Architecture et Cultures Constructives

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Architecture et Cultures Constructives"

Transcription

1 E N S A G Ecole Nationale Supérieure d'architecture de Grenoble M a s t e r Architecture et Cultures Constructives Thématique 3 Clickandwatch_pour_ENSAG-INES-GAIA

2 Équipe pédagogique Nicolas Dubus, architecte, responsable pédagogique Anne-Monique Bardagot, ethnologue Patrice Doat, architecte Jean-Christophe Grosso, architecte, spécialiste structure Hubert Guillaud, architecte Stéphane Sadoux, urbaniste Paul-Emmanuel Loiret, architecte Thomas Jusselme, ingénieur éco-conception Patricia Meehan, architecte Intervenants extérieurs : Sébastien Freitas, architecte Jean-Christophe Fluhr, ingénieur thermicien Philippe Garnier, architecte Bruno Marielle, architecte Nicolas Pauli, ingénieur Elisabeth Polzella, architecte Guillaume Pradelle, architecte 2

3 Présentation générale Notre monde se transforme de façon radicale. L humanité prend conscience qu elle partage un monde commun sur une Terre qui a atteint ses limites. Ce changement produit une autre relation à ce qui reste de la nature, de notre milieu de vie. Un nouveau rapport à la ville et à l énergie s établit. La prise de conscience effective des enjeux spatiaux du développement durable due aux récentes crises sociale, environnementale, financière et énergétique initie d autres approches de l habitat, des territoires, des sociétés et des outils de production du cadre bâti. Pour aller vers un projet de société juste et équitable, l habitat écologique du futur doit être confortable et économique. En France, où l offre de logements reste insuffisante et mal adaptée aux besoins et ressources financières de très nombreux ménages, la question du logement mérite des approches architecturales créatives et innovantes. L ENSAG et l ENSAL, en liaison avec les Grands Ateliers, ont rapproché en septembre 2010 les enseignements respectifs de deux de leurs thématiques de master. L un des objectifs visés est la création d un pôle d'excellence sur la question de l'habitat éco-responsable dans le cadre d'une politique d'aménagement durable du territoire et du milieu de vie (naturel tout autant qu'urbain). Ces deux thématiques, l une dirigée avant par Pascal Rollet et aujourd hui par Nicolas Dubus, l autre par Olivier Balaÿ, partagent la même problématique, les mêmes projets et jurys, croisent certains enseignements et participent ensemble à des expérimentations aux Grands Ateliers. L idée commune est de former des spécialistes de la conception éco-responsable d architectures et techniques intégrées dans un milieu de vie et sur un territoire donnés. Dans ce domaine regroupant les disciplines de l architecture, de l urbanisme et de l environnement, on vise à structurer un enseignement sur les rapports entre les matières (les matières physiques et les matières sensibles) et la société contemporaine, en développant une démarche interdisciplinaire prenant appui sur trois types de savoirs : la recherche sur la théorie du projet et les pratiques de projets en situation, les sciences et techniques pour les ambiances et la construction, les sciences humaines pour l environnement construit. 3

4 Tableau des enseignements 1ère Année du Master Studio 1 : Logique de conception/ logique de construction Responsable : N. DUBUS Cet enseignement du projet, axé sur une pédagogie faisant appel à l expérimentation, favorise la découverte des potentiels spécifiques de différents matériaux. Séminaire 1 : Les échelles du développement durable Responsable : S. SADOUX Ce séminaire offre la possibilité de mieux prendre conscience des enjeux du développement urbain durable en termes d échelles d analyse et d intervention et d appréhender la complexité de la ville et des territoires selon un angle pluridisciplinaire. Studio 2 : Logique de conception/ logique de construction Responsable : N. DUBUS La pédagogie du premier semestre est poursuivie pour permettre l acquisition d un début de maîtrise des principes constructifs et de l utilisation de la matière en vue d une meilleure maîtrise du projet d architecture. Séminaire 2 : Initiation à la recherche par la recherche Responsable : A.M. BARDAGOT Ce séminaire est centré sur une initiation à la recherche et à la préparation du travail de mémoire. La soutenance des mémoires constitue un temps fort à la fin du séminaire. 2ème Année du Master Studio 3 : Habiter léger pas cher Responsable : N. DUBUS Le projet est abordé dans toute sa complexité. Il s agit de réfléchir à la conception de nouvelles formes d habitat conciliant plaisir d habiter, construction durable et économique, efficacité énergétique, faibles impacts écologiques, densité, etc. Séminaire 3 : Habitat éco-responsable Responsable : H. GUILLAUD Ce séminaire aide les étudiants à réfléchir et se positionner en faveur d un avenir plus équitable et solidaire en sachant concilier social, écologie, économie et culture, les piliers du développement durable. Projet de fin d'études : Architecture et cultures constructives Responsable : N. DUBUS L ensemble de l équipe participe à l encadrement des PFE, croisant ainsi leurs compétences pour mieux épauler les étudiants dans le développement de leur projet d habitat éco-responsable. Mention recherche Responsable : A.M. BARDAGOT Réservé aux étudiants ayant choisi de soutenir un PFE mention recherche, un accompagnement avec conseils et soutien méthodologique permet d approfondir la dimension recherche liée au projet développé dans le PFE. 4

5 Semestre 1 5

6 Master 1 Studio 1 (150h 16 crédits ECTS) Logique de conception/logique de construction Enseignants : Nicolas Dubus, architecte, responsable pédagogique Anne-Monique Bardagot, ethnologue Bruno Marielle, architecte Sébastien Freitas, architecte Jean-Christophe Grosso, architecte, spécialiste structure Le fondement de cet enseignement est de permettre aux étudiants d acquérir des bases indispensables pour développer leur propre logique de conception dans le cadre de projets situés aux ambiances bien différenciées. L enseignement se structure en workshops intensifs permettant de faire un tour d horizon des logiques constructives et tectoniques qui s attachent aux matériaux communément employées pour la construction des bâtiments et également des techniques descriptives des ambiances in situ. Chaque workshop aborde un matériau (le bois et l acier au premier semestre) à travers le prisme d un projet. Les workshops sont tous organisés selon un canevas similaire : - Cours et conférences sur les caractéristiques physiques, les performances constructives et environnementales du matériau étudié. - Rappel historique de son utilisation et de sa place dans l histoire de l architecture. Mise en perspective culturelle de sa place dans notre société et des métiers qui s y rattachent. - Visite de lieux de production ; - Visites de lieux de transformation et de mise en forme ; - Visites d architectures de référence, historiques et contemporaines ; - Conception de projets à l échelle de l habitation minimum, avec une certaine radicalité. Modélisation du projet ; établissement des plans de chantier, du planning d intervention et d une liste exhaustive des approvisionnements nécessaires en matériaux et en matériel. - Aux Grands Ateliers, durant une semaine, expérimentation/réalisation, dont les résultats combinés aboutiront à un prototype d habitat à monter in situ par la suite. 6

