Plus grand hôtel de Suisse, le Starling Hotel Geneva ne cesse d améliorer confort et service. PAGE 7

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plus grand hôtel de Suisse, le Starling Hotel Geneva ne cesse d améliorer confort et service. PAGE 7"

Transcription

1 SUBMERGÉ PAR LES PAPIERS? Nous avons la solution! MENSUEL Février 2014 No 2 Laurence Herren - Photos : Shutterstock DU COPIEUR À LA GED T Bulletin d information de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Investir en Afrique centrale? Un événement autour des opportunités d affaires que présentent les pays d Afrique centrale. PAGE 4 infosponsor Plus grand hôtel de Suisse, le Starling Hotel Geneva ne cesse d améliorer confort et service. PAGE 7 Optimiser sa prévoyance Un séminaire du groupe Edmond de Rothschild destiné aux PME, indépendants et professions libérales. PAGE 8 Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) Une question d accès au marché La loi fiscale américaine «Foreign Account Tax Compliance Act» (FATCA) a pour but de permettre aux Etats-Unis d obtenir une information sur tous les comptes détenus à l étranger par les contribuables américains. Quelles en sont les conséquences pratiques pour nos banques? Système de retenue contre transmission FATCA est une réglementation américaine interne de portée extraterritoriale et susceptible d affecter tous les pays de la planète. Elle exige des institutions financières non américaines qu elles transmettent aux autorités fiscales américaines des informations relatives aux comptes dits «américains». Les institutions financières qui n acceptent pas de participer au programme FATCA se verront appliquer un prélèvement à la source de 30% sur tout revenu de source américaine et sur tout produit brut de vente de valeurs américaines par leurs dépositaires américains. A terme, ces institutions dites «non participantes» risquent même de se voir refuser l accès au marché des capitaux aux Etats-Unis et à la devise américaine. Ce système de transmission d informations aux autorités fiscales américaines n est pas entièrement nouveau, souligne Adam Jagusiewicz, juriste, directeur adjoint du département juridique à la Banque Pictet & Cie SA et responsable du pôle «projets juridiques transversaux». Depuis 2001, les banques - y compris les banques suisses - appliquent le régime dit du «Qualified Intermediary Agreement» (QI) et annoncent au fisc américain les clients américains qui perçoivent des revenus de source américaine sur leurs comptes. Cette obligation d annonce vaut également lorsque ce type de revenu est perçu par les bénéficiaires américains de certaines entités qualifiées par le droit américain de «fiscalement transparentes». Le système du QI est donc avant tout un système de retenue à la source dont l objectif primordial est double. D une part, il sert à déterminer de manière adéquate cette retenue à la source (0%, 15% ou 30%) en tenant compte des conventions de double imposition existant entre les Etats-Unis et le pays de résidence d un client non américain, en appliquant la retenue aux revenus de source américaine perçus par un tel client s il investit dans les valeurs mobilières américaines. D autre part, il joue la transparence fiscale pour les clients américains, en annonçant au fisc américain leur identité et les La loi fiscale américaine FATCA a pour but de repérer tout contribuable américain titulaire d un compte bancaire ou au bénéfice d une fondation ou d un trust de famille. revenus de source américaine perçus s ils investissent également sur le marché américain. FATCA constitue un changement de paradigme. En effet, il n est plus question de retenue à la source mais de transmission d informations financières étendues aux autorités fiscales américaines concernant tout contribuable américain, qu il perçoive ou non des revenus de source américaine. Le but premier de FATCA est dès lors de détecter, dans les livres d une institution financière, tout contribuable américain, qu il soit titulaire d un compte ou bénéficiaire d une structure, telle une fondation ou un trust de famille, pour ensuite annoncer son identité au fisc américain. L information transmise porte tout d abord sur le solde de son compte, puis sur tout type de revenu perçu et, enfin, sur le produit brut de ventes de valeurs mobilières. Cette information étendue doit permettre au fisc américain de réconcilier les données qui seront par la suite fournies de son côté par le contribuable américain lors de sa déclaration fiscale annuelle. suite page 2 EasySnack Livraison pour entreprises eprises Choisissez votre Offre Découverte Contactez-nous au (numéro gratuit) ou par à pour profiter de notre offre découverte. e. Offres valables jusqu au 30 juin 2014 Plus d informations sur Rejoignez la communauté CCIG sur sa page Facebook!

