PROGRAMMES 2015 ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE - CYCLE 3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROGRAMMES 2015 ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE - CYCLE 3"

Transcription

1 PROGRAMMES 2015 ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE - CYCLE 3 1 PREAMBULE Les programmes : Arrêté du 12 juin 2015, publié au Journal Officiel le 21 juin Le nom d enseignement moral et civique apparait dans la loi d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République du 8 juillet Ainsi, depuis la rentrée de septembre 2015, l enseignement moral et civique remplace l «instruction civique et morale» de l école primaire, l «éducation civique» du collège et l «Education Civique Juridique et Sociale» du lycée. Cette discipline, enseignée du CP à la Terminale bénéficient d horaires propres, à raison d une heure par semaine au primaire (dont 0h30 consacrée à des situations pratiques favorisant l expression orale) et d une ½ heure hebdomadaire dans le secondaire, soit 300 heures sur l ensemble de la scolarité. A l école cet enseignement est assuré par le professeur affecté à la classe, au collège par un professeur d histoire-géographie et au lycée par l un des enseignants de la classe. Une évaluation est prévue au sein des épreuves du diplôme national du brevet mais pas au baccalauréat. Les programmes des cycles 2, 3 et 4 sont organisés autour de 4 thèmes : 1. La Sensibilité. Connaître et identifier ses sentiments, ses émotions, à mettre des mots et à les discuter, à mieux comprendre ceux d autrui. 2. Le droit et la règle. Acquérir le sens des règles. 3. Le jugement. Comprendre et discuter les choix moraux, appréhender les choix d autrui, les différentes formes de raisonnement moral, argumenter, délibérer. 4. L engagement. Devenir acteur de ses choix et participer à la vie sociale. Sa structuration générale est différente autres programmes disciplinaires parus en novembre En effet, il s agit de la seule discipline du cycle 3 présentant encore une structuration en Connaissances / Capacités / Attitudes. Contrairement aux autres disciplines, le mot «capacité» est largement utilisé. Pour autant, comme pour les autres disciplines, les compétences qui concernent la discipline, sont également à extraire du socle commun.

2 Les orientations générales de la discipline : L éducation et la formation morale ne saurait être de la responsabilité d une seule discipline. Il s agit bien entendu, d abord de la responsabilité de la famille, mais également de l ensemble des enseignants et personnels de l établissement. Développer une aptitude à vivre ensemble dans une République indivisible, laïque et démocratique. Développer les dispositions à agir de façon morale et civique en associant connaissances et compétences Mise en activité des élèves dans la classe et dans la vie scolaire : discussion, argumentation, projets communs, coopération Le travail de groupe et l interdisciplinarité sont privilégiés. 1 Penser et agir par soi-même et avec les autres et pouvoir argumenter ses positions et ses choix 2 Comprendre le bien-fondé des normes et des règles régissant les comportements individuels et collectifs, les respecter et agir conformément à elles Connaissances et compétences se construisent progressivement avec la maturité des élèves. Cela nécessite une reprise des objets enseignés d un cycle à un autre. 3 Reconnaître le pluralisme des opinions, des convictions, des croyances et des modes de vie 4 Construire du lien social et politique. 2 ELABORER UNE PROGRESSION Les programmes ne proposent pas de repères de progressivité au sein même des trois années de chaque cycle. Ceux-ci sont à construire par les enseignants. Différentes pistes peuvent être mises en œuvre pour construire une progression au sein du cycle : Piste 1 : Repérer des repères de progressivité entre les cycles Une lecture comparative des programmes pour les cycles 2, 3 et 4, permet de repérer pour les 4 grands thèmes des repères de progressivité généraux (Cf : annexe 1 «sensibilité, soi et les autres».). Un travail comparable peut être réalisé pour les 3 autres grandes parties des programmes. Piste 2 : Etablir une programmation et une progression (Repères de progressivité entre les cycles) ETABLIR LA PROGRAMMATION Des objets qui peuvent être répartis entre les classes de CM1, CM2 et 6 ème Des objets qui pourront être abordés plusieurs fois au cours du cycle, selon une programmation à établir

