1. RICHESSE ET PAUVRETÉ DANS LE MONDE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. RICHESSE ET PAUVRETÉ DANS LE MONDE"

Transcription

1 GÉOGRAPHIE - THÈME 1 DU DÉVELOPPEMENT AU DÉVELOPPEMENT DURABLE FICHE 1 - QU EST-CE QUE LE DÉVELOPPEMENT? 2 nde Fiche 1 EX.1 LA NOTION DE DÉVELOPPEMENT EST-ELLE RÉDUCTIBLE À CELLE DE RICHESSE? 1. RICHESSE ET PAUVRETÉ DANS LE MONDE TAUX DE PAUVRETÉ : échelle mondiale (2015) : 9,6 % de l humanité vit avec moins de 1,9 dollars p.j. P.I.B. PAR HABITANTS en 2014 moyenne mondiale (2014) : dollars p.an p. hab. à l échelle mondiale : - pays dit «riche» : PIB /hab. par: $ - pays dit «pauvre» : PIB /hab. par: $ QUESTIONS - ÉTUDE D UN DOCUMENT 1. Présenter ce document. (rappel : TANDIS) 2. Rappel : définir les sigles «P.I.B.» et «P.I.B. par habitants» 3. Expliquer pourquoi la Chine (1 ÈRE puissance économique mondiale en terme de PIB depuis 2014); a- t-elle un P.I.B. par hab. inférieur à celui des États-Unis ou de l Australie? 4. Rappel : définir «taux de pauvreté». 5. Pourquoi selon vous le calcul est-il différent aux Nords et aux Suds? 6. Selon vous suffit-il d être riche pour satisfaire ses besoins et être heureux? 7. Quel autre indice, étudié au collège, permet de mesurer le développement? 8. Le seul critère du P.I.B. est-il pertinent pour exprimer la notion de développement? Justifier votre réponse. TRAVAIL PAR GROUPE DE 2 A- TABLEAU Choisir 3 pays (dits «Riche», «en Voie de Développement» et «Pauvres») Renseigner dans le tableau de l ex. 1 : PIB & TAUX DE PAUVRETÉ. B- RÉDIGER : Décrire les inégalités mondiales quant à la répartition des richesses à l'échelle mondiale. Utiliser la typologie et les données renseignées dans le tableau.

2 Fiche 1 EX.2 MESURER LES INÉGALITÉS : I.D.H. & INDICE DE GINI 1. LES INÉGALITÉS DE DÉVELOPPEMENT À L ÉCHELLE DES ÉTATS (IDH 2014) L INDICE DE DÉVELOPPEMENT HUMAIN (IDH) est un indicateur composite élaboré par le PNUD 1 qui intègre : - le PIB par habitant en PPA 2 (1/3 e ) - l espérance de vie à la naissance (1/3 e ) - le niveau d instruction ( 2/9 e : taux d alphabétisation ; 1/9 e :combiné de scolarisation dans le primaire, le secondaire et le supérieur -1/9-) Il varie de 0 (exécrable) à 1 (excellent) et indique selon le PNUD le développement et le bien-être social d un pays. 1 Programme des Nations Unis pour le Développement ; 2 Parité de Pouvoir d Achat. 2. LES INÉGALITÉS INTRA-ÉTATIQUE (COEFFICIENT DE GINI)

3 Ra ng 3. INÉGALITÉS SOCIALES : INDICE DE GINI Pays Coeffi cient de Gini Date de l'informa tion 1 Suède Hongrie Norvège Serbie Luxembourg Allemagne Union Européenne Tadjikistan France Inde Chine 41, Etats-Unis Namibie QUESTIONS - F1- Ex.2 - ÉTUDE DE 2 DOCUMENTS L Indicateur de Développement Humain. 1. Relever les trois aspects qui sont pris en compte dans l IDH. 2. Que permet de mesurer l IDH? 3. Quelles relations existent-il entre IDH et PIB? 4.Rappel : définir la notion de «développement». La limite Nords- Suds 5.Rappel : définir les notions de «Nords» et de «Suds». L indice de GINI. 6. Sur quoi nous informe l indice de Gini? 7. Quelles relations existe-t-il entre : indice de GINI, PIB et IDH? 8. A quelles autres échelles est-il pertinent d étudier de tels contrastes d inégalité? TRAVAIL PAR GROUPE DE 2 A- TABLEAU Renseigner dans le tableau de l ex. 1 : IDH & GINI B- RÉDIGER : Démontrer que le développement est inégal et déséquilibré à toutes les échelles. Utiliser les données renseignées dans le tableau.