7 Master 1 Séminaire 1 (60 h 5 crédits ECTS) Séminaire : Les échelles du développement durable Enseignants : Stéphane Sadoux, urbaniste, responsable pédagogique Anne-Monique Bardagot, ethnologue Thomas Jusselme, ingénieur éco-conception Philippe Garnier, architecte Ce séminaire propose d examiner les enjeux du développement urbain durable en termes d échelles d analyse et d intervention, ainsi qu en termes de matérialités sensibles et constructives. Il vise à examiner les implications concrètes du référentiel de durabilité pour le quotidien des professionnels qui participent à la fabrication de la ville contemporaine architectes, urbanistes, ingénieurs, paysagistes... Face aux enjeux de la «ville durable» qu ils soient économiques, sociaux, environnementaux, culturels ou politiques les professionnels de la ville agissent essentiellement dans deux domaines distincts mais intrinsèquement liés : celui de l environnement bâti, d une part, celui de la mobilité d autre part. Le séminaire offre ainsi la possibilité d appréhender la complexité de la ville et des territoires selon un angle pluridisciplinaire, et accorde une attention toute particulière aux articulations entre les différents champs d action et discipline. L enseignement comprend une table ronde, autour d exemples de nouvelles théories ou pratiques dans les domaines de l architecture, de l urbanisme ou encore de l ingénierie ; des séances méthodologiques sur des outils d aide à la conception ou à l évaluation dont disposent les professionnels de la ville et sur les méthodes et les outils fondamentaux de la conception architecturale «environnementale» ; une visite d opération. 7

8 Module Bois Enseignants : Bruno Marielle, responsable du module Anne-Monique Bardagot Nicolas Dubus, responsable pédagogique Le module bois est organisé et encadré par Bruno Marielle, architecte spécialisé dans la construction bois et Anne-Monique Bardagot, ethnologue. Le workshop se déroule sur six semaines. Durant les trois premières, il comprend des cours théoriques sur la matière, et si possible, la visite d une scierie, d une unité de production de charpente bois, d un chantier en cours ou de réalisations de références dans la région Rhône-alpes. L expérimentation aux Grands Ateliers est basée sur une exploration des qualités mécaniques du bois en laissant libre cours à l imagination des étudiants. Cette expérimentation est l occasion d explorer les limites d un matériau familier mais capable de comportements insoupçonnés. Chaque étudiant, ou groupe d étudiants, élabore un projet à l ENSAG durant les quatrième et cinquième semaines, et le met en œuvre aux Grands Ateliers durant la dernière. Ce module est organisé conjointement depuis trois ans avec l Ecole nationale supérieure d architecture de Lyon, et s adresse à environ 50 étudiants (25 de l ENSAG et 25 de l ENSAL) suite au rapprochement des enseignements de deux thématiques de master. 8

9 Ci-contre : Visite de lieu de production : Société Dauphinoise de Charpente et de Couverture (SDCC) à Varce (38). Ci-contre et ci-dessus : Expérimentations projet "bois" M2A3 Grands Ateliers : Réalisation de structures treillis, de structures complexes, test de solutions constructive pour le projet Armadillo Box en réponse au concours Solar Décathlon Europe

10 Module Acier Enseignants : Sébastien Freitas, responsable du module Jean-Christophe Grosso Nicolas Dubus, responsable pédagogique Une première semaine de cours propose une approche théorique de la matière, (présentation de la filière industrielle organisant sa production, sa transformation et sa distribution), et des exposés sur des architectures de référence utilisant de manière prépondérante l'acier. La deuxième semaine voit la poursuite de cette approche théorique par des visites de lieux de production comme les aciéries du groupe Arcelor Mittal à Fos-sur-Mer (13) ou d'ugine-savoie Imphy (74), les ateliers de transformation de tôles en bacs acier Arcelor Mittal à Diemoz (38), l'entreprise de charpente métallique Boucher à Annecy (74) ou encore la fonderie Vincent à Brignais (69). Des études de cas sont ensuite organisées autour de visites d'architectures de références comme la halle Tony Garnier à Lyon (69), le musée de la Vienne antique des architectes Chaix & Morel à St Romain en Gal (38), La gare TGV de Valence du groupe AREP, la gare TGV de Lyon Saint Exupéry ou encore la patinoire de Grenoble des architectes Hérault & Arnaud (38). Les personnes rencontrées (architectes, ingénieurs, industriels, artisans) font partager leurs expériences et leurs cultures techniques aux étudiants. L'objectif pédagogique de l'encadrement est alors de permettre la mise en perspective de ces rencontres avec la thématique générale abordée. L expérimentation aux Grands Ateliers permet aux étudiants de se confronter avec les diverses opérations d usinage et d assemblage de l acier. Un projet étudié à l ENSAG au cours de des troisième et quatrième semaines, à partir de certains types de profilés disponibles pour l opération, est réalisé aux Grands Ateliers au cours des cinquième et sixième semaines. L objectif pédagogique est de faire saisir aux étudiants la spécificité et la technicité du travail de ce matériau mais 10

11 aussi d'aborder plus généralement les questions des relations entre structure et enveloppe, espace et matière. Des notions d'organisation, de planification et de sécurité de chantier, sont aussi développées par la mise en place d'un jeu de rôle et l'élaboration de documents relatifs à la gestion d'un chantier (planning, comptes-rendus, réunions de coordination). 11

12 Expérimentation projet "Acier" M2A3 Grands Ateliers Décembre 2009 : Réalisation de la version beta du bouclier protecteur du projet Armadillo Box en réponse au concours Solar Décathlon Europe

13 Expérimentation projet "Acier" M2A3 ENSAG/ENSAL Grands Ateliers Décembre 2011 : Réalisation de la maquette à l'échelle 1 du projet Canopéa en réponse au concours Solar Décathlon Europe

14 14 Semestre 2

15 Master 1 Studio 2 (150h 15 crédits ECTS) Logique de conception/logique de construction Nicolas Dubus, architecte, responsable pédagogique Anne-Monique Bardagot, ethnologue Patrice Doat, architecte Hubert Guillaud, architecte Elisabeth Polzella, architecte Jean-Christophe Fluhr, ingénieur thermicien Au second semestre, les workshops intensifs sont centrés sur la pierre, les textiles, la terre et les bétons. En outre, un enseignement spécifique, intitulé ArchiTech, apporte des savoirs indispensables à l éco-conception. Si cet enseignement s inscrit dans le prolongement du premier semestre, il peut toutefois être suivi de manière indépendante par des étudiants rejoignant la thématique à ce moment du cursus. 15

