Rappels( Requêtes(OLAP( Rappels( Requêtes(SIO/SID(

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rappels( Requêtes(OLAP( Rappels( Requêtes(SIO/SID("

Transcription

1 RequêtesOLAP Rappels Aucoursprécédent,onavu Ladis9nc9onOLTP/OLAP Lemodèlemul9dimensionnel,etsonimplémenta9onen rela9onnelschémaenétoile/flocon) Lareprésenta9ondesfaitsetdesdimensionsàl aided uncube Unemesure=une valeurselonn dimensions,d'oùla no9ondehyper)cube dedonnées. Unfaitestuncube atomiqueàl intérieur d unplusgrandcube. RequêteOLAP: manipula9ondece cube. Rappels RequêtesSIO/SID DansunSIO: Requêtestransac9onnellescfcoursSGBD) Insert,update,delete,select Requêtesportantsurpeudetuples DansunSID: Requêtesanaly9ques insertparlots)etselect Manipula9onducubeetdesdimensionsavec leurshiérarchies:drilldown,slice,dice, 4

2 ExemplesderequêtesOLAP Naviga9ondansuncube «Nombredelivrespourenfantsvendusenjanvier, indépendammentdulieu» Naviga9onàtraversleshiérarchies «Montantdesventesparfamilledeproduits,par trimestreetrégion» Classement «Les10livreslesmieuxvendusen2013,par région» Manipula9onducube UnerequêteOLAPpermetdenaviguerdanslemodèlemul9 dimensionnel: Rotate):)Choisirlepivotd analyseenfaisanttournerlecube Applica9ond uncritèredesélec9on: Slice:sélec9onsurunedimension Dice):sélec9onsurplusieursdimensions) Naviga9ondansleshiérarchies: Roll)up:naviguerversunegranularitéplusgrossière Drill)down):versunegranularitéplusfinezoom) Modifica9ondunombrededimensions: Drill)out/split):ajouterdesdimensions Drill)in/merge):enleverdesdimensions Nous%ne%verrons%ici%que%des%opéra1on%portant%sur%1%cube,%il%existe%aussi%des% opéra1ons%perme9ant%de%faire%le%lien%entre%plusieurs%cubes.% 5 6 Rota9on Slice Changel orienta9ondimensionnelledel analyse.par exemple: produit 2009) 2010) 2011) Oeuf Viande temps lieu lieu 2009) 2010) 2011) IDF Nord temps produit Permetd extrairedesinforma9onsreprésentées paruncube,enfonc9ondestermesdéfinispour unedimension. Leparamètredel opérateursliceestuncritère desélec9onportantsurunedimension. Exemples: mois>2)andmois<=11)andmois<>4) Pays= DE andcode_postal=10179ici,dimension géographiqueavecplusieursniveaux) Nota9on:sliceF,D)sélec9ondes«tranches» quisa9sfontlaformulefsurladimensiond. 7 8

3 Sliceo Sliceannée=2011ouannée=2013,Temps) catégorie) Lieu ville) Dice Applica9ond unesélec9onsurplusieurs dimensions,doncpeutoêtrevucommela combinaisondeplusieursslices. Sliceproduitdes«tranches»ducubeini9al, Diceproduitdes«sousocubes» Temps année) 9 10 Diceo Rollup,Drilldown Sliceannée=2011orannée=2013,Temps) andslicefamille= médias,produit) andsliceville= Lille orville= Lyon,Lieu) catégorie) CD DVD Bluray Lille Lyon Lieu ville) Temps année) 11 Opéra9onmodifiantlagranularité: Forageverslehaut,roll)up):commeonva versunegranularitéplusgrossière,ilfaut u9liserdesfonc9onsd agréga9onpour calculerlesnouvellesmesuresapen9onaux mesuresnonaddi9vesousemiaddi9ves) Forageverslebas,drill)down):onob9entdes donnéesplusdétaillées,jusqu àlagranularité del entrepôt. 12

4 Rollup,Drilldown Rollup Rollup 09 Rollupdecatégorie/mois/ville)versfamille/trimestre/ville) 11 Dimension% Temps% Alim Fruits 10 Rollup Fruits Viande Viande Boeuf famille) 1S09 2S09 1S10 2S10 1S11 Fruits Viande Pomme catégorie) Drilldown Lieu ville) Lieu ville) CD DVD Bluray Viande Fruit Drilldown Médias Alim. Temps mois) T1T2 Temps trimestre) Dimension%Produit% Drilldowno Split/Merge Drilldowndefamille/trimestre/ville)verscatégorie/mois/ville) Lieu ville) Médias Alim. T1T2 Split: uncubeàndimensionsestcomplétépark dimensions. Onob9entdesdonnéesplusdétaillées,pasàcause duchangementdegranularitémaisparcequ on détailleenfonc9ondenouvellesdimensions catégorie) famille) Temps trimestre) Merge: Lieu ville) CD DVD Bluray Viande Fruit Temps mois) 15 Onsupprimedesdimensions Onob9entdesdonnéesmoinsdétaillées,parcequ ily amoinsdedimensionsmaispasdechangementde granularité) 16

5 Splitoexemple SplitdeladimensionTempspassagede1à2dimensions) Mergeoexemple MergedeladimensionTempspassagede2à1dimensions) catégorie) CD DVD Bluray Viande Fruit catégorie) CD DVD Bluray Viande Fruit T1 T2 T3 T4 Temps trimestre) catégorie) CD DVD Bluray Viande Fruit T1 T2 T3 T4 Temps trimestre) catégorie) CD DVD Bluray Viande Fruit Implémenta9ons SQLoOLAP Ilexisteprincipalement2approches ExtensiondulangageSQLSQLoOLAP),pouruncube stockédansunsgbdrela9onnel,souslaformede schémaenétoileouenflocon.onparledemodèle ROLAPouRela9onaloOLAP Expressionmul9dimensionnelleex:MDXde Microsov)s appliquantdirectementàunsgbd mul9dimensionnel.onparledemodèlemolap)ou Mul9dimensional OLAP Il%existe%aussi%un%modèle%hybride%entre%ces%2%solu1ons,% appelé%holap%pour%hybrid%e%olap% ExtensiondeSQL3SQL 99). Onu9liselesopérateursSQLclassiques: Jointurestablesdefaits/dimensions),sélec9ons, projec9ons,groupby, SQLestenrichiavecdenouveauxopérateurs: ClauseGroupby,avecCube,RollupetGroupingsets Fonc9ongrouping Expressionsanaly9ques: Fenêtreglissante Fonc9onsdeclassementRank,NTile 19 20

6 GroupBy Groupbyap 1,,ap n permetdepar99onnerlesdonnées enmepantdanslemêmegroupelestuplesquiontla mêmevaleurpourap 1, ap n ) Dansleselect,peuventfigurerap 1,,ap n etdesfonc9ons degroupecount,sum,avg,min,max)portantsur n importequelapribut. ClauseHavingpoursélec9onnerlesgroupes :onsupposeunegranularitéjour/produit) Select mois, annee, sumca) From Ventes V Join Temps T on V.TID = T.TID Join Produit P on V.PID = P.PID Where P.famille = Médias -> slice dimension Produit Group by mois, annee -> rollup sur la dimension temps SELECT fact1_id, fact2_id, COUNT*) AS num, SUMsales_value) AS sales_val FROM fact_tab GROUP BY fact1_id,fact2_id ORDER BY fact1_id,fact2_id; Fact1_id) Fact2_id) Num) Sales_val) Groupbyrollup Calculelesfonc9onssum,count, )àtousles niveauxd unehiérarchied unedimension, ainsiquelerésultatfinal. Groupbyrollupap 1,ap 2,ap 3 )définitdes groupementsparap 1,ap 2,ap 3 ),parap 1,ap 2 ), parap 1 )etpar). S ilyanapributsdanslegroupbyrollup,onaura doncn+1niveauxd agréga9on. SELECT fact1_id, fact2_id, SUMsales_value) AS sales_val FROM fact_tab GROUP BY ROLLUP fact1_id,fact2_id) ORDER BY fact1_id,fact2_id; 23 Fact1_id) Fact2_id) Sales_val) ) ) ) ) ) 24

7 Groupbycube Calculelesfonc9onssum,count, )pour touteslescombinaisonspossiblesde groupement Groupbycubeap 1,ap 2,ap 3 )définitdes groupementsparap 1,ap 2,ap 3 ),ap 1,ap 2 ),ap 2, ap 3 ),ap 1,ap 3 ),ap 1 ),ap 2 ),ap 3 )et). S ilyanapributsdanslegroupbycube,onaura donc2 n niveauxd agréga9on. SELECT fact1_id, fact2_id, SUMsales_value) AS sales_val FROM fact_tab GROUP BY CUBE fact1_id, fact2_id) ORDER BY fact1_id, fact2_id; 25 Fact1_id) Fact2_id) Sales_val) ) ) ) ) 1) ) 2) ) 3) ) 4) ) 5) ) ) 26 Groupbygroupingsets Permetdesgroupementsmul9ples :grouperparmois,region)etmois, produit) Legroupe)représentelarela9onen9ère Lerollupetlecubepeuventêtreécritsavec ungroupingsets. SELECT fact1_id, fact2_id, fact3_id, SUMsales_value) AS sales_val, FROM fact_tab GROUP BY GROUPING SETS fact1_id, fact2_id), fact1_id, fact3_id) ) ORDER BY fact1_id, fact2_id, fact3_id; 27 Fact1_id) Fact2_id) Fact3_id) Sales_val)

8 Groupements Onpeutu9liserdesensemblesd apributsdansles expressionsdegroupe: GROUP BY ROLLUP a, b), c) Ongroupeselona,b,c)a,b))pasa) GROUP BY CUBE a, b), c) Ongroupeselona,b,c)a,b)c))pasa,c)a)b,c)b) Onpeutconcaténerdesgroupementsenlesséparant pardes, cequirevientàgrouperselonleproduit cartésiendesdifférentsgroupements: GROUP BY GROUPING SETSa, b), GROUPING SETSc, d) Ongroupeselona,c)a,d)b,c)b,d) GROUP BY A, GROUPING SETS B),C), )) Équivalentà GROUPING SETS A,B),A,C),A)) Fonc9ongrouping Onveutdéterminerpour1apributde groupementsiuneligneestuntotal GROUPINGaP)renvoie1sionaune valeur«null»dueàungroupementpour cetapributdoncunsousototal) U9liséedansuneclauseHAVING,cepe fonc9onpermetdoncdechoisirletypede groupement Fonc9ongrouping_idOracle) SELECT fact1_id, fact2_id, SUMsales_value) AS sales_val, GROUPINGfact1_id) AS f1g, GROUPINGfact2_id) AS f2g FROM fact_tab GROUP BY CUBE fact1_id, fact2_id) HAVING GROUPINGfact1_id) = 1 OR GROUPINGfact2_id) = 1 ORDER BY GROUPINGfact1_id), GROUPINGfact2_id); Fact1_id) Fact2_id) Sales_val) f1g) f2g) Groupingfact1_id)renvoie1quandfact1_idvautnullsuiteaugroupement 31 GROUPING_IDrenvoieunnombrequipermet d iden9fierletypedegroupementdechaqueligne. GROUPINGportesuruneseulecolonne,pourtesterles différentscritèresdʼagréga9on,ilfautautantdecolonnes degroupingquedecolonnesderegroupement Lafonc9onGROUPING_IDsynthé9seenuneseulefonc9on lʼétatdʼagréga9onsurlesensemblesdecritères Parexemple: CUBEa,b) Niveau)de) groupement) Bit)vector) grouping)) a,b 00 0 a 01 1 b 10 2 total 11 3 Grouping_id) 32

9 Expressionsanaly9ques SyntaxeOracle: fonction expression) over [clause de partitionnement] [clause d'ordre [clause de fenêtrage]]) Laclause)de)parUUonnement:delaformePARTITION)BY) Elledéfinitundécoupagedesdonnéessuivantlesvaleursdescolonnesdu PARTITIONBY. Chaquevaleurdéfinitungroupelogiqueàl'intérieurduquelestappliquéela fonc9onanaly9que. La)clause)d'ordre):delaformeORDER)BY) )) Elleindiquecommentlesdonnéessonttriéesàl'intérieurdechaquepar99on. La)clause)de)fenêtrage)indiquel'ensembledeslignessurlequeldoitêtre appliquéelafonc9on. Cepeclausedéfinitunefenêtreglissante,i.e.unesuitedelignesautourde avant/après)lalignecourante. Siuneclausedefenêtrageestspécifiée,uneclaused'ordredoit obligatoirementl'êtreaussi. Lire%la%documenta1on%pour%la%syntaxe% % table COTATION isin varchar2 20), -- identifiant de la société dte date, -- date de cotation ouv number, -- premier cours de la journée max number, -- cours le plus haut de la journée min number, -- cours le plus bas de la journée clo number, -- dernier cours de la journée clôture) volume number, -- nb d'actions échangées ) -- isin, dte) clé primaire select isin, dte, avgclo) overpartition by isin order by dte rows 4 preceding) mma_5 from COTATION --> Moyenne des cours de clôture sur les 5 derniers jours, par société RANK,DENSE_RANK Fonc9onanaly9que,doncàu9liserdansune expressionanaly9que Rank)donnelerangd unenregistrementà l intérieurdesongroupecfclausedepar99on)en fonc9ondel ordredéfinicfclaused ordre) aveclafonc9onrank),sʼilya2tuplesquiontles mêmesvaleursetsontclassésderangn,letuple suivantestderangn+2.avecdense_rank)letuple suivantalerangn+1. TablePOPULATIONcountry,number) SELECT country, rank) OVER ORDER BY number DESC) AS n_rank FROM population Donnechaquepaysavecsonrangrang1pour lepluspeuplé). Lerésultatn estpastriéu9liseruneclause Orderbydansleselect)

10 NTILE Lafonc9onNTILEordonneleslignesenN paquetsdemêmetailleà1près),nétantun en9erpasséenparamètre. Laclauseorderbyestdoncobligatoire. NTILErenvoiepourchaquelignelenumérodu paquetauquelcepeligneappar9ent. SELECT last_name, salary, NTILE4) OVER ORDER BY salary DESC) AS quartile FROM employees WHERE department_id = 100; Commeilya6lignes,et6n estpasdivisiblepar4,lespaquets3 et4ont1lignedemoinsquelespaquets1et2. Last_name) salary) quarule) Greenberg Faviet Chen Urman Sciarra Popp

BDMD NI248. Exercice 1 : Cube

BDMD NI248. Exercice 1 : Cube Nom : Prénom : Page 1 Université Pierre et Marie Curie Paris 6 Master d'informatique BDMD NI248 23 mars 2011 Documents autorisés - 2h Exercice 1 : Cube 5 pts Soit une table Ventes (Magasin, Produit, Couleur,

Plus en détail

F. Opérations multidimensionnelles

F. Opérations multidimensionnelles F. Opérations multidimensionnelles Roll up (drill-up)/drill down (roll down) Roll up (drill-up) : résumer, agréger des données en montant dans une hiérachie ou en oubliant une dimension Drill down (roll

Plus en détail

Bases de Données OLAP

Bases de Données OLAP Bases de Données OLAP Hiver 013/014 Melanie Herschel melanie.herschel@lri.fr Université Sud, Groupe Bases de Données, LRI Systèmes Opérationnels vs. Entrepôts de Données Requêtes Requêtes BD opérationnelles

Plus en détail

Bases de Données OLAP. Systèmes Opérationnels vs. Entrepôts de Données Requêtes. Donné un Modèle Multidimensionnel

Bases de Données OLAP. Systèmes Opérationnels vs. Entrepôts de Données Requêtes. Donné un Modèle Multidimensionnel 007 006 00 00 00 00 Books s s North America Asia Europe Bases de Données OLAP Hiver 0/0 Melanie Herschel melanie.herschel@lri.fr Université Sud, Groupe Bases de Données, LRI Systèmes Opérationnels vs.

Plus en détail

Entrepôt de données : Extensions du langage SQL (SQL-3/SQL-99) pour l OLAP (7.1)

Entrepôt de données : Extensions du langage SQL (SQL-3/SQL-99) pour l OLAP (7.1) Entrepôt de données : Extensions du langage SQL (SQL-3/SQL-99) pour l OLAP (7.1) Bernard ESPINASSE Professeur à Aix-Marseille Université (AMU) Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille Plan 1. Evolution

Plus en détail

Entrepôt de données : Extensions du langage SQL (SQL-3/SQL-99) pour lʼolap (7.1)

Entrepôt de données : Extensions du langage SQL (SQL-3/SQL-99) pour lʼolap (7.1) Entrepôt de données : Extensions du langage SQL (SQL-3/SQL-99) pour lʼolap (7.1) Bernard ESPINASSE Professeur à Aix-Marseille Université (AMU) Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille Plan 1. Evolution

Plus en détail

Sommaire. Introduction. Opérations typiques. Langages. Architectures

Sommaire. Introduction. Opérations typiques. Langages. Architectures OLAP IED 2006-2007 Sommaire Introduction Opérations typiques Langages Architectures Introduction Contexte un entrepôt de données offre des données - nombreuses - homogènes - exploitables - multidimensionnelles

Plus en détail

BDWA EXAMEN - 27 MARS 2006 Documents autorisés. Exercice 1. Requêtes décisionnelles

BDWA EXAMEN - 27 MARS 2006 Documents autorisés. Exercice 1. Requêtes décisionnelles Nom : Prénom : Page 1 Université Pierre et Marie Curie Paris 6 BDWA EXAMEN - 27 MARS 2006 Documents autorisés Master d'informatique Exercice 1. Requêtes décisionnelles On considère une base de données

Plus en détail

Fonctions Analytiques de DB2 V10 et V11. Cécile Benhamou Technical Sales DB2 z/os et Tools DB2 cecile_benhamou@fr.ibm.com

Fonctions Analytiques de DB2 V10 et V11. Cécile Benhamou Technical Sales DB2 z/os et Tools DB2 cecile_benhamou@fr.ibm.com Fonctions Analytiques de DB2 V10 et V11 Cécile Benhamou Technical Sales DB2 z/os et Tools DB2 cecile_benhamou@fr.ibm.com DB2 V10: Fonctions OLAP Moving Sum et Moving Average Fonctions colonnes (aggregate)

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

Cours 4 : Agrégats et GROUP BY

Cours 4 : Agrégats et GROUP BY Cours 4 : Agrégats et GROUP BY Agrégat Fonction qui effectue un calcul sur l ensemble des valeurs d un attribut pour un groupe de lignes Utilisation dans une clause SELECT ou dans une clause HAVING 3 types

Plus en détail

Oracle Décisionnel : Modèle OLAP et Vue matérialisée D BILEK

Oracle Décisionnel : Modèle OLAP et Vue matérialisée D BILEK Oracle Décisionnel : Modèle OLAP et Vue matérialisée SOMMAIRE Introduction Le modèle en étoiles Requêtes OLAP Vue matérialisée Fonctions Roll up et Cube Application Introduction Data Warehouse Moteur OLAP

Plus en détail

OLAP : Mondrian + Pentaho. Maguelonne Teisseire Hugo Alatrista Salas hugo.alatrista- salas@teledetec9on.fr Flavien Bouillot

OLAP : Mondrian + Pentaho. Maguelonne Teisseire Hugo Alatrista Salas hugo.alatrista- salas@teledetec9on.fr Flavien Bouillot OLAP : Mondrian + Pentaho Maguelonne Teisseire Hugo Alatrista Salas hugo.alatrista- salas@teledetec9on.fr Flavien Bouillot Outils Open Source Mondrian : serveur OLAP JFreeReport : ou9l de «Repor9ng» KeHle

Plus en détail

Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP)

Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP) Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP) Définition (G. Gardarin) Entrepôt : ensemble de données historisées variant

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Cours 3. : Le langage SQL Vincent Martin email : vincent.martin@univ-tln.fr page personnelle : http://lsis.univ-tln.fr/~martin/ Master 1. LLC Université du Sud Toulon

Plus en détail

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron Le langage SQL (deuxième partie) 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l algèbre relationnel

Plus en détail

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL S. B. Lycée des EK 30 mai 2016 Le SQL (Structured Query Language = langage de requêtes structuré) est un langage informatique de dialogue avec une base de

Plus en détail

BASES DE DONNÉES : COMPLÉMENTS

BASES DE DONNÉES : COMPLÉMENTS : personne pe eleve enseigne personne pp prof num_p num_p num_classe pe.prenom = pp.prenom num_pro f = pp.num_p pe.nom pe.prenom Objectifs A la fin de la séquence d enseignement l élève doit pouvoir :

Plus en détail

Base de donnes Cinéma

Base de donnes Cinéma Le langage SQL 1 Base de donnes Cinéma Considérons les tables suivantes : Film(Titre, Réalisateur, Acteur) Programme(NomCiné, Titre, Horaire) Film contient des infos sur tous les films et Programme concerne

Plus en détail

Chapitre 19: Entrepôts de données

Chapitre 19: Entrepôts de données LOG660 - Base de données de haute performance Chapitre 19: Entrepôts de données Solutions: QUESTION 1 a) BD opérationnelles VS entrepôts de données: BD opérationnelles Données quotidiennes et récentes

Plus en détail

Nouspresentonslesprincipauxaspectsautourdelanotion(entrep^otde Resume

Nouspresentonslesprincipauxaspectsautourdelanotion(entrep^otde Resume EdgardBentez-Guerrero,ChristineCollet,MichelAdiba Entrep^otsdeDonnees:SyntheseetAnalyse RR1017-I-LSR8 RAPPORTDERECHERCHE Mai1999 e-mail:fedgard.benitez,christine.collet,michel.adibag@imag.fr Entrep^otsdeDonnees:SyntheseetAnalyse

Plus en détail

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table Les requêtes de consultation Représente la ma jorité des requêtes SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL)

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL) Introduction 1/39 2/39 Introduction Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 A partir de l algèbre relationnelle s est construit un langage informatique permettant d interroger les données : SQL

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés

Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés Examen BD 2I009 15 Mai 2015 Votre numéro d anonymat : Université Pierre et Marie Curie Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés Les téléphones mobiles doivent

Plus en détail

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données Requêtes mécanismes d interrogation des données SQL! En entrée : une ou plusieurs tables! En sortie : une table réponse sandra.bringay@univ-montp3.fr roland.mahiques@univ-montp3.fr alexandre.pinlou@univ-montp3.fr

Plus en détail

SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

Bases de Données. SQL: Définition

Bases de Données. SQL: Définition Université Mohammed V- Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Rabat Bases de Données Mr N.EL FADDOULI 2014-2015 SQL: Définition Structured Query Langage(SQL): - Langage g de base dans les SGBD - Langage de

Plus en détail

SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats

SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats BD4 SB FC N GdR Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Février 2015 BD4 (Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/45 Février 2015

Plus en détail

Bases de données. Modèle décisionnel. Jérôme Rocheteau. Lecture 8. Institut Catholique d Arts et Métiers Site de Nantes

Bases de données. Modèle décisionnel. Jérôme Rocheteau. Lecture 8. Institut Catholique d Arts et Métiers Site de Nantes Bases de données Lecture 8 1 / 25 Bases de données Modèle décisionnel Jérôme Rocheteau Institut Catholique d Arts et Métiers Site de Nantes Lecture 8 Bases de données Lecture 8 2 / 25 1 Structure multidimensionnelle

Plus en détail

Info Exercices 7. Bases de données relationnelles. Requêtes élémentaires sur des bases de données relationnelles, TP et exercices posés aux concours.

Info Exercices 7. Bases de données relationnelles. Requêtes élémentaires sur des bases de données relationnelles, TP et exercices posés aux concours. Info Exercices 7 Bases de données relationnelles Requêtes élémentaires sur des bases de données relationnelles, TP et exercices posés aux concours. 7 Bases de données relationnelles.........................................................

Plus en détail

1 TD 8 : SQL. (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme. SQL index

1 TD 8 : SQL. (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme. SQL index 1 TD 8 : SQL (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme SQL index Le langage SQL est utilisé pour manipuler des bases de données 1. Pour faire simple, on utilise les bases

Plus en détail

Bases de données IUP2. Sujet de l examen du 20 janvier 2004 (8h30-11h30) et son corrigé

Bases de données IUP2. Sujet de l examen du 20 janvier 2004 (8h30-11h30) et son corrigé Bases de données IUP2 Sujet de l examen du 20 janvier 2004 (8h30-11h30) et son corrigé 1 Requêtes 1. On considère une relation suivante : Ordinateur(IP, nom, constructeur, modèle, lieu) Représentez EN

Plus en détail

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL 1. Définitions Clause : mot-clé Requête : interrogation ou action structurée sur la BD Requête d interrogation composée de l ensemble des clauses :

Plus en détail

Bases de données multidimensionnelles OLAP. OnLine Analytical Processing

Bases de données multidimensionnelles OLAP. OnLine Analytical Processing Bases de données multidimensionnelles OLAP OnLine Analytical Processing OLAP OLAP (On Line Analytical Processing): Ensemble des outils nécessaires pour la mise en place d'un Système d'information décisionnel

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L.

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. Une base de données contient un nombre important d informations. Ces informations sont organisées, mais pour être effectivement exploitables, il faut pouvoir sélectionner,

Plus en détail

PostgreSQL. quand on est développeur. Dimitri Fontaine dimitri@2ndquadrant.fr. 31 Octobre 2012

PostgreSQL. quand on est développeur. Dimitri Fontaine dimitri@2ndquadrant.fr. 31 Octobre 2012 PostgreSQL quand on est développeur Dimitri Fontaine dimitri@2ndquadrant.fr 31 Octobre 2012 Dimitri Fontaine dimitri@2ndquadrant.fr PostgreSQL 31 Octobre 2012 1 / 29 Dimitri Fontaine 2ndQuadrant France

Plus en détail

Applications sur les requêtes D après sujet de BTS 1994 Cas«LES CUISINIES DU PERCHE» - Requêtes corrigées

Applications sur les requêtes D après sujet de BTS 1994 Cas«LES CUISINIES DU PERCHE» - Requêtes corrigées Cas«LES CUISINIES DU PERCHE» - Requêtes corrigées Partie A Révisions des requêtes 1. Combien de plats existent par numéro de catégorie? SELECT numcat, count(numplat) AS nombre_de_plats GROUP BY numcat;

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Exercice 1 : requêtes simples Pour traiter de la vente par correspondance on considère la modélisation

Plus en détail

ASSOCIATION DES GOURMANDS DE PARIS

ASSOCIATION DES GOURMANDS DE PARIS ASSOCIATION DES GOURMANDS DE PARIS (, nomplat, origine, pays) (, nomchef, prenomchef, nbreetoiles) (,,, qté) Ingredients (, noming, origineing, description) Les chefs, les plats et les ingrédients peuvent

Plus en détail

Département Génie Informatique BD50. TP3 : Interrogation d une base de données Oracle 10G avec SQL*Plus Windows

Département Génie Informatique BD50. TP3 : Interrogation d une base de données Oracle 10G avec SQL*Plus Windows Département Génie Informatique BD50 TP3 : Interrogation d une base de données Oracle 10G avec SQL*Plus Windows Françoise HOUBERDON & Christian FISCHER Copyright Mars 2007 Contexte de travail : Après avoir

Plus en détail

Bases de données. cours 5. www.liafa.univ-paris-diderot.fr/~zielonka

Bases de données. cours 5. www.liafa.univ-paris-diderot.fr/~zielonka Bases de données cours 5 www.liafa.univ-paris-diderot.fr/~zielonka R a b c 1 8 1 1 6 2 2 11 1 2 6-5 S c d 2 6 3 2 3 1 13 9 select sum(a*d) as X, C from R natural join S where C in (select a+1 from R) group

Plus en détail

T-GSI Ch.1 Ch.3 Le Langage SQL, support de cours CORRIGÉ

T-GSI Ch.1 Ch.3 Le Langage SQL, support de cours CORRIGÉ T-GSI Ch.1 Ch.3 Le Langage SQL, support de cours CORRIGÉ Support de cours : a) Quelles sont les différentes catégories de film (code et libellé)? SELECT codecat, libcat SELECT * SELECT categorie.* SELECT

Plus en détail

Bases de données multidimensionnelles et mise en œuvre dans Oracle

Bases de données multidimensionnelles et mise en œuvre dans Oracle Bases de données multidimensionnelles et mise en œuvre dans Oracle 1 Introduction et Description générale Les bases de données relationnelles sont très performantes pour les systèmes opérationnels (ou

Plus en détail

Les triggers. Introduction 1/18. Objectifs. I Utiliser à bon escient le paramétrage des triggers :

Les triggers. Introduction 1/18. Objectifs. I Utiliser à bon escient le paramétrage des triggers : 1/18 2/18 Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - Bases de Données 2015-2016 Objectifs Après ce cours, les TD et TP correspondants, vous devez être capables de I Ecrire en PL/SQL des triggers liés aux tables.

Plus en détail

Les entrepôts De données TP 1

Les entrepôts De données TP 1 UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES FES 2014-2015 Les entrepôts De données TP 1 Réalisé par : Supervisé par : AIT SKOURT BRAHIM Pr. L. Lemrini BOUCHANA ADIL ED-DAHMOUNI

Plus en détail

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS 2003-07-01 1 Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS Voici MRD de la BD AcciRoute pour représenter les rapports d accidents de la route. Le MRD

Plus en détail

Optimisation des bases de données

Optimisation des bases de données Optimisation des bases de données Mise en œuvre sous Oracle Laurent Navarro Avec la contribution technique d Emmanuel Lecoester Pearson Education France a apporté le plus grand soin à la réalisation de

Plus en détail

OLAP queries optimization: A framework for combining Rule-Based and Cost-Based approaches

OLAP queries optimization: A framework for combining Rule-Based and Cost-Based approaches OLAP queries optimization: A framework for combining Rule-Based and Cost-Based approaches H. Mouloudi - A. Giacometti - P. Marcel LI - Université François-Rabelais de Tours L. Bellatreche LISI ENSMA -

Plus en détail

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ;

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ; RÈGLES A SUIVRE POUR OPTIMISER LES REQUÊTES SQL Le but de ce rapport est d énumérer quelques règles pratiques à appliquer dans l élaboration des requêtes. Il permettra de comprendre pourquoi certaines

Plus en détail

UFR de Mathématiques et Informatique

UFR de Mathématiques et Informatique UFR de Mathématiques et Informatique Licence professionnelle "Les métiers de l'internet" Réf. Regles_MCD_MPD.doc Module BD1 (Partiel et examen) Date dernière version : Avril 2002 Diffusion : apprenants

Plus en détail

I) Bases de données et tables :

I) Bases de données et tables : I) Bases de données et tables : Un S.G.B.D. est un outil pour organiser, stocker, modifier, calculer et extraire des infos. Une B.D.R. peut être considérée comme un ensemble de tables à 2 dimensions. Exemple

Plus en détail

BI = Business Intelligence Master Data-ScienceCours 5 - MDX

BI = Business Intelligence Master Data-ScienceCours 5 - MDX BI = Business Intelligence Master Data-Science Cours 5 - MDX UPMC 23 février 2015 Plan Vision générale ETL Datawarehouse OLAP Reporting Data Mining Définition OLAP En informatique, et plus particulièrement

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

Table des matières PREAMBULE...I 1 L OUTIL SQL*PLUS... 1-1 2 L INTERROGATION DES DONNEES... 2-1 3 LES OPERATEURS LOGIQUES... 3-1

Table des matières PREAMBULE...I 1 L OUTIL SQL*PLUS... 1-1 2 L INTERROGATION DES DONNEES... 2-1 3 LES OPERATEURS LOGIQUES... 3-1 Table des matières PREAMBULE...I 1 L OUTIL SQL*PLUS... 1-1 Le langage SQL... 1-2 Le langage PL/SQL... 1-4 Qu'est-ce que SQL*Plus?... 1-5 Commandes SQL*Plus... 1-7 Variables de substitution... 1-15 La commande

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Présentation Windows Azure Hadoop Big Data - BI

Présentation Windows Azure Hadoop Big Data - BI Présentation Windows Azure Hadoop Big Data - BI Sommaire 1. Architecture Hadoop dans Windows Azure... 3 2. Requête Hive avec Hadoop dans Windows Azure... 4 3. Cas d études... 5 3.1 Vue : Administrateur...

Plus en détail

Exercice 3: SQL. En vous aidant du modèle relationnel ci-dessus, vous écrirez les requêtes suivantes:

Exercice 3: SQL. En vous aidant du modèle relationnel ci-dessus, vous écrirez les requêtes suivantes: Exercice 3: SQL CLASSE (num_classe, nom_classe) Clé primaire: num_classe ETUDIANT ( num_et, nom_et, prenom_et, date_naiss_et, id_classe) Clé primaire: num_et Clé étrangère: id_classe faisant références

Plus en détail

Kit de survie sur les bases de données

Kit de survie sur les bases de données Kit de survie sur les bases de données Pour gérer un grand nombre de données un seul tableau peut s avérer insuffisant. On représente donc les informations sur différentes tables liées les unes aux autres

Plus en détail

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL Bases de données L2 sciences et technologies, mention informatique SQL ou : le côté obscure de la jolie théorie films titre réalisateur année starwars lucas 1977 nikita besson 1990 locataires ki-duk 2005

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

3. Nom et prénom des athlètes triés par pays et par ordre alphabétique.

3. Nom et prénom des athlètes triés par pays et par ordre alphabétique. Département Informatique et Statistique, Faculté de SEG, Université Lumière Lyon 2 M2 Informatique spécialité IDS-IIDEE Année 2011-2012 Bases de données objets TD n 3 : Collections J. Darmont (http:eric.univ-lyon2.fr~jdarmont,

Plus en détail

Exploitation d'un data warehouse en SQL

Exploitation d'un data warehouse en SQL Exploitation d'un data warehouse en SQL Data warehouse http://dwh.crzt.fr Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'identique : http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/fr/ 12 février 2015

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Informatique Pour Tous Interrogation n 5

Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Nom : Prénom : Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Soit la base de données relationnelle BANQUE constituée des trois relations (ou tables) suivantes : CLIENTS (idclient : int, nom, prenom, ville,)

Plus en détail

DQL Doctrine Query Language UP Web Framework PHP

DQL Doctrine Query Language UP Web Framework PHP DQL Doctrine Query Language UP Web Framework PHP Année universitaire 2014-2015 Repository Les Repository servent à récupérer et à manipuler les entités. Ces services utilisent un Entity Manager: 2 techniques

Plus en détail

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4 1 Annexes Avec ce rapport il faut rendre en annexe le script SQL corrigé qui permet de créer la base de données selon votre modèle relationnel ainsi que de la peupler avec un nombre de tuples suffisant.

Plus en détail

Top_Keyword: Agrégation de motsclefs dans un environnement OLAP

Top_Keyword: Agrégation de motsclefs dans un environnement OLAP SIG/ED Top_Keyword: Agrégation de motsclefs dans un environnement OLAP Franck Ravat, Olivier Teste, Ronan Tournier, Gilles Zurfluh. IRIT: Institut de Recherche en Informatique de Toulouse. tournier@irit.fr

Plus en détail

DUT Génie Biologique Option Bioinformatique. Les bases de données relationnelles. Travaux Pratiques n 4

DUT Génie Biologique Option Bioinformatique. Les bases de données relationnelles. Travaux Pratiques n 4 DUT Génie Biologique Option Bioinformatique Les bases de données relationnelles avec MySQL Éric Pipard Travaux Pratiques n 4 Jointures externes Requêtes internes et externes Vues et transactions Objectifs

Plus en détail

Introduction au langage SQL

Introduction au langage SQL Introduction au langage SQL Les bases de données relationnelles Le langage SQL est un langage universel destiné à travailler sur des bases de données relationnelles. Nous considérerons ici qu'une base

Plus en détail

Exploiter les données d'un PGI avec SQL

Exploiter les données d'un PGI avec SQL Exploiter les données d'un PGI avec SQL Propriétés Description Titre de la production Auteur Exploiter les données d'un PGI avec SQL Véronique Bennetot-Dereux GREID Académie de Créteil v.bennetot-dereux@ac-creteil.fr

Plus en détail

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION Compréhension, développement et mise au point de requêtes d'interrogation Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation

Plus en détail

4. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL

4. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL 4. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL 4.1. OPERATEURS DE L ALGEBRE RELATIONNEL ALGEBRE RELATIONNELLE = { opérateurs sur les relations donnant en résultat des relations } Opérateurs

Plus en détail

STT1682 Progiciels en Statistique et Actuariat Cours 8 PROC SQL

STT1682 Progiciels en Statistique et Actuariat Cours 8 PROC SQL STT1682 Progiciels en Statistique et Actuariat Cours 8 PROC SQL Intro Le language SQL (Structured Query Language) est un language utilisé à travers plusieurs applications pour extraire/modifier de l'information

Plus en détail

INSIA Bases de données ORACLE 2 SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper

INSIA Bases de données ORACLE 2 SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper INSIA Bases de données ORACLE SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper http://st-curriculum.oracle.com/tutorial/dbxetutorial/index.htm http://st-curriculum.oracle.com/ http://www.oracle.com/ Bertrand LIAUDET

Plus en détail

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Introduction L'étude des requêtes d'interrogation de la base de données est séparée en deux parties : - Une première partie permet de revoir le langage

Plus en détail

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS 08-11-2014 1 La base de données Gestion des commandes 08-11-2014 2 Les noms de colonnes sont volontairement simplifiés 3 Ajout de nouvelles colonnes dans des tables qui

Plus en détail

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC*

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC* Bases de données Architecture clients-serveur Architecture trois tiers Vocabulaire des BDD Algèbre relationnelle Création/modification d une table Commandes SQL de manipulation de tables Définition formelle

Plus en détail

Bases de données. cours4. www.liafa.univ-paris-diderot.fr/~zielonka

Bases de données. cours4. www.liafa.univ-paris-diderot.fr/~zielonka Bases de données cours4 www.liafa.univ-paris-diderot.fr/~zielonka Requêtes imbriquées Dans WHERE ou dans HAVING : attribut = (SELECT ) attribut

Plus en détail

( NUM VILLE, ANCIEN NOM, NOM MODERNE) SITES ( VILLE, NUM SITE, NOM SITE, CIVILISATION ) OUVRAGES (NUM OUVRAGE, TITRE OUVRAGE, DATE EDITION, EDITEUR)

