1000Mercis (FR ALMIL) FAIR VALUE: 21

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1000Mercis (FR0010285965 ALMIL) FAIR VALUE: 21"

Transcription

1 Laure Schneegans Guillaume Cauchoix 10 février Mercis (FR ALMIL) FAIR VALUE: 21 Données boursières Compte de résultat, M E 2007E Dern. Cours 17,95 Chiffre d'affaires, net 4,1 7,0 10,2 Vol moyen (3m) N/A croissance CA 96% 70,8% 46,0% Cap. Boursière, M 62,4 Résultat net 1,3 2,1 3,0 Valeur d'entreprise, M * 65,1 Marge nette 31,3% 29,5% 29,4% Nombre d'actions, M* 3,5 Var. sur 1 an: N/A Rt. dilué par action, 0,43 0,59 0,86 Disponib., M (30/06/05), M 2,8 VE/CA 15,9 9,3 6,4 Dettes fin., M (31/12/05), M 1,7 P/E 42,0 30,2 20,8 Source: fr.finance.yahoo.com, Nexgen Research; *-apres IPO. NOTRE OPINION EN UTILISANT LA MOYENNE PONDEREE DES METHODES DCF, PER ET VE/CA, NOUS OBTENONS UNE FAIR VALUE DE 21 PAR ACTION, 15% AU-DESSUS DU DERNIER COURS. RESUME-CONCLUSION «Elisa, Elisa, Elisa», Le prix de l exclusivité! Depuis sa création en 2000, 1000Mercis a réussi en quelques années à s imposer comme un acteur incontournable du marketing interactif. Son business model a très nettement démontré son efficacité en générant un doublement de son chiffre d affaires et de son résultat net chaque année depuis 2001/2002. Dotée de la plus importante base interactive sur le marché, d outils statistiques performants apportant un ciblage optimal des campagnes marketing et de partenariats forts avec les leaders du e-commerce, 1000Mercis s est installé dans un cercle vertueux de forte croissance rentable. Reposant sur une structure de coûts fixes faiblement dépendante de la taille des campagnes, l augmentation prévisible du chiffre d affaires impactera donc très positivement les résultats. Encore faiblement concurrencée sur son marché, l entreprise est devenue l incontournable canal de diffusion d une campagne de démarchage ou de fidélisation client sur Internet. Entrée sur les chapeaux de roue sur Alternext, la déjà célèbre Elisa n a pas fini de nous surprendre et d inonder les boîtes mails de millions d internautes à travers l Europe. 1

2 POINTS FORTS Prime au premier entrant Pionnier sur le marché de la publicité interactive en France, 1000Mercis a su capitaliser sur son savoirfaire et imposer son expertise. En effet, dans ce métier, la principale et indispensable matière première est la base d internautes susceptibles d être réceptifs aux campagnes des annonceurs. Grâce au programme Elisa, riche de 6 millions de personnes référencées en Europe, 1000Mercis dispose de la base interactive la plus importante sur le marché, un outil de conquête puissant et ciblé pour attirer les nombreux annonceurs qui se pressent sur le web. Cette base est constituée de données propres à l entreprise mais également de celles de ses nombreux partenaires. Ces partenaires sont les sites les plus visités en France, parmi lesquels on peut citer Voyages-sncf.com, RueduCommerce, Expedia ou ViaMichelin. Cette collaboration de choix garantie à 1000Mercis une croissance soutenue de sa base et donc de ses clients annonceurs. Ces partenariats lient les 2 parties pour une durée de 12 ou 24 mois avec renouvellement par tacite reconduction pour une période de 12 mois. Chaque mois 1000Mercis rétrocède à chaque partenaire une commission sur les revenus générés par l utilisation de ses adresses. Un vrai savoir-faire Outre le nombre de clients potentiels, le traitement de l information est aussi essentiel pour les annonceurs. Ceux-ci souhaitent des campagnes aussi ciblées et efficaces qu en marketing «offline». Là encore, 1000Mercis se démarque de la concurrence grâce à son expertise en terme de scoring ou de datamining (analyse de la base afin de l optimiser en regard des besoins des annonceurs). Ce retraitement de l information brute permet de mettre en place des scores d appétence qui déterminent l intérêt d un individu pour un produit ou une catégorie de produits. Grâce à ce réel savoir-faire, 1000Mercis minimise l attrition de la base (taux de désinscription) par un ciblage précis et une gestion optimisée des rythmes individuels de sollicitation. L entreprise a une vraie expertise statistique qu elle entretient grâce à une politique active de recherche. Magnifique Elisa La base Elisa est véritablement le socle de la société. Celle-ci repose sur un cercle vertueux assurant la pérennisation de son leadership sur le marché. D une part, sa croissance sera doublement dynamisée, avec d un côté la croissance propre de chacune des bases de ses partenaires et d un autre côté par l augmentation du nombre de partenaires. D autre part, à mesure que la base s agrandit, les résultats des campagnes s améliorent et le flux d affaires généré s accroît. Nombre de partenaires du programme Elisa Les clients annonceurs disposent donc d un large panel d individus qu ils pourront cibler via des campagnes ing, en louant les adresses mails à 1000Mercis. Ces campagnes vont avoir un fort effet de levier sur les résultats puisque les processus sont identiques quel que soit le volume et donc le budget de la campagne. De surcroît, les prix sur le marché de la location des adresses mails sont passés de 1,17 HT par adresse en 2004 à 0,21 HT sur le premier semestre Cette tendance devrait se confirmer avec la maturité du marketing interactif et la demande toujours plus forte pour ces campagnes. 2

