L Observatoire de la Flore de Bourgogne. Séminaire Ecoscope Paris 3 nov. 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Observatoire de la Flore de Bourgogne. Séminaire Ecoscope Paris 3 nov. 2014"

Transcription

1 L Observatoire de la Flore de Bourgogne Séminaire Ecoscope Paris 3 nov. 2014

2 1- Principes et objectifs Contexte de connaissance : A l issue d un programme d inventaire communal, constat de la faiblesse des analyses possibles sur les données acquises. Acquisition de connaissances principalement orientée sur la conservation (Mission CBN). Données de tendance manquantes pour beaucoup d espèces. Des pressions fortes identifiées (mutations agricoles, forestières, changement climatique ). Contexte partenarial : soutien de l Etat et du Conseil régional pour une démarche innovante. Lancement d un programme régional de suivi de la flore commune.

3 1- Principes et objectifs La conception du dispositif a suivi les trois impératifs suivants : validité scientifique : tout en restant aisées de réalisation, les méthodes doivent être éprouvées scientifiquement, reproductibles dans le temps et statistiquement robustes ; adaptation à l échelle régionale ; compatibilité potentielle avec les programmes nationaux existants ou en cours de développement aussi bien dans les domaines floristique que faunistique. Les options choisies en Bourgogne : Maximiser la simplicité / reproductibilité / fiabilité réseau de points (MBD suisse) Gagner du temps dans la mise en œuvre et rendre le dispositif compatible avec la faune organisation des points en zones échantillons

4 2- Dispositif retenu 176 carrés de 2x2 km, répartis selon les ensembles naturels de la région 8 points de 10 m² par carrés (1408) 1 transect de 2.5 km par carré 2 passages par an (relevés exhaustifs) 1/5ème des points par an, répartis dans la saison

5 2- Dispositif retenu Place de l unité d échantillonnage dans la maille 10x10 et 5x5 Disposition des points et du transect dans la maille 2x2

6 2- Dispositif retenu Marquage des surfaces échantillonnées Relocalisation des surfaces échantillonnées Intensité d échantillonnage Type d enregistrement Aimants dans le sol et marques de peinture avec azimuts + distances Détecteur de champ magnétique (précision <5cm), approche par GPS et notes de marquage aérien Inventaires exhaustifs lors de 2 passages par SE, au printemps et en été Taxons enracinés dans la SE : présence/absence, recouvrement, strates, indigénats. Recouvrement globaux (en %) de la SE des strates, total, non végétalisable Habitat(s) : nombre d unités phytosociologiques ou CORINE si pas de végétation, Données Ecologiques : topographiques, pédologique (partiel), (100 champs) Aimants dans le sol et 1 marque de peinture à chaque extrémité Détecteur de champ magnétique (précision <5cm), approche par GPS et notes de marquage aérien Inventaires exhaustifs lors de 2 passages par parcours, au printemps et en été Taxons enracinés dans la SE : présence/absence, indigénats.

7 3- Retours d expérience Chiffres généraux (diversité au point) : 90% des espèces communes, 45% des espèces AC à AR 14% des espèces rares Espèces contactées : 44% de la flore de Bourgogne pour les placettes (720 sp) 64% pour les des transects de 2.5 km 87% des placettes sont constituées d un habitat unique (suivi de l habitat possible) L observatoire permet de suivre des habitats dont l échelle de fonctionnement est proche des 10m² (sinon, système emboité).

8 3- Retours d expérience Exemple d analyse des données Les forêts de Bourgogne accueillent en moyenne 11 ±1 espèces. Cette valeur est deux fois inférieure à la moyenne Suisse (22 ±1 et 18 ±3 pour l étage collinéen). La richesse spécifique des peuplements autochtones adultes est significativement supérieure (de 2 taxons) à celle des peuplements artificiels. Les prairies de Bourgogne accueillent en moyenne 27±1 espèces. Cette valeur est comparable à la moyenne Suisse (27±3).