2 2 Février 2014 No 2 suite de la page 1 JACQUES JEANNERAT Directeur Nouvelle émulsion économique? Les prévisions pour 2014 sont souriantes, pour la plupart d entre elles, mais reflètent mal les mutations auxquelles presqu aucun secteur de l économie n échappe. Tout en jeux d ombres et de lumières, il n y a désormais plus de secteur économique dont on puisse qualifier la santé d un seul adjectif. Les contrastes sont partout. Selon les secteurs: ainsi l industrie agro-alimentaire a connu une année 2013 relativement correcte, tandis que l industrie des machines a été en demiteinte. Selon les régions, aussi : pour les banques, les activités en lien avec l Europe de l Ouest ont décliné, alors que celles avec l Europe de l Est et l Asie ont augmenté. Selon le niveau de prix, enfin: l horlogerie, bien que toujours globalement en croissance, a enregistré un tassement, sensible dans le moyen de gamme. La concentration devient, pour plusieurs secteurs, le seul moyen de répondre aux attentes des clients. C est, par exemple, le cas des cabinets d avocats. La complexité croissante des lois et règlements favorise la spécialisation des praticiens. L heure est donc aux grands cabinets, comportant plusieurs dizaines d avocats. La même cause (la prolifération législative) produit le même effet pour les fiduciaires, sauf que, dans cette branche, les petites entités trouvent encore leur place sur le marché. La spécialisation est aussi à l ordre du jour dans le domaine de la santé. La loi sur la planification hospitalière permet aux cliniques privées de bénéficier de mandats de prestations, ce qui représente une opportunité de développer une forte expérience dans certaines spécialités, seule à même d assurer une accréditation dans ces disciplines. Mais vraisemblablement avec, à terme, la fin des établissements généralistes. Si ces tendances se dessinent avec de plus en plus de netteté, il est une caractéristique qui frappe tous les secteurs de manière presque uniforme : l absence de visibilité. Cela est particulièrement vrai du commerce de détail qui, à Genève, a beaucoup souffert de la cherté du franc, mais également des achats sur Internet, de plus en plus souvent effectués par smartphone. En travaillant sur les conditions cadre que sont la fiscalité, l aménagement, l énergie et la mobilité, la CCIG s efforce de minimiser l entropie du système économique ou, tout au moins, de permettre aux entreprises de conserver un minimum de stabilité dans leur environnement. Et d entretenir ainsi le cercle vertueux de l emploi et de la prospérité. ÉDITORIAL Deux modèles internationaux Aujourd hui, la mise en œuvre de FATCA hors des Etats-Unis est réglée par un accord intergouvernemental, dont il existe deux modèles. Tout d abord, le modèle dit «européen», auquel ont adhéré certains pays dans et hors de l Union européenne (UE). Ce dernier se fonde sur l échange automatique d informations financières entre les Etats-Unis et le pays co-contractant. Les institutions financières dans les pays dans lesquels l accord en question est en force n ont pas le choix. Elles doivent appliquer FATCA et, notamment, rechercher dans leurs livres les contribuables américains et transmettre, sans leur accord, leur identité et les données financières requises aux autorités compétentes locales, à charge pour ces dernières de transmettre à leur tour ces informations au fisc américain. Cet échange est en principe réciproque, mais pas équivalent. En effet, l engagement des Etats-Unis se limite, à ce stade, à la recherche des titulaires de compte, mais pas des bénéficiaires économiques de structures juridiques. Ce «fossé» devrait être comblé à court ou moyen terme, puisque les Etats-Unis se sont engagés à atteindre un degré de réciprocité équivalent. Le second modèle est le modèle dit «suisse», signé en février 2013 entre la Suisse et les Etats-Unis, qui ne prévoit pas d échange automatique d informations, mais une transmission unilatérale d informations directement par les institutions financières suisses aux autorités fiscales américaines. En effet, au moment de la négociation avec les Etats-Unis, la Suisse n était pas prête à adopter avant l heure le système de l échange automatique d informations. Par conséquent, le modèle 2 se fonde sur le standard actuel de l échange d informations, tel que prévu par l Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), à savoir les demandes groupées. En effet, dans ce modèle, le contribuable américain doit consentir («consent to report») auprès de sa banque à ce que son identité et les informations pertinentes liées à son compte soient divulguées directement aux autorités fiscales américaines. Les contribuables américains qui ne donnent pas cet accord sont qualifiés de clients «non consentants». Dans ce cas, les institutions financières sont tenues de transmettre aux autorités fiscales américaines une information anonyme et statistique du nombre de leurs clients «non consentants» et du montant consolidé sous dépôt détenu par l ensemble de ces clients. L information en question servira de base au fisc américain pour présenter par la suite aux autorités suisses, s il le souhaite, une demande d assistance administrative. Celle-ci portera précisément sur l information statistique livrée auparavant par les Référendum avorté banques en vue de la divulgation par la Suisse au fisc américain des noms des clients «non consentants» et de leurs données financières. L accord, ratifié par la Suisse, doit être appliqué par les institutions financières suisses à partir du 1 er juillet Elles ont du reste l obligation, à certaines conditions, de s enregistrer auprès du fisc américain d ici le 25 avril 2014 et d obtenir le «Global Intermediary Identification Number» (GIIN). Le Luxembourg, Singapour, les Bahamas, les îles Caïmans, le Panama, Jersey, Guernesey ou l île de Man ont choisi le modèle 1, tandis que Hong Kong, le Japon ou les Bermudes ont opté pour le modèle 2. Les négociations pour certaines de ces juridictions sont toujours en cours. Le poids de la mise en oeuvre Concrètement, l accord FATCA impose aux institutions financières suisses de revoir tous les comptes préexistants (ceux ouverts avant A l expiration du délai de récolte des signatures, mi-janvier, les référendaires n avaient recueilli que des paraphes nécessaires. Si l argument de la souveraineté pouvait paraître pertinent et justifier que l accord intergouvernemental soit soumis au vote populaire, d aucuns observent cependant que les banques n ont pas attendu pour appliquer FATCA. En effet, il faut savoir que si le peuple suisse avait rejeté l accord FATCA, les institutions financières helvétiques se seraient de toute façon trouvées contraintes de le mettre en œuvre par l effet de la loi américaine interne de portée extraterritoriale, situation pire que l accord FATCA ratifié par la Suisse, qui prévoit certains allégements pour les institutions helvétiques par rapport à la loi américaine. Il en va de l accès continu au marché des Etats-Unis et à la devise américaine, sans lesquels aucun établissement bancaire suisse ne peut à l heure actuelle survivre. Proprement indispensable Spécialiste en entretien et protection anti-taches sur moquettes, tapis, mobiliers en tissu et cuir, double-rideaux et tentures murales Service aux entreprises et particuliers, intervention ention sur place + + de 600 clients sur le bassin genevois stems.ch stems.ch

3 3 No 2 Février 2014 Juriste, directeur adjoint du département juridique à la Banque Pictet & Cie SA et responsable du pôle «projets juridiques transversaux», Adam Jagusiewicz explique les conséquences de la FATCA pour les banques suisses. l entrée en vigueur de FATCA) dans le but de détecter la présence de contribuables américains. Les institutions financières helvétiques concernées sont par exemple les banques, les négociants en valeurs mobilières, les fonds de placement ou encore les trusts avec une société trustee située en Suisse. La détection de contribuables américains passe par la recherche des indices d américanité. L accord en liste sept, tels que la nationalité ou le lieu de naissance. En présence de l un de ces indices, le compte est présumé être un «compte américain» et potentiellement sujet à divulgation. Un client peut cependant renverser cette présomption et attester dans les délais requis à sa banque qu il n est pas américain en signant un formulaire spécifique. Dans ce cas, la banque pourra traiter le compte comme non américain. Selon les règles fixées dans l accord, la recherche des indices d américanité doit s effectuer de manière électronique, puis en fonction de la taille du compte, ainsi que de manière physique. Pour les personnes physiques, la revue des comptes préexistants doit être achevée à fin juin La première date d annonce au fisc américain, pour la Suisse, est prévue le 31 mars 2015 sur les contribuables américains «consentants» identifiés comme tels à fin La transmission d informations est cependant progressive. Pour les entités et personnes morales, la date butoir pour la revue des comptes préexistants est fixée à fin juin Des coûts astronomiques L application de FATCA occasionne un surcroît de travail impressionnant : identification des contribuables américains, mise en place de nouveaux documents et du contrôle du statut des clients sous l angle FATCA pour les nouvelles ouvertures de comptes, suivi des changements dans la vie des clients, paramétrage des systèmes informatiques et des plateformes administratives internes, pré-formatage de ces données sur des formulaires prévus à cet effet et transmission de ces mêmes données directement au fisc américain. Les coûts, tout particulièrement pour les banques, seront extrêmement élevés. Il est cependant difficile de les chiffrer (le Conseil fédéral s en est d ailleurs bien gardé). La presse a évoqué des coûts de plusieurs dizaines de milliards de dollars (ou un surcoût de 20 à 50 dollars par compte) à l échelle mondiale. Dans le même temps, le trésor US ne s attend à en récolter qu un montant relativement modeste de 800 millions de dollars de revenus supplémentaires par année. On ne manquera pas de relever, en outre, que si le choix du modèle 2 préserve dans une certaine mesure le secret bancaire, il signifie néanmoins que la totalité des coûts administratifs, avec la transmission directe au fisc américain, est supportée par les banques. En revanche, dans le modèle 1, qui repose sur un échange automatique, une partie de ces coûts est supportée par l administration fiscale locale, à qui incombe la transmission des données requises au fisc américain. Adam Jagusiewicz relève qu il existe encore d autres coûts, par exemple les honoraires de conseillers externes ou encore le coût engendré par l extraction des données (dans des délais relativement courts) suite au lancement d une demande groupée par les Etats-Unis. Mais l existence d un nombre important de clients «non consentants» ou d institutions financières «non participantes» représente aussi, pour une banque, un risque de réputation. Nouvel ordre mondial Tout le débat autour de FATCA est, au fond, celui du «level playing field» (environnement dans lequel tous les acteurs doivent observer les mêmes règles). «L UE va forcément aller dans le sens des Etats-Unis, analyse Adam Jagusiewicz. Certains pays membres ont déjà fait des déclarations dans ce sens et c est l UE elle-même qui a inauguré l échange automatique de données en son sein avec la directive sur la fiscalité de l épargne». Il est erroné de penser que la Suisse a aujourd hui encore le choix d adhérer ou non aux obligations FATCA : l accord étant ratifié, il est en force. D ailleurs, une fois le processus FATCA mis en place, il deviendra une pratique courante et ne sera plus perçu comme un «grand chambardement» comme c est le cas aujourd hui. En dépit des coûts importants de mise en œuvre, FATCA ne fait pas perdre aux banques suisses de leur attractivité. Au contraire, en l acceptant, la Suisse continuera à offrir l accès au marché américain. Elle sert également d exemple aux autres places financières telles que le Luxembourg, Singapour ou Hong- Kong, qui négocient en ce moment un accord FATCA. Ainsi, les autres places financières concurrentes de la Suisse devront elles aussi se conformer aux règles FATCA. «A l avenir, le monde sera vraisemblablement partagé en deux : les institutions financières participantes et les non participantes, la Suisse ayant clairement démontré sa volonté politique de jouer dans le camp des juridictions participantes. La question des interactions futures des institutions financières helvétiques avec les institutions étrangères non participantes reste toutefois ouverte» conclut M. Jagusiewicz. En tout état de cause, l OCDE est en train de plancher sur un nouveau standard d échange d informations, l échange automatique. Celui-ci devrait être finalisé cette année. Si la Suisse y adhère, ce standard rendrait vraisemblablement caduc le modèle 2, choisi par la Suisse pour la mise en œuvre de FATCA. L histoire est donc loin d être terminée. Alexandra Rys La transmission d informations bancaires ne dépend pas du seul mécanisme FATCA Dans le cadre de l OCDE, l article 26 du Modèle de convention fiscale établit une obligation d échanger des renseignements «vraisemblablement pertinents» dans le cadre des accords de «non-double imposition». La Suisse a signé de tels accords avec une septantaine de pays dans le monde. Elle figure toutefois encore dans la catégorie des législations «inadaptées». Dans le cadre des relations avec les Etats-Unis, le passé fera l objet d un règlement entre le gouvernement américain et les banques suisses concernées dans le cadre du programme du «Department of Justice», récemment publié et, ce, indépendamment de FATCA.* * Pour une chronologie de l échange d informations, on consultera l article «La Suisse prend goût à l échangisme fiscal» de Thierry Boitelle (http://www.bilan.ch/thierry-boitelle/questions-fiscales/la-suisse-prend-gout-lechangisme-fiscal). Une version exhaustive de ce dossier, contenant des informations complémentaires, peut être lue sur le blog de la CCIG :

