Prise en charge de la douleur et approche palliative

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en charge de la douleur et approche palliative"

Transcription

1 Prise en charge de la douleur et approche palliative Mme C. VACELET, IDE EMSP de Pontarlier Dr D. BRISSAC-CESTOR, médecin EMSP Pontarlier Formation Oncolie 09 mars

2 Plan I) Prise en charge de la douleur 1) Rôle du soignant 2) La douleur: définition 3) La douleur : Types 4) La douleur : Evaluation 5) La douleur : Traitement 6) La douleur : Prévention II) Approche palliative 1) Définition 2) Cadre légal 3) Objectifs 2

3 I) Prise en charge de la douleur 1) Rôle du soignant - Les compétences de l'as découlent du rôle propre de l'ide (décret 2002). - L'AS, fait le plus souvent partie d'une équipe pluridisciplinaire. Il participe aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. => Promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité. 3

4 I) Prise en charge de la douleur => Ce que dit la loi : Obligation de reconnaître la douleur et de la prendre en charge - Code de santé publique (Toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager la douleur prévention, traitement, évaluation) - Plan Kouchner (24 septembre1998) - Droits des malades 4 mars 2002 ( le soulagement de la douleur est un droit fondamental) - Loi Leonetti (2005) - Loi Leonetti Claeys (2016) 4

5 I) Prise en charge de la douleur La prise en charge de la douleur est un droit du malade Soignants : tous responsables! 5

6 I) Prise en charge de la douleur 1) La douleur : définition Selon l'oms «expérience sensorielle et émotionnelle désagréable en réponse à une atteinte tissulaire réelle ou potentielle ou décrite en ces termes» 6

7 I) Prise en charge de la douleur 3) Les différents types de douleurs Selon l'ancienneté : aiguë ou chronique Des mécanismes centraux et périphériques complexes sont à l origine de deux grands types de douleur : => nociceptive : douleur due à une stimulation persistante et excessive des récepteurs périphériques de la douleur => neuropathique (ou neurogène): douleur liée à une lésion ou une maladie affectant le système somato-sensoriel. Ces deux types peuvent également être associés chez un même patient. 7

8 I) Prise en charge de la douleur 4) Traitement de la douleur : - Peut être médicamenteux ou non médicamenteux (ex : glaçage, TENS, immobilisation,...) - Le traitement médicamenteux dépend du type de douleur : => Douleur nociceptive : Les 3 paliers de l'oms - Action généralement rapide après la prise => Douleur neuropathique : Antidépresseurs, VERSATIS, gabapentinoïdes, morphiniques - Action plus lente, prenant plusieurs jours à plusieurs semaines. Intérêt du KALINOX ou MEOPA pour les douleurs liées aux soins. 8

9 Palier I Analgésiques périphériques non morphiniques (Dafalgan, Doliprane, Ibuprofène...) Voie per os, parentérale durée de 6 à 8H Palier II Analgésiques centraux ou morphiniques faibles Actifs sur la perception de la douleur au niveau cérébral (Paracetamol codéiné, LAMALINE, Tramadol,...) Voie per-os, parentérale durée 6 à 8H Palier III Agonistes Morphiniques fort, agonistes antagonistes (Skénan, Oxynorm, Morphine, Durogésic, EFFENTORA,...) Voie per-os, parentérale et transdermique durée 2 à 4H 9

10 I) Prise en charge de la douleur 5) Evaluation de la douleur : => Soit auto évaluation réalisée par le patient lui même : - Echelles (EVA, EVS, EN, échelle des visages ), - Questionnaire, (évaluation multidimensionnelle) => Soit hétéro évaluation réalisée par le soignant quand le patient ne peut l'effectuer lui même (patient non communiquant, patient porteur de troubles cognitifs, ) Ex : algo plus, ECPA, BPS, DAN, FLACC modifiée, EDIN, 10

11 I) Prise en charge de la douleur => L'outil d'évaluation doit être choisi : - selon les spécificités du patient (âge, capacité à communiquer) et les spécificités de la douleur - doit être le même pour la même personne et la même équipe. => L'évaluation doit être consignée dans le dossier du patient. (Transmission écrite +++) => Importance de la réévaluation à la suite de la mise en place des traitements. 11

12 I) Prise en charge de la douleur 6) Prévention de la douleur associée aux soins Expliquer le soin pour diminuer l'anxiété et donc la douleur Savoir attendre l'efficacité optimum d'un traitement avant les soins Utiliser du matériel adapté Soins organisés Technique maîtrisée Quel sens donné aux actes réalisés? (lever, alimentation, hydratation, ) Evaluer toujours avant, pendant et après le soins 12

13 II) Approche palliative 1) Définition : OMS, 2002 «Les soins palliatifs sont des soins actifs, évolutifs et continus, cherchant à améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille, face aux conséquences d une maladie grave, évoluée, évolutive et potentiellement mortelle ou souffrant d une aggravation progressive et possiblement irrémédiable de leur handicap, par la prévention et le soulagement de la souffrance, identifiée précocement et évaluée avec précision, ainsi que le traitement de la douleur et des autres problèmes physiques, psychologiques et spirituels qui lui sont liés.» 13

14 II) Approche palliative 1) Définition - Autonomie du patient => ses volontés, ses limites,... - Eviter l'obstination déraisonnable - Evaluation et traitement des symptômes altérant la qualité de vie du patient 14

15 II) Approche palliative 2) Cadre légal : - Loi Loi Kouchner Loi Léonetti Loi Léonetti Claeys

16 II) Approche palliative 3) Objectifs : - Le patient est au centre de sa prise en charge. Les décisions sont partagées. - Obligation de toujours rechercher le consentement du patient, d'où le préalable qu'il bénéficie d'une information adaptée. 16

17 II) Approche palliative 3) Objectifs : => Les directives anticipées : Déclaration précisant les souhaits concernant sa fin de vie (limiter ou d'arrêter les traitements en cours, d'être transféré en réanimation si l'état de santé le requiert, d'être mis sous respiration artificielle, de subir une intervention chirurgicale, d'être soulagé de ses souffrances même si cela a pour effet de mener au décès) 17

18 II) Approche palliative 3) Objectifs : => La personne de confiance : - Personne désignée par le patient pouvant l'accompagner dans ses démarches et l'assister lors de ses rendez-vous médicaux. - Peut également être consultée par les médecins pour rendre compte des volontés du patient s'il n'est pas en mesure d'être luimême consulté. => Les proches : - Sont consultés quand absence de DA, de PC désignée. - Ne sont pas décisionnaires mais uniquement consultés afin de savoir si le patient avait formulé des volontés pour sa fin de vie. 18

19 II. Approche palliative Place des DA, de la personne de confiance et des proches Directives anticipées > Personnes de confiance > Famille - proches 19

20 II. Approche palliative => Importance de l'interdisciplinarité : Cas particulier : la procédure collégiale - Condition obligatoire à la prise de décisions médicales (hors situation d'urgence) dans le cas du patient hors d'état d'exprimer sa volonté. - Est une concertation avec l'équipe de soins si elle existe et sur l'avis motivé d'au moins un médecin, appelé en qualité de consultant. - Aucun lien de nature hiérarchique entre le médecin en charge du patient et le consultant. -Peut être engagée par le médecin à sa propre initiative, ou au vu des DA du patient, ou encore à la demande de sa personne de confiance, famille, proche. 20

21 II. Approche palliative La réflexion autour du projet de soins, en interdisciplinarité, tenant compte de l'autonomie du patient, a pour principal objectif d'éviter d'inscrire ce dernier dans une logique d'obstination déraisonnable. 21

22 II) Approche palliative => La sédation : c'est quoi? Acte visant, par des moyens médicamenteux à induire une diminution de la vigilance pouvant aller jusqu à la perte de conscience. Objectif : diminuer ou faire disparaître la perception d une situation vécue comme insupportable par le patient, alors que tous les moyens disponibles et adaptés à cette situation ont pu lui être proposés et/ou mis en œuvre sans permettre le soulagement escompté. Peut être appliquée de façon intermittente, transitoire ou continue. La profondeur de la sédation est définie par une échelle. 22

23 II) Approche palliative - La loi Léonetti - Claeys précise «qu'à la demande du patient d'éviter toute souffrance et de ne pas subir d'obstination déraisonnable, une sédation profonde et continue associée à une analgésie et à l'arrêt des traitements de maintien en vie est mise en œuvre dans certaines situations». 23

24 II) Approche palliative => La sédation : dans quelles situations? Patient en fin de vie dont le pronostic vital est engagé à court terme, et présentant une souffrance réfractaire aux traitements Lorsque la décision du patient en fin de vie d'arrêter un traitement engage son pronostic vital à court terme et est susceptible d'entraîner une souffrance insupportable Lorsque le patient ne peut pas exprimer sa volonté, et au titre du refus de l'obstination déraisonnable, dans le cas où le médecin arrête un traitement de maintien en vie, celui-ci applique une sédation profonde et continue provoquant une altération de la conscience maintenue jusqu'au décès associée à une analgésie. Peut être mise en place à domicile, en établissement de santé ou établissement médico-social. 24

25 Merci de votre attention! 25

26 Références

LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/ Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016

LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/ Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016 LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/2005 2. Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016 CCECQA 16 juin 2016 Dr de LARIVIERE Emmanuel Responsable Pôle

Plus en détail

Législation sur les droits des personnes en fin de vie

Législation sur les droits des personnes en fin de vie Législation sur les droits des personnes en fin de vie Après la loi du 2 février 2016 AP-HP / 2016 La loi définit la fin de vie comme la situation dans laquelle se trouve une personne «en phase avancée

Plus en détail

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Organisation B5 Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie 1 Définition

Plus en détail

LA FIN DE VIE. Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault

LA FIN DE VIE. Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault LA FIN DE VIE Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault Mardi 02 février 2016 1 La Législation La demande sociétale actuelle des Français est de voir

Plus en détail

Loi Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé

Loi Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé Loi Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé Dr Bernard Paternostre Service d Accompagnement et de Soins Palliatifs CHU de Bordeaux LOI du 22 avril 2005 relative aux droits des

Plus en détail

Législation sur les droits des personnes en fin de vie

Législation sur les droits des personnes en fin de vie Législation sur les droits des personnes en fin de vie Après la loi du 2 février 2016 AP-HP / 2016 La loi du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS loi Léonetti Claeys 2016 ce qui était et ce qui change

SOINS PALLIATIFS loi Léonetti Claeys 2016 ce qui était et ce qui change SOINS PALLIATIFS loi Léonetti Claeys 2016 ce qui était et ce qui change Pr G. LAVAL Clinique de soins palliatifs et de coordination en soins de support CHU Grenoble Tel 04 76 76 56 67 - GLaval@chu-grenoble.fr

Plus en détail

Soins palliatifs et législation

Soins palliatifs et législation LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Les concepts A2 Soins palliatifs et législation 1 Les lois au fil des années 1986 - Circulaire

Plus en détail

Alzheimer et fin de vie. Dr N.SAFFON

Alzheimer et fin de vie. Dr N.SAFFON Alzheimer et fin de vie Dr N.SAFFON Accompagnement de fin vie 1. Généralités 2. Problématiques 3. Cadre légal 1. Généralités : Démographie 1.Généralités : Evolution 1.Généralités : Evolution 1.Généralités

Plus en détail

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Soins palliatifs Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Plan Définitions Loi leonetti Structures en soins palliatifs Réseau Arc en Ciel Introduction Le terme «palliatif» recouvre

Plus en détail

Sédation en médecine palliative. Dr Sandra Schmidt

Sédation en médecine palliative. Dr Sandra Schmidt Sédation en médecine palliative Dr Sandra Schmidt Recommandations de la SFAP (Société Française d Accompagnement et de Soins Palliatifs) concernant la sédation en phase terminale ou en phase palliative.

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE Dr Sara Balagny Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs Hospitalisation A Domicile CHRU Lille Définition des soins palliatifs «Les soins palliatifs cherchent

Plus en détail

DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE

DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE association pour le droit de mourir dans la dignité Les DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE LE BUT DE CETTE PLAQUETTE EST DE VOUS FAIRE CONNAÎTRE VOS DROITS. À lire attentivement

Plus en détail

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie.

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Dr Bernard DEVALOIS Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Président de la SFAP bd@sfap.org Les P tits Déj du Pallium Septembre 2006 La loi Léonetti

Plus en détail

La sédation pour détresse en phase terminale et dans les situations spécifiques et complexes. (Recommandations de la SFAP de juin 2009.

La sédation pour détresse en phase terminale et dans les situations spécifiques et complexes. (Recommandations de la SFAP de juin 2009. La sédation pour détresse en phase terminale et dans les situations spécifiques et complexes. (Recommandations de la SFAP de juin 2009.) Martine HERRSCHER EMSPCA Octobre 2011 Définition : La sédation pour

Plus en détail

La sédation en soins palliatifs

La sédation en soins palliatifs La sédation en soins palliatifs Dr Neu Jean-Charles, médecin soins palliatifs 15 NOVEMBRE 2016 20H00 1. Recommandations & Définitions la sédation serait une «utilisation de traitements médicamenteux sédatifs

Plus en détail

Soins palliatifs Définitions et concepts

Soins palliatifs Définitions et concepts LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Les concepts A1 Soins palliatifs Définitions et concepts 1 Soins curatifs destinés à

Plus en détail

DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005

DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005 DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005 Fin de vie = être confronté à la mort La mort n est rien (naturelle, inéluctable), mais la peur de la mort La mort «non naturelle»,

Plus en détail

LOI n du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie (1)

LOI n du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie (1) LOI n 2016-87 du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie (1) Article 1 I. L article L. 1110-5 du code de la santé publique est ainsi modifié : 1 Le

Plus en détail

Droits des malades et des personnes en fin de vie

Droits des malades et des personnes en fin de vie 1 = 7 lettres pour «usqu à la mort accompagner la vie» ccompagner mais aussi agir dans la société n bénévolat b légitiml gitimé par la loi Kouchner de juin 1999 n bénévolat b de soutien des personnes malades

Plus en détail

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession 1 INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015 Spécificités en soins palliatifs par profession OBJECTIFS : Appréhender la spécificité en fonction de l exercice professionnel et le lieu (en Institution, en EMSP,

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI TEXTE ÉLABORÉ PAR LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE N 307 N 3402 S É N A T ASSEMBLÉE NATIONALE

PROPOSITION DE LOI TEXTE ÉLABORÉ PAR LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE N 307 N 3402 S É N A T ASSEMBLÉE NATIONALE N 3402 N 307 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2015-2016 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 19 janvier 2016 Enregistré

Plus en détail

De la loi de 2005 à la PPL de 2015

De la loi de 2005 à la PPL de 2015 De la loi de 2005 à la PPL de 2015 Dr V Morel Président de la SFAP 2 De la loi du 22 avril 2005 à la loi de mars 2015 En oubliant pas 1999 et 2002 Affaire Vincent Humbert le 29 septembre 2003. 15 octobre

Plus en détail

Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir. Quelle place pour les bénévoles d accompagnement?

Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir. Quelle place pour les bénévoles d accompagnement? Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir Quelle place pour les bénévoles d accompagnement? Pourquoi parler aujourd hui de la loi Léonetti? Votée en 2005, adoptée à l unanimité Après plusieurs «affaires»

Plus en détail

Fin de vie Que dit la Loi?

