Campagne de caractérisation d ordures ménagères résiduelles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Campagne de caractérisation d ordures ménagères résiduelles"

Transcription

1 Campagne de caractérisation d ordures ménagères résiduelles Rapport octobre 2010

2 Ce dossier a été réalisé par Audrey LUSZEZANEC, Chargée d Affaires avec Jean-Daniel CARTA, Chargé d études Bastien AUDE, Chargé d études

3 Sommaire 1. Introduction 2. Contexte 3. Méthodologie mise en œuvre 4. Analyse des résultats par échantillon 5. Synthèse des résultats

4 En détail 1. Introduction Contexte Préambule Quantités de déchets collectées en 2009 sur le SIDEFAGE Méthodologie mise en œuvre Constitution des échantillons Réalisation des échantillonnages Tri des échantillons Analyse des résultats par échantillon Préambule Caractérisations sur la Communauté de Communes du Pays de Gex Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées... 19

5 4.3. Caractérisations sur la Communauté de Communes d Oyonnax Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur la Communauté de Communes Arve et Salève Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur la Communauté de Communes du Genevois Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur Annemasse Agglomération Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du

6 SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur la Communauté de Communes de la Vallée Verte Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur la Communauté de Communes Lac de Nantua Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur la Communauté de Communes de la Semine Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur la Communauté de Communes du Bassin Bellegardien... 66

7 Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur la Communauté de Communes Combe Val Brenod Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur la Communauté de Communes du Pays Rochois Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur les communes indépendantes Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME

8 Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur la Communauté de Communes Val des Usses Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Caractérisations sur la Communauté de Communes du Pays de Seyssel Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Synthèse des résultats Potentiel de matière organique compostable Analyse de la fraction < 8 mm Potentiel de matériaux de la collecte sélective Recyclage des emballages acier Présence de DEEE dans les caractérisations...123

9 1. Introduction Le Syndicat Mixte de Gestion des Déchets du Faucigny Genevois Bassin Bellegardien Pays de Gex Haut Bugey (SIDEFAGE) regroupe 13 syndicats intercommunaux et 7 communes indépendantes pour une population totale de habitants. Le SIDEFAGE a la compétence «gestion des déchets» qui comprend : La collecte sélective multi-matériaux en apport volontaire, Le transfert des déchets ménagers, Le traitement des déchets, La gestion des bas de quai des déchèteries. Figure 1 : Présentation du territoire du SIDEFAGE Le SIDEFAGE s est engagé dans un processus d optimisation de sa gestion des déchets en Dans ce cadre, GIRUS avait réalisé un bilan du service de gestion des déchets sur l année 2007 et a ainsi réalisé une étude des coûts à l aide du logiciel E-Coût. Dans ce contexte, le SIDEFAGE souhaite vérifier la quantité de déchets valorisables présents dans les Ordures Ménagères résiduelles dirigées directement vers l UIOM de Bellegarde-sur-Valserine. 1

10 Les résultats de l étude auront les objectifs suivants : - Identifier la part de matière organique valorisable dans les OMr, - Vérifier l efficacité du tri sélectif mis en place sur le territoire en déterminant la part de valorisables restants dans les OMr, - Analyser la pertinence des consignes de tri et en particulier concernant les métaux. 2

11 2. Contexte 2.1. Préambule Le SIDEFAGE a mis en place dès 1992 un programme de collecte sélective de trois flux (verre, emballages ménagers plastique aluminium, et papiercartons) en points d apport volontaire sur le territoire, à l exception de l habitat vertical de la CC du Pays de Gex où les recyclables sont collectés en porte-à-porte. Par ailleurs, le SIDEFAGE gère quatre quais de transfert, où transitent les ordures ménagères résiduelles du territoire avant d être incinérées sur l UIOM de Bellegarde-sur-Valserine : 1. Saint-Pierre en Faucigny (74), 2. Etrembières (74), 3. Groissiat (01), 4. Crozet (01). Le Syndicat a fait le choix d un transport alternatif d une partie de ses déchets, ainsi une partie de ses déchets transitent par rail depuis les quais de transfert d Etrembières et du Crozet. Les échantillonnages, objet de cette étude, ont ainsi été réalisés sur les quais de transfert et sur l UIOM Quantités de déchets collectées en 2009 sur le SIDEFAGE Le graphique suivant présente les quantités d ordures ménagères résiduelles collectées en 2009 sur chaque collectivité du SIDEFAGE. 3

12 Graphique 1 : Tonnages d OM collectées en 2009 pour chaque collectivité en t Tonnages d'om collectées en Bassin Bellegardien Pays de Gex Genevois Lac de Nantua Combe du Val-Brenod Pays Rochois Oyonnax Annemasse Agglo Pays de Seyssel Semine Val des Usses Fillinges Le graphique suivant présente les performances de collecte sélective de chaque collectivité en 2009 et par catégorie de recyclables (Briques Cartons Journaux, Métaux Plastiques et Verre). Graphique 2 : Performances de collecte des recyclables en 2009 (en kg/hab/an) kg/hab/an Performances de collecte des trois matériaux en kg/hab pour Verre ,4 34,5 30,1 35,6 40,9 31,7 44,4 43,0 41,3 Briques Cartons Journaux Métaux Plastiques 40 26,3 24,3 35,8 34, ,7 23,3 33, ,7 29,4 26,4 27,9 30,1 28,5 28,0 32, ,8 15,8 21,9 20,1 18,3 14,6 0 3,6 6,8 4,4 4,4 4,5 4,2 4,2 2,7 3,3 3,3 4,7 4,0 3,2 4,5 4,4 Bassin Bellegardien Pays de Gex Genevois Lac de Nantua Combe du Val-Brenod Pays Rochois Oyonnax Annemasse Agglo Pays de Seyssel Semine Val des Usses Ces performances pourront être mises en relation avec la composition des ordures ménagères résiduelles et la part de recyclables présente dans la suite du rapport. Fillinges 4

13 3. Méthodologie mise en œuvre 3.1. Constitution des échantillons Parmi l ensemble des tournées d ordures ménagères existantes, il a été sélectionné 31 tournées représentatives des différents secteurs collectés, sur lesquels les caractérisations vont être réalisées. Le tableau suivant présente en gras les bennes qui ont été retenues pour prélever les échantillons : 5

14 6

15 3.2. Réalisation des échantillonnages Les échantillonnages de déchets ont été réalisés dans le respect de la norme XP X L échantillonnage de chaque benne d ordures ménagères s est déroulé de la manière suivante : 1. Déchargement de la BOM sur une surface dégagée de tout déchet, 2. Homogénéisation des déchets à l aide d un chargeur, 7

16 3. Prélèvement au godet d un échantillon d environ 500 kg de déchets dans le tas homogénéisé, Constitution de l échantillon de 500 kg dans 6 bacs Pesée de chaque bac 4. Ouverture des sacs et tri sur cet échantillon des hétéroclites, du verre et des aérosols présents, Vidage des bacs constituant l échantillon de 500 kg Ouverture des sacs et tri des hétéroclites, verre et aérosols Verre trié dans le tas de 500 kg Pesée des hétéroclites, verre et aérosols 8

17 5. A partir de cet échantillon, constitution d un échantillon d environ 125 kg à l aide d une pelle, 6. Conditionnement de cet échantillon en sacs et transport jusqu au laboratoire. Pesée des sacs Transport des sacs au laboratoire pour caractérisation 3.3. Tri des échantillons La caractérisation des échantillons d ordures ménagères a été effectuée sur sec, conformément à la norme XP X Les échantillons ont au préalable été séchés au laboratoire dans des étuves de grande capacité à 80 C jusqu à masse constante. La teneur en humidité a été déterminée après séchage sur chaque échantillon. Le tri des échantillons séchés a été réalisé selon les catégories MODECOM et selon les catégories et sous-catégories demandées par le SIDEFAGE (surlignées en jaune dans le tableau ci-après). L ensemble des catégories non retenues pour le tri ont été regroupées en une seule catégorie intitulée «Autres». Le tri sera réalisé en appliquant les séparations granulométriques > 100 mm et 20 à 100 mm sur l ensemble des échantillons. 9

18 Catégories Déchets putrescibles Papiers Cartons Composites Textiles Textiles sanitaires Plastiques Combustibles non classés Verre Métaux Incombustibles non classés Déchets dangereux Eléments fins Sous-catégories Déchets alimentaires (restes de cuisine) Produits alimentaires non consommés (sous emballage) Déchets de jardin Autres putrescibles Emballages papiers Journaux, magazines et revues Imprimés publicitaires Papiers bureautiques Autres papiers Emballages cartons plats Emballages cartons ondulés Autres cartons Composites ELA (emballages liquides alimentaires) PAM (petits appareils électroménagers) Autres emballages composites Textiles Textiles sanitaires -fraction hygiénique Textiles sanitaires -fraction papiers souillés Films polyoléfines (PE et PP) Bouteilles et flacons en PET Bouteilles et flacons polyoléfines Autres emballages plastiques Autres plastiques Emballages en bois Autres combustibles Emballages en verre incolore Emballages en verre de couleur Autres verres Emballages métaux ferreux Emballages aluminium Autres métaux ferreux Autres métaux Emballages incombustibles Autres incombustibles Produits chimiques Tubes fluorescents et ampoules basse consommation Piles et accumulateurs Autres déchets dangereux Eléments fins entre 8 et 20 mm Eléments fins < 8 mm 10

19 Par ailleurs, dans l optique de promouvoir le compostage individuel, le SIDEFAGE souhaite connaître la part de fermentescibles présente dans les ordures ménagères. Or, les fines sont généralement composées d une part relativement importante de matières putrescibles. Une analyse de cette fraction est donc intéressante. Ainsi, une caractérisation de la fraction 8-20 mm a été réalisée sur 16 des 31 échantillons. Les résultats obtenus sur ces échantillons pourront être extrapolés aux autres échantillons. De plus, une analyse de la fraction inférieure à 8 mm sur 4 échantillons a été également effectuée, afin d avoir une estimation du taux de matière organique présent dans les éléments fins. 11

20 4. Analyse des résultats par échantillon Les résultats détaillés obtenus sont présentés dans les tableaux en annexes 1 et 2 : Annexe 1 : composition sur sec des ordures ménagères par échantillon et sous-catégorie de déchets, avec les fines < 20 mm Annexe 2 : composition sur sec des ordures ménagères par échantillon et sous-catégorie de déchets, avec les fines < 8 mm 1 La présentation avec les fines < 8 mm est intéressante car elle permet à la fois de comparer les résultats obtenus sur le SIDEFAGE aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 sur sec et permet également d évaluer le potentiel de matière organique valorisable dans l échantillon. En effet, les fines < 20 mm sont composées d une part importante de matière organique valorisable (déchets putrescibles, papiers, cartons, textiles sanitaires), il est donc important d étudier le potentiel valorisable des déchets sur les résultats avec fines < 8 mm Préambule Les résultats des caractérisations sont présentés ci-après par collectivité adhérente au SIDEFAGE. Les échantillons relatifs à une même collectivité ont été regroupés et la composition des ordures ménagères de chacun est présentée dans le chapitre associé. Un tableau et graphique permettent de présenter pour chaque échantillon la composition par grandes catégories des ordures ménagères (fines < 20 mm) et de comparer ces données à la moyenne du SIDEFAGE 2. La composition de la fraction 8-20 mm a été analysée pour 16 des 31 échantillons. La composition moyenne obtenue a été utilisée pour les autres échantillons afin d exprimer pour l ensemble des échantillons une composition des ordures ménagères sur sec avec des fines < 8 mm. Cette composition a ensuite été comparée pour chaque échantillon à la composition nationale obtenue dans le cadre de la campagne de caractérisations ADEME La caractérisation des fines 8-20 mm a été réalisée pour 16 échantillons sur les 31 au total, ce qui a permis d en déduire une composition moyenne des fines 8-20 mm. Cette composition moyenne a ensuite été utilisée pour les 15 autres échantillons pour extrapoler la composition globale avec des fines < 8 mm. 2 La composition moyenne des ordures ménagères sur le SIDEFAGE a été calculée à partir de la composition des 31 caractérisations réalisées, en pondérant les données par le tonnage d ordures ménagères de chaque collectivité. 12

21 Pour chaque échantillon, il a été estimé le potentiel matière recyclable présent dans les ordures ménagères. Ce potentiel a été évalué en considérant les sous-catégories suivantes (en considérant les résultats avec fines < 8 mm) : Les papiers recyclables : emballages papiers, journaux-magazines et revues, imprimés publicitaires et non adressés, papiers bureautiques, Les cartons recyclables : emballages cartons plats, emballages cartons ondulés, Les composites recyclables : emballages liquides alimentaires, Les plastiques recyclables : bouteilles et flacons en PET, bouteilles et flacons polyoléfines, Le verre recyclable : emballages en verre, Le métaux recyclables : emballages métaux ferreux, emballages non ferreux Caractérisations sur la Communauté de Communes du Pays de Gex Il y a eu 4 caractérisations réalisées sur la CCPG, qui sont les suivantes : Échantillon S1 : Divonne C2 Échantillon S2 : Ferney C2 Échantillon S4 : Gex C1 Échantillon S6 : Échenevex Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le Tableau 1 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 4 échantillons sélectionnés sur la CCPG et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. 13

22 Tableau 1 : Composition des OMr sur sec pour les 4 échantillons de la CCPG (fines < 20 mm) Catégories S1 S2 S4 S6 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 11,78% 16,28% 12,41% 11,86% 11,72% 2. Papiers 14,53% 13,73% 9,49% 9,59% 15,90% 3. Cartons 8,14% 7,29% 7,64% 5,66% 8,53% 4. Composites 1,93% 1,75% 1,89% 3,19% 1,80% 5. Plastiques 18,58% 13,46% 21,77% 21,07% 16,16% 6. Verre 4,96% 3,98% 8,53% 3,44% 5,30% 7. Métaux 7,51% 2,91% 1,82% 5,85% 4,93% 8. AUTRES 22,04% 31,71% 21,55% 28,10% 22,96% 9. Fines (< 20) 10,52% 8,90% 14,89% 11,25% 12,69% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le Graphique 3 permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 4 caractérisations réalisées sur la CCPG et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. Graphique 3 : Composition des OMr sur sec des 4 caractérisations réalisées sur la CCPG (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 35,00% 30,00% S1 S2 S4 S6 MOYENNE SIDEFAGE 25,00% 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) 14

23 De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Un taux (16,3%) supérieur aux autres échantillons et à la moyenne du SIDEFAGE pour l échantillon S2 (Fernay) Des taux de matière putrescible relativement similaires pour les autres échantillons S1 (11,8%), S4 (12,4%) et S6 (11,9%) et également proche de la moyenne du SIDEFAGE (11,7%) Ces caractérisations n incluent pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Une part de papiers similaire à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%) pour les caractérisations S1 (Divonne) et S2 (Ferney). L annexe 1, détaillant les pourcentages de papiers par sous-catégories, nous permet de constater qu une grande part du pourcentage de papiers de l échantillon S2 (Ferney) correspond à des journaux, magazines et revues (7,9% sur 13,7% de papiers, soit plus de la moitié des papiers). Une part de papiers inférieure à la moyenne du SIDEFAGE pour les caractérisations S4 (Gex) et S6 (Échenevex). Cartons : Une part de cartons similaire à la moyenne du SIDEFAGE (8,5%) pour les caractérisations S1 (Divonne), S2 (Ferney) et S4 (Gex). Un taux de cartons inférieur (5,7%) à la moyenne SIDEFAGE pour la caractérisation S6 (Échenevex). Composites : Les caractérisations S1 (Divonne), S2 (Ferney) et S4 (Gex) présentent des taux de composites similaires à la moyenne du SIDEFAGE (1,8%) Le taux de composites obtenu sur l échantillon S6 (Échenevex) est important (3,2%) et supérieur à la moyenne du SIDEFAGE. Néanmoins, l annexe 1 nous permet de constater que seulement 0,5% de ces composites sont des ELA recyclables, car 2,7% des composites sont des complexes non recyclables. Plastiques : Des taux importants de plastiques ont été relevés sur les caractérisations S1 (Divonne), S4 (Gex) et S6 (Échenevex), qui sont supérieurs à la moyenne du SIDEFAGE (16,2%). L annexe 1 nous permet de constater que ces plastiques sont essentiellement des plastiques non recyclables (sacs plastiques, films alimentaires, pots de produits alimentaires, ). Il en 15

24 ressort que la part de plastiques valorisables est de 3,8% pour le S1, 3,6% pour le S4 et 3,6% pour le S6. Taux de plastiques légèrement inférieure à la moyenne du SIDEFAGE pour l échantillon S2 Divonne (13,5% dont 3% de plastiques recyclables). Verre : Un taux en verre (8,5%) supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%) pour l échantillon S4 de Gex. Des taux en verre similaires voire inférieurs à la moyenne du SIDEFAGE pour les autres caractérisations (S1, S2 et S6). Métaux : A la lecture des résultats, on constate un faible taux de métaux présents dans les OM pour les échantillons S2 (Divonne) et S4 (Gex) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE. Un taux similaire à la moyenne du SIDEFAGE pour l échantillon S6 (Échenevex). On constate dans l annexe 1 que 3% sont des emballages métaux ferreux et seront donc valorisés via les mâchefers de l Usine d Incinération. Un taux élevé de métaux (7,51%) pour l échantillon S1 (Divonne) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE. L annexe 1 permet de montrer que ce sont essentiellement des emballages métaux ferreux (5,1%), qui seront triés au niveau de l Usine d Incinération puis valorisés. Autres : Les échantillons S2 (Divonne) et S6 (Échenevex) présentent un taux élevé de la catégorie «Autres» (respectivement 31,7% et 28,1%) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE (23%) Les échantillons S1 (Divonne) et S4 (Gex) présentent un taux de la catégorie «Autres» similaire à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 2 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 4 échantillons sélectionnés sur la CCPG et les résultats de la campagne nationale ADEME

25 Tableau 2 : Composition des OMr sur sec pour les 4 échantillons de la CCPG (fines < 8 mm) Catégories S1 S2 S4 S6 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 13,99% 17,97% 14,17% 14,22% 14,25% 15,1% 2. Papiers 14,63% 13,90% 9,53% 9,70% 16,02% 13,5% 3. Cartons 8,19% 7,37% 7,67% 5,71% 8,59% 7,3% 4. Composites 1,95% 1,80% 1,92% 3,21% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 18,78% 13,70% 22,24% 21,28% 16,42% 14,2% 6. Verre 5,75% 4,46% 9,23% 4,29% 6,24% 10,6% 7. Métaux 7,64% 3,05% 1,93% 5,99% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 22,78% 32,85% 22,70% 28,89% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 6,29% 4,90% 10,61% 6,73% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le Graphique 3 permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 4 caractérisations réalisées sur la CCPG et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. Graphique 4 : Composition des OMr sur sec des 4 caractérisations réalisées sur la CCPG (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 35,00% 30,00% 25,00% S1 S2 S4 S6 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) 17

26 Déchets putrescibles : Le taux de déchets putrescibles présents dans l échantillon S2 (Divonne) (17,8%) est supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (15,1%). Il existerait un potentiel organique valorisable sur ce secteur. Les autres caractérisations (S1 Divonne, S4 Gex et S6 Échenevex) présentent des taux de déchets putrescibles similaires à la moyenne du SIDEFAGE et légèrement inférieure au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (15,1%). Papiers : On constate des taux de papiers présents dans les échantillons S1 (Divonne) et S2 (Ferney) similaires au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (13,5%). Les taux de papiers obtenus dans les caractérisations S4 (Gex) et S6 (Échenevex) (respectivement 9,5% et 9,7%) sont inférieurs au résultat de la campagne nationale ADEME Le tri du papiers sur ces deux secteurs serait bien réalisé et permettrait d avoir un taux faible de papiers dans les OM par rapport à la moyenne nationale. Cartons : Une part de cartons similaire au résultat de la campagne nationale ADEME (7,3%) pour les caractérisations S1 (Divonne), S2 (Ferney) et S4 (Gex). Un taux de cartons inférieur (5,7%) au résultat de la campagne nationale ADEME (7,3%) pour la caractérisation S6 (Échenevex). Composites : Les caractérisations S1 (Divonne), S2 (Ferney) et S4 (Gex) présentent des taux de composites similaires au résultat de la campagne nationale ADEME (1,9%) Le taux de composites obtenu sur l échantillon S6 (Échenevex) est important (3,2%) et supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME (1,9%). Néanmoins, l annexe 2 nous permet de constater que seulement 0,5% de ces composites sont des ELA recyclables, car 2,7% des composites sont des complexes non recyclables. Ce taux élevé est donc lié directement au mode de consommation de la population de ce secteur. Plastiques : Des taux importants de plastiques ont été relevés sur les caractérisations S1 (Divonne), S4 (Gex) et S6 (Échenevex), qui sont supérieurs au résultat de la campagne nationale ADEME (14,2%). La majorité de ces plastiques sont des plastiques non recyclables d après l annexe 2. 18

27 Taux de plastiques légèrement inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME pour l échantillon S2 Divonne (13,5% dont 3% de plastiques recyclables). Verre : Le taux de verre présent dans la caractérisation S4 (9,2%) est similaire au résultat de la campagne nationale ADEME La part de verre comprise dans les OM des échantillons S1 (Divonne), S2 (Ferney) et S6 (Échenevex) est bien inférieure au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (10,6%). Par rapport au résultat national, le tri du verre semble bien fait sur ces trois secteurs et permet de constater un faible taux de verre encore présent dans les OM. Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Les taux de métaux présents dans les OM pour les échantillons S2 (Ferney) et S4 (Gex) sont très faibles par rapport à la moyenne nationale (4,4%). L échantillon S2 présente 2,2% d emballages métaux ferreux et le S4 0,85%. Il est difficile de savoir si les consignes de tri ne sont pas respectées ou si la consommation de la population n est pas productrice d emballages métaux ferreux. Des taux de métaux plus importants sur les caractérisations S1 (Divonne) (7,6%) et S6 (Échenevex) (6,0%) par rapport au résultat de la campagne nationale ADEME. Ces échantillons présentent un taux d emballages métaux ferreux respectivement de 5,1% et 3,0%. Autres : Les échantillons S2 (Divonne) et S6 (Échenevex) présentent un taux élevé de la catégorie «Autres» (respectivement 32,8% et 28,9%) par rapport au résultat de la campagne nationale ADEME (18,8%) Les échantillons S1 (Divonne) et S4 (Gex) présentent un taux de la catégorie «Autres» légèrement supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. 19

28 Autres métaux 1,5% Autre verre 0,0% Autres plastiques 15,0% Autres 22,8% Fines (< 8 mm) 6,3% Recyclables matière 37,1% Papiers recyclables 12,9% Cartons recyclables 7,9% Composites recyclables 0,7% Plastiques recyclables 3,8% Composition échantillon S1 (Divonne C2) : Les déchets recyclables représentent 37% des OM, dont 13% de papiers et 8% de cartons. Autres composites 1,2% Autres cartons 0,3% Verre recyclable 5,7% Métaux recyclables 6,1% Autres papiers 1,7% Déchets Putrescibles 14,0% Autres métaux 0,6% Autre verre 0,0% Autres plastiques 10,7% Autres composites 0,7% Autres cartons 0,7% Autres 32,9% Autres papiers 1,7% Fines (< 8 mm) 4,9% Recyclables matière 29,8% Déchets Putrescibles 18,0% Papiers recyclables 12,2% Cartons recyclables 6,6% Composites recyclables 1,1% Plastiques recyclables 3,0% Verre recyclable 4,4% Métaux recyclables 2,5% Composition échantillon S2 (Ferney C2) : Les déchets recyclables représentent 30% des OM, dont 12% de papiers et 7% de cartons. Les catégories «Autres» et déchets putrescibles sont présentes en forte quantité dans cette caractérisation. Autres métaux 0,4% Autre verre 0,0% Autres plastiques 18,7% Autres 22,7% Autres composites 1,5% Autres cartons 1,1% Autres papiers 0,6% Fines (< 8 mm) 10,6% Recyclables matière 30,3% Déchets Putrescibles 14,2% Papiers recyclables 9,0% Cartons recyclables 6,6% Composites recyclables 0,4% Plastiques recyclables 3,6% Verre recyclable 9,2% Métaux recyclables 1,6% Composition échantillon S4 (Gex C1) : Les déchets recyclables représentent 30% des OM, dont 9% de papiers et 9% de verre. La catégorie «Autres plastiques» est présente en forte quantité dans les OM. 20

29 Autres métaux 2,0% Autre verre 0,3% Autres plastiques 17,7% Autres composites 2,7% Autres 28,9% Autres cartons 1,3% Autres papiers 1,3% Fines (< 8 mm) 6,7% Recyclables matière 24,9% Déchets Putrescibles 14,2% Papiers recyclables 8,4% Cartons recyclables 4,5% Composites recyclables 0,5% Plastiques recyclables 3,6% Verre recyclable 4,0% Métaux recyclables 4,0% Composition échantillon S6 (Échenevex) : Les déchets recyclables représentent 25% des OM, dont 8% de papiers. Les catégories «Autres» et «Autres plastiques» sont présentes en forte quantité dans cette caractérisation. A la lecture des résultats des 4 caractérisations réalisées, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ces secteurs entre 25 et 37% de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Les caractérisations S1 (Divonne), S4 (Gex) et S6 (Échenevex) laissent apparaître des taux élevé de plastiques non recyclables dans les ordures ménagères. Les caractérisations S2 (Ferney) et S6 (Échenevex) présentent un taux élevé de la catégorie «Autres» dans les ordures ménagères Caractérisations sur la Communauté de Communes d Oyonnax Il y a eu 3 caractérisations réalisées sur la CCO, qui sont les suivantes : Échantillon S3 : Oyonnax Échantillon S5 : Groissiat Échantillon S23 : Oyonnax bis Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le Tableau 3 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 3 échantillons sélectionnés sur la CCO et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. 21