3 Une société jeune à l historique déjà flatteur Au cours des trois dernières années, le taux de croissance annuel du chiffre d'affaires a été respectivement de +90%, +124% et +96% pour atteindre 4,1 M au 30 juin Sur l exercice 2004/2005, le résultat d exploitation et le résultat net, quant à eux, s établissent respectivement à 1,6 M et 1,3 M en hausse respective de 141,6 % et 110,5% par rapport à l exercice précédent. De plus, cette forte croissance ne se fait pas au détriment des marges ou de la rentabilité, effet souvent constaté dans ce type de stratégie d expansion rapide et de gain de part de marché. 2001/ / / /2005 Marge d'exploitation -28% 16% 31% 39% Marge résultat courant avant impôts -25% 17% 32% 39% Marge nette -8% 18% 29% 31% Source : Document de référence Ce succès est en grande partie du à la croissance de la base de données Elisa, première base de données comportementales mutualisée en France. Le statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI) Le statut de "Jeune entreprise innovante" (JEI), créé par la loi de finances pour 2004, confère aux PME qui engagent des dépenses de recherche-développement représentant au moins 15 % de leurs charges, un certain nombre d'avantages le rendant très attractif : - une exonération d'impôt sur les bénéfices, - une exonération d'impôt sur les plus-values de cession de titres pour les associés de la JEI, - un allègement des charges sociales patronales sur les salaires versés aux salariés participant à la recherche. Ces avantages durent pendant les 8 premières années d existence de la société sous certaines conditions. 1000Mercis rentre parfaitement dans ce cadre et sera donc en mesure de bénéficier de ces avantages jusqu en 2008 (création en 2000). 1000Mercis bénéficie donc d une exonération de charges sociales pour tous les salariés participant à l activité de recherche. Un moyen important de soutenir sa politique d innovation dans les 2 années à venir pour profiter de cet effet d aubaine fiscal et ainsi renforcer les expertises favorisant son leadership. Le reste des exonérations est soumis à un plafond fixé par la commission européenne de 100K sur une durée de 36 mois. Ayant fait usage de cet avantage lors de l exercice 2004/2005, il ne pourra être réutilisé que pour l exercice 2007/2008. De la croissance à l horizon Les performances de 1000Mercis devraient poursuivre sur une dynamique proche de celle des dernières années tant la société s appuie sur un secteur en décollage : 1) Sachant que les individus de moins de 50 ans dominent parmi les utilisateurs d internet, avec une importante concentration d individus de moins de 25 ans, les consommateurs de demains seront mécaniquement de plus en plus utilisateurs des médias interactifs. 2) En conséquence, il y aura de plus en plus de secteurs concernés et donc d annonceurs sur le web avec des budgets qui augmenteront à mesure que l Internet s installera dans le comportement quotidien de consommation des individus. 3) Développement de nouveaux services : Avec Elisa Pro, 1000Mercis capitalisera sur son expérience dans le BtoC pour s imposer sur le BtoB. Ce qui devrait générer une nouvelle fois un élargissement de la base et donc une plus grande profitabilité. 4) Extension à l internationale : En se basant sur l audience de sites français implantés à l étranger, l entreprise va progressivement développer des bases de clientèle européenne et répliquer ainsi le modèle français. Avec un partenaire puissant comme Meetic (dont le PDG, Marc Simoncini, est un actionnaire important de 1000Mercis), nulles doutes que la société parviendra rapidement à ses fins. Une expérience pilote a été lancée en Espagne en mars 2005, une fois validée, elle sera appliquée à d autres pays en visant à développer une clientèle locale. 3

4 INTERNET LE NOUVEL ELDORADO DES ANNONCEURS Plus d un français sur 2 est Internaute Décembre 2005, date historique dans l histoire du web français : pour la première fois, plus de la moitié des français sont internautes français âgés de 11 ans et plus se sont connectés à Internet, soit 52,5% de la population. En un an, de décembre 2004 à décembre 2005, la population internaute a progressé de 14 %. Le temps passé sur le web par visiteur unique à domicile et/ou sur le lieu de travail est de 20h 16 minutes en décembre 2005 contre 16h 32 minutes en décembre Cette augmentation du temps s explique notamment par le fait que les internautes multiplient les sessions grâce à une connexion facilitée par le haut débit, et que ces dernières sont plus longues grâce aux contenus toujours plus riche du web. Notons que cette croissance a été favorisée par plusieurs facteurs. D une part, la baisse des prix du matériel informatique a permis à de nombreux foyers de s équiper (au T4 2005, 50 % des foyers français étaient équipés d un ordinateur 1 ). Et d autre part, la baisse des prix d accès au Haut Débit grâce au dégroupage et à l intense concurrence entre FAI a fait de la France le meilleur élève en Europe en nombre de connexions ADSL. Ainsi, en décembre 2005, internautes se sont connectés à domicile en haut débit. Taux de pénétration d'internet 50% 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% Source Ipsos, janvier 2006 Logiquement, les annonceurs voient désormais Internet comme un nouveau lieu de conquête et de fidélisation. Ainsi, les investissements publicitaires en ligne augmentent dans les budgets des annonceurs et cette croissance de la publicité interactive tire la croissance du marketing interactif. Le cercle vertueux est enclenché e-pub: un marché en décollage Le Web a dépassé 5 % de parts de marché dans les investissements publicitaires plurimédia en France en Sous l'angle de la publicité en ligne, cette année 2005 aura vu la poursuite des tendances amorcées en 2004 : Une croissance très soutenue, l'ancrage toujours plus fort du Web dans les campagnes plurimédia des annonceurs, une part croissante dévolue à Internet dans les budgets, la progression des liens promotionnels dans les postes de dépenses en ligne Petit retour sur une année faste : Sur les dix premiers mois de l'année 2005, Internet a engrangé en France 5,5 % des investissements publicitaires plurimédia, soit 850 millions d'euros de recettes brutes (hors liens sponsorisés), selon le baromètre réalisé par TNS Media Intelligence et l'iab France. Le poids du Web en France est comparable à l'importance prise par le média au niveau mondial. Internet représenterait 4,6 % des 1 8 foyers sur 10 équipés d un micro-ordinateur sont connectés à internet. 4