16 Master 1 Séminaire 2 (60 heures 5 crédits ECTS) Séminaire d'initiation à la recherche par la recherche Enseignants : Anne-Monique Bardagot, ethnologue, responsable pédagogique Hubert Guillaud, architecte Stéphane Sadoux, urbaniste Ce séminaire propose des enseignements théoriques et méthodologiques fournissant les outils intellectuels nécessaires au développement d une recherche personnelle favorisant l émergence d un positionnement pouvant nourrir un futur PFE, ou s ouvrir sur un PFE recherche. Une journée est réservée à la présentation de mémoires remarquables. Deux autres journées permettent de mieux saisir ce qu implique un travail de recherche grâce à l intervention de doctorants qui, après avoir évoqué leur cheminement du mémoire à la thèse, explicitent leur démarche, rendent compte de l état d avancement de leur travail, des difficultés méthodologiques rencontrées, des hésitations et contradictions propres à toute recherche. Une demi-journée se déroule au centre de documentation, avec les conseils de Carol Thomas. Après des apports méthodologiques et un suivi collectif assuré par A.M. Bardagot pour lancer le travail de mémoire, l encadrement est partagé entre A.M. Bardagot, H. Guillaud, S. Sadoux, pour un suivi en petits groupes. Une séance collective intermédiaire permet de faire le point. Les soutenances, en présence de tous les étudiants, constituent un temps fort. Pour leurs mémoires, les étudiants traitent d un sujet de leur choix mais en relation directe avec la problématique de la thématique, une réflexion prospective sur de nouvelles formes d habitat et de nouveaux modes d habiter le territoire, et la question de l habitat éco-responsable «socialement équitable, écologiquement soutenable et économiquement viable.» (D. Gauzin-Müller) 16

17 17

18 Module Pierre Enseignants : Elizabeth polzella, responsable du module Le module Pierre est organisé et encadré par Elizabeth Polzella. Ce workshop se déroule sur une semaine intensive aux Grands Ateliers de l'isle d'abeau précédée par quatre jours à l ensag d élaboration rapide d un projet en pierres massives. Il comprend un cours et une visite de la carrière de Vers (30), de réalisations architecturales en pierre massives comme le CFA de Nîmes Marguerite, le chai du domaine des Pierres Plantées à Vauvert et si possible de chantier en cours comme l'ont pu l'être le Monastère de Solan ou le collège de Morières-lès-Avignon. L expérimentation proprement dite comprend un projet esquissé à partir de petits blocs à l échelle 1/10 et une réalisation à l échelle 1/1. Ci-dessus : Visite des carrières de Vers (30). Ci-contre : Visite du chantier en pierres massives du Monastère de Solan (30) (Perraudin Architectes). Expérimentation aux Grands Ateliers de l'isle d'abeau. 18

19 19

20 Module Terre - Bétons Enseignants : Patrice Doat, responsable du module Anne-Monique Bardagot Equipe CRATerre-ENSAG La terre et les bétons, ainsi que toutes les formes de la matière en grains sont abordés par Patrice Doat, en collaboration avec les membres de l équipe pédagogique du Laboratoire CRATerre-ENSAG. Le workshop d une durée de quatre semaines permet la découverte résultats de recherches scientifiques récentes sur les terres et les bétons (de la granulométrie à la densitométrie) et des systèmes constructifs existants dans le monde entier selon les régions, les climats et les états de la matière. Les visites dans la région nord- Isère permettent de montrer l étendue du patrimoine français. Les étudiants mettent en pratique les enseignements reçus dans le cadre d une manifestation annuelle, "Grains d Isère", qui se tient aux Grands Ateliers de l Isle d Abeau au mois de mai. 20

21 21

22 22 Semestres 3 et 4

23 Master 2 Studio 3 (150 h 15 crédits ECTS)ECTS) Projet : habiter léger par cher Enseignants : Nicolas Dubus, architecte, responsable pédagogique Jean-Christophe Grosso, architecte, spécialiste structure Thomas Jusselme, ingénieur éco-conception Stéphane Sadoux, urbaniste Paul-Emmanuel Loiret, architecte Patricia Meehan, architecte Guillaume Pradelle, architecte + équipe "A new architecture should touch the earth gently." Glenn Murcutt L objectif essentiel est d inciter les étudiants à penser de façon prospective et créative de nouvelles formes d habitat et à proposer des projets de logements "légers pour la planète", efficaces énergétiquement, en intégrant, très fortement les notions d économie : faire le plus avec le moins. Les étudiants ont à concevoir des projets en adéquation à une demande sociale et une recherche de densité attractive pour les habitants. Ils doivent réfléchir à de nouvelles façons d habiter un logement, avec un souci d économie du foncier, d intégration dans le site, de réduction drastique du coût de construction et d un bon niveau de qualité de l habitat. Il s agit de proposer de nouvelles formes d habitats, alliant les qualités de l habitation individuelle et les densités du collectif, et de répondre aux attentes de nombreux habitants : sentiment de liberté, d indépendance et d intimité (avec en plus la présence de nature, éventuellement la possibilité de faire évoluer les espaces intérieurs ou changer les dispositions spatiales) et besoin d urbanité (bonne desserte en transports en commun, proximité des services, commerces, etc.). Le traitement des articulations des différentes échelles, de l échelle domestique à l échelle urbaine, a une grande importance. 23

24 Master 2 Séminaire 3 (60 h 5 crédits ECTS) Séminaire : habitat éco-responsable Enseignants : Hubert Guillaud, architecte, responsable pédagogique Philippe Garnier, architecte + intervenants invités Fondé sur la question de la production d un éco-habitat économique, ce séminaire propose une douzaine de séances qui permettent, par une présentation d expériences professionnelles (d architectes, énergéticiens, urbanistes, experts internationaux, ), de mieux évaluer la pertinence et la cohérence des choix techniques en fonction des ressources des territoires (matériaux, filières et cultures constructives), des contraintes normatives, énergétiques et économiques. Sont ainsi consolidées l acquisition des «leviers» de la conception architecturale bioclimatique, l intégration de l analyse environnementale dans la démarche de projet, l appréciation de l importance du travail d équipe, et la perception des différentes échelles du projet. Quelques interventions portent sur des filières techniques, autour de matériaux spécifiques (bois, paille, chanvre, terre) et de solutions constructives et architecturales. Le séminaire ménage une ouverture sur d autres contextes (pays en développement ou émergents, situations à risques naturels) et d autres modes de production du logement favorisant un accès aux populations en situations défavorisée (coopératives d habitant, habitat groupé ou participatif). Un bilan en forme de synthèse des acquis offre aux étudiants la possibilité d exprimer l évolution de leur positionnement sur les enjeux de société autour de la question de l éco-habitat économique, se préparant ainsi à préciser leur intention pour leur PFE. 24