4 4 Février 2014 No 2 infocommerce INTERNATIONAL Séminaire Opportunités d investissements en Afrique centrale et présentation de Promote 2014 Vendredi 7 mars 2014, de 10 h à 16 h, lunch-cocktail inclus - CCIG, bd du Théâtre 4, Genève La CCIG, en collaboration avec la Fondation Internationale Inter- Progress, organise ce séminaire afin de présenter les opportunités d affaires offertes par les pays d Afrique centrale, ainsi que le salon Promote 2014, qui aura lieu en décembre à Yaoundé. Promote est une plateforme d échange et de réseau économique, qui sert de tremplin aux entreprises intéressées à investir et se développer en Afrique centrale. Le programme de la manifestation du 7 mars comprend une présentation des opportunités d affaires en Afrique centrale et du salon Promote 2014 le matin, un déjeuner cocktail de réseautage et, l aprèsmidi, des entretiens individuels. Un des buts de ce séminaire, qui s adresse aux entreprises de tous les secteurs d activité, est de préparer un Pavillon suisse à l occasion de Promote Soutenu par l Ambassadeur de Suisse à Yaoundé, Claude Altermatt, ce pavillon permettrait d initier plus aisément de nouveaux contacts commerciaux entre les entrepreneurs genevois et leurs homologues africains. INFORMATIONS Philippe Meyer, , INSCRIPTIONS (Agenda des événements) En 2013, Genève Aéroport a confirmé son importance régionale En 2013, Genève Aéroport a accueilli quelque millions de passagers, soit 3,9 % de plus qu en Cette augmentation du nombre de voyageurs s est accompagnée d une baisse du nombre de mouvements (décollages et atterrissages) de 2,2 %, à vols contre près de en Avec tonnes de marchandises transportées (y compris les intégrateurs et le fret postal), le volume total de l activité fret est resté stable par rapport à Les résultats de la plate-forme aéroportuaire genevoise en termes de trafic passagers sont meilleurs que la plupart de ceux présentés par les aéroports d Europe. Cette évolution positive du nombre de voyageurs utilisant la plate-forme aéroportuaire genevoise est le reflet du dynamisme de Genève en tant Genève Aéroport que place économique, financière, touristique, diplomatique ainsi que de toute la région qu il dessert. En 2013, moins de 4 % des passagers transitant par Genève Aéroport ont opéré un transfert pour poursuivre leur vol vers une autre destination. La plate-forme genevoise confirme ainsi sa vocation à assurer une desserte de point à point et consacre l importance de son rôle au service de la mobilité des habitants de sa zone de chalandise. L optimisation du taux de remplissage des avions et l engagement d aéronefs adaptés aux potentiels des différentes lignes a induit une baisse des mouvements, réduisant l impact du développement de Genève Aéroport sur l environnement. La CCIG se félicite de la bonne santé de Genève Aéroport ainsi que du développement quantitatif et qualitatif des routes aériennes reliant Genève aux principales villes du monde. Elle réitère son soutien à l aéroport, porte d entrée indispensable au Grand Genève et à toute la région. Mission économique BioAlps en Chine, à Nanjing et Shanghai, du 12 au 17 mai 2014 L industrie de la biotechnologie et de la pharmaceutique se développant de manière exponentielle en Chine, BioAlps, en collaboration avec Swissnex Shanghai, organise une mission économique à destination de Nanjing et de Shanghai. Cette mission propose aux entrepreneurs genevois de participer au Salon BIOTECH 2014 à Nanjing. Forum sur les sciences de la vie, sur l ingénierie et l industrie pharmaceutique, cet événement offre l opportunité aux responsables d entreprises de pénétrer le marché chinois, de développer des alliances d affaires et de présenter leurs produits. A Shanghai, les participants à la délégation pourront rencontrer des représentants d entreprises locales des domaines de la biotechnologie et de la pharmaceutique. INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS BioAlps Association, tél , Nous bâtissons un monde meilleur vous et nous partout sur terre EY refers to Ernst & Young Ltd