5 investissements plurimédia dans le monde en 2005, soit 18,1 milliards de dollars, selon les estimations de ZenithOptimedia, l'agence média du groupe Publicis. Sur le plan des prévisions statistiques, ZenithOptimedia évalue la croissance des investissements e-pub à 23,6 % en 2006 dans le monde. A titre de comparaison, la croissance des investissements plurimédia en 2006 est estimée par Zenith et Universal McCann aux alentours de 5 %. Ce trend offre de belles perspectives pour 1000Mercis. Source : Jupiter Research Le marketing interactif Une fois le consommateur acquis via la publicité interactive, le marketing interactif prend le relais. Ainsi, comme nous l avons vu, l évolution du marché de la publicité en ligne est très corrélée à celle du marketing interactif, tout comme de l essor du e-commerce. En effet, de nos jours, le e-commerce est l affaire de tous et s ancre plus que jamais dans les habitudes. On dénombrait 13,4 millions d acheteurs au 2005, en progression de 26 % par rapport au T Ce rythme va se poursuivre car les internautes sont de moins en moins réticents à consommer via Internet et à payer en ligne. Cette tendance va de pair avec une féminisation de l audience et une plus grande hétérogénéité des e-consommateurs, de quoi fortement soutenir les budgets publicitaires. Evolution du nombre d'acheteurs en ligne (en millions) ,4 10,6 8,3 5,4 T T T T Source : Médiamétrie, Observatoire des usages Internet 5

6 RISQUES Faibles barrières à l entrée Les marchés de la publicité et du marketing interactifs sur lesquels intervient 1000mercis sont fortement concurrentiels. Sur le marché de la publicité interactive, plusieurs acteurs se démarquent. On y trouve des sociétés monétisant l audience de leur site tel que AuFeminin.com, des sociétés monétisant uniquement l audience de sites tiers telle que Hi Media et des acteurs monétisant à la fois des audiences propres et de tiers telle que Acxiom. Pour ce qui est du marché du marketing interactif, on trouve Business Interactif ou Aquantive. Néanmoins, aucun concurrent ne propose un service aussi complet que 1000Mercis. Par ailleurs, le développement du secteur lié à l essor d Internet reste récent et est aujourd hui encore en pleine évolution. Malgré l atout Elisa, il n est pas à exclure l arrivée d un nouvel entrant sur ce marché naissant et très lucratif. Avec des moyens supérieurs, un concurrent pourrait renier sur ses marges en versant plus de commissions à ses partenaires pour s assurer leurs services et ainsi faire pression sur 1000Mercis. Trop d s tue l ? C est une question légitime tant le nombre de mails de publicité «spameuse» ou autres sollicitations diverses encombrent déjà les boîtes mails des internautes et l amalgame avec le marketing interactif volontaire pourrait être aisé. Les FAI (fournisseurs d accès à internet) commencent à sérieusement s en préoccuper et développent des filtres anti-spams sensés limiter l afflux de ces courriers indésirables. Cette technologie n est pas encore parfaitement au point, mais la solution pourrait venir de là. En séparant le bon grain de l ivraie, les FAI amélioreraient la visibilité du marketing interactif (en ne le mélangeant plus à des spams) et favoriseraient ainsi son développement. VALORISATION EN UTILISANT LA MOYENNE PONDEREE DES METHODES DCF, P/E ET VE/CA, NOUS OBTENONS UNE FAIR VALUE DE 21 PAR ACTION, 15% AU-DESSUS DU DERNIER COURS. Poids Fair Value Discounted Cash Flow 50% 24,1 Valorisation VE/CA 25% 13,7 Valorisation P/E 25% 21,1 Fair Value (moyenne pondérée) 21 Source: Nexgen Research. DCF Estimation des FCF, K 2006e 2007e 2008e 2009e CA croissance CA 70,8% 46,0% 32,2% 25,0% EBIT marge EBIT 41,6% 42,8% 43,8% 46,0% EBIT*(1-tax) Dotations aux amortissements Investissements nets Augmentation du BFR = Free Cash Flow (FCF) Valeur résiduelle (VR) Source: Nexgen Research. 6