9 Conclusion L OFB, un protocole complexe mais puissant, une mise en œuvre et des analyses mobilisant l ensemble des connaissances et compétences du CBN. Des résultats applicables rapidement (éval. des politiques locales, LRR, ) Un dispositif qui pourrait être rapidement étendu à l ensemble du territoire, via le réseau des CBN. Synergies avec des thématiques en cours pour lesquelles le réseau des CBN s investit en associant expertise et recherche (Observatoire des prairies, programme MOH). Une valorisation possible comme base de calage pour des programmes associant la télédétection. Un équivalent à terme pour les végétations?

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité?

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? Donner des moyens à l AFB grâce aux redevances Il existe

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Technico-commercial en commerce international de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Le grafcet et les modes de marches

Le grafcet et les modes de marches Le grafcet et les modes de marches Le grafcet et les modes de marches... 1 Le gemma... 2 Exemple corrigé : Tri de caisse... 6 Exercice : Machine de conditionnement par lot de 3 paquets... 9 Les Modes de

Plus en détail

Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val

Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val de Loire Version 1.0 adoptée le 8 septembre 2015 Préambule

Plus en détail

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS Le jeune demi-fondeur reste avant tout un athlète complet et doit être formé en ce sens. Il doit pouvoir exprimer pleinement son potentiel en développant

Plus en détail

coopérative pointcarré * parce que l effet papillon, la théorie de lorenz, poincaré henri, la relativité

coopérative pointcarré * parce que l effet papillon, la théorie de lorenz, poincaré henri, la relativité coopérative pointcarré * parce que l effet papillon, la théorie de lorenz, poincaré henri, la relativité le projet pointcarré un tiers-lieu situé à Saint-Denis, dans le 93. un lieu mutualisé, de travail,

Plus en détail

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016 Domaine Transition industrielle et énergétique APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT Date limite de dépôt : le 15 février 2016 1- CONTEXTE La région Languedoc-Roussillon dispose de spécificités

Plus en détail

POSITIONING AND CONTROL OF MOBILE ROBOTS

POSITIONING AND CONTROL OF MOBILE ROBOTS Laboratoire d Automatique POSITIONING AND CONTROL OF MOBILE ROBOTS Projet de Semestre / Eté Année académique 2004 / 2005 Jean Martial Miamo Nguekam Etudiant en 4 ième année Electricité Dr. Denis Gillet

Plus en détail

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES?

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? Marie-Véronique LABASQUE FORMATRICE ET COORDINATRICE DU DEPARTEMENT D ETUDES ET DE RECHERCHES CREAI/IRFFE (AMIENS FRANCE). marie.labasque@irffe.fr

Plus en détail

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015 RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES Du Mardi 09 Juin 2015 1 Intervenir à trois échelles : Au niveau de l agglomération = échelle de la «politique publique cohérente» Au niveau de l opération d aménagement

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous?

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous? UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS Qui sommes-nous? ARCOOP est une coopérative d'activités et d'emploi (CAE) généraliste, qui regroupe 70 entrepreneurs de différents horizons et différents métiers (bâtiment,

Plus en détail

Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle. Décembre 2014

Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle. Décembre 2014 Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle Décembre 2014 SOMMAIRE I. Evolution de la Réglementation Prudentielle III. Impacts de la nouvelle réglementation I III II. Règles algériennes VS Règles

Plus en détail

Notre région, mode d emploi

Notre région, mode d emploi 01 Notre région, mode d emploi Qui fait quoi dans la Région Franco-Valdo-Genevoise? Edition : Service des affaires extérieures du canton de Genève Responsables de la publication : A-K. Kolb, C. Rivière

Plus en détail

Argumentation et lecture d image - Inspirations de l enseignement littéraire en France pour celui en Chine

Argumentation et lecture d image - Inspirations de l enseignement littéraire en France pour celui en Chine Argumentation et lecture d image - Inspirations de l enseignement littéraire en France pour celui en Chine SISU Doctorante en lettres Universités de Wuhan et de Bordeaux 3 Résumé : Lors de nos recherches

Plus en détail

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS?

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS? CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI ENTRÉE EN SERVICE AU 1ER JANVIER 2012 (CNAPS) Prestataires et clients de la sécurité privée TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR

Plus en détail

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Le Sénégal s est inscrit, dès l origine, dans la dynamique du développement durable.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Energie solaire de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Bioéthanol : éviter de comparer des pommes et des poires

Bioéthanol : éviter de comparer des pommes et des poires Bioéthanol : éviter de comparer des pommes et des poires 17/05/13 Utiliser des biocarburants pour remplacer les carburants fossiles? Pas si vite! D'un strict point de vue environnemental, l'opération n'est

Plus en détail

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE 2014-2015 Définitions L entrepreneuriat en général et l esprit d entreprendre en particulier sont reliés à l action. En effet,

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires :

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : Dossier de presse Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : la Caisse de Dépôts et Consignations la Caisse d Épargne de Bretagne, l association «Parcours Confiance

Plus en détail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Emploi 3 Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Jean-François Giret, Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini * Les nouvelles générations d actifs sont beaucoup plus diplômées qu il y a trente

Plus en détail

Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG)

Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG) Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG) - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Plus en détail

rechercher un rendement correspondant aux taux du marché monétaire;

rechercher un rendement correspondant aux taux du marché monétaire; Directive Directive pour les fonds du marché monétaire 6 juin 2012 (État au 4 mai 2016) I Principes, objectifs et caractère obligatoire La directive fait partie de l autoréglementation de l industrie suisse

Plus en détail

Le marché des bureaux NIMES. Bilan 1 er semestre 2009 Septembre 2009 Prochaine parution : Février 2010

Le marché des bureaux NIMES. Bilan 1 er semestre 2009 Septembre 2009 Prochaine parution : Février 2010 Le marché des bureaux NIMES Bilan 1 er semestre 29 Septembre 29 Prochaine parution : Février 21 Dynamique régionale Scenarii économiques fortement dégradés, crise financière avérée et globalisée, le 1er

Plus en détail

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour le 21 janvier 2008

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour le 21 janvier 2008 OpenCplusnet UN PROGICIEL LIBRE POUR LES STRUCTURES DE SERVICES À LA PERSONNE Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de service : Outils et Méthodes de la Systématique Intégrative - UMS 2700 Du Muséum National d Histoire Naturelle de Paris Avril 2008 Section

Plus en détail

POLITIQUE LOCALE D INCLUSION DE LOGEMENTS ABORDABLES. Dans les projets résidentiels

POLITIQUE LOCALE D INCLUSION DE LOGEMENTS ABORDABLES. Dans les projets résidentiels POLITIQUE LOCALE D INCLUSION DE LOGEMENTS ABORDABLES Dans les projets résidentiels Juin 2015 MOT DU MAIRE C est chargé d espoir que je vous présente la Politique locale d inclusion de logements abordables

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 2 ème RÉUNION DE 2013 Séance du 21 février 2013 CG 13/2 è m e /VI-04 L'an deux mille treize, le 21 février, les membres

Plus en détail

NATURA 2000. Compte-rendu. Journée d échanges sur l avenir de l élevage dans le Val de Loire et le Val d Allier

NATURA 2000. Compte-rendu. Journée d échanges sur l avenir de l élevage dans le Val de Loire et le Val d Allier NATURA 2000 Document d Objectifs des sites Natura 2000 Vallée de la Loire entre Iguerande et Decize Compte-rendu Journée d échanges sur l avenir de l élevage dans le Val de Loire et le Val d Allier 25

Plus en détail

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68 Service d Optimisation et de Lancement pour l Entreprenariat 2016 Catalogue Formation des SOLen Technopôle Lahitolle Elus locaux 6 rue Maurice Roy 18000 Bourges Tel. 02 46 08 10 68 Organisme agréé par

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

L incertain. Plan. Agir dans l incertitude. Agir dans l incertain; Probabilités; Distributions de probabilités jointes; Indépendance.

