LA REVUE DES INGÉNIEURS TELECOM BRETAGNE PHARE UEST. Spécial Enquête Carrière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA REVUE DES INGÉNIEURS TELECOM BRETAGNE PHARE UEST. Spécial Enquête Carrière"

Transcription

1 LA REVUE DES INGÉNIEURS TELECOM BRETAGNE PHARE UEST Spécial Enquête Carrière N 37 Janvier 2011

2

3 - Édito - Sommaire Edito 5 Par Francis LEVY Itinéraire 6 Valentine JAVAUX et François PELAN Enquête Carrière 12 Par Marc WATIEZ Plein Phare 22 Edito Par Jean-François BERRÉE 22 Architecte IP Pascal VIENNE 22 An Englishman in California Neil COOK 23 Développement informatique des deux côtés de l'atlantique Philippe LE ROHELLEC 24 Porte d'entrée vers les Etats-Unis Gaëtan GACHET 25 Partenariat et SI Sylvie HUBERT 26 Barnabé 27 Direction : Francis Levy Rédacteur en Chef : Marc Watiez Ont participé à ce numéro : Jean-François Berrée - Neil Cook - Gaëtan Gachet- Sylvie Hubert - Valentine Javaux - Philippe Le Rohellec Simon Mitteault - François Pelan - Aymeric Poulain-Maubant - Pascal Vienne Fabrication : Option Création Couverture : Paysage Corse Publicité : Société d Edition Européenne - 1, voie Félix Eboué Créteil - Tél. : Impression : Imprimerie G.C. Graphi Chromy - 4, grande rue Charles de Gaulle Asnières - Tél. : Administration : Association TELECOM Bretagne - 10 rue de l Arrivée Paris - Tél. : Tirage : 200 exemplaires 3

4 Soutenez votre école Faites un don à la Fondation Télécom et réduisez votre impôt En orientant votre impôt, soutenez vous-même ou par votre entreprise les actions de la Fondation Télécom au sein des écoles de l Institut Télécom. Investissez ainsi dans l avenir de votre école pour assurer son rayonnement et construire ensemble le Futur numérique. Votre don sera affecté à une action de votre choix au sein de votre école : bourses internationales, projets de recherche, actions de soutien à votre école Pour les particuliers Bénéficiez d une réduction d impôt de 66 % de l impôt sur le revenu (ISR) ou de 75 % de déduction sur l ISF. Pour les entreprises En fonction de votre engagement, bénéficiez des programmes de la Fo n d a t i o n T é l é c o m e t d u n a c c è s privilégié aux expertises de l Institut Télécom et de ses écoles. Pour faire un don Contactez-nous au ou connectez-vous sur rubrique «Nous rejoindre» SOUS L ÉGIDE DE LA FONDATION DE FRANCE

5 - Édito - Francis LEVY Promo 1991 Président de l Association des Ingénieurs TELECOM Bretagne Chers(es) collègues, Comme chaque année, vous allez découvrir dans cette édition de Phare Ouest notre «Enquête Carrière», un marqueur intéressant qui permet d une part de faire le point sur les métiers choisis par les diplômés les plus récents et, d autre part, d évaluer les orientations de carrière des plus anciens. C est une façon également de mesurer l évolution du diplôme de l ingénieur TELECOM et son adéquation avec les attentes et les transformations du monde de l entreprise. Si nous sommes toujours en majorité présents en Ile de France (62% avec un pic de 40% dans les Hauts de Seine), l enquête note une tendance au recul dans la région Bretagne (9% pour le Finistère) au profit du Rhône (11%) notamment. Dans le domaine des télécoms il n y a pas que les chiffres qui comptent. Vous le savez, ces dernières années, voire décennies, ont été riches en mutations et variations techniques avec une recherche de pointe et des innovations nombreuses qui impliquent et nourrissent de nouveaux usages. Que se soit par exemple dans le secteur de la téléphonie mobile, de l Internet, du haut et très haut débit où les compétences et connaissances des ingénieurs jouent un rôle essentiel dans leur développement et déploiement A l ère de la mobilité et la mondialisation, le campus de Brest, lieu d étude, de recherche et de création d entreprises grâce à ses incubateurs, est devenu le point de départ de parcours de plus en plus orientés vers l international. Pas étonnant donc, que les étudiants (dont 40 % sont d origine étrangère) choisissent une «année de césure» à l étranger. C est le choix de Valentine et François, partis respectivement au Cambodge et en Thaïlande et qui racontent leurs passionnantes expériences dans ce numéro de Phare Ouest. Des témoignages qui intéresseront certainement les 15% d entre nous qui ont choisi de travailler et vivre à l étranger. Outre Atlantique, y a-t-il toujours du nouveau? Jean-François Berrée est allé le vérifier et a recueilli lors d un voyage aux Etats-Unis plusieurs témoignages d ingénieurs qui se sont installés aux USA, à New York, dans la Silicon Valley ou à San Francisco. Vous aurez notamment l occasion de lire le parcours d un ancien de Télécom Paristech cotisant à l'aist. Son parcours est intéressant à double titre : en effet, en tant qu'ancien Télécom au sens large, il illustre la nécessité du rapprochement des associations d'anciens. Ce point est un de nos axes stratégiques. Des exemples typiques et atypiques qui illustrent la variété de nos métiers, la richesse de nos parcours et expériences. C est ce que nous souhaitons vous faire partager. Je vous souhaite bonne lecture de ce Phare Ouest spécial Enquête Carrière. 5