7 Coût moyen pondéré du capital (WACC) Taux sans risque 3,5% Prime de risque du marché 6,0% Facteur beta 1,20 Coût des capitaux propres 10,70% Coût de la dette 0,0% Taux marginal d'imposition 30% Coût de la dette après impôt 0,0% Coût moyen pondéré du capital (WACC) 10,7% Taux de croissance à l'infini 3,5% Source: Nexgen Research. Discounted Cash Flow K Valeur présente de FCF Valeur présente de VR = Valeur d'entreprise Fonds levés lors de l'ipo Tresorerie nette = Valeur Valeur par action 24,1 Source: Nexgen Research. Valorisation par les comparables Valorisation VE/CA K CA 2006/2007e VE/CA comparable, 2006e 3,9 VE/CA 3,9 = Valeur d'entreprise Fonds levés lors de l'ipo Tresorerie nette = Valeur Valeur par action 13,7 Valorisation P/E BNA 2006/2007e, 0,86 P/E comparable, 2006e 24,4 Valeur par action 21,1 Source: Nexgen Research. Cours Cap.M VE,M P/E '05 P/E '06 VE/CA '05 VE/CA '06 Comparables France ( ) Hi Media 7,7 205,1 203,1 154,0 36,7 8,4 5,6 Aufeminin.com 21,4 185,0 180,0 51,0 41,2 21,1 16,7 Maximiles 10,8 37,5 35,3 38,6 20,8 4,8 3,9 HighCo 10,9 122,3 143,4 17,3 14,2 1,4 1,4 Business Interactif 6,8 81,0 72,1 37,8 21,3 4,7 3,2 Comparables US ( ) Aquantive ($) 23, , ,0 51,3 39,3 5,2 4,2 Acxiom Corp ($) 24, , ,0 33,0 24,4 1,9 1,8 MEDIANE 38,6 24,4 4,8 3,9 Sources: finance.yahoo.com, Nexgen Research 7

8 PROFIL ET ACTIVITÉ Créée en 2000 par Y. COSTES et T. MUNIER sur la base du site millemercis.com, premier site de liste de cadeaux en France, la société s'est rapidement développée pour se spécialiser dans la publicité et le marketing interactifs. 1000Mercis apporte des solutions aux entreprises qui souhaitent optimiser leurs actions marketing de conquête et de fidélisation grâce aux medias interactifs. L'activité de la Société est ventilée en deux catégories de revenus, à savoir la publicité interactive et le marketing interactif. Sur l exercice 2004/2005, chacune de ces activités représente respectivement 47 % et 52 % du chiffre d affaires. La publicité interactive Cette activité est assurée via le programme Elisa (première base de données mutualisée en France, regroupant 6 millions de clients actifs en Europe à fin juin 2005) destiné à commercialiser les bases d'informations déclaratives et comportementales des internautes (adresses postales, électroniques et téléphoniques, catégorie socioprofessionnelle, âge ) La base Elisa est constituée de la mutualisation des bases de données recueillies par 1000Mercis (au travers des services 1000Mercis.com, Millemercismariage.com, anniversairedemariage.com) et également de bases de partenaires 2, en une base de données unique afin d en constituer une offre à forte valeur ajoutée pour les annonceurs. Ceci permet à la Société et à ses partenaires de maximiser les revenus issus de la monétisation de leur audience auprès de l ensemble des annonceurs. A cette fin, 1000Mercis procède à trois types d actions : des retraitements, du datamining 3 et de la requalification. Ces actions sont réalisées au moment de l intégration des données dans la base Elisa et de manière récurrente afin de maintenir un niveau de qualité optimal et en constante amélioration. La base ainsi constituée est utilisée par des annonceurs afin d envoyer aux individus des messages publicitaires ciblés en fonction de critères sociaux démographiques, déclaratifs et/ou comportementaux. 1000Mercis sélectionne ainsi les individus correspondant aux critères de ciblage demandés par l annonceur. Ensuite, le routage de la campagne publicitaire a lieu, les messages étant envoyés par mail, SMS, MMS ou parfois par courrier papier. Notons que l entreprise dispose de son propre outil de routage développé en interne et ne consacre donc pas de ressource à un service extériorisé. Le marketing interactif Les activités de marketing interactif, au-delà du marketing de conquête, permettent à 1000mercis d'apporter à ses clients, une réponse à leurs problématiques de fidélisation. 1000Merci élabore ainsi des études de segmentation et des questionnaires de satisfaction, traite les données collectées, exploite des bases de données des prospects et réalise des programmes de fidélisation des clients. Les objectifs principaux de ces actions marketing étant de convertir des prospects en clients, de fidéliser les clients, d augmenter la notoriété d un annonceur, de mesurer à la fois la valeur et la satisfaction des clients Evolution du chiffre d'affaires en K Marketing interactif Publicité interactive Divers 2 La base Elisa compte 21 partenaires tels que e-tf1, Meetic, voyages-sncf.com, ViaMichelin, rueducommerce 3 Analyse quantitative de données individuelles via des méthodes statistiques. 8