30 Tableau 3 : Composition des OMr sur sec pour les 3 échantillons de la CCO (fines < 20 mm) Catégories S3 S5 S23 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 7,65% 7,45% 8,98% 11,72% 2. Papiers 25,67% 12,04% 20,26% 15,90% 3. Cartons 7,56% 16,04% 17,81% 8,53% 4. Composites 1,62% 3,84% 1,70% 1,80% 5. Plastiques 14,53% 18,92% 11,74% 16,16% 6. Verre 3,75% 5,42% 4,55% 5,30% 7. Métaux 2,84% 7,49% 4,17% 4,93% 8. AUTRES 29,78% 16,57% 19,11% 22,96% 9. Fines (< 20) 6,60% 12,22% 11,69% 12,69% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le Graphique 5 permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 3 caractérisations réalisées sur la CCO et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. Graphique 5 : Composition des OMr sur sec des 3 caractérisations réalisées sur la CCO (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 30,00% 25,00% S3 S5 S23 MOYENNE SIDEFAGE 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) 22

31 De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Les taux de déchets putrescibles présents dans les 3 caractérisations de la CCO sont faible par rapport à la moyenne du SIDEFAGE (11,7%). Ces caractérisations n incluent pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : On constate de très forts taux de papiers dans les caractérisations S3 (Oyonnax) et S23 (Oyonnax bis) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%). Il semble donc exister un potentiel matière important sur ces secteurs. L annexe 1, détaillant les pourcentages de papiers par sous-catégories, nous permet de constater qu une grande part du pourcentage de papiers des échantillons S3 (Oyonnax) et S23 (Oyonnax bis) correspond à Imprimés publicitaires et non adressés (6,0% sur 25,7% de papiers pour le S3, et 9,8% sur 20,3% de papiers pour le S23). Toutefois, la caractérisation du S3 présente un très fort taux de papiers bureautiques (15,5% sur les 25,7% de papiers), ce qui est inhabituel sur une caractérisation. Il a dû y avoir une collecte occasionnelle de papiers de bureau provenant d une entreprise ou d une administration. Cartons : Une part de cartons similaire à la moyenne du SIDEFAGE (8,5%) pour la caractérisation S3 (Oyonnax). Un taux de cartons très supérieur à la moyenne du SIDEFAGE pour les caractérisations S5 et S23 (respectivement 16,0% et 17,8%). Composites : Les caractérisations S3 (Oyonnax) et S23 (Oyonnax bis) présentent des taux de composites similaires à la moyenne du SIDEFAGE (1,8%) Le taux de composites obtenu sur l échantillon S5 (Groissiat) est important (3,8%) et supérieur à la moyenne du SIDEFAGE. L annexe 1 nous permet de constater que 1,4% de ces composites sont des ELA recyclables, et 2,3% des composites sont des complexes non recyclables. Plastiques : On constate un taux important de plastiques sur la caractérisation S5 (Groissiat) (18,9%) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE (16,2%). L annexe 1 nous permet de constater que ces plastiques sont essentiellement des plastiques non recyclables (sacs plastiques, films alimentaires, pots de produits alimentaires, ). Il en ressort que la part de plastiques valorisables est de 3,9%. 23

32 Taux de plastiques légèrement inférieur à la moyenne du SIDEFAGE pour les caractérisations S3 et S23. Verre : Un taux en verre (3,8%) inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%) pour l échantillon S3 d Oyonnax. Des taux en verre similaires voire inférieurs à la moyenne du SIDEFAGE pour les autres caractérisations S5 (Groissiat) et S23 (Oyonnax bis). Métaux : A la lecture des résultats, on constate un faible taux de métaux présents dans les OM pour l échantillon S3 (Oyonnax) (2,8%) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE (4,9%). Un taux similaire à la moyenne du SIDEFAGE pour l échantillon S23 (???). On constate dans l annexe 1 que 2,7% sont des emballages métaux ferreux et seront donc valorisés via les mâchefers de l Usine d Incinération. Un taux élevé de métaux (7,5%) pour l échantillon S5 (Groissiat) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE. L annexe 1 permet de montrer que 3,3% sont des emballages métaux ferreux et seront donc valorisés via les mâchefers de l UIOM. Par contre, 2,9% de ces métaux sont des métaux non recyclables. Autres : L échantillons S3 (Oyonnax) présente un taux élevé de la catégorie «Autres» (29,8%) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE (23%) Les échantillons S5 et S23 présentent un taux de la catégorie «Autres» inférieur à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 4 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 3 échantillons sélectionnés sur la CCO et les résultats de la campagne nationale ADEME

33 Tableau 4 : Composition des OMr sur sec pour les 3 échantillons de la CCO (fines < 8 mm) Catégories S3 S5 S23 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 8,47% 10,02% 11,43% 14,25% 15,1% 2. Papiers 25,90% 12,16% 20,37% 16,02% 13,5% 3. Cartons 7,58% 16,09% 17,86% 8,59% 7,3% 4. Composites 1,62% 3,86% 1,72% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 14,80% 19,15% 11,96% 16,42% 14,2% 6. Verre 4,86% 6,34% 5,43% 6,24% 10,6% 7. Métaux 3,25% 7,64% 4,32% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 30,12% 17,43% 19,93% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 3,40% 7,31% 6,99% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le Graphique 6 permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 4 caractérisations réalisées sur la CCPG et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. Graphique 6 : Composition des OMr sur sec des 3 caractérisations réalisées sur la CCO (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 35,00% 30,00% S3 S5 S23 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) 25

34 Déchets putrescibles : Les taux de déchets putrescibles présents dans les 3 caractérisations de la CCO sont faible par rapport au résultat de la campagne nationale ADEME (15,1%). Les taux de déchets putrescibles sont effectivement faibles par rapport à ce qui est constaté habituellement dans les caractérisations, même sur des échantillons provenant d un secteur plus urbain tel que le S3 sur Oyonnax. Papiers : On constate de très forts taux de papiers dans les caractérisations S3 (Oyonnax) et S23 (Oyonnax bis) par rapport au résultat de la campagne nationale ADEME (13,5%). Il semble donc exister un potentiel matière important sur ces secteurs. Néanmoins, l annexe 1 a permis de montrer un fort taux de papiers bureautiques dans l échantillon S3, qui est sans doute due à une collecte d une entreprise ou d une administration ayant jeté une grande quantité de papiers. Les caractérisations S3 et S23 présentent de fort taux d imprimés publicitaires et non adressés. La part de papiers dans les OM de l échantillon S5 (Groissiat) est similaire à celle constatée dans la campagne nationale ADEME Cartons : Une part de cartons similaire au résultat de la campagne nationale ADEME (7,3%) pour la caractérisation S3 (Oyonnax). Un taux de cartons très supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME pour les caractérisations S5 et S23 (respectivement 16,1% et 17,9%). Composites : Les caractérisations S3 (Oyonnax) et S23 (Oyonnax bis) présentent des taux de composites similaires au résultat de la campagne nationale ADEME (1,9%) Le taux de composites obtenu sur l échantillon S5 (Groissiat) est important (3,9%) et supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME (1,9%). L annexe 1 nous permet de constater que 1,4% de ces composites sont des ELA recyclables, et 2,3% des composites sont des complexes non recyclables. Ce taux élevé est donc lié directement au mode de consommation de la population de ce secteur. Plastiques : On constate un taux important de plastiques sur la caractérisation S5 (Groissiat) (19,2%) par rapport au résultat de la campagne nationale 26

35 ADEME (14,2%). La majorité de ces plastiques sont des plastiques non recyclables d après l annexe 2. Taux de plastiques légèrement inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME pour les caractérisations S3 et S23. Verre : La part de verre comprise dans les OM des 3 échantillons de la CCO est bien inférieure au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (10,6%). Par rapport au résultat national, on peu constater un faible taux de verre encore présent dans les OM. Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Le taux de métaux présent dans les OM pour l échantillons S3 (Oyonnax) (3,3%) est très faible par rapport à la moyenne nationale (4,4%). L échantillon S3 présente 1,4% d emballages métaux ferreux. Il est difficile de savoir si les consignes de tri ne sont pas respectées ou si la consommation de la population n est pas productrice d emballages métaux ferreux. Des taux de métaux plus importants sur les caractérisations S5 (7,6%) et S23 (4,3%) par rapport au résultat de la campagne nationale ADEME. Ces échantillons présentent un taux d emballages métaux ferreux respectivement de 3,3% et 2,8%. Ces emballages ferreux sont valorisés via les mâchefers de l UIOM. Autres : L échantillons S3 (Oyonnax) présente un taux élevé de la catégorie «Autres» (30,1%) par rapport au résultat national ADEME (18,8%). Les échantillons S5 et S23 présentent un taux de la catégorie «Autres» similaire au résultat national ADEME Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. 27

36 Autres métaux 1,6% Autre verre 0,2% Autres 30,1% Autres plastiques 11,9% Autres composites 1,0% Autres cartons 0,5% Autres papiers 1,3% Fines (< 8 mm) 3,4% Recyclables matière 41,6% Déchets Putrescibles 8,5% Papiers recyclables 24,6% Cartons recyclables 7,1% Composites recyclables 0,7% Plastiques recyclables 2,9% Verre recyclable 4,7% Métaux recyclables 1,7% Composition échantillon S3 (Oyonnax) : Les déchets recyclables représentent 42% des OM, dont 25% de papiers. La catégorie «Autres» est présente en forte quantité dans cette caractérisation. Autres métaux 3,0% Autre verre 1,1% Autres plastiques 15,3% Autres composites 2,4% Autres cartons 6,1% Autres 17,4% Autres papiers 1,5% Fines (< 8 mm) 7,3% Recyclables matière 35,8% Déchets Putrescibles 10,0% Papiers recyclables 10,6% Cartons recyclables 10,0% Composites recyclables 1,4% Plastiques recyclables 3,9% Verre recyclable 5,2% Métaux recyclables 4,6% Composition échantillon S5 (Groissiat) : Les déchets recyclables représentent 36% des OM, dont 11% de papiers et 10% de cartons. La catégorie autres plastiques est présente en forte quantité dans cette caractérisation. Autres métaux 0,5% Autre verre 0,0% Autres plastiques 9,4% Autres composites 0,8% Autres cartons 0,8% Autres 19,9% Fines (< 8 mm) 7,0% Recyclables matière 45,8% Papiers recyclables 16,0% Cartons recyclables 17,1% Composites recyclables 0,9% Plastiques recyclables 2,5% Verre recyclable 5,4% Composition échantillon S23 (Oyonnax bis) : Les déchets recyclables représentent 46% des OM, dont 17% de cartons et 16% de papiers. Autres papiers 4,3% Déchets Putrescibles 11,4% Métaux recyclables 3,9% 28

37 A la lecture des résultats des 3 caractérisations réalisées, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ces secteurs entre 36 et 46% de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Les taux de recyclables sont très élevés et sont les témoins d un potentiel matière recyclable non négligéable. La caractérisation S3 (Oyonnax) laisse apparaître un taux élevé de la catégorie «Autres» dans les ordures ménagères (30,1%). Les caractérisations S3 (Oyonnax) et S23 (Oyonnax bis) présentent un taux de papiers très élevé (respectivement (25,9% et 20,4%), dont une grande partie reste recyclable (respectivement 24,6% et 16,0%). Néanmoins ces taux de papiers restent très supérieurs à la moyenne nationale ADEME. Les caractérisations S5 (Groissiat) et S23 (Oyonnax bis) présentent un taux de cartons très élevés (respectivement 16,1% et 17,9%), dont une grande partie est recyclable dans le S23 (17,1%) et moyennement recyclable dans le S5 (10%). De nettes améliorations sont envisageables sur le collecte sélective des papiers et cartons Caractérisations sur la Communauté de Communes Arve et Salève Il y a eu 2 caractérisations réalisées sur la CCAS, qui sont les suivantes : Échantillon S7 : Reignier Centre Échantillon S10 : Pers Jussy Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le Tableau 5 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 2 échantillons sélectionnés sur la CCAS et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. 29

38 Tableau 5 : Composition des OMr sur sec pour les 2 échantillons de la CCAS (fines < 20 mm) Catégories S7 S10 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 11,55% 13,35% 11,72% 2. Papiers 17,54% 7,64% 15,90% 3. Cartons 6,08% 15,26% 8,53% 4. Composites 2,15% 1,11% 1,80% 5. Plastiques 17,01% 18,58% 16,16% 6. Verre 6,00% 3,55% 5,30% 7. Métaux 4,74% 3,79% 4,93% 8. AUTRES 22,14% 24,26% 22,96% 9. Fines (< 20) 12,78% 12,46% 12,69% Total 100,00% 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 2 caractérisations réalisées sur la CCAS et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. Graphique 7 : Composition des OMr sur sec des 2 caractérisations réalisées sur la CCAS (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 25,00% 20,00% S7 S10 MOYENNE SIDEFAGE 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) 30

39 De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Des taux proches de la moyenne du SIDEFAGE pour les deux échantillons. Ces caractérisations n incluent pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Le taux de papier dans S7 (Reignier Centre) est légèrement supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%). En revanche, le taux de papier dans S10 (Pers Jussy) (7,6%) est deux fois inférieur à la moyenne du SIDEFAGE. L annexe 1, détaillant les pourcentages de papiers par sous-catégories, nous permet de constater que la proportion d imprimés publicitaires est très faible dans S10 (Pers Jussy) : 2,28% compris dans les 7,6% de papiers. Quant à l échantillons S7, la catégorie de papiers contient majoritairement des imprimés publicitaires (7,3% des 17,5%). Cartons : Le taux de cartons dans S7 est légèrement inférieur (6,08%) à la moyenne du SIDEFAGE (8,53%) En revanche, le taux de cartons dans S10 est deux fois supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (15,3% pour une moyenne de 8,5%). Composites : Le taux de composites dans S7 (2,2%) est deux fois supérieur à celui de S10 (1,1%), la moyenne du SIDEFAGE étant égale à 1,8%. Toutefois, ces différences sont à considérer avec précaution en rapport à la faible masse de composites dans le gisement. Plastiques : Le gisement de plastiques dans S7 et S10 est comparable à la moyenne du SIDEFAGE (16,2%) voire légèrement supérieur. Le taux de plastiques valorisables est proche de 20% du gisement de plastiques. Verre : Le taux de verre dans S7 (6,0%) est proche de la moyenne du SIDEFAGE (5,3%). S10 est peu chargé en verre (3,6%) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE. 31

40 Métaux : Le taux de métaux présent dans les deux échantillons est proche voire inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (4,9%). Autres : Le taux de la catégorie «Autres» présent dans les deux échantillons est similaire à la moyenne du SIDEFAGE (23%) Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 6 ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 2 échantillons sélectionnés sur la CCAS et les résultats de la campagne nationale ADEME Tableau 6 : Composition des OMr sur sec pour les 2 échantillons de la CCAS (fines < 8 mm) Catégories S7 S10 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 14,23% 16,73% 14,25% 15,1% 2. Papiers 17,66% 7,74% 16,02% 13,5% 3. Cartons 6,14% 15,35% 8,59% 7,3% 4. Composites 2,17% 1,13% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 17,26% 18,73% 16,42% 14,2% 6. Verre 6,96% 3,99% 6,24% 10,6% 7. Métaux 4,90% 3,86% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 23,04% 25,52% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 7,64% 6,97% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le Graphique 8 ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 2 caractérisations réalisées sur la CCAS et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. 32

41 Graphique 8 : Composition des OMr sur sec des 2 caractérisations réalisées sur la CCAS (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 30,00% 25,00% S7 S10 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) Déchets putrescibles : Taux de déchets putrescibles dans les deux échantillons similaires à la moyenne nationale ADEME, voire légèrement supérieur pour le S10 (Pers Jussy). Papiers : S7 (Reignier Centre) est plus chargé en papier (17,7%) que la moyenne du SIDEFAGE et la moyenne nationale (13,5%), essentiellement à cause des imprimés publicitaires. En revanche, S10 (Pers Jussy) contient peu de papiers (7,7%). Le tri des papiers semble donc bien réalisé sur ce secteur. Cartons : La teneur en cartons dans S10 (15,4%) est deux fois supérieure à la moyenne du SIDEFAGE (8,5%) et la moyenne nationale (7,3%). Des améliorations doivent être possibles sur ce point. Composites : Teneur faible en composites dans S10 (1,1%) par rapport à la moyenne nationale (1,9%). 33

42 Plastiques : S7 et S10 contiennent plus de plastiques (respectivement 17,3% et 18,7%) que la moyenne du SIDEFAGE et la moyenne nationale (14,2%). La grande majorité de ces plastiques sont des plastiques non recyclables. Verre : Les taux de verre dans S7 et S10 (respectivement 7,0% et 4,0%) sont très inférieurs à la moyenne nationale (10,6%). Des améliorations doivent être possibles pour S7, qui présentent un taux de verre légèrement supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (6,2%). Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Des taux de métaux similaires voire inférieur (S7 avec 4,9% et S10 avec 3,9%) à la moyenne nationale (4,4%). L annexe 2 nous permet de faire ressortir la présence d une majorité de métaux ferreux dans ces échantillons : pour S7 3,3% d emballages métaux ferreux sur les 4,9% de métaux, pour S10 3,1% d emballages métaux ferreux sur les 3,9% de métaux. Au regard de cette part importante d emballages métaux ferreux présents, i les peut que les consignes de tri soient respectées sur ces secteurs. Autres : Les taux de la catégorie «Autres» sont supérieurs à la moyenne nationale (18,8%). Fines (< 8 mm) : Les taux de fines < 8 mm dans S7 et S10 sont équivalents à la moyenne du SIDEFAGE. Mais restent deux fois moins importants que la moyenne nationale (14,1%) Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. 34

43 Autres métaux 1,2% Autre verre 0,1% Autres plastiques 14,3% Autres 23,0% Fines (< 8 mm) 7,6% Recyclables matière 36,2% Papiers recyclables 16,2% Cartons recyclables 5,9% Composites recyclables 0,6% Composition échantillon S7 (Reignier centre) : Les déchets recyclables représentent 36% des OM, dont 16% de papiers et 6% de cartons. Autres composites 1,5% Autres cartons 0,2% Autres papiers 1,4% Déchets Putrescibles 14,2% Plastiques recyclables 2,9% Verre recyclable 6,8% Métaux recyclables 3,7% Autres métaux 0,1% Autre verre 0,5% Autres plastiques 14,8% Autres composites 0,9% Autres cartons 0,3% Autres 25,5% Autres papiers 0,8% Fines (< 8 mm) 7,0% Recyclables matière 33,4% Déchets Putrescibles 16,7% Papiers recyclables 7,0% Cartons recyclables 15,0% Composites recyclables 0,2% Plastiques recyclables 4,0% Verre recyclable 3,5% Métaux recyclables 3,7% Composition échantillon S10 (Pers Jussy) : Les déchets recyclables représentent 33% des OM, dont 7% de papiers et 15% de cartons. La catégorie «Autres» est présente en forte quantité dans cette caractérisation. A la lecture des résultats des 2 caractérisations réalisées, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ces secteurs autour de 35 % de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Les améliorations possibles concernent la collecte sélective des papiers et cartons Caractérisations sur la Communauté de Communes du Genevois Il y a eu 3 caractérisations réalisées sur la CCG, qui sont les suivantes : Échantillon S8 : Collonges/Bossey Échantillon S9 : St Julien Échantillon S31 : Savigny Jonzier 35

44 Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le Tableau 7 ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 3 échantillons sélectionnés sur la CCG et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 7 : Composition des OMr sur sec pour les 3 échantillons de la CCG (fines < 20 mm) Catégories S8 S9 S31 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 13,06% 6,69% 14,22% 11,72% 2. Papiers 10,41% 17,66% 14,63% 15,90% 3. Cartons 9,45% 6,05% 8,52% 8,53% 4. Composites 1,73% 1,44% 2,10% 1,80% 5. Plastiques 15,47% 13,82% 15,87% 16,16% 6. Verre 5,41% 5,68% 6,78% 5,30% 7. Métaux 4,34% 6,88% 3,37% 4,93% 8. AUTRES 25,06% 23,26% 23,17% 22,96% 9. Fines (< 20) 15,05% 18,52% 11,33% 12,69% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 3 caractérisations réalisées sur la CCG et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. Graphique 9 : Composition des OMr sur sec des 3 caractérisations réalisées sur la CCG (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 30,00% 25,00% S8 S9 S31 MOYENNE SIDEFAGE 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) 36

45 De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : La proportion de putrescibles dans S9 (St Julien) (6,7%) est deux fois moins importante que la moyenne du SIDEFAGE (11,7%). Toutefois, en parallèle, il peut être constaté un taux de fines < 20 mm élevé, où est présente de la matière fermentescible en grande proportion. Le taux de putrescibles dans les deux autres caractérisations S8 (Collonges/Bossey) et S31 (Savigny Jonzier) reste similaire voire légèrement supérieur à la moyenne du SIDEFAGE. Ces caractérisations n incluent pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Le taux de papier dans S8 (Collonges/Bossey) (10,4%) reste inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%). La proportion de papiers présents dans les OM de l échantillon S9 (17,7%) est légèrement supérieure à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%). Ces 17,7% contiennent 10,5% d Imprimés publicitaires et non adressés, soit 60% des papiers. Cartons : Des taux de cartons relativement similaires à la moyenne du SIDEFAGE (8,5%), avec un taux plutôt faible dans l échantillons S9 (St Julien) avec 6,1% de cartons présents dans les OM. Composites : Des taux de composites similaires dans les trois caractérisations à la moyenne du SIDEFAGE. Plastiques : Des taux plastiques similaires à la moyenne du SIDEFAGE, avec un taux légèrement inférieur pour la caractérisation S9 (St Julien). Verre : Des taux de verre similaires à la moyenne du SIDEFAGE. 37

46 Métaux : Un taux proche de la moyenne du SIDEFAGE pour S8 (Collonges / Bossey), légèrement supérieur pour S9 (St Julien) et légèrement inférieur pour S31 (Savigny Jonzier). D après l annexe 2, dans les trois caractérisations, le taux de métaux est majoritairement composé d emballages métaux ferreux. Autres : Des taux de la catégorie «Autres» similaires à la moyenne du SIDEFAGE. Fines < 20 mm : Le taux de fines dans S9 (St Julien) est supérieur (18,5%) à la moyenne du SIDEFAGE (12,7%) Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 8 ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 3 échantillons sélectionnés sur la CCG et les résultats de la campagne nationale ADEME Tableau 8 : Composition des OMr sur sec pour les 3 échantillons de la CCG (fines < 8 mm) Catégories S8 S9 S31 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 16,22% 9,45% 16,59% 14,25% 15,1% 2. Papiers 10,55% 17,69% 14,74% 16,02% 13,5% 3. Cartons 9,52% 6,07% 8,57% 8,59% 7,3% 4. Composites 1,75% 1,45% 2,12% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 15,76% 14,26% 16,08% 16,42% 14,2% 6. Verre 6,54% 7,41% 7,63% 6,24% 10,6% 7. Métaux 4,53% 7,04% 3,51% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 26,12% 24,08% 23,97% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 9,00% 12,55% 6,78% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 3 caractérisations réalisées sur la CCG et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. 38

47 Graphique 10 : Composition des OMr sur sec des 3 caractérisations réalisées sur la CCG (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 30,00% 25,00% S8 S9 S31 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) Déchets putrescibles : S9 (St Julien) comporte moins de putrescibles (9,5%) que la moyenne du SIDEFAGE et la moyenne nationale (15,1%). Papiers : S8 (Collonges / Bossey) est moins chargé en papier (10,6%) que la moyenne du SIDEFAGE (16,0%) et la moyenne nationale (13,5%), en raison d une part moins importante des imprimés publicitaires (2,8%). Fort taux de papiers dans S9 (St Julien) (17,7%) par rapport à la moyenne nationale (13,5%), avec présence de 60% d imprimés publicitaires et non adressés et plus de 20% de papiers bureautiques. Des améliorations pourraient être envisagées sur la collecte des papiers de ce secteur. Cartons : Taux en cartons des trois caractérisations similaires à la moyenne nationale, voire légèrement supérieur pour le S8 et légèrement inférieur pour le S9. Composites : Taux en composites des trois caractérisations similaires à la moyenne nationale. 39

48 Plastiques : Taux en plastiques des trois caractérisations relativement similaires à la moyenne nationale (14,2%), voire légèrement supérieur pour le S31 (Savigny Jonzier) (16,1%). Verre : Les taux de verre dans les trois échantillons sont proches de la moyenne du SIDEFAGE et très inférieurs à la moyenne nationale (10,6%). Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Un taux proche de la moyenne nationale pour S8 (Collonges / Bossey), légèrement supérieur pour S9 (St Julien) et légèrement inférieur pour S31 (Savigny Jonzier). D après l annexe 2, dans les trois caractérisations, le taux de métaux est majoritairement composé d emballages métaux ferreux. Les consignes de tri sont peut-être respectées sur ces secteurs, même si les taux globaux de métaux apparaissent faibles dans S8 et S31 par rapport à la moyenne nationale. Autres : Le flux de «Autres» est plus important dans les trois échantillons que dans la moyenne nationale, mais c est une conséquence de la faible proportion de verre et de fines dans les échantillons. Fines (< 8 mm) : A l exception de St Julien (S9), les taux de fines dans les échantillons sont inférieurs à la moyenne nationale (14,1%) Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. 40