Fin de vie Que dit la Loi? NOVEMBRE 2016 Fin de vie Que dit la Loi? Paroles de professionnels Sarah, infirmière La prise en charge indispensable nécessite un accompagnement et un soutien dans la dignité, le respect et selon les

Plus en détail

Fiche de synthèse. Loi créant des nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie

Fiche de synthèse. Loi créant des nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie Loi créant des nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie 1. Thématique : USAGERS 2. Titre : Droits des personnes en fin de vie DE QUOI S AGIT-IL? 3. Mots clés : Usagers. Droits.

Plus en détail

Fin de vie. Limitations et arrêt traitements actifs. Premier principe : le respect devant la vie

Fin de vie. Limitations et arrêt traitements actifs. Premier principe : le respect devant la vie Fin de vie Premier principe : le respect devant la vie Limitations et arrêt traitements actifs Maurice Rapin (1925-1986) : questionnement sur l acharnement thérapeutique et sur le consentement des patients

Plus en détail

Volonté du patient et fin de vie

Volonté du patient et fin de vie Volonté du patient et fin de vie Lina Williatte-Pellitteri Professeur de droit. Faculté de droit /Universités Catholiques Directrice du Master 2 droit de la santé et de la responsabilité médicale 1 Avocat

Plus en détail

Douleurs induites par les soins

Douleurs induites par les soins Douleurs induites par les soins Mademoiselle Lydie BRIANDET (infirmière) Madame Laurence GAULTIER (aide-soignante) Docteur Hervé MIGNOT Formation EHPAD CODESPA 36 Douleur : définition (IASP) «Expérience

Plus en détail

Fin de Vie. Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016

Fin de Vie. Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016 Fin de Vie Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016 Décrets du 3 août 2016 Docteur Joseph CERUETTO Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016 1. Introduction et historique 2. Les «nouvelles» directives anticipées

Plus en détail

PROCEDURE COLLEGIALE

PROCEDURE COLLEGIALE LA PROCÉDURE COLLÉGIALE PROCEDURE COLLEGIALE Procédure collégiale (1) Qui? Le médecin peut engager la procédure de sa propre initiative, Mais est tenu de le faire au vu des D.A., à la demande de la P.C.,

Plus en détail

Le refus de traitement...

Le refus de traitement... Le refus de traitement... au regard de la loi Léonetti Jeanne Garnier Lille DUSP 2013 Jean-François Richard Maison Médicale Jeanne Garnier Paris Centre d Ethique Médicale ICL Lille Quand le malade refuse????

Plus en détail

Droit des personnes et fin de vie. Mars 2016

Droit des personnes et fin de vie. Mars 2016 Droit des personnes et fin de vie 1 Mars 2016 La personne de confiance Les lois sur la fin de vie Les directives anticipées Le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie 2 A votre

Plus en détail

PROTOCOLE D UTILISATION du MIDAZOLAM

PROTOCOLE D UTILISATION du MIDAZOLAM PROTOCOLE D UTILISATION du MIDAZOLAM (HYPNOVEL*) En SEDATION pour DETRESSE en PHASE TERMINALE 1 ) Objet Ce Protocole s applique pour tout patient Adulte devant une situation de détresse en phase terminale.

Plus en détail

DROIT DES PERSONNES AGEES

DROIT DES PERSONNES AGEES DROIT DES PERSONNES AGEES Que dit la loi Léonetti-Claeys du 02 Février 2016 créant de nouveaux droits pour les malades en fin de vie? EMSP de HCO Dr Pascale Michel Brigitte RAGOT Infirmière 24 Novembre

Plus en détail

DROIT DES PERSONNES EN FIN DE VIE

DROIT DES PERSONNES EN FIN DE VIE DROIT DES PERSONNES EN FIN DE VIE Réalisé par la sous-commission éthique du Centre Gérontologique Départemental des Bouches du Rhône. Auteurs : BECHU Alice (psychologue) BERNARD Cécile (médecin) FAVIER

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS LA LOI LEONETTI

LES SOINS PALLIATIFS LA LOI LEONETTI LES SOINS PALLIATIFS et LA LOI LEONETTI Soins palliatifs sont des soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d'une maladie grave, évolutive ou terminale. L objectif des soins

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 486 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 17 mars 2015 PROPOSITION DE LOI créant de nouveaux droits en faveur

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. 1 Le premier alinéa est ainsi modifié : a) La première phrase est ainsi modifiée :

TABLEAU COMPARATIF. 1 Le premier alinéa est ainsi modifié : a) La première phrase est ainsi modifiée : - 77 - TABLEAU COMPARATIF par Proposition créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie Proposition créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en

Plus en détail

Loi du 4 mars Chapitre II : droits et responsabilités des usagers. Le patient est ACTEUR de sa prise en charge

Loi du 4 mars Chapitre II : droits et responsabilités des usagers. Le patient est ACTEUR de sa prise en charge Loi du 4 mars 2002 Chapitre II : droits et responsabilités des usagers Le patient est ACTEUR de sa prise en charge Il doit être informé lors d un entretien individuel Il doit donner un consentement libre

Plus en détail

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Dr Bernard DEVALOIS

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Dr Bernard DEVALOIS La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Dr Bernard DEVALOIS Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) bd@palliatif.org Dr Bernard DEVALOIS Association IDEES - 25 Janv. 08 1 Nouveautés

Plus en détail

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J.

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Souffrance et douleur en fin de vie Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Ducuing Toulouse Notion de souffrance totale Différentes douleurs Les traitements

Plus en détail

Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran

Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran La Loi "Léonetti" Loi N 2005-370 du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran 1 Obstination i Déraisonnable Loi du 22 avril 2005 (Loi "Léonetti")

Plus en détail

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie.

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Dr Bernard DEVALOIS Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Président de la SFAP bd@sfap.org Arc en Ciel janvier 2007 Avril 2005 : une évolution

Plus en détail

Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique

Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique D.Ourrad, D Benmoussa,B.Griene Anesthésie réanimation CPMC Introduction Onco-gériatrie: discipline née Etats-Unis

Plus en détail

CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE LOI LEONETTI LOI no 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie (1) NOR : SANX0407815L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République promulgue

Plus en détail

L ENFANT EN SOINS PALLIATIFS RELEXIONS ET PRATIQUES JOURNEE REGIONALE CHAMPAGNE ARDENNE SEZANNE 22 NOVEMBRE 2014 CATHERINE VERLAINE (UMASP/USP TROYES)

L ENFANT EN SOINS PALLIATIFS RELEXIONS ET PRATIQUES JOURNEE REGIONALE CHAMPAGNE ARDENNE SEZANNE 22 NOVEMBRE 2014 CATHERINE VERLAINE (UMASP/USP TROYES) L ENFANT EN SOINS PALLIATIFS RELEXIONS ET PRATIQUES JOURNEE REGIONALE CHAMPAGNE ARDENNE SEZANNE 22 NOVEMBRE 2014 CATHERINE VERLAINE (UMASP/USP TROYES) SOMMAIRE DEFINITION SPECIFICITES PEDIATRIQUES L ENFANT

Plus en détail

La douleur de l enfant Quelle prise en charge en pédiatrie dans les services d urgences d Aquitaine en 2013?

La douleur de l enfant Quelle prise en charge en pédiatrie dans les services d urgences d Aquitaine en 2013? La douleur de l enfant Quelle prise en charge en pédiatrie dans les services d urgences d Aquitaine en 2013? Dr Sylvie BERCIAUD Chef de clinique-assistant urgences pédiatriques Bordeaux Centre d étude

Plus en détail

Réflexions autour de la Loi Fin de vie Présentation du projet de recherche EPIDESA2

Réflexions autour de la Loi Fin de vie Présentation du projet de recherche EPIDESA2 Rencontre annuelle des Comités d éthique Mardi 7 juin 2016 À Dole / Espace Ramel Réflexions autour de la Loi Fin de vie Présentation du projet de recherche EPIDESA2 - Aurélie Godard-Marceau, IER, Sociodémographe

Plus en détail

Protocole d utilisation du

Protocole d utilisation du Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.046.1 Protocole d utilisation du Midazolam hypnovel en sédation pour détresse en phase terminale SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Démarche éthique en (aux) urgences Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Le dilemme de l urgentiste.. Urgences vitales. Urgences «palliatives». Accompagnement de fin de vie. Prise de décision

Plus en détail

1/ LA NOUVELLE LOI nouvelle loi «Leonetti Claeys» n du 2 février Décret n du 3 août 2016

1/ LA NOUVELLE LOI nouvelle loi «Leonetti Claeys» n du 2 février Décret n du 3 août 2016 cadre de la loi claeys leonetti 1/ LA NOUVELLE LOI nouvelle loi «Leonetti Claeys» n 2016-87 du 2 février 2016. Décret n 2016-1066 du 3 août 2016 Rapport claeys leonetti avant la loi «L obstination déraisonnable

Plus en détail

Fallait-il une nouvelle loi? Contexte, avancées et limites de la loi Leonetti

Fallait-il une nouvelle loi? Contexte, avancées et limites de la loi Leonetti Journée d entente régionale JALMALV 5 décembre 2015 Fin de vie : les enjeux de la nouvelle loi Fallait-il une nouvelle loi? Contexte, avancées et limites de la loi Leonetti Richard SCHWALD 1 La loi Leonetti

Plus en détail

Volonté du patient et fin de vie

Volonté du patient et fin de vie Volonté du patient et fin de vie Lina Williatte-Pellitteri Professeur de droit. Faculté de droit /Universités Catholiques Directrice du Master 2 droit de la santé et de la responsabilité médicale 1 Avocat

Plus en détail

La fin de vie Sédation, Soins critiques. F. Damas

La fin de vie Sédation, Soins critiques. F. Damas La fin de vie Sédation, Soins critiques F. Damas Impuissance et Interdits 1) Décision d arrêt ou d abstention de traitement susceptibles de prolonger la vie. (18%) Loi sur les droits des patients 2) Administration

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE Gabrielle DAUCE, Morgan FRIBAULT Infirmières coordinatrices 2017 INTRODUCTION La douleur de la personne âgée est sous estimée alors que la fréquence

Plus en détail

Douleur et fin de vie. 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e A l g e r

Douleur et fin de vie. 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e A l g e r Douleur et fin de vie F. Yahiatene; D. Benmoussa; B. Griène Centre De Traitement De La Douleur CPMC - Alger 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e 2 0 1

Plus en détail

relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l accompagnement en fin de vie

relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l accompagnement en fin de vie relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l accompagnement en fin de vie Les soinspalliatifs Définition de l OMS 2002 Les soins palliatifs cherchent à améliorer la qualité de vie des

Plus en détail

Droits des patients en fin de vie : Loi Claeys-Léonetti Nouveaux droits et outils d application en médecine générale

Droits des patients en fin de vie : Loi Claeys-Léonetti Nouveaux droits et outils d application en médecine générale Faculté de Médecine & Pharmacie Département de Médecine Générale Droits des patients en fin de vie : Loi Claeys-Léonetti Nouveaux droits et outils d application en médecine générale Pr Thierry Valette

Plus en détail

Sédation en fin de vie à domicile. Dr Marie DANEL SOINS PALLIATIFS

Sédation en fin de vie à domicile. Dr Marie DANEL SOINS PALLIATIFS Sédation en fin de vie à domicile Dr Marie DANEL SOINS PALLIATIFS Sédation en fin de vie à domicile. Recommandations. Rôles du médecin généraliste. 2 Définition de la sédation Recherche d une diminution

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE. EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE. EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte Mazoyer A. Formation continue des équipes ouverte aux professionnels ambulatoires Janvier 2013 EHPAD Boucard - 79 340

Plus en détail

Valeurs de référence et missions (projet d orientation)

Valeurs de référence et missions (projet d orientation) Valeurs de référence et missions (projet d orientation) 1. Qui est Omega 90? Omega 90 est une association sans but lucratif (asbl) créée en 1990 et reconnue d'utilité publique par l'etat luxembourgeois.

Plus en détail

Les soins palliatifs en salle de naissance après diagnostic antenatal

Les soins palliatifs en salle de naissance après diagnostic antenatal Les soins palliatifs en salle de naissance après diagnostic antenatal Sophie Parat Réseau périnatal nord 2014 Sophie Parat 1 Soins palliatifs Soins actifs Approche globale de la personne Prise en compte

Plus en détail

SEDATION EN SOINS PALLIATIFS

SEDATION EN SOINS PALLIATIFS SEDATION EN SOINS PALLIATIFS - Dr Emmanuel FARGES, médecin coordonnateur, réseau NEPALE et EMASP de l hôpital de Villeneuve St- Georges - Dr Michel BENAMOU, médecin, Unité de Soins palliatifs de l Hôpital

Plus en détail

Quel Accompagnement dans l Indre?

Quel Accompagnement dans l Indre? Quel Accompagnement dans l Indre? Définition des Soins Palliatifs Selon la Société Française d Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP) Les Soins Palliatifs sont des soins actifs dans une approche

Plus en détail

La sédation terminale : paradoxe ou incongruité? Présentation de Hubert Doucet au Congrès annuel de l AMSP Mai 2008

La sédation terminale : paradoxe ou incongruité? Présentation de Hubert Doucet au Congrès annuel de l AMSP Mai 2008 La sédation terminale : paradoxe ou incongruité? Présentation de Hubert Doucet au Congrès annuel de l AMSP Mai 2008 La sédation terminale une question ancienne une question ancienne tôt dans l histoire

Plus en détail

Repérer et évaluer la douleur du sujet âgé

Repérer et évaluer la douleur du sujet âgé Repérer et évaluer la douleur du sujet âgé ANFIIDE Journée Internationale de l infirmière 29 MAI 2010 1 «Avant de vouloir traiter la douleur chez la personne âgée, encore faut-il la reconnaître!...» PASSADORI

Plus en détail

Soins palliatifs. Douleur - Soins Palliatifs Soins de Support. Soins Palliatifs. Soins palliatifs

Soins palliatifs. Douleur - Soins Palliatifs Soins de Support. Soins Palliatifs. Soins palliatifs Soins palliatifs Douleur - Soins Palliatifs Soins de Support N.SAFFON Equipe Résonance Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Soins de fin de vie = Soins de confort = Soins symptomatiques

Plus en détail

PERSONNE de CONFIANCE DIRECTIVES ANTICIPEES. Mars 2015 Service des Affaires Juridiques Nelly VEROTTE

PERSONNE de CONFIANCE DIRECTIVES ANTICIPEES. Mars 2015 Service des Affaires Juridiques Nelly VEROTTE PERSONNE de CONFIANCE DIRECTIVES ANTICIPEES Mars 2015 Service des Affaires Juridiques Nelly VEROTTE Introduction Personne de Confiance et Directives Anticipées sont deux droits créés par les lois du 4

Plus en détail

LIMITATION DES SOINS EN SITUATION D URGENCE

LIMITATION DES SOINS EN SITUATION D URGENCE LIMITATION DES SOINS EN SITUATION D URGENCE Serge Duperret Octobre 2011 Comment poser le problème? Limitation dans les structures d urgences? Exemple des services d urgences Limitation précoce alors qu

Plus en détail

DIU Douleur aiguë et chronique et soins palliatifs pédiatriques. Programme d enseignement

DIU Douleur aiguë et chronique et soins palliatifs pédiatriques. Programme d enseignement Module n 1 Lieu et dates : Lyon 27 et 28 octobre 2016 Coordinateur : M. SCHELL Intitulé : présentation générale J1 Contenus 10 h 00 12 h 30 Comprendre la conception de l enseignement de ce DIU : - pluridisciplinarité,

Plus en détail

La Loi "Léonetti" Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran

La Loi Léonetti Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran La Loi "Léonetti" Loi N 2005-370 du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran 1 Évolution Société Patient = celui sur qui on agit (opposé

Plus en détail

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion Comment gérer le traitement antalgique Objectifs du cours 1: Connaître les bases Les principes du traitement antalgique: Les médicaments utilisés ainsi que les modalités de leur utilisation dans le cadre

Plus en détail

La sédation pour détresse en phase terminale et dans des situations spécifiques et complexes.

La sédation pour détresse en phase terminale et dans des situations spécifiques et complexes. La sédation pour détresse en phase terminale et dans des situations spécifiques et complexes. Toutes les recommandations numérotées ci-dessous ont fait l objet d un accord professionnel fort. Introduction

Plus en détail

Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005

Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005 25 septembre 2014 Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005 Mme C. DUBREUCQ, Directrice HAD Santélys Droit des patients en fin de vie : la Loi du 22 avril 2005 1 Contexte Médiatique et émotionnel

Plus en détail

ÉQUIPE MOBILE ANTALGIE ET SOINS PALLIATIFS (EMASP) Information destinée aux soignants

ÉQUIPE MOBILE ANTALGIE ET SOINS PALLIATIFS (EMASP) Information destinée aux soignants ÉQUIPE MOBILE ANTALGIE ET SOINS PALLIATIFS (EMASP) Information destinée aux soignants Présentation «La médecine et les soins palliatifs comprennent tous les traitements médicaux, les soins physiques, le

Plus en détail

LES ÉCHELLES DÉMARCHE DE ENSEMBLE CONTRE D ÉVALUATION DE L ASSOCIATION LA DOULEUR JC.Combaz

LES ÉCHELLES DÉMARCHE DE ENSEMBLE CONTRE D ÉVALUATION DE L ASSOCIATION LA DOULEUR JC.Combaz LES ÉCHELLES D ÉVALUATION DE LA DOULEUR 21.10.2013 JC.Combaz DÉMARCHE DE L ASSOCIATION ENSEMBLE CONTRE LA DOULEUR 1 Définition de la douleur Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée

Plus en détail

REFLEXION,QUESTIONNEMENT SOIGNANT

REFLEXION,QUESTIONNEMENT SOIGNANT 2 ème estivales de l éthique en santé «NOUVELLE LOI SUR LA FIN DE VIE» REGARDS CROISES REFLEXION,QUESTIONNEMENT SOIGNANT Martine VIAL Cadre de santé - service de soins palliatifs - CHU de St-Etienne Avant

Plus en détail

DROITS DE LA PERSONNE EN FIN DE VIE 03 DECEMBRE 2015 IFSI CARCASSONNE UE 1.3 TRAVAIL DE GROUPE

DROITS DE LA PERSONNE EN FIN DE VIE 03 DECEMBRE 2015 IFSI CARCASSONNE UE 1.3 TRAVAIL DE GROUPE DROITS DE LA PERSONNE EN FIN DE VIE 03 DECEMBRE 2015 IFSI CARCASSONNE UE 1.3 TRAVAIL DE GROUPE L AFFAIRE VINCENT HUMBERT VINCENT HUMBERT (1981-2003) Était un jeune homme devenu tétraplégique, aveugle et

Plus en détail

Repères en soins palliatifs Des soins palliatifs pourquoi? pour qui? où? comment?

Repères en soins palliatifs Des soins palliatifs pourquoi? pour qui? où? comment? Repères en soins palliatifs Des soins palliatifs pourquoi? pour qui? où? comment? Dr Marie DANEL Unité de Soins Palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul GH-ICL Lille Diplôme Universitaire de Soins Palliatifs

Plus en détail

Quels sont les mots clés de la définition des soins palliatifs? Quel texte de 2005 évoque l obstination déraisonnable?

Quels sont les mots clés de la définition des soins palliatifs? Quel texte de 2005 évoque l obstination déraisonnable? 137. Soins palliatifs pluridisciplinaires chez un malade en phase palliative ou terminale d une maladie grave, chronique ou létale. Accompagnement de la personne malade et de son entourage. Principaux

Plus en détail

Droits des personnes en fin de vie. Une nouvelle loi, quels changements en pratique?