L incertain. Plan. Agir dans l incertitude. Agir dans l incertain; Probabilités; Distributions de probabilités jointes; Indépendance. L incertain 1 Plan Agir dans l incertain; Probabilités; Distributions de probabilités jointes; Indépendance. 2 Agir dans l incertitude Les approches logiques que l on a vues aux chapitres précédents permettent

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Avis de la Commission des participations et des transferts n o 2011-AC-4 du 31 mars 2011 relatif au transfert

Plus en détail

Charte forestière - Pays Forêt d Orléans - Val de Loire ENVIRONNEMENT, PATRIMOINE ET CADRE DE VIE :

Charte forestière - Pays Forêt d Orléans - Val de Loire ENVIRONNEMENT, PATRIMOINE ET CADRE DE VIE : ENVIRONNEMENT, PATRIMOINE ET CADRE DE VIE : La notion de patrimoine est particulièrement vaste et complexe et dans son sens traditionnel fait plutôt référence au passé et à des biens mobiliers ou immobiliers

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

Lemaître, Raphaël. Document type : Mémoire (Thesis)

Lemaître, Raphaël. Document type : Mémoire (Thesis) "L'acquisition d'un bien immeuble situé en France par un résident belge: fiscalité de l'acquisition, de la détention et la problématique de la transmission successorale." Lemaître, Raphaël Document type

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Mission Information et Communication 1 ter avenue de Lowendal 75700 PARIS 07 SP Suivi par : Fabienne ANDRE

Plus en détail

Cinq ans, cinq millions d'emplois

Cinq ans, cinq millions d'emplois Charles-Édouard Ranchin Cinq ans, cinq millions d'emplois Par le made in France Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

L immobilier de conviction

L immobilier de conviction L immobilier de conviction Noda, Issy-les-Moulineaux (92), acquis en juillet 2015 * Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille, agréée par l Autorité des Marchés Financiers, qui crée, structure

Plus en détail

Programme d investissements d avenir

Programme d investissements d avenir Rapport Mars 2016 Évaluation Programme d investissements d avenir Rapport du comité d examen à mi-parcours présidé par Philippe Maystadt PROGRAMME D INVESTISSEMENTS D AVENIR RAPPORT DU COMITÉ D EXAMEN

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION du variomètre FlyNet2 et de l application FlyNet pour smartphone et tablette Android

MANUEL D UTILISATION du variomètre FlyNet2 et de l application FlyNet pour smartphone et tablette Android ASI01/03/14 MANUEL D UTILISATION du variomètre FlyNet2 et de l application FlyNet pour smartphone et tablette Android version 1.30 www.asinstrument.ch www.flynet-vario.com CONTENU GÉNÉRALITÉS 3 VARIOMÈTRE

Plus en détail

PANORAMA DE LA MOBILITÉ EN SAÔNE-ET-LOIRE. A partir des trois enquêtes déplacements villes moyennes du territoire et du recensement de la population.

PANORAMA DE LA MOBILITÉ EN SAÔNE-ET-LOIRE. A partir des trois enquêtes déplacements villes moyennes du territoire et du recensement de la population. PANORAMA DE LA MOBILITÉ EN SAÔNE-ET-LOIRE A partir des trois enquêtes déplacements villes moyennes du territoire et du recensement de la population. 2 Agence d urbanisme Sud Bourgogne Les pôles et leur

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Participants Membre du comité scientifique et technique Nicolas Drapier DP Jean-Luc

Plus en détail

Appel à candidature PRIX MAIF POUR LA SCULPTURE 2016

Appel à candidature PRIX MAIF POUR LA SCULPTURE 2016 Appel à candidature PRIX MAIF POUR LA SCULPTURE 2016 Date limite de dépôt : 6 juin 2016 Chers artistes, Nous sommes heureux de vous présenter les modalités d inscription à la neuvième édition du Prix MAIF

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS «REVOLUTION SENSIBLE 1.0 2014»

REGLEMENT APPEL A PROJETS «REVOLUTION SENSIBLE 1.0 2014» REGLEMENT APPEL A PROJETS «REVOLUTION SENSIBLE 1.0 2014» Organisé Par «Le Carré Bouge», laboratoire d arts appliqués dédié aux nouveaux usages et à l art de vivre et «Le COPA-Via Paysage», Programme de

Plus en détail

NOTE SUR LE DOSAGE DES CHLOROALACNES A CHAINES COURTES

NOTE SUR LE DOSAGE DES CHLOROALACNES A CHAINES COURTES Ref : DRC 2005 CHEN 05.0674/ RNg/CLE le 06/12/2005 NOTE SUR LE DOSAGE DES CHLOROALACNES A CHAINES COURTES 1 OBJET Cette note a été rédigée dans le but de mettre en avant trois points importants concernant

Plus en détail

Protéger son savoir-faire et partager la PI : conventions et clauses contractuelles

Protéger son savoir-faire et partager la PI : conventions et clauses contractuelles Protéger son savoir-faire et partager la PI : conventions et clauses contractuelles 13 mai 2015 - Colmar Caroline BRESCH Juriste et coordinatrice de l équipe partenariats La SATT Conectus Alsace : qu est

Plus en détail

Édito Cadre général (1)

Édito Cadre général (1) Les premières remises des certificats 2012-2013 : Visa pour les IFRS, Parcours collaborateurs en Alsace, en Bretagne et à Montpellier. Édito Cadre général (1) L offre de formation pour 2013-2014 comprend

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Un Groupe ancré dans une profession Le Groupe SMABTP est l assureur spécialiste du secteur de la construction. Parmi ses 140 000 sociétaires figurent des intervenants

Plus en détail

Compléter les fiches de validation de projets

Compléter les fiches de validation de projets Compléter les fiches de validation de projets V ERSION 1 vendredi Rédaction : Louis GIRAUD : IA- IPR STI 1 / 6 M ODE D' D EMPLOI DU DOCUMENT DE VALIDATION DES PROJETS DE SPECIALITE 2D ET SSI STI 2D ET

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

La chaleur solaire au service de l économie locale

La chaleur solaire au service de l économie locale La chaleur solaire au service de l économie locale Mise en place d'un Plan Chaleur Solaire sur le territoire de Valence Romans Sud Rhône Alpes Collectivité TEPOS : une ambition politique et des actions

Plus en détail

MUSEES ET PATRIMOINE DU MINISTERE DE LA DEFENSE EN PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Jean-Louis Riccioli, conseiller pour les musées

MUSEES ET PATRIMOINE DU MINISTERE DE LA DEFENSE EN PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Jean-Louis Riccioli, conseiller pour les musées MUSEES ET PATRIMOINE DU MINISTERE DE LA DEFENSE EN PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Jean-Louis Riccioli, conseiller pour les musées 83 Fréjus - vitrine du musée des Troupes de Marine Musée des Troupes de Marine

Plus en détail

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC)

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) Règlement n o 4 Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) 94.12.06.09 amendé 99.04.28.09 amendé 02.02.27.08 amendé 07.06.20.10 09.06.17.09 Article 1 Conditions

Plus en détail

Circulaire n 5528 du 15/12/2015

Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Soutien aux élèves de l enseignement secondaire pour le lancement d une campagne de lutte contre le (cyber) harcèlement au sein de l école Appel à projets Réseaux et niveaux

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES

APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES Contexte : La Communauté de communes du Pays de Lumbres (CCPL) porte un réseau de 13 médiathèques, connu sous le nom de réseau PLUME. Ces

Plus en détail

Etat des lieux de l Insertion par l Activité Economique sur Ouest Provence - Année 2012 -

Etat des lieux de l Insertion par l Activité Economique sur Ouest Provence - Année 2012 - Etat des lieux de l Insertion par l Activité Economique sur Ouest Provence - Année 2012 - Observatoire Ouest Provence 1 Octobre 2013 SOMMAIRE Avant propos... 4 I Localisation des structures IAE et répartition

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs DOSSIER DE PRESSE 2016 Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs 1 SOMMAIRE Présentation Le mot du PDG 4 Les chiffres clés 5 Le SIRH c est quoi 6 L avantage d avoir un SIRH en mode SaaS 7

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée du LUNDI 30 JUIN 2014 à 18 heures LÉZIGNAN LA CÈBE Salle polyvalente

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée du LUNDI 30 JUIN 2014 à 18 heures LÉZIGNAN LA CÈBE Salle polyvalente CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée du LUNDI 30 JUIN 2014 à 18 heures LÉZIGNAN LA CÈBE Salle polyvalente ORDRE DU JOUR FINANCES N 1. BUDGET PRINCIPAL DE LA CAHM : approbation

Plus en détail

Paiement des conseils L importance des options proposées août 2014

Paiement des conseils L importance des options proposées août 2014 Paiement des conseils L importance des options proposées août 2014 15 août 2014 PAIEMENT DES CONSEILS L IMPORTANCE DES OPTIONS PROPOSÉES I. Introduction Les Canadiens ont accès à des marchés de produits

Plus en détail

Elaboration et suivi des plans et concepts de protection incendie

Elaboration et suivi des plans et concepts de protection incendie Recommandation ECA-Vaud Elaboration et suivi des plans et concepts de protection incendie R03-v01 Mai 2016 Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels du canton de Vaud Av. du

Plus en détail

Introduction formation accompagnement Notre public

Introduction formation accompagnement Notre public Introduction Je vais vous présenter brièvement nos activités et notre offre d intervention auprès du milieu scolaire. Je vais vous présenter plus particulièrement une démarche qui vise associer notre travail

Plus en détail

COSMÉTIQUE ACTIVE VICHY LA ROCHE-POSAY INNÉOV SKINCEUTICALS

COSMÉTIQUE ACTIVE VICHY LA ROCHE-POSAY INNÉOV SKINCEUTICALS VICHY LA ROCHE-POSAY INNÉOV SKINCEUTICALS ENJEUX ET STRATÉGIE BRIGITTE LIBERMAN, DIRECTRICE GÉNÉRALE Le développement de Cosmétique Active s appuie sur trois axes stratégiques majeurs: -l accélération

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CREATION ET IMPRESSION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION DANS LE CADRE DU PROJET DE COOPERATION LOIRE

CAHIER DES CHARGES CREATION ET IMPRESSION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION DANS LE CADRE DU PROJET DE COOPERATION LOIRE GAL FORET D ORLEANS LOIRE SOLOGNE GAL LOIRE BEAUCE CAHIER DES CHARGES CREATION ET IMPRESSION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION DANS LE CADRE DU PROJET DE COOPERATION LOIRE Juillet 2013 Pays Forêt d'orléans

Plus en détail

IFRS 16 Contrats de location

IFRS 16 Contrats de location IFRS 16 Contrats de location Plus de transparence au bilan des sociétés First Impressions Février 2016 kpmg.com/ifrs Sommaire Plus de transparence au bilan des sociétés 1 1 IFRS 16 en bref 2 1.1 Points-clés

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE ----------------------

REPUBLIQUE TOGOLAISE ---------------------- REPUBLIQUE TOGOLAISE ---------------------- MINISTERE DE LA PLANIFICATION, DU DEVELOPPEMENT ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ----------------------- DIRECTION GENERALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA COMPTABILITE

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET 188 (2004-2005) N 1 188 (2004-2005) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET modifiant le Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus en vue de favoriser l utilisation

Plus en détail

La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne

La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles V. Noble 06 novembre 2014 Plan de la présentation Le Conservatoire

Plus en détail

points de repere Reste à charge des personnes bénéficiant de la CMU-C en 2010 septembre 2011 - numéro 35

points de repere Reste à charge des personnes bénéficiant de la CMU-C en 2010 septembre 2011 - numéro 35 septembre 2011 - numéro 35 points de repere Aujourd hui, plus de 4 millions de personnes ont, au titre de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), une protection complémentaire gratuite.

Plus en détail

TEST DE CARTES Harmonisez le couple test à sondes mobiles - test Jtag dès la conception

TEST DE CARTES Harmonisez le couple test à sondes mobiles - test Jtag dès la conception TEST DE CARTES Harmonisez le couple test à sondes mobiles - test Jtag dès la conception Par Olivier Artur et Christophe Lotz, Alcatel CIT et Aster Ingénierie La difficulté d'accès aux équipotentielles

Plus en détail

Indexation et recherche visuo-textuelle des bases de données images

Indexation et recherche visuo-textuelle des bases de données images Indexation et recherche visuo-textuelle des bases de données images Hadi Akram LRSD, Département d informatique, Faculté des Sciences, Université Ferhat Abbas-Sétif 1, Algérie. akram_ha9@yahoo.fr Hadi

Plus en détail

Ateliers Pédagogiques d Arts Plastiques. les activités. scolaires. périscolaires. extrascolaires

Ateliers Pédagogiques d Arts Plastiques. les activités. scolaires. périscolaires. extrascolaires Ateliers Pédagogiques d Arts Plastiques les activités scolaires. périscolaires. extrascolaires Ateliers Pédagogiques d Arts Plastiques 20 rue Saint-Sauveur loco Le Service Education, Périscolaire et Cultes

Plus en détail

Les nouveautés de Word et Office XP... 17 1.1 1.2 Saisie, correction et gestion efficaces de document... 39 2.1 2.2 2.3 2.4 2.5 2.

Les nouveautés de Word et Office XP... 17 1.1 1.2 Saisie, correction et gestion efficaces de document... 39 2.1 2.2 2.3 2.4 2.5 2. Chapitre 1 Les nouveautés de Word et Office XP... 17 1.1 Office XP : c est nouveau... 19 Compatibilité des formats de fichiers... 19 Sobriété du nouveau design d Office... 19 Zones de tâches du volet Office...

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DE L ERGONOME DANS UN PROJET DE CONCEPTION : UNE INTERVENTION SOUS CONDITIONS

LA CONTRIBUTION DE L ERGONOME DANS UN PROJET DE CONCEPTION : UNE INTERVENTION SOUS CONDITIONS LA CONTRIBUTION DE L ERGONOME DANS UN PROJET DE CONCEPTION : UNE INTERVENTION SOUS CONDITIONS CHRISTIAN MARTIN Laboratoire d Ergonomie des Systèmes Complexes Université Victor Segalen Bordeaux 2 16 rue

Plus en détail

Campus des métiers et des qualifications de l économie touristique

Campus des métiers et des qualifications de l économie touristique P a g e 1 Campus des métiers et des qualifications de l économie touristique Note de présentation 13/07/2015 Projet présenté par : - Le Cluster Tourisme Paris-Val d Europe - La Communauté d Universités

Plus en détail

Mathématiques3 e. Laurent Ploy Professeur au Collège Vincent Auriol à Revel (31) Roger Brault Professeur au Lycée Maréchal Soult à Mazamet (81)

Mathématiques3 e. Laurent Ploy Professeur au Collège Vincent Auriol à Revel (31) Roger Brault Professeur au Lycée Maréchal Soult à Mazamet (81) PHRE Collection Mathématiques e Laurent Ploy Professeur au Collège Vincent uriol à Revel () Roger Brault Professeur au Lycée Maréchal Soult à Mazamet (8) Ludovic Requis Professeur au Lycée de Touscayrats

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

DECLARATION POUR LE RESPECT, LA RECONNAISSANCE ET LA LIBERTE DE LA MEDECINE LIBERALE

DECLARATION POUR LE RESPECT, LA RECONNAISSANCE ET LA LIBERTE DE LA MEDECINE LIBERALE DECLARATION POUR LE RESPECT, LA RECONNAISSANCE ET LA LIBERTE DE LA MEDECINE LIBERALE Conférence de presse du Dr. Jean-Paul ORTIZ, Président de la CSMF Le 2 octobre 2015 La loi de santé est actuellement

Plus en détail

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Département de Saône-et-Loire Comité stratégique permanent du numérique du 21 septembre 2015 Sommaire 1- Un réseau d acteurs 2- Rappel de la stratégie de déploiement

Plus en détail

Forum de Paris 1 Février 2012

Forum de Paris 1 Février 2012 Forum de Paris 1 Février 2012 Bouleversements politiques défis économiques Intervention M. Adil Douiri Mesdames, Messieurs, Je suis ravi d être parmi vous et de contribuer à la réflexion en cette période

Plus en détail

Retour d expérience du BIM sur la Cité du Vin à Bordeaux, conçue par XTU Architects

Retour d expérience du BIM sur la Cité du Vin à Bordeaux, conçue par XTU Architects Retour d expérience du BIM sur la Cité du Vin à Bordeaux, conçue par XTU Architects D. Bachmann, A. Legendre 1 Retour d expérience du BIM sur la Cité du Vin à Bordeaux, conçue par XTU Architects Denis

Plus en détail

L assurance chômage en Europe

L assurance chômage en Europe L assurance chômage en Europe Unédic - 18 octobre 2012 AJIS Principes fondateurs de la protection sociale Deux logiques Les systèmes de protection sociale appartiennent à deux grandes familles - ceux qui

Plus en détail

Juillet 2009. 14 avenue Duquesne 75350 Paris 07 SP Tel : 01 40 56 60 00

Juillet 2009. 14 avenue Duquesne 75350 Paris 07 SP Tel : 01 40 56 60 00 Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat à la solidarité PLAN STRATEGIQUE NATIONAL 2009-2013 DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Juillet 2009 14 avenue Duquesne 75350 Paris 07

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-Direction de l Action Sportive Service du Sport de Haut Niveau et des Concessions Sportives 2015 DJS 105 Subvention (40.000 euros) à la Ligue de Paris de Tennis

Plus en détail

DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT

DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT DÉBAT TONIK, L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT L OUTIL «DÉBAT TONIK» TE PERMET DE LANCER DES DÉBATS TONIQUES DANS LE MOUVEMENT AVEC LES J&SIENS SUR DES

Plus en détail

Règlement du jeu. Appel à idées «Université Paris Seine mon campus, mes idées!»

Règlement du jeu. Appel à idées «Université Paris Seine mon campus, mes idées!» Règlement du jeu Appel à idées «Université Paris Seine mon campus, mes idées!» Article 1 Organisation La COMUE Université Paris Seine, établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel

Plus en détail

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts EDUS 1101 Méthodologie de l observation Mme Joëlle Berrewaerts Les différentes phases d une recherche 6 grandes phases : (processus dynamique!) 1) Définir la PROBLEMATIQUE de départ (QP de recherche) +

Plus en détail

FORFAIT SAISON GRANDVALIRA 2014-15

FORFAIT SAISON GRANDVALIRA 2014-15 FORFAIT SAISON GRANDVALIRA 2014-15 1. CONDITIONS DES AVANTAGES CONCERNANT LES ACHATS EN LIGNE 2. CONDITIONS DES TARIFS 3. RÈGLEMENT INTERNE 4. POLITIQUE DE COMPENSATION EN CAS DE GROSSESSE, ACCIDENT SUR

Plus en détail

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Rappel sur le Projet d Aménagement et de Développement Durables

Plus en détail

Etude portant sur l évaluation des pôles de compétitivité

Etude portant sur l évaluation des pôles de compétitivité Etude portant sur l évaluation des pôles de compétitivité Chapitre 5 : les pôles et leur environnement 15 juin 2012 Sommaire 5. LES POLES ET LEUR ENVIRONNEMENT... 3 5.1. Des collaborations inter-pôles,

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé. Gestion de la production industrielle REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé. Gestion de la production industrielle REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé Gestion de la production industrielle Spécialité : Optimisation des Préparations Industrielles Arrêté d habilitation : 20080263 REGLEMENT DU CONTRÔLE

Plus en détail

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population»

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» «Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» Calendrier Appel à projet FDVA Bretagne 2015 Diffusion de l appel à projets

Plus en détail