49 Autres métaux 1,8% Autre verre 1,0% Autres plastiques 13,3% Autres composites 0,8% Autres cartons 1,0% Autres 26,1% Fines (< 8 mm) 9,0% Recyclables matière 29,0% Déchets Putrescibles 16,2% Papiers recyclables 8,7% Cartons recyclables 8,5% Composites recyclables 1,0% Plastiques recyclables 2,5% Verre recyclable 5,5% Métaux recyclables 2,7% Composition échantillon S8 (Collonges/Bossey) : Les déchets recyclables représentent 29% des OM, dont 9% de papiers et 9% de cartons. La catégorie «Autres» est présente en forte quantité dans cette caractérisation. Autres papiers 1,9% Autres 24,1% Autres métaux 3,0% Fines (< 8 mm) 12,6% Autre verre 0,0% Autres plastiques 11,6% Autres composites 0,5% Autres cartons 0,5% Autres papiers 0,2% Recyclables matière 38,1% Déchets Putrescibles 9,4% Papiers recyclables 17,5% Cartons recyclables 5,6% Composites recyclables 0,9% Plastiques recyclables 2,7% Verre recyclable 7,4% Métaux recyclables 4,0% Composition échantillon S9 (St Julien) : Les déchets recyclables représentent 38% des OM, dont 18% de papiers. La catégorie «Autres» est présente en forte quantité dans cette caractérisation. Autres métaux 1,4% Autre verre 1,3% Autres plastiques 13,9% Autres composites 1,1% Autres cartons 0,2% Autres 24,0% Autres papiers 1,7% Fines (< 8 mm) 6,8% Recyclables matière 33,0% Déchets Putrescibles 16,6% Papiers recyclables 13,0% Cartons recyclables 8,3% Composites recyclables 1,0% Plastiques recyclables 2,2% Verre recyclable 6,3% Métaux recyclables 2,2% Composition échantillon S31 (Savigny Jonzier) : Les déchets recyclables représentent 33% des OM, dont 13% de papiers et 8% de cartons. La catégorie «Autres» est présente en forte quantité dans cette caractérisation. 41

50 A la lecture des résultats des 3 caractérisations réalisées, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ces secteurs entre 29 et 38 % de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Les améliorations possibles concerne la collecte sélective des papiers et cartons, puis dans une moindre mesure le verre Caractérisations sur Annemasse Agglomération Il y a eu 3 caractérisations réalisées sur l Agglomération d Annemasse, qui sont les suivantes : Échantillon S11 : Annemasse le Perrier Échantillon S12 : Vetraz-Monthoux Échantillon S13 : Cranves-Sales Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le tableau ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 3 échantillons sélectionnés sur Annemasse Agglo et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 9 : Composition des OMr sur sec pour les 3 échantillons d Annemasse Agglo (fines < 20 mm) Catégories S11 S12 S13 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 11,15% 9,84% 13,17% 11,72% 2. Papiers 28,20% 17,73% 14,83% 15,90% 3. Cartons 5,48% 9,76% 9,58% 8,53% 4. Composites 1,54% 0,92% 1,39% 1,80% 5. Plastiques 13,12% 14,60% 16,97% 16,16% 6. Verre 7,12% 5,90% 4,27% 5,30% 7. Métaux 4,29% 5,84% 6,23% 4,93% 8. AUTRES 16,94% 18,67% 22,88% 22,96% 9. Fines (< 20) 12,16% 16,74% 10,68% 12,69% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 3 caractérisations réalisées sur Annemasse Agglo et la 42

51 composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. Graphique 11 : Composition des OMr sur sec des 3 caractérisations réalisées sur Annemasse Agglo (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 30,00% 25,00% S11 S12 S13 MOYENNE SIDEFAGE 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Deux taux de déchets putrescibles similaires à la moyenne du SIDEFAGE (11,7%), avec un taux légèrement plus faible pour la caractérisation S12 (Vetraz-Monthoux) (9,8%). Papiers : Le taux de papier dans S11 (Le Perrier) est très supérieur (28,2%) aux autres échantillons et à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%). Cette différence vient d un excédent d imprimés publicitaires (19,5%, soit quasi 70% des papiers présents dans les OM). La différence est telle qu il doit exister une spécificité de collecte qu il reste à identifier. Cartons : A l inverse des papiers, le taux de cartons (5,5%) est bien moins important dans S11 (Le Perrier) que la moyenne du SIDEFAGE (8,5%). Les taux de cartons dans les deux autres échantillons restent similaires à la moyenne du SIDEFAGE. 43

52 Composites : Taux faibles en composites relevés dans les caractérisations S12 (0,9%) et S13 (1,4%) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE (1,8%). Néanmoins, l annexe 1 nous permet de constater que l échantillon S12 présente très peu de composites recyclables (0,2%) par rapport à d autres échantillons (0,9% et 0,8% respectivement pour le S11 et S13), ce qui pourrait expliquer ce faible taux global de composites. Plastiques : Deux taux de plastiques proches de la moyenne du SIDEFAGE (16,2%), voire inférieur pour l échantillon S11 (Le Perrier) (13,1%). Cet échantillon présente peu de films polyoléfines par rapport à d autres échantillons. Verre : Des taux de verre relativement similaires à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%), voire légèrement supérieur dans le S11 et légèrement inférieur dans le S13. Métaux : Des taux en métaux proches de la moyennes du SIDEFAGE, voire légèrement supérieurs. Autres : Des taux de la catégorie «Autres» légèrement inférieurs à la moyenne du SIDEFAGE (23,0%) pour les caractérisations S12 (16,9%) et S12 (18,7%) Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 10 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 3 échantillons sélectionnés sur Annemasse Agglo et les résultats de la campagne nationale ADEME

53 Tableau 10 : Composition des OMr sur sec pour les 3 échantillons d Annemasse Agglo (fines < 8 mm) Catégories S11 S12 S13 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 13,70% 13,35% 15,72% 14,25% 15,1% 2. Papiers 28,31% 17,89% 14,90% 16,02% 13,5% 3. Cartons 5,53% 9,83% 9,65% 8,59% 7,3% 4. Composites 1,56% 0,95% 1,42% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 13,35% 14,92% 17,16% 16,42% 14,2% 6. Verre 8,03% 7,15% 4,86% 6,24% 10,6% 7. Métaux 4,44% 6,05% 6,31% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 17,80% 19,85% 23,83% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 7,27% 10,01% 6,16% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 3 caractérisations réalisées sur Annemasse Agglo et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. Graphique 12 : Composition des OMr sur sec des 3 caractérisations réalisées sur Annemasse Agglo (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 30,00% 25,00% S11 S12 S13 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) 45

54 Déchets putrescibles : Taux de déchets putrescibles similaire à la moyenne nationale (15,1%) pour la caractérisation S13, et des taux légèrement inférieurs dans les caractérisations S11 et S12. Papiers : Le taux de papiers dans S11 (Le Perrier) est très supérieur aux autres échantillons et à la moyenne nationale, avec un taux très important d imprimés publicitaires et non adressés. Le taux de papiers dans l échantillon S12 (Vetraz-Monthoux) (17,9%) est supérieur à la moyenne nationale (13,5) avec une forte proportion d imprimés publicitaires et également de JRM. Cartons : A l inverse des papiers, le taux de cartons (5,5%) est moins important dans S11 (Le Perrier) que la moyenne nationale (7,3%). Les taux de cartons dans les deux autres échantillons sont légèrement supérieurs à la moyenne nationale. Composites : Taux faibles en composites relevés dans les caractérisations S12 (0,9%) et S13 (1,4%) par rapport à la moyenne nationale (1,9%). Néanmoins, l annexe 1 nous permet de constater que l échantillon S12 présente très peu de composites recyclables (0,2%) par rapport à d autres échantillons (0,9% et 0,8% respectivement pour le S11 et S13), ce qui pourrait expliquer ce faible taux global de composites. Plastiques : Taux de plastiques (17,2%) dans la caractérisation S13 légèrement supérieur à la moyenne nationale (14,2%). Verre : Les taux de verre dans les trois échantillons sont inférieurs à la moyenne nationale. Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. 46

55 Des taux en métaux légèrement supérieurs à la moyenne nationale, avec une part importante d emballages métaux ferreux à plus de 50%. Les consignes de tri du SIDEFAGE sembleraient respectées sur ces secteurs. Autres : Le flux de la catégorie «Autres» est plus important dans l échantillon S13 (23,8%) que dans la moyenne nationale (18,8%). Fines (< 8 mm) : Les taux de fines (< 8mm) dans les échantillons sont inférieurs à la moyenne nationale Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. Autres métaux 1,4% Autre verre 0,0% Autres plastiques 10,4% Autres composites 0,6% Autres cartons 0,0% Autres 17,8% Fines (< 8 mm) 7,3% Recyclables matière 46,7% Papiers recyclables 26,4% Cartons recyclables 5,5% Composites recyclables 0,9% Plastiques recyclables 2,9% Composition échantillon S11 (Le Perrier) : Les déchets recyclables représentent 47% des OM, dont 26 % de papiers. Autres papiers 1,9% Déchets Putrescibles 13,7% Verre recyclable 8,0% Métaux recyclables 3,0% 47

56 Autres métaux 2,2% Autre verre 0,5% Autres plastiques 12,4% Autres 19,9% Fines (< 8 mm) 10,0% Recyclables matière 36,8% Papiers recyclables 15,6% Cartons recyclables 8,0% Composites recyclables 0,2% Composition échantillon S12 (Vetraz) : Les déchets recyclables représentent 37% des OM, dont 16% de papiers et 8% de cartons. Autres composites 0,7% Plastiques recyclables 2,5% Autres cartons 1,8% Autres papiers 2,3% Déchets Putrescibles 13,4% Verre recyclable 6,7% Métaux recyclables 3,8% Autres métaux 1,8% Autre verre 0,8% Autres plastiques 14,1% Autres composites 0,6% Autres cartons 0,7% Autres 23,8% Autres papiers 4,1% Fines (< 8 mm) 6,2% Recyclables matière 32,1% Déchets Putrescibles 15,7% Papiers recyclables 10,8% Cartons recyclables 9,0% Composites recyclables 0,8% Plastiques recyclables 3,0% Verre recyclable 4,1% Métaux recyclables 4,5% Composition échantillon S13(Cranves) : Les déchets recyclables représentent 32% des OM, dont 11% de papiers et 9% de cartons. A la lecture des résultats des 3 caractérisations réalisées, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ces secteurs entre 32 et 47 % de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. De très forts taux de papiers ont pu être constatés sur ces secteurs, une nette amélioration de la collecte sélective des papiers pourraient être entreprise. Par ailleurs, une optimisation peut également être envisagée sur le tri des cartons et verre, afin de réduire la part présente dans les OM. 48

57 4.7. Caractérisations sur la Communauté de Communes de la Vallée Verte Il y a eu 1 caractérisation réalisée sur la CCVV : Échantillon S14 : Habere Poche Lullin Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le tableau ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur l échantillon sélectionné sur la CCVV et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 11 : Composition des OMr sur sec pour l échantillon de la CCVV (fines < 20 mm) Catégories S14 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 8,33% 11,72% 2. Papiers 20,97% 15,90% 3. Cartons 7,55% 8,53% 4. Composites 2,71% 1,80% 5. Plastiques 14,49% 16,16% 6. Verre 2,67% 5,30% 7. Métaux 5,87% 4,93% 8. AUTRES 21,44% 22,96% 9. Fines (< 20) 15,96% 12,69% Total 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères de la caractérisation réalisée sur la CCVV et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. 49

58 Graphique 13 : Composition des OMr sur sec de la caractérisation réalisée sur la CCVV (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 25,00% S14 MOYENNE SIDEFAGE 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Le taux de putrescibles dans S14 est plus faible (8,3%) que la moyenne du SIDEFAGE (11,7%). Cette caractérisation n inclut pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Le taux de papier dans S14 est plus élevé (21,0%) que la moyenne du SIDEFAGE (15,9%). Ces 21% sont composés de 9% d imprimés publicitaires et de 7,4% de JRM. Une optimisation de la collecte sélective des papiers peut être réalisée sur ce secteur afin de réduire la quantité de papiers présents dans les OM. Cartons : Taux de cartons similaire à la moyenne du SIDEFAGE. Composites : Taux de composites (2,7%) supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (1,8%). Ces 2,7% contiennent 0,9% de composites recyclables et 1,8% de composites non recyclables. 50

59 Plastiques : Taux de plastiques (14,5%) légèrement inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (16,2%). Verre : Taux de verre (2,7%) inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%). Il y a donc très peu de verre présent dans les OM de ce secteur, le tri du verre semble donc bien réalisé. Métaux : Le taux de métaux (5,9%) est supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (4,9%). Autres : Taux de la catégorie «Autres» similaire à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 12 ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur l échantillon sélectionné sur la CCVV et les résultats de la campagne nationale ADEME Tableau 12 : Composition des OMr sur sec pour l échantillon de la CCVV (fines < 8 mm) Catégories S14 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 10,89% 14,25% 15,1% 2. Papiers 21,10% 16,02% 13,5% 3. Cartons 7,59% 8,59% 7,3% 4. Composites 2,71% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 14,71% 16,42% 14,2% 6. Verre 3,90% 6,24% 10,6% 7. Métaux 5,94% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 22,23% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 10,91% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères de la caractérisation réalisée sur la CCVV et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. 51

60 Graphique 14 : Composition des OMr sur sec de la caractérisation réalisée sur la CCVV (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 25,00% 20,00% S14 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) Déchets putrescibles : Le taux de déchets putrescibles (10,9%) dans l échantillon de la CCVV est inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (14,2%) et à la moyenne nationale (15,1%). Papiers : Le taux de papiers dans l échantillon de la CCVV est très supérieur (21,1%) à la moyenne du SIDEFAGE (16,0%) et à la moyenne nationale (13,5%). Ces 21,1% de papiers sont composés de 9% d imprimés publicitaires et de 7,4% de JRM. Une optimisation de la collecte sélective des papiers peut être réalisée sur ce secteur afin de réduire la quantité de papiers présents dans les OM. Cartons : Taux de cartons (7,6%) similaire à la moyenne nationale (7,3%). Composites : Taux de composites (2,7%) supérieur à la moyenne nationale (1,9%). Ces 2,7% contiennent 0,9% de composites recyclables et 1,8% de composites non recyclables. 52

61 Plastiques : Taux de plastiques (14,7%) similaire à la moyenne nationale (14,2%). Verre : Le taux de verre (3,9%) est inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (6,2%) et à la moyenne nationale (10,6%). Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Le taux de métaux (5,9%) est supérieur à la moyenne nationale (4,4%). Les métaux sont des emballages métaux ferreux à 63%, ce qui tendrait à dire que les consignes de tri du SIDEFAGE sont respectées. Autres : Taux de la catégorie «Autres» supérieur à la moyenne nationale Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. Autres métaux 1,2% Autre verre 0,0% Autres 22,2% Autres plastiques 12,1% Autres composites 1,9% Autres cartons 0,6% Autres papiers 1,8% Fines (< 8 mm) 10,9% Recyclables matière 38,5% Déchets Putrescibles 10,9% Papiers recyclables 19,3% Cartons recyclables 7,0% Composites recyclables 0,9% Plastiques recyclables 2,6% Verre recyclable 3,9% Métaux recyclables 4,8% Composition échantillon S14 (Habere Poche Lullin) : Les déchets recyclables représentent 39% des OM, dont 19 % de papiers. 53

62 A la lecture des résultats, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ce secteur 39% de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Une part très importante de papiers est encore présente dans les OM, une amélioration de la collecte sélective des papiers pourrait être envisagée Caractérisations sur la Communauté de Communes Lac de Nantua Il y a eu 3 caractérisations réalisées sur la CCLN, qui sont les suivantes : Échantillon S15 : 4 villages de montagne Échantillon S17 : Nantua Neyrolles Échantillon S19 : Brion Maillat St Martin Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le Tableau 13 ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 3 échantillons sélectionnés sur la CCLN et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 13 : Composition des OMr sur sec pour les 3 échantillons de la CCLN (fines < 20 mm) Catégories S15 S17 S19 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 14,20% 10,79% 16,50% 11,72% 2. Papiers 17,77% 11,52% 15,14% 15,90% 3. Cartons 5,12% 7,54% 6,21% 8,53% 4. Composites 1,80% 3,28% 1,23% 1,80% 5. Plastiques 17,86% 17,12% 13,50% 16,16% 6. Verre 3,34% 4,29% 3,83% 5,30% 7. Métaux 5,73% 6,57% 4,38% 4,93% 8. AUTRES 18,64% 24,40% 27,07% 22,96% 9. Fines (< 20) 15,55% 14,48% 12,14% 12,69% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 3 caractérisations réalisées sur la CCLN et la 54

63 composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. Graphique 15 : Composition des OMr sur sec des 3 caractérisations réalisées sur la CCLN (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 30,00% 25,00% S15 S17 S19 MOYENNE SIDEFAGE 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Taux de putrescibles supérieurs dans S15 (4 villages montagne) et S19 (Brion Maillat St Martin) (respectivement 14,2% et 16,5%) à la moyenne du SIDEFAGE (11,7%). Ces caractérisations n incluent pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Des taux de papiers relativement proches de la moyenne du SIDEFAGE (15,9%), voire légèrement supérieur dans S15 (17,8%) et légèrement inférieur dans S17 (11,5%). L annexe 1 nous permet de constater que le taux élevé de papiers dans l échantillon S15 est essentiellement dû à la présence d une forte quantité de papiers bureautiques (plus de la moitié). Il serait intéressant de vérifier si ces papiers bureautiques étaient présents de manière occasionnelle, ou si cette tournée collecte des bureaux qui ne trieraient pas leurs papiers. 55

64 Cartons : Taux de cartons similaires à la moyenne du SIDEFAGE (8,5%) voire inférieurs pour les échantillons S15 (5,1%) et S19 (6,2%). Composites : Taux de composites (1,2%) dans la caractérisation S19 inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (1,8%). Taux de composites élevé dans l échantillon S17 (3,3%). Ces composites sont composés à 40% de composites recyclables et 60% de composites non recyclables. Plastiques : Taux de plastiques proches de la moyenne du SIDEFAGE (16,2%), voire légèrement supérieur pour la caractérisation S15 (17,9%) et légèrement inférieur pour la caractérisation S19 (13,5%). Ces plastiques sont majoritairement des plastiques non recyclables. Verre : Taux de verre inférieurs pour les trois caractérisations à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%). Il y a donc très peu de verre présent dans les OM de ces secteurs, le tri du verre semble donc bien réalisé. Métaux : Les taux de métaux sont légèrement supérieurs à la moyenne du SIDEFAGE (4,9%), sauf pour le S19 qui reste similaire. Autres : Taux de la catégorie «Autres» similaire à la moyenne du SIDEFAGE (23,0%) pour le S17 (24,4%), inférieur à la moyenne du SIDEFAGE pour le S15 (18,6%) et supérieur à la moyenne du SIDEFAGE pour le S19 (27,1%) Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 14 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 3 échantillons sélectionnés sur la CCLN et les résultats de la campagne nationale ADEME

65 Tableau 14 : Composition des OMr sur sec pour les 3 échantillons de la CCLN (fines < 8 mm) Catégories S15 S17 S19 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 17,46% 13,83% 19,92% 14,25% 15,1% 2. Papiers 17,92% 11,66% 15,26% 16,02% 13,5% 3. Cartons 5,19% 7,61% 6,23% 8,59% 7,3% 4. Composites 1,82% 3,31% 1,27% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 18,15% 17,40% 13,87% 16,42% 14,2% 6. Verre 4,51% 5,38% 4,16% 6,24% 10,6% 7. Métaux 5,92% 6,75% 4,46% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 19,74% 25,42% 27,75% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 9,30% 8,66% 7,09% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 3 caractérisations réalisées sur la CCLN et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. Graphique 16 : Composition des OMr sur sec des 3 caractérisations réalisées sur la CCLN (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 30,00% 25,00% S15 S17 S19 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) 57

66 Déchets putrescibles : Taux de putrescibles supérieurs dans S15 (4 villages montagne) et S19 (Brion Maillat St Martin) (respectivement 17,5% et 19,9%) à la moyenne nationale (15,1%), et un taux de putrescibles légèrement inférieur à la moyenne nationale pour le S17 (13,8%). Papiers : Un taux de papiers (17,9%) supérieur à la moyenne nationale (13,5%) dans la caractérisation S15. L annexe 1 nous permet de constater que le taux élevé de papiers dans l échantillon S15 est essentiellement dû à la présence d une forte quantité de papiers bureautiques (plus de la moitié). Il serait intéressant de vérifier l origine de ces papiers de bureaux si cette présence ne se révèle pas occasionnelle. Cartons : Taux de cartons similaires à la moyenne nationale (7,3%) voire inférieurs pour les échantillons S15 (5,2%) et S19 (6,2%). Composites : Taux de composites (1,3%) dans la caractérisation S19 inférieur à la moyenne nationale (1,9%). Taux de composites élevé dans l échantillon S17 (3,3%) par rapport à la moyenne nationale. Ces composites sont composés à 40% de composites recyclables et 60% de composites non recyclables. Plastiques : Taux de plastiques supérieurs à la moyenne nationale (14,2%) dans les caractérisations S15 (18,1%) et S17 (17,4%). L annexe 2 nous permet de constater qu il y a seulement 9% de plastiques recyclables dans l échantillon S15 (villages de montagne) et environ 15% dans les deux autres caractérisations. Verre : Les taux de verre dans les trois échantillons sont proches de la moyenne du SIDEFAGE et très inférieurs à la moyenne nationale. Il y a peu de verre présent dans les OM de ces secteurs, le tri du verre semble donc bien réalisé. Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs 58

67 obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Les taux de métaux sont légèrement supérieurs à la moyenne nationale (4,4%). Les emballages métaux ferreux représentent entre 55 et 75% des métaux en fonction des échantillons. Autres : Taux de la catégorie «Autres» supérieurs à la moyenne nationale pour le S17 (25,4%) et le S19 (27,8%) Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. Autres métaux 0,9% Autre verre 0,5% Autres plastiques 16,5% Autres composites 1,0% Autres cartons 0,7% Autres 19,7% Autres papiers 1,5% Fines (< 8 mm) 9,3% Recyclables matière 32,5% Déchets Putrescibles 17,5% Papiers recyclables 16,4% Cartons recyclables 4,5% Composites recyclables 0,9% Plastiques recyclables 1,7% Verre recyclable 4,0% Métaux recyclables 5,0% Composition échantillon S15 (4 villages de montagne) : Les déchets recyclables représentent 33% des OM, dont 16 % de papiers. Les déchets putrescibles représentent une part importante de la composition des OM de ce secteur. 59

68 Autres métaux 0,5% Autre verre 0,0% Autres plastiques 14,6% Autres 25,4% Autres composites 2,0% Autres cartons 0,1% Autres papiers 0,3% Fines (< 8 mm) 8,7% Recyclables matière 34,5% Déchets Putrescibles 13,8% Papiers recyclables 11,4% Cartons recyclables 7,5% Composites recyclables 1,3% Plastiques recyclables 2,8% Verre recyclable 5,3% Métaux recyclables 6,2% Composition échantillon S17 (Nantua Neyrolles) : Les déchets recyclables représentent 35% des OM, dont 11% de papiers et 8% de cartons. La catégorie «Autres» représente une part importante de la composition des OM de ce secteur. Autres métaux 0,7% Autre verre 0,7% Autres plastiques 11,6% Autres composites 0,6% Autres cartons 0,1% Autres 27,8% Autres papiers 4,6% Fines (< 8 mm) 7,1% Recyclables matière 26,9% Déchets Putrescibles 19,9% Papiers recyclables 10,6% Cartons recyclables 6,2% Composites recyclables 0,6% Plastiques recyclables 2,2% Verre recyclable 3,5% Métaux recyclables 3,7% Composition échantillon S19 (Brion Maillat St Martin) : Les déchets recyclables représentent 27% des OM, dont 11% de papiers et 6% de cartons. Les catégories «Autres» et déchets putrescibles représentent une part importante des OM. A la lecture des résultats des 3 caractérisations réalisées, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ces secteurs entre 27 et 35% de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Une part importante de déchets putrescibles est encore présente dans les OM des caractérisations S15 (villages de Montagne) et S19 (Brion Maillat St Martin). Des taux de papiers importants ont pu être relevés sur certains secteurs, un potentiel matière est donc présent. 60

69 4.9. Caractérisations sur la Communauté de Communes de la Semine Il y a eu 1 caractérisation réalisée sur la CCS : Échantillon S16 : Chene Chesse Claraf St Germ Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le tableau ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur l échantillon sélectionné sur la CCS et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 15 : Composition des OMr sur sec pour l échantillon de la CCS (fines < 20 mm) Catégories S16 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 14,14% 11,72% 2. Papiers 12,88% 15,90% 3. Cartons 10,01% 8,53% 4. Composites 1,34% 1,80% 5. Plastiques 15,23% 16,16% 6. Verre 7,24% 5,30% 7. Métaux 3,39% 4,93% 8. AUTRES 20,82% 22,96% 9. Fines (< 20) 14,94% 12,69% Total 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères de la caractérisation réalisée sur la CCS et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. 61