5 5 No 2 Février 2014 infochambre Compte rendu Midi de la Chambre du 23 janvier 2014 Bienvenue aux nouveaux membres admis le 27 janvier 2014 lors de la séance du Conseil de la CCIG 28 INVESTMENT SA Services aux directions financières ÉCOLE MOSER SA Enseignement privé PÈRE ET FILS Vente de détail, confection masculine De gauche à droite : Charles Lassauce, membre de la Direction de la CCIG, et les orateurs de ce Midi de la Chambre : Nicolas Lemaire, Starling Geneva Hotel ; Christophe Zimmermann, agorapublic ; Stéphanie Bérenguel, Pro-Data Group ; Helder De Pinho, Everial ; Joël Pastre, Global Risk Profile, et Gregory Chollet, Loyco. Le Starling Geneva Hotel & Conference Center est le plus grand hôtel de Suisse : 496 chambres et suites spacieuses et élégantes, 43 salles de conférences modulables de 2 à 900 personnes, 2 restaurants le Starling Café et L olivo, le Cbar&lounge et un vaste espace Fitness-Wellness. Le Starling Hotel Geneva est un lieu idéal pour concilier travail et détente. Loyco offre des services experts de conseil et d externalisation en assurances, RH, comptabilité, fiscalité et gestion des risques, qui s appuient sur des spécialistes brevetés et une solution informatique innovante. Pro-Data Group répond à tous les besoins dans les domaines des services informatiques, du web, de la formation et de la délégation avec un service Swiss Quality et un Helpdesk 24/7 Worldwide. La haute technicité de ses collaborateurs et son back-office performant assurent un service global, optimisé, proactif et de haut niveau qualitatif. agorapublica est une société de consultants seniors spécialisée dans les interventions facilitant la collaboration au sein des groupes. Celles-ci s appliquent notamment à l amélioration de la cohésion d équipes, l accompagnement de projets complexes, la création de processus de concertation publique et la définition de stratégie de communication. Spécialiste de l archivage et de la numérisation, Everial est présent en Romandie depuis La société met également à la disposition de ses clients son expertise en matière d archivage électronique conforme à la réglementation en vigueur. Global Risk Profile S.àr.l. est une entreprise suisse spécialisée dans la due diligence et l intelligence économique. Grâce à des ressources disponibles en ligne et à un important réseau international, elle offre à ses clients toute l information nécessaire pour évaluer le risque associé à leurs relations d affaires, où qu elles se trouvent dans le monde. APTISSEN SA Dispositifs médicaux - ASSOCIATION LA FLORIMONTAINE Education, enseignement ASSOCIATION RÊVES SUISSE Association à but non lucratif ATS-STUDIOS SUISSE S.àr.l. Communication - AUMAS CONSULTING Ressources humaines BCDT & ASSOCIÉS SA Courtage en assurances et family office BESPOKE CONCIERGE S.àr.l. Conciergerie privée, entreprise BLUE LAKES ADVISORS SA Conseil en produits financiers BUREAU D ÉTUDE CHRISTIAN HALLER Ingénieur géomètre et géomatique CAMELEON ORGANISATIONS Tourisme d affaire Evénementiel CF&C FINANCE SUISSE SA Family office DNATA SWITZERLAND AG Ground handling - DYNAPARTNERS WEALTH MANAGEMENT LTD Wealth Management Sponsors FONDATION LE CÉNACLE Centre hôtelier et de conférences GROSJEAN DIDISHEIM REICH Etude d avocats ID IMAGERIE ET DÉVELOPPEMENT SA Radiologie INVESTIR ADVISORY SA Finance KORN-FERRY (SUISSE) SA Ressources humaines LE QUINTREC COMINTWO Communication, Publicité LIVE MUSIC PRODUCTION LMP SA Organisation de concert L OCCITANE INTERNATIONAL SA - Bureau de Genève Cosmétique MAULINI SA Bâtiment et génie civil MOBILITY GENOSSENSCHAFT Société coopérative Car sharing/fleet management OPEN WEB TECHNOLOGY SA Conseils et services IT Co-sponsors PERMANENCE MÉDICO-CHIRURGI- CALE DE CHANTEPOULET SA Cabinets médicaux POINT PROD SA Audiovisuel et communication SEAQUEST MARINE PROJECT MANAGEMENT LTD Services et conseils dans le secteur maritime SEM REMONTÉES MÉCANIQUES Exploitant remontées mécaniques SG PRIVATE BANKING (SUISSE) SA Banque privée SOGETI SUISSE Services informatiques SWDS AVOCATS Etude d avocats SWISS PHARMED S.àr.l. Domaine pharmaceutique et médical TNT SWISS POST SA Transport express TRAFIGURA TPE LTD Succursale de Genève Commodities trading UNE S.àr.l. Agence de communication ENTOUREZ-VOUS DE NOUVEAUX TALENTS! Vous recherchez de nouveaux collaborateurs, pour un stage ou un premier emploi? UNI-EMPLOI vous met en contact avec des étudiants et des jeunes diplômés désireux de faire leurs preuves dans le milieu professionnel. Un vivier de compétences pour le présent et le futur de votre société. Jobs d appoint, stages, emplois fixes contactez-nous unige.ch/emploi UNI-EMPLOI LA CONNEXION ENTREPRISES-UNIVERSITÉ

6 6 Février 2014 No 2 infopartenaires Bitoubi Invitation à exposer La CCIG s associe à la deuxième édition de bitoubi, le salon des affaires dédié aux PME et à l entrepreneuriat. Ce salon, qui aura lieu les 15 et 16 octobre 2014 à Palexpo, permet aux entrepreneurs de réseauter, d augmenter leur visibilité, de présenter leurs innovations et de rencontrer des entrepreneurs de la région ainsi que de nouveaux clients. De nombreuses conférences sont organisées pour former et informer le visiteur. Des sujets seront développés autour de ces quatre thématiques : communication, économie et politique, business développement et «L humain au sein de l entreprise» seront en outre proposées. L enquête de satisfaction menée en 2013 auprès des exposants révèle que 75 % d entre eux ont été satisfaits de leur participation, 71 % ont apprécié la qualité des contacts et que 52 % des visiteurs sont des dirigeants d entreprise et 34 % sont des cadres. POUR RÉSERVER UN STAND OU TOUTE AUTRE INFORMATION Achats professionnels responsables Comment réduire les impacts environnementaux, améliorer le confort des utilisateurs, diminuer les risques sociaux chez les fournisseurs, faire des économies tout en restant performant? Le Service cantonal du développement durable a mis sur pied trois outils afin de promouvoir les achats professionnels responsables. Tout d abord, une formation de deux jours est proposée aux décideurs, acheteurs, responsables environnement ou développement durable, impliqués de près ou de loin dans des activités d achat. Elle aura lieu les 10 et 11 avril 2014, en collaboration avec la HEG de Genève et en partenariat avec la CCIG et la Fédération des entreprises romandes Genève. Une table ronde «entreprises» est également prévue, le jeudi 27 février 2014, à l attention des entreprises actives dans les achats responsables. Enfin, une brochure présente le témoignage d entreprises qui ont intégré les principes d achats responsables dans leur activité. POUR EN SAVOIR PLUS _aides_pratiques html Equal Pay Day Vendredi 7 mars 2014 à 18 h FER Genève, rue de Saint-Jean 98, Genève Chaque année le Business and Professional Women (BPW) Switzerland, l association la plus importante au monde et en Suisse de femmes actives occupant des postes à responsabilité, organise une journée d action pour la promotion de l égalité des salaires entre hommes et femmes. Le thème 2014 porte sur l égalité des salaires sur le marché public suisse, qui est régi par la loi fédérale (Art. 8, alinéa 1, lettre c) et l accord intercantonal (Art. 11, lettre f). La CCIG s associe à cette manifestation, qui réunira afin de couvrir les différents aspects de cette thématique (cadre légal et juridique ainsi que les outils) un panel de conférenciers de renom, puis proposera une table ronde fournissant l occasion d un échange d opinions. PROGRAMME ET INSCRIPTIONS (Agenda des événements) Nouvelles salles de réunion! Profitez-en pour organiser votre séminaire d entreprise avec la CCIG. Contact:

7 7 No 2 Février 2014 infosponsor Starling Hotel Geneva, efficiently different! Nouvelles chambres supérieures. Hôtel et restaurants Le plus grand hôtel de Suisse, certifié ISO 9001, et 50001, poursuit sa mission d amélioration continue. Le Starling Hotel Geneva confirme sa volonté d offrir un meilleur confort et un service personnalisé en restant à l écoute des besoins spécifiques de sa clientèle. Le Starling Hotel Geneva permet d allier travail et détente dans UNE VISION À LONG TERME BDO est la fiduciaire privilégiée des PME, des administrations publiques et des institutions sans but lucratif. un environnement chaleureux, surprenant et divertissant. BDO SA Route de Meyrin 123 CP Châtelaine Contact : A deux pas de Genève Aéroport et de Palexpo, à 10 minutes du centreville, vous trouverez au Starling Hotel Geneva plusieurs ambiances pour vos repas d affaires et vos pauses détentes : tonalités hautes en couleurs, service rapide et convivial, sous forme de buffet ou à la carte au Starling Café douceur de vivre à l italienne et mets aux accents méridionaux à L olivo un cadre résolument contemporain et lumineux pour déguster un verre de vin ou un cocktail au Cbar&lounge. Conférences Starling Geneva Hotel & Conference Center vous accompagne dans la réalisation de votre évènement à l aide de solutions concrètes, personnalisées et efficaces. Tout d abord, au travers de notre potentiel humain, nous mettons à votre service le savoir-faire d une équipe de professionnels proactifs, entièrement dédiés à la réussite de votre évènement. De plus, les infrastructures de notre centre de conférence, réparties sur 5000 m 2, vous proposent 43 salles modulables, dotées d équipements de dernière technologie. Notre cuisine de production, espace de 800 m 2 dédié à la restauration d évènements, vous assure un service de qualité de 2 à 1000 convives, ainsi que des solutions en adéquation avec vos besoins, tout en respectant les saisons pour le choix des mets suggérés. Déléguez nous la réussite de votre évènement : nous nous engageons à vous satisfaire et à vous étonner. Bien-être Les amateurs de sport ont accès au centre de Fitness Topform, équipé sur 1500 m 2 de machines de dernière génération, et peuvent bénéficier des conseils de moniteurs diplômés. Pour les instants de bien-être, le Wellness Wellform propose une piscine couverte et chauffée de 20 x 7m, ainsi qu un jacuzzi, dans un espace de 800 m 2 situé sous une verrière baignée de lumière. Pour découvrir ou redécouvrir le Starling Hotel Geneva, venez nombreux consulter notre nouveau site Starling Hotel Geneva Département Conférences & Banquets Fitness Wellness Audit Fiduciaire Conseil

8 8 Février 2014 No 2 Petit déjeuner des PME et des start-up infoagenda Transmission d entreprise: Rôle et responsabilités du Conseil d administration des outils concrets à disposition IMPRESSUM Bulletin d information de la CCIG. Paraît 11 fois par an, 3300 exemplaires Jeudi 27 février 2014, de 7 h 45 à 10 h CCIG, bd du Théâtre 4, Genève Vendredi 28 février 2014, de 8 h 30 à 10 h 30 FER, rue de St-Jean 98, Genève Cet événement organisé par la Fondation pour la transmission des PME permettra aux participants de prendre connaissance des outils à disposition des PME et d entendre les témoignages d Helena Rigotti, Responsable d édition: Alexandra Rys Rédaction: Sonam Bernhard, Fabienne Delachaux, Alexandra Rys, Géraldine Siegenthaler PROGRAMME ET INSCRIPTIONS (une dizaine de jours auparavant) Publicité: Promoguide SA - Tél Restaurant Vino Olio Caffé, de José Millo, Fleuriot fleurs, et d Isabelle Harsch, Harsch the Art of Moving. PROGRAMME ET INSCRIPTIONS (Agenda des événements) Midis de la Chambre Jeudi 13 mars 2014 de 12 h 30 à 14 h (accueil dès 12 h) CCIG, bd du Théâtre 4, Genève BOA LINGUA SA PROCARE SYSTEMS VALÉRIE BLANC PRECIOUS TIME ATELIER NORD S.à r.l. TEAM PARTNERS SUISSE SA Comment intégrer les parties prenantes? 4, boulevard du Théâtre Genève Vendredi 14 mars 2014, de 12 h à 14 h CCIG, bd du Théâtre 4, Genève Adresse postale Case postale Genève 11 Tél Fax Eric Maeder, chargé d enseignement, HEG Genève, exposera le thème de cette Rencontre du Management durable, qui se poursuivra avec les témoignages de Jean-Philippe Beaufrère, en charge de la politique Venez assister à la présentation des entreprises suivantes : BANQUE CANTONALE DE GENÈVE Rencontres du Management durable de développement durable, Helvetia Environnement, et Denis Hofstettler, agent général, La Mobilière. Conception: ROSS graphic design INSCRIPTIONS Impression: SRO-KUNDIG SA Genève PROGRAMME ET INSCRIPTIONS (Agenda des événements) Sponsors 2014 Co-sponsors Séminaire d entreprise Gestion flexible et sur-mesure du 2e pilier pour les PME ECOSOLUTIONS Jeudi 20 mars 2014 de 17 h à 19 h (accueil dès 16 h 45) CCIG, bd du Théâtre 4, Genève Ces dernières années, afin d être à même de répondre aux nouveaux défis démographiques de notre société et à la mutation profonde de l environnement économique et financier, la prévoyance professionnelle suisse a fortement évolué. C est ainsi qu au niveau du 2e pilier, le cadre réglementaire de la LPP s est assoupli, ce qui a permis, par la mise en place de plans cadres complémentaires à l assurance de base LPP, d individualiser la partie sur-obligatoire de la prévoyance professionnelle. Ces plans dits «bel étage» permettent notamment à leurs bénéficiaires d optimiser leur prévoyance, non seulement sur un plan financier, mais en matière fiscale également. Au niveau de l entreprise, une organisation sur deux niveaux de la prévoyance professionnelle (scindée ou «splittée») permet une gestion transparente et efficiente des assurances professionnelles en termes de coût. Dans ce contexte, le groupe Edmond de Rothschild, en étroite collaboration avec la fondation collective sur- L efficacité énergétique pour votre entreprise obligatoire PensFlex, propose aux indépendants, aux PME, ainsi qu aux cadres dirigeants une gestion flexible et sur-mesure de leur prévoyance professionnelle par une approche semi-institutionnelle innovante. A l occasion de cet événement, la Banque Privée Edmond de Rothschild SA présentera ses solutions de prévoyance à la carte par des exemples chiffrés concrets pour souligner d une part leur valeur ajoutée au niveau des personnes assurées et expliquer d autre part leurs effets au niveau de l entreprise. Ce séminaire s adresse aux PME désirant proposer à leurs cadres une solution sur-obligatoire LPP individualisée ainsi qu aux indépendants et aux professions libérales disposant d un revenu supérieur à fr. (prévoyance obligatoire), avec au moins un(e) employé(e), désirant bénéficier d une solution LPP individualisée et fiscalement attractive. PROGRAMME ET INSCRIPTIONS (Agenda des événements) Informations: Bénéficiez de conseils d experts pour réduire votre consommation d énergie et répondre aux exigences des lois sur l énergie et le CO2. N hésitez pas à nous contacter au ou à

Le salon de la PME au service de l entreprise!

