Un voyageur averti en vaut deux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un voyageur averti en vaut deux"

Transcription

1 ///POLICEMUTUALITÉ Le magazine de la Mutuelle Générale de la Police /// Janvier 2013 DOSSIER /// Maladies infectieuses Un voyageur averti en vaut deux p. 15 #341 NOTRE SANTÉ /// Badminton : l as du volant p. 11 N Janvier ,66 NOTRE SOCIÉTÉ /// Pollution : comment assainir notre intérieur p. 26 NOTRE MUTUELLE /// Des services pour diminuer vos dépenses de santé p. 06

2 SOMMAIRE /// 03 ÉDITO NOTRE MUTUELLE 04 INTERVIEW Benoît Briatte : «ÉLAN 2016 : un plan stratégique pour l avenir» 06 ACTUALITÉS Les actus de la MGP 09 BON À SAVOIR Un proche hospitalisé : où se loger? NOTRE SANTÉ 11 SPORT Badminton : l as du volant 12 BIEN-ÊTRE Stress numérique : halte à l infobésité! 15 DOSSIER Maladies infectieuses : un voyageur averti en vaut deux NOTRE SOCIÉTÉ 22 RENCONTRE Brigade équestre : la proximité avant tout Marion Azéma 24 SCIENCES ET RECHERCHE L audition : comment ça marche? 26 ENVIRONNEMENT Pollution : comment assainir notre intérieur 28 LE GRAND TÉMOIN Serge Reynaud Scènes de la vie policière 29 CARNET 11Sport Le badminton Dossier Maladies infectieuses : un voyageur averti en vaut deux 12 Bien-être 26 Environnement Pollution : comment assainir notre intérieur Le stress numérique Également joint à ce numéro : l encart relatif à la liste des délégués à l assemblée générale - mandature #341/// POLICEMUTUALITÉ Directeur de la publication/ B. Briatte, Rédacteur en chef/ B. Briatte, Comité de rédaction/ L. Béguin, C. Bree, A. Cannarella, R. Comiotto, to, C. Hugon, D. Hugon, M. Keruzec, É. Moreso, P. Ortet, M. Sagnard, V. Teillol, Conception-réalisation/ POLI341, Rédaction/ Angie, Impression/ Maury Malesherbes, Photographies et illustrations/ V. Bourdon, V. Colin, F. Deligne, Getty Images, A. Levesque, Q. Vijoux, DR, Commission mission paritaire/ M 06916, ISSN/ , Dépôt légal/ janvier 2013, tiré à exemplaires, Siège de la MGP/ 10, rue des Saussaies, Paris, Siège administratif tif de la MGP/ 8, rue Thomas-Edison, Créteil Cedex, Tél./ Rencontre Marion Azéma 06 Actualités Des services pour diminuer vos dépenses de santé

3 Janvier 2013 Police mutualité 03 ÉDITO /// Chers adhérents, Chers collègues /// À l aube de cette nouvelle année, qu émettre comme vœux pour vous que ceux d une grande et généreuse sérénité? /// Sérénité personnelle emplie de joie, bonheur, amour et santé. Sérénité professionnelle, ou de retraite bien méritée, pleine de satisfactions et de bien-être dans l accomplissement de vos tâches quotidiennes. /// Mais, afin de profiter pleinement des plénitudes de ces sérénités, faut-il encore aspirer à ce qu elles soient adaptées à notre environnement. Aussi émettons nos vœux les plus chers afin que soient bannies à tout jamais, sur cette terre, la colère des hommes, la misère sociale, les souffrances physiques et morales, l injustice, l hypocrisie, la jalousie, la méchanceté, la bêtise humaine, l indifférence, la discrimination, l intolérance /// Qui d entre nous ne rêve pas d un monde idéal, où tout ne serait que bonheur partagé? /// Hélas, trois fois hélas, que de vœux qui malheureusement mettront certainement des millénaires pour se réaliser, si l on veut bien admettre qu il nous est autorisé de rêver d accéder un jour à cette grande et généreuse sérénité au bénéfice de tous sans distinction. /// Qu il me soit permis en cette nouvelle année, alors que, dans un récent sondage consacré à la relation des Français à leur système de santé, l amélioration de l accès aux soins apparaît comme la première des priorités, alors que doit voir le jour la réforme du financement de notre protection sociale, alors que l avenir de nos retraites doit encore être réexaminé, alors que le dossier de la prise en charge de la dépendance revêt une urgence absolue, alors que la feuille de route sociale des pouvoirs publics est établie pour cette année 2013, de vous souhaiter mes vœux de bonne et nouvelle année, pleine de promesses enfin tenues, pleine d actions concrètes dans l amélioration de notre protection sociale. À vous tous, ainsi qu à tous ceux qui vous sont chers, permettez-moi de vous adresser : MES VŒUX LES PLUS CHALEUREUX : BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2013 LE PRÉSIDENT Benoît Briatte

4 NOTRE MUTUELLE /// Interview 04 AVENIR DE LA MUTUELLE ÉLAN 2016 : un plan stratégique pour l avenir Benoît Briatte est le président de la Mutuelle Générale de la Police depuis l assemblée générale de En 1990, après avoir réussi le concours de la police nationale, il est affecté à la direction régionale des renseignements généraux Midi-Pyrénées. Président de la région MGP Midi-Pyrénées, il est nommé secrétaire adjoint de la MGP en 2006, puis vice-président chargé des affaires politiques en Le 22 juin dernier, l assemblée générale de la Mutuelle Générale de la Police a adopté ÉLAN 2016, un plan stratégique à quatre ans. Son objectif : préparer la mutuelle à un nouvel environnement économique plus concurrentiel, tout en garantissant aux adhérents une couverture toujours plus qualitative au meilleur prix, et à son pilotage par des policiers. Benoît Briatte, président de la Mutuelle Générale de la Police, nous présente ce plan ambitieux. Pourquoi la MGP s est-elle dotée d un nouveau plan stratégique? Benoît Briatte/ La Mutuelle Générale de la Police a toujours eu une vision stratégique des objectifs vers lesquels elle tendait. Nous savons où nous sommes, où nous voulons aller et comment nous comptons y arriver. Ce regard sur l avenir est la condition pour rester une belle mutuelle qui croît dans l intérêt de ses adhérents. ÉLAN 2016 s inscrit dans la continuité des plans stratégiques de la MGP, mais marque un véritable tournant. Depuis notre dernier plan, rédigé en 2006, notre environnement a en effet bien évolué! Comment décririez-vous ce nouvel environnement, et dans quelle mesure a-t-il influencé l élaboration d ÉLAN 2016? B. B./ Les mutuelles sont plus exposées aujourd hui qu elles ne l étaient auparavant. D abord en raison de la pression fiscale nouvelle qui s exerce sur elles : jusque-là exemptées de taxes, elles supportent désormais les mêmes impôts et les mêmes taxes que les assurances. La MGP se retrouve ainsi en concurrence directe avec ces sociétés commerciales qui consi dèrent la santé comme un marché à investir. Parallèlement, le régime obligatoire de l Assurance maladie s est peu à peu désengagé, laissant aux mutuelles la charge d un nombre croissant de remboursements. Nous assistons enfin à une inflation des normes à respecter : ainsi, Solvabilité II 1 impose aux structures mutualistes de plus en plus de règles dont la mise en œuvre coûte de plus en plus cher. ÉLAN 2016 a été élaboré pour permettre à la MGP de répondre à ces nouveaux défis, tout en continuant à remplir la mission qui est la nôtre depuis soixante ans : offrir à nos adhérents la meilleure couverture, au meilleur prix. Pouvez-vous nous présenter les grandes lignes de ce plan stratégique? B. B./ L objectif principal d ÉLAN 2016 est de faire de la MGP l acteur incontestable et incontournable de la protection sociale sur le marché du ministère de l Intérieur. Pour servir cette ambition, plusieurs axes de travail ont été définis. Le premier consistera à conquérir de nouveaux adhérents au sein du ministère, ce qui nous permettra de générer de nouvelles recettes et nous évitera de faire reposer la totalité des hausses de dépenses sur les adhérents actuels. En gagnant un public d actifs, nous assurons de plus la solidarité intergénérationnelle sur laquelle repose l avenir de la mutuelle. Pour attirer ces populations, nous travaillons à la création de produits et de services performants et innovants. Deuxième axe stratégique d ÉLAN 2016 : l évolution de nos structures juridiques. Ce processus ne sera pas forcément perceptible par les adhérents, mais il est vital : il permettra à la MGP de valoriser ses actifs et de réduire ses coûts fixes, toujours dans l objectif de proposer les meilleurs tarifs possibles. Nous chercherons enfin, et c est le troisième axe principal du plan, à renforcer nos liens avec les acteurs mutualistes proches afin d acquérir un poids politique suffisant pour défendre les intérêts de nos adhérents. Vous parlez de développer des produits innovants. La gamme Lyria, commercialisée depuis la rentrée, en est un bon exemple B. B./ Lyria illustre parfaitement ce que la MGP est capable de proposer à ses adhérents, futurs et actuels! Il s agit d une gamme novatrice grâce à laquelle chaque membre d une famille pourra souscrire une garantie 25 % des adhérents de la Mutuelle Générale de la Police ont participé à l élection des délégués lors de l assemblée générale. 1. Solvabilité II est une réforme réglementaire européenne du monde de l assurance.