4 Fiche 1 EX.3 SCHÉMATISER LA DYNAMIQUE DES INÉGALITÉS SPATIALES : LE MODÈLE CENTRE / PÉRIPHÉRIE / MARGE Centre-Périphérie-Marge, expriment des relations de domination et de dépendance. Les pouvoirs se concentrent dans la zone centrale, il en résulte une cause fondamentale d inégalité spatiale. La concentration du capital dans le Centre va de pair avec la fragmentation des aires qui lui sont périphériques. Le Centre relègue dans les Périphéries tout ce qui gêne ou n apporte aucune valeur. En principe une périphérie est exploitée par le Centre. Elle fournit au Centre des ressources et de la main d œuvre. Les Périphéries sont hétérogènes : près du Centre, elles profitent de certaines retombées. On parle alors de "Périphéries Intégrées". Les Périphéries plus lointaines accusent des dépressions plus importantes. On parle alors de "Périphéries Dominées". L intégration au Centre s organise donc de manière concentrique. Mais les Périphéries peuvent elles- mêmes se rattacher à des centres secondaires, généralement des villes relais du pouvoir du Centre. Les Marges sont des zones de bordure. Ce sont des espaces à l écart du développement du Centre.» D après : R.BRUNET, R.FERRAS, H.THERY ; Les Mots de la Géographie ; RECLUS, la Documentation Française ; Paris ; QUESTIONS - F1- Ex.3 - ÉTUDE D UN DOCUMENT Le modèle C/P/M 1. Souligner dans le texte les éléments relatifs aux : 2. Proposer une définition «d inégalité spatiale». Centre Périphérie Marge 3. Expliquer pourquoi le modèle C/P/M (Centre / Périphérie / Marge) exprime des «relations de domination et de dépendance»? SCHEMATISER - Réaliser un schéma simple (et sa légende) qui illustre le modèle C/P/M. RAPPEL : TOLE (Titre - Orientation - Légende - Echelle) I. TYPOLOGIE DES ESPACES CENTRE PÉRIPHÉRIES («INTÉGRÉES» / «DOMINÉES») CENTRES SECONDAIRES MARGES II LES DYNAMIQUES Lieu(x) de CONCENTRATION ATTRACTION des flux vers le(s) centre(s) POLARISATION (attraction + concentration)

5 9 MILLIARDS D HOMMES EN 2050 Fiche 1 EX.4 COMMENT EST ET SERA HABITÉE LA TERRE? 1 2. Les territoires de la transition démographique 3. Le modèle de la transition géographique

6 4 5 QUESTIONS - F1- Ex.4 - doc.1 : La répartition de la population mondiale 1. Comment s'appelle ce type de document? 2. Compléter et créer une légende : - Nommer en rouge et colorier rouge : les 3 foyers principaux de population (>740 millions d'habitants) - Nommer en rouge et colorier en orange : les 4 foyers secondaires de population (> 100 m. hab.) - Nommer en vert et colorier en vert : les déserts humains ( pop 1 hab. p. km 2 ) 3. rappel: Quels sont les facteurs de localisation : a. du peuplement à l échelle mondiale b. des zones peu ou non habitées? docs 2 et 3 : Des transitions démographiques contrastées 4. Compléter le tableau de la page à l'aide des mots suivants : élevé(es) / augmente(nt) / faible(s) / diminue(nt) / stable(s) /sanitaires / économiques / contraception 5. Classer les ensembles régionaux selon leur phase de transition démographique. 6. Qu'induisent les phases 1 et 3 quant à l évolution d une population? 7. Selon le doc.4, à quelle phase de la transition démographique en est l humanité en ce début du XXI e s.?? docs 1 à 4 : Les projections : 9 milliards d habitants en Comment sera peuplée la Terre à l horizon 2050 selon les projections? LES PHASES DE LA TRANSITION DÉMOGRAPHIQUE PHASES DESCRIPTION CAUSES Situation de départ - les taux de natalité et de mortalité sont... - l'accroissement naturel est... - le fort taux de natalité compense la forte mortalité (maladies, maladies etc.) - la natalité reste... - L a mortalité b a i s s e g r â c e a u x T R A N S I T I O N D É M O G R A P H I Q U E 1 ère phase : 2 nde phase : 3 ème phase : - la mortalité... - l'accroissement naturel... - la natalité et la mortalité... - la natalité... - la mortalité est... et... progrès... (santé & hygiène) et... (ex. accès au soins) - la natalité baisse grâce au développement des moyens de.. (ex. pilule, préservatifs etc.) -l'accroissement naturel... Transition achevée : - la mortalité et la natalité sont... et...

7 Fiche 1 EX.5 9 MILLIARDS D HOMMES EN 2050 QUELS DÉFIS DE DÉVELOPPEMENT? QUELS NOUVEAUX BESOINS? RÉDIGER À l aide de ces documents et de vos connaissances, expliquez en quoi la croissance démographique intègre la problématique du développement.

L1 :La géographie. P 178 à 185

L1 :La géographie. P 178 à 185 L1 :La géographie P 178 à 185 La géographie : en Grec, signifie «Décrire la terre». Le géographe étudie les paysages et leurs transformations par l homme. I : Comment se repérer sur le globe terrestre?

Plus en détail

Leçon n 2 : «Les dynamiques de la population et le développement durable»

Leçon n 2 : «Les dynamiques de la population et le développement durable» Leçon n 2 : «Les dynamiques de la population et le développement durable» Introduction : La population mondiale augmente chaque jour de 200 000 personnes. La croissance démographique nécessite de répondre

Plus en détail

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : rappels sur la démographie Démographie : étude des populations et de leurs dynamiques (à partir de caractéristiques

Plus en détail

III. La croissance démographique et le développement durable. 1. Une population en pleine évolution ayant des besoins croissants?

III. La croissance démographique et le développement durable. 1. Une population en pleine évolution ayant des besoins croissants? III. La croissance démographique et le développement durable 1. Une population en pleine évolution ayant des besoins croissants? 1. Doc. 1 p. 232 : Comment a évolué la population mondiale depuis 1950?