25 Master 2 Studio 4 (220 h 22 crédits ECTS) PFE : Architecture et Cultures Constructives Enseignants : Nicolas Dubus, architecte, responsable pédagogique Anne-Monique Bardagot, ethnologue Jean-Christophe Grosso, architecte, spécialiste structure Thomas Jusselme, ingénieur éco-conception Stéphane Sadoux, urbaniste Paul-Emmanuel Loiret, architecte Patricia Meehan, architecte Guillaume Pradelle, architecte + équipe Au cours de ce semestre, les étudiants développent et finalisent leur projet de fin d études (souvent défini au cours du semestre trois). Les programmes et les sites sont les mêmes pour Lyon et Grenoble. En , une partie des étudiants ont participé à la compétition universitaire internationale du Solar Decathlon Europe (Madrid juin 2010) avec le projet Armadillo Box qui a obtenu la quatrième place. L équipe a de nouveau été sélectionnée pour participer au Solar Decathlon Europe 2012, sous le nom de Team Rhône-Alpes, équipe élargie intégrant d autres partenaires, dont l ENSAL. Cette fois-ci, l équipe a été lauréate avec le projet Canopea. Les étudiants des deux écoles travailleront, cette année, soit : - sur le projet d un prototype d habitat écologique et économique en Saône-et- Loire. Ce travail englobe également une réflexion sur des variations/applications en habitat collectif ou individuel plus économique, voire même en réhabilitation. L un des intérêts de ce projet est, outre l'émulation qu il suscite, d impliquer un travail en équipe pluridisciplinaire. Soit : - sur des projets d habitat éco-responsable (nouveaux logements ou réhabilitation) dans une ville de l Isère, du Rhône ou de Saône-et-Loire, pour avoir une accroche avec un territoire et un travail avec des élus et des techniciens de la commune obligeant les étudiants à s engager dans un «penser global, agir local» et à concevoir une architecture située à la fois Low tech et High tech. Soit encore sur d autres projets d habitat éco-responsable, si des opportunités intéressantes se présentent. Les étudiants bénéficient de l apport de partenaires extérieurs, dont la participation vient enrichir la formation et permet d envisager avec des connaissances scientifiques et techniques récentes, des réponses plus prospectives. Cet enseignement conjugue des séances de suivi collectif et transdisciplinaire et des suivis en petits groupes de travail. Des PFE peuvent donner lieu à des expérimentations aux Grands Ateliers. Pour faire face aux contraintes de temps et à l ampleur du travail que représente la réalisation, même partielle, d une construction à l échelle 1, les projets peuvent être menés en équipe. Dans ce cas, le document synthétique de présentation mettra en évidence l apport personnel de chacun. 25

26 "Architecture du Lien" Studio HLPC et PFE Etudiant : Xavier Porte. Recherche sur un système constructif réversible. La problématique du projet est une mise en évidence de la non réversibilité des bâtiments construits de manière traditionnels, Cet état de fait pose un réel problème écologique. En effet, la destruction d un bâtiment génère une quantité de déchets extrêmement importante. La plupart étant quasiment intraitables, ils doivent être acheminés vers des sites d'enfouissement, risquant de polluer durablement les sols avoisinants. L architecture du Lien est une architecture responsable, consciente de son environnement et propose un principe constructif innovant inspiré des stockages de bois que l on trouve dans les scieries. Il est facile à mettre en oeuvre car c est un assemblage de petits éléments de bois déposés les uns sur les autres puis sanglés. La sangle, constituant le lien de cette architecture, permet de rigidifier la construction et d assurer le recyclage de l ouvrage en évitant d utiliser vis, colles, liants Mettant en application les dernières recherches du laboratoire CRATerre, les murs (épais) sont isolés par de la terre. La construction et la déconstruction sont prévues avec un recyclage complet des matériaux. Les éléments de bois ne subissent aucune transformation, ils peuvent donc être réutilisés pour un nouvel usage. Quant aux agrégats ils retournent à la terre d origine! Le premier prototype réalisé aux Grands Ateliers a permis de valider des hypothèses de travail et la pertinence du système constructif "mur en bois sanglé". 26

27 "Habiter sous un parapluie" Studio HLPC et PFE Etudiants : Sébastien Freitas, Francine Gervasoni, Elodie Vidal. Construire en panneaux OSB à l'abri sous une couverture portée par une structure métallique de hangar récupéré. La recherche d économie dans la construction passe par une nouvelle manière d habiter dans des matériaux économiques et simples à mettre en œuvre. L habitat est construit uniquement en OSB: structure, murs, planchers Dans ce projet, la volonté des étudiants a été de réutiliser des bâtiments agricoles abandonnés, de valoriser la filière de construction bois et d utiliser des énergies renouvelables. Le concept de ce projet est : "Habiter sous un parapluie". Il s agit de récupérer ou d acheter un hangar agricole d occasion qui va permettre d abriter une grande surface pour un moindre coût. Une fois à l abri, la construction de la maison peut se faire avec des matériaux très économiques car elle est protégée des intempéries. L idée est de construire la maison uniquement avec des plaques d OSB, une visseuse et une scie à panneaux. Le principe d habiter sous un "parapluie" permet de lier les notions de protection et d économie. La protection est assurée par le hangar quant à l économie, elle devient possible à travers une construction légère en OSB. Le parapluie est formé par un hangar agricole d occasion, les hangars sont victimes de la baisse de l activité agricole et sont très nombreux à être désormais inutilisés. Certains sont mis en vente quant à d autre ils restent installés sur le terrain de particulier qui souhaitent en être débarrassés. Les hangars sont cédés à un coût très faible au mètre carré (de 1 à 10 /m²). Ils sont parfois même donnés. 27

28 "Entre serres et terre" Studio HLPC et PFE Etudiants : Mathilde Chamodot, Basile Cloquet, Gaëlle Bois-Soulier. Proposition d habitat très économique en Nord-Isère. Ce projet est une réponse au problème de l accession à la propriété pour les familles modestes. Il propose une alternative aux lotissements de constructeurs traditionnels et tente d apporter des innovations en ce qui concerne : - L économie de la maison en introduisant une part d autoconstruction et l utilisation de matériaux économiques et locaux. - Le circuit de la construction de la maison individuelle par l autoconstruction en collectivité, l achat d une serre industrielle finie, la collaboration avec des artisans locaux. - Les relations de voisinage, avec des espaces communs généreux dont les fonctions sont définies ainsi qu une construction des maisons collectives et un quartier sans voiture. - La flexibilité dans la manière d habiter une maison car la serre offre des espaces intermédiaires appropriables par les familles et le système de caissons proposé permet une grande modularité du plan de chaque habitation selon les besoins des familles. Réapprendre à vivre avec les saisons : En multipliant les espaces intermédiaires entre le jardin et le noyau isolé de la maison, le projet propose un mode d habiter plus en connexion avec son environnement. Sous la serre est recréé une sorte de biotope, un espace tampon où il faut adapter les vêtements que l on porte et le type d activité que l on pratique pour se sentir bien. L interstice entre la serre et la maison est appropriable par les familles. Dès l intersaison cet espace sous serre devient une véritable pièce de vie. 28