9 ANALYSE FINANCIERE Une spectaculaire croissance du chiffre d affaires Au cours des trois dernières années, le taux de croissance annuel moyen du chiffre d'affaires a été de 103% pour atteindre 4,1 M au 30 juin Sur l exercice 2004/2005, cette croissance provenait de la poursuite du développement de l activité publicité interactive (+87%) et d une progression encore plus soutenue de l activité marketing (+130%). Un résultat opérationnel en augmentation +141,6 % Si les charges facturées par les partenaires Elisa progressent dans les mêmes proportions que la hausse du chiffre d affaires, la progression des autres achats et charges externes tels que les frais de communication et de publicité, les frais généraux est limitée à une hausse de 57 %. De même, la progression des salaires et charges sociales est limitée à 56 %. Les ressources nécessaires au développement de cette croissance sont donc maîtrisées, permettant au résultat d exploitation de progresser de 141,6 % pour une augmentation du CA de 96%, de la vraie croissance rentable. La performance opérationnelle en K /06/02 30/06/03 30/06/04 30/06/05 Chiffre d'affaires Resu lta t d'ex ploita tion Resu ltat net Un résultat net multiplié par 2 La progression du résultat net s établit à + 110,5%. Notons que ce résultat est affecté par un effet d impôt sur les sociétés significatif, la charge d impôt sur les sociétés passant de 58K à 362K du fait notamment de la fin de l absorption des reports déficitaires antérieurs. K 30/06/03 30/06/04 Variation 30/06/05 Variation Chiffre d'affaires ,2x % Total charges d'exploitation % % Resultat d'exploitation ,3x ,4x Résultat financier % 24 2,7x Résultat courant avant impôts ,2x ,4x Résultat exceptionnel -3 0 ns 31 ns Impôts sur les bénéfices ns 362 6,3x Bénéfice ,7x ,1x Source : Documents de référence 9

10 Un Bilan très sain Vierge de toute dette et renforcé des fonds levés lors de l ouverture de capital, 1000Mercis présente une situation bilantielle particulièrement saine pour une société en si forte croissance. Cela permettra à l entreprise de poursuivre son développement via des investissements importants en R&D et des acquisitions ciblées en France et/ou à l étranger. K 30/06/04 30/06/05 Actif immobilisé Avances et acomptes versés sur commandes 4 1 Clients et comptes rattachés Autres créances Valeurs mobilières de placement Disponibilités Charges constatées d'avance 8 11 Actif circulant Total Actif Clients et comptes rattachés, comme % du total de l actif 56,8% 37,3% Disponibilités et VMP, comme % du total de l actif 32,5% 55,5% Capitaux propres Emprunts et dettes auprès d'établissements de crédit 0 1 Emprunts et dettes financières 0 0 Avances et acomptes reçus sur commandes en cours 1 1 Fournisseurs et comptes rattachés Dettes fiscales et sociales Autres dettes Total dettes Total passif

11 PROJECTIONS FINANCIERES K 30/06/02 30/06/03 30/06/04 30/06/05 30/06/06e 30/06/07e 30/06/08e Chiffre d'affaires net 493,9 936, , ,0 7007, , ,5 Subventions d'exploitation 1,83 0,00 0,00 0, Reprises sur provisions et transfert de charges 0,70 0,08 8,16 0, Autres produits 0,30 0,95 0,02 0, Total 496,7 937, , , , , ,5 Croissance du chiffre d'affaires, % 89,5% 124,0% 95,6% 70,8% 46,0% 32,2% Autres achats et charges externes (a) 308,4 419,0 855, ,0 2592,6 3683,1 4733,9 Impôts, taxes et versements assimilés 1,8 2,4 4,9 20,1 35,0 61,4 81,2 Salaires et traitements 201,5 226,0 392,1 680,3 1051,1 1534,6 2028,8 Charges sociales 78,6 90,6 158,8 181,2 294,3 409,2 541,0 Sur immobilisations : dotations aux amortissements 37,3 41,2 28,3 45,8 77,1 112,5 148,8 Sur actif circulant : dotations aux provisions 6,6 5,2 0,0 20,9 35,0 51,2 67,6 Autres charges 0,0 0,1 7,1 0,3 3,7 3,7 3,7 Total charges d'exploitation 634,2 784, , , , , ,0 RESULTAT D'EXPLOITATION -137,4 152,6 659, , , , ,4 Marge d'exploitation -27,7% 16,3% 31,3% 38,8% 41,6% 42,8% 43,8% Autres intérêts et produits assimilés 8,0 7,0 8,4 9,0 11,6 15,1 19,7 Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement 3,1 1,0 0,7 15,3 19,9 25,8 33,6 Total produits financiers 11,2 8,0 9,1 24,3 31,5 41,0 53,3 Intérêts et charges assimilées 0,2 0,8 0,1 0,2 0,2 0,2 0,2 RESULTAT FINANCIER 10,9 7,2 9,0 24,0 31,3 40,8 53,1 RESULTAT COURANT AVANT IMPOTS -126,5 159,8 667, , , , ,5 Sur opérations de gestion 1,5 0,0 0,0 31, Sur opérations en capital 0,0 0,0 1,1 0, Total Produits exceptionnels 1,5 0,0 1,1 31, Sur opérations de gestion 0,0 2,6 1,1 0, Sur opérations en capital 0,0 0,0 0,1 0, Total Charges exceptionnelles 0,0 2,6 1,2 0, RESULTAT EXCEPTIONNEL 1,5-2,6-0,1 30, Impôts sur les bénéfices -83,4-7,9 57,6 361,9 884,9 1413,1 1792,1 BENEFICE OU PERTE -41,6 165,0 610, , , , ,5 Marge nette -8% 18% 29% 31% 29% 29% 31% Résultat par action 0,43 0,59 0,86 1, Mercis a annoncé s attendre à un chiffre d affaires de 3,5M sur le premier semestre 2005/2006 clos au 31/12/05. Nous nous sommes servis de cette base pour faire nos projections. Ainsi, sur le deuxième semestre de l exercice en cours, nous pensons que l entreprise va répliquer la performance du premier semestre. Cela nous amène à un CA estimé de 7M, soit une croissance globale des revenus de 70% sur l année, son plus faible taux de croissance depuis Ces prévisions peuvent semblées optimistes mais elles sont bien en deçà du trend d activité qu a connu 1000Mercis sur les 5 dernières années alors que le marché de la publicité sur Internet était à peine naissant. Nous sommes donc confiants sur cette année et les années suivantes avec des taux respectifs de croissance estimés de 46% et 32% pour 2007 et La marge nette se tassera légèrement à cause de l augmentation des impôts suite à l utilisation sur l exercice 2004/2005 de l exonération de 100K grâce au statut de jeune entreprise innovante. Mais en parallèle, le modèle vertueux d économies d échelles sur lequel repose la société conduira à une amélioration tendancielle du résultat et des marges d exploitation. 11