3 ETABLIR LA PROGRESSION Des capacités (ou compétences) qui seront abordées chaque année du cycle, mais selon une progressivité à établir (niveau de compétence à établir). Concernant le programme d EMC, les compétences sont toutes transversales. Cf annexe 2 : objets d étude et compétences liés à l EMC permettant d élaborer la programmation. 3 EXEMPLE D ECHELLE DESCRIPTIVE. COOPERER CYCLE 3 Cette échelle ne constitue pas un modèle en soi, mais un exemple qui peut être retravaillé. Domaines observables : Echelon 1 Echelon 2 Echelon 3 Echelon 4 Constitution du groupe dans un groupe choisi par lui (affinités) dans un groupe basé sur un vœux ou lors d un échange entre pairs L élève sait travailler dans un groupe informel homogène (non choisi) dans un groupe informel hétérogène (non choisi) Nature du travail effectué L élève contribue partiellement au travail du groupe. capable de réaliser sa part, dans un travail de groupe. capable de réaliser un travail de groupe en respectant toutes les consignes données. capable de réaliser un travail de groupe en respectant toutes les consignes données, dans un temps imparti Lien avec les autres membres du groupe L élève demande de l aide et écoute les autres membres du groupe. L élève offre son aide, partage ses idées et encourage les autres. L élève offre son aide et vérifie la compréhension des autres. L élève offre une aide efficace permettant l amélioration de chacun Circulation de l information L élève conserve les informations L élève communique avec les autres sur les informations recherchées L élève échange ses informations et prend en compte celles des autres L élève s enrichit et enrichit les autres des informations internes et externes au groupe 4 PROLONGEMENTS POSSIBLES Le secrétariat général de l Enseignement Catholique propose un dossier permettant de faire le lien entre ce programme et le vécu de l établissement, pour mettre la formation morale et civique au cœur de l établissement :

4 Annexe 1 Comparaison des programmes des cycles 2, 3 et 4 pour l axe «La sensibilité, soi et les autres». Cycle 2 Cycle 3 Cycle 4 Identifier et partager des émotions, des sentiments dans des situations et à propos d objets diversifiés. Connaissance et reconnaissance des émotions de base Connaissance et structuration du vocabulaire des sentiments et des émotions Expérience de la diversité des expressions des émotions et des sentiments Partager et réguler des émotions, des sentiments dans des situations et à propos d objets diversifiés. Diversité des expressions des sentiments et des émotions dans différentes œuvres Maîtrise des règles de communication Exprimer des sentiments moraux à partir de questionnements ou de supports variés et les confronter avec ceux des autres. Connaissance et reconnaissance des sentiments. Connaissance et structuration du vocabulaire des sentiments moraux. Se situer et s exprimer en respectant les codes de la communication orale, les règles de l échange et de statut de l interlocuteur. Travail sur les règles de la communication Prendre soin de soi et des autres Le soin du langage : politesse Le soin du corps, de l environnement Le soin des biens personnels et collectifs L intégrité de la personne Mobiliser le vocabulaire adapté à leur expression Connaissance et structuration du vocabulaire des sentiments et des émotions. Manifester le respect des autres dans son langage et son attitude Le soin du langage : le souci d autrui dans le langage, notamment la politesse Le soin du corps, de l environnement Le soin des biens personnels et collectifs L intégrité de la personne Comprendre que l aspiration personnelle à la liberté suppose de reconnaître celle d autrui. Connaissance de soi et respect de l autre en lien avec l éducation affective et sexuelle. L identité personnelle, l identité légale La question des addictions Accepter les différences Le respect des pairs et des adultes. Les atteintes à la personne d autrui Le respect des différences, interconnaissance, tolérance La conscience de la diversité des croyances et des convictions. Identifier les symboles de la République présents dans l école. Connaître les valeurs et reconnaître les symboles de la République française : le drapeau, l hymne national, les monuments, la fête nationale. Apprendre à coopérer Initiation aux règles de la coopération. Respecter autrui et accepter les différences Respecter les autres dans leur diversité Respect des différences, tolérance Respect de la diversité et des croyances Comprendre le sens des symboles de la République Valeurs et symboles de la République française et de l Union Européenne Coopérer Savoir travailler en respectant les règles de la coopération. Comprendre la diversité des sentiments d appartenance civiques, sociaux, culturels, religieux. Expressions littéraires et artistiques et connaissance historique de l aspiration à la liberté. La francophonie Sentiment d appartenance au destin commun de l humanité. Connaître les principes, valeurs et symboles de la citoyenneté française et de la citoyenneté européenne. Citoyenneté française et citoyenneté européenne : principes, valeurs, symboles.