70 Graphique 17 : Composition des OMr sur sec de la caractérisation réalisée sur la CCS (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 25,00% S16 MOYENNE SIDEFAGE 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) Déchets putrescibles : Le taux de putrescibles dans l échantillon de la CCS est légèrement supérieur (14,1%) à la moyenne du SIDEFAGE (11,7%). Cette caractérisation n inclut pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Taux de papiers (12,9%) légèrement inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%). Ces papiers sont à environ 30% des imprimés publicitaires et 30% des JRM. Cartons : Taux de cartons légèrement supérieur à la moyenne du SIDEFAGE. Composites : Taux de composites légèrement inférieur à la moyenne du SIDEFAGE. Plastiques : Taux de plastiques similaire à la moyenne du SIDEFAGE. 62

71 Verre : Taux de verre (7,2%) supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%). Même avec des performances de collecte du verre déjà élevées, il semble possible d optimiser encore la collecte du verre sur le secteur. Métaux : Le taux de métaux (3,4%) est inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (4,9%). Autres : Taux de la catégorie «Autres» similaire à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 16 ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur l échantillon sélectionné sur la CCS et les résultats de la campagne nationale ADEME Tableau 16 : Composition des OMr sur sec pour l échantillon de la CCS (fines < 8 mm) Catégories S16 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 16,99% 14,25% 15,1% 2. Papiers 13,00% 16,02% 13,5% 3. Cartons 10,07% 8,59% 7,3% 4. Composites 1,34% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 15,24% 16,42% 14,2% 6. Verre 9,62% 6,24% 10,6% 7. Métaux 3,53% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 21,44% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 8,77% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères de la caractérisation réalisée sur la CCS et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. 63

72 Graphique 18 : Composition des OMr sur sec de la caractérisation réalisée sur la CCS (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 25,00% 20,00% S16 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) Déchets putrescibles : Le taux de putrescibles légèrement supérieur (17,0%) à la moyenne nationale (15,1%). Il semble exister un potentiel valorisable sur ce secteur. La mise en place du compostage individuel et son développement devrait permettre de réduire cette fraction présente dans les OM. Papiers : Taux de papiers (13,0%) similaire à la moyenne nationale (13,5%). Cartons : Taux de cartons (10,1%) légèrement supérieur à la moyenne nationale (7,3%). Plus de la moitié de ces cartons sont des cartons ondulés, qui pourraient être collectés en déchèterie. Composites : Taux de composites légèrement inférieur à la moyenne nationale. Plastiques : Taux de plastiques similaire à la moyenne nationale. Verre : Taux de verre (9,6%) similaire à la moyenne nationale (10,6 %). 64

73 Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Le taux de métaux (3,5%) est inférieur à la moyenne nationale (4,4%). 60% de ces métaux sont des emballages métaux ferreux. Au regard du faible taux de métaux présent dans les OM, il est difficile de vérifier si les consignes de tri sont suivies ou pas par les habitants de ce secteur. Autres : Taux de la catégorie «Autres» légèrement supérieur à la moyenne nationale. Fines (< 8mm) : Faible taux de fines (8,8%) par rapport à la moyenne nationale (14,1%) Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. Autres métaux 0,6% Autre verre 1,2% Autres plastiques 12,9% Autres composites 0,7% Autres cartons 0,4% Autres 21,4% Autres papiers 1,3% Fines (< 8 mm) 8,8% Recyclables matière 35,7% Déchets Putrescibles 17,0% Papiers recyclables 11,7% Cartons recyclables 9,7% Composites recyclables 0,6% Plastiques recyclables 2,4% Verre recyclable 8,4% Métaux recyclables 2,9% Composition échantillon S16 (Chene Chesse Claraf St Germ) : Les déchets recyclables représentent 36% des OM, dont 12% de papiers et 10% de cartons. Les catégories «Autres» et putrescibles sont présentes en part importante dans les OM. 65

74 A la lecture des résultats, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ce secteur 36% de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Des améliorations semblent réalisables au niveau de la collecte des cartons, et également du verre. La mise en place du compostage individuel sur le secteur devrait réduire la quantité de fermentescibles présents dans les OM Caractérisations sur la Communauté de Communes du Bassin Bellegardien Il y a eu 3 caractérisations réalisées sur la CCBB, qui sont les suivantes : Échantillon S18 : Giron Plagne Champf St Germ Échantillon S28 : Chatillon Villes Échantillon S30 : Bellegarde Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le Tableau 17 ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 3 échantillons sélectionnés sur la CCBB et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 17 : Composition des OMr sur sec pour les 3 échantillons de la CCBB (fines < 20 mm) Catégories S18 S28 S30 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 13,49% 13,32% 13,98% 11,72% 2. Papiers 11,08% 10,91% 16,80% 15,90% 3. Cartons 9,57% 5,48% 7,47% 8,53% 4. Composites 2,20% 1,79% 1,43% 1,80% 5. Plastiques 19,68% 21,74% 13,94% 16,16% 6. Verre 4,76% 2,15% 4,41% 5,30% 7. Métaux 3,41% 4,17% 3,38% 4,93% 8. AUTRES 24,00% 19,16% 30,81% 22,96% 9. Fines (< 20) 11,81% 21,29% 7,79% 12,69% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter 66

75 Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 3 caractérisations réalisées sur la CCBB et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. Graphique 19 : Composition des OMr sur sec des 3 caractérisations réalisées sur la CCBB (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 35,00% 30,00% S18 S28 S30 MOYENNE SIDEFAGE 25,00% 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Les taux de putrescibles légèrement supérieurs à la moyenne SIDEFAGE (11,7%) dans les trois caractérisations (respectivement 13,5%, 13,3% et 14,0%). Papiers : Les taux de papiers dans S18 et S28 (11,1% et 10,9% respectivement) sont inférieurs à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%). L annexe 1 nous permet de constater qu il y a peu de JRM (20 à 25%) présents dans ces deux caractérisations, alors que la caractérisation S30 (Bellegarde) on compte 50% de JRM. Cartons : Taux de cartons proches de la moyenne du SIDEFAGE pour les échantillons S18 et S30, et taux (5,5%) inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (8,5%) pour le S28. 67

76 Composites : Taux de composites des trois caractérisations proches de la moyenne du SIDEFAGE, voire légèrement inférieur pour le S30 et légèrement supérieur pour le S18. Plastiques : Les taux de plastiques dans S18 et S28 (19,7% et 21,7% respectivement) sont supérieurs à la moyenne du SIDEFAGE (16,2%). L annexe 1 nous permet de voir que pour la caractérisation S28 (Chatillon Villes) près de 40% des plastiques présents dans les OM sont des plastiques recyclables (taux de bouteilles PET et polyoléfines important dans le gisement). Une optimisation du tri des plastiques pourrait être réalisée sur ce secteur. Verre : Le taux de verre (2,2%) présent dans la caractérisation S28 est faible et inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%). Métaux : Les taux de métaux présents dans les OM des trois caractérisations sont légèrement inférieurs à la moyenne du SIDEFAGE. Autres : Le taux de «Autres» (30,8%) présents dans l échantillon S30 est supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (23,0%). Fines < 20 mm : La proportion de fines < 20 mm dans la caractérisation S28 est importante (21,3%) par rapport aux autres caractérisations et à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 18 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 3 échantillons sélectionnés sur la CCBB et les résultats de la campagne nationale ADEME

77 Tableau 18 : Composition des OMr sur sec pour les 3 échantillons de la CCBB (fines < 8 mm) Catégories S18 S28 S30 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 17,20% 17,79% 15,61% 14,25% 15,1% 2. Papiers 11,18% 11,11% 16,88% 16,02% 13,5% 3. Cartons 9,65% 5,57% 7,50% 8,59% 7,3% 4. Composites 2,23% 1,83% 1,44% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 19,81% 22,14% 14,08% 16,42% 14,2% 6. Verre 5,01% 3,75% 5,00% 6,24% 10,6% 7. Métaux 3,60% 4,43% 3,48% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 24,46% 20,66% 31,36% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 6,87% 12,73% 4,66% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 3 caractérisations réalisées sur la CCBB et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. Graphique 20 : Composition des OMr sur sec des 3 caractérisations réalisées sur la CCBB (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 35,00% 30,00% S18 S28 S30 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) 69

78 Déchets putrescibles : Les taux de putrescibles légèrement supérieurs à la moyenne nationale (15,1%) dans les caractérisations S18 (Giron Plagne Champf St Germ) et S28 (Châtillon Villes) (respectivement 17,2% et 17,8%). Papiers : Les taux de papiers dans S18 et S28 (11,2% et 11,1% respectivement) sont inférieurs à la moyenne nationale (13,5%). Taux de papiers de la caractérisation S30 (16,9%) supérieur à la moyenne nationale. L annexe 2 nous permet de constater que la catégorie papiers de l échantillon S30 est composé à 50% de JRM. Une optimisation du tri des papiers pourraient être réalisée sur ce secteur. Cartons : Taux de cartons proches de la moyenne nationale (7,3%), voire légèrement inférieur pour l échantillon S28 (5,5%) et légèrement supérieur pour l échantillon S18 (9,7%). Composites : Taux de composites des trois caractérisations proches de la moyenne nationale, voire légèrement inférieur pour le S30 et légèrement supérieur pour le S18. Plastiques : Les taux de plastiques dans S18 et S28 (19,8% et 22,1% respectivement) sont supérieurs à la moyenne nationale (14,2%). L annexe 2 nous permet de voir que pour la caractérisation S28 (Chatillon Villes) près de 40% des plastiques présents dans les OM sont des plastiques recyclables. Une optimisation du tri des plastiques pourrait être réalisée sur ce secteur. Verre : Les taux de verre présent dans les trois caractérisations sont inférieurs au taux moyen national. Le tri semble déjà bien réalisé sur ces secteurs. Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. 70

79 Les taux de métaux présents dans les OM des trois caractérisations sont légèrement inférieurs à la moyenne nationale. Les emballages métaux ferreux représentent entre 57 et 79% des métaux présents dans les OM. Toutefois au regard des faibles taux de métaux constatés dans les caractérisations, il est difficile d en conclure quant au respect des consignes de tri du SIDEFAGE. Autres : Les taux de «Autres» présents dans les échantillons S18 (24,5%) et S30 (31,4%) sont supérieurs à la moyenne nationale (18,8%) Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. Autres métaux 0,5% Autre verre 0,0% Autres plastiques 16,1% Autres composites 1,3% Autres cartons 3,1% Autres 24,5% Autres papiers 1,3% Fines (< 8 mm) 6,9% Recyclables matière 29,1% Déchets Putrescibles 17,2% Papiers recyclables 9,9% Cartons recyclables 6,6% Composites recyclables 0,9% Plastiques recyclables 3,7% Verre recyclable 5,0% Métaux recyclables 3,1% Composition échantillon S18 (Giron Plagne Champf St Germ) : Les déchets recyclables représentent 29% des OM, dont 10% de papiers et 7% de cartons. Les plastiques non recyclables, la catégorie «Autres» et les putrescibles sont présents en quantité importante dans les OM. 71

80 Autres métaux 0,7% Autre verre 0,4% Autres plastiques 13,8% Autres 20,7% Autres composites 1,3% Autres cartons 0,3% Autres papiers 1,0% Fines (< 8 mm) 12,7% Recyclables matière 31,4% Déchets Putrescibles 17,8% Papiers recyclables 10,1% Cartons recyclables 5,2% Composites recyclables 0,6% Plastiques recyclables 8,4% Verre recyclable 3,4% Métaux recyclables 3,7% Composition échantillon S28 (Chatillon Villes) : Les déchets recyclables représentent 31% des OM, dont 10% de papiers et 8% de plastiques. Les plastiques non recyclables, la catégorie «Autres» et les putrescibles sont présents en quantité importante dans les OM. Autres métaux 0,3% Autre verre 0,2% Autres plastiques 11,9% Autres composites 0,8% Autres cartons 0,1% Autres 31,4% Autres papiers 1,7% Fines (< 8 mm) 4,7% Recyclables matière 33,4% Déchets Putrescibles 15,6% Papiers recyclables 15,1% Cartons recyclables 7,4% Composites recyclables 0,7% Plastiques recyclables 2,2% Verre recyclable 4,8% Métaux recyclables 3,1% Composition échantillon S30 (Bellegarde) : Les déchets recyclables représentent 33% des OM, dont 15% de papiers et 7% de cartons. La catégorie «Autres» représente une part importante des OM. A la lecture des résultats des 3 caractérisations réalisées, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ces secteurs autour de 30 % de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Une optimisation du tri des papiers semble être envisageable sur le secteur de Bellegarde, et des plastiques sur le secteur de Chatillon Villes. Le taux de déchets putrescibles est relativement important, la mise en place du compostage domestique devrait permettre de réduire la proportion de matière fermentescible dans les OM. 72

81 4.11. Caractérisations sur la Communauté de Communes Combe Val Brenod Il y a eu 1 caractérisation réalisée sur la CCCVB : Échantillon S20 : CCCVB Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le tableau ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur l échantillon sélectionné sur la CCCVB et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 19 : Composition des OMr sur sec pour l échantillon de la CCCVB (fines < 20 mm) Catégories S20 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 16,05% 11,72% 2. Papiers 6,25% 15,90% 3. Cartons 8,74% 8,53% 4. Composites 1,17% 1,80% 5. Plastiques 15,38% 16,16% 6. Verre 4,94% 5,30% 7. Métaux 4,51% 4,93% 8. AUTRES 28,78% 22,96% 9. Fines (< 20) 14,18% 12,69% Total 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères de la caractérisation réalisée sur la CCCVB et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. 73

82 Graphique 21 : Composition des OMr sur sec de la caractérisation réalisée sur la CCCVB (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 30,00% 25,00% S20 MOYENNE SIDEFAGE 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Le taux de putrescibles dans la caractérisation réalisée sur la CCCVB est supérieur (16,1%) à la moyenne du SIDEFAGE (11,7%). Dans ce secteur pourtant rural et où le compostage au fond des jardins doit déjà être pratiqué, on aurait pu s attendre à un taux plus faible. Cette caractérisation n inclut pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Le taux de papiers dans la caractérisation réalisée sur la CCCVB est très inférieur (6,3%) à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%). Les sous-catégories présentes en plus grande quantité sont les emballages papiers et les imprimés publicitaires, mais qui restent très faibles par rapport à la moyenne du SIDEFAGE. Un tri des papiers semble déjà bien en place dans ce secteur. Cartons : Taux de cartons similaire à la moyenne du SIDEFAGE. 74

83 Composites : Taux de composites légèrement inférieur à la moyenne du SIDEFAGE. Plastiques : Taux de plastiques similaire à la moyenne du SIDEFAGE. Verre : Taux de verre similaire à la moyenne du SIDEFAGE. Métaux : Taux de métaux similaire à la moyenne du SIDEFAGE. Autres : Taux de la catégorie «Autres» (28,8%) supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (23,0%) Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 20 ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur l échantillon sélectionné sur la CCCVB et les résultats de la campagne nationale ADEME Tableau 20 : Composition des OMr sur sec pour l échantillon de la CCCVB (fines < 8 mm) Catégories S20 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 20,94% 14,25% 15,1% 2. Papiers 6,28% 16,02% 13,5% 3. Cartons 8,76% 8,59% 7,3% 4. Composites 1,19% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 15,59% 16,42% 14,2% 6. Verre 5,12% 6,24% 10,6% 7. Métaux 4,56% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 29,45% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 8,09% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères de la caractérisation réalisée sur la CCCVB et la 75

84 composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. Graphique 22 : Composition des OMr sur sec de la caractérisation réalisée sur la CCCVB (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 30,00% 25,00% S20 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Le taux de putrescibles dans la caractérisation réalisée sur la CCCVB est supérieur (20,9%) à la moyenne nationale (15,1%). Dans ce secteur pourtant rural et où le compostage au fond des jardins doit déjà être pratiqué, on aurait pu s attendre à un taux de déchets putrescibles présents dans les OM plus faible. Une communication sur le compostage individuel devrait permettre de réduire la présence de fermentescibles dans les OM. Papiers : Le taux de papiers dans la caractérisation réalisée sur la CCCVB est très inférieur (6,3%) à la moyenne nationale (13,5%). Les sous-catégories présentes en plus grande quantité sont les emballages papiers et les imprimés publicitaires. Un tri des papiers semble déjà bien en place dans ce secteur. Cartons : Taux de cartons similaire à la moyenne nationale. 76

85 Composites : Taux de composites légèrement inférieur à la moyenne nationale. Plastiques : Taux de plastiques similaire à la moyenne nationale. Verre : Le taux de verre dans la caractérisation réalisée sur la CCCVB est faible (5,1%) par rapport à la moyenne nationale (10,6%). Métaux : Taux de métaux similaire à la moyenne nationale. 80% des métaux sont des emballages métaux ferreux. Autres : Taux de la catégorie «Autres» (29,5%) supérieur à la moyenne du nationale (18,8%) Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. Autres métaux 0,2% Autre verre 0,9% Autres plastiques 12,6% Autres composites 0,7% Autres cartons 0,2% Autres 29,5% Autres papiers 0,2% Fines (< 8 mm) 8,1% Recyclables matière 26,8% Déchets Putrescibles 20,9% Papiers recyclables 6,1% Cartons recyclables 8,6% Composites recyclables 0,5% Plastiques recyclables 3,0% Verre recyclable 4,2% Métaux recyclables 4,4% Composition échantillon S20 : Les déchets recyclables représentent 27% des OM, dont 9% de cartons et 6% de papiers. Les putrescibles et la catégorie «Autres» sont présentes en forte quantité dans cette caractérisation. 77

86 A la lecture des résultats, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ce secteur 27% de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Ce taux de recyclables dans les OM est relativement faible, notamment grâce à une faible proportion de papiers présents. Le tri semble globalement bien réalisé sur ce secteur. La quantité de déchets fermentescibles devrait pouvoir être réduite en communiquant sur le compostage individuel Caractérisations sur la Communauté de Communes du Pays Rochois Il y a eu 2 caractérisations réalisées sur la CCPR, qui sont les suivantes : Échantillon S21 : La Roche Centre Échantillon S22 : Arenthon Cornier Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le Tableau 21 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 2 échantillons sélectionnés sur la CCPR et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 21 : Composition des OMr sur sec pour les 2 échantillons de la CCPR (fines < 20 mm) Catégories S21 S22 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 16,17% 9,85% 11,72% 2. Papiers 15,48% 12,36% 15,90% 3. Cartons 6,14% 7,39% 8,53% 4. Composites 1,16% 1,35% 1,80% 5. Plastiques 12,99% 11,97% 16,16% 6. Verre 5,32% 7,38% 5,30% 7. Métaux 4,02% 5,84% 4,93% 8. AUTRES 25,72% 24,46% 22,96% 9. Fines (< 20) 13,01% 19,41% 12,69% Total 100,00% 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 2 caractérisations réalisées sur la CCPR et la 78

87 composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. Graphique 23 : Composition des OMr sur sec des 2 caractérisations réalisées sur la CCPR (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 30,00% 25,00% S21 S22 MOYENNE SIDEFAGE 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Le taux de putrescibles dans la caractérisation S21 (La Roche Centre) est supérieur (16,2%) à la moyenne du SIDEFAGE (11,7%). Le taux de putrescibles dans la caractérisation S22 (Arenthon Cornier) est légèrement inférieur (9,9%) à la moyenne du SIDEFAGE (11,7%). Ces caractérisations n incluent pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Le taux papiers présents dans la caractérisation S22 (Arenthon Cornier) est inférieur (12,4%) à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%), alors que le taux de papiers présents dans la caractérisation S21 (La Roche Centre) est similaire à la moyenne du SIDEFAGE. L annexe 1 nous montre que les papiers sont constitués pour moitié d imprimés publicitaires pour la caractérisation S22 (Arenthon Cornier), et à 35% pour la caractérisation S21 (La Roche Centre). Par ailleurs, on s aperçoit que 30% de papiers bureautiques sont présents dans les papiers de l échantillon S21 (La Roche Centre). La provenance de 79

88 ces papiers bureautiques pourraient être ciblées afin de réduire la quantité dans les OMr. Cartons : Taux de cartons relativement similaires à la moyenne du SIDEFAGE, voire légèrement inférieur sur la caractérisation S21 (La Roche Centre). Composites : Taux de composites inférieurs à la moyenne du SIDEFAGE (1,8%). D après l annexe 1, ces composites sont à 63% des composites recyclables dans les deux caractérisations. Plastiques : Le gisement de plastiques dans les deux caractérisations (13,0% dans S21 et 12,0% dans S22) est plus faible que la moyenne du SIDEFAGE (16,2%). L annexe 1 nous montre que 15% des plastiques dans la caractérisation S21 (La Roche Centre) sont des plastiques recyclables et 26% dans S22 (Arenthon Cornier). Verre : Taux de verre dans la caractérisation S22 (Arenthon Cornier) supérieur (7,4%) à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%). Métaux : Taux de métaux dans l échantillon S21 (La Roche Centre) légèrement inférieur (4,0%) à la moyenne du SIDEFAGE et dans l échantillon S22 (Arenthon Cornier) légèrement supérieur (5,8%). Autres : Taux de la catégorie «Autres» légèrement supérieur (25,7%) dans S21 (La Roche Centre) à la moyenne du SIDEFAGE (23,0%). Fines (< 20 mm) : Le taux de fines dans S21 est égal à la moyenne du SIDEFAGE En revanche, le taux de fines dans S22 (19,5%) est très supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (12,5%), en revanche le taux de déchets putrescible dans cette caractérisation était très faible. 80

89 Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 2 échantillons sélectionnés sur la CCPR et les résultats de la campagne nationale ADEME Tableau 22 : Composition des OMr sur sec pour les 2 échantillons de la CCPR (fines < 8 mm) Catégories S21 S22 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 18,90% 12,48% 14,25% 15,1% 2. Papiers 15,61% 12,44% 16,02% 13,5% 3. Cartons 6,19% 7,48% 8,59% 7,3% 4. Composites 1,18% 1,36% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 13,23% 12,05% 16,42% 14,2% 6. Verre 6,29% 10,32% 6,24% 10,6% 7. Métaux 4,18% 5,86% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 26,64% 26,81% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 7,78% 11,20% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 2 caractérisations réalisées sur la CCPR et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. 81

90 Graphique 24 : Composition des OMr sur sec des 2 caractérisations réalisées sur la CCPR (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 30,00% 25,00% S21 S22 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) Déchets putrescibles : Le taux de putrescibles dans la caractérisation S21 (La Roche Centre) est supérieur (18,9%) à la moyenne nationale (15,1%). Il existe un potentiel compostable dans cette caractérisation. Le taux de putrescibles dans la caractérisation S22 (Arenthon Cornier) est inférieur (12,5%) à la moyenne nationale (15,1%). Papiers : Le taux papiers présents dans la caractérisation S21 (La Roche Centre) (15,6%) est légèrement supérieur à la moyenne nationale (13,5%), alors que le taux de papiers dans S22 (Arenthon Cornier) est similaire (12,4%) L annexe 2 nous montre que les papiers sont constitués pour moitié d imprimés publicitaires pour la caractérisation S22 (Arenthon Cornier), et à 35% pour la caractérisation S21 (La Roche Centre). Par ailleurs, on s aperçoit que 30% de papiers bureautiques sont présents dans les papiers de l échantillon S21 (La Roche Centre). Une optimisation du tri des papiers dans les bureaux pourrait être réalisée. Cartons : Taux de cartons relativement similaires à la moyenne national (7,3%), voire légèrement inférieur sur la caractérisation S21 (La Roche Centre). 82

91 Composites : Taux de composites inférieurs à la moyenne nationale (1,9%). Plastiques : Taux de plastiques dans les deux caractérisations (13,2% dans S21 et 12,1% dans S22) sont inférieurs à la moyenne nationale (14,2%). D après l annexe 2, ces plastiques sont composés à 15% de plastiques recyclables dans le S21 (La Roche Centre) et 26% dans S22 (Arenthon Cornier) Verre : Taux de verre dans la caractérisation S21 (La Roche Centre) inférieur (6,3%) à la moyenne nationale (10,6%). Taux de verre dans la caractérisation S22 (Arenthon Cornier) similaire (10,3%) à la moyenne nationale (10,6%). Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Taux de métaux dans l échantillon S21 (La Roche Centre) similaire à la moyenne nationale (4,4%). D après l annexe 2, 56% des métaux sont des emballages métaux ferreux. Taux de métaux dans l échantillon S22 (Arenthon Cornier) légèrement supérieur (5,9%) à la moyenne nationale (4,4%). D après l annexe 2, 60% des métaux sont des emballages métaux ferreux. Autres : Taux de la catégorie «Autres» supérieur (26,6% dans S21 et 26,8 dans S22) à la moyenne nationale (18,8%) Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. 83