12 Nexgen Holdings est une société d analyse et d ingénierie financière dont les analystes adhèrent à l'éthique et aux normes du CFA Institute. Les information exprimées dans cette étude sont soumises seulement a titre informatif et ne sont en aucune façon une offre ou une sollicitation d acheter ou de vendre les instruments financiers en mention ci dessus. Les informations exposées dans ces analyses et où études sont issues de sources dignes de foi. La responsabilité de Nexgen holdings ne saurait être engagée, directement ou indirectement, en cas d erreur ou d omission. Chaque utilisateur s engage à effectuer de façon indépendante sa propre vérification des données ainsi que sa propre évaluation de l opportunité et de l adaptation à ses besoins des opérations proposées, notamment en ce qui concerne les aspects juridiques, fiscaux et/ou comptables. L utilisateur reste ainsi seul maître de l opportunité de ses propres investissements et dégage la société Nexgen Holdings de toute responsabilité pour les informations,analyses, recommandations, tendances et ou idées de produits d investissement que cette étude a pu exposer. Ni les analystes, ni Nexgen ne possèdent de valeurs mobilières émises par les sociétés sujettes de nos analyses. Vous pouvez trouver plus d information sur notre site Internet a : En applications des règlements de l AMF et du codes des sociétés et des marches financier, nous publions les information suivantes : Montages d opérations financières : néant, intérêt personnel de l analyste : néant, prestations de conseils : néant, communications préalable a l émetteur : non. Ce document ne peut pas être distribue au Royaume Unis, sauf aux personnes autorisées ou exemptées sous le UK Financier Securities Act 186 et l article 11 (13) du Financial Securities Act. Ce document ne peut pas être distribue ou dissémine au États Unis ou dans ses possessions. Les valeurs mobilières sujettes de cette étude non pas été enregistres avec le Securities and Exchange Commission et envoyer cette étude à un résident des États Unis est interdit. 12

EMAILVISION FR0004168045 - ALEMV FAIR VALUE : 3,1

EMAILVISION FR0004168045 - ALEMV FAIR VALUE : 3,1 Laure Schneegans laure@nex finance.fr 2 mai 2006 Données boursières (28/04/06) EMAILVISION FR0004168045 - ALEMV FAIR VALUE : 3,1 Compte de résultat, M 2004 2005 2006 e 2007e Dern. Cours 2,9 Chiffre d'affaires

Plus en détail

A Toute Vitesse (FR0010050773 MLATV) FAIR VALUE : 12

A Toute Vitesse (FR0010050773 MLATV) FAIR VALUE : 12 Guy Cohen guy@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 30 août 2006 A Toute Vitesse (FR0010050773 MLATV) FAIR VALUE : 12 Données boursières Compte de résultat, M 2005 2006 e 2007 e 2008e Dern. Cours 7,70 Chiffre

Plus en détail

NETBOOSTER FR0000079683 ALNBT FAIR VALUE: 6,6

NETBOOSTER FR0000079683 ALNBT FAIR VALUE: 6,6 Marina Ilieva marina@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 6 septembre 2006 NETBOOSTER FR0000079683 ALNBT FAIR VALUE: 6,6 Données boursières K 2005 2006e 2007e 2008e Dern. Cours 5,72 Chiffre d'affaires 8 901

Plus en détail

Leguide.com FR0010146092 - ALGUI FAIR VALUE : 10

Leguide.com FR0010146092 - ALGUI FAIR VALUE : 10 Julien Méha julien@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 1 Août 2006 Leguide.com FR0010146092 - ALGUI FAIR VALUE : 10 Données boursières K 2005 2006 E 2007 E 2008 E Dern. Cours 8,83 Chiffre d'affaires 3 884

Plus en détail

GENERIX (FR0004032795 - GNX) FAIR VALUE: 0, 63

GENERIX (FR0004032795 - GNX) FAIR VALUE: 0, 63 Marc Sétin marc@nexgenfinance.fr 13 mars, 2006 GENERIX (FR0004032795 - GNX) FAIR VALUE: 0, 63 Données boursières Compte de résultat 10-Feb-06 Milliers d'euros 2004 2005 2006e 2007e Symbole GNX Revenu 16,2

Plus en détail

SYSTAR FR0000052854 SAR FAIR VALUE: 4,42

SYSTAR FR0000052854 SAR FAIR VALUE: 4,42 Marina Ilieva marina@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 09 Mai 2006 SYSTAR FR0000052854 SAR FAIR VALUE: 4,42 Données 2005-2006- 2007 - boursières K 2004-2005 2006e 2007e 2008e Dern. Cours 4,00 Chiffre d'affaires

Plus en détail

NOTRE OPINION RESUME-CONCLUSION

NOTRE OPINION RESUME-CONCLUSION Marina Ilieva marina@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 24 octobre 2006 JET MULTIMEDIA FR0000053456 JET FAIR VALUE: 20 Données boursières K 2005 2006e 2007e 2008e Dern. Cours 14,60 Chiffre d'affaires 236