29 "Un brin contemporain" Studio HLPC et PFE Etudiants : Mathieu Cordelle, Nicolas Rousseau, Marie Klock. Proposition d habitat très économique en Nord-Isère. Pour aborder le problème du logement très économique, les étudiants se sont posés la question suivante : comment apporter des solutions au manque de logement, en terme de production et d usage adaptés aux modes de développement de notre territoire rattrapé par la rurbanisation? Le projet est ainsi basé sur l idée de l utilisation de bottes de paille parallélépipèdiques empilées en murs épais pour obtenir une enveloppe très isolante en matériau naturel. Les technologies de la construction en paille sont très développées aux USA et en Allemagne, mais quasi inexistantes en France. Le projet reprend les hypothèses techniques américaines de murs porteurs en renforçant la cohésion de l ensemble par un dispositif de sangles qui viennent comprimer les bottes, étage par étage. Un système de lisses basses et hautes formant chaînage permet de répartir la compression en même temps qu elles facilitent le passage des sangles. Une expérimentation exploratoire réalisée au cours du premier semestre 2005/2006 a permis de vérifier la faisabilité de cette solution. L expérimentation a mis en évidence le besoin de rigidité des planchers et la facilité de mise en œuvre d une façade protectrice en plaques de polycarbonate ondulé, simple peau rapportée devant les murs de paille de manière à assurer l étanchéité à l eau de l ensemble. L expérimentation a aussi mis en valeur la sensation de confort acoustique et thermique obtenue par ce type de procédé. L objectif du PFE a été de développer une architecture cohérente avec cette idée constructive, soit sous la forme de maison individuelle, soit sous la forme de maisons à cours regroupées en lotissement paysagé. 29

30 "Box [dans city]" Studio HLPC et PFE Etudiants : Audrey Arlot, Marine Divisia. Projet d'habitat collectif à base d'éléments modulaires préfabriqués. Le projet de fin d'étude BOX [dans city] est un projet de logements économiques, en accession à la propriété. Il correspond à une demande réelle, celle d'un collectif d'habitant, et contribue également au débat sur l'avenir de l'habitat social. Le projet s'inscrit dans une recherche active et prospective sur la question du logement économique en proposant des réponses exploratoires en matière de constructions modulaires et de nouvelles formes d'habiter. 30

31 "Outsiders" Studio HLPC et PFE Etudiants : Pierre Belléoud, Léa Dillard, Fabien Charleau, Simon Dereymaeker, Johan Despres, Vincent Robain....ou comment habiter les saisons. Le projet "Outsider", Lauréat du concours de la Cité de l'architecture et du Patrimoine pour un Habitat éco-responsable très social répond à la question de l'économie, de l'écologie et du social en proposant les orientations de projet suivantes : - Construire moins, mais à l abri d un grand parapluie capteur d énergies. - Construire moins, mais bien agencé et évolutif. - Construire moins, mais habiter plus dehors. 31

32 "DéTOURner la dalle" Studio HLPC et PFE Etudiants : Olivia Bournay, Elsa Garin. Projet de nanotours à structure bois dans le centre ville de Grenoble. également été abordées de manière plus poussée afin d'asseoir le projet encore plus pertinemment dans son contexte. Le projet "DéTOURner la dalle" à obtenu la mention radicalité du concours de la Cité de l'architecture. Situé en plein centre ville de Grenoble, les étudiantes ont choisi d'utiliser le potentiel inexploité d'une dalle de parking public existant afin d'implanter le projet. Cherchant à répondre à la problématique de densification des centres urbains, la demarche explore la question de la valorisation du foncier par une analyse fine du contexte bâti et par la mise en place d'une stratégie permettant la construction sur des terrains sous-exploités. Après vérification technique, le projet propose ainsi l'implantation de 6 petites tours calées sur la structure porteuse du parking existant. Les bâtiments en structure bois libèrent entièrement l'espace au sol afin de pouvoir offrir des espaces végétalisés appropriables par les habitants. Afin d'optimiser la question des circulations, les tours sont regroupées et desservies deux par deux par une structure commune comprenant un escalier, un ascenseur et des coursives d'accès au logements. Chaque étage n'accueille qu'un seul appartement orienté selon la disposition des tours et selon les contraintes et potentiel du contexte environnant. Dans le cadre de leur PFE, le travail des étudiantes s'est précisé et enrichi par l'intégration de préoccupations environnementales visant à une autonomie énergétique de l'ensemble des 6 tours. Les questions d'usage, de mixité et d'économie ont 32

33 "Le SOLEIL (re)source d'habiter" PFE Etudiants : Camille Eeman, Elvire Leylavergne, Léa Viricel. Un éco-quartier à Tournus en Saône-et-Loire. Le projet met le soleil au centre de l'ensembles des stratégies qu'il développe. Il est considéré comme une véritable ressource énergétique à l'échelle locale, grâce à la mise en place d'une centrale photovoltaïque, comme source d'énergie renouvelable et inépuisable. Le projet participe ainsi aux enjeux de réappropriation des ressources énergétiques par le citoyen. Valoriser les apports du soleil renforce l'image de "porte du midi" que la mairie souhaite pour Tournus. La centrale solaire photovoltaïque peut procurer un emblème fort, attractif et au service du territoire. A l'échelle de la ville, le projet est aussi moteur d'un renouveau dans le développement urbain de la ville car seule une ville durable peut prétendre à des projets de quartiers durables. Enfin, le soleil permet une prise en compte des stratégies thermiques passives dans la conception architecturale, et ouvre des réflexions sur de nouveaux modes d'habiter. Le projet émet ainsi l'hypothèse que de nouveaux modes d'habiter peuvent être de véritables leviers pour un développement du territoire, mettant en avant le rôle essentiel d'une interaction entre trois échelles d'habiter : le territoire, le quartier et le bâtiment. 33