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES. BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES. BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice Edition 2011 GEOGRAPHIE ET ORGANISATION ADMINISTRATIVE Géographie Organisation administrative 13 régions 45 provinces 49 communes

Plus en détail

CHAPITRE 6 L AMELIORATION DU NIVEAU DE VIE & LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

CHAPITRE 6 L AMELIORATION DU NIVEAU DE VIE & LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE CHAPITRE 6 L AMELIORATION DU NIVEAU DE VIE & LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE I. L AMELIORATION DU NIVEAU DE VIE A.Production, création de richesses

Plus en détail

les résidences principales en côtes d armor

les résidences principales en côtes d armor 266.353 résidences principales en : + 92.450 par rapport à (+ 53 ) 579.277 personnes habitant dans les résidences principales : + 69.774 par rapport à (+ 14 ) Progressions les plus fortes dans l espace

Plus en détail

Premier travail sur les éco quartiers : thème?

Premier travail sur les éco quartiers : thème? DR 1 : Fiche introduction Les éco quartiers Ressources : : http://www.lillemetropole.fr/index.php?p=1190&art_id http://fr.wikipedia.org/wiki/%c3%89coquartier, : Premier travail sur les éco quartiers :

Plus en détail

Les Européens dans le peuplement de la terre

Les Européens dans le peuplement de la terre Diploweb.com, revue geopolitique, articles, cartes, relations internationales > Union européenne > États membres > Les Européens dans le peuplement de la terre Diploweb.com recommande : G-F Dumont et P.

Plus en détail

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe 12 Commerce extérieur 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs Dynamisme des échanges Les échanges extérieurs occupent une place de premier plan dans l'économie de la région.

Plus en détail

> La part des familles nombreuses est moins importante à Paris qu en Ilede-France

> La part des familles nombreuses est moins importante à Paris qu en Ilede-France Composition des ménages et des familles, modes de garde des enfants Modes de cohabitation > Huit jeunes Parisiens sur dix de 15-19 ans vivent chez leurs parents. > Deux Parisiennes sur cinq de 20-34 ans

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juillet 2013 898 SYNTHESE En 2012, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca est resté quasi-stable, passant de

Plus en détail

Localisation du territoire

Localisation du territoire Plan du cours 1. Localisation du territoire urbain 2. Analyse des traits majeurs de Lagos 3. Caractéristiques démographiques 4. Caractéristiques urbaines et analyse paysagère 5. Caractéristiques climatiques

Plus en détail

Les nouveaux indicateurs de richesse. Jean Gadrey Pekea, 17 novembre 2006

Les nouveaux indicateurs de richesse. Jean Gadrey Pekea, 17 novembre 2006 Les nouveaux indicateurs de richesse Jean Gadrey Pekea, 17 novembre 2006 Introduction Le PIB et sa croissance : toujours au centre des jugements de progrès Ce que le PIB ne dit pas, parce qu il n a pas

Plus en détail

Marie-Florence RENAUD / Thierry REYNAULT : Groupe formateurs collège. Le CROQUIS DE GEOGRAPHIE EN 4 ème

Marie-Florence RENAUD / Thierry REYNAULT : Groupe formateurs collège. Le CROQUIS DE GEOGRAPHIE EN 4 ème Marie-Florence RENAUD / Thierry REYNAULT : Groupe formateurs collège Le CROQUIS DE GEOGRAPHIE EN 4 ème Le croquis en classe de 4 ème I ) Des échanges à la dimension du monde Thème 2 : les échanges de marchandises

Plus en détail

Regards sur l éducation : Les indicateurs de l OCDE 2012. Sous embargo jusqu au 11 septembre, 11:00 (heure de Paris)

Regards sur l éducation : Les indicateurs de l OCDE 2012. Sous embargo jusqu au 11 septembre, 11:00 (heure de Paris) NOTE-PAYS Regards sur l éducation : Les indicateurs de l OCDE 2012 Sous embargo jusqu au 11 septembre, 11:00 (heure de Paris) CANADA Pour toute question, contacter : Andreas Schleicher, Conseiller spécial

Plus en détail

Géographie 6 ème Partie 2 : Où sont les hommes sur la Terre? (5h)

Géographie 6 ème Partie 2 : Où sont les hommes sur la Terre? (5h) Géographie 6 ème Partie 2 : Où sont les hommes sur la Terre? (5h) 1 Point de départ : j observe 2 photographies. Une foule dans les rues piétonnes de Shanghai (Chine) Un bédouin dans le désert du Sahara

Plus en détail

Une étude du Crédit Foncier

Une étude du Crédit Foncier Une étude du Crédit Foncier Décembre 2013 Synthèse Le Crédit Foncier a réalisé, en collaboration avec le Cabinet Asterès, une étude sur l état du marché du crédit immobilier souscrit par les particuliers

Plus en détail

La pauvreté à l échelle mondiale. Marie Desmares

La pauvreté à l échelle mondiale. Marie Desmares La pauvreté à l échelle mondiale Template Nathan 2010 Clipart Magnard 2010 Que représente le gâteau? Et les drapeaux? Que signifie alors ce dessin? Bordas 2010 Dessin du dessinateur turc Turhan Selçuk,

Plus en détail

Pays riches et pays pauvres

Pays riches et pays pauvres Pays riches et pays pauvres 1. Observe bien chaque photo et indique si elle a été prise, à ton avis, dans un pays riche ou dans un pays pauvre. A B C D E F G H 2. Associe chaque photo à son résumé. Indique

Plus en détail

Point de départ. La planète Terre : galaxies de lumières et étoiles solitaires?

Point de départ. La planète Terre : galaxies de lumières et étoiles solitaires? 6 ème - Géographie Chapitre n 2 : Où sont les hommes sur la Terre? Partie 1 Livret de travail : Nom /Prénom : Notes : Devoir /3 Soin :../2 Point de départ La planète Terre : galaxies de lumières et étoiles

Plus en détail

L impact du lissage instauré par la loi Pinel sur la valorisation du droit au bail des locaux commerciaux

L impact du lissage instauré par la loi Pinel sur la valorisation du droit au bail des locaux commerciaux L impact du lissage instauré par la loi Pinel sur la valorisation du droit au bail des locaux commerciaux Patrick Colomer, Chartered Surveyor MRICS, Expert immobilier près la Cour d Appel de Paris La loi

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DE 2004 CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES REGION DE GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN SERIE REGIONALE

Plus en détail

Je vais vous présenter un résumé du rapport de 300 pages que nous avons publié voilà un an, intitulé Growing unequal - traduit par Croissance et

Je vais vous présenter un résumé du rapport de 300 pages que nous avons publié voilà un an, intitulé Growing unequal - traduit par Croissance et Je vais vous présenter un résumé du rapport de 300 pages que nous avons publié voilà un an, intitulé Growing unequal - traduit par Croissance et inégalités en français. Il a fait l objet d une grande attention,

Plus en détail

Energie : besoins et ressources

Energie : besoins et ressources Energie : besoins et ressources Activités documentaires I-Facture d électricité d un particulier 1 )Quelles sont les unités utilisées pour la puissance et l énergie? Puissance : kva Energie : kwh 2 )Que

Plus en détail

Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat)

Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat) CONTRIBUTION AU DEBAT SUR LA SECURITE ENERGETIQUE NATIONALE A MOYEN ET LONG TERME ALGER 22 FEVRIER 2014 Abdelatif Rebah Usages actuels et économies d'énergie I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011)

Plus en détail

Sujet: Les villes des États-unis.

Sujet: Les villes des États-unis. Sujet: Les villes des États-unis. Introduction. Il ne faut pas faire une analyse d un sujet qui serait les États-unis, mais de celui qui est proposé: Les villes des États-unis. Analyser le sujet, c est

Plus en détail

Thème 2. Chapitre 1. La France en villes

Thème 2. Chapitre 1. La France en villes REPERES SPATIAUX ET CHRONOLOGIQUES CONNAISSANCES NOTIONS ET VOCABULAIRE Thème 2. Chapitre 1. La France en villes GEOGRAPHIE, THEME 2, CHAP.1. La France en ville. Lire le cours du manuel p. 104, 106, 108

Plus en détail

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Premières estimations : 16 janvier 2013 Les chaînes de valeur mondiales (CVM) jouent aujourd hui un rôle de premier plan dans l économie de l

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d'investissement (art. 5 Règ. FEDER) Page 1 Axe 3 : Améliorer la compétitivité des entreprises OT 3 : Renforcer

Plus en détail

Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent

Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent 1 - Une diminution de l épargne pour la première fois depuis 6 ans Si on neutralise les effets de la suppression des contingents communaux

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

B. Les PED Carte IDH IPH indicateur de pauvreté humaine

B. Les PED Carte IDH IPH indicateur de pauvreté humaine B. Les PED Carte IDH IPH Un indicateur de pauvreté humaine (IPH) est un indice permettant de caractériser le niveau de pauvreté d'un pays. Il a été créé par le PNUD (programme des nations unies pour le

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs.

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. www.destinationcanada.com Novembre Volume 11, numéro 11 Points saillants En novembre, les

Plus en détail

Licence AES Première année Grands problèmes économiques, juridiques et sociaux Première évaluation : 14 décembre 2010

Licence AES Première année Grands problèmes économiques, juridiques et sociaux Première évaluation : 14 décembre 2010 Nom : Prénom : Licence AES Première année Grands problèmes économiques, juridiques et sociaux Première évaluation : 14 décembre 2010 Questions à choix multiples [5 1 point] Parmi les affirmations suivantes,

Plus en détail

Séances 1 et 2 La répartition de la population sur Terre

Séances 1 et 2 La répartition de la population sur Terre Séances 1 et 2 La répartition de la population sur Terre La population mondiale et son évolution La Terre de nuit La répartition de la population sur Terre Des inégalités La densité de population La croissance

Plus en détail

Suites géométriques CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. Déterminer la limite d une suite géométrique de raison strictement positive.

Suites géométriques CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. Déterminer la limite d une suite géométrique de raison strictement positive. Chapitre 01 Suites géométriques CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Suites géométriques. Reconnaître et exploiter une suite géométrique dans une situation donnée. Connaître la formule donnant 1 +

Plus en détail

7. Marché monétaire Partie 2! Mankiw, chapitre 27 et chapitre 28 (sauf du bas de la page 760 au bas de la page 764)

7. Marché monétaire Partie 2! Mankiw, chapitre 27 et chapitre 28 (sauf du bas de la page 760 au bas de la page 764) 7.5. Banque centrale européenne (BCE) issions de la BCE : 7. arché monétaire Partie 2! ankiw, chapitre 27 et chapitre 28 (sauf du bas de la page 760 au bas de la page 764) Réalisation : Natacha Gilson

Plus en détail

Une mission humanitaire à Madagascar

Une mission humanitaire à Madagascar Une mission humanitaire à Madagascar Interview d un jeune étudiant parti en mission à Madagascar A l occasion de la course contre la faim, nous avons correspondu avec un jeune homme de 23 ans qui a accepté

Plus en détail

Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie. Rennes, le 10 septembre 2010

Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie. Rennes, le 10 septembre 2010 Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie Rennes, le 10 septembre 2010 La consommation d électricité en Bretagne continue de croître, plus rapidement que la moyenne nationale

Plus en détail

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016 Domaine Transition industrielle et énergétique APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT Date limite de dépôt : le 15 février 2016 1- CONTEXTE La région Languedoc-Roussillon dispose de spécificités

Plus en détail

«La Terre, la planète bleue», «l eau, source de vie». Deux expressions courantes qui rappellent l importance de l eau dans notre quotidien.

«La Terre, la planète bleue», «l eau, source de vie». Deux expressions courantes qui rappellent l importance de l eau dans notre quotidien. L eau 4 une ressource indispensable à ne pas gaspiller «La Terre, la planète bleue», «l eau, source de vie». Deux expressions courantes qui rappellent l importance de l eau dans notre quotidien. Comment

Plus en détail

L Administration de l aéroport international d Ottawa. Établir des liens avec le monde

L Administration de l aéroport international d Ottawa. Établir des liens avec le monde L Administration de l aéroport international d Ottawa Établir des liens avec le monde Novembre 2008 Y YOW L aéroport de la capitale du Canada L Aéroport international (Macdonald-Cartier) d Ottawa (AIO),

Plus en détail

Comment calculer l indice composite de son enfant?

Comment calculer l indice composite de son enfant? Comment calculer l indice composite de son enfant? Pour déterminer son indice composite, il faut multiplier entre eux les 7 s qui suivent. Coefficient. La préférence Ce fascicule est destiné à vous aider

Plus en détail

Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE

Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE Octobre 2015 Sommaire 1. Le programme Adultes-Relais...3 Présentation du programme adultes-relais pour l année 2014... 4 Les domaines

Plus en détail

CONSTRUCTION CARTOGRAPHIQUE ET ANALYSE ÉCONOMIQUE ET SOCIOLOGIQUE DE LA PAUVRETÉ À ANKARA (SÉMINAIRE DE L AXE 1 DU LADYSS)

CONSTRUCTION CARTOGRAPHIQUE ET ANALYSE ÉCONOMIQUE ET SOCIOLOGIQUE DE LA PAUVRETÉ À ANKARA (SÉMINAIRE DE L AXE 1 DU LADYSS) CONSTRUCTION CARTOGRAPHIQUE ET ANALYSE ÉCONOMIQUE ET SOCIOLOGIQUE DE LA PAUVRETÉ À ANKARA (SÉMINAIRE DE L AXE 1 DU LADYSS) Lamiha Gün Economiste Univ. Turgut Ozal, Ankara (Turquie) 1. introduction (but

Plus en détail

On souhaite savoir si les hommes et les femmes ont le même comportement d'achat en ce qui concerne les produits issus du commerce équitable.

On souhaite savoir si les hommes et les femmes ont le même comportement d'achat en ce qui concerne les produits issus du commerce équitable. Du tableau aux arbres On effectue un sondage sur la vente des produits issus du commerce équitable en demandant aux clients d'un hypermarché s'ils ont acheté dans le mois au moins un produit issu du commerce

Plus en détail

MANUEL DE STATISTIQUES

MANUEL DE STATISTIQUES MANUEL DE STATISTIQUES MONÉTAIRES ET FINANCIÈRES INDEX 141 INDEX Les numéros renvoient aux paragraphes Abandon de créances, 194 Acceptations bancaires, 138, 310 Accords de confirmation, 469, 474 Accords

Plus en détail

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 : offre, demande et équilibre du marché Durée : 2 séances La partie «Exercices» est à traiter en priorité. Les réponses pour la partie «Questions»

Plus en détail

CHAPITRE 2 : DESEQUILIBRES ECONOMIQUES ET CRISES

CHAPITRE 2 : DESEQUILIBRES ECONOMIQUES ET CRISES Le phénomène inflationniste : CHAPITRE 2 : DESEQUILIBRES ECONOMIQUES ET CRISES Inflation : La hausse générale de la hausse des prix, tout les prix doivent augmenter. Cette hausse des pris doit être simultanée

Plus en détail

FICHE PAYS : Géorgie. Données géographiques : Données démographiques :

FICHE PAYS : Géorgie. Données géographiques : Données démographiques : FICHE PAYS : Géorgie Données géographiques : Superficie : 69 700 km 2 (France 552 000 km 2 ) Capitale : Tbilissi (1,175 millions d habitants) Villes principales : Koutaissi, Batoumi, Roustavi, Soukhoumi,

Plus en détail

Diplôme National du Brevet - Session 2016

Diplôme National du Brevet - Session 2016 DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

Note au moins 7 différences ci-dessous :

Note au moins 7 différences ci-dessous : Thème 1 : L Europe et le monde au XVIIIe siècle Chapitre n 1 : L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle Livret de travail de : Nom :.. Prénom :. Classe : 4 e Notes : Devoirs :. /3 Soin :. /2 Livret

Plus en détail

Insee Centre @ctualités - n 62 - juillet/août 2014

Insee Centre @ctualités - n 62 - juillet/août 2014 Insee Centre @ctualités - n 62 - juillet/août 2014 La lettre d'information électronique de l'insee Centre - www.insee.fr/centre Insee Centre @ctualités est diffusée gratuitement le deuxième mardi de tous

Plus en détail

L espace économique de la francophonie canadienne

L espace économique de la francophonie canadienne L espace économique de la francophonie canadienne Mario Lefebvre Directeur, Centre des études municipales, Le Conference Board du Canada Le 15 novembre 2013 conferenceboard.ca En 2006, le Québec comptait

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

Analyses Économiques 2 - Juin 2003

Analyses Économiques 2 - Juin 2003 DP N Analyses Économiques 2 - Juin 2003 Le faible contenu en actions de l'épargne des ménages français pèse sur son rendement :une comparaison avec les Etats-Unis. 1 A définitions équivalentes, les ménages

Plus en détail

L habitat économe, pour quoi faire?

L habitat économe, pour quoi faire? Exposition L habitat économe, pour quoi faire? Afin de sensibiliser et informer les habitants et consommateurs aux enjeux relatifs aux économies d énergie, la Confédération Nationale du Logement a créé

Plus en détail

DOMAINE DE LA CASCADE

DOMAINE DE LA CASCADE Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) BORDEAUX - ARTIGUES PRES BORDEAUX (33) - DOMAINE DE LA CASCADE Aquitaine Gestionnaire Fourchette de rentabilité locative Date de livraison Actabilité Fourchette de prix

Plus en détail

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr République slovaque Merci

Plus en détail

AP Chapitre 2.3 Economie : Quelle est la place de l'union européenne dans l'économie globale?

AP Chapitre 2.3 Economie : Quelle est la place de l'union européenne dans l'économie globale? AP Chapitre 2.3 Economie : Quelle est la place de l'union européenne dans l'économie globale? NOTIONS : Euro, union économique et monétaire INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES : Sans entrer dans le détail des

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE 2ème Bac Sciences Economiques Première partie: Les concepts économiques de base 1- Le Marché 27/09/2014 Année scolaire 2014-2015 Mr Larbi TAMNINE Important: Pour les remarques

Plus en détail

Dossier de candidature à la franchise

Dossier de candidature à la franchise Dossier de candidature à la franchise DOSSIER RENVOYE OU REMIS LE Contacts : p.sicre@lacroquetterie.com admin@lacroquetterie.com Tél : 05-56-71-29-88 Fax : 05-56-71-79-25 2 DOSSIER PRESENTE PAR : 1. Nom

Plus en détail

Analyse de la dette 'toxique' Faits nouveaux depuis fin décembre 2010

Analyse de la dette 'toxique' Faits nouveaux depuis fin décembre 2010 Analyse de la dette 'toxique' N 15 : 2 ème trimestre 2011, valorisations au 31 mars 2011 Contexte Le SIDRU, syndicat intercommunal qui gère nos ordures, a mis en place des opérations financières appelées

Plus en détail

PROFIL DE SECTEUR : L INDUSTRIE

PROFIL DE SECTEUR : L INDUSTRIE PROFIL DE SECTEUR : L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE Description Au Canada, l industrie pharmaceutique et médicale se compose : Bibliothèque du Parlement de l industrie de la fabrication : les fabricants

Plus en détail

Les conséquences de la guerre et les règlements du conflit

Les conséquences de la guerre et les règlements du conflit Les conséquences de la guerre et les règlements du conflit INTRODUCTION : La Seconde Guerre Mondiale qui se termine le 2 Septembre 1945 après la capitulation de l Allemagne et du Japon a laissé un monde

Plus en détail

Tableau de bord de province de Namur. La province en quelques chiffres

Tableau de bord de province de Namur. La province en quelques chiffres la Tableau de bord de province de Namur La province en quelques chiffres Janvier 2015 Table des matières TABLE DES MATIERES 2 LISTE DES TABLEAUX 4 LISTE DES GRAPHIQUES 5 LISTE DES CARTES 6 INTRODUCTION

Plus en détail

QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014?

QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014? QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014? SOMMAIRE 1. Editorial - Immobilier ancien : bilan d un marché locatif impacté par la loi Alur p. 04 2. Evolution des loyers moyens en 2014 p. 07 3. Evolution des loyers moyens

Plus en détail

Place du programme de SR/PF dans la lutte contre la mortalité maternelle en Tunisie.

Place du programme de SR/PF dans la lutte contre la mortalité maternelle en Tunisie. Ministère de la Santé Publique Office national de la Famille et de la Population Place du programme de SR/PF dans la lutte contre la mortalité maternelle en Tunisie. 1 Place du programme de SR/PF dans

Plus en détail

L importance de l apprentissage

L importance de l apprentissage le 23 mars 2004 «Le savoir est la voie vers le progrès économique et les possibilités individuelles, et l éducation est le pont pour y accéder.» Le ministre des Finances, Ralph Goodale Le discours du budget

Plus en détail

Productivité Portrait de la situation au Canada et implications pour le cadre stratégique.

Productivité Portrait de la situation au Canada et implications pour le cadre stratégique. Productivité Portrait de la situation au et implications pour le cadre stratégique. Direction des politiques économique et fiscale Novembre 2010 Aperçu de la présentation Tendances récentes et contexte

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 3 juin 1 N 7 Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître Les marchés financiers ont été structurés depuis plus de 35 ans par deux évolutions (nous

Plus en détail

Commentaires. William Barker

Commentaires. William Barker Commentaires William Barker Le moment est bien choisi pour discuter du cours des actions. Pour s en convaincre, il suffit de jeter un coup d œil aux Figures 1 et 2, qui illustrent les ratios Cours/Valeur

Plus en détail

LES GRANDS ENSEMBLES DOMINANTS DU MONDE ACTUEL QUESTIONS

LES GRANDS ENSEMBLES DOMINANTS DU MONDE ACTUEL QUESTIONS (juin 2001) LES GRANDS ENSEMBLES DOMINANTS DU MONDE ACTUEL DOCUMENT 1 : La ventilation du commerce mondial par grandes régions du monde en 1998. DOCUMENT 2 : Les flux mondiaux de marchandises en 1997.

Plus en détail

Panoramique de gammes

Panoramique de gammes 2009 2011 > Compensation Equipements Panoramique de gammes Compensation tarif jaune Gamme > page 322 Appareillages complémentaires Gamme CONDO > page 342 captj ENER cap ENERPHI+ 6 et 12 > page 344 Condensateurs

Plus en détail

Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire

Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire Direction départementale des territoires de Saôneet-Loire Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire «Le territoire français est le patrimoine commun de la nation. Chaque collectivité publique

Plus en détail

GEOGRAPHIE Thème 1, question 2, cours 2 La place et le rôle des régions en France et dans un autre pays européen (les Länder en Allemagne).

GEOGRAPHIE Thème 1, question 2, cours 2 La place et le rôle des régions en France et dans un autre pays européen (les Länder en Allemagne). GEOGRAPHIE Thème 1, question 2, cours 2 La place et le rôle des régions en France et dans un autre pays européen (les Länder en Allemagne). I. La place des régions en France et en Allemagne 1. Un système

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 2 ème TRIMESTRE 2015 EN LEGERE AMELIORATION PERSPECTIVES CHIFFRE D AFFAIRES DEUXIEME TRIMESTRE 2015. Paris, le 3 septembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 2 ème TRIMESTRE 2015 EN LEGERE AMELIORATION PERSPECTIVES CHIFFRE D AFFAIRES DEUXIEME TRIMESTRE 2015. Paris, le 3 septembre 2015 CHIFFRE D AFFAIRES DEUXIEME TRIMESTRE 2015 2 ème TRIMESTRE 2015 EN LEGERE AMELIORATION Poursuite de la forte croissance du chiffre d affaires Shipping Solutions et début d amélioration de l activité Mail

Plus en détail

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 5: Application - Forces Centrales SMPC Chapitre 5 : Application - Forces Centrales I Force Centrale I.)- Définition Un point matériel est soumis à une force

Plus en détail

Béziers. Zone d emploi de Béziers. Synthèse territoriale Emploi Formation. Une zone à vocation agricole, résidentielle et d échange

Béziers. Zone d emploi de Béziers. Synthèse territoriale Emploi Formation. Une zone à vocation agricole, résidentielle et d échange Synthèse territoriale Emploi Formation Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les unes par rapport aux autres.

Plus en détail

TRANSPORT POUR LES JEUX OLYMPIQUES

TRANSPORT POUR LES JEUX OLYMPIQUES ATHENES LA RESTRUCTURATION DU RESEAU DE TRANSPORT POUR LES JEUX OLYMPIQUES Mots clés : Intégration des systèmes de transport ; Planification ; Politique environnementale ; Projets de transports publics

Plus en détail

Doc. 1 Cartes météorologiques. Géographie. Doc.2 Diagramme ombrothermique. Géographie. Ville de Bordeaux. Domaine: Les grands contrastes de la planète

Doc. 1 Cartes météorologiques. Géographie. Doc.2 Diagramme ombrothermique. Géographie. Ville de Bordeaux. Domaine: Les grands contrastes de la planète Source: 15 séquences de géographie, Retz CM2 Source: 15 séquences de géographie, Retz CM2 Doc. 1 Cartes météorologiques Prévisions météo pour le 7 février 2007. Prévisions météo pour le 2 août 2007. Doc.2

Plus en détail

La qualité de l air à proximité des plates formes aéroportuaires d Île de France, bilan annuel de

La qualité de l air à proximité des plates formes aéroportuaires d Île de France, bilan annuel de La qualité de l air à proximité des plates formes aéroportuaires d Île de France, bilan annuel de l observatoire SURVOL L Agence Régionale de Santé d Île de France (ARS IdF) a confié à Airparif l élaboration

Plus en détail

Evaluation des finances publiques

Evaluation des finances publiques Evaluation des finances publiques à l occasion du projet de budget pour 2016 et du projet de loi de programmation financière pluriannuelle pour la période 2015-2019 Novembre 2015 Structure de l évaluation

Plus en détail

Atelier 5 Lire des cartes et construire un croquis en Géographie. Thème : La pauvreté dans le monde

Atelier 5 Lire des cartes et construire un croquis en Géographie. Thème : La pauvreté dans le monde Atelier 5 Lire des cartes et construire un croquis en Géographie Thème : La pauvreté dans le monde Objectif : faire réaliser aux élèves un croquis à l'échelle mondiale de la pauvreté et des inégalités

Plus en détail

Randstad Award 2015 Synthèse des résultats

Randstad Award 2015 Synthèse des résultats Randstad Award 2015 Synthèse des résultats Le trio de tête est constitué de trois fleurons français, chacun leader mondial dans son secteur. On peut voir dans ce résultat une forme de fierté exprimée par

Plus en détail

Compétence 19: Estimer mentalement un ordre de grandeur du résultat d une opération

Compétence 19: Estimer mentalement un ordre de grandeur du résultat d une opération Compétence 19: Estimer mentalement un ordre de grandeur du résultat d une opération Partie 1 : Apprendre à choisir mentalement une valeur approchée d un nombre Méthode : Une stratégie possible consiste

Plus en détail

Relations PME - grands donneurs d ordres

Relations PME - grands donneurs d ordres Relations PME - grands donneurs d ordres Restitution de l étude Systematic Paris-Region Avec le soutien de : 1 Une enquête terrain 135 entreprises membres de Systematic Paris-Region + 200 entreprises membres

Plus en détail

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional»

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» regiosuisse filière de formation en management régional (MR) Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» Condensé des trois jours de cours du 22 au 24 novembre 2010,

Plus en détail

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Février 2016

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Février 2016 Février Compilation de Richter sur les banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt Richter S.E.N.C.R.L. 2345, Yonge St., bureau 300 Toronto (On) M4P 2E5 181, Bay St., bureau 3320 Bay

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

DEMANDE D'UNE PERSONNE ADULTE HANDICAPÉE

DEMANDE D'UNE PERSONNE ADULTE HANDICAPÉE Dossier Technique COTOREP (Tampon-date de réception de la demande) N dossier N agent instructeur Ministère de l'emploi et de la solidarité Direction Départementale du Travail, de l'emploi et de la Formation

Plus en détail

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Mars 2012 Dans le cadre de la mise en place de leur Plan Climat Energie Territorial (PCET), la Ville de Besançon

Plus en détail

Pourquoi investir en BULGARIE? La Bulgarie

Pourquoi investir en BULGARIE? La Bulgarie Pourquoi investir en BULGARIE? La Bulgarie Superbe pays émergeant qui sort d'une période difficile de changement avec l abandon du communisme. Au-delà de sa situation géographique privilégiée et du haut

Plus en détail

Le deuxième pilier de pension est une nécessité! I Introduction 02. I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03

Le deuxième pilier de pension est une nécessité! I Introduction 02. I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03 ssur 01 N 11 I Bulletin hebdomadaire du 19/03/2009 Le deuxième pilier de pension est une nécessité! Contenu I Introduction 02 I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03 I 2. Situation

Plus en détail

Réunion FFCI - CLIFF - NYSE EURONEXT. Lille - 12 décembre 2011. Valérie AGATHON Directeur des Relations Investisseurs

Réunion FFCI - CLIFF - NYSE EURONEXT. Lille - 12 décembre 2011. Valérie AGATHON Directeur des Relations Investisseurs Réunion FFCI - CLIFF - NYSE EURONEXT 1 Lille - 12 décembre 2011 Valérie AGATHON Directeur des Relations Investisseurs 2 PRESENTATION DU GROUPE Slide 3 OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT D ACTIONS Slide 11 RESULTATS

Plus en détail

Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final)

Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final) Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final) METROPOLE LILLOISE Equipe de recherche laboratoires LACTH (ENSAP Lille) et TVES (USTL) Septembre 2008 Avec

Plus en détail

012015 OBJET : COMMUNAUTE DE COMMUNES BILLOM/ST DIER/VA LLEE DU JAURON : URBANISME AUTORISATION DROIT DES SOLS

012015 OBJET : COMMUNAUTE DE COMMUNES BILLOM/ST DIER/VA LLEE DU JAURON : URBANISME AUTORISATION DROIT DES SOLS REUNION DE CONSEIL DU 31/01/2015 A 9H30 Présents : QUEINNEC Catherine, CHALEIL Serge, DELGOVE Bernard, CHIGROS Chantal, MOREL Julien, Elsa MERLE, CHAMPEIX Charlène, Isabelle BASSOT, Jean-Michel VARGAS

Plus en détail

Cent treizième session. Rome, 8-12 mai 2006. Rapport sur les placements 2005. Rappel des faits

Cent treizième session. Rome, 8-12 mai 2006. Rapport sur les placements 2005. Rappel des faits Avril 2006 F COMITE FINANCIER Cent treizième session Rome, 8-12 mai 2006 Rapport sur les placements 2005 Rappel des faits 1. Le présent document est soumis au Comité financier pour information, conformément

Plus en détail