Plus en détail

VALTECH (FR0004155885 - LTE ) FAIR VALUE: 0.81

VALTECH (FR0004155885 - LTE ) FAIR VALUE: 0.81 Marc Sétin marc@nexgenfinance.fr 27 février, 2006 VALTECH (FR0004155885 - LTE ) FAIR VALUE: 0.81 Données boursières Compte de résultat 24-Feb-06 Milliers d'euros 2004 2005e 2006e 2007e Dernier cours, 0,68

Plus en détail

STAFF & LINE FR0010246322 - ALSTA FAIR VALUE : 17

STAFF & LINE FR0010246322 - ALSTA FAIR VALUE : 17 By Laure Schneegans laure@nexgenfinance.fr 11 avril 2006 Données boursières (10/04/06) STAFF & LINE FR0010246322 - ALSTA FAIR VALUE : 17 Compte de résultat, K 2004 2005e 2006 e 2007e Dern. Cours 14,50

Plus en détail

COUACH FR0000075764 YACHT FAIR VALUE: 8,7

COUACH FR0000075764 YACHT FAIR VALUE: 8,7 COUACH FR0000075764 YACHT FAIR VALUE: 8,7 Guillaume Cauchoix, guillaume@nexgenfinance.fr 23 janvier 2005 Données boursières Compte de résultat, M 2004 2005E 2006E 2007E Dern. Cours, 8,01 Chiffre d'affaires

Plus en détail

Cegid FR0000124703 - CGD Fair Value: 29,09

Cegid FR0000124703 - CGD Fair Value: 29,09 n NexResearch Cegid FR0000124703 - CGD Fair Value: 29,09 10 Février Données boursières Millions 2008a 2009e e 2011e 2012e Dern. Cours, 19,98 Chiffre d'affaires 248,5 248,5 261,0 282,1 307,2 Nombre de titres

Plus en détail

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds ENTREPRISE ET PATRIMOINE RDV TransmiCCIon 23 mai 2013 Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds Conseil en fusions-acquisitions et ingénierie financière Intégrité indépendance

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Sèvres, le 28 avril 2015 Progression de la croissance Internet à +4,1%, chiffre d affaires consolidé en légère baisse et renforcement des partenariats avec les grands acteurs du web

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

METHODES D EVALUATION

METHODES D EVALUATION METHODES D EVALUATION C.R.A. PANSARD & ASSOCIES Présentation du 27 septembre 2004 G. Lévy 1 METHODES D EVALUATION SOMMAIRE 1 Définition et approche de la «valeur» 2 - Les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON RAPPORT DE GESTION SUR LES OPERATIONS DE L'EXERCICE CLOS

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

ILOG (FR0004042364 - ILO) FAIR VALUE: 11.3

ILOG (FR0004042364 - ILO) FAIR VALUE: 11.3 Marc Sétin marc@nexgenfinance.fr Assistant: Alex Vozian ILOG (FR0004042364 - ILO) FAIR VALUE: 11.3 10 février, 2006 Données boursières Compte de résultat 10-Feb-06 2005 2006e 2007e million IFRS IFRS IFRS

Plus en détail

LINEDATA FR0004109197 LIN FAIR VALUE: 28,6 Données boursières K 2004 2005e 2006e 2007e

LINEDATA FR0004109197 LIN FAIR VALUE: 28,6 Données boursières K 2004 2005e 2006e 2007e Guillaume Cauchoix guillaume@nexgenfinance.fr Assistant: Alex Vozian 16 mars 2006 LINEDATA FR0004109197 LIN FAIR VALUE: 28,6 Données boursières K 2004 2005e 2006e 2007e Dern. Cours, 24,00 Chiffre d'affaires

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Programme Grande Ecole Fondements de Finance Chapitre 5 : L évaluation des actions Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version étudiants Mars 2012 Valorisation des actifs financiers 1 Les taux d intérêt

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2 Rapport financier du premier semestre 2007 Sommaire 1. Commentaires sur l activité de la période... p. 3 2. Rapport des Commissaires aux comptes... p. 5 3. Comptes consolidés au 30 juin 2007... p. 9 Weborama

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 Forte croissance du chiffre d affaires semestriel qui reflète les prises de commandes

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

Résultats Annuels 2014. 20 février 2015

Résultats Annuels 2014. 20 février 2015 Résultats Annuels 2014 20 février 2015 Sommaire Profil du groupe Résultats annuels consolidés 2014 Questions-réponses Conclusion Profil du groupe Spir Communication Profil du groupe Chiffre d affaires

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007 Résultats semestriels 2007 & Perspectives 31 octobre 2007 Agenda Identité, marchés et philosophie Les modèles économiques du groupe Freelance.com Activité et résultats semestriels 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son patrimoine y investir? Choisir les types de support adaptés à

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2011

RESULTATS ANNUELS 2011 RESULTATS ANNUELS 2011 22 Mars 2012 Une vision claire et constante depuis 2003 : les contenus digitaux ne peuvent pas être 100% gratuits I LE POSITIONNEMENT Aider les media et les services en ligne à bâtir

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

Document d information. Exercice clos le 31 décembre 2007

Document d information. Exercice clos le 31 décembre 2007 Document d information Exercice clos le 31 décembre 2007 1 SOMMAIRE Comptes de l exercice clos le 31 décembre 2007... Annexe.... Rapport de gestion.. Rapport sur le contrôle interne. Rapports du Commissaire