Le salon de la PME au service de l entreprise! Le salon de la PME au service de l entreprise! Un salon avec conférences et ateliers destinés aux fournisseurs et prestataires de services et de biens d équipement pour les PME Expo Beaulieu Lausanne Palexpo

Plus en détail

AGOA Programme des Organisations pour la société civile du

AGOA Programme des Organisations pour la société civile du AGOA Programme des Organisations pour la société civile du 14 e Forum sur la coopération économique et commerciale entre les États-Unis et l Afrique AGOA 15 ans : Les organisations de la société civile

Plus en détail

Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS)

Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS) Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS) Le 13 février 2007, le Parlement luxembourgeois a adopté une loi introduisant le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS). Cette nouvelle loi remplace la loi du

Plus en détail

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e Nos Services Trident Fund Services la division du groupe Trident Trust dédiée à l administration des fonds propose aux gestionnaires

Plus en détail

Bienvenue chez Private Estate Life

Bienvenue chez Private Estate Life Bienvenue chez Private Estate Life Introduction à Private Estate Life La compagnie Private Estate Life est une compagnie d assurance-vie établie à Luxembourg depuis 1991 dont l objectif est de devenir

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Your Trusted Wealth Manager

Your Trusted Wealth Manager Your Trusted Wealth Manager QUI NOUS SOMMES TURQUOISE CAPITAL MANAGEMENT LTD ( TURQUOISE ) agit dans le cadre d un agrément octroyé par la FSC en tant que Conseiller en Placements (Sans Restriction) plus

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Une approche sur-mesure

Une approche sur-mesure L offre de services de HSBC Private Bank en France Le cœur de notre métier consiste à vous fournir des conseils de qualité et à mettre en œuvre les solutions d investissements permettant de répondre précisément

Plus en détail

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Luxembourg Introduction à Altraplan Luxembourg La compagnie Altraplan Luxembourg est une compagnie d assurances créée en 1996, se targuant d une expertise inégalée dans

Plus en détail

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle Business Forum 2011 www.business-forum.fr Entreprise & Compétitivité Après le succès de sa première édition en 2010, le Centre d Affaires CESCOM

Plus en détail

uni-emploi au service des entreprises

uni-emploi au service des entreprises uni-emploi au service des entreprises Faire connaître Rencontrer Recruter Etudiants et jeunes diplômés UNI-EMPLOI LA CONNEXION ENTRePRISEs-UNIVERSITé Département de l instruction publique, de la culture

Plus en détail

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance.

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Avocats et notaires Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Table des matières Table des matières Le Credit Suisse, partenaire financier des avocats

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

IV. comptabilité et révision

IV. comptabilité et révision IV. comptabilité et révision Vous devez tenir la comptabilité de votre entreprise Vous trouverez dans ce chapitre des renseignements sur les règles et usages en vigueur pour la comptabilité et la révision

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT 7-8 MAI 2014 BEAULIEU LAUSANNE

DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT 7-8 MAI 2014 BEAULIEU LAUSANNE DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT BEAULIEU LAUSANNE TABLE DES MATIÈRES 1. MISSION & OBJECTIFS 2. CIBLES 3. PARTENAIRES 4. WISE EN BREF 5. EXPOSANTS 6. COMITE DE PILOTAGE

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Statuts de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Avril 2010 1 I. DÉNOMINATION, SIÈGE, BUT Article 1 er : Dénomination Il est constitué, sous la dénomination «Chambre de commerce,

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Efficacité énergétique de la part des pros

Efficacité énergétique de la part des pros Efficacité énergétique de la part des pros Calcul systématique du potentiel d économies Conventions d objectifs avec la Confédération et les cantons Exemption des taxes sur l énergie et sur le CO 2 Avec

Plus en détail

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES Finance Comptabilité Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES LE MOT DU CENTRE PATRONAL Donnez un coup d accélérateur à votre carrière! A u service des entreprises

Plus en détail

BIL Belgique À vos côtés, pour vous.

BIL Belgique À vos côtés, pour vous. FR banque privée BIL Belgique À vos côtés, pour vous. BELGIUM BIL Belgique À vos côtés, pour vous. Enseigne réputée et reconnue dans la plus pure tradition des banques privées internationales, BIL Belgique

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Ce dossier est destiné à vous présenter à la fois l activité du cabinet de courtage A2C GROUPE, les services mis à la disposition de ses partenaires. Ce dossier se présente sous

Plus en détail

Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents

Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents Spécialisés dans le placement de candidat(e)s expérimenté(e)s pour tous les métiers de la banque et de l assurance,

Plus en détail

NOTRE MISSION PROFIL DE NOTRE SOCIÉTÉ

NOTRE MISSION PROFIL DE NOTRE SOCIÉTÉ PRÉSENTATION NOTRE MISSION Générer de la valeur pour nos clients, collaborateurs, partenaires et actionnaires, en offrant des services professionnels de qualité Suisse alliés à l efficacité asiatique.

Plus en détail

LOI FATCA. avocate associée

LOI FATCA. avocate associée LOI FATCA LES ETATS-UNIS ONT MIS EN PLACE UNE NOUVELLE LEGISLATION POUR PREVENIR L EVASION FISCALE, APPELEE "FOREIGN ACCOUNT TAX COMPLIANCE ACT" (LOI FATCA), QUI EXIGE DES INSTITUTIONS FINANCIERES FRANCAISES

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Banque Leonardo UNE BANQUE PRIVÉE SINGULIÈRE

Banque Leonardo UNE BANQUE PRIVÉE SINGULIÈRE Un groupe bancaire indépendant et multifamilial Banque Leonardo est la filiale française du groupe bancaire Banca Leonardo S.p.A.. Institution fondée par Gerardo Braggiotti (ex vice-chairman de Lazard

Plus en détail

Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais

Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais Le Réseau des Experts Consultants Africains pour le Développement Economique Organise La première édition du Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais 27 30 septembre 2015 à Dakar (SENEGAL)

Plus en détail

Notre engagement qualité. ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère. développer la qualité de vie

Notre engagement qualité. ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère. développer la qualité de vie Notre engagement qualité ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère développer la qualité de vie Notre engagement qualité... p. 2 Notre politique qualité globale... p. 4 Notre système de

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

DÉCISION DE LA COMMISSION

DÉCISION DE LA COMMISSION L 15/12 Journal officiel de l Union européenne 20.1.2011 DÉCISIONS DÉCISION DE LA COMMISSION du 19 janvier 2011 relative à l équivalence des d enquête et de sanctions auxquels sont soumis les contrôleurs

Plus en détail

UNE FAMILLE, DES VALEURS. «RÉUNIR SOUS UN MÊME TOIT LE PASSÉ ET L AVENIR, AUJOURD HUI.»