92 Autres métaux 1,3% Autre verre 0,3% Autres plastiques 11,2% Autres composites 0,4% Autres cartons 0,0% Autres 26,6% Autres papiers 3,1% Fines (< 8 mm) 7,8% Recyclables matière 30,4% Déchets Putrescibles 18,9% Papiers recyclables 12,5% Cartons recyclables 6,2% Composites recyclables 0,7% Plastiques recyclables 2,0% Verre recyclable 6,0% Métaux recyclables 2,9% Composition échantillon S21 (La Roche Centre) : Les déchets recyclables représentent 30% des OM, dont 12% de papiers et 6% de cartons. Les putrescibles et la catégorie «Autres» sont en quantité importante dans les OM. Autres métaux 1,7% Autre verre 0,1% Autres 26,8% Autres plastiques 9,0% Autres composites 0,5% Autres cartons 0,6% Autres papiers 1,4% Fines (< 8 mm) 11,2% Recyclables matière 36,3% Déchets Putrescibles 12,5% Papiers recyclables 11,0% Cartons recyclables 6,9% Composites recyclables 0,8% Plastiques recyclables 3,1% Verre recyclable 10,2% Métaux recyclables 4,2% Composition échantillon S22 (Arenthon Cornier) : Les déchets recyclables représentent 36% des OM, dont 11% de papiers et 10% de verre. La catégorie «Autres» représente une part importante des OM. A la lecture des résultats des 2 caractérisations réalisées, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ces secteurs entre 30 et 35% de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Sur La Roche Centre, le taux de putrescibles est important mais reste en cohérence avec un milieu dense et comprenant beaucoup de collectifs. La catégorie «Autres» est en quantité importante dans les OM des deux caractérisations de la CCPR. Une optimisation de la collecte pourrait être réalisée sur les papiers (notamment La Roche Centre) et le verre (Arenthon Cornier). 84

93 4.13. Caractérisations sur les communes indépendantes Il y a eu 1 caractérisation réalisée, représentant les communes indépendantes, : Échantillon S24 : Echallon Belleydoux Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le tableau ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur l échantillon sélectionné sur les communes indépendantes et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 23 : Composition des OMr sur sec pour l échantillon représentant les communes indépendantes (fines < 20 mm) Catégories S24 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 16,90% 11,72% 2. Papiers 14,06% 15,90% 3. Cartons 12,31% 8,53% 4. Composites 1,38% 1,80% 5. Plastiques 14,15% 16,16% 6. Verre 3,42% 5,30% 7. Métaux 3,26% 4,93% 8. AUTRES 24,67% 22,96% 9. Fines (< 20) 9,85% 12,69% Total 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères de la caractérisation réalisée sur les communes indépendantes et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. 85

94 Graphique 25 : Composition des OMr sur sec de la caractérisation représentant les communes indépendantes (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 25,00% S24 MOYENNE SIDEFAGE 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Le taux de putrescibles dans la caractérisation représentant les communes indépendantes est supérieur (16,9%) à la moyenne du SIDEFAGE (11,7%). Cette caractérisation n inclut pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Le taux de papiers dans la caractérisation représentant les communes indépendantes est légèrement inférieur (14,1%) à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%). L annexe 1 nous permet de constater que 37% de ces papiers sont des imprimés publicitaires. Cartons : Le taux de cartons dans la caractérisation représentant les communes indépendantes est supérieur (12,2%) à la moyenne du SIDEFAGE (8,5%). L annexe 1 nous permet de constater que 65% de ces cartons sont des cartons ondulés. Une part de ces cartons pourraient être collectés en déchèterie. 86

95 Composites : Le taux de composites est inférieur (1,4%) à la moyenne du SIDEFAGE (1,8%). L annexe 1 nous montre que 27% de ces composites sont des composites recyclables. Plastiques : Le taux de plastiques est légèrement inférieur (14,2%) à la moyenne du SIDEFAGE (16,2%). 14% de ces plastiques sont des plastiques recyclables. Verre : Le taux de verre est faible (3,4%) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%). Le tri du verre sur ce secteur semble bien réalisé. Métaux : Le taux de métaux présents dans les OM est inférieur (3,2%) à la moyenne du SIDEFAGE (4,9%). Autres : Le taux de la catégorie «Autres» est similaire à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le tableau ci-dessous présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur l échantillon sélectionné sur les communes indépendantes et les résultats de la campagne nationale ADEME

96 Tableau 24 : Composition des OMr sur sec pour l échantillon représentant les communes indépendantes (fines < 8 mm) Catégories S24 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 18,97% 14,25% 15,1% 2. Papiers 14,15% 16,02% 13,5% 3. Cartons 12,35% 8,59% 7,3% 4. Composites 1,40% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 14,34% 16,42% 14,2% 6. Verre 4,16% 6,24% 10,6% 7. Métaux 3,38% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 25,36% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 5,89% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le graphique ci-dessous permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères de la caractérisation réalisée sur les communes indépendantes et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. Graphique 26 : Composition des OMr sur sec de la caractérisation représentant les communes indépendantes (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 30,00% 25,00% S24 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) 88

97 De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Le taux de putrescibles dans la caractérisation représentant les communes indépendantes est supérieur (19,0%) à la moyenne nationale (15,1%). Il existe un potentiel compostable sur ce secteur, la mise en place du compostage individuel pourrait permettre de réduire le taux de fermentescibles présents dans les OM. Papiers : Le taux de papiers dans la caractérisation représentant les communes indépendantes est similaire (14,1%) à la moyenne nationale (13,5%). L annexe 2 nous permet de constater que 37% de ces papiers sont des imprimés publicitaires. Cartons : Le taux de cartons dans la caractérisation représentant les communes indépendantes est supérieur (12,3%) à la moyenne nationale (7,3%). L annexe 2 nous permet de constater la présence d une forte quantité de cartons ondulés (65% des cartons). Une part de ces cartons pourraient être collectés en déchèterie. Composites : Le taux de composites est inférieur (1,4%) à la moyenne nationale (1,9%). L annexe 2 nous montre que 27% de ces composites sont des composites recyclables. Plastiques : Le taux de plastiques est similaire (14,3%) à la moyenne nationale (14,2%). Verre : Le taux de verre est inférieur (4,1%) à la moyenne nationale (5,3%). Le tri du verre sur ce secteur semble bien réalisé. Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Le taux de métaux présents dans les OM est inférieur (3,4%) à la moyenne nationale (4,4%). 89

98 68% de ces métaux sont des emballages métaux ferreux. Au regard du faible taux global de métaux présent dans les OM, il est difficile de dire si les consignes de tri du SIDEFAGE sont respectées sur ce point. Autres : Le taux de la catégorie «Autres» (25,4%) est supérieur à la moyenne nationale (18,8%) Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. Autres métaux 0,7% Autre verre 0,2% Autres plastiques 12,3% Autres composites 1,0% Autres cartons 0,2% Autres 25,4% Autres papiers 0,8% Fines (< 8 mm) 5,9% Déchets Putrescibles 19,0% Recyclables matière 34,6% Papiers recyclables 13,4% Cartons recyclables 12,2% Composites recyclables 0,4% Plastiques recyclables 2,0% Verre recyclable 4,0% Métaux recyclables 2,7% Composition échantillon S24 (Echallon Belleydoux) : Les déchets recyclables représentent 35% des OM, dont 13% de papiers et 12% de cartons. A la lecture des résultats, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ce secteur 35 % de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Les principales améliorations possibles concerne la collecte sélective des papiers et des cartons. La proportion de verre est faible, preuve d une collecte sélective efficace. La quantité de putrescibles présents dans les OM est importante. Le compostage individuel pourrait être un moyen efficace pour réduire cette quantité. 90

99 4.14. Caractérisations sur la Communauté de Communes Val des Usses Il y a eu 2 caractérisations réalisées sur la CCVU, qui sont les suivantes : Échantillon S25 : Frangy centre, Musièges, hameaux Échantillon S27 : 4 communes (Minzier, Chavannaz, Marlioz (excepté chez les Gay et les Vuargnards), Chilly), hameaux Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le Tableau 25 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 2 échantillons sélectionnés sur la CCVU et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 25 : Composition des OMr sur sec pour les 2 échantillons de la CCVU (fines < 20 mm) Catégories S25 S27 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 9,94% 7,91% 11,72% 2. Papiers 12,78% 14,88% 15,90% 3. Cartons 7,86% 5,36% 8,53% 4. Composites 1,12% 1,68% 1,80% 5. Plastiques 11,30% 11,70% 16,16% 6. Verre 8,41% 5,87% 5,30% 7. Métaux 3,38% 12,85% 4,93% 8. AUTRES 31,28% 29,52% 22,96% 9. Fines (< 20) 13,93% 10,23% 12,69% Total 100,00% 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le Graphique 27 permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 2 caractérisations réalisées sur la CCVU et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. 91

100 Graphique 27 : Composition des OMr sur sec des 2 caractérisations réalisées sur la CCVU (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 35,00% 30,00% S25 S27 MOYENNE SIDEFAGE 25,00% 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Des taux en déchets putrescibles dans les deux caractérisations S25 (Frangy centre, Musièges, hameaux) et S27 (4 communes, hameaux) (respectivement 9,9% et 7,9%) inférieurs au taux moyen du SIDEFAGE (11,7%). Ces caractérisations n incluent pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Une part de papiers dans les deux caractérisations S25 et S27 relativement similaires à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%), voire inférieur pour l échantillon S25 (12,8%). L annexe 1, détaillant les pourcentages de papiers par sous-catégories, nous permet de constater qu une grande part du pourcentage de papiers des deux caractérisations correspond à des Imprimés publicitaires et non adressés (pour le S25 : 7,5% sur 12,8% de papiers, soit quasi 60% des papiers, pour le S27 : 5,0% sur 15,9% de papiers). 92

101 Cartons : Des taux de cartons (7,9% pour le S25 et 5,4% pour le S27) sur les deux caractérisations similaires voire inférieurs à la moyenne du SIDEFAGE (8,5%). Composites : Un taux de composites similaire à la moyenne du SIDEFAGE (1,8%) pour l échantillon S27 (1,7%), voire inférieur à la moyenne SIDEFAGE pour la caractérisation S25 (1,1%). L annexe 1 permet de constater que 40% de ces composites dans la caractérisation S25 sont des ELA recyclables, et 49% dans la caractérisation S27. Plastiques : Les taux de plastiques sont inférieurs à la moyenne du SIDEFAGE dans les deux caractérisations réalisées sur la CCVU (11,3% et 11,7% pour une moyenne SIDEFAGE de 16,2%). L annexe 1 nous permet de constater que ces plastiques sont essentiellement des plastiques non recyclables, il en ressort que la part de plastiques valorisables est de 16% des plastiques pour l échantillon S25 et de 22% des plastiques pour l échantillon S27. Verre : Un taux en verre (8,4%) supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%) pour l échantillon S25 (Frangy centre, Musièges, hameaux). Métaux : A la lecture des résultats, on constate un taux de métaux faible dans l échantillon S25 (Frangy centre, Musièges, hameaux) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE (3,4% pour une moyenne de 4,9%). Un taux très élevé de métaux constaté dans l échantillon S27 (4 communes, hameaux) par rapport à la moyenne du SIDEFAGE (12,8% pour une moyenne de 4,9%). Ces métaux sont composés essentiellement de métaux ferreux et non ferreux recyclables (respectivement 5,0% et 4,6% des 12,8% de métaux). Autres : Les deux caractérisations présentent un taux de la catégorie «Autres» (31,3% pour le S25 et 29,5% pour le S27) supérieur à la moyenne du SIDEFAGE. 93

102 Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 26 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 2 échantillons sélectionnés sur la CCVU et les résultats de la campagne nationale ADEME Tableau 26 : Composition des OMr sur sec pour les 2 échantillons de la CCVU (fines < 8 mm) Catégories S25 S27 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 12,86% 10,06% 14,25% 15,1% 2. Papiers 12,92% 14,97% 16,02% 13,5% 3. Cartons 7,91% 5,40% 8,59% 7,3% 4. Composites 1,15% 1,70% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 11,56% 11,90% 16,42% 14,2% 6. Verre 9,45% 6,63% 6,24% 10,6% 7. Métaux 3,55% 12,98% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 32,27% 30,24% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 8,33% 6,12% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le Graphique 28 permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 2 caractérisations réalisées sur la CCVU et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. 94

103 Graphique 28 : Composition des OMr sur sec des 2 caractérisations réalisées sur la CCVU (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 35,00% 30,00% S25 S27 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) Déchets putrescibles : Les taux de déchets putrescibles présents dans les deux échantillons S25 (Frangy centre, Musièges, hameaux) (12,9%) et S27 (4 communes, hameaux) (10,1%) sont inférieurs au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (15,1%). De part le caractère rural de ces secteurs, il semblerait que les habitants pratiquent déjà le compostage individuel. Papiers : On constate des taux de papiers présents dans les OM relativement similaires au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (13,5%), voire légèrement supérieur pour l échantillon S27 (15,0%). Cartons : Des taux en cartons relativement similaires au résultat de la campagne nationale ADEME (7,3%) pour les deux caractérisations, voire légèrement inférieur pour l échantillon S27 (5,4%). De part le caractère rural de cette caractérisation, peu d artisans ou commerçants sont collectés, ce qui peut expliquer aussi en partie ce faible taux. Composites : Les deux caractérisations réalisées sur ce secteur présentent des taux de composites (1,1% pour le S25 et 1,7% pour le S27) légèrement inférieur au résultat de la compagne nationale ADEME (1,9%). 95

104 L annexe 2 permet de constater que 0,4% (S25) et 0,8% (S27) de ces composites sont des ELA recyclables. Plastiques : Les taux de plastiques obtenus pour les deux caractérisations (11,6% et 11,9%) sont inférieurs au résultat de la campagne nationale ADEME (14,2%). La majorité de ces plastiques sont des plastiques non recyclables. Verre : Les taux de verre présents dans les deux caractérisations S25 (9,4%) et S27 (6,6%) sont inférieurs au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (10,6%). Le tri du verre semblerait déjà bien réalisé sur ces secteurs ou il peut aussi être pris pour hypothèse que le verre est réemployé par les habitants. Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Un taux de métaux faible dans l échantillon S25 (Frangy centre, Musièges, hameaux) par rapport au résultat de la campagne nationale ADEME (3,6% pour une valeur nationale de 4,4%). Dans ces 3,6% de métaux, il y a 2,7% d emballages métaux ferreux, ce qui représente une majorité des métaux. Un taux très élevé de métaux constaté dans l échantillon S27 (4 communes, hameaux) par rapport au résultat de la campagne nationale ADEME (13,0% pour une valeur nationale 4,4%). Ces métaux sont composés essentiellement de métaux ferreux et non ferreux recyclables (respectivement 5,0% et 4,6% des 13,0% de métaux). Autres : Les deux caractérisations présentent un taux élevé de la catégorie «Autres» (respectivement 32,3% et 30,2%) par rapport au résultat de la campagne nationale ADEME (18,8%) Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. 96

105 Autres métaux 0,6% Autre verre 0,1% Autres 32,3% Autres plastiques 9,7% Autres composites 0,7% Autres cartons 0,4% Autres papiers 1,5% Fines (< 8 mm) 8,3% Recyclables matière 33,5% Déchets Putrescibles 12,9% Papiers recyclables 11,4% Cartons recyclables 7,6% Composites recyclables 0,4% Plastiques recyclables 1,8% Verre recyclable 9,3% Métaux recyclables 3,0% Composition échantillon S25 (Frangy centre, Musièges, hameaux) : Les déchets recyclables représentent 33% des OM, dont 11% de papiers, 9% de verre et 8 de cartons. La catégorie «Autres» représente une part importante des OM. Autres métaux 3,4% Autre verre 0,1% Autres 30,2% Autres plastiques 9,4% Autres composites 0,9% Autres cartons 0,5% Autres papiers 2,2% Fines (< 8 mm) 6,1% Recyclables matière 37,2% Déchets Putrescibles 10,1% Papiers recyclables 12,7% Cartons recyclables 4,9% Composites recyclables 0,8% Plastiques recyclables 2,5% Verre recyclable 6,5% Métaux recyclables 9,6% Composition échantillon S27 (4 communes, hameaux) : Les déchets recyclables représentent 37% des OM, dont 13% de papiers et 10% de métaux. La catégorie «Autres» représente un fort pourcentage des OM. A la lecture des résultats des 2 caractérisations réalisées, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ces secteurs entre 33% et 37% de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. Les deux caractérisations laissent apparaître des taux élevés de la catégorie «Autres» dans les ordures ménagères. 97

106 4.15. Caractérisations sur la Communauté de Communes du Pays de Seyssel Il y a eu 2 caractérisations réalisées sur la CCPS, qui sont les suivantes : Échantillon S26 : Anglefort, Corbo, Hauts de Seyssel Échantillon S29 : Seyssel, Bassy Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 20 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE Le Tableau 27 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 2 échantillons sélectionnés sur la CCPS et la composition moyenne déduite sur le territoire du SIDEFAGE à partir des 31 échantillons caractérisés. Tableau 27 : Composition des OMr sur sec pour les 2 échantillons de la CCPS (fines < 20 mm) Catégories S26 S29 MOYENNE SIDEFAGE 1. Déchets putrescibles 15,08% 11,13% 11,72% 2. Papiers 11,14% 17,31% 15,90% 3. Cartons 8,50% 6,39% 8,53% 4. Composites 2,52% 1,47% 1,80% 5. Plastiques 15,56% 14,44% 16,16% 6. Verre 6,08% 2,11% 5,30% 7. Métaux 8,10% 5,70% 4,93% 8. AUTRES 22,24% 23,76% 22,96% 9. Fines (< 20) 10,78% 17,69% 12,69% Total 100,00% 100,00% 100,00% en rouge : résultat bien supérieur à la moyenne du SIDEFAGE en vert : résultat bien inférieur à la moyenne du SIDEFAGE en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le Graphique 29 permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 2 caractérisations réalisées sur la CCPS et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE par grandes catégories de déchets. 98

107 Graphique 29 : Composition des OMr sur sec des 2 caractérisations réalisées sur la CCPS (fines < 20 mm) et moyenne du SIDEFAGE 25,00% 20,00% S26 S29 MOYENNE SIDEFAGE 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 20) De ce graphique, il peut être constaté : Déchets putrescibles : Un taux (15,1%) de déchets putrescibles dans l échantillon S26 (Anglefort, Corbo, Hauts de Seyssel) supérieur au taux de déchets putrescibles de l échantillon S29 (Seyssel, Bassy) et à la moyenne du SIDEFAGE (11,7%). Ces caractérisations n incluent pas la caractérisation de la fraction 8-20 mm où sont présents en grande majorité des déchets putrescibles. Ainsi, il existe également un potentiel valorisable dans les fines < 20 mm. Papiers : Une part de papiers importante de papiers dans la caractérisation S29 (17,3%). L annexe 1, détaillant les pourcentages de papiers par sous-catégories, nous permet de constater qu une grande part du pourcentage de papiers de l échantillon S29 (Seyssel, Bassy) correspond à des Imprimés publicitaires et non adressés (8,9% sur 17,3% de papiers, soit la moitié des papiers). Une part de papiers (11,1%) inférieure à la moyenne du SIDEFAGE (15,9%) pour les caractérisations S26 (Anglefort Corbo Hauts de Seyssel). Cartons : Un taux de cartons inférieur (6,4%) à la moyenne SIDEFAGE (8,5%) pour la caractérisation S29 (Seyssel Bassy). 99

108 Composites : La caractérisation S29 (Seyssel Bassy) présente un taux de composites (1,4%) légèrement inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (1,8%). Le taux de composites obtenu sur l échantillon S26 (Anglefort Corbo Hauts de Seyssel) (2,5%) est supérieur à la moyenne du SIDEFAGE (1,8%). L annexe 1 nous permet de constater que 1,1% de ces composites sont des ELA recyclables, et 1,4% de ces composites sont des complexes non recyclables. Plastiques : Les taux de plastiques obtenus sur ces deux caractérisations sont relativement similaires à la moyenne du SIDEFAGE (16,2%), voire inférieur pour l échantillon S29 (14,4%). L annexe 1 nous permet de constater que ces plastiques sont essentiellement des plastiques non recyclables, il en ressort que la part de plastiques valorisables est de 1,6% pour l échantillon S26 et de 2,2% pour l échantillon S29. Verre : Un taux en verre (2,1%) inférieur à la moyenne du SIDEFAGE (5,3%) pour l échantillon S29 (Seyssel Bassy). Métaux : A la lecture des résultats, on constate des taux de métaux présents dans les OM pour les échantillons S26 (Anglefort Corbo Hauts de Seyssel) et S29 (Seyssel Bassy) supérieurs à la moyenne du SIDEFAGE. L annexe 1 permet de montrer que ce sont essentiellement des emballages métaux ferreux (5,6% pour 8,1% de métaux pour le S26 et 4,1% pour 5,7% pour le S29), ces métaux ferreux seront triés au niveau de l Usine d Incinération puis valorisés. Autres : Les deux caractérisations présentent un taux de la catégorie «Autres» similaire à la moyenne du SIDEFAGE Résultats des caractérisations par grandes catégories de déchets (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne du SIDEFAGE et aux résultats de la campagne nationale ADEME 2007 Le Tableau 28 présente la composition des ordures ménagères sur sec obtenue sur les 2 échantillons sélectionnés sur la CCPS et les résultats de la campagne nationale ADEME

109 Tableau 28 : Composition des OMr sur sec pour les 2 échantillons de la CCPS (fines < 8 mm) Catégories S26 S29 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME Déchets putrescibles 17,34% 14,84% 14,25% 15,1% 2. Papiers 11,24% 17,48% 16,02% 13,5% 3. Cartons 8,54% 6,46% 8,59% 7,3% 4. Composites 2,54% 1,50% 1,83% 1,9% 5. Plastiques 15,77% 14,77% 16,42% 14,2% 6. Verre 6,89% 3,43% 6,24% 10,6% 7. Métaux 8,23% 5,92% 5,08% 4,4% 8. AUTRES 23,00% 25,01% 23,91% 18,8% 9. Fines (< 8) 6,44% 10,58% 7,67% 14,1% Total 100,00% 100,00% 100,00% 100,0% en rouge : résultat bien supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en vert : résultat bien inférieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 en bleu : taux faible ou élevé de métaux, à discuter Le Graphique 30 permet de comparer la composition sur sec des ordures ménagères des 2 caractérisations réalisées sur la CCPS et la composition moyenne obtenue sur le SIDEFAGE ainsi que la composition moyenne nationale (2007) par grandes catégories de déchets. Graphique 30 : Composition des OMr sur sec des 2 caractérisations réalisées sur la CCPS (fines < 8 mm) et comparaison à la moyenne SIDEFAGE et aux résultats ADEME 30,00% 25,00% S26 S29 MOYENNE SIDEFAGE Campagne nationale ADEME ,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 1. Déchets putrescibles 2. Papiers 3. Cartons 4. Composites 5. Plastiques 6. Verre 7. Métaux 8. AUTRES 9. Fines (< 8) 101

110 Déchets putrescibles : Le taux de déchets putrescibles présents dans l échantillon S26 (Anglefort Corbo Hauts de Seyssel) (17,3%) est supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (15,1%). Il existerait un potentiel organique valorisable sur ce secteur. Papiers : On constate un taux de papiers présents dans l échantillon S26 (Anglefort Corbo Hauts de Seyssel) légèrement inférieur (11,2%) au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (13,5%). Le taux de papiers obtenus dans la caractérisation S29 (Seyssel Bassy) (17,5%) est supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (13,5%). Cartons : Des taux en cartons relativement similaires au résultat de la campagne nationale ADEME (7,3%) pour les deux caractérisations. Composites : La caractérisation S29 (Seyssel Bassy) présente un taux de composites (1,5%) légèrement inférieur au résultat de la compagne nationale ADEME (1,9%). Le taux de composites obtenu sur l échantillon S26 (Anglefort Corbo Hauts de Seyssel) (2,5%) est supérieur au résultat de la compagne nationale ADEME (1,9%). L annexe 2 permet de constater que 1,1% de ces composites sont des ELA recyclables. Plastiques : Le taux de plastiques obtenu pour l échantillon S26 (Anglefort Corbo Haut de Syssel) (15,8%) est légèrement supérieur au résultat de la campagne nationale ADEME (14,2%). Verre : Les taux de verre présents dans les deux caractérisations S26 (6,9%) et S29 (3,4%) sont bien inférieurs au résultat de la campagne nationale ADEME 2007 (10,6%). Le tri du verre semblerait déjà bien réalisé sur ces secteurs ou il peut aussi être pris pour hypothèse que le verre est réemployé par les habitants. Métaux : Rappel : le SIDEFAGE a fixé pour consignes de tri auprès de la population de laisser les emballages ferreux dans les ordures ménagères, afin que ceux-ci soient triés au niveau de l UIOM. Par conséquent, les valeurs obtenues sur les caractérisations sont difficilement comparables au 102