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE Avril 2013 EVALUATION D ENTREPRISE 1 Introduction en bourse Une introduction en bourse est avant tout une opération financière. Les avantages financiers de

Plus en détail

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ Publigo PUBLIGO Agence de communication Agence spécialisée dans le conseil en communication pour les professionnels et grands comptes (web,

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Paris, le 9 mai 2014 Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas 1. Estimations des résultats

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009 RÉSULTATS ANNUELS 2008 Avril 2009 2. Un marché immense et porteur La formation continue en Europe Une priorité collective La formation sur le lieu et pendant le temps de travail constitue une dimension

Plus en détail

Rapport semestriel sur les comptes consolidés

Rapport semestriel sur les comptes consolidés Rapport semestriel sur les comptes consolidés www.concoursmania.com 1 Référentiel comptable, modalités de consolidation, méthode et règles d évaluation 1.1. Principes comptables En vue d apporter une information

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

Résultats Semestriels 2011

Résultats Semestriels 2011 Résultats Semestriels 2011 9 Juin 2011 Sandpiper Bay Floride Faits marquants du 1 er semestre 2011 Forte progression de l activité Croissance à deux chiffres du Volume d Activité Villages Croissance sur

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

Résultats annuels 2005

Résultats annuels 2005 Résultats annuels 2005 SOMMAIRE Chiffres clés Activité 2005 - Crédit-Bail Immobilier/Location Longue Durée - Location simple Résultats 2005 Structure financière LOCINDUS en bourse Perspectives pour 2006

Plus en détail

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange RESULTATS ANNUELS 2010 Paris, le 9 mars 2011 Chiffre d affaires à plus de 2 milliards d euros Marge d EBITDA Groupe à plus de 39% Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros Signature d

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée)

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) Voici les documents de synthèse conformes au Plan Comptable Général. Pour les rendre accessibles, nous n en avons reproduit que les lignes rencontrées

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Le Display En Pleine Révolution

Le Display En Pleine Révolution Le Display En Pleine Révolution De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Display En Pleine Révolution De l achat

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER Economie et Gestion de l Entreprise SESSION 2012

BTS OPTICIEN LUNETIER Economie et Gestion de l Entreprise SESSION 2012 BTS OPTICIEN LUNETIER Economie et Gestion de l Entreprise SESSION 2012 Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité.

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002 PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS PARIS 11 septembre 2002 FAITS MARQUANTS PRÉSENTATION DES MÉTIERS PRÉSENTATION DES COMPTES PERSPECTIVES ET OBJECTIFS FAITS MARQUANTS DEPUIS DÉBUT 2002 Forte progression

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF JEUDI 27 FEVRIER 2014 SOMMAIRE 01 - FAITS MARQUANTS 2013 02 RÉSULTATS ANNUELS 2013 03 PERSPECTIVES 1 LE GROUPE LINEDATA UN GROUPE MONDIAL 3 nouveaux bureaux en

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON RAPPORT DE GESTION SUR LES OPERATIONS DE L'EXERCICE CLOS

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité Communiqué de presse La Fouillouse, le lundi 9 décembre 2013 Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises 1 Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises Sommaire Préambule Comment bien évaluer une entreprise? Le diagnostic Le business plan L approche

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE 1 Le dossier de candidature proposé par l Ecopôle Périgord Aquitaine ne constitue pas un cadre rigide et doit bien entendu être adapté au projet de votre entreprise.

Plus en détail

La Renaissance de L emailing à la Performance

La Renaissance de L emailing à la Performance La Renaissance de L emailing à la Performance Eviter l essouflement en revenant aux bonnes pratiques marketing Par Mario Roche, Sales Manager Acxiom France Better connections. Better results. Livre Blanc

Plus en détail

IntegraGen Résultats annuels 2012

IntegraGen Résultats annuels 2012 Clinical Genomics Experts COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE IntegraGen Résultats annuels 2012 Croissance du chiffre d affaires marquée par une hausse de 15% des commandes Premières ventes du test

Plus en détail

Société Française des Evaluateurs

Société Française des Evaluateurs Strictement confidentiel Société Française des Evaluateurs L évaluation dans le secteur bancaire : particularités, limites et changements post-crise 2008. PwC Valuation & Business Modelling Juin 2015 Projet

Plus en détail

Generix FR0010501692- GENX FAIR VALUE: 2,31

Generix FR0010501692- GENX FAIR VALUE: 2,31 n NexResearch Generix FR0010501692- GENX FAIR VALUE: 2,31 29 Juin 2010 Chiffres clés K 2009 2010e 2011e 2012e 2013e Dernier Cours, 2,12 Chiffre d Affaire 68.6 69.20 71.20 74.53 79.34 Capitalisation, M

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010 Jeudi 16 septembre 2010 Rentrée 2010 «Mieux communiquer avec internet» Intervenants Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication Maître Frédéric Bourguet, Cabinet

Plus en détail

G G E N E S T A. LeGuide.com FLASH VALEUR

G G E N E S T A. LeGuide.com FLASH VALEUR FLASH VALEUR 10 juin 2011 Internet / Média Thomas DELHAYE Analyste Financier tdelhaye@genesta-finance.com 01.45.63.68.88 Opinion 1. Achat Fort Cours (clôture au 9 juin 11) 14,20 Objectif de cours 21,90

Plus en détail