5 Janvier 2013 Police mutualité 05 REPÈRES /// UN OBJECTIF PRINCIPAL ALIMENTÉ PAR QUATRE AUTRES OBJECTIFS OBJECTIF PRINCIPAL Devenir l acteur incontournable et incontestable de la protection sociale sur le marché du ministère de l Intérieur Contribution des objectifs à l objectif principal Optimiser les coûts fixes grâce notamment à des actions de mutualisation Se développer au-delà du marché du ministère de l Intérieur Maintenir la pérennité et la solidité financière de notre groupe Représenter et défendre les intérêts de notre groupe ajustée à ses besoins. Nous répondons ainsi à un problème de société, constaté par les conseillers commerciaux et les délégués mutualistes sur le terrain : de plus en plus de personnes choisissent de se priver d une couverture complémentaire car elles n ont pas les moyens, ou n éprouvent pas le besoin, d adhérer à une offre complète. En conseillant des produits adaptés à chaque profil, nous offrons donc une véritable plus-value et pouvons accueillir au sein de la mutuelle des fonctionnaires qui n avaient pas encore trouvé l offre adaptée. Nous sommes d autant plus fiers de la gamme Lyria qu elle parvient à conserver les valeurs de solidarité chères à la mutuelle. Sous l impulsion d ÉLAN 2016, la MGP va donc profondément évoluer ces prochaines années. Comment être sûr qu elle restera la mutuelle des policiers? B. B./ Notre avenir se bâtira sur les piliers qui font la force et la solidité de notre mutuelle. L un d entre eux est notre organisation, qui place les policiers au cœur de notre système de gouvernance et à l origine de toutes nos décisions. Fin 2012, près de 200 policiers actifs ou retraités ont d ailleurs été élus délégués à l assemblée générale pour un mandat qui courra jusqu en 2016 soit durant toute la période d application d ÉLAN 2016! L important taux de participation à cette élection montre que l enthousiasme et le militantisme de nos adhérents restent intacts, qu ils croient en l avenir de la mutuelle. C est pourquoi nous avons à cœur de maintenir les valeurs qui font l ADN de l enseigne MGP : la non-sélection des risques en santé, la non-redistribution des bénéfices et le maintien d une action sociale forte. Justement, quelle place le plan stratégique accorde-t-il à l action sociale? B. B./ L action sociale reste plus que jamais l une de nos préoccupations majeures, un élément qui nous différencie de nos concurrents. La première étape de notre restructuration juridique a d ailleurs été de créer MGP Action solidaire, une structure spéciale nous permettant de mieux répondre aux besoins des adhérents. L action sociale continuera ainsi de répondre à ses missions principales : prêter main-forte aux adhérents en difficulté et proposer des aides spécifiques comme l allocation «opérations de police». Depuis quelques années, nous avons également souhaité faire de l action sociale un outil capable d accompagner les adhérents dans l univers de la santé. Nous travaillons notamment à la mise en place d un service d aide à l hospitalisation. Nous allons proposer une aide à la scolarisation pour les enfants souffrant de maladies chroniques. Être unis et solidaires pour trouver des réponses qui nous ressemblent : tel est l esprit de l action sociale, mais aussi celui de notre plan stratégique. Le «E» d ÉLAN signifie d ailleurs «Ensemble». C est un élément essentiel à la réussite de ce pari d avenir que je fais avec les adhérents.

6 NOTRE MUTUELLE /// Actualités 06 Télex Vos nouveaux délégués Du 17 au 30 septembre dernier, vous avez voté, soit par Internet, soit par voie postale, pour élire vos délégués à l assemblée générale. Élus pour quatre ans, ces derniers vous représenteront et participeront aux prises de décisions lors des prochaines assemblées générales. Pour découvrir les noms de vos nouveaux délégués, reportez-vous à l encart joint à ce numéro. Trois nouveaux présidents de région Lors des assemblées d information et d étude de fin 2012, Cédric Ancel a été élu président de la région MGP Bretagne, Guylaine Pich président de la région MGP Provence- Alpes-Côte d Azur et Hervé Carda président de la région MGP Languedoc-Roussillon. Ils remplacent respectivement François Guernion, Annie Boutin et Guy Boyer. Mettez à jour votre carte Vitale Chaque année, et à chaque changement de situation, il convient de mettre à jour sa carte Vitale dans une borne prévue à cet effet. Pensez-y avant le 31 janvier Il vous suffit de vous rendre dans l une de nos agences, dans une caisse d assurance maladie ou dans une pharmacie. RÉSEAU MGP-SANTÉCLAIR Des services pour diminuer vos dépenses de santé Nous souhaitons plus que jamais vous aider au quotidien à mieux maîtriser vos dépenses de santé. Grâce au réseau national de professionnels de santé MGP-Santéclair, vous accédez notamment à des services et avantages exclusifs. /// Des tarifs privilégiés Vous bénéficiez de tarifs négociés auprès des professionnels de santé partenaires, qui se sont engagés à la fois à maîtriser leurs coûts et à vous proposer des prestations de qualité. Autre avantage : en leur présentant votre carte tiers payant MGP Santé, vous ne payez que le reste à charge éventuel. Pour obtenir les coordonnées de ces professionnels de santé, connectez-vous à votre espace adhérent sur notre site ou contactez un téléconseiller au (numéro non surtaxé). /// Faites comparer les devis! Même en dehors du réseau partenaire, votre mutuelle met tout en œuvre pour vous permettre de payer la meilleure prestation au tarif le plus juste. Si votre opticien, votre dentiste ou encore Nous mettons également à votre disposition plusieurs services comme un outil Web d informations hospitalières ou des applications Internet consacrées à la prévention, au dépistage et à l automédication. /// Le service OWIH vous propose l analyse de vos devis en temps réel pour actes de chirurgie, d anesthésie et d obstétrique, un accès direct au palmarès des meilleurs établissements conventionnés qui pratiquent l acte chirurgical ou obstétrique sélectionné dans une zone géographique définie, ainsi que l accès au palmarès cancérologie, qui recense les meilleurs établissements conventionnés traitant le cancer pour les trois thérapeutiques suivantes : chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie. /// Avec Dépist Âges, vous bénéficiez de conseils votre audioprothésiste ne fait pas partie du réseau, vous pouvez bénéficier gratuitement de l analyse technique et tarifaire de ses devis. Un consultant se mettra alors en relation avec votre professionnel de santé pour trouver la solution la plus adaptée. Vous allez vous faire opérer? Vous pouvez demander une analyse du devis de votre spécialiste afin d évaluer ses dépassements d honoraires et obtenir des données tarifaires qui vous permettront de négocier. Pour cela, il vous suffit d envoyer vos devis à Santéclair par voie postale au 78, boulevard de la République Boulogne- Billancourt Cedex, par fax au ou par courriel à SERVICES MGP Des outils en plus pour faire les bons choix personnalisés, à chaque âge, pour vous aider à préserver votre capital santé et tenir à jour votre agenda santé (vaccination, dépistage, consultation et examens médicaux). /// Envie d arrêter de fumer? Participez au «Défi no smoking» et faites-vous accompagner par deux coachs virtuels pour redécouvrir la vie sans tabac. Retrouvez ces services dans votre espace adhérent

7 Janvier 2013 Police mutualité 07 BONNES PRATIQUES Tiers payant contre génériques /// Pour redynamiser la consommation de génériques, le dispositif «Tiers payant contre génériques» a été renforcé et généralisé à l ensemble du territoire et à tous les assurés. Ce dispositif, mis en place avec la collaboration des pharmacies et les caisses d assurance maladie, est soutenu par la MGP. Désormais, pour continuer à bénéficier du tiers payant en pharmacie, il vous faudra accepter la substitution du médicament de marque. /// Vous ne souhaitez pas de génériques? En cas de refus de la substitution du médicament de marque, vous ne disposerez pas de l avance de frais, ni de la télétransmission de votre feuille de soins. Pour être remboursé, il vous faudra compléter et envoyer la feuille de soins papier remise par votre pharmacien à l organisme gestionnaire de votre régime d assurance maladie obligatoire (SLM MGP ou SLI MFP). /// Dans certains cas, votre médecin peut s opposer à la délivrance d un générique. Il devra alors le préciser sur l ordonnance avec la mention «non substituable» face à chaque /// Votre mutuelle vous souhaite une bonne année 2013 Les salariés et les élus de votre mutuelle vous présentent, à vous et à vos proches, leurs meilleurs vœux pour l année À votre service depuis plus de soixante ans, votre mutuelle s implique au quotidien pour vous apporter la meilleure protection au tarif le plus juste et cela n est pas près de s arrêter. En effet, pour continuer à vous accompagner au quotidien et répondre au mieux à vos préoccupations, le plan stratégique «ÉLAN 2016» sera déployé à partir de cette année (voir interview page 4). Notre ambition pour 2013 et les années à venir : préparer la mutuelle aux changements à venir et assurer sa pérennité au service de ses adhérents. médicament de marque prescrit. /// Privilégiez les génériques, car ils contiennent le même principe actif, dans les mêmes quantités, que les médicaments de marque. S ils coûtent entre 30 % et 60 % moins cher, c est uniquement parce que leur production n a pas nécessité de frais de recherche et de développement, la molécule étant déjà connue. Ils sont donc tout aussi sûrs et efficaces. EN BREF /// Élections partielles dans le Finistère /// En raison d une non-conformité dans le déroulement des élections des délégués à l assemblée générale dans le Finistère, les commissions électorales MGP Santé et MGP AMIES ont invalidé le vote pour ce département. /// Conformément aux dispositions du code de la mutualité et des statuts de MGP Santé et de MGP AMIES, des élections partielles y seront organisées du 18 février au 2 mars prochain. /// Vous avez plus d un an d appartenance à la mutuelle en qualité de membre participant et vous résidez dans le Finistère? Envoyez votre acte de candidature MGP Santé et/ou MGP AMIES manuscrit par voie postale en recommandé avec accusé de réception avant le 28 janvier 2013 à l adresse : MGP Président Créteil cedex /// Les candidatures doivent impérativement comporter vos nom, prénom, adresse de résidence principale, date et lieu de naissance. /// Début février 2013, les adhérents concernés seront informés des modalités de vote. Les résultats de ces élections seront publiés dans notre numéro d avril.

