Note mensuelle des TCN Février 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note mensuelle des TCN Février 2014"

Transcription

1 Nombre de jours Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 14 mars 14 DIFFUSION EXTERNE Contact : Note mensuelle des TCN Février Les éléments clefs du mois Encours en milliards d'euros Sur la période : Min. Le : Max. Le : 31/1 28/2 Var. CD 267,1 06/01/14 465,9 22/05/09 1,4 9,2 7,7 BT 35,2 22/01/ 66,7 /05/12 52,6 51,1-1,5 ABBT 3,2 27/12/13 42,4 28/02/08 3,3 3,6 0,3 BMTN 63,9 11/02/12 79,5 24/01/14 79,4 76,3-3,1 Total 397,6 05/01/14 617,9 27/01/09 436,8 4,2 3,4 Nouveaux émetteurs : CGLE (Cie Générale de Location d Équipements) (CD) Département du Val d Oise (BT) CD Encours Encours de CD toutes devises Maturité résiduelle Durée résiduelle moyenne pondérée de l'encours de CD BT 60 Encours de BT toutes devises BT secteur public (*) BT hors secteur public Total BT Durée résiduelle moyenne pondérée de l'encours de BT BT Secteur public (*) BT Hors secteur public (*) Agences, Collectivités locales et entreprises publiques BANQUE DE FRANCE STCN - Note mensuelle sur le marché des TCN Février 14 1

2 janv.-07 mai-07 sept.-07 janv.-08 mai-08 sept.-08 janv.-09 mai-09 sept.-09 janv.- mai- sept.- janv.-11 mai-11 sept.-11 janv.-12 mai-12 sept.-12 janv.-13 mai-13 sept.-13 janv.-14 f-13 m-13 a-13 m-13 j-13 j-13 a-13 s-13 o-13 n-13 d-13 j-14 f-14 13,6 11,9,7 18,0 19,5 17,0 15,2 17,8 19,2 17,7 24,6 24,5 22,2 26,8 35,6 34,6 33,9 38,2,9 39,4 39,4 37,0 37,2 36,5 33,5 33, L encours des CD progresse de +7,7 Mds d euros, soit +2,5% par rapport au mois précédent, ce qui porte sa hausse cumulée à +41 Mds d euros et +15% depuis le début de l année Le marché des CD enregistre à nouveau une progression par rapport au mois précédent (+7,7 Mds d euros et +2,5% entre le 31/01 et le 28/02). 60,0% Ventilation de l'encours de CD par maturités initiales 31/01/14 28/02/14 56,6% 57,9% La progression de l encours bénéficie aux maturités les plus longues (41 à 0 jours et 1 à 365 jours).,0%,0%,0% 23,1% 23,9% 1.2. Les BT se caractérisent par une progression des corporates qui contraste avec la baisse des agences au cours des 3 derniers mois Les BT des corporates progressent de +6,7 Mds d euros depuis le début d année pour représenter aujourd hui 65% du marché et 33,5 Mds d euros. Le dynamisme des corporates devrait continuer avec l arrivée probable de nouveaux émetteurs au cours des mois à venir. 0,0%,0% 0,0% 2,0% 1,2% 0,1% 4,7% 4,1% 13,7% 12,7% 1 à 3 j 4 à 9 j à j 41 à 0 j 1 à 0 j 1 à 365 j Encours de BT des agences et corporates BT des agences (Acoss, Cades, Unedic et collectivités locales) BT des corporates Part des corporates en % (ech droite) 74% 76% 78% 72% 66% 68% 58% 61% 67% 67% 64% 65% 55% 0% 80% 60% % % 0% 1.3. L encours des TCN émis en devises enregistre un rebond pour atteindre au total 26,3 GEUR et 6% du marché (CD, BT, ABBT et BMTN) fin février 14 L essentiel des devises autres que l EUR sont l USD, le GBP, le DKK, le NOK et le CHF ; elles représentent 98,7% du marché en devises. Encours de TCN émis en devises (autres que l'eur) Part en % sur total de marché (ech droite) Encours total en devises en GEUR 35 7,0% 6,0% 25 5,0% 4,0% 15 3,0% 2,0% 5 1,0% 0 0,0% NOK 2,4 GEUR ; 9,2% DKK 2,6 GEUR ; 9,7% Encours des TCN en devises (hors EUR) au 28/02/14 GBP 7,7 GEUR; 29,2% CHF 1,3 GEUR; 5% USD 12,0 GEUR ; 45,6% USD : 12 G ; 45,6% GBP : 7,7 G ; 29,2% DKK : 2,6 G ; 9,7% NOK : 2,4 G ; 9,2% CHF : 1,3 G ; 5% JPY : 0,2 G ; 0,6% SEK : 0,1 G ; 0,4% AUD : 0,03 G ; 0,1% CNY : 0,02 G ; 0,1% CAD : 0,01 G ; 0,04% SGD : 0,03% BANQUE DE FRANCE STCN - Note mensuelle sur le marché des TCN Février 14 2