UNE FAMILLE, DES VALEURS. «RÉUNIR SOUS UN MÊME TOIT LE PASSÉ ET L AVENIR, AUJOURD HUI.» UNE FAMILLE, DES VALEURS. Les valeurs sont essentielles car elles donnent du sens à notre vie. Nos convictions et nos principes sont façonnés sur notre expérience ainsi que par l héritage transmis de nos

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015. Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES

Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015. Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015 Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES FDE / FEPC 19 RUE BEAUREPAIRE 75010 PARIS 1 SOMMAIRE 1. Les rôles et fonctions du commissaire

Plus en détail

Conséquences de la loi américaine «Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA)» pour les caisses populaires et credit unions

Conséquences de la loi américaine «Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA)» pour les caisses populaires et credit unions Conséquences de la loi américaine «Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA)» pour les caisses populaires et credit unions Le 4 décembre 2012 Dan Lundenberg, associé Grant Thornton, S.E.N.C.R.L. T +1

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Et si vous faisiez le choix de la performance?

Et si vous faisiez le choix de la performance? Et si vous faisiez le choix de la performance? DES VALEURS ET UN CONCEPT UNIQUE À PARTAGER DES OUTILS ET UNE MARQUE AU SERVICE DE VOTRE RENTABILITÉ DES EXPERTS ET UN RÉSEAU POUR ÉCHANGER DES ENGAGEMENTS

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

La Réunion au World Future Energy Summit 2016

La Réunion au World Future Energy Summit 2016 La Réunion au World Future Energy Summit 2016 Le sommet mondial des energies renouvelables Du 18 au 21 Janvier 2016 Abu Dhabi - Emirats Arabes Unis Rencontre mondiale des énergies de demain, le World Future

Plus en détail

Olfeo a choisi, depuis sa création, de distribuer ses produits et les services qui leur sont associés à travers un réseau de partenaires.

Olfeo a choisi, depuis sa création, de distribuer ses produits et les services qui leur sont associés à travers un réseau de partenaires. Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d internet Alliance opérateur Olfeo Business Transparence Compétence Dynamisme Olfeo a choisi, depuis sa création, de distribuer ses produits et les services

Plus en détail

VENTE - MARKETING - COMMUNICATION - MANAGEMENT - FINANCE - IMMOBILIER - GESTION - INFORMATIQUE

VENTE - MARKETING - COMMUNICATION - MANAGEMENT - FINANCE - IMMOBILIER - GESTION - INFORMATIQUE VENTE - MARKETING - COMMUNICATION - MANAGEMENT - FINANCE - IMMOBILIER - GESTION - INFORMATIQUE FORMATIONS DE BAC À BAC +5 - ALTERNANCE - INITIALE - CONTINUE ADMISSION A VOS COTÉS GFS est présent pour vous

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

la notation financière et sociale, la formation professionnelle ou le renforcement de capacités, le coaching (l encadrement) et le conseil.

la notation financière et sociale, la formation professionnelle ou le renforcement de capacités, le coaching (l encadrement) et le conseil. 1. PRÉSENTATION DE CECA RATING SARL CECA Rating est une société à responsabilité limitée (SARL) créée en décembre 2012 avec un capital de FCFA 1.000.000. La création de CECA Rating est le fruit d une réflexion

Plus en détail

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Le Luxembourg, un centre financier international de premier ordre La place financière luxembourgeoise,

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 64 DU 29 JUIN 2009 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 A-10-09 INSTRUCTION DU 25 JUIN 2009 CREDIT D IMPOT POUR DEPENSES DE PROSPECTION COMMERCIALE (C.G.I., art. 244

Plus en détail

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS 1920 MARTIGNY 1951 SION 3963 CRANS-MONTANA 1870 MONTHEY 3960 SIERRE 1205 GENÈVE www.fidag-sa.ch TABLE DES MATIERES 1. Droit de la révision comptable... 3 2. Droit

Plus en détail

Fonds Private Label. L essence de notre metier

Fonds Private Label. L essence de notre metier Fonds Private Label L essence de notre metier CONTENU 5 VOTRE PARTENAIRE POUR VOS SOLUTIONS PRIVATE LABELLING DEPUIS 20 ANS 7 CREEZ VOTRE PROPRE FONDS 9 LE SUCCES GRGRACE AU MELANGE ADEQUAT 11 CONSEIL

Plus en détail

Cabinet de conseil en Assurances et de Gestion de Patrimoine, KEPAR Group propose depuis sa création par Jean-Louis EXBRAYAT en 2001,

Cabinet de conseil en Assurances et de Gestion de Patrimoine, KEPAR Group propose depuis sa création par Jean-Louis EXBRAYAT en 2001, KEPAR, mot wolof (ethnie du Sénégal) symbolise l ombre protectrice de «l arbre à palabres» sous lequel le Conseil des sages, prenait autrefois les grandes décisions sociales en Afrique. Le choix de ce

Plus en détail

Management Expertises Solutions

Management Expertises Solutions Management Expertises Solutions Rue Louis-Favre 34 2 0 0 2 N e u c h â t e l +41 32 729 35 00 +41 32 729 35 01 contact@mesgestion.ch www.mesgestion.ch Notre entreprise Fondée en 1990, est une société suisse

Plus en détail

Venir travailler en Russie : les démarches

Venir travailler en Russie : les démarches Venir travailler en Russie : les démarches Actualisation au 19 août 2008 MINEFE DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001 NB : Cette fiche a pour but de

Plus en détail

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée»

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» Développement des Individus, des Compétences et des Motivations ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» 1 UNE ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR POURQUOI? La complexité de notre environnement incite

Plus en détail

LE SERVICE DE CONCIERGERIE

LE SERVICE DE CONCIERGERIE LE SERVICE DE CONCIERGERIE Choisir «S Club», c est s assurer un service d excellence, capable de traiter des demandes simples comme des demandes insolites avec une qualité de service irréprochable. Accessible

Plus en détail

L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR»

L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR» L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR» étude ENTREPRENEURS BNP PARIBAS 2016 EN BREF LES MILLENNIPRENEURS UNE GÉNÉRATION PRESSÉE I Âgés de moins de 35 ans, ces nouveaux entrepreneurs créent plus d entreprises,

Plus en détail

Dossier de Presse. ZOOM 3 rue Titon 75011 Paris Contact Gilles Pellegrini Tél : 01 40 09 02 01 Fax : 01 40 09 02 23 contact@zoom.fr www.zoom.

Dossier de Presse. ZOOM 3 rue Titon 75011 Paris Contact Gilles Pellegrini Tél : 01 40 09 02 01 Fax : 01 40 09 02 23 contact@zoom.fr www.zoom. Dossier de Presse ZOOM 3 rue Titon 75011 Paris Contact Gilles Pellegrini Tél : 01 40 09 02 01 Fax : 01 40 09 02 23 contact@zoom.fr www.zoom.fr sommaire Société 3 Services 3 Expertise 4 Conseil 5 Formation

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

AXIOME AUDIT & STRATEGIE Société de Commissariat aux Comptes

AXIOME AUDIT & STRATEGIE Société de Commissariat aux Comptes AXIOME AUDIT & STRATEGIE Société de Commissariat aux Comptes RAPPORT DE TRANSPARENCE Etabli en application de l article R 823-21 du Code de commerce Exercice clos le 30 juin 2015 Axiome Audit & Stratégie

Plus en détail

LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB...

LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB... LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB... SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ... 5 ANS D EXPÉ- RIENCE, DE SER- VICES, 5 ANS D ÉCHANGES Le site du Social Club a 5 ans. Ces cinq années de partenariat

Plus en détail

CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE. Maurice Blondel

CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE. Maurice Blondel CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE Maurice Blondel CONSTITUER VALORISER TRANSMETTRE VOTRE PATRIMOINE Notre objectif Vous apporter un conseil sur

Plus en détail

Demos Outsourcing Externalisation de la formation

Demos Outsourcing Externalisation de la formation Demos Outsourcing Externalisation de la formation 1 Présentation du Groupe Demos Quelques chiffres 36 ans d existence 78 millions d de CA consolidé en 2007 (20% à l étranger) 700 collaborateurs dans le

Plus en détail

LE MASTER IN HOSPITALITY MANAGEMENT

LE MASTER IN HOSPITALITY MANAGEMENT LE MASTER IN HOSPITALITY MANAGEMENT 1 semestre à Avignon : Validation des crédits ECTS Fin de la formation à l University Collège de Birmingham Délivrance du Master par l Université de Birmingham (Angleterre)

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000 Une expertise internationale de l assurance vie Cardif Lux International, anciennement Investlife, a été fondée en 1994 par Cardif et BNP Paribas Luxembourg. C est un des leaders de l assurance vie internationale

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE 22.2.2014 Journal officiel de l Union européenne C 51/3 III (Actes préparatoires) BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 19 novembre 2013 sur une proposition de directive du

Plus en détail

Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique. www.ccfgb.co.uk

Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique. www.ccfgb.co.uk Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique www.ccfgb.co.uk POURQUOI LE ROYAUME-UNI? Marché de proximité de plus de 61 millions de consommateurs

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Promotions économiques régionales

Promotions économiques régionales Le fil rouge pour la création d entreprise Lausanne Région Association de la Région Cossonay - Aubonne - Morges Association de la Région du Gros-de-Vaud INTRODUCTION Ce livret, édité par les trois associations

Plus en détail

Participez à INTERTEXTILE, le plus grand salon textile en CHINE!

Participez à INTERTEXTILE, le plus grand salon textile en CHINE! Pavillon France Salon INTERTEXTILE SHANGHAI CHINE Shanghai Du 13 au 15 octobre 2015 Participez à INTERTEXTILE, le plus grand salon textile en CHINE! VOUS ÊTES... Un professionnel de l industrie textile

Plus en détail

Robert Half Juridique & Fiscal : le partenaire de vos recrutements

Robert Half Juridique & Fiscal : le partenaire de vos recrutements Robert Half Juridique & Fiscal : le partenaire de vos recrutements Notre division est spécialisée dans le recrutement de professionnels hautement qualifiés pour tous les postes de Juristes, Fiscalistes

Plus en détail

PROMOUVOIR DES INVESTISSEMENTS AGRICOLES DURABLES : UNE PRÉSENTATION À L INTENTION DES GOUVERNEMENTS D ACCUEIL

PROMOUVOIR DES INVESTISSEMENTS AGRICOLES DURABLES : UNE PRÉSENTATION À L INTENTION DES GOUVERNEMENTS D ACCUEIL PROMOUVOIR DES INVESTISSEMENTS AGRICOLES DURABLES : UNE PRÉSENTATION À L INTENTION DES GOUVERNEMENTS D ACCUEIL Arrière-plan et objectifs Atelier de formation, le 4 novembre 2014 Montreux, Suisse Les zones

Plus en détail

OFFRE. Zurich, 03.06.2015. Event Support @ COP21 4 au 10 décembre 2015 - Paris- Grand Palais. Service

OFFRE. Zurich, 03.06.2015. Event Support @ COP21 4 au 10 décembre 2015 - Paris- Grand Palais. Service SWITZERLAND GLOBAL ENTERPRISE STAMPFENBACHSTRASSE 85 - CH-8006 ZURICH Votre contact Beat Kuster bkuster@s-ge.com Direct +41 44 365 54 45 Zurich, 03.06.2015 OFFRE Pays cible France Service Event Support

Plus en détail

Robert Half : le partenaire de vos recrutements

Robert Half : le partenaire de vos recrutements Robert Half : le de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half, pionnier du recrutement spécialisé et, est aujourd hui leader mondial de ce secteur pour tous les métiers : de la finance de la comptabilité

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

1. Créer une société en Suisse occidentale

1. Créer une société en Suisse occidentale Nestle, (canton of Vaud) 1. Créer une société en Suisse occidentale Sommaire 1.1 Éligibilité 1.2 Différentes étapes de la création d une société généralités 1.3 Choix de la forme juridique de la société

Plus en détail

2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE

2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE Sommaire Introduction... 4 1. Groupe Fourcade... 5 1.1. Organigramme du groupe... 5 1.2. F2A - FOURCADE AUDIT ASSOCIES... 5 1.3. Description de la Gouvernance et de ses modalités

Plus en détail

«Les Opérations Fiduciaires reposent sur la Confiance que prête le Fiduciant au Fiduciaire»

«Les Opérations Fiduciaires reposent sur la Confiance que prête le Fiduciant au Fiduciaire» «Les Opérations Fiduciaires reposent sur la Confiance que prête le Fiduciant au Fiduciaire» (+33) 01 80 80 10 95 (+ 34) 952 80 22 54 (+41) 414 151 260 41 Spécialisé dans le service intégral de la Constitution

Plus en détail

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires Guide du programme Arcserve Global Partner destiné aux VAR - EMEA Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des

Plus en détail

Les Iles Vierges Britanniques (BVI):

Les Iles Vierges Britanniques (BVI): Les Iles Vierges Britanniques (BVI): Les International Business Companies (IBC) sont des sociétés offshore instituées dans les îles Vierges Britanniques (BVI), en vertu de l'international Business Companies

Plus en détail

Contrats en alternance. Devenez acteur d un monde qui change, Rejoignez BNP Paribas!

Contrats en alternance. Devenez acteur d un monde qui change, Rejoignez BNP Paribas! Contrats en alternance Devenez acteur d un monde qui change, Rejoignez BNP Paribas! BNP Paribas est leader des services bancaires et financiers en Europe avec ses quatre marchés domestiques : Belgique,

Plus en détail

Our success is measured by how well we meet your needs

Our success is measured by how well we meet your needs Grâce à l ensemble HSBC Premier, recevez un soutien personnalisé pour vous aider à gérer votre économie personnelle. Our success is measured by how well we meet your needs 1 Pour être admissible à l ensemble

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE DECEMBRE 2014 Etabli en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce 1 Préambule Le présent rapport établi par la Société Thierry MOREL & Associés

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR SOMMAIRE 3 INITIER VOTRE PROJET > Démarrer votre projet

Plus en détail

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS Les Emirats bénéficient d'une des économies les plus dynamiques au monde. Réputé pour sa beauté naturelle et son "art de vivre", Dubaï a également acquis la réputation

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail