CENI-Dépêche. Du Mardi 5 mai 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CENI-Dépêche. Du Mardi 5 mai 2015"

Transcription

1 N 2 CENI-Dépêche spécial Du Mardi 5 mai 2015

2 Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) CENI : Yaya Kane s est éteint! Au petit matin de ce lundi 4 mai 2015, une triste nouvelle tombe au siège de la CENI, le décès ce jour même à Paris, à 7h, de Monsieur Yaya Kane, commissaire, directeur du Département des Opérations de la CENI. Très ému le Président de la CENI annonce avec regret la nouvelle aux commissaires et au personnel d appui. La tristesse se lie sur tous les visages, Yaya Kane était malade depuis quelques mois, hospitalisé à l hôpital Sino-guinéen, puis transféré dans un hôpital parisien où il recevait des soins intensifs

3 Qui était Yaya Kane? Né le 20 Mai 1951 à Conakry, M. Kane avait suivi un parcours scolaire les plus enviables. Au nombre de ces brillantes écoles qu il a fréquentées, le Lycée Technique de Bamako (1971) où il a passé la 2 ème partie du Baccalauréat. Puis, il fréquente la faculté des Sciences de Lyon II où il a obtenu la Maîtrise des méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion (MMIAG). En 1978, M. Yaya Kane a fréquenté la Faculté de Lyon III où il sort avec un Diplôme d Etudes Supérieures et Spécialisées (DESS) dans l option Informatique de Gestion (UV 3 ème cycle). En 1994, M. Yaya Kane se retrouve au CNAM (Lyon, 3 ème cycle) où il reçoit le Diplôme d Etudes Supérieures et Techniques (DEST) dans l option Information de Gestion des Entreprises et Administratives. Après les brillantes études, il a occupé d importants postes comme Chef de projet Indice 695 Siciv regroupant six communes de la banlieue de Lyon totalisant plus de habitants. Il est chargé de la conception, la réalisation et la maintenance de programmes informatiques pour la gestion financière, la paye, la gestion du personnel, les élections etc. M. Kane a été Chef de projet Responsable des Etudes au CERG (en France), Département HLM, chargé de la conception de logiciels pour la gestion locative des HLM et administrateurs des biens immobiliers. Entre 1986 à 1995, M. Kane a fondé le CYK Informatique (Lyon-France), directeur général de cette société qui est spécialisée dans la conception et la réalisation de logiciels pour la gestion comptable financière et administrative des collectivités territoriales.

4 De 1992 à 1995, il a participé à l informatisation du processus électoral en Guinée à partir de la saisie du recensement administratif de 1992, l équipement informatique de 38 préfectures, des 8 régions administratives au niveau des 38 circonscriptions électorales du pays et des Missions diplomatiques, à l étranger, en vue des élections présidentielles, législatives et communales. Egalement en 1995, M. Kane a été expert-consultant de la CEE pour la conception, la réalisation et la mise en œuvre d un plan de formation des élus locaux, des cadres des services déconcentrés de l Etat et de la société civile à travers huit (8) séminaires régionaux avec plus de 450 participants au regard des attributions des élus locaux et maires sur la gestion financière d une commune et sur les acteurs du développement local (de juin à décembre 1995). Co-fondateur et président de l ONG «AIDDA» Agence Internationale pour le Développement Durable en Afrique. M. Yaya Kane a fondé le Groupe Synergie et créateur, dirigeant de la société Sud Innov S.A et CAUR Technologies toutes ces sociétés sont basées à Lyon et à Conakry-Guinée. M. Kane a mis en place trois (3) sociétés spécialisées dans les Nouvelles technologies de l Information et de la communication qui ont conçu et mis en œuvre des solutions informatiques pour l optimisation de la gestion administrative et financière des établissements publics et privés. Il a été consultant au niveau de la Commission Internationale des Juristes (CIJ) basée à Genève où il était chargé de l organisation de la mission d Observatoire International de la Démocratie en Guinée (OIDG) de mai à juin En 2005, il a été Consultant International du PNUD chargé de concevoir et de mettre en œuvre une campagne de formation et de sensibilisation de responsables des partis politiques, des membres de la CENA, des responsables des ONG de sensibilisation à la maîtrise des concepts de la démocratie, de la

5 bonne gouvernance et du cadre juridique des élections en Guinée particulièrement des élections communales et communautaires de Au compte du PACV, M. Kane a été consultant dans le cadre du renforcement des capacités institutionnelles, la formation des acteurs du développement local de la CRD de Diari, préfecture de Labé, en notions de rentabilité et de technique d élaboration des plans d affaires. Il a participé comme consultant de l ONG DCF (Droits et Citoyenneté des Femmes) dans la formation des membres de la Coalition de Guinée pour les Droits de la Femme DCF en normes et procédures de Gestion Administrative et Financière de leurs associations, financé par l ACDI. Entre 2004 à 2010, M. Yaya Kane a été Consultant de la société Guinea Alumina Corporation SA (GAC) et Global Alumina dans le cadre de vastes campagnes de sensibilisation et de mobilisation des députés, des décideurs et des médias en faveur de l implantation du projet Global Alumina en Guinée. Il faut signaler qu en plus de l appui aux processus électoraux et à l informatisation des fichiers électoraux, de nombreuses administrations publiques et privées ont bénéficié de l expertise de M. Kane. Dans les domaines variés allant dans le sens de l appui à l institution et à la promotion de la bonne gouvernance économique, politique et sociale à travers des modules de formation aux techniques modernes et de management, d organisation et de planification stratégique. Il a participé aussi à la formation des membres des administrations publiques aux techniques d élaboration de plans de communication, de plaidoyer et de lobbying concourant à l accès des femmes aux postes de prise de décision, Ces dernières années, M. Kane a initié des solutions basées sur les NTIC pour l assistance à la préparation des élections dans le cadre des (listes électorales

6 correctement informatisées, des urnes électroniques, etc. en vue de réduire au maximum les contestations post-électorales. Il a émis des propositions de mutualisation sous régionale des matériels et moyens logistiques électoraux en vue de réduire considérablement les coûts des élections dans chacun de nos pays, car il reconnaissait que les élections en Afrique sont extrêmement couteuses. Avant d être promis commissaire de la CENI, par le décret DN/113/PRG/2012 du 29 octobre 2012 portant nomination des membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), M. Yaya Kane appartenait à la cellule technique de l institution chargée de l étude et de la planification des opérations électorales de la CENI. Homme affable, compétent, honnête et gentil, M. Kane était aimé et respecté de ses collègues commissaires et en même temps, il jouissait de l admiration des assistants techniques de la CENI qui le considéraient à juste raison, comme un défenseur de leur cause. Notamment dans le cadre du renforcement de leurs capacités professionnelles. Le décès de M. Kane est une perte immense pour la CENI au cours de cette année électorale Que la terre de Guinée qu il a tant servie avec loyauté et dévouement lui soit légère!

7 Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) Témoignages El hadj Mamadi Lamine Condé, rapporteur de la CENI «Yaya Kane était un véritable professionnel de l administration et du processus électoral. Après des études et une expérience pratique à Lyon en France. Il s est investi dès les premières heures dans le processus électoral en Guinée. D abord en tant qu opérateur, ensuite comme spécialiste des opérations au sein de la CENI où il en dirigeait le département. Perfectionniste à souhait, il ne ménageait ni son temps, ni ses efforts. Il laisse un souvenir de collaborateur assidu, appliqué et fraternel au sein de ses pairs commissaires, ainsi qu au sein de tout le personnel. Salut le professionnel et les collaborateurs distingués. Nos condoléances émues vont à la famille Kane, Kourouma, Cissé, Dembélé et Diarra. Que son âme repose en paix. Amen!»

8 Maxime Koïvogui, Directeur du Département Transparence «J ai les larmes aux yeux et je suis attristé suite au décès de mon frère et ami Yaya Kane. Je me remets à ma croyance. Je prie le bon Dieu qui lui prit son âme lui garde à côté de Lui dans sa bonne grâce. Nous lui pardonnons tous ses péchés envers nous. Je garde en lui sa rigueur et son ardeur au travail. Je le connais comme une personne bien éduquée, toujours soucieux de respecter ses engagements, la parole donnée. Je l ai connu comme une personne qui concentrait son temps et son énergie pour un travail bien fait. Il avait le sens de développer sa propre contribution. Il avait le sens d améliorer ses ouvrages pour avoir un produit de qualité. Il avait le souci d achever tous les travaux qu on lui confiait. Je retiens de lui, sa compétence et sa disponibilité. Il était toujours prêt à revenir sur tout ce qui était mal fait à son avis. Il a réussi à importer à la CENI, une culture de l amélioration. Il a apporté à la CENI, le don de soi. Kane n avait d heure de travail particulier. Il n acceptait pas d aller en mission sans être cadré

9 sur l objet de la mission. Si cet homme va à Dieu en nous laissant à la CENI une orientation, une culture, un héritage pour lequel nous sommes engagés, nous sommes donc interpellés à honorer son idéal. Il a mis en place la base d une élection transparente en s investissant dans la connaissance de la biométrie. Ce système construit un fichier très inclusif. Avec ce fichier, quand vous affichez une liste dans un village ou dans un quartier, tout le monde se dit oui je me retrouve sur la liste et pas seulement le nom, mais aussi la photo. Yaya Kane fait partie des africains, des bâtisseurs de ce système de biométrie qui permet aux électeurs de se reconnaitre sur la liste des électeurs pouvant exprimer son droit civique pour le candidat de son choix. C était un homme qui savait se laisser conduire à la volonté de Dieu. L homme n était pas à l âge de mourir. Il s est battu contre vents et marées contre cette maladie. Les autorités du pays se sont investies, les autorités de la CENI se sont investies dans sa santé, ses colloques aussi et ses propres collaborateurs de bureau se sont investis dans sa santé avec beaucoup de prière. Dieu étant Le Maitre de vos vies a décidé autrement. Le Tout Puissant a décidé de ce qui paraissait être la bonne décision. Ainsi dit, que le bon Dieu accorde à Kane son paradis. Que nous ayons la force de lui pardonner ce qu'il nous a fait comme tord ici-bas. Que Dieu nous donne cette force de pardonner pour que chaque jour, nous ayons chacun à ses côtés, tous les jours.»

10 Madame Camara, Djenab Touré, Directrice Adjointe du Département Planification et Fichier Electoral «Ce que je retiens de Yaya Kane que le bon Dieu a rappelé, c'est l'image d'un grand travailleur. Il était animé du souci de bien faire. Il aimait son travail. Il aimait bien qu on critique son travail et souvent il ne trouvait pas à dire si cela s avérait exact. Il a été un maitre pour moi. Yaya Kane m a appris à travailler sur le fichier pour la première fois, même si ma formation a été complétée par d autres personnes. Il faut reconnaitre que Yaya Kane a formé beaucoup d autres jeunes guinéens. Yaya n avait pas de temps pour lui-même. Je dirais que la famille de Yaya était ses collègues de service. Je retiens de lui, l'image d'un homme social et affable. Il croyait en Dieu, et acceptait le sort que Dieu lui réservait. Je prie Dieu qu Il l accueille dans son paradis éternel. Qu Il lui pardonne ses péchés, pour ce qui nous concerne, nous lui pardonnons ce qu il a eu à nous faire comme tort. Nous lui demandons aussi d accepter nos pardons. Que le bon Dieu veuille sur les enfants que Yaya Kane a laissés derrière lui. C est la Guinée qui vient de perdre, c est l Afrique qui vient de perdre un grand fils. Nous venons de perdre un cadre plein d expérience, compétent qui aimait tout le monde. Yaya partageait son plat avec moi. Quand j ai faim et que je trouve une assiette avec lui ; je la lui retirais et je la mangeais et il se mettait à

11 rire en demandant un autre plat. Il était devenu un grand père pour beaucoup d entre nous. On lui traitait ainsi et il acceptait tout.» Dr. Amadou Kaba, Directeur de Département Démembrement «C est très triste.je garde de Yaya Kane un grand souvenir et beaucoup de choses. Il restera gravé dans ma mémoire. J ai connu Kane, il y a un peu longtemps. Je garde de lui, l'image d'un professionnel hors pair. Un homme qui a aimé la perfection. Il est rare de voir des gens qui sont grand professionnel et qui sache concilier le professionnalisme et le social. Pour des problèmes d ordre technique, il apportait des solutions et il retenait l attention de tous ses collaborateurs. Il savait créer l atmosphère de convivialité. Il avait la maitrise de la sociabilité à travers ses humours, ce qu on appelle chez nous, le sanakouya. Personnellement, nos rencontres se passaient dans ce climat africain. Il était un ainé, un ami et un grand-frère. Il savait briser cet égard d âge entre nous. Il faisait en sorte que nos rencontres se passent sans trop de considération sur le droit d'aînesse. Il faisait tout cela pour que le travail que nous faisions se passe bien. Notre dernière conversation téléphonique s est passait, il n y a pas longtemps. J étais très content de l entendre avec sa voix habituelle. Nous avons plaisanté comme d habitude et cela m a beaucoup réconforté. Je demande la prière de tout le monde pour le repos de son âme. Je l ai connu en D année en année, je l'ai approché et nous avons travaillé dans la même commission de la cellule de suivi du processus électoral. Il était un grand travailleur rompu à la tâche. Il a bien rempli sa mission sur cette terre. Que Dieu lui accorde son paradis.»

12 Décès de Yaya Kane : la plénière de ce lundi 04 mai Selon le Chef du Alpha Yéro Condé, la CENI a décidé d envoyer Hadja Fatoumata Biya Diallo, vice-présidente de la CENI et M. Etienne Soropogui, directeur adjoint du Département des Opérations, à Paris (France) pour le rapatriement du corps de M. Yaya Kane, commissaire à la CENI, Directeur du Département des Opérations. En tant qu ancien membre de la CENI, l institution compte lui rendre un vibrant hommage avant qu il ne rejoigne sa dernière demeure. A cet effet, la CENI compte organiser un symposium pour honorer la mémoire de l'illustre disparu. La CENI informe par la même occasion qu un registre de condoléances est ouvert aux acteurs politiques, aux membres de la société civile, aux amis et aux connaissances du défunt.

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS 1 République de Guinée Commission Electorale Nationale Indépendante GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS Election Présidentielle, octobre 2015 Conakry, Août 2015 1 2 Introduction Les organisations de

Plus en détail

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013 CONVENTION DE LA HAYE DU 25 OCTOBRE 1980 SUR LES ASPECTS CIVILS DE L ENLÈVEMENT INTERNATIONAL D ENFANTS Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse

Plus en détail

DES FEMMES GUINENNES BENEFICIENT D UNE FORMATION EN LEADERSHIP TRANSFORMATIONNEL DANS LE CADRE D UN PROGRAMME ELABORE A CET EFFET

DES FEMMES GUINENNES BENEFICIENT D UNE FORMATION EN LEADERSHIP TRANSFORMATIONNEL DANS LE CADRE D UN PROGRAMME ELABORE A CET EFFET DES FEMMES GUINENNES BENEFICIENT D UNE FORMATION EN LEADERSHIP TRANSFORMATIONNEL DANS LE CADRE D UN PROGRAMME ELABORE A CET EFFET «Ce programme est très bénéfique pour les femmes guinéennes car il développe

Plus en détail

DISCOURS. Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne. A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon

DISCOURS. Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne. A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon DISCOURS Prononcé par son Excellence Monsieur Jean Claude BOUYOBART Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon

Plus en détail

PRESENTATION DE L AFAPDP

PRESENTATION DE L AFAPDP PRESENTATION DE L AFAPDP PLAN I - Coopération du RECEF avec l AFAPDP II - Importance de la protection des données et rôle d une Autorité de protection des données III - Expérience du BF : coopération entre

Plus en détail

Présentation du rapport de l OIF. CENI, Conakry, Guinée 8 fév 2013 Dries De Vleeschauwer Expert IT international

Présentation du rapport de l OIF. CENI, Conakry, Guinée 8 fév 2013 Dries De Vleeschauwer Expert IT international Présentation du rapport de l OIF CENI, Conakry, Guinée 8 fév 2013 Dries De Vleeschauwer Expert IT international 1 La mission 16-18 nov 2012 Objectif: vérifier les recommandations de leur rapport d aout

Plus en détail

Dr Philippe IBITOWA DIGEST

Dr Philippe IBITOWA DIGEST Dr Philippe IBITOWA Consultant en Communication Enseignant-Chercheur à l UFR Information-Communication et Art (Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody/Abidjan-Côte d Ivoire) Ivoirien 43 ans Célibataire

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

CONSORTIUM POUR L OBSERVATION DOMESTIQUE DES ELECTIONS EN GUINEE

CONSORTIUM POUR L OBSERVATION DOMESTIQUE DES ELECTIONS EN GUINEE CONSORTIUM POUR L OBSERVATION DOMESTIQUE DES ELECTIONS EN GUINEE OBSERVATION CITOYENNE DU PROCESSUS DE REVISION DU FICHIER ELECTORAL CAS DE LA GUINEE Présentation: Dr Dansa KOUROUMA/Directeur Lansana MANSANDOUNO/

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE L ENVIRONNEMENT BELP Election des représentants au Parlement européen du 25 mai 2014 N Spécial 7 mai 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Les séminaires parlementaires et les stages de formation Rapport

Les séminaires parlementaires et les stages de formation Rapport Les séminaires parlementaires et les stages de formation Rapport Présenté par M. Louis Vlavonou (Bénin) Rapporteur Kinshasa (République démocratique du Congo) 5-8 juillet 2011 Mesdames, Messieurs, Mes

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE. Chambre de l Assemblée législative. le mardi 29 juillet 2003

PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE. Chambre de l Assemblée législative. le mardi 29 juillet 2003 PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE Chambre de l Assemblée législative le mardi 29 juillet 2003 1. À 15 heures, la greffière, les greffiers adjoints et le sergent d

Plus en détail

Déclaration d'un mandataire financier (personne physique)

Déclaration d'un mandataire financier (personne physique) Modèle de déclaration de mandataire financier pour les élections européennes des 24 et 25 mai 2014 Déclaration d'un mandataire financier (personne physique) (A remettre à la Préfecture du domicile du candidat

Plus en détail

Déclaration d'un mandataire financier (personne physique)

Déclaration d'un mandataire financier (personne physique) Modèle de déclaration de mandataire financier pour l élection des conseillers régionaux et des conseillers à l Assemblée de Corse en décembre 2015 Déclaration d'un mandataire financier (personne physique)

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Présenté par DJELOU Kobla AFHON-Togo

Présenté par DJELOU Kobla AFHON-Togo Plaidoyer pour la prise en compte des changements climatiques dans les plans de développement communaux: initiative pilote dans la région des plateaux au Togo. Présenté par DJELOU Kobla AFHON-Togo PLAN

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65

Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65 XXXI e SESSION Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65 RESOLUTION SUR LES SITUATIONS DE CRISE POLITIQUE DANS L ESPACE FRANCOPHONE Militant pour le respect de la démocratie et de l Etat de droit, la commission

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

Compte- rendu des activités 2013 du Réseau Climat & Développement

Compte- rendu des activités 2013 du Réseau Climat & Développement Compte- rendu des activités 2013 du Réseau Climat & Développement Consolider le tissu associatif pour mieux influencer et accompagner l'intégration de la contrainte environnementale, énergétique et climatique

Plus en détail

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants Élections municipales de 2014 Communes de moins de 1000 habitants Introduction présentation générale de la réforme Importantes modifications du code électoral introduites par la loi du 17 mai 2013 et son

Plus en détail

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Programme des Nations Unies pour le développement LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Les élections

Plus en détail

Dieudonné MIRIMO MULONGO

Dieudonné MIRIMO MULONGO ORGANISATION, COORDINATION, CONTROLE, EVALUATION ET SUIVI DE L ACTION ELECTORALE par Dieudonné MIRIMO MULONGO Secrétaire Général Administratif et Financier Ecole de Formation Electorale en Afrique Centrale

Plus en détail

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE REMISE DE DIPLÔMES Dakar,

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur.

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur. MUTUELLE de SANTE COMMUNALE QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) (s entretenir avec les conseillers chacun dans son village d origine) A remplir par l enquêteur Identifiant

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

Sans texte. Organisation générale

Sans texte. Organisation générale Organisation générale Durée des études : 300 h + 100 h pour les étudiants en apprentissage Nombre de places : 28 (à titre indicatif) Début des enseignements : 1 er semestre : septembre à décembre 2 ème

Plus en détail

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth)

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Le comité du fonds de la bourse commémorative Ronald P. Smyth et Centraide de la région du

Plus en détail

Formation de cadres et animateurs pour la jeunesse

Formation de cadres et animateurs pour la jeunesse Autorisations d absence et congés divers Congés divers Formation syndicale D'une durée maximale de douze jours par an, il peut être accordé à chaque agent désigné par l organisation syndicale dans la limite

Plus en détail

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY 17/10/2013 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale Rédacteur territorial principal de

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

SÉMINAIRE DE SENSIBILISATION SUR LA GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS (GAR)

SÉMINAIRE DE SENSIBILISATION SUR LA GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS (GAR) conférence des ministres de la jeunesse et des sports des états et gouvernements ayant le français en partage SÉMINAIRE DE SENSIBILISATION SUR LA GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS (GAR) Hôtel Source du Nil,

Plus en détail

Questions d actualite sur la religion Coy Roper

Questions d actualite sur la religion Coy Roper Ceci fait partie de la série Questions d actualite sur la religion De Coy Roper Questions d actualite sur la religion Q : S il S il est possible de perdre son salut, comment un chrétien peut-il avoir une

Plus en détail

QUELQUES FORMULES DE CORRESPONDANCE

QUELQUES FORMULES DE CORRESPONDANCE QUELQUES FORMULES DE CORRESPONDANCE LES FORMULES DE SALUTATION Messieurs, Cher, chère Cher ami INFORMER, ANNONCER o J ai le plaisir de vous informer que o Je suis très heureux de vous dire o Pour de plus

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction.

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction. Objet Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone La date Monsieur, Madame, Mademoiselle Formules d introduction Texte Formules de conclusion signature Objet numéro d abonné, du client votre

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité.

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Sous titre: Projet d appui aux mutuelles de santé et incidence

Plus en détail

Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati

Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Termes de référence de l étude sur la mobilisation, la gestion et l impact

Plus en détail

Rapport général de l atelier de formation des femmes dans les concepts de sécurité alimentaire et de restitution des résultats de l exercice de suivi

Rapport général de l atelier de formation des femmes dans les concepts de sécurité alimentaire et de restitution des résultats de l exercice de suivi Rapport général de l atelier de formation des femmes dans les concepts de sécurité alimentaire et de restitution des résultats de l exercice de suivi évaluation des plans de sécurité alimentaire des communes

Plus en détail

SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT. Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14

SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT. Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14 SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14 Peuple du Seigneur, L Esprit de Dieu est présent partout, il est en action partout dans la création, mais il agit de manière

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET IMPACT AFRICA CONSULTING L EXPERTISE AFRICAINE AU SERVICE DE VOS AMBITIONS CABINET DE CONSEIL BASE AU SENEGAL PRESENTATION DU CABINET Juillet 2014 Impact Africa Consulting S.A.R.L au capital de 1.000.000

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Ville de Mont-Saint-Hilaire t-saint-hilaire Ville de Mont-Saint-Hilaire Entrée en vigueur de la Politique de communication de la Ville de Mont-Saint-Hilaire : le 4 juin 2012

Plus en détail

Descriptions d emploi pour votre campagne

Descriptions d emploi pour votre campagne Descriptions d emploi pour votre campagne L équipe au centre d une campagne électorale ces personnes à qui le candidat peut se fier jusqu à la victoire est probablement l un des éléments les plus importants

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône 1 ARTICLE 1 - TITRE DE L ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents

Plus en détail

VILLAGE DE :.. STATUTS ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU

VILLAGE DE :.. STATUTS ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU 1 VILLAGE DE :.. STATUTS ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU 2 Préambule Vu l ordonnance no [ ] portant Régime de l Eau modifiée par la loi [ ] et son décret d application [ ] relatifs aux modes de gestion

Plus en détail

FENAPEG - LIBREVILLE, GABON RAPPORT D ACTIVITES TRIENNALES

FENAPEG - LIBREVILLE, GABON RAPPORT D ACTIVITES TRIENNALES FENAPEG - LIBREVILLE, GABON RAPPORT D ACTIVITES TRIENNALES Années scolaires: 2006-2007 ; 2007-2008 et 2008-2009 SOMMAIRE I Introduction II- Activités de l année Scolaire 2006-2007 II-1- Election du Bureau

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Allocution de SEM Jean Ping

Allocution de SEM Jean Ping AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Allocution de SEM Jean Ping Président de la Commission de l Union africaine à l occasion de La 26 ème Réunion du Comité des Chefs d Etat et de Gouvernement

Plus en détail

Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso

Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso Document mensuel No 1 : Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso Connu au Congo et ailleurs en Afrique, ainsi qu en France, comme étant l un des rares Francs-Maçons africains qui se dévoilent,

Plus en détail

Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte

Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte Rougegout Info Janvier Février 2013 Mairie de Rougegoutte 16 rue des Ecoles 90200 Rougegoutte 03 84 27 12 67 03 84 29 59 75 mairie-rougegoutte@wanadoo.fr

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification :

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification : POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS Adoption : Résolution XVIII du Conseil des commissaires extraordinaire du 7 juillet 2010 Modification : Résolution 20 du Conseil des commissaires du

Plus en détail

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Beauvais, le 24 octobre 2012 Dossier suivi par le cabinet de la Présidente Tél. - 03.44.15.68.27 - s.landry@beauvaisis.fr La Présidente, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Vous le savez

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

Compte rendu de la réunion de la commission jeunesse du 17 avril 2012

Compte rendu de la réunion de la commission jeunesse du 17 avril 2012 Compte rendu de la réunion de la commission jeunesse du 17 avril 2012 Présents : Membres de la commission : Etienne CHAUSSON, Elodie MARTIN, François RING, Christelle LADRAT, Enzo NOUCHI, Aurélien LEFRANCOIS,

Plus en détail

Le monitoring des médias

Le monitoring des médias Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l Information & de la Communication 2012 Chapitre 10 Le monitoring des médias 221 Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l

Plus en détail

Monsieur l Inspecteur d Académie a arrêté les priorités comme suit : Pour les enseignants de Maternelle :

Monsieur l Inspecteur d Académie a arrêté les priorités comme suit : Pour les enseignants de Maternelle : Cagnes sur Mer, le 1 octobre 2015 MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Inspection de l Education Nationale Circonscription de Cagnes sur Mer 2 Passage Massenet 06800

Plus en détail

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises».

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises». 1 Historique Depuis les élections municipales de 2014, les critiques ont fusé de toutes parts pour fustiger la gestion de l ancienne équipe de Jérôme Royer et plus particulièrement la cession de la Maison

Plus en détail

GUIDE UNIQUE DE MISE EN ŒUVRE ET DE GESTION DU PROCESSUS DE CIBLAGE DES MENAGES PLUS PAUVRES

GUIDE UNIQUE DE MISE EN ŒUVRE ET DE GESTION DU PROCESSUS DE CIBLAGE DES MENAGES PLUS PAUVRES REPUBLIQUE DU BENIN COMITE SOCLE DE PROTECTION SOCIALE GUIDE UNIQUE DE MISE EN ŒUVRE ET DE GESTION DU PROCESSUS DE CIBLAGE DES MENAGES PLUS PAUVRES Banque mondiale, Mai 2014 1 Table des matières Contenu

Plus en détail

Deuxième semaine : L assurance du salut

Deuxième semaine : L assurance du salut Deuxième semaine : L assurance du salut Répondez par VRAI (V) ou FAUX (F) Maintenant je peux être sûr que je suis sauvé. Dieu veut que je pèche pour me montrer plus d amour. Si je pèche et meurs sans me

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Assez bien. Langues Lu Parlé Ecrit Français 1 1 1 Anglais 3 4 4

CURRICULUM VITAE. Assez bien. Langues Lu Parlé Ecrit Français 1 1 1 Anglais 3 4 4 CURRICULUM VITAE 1. Nom de famille: FANAHEN 2. Prénom: Frédéric 3. Date et lieu de naissance: 27 avril 1968 à Cotonou - BENIN 4. Résidence : Cotonou 5. Formation : Etablissement : Date : de Diplôme(s)

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 2014

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 27 novembre 4 décembre --------- Guide à l attention des directeurs d école, directeurs ou chefs d établissement, chefs de service, responsables de structure ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC Vendredi 30 janvier 2015 Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Président de la PAC Monsieur le Président du Sénat, Cher Gérard

Plus en détail

Le siège social est fixé à LA ROCHELLE 11 bis, rue des Augustin. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d'administration.

Le siège social est fixé à LA ROCHELLE 11 bis, rue des Augustin. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d'administration. ARTICLE 1 : DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une Association régie par la Loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : JAZZ ENTRE LES DEUX

Plus en détail

BELGIQUE. CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session. La situation en République Centrafricaine (S/2009/128)

BELGIQUE. CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session. La situation en République Centrafricaine (S/2009/128) BELGIQUE CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session La situation en République Centrafricaine (S/2009/128) DECLARATION DE S.E. M. JAN GRAULS AMBASSADEUR REPRESENTANT PERMANENT DE LA BELGIQUE AUPRES DES NATIONS

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

AIDE A LA REINDUSTRIALISATION «PME» version 2015

AIDE A LA REINDUSTRIALISATION «PME» version 2015 CdC ARI «PME» 07042015 AIDE A LA REINDUSTRIALISATION «PME» version 2015 CAHIER DES CHARGES Le dispositif de soutien à l investissement productif du Programme d investissements d avenir (PIA) dénommé «ARI»

Plus en détail

Boîtes à outils et banque d experts

Boîtes à outils et banque d experts Boîtes à outils et banque d experts Avec la collaboration de : Janvier 2012 - Note liminaire - La rédaction de ce document est une collaboration de la Délégation à la paix, à la démocratie et aux droits

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011

SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011 SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011 L an deux mil onze, le dix novembre, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances,

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DE CONCOURS ET DE VACANCE D EMPLOIS MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Avis relatif au calendrier prévisionnel complémentaire des recrutements pour 2006 (fonction publique de

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

IDENTIFICATION. Téléphone (jour) Téléphone (soirée) Téléphone (cellulaire) Télécopieur Adresse électronique

IDENTIFICATION. Téléphone (jour) Téléphone (soirée) Téléphone (cellulaire) Télécopieur Adresse électronique Rapport financier conjoint de la représentante ou du représentant officiel et de l'agente ou de l'agent officiel pour la personne candidate indépendante enregistrée P 04 922 (Loi sur le financement de

Plus en détail

NEWSLETTER I.A.D.L (BULLETIN D INFORMATIONS TRIMESTRIEL) SEPTEMBRE 2014

NEWSLETTER I.A.D.L (BULLETIN D INFORMATIONS TRIMESTRIEL) SEPTEMBRE 2014 NEWSLETTER I.A.D.L (BULLETIN D INFORMATIONS TRIMESTRIEL) SEPTEMBRE 2014 Fondé en 2011, sous les cendres du Cabinet-Conseil PRACTIDEV-CONSULT qui avait déjà totalisé 20 ans d existence, L institut Africain

Plus en détail

Rapporteur : M. TETE Etienne

Rapporteur : M. TETE Etienne 2005/4831 - Ensemble immobilier 03378 - Locaux : 14 rue Villeroy - 69003 Lyon - Demande de permis de construire pour l'aménagement de locaux associatifs - Dossier : 03378004 (Direction Gestion des Bâtiments)

Plus en détail

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi?

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi? SÉMINAIRE DE PARIS Devenir prêtre Pourquoi pas moi? Être prêtre du diocèse de Paris 571 C est le nombre de prêtres du diocèse de Paris en activité. 2 Quel est le rôle d un prêtre à Paris? Après son ordination,

Plus en détail

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan NOM : APPIA PRENOM : KOUACHI Jean-Baptiste Nationalité: Ivoirienne FONCTION : Economiste, Conseiller Technique ADRESSE ACTUELLE : 01 BP 945 Abidjan 01 Email : appiajb@yahoo.fr MOBILE : 225 07-92- 78-95//02

Plus en détail

Conférence de l Ambassadeur des Etats-Unis Son Excellence Monsieur Lewis Lukens (Telle que préparée)

Conférence de l Ambassadeur des Etats-Unis Son Excellence Monsieur Lewis Lukens (Telle que préparée) Conférence de l Ambassadeur des Etats-Unis Son Excellence Monsieur Lewis Lukens Prononcée dans le cadre des Vendredis de SupdeCo Conseil économique, social et environnemental Vendredi 31 mai 2013 15h30

Plus en détail