5 Annexe 2 Objets d étude et compétences liés à l EMC permettant d élaborer la programmation de cycle 3. La sensibilité Le droit et la règle Le Jugement L engagement Des objets qui peuvent être répartis entre les classes du cycle ou abordés plusieurs fois au cours du cycle 1 Partager, réguler des émotions, sentiments dans des situations et à propos d objets diversifiés. Connaissance et structuration du vocabulaire des sentiments et émotions 2 Respecter autrui et accepter les différences Respect des autres dans leur diversité Respect des différences, tolérance Respect de la diversité, des croyances, convictions 3 Manifester le respect des autres dans son langage et son attitude Soin du langage, politesse Soin du corps, environnement Soin des biens Intégrité de la personne 4 Comprendre le sens des symboles de la République Valeurs et symboles de la République française et UE 5 Comprendre les notions de droits et devoirs, les accepter et les appliquer Droits et devoirs de la personne Code de la route Vocabulaire de la règle et du droit Différents contextes d obéissance aux règles, règlements, sanctions 6 Respecter tous les autres Egalité filles garçons Mixité à l école Discrimination 7 Reconnaître les principes et les valeurs de la République et de l UE Démocratie représentative Liberté, égalité, fraternité 8 République française Vocabulaire des institutions Loi et déclaration des droits Citoyenneté nationale et européenne 9 Les préjugés et stéréotypes 10 La laïcité Laïcité Distinction croyances/opinions 11Usage de l Informatique et de l Internet Jugement critique : traitement de l information et éducation aux médias (semaine de la presse) Responsabilité à l usage du numérique 12 Intérêt personnel et collectif Bien commun Valeurs personnelles et collectives Sens républicain et nation Libertés fondamentales Laïcité Valeurs de l Union Européenne 13 S engager dans un projet collectif Engagement moral (APS) Code de la route (APER) 14 Pouvoir expliquer ses choix Responsabilité dans le cadre de l environnement et de la santé 15 Savoir participer et prendre sa place dans un groupe Démocratie Vote Acteurs locaux et citoyenneté 16 Fraternité et solidarité Des capacités (ou compétences) pour lesquelles il conviendra d élaborer une progressivité d apprentissage Communiquer à l oral et à l écrit Coopérer Faire des recherches documentaires Expérimenter Débattre Hiérarchiser, clarifier des valeurs Analyser des stéréotypes Argumenter Prendre part à une discussion, un débat Nuancer son point de vue en tenant compte du pont de vue des autres. Confronter des idées. Exercer un jugement critique Débattre S engager

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES DES OUTILS AU SERVICE DE LA FORMATION DE LA PERSONNE & DU Depuis plus de 70 ans, La Jeunesse au Plein Air milite pour le départ de tous les enfants en vacances. Elle soutient ainsi financièrement le départ

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS Questions et éléments de réponse Principales références dans les encadrements ministériels Question Éléments de réponse 1) En quoi consiste

Plus en détail

THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves. 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles

THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves. 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles Références : - Référentiel des compétences professionnelles des métiers du

Plus en détail

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert Mise en route PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Découvrir l autisme Classe : CE-CM Niveau : cycles 2 & 3 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Descriptif du projet coopératif

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) LICENCE Arts, Lettres, Langues mention Langues Littératures et Civilisations Etrangères spécialité ANGLAIS Autorité responsable

Plus en détail

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Cours Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Situation du cours Outils de recherche d emploi Programme d études Intégration socioprofessionnelle Dimension Choix professionnel

Plus en détail

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE 1. Contexte - travail scolaire et projet éducatif Le travail scolaire occupe une place de choix dans le projet éducatif de Beaubois,

Plus en détail

Présentation de la formation

Présentation de la formation Certificat d Etudes Administratives Enseignement A Distance Présentation de la formation OBJECTIFS Acquérir les outils et les méthodes nécessaires à la réussite des concours administratifs (A, B ou C).

Plus en détail

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains permet d acquérir des connaissances concernant les droits humains, mais aussi de développer des habiletés et

Plus en détail

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel.

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel. La classe de 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Document d accompagnement pédagogique I- Le cadre réglementaire Il est défini par la circulaire n 2011-128 du 26 aout 2011, publiée au BO

Plus en détail

LE PROJET ÉDUCATIF DU CÉGEP DE SEPT-ÎLES

LE PROJET ÉDUCATIF DU CÉGEP DE SEPT-ÎLES LE PROJET ÉDUCATIF DU CÉGEP DE SEPT-ÎLES Ce projet éducatif témoigne de l engagement du personnel du Cégep de Sept-Îles à promouvoir les valeurs qui guident son action éducative et imprègnent les programmes

Plus en détail

Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison

Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison Marina Vasylenko La formation continue des enseignants (formation en cours d emploi) dépend de nombreux facteurs comme

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue. Charte des Droits et Libertés Des Résidents

Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue. Charte des Droits et Libertés Des Résidents Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue Charte des Droits et Libertés Des Résidents Arrêté du 08 septembre 2003 relatif à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, mentionnée