8 NOTRE MUTUELLE /// Actualités 08 EN BREF /// Cotisations 2013 /// En 2013, les pouvoirs publics envisagent une augmentation des dépenses de santé de 2,7 %, dont l impact est estimé à 3 % du coût total dont doit s acquitter l adhérent. Afin de lutter contre le risque de démutualisation, le conseil d administration de MGP Santé a tenu à contenir la hausse des cotisations à sa stricte nécessité : 2,11 % en moyenne pour les adhérents aux garanties Découverte, Tradition et Évolution. NOUVEAU SITE INTERNET Redécouvrez votre espace adhérent! /// Lancé au mois de septembre dernier, notre nouveau site Internet vous permet de bénéficier de nombreux services en ligne. Retrouvez-les dans votre espace adhérent! Vous n avez pas de compte? N hésitez pas à vous connecter sur notre site et à en créer un, c est quasi instantané. /// Consultation de vos relevés de remboursements des trois derniers mois, informations sur la formule souscrite : retrouvez tous ces renseignements dans votre espace adhérent. Changement d adresse ou de coordonnées bancaires, naissance, retraite : pour simplifier vos démarches, nous vous proposons de les réaliser directement sur le site. /// Pour vous aider à faire les meilleurs choix en matière de santé, nous mettons aussi à votre disposition plusieurs outils 1. Vous pourrez trouver un professionnel de santé, accéder au classement des meilleurs hôpitaux et bénéficier de conseils d automédication ou pour arrêter de fumer en un seul clic. Pour accéder à tous ces services, rendez-vous sur 1. Voir article p. 6 Quatre numéros d urgence à connaître Accessibles depuis n importe quel téléphone fixe ou portable, équipé ou non d une carte SIM, ces quatre numéros peuvent vous permettre de sauver des vies. Les connaître et savoir les utiliser à bon escient est donc essentiel. Rappel. 18 les pompiers. À utiliser en cas d incendie, d accident ou d urgence médicale, le 18 permet de signaler une situation de danger pour des biens ou des personnes. En cas de fuite de gaz, risque d effondrement ou d ensevelissement, brûlure, électrocution ou accident de la route, les sapeurs-pompiers interviennent très rapidement. 15 le Samu. À appeler en cas d urgence médicale. Le service d aide médicale urgente assure une écoute permanente et intervient dans des délais très courts si l état du patient le nécessite. 17 la police ou la gendarmerie. À composer si la situation présente un trouble pour l ordre public. Chaque département en France compte un CIC (centre d information et de commandement de la police) et un CORG (centre opérationnel et de renseignement de la gendarmerie). Lorsque vous composez le 17 depuis une zone police (moyennes et grandes agglomérations), votre appel aboutit au CIC, lorsque vous composez le 17 depuis une zone gendarmerie (zones rurales et petites agglomérations), votre appel aboutit au CORG. 112 le numéro d urgence européen. Partout dans l Union européenne, ce numéro vous met en contact avec les services d urgence du pays dans lequel vous vous trouvez. Depuis la France, vous serez appels ont été adressés au 17 entre le 1 er et le 31 mai Source : Préfecture de police de Paris. redirigé vers les 15, 17, 18, 115 (urgences sociales) ou 119 (enfance maltraitée). /// Attention : ces numéros sont à composer uniquement en cas d urgence. En les utilisant de manière abusive, vous retardez la prise en charge de personnes en réel danger. Vous encourez, en outre, des sanctions pénales pouvant aller jusqu à euros d amende et six mois de prison. Sources : risques-majeurs/connaitre-lesnumeros-durgence

9 Janvier 2013 Police mutualité 09 BON À SAVOIR /// Un proche hospitalisé : où se loger? Du lit d appoint dans la chambre du patient à la structure adaptée, une palette de solutions existe pour rester aux côtés d un proche hospitalisé. /// Loger à l hôpital De nombreux établissements hospitaliers ont mis en place dans leurs services des lieux d hébergement pour les proches d enfants malades : unités mère-enfant, chambres parentenfant Les capacités d accueil étant limitées, les places sont parfois attribuées uniquement pour les premiers jours ou selon des critères tels que l éloignement du domicile, l âge de l enfant ou la gravité de la pathologie. Selon les établissements et les situations, ces hébergements peuvent coûter de 4 à 45 euros pour la nuit (voir ci-dessous comment la MGP peut participer aux frais). /// Autre possibilité : le lit d appoint installé dans la chambre du patient. Si ce dernier est âgé de moins de 16 ans, le lit est mis gracieusement à disposition. Cette solution est également proposée aux familles souhaitant accompagner un malade en fin de vie ou grave ment handicapé. Les repas sont toujours à la charge de l accompagnant. /// Loger à proximité Des structures d hébergement réservées aux proches des patients ont vu le jour à côté des établissements hospitaliers. Parmi elles : les maisons (ou foyers) d accueil. Gérées par des associations ou des fondations, elles permettent d être plus autonome tout en bénéficiant du soutien de bénévoles. Certaines associations mettent également des appartements à disposition des proches. Les prix de ces structures sont souvent dégressifs selon les ressources. /// Autre solution : les hôtels avec lesquels les hôpitaux négocient des tarifs préférentiels. Il est plus facile d y être logé que dans les maisons/foyers car les chambres y sont plus nombreuses, mais elles sont aussi plus chères. EN BREF /// Comment trouver une structure d accueil? En interrogeant le personnel d admission de l hôpital et la caisse régionale d assurance maladie. En consultant les sites de la Fédération nationale des foyers d accueil pour familles d hospitalisés (www.hebergement-famillesdemalades.org) et de l association Sparadrap (www.sparadrap.org), qui guide les enfants et leurs familles dans le monde de la santé. CÔTÉ /// MGP La prise en charge MGP /// La Mutuelle Générale de la Police participe aux frais dans deux cas de figure. - Si un fonctionnaire de police blessé en opération est hospitalisé plus de 24 heures, MGP Action solidaire participe aux frais des proches qui souhaitent l accompagner. Sur présentation du bulletin d hospitalisation et après avis de la commission d action sociale, elle verse au titre de l action sociale une allocation «opérations de police» d un montant de 300 euros. - Si l enfant d un adhérent est hospitalisé, la MGP participe aux frais d accompagnement de l enfant par un proche lorsque l enfant est inscrit à la MGP en tant qu ayant droit de l adhérent. Pour une hospitalisation de courte durée (médecine, chirurgie, obstétrique), l enfant doit être âgé de moins de 10 ans ou de moins de 14 ans* selon la garantie. La mutuelle verse alors, sur présentation des factures et du bulletin de situation d hospitalisation de l enfant, une indemnité journalière. Son montant dépend de la garantie et s échelonne de 25 à 38,50 euros par jour d hospitalisation. Pour une hospitalisation dans le cadre de soins de suite ou de réadaptation, l enfant doit être âgé de moins de 10 ans*. La mutuelle verse alors, sur présentation des factures et du bulletin de situation d hospitalisation de l enfant, une indemnité journalière de 25 euros. À noter : en cas de difficultés, la MGP peut participer, après examen du dossier et au titre de l action sociale, à la prise en charge des frais d accompagnement d un proche hospitalisé. * La limite d âge est portée à 20 ans pour les enfants handicapés.

10 DES SOLUTIONS ADAPTÉES À CHAQUE ÉTAPE DE VOTRE VIE Banque Fédérale Mutualiste, la banque des agents du secteur public Créée par les mutuelles de la Fonction publique, la BFM est une banque mutualiste qui a pour vocation de vous proposer, en partenariat avec le groupe Société Générale, des produits et services bancaires performants à un coût attractif pour : vous faciliter la banque au quotidien financer votre installation concrétiser vos projets préparer l avenir de votre famille Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. En savoir plus Rencontrons-nous : un conseiller BFM vous accueille dans chaque agence Société Générale. Contactez-nous du lundi au samedi de 9h à 18h : AP généraliste - - Photo Thinkstock - Document non contractuel Banque Fédérale Mutualiste Société anonyme coopérative de banque au capital de RCS Créteil Siège social : 1, place des Marseillais Charenton-le-Pont Cedex

11 NOTRE SANTÉ /// Sport Janvier 2013 Police mutualité 11 Badminton : l as du volant Deuxième sport le plus pratiqué au monde, le badminton est également l un des plus anciens : il y a ans, les civilisations amérindiennes et asiatiques pratiquaient déjà un jeu de volant à plumes. Focus sur cette discipline alliant endurance, vitesse, stratégie et bonne humeur! EN PRATIQUE /// Le matériel 1- LA RAQUETTE Elle doit mesurer 65 cm de long et la tête 20 cm de large. Son poids peut aller de 75 g, pour une raquette de compétition en graphite, à 95 g, pour un modèle en aluminium vendu pour le loisir. /// Un sport très physique Contrairement à ce que pourrait laisser croire la légèreté du matériel le volant ne pèse que 5 g et la taille du terrain, le badminton est très exigeant physiquement. Il est même considéré comme la discipline la plus intensive au monde après le hockey sur glace 1, et le sport de raquette le plus rapide : en double, les compétiteurs peuvent enchaîner jusqu à 12 échanges en moins de dix secondes. Le record de vitesse est détenu par le joueur malaisien Tan Boon Heong, qui a propulsé son volant à 421 km/h 2 /// Un sport complet Musculation, endurance, souplesse, équilibre, concentration Le badminton sollicite toutes les compétences du sportif accompli. Les plumes du volant entraînant une décélération plus rapide que celle d une balle rendent sa trajectoire inattendue, obligeant les badistes à changer très rapidement de direction. Un exercice qui leur permet de muscler leur cœur, de travailler leurs réflexes et leur acuité visuelle. Les variations d intensité et les changements d appui, nécessaires pour surprendre l adversaire, stimulent les muscles fessiers. Quant aux abdominaux et aux dorsaux, ils sont sollicités lors des réceptions et des renvois du volant. Enfin, si la pratique du badminton renforce les articulations (maniement de la raquette, appuis ), la légèreté du matériel permet de ne pas les mettre à rude épreuve. /// Un sport convivial Parce qu on peut y jouer de manière plus ou moins intensive, le badminton se pratique dès 5 ans et jusqu à un âge avancé. Les badistes peuvent s affronter en couple, en famille ou entre amis, les parties se jouant en simple ou en double. Autre atout de la discipline : sa simplicité d installation. Le badminton nécessite en effet peu de matériel une raquette en aluminium (ou en graphite pour les compétiteurs), un volant en plastique (ou en plumes pour les joueurs de haut niveau) et un filet et peut s adapter à tous les revêtements, de l herbe au sable en passant par le béton. Il ne vous reste plus qu à retenir quelques règles de base : un match se joue en trois sets de 21 points ; au moment de la frappe au service, la raquette doit être inclinée vers le bas et le volant frappé sous la taille. Vous pouvez désormais voler de vos propres ailes! 1. Selon une étude menée par le département d éducation physique de l université de Baylor (Texas). 2. Livre Guinness des records, édition LE VOLANT Les compétiteurs utilisent des volants en tête de liège et plumes d oie, garantissant une trajectoire idéale. Les modèles les plus répandus restent cependant ceux en tête de liège et jupe de plastique. Même si vous débutez, évitez les volants à tête plastique, trop légers. 3- LE TERRAIN Il mesure 13,4 m de long et 6,10 m de large. Le filet, qui coupe le terrain en deux dans sa longueur, doit être haut de 1,55 m. Les zones de service, mesurant 2,67 m de large et 4,7 m de long (3,15 m et 3,93 m pour le double), occupent la partie en bas à droite du terrain.

12 NOTRE SANTÉ /// Bien-être 12 Stress numérique : halte à l infobésité! Sur le mobile, les tablettes, l ordinateur, la télévision Les nouvelles technologies nous accompagnent désormais en permanence. Certains experts s inquiètent des conséquences de ce flux continu d informations sur notre santé. Explications. 38% des salariés utilisant une messagerie professionnelle recevraient plus de 100 courriels par jour. Courriels, alertes, flux RSS, spams, SMS, réseaux sociaux : ces mots font aujourd hui partie de notre vocabulaire courant. La démocratisation d Internet et le développement des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC) ont bouleversé nos habitudes de vie. Au travail, à domicile et jusque sur nos smartphones, nous sommes sans cesse sollicités, au risque de nous sentir parfois dépassés par ce flot continu d informations. Un mal qui porte aujourd hui un nom : infobésité ou «pathologie de surcharge informationnelle», traduction de l anglais information overload. Trop-plein de stimulations cognitives, angoisse à l idée de ne pouvoir traiter et assimiler tous les messages et informations reçus, sentiment de ne pouvoir décrocher Les sensations liées à l infobésité se traduisent par des maux réels tels que la fatigue, le stress ou le surmenage. Un trouble psychiatrique à part entière Outre-Atlantique, certains psychiatres vont encore plus loin, considérant cette connexion continue comme un trouble psychiatrique à part entière, fonctionnant comme une addiction : impossibilité de se passer d Internet, sentiment de manque, etc. Si cette théorie ne fait pas l unanimité dans le monde médical et n est pas encore officiellement reconnue, ses défenseurs viennent pourtant de remporter un premier succès : l ouvrage de référence des psychiatres américains le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux publié par l Association américaine de psychiatrie inclura en effet dans sa prochaine édition une nouvelle entrée dédiée aux Internet-use disorders 1.

13 Janvier 2013 Police mutualité 13 Des «techniques» simples En attendant que soient mieux connus les ressorts de ce stress numérique, certaines techniques ont été développées pour aider les accros à «déconnecter». Conseil : aller à l essentiel en personnalisant sa page d accueil, en ciblant ses recherches ou en organisant l information afin d éviter de se noyer dans la masse d entrées offertes par le Web. Les internautes sont également invités à limiter le nombre de connexions en traitant, par exemple, leur courrier électronique à heures fixes ou en préférant au courriel une discussion par téléphone. Enfin, il est fortement conseillé d éteindre ses appareils multimédias plusieurs heures avant de dormir pour passer une nuit reposante. Des recommandations de bon sens en attendant que la littérature scientifique se penche plus avant sur ce mal d un nouveau genre 1. Troubles liés à l usage d Internet. L INFOBÉSITÉ : NOUVELLE SOURCE DE MAL-ÊTRE AU TRAVAIL /// Pour plus de 80 % des cadres, les outils électroniques augmenteraient les informations à traiter et imposeraient des temps de réponse toujours plus courts 1. En cause, notamment, l inflation des échanges par courriel : selon l Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (Orse), 56 % des salariés utilisant une messagerie professionnelle passeraient plus de deux heures à gérer leur courrier et 38 % recevraient plus de cent courriels par jour soit environ un message toutes les quatre minutes. Des interruptions et sollicitations constantes génératrices de stress et de mal-être pour les travailleurs. Fin 2011, l Orse a donc publié une charte incitant les entreprises à maîtriser la messagerie électronique, qui «peut devenir un outil dévastateur» 2. Certaines ont déjà pris acte : chez Canon France, une journée sans messagerie a ainsi été instaurée une fois par trimestre pour privilégier les échanges de visu. Un premier pas 1. «Baromètre du stress au travail», étude réalisée par Opinionway pour la CFE-CGC en mai 2011 sur un échantillon représentatif de cadres actifs. 2. «Pour un meilleur usage de la messagerie électronique dans les entreprises», publication de l Orse, 2011, SANTÉ PRATIQUE /// Médicaments non utilisés : adoptez le réflexe écocitoyen! Rapporter ses médicaments non utilisés chez son pharmacien, c est agir pour la santé publique et la protection environnementale. Une pratique pas encore systématique chez les particuliers /// Le médicament n est pas un produit comme les autres. Il peut guérir, mais aussi tuer : l ingestion de cachets périmés est la cause d une intoxication sur deux chez les adultes, et de 80 % de celles observées chez les enfants de 1 à 5 ans 1. Il peut également être nuisible à l environnement : composé de substances chimiques actives, il est en effet à l origine de pollutions graves des eaux de surface et souterraines. /// Dès lors, comment se débarrasser sans risque de ces boîtes qui encombrent nos armoires à pharmacie? Il existe un circuit légal et sécurisé : depuis 2007, les pharmaciens ont l obligation professionnelle de récupérer gratuitement les médicaments non utilisés (MNU), périmés ou non, et leurs emballages 2. Ces MNU sont ensuite collectés par Cyclamed l association créée par l industrie pharmaceutique, qui les recycle à des fins énergétiques. En 2011, tonnes ont ainsi été valorisées sous forme d électricité et de chaleur (à usage domestique), au sein des 52 incinérateurs partenaires. /// Une marge de progression importante Près de 75 % des Français déclarent rapporter leurs médicaments non utilisés à l officine 3. Pourtant, selon une enquête réalisée par l institut CSA en avril , le gisement potentiel des MNU serait de près de tonnes soit une marge de progression de 40 % au regard des quantités collectées en Objectif, donc : convaincre les citoyens d adopter le réflexe Cyclamed via le pharmacien, seul circuit permettant de protéger l environnement, mais également leur santé. Une gestion optimale des MNU permettrait en effet de réduire considérablement les accidents domestiques qui y sont liés 1. Étude du Dr Lavaud sur les accidents domestiques, ministère de l Éducation nationale, ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche, Code de la santé publique, article R «Baromètre de notoriété et des comportements à l égard de Cyclamed», étude réalisée par l Institut Louis Harris 2 (LH2) auprès d un échantillon représentatif de personnes en février «Collecte des médicaments non utilisés : où en est la France?», étude réalisée sur 518 foyers représentatifs de la population française par l Institut CSA en avril PHARMACIENS ET MNU /// En théorie, un pharmacien n a pas le droit de refuser de reprendre vos MNU, puisqu il s agit d une obligation légale. Selon Cyclamed, 6 % d entre eux s y opposeraient pourtant : une résistance que l association s emploie à réduire via de larges campagnes de sensibilisation. Attention cependant à ne pas confondre médicaments et déchets de soins : aiguilles, seringues, compresses et pansements ne sont pas gérés par Cyclamed et ne seront donc pas repris par votre officine.