3 En termes d encours fin février 14, les émetteurs résidents représentent 17,6 GEUR et 67% des TCN en devises, suivis par les émetteurs non résidents hors zone euro (8,1 GEUR et 31%) et par les émetteurs non résidents de la zone euro (0,6 GEUR et 2%). 2. Autres faits marquants 2.1. Le département du Val d Oise, nouvel émetteur de BT ce mois-ci Le département du Val d Oise rejoint les Collectivités Locales qui disposent d un programme de Billets de Trésorerie (3 villes, 6 départements, 6 régions, 2 communautés d agglomération). Le programme de BT du département du Val d Oise est plafonné à 0 M et noté F1+ (agence Fitch Ratings). La première émission de BT du département du Val d Oise a eu lieu le /02/14 pour un montant de M et une maturité de 1 mois La CGLE (Cie Générale de Location d Équipements), nouvel émetteur de CD ce mois-ci La CGLE est un établissement de crédit, filiale de la SG, avec un programme de CD plafonné à 1,5 Md d euros et noté F1 (agence Fitch Ratings). La première émission de CD de la CGLE a eu lieu le 18/02/14 pour un montant de M et une maturité de 3 mois. BANQUE DE FRANCE STCN - Note mensuelle sur le marché des TCN Février 14 3

4 3. Glossaire TCN : Titres de Créances Négociables. Le marché des TCN atteint 0 Mds d d encours fin décembre 13. Hors BMTN (titres à plus d un an), il représente 321 Mds d fin décembre 13 et constitue le 2 ème marché d Europe continentale et le 3 ème du monde (derrière ses équivalents américain et britannique). Il a pu totaliser jusqu à 615 Mds en janvier 09 et a constitué une source de financement utile pour les établissements de crédit et les entreprises durant la crise avec des conditions de coûts attractives. La profondeur et la liquidité du marché français de titres courts reposent largement sur son cadre réglementaire flexible, son haut niveau de transparence, sa supervision par la Banque Centrale, ses infrastructures de marché performantes et sur son ouverture aux émetteurs non résidents. CD : Certificats de Dépôt. Il s agit de titres à court terme dont la durée est supérieure à 1 jour et inférieure à un an, qui sont émis uniquement par des établissements de crédits, résidents ou pas, ainsi que par la Caisse des dépôts et consignations. Ces titres constituent le principal segment du marché des TCN. BT : Billets de Trésorerie. Ils sont émis, dans les mêmes conditions de durée que les CD, exclusivement par des non-banques, en particulier des sociétés par actions, ainsi que des entités publiques. Il est à noter que certains véhicules de titrisation (ayant notamment le statut d organismes de titrisation) émettent des BT pour financer leur portefeuille de créances ; on parle alors d ABBT (Billets de Trésorerie «Asset Backed») ou Billets de Trésorerie adossés à des actifs. BMTN : Bons à Moyen Terme Négociables. Ils sont d une durée initiale supérieure à un an et peuvent être émis aussi bien par les entités habilitées à émettre des CD que des BT. A l instar des BT, ils peuvent également être utilisés pour des opérations de titrisation. STEP : Short Term European Paper, label mis en place en 06, par les professionnels des marchés de titres courts européens avec le soutien de l Eurosystème, afin de favoriser l intégration des différents marchés de cette nature. Le marché STEP a obtenu en avril 07 le statut de marché non réglementé éligible au refinancement de l Eurosystème Durée initiale moyenne pondérée des émissions : Moyenne calculée sur l ensemble d un marché (ou d un portefeuille émetteur) reflétant le profil de maturité moyen à l émission. La durée initiale moyenne pondérée par le flux des émissions reflète notamment, s agissant des CD, l évolution de la part relative des titres à plus court terme sur l ensemble des émissions, avec un raccourcissement de la maturité moyenne lors des épisodes de tension sur la liquidité, et une tendance pluriannuelle à l allongement. BANQUE DE FRANCE STCN - Note mensuelle sur le marché des TCN Février 14 4