Droits des personnes en fin de vie. Une nouvelle loi, quels changements en pratique? Droits des personnes en fin de vie Une nouvelle loi, quels changements en pratique? Contexte politique La première loi Léonetti Le nouveau texte L application pratique CONTEXTE POLITIQUE La loi du 22 avril

Plus en détail

DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE. Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS

DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE. Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS Cadre législatif Qu est-ce qu une douleur provoquée? En pratique Formation Quelques phrases

Plus en détail

La prise en charge de la douleur et du patient dialysé douloureux

La prise en charge de la douleur et du patient dialysé douloureux Formation La prise en charge de la douleur et du patient dialysé douloureux Durée : 17,5 Heures Contexte : En 2010 un audit interne révélait que seulement 8% des dossiers patients mentionnaient la traçabilité

Plus en détail

Physiopathologie des douleurs

Physiopathologie des douleurs Physiopathologie des douleurs DU Soins Palliatifs Catho 12 mars 2015 Dr Jean-Pierre CORBINAU Maison Jean XXIII Lomme Définition de la douleur «La douleur est une expérience sensorielle, émotionnelle, désagréable,

Plus en détail

Soins palliatifs et. droits des malades. 11 octobre Versailles Conférence-débat

Soins palliatifs et. droits des malades. 11 octobre Versailles Conférence-débat Soins palliatifs et droits des malades 11 octobre 2011 -Versailles Conférence-débat Définition des concepts généraux Limitation et arrêt des traitements Euthanasie Acharnement thérapeutique Soins palliatifs

Plus en détail

DES ATELIERS POUR PROMOUVOIR L EVALUATION DE LA DOULEUR

DES ATELIERS POUR PROMOUVOIR L EVALUATION DE LA DOULEUR DES ATELIERS POUR PROMOUVOIR L EVALUATION DE LA DOULEUR REDO, le 28 janvier 2011 M.A. Mercier Cadre de Santé EMSP V. Bonnamy IDE N. Pasqier IDE CHD Vendée Présentation d une démarche D Evaluation des Pratiques

Plus en détail

LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti

LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti Laisser mourir, faire mourir Bernard WARY CHR Metz-Thionville Loi n 2005-370 du 22 avril 2005 SUITE À «L AFFAIRE

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE Cours IFSI 3 ème année Module Soins Palliatifs, Accompagnement et Fin de Vie UMASP. Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Les soins palliatifs C est quoi??? Éléments de définition

Plus en détail

Docteur Sandrine JUNQUA. Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse

Docteur Sandrine JUNQUA. Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Approche palliative et Qualité de vie Docteur Sandrine JUNQUA Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Soins de support «l ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes

Plus en détail

Réseau ICARE46 : 439 rue Saint-Géry CAHORS - Tél. : Mail : - Site :

Réseau ICARE46 : 439 rue Saint-Géry CAHORS - Tél. : Mail : - Site : ASP LOT : Espace Clément Marot, bureau n 18 Place Bessières 46000 CAHORS / Fax : 05 65 22 21 70 - Mail : asplot@wanadoo.fr - site : www.asp46.fr Association Loi 1901 - N Préfecture W461000526 N SIRET :

Plus en détail

COMMENTAIRES DE TEXTES OFFICIELS SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR I - LES TEXTES OFFICIELS RELATIFS A LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR

COMMENTAIRES DE TEXTES OFFICIELS SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR I - LES TEXTES OFFICIELS RELATIFS A LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR Nathalie LELIEVRE Juriste spécialisée en droit de la santé Membre de la commission Ethique et Douleur AEU droit médical, DESS droit de la santé Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (Lyon) COMMENTAIRES

Plus en détail

Mieux accompagner la fin de vie en France

Mieux accompagner la fin de vie en France Repères à l usage des professionnels de santé Loi Fin de Vie du 2 février 2016 Mieux accompagner la fin de vie en France La fin de vie Parlons-en avant La fin de vie : vous êtes les mieux placés pour en

Plus en détail

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support Dr Antoine Lemaire Responsable de Structure Equipe Mobile de Soins de Support & Palliatifs Chef de Pôle Cancérologie & Spécialités Médicales

Plus en détail

La volonté de la personne en fin de vie Les différences entre la directive anticipée et les dispositions de fin de vie

La volonté de la personne en fin de vie Les différences entre la directive anticipée et les dispositions de fin de vie La volonté de la personne en fin de vie Les différences entre la directive anticipée et les dispositions de fin de vie Loi relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l'accompagnement

Plus en détail

Sédation palliative continue

Sédation palliative continue Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services de santé et médecine universitaire Sédation palliative continue Dr Louis Roy Dre Christiane Martel 15 septembre 2015 Plan de

Plus en détail

LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX

LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX Journée des 3C - 16 juin 2015 Dr F.Gauquelin; C.Roy Soins Palliatifs : quelles représentations? 3 expressions 3 notions Monsieur X

Plus en détail

Article 1 Droit à une fin de vie apaisée, selon son éthique personnelle et selon sa volonté exprimée.

Article 1 Droit à une fin de vie apaisée, selon son éthique personnelle et selon sa volonté exprimée. Article 1 Droit à une fin de vie digne et apaisée L article L. 1110-5 du code de la santé publique est ainsi rédigé : «Toute personne a, compte tenu de son état de santé et de l urgence des interventions

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS

LES SOINS PALLIATIFS LES SOINS PALLIATIFS LOI N 99-477 DU 9 JUIN 1999 VISANT A GARANTIR LE DROIT D ACCES AUX SOINS PALLIATIFS LOI N 2002-303 DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUX DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE

Plus en détail

Directives anticipées du patient

Directives anticipées du patient Directives anticipées du patient Version longue Responsable : Simone Schmucki schmuckipartner, Cabinet d avocats St. Gallen sur demande de Domaine spécialisé personnes âgées Actualisé le : Mars 2011 CURAVIVA

Plus en détail