Plus en détail

Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle coef. type

Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle coef. type E1 ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle partir d un dossier ressource et de ses connaissances professionnelles, le candidat analyse À un document

Plus en détail

Madame, Monsieur, Stage de type 1 : stage de découverte et d initiation

Madame, Monsieur, Stage de type 1 : stage de découverte et d initiation 5648 14/03/2016 Mise à jour de certaines dispositions reprises dans la circulaire 5038 du 22/10/2014 concernant l organisation des visites et stages dans l enseignement secondaire ordinaire et spécialisé

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Mémoire. Rapports d activité et de projet tutoré

Mémoire. Rapports d activité et de projet tutoré Licence professionnelle Gestion Comptable et financière des PME- PMI Comptabilité Financière et Audit C.F.A. Mémoire Rapports d activité et de projet tutoré 1 Sommaire Le mémoire p.3 La réalisation du

Plus en détail

Livret personnel de compétences

Livret personnel de compétences Livret personnel de compétences Grilles de références pour l évaluation et la validation des compétences du socle commun au palier 2 Janvier 2011 MENJVA/DGESCO eduscol.education.fr/soclecommun LES GRILLES

Plus en détail

LES PROGRAMMES DE PHYSIQUE-CHIMIE AU LYCEE D ENSEIGNEMENT GENERAL

LES PROGRAMMES DE PHYSIQUE-CHIMIE AU LYCEE D ENSEIGNEMENT GENERAL Fiche n 4 LES PROGRAMMES DE PHYSIQUE-CHIMIE AU LYCEE D ENSEIGNEMENT GENERAL La réforme du lycée est entrée en vigueur à la rentrée 2010 avec la nouvelle classe de Seconde. Des ressources pour faire la

Plus en détail

Création de la spécialité «métiers de la relation aux clients et aux usagers» de brevet d études professionnelles

Création de la spécialité «métiers de la relation aux clients et aux usagers» de brevet d études professionnelles Spécial Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009 Création de la spécialité «métiers de la relation aux clients et aux usagers» de brevet d études professionnelles NOR : MENE0917558A RLR : 543-0c

Plus en détail

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps 1 Octobre 2012 Position adoptée à l issue des échanges et travaux

Plus en détail

LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE.

LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE. LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE. Jean Claude BOUAL Secrétaire général adjoint EGALE Les deux concepts de laïcité et de service public ont été forgés à la même époque, la fin du 19ème siècle et

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Nom, prénom de l étudiant GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Année de formation et promotion Date MSP 1 2 Rattrapage Lieu - Unité- Discipline Nom du Cadre Pédagogique Nom du

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX, DES SERVICES MULTIMEDIA DU LYCEE VIETTE

CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX, DES SERVICES MULTIMEDIA DU LYCEE VIETTE CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX, DES SERVICES MULTIMEDIA DU LYCEE VIETTE ENTRE : Le lycée Viette, représenté par son Proviseur, Ci après dénommé «l Etablissement» D UNE PART ET L UTILISATEUR..

Plus en détail

KEEZAM EXEMPLE DE PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ANGLETERRE (5 EME ) Fiche Enseignants

KEEZAM EXEMPLE DE PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ANGLETERRE (5 EME ) Fiche Enseignants KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Enseignants Nombre de pages : 5 POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ANGLETERRE (5 EME ) Cette fiche s adresse aux enseignants de

Plus en détail

Conseiller, Consultant, Responsable Formation. 180 h 192 h h h 420 h 372 h

Conseiller, Consultant, Responsable Formation. 180 h 192 h h h 420 h 372 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : Formation dispensée en : Sciences Humaines et Sociales Education et Formation Conseiller, Consultant, Responsable Formation

Plus en détail

GRILLE DESCRIPTIVE DE SCENARIO PEDAGOGIQUE Mise en place par les élèves d une veille informationnelle autour de leur Projet Personnel

GRILLE DESCRIPTIVE DE SCENARIO PEDAGOGIQUE Mise en place par les élèves d une veille informationnelle autour de leur Projet Personnel GRILLE DESCRIPTIVE DE SCENARIO PEDAGOGIQUE Mise en place par les élèves d une veille informationnelle autour de leur Projet Personnel 1/ Description de la séance Rubriques Commentaires éventuels Auteur

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4. Sciences, technologie et société. Physique-Chimie / Éducation Musicale

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4. Sciences, technologie et société. Physique-Chimie / Éducation Musicale Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 EPI 3 e Sciences, technologie et société Physique-Chimie / Éducation Musicale À propos des sons Présentation de l EPI DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE

Plus en détail

Illustration de compétences transversales

Illustration de compétences transversales Illustration de compétences transversales 1/ Prendre en charge un bilan de la 6 ème année Recueillir et analyser les données de l élève, de ses parents, de la PMI et des enseignants. Synthétiser les données

Plus en détail

La contribution des matières obligatoires du Programme de formation de l école québécoise à la lutte contre l homophobie et l intimidation

La contribution des matières obligatoires du Programme de formation de l école québécoise à la lutte contre l homophobie et l intimidation La contribution des matières obligatoires du Programme de formation de l école québécoise à la lutte contre l homophobie et l intimidation Exemples des programmes Éducation physique et à la santé et Éthique

Plus en détail

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE Zine-Eddine SEFFADJ Maître de conférence Chargé des

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DES SCOUTS MUSULMANS DE FRANCE

PROJET EDUCATIF DES SCOUTS MUSULMANS DE FRANCE PROJET EDUCATIF DES SCOUTS MUSULMANS DE FRANCE LA MISSION DES SCOUTS MUSULMANS DE FRANCE L Association des Scouts musulmans de France offre le scoutisme aux jeunes garçons et aux jeunes filles en vue de

Plus en détail

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service.

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service. Ce document présente le texte de l arrêté interministériel du 8 septembre 2003 (texte publié au Journal Officiel), qui constitue la Charte des droits et libertés de la personne accueillie dans les établissements

Plus en détail

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous?

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous? MODULES DE PERFECTIONNEMENT DE FORMATEURS Chaque thématique est indépendante l une de l autre Ce programme a pour objectifs : d élargir son champ de conscience dans le domaine de la formation des adultes

Plus en détail

La formation en Master MEEF mention 1 er degré

La formation en Master MEEF mention 1 er degré ÉSPÉ de l académie de Créteil La formation en Master MEEF mention 1 er degré Sigolène Couchot-Schiex, Responsable du Master MEEF Premier degré 1 Pour devenir PE Deux conditions : Vous devez être lauréat.e

Plus en détail

Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures)

Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures) Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures) Reconnaissance OPQ : # RA00612-13 SOFÉDUC : 2 unités d éducation continue Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques

Plus en détail

ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT ET DEVELOPPER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS 14 H A-6A CONTEXTUALISATION

ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT ET DEVELOPPER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS 14 H A-6A CONTEXTUALISATION PUBLIC Responsable(s) d agence(s) / secteur ou unité technique ACCOMPAGNER LE CONTEXTUALISATION OBJECTIFS GENERAUX Identifier les évolutions du secteur des voyages et de son entreprise et leurs impacts

Plus en détail

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille)

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille) Réponses de la Commission Nationale Consultative de Promotion et de Protection des Droits de l Homme Algérie au rapport du secrétaire général de l Assemblée générale des Nations Unies concernant «le suivi

Plus en détail

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Dossier de presse Contact presse Rectorat : Laurence Veteau - Tél. : 02 40 37 33 13 -

Plus en détail

PROJET RANDONNEE SPORTIVE 2010-2011

PROJET RANDONNEE SPORTIVE 2010-2011 PROJET RANDONNEE SPORTIVE 2010-2011 Projet Randonnée Sportive 2010-2010 Classes de 4 ème Descriptif du projet : L équipe d Education Physique et Sportive du collège Michel DEBRE propose de mettre en place

Plus en détail

Un diplôme d études secondaires équivalent pour les jeunes et les adultes

Un diplôme d études secondaires équivalent pour les jeunes et les adultes Un diplôme d études secondaires équivalent pour les jeunes et les adultes Mémoire présenté au Conseil supérieur de l éducation en vue de la production d un avis sur la sanction des études secondaires en

Plus en détail

Rencontre avec. Yves Michaud philosophe

Rencontre avec. Yves Michaud philosophe Rencontre avec Philosophe amoureux des sciences et des arts, Yves Michaud a fondé, en 2000, l Université de tous les savoirs, qui organise pour un large public des cycles de conférences par les meilleurs

Plus en détail

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Les échanges de bonnes pratiques dans le secteur social et médico-social trouvent aujourd hui un vecteur privilégié au

Plus en détail

Connaissance du cadre d intervention

Connaissance du cadre d intervention MECS du Breuil Priieuré du Breuiill 55200 COMMERCY Grille d auto-évaluation pour Educateur Spécialisé en formation dans le cadre d un stage à responsabilité à la MECS du Breuil Le cadre législatif et réglementaire

Plus en détail

STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion

STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Tout savoir sur la série STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ESSENTIEL SUR LA SÉRIE STMG La série Sciences et Technologies du Management et de la Gestion (STMG) est centrée sur

Plus en détail

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Doctorat HEC Formation à la pédagogie d adultes Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Septembre 2006 2 1. Présentation générale 1.1. Principes de base d une formation des doctorants à la pédagogie d

Plus en détail

Procédure «Changement d année» LES ESSENTIELS A RETENIR

Procédure «Changement d année» LES ESSENTIELS A RETENIR Mode d emploi A destination des chefs d établissements, des correspondants ENT et des gestionnaires de rubriques Procédure «Changement d année» LES ESSENTIELS A RETENIR Avant de débuter ce travail, il

Plus en détail

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre?