14 NOTRE SANTÉ /// Actualités 14 SENSIBILISATION Télex Antibiotiques : la France peut mieux faire /// Selon le rapport du Conseil d analyse stratégique (CAS),la multiplication des bactéries dites super-résistantes devient «une menace majeure pour la santé publique». En cause? «L utilisation massive et bien souvent irraisonnée de ces médicaments miracles, chez l homme comme chez l animal, qui a conduit à l apparition accélérée de bactéries résistantes aux antibiotiques.» /// Les antibiotiques sont des molécules chimiques qui visent spécifiquement les bactéries. Ils sont donc inefficaces en cas d infection d origine non bactérienne. Outre la surconsommation, un traitement arrêté trop tôt ou trop peu dosé est un autre exemple de mauvaise utilisation : il tuera en effet les bactéries les plus sensibles, mais favorisera la résistance des plus agressives. PRÉVENTION SANTÉ Le sel : un ennemi caché /// Charcuterie, plats préparés, soupe, pain, fromage, céréales, viennoiseries, biscuits Le sel se cache partout, et même là où on ne penserait pas le trouver. Sa présence est telle que l Agence nationale de sécurité alimentaire (Anses) réclame de nouvelles mesures pour réduire la teneur en sel de certains aliments. /// L Anses a recommandé dès 2002 de diminuer de 20 % en cinq ans la consommation en sel de la population pour atteindre un apport moyen de 7 à 8 g par jour. L étude de la période estime la baisse entre 4 et 10 %, ce qui reste /// Même si la consommation totaled antibiotiques a baissé de 16 % entre 2000 et 2010, la France reste le troisième plus gros consommateur européen. D après ce même rapport, dans 40 % des cas à l hôpital et dans 60 % des cas en ville, les antibiotiques sont inutilement prescrits contre des virus, ce qui contribue ainsi à leur surconsommation. /// Face à ce constat, le CAS propose les solutions suivantes : envoyer tous les ans à chaque médecin «un bilan détaillé de leur profil de prescription d antibiotiques», créer des centres de conseil en antibiothérapie, comme c est déjà le cas en Pays de la Loire et en Lorraine, et stimuler la recherche. Pour en savoir + : insuffisant par rapport aux objectifs qui avaient été fixés. /// Jusqu à présent, les industriels étaient incités, sans obligation, à réduire la teneur en sel de leurs produits. L Anses recommande donc l adoption d actions complémentaires, voire réglementaires, pour les filières concernées. L enjeu sanitaire est important. Plusieurs études montrent que l excès de sel est un facteur de risque pour l hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, le cancer de l estomac ou encore dans la perte de minéraux essentiels comme le calcium. Attention aux chocs! Selon une étude américaine, les accidents affectant la sphère urogénitale provoqueraient plus de visites aux urgences par an. Environ 70 % des accidents ont concerné des hommes blessés au cours d une activité sportive. Une des solutions envisagées? Améliorer la sécurité du matériel utilisé, comme le vélo. Alzheimer : préserver votre capital intellectuel Pourquoi sommes-nous inégaux devant le risque de maladie d Alzheimer? D après un chercheur de l université de Columbia, une des réponses se trouve dans la notion de capital cérébral. Différent selon les individus, il permettrait de mieux résister à la maladie. Toutefois, le capital cérébral de départ n est pas le seul élément à prendre en compte. Conserver une activité intellectuelle, même à un âge avancé, retarde la survenue de la maladie. Une bactérie qui vous veut du bien! Des scientifiques français ont réussi à produire des «bactéries bénéfiques» capables de protéger l organisme des inflammations intestinales. Introduite dans les produits laitiers, elle pourrait restaurer l équilibre et les fonctions de la muqueuse intestinale.

15 DOSSIER /// 15 /// Maladies infectieuses Un voyageur averti en vaut deux Selon l Organisation mondiale du tourisme, le nombre de voyageurs internationaux devrait atteindre le milliard en Des migrations en augmentation constante qui ne sont pas sans conséquence en matière de santé publique. Qu il soit touriste, migrant ou expatrié, le voyageur doit faire face au risque de contracter, au cours de ses séjours à l étranger, des maladies nouvelles ou disparues dans son pays de résidence, et de les introduire à son retour.

16 NOTRE SANTÉ /// Dossier 16 Voyages à l étranger : prévenir les risques de maladie 1. Institut Pasteur. 2. OMS, Rapport sur la santé dans le monde, Institut national de veille sanitaire, Bulletin épidémiologique hebdomadaire, mai Nombre de maladies infectieuses sévissent encore à travers le monde, tuant chaque année plus de 14 millions de personnes 1. La mobilité, l interdépendance et l interconnexion extrêmes du monde actuel créent une multitude de conditions favorables à la propagation rapide de ces pathologies. Selon l Organisation mondiale de la santé 2, «on peut compter jusqu à 3 millions de voyageurs qui, chaque jour, prennent la voie des airs pour se rendre d une ville, d un pays ou d un continent à l autre. Tous les jours, des millions de tonnes de marchandises sont expédiées dans le monde par voie aérienne, terrestre ou maritime. La circulation incessante des personnes et des biens porte en elle le risque de propager plus rapidement que jamais des maladies extrêmement infectieuses et d autres types de dangers. Une crise sanitaire soudaine en un point du globe n est plus désormais qu à quelques heures de se transformer ailleurs en urgence de santé publique». La diffusion de la grippe A (H1N1), partie du Mexique, constitue un exemple récent de ce risque. La propagation du virus du sida à l échelle mondiale est un autre exemple concret du rôle tenu par les voyages dans la diffusion planétaire des maladies. Ce virus infecte encore aujourd hui près de 5 millions de personnes par an 1. La vigilance s impose Aucun voyageur n est donc censé ignorer les risques encourus lors d un déplacement à l étranger, notamment pour les destinations où d importants dangers sanitaires sont à craindre. Chacun doit avoir conscience de la responsabilité qui lui incombe, tant pour sa santé au cours de son séjour que pour celle des personnes qu il serait susceptible de contaminer à son retour. «Il est important que les voyageurs comprennent bien que, dans certaines régions du monde, les risques pour la santé sont plus élevés que dans leur pays d origine», souligne Paul-Henri Consigny, médecin au centre médical de l Institut Pasteur et au centre d infectiologie Necker Pasteur à Paris. Au-delà de la destination, de nombreux facteurs sont à prendre en compte, le risque de contamination variant de manière ZOOM SUR /// Vaccinations : mieux vaut prévenir que guérir! /// La vaccination permet aux voyageurs d éviter un certain nombre de maladies dangereuses sévissant à l étranger. Qui plus est, les voyageurs vaccinés ont moins de risques de transmettre à d autres touristes ou à la population locale des maladies potentiellement graves. Certains vaccins sont obligatoires (notamment celui de la fièvre jaune pour l Afrique ou l Amérique du Sud), d autres recommandés selon la situation sanitaire du pays visité, les conditions et la durée du séjour, l état de santé du voyageur... Il est donc impératif de demander un avis médical au moins six semaines avant le départ. Pour ce faire, plus d une centaine de centres de vaccination sont actifs en métropole et dans les territoires d outre-mer. De son côté, le ministère de l Intérieur a noué une convention avec le Centre de vaccinations inter nationales de l Institut Pasteur pour préparer les déplacements des fonctionnaires à l étranger.

17 Janvier 2013 Police mutualité 17 50% des Français environ pensent à tort qu il n est pas indispensable de consulter un médecin avant de se rendre dans un pays à risque. significative selon l objet du voyage (mission professionnelle, expatriation, pèlerinage, tourisme), l itinéraire suivi sur place, les conditions d hébergement et, bien sûr, le comportement du voyageur lui-même. «Il est évident qu un déplacement touristique dans un centre de villégiature luxueux présente globalement moins de risques qu un séjour dans une zone rurale ou forestière éloignée. Le contact avec des insectes, de l eau et des aliments contaminés, conjugué à l absence de structures médicales appropriées, rend le voyage dans certaines régions reculées d autant plus dangereux», explique Paul-Henri Consigny. Les principaux risques En dépit des mesures de prévention existantes, 15 à 70 % des Français reviennent malades de leurs séjours à l étranger 3. Ce taux varie, là encore, en fonction du type de voyageurs, des destinations et des conditions de séjour. La plupart du temps, les infections s avèrent heureusement bénignes. «Inutile de céder à la psychose, insiste le docteur Paul-Henri Consigny. Rappelons tout de même que le risque de mortalité lié au voyage est faible. Il est estimé à 1 pour voyageurs. Surtout, dans 75 % des cas, les décès sont d origine accidentelle, traumatique ou cardiovasculaire, les maladies infectieuses (bactériennes, virales ou parasitaires) ne concernant pour leur part que 1 % des cas de mortalité.» 1 des risques infectieux en voyage (indicateur gravité/probabilité, classement : Institut Pasteur) Le paludisme Cette maladie est transmise par une piqûre de moustique. Les moyens de lutte existants sont les médicaments anti paludiques et la lutte contre les moustiques. Aucun vaccin n est aujourd hui disponible. 2 L hépatite A C est une infection virale du foie qui se transmet par des aliments ou de l eau souillés par des matières fécales contenant le virus. Un vaccin existe, efficace pendant plus de dix ans. 3 Les infections sexuellement transmissibles Dues à différents microbes (bactéries, virus, parasites ), elles se transmettent par des relations sexuelles avec une personne contaminée. Citons par exemple le sida, les hépatites B et C ou la syphilis. Pour éviter une contamination, les règles en voyage sont les mêmes qu en France, notamment l usage de préservatifs. La diarrhée du voyageur la fameuse turista représente à elle seule la moitié des ennuis de santé recensés 3. En cause : la consommation d aliments ou d eau contaminés, notamment dans les lieux où l hygiène, l assai nissement et la salubrité de l eau laissent à désirer. Mais le péril alimentaire ne se limite pas à ce seul inconfort. D autres maladies beaucoup plus sévères peuvent être véhiculées par la nourriture, comme le choléra, la fièvre typhoïde ou l hépatite A. «L hygiène reste la meilleure prévention contre les maladies alimentaires, rappelle Paul-Henri Consigny. Avec seulement quelques mesures simples, 90 % des risques sont éliminés : bien se laver les mains avant de prendre un repas, 4 La dengue Cette maladie est transmise par les moustiques. Il n existe à ce jour ni traitement ni vaccin. Le mieux est d éviter les zones à risque et de se prémunir contre les piqûres de moustiques. 5 La turista Très inconfortable mais en général peu dangereuse, cette infection peut être évitée grâce à des mesures d hygiène simples (se laver les mains régulièrement, boire de l eau en bouteille, ne pas manger cru, etc.).

18 NOTRE SANTÉ /// Dossier 18 L hygiène, dont le lavage des mains avant de prendre un repas, reste la meilleure prévention contre les maladies alimentaires. 14 millions de personnes à travers le monde meurent chaque année d une maladie infectieuse. peler les fruits, manger des aliments cuits et boire de l eau scellée en bouteille, bouillie ou purifiée.» Une vaccination contre l hépatite A est par ailleurs vivement recommandée dans les pays où le virus est fortement implanté. Piqûre de rappel Autre facteur de risque : les insectes et plus particulièrement les moustiques, vecteurs d infections graves comme la fièvre jaune, la dengue, le chikungunya et le paludisme, qui reste aujourd hui l une des pathologies les plus dangereuses pour le voyageur. «Cette maladie, potentiellement mortelle, touche chaque année ressortissants français. Contrairement à la fièvre jaune, aucun vaccin n existe à ce jour contre le paludisme. Ce qui ne veut pas dire que l on ne doit rien faire», insiste Paul-Henri Consigny. Dans certaines zones à haut risque notamment en Afrique tropicale, Amérique ou Asie forestière, un traitement préventif antipaludique doit être pris durant tout le séjour (s il n est pas trop long), voire parfois plusieurs semaines après le retour. «Aucun moyen préventif n assure à lui seul une protection totale contre le paludisme. Il est donc nécessaire de continuer à se protéger la nuit contre les piqûres de moustiques à l aide de moustiquaires, de répulsifs et de vêtements couvrants, et de se prémunir de jour contre les autres maladies transmises par les insectes.» ON L A LU /// Le brassage constant d individus et de denrées dans toutes les directions du globe favorise la dissémination de nombreuses maladies infectieuses. [ ] Actuellement aucun pays au monde n est à l abri de l introduction de pathologies qui hier étaient confinées dans des zones éloignées. La France n y échappe pas. Extrait de la revue ADSP, «Les maladies du voyage et d importation» (septembre 2011), publiée par le Haut Conseil de la santé publique.

19 Janvier 2013 Police mutualité 19 Avant de partir Les personnes ayant programmé un déplacement en zone tropicale doivent impérativement faire le point avec leur médecin traitant un ou deux mois avant de partir afin de mettre à jour leurs vaccins et d envisager d éventuelles mesures préventives complémentaires, comme la vaccination contre la fièvre jaune ou l hépatite A, et dans certains cas un traitement antipaludique. Des consultations de voyage sont également à leur disposition dans de nombreux hôpitaux pour répondre à toutes les questions de santé liées à un séjour à l étranger. Outre leurs traitements réguliers (contraceptifs, antidiabétiques, etc.), les voyageurs peuvent se munir d une trousse médicale adaptée à leur destination. Il est conseillé d en établir le contenu avec son médecin généraliste : antipaludique, antidiarrhéique, antalgique, antiseptique cutané, etc. En cas de troubles En dépit de la diminution de la gravité des maladies de voyage, la vigilance reste de mise dès l apparition de symptômes tels que fièvre, affections cutanées et ce même s ils se déclarent plusieurs mois après le retour. L Institut de veille sanitaire rappelle, par exemple, que toute poussée de fièvre chez un voyageur de retour d une zone impaludée doit être considérée jusqu à preuve du contraire comme un accès de paludisme et nécessite une consultation d urgence. «L accès précoce aux soins modifie significativement le pronostic, souligne Paul-Henri Consigny. Certaines maladies venues d ailleurs sont dangereuses et méritent d être reconnues et traitées au plus vite. La principale difficulté réside dans la reconnaissance des maladies de voyage. Il est important de toujours mentionner un récent déplacement à l étranger à son médecin. Ce dernier pourra cibler d autant plus précisément les examens de dépistage nécessaires et déterminer rapidement la pathologie en cause.» EN SAVOIR + Rubrique Conseils aux voyageurs du site Internet du ministère des Affaires étrangères : conseils-aux-voyageurs_909/index.html Site du Comité d informations médicales (Cimed) : Contamination Les microbes voyagent aussi /// Près de 50 millions de personnes voyagent chaque année des pays industrialisés vers les pays en développement, dont 5 millions de ressortissants français*. L augmentation constante des déplacements internationaux est un facteur important d importation de pathologies infectieuses hier confinées dans des zones éloignées. On se souvient de l épidémie de chikungunya importée d Inde vers l Italie du Nord en Un risque également surveillé de près par les autorités sanitaires françaises depuis le diagnostic de deux cas autochtones dans le sud de la France en 2010, où le moustique responsable de la transmission de la maladie existe. Selon l Organisation mondiale de la santé **, les personnes qui émigrent d un pays en développe ment vers un pays industrialisé et retournent ensuite dans leur pays d origine pour voir leur famille et leurs amis sont plus exposées que les touristes aux maladies de voyage (paludisme, hépatites A et B, fièvre typhoïde, tuberculose) et aux maladies contre lesquelles on vaccine systématiquement les enfants. Divers facteurs expli quent ce phénomène, notamment une plus forte exposition et des mesures de protection insuffisantes. Moins enclines que les touristes occasionnels à consulter leur médecin avant le voyage et à se faire vacciner, elles ont par ailleurs tendance, plus que les autres, à séjourner dans des zones rurales isolées, à avoir des contacts étroits avec la population locale, à consommer des aliments et des boissons potentiellement contaminés, à entreprendre un voyage de dernière minute et à partir plus longtemps. Afin de limiter l exportation des maladies infectieuses, un système de surveillance des maladies est mis en œuvre à l échelle mondiale. Ainsi, le règlement sanitaire international exige que les gouvernements déclarent les cas de choléra, de peste ou de fièvre jaune détectés sur leur territoire, même si, malheureusement, il semblerait que ce dispositif d alerte ne soit pas toujours respecté. * Baromètre Institut Pasteur/Ifop ** OMS, Voyages internationaux et santé, janvier 2009.

20 Été 2013

livret d accueil Frais de santé

livret d accueil Frais de santé www.verspieren.com livret d accueil Frais de santé Santé Prévoyance Ce document n a pas de valeur contractuelle. Télétransmission, tiers-payant, décompte frais de santé un langage parfois compliqué pour

Plus en détail

À tout moment. une mutuelle sur qui compter

À tout moment. une mutuelle sur qui compter À tout moment une mutuelle sur qui compter Harmonie Mutualité, votre partenaire santé Votre entreprise vous permet de bénéficier d une complémentaire santé collective Harmonie Mutualité. En nous rejoignant,

Plus en détail

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts.

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. La chambre a négocié pour vous des tarifs préférentiels avec le cabinet Jadis pour vous proposer 4 niveaux de garantie. -

Plus en détail

GUIDE 2015 DES SERVICES SANTÉ

GUIDE 2015 DES SERVICES SANTÉ Spécial Salariés GUIDE 2015 DES SERVICES SANTÉ DOCUMENT À CONSERVER ASSURANCE SANTÉ COLLECTIVE DE LA BANQUE POSTALE VOTRE CARTE DE TIERS PAYANT : COMMENT L UTILISER? Présentez-la avec votre Carte Vitale

Plus en détail

PRENEZ SOIN DE VOS DÉPENSES DE SANTÉ

PRENEZ SOIN DE VOS DÉPENSES DE SANTÉ SERVICES PROPOSÉS PAR PRENEZ SOIN DE VOS DÉPENSES DE SANTÉ Un service associé à votre La garantie du juste prix pour vos frais de santé les plus onéreux. Santéclair, c est toute une gamme de services offerts

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER Pour en savoir plus, rendez-vous sur : MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER www.cmu.fr www.ameli.fr www.securite-sociale.fr + 3646 ACS CMU Caisse Primaire d Assurance Maladie 657 boulevard

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.cmu.fr www.ameli.fr www.securite-sociale.fr + 3646 MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER ACS CMU Caisse Primaire d Assurance Maladie 5, avenue

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL Bienvenue!

