Une enzyme virale, la transcriptase inverse, transcrit l ARN viral en ADN dans les cellules infectées. L ADN est alors intégré au génome de la cellule hôte ; son expression engendre par transcription de nouvelles molécules d ARN qui seront traduites en protéines. Les ARN et protéines s assemblent ensuite pour former de nouvelles particules virales infectieuses.

6 Une fois formées, les particules virales quittent la cellule par bourgeonnement, et acquiert au passage leur enveloppe lipidique. Leur prolifération et leur libération hors de la cellule cible provoquent généralement la mort de celle-ci. Après libération, les particules virales sont disséminées dans le sang. Leur quantité dans le sang (charge virale) varie selon le stade de la maladie.

7 III/ Les différentes phases de la maladie a) La primo-infection Lors de l entrée du VIH dans l organisme on assiste dans un premier temps à une augmentation importante de la charge virale : le virus se réplique et se dissémine de façon importante. Cette prolifération provoque les symptômes d une maladie virale bénigne (grippe) qui passe parfois inaperçus. b) La phase asymptomatique La phase précédente provoque une intense réaction immunitaire de l hôte, l organisme produit des anticorps anti-vih que l on pourra déceler. La présence de ces anticorps marque le début de la séropositivité (le sujet étant alors dit «séropositif» pour le VIH). La période qui la sépare de l infection initiale est généralement de 2 semaines à trois mois (d ou la nécessité d attendre plusieurs semaines pour un test fiable). Apparaissent en même temps dans le sang du sujet contaminé des lymphocytes T cytotoxiques (LT8) spécifiques dirigés contre les cellules infectées par le VIH, par exemple les LT4 qu ils détruisent.

8 En détruisant les LT4, les LT8 limitent la prolifération du virus et la charge virale diminue. Leur activité contrôle pendant un temps la prolifération du virus : c est la phase asymptomatique de durée variable (1-10 ans). Cette phase correspond donc à une infection chronique très active limitée en permanence par des réactions immunitaires importantes, auxquelles le virus finit cependant par échapper. c) Le sida : phase symptomatique L infection par le VIH se traduit à long terme par une diminution constant des lymphocytes T4 (détruit par les LT8), dont le nombre devient inférieur à 200 par microlitre (valeur normale 1 200). Le système immunitaire est alors moins efficace contre toutes les maladies : c est le début de la phase symptomatique qui signe le déclenchement de la maladie SIDA. Celui-ci est en effet défini en France par l apparition de différents signes cliniques liés au développement de certaines pathologies opportunistes (comme les candidoses bronchiques ou pulmonaires, le sarcome de Kaposi ou la tuberculose pulmonaire). La charge virale augmente à nouveau dans le sang jusqu au décès. IV/ Détection de la maladie et traitement Le dépistage repose dans un premier temps sur l utilisation des tests ELISA basés sur la détection des anticorps anti-vih. Des résultats positifs (séropositif pour le VIH) conduisent à effectuer une immuno-empreinte (détection des anticorps dirigés contre les protéines du virus), seule confirmation reconnue légalement en France. Chez les individus infectés, il est important de suivre l évolution de l infection qui peut être estimée par la mesure de l ARN viral dans le sang mais aussi par suivi de la population de LT4 par cytométrie de flux (voir TP). Les progrès thérapeutiques observés ces dernières années offrent sans doute des perspectives intéressantes mais limitées du fait de leur coût aux pays développés, et qui ne sauraient de toute façon remplacer la

9 prévention, seule stratégie réellement efficace aujourd hui pour enrayer le développement de l épidémie. Immuno-empreintes anti-vih On fait migrer des protéines du VIH et on utilise le sérum d un patient qui contient ou non des anticorps anti VIH Principe du test ELISA La présence d anticorps anti-vih empêche la fixation des anticorps marqués : la coloration disparait

10

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

Le SIDA : une affection. du système immunitaire

Le SIDA : une affection. du système immunitaire Le SIDA : une affection du système immunitaire Particularités structurales du VIH Le VIH a une enveloppe virale formée de protéines gp 120 et gp 41. D autres protéines forment les capsides : p17 et p24.

Plus en détail

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH On sait aujourd hui que le VIH est transmis par voie sexuelle, sanguine et de la mère à l enfant au cours de la grossesse : il se propage donc par

Plus en détail

Le virus. Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en Il appartient à la famille des rétrovirus.

Le virus. Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en Il appartient à la famille des rétrovirus. Le virus Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en 1983. Il appartient à la famille des rétrovirus. On distingue le VIH de type 1 dont la répartition est mondiale et le VIH2 plus

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

L Infection à VIH (1)

L Infection à VIH (1) L Infection à VIH (1) Epidémiologie-Virologie-Histoire Naturelle. Docteur Patrick Miailhes Service d Infectiologie du Pr. Peyramond, Hôpital Croix-Rousse, Lyon VIH/Sida 2011 1 Epidemiologie mondiale :

Plus en détail

CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE

CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE I. RESTITUTIONS DES CONNAISSANCES 1. Schémas à titrer et à légender Schéma 1 : Surface d un lymphocyte T4 On observe des particules du virus VIH bourgeonnant à la surface

Plus en détail

Chapitre 5 : lutter contre l infection

Chapitre 5 : lutter contre l infection Chapitre 5 : lutter contre l infection Comment notre corps peut-il lutter contre l infection? I/ Les micro-organismes sont généralement rapidement digérés par des phagocytes. Voir activités du livre p.

Plus en détail

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE I/ La réponse adaptative humorale La contamination de l organisme par un agent infectieux (ou une molécule étrangère) entraîne l apparition d anticorps dans le sérum : on

Plus en détail

Le SIDA : une affection du système immunitaire.

Le SIDA : une affection du système immunitaire. CHAPITRE A Le SIDA : une affection du système immunitaire. 1 Le SIDA, ou Syndrome d ImmunoDéficience Acquise, est une maladie due à un virus, le virus de l immunodéficience humaine ou VIH (HIV : Human

Plus en détail

I.7 Immunologie. 1. Comment se manifeste le SIDA? 1.1 Le virus VIH. Introduction.

I.7 Immunologie. 1. Comment se manifeste le SIDA? 1.1 Le virus VIH. Introduction. I.7 Immunologie. Introduction. Le système immunitaire regroupe l ensemble des cellules d un individu pouvant s opposer à la pénétration et à l infection par des agents pathogènes. Les cellules du système

Plus en détail

AVL Liban 2011 VIH. Retrovirus. Pourquoi étudier les virus? Qu est-ce qu un Virus? Terminologie. Egypte Ancienne et Virus AVL 2011 VIH

AVL Liban 2011 VIH. Retrovirus. Pourquoi étudier les virus? Qu est-ce qu un Virus? Terminologie. Egypte Ancienne et Virus AVL 2011 VIH AVL Liban 2011 Sami Khuri Department of Computer Science San José State University San José, California, USA sami.khuri@csjsu.edu www.cs.sjsu.edu/faculty/khuri Retrovirus Parasites intracellulaires Gènes:

Plus en détail

VIH - SIDA. V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017

VIH - SIDA. V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017 VIH - SIDA V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017 V I H Virus de l Immunodéficience Humaine lorsqu une personne est infectée par ce virus, celui-ci va détruire les lymphocytes T4 apparition de maladies

Plus en détail

Corrigé exercices de Biologie

Corrigé exercices de Biologie Corrigé exercices de Biologie I. RESTITUTIONS DES CONNAISSANCES 1. Schémas à titrer et à légender. Schéma 1 : Surface d un lymphocyte T4 On observe des particules du virus VIH bourgeonnant à la surface

Plus en détail

CH4 : SIDA ET DEFENSES IMMUNITAIRES

CH4 : SIDA ET DEFENSES IMMUNITAIRES CH4 : SIDA ET DEFENSES IMMUNITAIRES INTRODUCTION L organisme lutte contre des microbes grâce à son système immunitaire, qui met en jeu des mécanismes généraux comme la phagocytose et des mécanismes spécifiques,

Plus en détail

4. Les réactions immunitaires

4. Les réactions immunitaires 4. Les réactions immunitaires L environnement de l Homme est peuplé de microbes (virus, bactéries, ). Des modes de transmission de ces microbes ont été étudiés et des méthodes (asepsie, antisepsie, utilisation

Plus en détail

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T 1- Les agents du maintien de l intégrité des populations cellulaires. 1.1.Reconnaissance des cellules infectées. 1.1.1.Particularité des cellules infectées.

Plus en détail

LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE Introduction: Le SIDA, ou syndrome immunodéficience acquise, est une maladie due à un virus, le virus de l'immunodéficience humaine ou VIH (HIV: Human Immunodeficiency

Plus en détail

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Chapitre 1 : Se protéger des microbes I Des microbes dans notre environnement L'organisme est constamment confronté à des micro-organismes variés

Plus en détail

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Restitution des acquis communiquer Les mécanismes de l immunité innée sont parfois insuffisants pour permettre l élimination

Plus en détail

UN EXEMPLE D'IMMUNODEFICIENCE LE SIDA

UN EXEMPLE D'IMMUNODEFICIENCE LE SIDA 7 UN EXEMPLE D'IMMUNODEFICIENCE LE SIDA Objectifs : citer les cellules cibles du virus décrire les phases de l'infection interpréter les courbes d'antigénémie et de concentration en Ac, de concentration

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

Chapitre 11 : l immunité adaptative.

Chapitre 11 : l immunité adaptative. Chapitre 11 : l immunité adaptative. L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier une autre

Plus en détail

Les Mécanismes de l Immunité

Les Mécanismes de l Immunité 1 CHAPITRE B Les Mécanismes de l Immunité 2 L infection de l organisme par un agent infectieux comme le VIH montre la mise en jeu du système immunitaire qui se manifeste d abord par une réaction immunitaire

Plus en détail

Le SIDA. Activité proposée :

Le SIDA. Activité proposée : Le SIDA Le syndrome d immunodéficience acquise (SIDA) est une maladie due à un rétrovirus, le VIH (virus de l immunodéficience humaine). Celui-ci infecte aujourd hui plus de 35 millions de personnes dans

Plus en détail

Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme. Chapitre 2 La réponse immunitaire. I) Quelles sont les premières réactions de l organisme

Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme. Chapitre 2 La réponse immunitaire. I) Quelles sont les premières réactions de l organisme Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme Chapitre 2 La réponse immunitaire Bactéries, virus et autres microorganismes de l environnement pénètrent à tout moment dans notre corps, le plus

Plus en détail

Chapitre 2 : L'immunité adaptative

Chapitre 2 : L'immunité adaptative Chapitre 2 : L'immunité adaptative Table des matières Introduction 3 I - I- Les anticorps 4 1. La production des anticorps... 4 2. La structure d'un anticorps.... 4 3. Le rôle des anticorps... 5 4. L'origine

Plus en détail

Immunologie. Les mécanismes de l immunité

Immunologie. Les mécanismes de l immunité Immunologie Les mécanismes de l immunité Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent étranger (bactéries, champignons,

Plus en détail

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte 2. Les espoirs pour un vaccin anti-vih. Pages 416/417. Dans le cas du virus du SIDA, il s'agit de trouver un vaccin contre un virus alors que naturellement ce virus n'est pas vaincu par les défenses immunitaires

Plus en détail

Programme Séance Notion construite

Programme Séance Notion construite 1 2 Programme Séance Notion construite L organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de microorganismes (bactéries et virus) issus de son environnement. Comment les microorganismes

Plus en détail

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps I Les différentes défenses du corps humain : III2 Activité 1 Les réactions rapides et lentes du système immunitaire Comment notre corps réagit au contact

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme QCM Niveau : Troisième Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.

Plus en détail

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? Les processus immunitaires mis en jeu Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?

Plus en détail

Chapitre V : La défense de l organisme face aux microbes. I Comment l organisme se défend-il face aux microbes?

Chapitre V : La défense de l organisme face aux microbes. I Comment l organisme se défend-il face aux microbes? Chapitre V : La défense de l organisme face aux microbes I Comment l organisme se défend-il face aux microbes? A Quelles cellules interviennent dans la défense de l organisme? Activité 1 : notre démarche,

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire

Thème 3 : Corps humain et santé. Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3 : Corps humain et santé Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Chapitre 13 - L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée Les

Plus en détail

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire Constats : On sait que les effecteurs de la réaction immunitaire acquise sont : - les d'anticorps

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane Intervention du Docteur Leïla ADRIOUCH PRESENTATION du CORE VIH Guyane Le CORE VIH (Coordination Régionale de lutte face au Virus de l Immunodéficience Humaine)

Plus en détail

Le SIDA 1 Elisabeth Denécheau - Session Athis Mons

Le SIDA 1 Elisabeth Denécheau - Session Athis Mons Le SIDA 1 Définitions SIDA:Syndrome d Immuno Déficience Acquise.(Acquired Immuno Deficiency Syndrom) VIH:Virus de l Immuno Déficience Humaine (en anglais HIV) 2 Quelques chiffres (1) Depuis le début de

Plus en détail

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse:

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse: Partie C: protection de l organisme Cours téléchargeable en ligne à l adresse: http://marina.miori.free.fr Introduction Dans notre environnement, vit une multitude de microbes (ou microorganismes) invisibles

Plus en détail

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Introduction Lors d une infection, l organisme réagit de différentes manières pour éliminer l agent pathogène : Une réaction immunitaire innée non spécifique qui

Plus en détail

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Thème 3A : Corps humain et santé Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Rappel mise en situation : Le système immunitaire = ensemble de cellules spécialisées dans la détection et l élimination de tout élément

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine et SIDA HTLV

Virus de l Immunodéficience Humaine et SIDA HTLV Virus de l Immunodéficience Humaine et SIDA HTLV marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2014-2015 Les rétrovirus Particularité de réplication : transcription inverse ARN génomique ADN proviral intégré ARN génomique

Plus en détail

Chapitre 3. Des inégalités devant la santé

Chapitre 3. Des inégalités devant la santé Chapitre 3 Des inégalités devant la santé Sommes-nous tous égaux dans le monde devant la santé? problématique Dans les pays riches, l accès aux médicaments est aisé : grande quantité de médicaments disponibles,

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

LA REPLICATION VIRALE

LA REPLICATION VIRALE LA REPLICATION VIRALE I Généralités! Virus = parasite intracellulaire obligatoire!virus détourne le métabolisme et la machinerie de la cellule pour se multiplier 1 Virus «n» Virions Infection = rencontre

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3: Corps humain et santé Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Chez les vertébrés, le système immunitaire comprend 2 grands ensembles de défense

Plus en détail

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE (*) Introduction Définition : SYSTEME IMMUNITAIRE (SI) : C est un ensemble d organes, de cellules et de tissus dont la fonction est la défense du corps humain, c est à dire le

Plus en détail

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux Anne Paugam PLAN Introduction Inflammation/infection Relation hôte-agent; les agents pathogènes Mécanisme non-spécifique Mécanisme spécifique; réponse du

Plus en détail

INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33

INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33 1 INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33 millions de personnes infectées dans le monde /25 millions

Plus en détail

Exemple des 4 groupes de microbes

Exemple des 4 groupes de microbes Chapitre 2 Risque infectieux et protection de l organisme : l immunité humaine Système immunitaire = ensemble des cellules et des organes qui assurent la protection de l organisme contre les microbes.

Plus en détail

Chapitre 5 : les défenses de l organisme

Chapitre 5 : les défenses de l organisme Chapitre 5 : les défenses de l organisme Comment notre organisme se défend-il contre les contaminations ou les infections par les micro-organismes? I/ Plusieurs acteurs luttent contre les microbes. Voir

Plus en détail

Infection. transformante. Infection aiguë lytique. Infection persistante. Infection. Cellule infectée par le virus. latente.

Infection. transformante. Infection aiguë lytique. Infection persistante. Infection. Cellule infectée par le virus. latente. DIVERSITE DES INFECTIONS VIRALES Dr Rafik HARRATH Laboratoire de Virologie, Faculté de Pharmacie de Monastir Les infections virales Infection transformante Infection aiguë lytique Infection latente Cellule

Plus en détail

VIH : Virus de l'immunodéficience Humaine

VIH : Virus de l'immunodéficience Humaine Fiche technique: Epidémiologie : Monde : VIH : Virus de l'immunodéficience Humaine Famille : Retroviridae, sous-famille : Orthoretrovirinae, genre : Lentivirus Mode de transmission: Voie sexuelle : liquide

Plus en détail

THEME BASE DE LA PATHOLOGIE. Sous-thème 10 : Les maladies infectieuses

THEME BASE DE LA PATHOLOGIE. Sous-thème 10 : Les maladies infectieuses THEME BASE DE LA PATHOLOGIE Sous-thème 10 : Les maladies infectieuses 1 Le SIDA 1.1 Présentation 1.a Définition Le SIDA (Syndrome d ImmunoDéficience Acquise) est une maladie infectieuse due à un virus

Plus en détail

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie Chapitre 3A3 Le phénotype immunitaire au cours de la vie Quelques données sur la rougeole La rougeole est une maladie très contagieuse causée par un virus. Au cours des 150 dernières années, elle a touché

Plus en détail

- Il se transmet par les liquides corporels : sang, sperme, sécrétions vaginales et lait maternel.

- Il se transmet par les liquides corporels : sang, sperme, sécrétions vaginales et lait maternel. R12 = LE SIDA R12 = LE SIDA I. DEFINITION : Syndrome d'immuno Déficience Acquise, provoquée par un virus, le VIH (virus d'immunodéficience humaine) qui pénètre dans l'organisme et s'attaque aux lymphocytes

Plus en détail

CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE

CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Introduction L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier

Plus en détail

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10 Cochez la ou les proposition(s) exacte(s) pour chaque question 1 à 28. Réponse bonne cochée = 1 point Réponse fausse cochée = 0,5point Pas de réponse = 0 point Seule la dernière page sera rendue. Conseil:

Plus en détail

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir Video : infection Quel micro-organisme attaque Holly? Quelles sont les premières défenses du corps qu il affronte? Classer par ordre chronologique les différentes cellules qui agissent contre l invasion

Plus en détail

PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016

PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016 PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016 PARTIES DU PROGRAMME - ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENTRAINEMENT THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE THEME 3A MAINTIEN DE L INTEGRITE DE L ORGANISME : QUELQUES ASPECTS DE LA

Plus en détail

CORRIGÉ DU CONCOURS AMIENS 2009 (école d Orthoptie)

CORRIGÉ DU CONCOURS AMIENS 2009 (école d Orthoptie) CORRIGÉ DU CONCOURS AMIENS 2009 (école d Orthoptie) Biologie : correction réalisée par Mr LAIGNIER Laurent Correction proposée et non officielle EXERCICE I : Questions courtes 1. disque Z : encore appelé

Plus en détail

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Fiche technique n 14 2 ème édition Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Le syndrome de l'immunodéficience féline est communément appelé le «SIDA du chat». Il se transmet entre

Plus en détail

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Prélèvement : qualité du prélèvement qualité des résultats et d interprétation prélèvement précieux : respiratoire (48h max à 4 ) et LCR (24h max

Plus en détail

S I D A V I. L infection par le VIH en VIH différent de SIDA. VIH différent de SIDA. L épidémie a 25 ans. = Syndrome. = Virus.

S I D A V I. L infection par le VIH en VIH différent de SIDA. VIH différent de SIDA. L épidémie a 25 ans. = Syndrome. = Virus. L épidémie a 25 ans L infection par le VIH en 2007 1981 : les premiers malades Découverte en 1984 du VIH1, et en 1986 du VIH2 1987: le 1 er médicament AZT 1996 2006 Trithérapie, longue maladie 1981-2007

Plus en détail

On constate qu au bout de 3 semaines après l introduction du virus dans l organisme, celui-ci prolifère intensément.

On constate qu au bout de 3 semaines après l introduction du virus dans l organisme, celui-ci prolifère intensément. Exercice 5 : Exploitation du Document 1 : Le Document 1 représente un diagramme en bâtons montrant l évolution au cours du temps des qualités du virus de l immunodéficience humaine (VIH) et d anticorps

Plus en détail

Liste d exercices pour le TP 4

Liste d exercices pour le TP 4 Liste d exercices pour le TP 4 MBIOB131 (partie J. Jamart): chapitres I, II et III Avril 2016 La grippe Selon l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la grippe se définit comme une infection virale

Plus en détail

Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011

Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011 Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011 Date Progression Prise de contact : - Présentation du Professeur, de la Discipline, et du Programme. - Document : «L

Plus en détail

PLAN DE L EXPOSE. 1.Présentation. 2.Motivation. 3.Objectifs.

PLAN DE L EXPOSE. 1.Présentation. 2.Motivation. 3.Objectifs. PLAN DE L EXPOSE. 1.Présentation. 2.Motivation. 3.Objectifs. 4. Méthodologie. 4.1. Analyse théorique. 4.2. Analyse pratique. - Mise en évidence des moyens de prévention dans chaque pays. - Ce qui se fait

Plus en détail

TH3A_ch2. prolongement de l immunité innée. Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes

TH3A_ch2. prolongement de l immunité innée. Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes TH3A_ch2 L immunité adaptative, un prolongement de l immunité innée Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes intro L'immunité innée permet une réponse rapide et non différenciée contre les microbes

Plus en détail

Epreuve : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Section : 4 ème Sciences expérimentales Date : le 07 / 05 / 2015 Durée : 3 H

Epreuve : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Section : 4 ème Sciences expérimentales Date : le 07 / 05 / 2015 Durée : 3 H Commissariat régionale de L éducation de Ben Arous CORRECTION DE DEVOIR DE SYNTHESE Epreuve : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Section : 4 ème Sciences expérimentales Date : le 07 / 05 / 2015 Durée :

Plus en détail

Les virus à la limite du vivant

Les virus à la limite du vivant Les virus à la limite du vivant 1 PRÉSENTATION virus (biologie), micro-organisme constitué essentiellement d un acide nucléique entouré d une coque protéique, parasite intracellulaire obligatoire, souvent

Plus en détail

BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures

BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures Date : 18 Novembre 2015 Prépa Scientifique, paramédical -MAESTRIS BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures Partie 1 : Définitions - 4 points Donner la définition des termes suivants. Incidence, prévalence,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE SIDA UNE MALADIE QUI TOUCHE LE SYSTEME IMMUNITAIRE

CHAPITRE 1 : LE SIDA UNE MALADIE QUI TOUCHE LE SYSTEME IMMUNITAIRE INTRODUCTION Les défenses immunitaires sont capables d identifier et d éliminer les cellules et molécules étrangères à l organisme ou celles qui le sont devenues comme les cellules cancéreuses. Les macrophages

Plus en détail

Partie A : l hérédité

Partie A : l hérédité Partie A : l hérédité Tous humains et tous différents Quel est support l information génétique? Chromosomes et cellules L ADN support l information génétique Comment se comporte l information génétique

Plus en détail

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée.

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Lorsqu un agent infectieux (bactérie, virus, champignon microscopique ) pénètre dans l organisme et commence à s y multiplier, on observe

Plus en détail

L Homme confronté à un environnement pathogène

L Homme confronté à un environnement pathogène L Homme confronté à un environnement pathogène Au XVIIe (1677) on découvre des êtres vivants invisibles et donc inconnus jusque là. Le microscope est né et avec lui la micro-biologie. Les travaux de Pasteur

Plus en détail

Rappel : les maladies causées par des virus ne se guérissent pas avec les ANTIBIOTIQUES mais avec des VACCINS.

Rappel : les maladies causées par des virus ne se guérissent pas avec les ANTIBIOTIQUES mais avec des VACCINS. LE SIDA Syndrome d Immunodéficience acquise ou HIV (Virus d Immunodéficience Humaine ou VIH en anglais) Syndrome : ensemble des signes (symptômes) qui définissent une maladie. Exemple : les symptômes de

Plus en détail

Terminale D Exercice 1 Exercice 2 Exercice 3 Exercice 4 ; Intervention des reins dans l homéostasie

Terminale D Exercice 1 Exercice 2 Exercice 3 Exercice 4 ; Intervention des reins dans l homéostasie Terminale D Exercice 1 La figure 2a représente l'évolution au cours du cycle cardiaque des pressions intra-auriculaire et intra ventriculaire de l'hémi-cœur gauche ainsi que la pression intra-aortique

Plus en détail

DS Immunologie. CORRECTION

DS Immunologie. CORRECTION DS Immunologie. CORRECTION PARTIE 1 : Exercices 2.1 Exercice 1 : Lors d'une vaccination contre la diphtérie, le sujet reçoit de l'anatoxine diphtérique, toxine diphtérique ayant perdu son pouvoir pathogène

Plus en détail

Chap. II Les processus immunitaires mis en jeu lors de l infection 2012

Chap. II Les processus immunitaires mis en jeu lors de l infection 2012 Introduction : à la suite de la contamination, l individu fabrique des anticorps anti-vih capables de se fixer sur des antigènes issus du VIH (gp120 par exemple). Cette synthèse d anticorps est la signature

Plus en détail

L infection par le VIH en 2007

L infection par le VIH en 2007 L infection par le VIH en 2007 L épidémie a 25 ans 1981 : les premiers malades Découverte en 1984 du VIH1, et en 1986 du VIH2 1987: le 1 er médicament AZT 1996 2006 Trithérapie, longue maladie 1981-2007

Plus en détail

Virus. Virus HIV. IFMT-MS-Nov

Virus. Virus HIV. IFMT-MS-Nov Virus Virus HIV IFMT-MS-Nov.2005 1 Qu est ce qu un virus? les micro-organismes agents des maladies sont classés en 4 types de / taille décroissante : parasites certains visibles à l œil nu champignons

Plus en détail

Le vivant : organisation et fonctionnement du corps humain. Problème : Comment agit le virus du SIDA sur le système immunitaire? Mo.

Le vivant : organisation et fonctionnement du corps humain. Problème : Comment agit le virus du SIDA sur le système immunitaire? Mo. III2 Activité 3 Problème : Comment agit le virus du SIDA sur le système immunitaire? Les lymphocytes T et VIH Mo.2 Le vivant : organisation et fonctionnement du corps humain. Situation de départ : Malik

Plus en détail

Physiopathologie de l infection par le VIH Modèles Animaux

Physiopathologie de l infection par le VIH Modèles Animaux Physiopathologie de l infection par le VIH Modèles Animaux Dr E.Lazaro 5 Avril 2011 Généralités Introduction Le VIH : Lentivirus, famille des rétrovirus Constitué enveloppe externe (spicules) nucléocapside

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L

Plus en détail

Stage de révision 2014

Stage de révision 2014 Lycée E. Delacroix Tale S Stage de révision 2014 Séance 4: Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3-A-1

Plus en détail

LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SYSTEME IMMUNITAIRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE I/ Définition Mécanismes physiologique ; défendre l'organisme contre : certains agents pathogènes les substances étrangères ou anormales (micro organismes = bactérie, parasite, virus,...)

Plus en détail

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20)

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) durée Durée : 2 heures. heures. SUJET I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) Veuillez reporter sur votre copie d'examen le numéro de la question et répondez de façon précise en

Plus en détail

Fiche 1: le SIDA : un virus qui atteint le système immunitaire.

Fiche 1: le SIDA : un virus qui atteint le système immunitaire. Fiche 1: le SIDA : un virus qui atteint le système immunitaire. Le SIDA ou syndrome d immunodéficience acquise, est une maladie due à un virus, le virus de l immunodéficience humaine ou VIH. Celui-ci infecte

Plus en détail

Cinétique des marqueurs viraux VIH

Cinétique des marqueurs viraux VIH Vous êtes amenés à voir en consultation un patient de 36 ans pour la découverte d une séropositivité pour le VIH1 dépistée à l occasion d un dossier pour prêt bancaire. 1. Décrivez brièvement l histoire

Plus en détail

Activités élèves. Activité 1: Lecture d un tableau Quantité de micro-organismes présents dans différents milieux

Activités élèves. Activité 1: Lecture d un tableau Quantité de micro-organismes présents dans différents milieux Notion du programme et compétence travaillées Partie 1: Risque infectieux et protection de l organisme (12h30) Chapitre 1: L Homme et les microorganismes 1/ Les Micro-organismes de notre environnement

Plus en détail

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION Les infections. I : MECANISME DES S Les infections sont les compagnes constantes et parfois fatales de notre vie ;leur importance vient du fait qu elles sont fréquentes, parfois graves ou épidémiques avec

Plus en détail

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire 1 2 3) Les deux types d'immunité 3.1) L'immunité non spécifique 3.1.1 Les barrières naturelles La peau et les muqueuses constituent une barrière efficace contre les micro-organismes. Elle est renforcée

Plus en détail

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise)

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise) Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise Connaissances La réponse immunitaire peut se poursuivre par une réaction acquise ou adaptative, spécifique de l'antigène présenté par une cellule

Plus en détail

Questions de EVAL-02 - Test AP Jour 2 A

Questions de EVAL-02 - Test AP Jour 2 A Q.C.M. n 1 QCM-001000001 Une cellule : 1. Est la plus petite structure biologique constituée de protéines, de lipides et d acides nucléiques. 2. Est l unité fondamentale de la vie. 3. Est toujours constituée

Plus en détail

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Immunité Vaccinale Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Bases empiriques de la vaccination Observation empirique Une infection guérie protège de la maladie Vacciner

Plus en détail

sang pour le confirmer». Questions : 1 M. Vanel a visiblement une infection. La phagocytose a-t-elle été efficace dans ce cas? Pourquoi?

sang pour le confirmer». Questions : 1 M. Vanel a visiblement une infection. La phagocytose a-t-elle été efficace dans ce cas? Pourquoi? Monsieur Vanel a très mal à la gorge depuis plusieurs jours, il se rend chez son médecin. Celui-ci l ausculte et touche les cotés de sa gorge juste sous les oreilles. Il lui dit «Vos ganglions sont très

Plus en détail

Cours organisation générale de la cellule

Cours organisation générale de la cellule Cours organisation générale de la cellule Médecine dentaire Dr A. DEKAR - MADOUI 2014-2015 III- Les virus / Acaryotes Objectifs 7 Connaitre les caractères généraux des virus & leurs composants moléculaires

Plus en détail

Syndrome D Immuno- Déficience Acquise

Syndrome D Immuno- Déficience Acquise Les M.S.T. (Maladies Sexuellement Transmissibles) sont des maladies infectieuses transmises principalement à l occasion de relations sexuelles. Certaines de ces maladies, comme le SIDA ou les hépatites,

Plus en détail