( NUM VILLE, ANCIEN NOM, NOM MODERNE) SITES ( VILLE, NUM SITE, NOM SITE, CIVILISATION ) OUVRAGES (NUM OUVRAGE, TITRE OUVRAGE, DATE EDITION, EDITEUR) SQL - Archéologie OBJETS (NUM OBJET, NOM OBJET, TYPE OBJET, DATE OBJET, VILLE, SITE, MUSEE) VILLES ( NUM VILLE, ANCIEN NOM, NOM MODERNE) MUSEES (NUM MUSEE, NOM MUSEE, VILLE ) SITES ( VILLE, NUM SITE, NOM

Plus en détail

Bases de données (SQL)

Bases de données (SQL) Bases de données (SQL) Skander Zannad et Judicaël Courant 2014-03-26 1 Le modèle logique (MLD) On a représenté des données par des tables. Par exemple, pour les films : The good, the Bad and the Ugly 1966

Plus en détail

Opération DIVISION. Huit opérations de base de l algèbre relationnelle. SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table

Opération DIVISION. Huit opérations de base de l algèbre relationnelle. SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table Opération DIVISION Huit opérations de base de l algèbre relationnelle PROJECTION SELECTION JOINTURE SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table SELECT liste d'attributs FROM table WHERE condition

Plus en détail

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Stockage et utilisation d un multi direct acyclique graphe pour PostgreSQL 8.2. Jonathan Winandy Juillet 2008

Stockage et utilisation d un multi direct acyclique graphe pour PostgreSQL 8.2. Jonathan Winandy Juillet 2008 Stockage et utilisation d un multi direct acyclique graphe pour PostgreSQL 8.2 Jonathan Winandy Juillet 2008 1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Le modèle Nested set 3 2.1 Présentation du modèle..........................................

Plus en détail

Memo : Fonctions SQL

Memo : Fonctions SQL Bases de Données Avancées Module A IUT Lumière, License CE-STAT 2006-2007 Pierre Parrend Memo : Fonctions SQL I. Sélectionner des données Sélectionner toutes les colonnes de la table Séléctionner seulement

Plus en détail

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS Activité 15 Requêtes S.Q.L. Objectif Interroger une base de données avec des requêtes SQL. Fiche de savoir associée Ressource à utiliser Csi1Projets.pdf (Dossier 4) B.1.1.b. 1 En cliquant sur l'objet "Requêtes"

Plus en détail

Les Bases de Données

Les Bases de Données Les Bases de Données 1. Introduction 1.1 Définition On peut parler de bases de données partout où des informations sont plus ou moins structurées et rassemblées dans des systèmes organisés. La gestion

Plus en détail

Fouille de Données : OLAP & Data Warehousing

Fouille de Données : OLAP & Data Warehousing Fouille de Données : OLAP & Data Warehousing Nicolas Pasquier Université de Nice Sophia-Antipolis Laboratoire I3S Chapitre 2. Data warehousing Définition : qu est-ce que le data warehousing? Entrepôt de

Plus en détail

Contenu. ELFE - Cours 4. Datalog et l algèbre relationnelle. Exemple : schéma du TP5 BDD. Opérations de l algèbre relationnelle

Contenu. ELFE - Cours 4. Datalog et l algèbre relationnelle. Exemple : schéma du TP5 BDD. Opérations de l algèbre relationnelle Contenu ELFE - Cours 4 Requêtes relationnelles en Datalog Satisfaisabilité de formules booléennes en Datalog C. Kuttler Licence 3 informatique, Université Lille 24 janvier 2013 Requêtes relationnelles

Plus en détail

BDD : 2,3 Algèbre (langage algébrique)

BDD : 2,3 Algèbre (langage algébrique) 2,3 Algèbre (langage algébrique) BDD : Notations : R(X), S(Y) deux relations X et Y deux listes d'attributs t et s deux tuples de R et de S. RS relation résultat projection : -Syntaxe :

Plus en détail

L informatique des entrepôts de données

L informatique des entrepôts de données L informatique des entrepôts de données Daniel Lemire SEMAINE 9 Les opérations OLAP 9.1. Présentation de la semaine Nous avons vu la semaine précédente qu il est possible de définir partiellement le paradigme

Plus en détail

Entrepôts de données Cours 2 et 3 : modélisation et interrogation. Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr

Entrepôts de données Cours 2 et 3 : modélisation et interrogation. Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr Entrepôts de données Cours 2 et 3 : modélisation et interrogation Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Plan Modélisation des données Concepts multidimensionnels Opérations Modèle de données ROLAP Étoile,

Plus en détail

TP SQL Server2005 Procédures stockées et déclencheurs

TP SQL Server2005 Procédures stockées et déclencheurs 1 TP SQL Server2005 Procédures stockées et déclencheurs Objectifs: - création et test de procédures stockées, - création et test de déclencheurs sur votre base de données Gescom. Condition de réalisation

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE SQL

INITIATION AU LANGAGE SQL ECOLE NATIONALE DES INGENIEURS DES TRAVAUX AGRICOLES DE BORDEAUX DEPARTEMENT ENTREPRISE ET SYSTEMES UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE ET GENIE DES EQUIPEMENTS ~o~o~o~ INITIATION AU LANGAGE SQL Notes de cours

Plus en détail

Bases de données multidimensionnelles OLAP

Bases de données multidimensionnelles OLAP Bases de données multidimensionnelles OLAP OLAP OLAP (On Line Analytical Processing): Ensemble des outils nécessaires pour l analyse multidimensionnelle. Les données sont historisées, résumées, consolidées.

Plus en détail

M2106 : Programmation et administration des bases de données

M2106 : Programmation et administration des bases de données Dernière version http://www.irit.fr/~guillaume.cabanac/enseignement/m2106/cm3.pdf M2106 : Programmation et administration des bases de données Cours 3/6 LID Guillaume Cabanac guillaume.cabanac@univ-tlse3.fr

Plus en détail