111 résultat de la campagne nationale ADEME, puisqu elles devraient être supérieures à la moyenne nationale. Les taux de métaux présents dans les OM des deux caractérisations S26 et S29 (8,2% et 5,9% respectivement) sont supérieurs au résultat de la campagne nationale ADEME (4,4%). Ces échantillons présentent un taux d emballages métaux ferreux respectivement de 5,6% et 4,1%. La quantité importante en métaux ferreux semble montrer que les consignes de tri actuelles du SIDEFAGE demandant de laisser les métaux ferreux dans les OM paraissent respecter. Autres : Les deux caractérisations présentent un taux élevé de la catégorie «Autres» (respectivement 23% et 25%) par rapport au résultat de la campagne nationale ADEME (18,8%) Potentiel matière valorisable dans les caractérisations réalisées Pour chaque échantillon caractérisé, le potentiel valorisable a été estimé en considérant les sous-catégories de déchets présentes dans les OM et valorisables. Autres métaux 1,5% Autre verre 0,0% Autres plastiques 14,2% Autres composites 1,4% Autres cartons 0,4% Autres 23,0% Autres papiers 3,4% Fines (< 8 mm) 6,4% Recyclables matière 32,3% Déchets Putrescibles 17,3% Papiers recyclables 7,9% Cartons recyclables 8,2% Composites recyclables 1,1% Plastiques recyclables 1,6% Verre recyclable 6,9% Métaux recyclables 6,7% Composition échantillon S26 (Anglefort Corbo Hauts de Seyssel) : Les déchets recyclables représentent 32% des OM, dont 8% de papiers et 8% de cartons. Les déchets putrescibles représentent une part importante des OM. 103

112 Autres métaux 1,3% Autre verre 0,0% Autres plastiques 12,5% Autres 25,0% Autres composites 0,7% Autres cartons 0,3% Autres papiers 1,7% Fines (< 8 mm) 10,6% Recyclables matière 32,9% Déchets Putrescibles 14,8% Papiers recyclables 15,8% Cartons recyclables 6,1% Composites recyclables 0,8% Plastiques recyclables 2,2% Verre recyclable 3,4% Métaux recyclables 4,6% Composition échantillon S29 (Seyssel Bassy) : Les déchets recyclables représentent 33% des OM, dont 16% de papiers. La catégorie «Autres» représente un fort pourcentage des OM. A la lecture des résultats des 2 caractérisations réalisées, on s aperçoit qu il existe dans les ordures ménagères de ces secteurs environ 32% de déchets recyclables, qui pourraient faire l objet d une valorisation matière. La caractérisation S26 (Anglefort, Corbo, Hauts de Seyssel) laisse apparaître un taux élevé de déchets putrescibles dans les ordures ménagères. La caractérisation S29 (Seyssel, Bassy) présente un taux élevé de la catégorie «Autres» dans les ordures ménagères. Par ailleurs, un fort taux de papiers est également présent. Une amélioration de la collecte sélective du papiers doit être envisagée. 104

113 5. Synthèse des résultats Dans ce chapitre, il est présenté : - le potentiel de matière organique compostable dans les ordures ménagères résiduelles - l analyse de la fraction < 8 mm et son potentiel organique compostable - la part de matériaux qui devraient se trouver dans les collectes sélectives mises en place - la part d emballage acier que le SIDEFAGE pourrait orienter vers un recyclage avant incinération - la part de matériaux potentiellement orientable vers la filière spécifique de valorisation des DEEE 5.1. Potentiel de matière organique compostable Afin de déterminer le potentiel de matière organique compostable dans les ordures ménagères résiduelles du territoire, le tonnage de déchets putrescibles présents dans les ordures ménagères résiduelles par collectivité a été estimé à partir des résultats des caractérisations (sans ventilation de la composition des fines < 8 mm) 3. Pour chaque collectivité, il a été calculé une moyenne des taux de déchets putrescibles présents dans les ordures ménagères résiduelles de la collectivité à partir des caractérisations réalisées. Pour les collectivités où une seule caractérisation avait été réalisée, le résultat du taux de putrescibles a été considéré tel quel. Le tableau suivant présente l estimation du tonnage de déchets putrescibles présents dans les ordures ménagères résiduelles de chaque collectivité, ainsi que le ratio en kg/hab/an que ces déchets représentent dans les ordures ménagères résiduelles. 3 Seuls les déchets putrescibles (incluant les sous-catégories déchets alimentaires, produits alimentaires non consommés, déchets de jardin et autres putrescibles) ont été considérés dans le potentiel organique compostable, car le SIDEFAGE souhaite connaître la quantité de déchets pouvant suivre la filière du compostage individuel. En effet, le potentiel organique total des ordures ménagères inclut les déchets putrescibles en grande partie, mais également les papiers, cartons et textiles sanitaires. 105

114 Tableau 29 : Estimation de la quantité de déchets putrescibles présente dans les OMr de chaque collectivité EPCI CCPG CCO CCAS CCG Annemasse Agglo CCVV CCLN CCS CCBB CCCVB CCPR Comm indép CCVU CCPS TOTAL Population DGF Pourcentage moyen de déchets putrescibles présents dans les OMr (sur sec) 15,1% 10,0% 15,5% 14,1% 14,3% 10,9% 17,1% 17,0% 16,9% 20,9% 15,7% 19,0% 11,5% 16,1% 14,3% Tonnage OM Estimation du tonnage de déchets putrescibles présents dans les OMr Estimation du ratio de déchets putrescibles dans les OMr en kg/hab/an

115 Le ratio de déchets putrescibles présents dans les ordures ménagères résiduelles est compris entre 63 et 142 kg/hab/an, en fonction des collectivités du territoire. La campagne de caractérisation ADEME 2007 montre un taux de déchets putrescibles (après ventilation des éléments fins) égal à 39,6% des ordures ménagères résiduelles, soit un ratio de 125 kg/hab/an. Les ratios obtenus sur les collectivités du SIDEFAGE sont donc cohérents avec le ratio moyen national. Au global, il a été estimé quasi tonnes annuelles de déchets putrescibles présents dans les ordures ménagères du SIDEFAGE, soit 38% des ordures ménagères résiduelles. Ce gisement pourrait faire l objet d opérations de prévention à travers le compostage individuel. La mise en place du compostage domestique est le moyen le plus efficace à court terme pour prévenir la production de déchets ménagers. La diminution potentielle, par foyer équipé, peut être comprise entre 30 et 60 kg/hab concerné/an. Il est possible de considérer un taux de captage moyen de 40 kg/hab concerné/an. Certaines collectivités du territoire ont déjà mis en place le compostage individuel : la Communauté de Communes du Pays de Gex (122 kg déchets putrescibles/hab/an) : plus de composteurs déjà distribués (soit environ 30% de l habitat pavillonnaire) la Communauté de Communes Lac de Nantua (83 kg déchets putrescibles/hab/an) : environ 450 composteurs en place (soit environ 20% de l habitat pavillonnaire) et depuis 2009 : la Communauté de Communes Arve et Salève (107 kg déchets putrescibles/hab/an) la Communauté de Communes du Bassin Bellegardien (110 kg de déchets putrescibles/hab/an) la Communauté de Communes du Genevois (107 kg de déchets putrescibles/hab/an) : environ 300 composteurs distribués (soit environ 4% de l habitat pavillonnaire) la Communauté de Communes de la Semine (93 kg de déchets putrescibles/hab/an) la Communauté de Communes du Pays Rochois (114 kg de déchets putrescibles/hab/an) 107

116 et depuis 2010 : la Communauté de Communes de la Vallée Verte (63 kg déchets putrescibles/hab/an) Annemasse Agglomération (142 kg déchets putrescibles/hab/an) la Communauté de Communes du Pays de Seyssel (97 kg déchets putrescibles/hab/an) Afin de pouvoir estimer les quantités d ordures ménagères évitées grâce à la mise en place du compostage individuel, nous proposons d équiper en composteurs une partie des foyers occupant des pavillons. Des hypothèses relatives au taux moyen d équipement en composteurs individuels ont été considérées (hypothèses différentes en fonction de l historique de la collectivité vis-à-vis du compostage individuel) : pour les collectivités non équipées et les collectivités qui ont débuté la mise en place du compostage individuel en 2010 : 20% des pavillons pour les collectivités ayant mis en place le compostage individuel en 2009 : 15% des pavillons pour la CCPG et la CCLN qui ont mis en place le compostage individuel depuis plus longtemps : 10% des pavillons (en plus de l existant) Le tableau suivant présente une estimation du tonnage d ordures ménagères évitées en mettant en place des composteurs individuels et en détournant une partie des déchets putrescibles vers cette filière. Toutefois, il est important d avoir à l esprit que des opérations de communication doivent être mises en place pour que la prévention via le compostage individuel fonctionne (y compris au niveau des foyers déjà équipés). 108

117 Tableau 30 : Estimation de la quantité de déchets putrescibles détournés des OMr via le compostage individuel EPCI CCPG CCO CCAS CCG Annemasse Agglo CCVV CCLN CCS CCBB CCCVB CCPR Comm indép CCVU CCPS TOTAL Nb habitat pavillonnaire considéré Nb habitat total sur le territoire Nb habitant par pavillon considéré 2,1 2,6 2,5 2,3 2,2 1,8 2,4 2,4 2,2 2,2 3,0 2,1 2,6 2,2 Nb habitant pavillonnaire Pourcentage de pavillons à équiper Potentiel d'équipement en composteurs individuels Ratio de déchets putrescibles évités (kg/hab concerné/an) Ratio de déchets putrescibles évités par foyer (kg/foyer concerné/an) Tonnage de déchets putrescibles détournés des OM via le compostage individuel

118 D après ce tableau, la part captable d ordures ménagères par la mise en place du compostage individuel peut être estimée à environ 970 tonnes par an. Ce taux de captage pourra s avérer différent en fonction du taux d équipement réel des pavillons sur chaque collectivité, du ratio réel de déchets putrescibles détournés et la communication mise en œuvre. Le détournement d une partie des OMr grâce à la mise en place du compostage individuel permet un gain financier sur le transport et le traitement des OMr pour chaque collectivité. Par ailleurs, les déchets putrescibles, composés à 75% d eau et présents aujourd hui dans les ordures ménagères résiduelles, sont traités à l usine d incinération. L objectif de détourner ces déchets humides représente également un avantage sur le fonctionnement de l usine (gain de PCI) Analyse de la fraction < 8 mm L annexe 3 présente la composition détaillée des fines < 8 mm sur 4 caractérisations réalisées, qui sont : S4 : CCPG Gex S9 : CCG - St Julien S13 : Annemasse Agglo Cranves Sales S18 : CCBB - Giron Plagne Champf St Germ La composition des fines < 8 mm est synthétisée dans le tableau suivant : Tableau 31 : Composition de la fraction < 8 mm des 4 caractérisations Composition fraction < 8 mm Echantillon (en % sur sec) Provenance n Déchets Verre Incombustibles putrescibles S4 CCPG - Gex 25,6 1,8 72,6 S9 CCG - St Julien 29,4 3,7 66,9 S13 Annemasse Agglo - Cranves Sales 57,8 3,9 38,3 S18 CCBB - Giron Plagne Champf St Germ 60,3 1,8 37,9 De ce tableau, on peut noter que la composition peut être très variable d un échantillon à un autre : Pourcentage de déchets putrescibles compris entre 25 et 60% (soit un taux moyen de putrescibles de 43%), Pourcentage de verre compris entre 2 et 4% (soit un taux moyen de verre de 3%), 110

119 Pourcentage d incombustibles compris entre 38 et 73% (soit un taux moyen d incombustibles de 54%). Il est possible de considérer la composition moyenne des OMr sur le territoire du SIDEFAGE et de ventiler la fraction 0-8 mm en fonction de la composition moyenne déduite ci-dessus. Le tableau suivant résume cette démarche : Tableau 32 : Composition moyenne des OMr sur le SIDEFAGE avant et après ventilation des éléments fins (composition en % sur sec) Catégories Moyenne SIDEFAGE (avant ventilation des éléments fins) Moyenne SIDEFAGE (après ventilation des éléments fins) 1. Déchets putrescibles 14,25% 17,55% 2. Papiers 16,02% 16,02% 3. Cartons 8,59% 8,59% 4. Composites 1,83% 1,83% 5. Plastiques 16,42% 16,42% 6. Verre 6,24% 6,43% 7. Métaux 5,08% 5,08% 8. AUTRES 23,91% 28,05% 9. Fines (< 8) 7,67% 0,00% Total 100% 100% Nous faisons le choix de ne pas ventiler la composition moyenne des fines 0-8 mm sur l ensemble des caractérisations, car cela ne serait pas représentatif vu les variations de composition obtenues. La caractérisation de cette fraction 0-8 mm nous permet simplement d avoir une indication supplémentaire relative à la composition moyenne des OMr. Le taux moyen de déchets putrescibles dans les OMr est de 14,25% avant ventilation des éléments fins, ce taux passe à 17,55% après ventilation des éléments fins (soit +23%). Du pourcentage de déchets de putrescibles présents dans les OMr, nous réalisons une estimation du tonnage total de déchets putrescibles après ventilation des éléments fins. 111

120 Tableau 33 : Estimation du tonnage et ratio de putrescibles présents dans les OMr avant et après ventilation des éléments fins EPCI Avant ventilation des éléments fins Après ventilation des éléments fins Population DGF Pourcentage moyen de déchets putrescibles présents dans les OMr (sur sec) 14,25% 17,55% Tonnage OM Estimation du tonnage de déchets putrescibles présents dans les OMr Estimation du ratio de déchets putrescibles dans les OMr en kg/hab/an Ces résultats permettent de mettre en avant : Une estimation du tonnage total moyen de déchets putrescibles présents dans les OMr d environ tonnes par an sur le territoire, Une estimation du ratio moyen de déchets putrescibles présents dans les OMr de 134 kg/hab/an sur le territoire. Ce tonnage total de déchets putrescibles peut être considéré comme le potentiel total organique présent sur le territoire. Le tonnage de déchets putrescibles détournés grâce au compostage individuel, présenté dans le chapitre précédent, pourrait ainsi être comparé à ce tonnage potentiel total organique. Néanmoins, ce potentiel inclut tout de même une partie de matière putrescible non séparable manuellement. Il est donc préférable de comparer le tonnage de putrescibles détournés avec l estimation du tonnage de putrescibles présents dans les OMr sans ventilation des fines 0-8 mm Potentiel de matériaux de la collecte sélective Le potentiel de matériaux qui devraient se retrouver dans les collectes sélectives a été estimé en considérant les sous-catégories suivantes : Les papiers recyclables : emballages papiers, journaux-magazines et revues, imprimés publicitaires et non adressés, papiers bureautiques, Les cartons recyclables : emballages cartons plats, emballages cartons ondulés, Les composites recyclables : emballages liquides alimentaires, Les plastiques recyclables : bouteilles et flacons en PET, bouteilles et flacons polyoléfines, 112

121 Le verre recyclable : emballages en verre, Les métaux non ferreux recyclables : emballages non ferreux. Nota : Les emballages métaux ferreux ne sont pas considérés dans ce potentiel collecte sélective puisque les consignes de tri actuelles du SIDEFAGE demandent aux habitants de laisser les emballages métaux ferreux dans les ordures ménagères résiduelles afin que ceux-ci soient triés au niveau des mâchefers de l usine d incinération. Par ailleurs, nous nous sommes basés sur les résultats des caractérisations avec les granulométries > 100 mm et mm. Vu qu il n y a pas eu de caractérisations sur des granulométries intermédiaires, nous proposons d évaluer le potentiel de matériaux recyclables sélectivement à partir de ces deux fractions. Néanmoins, il est souvent considéré que la granulométrie des matériaux triés sur un centre de tri doit être supérieure à environ 50 mm, sinon les matériaux sont dirigés dans les refus de tri. On prend donc l hypothèse que la quantité de matériaux recyclables compris dans la fraction mm reste faible et que l on peut évaluer le potentiel recyclables à partir des deux fractions > 100 mm et mm. Dans un premier temps, pour chaque collectivité, il a été calculé dans le Tableau 34 la moyenne des pourcentages de chaque matériau recyclable présent dans les ordures ménagères résiduelles à partir des caractérisations réalisées sur les collectivités. Le Tableau 35 présente une estimation des tonnages de recyclables de collecte sélective présents dans les ordures ménagères résiduelles de chaque collectivité et le Tableau 36 une estimation des ratios par habitant de recyclables de collecte sélective présents dans les ordures ménagères résiduelles. 113

122 Tableau 34 : Taux moyens des recyclables de collecte sélective présents dans les OMr pour chaque collectivité (sur sec) EPCI CCPG CCO CCAS CCG Annemasse Agglo CCVV CCLN CCS CCBB CCCVB CCPR Population DGF Papiers recyclables CS 10,59% 16,98% 11,57% 13,05% 17,57% 19,28% 12,77% 11,68% 11,68% 6,09% 11,76% 13,33% 12,03% 11,79% Cartons recyclables CS 6,36% 11,37% 10,42% 7,47% 7,43% 6,99% 6,01% 9,70% 6,35% 8,57% 6,52% 12,12% 6,20% 7,10% Composites recyclables CS 0,66% 1,01% 0,42% 0,98% 0,64% 0,86% 0,94% 0,62% 0,71% 0,54% 0,79% 0,38% 0,63% 0,94% Plastiques recyclables CS 3,48% 3,09% 3,44% 2,46% 2,79% 2,59% 2,23% 2,36% 4,74% 2,98% 2,54% 2,02% 2,19% 1,91% Verre recyclable CS 5,14% 4,21% 4,49% 5,20% 5,34% 2,67% 3,42% 6,00% 3,59% 4,04% 6,18% 3,26% 7,06% 4,09% Métaux non ferreux CS 0,75% 0,91% 0,54% 0,66% 0,82% 1,03% 1,18% 0,84% 0,63% 0,70% 0,60% 0,41% 2,44% 0,84% % en matériaux recyclables présents dans les OM (sec) Comm indép 27,0% 37,6% 30,9% 29,8% 34,6% 33,4% 26,6% 31,2% 27,7% 22,9% 28,4% 31,5% 30,5% 26,7% CCVU CCPS Tableau 35 : Estimation des tonnages de recyclables de collecte sélective présents dans les OMr EPCI CCPG CCO CCAS CCG Annemasse Agglo CCVV CCLN CCS CCBB CCCVB CCPR Comm indép CCVU CCPS TOTAL Tonnage OM Estimation du tonnage de Papiers CS présents dans les OMr Estimation du tonnage de Cartons CS présents dans les OMr Estimation du tonnage de Composites CS présents dans les OMr Estimation du tonnage de Plastiques CS présents dans les OMr Estimation du tonnage de Verre CS présents dans les OMr Estimation du tonnage de Métaux non ferreux CS présents dans les OMr Estimation du tonnage total de recyclables CS présents dans les OMr % en matériaux CS par rapport au tonnage d'omr (humide) % 33% 25% 24% 29% 28% 19% 23% 23% 15% 22% 26% 24% 20% 27% 114

123 Tableau 36 : Estimation des ratios en kg/hab/an de recyclables de collecte sélective présents dans les OMr (sur humide) EPCI CCPG CCO CCAS CCG Estimation du ratio de papiers CS en kg/hab/an Estimation du ratio de cartons CS en kg/hab/an Estimation du ratio de composites CS en kg/hab/an Estimation du ratio de plastiques CS en kg/hab/an Estimation du ratio de verre CS en kg/hab/an Estimation du ratio de métaux ferreux CS en kg/hab/an Ratio de recyclables CS présents dans les OMr (humide) Annemasse Agglo CCVV CCLN CCS CCBB CCCVB CCPR Comm indép 27,2 44,0 25,4 31,5 55,4 35,3 19,7 20,3 24,0 6,6 27,1 19,1 21,3 22,6 15,2 27,4 21,2 16,7 21,8 11,9 8,6 15,7 12,1 8,6 13,9 16,1 10,2 12,6 1,8 2,7 1,0 2,4 2,1 1,6 1,5 1,1 1,5 0,6 1,9 0,6 1,2 1,9 11,4 10,2 9,6 7,5 11,2 6,0 4,4 5,2 12,4 4,1 7,4 3,7 4,9 4,7 10,8 8,9 8,0 10,2 13,7 4,0 4,3 8,5 6,0 3,6 11,6 3,8 10,2 6,4 1,7 2,1 1,0 1,4 2,3 1,7 1,6 1,3 1,1 0,7 1,2 0,5 3,8 1,4 68,0 95,2 66,3 69,8 106,5 60,5 40,2 52,1 57,2 24,1 63,1 43,8 51,6 49,5 CCVU CCPS Tableau 37 : Campagne nationale ADEME Composition en matériaux recyclables de collecte sélective dans les OMr (sur humide) Composition OM sur humide, fines < 20 mm en kg/hab/an en % Papiers Recyclables 29,6 9,4 Cartons Recyclables 17,5 5,5 Composites Recyclables 1,6 0,5 Plastiques Recyclables 4,4 1,4 Verre Recyclable 17,2 5,4 Métaux non ferreux Recyclables 1,2 0,4 TOTAL 71,5 22,6 115

124 Le Tableau 35 présente une estimation des tonnages de matériaux recyclables de collecte sélective présents dans les OMr. Au global, sur le territoire, il a été estimé que : t/an de papiers recyclables, t/an de cartons recyclables, 640 t/an de composites recyclables, t/an de plastiques recyclables, t/an de verre recyclable, 580 t/an de métaux non ferreux receyclables, soit environ t/an au total, se retrouveraient dans les ordures ménagères résiduelles et seraient donc traitées sur l usine d incinération. Cette estimation a été réalisée à partir des caractérisations en considérant les recyclables dans les fractions > 100 mm et mm, ce qui correspond au potentiel réel de matériaux recyclables présents dans les OMr. Le potentiel matière recyclable est dépendant de la technologie des procédés utilisés (tri en centre de tri de la collecte sélective, tri des recyclables sur OM brutes, ) et leur capacité à valoriser les petites fractions granulométriques. Dans le cas du SIDEFAGE, si on mène la réflexion sur les matériaux de collecte sélective entrant en centre de tri, il est important de garder à l esprit qu une partie des recyclables (de taille comprise entre 20 et 50 mm environ) n est en général pas captable techniquement en centre de tri, ce qui abaisse légèrement les chiffres qui sont annoncés dans les tableaux. Néanmoins, vu qu il n y a pas eu de caractérisations intermédiaires sur la fraction mm, nous ne pouvons pas estimer la part de recyclables qui ne serait pas captée en centre de tri. Nous basons donc notre raisonnement sur les données obtenues en considérant que les pourcentages et ratios obtenus sont proches du potentiel en matériaux de collecte sélective. Le Tableau 35 permet de constater que la part de recyclables de collecte sélective présents dans les OMr (composition humide) est comprise entre 15% et 33% en fonction des collectivités du territoire. Les résultats de la campagne nationale de caractérisations ADEME 2007 permet d aboutir à un taux de recyclables de collecte sélective (hors métaux ferreux comme les consignes du SIDEFAGE) égal à 22,6%. Certaines collectivités du SIDEFAGE ont donc encore un taux élevé de recyclables de collecte sélective présents dans les OMr (CCO avec 33%, Annemasse Agglo avec 29%, CCVV avec 28%). 116

125 D autres collectivités ont des taux de recyclables faibles par rapport aux résultats de la campagne nationale, c est le cas par exemple de la CCLN avec 19%, la CCBB avec 23%, la CCPS avec 20%). Un taux de recyclables de collecte sélective très faible a été estimé sur la CCCVB (égal à 15%). La caractère très rural de cette collectivité peut éventuellement expliqué en partie ces chiffres en considérant notamment du réemploi des matériaux par les habitants. Il est possible également d avoir un mode de consommation différent, n engendrant pas autant de déchets recyclables que sur d autres secteurs. Le Tableau 36 permet de visualiser les ratios par habitant de matériaux de collecte sélective présents dans les OMr et de pouvoir les comparer aux résultats de la campagne nationale ADEME Les ratios de recyclables de collecte sélective présents dans les OMr s étend de 24 kg/hab/an (CCCVB) à 106 kg/hab/an (Annemasse Agglo). Les résultats de la campagne nationale ADEME 2007 ont permis d aboutir à un ratio de recyclables de collecte sélective présents dans les OMr (hors métaux ferreux) égal à 71,5 kg/hab/an. Les collectivités affichant des ratios de recyclables de collecte sélective les plus élevés sont : Annemasse Agglo avec 106 kg/hab/an, dont plus de la moitié représentée par les papiers (55 kg/hab/an). Les ratios de matériaux recyclables présents dans les OMr, hormis le verre, sont supérieurs aux résultats de la campagne nationale ADEME Communauté de Communes d Oyonnax avec 95 kg/hab/an, dont 44 kg/hab/an de papiers. Les ratios de matériaux recyclables présents dans les OMr, hormis le verre, sont bien supérieurs aux résultats de la campagne ADEME Ces deux collectivités ont une typologie d habitat urbain, elles présentent les performances de collecte sélective les plus faibles du SIDEFAGE (respectivement 49 kg/hab/an et 37 kg/hab/an). Elles présentent un potentiel en matériaux de collecte sélective important et devraient pouvoir augmenter leurs performances de collecte sélective. Les collectivités suivantes mettent en avant un ratio global de matériaux de collecte sélective légèrement inférieur au ratio obtenu au niveau national par l ADEME : La Communauté de Communes du Pays de Gex avec 68 kg/hab/an. Les ratios de papiers, cartons, composites et métaux non ferreux sont similaires à ceux obtenus au niveau national. Le ratio de plastiques est supérieur au ratio moyen national. 117