LIVRET D ACCUEIL Bienvenue! LIVRET D ACCUEIL Bienvenue! 180x250_Livret20P_GFM_.indd 1 27/06/12 16:17 Chère Adhérente, cher Adhérent, Nous avons le plaisir de vous remettre votre Livret d Accueil. Véritable trait d union entre nous,

Plus en détail

Questions/Réponses. Selfassurance Santé. 1. Souscrire une assurance santé

Questions/Réponses. Selfassurance Santé. 1. Souscrire une assurance santé Selfassurance Santé Questions/Réponses 1. Souscrire une assurance santé Les différents Régimes Obligatoires Le Régime Obligatoire d assurance maladie de Sécurité sociale française dont relève l assuré

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

ADRÉA Mutuelle protège tous les publics. Quand plusieurs mutuelles ne font qu une. Santé, prévoyance, épargne-retraite

ADRÉA Mutuelle protège tous les publics. Quand plusieurs mutuelles ne font qu une. Santé, prévoyance, épargne-retraite Pour ADRÉA Mutuelle, la proximité est une réalité. Elle entretient un lien durable avec ses adhérents, tant par son réseau d agences que par ses centres d appels téléphoniques et sa présence sur internet

Plus en détail

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Guide du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Merci pour votre démarche et bienvenue Comme 9 000 agents territoriaux, vous êtes désormais Correspondant Mutualiste à la Mutuelle Nationale Territoriale. Afin

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ JEUNES PROFESSIONNELS Pour étudier en toute sérénité, j ai choisi GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ PACK SENOÏS* Et aussi des... GARANTIES À LA CARTE Responsabilité Civile et Protection Juridique Professionnelles

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

GUIDE. de l exposition. «CAMPAGNES EN MOUVEMENT 65 ans d actions mutualistes avec la MSA» @Roger-Viollet

GUIDE. de l exposition. «CAMPAGNES EN MOUVEMENT 65 ans d actions mutualistes avec la MSA» @Roger-Viollet GUIDE de l exposition @Roger-Viollet «CAMPAGNES EN MOUVEMENT 65 ans d actions mutualistes avec la MSA» 1 2 introduction l La MSA contribue à améliorer la protection sociale et les conditions de vie des

Plus en détail

le guide pratique santé

le guide pratique santé le guide pratique santé introduction En quelques points AG2R-MACIF Prévoyance est une institution de prévoyance issue du partenariat en assurances collectives santé et prévoyance entre le groupe MACIF

Plus en détail

ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS. Une approche mutualiste responsable

ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS. Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE TNS ASSURER VOTRE SANTÉ ET VOTRE PRÉVOYANCE L importance d une couverture

Plus en détail

Reflexio Plénitude. La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants. www.francemutuelle.fr

Reflexio Plénitude. La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants. www.francemutuelle.fr Reflexio Plénitude La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants www.francemutuelle.fr Sécurité sociale et complémentaire, essayons d y voir plus clair! Qui rembourse quoi? La Sécurité sociale

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

Découvrez les garanties

Découvrez les garanties Découvrez les garanties la mutuelle santé et la couverture prévoyance qui s adaptent à vos besoins Découvrez vos garanties MGENERATION Initiale santé prévoyance Pack se soigner autrement action sociale

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

Guide pratique frais de santé

Guide pratique frais de santé www.mutuelle-saint-martin.fr Guide pratique frais de santé Bien vous accompagner dans le quotidien de votre complémentaire santé Mutuelle Saint-Martin Bien vous accompagner dans le quotidien de votre complémentaire

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON 20-14 Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON Chaque personnel navigant est responsable de la mise à jour des ses vaccins. 1 - VACCINATION OBLIGATOIRE La vaccination contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile)

Plus en détail

MOI PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE

MOI PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE MOI PRÉVENTION PRÉVOYANCE LA DURABLE DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION! La MGET s engage pour tous, sur les terrains de la santé, de la prévoyance mais aussi de la prévention innovante et de l action sociale.

Plus en détail

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin!

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin! Santé ET Prévoyance vous accompagne vraiment plus loin! 3 offres labellisées pour bien accompagner votre démarche de protection sociale La participation financière de votre collectivité fait avancer la

Plus en détail

Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé

Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé Ajustez votre formule à vos besoins Parce que vous êtes frontalier (1), vous avez des besoins très spécifiques en matière de protection

Plus en détail

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin!

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin! Santé ET Prévoyance vous accompagne vraiment plus loin! 3 offres labellisées pour bien accompagner votre démarche de protection sociale La participation financière de votre collectivité fait avancer la

Plus en détail

Reflexio Santé. La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr

Reflexio Santé. La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr Reflexio Santé La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr Sécurité sociale et complémentaire, essayons d y voir plus clair! Qui rembourse quoi? La Sécurité sociale rembourse une

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants Le guide santé www.menagesprevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! On a toujours du mal à s y retrouver dans les principes de s de santé. Et si on

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE DE L AGRICULTURE PAR LE MINISTÈRE OFFRE RÉFÉRENCÉE

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE DE L AGRICULTURE PAR LE MINISTÈRE OFFRE RÉFÉRENCÉE RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE OFFRE RÉFÉRENCÉE PAR LE MINISTÈRE DE L AGRICULTURE LA SANTÉ DURABLE DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION! La MGET et la MGEN s engagent pour tous les agents du ministère de l Agriculture

Plus en détail

5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin. Une mutuelle dédiée aux médecins et à leur famille

5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin. Une mutuelle dédiée aux médecins et à leur famille Complémentaire santé NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Complémentaire santé + 5 raisons de choisir la

Plus en détail

Garanties APRIL Optimalis Santé

Garanties APRIL Optimalis Santé [ La ] Particulier APRIL Optimalis [ Des solutions ] idéales tout au long de votre vie Votre complémentaire santé d aujourd hui et de demain APRIL Optimalis Points forts Un tarif ultra compétitif Un large

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014

DOSSIER DE PRESSE 2014 DOSSIER DE PRESSE 2014 LA MUTUALITÉ AU CŒUR DU SYSTÈME DE SANTÉ CONTACTS : Constance BAUDRY - 06 85 29 82 22 - constance.baudry@mutualite.fr Christelle CROS - 06 75 80 58 39 - christelle.cros@mutualite.fr

Plus en détail

retraite prévoyance santé épargne assurances action sociale vacances www.probtp.com

retraite prévoyance santé épargne assurances action sociale vacances www.probtp.com retraite prévoyance santé épargne assurances action sociale vacances www.probtp.com UNE PROTECTION SOLIDE... PRO BTP est le groupe de protection sociale géré par les représentants des entreprises et des

Plus en détail

N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 juin 2006. PROPOSITION DE LOI visant à la création d un statut de

Plus en détail

Prévenir... par la vaccination

Prévenir... par la vaccination Prévenir... par la vaccination 6 La vaccination...... Soit c est OBLIGATOIRE (2)... Les vaccinations obligatoires pour l ensemble de la population et dont les lois sont inscrites dans le Code de la Santé

Plus en détail

Prévoyance Santé. Mon mémo. Des solutions efficaces pour vous, vos proches et votre entreprise. Professionnels. l UN TÉLÉCONSEILLER EN LIGNE AU :

Prévoyance Santé. Mon mémo. Des solutions efficaces pour vous, vos proches et votre entreprise. Professionnels. l UN TÉLÉCONSEILLER EN LIGNE AU : Mon mémo Votre conseiller se tient à votre disposition pour vous apporter les précisions et réponses aux questions que vous vous posez et reste votre interlocuteur privilégié. En complément, vous avez

Plus en détail

Terra Santé labellisé

Terra Santé labellisé Terra Santé labellisé La santé dédiée aux agents et personnels territoriaux. Terra Santé labellisé 3 niveaux de garanties, pour les agents et personnels de la fonction publique territoriale Tout employé

Plus en détail

Conseils aux voyageurs

Conseils aux voyageurs Conseils aux voyageurs Informations issues du site du Ministère des Affaires Etrangères en France : http://www.diplomatie.gouv.fr/ Entrée / Séjour : Un visa d entrée est nécessaire pour les ressortissants

Plus en détail

dependance Associations d assurés partenaires d AXA anpere.fr

dependance Associations d assurés partenaires d AXA anpere.fr EPARGNE RETRAITE PREVOYANCE dependance ANPERE ANPERE Retraite, Associations d assurés partenaires d AXA anpere.fr VOS INTERLOCUTEURS Le Conseiller AXA, votre interlocuteur privilégié Proche de vous, il

Plus en détail

LA CARTE DE PRISE MÉDICAMENTEUSE (TI CARTE BLEUE), QU EST-CE QUE C EST?

LA CARTE DE PRISE MÉDICAMENTEUSE (TI CARTE BLEUE), QU EST-CE QUE C EST? LA CARTE DE PRISE MÉDICAMENTEUSE (TI CARTE BLEUE), QU EST-CE QUE C EST? Il s agit d une carte en papier cartonné réalisée, testée et diffusée par l Union Régionale des Médecins Libéraux de la Réunion (URMLR)

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

Comment s occuper de votre santé pendant un voyage

Comment s occuper de votre santé pendant un voyage Comment s occuper de votre santé pendant un voyage www.saude.gov.br/viajante PRÉSENTATION Le Ministère de la Santé présente un guide de santé du voyageur. Une publication spécialement préparée pour ceux

Plus en détail

Startup Santé. Les avantages pour vous :

Startup Santé. Les avantages pour vous : Startup Santé. - Documentation commerciale MUTUALP est une Mutuelle régie par le Code de la Mutualité, de l économie sociale et solidaire. C est une mutuelle régionale à taille humaine, solide et performante.

Plus en détail

Le Système Modulaire Optionnel

Le Système Modulaire Optionnel Le Système Modulaire Optionnel Votre garantie santé sur mesure... Des partenaires au plus près de votre santé GROUPE France Mutuelle une mutuelle d avance GROUPE France Mutuelle est l une des 30 plus importantes

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin!