34 "Armadillo Box" PFE Etudiants : Marc Auzet, Emilie Braudo, Quentin Chansavang, Juliette Goudy, Guillaume Pradelle. PFE Etudiants : Romain Berdiel, Maxime Bonnevie, Olivier Des Rieux, Odette Fuentes, Cédric Gaillard, Hugo Gasnier, Josselin Guillo, Camilo Hich Schwarzhaupt, Grégory Landraud, Dorothée Martin, Samuel Nemoz, Marie Romeas, Lauriane Thienneau, Vivian Vial. HMONP Etudiants : Quentin Chansavang, Guillaume Pradelle. 34 Réponse au concours Solar Décathlon Europe L objectif du Solar Décathlon Europe 2010 est de concevoir et construire un prototype d habitat solaire autonome en énergie. Vingt établissements d enseignement supérieur ont été sélectionnés, dont l Ecole Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble (ENSAG), pour participer à cette compétition internationale en partenariat avec l INES (Institut National de l'energie Solaire) et les Grands Ateliers et qui s'est déroulée à Madrid en juin Avec l Armadillo Box, l enjeu est d apporter des réponses concrètes à la question de la consommation d énergie dans l habitat par le recours à des technologies solaires actives complétant une base passive la plus efficace possible. En premier lieu, il s agit de conserver l énergie reçue en hiver et de protéger la maison du soleil en été afin de minimiser les besoins énergétiques en chaud comme en froid. Ce premier objectif va dans le sens des préconisations du Grenelle de l environnement. L Armadillo Box est un bâtiment à basse consommation (BBC) au sens de la réglementation thermique française 2012 (RT2012) et même un bâtiment à énergie positive (BEPOS ou B+) au sens de la future réglementation thermique Il pourrait également satisfaire aux standards Passiv Haus en vigueur en Allemagne et en Autriche. Il répond aux exigences énergétiques et climatiques qui sont désormais déterminantes dans le secteur de la construction. Mais pas seulement. Le pavillon doit aussi être réalisé à coûts maîtrisés car il est urgent d apporter des réponses viables à la crise actuelle du logement. Dans ce but, le projet réfléchit principalement aux modes de production des différents composants tout en optimisant les temps de montage. Pour ce faire, l Armadillo Box allie des procédés de production industrielle en série avec des savoir-faire traditionnels locaux. De plus, l Armadillo Box veut répondre à la diversité de la demande en matière de logement. Le module est ainsi déclinable en maison individuelle comme en habitat collectif. Le noyau technique, le regroupement des réseaux et des évacuations, la mutualisation des systèmes actifs, les murs latéraux pleins, permettent la superposition de modules regroupés en immeuble collectif ou l assemblage côte à côte en maisons en bande. Enfin, avec l Armadillo Box, l habitat n est plus seulement conçu comme un produit, une fin en soi ou un signe extérieur de richesse mais bien comme un lieu de vie qui se pense à l échelle du territoire. C est pourquoi le pavillon prend en compte la mobilité de ses occupants en assurant les besoins énergétiques d un petit véhicule électrique urbain pouvant parcourir km/an, soit la moyenne annuelle française de transports, et ceci avec les seuls apports solaires.

35 35

36 "Habiter les quais" Studio HLPC et PFE Etudiants : Alice Gras, Delphine Bugaud. Un nouveau milieu de vie pour Ambert Le Projet de Fin d Etudes "Habiter les quais" s inscrit dans le travail de réflexion mené par la mairie d Ambert pour le développement des quartiers périphériques au centre bourg et en particulier celui de la gare. La ville d Ambert souhaite accroître son rayonnement par une offre de logements innovante, ancrée dans les cultures constructives locales. Inscrite au coeur du Parc Naturel Régional du Livradois Forez, cette ville bénéficie d une position stratégique avec le développement du fret et de la filière bois, par le biais du "Pôle Bois du Haut Forez". Inspirée par l univers ferroviaire du site, la proposition cherche à concilier des modes d habiter sédentaires à des modes innovants d habiter mobiles. Deux séquences de projet illustrent le concept d habiter les quais. Une première séquence correspond au site même d étude et développe trois types de logements en lien avec le contexte de la gare, de la base de loisirs et du centre bourg. Une deuxième séquence permet de requalifier l infrastructure ferroviaire existante par la mise en place de "wagons habités", d activités itinérantes et d une aire de loisirs. La proposition de logements cherche à réinterpréter des techniques propres à la région telles que le colombage et le lindage, mises au service de la flexibilité. Les logements, qui répondent aux critères BBC, favorisent ainsi les matériaux disponibles dans la région comme le bois. 36

37 37

38 "Canopéa" PFE Etudiants : Samuel Chapuis-Breyton, Yoann Chaussinand, Christophe De Tricaud, Fanny Lapertot, Mélanie Mathevet, Aurélien Messa, Alexandre Vial-Tissot. PFE Etudiants : Guillaume Bessière, Caroline Blanc, Antoine Chavanne, Estelle Delahaye-Panchout, Damien Demeure, Natalia Eon Duval, Carole Fournier, François Grimal, Fanny Jacquet, Lydie Lahitete Larroque, Benjamin Le Naour, Hanyu Li, Marielle martin, Amine Mekki-Barrada,Hugo Rigard, Pierre Dallaporta, Timothée Dietz, Maximilien Dumon, Cécile Ermel, Timur Ersen. HMONP Etudiants : Christophe De Tricaud, Aurélien Messa. Canopea, un écosystème urbain pour améliorer le mode de vie en ville. Le projet de la Team Rhône-Alpes pour l'édition 2012 du Solar Decathlon Europe propose un collectif de petits immeubles, appelés "nanotours", qui s inscrit dans un quartier. Cet écosystème, inspiré de la canopée étage supérieur de la forêt captant 95% de l énergie solaire et 30% des précipitations présente quatre caractéristiques qui font écho aux enjeux du milieu rhônalpin et plus largement aux métropoles : - Un confort individuel recréé dans un collectif : chaque immeuble, composé au maximum de 10 étages pour une densité maîtrisée, est présenté comme une imbrication d espaces individuels, où un étage correspond à un appartement. - Une ouverture sur le grandpaysage : chaque appartement, ayant une vue à 360 permettra aux habitants de se sentir plus proche de l environnement. - Une mutualisation des ressources et des services pour un respect de l environnement : chaque immeuble produira de l énergie solaire, grâce à des capteurs photovoltaïques intégrés sur son toit, et verra son rez-de-chaussée ainsi que son dernier étage accueillir des services communs (magasins, crèches, bornes de recharge pour voitures électriques, cuisine d extérieur, jeux pour enfants...). Tous les immeubles du collectif mutualiseront ces ressources, en vue d une plus grande autonomie. - Un collectif intégré dans l espace urbain : une connexion aux réseaux locaux de transport sera établie (tramways, vélos, bus...), pour intégrer cet écosystème dans l espace urbain préexistant. 38

39 A propos du Solar Decathlon Europe : organisée depuis 2002 par le Département de l Energie Américain, la compétition biannuelle internationale Solar Decathlon est destinée à développer la recherche et la transmission de savoirs sur l habitat à énergie solaire. Depuis 2010, une variante européenne du concours est organisée en alternance avec celle des Etats-Unis. Le Solar Decathlon Europe met en compétition 20 équipes universitaires qui doivent proposer des concepts de maisons solaires et les présenter grandeur nature en septembre 2012, à Madrid. A propos de la Team Rhône- Alpes : cette équipe est l une des 20 retenues pour la compétition du Solar Decathlon Europe Elle regroupe des établissements d enseignement supérieur et de recherche de la région Rhône-Alpes, parmi lesquels l Ecole Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble (ENSAG), l Ecole Nationale Supérieure d Architecture de Lyon (ENSAL), l Institut National de l Energie Solaire (INES), Grenoble Ecole de Management (GEM), l'ecole d'ingénieurs polytechnique de l'université de Savoie (Polytech'Annecy- Chambéry), l Ecole Nationale Supérieure Eau, Energie et Environnement (ENSE3), l'institut Universitaire de Technologie Génie Electrique (IUTGEII), l Université Stendhal et l Ecole Nationale des Travaux Publics d Etat (ENTPE). L équipe est ainsi riche en compétences complémentaires dans l objectif de proposer une solution innovante et performante d habitat urbain. 39

40 Ci-dessous et ci-contre : Vues extérieures et intérieures du prototype Canopéa construit pour la compétition Solar Decathlon Europe à Madrid en septembre SDEurope 40

41 Clickandwatch_pour_ENSAG-INES-GAIA Clickandwatch_pour_ENSAG-INES-GAIA 41

Architecture et cultures constructives

Architecture et cultures constructives Equipe enseignante Responsable Nicolas Dubus Nicolas Dubus, architecte, responsable pédagogique Anne-Monique Bardagot, ethnologue Patrice Doat, architecte Jean-Christophe Grosso, architecte spécialiste

Plus en détail

REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN

REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN Centre de formation à la réhabilitation du patrimoine architectural REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN PRESENTATION Les travaux de réhabilitation des bâtiments existants se trouvent

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

96 / HABITER AUTREMENT

96 / HABITER AUTREMENT 96 / HABITER AUTREMENT La résidence Ilôt Point du Jour a été livrée en 2013. HABITER AUTREMENT GROUPE OPIEVOY DEUXIÈME OPH DE FRANCE, LE GROUPE OPIEVOY A LANCÉ FIN 2012 UNE DÉMARCHE VISANT À SOUTENIR ET

Plus en détail

Table des matières. Introduction. Alger. Problématique. Planning. Sujets. Enseignants et intervenants

Table des matières. Introduction. Alger. Problématique. Planning. Sujets. Enseignants et intervenants Table des matières Introduction Alger Problématique Planning Sujets Enseignants et intervenants 7 9 11 13 17 19 1 ALGER Introduction Les pays du Sud de la Méditerranée connaissent une urbanisation extrêmement

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Collection MAISONS ECOLOGIQUES

DOSSIER DE PRESSE. Collection MAISONS ECOLOGIQUES DOSSIER DE PRESSE Collection MAISONS ECOLOGIQUES Contact On Stage 7, place des Terreaux - 69001 LYON production@onstage.fr Tel : +33 4 78 28 56 49 - Fax : +33 4 78 28 56 30 www.onstage.fr SOMMAIRE Une

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec Nouveauté 2013 en partenariat avec Formation par apprentissage Ingénieur-e en performance énergétique ÉCOLE PUBLIQUE D INGÉNIEUR-E-S Institut National des Sciences Appliquées de Rouen Performance énergétique

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION Esam design SA 17 Rue Jacquemont 75017 Paris Tel 01 53 06 88 00 Siret : 3820456980001 N de déclaration d activité : 11754780175 Norme NF service 214 agrée par l AFNOR PROGRAMME DE FORMATION Titre de Concepteur

Plus en détail

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE 1 Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au lycée Pierre LAGOURGUE ENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

IMPLANTATION ET PROMOTION DE LA MAISON AERA, HABITAT ECOLOGIQUE, AUTONOME ET AUTOCONSTRUIT EN LOIRE-ATLANTIQUE (FRANCE) Par Claire Lascaud

IMPLANTATION ET PROMOTION DE LA MAISON AERA, HABITAT ECOLOGIQUE, AUTONOME ET AUTOCONSTRUIT EN LOIRE-ATLANTIQUE (FRANCE) Par Claire Lascaud IMPLANTATION ET PROMOTION DE LA MAISON AERA, HABITAT ECOLOGIQUE, AUTONOME ET AUTOCONSTRUIT EN LOIRE-ATLANTIQUE (FRANCE) Par Claire Lascaud Essai présenté au Centre universitaire de formation en environnement

Plus en détail

Licence professionnelle. Assistant à chef de projet en aménagement de l espace

Licence professionnelle. Assistant à chef de projet en aménagement de l espace Licence professionnelle Assistant à chef de projet en aménagement de l espace ATELIER DE SYNTHÈSE 2014-2015 La formation La licence professionnelle «assistant à chef de projet en aménagement de l espace»

Plus en détail

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables»

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» L autopromotion à Strasbourg La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» Ville et Communauté urbaine 1 parc de l Étoile 67076 Strasbourg Cedex - France Contact : forum-ecoquartiers@strasbourg.eu

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

Interaction entre métiers lors de la mise en œuvre et influence de la saisonnalité Comment travailler ensemble?

Interaction entre métiers lors de la mise en œuvre et influence de la saisonnalité Comment travailler ensemble? LES 1ères ASSISES NATIONALES DE L'AMÉNAGEMENT ET DE L'ECONOMIE DURABLES EN MONTAGNE Interaction entre métiers lors de la mise en œuvre et influence de la saisonnalité Comment travailler ensemble? Bruno

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj jjjjjj ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC Quartier des Chiffonniers (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS 1 Présentation de l ONG L association LOCUS Jana Revedin, architecte PhD, professeur d université,

Plus en détail

LICENCE - DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE

LICENCE - DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE LICENCE DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation La Licence

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2)

MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2) MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Management et administration des entreprises Présentation

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Résultat de la recherche des formations

Résultat de la recherche des formations Résultat de la recherche des formations Impression à partir du site https://formationbatimentdurable.picardie.fr le 26/01/2016.Accéder aux résultats de la recherche Résultat de votre recherche de formations

Plus en détail

LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE. Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges

LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE. Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges NOTRE AGENCE NOTRE EQUIPE - ERIC SCHMITT ARCHITECTE D.P.L.G. - ANTOINE PAGNOUX ARCHITECTE

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

H2CO. Po u r construire durablement. Habitat à Coûts et Consommations Optimisés. PUCA plan urbanisme construction architecture. Construire autrement

H2CO. Po u r construire durablement. Habitat à Coûts et Consommations Optimisés. PUCA plan urbanisme construction architecture. Construire autrement H2CO Habitat à Coûts et Consommations Optimisés Po u r construire durablement Ministère de l écologie, de l énergie, du Développement durable et de la mer Direction Générale de l aménagement, du logement

Plus en détail

L EXPERIENCE FAIT METHODE

L EXPERIENCE FAIT METHODE Restitution de l atelier du 25 mai 2010 Rapporteur : Guy Thomasset, maire de Limeuil L EXPERIENCE FAIT METHODE ENERGIES ET BATIMENTS PUBLICS DÉROULEMENT DE L ATELIER Apports techniques : BBC, Negawatt,

Plus en détail

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire.

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Éduquer à l environnement urbain : le bruit, l air, l architecture, l énergie et la mobilité La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Dominique Gillet, Inspectrice de

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Groupe scolaire de Jougne (25) : Utilisation du bois local

Groupe scolaire de Jougne (25) : Utilisation du bois local Groupe scolaire de Jougne S. Rochet/P. Paillard 1 Groupe scolaire de Jougne (25) : Utilisation du bois local Sylvain Rochet Teckicea-Bureau d'études structures Bois FR-Pontarlier Philippe Paillard Atelier

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

1- Liens avec les programmes scolaires pour la thématique Environnement et Développement durable

1- Liens avec les programmes scolaires pour la thématique Environnement et Développement durable LIENS AVEC LES PROGRAMMES SCOLAIRES POUR LE THEME «ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE» La mise à jour proposée dans ce document est effectuée à partir des textes suivants : - Décret n 2006-830 du 11

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Ingénierie de l'efficacité énergétique des bâtiments de l Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines -

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

CAPTEURS THERMOSOLAIRE

CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CATEGORIE Constructions neuves Les capteurs thermosolaires sont destinés à transformer le rayonnement solaire pour chauffer un fluide caloporteur. La chaleur

Plus en détail

PROPOSITION 500 LOGEMENTS PRÉFABRIQUÉS 2012

PROPOSITION 500 LOGEMENTS PRÉFABRIQUÉS 2012 PROPOSITION 500 LOGEMENTS PRÉFABRIQUÉS 2012 Le Projet Parmi les mesures importantes qui sont réalisées au Maroc pour le développement du pays, il éxiste différents programmes d aide à l aquisition d un

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Contacts : Nicolas STOECKEL 04 84 25 09 14 Valérie CROIZET (Agence Histoire des Suds) 06 12 26 50 28

Contacts : Nicolas STOECKEL 04 84 25 09 14 Valérie CROIZET (Agence Histoire des Suds) 06 12 26 50 28 Contacts : Nicolas STOECKEL 04 84 25 09 14 Valérie CROIZET (Agence Histoire des Suds) 06 12 26 50 28 Envie de devenir propriétaire tout en protégeant l environnement et votre porte-monnaie? Le concept

Plus en détail

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS Maître d ouvrage : Vilogia - Assistance à maîtrise d ouvrage : Itaq Equipe de conception-réalisation - Architecte : Atelier Charles Renard

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let.

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. b, OFPr Filière d études Certificat complémentaire pour la maturité

Plus en détail

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES"

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES" RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme visé : Diplôme d'institut d'études politiques Majeure : Management

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

1 Les clés de lecture du livre

1 Les clés de lecture du livre 1 Les clés de lecture du livre 1 Les clés de lecture du livre La logique de notre ouvrage Cet ouvrage est destiné aux lecteurs ne connaissant pas l ingénierie système et qui veulent comprendre rapidement

Plus en détail

Inauguration de la première maison «premium» construite en France une maison bois performante et économique en Touraine

Inauguration de la première maison «premium» construite en France une maison bois performante et économique en Touraine 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Inauguration de la première maison «premium» construite en France P. Bouyer 1 Inauguration de la première maison «premium» construite en France une maison

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

les metiers de l énergie une publication Orientations

les metiers de l énergie une publication Orientations les metiers de l énergie une publication Orientations Les acteurs traditionnels de la production, la transformation et la distribution du pétrole, de l électricité nucléaire ou thermique et du gaz demeurent

Plus en détail

Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre

Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre Sciences de la Terre Premier semestre du cycle d ingénieur (S5) Il commence par la période d intégration que suivent tous les élèves de Polytech

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

Economie du Développement Durable

Economie du Développement Durable ajsystémique et territoriale des complexes vivants qsdfqsdf Economie du Développement Durable Développement durable Nouvelle croissance DES PROJETS PERSONNELS UNE FORMATION ADAPTEE INSTITUT LYONNAIS /

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire - métiers de la culture, des archives et du document (MECADOC) de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

MASTER DIAGNOSTIC RÉHABILITATION. Architectures. Quotidien DRAQ. Spécialité Bâtiment et Travaux Publics. Patrimoine industriel & habitat

MASTER DIAGNOSTIC RÉHABILITATION. Architectures. Quotidien DRAQ. Spécialité Bâtiment et Travaux Publics. Patrimoine industriel & habitat MASTER DRAQ Spécialité Bâtiment et Travaux Publics Patrimoine industriel & habitat DIAGNOSTIC ET RÉHABILITATION DES Architectures DU Quotidien 2011-2012 Technique du relevé Diagnostic Pathologie des constructions

Plus en détail

Conférence de Citoyens Rio+20 - Forum de restitution du 9 juin 2012 à Montpellier

Conférence de Citoyens Rio+20 - Forum de restitution du 9 juin 2012 à Montpellier Compte-rendu synthétique Une publication complète des préconisations sera diffusée prochainement Conférence de Citoyens Rio+20 - Forum de restitution du 9 juin 2012 à Montpellier Samedi 9 juin 2012, une

Plus en détail

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable Le concept de développement durable est aujourd hui incontournable

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 APPLIQUABLE POUR LES PERMIS DE CONSTRUIRE DEPOSES A PARTIR DU 1 er JANVIER 2013. A compter du 1 er janvier 2013, seules les maisons répondant à la Réglementation Thermique

Plus en détail

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux DUT Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme DUT - Diplôme universitaire de technologie Spécialité Génie civil - Construction durable (GC-CD) Conditions

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences humaines et sociales de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

MASTER MENTION DROIT PUBLIC, SPECIALITE DROIT ET GESTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, à FINALITE PROFESSIONNELLE

MASTER MENTION DROIT PUBLIC, SPECIALITE DROIT ET GESTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, à FINALITE PROFESSIONNELLE MASTER MENTION DROIT PUBLIC, SPECIALITE DROIT ET GESTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, à FINALITE PROFESSIONNELLE Domaine: DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention: Droit public Specialité: Droit

Plus en détail

Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam.

Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam. Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam.fr) Infos Ingénieur HTT Energétique/Génie Climatique et Froid 1 Première

Plus en détail

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Nouvelle usine éco-responsable

Nouvelle usine éco-responsable Nouvelle usine éco-responsable Bibal investit dans un bâtiment d avenir Pour gérer sa croissance tout en respectant l environnement, Philippe BERTRAND, PDG des Cafés BIBAL, a pris le parti de construire

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Constituant un des axes privilégiés de l'université Nice Sophia Antipolis,

Plus en détail

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E Charline Boyer 02 545 58 35 charline.boyer@confederationconstruction.be M O D U L E S G É N É R A U X I N I T I A T I O N S 1. E CO-

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines 2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines UNION EUROPÉENNE La politique urbaine intégrée soutenue par l Europe : un enjeu aujourd hui, un principe pour demain Depuis 2007, l Europe investit

Plus en détail