5 Durée résiduelle moyenne pondérée de l encours : Moyenne calculée sur l ensemble d un marché (ou d un portefeuille émetteur) pondérée par l encours des titres non échus, et reflétant le profil de maturité moyen en termes de stock. La durée résiduelle moyenne pondérée de l encours s inscrit dans une tendance à l allongement. Taux moyens : les taux indiqués dans cette note concernent l ensemble du marché et sont des moyennes mensuelles pondérées par les volumes d émissions, ventilées selon les maturités les plus représentatives, et par type de taux (taux fixes). Secteur public : Agences de la dette sociale, collectivités locales et entreprises publiques. Établissements de crédit non résidents : incluent les établissements financiers possédant leur siège social à l étranger et les succursales françaises des banques étrangères. ns : Calcul non significatif Échelle de notation harmonisée de l Eurosystème ( notations court-terme) : Échelons des notations éligibles aux opérations de refinancement de l Eurosystème Notations inéligibles Émetteurs mal notés Pd* <0,% Pd* =0,% Pd*=0,4% FitchRatings F1+ F1 F2 F3, B, C, D Moody s P-1 P-2 P-3, NP Standard & Poor s A-1+ A-1 A-2 A-3, B, C, D DBRS R-1H R-1M, R-1L R-2H, R-2M R-3, R-4, R-5 * pd : Probabilité de défaut sur une période d un an BANQUE DE FRANCE STCN - Note mensuelle sur le marché des TCN Février 14 5

Note mensuelle des TCN Février 2015

Note mensuelle des TCN Février 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE Paris, le 5 mars 215 SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr Note mensuelle des TCN

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Janvier 2015

Note mensuelle des TCN Janvier 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 2 février 2015 DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr Note mensuelle des

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Mars 2015

Note mensuelle des TCN Mars 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE Paris, le 7 avril 2015 SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr Note mensuelle des

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Novembre 2014

Note mensuelle des TCN Novembre 2014 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 9 décembre 2014 DIFFUSION EXTERNE Contact : stcn.publi@banque-france.fr Note

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Novembre 2015

Note mensuelle des TCN Novembre 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 10 décembre 2015 DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr Note mensuelle

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Février 2016

Note mensuelle des TCN Février 2016 DIRECTION GÉNÉRALE DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE ET DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE MONÉTAIRE Paris, le 10 mars 2016 SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES DIFFUSION EXTERNE

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Août 2015

Note mensuelle des TCN Août 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE Paris, le 9 septembre 2015 SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr Note mensuelle

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Mars 2016

Note mensuelle des TCN Mars 2016 DIRECTION GÉNÉRALE DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE ET DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE MONÉTAIRE Paris, le 7 avril 2016 SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES DIFFUSION EXTERNE

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Septembre 2014

Note mensuelle des TCN Septembre 2014 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE Paris, le 1er octobre 2014 SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES DIFFUSION EXTERNE Contact : stcn.publi@banque-france.fr Note

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Avril 2016

Note mensuelle des TCN Avril 2016 DIRECTION GÉNÉRALE DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE ET DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE MONÉTAIRE Paris, le 10 mai 2016 SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES DIFFUSION EXTERNE

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Juin 2014

Note mensuelle des TCN Juin 2014 Nombre de jours Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 2 juillet 214 DIFFUSION EXTERNE Contact : stcn.publi@banque-france.fr

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Août 2014

Note mensuelle des TCN Août 2014 Nombre de jours Milliards d'euros Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 8 septembre 2014 DIFFUSION

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Juillet 2013

Note mensuelle des TCN Juillet 2013 Milliards d'euros Nombre de jours Milliards d'euros Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 21 août 2013

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Décembre 2014

Note mensuelle des TCN Décembre 2014 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE Paris, le 8 janvier 2015 SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr Note mensuelle des

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Novembre 2013

Note mensuelle des TCN Novembre 2013 Nombre de jours Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 16 décembre 2013 DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Mars 2014

Note mensuelle des TCN Mars 2014 Milliards d'euros Nombre de jours Milliards d'euros Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 9 avril 2014