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! 45% des agents des départements et régions ont déjà choisi nos trois mutuelles professionnelles. 7 bonnes raisons

Plus en détail

Voyages et vaccinations

Voyages et vaccinations Voyages et vaccinations VOYAGES LES MICI NE SONT PAS UN OBSTACLE AUX VOYAGES. Cependant, sauf urgences professionnelles, mieux vaut envisager les déplacements en période de rémission quand tout va bien.

Plus en détail

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ 2 INTRODUCTION LE GROUPE AG2R LA MONDIALE, UNE EXPERTISE COMPLÈTE EN ASSURANCE DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

Plus en détail

Actif Santé. Votre complémentaire santé ENTRE NOUS, C EST FACILE DE SE COMPRENDRE

Actif Santé. Votre complémentaire santé ENTRE NOUS, C EST FACILE DE SE COMPRENDRE Actif Santé Votre complémentaire santé ENTRE NOUS, C EST FACILE DE SE COMPRENDRE Actif Santé Votre complémentaire santé Avec PRÉVOIRPRO Actif Santé : Bénéficiez d une offre dédiée aux indépendants et à

Plus en détail

Votre santé, notre quotidien 2014/2015. www.essentissime.com

Votre santé, notre quotidien 2014/2015. www.essentissime.com Votre santé, notre quotidien 2014/2015 www.essentissime.com ESSENTISSIME TM (Limité à 15 jours) 100 % FR (Limité à 15 jours en psychiatrie) Plafond année 1 (*) 100 Plafond année 2 150 Plafond année 3 et

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

Découvrez. les5. bonnes. raisons MNT. d adhérer. à la

Découvrez. les5. bonnes. raisons MNT. d adhérer. à la Découvrez les5 d adhérer à la bonnes raisons MNT 1 Vous 3 Vous En adhérant à la MNT, vous choisissez une mutuelle qui vous connaît bien optimisez votre 2budget santé Vous disposez de services efficaces

Plus en détail

Information sur l Assurance SANTÉ

Information sur l Assurance SANTÉ group Information sur l Assurance SANTÉ Avec AssurOne group, l assurance Santé devient simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour rouler en

Plus en détail

ACCORD-CADRE. Fédération Nationale de la Mutualité Française. Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines

ACCORD-CADRE. Fédération Nationale de la Mutualité Française. Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines ACCORD-CADRE Fédération Nationale de la Mutualité Française Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines CAISSE AUTONOME NATIONALE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE DANS LES MINES 77 avenue de

Plus en détail

Des réponses. Vaccination

Des réponses. Vaccination Des réponses à vos questions sur la Vaccination Vacciner permet de réduire considérablement le nombre de malades et de décès par maladies infectieuses. C est un geste médical à part entière, sur lequel

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION

PLAQUETTE D INFORMATION Mutuelle du personnel du groupe Société Générale PLAQUETTE D INFORMATION Registre National des Mutuelles N 784 410 805 Juillet 2010 Comment calculer un taux de remboursement de Mutuelle? Les remboursements

Plus en détail

L AIDE MÉDICALE URGENTE

L AIDE MÉDICALE URGENTE L AIDE MÉDICALE URGENTE L aide médicale urgente s applique uniquement aux personnes en séjour illégal c est-à-dire celles qui ne disposent d aucune autorisation de séjour, même temporaire, qui ne sont

Plus en détail

ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ. Une approche mutualiste responsable

ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ. Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ Une approche mutualiste responsable LE MOT DU PRÉSIDENT Chères Adhérentes, Chers Adhérents, Vous, chefs et dirigeants d entreprise, et vos salariés constituez

Plus en détail

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques D Angine à Vaccin, de Bactéries à Viral : 28 mots pour se préparer à l hiver. Ce guide vous aidera à mieux comprendre les maladies de la vie courante comme le rhume ou la bronchite. Parce que face à ces

Plus en détail

Swiss santé Génération vitalité

Swiss santé Génération vitalité Assurance santé Swiss santé Génération vitalité Pour votre santé, ayez le réflexe prévention! Des formules adaptées à tous vos besoins de santé Spécialistes, hospitalisation, soins dentaires, lunettes

Plus en détail

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) Sommaire PRÉAMBULE... 3 PRÉSENTATION DES ACTEURS La CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

Du nouveau avec Santéclair

Du nouveau avec Santéclair ITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNIT Société Mutualiste du Personnel du Groupe MMA et ses Filiales ERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDA

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Partir loin Réussir Vivre libre

Partir loin Réussir Vivre libre 100 C /45J 100 C/40M 70 N LIVRET D ACCUEIL DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS Partir loin Réussir Vivre libre Bienvenue à la Smeba, le centre de Sécurité sociale étudiant! Vous êtes étudiant étranger arrivé en France

Plus en détail

La charte régionale des manifestations sportives de nature

La charte régionale des manifestations sportives de nature La charte régionale des manifestations sportives de nature Le texte et la fiche d adhésion à remplir par le signataire La réussite d une manifestation sportive de nature n est possible que si un certain

Plus en détail

LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DU TRANSPORT SANITAIRE

LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DU TRANSPORT SANITAIRE T R A N S P O R T LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DU TRANSPORT SANITAIRE S A N i T A I R E Votre interlocuteur : Nicolas SAINT-ETIENNE Conseiller Mutualiste Entreprises Tél : 03 84 45

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce VOTRE ASSISTANCE SANTÉ À DOMICILE MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce Avec Malakoff Médéric Prévoyance et Malakoff Médéric Mutuelle, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification

Plus en détail

conduites addictives en entreprise

conduites addictives en entreprise PRÉVENTION conduites addictives en entreprise GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre entreprise Parce que les comportements addictifs

Plus en détail

UNICEF/97-0627/Lemoyne

UNICEF/97-0627/Lemoyne UNICEF/97-0627/Lemoyne Pourquoi il est important de communiquer et d utiliser les informations sur LA VACCINATION La vaccination Chaque année, 1,7 million d enfants meurent de maladies qui auraient pu

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2015-2016 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES. Pas d affolement! Pas de négligence!

POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES. Pas d affolement! Pas de négligence! POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES Dans les pays du sud, il existe des bactéries et parasites que l on ne retrouve pas en France. Ils sont parfois vecteurs de maladies, et cela vous inquiète? Ces quelques

Plus en détail

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE SERVICES aux Adhérents NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Services aux adhérents + En partenariat avec

Plus en détail

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER SOMMAIRE Chapitre 1 : Inscription 3 Article 1 : Organisation de la restauration scolaire... 3 Article 2 : Fréquentation. 3 Article 3 :

Plus en détail

2011 Informer, sensibiliser, dépister

2011 Informer, sensibiliser, dépister 2011 Informer, sensibiliser, dépister Le plan d actions Prévention plandeprevention4.indd 1 01/12/2010 15:06:23 Edito L a Mutualité Française Aquitaine est convaincue de la nécessité de prévenir, dépister

Plus en détail

Naissance d une marque d assurances dédiée aux particuliers : Coverlife lance Cocoon

Naissance d une marque d assurances dédiée aux particuliers : Coverlife lance Cocoon Dossier de presse Février 2015 Naissance d une marque d assurances dédiée aux particuliers : Coverlife lance Cocoon Coverlife, le courtier spécialisé en distribution d assurances pour particulier, crée

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

LIGNE MÉTIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET BIOTECHNOLOGIE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER

LIGNE MÉTIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET BIOTECHNOLOGIE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER LIGNE MÉTIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET BIOTECHNOLOGIE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER Le secteur de la Recherche scientifique et de la biotechnologie connaît un fort dynamisme, attesté par

Plus en détail

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence B a n q u e F r a n ç a i s e M u t u a l i s t e profil d une banque différente une banque unique par son origine mutualiste Créée par des mutuelles de la Fonction publique, la Banque Française Mutualiste

Plus en détail

Adoptez le bon réflexe santé pour votre foyer

Adoptez le bon réflexe santé pour votre foyer Radiance Humanis Santé Adoptez le bon réflexe santé pour votre foyer Santé I Prévoyance I Retraite I Épargne radiancehumanis.com Ensemble, faisons sourire votre santé! Chez Radiance Groupe Humanis, notre

Plus en détail

La Grippe en questions

La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL LES SOLUTIONS MNT PROTÉGEONS ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL COMPRENDRE LE CONTEXTE SAISIR LES OPPORTUNITÉS La collectivité est clairement identifiée

Plus en détail

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE Regarder vers l avenir, c est essentiel VOUS REGARDEZ VERS L AVENIR Vous venez de créer votre entreprise de Travail Temporaire et nous

Plus en détail

le Club Mantica Bienvenue à vous, nouveau membre du Club MANTICA. Bienvenue à vos proches, qui ont besoin de nos services. www.mantica.

le Club Mantica Bienvenue à vous, nouveau membre du Club MANTICA. Bienvenue à vos proches, qui ont besoin de nos services. www.mantica. Devenez un parrain MANTICA en : - nous communiquant les coordonnées de la personne à contacter, - transmettant les nôtres à votre fi lleul et en lui précisant de vous annoncer comme son «parrain» au moment

Plus en détail

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015 Élections URPS Pharmaciens 2015 LE PROGRAMME DE L USPO 2016-2020 UN PROJET OUVERT, SOUMIS À LA CONCERTATION, POUR DEVENIR LE PROJET DE TOUS LES PHARMACIENS VALORISONS NOS COMPÉTENCES LE PROGRAMME DE L

Plus en détail