126 La Communauté de Communes Arve et Salève avec 66 kg/hab/an. Les ratios de cartons et de plastiques sont plus élevés que les ratios moyens nationaux. La Communauté de Communes du Genevois avec 69 kg/hab/an. Le ratio de plastiques est plus élevé que le ratio national et le ratio en verre inférieur. La Communauté de Communes du Pays Rochois avec 63 kg/hab/an. Les ratios en cartons et verre sont inférieurs aux ratios nationaux. Le ratio de plastiques est supérieur au ratio national. Certaines collectivités présentent un ratio global en matériaux de collecte sélective bien inférieur au ratio national de la campagne de caractérisations ADEME 2007 : La Communauté de Communes Combe du Val Brenod avec 24 kg/hab/an. Les ratios des recyclables de collecte sélective sont tous largement inférieurs aux ratios au niveau national. La Communauté de Communes Lac de Nantua avec 40 kg/hab/an. Les ratios de composites, de plastiques et de métaux non ferreux recyclables sont similaires aux ratios nationaux. Les ratios des autres recyclables sont largement inférieurs aux ratios nationaux. Les communes indépendantes avec 44 kg/hab/an. Le ratio en plastiques recyclables est similaire au ratio national, les ratios des autres matériaux sont largement inférieurs aux ratios nationaux. La Communauté de Communes du Pays de Seyssel avec 50 kg/hab/an. Les ratio en plastiques, composites et métaux non ferreux recyclables sont similaires aux ratios nationaux, les ratios des autres matériaux sont largement inférieurs aux ratios nationaux. La Communauté de Communes Val des Usses ave 52 kg/hab/an. Le ratio de métaux non ferreux recyclables est supérieur au ratio national, le ratio en plastiques recyclables est similaire au ratio national, les ratios des autres matériaux sont largement inférieurs aux ratios nationaux. La Communauté de Communes de la Semine avec 52 kg/hab/an. Le ratio en plastiques recyclables est légèrement supérieur au ratio national, les ratios des autres matériaux sont largement inférieurs aux ratios nationaux. La Communauté de Communes du Bassin Bellegardien avec 57 kg/hab/an. Le ratio en plastiques recyclables est supérieur au ratio national, les ratios des autres matériaux sont largement inférieurs aux ratios nationaux, hormis les ratios des composites et métaux non ferreux qui sont similaires. La Communauté de Communes de la Vallée Verte avec 60 kg/hab/an. Le ratio de papiers recyclables est supérieur au ratio national ADEME 2007, les papiers représentent 60% des recyclables de collectes sélectives présentes dans les OMr. 118

127 A la lecture de ces données, même si certaines collectivités ont des données similaires voire inférieures à la composition nationale ADEME, on constate que les ordures ménagères résiduelles du territoire contiennent encore une part importante de matériaux de collecte sélective, et donc un potentiel matière valorisable. Il est donc important de poursuivre les actions de communication sur le tri des recyclables en développant les actions sur les secteurs où le taux de recyclables dans les OMr reste plus important Recyclage des emballages acier Actuellement, le SIDEFAGE a donné aux habitants comme consignes de tri de laisser les emballages métaux ferreux dans les ordures ménagères résiduelles, ainsi ces matériaux sont triés au niveau des mâchefers de l usine d incinération. Le SIDEFAGE souhaite, via ces caractérisations, connaître la part d emballages métaux ferreux qu il pourrait orienter vers un recyclage avant incinération. La part d emballages acier présente dans les ordures ménagères résiduelles a été estimée à partir des résultats des caractérisations avec les granulométries > 100 mm et mm. En effet, l analyse de la fraction 8-20 mm sur certaines caractérisations nous permet de constater qu il y a très peu voire pas d emballages métaux ferreux présents dans les petites fractions. Le Tableau 38 présente la part d emballages métaux ferreux recyclables présente dans les ordures ménagères résiduelles de chaque caractérisation (sur sec), regroupée par collectivité. Il est également indiqué dans ce tableau la part totale de métaux présent dans ces ordures ménagères résiduelles et le pourcentage d emballages métaux ferreux par rapport aux métaux totaux. Le Tableau 39 présente les mêmes informations que le Tableau 38 mais regroupées par collectivité. 119

128 Tableau 38 : Pourcentages d emballages métaux ferreux et métaux totaux présents dans chaque caractérisation (composition sur sec) Tableau 39 : Moyennes des pourcentages d emballages métaux ferreux et métaux totaux par collectivité (composition sur sec) EPCI CCPG CCO CCAS CCG Annemasse Agglo CCVV CCLN CCS CCBB CCCVB CCPR Population DGF Emballages métaux ferreux 2,8% 2,5% 3,2% 2,3% 3,0% 3,7% 3,8% 2,0% 2,7% 3,7% 2,9% 2,3% 3,8% 4,8% Total métaux dans les OMr 4,5% 4,8% 4,3% 4,9% 5,5% 5,9% 5,6% 3,4% 3,7% 4,5% 4,9% 3,3% 8,1% 6,9% % en matériaux recyclables présents dans les OM (sec) Comm indép 60% 53% 75% 47% 55% 63% 67% 60% 73% 82% 60% 71% 59% 70% CCVU CCPS Tableau 40 : Estimation du tonnage d emballages métaux ferreux présents dans les OMr, pourcentage par rapport au tonnage d OMr et ratio par habitant EPCI CCPG CCO CCAS CCG Annemasse Agglo CCVV CCLN CCS CCBB CCCVB CCPR Comm indép CCVU CCPS TOTAL Tonnage OM Estimation du tonnage d'emballages métaux ferreux présents dans les OMr % d'emballages métaux ferreux par rapport au tonnage d'omr (humide) Estimation du ratio d'emballages métaux ferreux en kg/hab/an ,3% 2,0% 2,3% 1,7% 2,3% 2,7% 2,4% 1,4% 1,9% 2,1% 2,1% 1,7% 2,7% 3,4% 2,2% 6,3 5,6 6,1 4,9 8,2 6,0 5,2 3,1 4,8 3,5 6,0 2,9 6,0 8,1 6,4 120

129 Le Tableau 38 permet de faire ressortir que les métaux présents dans les OMr sont composés (composition sur sec) : d emballages métaux ferreux entre 40% et 80%, d emballages métaux ferreux à 60% en moyenne sur le territoire du SIDEFAGE. Au niveau du SIDEFAGE Le Tableau 40 présente : une estimation des tonnages d emballages métaux ferreux présents dans les OMr de chaque collectivité le pourcentage d emballages métaux ferreux par rapport à la composition des OMr de chaque collectivité une estimation du ratio par habitant d emballages métaux ferreux présents dans les OMr par collectivité La part d emballages métaux ferreux dans les ordures ménagères résiduelles a été estimée à environ tonnes par an. La campagne nationale de caractérisations ADEME 2007 a abouti aux valeurs suivantes concernant les métaux : Composition OM sur humide, fines < 20 mm en kg/hab/an en % Emballages métaux ferreux 5,4 1,72 Total métaux 9,1 2,86 Si on compare les données nationales aux résultats obtenus sur le SIDEFAGE, on peut noter que : le pourcentage moyen sur le SIDEFAGE d emballages métaux ferreux présent dans les OMr (2,2%) est légèrement supérieur au pourcentage national ADEME (1,72%), soit 28% de plus que le taux national, le ratio moyen sur le SIDEFAGE d emballages métaux ferreux (6,4 kg/hab/an) est légèrement supérieur au ratio national ADEME (5,4 kg/hab/an), soit 20% de plus que le ratio national. Le pourcentage et le ratio d emballages métaux ferreux moyens sur le SIDEFAGE sont tous deux supérieurs aux données nationales. A première vue, en comparant ces données, il se peut que les consignes de tri du SIDEFAGE soient respectées. Si le SIDEFAGE modifiait ces consignes de tri actuelles afin que les habitants trient désormais ces matériaux dans le cadre de la collecte sélective, la part d emballages métaux ferreux présents dans les OMr devrait diminuer. 121

130 Afin d estimer le tonnage détourné d emballages métaux ferreux via la collecte sélective, il est possible de considérer comme hypothèse qu il resterait dans les OMr un taux d emballages métaux ferreux égal au taux national ADEME, soit 1,72%. Ainsi, il pourrait y avoir tonnes d emballages métaux ferreux toujours présents dans les OMr et 430 tonnes d emballages métaux ferreux collectées sélectivement. Pour information, en 2009, sur le SIDEFAGE, 83 tonnes d acier issues des collectes sélectives ont déjà été valorisées. Au final, il est possible de mettre en relation également ces résultats avec les performances Eco-Emballages 2008 obtenues en milieu semi-urbain. Il est constaté un ratio de métaux ferreux égal à 0,82 kg/hab/an via une collecte en point apport volontaire. En considérant ce ratio sur le territoire du SIDEFAGE, cela signifie qu il serait possible de collecter environ 270 tonnes d acier par an. Ce résultat est légèrement inférieur aux 430 tonnes d emballages métaux ferreux estimées mais reste cohérent avec cette valeur. Au niveau des collectivités Si on regarde les résultats par collectivité, on peut dire que : un taux d emballages métaux ferreux faible voire similaire par rapport au pourcentage national (1,72%) est à remarquer sur les collectivités suivantes : CCS (1,4%), CCG (1,7%) et les communes indépendantes (1,7%). un taux d emballages métaux ferreux élevé par rapport au pourcentage national (1,72%) est à noter sur les collectivités suivantes : CCVU (2,7%) et CCPS (3,4%). un ratio par habitant d emballages métaux ferreux inférieur au ratio national (5,4 kg/hab/an) est à constater sur les collectivités suivantes : communes indépendantes (2,9 kg/hab/an), CCS (3,1 kg/hab/an), CCPR (3,5 kg/hab/an), CCBB (4,8 kg/hab/an), CCG (4,9 kg/hab/an). un ratio par habitant d emballages métaux ferreux élevé par rapport au ratio national (5,4 kg/hab/an) est à soulever sur les collectivités suivantes : CCPS (8,1 kg/hab/an), Annemasse Agglo (8,2 kg/hab/an) Pour les collectivités où le pourcentage ou le ratio d emballages métaux ferreux est faible par rapport aux données nationales, on peut dire que les consignes de tri actuelles relatives aux métaux ferreux ne semblent pas respectées. Néanmoins, il est difficile d apporter une conclusion à ce sujet, car un faible taux d emballages métaux ferreux dans les OMr peut aussi être synonyme par exemple de mode de consommation différent ou il se peut que les habitants orientent déjà leurs emballages métaux ferreux vers la collecte sélective. 122

131 Pour les collectivités où le pourcentage ou le ratio d emballages métaux ferreux est élevé par rapport aux données nationales, on peut dire que les consignes de tri semblent respectées. Néanmoins, il est délicat de conclure quant aux consignes de tri, car un taux élevé d emballages métaux ferreux dans les OMr peut aussi être dû à de mauvaises habitudes de tri des recyclables par exemple, et donc les habitants laissent «involontairement» les emballages métaux ferreux dans les OMr Présence de DEEE dans les caractérisations Lors des échantillonnages, des DEEE ont été trouvés dans les 8 échantillons suivants : S8 : CCAS S14 et S15 : Annemasse Agglo S17 et 18 : CCLN S21 : CCBB S27 : Communes indépendantes S31 : CCPS Néanmoins, par rapport à la présence des DEEE, il est important de conserver à l esprit que leur présence et leur quantité restent variables d une tournée à l autre, y compris sur les collectivités où l absence de DEEE a été notée sur ces caractérisations. Ainsi, des quantités de DEEE trouvées, il est délicat de déduire des ratios moyens sur le SIDEFAGE, car les caractérisations restaient une représentation occasionnelle des OMr. Le tableau suivant présente les résultats relatifs aux DEEE. Il indique : Le poids des DEEE trouvés dans l échantillon d OMr de 500 kg prélevés. Le pourcentage de DEEE dans l échantillon d OMr. Le calcul du pourcentage moyen de DEEE présents dans les OMr par collectivité. Une estimation du tonnage annuel et du ratio de DEEE présents dans les OMr par collectivité. 123

132 Tableau 41 : DEEE présents dans les échantillonnages 124

Caractérisation des ordures ménagères sur le secteur AIN du SIDEFAGE Juin septembre 2010

Caractérisation des ordures ménagères sur le secteur AIN du SIDEFAGE Juin septembre 2010 Caractérisation des ordures ménagères sur le secteur AIN du SIDEFAGE Juin septembre 2010 Objectifs Identifier la part de matière organique valorisable dans les OMr Vérifier l efficacité du tri sélectif

Plus en détail

L étape n 1 indispensable : la connaissance du gisement

L étape n 1 indispensable : la connaissance du gisement Mise en place de filières durables de gestion des déchets ménagers : L étape n 1 indispensable : la connaissance du gisement Université Quisqueya Port au Prince Sept. 2007 Pascale Naquin Chef de projet

Plus en détail

MODECOM Etude de caractérisation des déchets ménagers des Hautes-Pyrénées

MODECOM Etude de caractérisation des déchets ménagers des Hautes-Pyrénées MODECOM 2012-2014 Etude de caractérisation des déchets ménagers des Hautes-Pyrénées SOMMAIRE Introduction Une étude pour connaître le contenu de notre poubelle Méthode de caractérisation Quelques photos

Plus en détail

Comité de Pilotage N Schéma Directeur Déchets

Comité de Pilotage N Schéma Directeur Déchets 08/09/2016 Comité de Pilotage N 2 --- Schéma Directeur Déchets GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE restitution des résultats 02/28 ENJEUX Connaissance fine des gisements de déchets, dans le cadre du schéma directeur

Plus en détail

poubelle? dans ma Qu y a-t-il Ki sa ki ni adan bwet-zodi mwen an?

poubelle? dans ma Qu y a-t-il Ki sa ki ni adan bwet-zodi mwen an? Qu y a-t-il dans ma poubelle? Ki sa ki ni adan bwet-zodi mwen an? Grand public BILAN DE LA CAMPAGNE DE CARACTERISATION 2011 / 2012 DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES DE LA MARTINIQUE Sé ki sa? / C est quoi?

Plus en détail

La gestion des déchets en Meuse quelques indicateurs de suivi depuis 2009

La gestion des déchets en Meuse quelques indicateurs de suivi depuis 2009 1 La gestion des déchets en Meuse quelques indicateurs de suivi depuis 29 Dans le cadre du suivi du plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux (PPGDND), le Département recueille, auprès

Plus en détail

portée par : Une alternative citoyenne Zéro déchet Présentation GT Syctom 17 mars 2016

portée par : Une alternative citoyenne Zéro déchet Présentation GT Syctom 17 mars 2016 portée par : Une alternative citoyenne Zéro déchet Présentation GT Syctom 17 mars 2016 Syctom 2014 : Gisements et destinations 2,4 millions de tonnes de déchets collectés sur le territoire dont 114 000

Plus en détail

d Urbanisme Révision générale du Plan Local Le Perray-en-Yvelines Traitement des déchets ménagers Notice de présentation

d Urbanisme Révision générale du Plan Local Le Perray-en-Yvelines Traitement des déchets ménagers Notice de présentation Révision générale du Plan Local d Urbanisme Le Perray-en-Yvelines 2013 Traitement des déchets ménagers Notice de présentation Traitement des déchets Page 2 La gestion des déchets La compétence de gestion

Plus en détail

1 er janvier 2011 : du changement dans la collecte de nos déchets. et dans la facturation (redevance au volume)

1 er janvier 2011 : du changement dans la collecte de nos déchets. et dans la facturation (redevance au volume) 1 er janvier 2011 : du changement dans la collecte de nos déchets et dans la facturation (redevance au volume) Problématique nationale Evolution de nos modes de vie et des comportements En France, un habitant

Plus en détail

Evolution globale en Auvergne-Rhône-Alpes. 1.1 Evolution des tonnages collectés de 2010 à 2015

Evolution globale en Auvergne-Rhône-Alpes. 1.1 Evolution des tonnages collectés de 2010 à 2015 ENQUÊTE 2016 DONNÉES 2015 Collecte des déchets des ménages en Auvergne-Rhône Rhône-Alpes AuRA Evolution globale en Auvergne-Rhône-Alpes 1.1 Evolution des tonnages collectés de 2010 à 2015 * Collecte sélective

Plus en détail

DONNÉES DE CARACTÉRISATIONS LOCALES DES ORDURES MÉNAGÈRES RÉSIDUELLES (OMR) EN ÎLE-DE-FRANCE

DONNÉES DE CARACTÉRISATIONS LOCALES DES ORDURES MÉNAGÈRES RÉSIDUELLES (OMR) EN ÎLE-DE-FRANCE Mars 2017 DONNÉES DE CARACTÉRISATIONS LOCALES DES ORDURES MÉNAGÈRES RÉSIDUELLES (OMR) EN ÎLE-DE-FRANCE Introduction La caractérisation d un flux en mélange désigne un ensemble de mesures permettant d évaluer

Plus en détail

L extension des consignes de tri dans les bacs jaunes sur le territoire du SBA

L extension des consignes de tri dans les bacs jaunes sur le territoire du SBA Riom, le 14 janvier 2016 L extension des consignes de tri dans les bacs jaunes sur le territoire du SBA Communiqué Depuis le 1er octobre 2013, le Syndicat du Bois de l Aumône étend ses consignes de tri

Plus en détail

Collecte des déchets des ménages en Rhône-Alpes

Collecte des déchets des ménages en Rhône-Alpes ENQUÊTE 2015 DONNÉES 2014 Collecte des déchets des ménages en Rhône-Alpes Toutes les données ci-dessous concernent l'ensemble des déchets pris en charge par les collectivités ; il s'agit donc des déchets

Plus en détail

Environnement, Recyclage et Collecte sélective

Environnement, Recyclage et Collecte sélective Environnement, Recyclage et Collecte sélective Syndicat mixte Intercommunal de Transport et de Traitement des Ordures Ménagères de l Aire Toulonnaise - Président : Jean-Guy di Giorgio - Créé en 1979-486

Plus en détail

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2012 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2012 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Bilan 2012 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Synoptique («Déchets ménagers») Ordures ménagères Ordures Ménagères Résiduelles («OMR») Ordures ménagères résiduelles (y compris les Déchets

Plus en détail

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2013 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2013 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Bilan 2013 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Réunion ADMD 8 Juillet 2015 Synoptique («Déchets ménagers») Ordures ménagères Ordures Ménagères Résiduelles («OMR») Ordures ménagères résiduelles

Plus en détail

Optimisation de l échantillonnage des déchets ménagers Application pratique de la méthode de tri sur sec

Optimisation de l échantillonnage des déchets ménagers Application pratique de la méthode de tri sur sec Optimisation de l échantillonnage des déchets ménagers Application pratique de la méthode de tri sur sec Bernard Morvan*, Jean-Philippe Blanquart*, Smaïl Aboulam* *Cemagref, 17 avenue de Cucillé, 35044

Plus en détail

Synthèse de la campagne 2006

Synthèse de la campagne 2006 Synthèse de la campagne 2006 Lexique... 3 Préalable... 4 Introduction... 5 I.Présentation de la zone étudiée... 6 I.1-Récapitulatif des indicateurs considérés pour la sectorisation de la zone d étude...

Plus en détail

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2014 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2014 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Bilan 2014 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Synoptique («Déchets ménagers») Ordures ménagères Ordures Ménagères Résiduelles («OMR») Ordures ménagères résiduelles (y compris les Déchets

Plus en détail

Compte-rendu de mission effectuée à la demande du Ministère Français des Affaires Etrangères (Ambassade de France en Haïti)

Compte-rendu de mission effectuée à la demande du Ministère Français des Affaires Etrangères (Ambassade de France en Haïti) Compte-rendu de mission effectuée à la demande du Ministère Français des Affaires Etrangères (Ambassade de France en Haïti) Pascale Naquin INSA de Lyon et CEFREPADE Port-au-Prince - 10 au 14 septembre

Plus en détail

Qu est-ce que le SMIRGEOMES? Le territoire. Syndicat à la carte

Qu est-ce que le SMIRGEOMES? Le territoire. Syndicat à la carte 2014 Qu est-ce que le SMIRGEOMES? Créé en 1981, le SMIRGEOMES est le Syndicat MIxte de Réalisation et de Gestion pour l Elimination des Ordures Ménagères du secteur Est de la Sarthe. C est la collectivité

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES LOUE LISON

COMMUNAUTE DE COMMUNES LOUE LISON COMMUNAUTE DE COMMUNES LOUE LISON Rapport 2016 Prix & Qualité Du service public D élimination des déchets ménagers Territoire ex amancey Loue Lison PREAMBULE La Loi Barnier (Loi n 95-101 du 2/02/1995),

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés.

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés. Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés. Année 2014 Rapport à la disposition du public à la Mairie de Neuilly-Plaisance. Rapport établi

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés.

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés. Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés. Année 2015 Rapport à la disposition du public à la Mairie de Neuilly-Plaisance Rapport établi

Plus en détail

Le Plan Départementale d Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés des Alpes Maritimes

Le Plan Départementale d Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés des Alpes Maritimes Le Plan Départementale d Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés des Alpes Maritimes Les grandes orientations départementales en matière de gestion des déchets sont données par le Plan Départemental

Plus en détail

Paris 75. Paris. OM résiduelles Recyclables secs Emballages- papiers Verre

Paris 75. Paris. OM résiduelles Recyclables secs Emballages- papiers Verre Paris 75 Sommaire 1. Tonnages de déchets ménagers et assimilés collectés en 2008 2. Évolution des tonnages collectés entre 2000 et 2008 3. Destinations des déchets ménagers et assimilés en 2008 4. Déchèteries

Plus en détail

La Seine-Saint-Denis - 93

La Seine-Saint-Denis - 93 La Seine-Saint-Denis - 93 Sommaire 1. Tonnages de déchets ménagers et assimilés collectés en 2008 2. Évolution des tonnages collectés entre 2000 et 2008 3. Destinations des déchets ménagers et assimilés

Plus en détail

Eco-Emballages présente «L enjeu des déchets dans les élections municipales»

Eco-Emballages présente «L enjeu des déchets dans les élections municipales» Eco-Emballages présente «L enjeu des déchets dans les élections municipales» 21 février 2008 21 février 2008 Eco-Emballages 15 ans de collecte sélective en France 1 p. 2 1 En 2006 : Eco-Emballages a été

Plus en détail

CARACTERISATIONS DES ORDURES MENAGERES RESIDUELLES GRAND ANGOULEME CAMPAGNE DE CARACTERISATION DES ORDURES MENAGERES

CARACTERISATIONS DES ORDURES MENAGERES RESIDUELLES GRAND ANGOULEME CAMPAGNE DE CARACTERISATION DES ORDURES MENAGERES GRAND ANGOULEME CAMPAGNE DE CARACTERISATION DES ORDURES MENAGERES - 2012 - Antenne de Bordeaux : 30-32, rue Paul Bert 33000 BORDEAUX Tél : 05 57 95 60 52 Siège social : 20, rue Voltaire 93100 MONTREUIL

Plus en détail

Etude de caractérisation des ordures ménagères résiduelles

Etude de caractérisation des ordures ménagères résiduelles Audit dans le cadre de l'arrêté préfectoral du 07 février 2013 Etude de caractérisation des ordures ménagères résiduelles Rapport d'étude juillet 2013 Michel NOUGARET Ingénieur Consultant Page 1 sur 53

Plus en détail

Campagne de caractérisation

Campagne de caractérisation Campagne de caractérisation des déchets ménagers Ville de Dschang Juin 2008 Association ELANS Sommaire Contexte et objectifs Préparation de la campagne Echantillonnage Caractérisation par tri et pesée

Plus en détail

GRAND ANGOULEME CAMPAGNE DE CARACTERISATION DES ORDURES MENAGERES

GRAND ANGOULEME CAMPAGNE DE CARACTERISATION DES ORDURES MENAGERES GRAND ANGOULEME CAMPAGNE DE CARACTERISATION DES ORDURES MENAGERES - 2014 - Antenne de Bordeaux : 30-32, rue Paul Bert 33000 BORDEAUX Tél : 05 57 95 60 52 Siège social : 20, rue Voltaire 93100 MONTREUIL

Plus en détail

1/5. Caractérisation des ordures ménagères

1/5. Caractérisation des ordures ménagères Mardi 4 juillet 2017 Caractérisation des ordures ménagères La caractérisation des ordures ménagères a pour objectif d identifier les différentes catégories de déchets les composant : déchets recyclables,

Plus en détail

Annexes sanitaires. Plan Local d Urbanisme de Sarreguemines. Date de référence : 25 juin DOCUMENT POUR ARRET DU P.L.U. -

Annexes sanitaires. Plan Local d Urbanisme de Sarreguemines. Date de référence : 25 juin DOCUMENT POUR ARRET DU P.L.U. - Plan Local d Urbanisme de Sarreguemines - DOCUMENT POUR ARRET DU P.L.U. - Annexes sanitaires 11 Date de référence : 25 juin 2012 Atelier A4 architecture et urbanisme durables Noëlle VIX-CHARPENTIER architecte

Plus en détail

Les Yvelines Déchets dangereux (hors déchèteries) Déchèteries Total

Les Yvelines Déchets dangereux (hors déchèteries) Déchèteries Total Les Yvelines - 78 Sommaire 1. Tonnages de déchets ménagers et assimilés collectés en 2008 2. Évolution des tonnages collectés entre 2000 et 2008 3. Destinations des déchets ménagers et assimilés 4. Déchèteries

Plus en détail

DECHETS et RECYCLAGE

DECHETS et RECYCLAGE DECHETS et RECYCLAGE SOMMAIRE INTRODUCTION 1 - LES DIFFERENTS TYPES DE DECHETS 2 - LA COLLECTE DES DECHETS 3 - DEFINITION DU RECYCLAGE 4 - LES DECHETS NON RECYCLABLES 5 - LES DECHETS RECYCLABLES 6 - COMMENT

Plus en détail

La gestion des Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) dans les Yvelines en 2012

La gestion des Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) dans les Yvelines en 2012 La gestion des Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) dans les Yvelines en 22 Sommaire. Organisation institutionnelle de la compétence déchets 2. Quantités de DMA collectées en 22 3. Focus sur les OMA collectées

Plus en détail

Siège social : ZA La Cigalière III Le Thor Tél : / Fax :

Siège social : ZA La Cigalière III Le Thor Tél : / Fax : Juin Août 2011 2012 AGENCE DE L ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L ENERGIE CAMPAGNE DE CARACTERISATION DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES DE LA GUADELOUPE SYNTHESE REGIONALE Siège social : ZA La Cigalière

Plus en détail

Ensemble, mobilisons nous pour protéger notre environnement. Le tri sera top! Pour trier, quels sont vos équipements?