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre? Offre de formation 2013 Le pouvoir d agir Appui à la vie associative Projets sociaux des collectivités locales Projet associatif Actions citoyennes Bénévolat Développement social local La participation

Plus en détail

ANNEXE IV RÈGLEMENT D EXAMEN ET DEFINITION DES EPREUVES

ANNEXE IV RÈGLEMENT D EXAMEN ET DEFINITION DES EPREUVES ANNEE IV RÈGLEMENT D EAMEN ET DEFINITION DES EPREUVES 48 CAP Gardien d immeubles Règlement d examen Scolaires Scolaires (établissements publics et (établissements privés hors CERTIFICAT D APTITUDE privés

Plus en détail

Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=-

Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=- Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=- I- STATISTIQUES DU CONCOURS : 1-1 Nombre de postes, de candidats

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Nous vous proposons ici quelques pistes de réfléxions afin de faire de votre projet de mise en place de Google Apps For Work un succès.

Nous vous proposons ici quelques pistes de réfléxions afin de faire de votre projet de mise en place de Google Apps For Work un succès. Dans ce guide Déplacer vos applications dans le Cloud vous offre des bénéfices désormais largement éprouvés : optimisera l efficacité et la performance de votre organisation, en augmentant sa réactivité

Plus en détail

Descriptif succinct des modules de l UER AGIRS (Acteurs, Gestions, Identités, Relations, Systèmes)

Descriptif succinct des modules de l UER AGIRS (Acteurs, Gestions, Identités, Relations, Systèmes) Descriptif succinct des modules de l UER AGIRS (Acteurs, Gestions, Identités, Relations, Systèmes) Modules liés à la profession enseignante Modules genre et approches interculturelles Module BP33PIG Le

Plus en détail

Démarche d investigation

Démarche d investigation SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE Séance N 1/5 Durée : 1h 30 minutes Cycle II - Niveau CP CE1 Découvrir le monde du vivant Les animaux de la litière Progressivité apprentissages au cours cycles CYCLE

Plus en détail

FAQ Questions fréquemment posées

FAQ Questions fréquemment posées FAQ Questions fréquemment posées Questions générales sur le programme Voltaire Quel est le but du programme Voltaire? Le programme Voltaire donne la possibilité à de jeunes gens d acquérir, dès leur scolarité,

Plus en détail

Préparation au Bachelor- Toulouse

Préparation au Bachelor- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation au Bachelor- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours BACHELOR, pourquoi une

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ACCOMPAGNEMENT SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE OPTION «EN STRUCTURE»

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ACCOMPAGNEMENT SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE OPTION «EN STRUCTURE» BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ACCOMPAGNEMENT SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE OPTION «EN STRUCTURE» Guide d élaboration du plan de formation incluant les PFMP Document d aide à destination des équipes d établissement

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE. Support de cours de M. Omar Hemissi

LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE. Support de cours de M. Omar Hemissi LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE Support de cours de M. Omar Hemissi LE MANAGEMENT PUBLIC : UNE NOUVELLE DISCIPLINE LE CONTEXTE : Le management public est avant tout un objet d'études : la

Plus en détail

Mise en œuvre de modules transversaux dans les formations en travail social :

Mise en œuvre de modules transversaux dans les formations en travail social : Mise en œuvre de modules transversaux dans les formations en travail social : quels impacts sur le processus de construction des compétences et de l identité professionnelle des apprenants? Claire JONDEAU

Plus en détail

Ce dispositif est à l initiative de la Région dans le cadre du Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage.

Ce dispositif est à l initiative de la Région dans le cadre du Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage. Les Espaces Territoriaux d Accès aux Premiers Savoirs (ETAPS) Objectifs Les E.T.A.P.S., Espaces Territoriaux d Accès aux Premiers Savoirs, mettent à disposition des jeunes mais aussi des adultes en contrat

Plus en détail

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008 L A C O N F E R E N C E L A T I N E D E S C H E F S D E S D E P A R T E M E N T S D E J U S T I C E E T P O L I C E ( C L D J P ) LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE SPECIALITE : TECHNICO-COMMERCIAL EN PRODUITS INDUSTRIELS Arrêté d habilitation : 20014020 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)»

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» SG CDAS / mars 2015 Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» du 12 septembre 2011 Traduction en français

Plus en détail

Ateliers à la demande des enseignants

Ateliers à la demande des enseignants Service commun de documentation Ateliers à la demande des enseignants 2015-2016 Bibliothèque universitaire du Mans Avenue Olivier Messiaen 72085 Le Mans Cédex 09 A partir de la rentrée universitaire 2015-2016,

Plus en détail

Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise

Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise Aujourd hui, la notion de communication est devenue nécessaire, caractérisée par publicité. Il faut COM-MU-NI-QUER. Les attentes de

Plus en détail

CALENDRIER PREVISIONNEL

CALENDRIER PREVISIONNEL Formation des Cadres et futurs Cadres de la filière automobile en région Nord Pas de Calais et Picardie CALENDRIER PREVISIONNEL 1/2 journée TITRE DE NIVEAU II RNCP «Responsable en Management d Unité et/ou

Plus en détail

CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44

CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44 CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44 1. Présentation Le Collectif des associations partenaires de l école publique (CAPE) regroupe une vingtaine d organisations, qui militent pour une

Plus en détail

La convention signée par les établissements d enseignements de la conduite

La convention signée par les établissements d enseignements de la conduite La convention signée par les établissements d enseignements de la conduite Article premier Objet de la convention L école de conduite est partenaire de l opération «permis à un euro par jour» mise en place

Plus en détail

La natation scolaire 2012/2013

La natation scolaire 2012/2013 La natation scolaire 2012/2013 Résultats du questionnaire distribué aux parents par l intermédiaire de l Education nationale Cellule Evaluation, Pilotage et Organisation La natation scolaire Depuis 2004,

Plus en détail

NOR : MENH1310119A. Le ministre de l éducation nationale et la ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique,

NOR : MENH1310119A. Le ministre de l éducation nationale et la ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l éducation nationale Arrêté du fixant les modalités d organisation du concours externe, du concours externe spécial, du second concours interne, du second concours interne

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL

COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B LE CONSEIL SYNDICAL 2 Exposé La loi du 10 juillet 1965 et son décret

Plus en détail

La priorité : répondre aux besoins

La priorité : répondre aux besoins La priorité : répondre aux besoins Avis présenté par la Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec sur le plan d action de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale, avec ou

Plus en détail

People First : notre priorité!

People First : notre priorité! People First : notre priorité! Notre mission est d apporter du sourire dans toutes les familles par le plaisir et le meilleur du lait. Un sourire venant du cœur des collaborateurs Bel qui se réalisent

Plus en détail

Faire confiance à son intuition

Faire confiance à son intuition oui! Faire confiance à son intuition durée : 2 jours Explorer la perception des autres à son égard et la sienne à l égard des autres Faire un retour en exprimant son ressenti et en se basant sur du concret

Plus en détail

AIDE POUR L ENSEIGNANT NOUVELLEMENT AFFECTÉ en SEGPA

AIDE POUR L ENSEIGNANT NOUVELLEMENT AFFECTÉ en SEGPA AIDE POUR L ENSEIGNANT NOUVELLEMENT AFFECTÉ en SEGPA S E G P A Section d' Général et Professionnel Adapté I. LA DIMENSION INSTITUTIONNELLE 1.1 La SEGPA fait partie du collège La SEGPA fait partie intégrante

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Titre du projet : Ecole(s) concernée(s) :.. Circonscription(s) :..

Titre du projet : Ecole(s) concernée(s) :.. Circonscription(s) :.. Projet pédagogique EPS détaillé impliquant des intervenants extérieurs Document de référence à joindre à la fiche projet de toute demande d agrément (formulaires 2 et 3) Nom de la structure CENTRE EQUESTRE

Plus en détail

Tâches préliminaires à accomplir afin d assurer la réussite de l implantation d un programme d anglais intensif dans une école primaire

Tâches préliminaires à accomplir afin d assurer la réussite de l implantation d un programme d anglais intensif dans une école primaire Leçons apprises Calendrier Tâches préliminaires à accomplir afin d assurer la réussite de l implantation d un programme d anglais intensif dans une école primaire LEÇONS APPRISES Avant toute chose Nous

Plus en détail

mondiale des sciences de l él

mondiale des sciences de l él Quelle place et quel rôle pour les sciences dans la formation des élèves? Représentations d enseignants du primaire au Maroc au regard de la hiérarchisation des matières et de l interdisciplinarité XIV

Plus en détail

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR Les ateliers d Éducaloi Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR conflit, notre 3e secondaire Guide de l'enseignant La présentation de l atelier Ce qu il faut savoir En résumé : La voie des tribunaux

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

ARTS, LETTRES, LANGUES

ARTS, LETTRES, LANGUES Niveau : MASTER année Domaine : Mention : ARTS, LETTRES, LANGUES INFORMATION,, CULTURE Parcours : Ingénierie des métiers de la culture : Spectacle vivant et Muséologie, Patrimoine M1 60 ES Volume horaire

Plus en détail

ANNEXE 1 CONTENU DE LA FORMATION ET MOYENS PEDAGOGIQUES

ANNEXE 1 CONTENU DE LA FORMATION ET MOYENS PEDAGOGIQUES ANNEXE 1 CONTENU DE LA FORMATION ET MOYENS PEDAGOGIQUES THEME 1 : LE MARCHE ET L OFFRE (56 heures) 1. Le marché du jeu et du jouet Objectif : Connaître le marché du jeu et du jouet, découvrir les tendances

Plus en détail

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com ADAPTATION DE LA FORMATION EN COMMUNICATION AUX NOUVEAUX METIERS S. EL MENDILI Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com INTRODUCTION Un des

Plus en détail

DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE

DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE Dossier de presse 14 février 2011 École du génie SOMMAIRE Présentation des cadets de la Défense page 3 Objectifs des cadets de la Défense page 4 L engagement de l Académie

Plus en détail

ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 1 DISPOSITIONS GENERALES 1.1 Objectifs La formation en milieu professionnel permet de découvrir les réalités du monde professionnel (activités et

Plus en détail

Année universitaire 2015-2016 (Accréditation 2015-2019)

Année universitaire 2015-2016 (Accréditation 2015-2019) MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES - FONCTIONNEMENT DES JURYS POUR L OBTENTION DES DIPLÔMES DE LICENCE DU DOMAINE SCIENCES TECHNOLOGIE SANTÉ DE L UNIVERSITÉ PARIS-SUD Année universitaire

Plus en détail

FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation)

FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation) FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation) STATUTS Art. 1 Constitution Il est créé entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui

Plus en détail

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 56 (2012, chapitre 19) Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école Présenté le 15 février 2012 Principe adopté

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilités Questions

Plus en détail

Socle commun de Connaissances, de compétences et de culture / Programme de français / Compétences travaillées

Socle commun de Connaissances, de compétences et de culture / Programme de français / Compétences travaillées Socle commun de Connaissances, de compétences et de culture / Programme de français / Compétences travaillées Comprendre et s exprimer à l oral Domaines du socle : 1, 2, 3 Lire Domaines du socle : 1, 5

Plus en détail

Charte de l Association Aurore

Charte de l Association Aurore Charte de l Association Aurore Introduction : Des valeurs et des principes directeurs Fondée en 1871, reconnue d utilité publique en 1875, l association Aurore a pour objet «la réadaptation sociale et

Plus en détail

ANNEXE IV Définition des épreuves

ANNEXE IV Définition des épreuves ANNEXE IV Définition des épreuves Définition des épreuves EP1/UP1 coupe et coiffage homme 2 heures (dont 1 heure pour la VSP). Coefficient 4 (dont 1 pour la VSP). Finalités et objectifs de l épreuve Elle

Plus en détail

Cette note propose des outils pratiques afin de faire de l'évaluation une étape positive à la fois pour l'apprenti(e) et la collectivité.

Cette note propose des outils pratiques afin de faire de l'évaluation une étape positive à la fois pour l'apprenti(e) et la collectivité. Fiche pratique RH Direction Expertise statutaire et ressources humaines Pôle Recrutement et conseil RH 05 59 90 18 23 apprentissage@cdg-64.fr CONTRATS D'APPRENTISSAGE - Evaluer le travail de l'apprenti

Plus en détail

. Savoir utiliser le logiciel Google Earth. Savoir utiliser un logiciel de géométrie dynamique

. Savoir utiliser le logiciel Google Earth. Savoir utiliser un logiciel de géométrie dynamique Bénédicte MICHEL - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " THE PENTAGON " 3ème Testée avec trois classes de 3 ème sur une durée d une heure trente minutes Compétences du programme d'enseignement des Mathématiques

Plus en détail

SCIENCES DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION

SCIENCES DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION Faculté des lettres Maîtrise universitaire ès Lettres (MA) Plan d'études détaillé en CIENCE DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION Disciplines secondaire et principale [P] Version du 18 avril 2007 Conscient

Plus en détail