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Février 2013

Note mensuelle des TCN Février 2013 Milliards d'euros Nombre de jours Milliards d'euros Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE Paris, le 6 mars 213 SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Avril 2013

Note mensuelle des TCN Avril 2013 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 7 mai 213 DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr Note mensuelle des TCN

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Avril 2014

Note mensuelle des TCN Avril 2014 Milliards d'euros Nombre de jours Milliards d'euros Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 5 mai 2014

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Septembre 2013

Note mensuelle des TCN Septembre 2013 Milliards d'euros Nombre de jours Milliards d'euros Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 15 octobre

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Juin 2013

Note mensuelle des TCN Juin 2013 Nombre de jours Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 8 juillet 13 DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Octobre 2012

Note mensuelle des TCN Octobre 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 19 novembre 2012 DIFFUSION EXTERNE STCN stcn.publi@banque-france.fr Note mensuelle

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Décembre 2012

Note mensuelle des TCN Décembre 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 9 janvier 213 DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr Note mensuelle des

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Janvier 2013

Note mensuelle des TCN Janvier 2013 DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 1 février 13 DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr Note mensuelle des

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2014 (Instruction

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 juin 2014 (Instruction

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 septembre 2014 (Instruction

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2015 (Instruction

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 septembre 2015 (Instruction

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 juin 2015 (Instruction

Plus en détail

Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France

Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France L enquête internationale sur les transactions de change et de produits dérivés de gré à gré est effectuée tous

Plus en détail

Plaquette d information LES BILLETS DE TRESORERIE. Décembre 2013

Plaquette d information LES BILLETS DE TRESORERIE. Décembre 2013 Plaquette d information LES BILLETS DE TRESORERIE Décembre 2013 Principales caractéristiques des billets de trésorerie Le BT est un titre de créance négociable, titre financier émis au gré de l émetteur,

Plus en détail

Note mensuelle des TCN Août 2013

Note mensuelle des TCN Août 2013 Nombre de jours Nombre de jours DIRECTION GÉNÉRALE DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 3 septembre 3 DIFFUSION EXTERNE stcn.publi@banque-france.fr

Plus en détail

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 septembre 2014 (Instruction

Plus en détail

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2014 (Instruction

Plus en détail

Groupe de travail «Billets de trésorerie»

Groupe de travail «Billets de trésorerie» Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Groupe de travail «Billets de trésorerie» Jeudi 6 février 2014 Constats Constats issus des enquêtes réalisées par l AFG, l AF2I,

Plus en détail

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 juin 2015 (Instruction

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIETE GENERALE SCF

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIETE GENERALE SCF PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) SOCIETE GENERALE SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17, cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479

Plus en détail

Le développement des euromarchés auprès des émetteurs français depuis la fin 1996

Le développement des euromarchés auprès des émetteurs français depuis la fin 1996 Le développement des euromarchés auprès des émetteurs français depuis la fin 1996 Afin de pouvoir apprécier les éventuels effets de substitution ou de complémentarité entre le marché domestique des titres

Plus en détail

HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014

HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014 HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014 1 I. Prêts garantis 1) Répartition par catégories de créance, par types de contrepartie et par types de garantie : Date des données :

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne

Plus en détail

L évaluation des obligations

L évaluation des obligations Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan du chapitre 8 8.1. Flux monétaires, prix et rentabilité des obligations Caractéristiques générales des obligations Obligations zéro-coupon Obligations couponnées

Plus en détail

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE Page de 6 7 Le coût moyen réel de la dette est de 6,779 % pour l'année 0, comparativement à 7,0 % pour l'année 0. Le taux retenu par la Régie pour l'année 0 était de 7,00

Plus en détail

Rapport sur la qualité des actifs au 30 septembre 2015. (Instruction n 2011-I-07 de l'autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution)

Rapport sur la qualité des actifs au 30 septembre 2015. (Instruction n 2011-I-07 de l'autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) Rapport sur la qualité des actifs au 30 septembre 2015 (Instruction n 2011-I-07 de l'autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) Le présent rapport relatif à la qualité des actifs d'arkéa Home Loans

Plus en détail

Crédit hypothécaire : 2010, l'année record

Crédit hypothécaire : 2010, l'année record Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : 2010, l'année record Bruxelles, le 9 février 2011 L Union professionnelle du Crédit (UPC), membre de Febelfin, la Fédération belge

Plus en détail

PRESENTATION DE L ETAT ET DE l EVOLUTION DE LA DETTE DE LA VILLE DU HAVRE

PRESENTATION DE L ETAT ET DE l EVOLUTION DE LA DETTE DE LA VILLE DU HAVRE PRESENTATION DE L ETAT ET DE l EVOLUTION DE LA DETTE DE LA VILLE DU HAVRE Conseil municipal du 16 décembre 2013 1 - Evolution de l encours de la dette de 2013 à 2014 : Encours de la dette au 01/01/2013

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 11 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX ÉMISSIONS DE TITRES DE LA ZONE EURO JUILLET 2013 Le taux de variation annuel

Plus en détail

Notation, refinancement, instruments hybrides Nicolas Duhamel Directeur général Finances, membre du directoire

Notation, refinancement, instruments hybrides Nicolas Duhamel Directeur général Finances, membre du directoire Notation, refinancement, instruments hybrides Nicolas Duhamel Directeur général Finances, membre du directoire Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 juillet 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO MAI 2015 En mai 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

Note mensuelle sur le marché des titres négociables à court et moyen terme - Octobre 2016

Note mensuelle sur le marché des titres négociables à court et moyen terme - Octobre 2016 DIRECTION GÉNÉRALE DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE ET DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE MONÉTAIRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 15 novembre 2016 DIFFUSION EXTERNE

Plus en détail

(en millions d euros) 2012 2011 2010

(en millions d euros) 2012 2011 2010 D.16. INTÉRÊTS NON CONTRÔLANTS Les intérêts non contrôlants dans les sociétés consolidées se décomposent comme suit : 2012 2011 2010 Intérêts non contrôlants de porteurs d actions ordinaires : BMS (1)

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT septembre 2006 1 Énoncé de politique de placement (septembre 2006) 1. Objet de la politique Le présent document énonce la politique, approuvée par le ministre des Finances

Plus en détail

AVIS DIVERS GE SCF. Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2015. (Instruction ACP n 2011-I-07 du 06 Juillet 2011).

AVIS DIVERS GE SCF. Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2015. (Instruction ACP n 2011-I-07 du 06 Juillet 2011). AVIS DIVERS GE SCF Société en commandite par actions au capital de 163. Etablissement de Crédit agréé en qualité de société de crédit foncier. Siège social : Tour Europlaza - 2, avenue André Prothin -

Plus en détail

La mobilisation des ressources à l AFD

La mobilisation des ressources à l AFD 13/11/2013 La mobilisation des ressources à l AFD Soumana ALOU HAROUNA Sommaire 1 ) L AFD en quelques mots p. 4-5 Rôle Missions Champs géographique 2 ) L activité de l AFD... p. 7-9 Les niveaux d engagements

Plus en détail

PRESENTATION DE L ETAT ET DE l EVOLUTION DE LA DETTE DE LA VILLE DU HAVRE

PRESENTATION DE L ETAT ET DE l EVOLUTION DE LA DETTE DE LA VILLE DU HAVRE PRESENTATION DE L ETAT ET DE l EVOLUTION DE LA DETTE DE LA VILLE DU HAVRE Conseil municipal du 14 décembre 2015 1 - Evolution de l encours de la dette de 2015 à 2016 : Encours de la dette au 01/01/2015

Plus en détail

ÉVOLUTION MENSUELLE DES ÉMISSIONS NETTES - FRANCE

ÉVOLUTION MENSUELLE DES ÉMISSIONS NETTES - FRANCE 2011-01 2011-03 2011-05 2011-07 2011-09 2011-11 2012-01 2012-03 2012-05 2012-07 2012-09 2012-11 2013-01 2013-03 2013-05 2013-07 2013-09 2011-01 2011-03 2011-05 2011-07 2011-09 2011-11 2012-01 2012-03 2012-05

Plus en détail

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012 I. Les changements règlementaires 1. Les changements règlementaires concernent non seulement les banques mais aussi l ensemble du système

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL

GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL Plan de la présentation > > Introduction > > I RAPPEL HISTORIQUE DE LA CRISE BANCAIRE DES

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Chapitre 2 : l évaluation des obligations Chapitre 2 : l évaluation des obligations 11.10.2013 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité Bibliographie: caractéristiques générales Berk, DeMarzo: ch. 8 obligations zéro-coupon obligations

Plus en détail

LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT. son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques

LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT. son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques 1 PRÉSENTATION DE LA CRH La CRH est un établissement

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

DEFINITION DE L UNIVERS D INVESTISSEMENT D UN FONDS OBLIGATAIRE OU MONETAIRE ET EXEMPLES DE PROPOSITIONS DE PHRASES A MENTIONNER DANS LE PROSPECTUS

DEFINITION DE L UNIVERS D INVESTISSEMENT D UN FONDS OBLIGATAIRE OU MONETAIRE ET EXEMPLES DE PROPOSITIONS DE PHRASES A MENTIONNER DANS LE PROSPECTUS Juillet 2014 DEFINITION DE L UNIVERS D INVESTISSEMENT D UN FONDS OBLIGATAIRE OU MONETAIRE ET EXEMPLES DE PROPOSITIONS DE PHRASES A MENTIONNER DANS LE PROSPECTUS Faisant suite à des échanges entre les professionnels

Plus en détail

Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007. Le 16 septembre 2008

Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007. Le 16 septembre 2008 Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007 1 Le 1 septembre 2008 Définition du TRI Net Définition du Taux de Rendement Interne (TRI) Le TRI est le taux d actualisation qui annule

Plus en détail

COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION

COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION Association régie par la loi 1901 4, place Richebé 59 000 LILLE www.nordeuroperetraite.fr CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 19 MARS 2012 DE L'ASSOCIATION NORD EUROPE RETRAITE COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

établie au nom de la Banque de la Réunion ETABLIE EN APPLICATION DES ARTICLES L 213-1 A à L 213-4-1 DU CODE MONETAIRE ET FINANCIER

établie au nom de la Banque de la Réunion ETABLIE EN APPLICATION DES ARTICLES L 213-1 A à L 213-4-1 DU CODE MONETAIRE ET FINANCIER DOCUMENTATION FINANCIERE relative à un Programme de Certificat De Dépôt d un plafond de 300 millions d euros et à un programme de Bon à Moyen Terme Négociables d un plafond de 50 millions d euros établie

Plus en détail

L élaboration des prospectus sukuk et les modalités pratiques d obtention d un visa en vue de l admission sur un marché réglementé

L élaboration des prospectus sukuk et les modalités pratiques d obtention d un visa en vue de l admission sur un marché réglementé L élaboration des prospectus sukuk et les modalités pratiques d obtention d un visa en vue de l admission sur un marché réglementé Octobre 2010 Les S informer clés pour comprendre sur 10 0,5 % 32,5 * 32,5

Plus en détail

Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit»

Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit» Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 1.1 Population déclarante...3 1.2 Périodicité et délai

Plus en détail

Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit»

Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit» Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 1.1 Population déclarante...3 1.2 Périodicité et délai

Plus en détail

CHAPITRE VIII : ASSAINISSEMENT PATRIMONIAL ET RESTRUCTURATION DES BILANS DES BANQUES PUBLIQUES : UNE RETROSPECTIVE

CHAPITRE VIII : ASSAINISSEMENT PATRIMONIAL ET RESTRUCTURATION DES BILANS DES BANQUES PUBLIQUES : UNE RETROSPECTIVE CHAPITRE VIII : ASSAINISSEMENT PATRIMONIAL ET RESTRUCTURATION DES BILANS DES BANQUES PUBLIQUES : UNE RETROSPECTIVE VIII.1 - ASSAINISSEMENT PATRIMONIAL DES BANQUES AU COURS DE LA PÉRIODE 1991-2012 Le processus

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 4 mars BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE TAUX D INTÉRÊT DES BANQUES DE LA ZONE EURO : JANVIER L indicateur composite du coût de l emprunt pour les nouveaux prêts accordés aux sociétés

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 Direction de la Balance des paiements Service des Opérations internationales des banques et des administrations

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC PROJET D INSTRUCTION N 1 CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC DEPARTEMENT OPERATIONS & DEVELOPPEMENT DU MARCHE Page 1 DEPARTEMENT DES OPERATIONS DU MARCHE Version Date Auteurs Description 1 Novembre Les services

Plus en détail

Note mensuelle sur le marché des titres négociables à court et moyen terme - Juin 2016