Ensemble, mobilisons nous pour protéger notre environnement. Le tri sera top! Pour trier, quels sont vos équipements? Guide tri 5/10/04 16:19 Page 2 ( Pourquoi trier? Le tri sélectif est un geste simple éco-citoyen qui consiste à séparer les emballages recyclables des déchets qui ne le sont pas. En offrant une seconde

Plus en détail

Réflexions pour l application sur l Eco-quartier

Réflexions pour l application sur l Eco-quartier Présentation du SIETREM La réduction et le tri des déchets Réflexions pour l application sur l Eco-quartier Présentation du SIETREM COMPETENCES La collecte : Conteneurs, déchets résiduels, Emballages-journaux

Plus en détail

La connaissance des coûts en Rhône-Alpes en 2012

La connaissance des coûts en Rhône-Alpes en 2012 La connaissance des coûts en Rhône-Alpes en 2012 Depuis 2005, l ADEME conduit au niveau national une démarche pour donner aux collectivités des outils et des méthodes visant à améliorer la connaissance

Plus en détail

14 e forum du Cercle National du Recyclage - Epinal. Proposition de Barème F

14 e forum du Cercle National du Recyclage - Epinal. Proposition de Barème F Proposition de Barème F Proposition de barème F 1) La prospective des tonnages de DEM recyclés en 2020 2) Le coût complet de référence de la gestion des DEM 3) La construction du Barème F 1) LA PROSPECTIVE

Plus en détail

Les Hauts-de-Seine - 92

Les Hauts-de-Seine - 92 Les Hauts-de-Seine - 92 Sommaire 1. Tonnages de déchets ménagers et assimilés collectés en 2008 2. Évolution des tonnages collectés entre 2000 et 2008 3. Destinations des déchets ménagers et assimilés

Plus en détail

Le TRI se relance! Au Sommaire : Les chiffres clés. Déchets recyclés : tonnes. 121 t t. 49 t 870 t. 220 t. 90 t de minerai de fer

Le TRI se relance! Au Sommaire : Les chiffres clés. Déchets recyclés : tonnes. 121 t t. 49 t 870 t. 220 t. 90 t de minerai de fer Le TRI se relance! Au Sommaire 2015 : Chiffres clés Le plan d actions Le guide du tri Où et comment bien trier? Coin Juniors Le tri, et après? Tri, ça rime avec économies! Cette année, le SIBRECSA s est

Plus en détail

Collecte traditionnelle et collecte sélective

Collecte traditionnelle et collecte sélective Collecte traditionnelle et collecte sélective Toutes les données ci-dessous concernent l'ensemble des déchets pris en charge par la collectivité ; il s'agit donc des déchets des ménages et de ceux des

Plus en détail

Elaboration du Plan de réduction des déchets et gaspillage alimentaire. 11 juillet 2014 Préfecture de la Martinique

Elaboration du Plan de réduction des déchets et gaspillage alimentaire. 11 juillet 2014 Préfecture de la Martinique Elaboration du Plan de réduction des déchets et gaspillage alimentaire 11 juillet 2014 Préfecture de la Martinique Contexte 2 Plan de Réduction des Déchets de la Martinique - PRDM MISE EN OEUVRE Le territoire

Plus en détail

GUIDE DU TRI BAC JAUNE

GUIDE DU TRI BAC JAUNE LeTri GUIDE PRATIQUE J AI UN BAC JAUNE CHEZ MOI WWW.MIEUXTRIER.FR GUIDE DU TRI BAC JAUNE Ambilly, Annemasse, Gaillard, Ville-la-Grand et une partie de Vétraz-Monthoux* *voir rues concernées sur www.mieuxtrier.fr

Plus en détail

implifiezletri vous STOP à la PUB Le Compostage Plutôt que l incinération GUIDE) DU TRI

implifiezletri vous STOP à la PUB Le Compostage Plutôt que l incinération GUIDE) DU TRI Le Compostage Plutôt que l incinération Le contenu de notre poubelle est destiné à l'incinération. Or une poubelle contient 30% de matière organique. Au lieu d'incinérer cette fraction fermentescible,

Plus en détail

Référentiel Rhône-Alpes des coûts de la gestion des déchets 2014

Référentiel Rhône-Alpes des coûts de la gestion des déchets 2014 Référentiel Rhône-Alpes des coûts de la gestion des déchets 2014 1 Table des matières 1. La méthode... 4 2. Collectivités concernées... 6 2.1. Nombre de collectivités... 6 2.2. Répartition des collectivités

Plus en détail

ÉTUDE DE CARACTÉRISATION DES DÉCHETS MÉNAGERS PRODUITS EN MOSELLE SYNTHÈSE DES RÉSULTATS

ÉTUDE DE CARACTÉRISATION DES DÉCHETS MÉNAGERS PRODUITS EN MOSELLE SYNTHÈSE DES RÉSULTATS ÉTUDE DE CARACTÉRISATION DES DÉCHETS MÉNAGERS PRODUITS EN MOSELLE SYNTHÈSE DES RÉSULTATS Le Département, acteur et promoteur d un environnement durable de qualité Édito Philippe LEROY, Sénateur Président

Plus en détail

gestion des déchets Gestion des déchets sur la Communauté de Communes d Arthez de Béarn 3 décembre 2007

gestion des déchets Gestion des déchets sur la Communauté de Communes d Arthez de Béarn 3 décembre 2007 gestion des déchets Territoire de la CCAB : - Arnos - Argagnon Arthez de Béarn Boumourt Castillon d Arthez Casteide-Candau Doazon Hagétaubin Labeyrie Lacadée Mesplède Saint Médard INSEE 99 Nombre d habitants

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC 2016

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC 2016 Direction Gestion des Déchets Logo CARENE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC 2016 Commission Consultative des Services Publics Locaux du 6 juin 2017 1 - IDENTITE DE LA CARENE Compétence

Plus en détail

CARACTERISATIONS DES OMR ET DE LA COLLECTE SELECTIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE KAYSERSBERG

CARACTERISATIONS DES OMR ET DE LA COLLECTE SELECTIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE KAYSERSBERG Juillet 2012 CARACTERISATIONS DES OMR ET DE LA COLLECTE SELECTIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE KAYSERSBERG Caractérisation des Ordures Ménagères Résiduelles Caractérisation de la Collecte Sélective

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) COMMUNE DE TRILPORT PLAN LOCAL D URBANISME 5.5 Elimination des Déchets Mairie VISA PROJET DE PLU arrêté le 21/01/2016 5 Rue du général-de-gaulle 77470 Trilport Tél. :

Plus en détail

Pierre Antoine. de collectes. des déchets Calendrier CARRIÈRES-SOUS-POISSY

Pierre Antoine. de collectes. des déchets Calendrier CARRIÈRES-SOUS-POISSY Calendrier de collectes des déchets 2017 Pierre Antoine CARRIÈRES-SOUS-POISSY Quelles sont les dates de collecte des encombrants? Encombrants Les sortir à partir de 20h TRIEL AVENUE DE L EUROPE Secteurs

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) COMMUNE DE TRILPORT PLAN LOCAL D URBANISME 5.5 Elimination des Déchets Mairie VISA PLU Approuvé le 14/12/2016 5 Rue du général-de-gaulle 77470 Trilport Tél. : 01 60 09

Plus en détail

Ateliers société civile et associations. Produire. consommer mieux. produire moins de déchets et des déchets moins dangereux

Ateliers société civile et associations. Produire. consommer mieux. produire moins de déchets et des déchets moins dangereux Ateliers société civile et associations Produire et consommer mieux produire moins de déchets et des déchets moins dangereux Comprendre ADEME - B. Genty LA POUBELLE D HIER Le couvercle est fermé : «je

Plus en détail

Le rapport sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets. 14 communes adhérentes

Le rapport sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets. 14 communes adhérentes Le rapport sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets 2014 EN 6 PAGES 1 - Identité de la collectivité Communauté d'agglomération Pau-Pyrénées > Collecte des déchets ménagers et

Plus en détail

Les déchets #11 LA VILLE ET L ENVIRONNEMENT

Les déchets #11 LA VILLE ET L ENVIRONNEMENT La production annuelle d ordures ménagères de chaque Français a doublé en 40 ans. La gestion des déchets est devenue une problématique majeure de nos sociétés, d autant plus que les collectivités chargées

Plus en détail

Note méthodologique ACV Taux technique de recyclage des déchets d emballages en fonction des matériaux

Note méthodologique ACV Taux technique de recyclage des déchets d emballages en fonction des matériaux Note méthodologique ACV Taux technique de recyclage des déchets d emballages en fonction des matériaux Octobre 2013 Objectif Les taux de recyclage des déchets emballages ménagers d une part, et industriels

Plus en détail

Rapport annuel 2014 sur la qualité et le prix du service public d élimination des déchets

Rapport annuel 2014 sur la qualité et le prix du service public d élimination des déchets Rapport annuel 2014 sur la qualité et le prix du service public d élimination des déchets La redevance incitative en 2014 Ø 1 er janvier 2014 : 3 ème facturation de la redevance incitative (partie fixe

Plus en détail

Annexe 3.3 Fiche matériau Verre

Annexe 3.3 Fiche matériau Verre Annexe 3.3 Fiche matériau Verre FICHE E5 : VERRE EMBALLAGES CONCERNES Révision 2 2008 Le matériau VERRE est couramment employé dans la fabrication des emballages et éléments d emballages suivants : Verre

Plus en détail

ENVIRONNEMENT. Gérer ses déchets. avec Annemasse Agglo.

ENVIRONNEMENT. Gérer ses déchets. avec Annemasse Agglo. avec Annemasse Agglo www.annemasse-agglo.fr Conception Service Communication d Annemasse Agglo - Photos : www.stephanecouchet.com - 2011 La réduction des déchets Les ordures ménagères rassemblent tous

Plus en détail

de collecte vous Les jours GUIDE) DU TRI ( Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques Briques Cartons Journaux/ magazines

de collecte vous Les jours GUIDE) DU TRI ( Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques Briques Cartons Journaux/ magazines ( Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques Briques Cartons Journaux/ magazines Collecte du bac à couvercle jaune COCHEZ LE JOUR ( Collecte du bac à couvercle vert COCHEZ LE JOUR ( Bouteilles

Plus en détail

Gérer ses déchets. La réduction des déchets

Gérer ses déchets. La réduction des déchets La réduction des déchets Les ordures ménagères rassemblent tous les déchets de l activité ménagère quotidienne, destinés à la poubelle. L objectif d Annemasse Agglo est d aider ses habitants à trier et

Plus en détail

Gestion des déchets. Enquete de compostage

Gestion des déchets. Enquete de compostage Enquete de compostage Gestion des déchets Le gestion des déchets sur notre canton est assurée par le SIECTOM (Syndicat Intercommunal d'environnement de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères).

Plus en détail

La collecte des déchets ménagers et assimilés en Seine-Saint-Denis en 2009

La collecte des déchets ménagers et assimilés en Seine-Saint-Denis en 2009 La collecte des déchets ménagers et assimilés en Seine-Saint-Denis en 2009 Sommaire 1. Tonnages de déchets ménagers et assimilés collectés 2. Evolutions des tonnages collectés entre 2000 et 2009 3. Destination

Plus en détail

7.2.f NOTE RELATIVE À LA COLLECTE ET AU TRAITEMENT DES DÉCHETS

7.2.f NOTE RELATIVE À LA COLLECTE ET AU TRAITEMENT DES DÉCHETS P LAN LOCAL D URBANISME 7.2.f NOTE RELATIVE À LA COLLECTE ET AU TRAITEMENT DES DÉCHETS La gestion des déchets ménagers se décompose en deux compétences : la compétence collecte, et la compétence traitement.

Plus en détail

Guide du tri. A Gardanne, avec Tritou, je jette utile. Charte pour l environnement

Guide du tri. A Gardanne, avec Tritou, je jette utile. Charte pour l environnement Guide du tri A Gardanne, avec Tritou, je jette utile Charte pour l environnement Guide pratique Tritou 2008:Guide pratique Tritou ok 18/08/09 9:02 Page 2 Pourquoi recycler? A Gardanne, la poubelle bleue

Plus en détail

Comprendre la gestion des déchets Les types de déchets

Comprendre la gestion des déchets Les types de déchets Comprendre la gestion des déchets Les types de déchets Qu est ce qu un déchet? Tout résidu d'un processus de production, de transformation ou d'utilisation, toute substance, matériau, produit que son détenteur

Plus en détail

Schéma Directeur Déchets (SDD)

Schéma Directeur Déchets (SDD) 23/09/2016 Schéma Directeur Déchets (SDD) (GAM) Groupe de travail prévention des déchets 21 septembre 2016 SOCODIT ICOM AVRIL 2014 1 Georges OUDJAOUDI Vice Président en charge de la prévention, de la collecte

Plus en détail

Une fois enfouis, les déchets ne disparaissent pas

Une fois enfouis, les déchets ne disparaissent pas FICHE PRATIQUE N 8 SENSIBILISER LES TOURISTES A REDUIRE ET TRIER LES DECHETS La réduction des déchets est un enjeu majeur pour la sauvegarde de notre cadre de vie. En 2009, lors du diagnostic, la quantité

Plus en détail

Établissement public territorial LE GUIDE DU TRI. Les Déchets ménagers. je trie! Nanterre

Établissement public territorial LE GUIDE DU TRI. Les Déchets ménagers. je trie! Nanterre Établissement public territorial LE GUIDE DU TRI Les Déchets ménagers Nanterre 1 2 3 je trie! La ville de Nanterre met ce guide à la disposition de tous les habitants désireux de s informer sur les consignes

Plus en détail

La Seine-et-Marne. Sommaire

La Seine-et-Marne. Sommaire La Seine-et-Marne Sommaire 1. Tonnages de déchets ménagers et assimilés collectés en 2008 2. Evolution des tonnages collectés entre 2000 et 2008 3. Destinations des déchets ménagers et assimilés en 2008

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets. - Chiffres clés

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets. - Chiffres clés Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets - Chiffres clés 2014 - Présentation à la Commission Consultative des Services Publics Locaux Mercredi 17 juin 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L ÉNERGIE DES DÉCHETS MÉNAGERS EN FRANCE. 2020: pourquoi se priver de l énergie de l incinération des déchets?

ENQUÊTE SUR L ÉNERGIE DES DÉCHETS MÉNAGERS EN FRANCE. 2020: pourquoi se priver de l énergie de l incinération des déchets? ENQUÊTE SUR L ÉNERGIE DES DÉCHETS MÉNAGERS EN FRANCE 2020: pourquoi se priver de l énergie de l incinération des déchets? Étude Localconsult - SVDU 25 septembre 2009 DES QUESTIONS, DES RÉPONSES * 1. Combien

Plus en détail

Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service (RPQS) Année Service des Déchets Ménagers et Assimilés

Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service (RPQS) Année Service des Déchets Ménagers et Assimilés Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service (RPQS) Année 2015 Service des Déchets Ménagers et Assimilés 06/06/2016 1 Sommaire Table des matières 1. Présentation de l EPCI... 3 2. Organisation du

Plus en détail

SMICTOM D ALSACE CENTRALE

SMICTOM D ALSACE CENTRALE SMICTOM D ALSACE CENTRALE Le 20 janvier 2012 NOTE TECHNIQUE Objet : Informations relatives à l organisation de la collecte et du traitement des ordures ménagères au sein du SMICTOM d Alsace Centrale. 1.-

Plus en détail

Simplifiez-vous. tri GUIDE ) DE TRI. Les bons gestes au quotidien à vos côtés

Simplifiez-vous. tri GUIDE ) DE TRI. Les bons gestes au quotidien à vos côtés Simplifiez-vous le tri ( GUIDE ) DE TRI Les bons gestes au quotidien à vos côtés Vos équipements À chaque couleur ses emballages vos équipements Emballages en plastique, en métal ou en carton. Journaux,

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME. Notice Système d Elimination des déchets. Commune de Sénas. Département des Bouches-du-Rhône

PLAN LOCAL D URBANISME. Notice Système d Elimination des déchets. Commune de Sénas. Département des Bouches-du-Rhône PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Sénas Département des Bouches-du-Rhône 6.10.5 Notice Système d Elimination des déchets Approbation du P.O.S. : DCM du 27/09/1990 Révision N 1 du POS : DCM du 20/12/2001

Plus en détail

6.5.1 PLAN LOCAL D URBANISME (PLU) Ville de Marseillan Département de l Hérault. Notice sanitaire. Vu pour être annexé à la DCM du

6.5.1 PLAN LOCAL D URBANISME (PLU) Ville de Marseillan Département de l Hérault. Notice sanitaire. Vu pour être annexé à la DCM du PLAN LOCAL D URBANISME (PLU) Ville de Marseillan Département de l Hérault 6.5.1 Notice sanitaire Élaboration initiale du P.O.S. : DCM du 02/10/1985 Mise en compatibilité avec le SMVM : A.P d u 28/03/2001

Plus en détail

Inauguration du centre de tri et de transfert d Urvillers

Inauguration du centre de tri et de transfert d Urvillers Contact : Jérôme LITTIERE, Directeur Général des Services 03-23-23-78-20 info@valoraisne.fr Inauguration du centre de tri et de transfert d Urvillers Présentation de Valor Aisne Les grands chiffres 2014

Plus en détail

Guide pratique. du tri multiflux. des déchets ménagers. Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est

Guide pratique. du tri multiflux. des déchets ménagers. Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est Guide pratique du tri multiflux des déchets ménagers www.sydeme.fr Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est trions.multiflux@sydeme.fr De la collecte au traitement

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES ESSOR DU RHIN

COMMUNAUTE DE COMMUNES ESSOR DU RHIN COMMUNAUTE DE COMMUNES ESSOR DU RHIN Caractérisation d une benne Tout-venant Rapport Juin 2016 SIÈGE SOCIAL - 367, avenue du Grand Ariétaz 73024 CHAMBÉRY CEDEX INDDIGO SAS au capital de 1 500 000 RCS CHAMBÉRY

Plus en détail

NOUVEAUX HABITANTS DESSERVIS PAR LE BAC JAUNE DEPUIS LE 4 OCTOBRE 2010

NOUVEAUX HABITANTS DESSERVIS PAR LE BAC JAUNE DEPUIS LE 4 OCTOBRE 2010 45 000 NOUVEAUX HABITANTS DESSERVIS PAR LE BAC JAUNE DEPUIS LE 4 OCTOBRE 2010 Brest métropole océane assure la compétence en matière de collecte et d élimination des déchets ménagers sur l ensemble de

Plus en détail

Bruxelles-Propreté. Le tri des déchets en entreprise : principes et outils de sensibilisation. Octobre 2010

Bruxelles-Propreté. Le tri des déchets en entreprise : principes et outils de sensibilisation. Octobre 2010 Bruxelles-Propreté Le tri des déchets en entreprise : principes et outils de sensibilisation Octobre 2010 Programme I. L Agence Bruxelles-Propreté II. Le tri des déchets III. Le tri en entreprise IV.

Plus en détail

Développer un service de reprise des Emballages boissons

Développer un service de reprise des Emballages boissons Développer un service de reprise des Emballages boissons «Mon entreprise» Membre de la Fédération Nationale des Boissons Près de Plus de 500 entreprises, 10 000 emplois Un parc de plus de 5 000 véhicules

Plus en détail

Journée régionale ADEME. Améliorer la valorisation des déchets organiques

Journée régionale ADEME. Améliorer la valorisation des déchets organiques Journée régionale ADEME Améliorer la valorisation des déchets organiques Châteauneuf sur Loire le 5 mai 2011 ORDRE DU JOUR CONTEXTE 1 PROPOSITIONS DE L ETUDE REALISATIONS BILAN 2 3 4 CONTEXTE Dreux agglomération

Plus en détail

TRIER SES DÉCHETS COMMENT ET POURQUOI. LE TRI Séparer pour récupérer les déchets selon leur nature. LE BUT

TRIER SES DÉCHETS COMMENT ET POURQUOI. LE TRI Séparer pour récupérer les déchets selon leur nature. LE BUT COMMENT ET POURQUOI Pour recevoir votre équipement, téléphonez au 0 800 085 247 TRIER SES DÉCHETS? LE TRI Séparer pour récupérer les déchets selon leur nature. LE BUT Recycler pour économiser l'énergie,

Plus en détail

Synthèse des enquêtes «Collecte des déchets 2010»

Synthèse des enquêtes «Collecte des déchets 2010» Synthèse des enquêtes «Collecte des déchets 2010» Département de Seine-Maritime Hôtel du Département - Quai Jean Moulin 76101 ROUEN CEDEX Tél. : 02 32 81 68 70 Fax : 02 32 81 68 75 www.seinemaritime.net

Plus en détail

Vos équipements À chaque couleur ses déchets

Vos équipements À chaque couleur ses déchets Guide du tri Vos équipements À chaque couleur ses déchets Bouteilles et flacons en plastique, emballages métalliques Des Espaces Tri sont mis à votre disposition dans votre quartier Papiers, cartons, briques

Plus en détail

Commune du Rhône - 69

Commune du Rhône - 69 Commune du Rhône - 69 TERNAY PLAN LOCAL D'URBANISME ANNEXE 3 ELIMINATION DES DECHETS Révision prescrite le : Arrêtée le : Approuvée le : 12 Avril 2010 26 Juin 2012 11 Juin 2013 Exécutoire à compter du:

Plus en détail

Traitement. T2 - Nombre d'unités de traitement 1 / 5. Catalogue des indicateurs de SINOE 04/11/2017

Traitement. T2 - Nombre d'unités de traitement 1 / 5. Catalogue des indicateurs de SINOE 04/11/2017 Traitement T2 - Nombre d'unités de traitement Nombre total de services de traitement des déchets ménagers et assimilés Unité : nombre d'unités de traitement Exemple On compte 1 243 unités de traitement

Plus en détail

Syndicat Mixte interdépartemental de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères du Guiers. COLLECTE DES DÉCHETS Réunions publiques

Syndicat Mixte interdépartemental de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères du Guiers. COLLECTE DES DÉCHETS Réunions publiques Syndicat Mixte interdépartemental de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères du Guiers COLLECTE DES DÉCHETS Réunions publiques Le SICTOM du GUIERS L intercommunalité: 220 communes SITOM Nord Isère

Plus en détail

BILAN DES COLLECTIVITÉS EN TARIFICATION INCITATIVE AU 1 ER JANVIER 2014

BILAN DES COLLECTIVITÉS EN TARIFICATION INCITATIVE AU 1 ER JANVIER 2014 BILAN DES COLLECTIVITÉS EN TARIFICATION INCITATIVE AU 1 ER JANVIER 2014 CARACTÉRISATION DES COLLECTIVITÉS ET ANALYSE DE L IMPACT DU CHOIX DES STRUCTURES TARIFAIRES SUR LES FLUX DE DÉCHETS Novembre 2014

Plus en détail

Quel avenir pour le traitement des déchets des ménages dans le sud de la Loire?

Quel avenir pour le traitement des déchets des ménages dans le sud de la Loire? SYndicat mixte d étude pour le traitement des DÉchets MÉnagers et assimilés Résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Quel avenir pour le traitement des déchets des ménages dans le sud de la Loire?

Plus en détail

Sydevom 205x195 27/07/05 12:20 Page 1. Pour la Haute Provence, je trie, je composte

Sydevom 205x195 27/07/05 12:20 Page 1. Pour la Haute Provence, je trie, je composte Sydevom 205x195 27/07/05 12:20 Page 1 Pour la Haute Provence, je trie, je composte Sydevom 205x195 27/07/05 12:20 Page 2 La gestion des déchets est un enjeu majeur pour notre avenir. Aujourd hui le traitement

Plus en détail

le guide du tri du Pays de Moncontour Communauté de communes tout nouveau,tout simple,tout près le bac jaune arrive chez vous

le guide du tri du Pays de Moncontour Communauté de communes tout nouveau,tout simple,tout près le bac jaune arrive chez vous Communauté de communes du Pays de Moncontour Hénon Moncontour Plémy Quessoy Saint-Carreuc Trédaniel le guide du tri les ordures ménagères - les déchets recyclables - le verre Début de la collecte sélective

Plus en détail

Études de caractérisation de grande envergure réalisées par NI Corporation, division Services-conseils

Études de caractérisation de grande envergure réalisées par NI Corporation, division Services-conseils Études de caractérisation de grande envergure réalisées par NI Corporation, division Services-conseils Titre Description Année(s) Client Caractérisation des encombrants et matériaux secs issus de la collecte

Plus en détail