Note mensuelle sur le marché des titres négociables à court et moyen terme - Juin 2016 DIRECTION GÉNÉRALE DE LA STABILITÉ FINANCIÈRE ET DES OPÉRATIONS DIRECTION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE MONÉTAIRE SERVICE DES TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES Paris, le 8 juillet 2016 DIFFUSION EXTERNE

Plus en détail

NOTES POUR LA PRÉSENTATION DE M. CLAUDE BERGERON DEVANT LA COMMISSION DES FINANCES PUBLIQUES

NOTES POUR LA PRÉSENTATION DE M. CLAUDE BERGERON DEVANT LA COMMISSION DES FINANCES PUBLIQUES NOTES POUR LA PRÉSENTATION DE M. CLAUDE BERGERON DEVANT LA COMMISSION DES FINANCES PUBLIQUES Québec, le 12 mai 2009 Seul le texte prononcé fait foi Monsieur le président, madame et messieurs les députés,

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

Contribution des gestions au financement de l économie française

Contribution des gestions au financement de l économie française CAHIERS DE LA GESTION - 3 Juin 2012 Contribution des gestions au financement de l économie française L investissement en titres de créances AFG Service Economie/Recherche C. Pardo / T. Valli Contribution

Plus en détail

CNIS. Cadre réglementaire et Bilan

CNIS. Cadre réglementaire et Bilan Direction Générale des Statistiques CNIS Collectestatistique de la Banque de France sur les véhicules de titrisation Cadre réglementaire et Bilan Direction Générale des Statistiques Direction des Statistiques

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2016 Le 1 trimestre 2016 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

http://www.octo am.com UNE VISION INDEPENDANTE DES MARCHES DE CREDIT

http://www.octo am.com UNE VISION INDEPENDANTE DES MARCHES DE CREDIT UNE VISION INDEPENDANTE DES MARCHES DE CREDIT L EQUIPE Matthieu BAILLY, Associé - Gérant Matthieu est gérant des fonds obligataires et RCCI. Diplômé d Audencia, il bénéficie de 10 ans d expérience sur

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIETE GENERALE SFH

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIETE GENERALE SFH PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES SOCIETE GENERALE SFH Société Anonyme au capital de 375 000 000 Euros Siège social : 17, cours Valmy 92800 Puteaux 445 345 507 R.C.S. Nanterre.

Plus en détail

La Banque Postale propose aux collectivités locales une nouvelle offre de crédit court terme

La Banque Postale propose aux collectivités locales une nouvelle offre de crédit court terme COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 20 juin 2012 La Banque Postale propose aux collectivités locales une nouvelle offre de crédit court terme Acteur engagé avec La Poste dans le développement des territoires,

Plus en détail

L'octroi de crédit aux entreprises se maintient, mais la vigilance est de mise pour l'avenir

L'octroi de crédit aux entreprises se maintient, mais la vigilance est de mise pour l'avenir Communiqué de presse L'octroi de crédit aux entreprises se maintient, mais la vigilance est de mise pour l'avenir Bruxelles, le 28 octobre 2011 Près de 127 milliards d euros de crédits aux entreprises

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

C H A P I T R E. Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec

C H A P I T R E. Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec C H A P I T R E Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec 10 et placement du Québec La Caisse de dépôt et placement du Québec est une des entités les plus importantes de l appareil gouvernemental.

Plus en détail

BRYAN GARNIER CREDIT FUND

BRYAN GARNIER CREDIT FUND BRYAN GARNIER CREDIT FUND L'investisseur est invité à consulter la page 6 de ce document, qui contient une définition des facteurs de risque du fonds. L investisseur est également invité à consulter la

Plus en détail

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE PAR LES AUTORITES MONETAIRES SECTION 1 : LA CREATION MONETAIRE A Acteurs et modalités de création monétaire : La création monétaire consiste à accroître la quantité de

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 avril 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO FÉVRIER 2015 En février 2015, l encours de parts émises par les

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998 Les crédits au logement consentis aux ménages en Les crédits nouveaux à l habitat mis en force 1 en ont atteint 341,93 milliards de francs en données brutes 2, contre 307,9 milliards en 1997 (+ 11,1 %).

Plus en détail

Les données récentes de l AFG sur l épargne salariale et le PERCO. Association française de la gestion financière

Les données récentes de l AFG sur l épargne salariale et le PERCO. Association française de la gestion financière CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 11 Document de travail, n engage pas le Conseil Les données récentes

Plus en détail