6 - Itinéraire - Quand l'année de césure est plus qu'un simple stage d'un an Valentine JAVAUX et François PELAN ENSTB, 3A L'année de césure dite «Année Jeune Ingénieur» est choisie à Télécom Bretagne par environ la moitié des élèves. Située entre la deuxième et la troisième année d'études, elle offre à l'élève-ingénieur une première expérience longue de la réalité du métier d'ingénieur. Mais tous ne choisissent pas de l'effectuer dans un environnement classique comme chez un opérateur ou un constructeur. Phare-Ouest a ainsi rencontré Valentine Javaux et François Pelan, deux élèves-ingénieurs qui ont choisi de vivre une année atypique. Valentine, François, vous revenez d'une année jeune ingénieur qui vous a marqués. Quel pays aviez-vous choisi, et quel organisme? Valentine Javaux : je suis partie au Cambodge, dans la capitale Phnom Penh, de début septembre 2009 à fin août J avais un contrat de stagiaire dans l ONG Connected Schools, fondée par un ancien de Télécom (Pascal Mabille, 83). J étais principalement responsable de former les jeunes Cambodgiens défavorisés aux techniques de télécommunications sans fil (Wireless Communication Training). François Pelan : je suis allé à Bangkok, en Thaïlande, de septembre 2009 à septembre 2010 pour enseigner l'anglais dans une école d'enfants du bidonville, et visiter des prisonniers. Je suis parti avec les Missions Étrangères de Paris, que j'ai choisies parce que je souhaitais un organisme religieux, et parce qu'il opère en Asie depuis 350 ans et qu'il m'a été fortement recommandé. Quelles missions vous ont été confiées? Valentine : Connected Schools a aujourd hui 3 ans et c est encore un projet pilote. Son but est d aider l insertion professionnelle des jeunes défavorisés, particulièrement en campagne où il n y a pas de professeurs, grâce au e-learning. C est un pays qui sort tout juste de la guerre, le système reste corrompu et il y a très peu de profs : peu de personnes éduquées suite à la guerre et pas de moyens, un salaire de 50 dollars par mois. Nous connectons donc les écoles à un réseau éducatif : on leur apporte un panneau solaire (pas d électricité en campagne), des micro PC à faible consommation d énergie et un projecteur à LED. Les élèves ont ainsi accès au cours à distance via skype (outil le moins cher) avec des profs de la ville. Par ailleurs, des cours très pratiques sont enregistrés et montés en formation en ligne avec quizz (agriculture, moto repair, sewing ). Pour subventionner l activité de l ONG, nous faisons appel aux dons de particuliers, et j ai fait des formations télécom chez les opérateurs cambodgiens. On a signé au cours de l année un accord avec un opérateur qui nous fournit une connexion gratuite et le ministère des formations professionnelles qui soutient le projet. Cela a permis d étendre le projet, prévu à l origine dans une seule province, à 4 nouvelles provinces. J'ai ainsi monté des formations, créé des TP, donné des cours en direct pendant 9 mois, formé des profs à distance, effectué des formations en entreprise pour des techniciens et des ingénieurs, et également géré les finances. François : ma semaine type était divisée entre mes deux activités. Le lundi, j'allais à la prison centrale de Bangkok. C'est un centre de détention où l'on met ceux qui ont été condamnés pour une peine. C'est une prison au sens où on l'entend en France excepté qu'il y a une cinquantaine de personnes par cellule et que les prisonniers sont globalement beaucoup plus mal traités. 6

7 - Itinéraire - On les visite dans un parloir avec un téléphone à travers deux vitres séparées d'un bon mètre. Je visitais deux personnes par matinée, parce qu'on a un temps d'attente important avant chaque visite. Une visite dure 30 minutes après avoir été minutieusement fouillé. Nous étions un petit groupe et quelques femmes d'expatriés m'accompagnaient, pas seulement françaises. Nous visitions des prisonniers non Thaïlandais, parce que ce sont eux qui ont le moins de visite. Ils viennent de tous les continents. Les raisons de leurs présence ici sont souvent la drogue, fausse carte de crédit, ou vol. Parfois on trouve des Occidentaux qui se sont fait piéger ou qui sont tombés dans des histoires malchanceuses, mais je n'ai pas visité de gens dans ce cas. J'essayais de visiter toujours les mêmes, pour tenter d'établir des liens amicaux avec eux. Parmi ceux que je voyais le plus il y avait un Malais et sa femme (dans une autre prison pour femmes bien sûr), un Indonésien, un Tanzanien, un Turque, un Sri-Lankai et une Philippine. C'était vraiment incroyable de passer simplement une demi-heure avec eux. La première fois on ne sait pas trop à quoi s'attendre et on est inquiet, et lorsqu'on leur a expliqué qu'on était juste là pour parler avec eux, et si possible les revoir et s'échanger des lettres, on les voit qui se mettent à sauter sur leur tabouret et à ne plus tenir en place en répétant qu'ils sont hyper contents d'avoir de la visite et qu'il n'en ont pas eu depuis plus de 2 ans... Ensuite, plusieurs matinées par semaine (en général 3), j'allais à l'école Samaki, du quartier défavorisé de Bangkok. Il s'agissait d'aider les profs d'anglais pour enseigner aux grandes classes. L'école correspond à ce que l'on appelle une école primaire, en termes d'âge, sauf qu'elle s'étendait à la 6ème. Il y avait 40 élèves par classe et 2 classes par niveau, soit environ 500 élèves dans l'école. Mon soutien consistait, surtout au début, à être présent pendant que le professeur enseigne, c'est-à-dire de passer dans les rangs, aider les enfants qui ne comprennent pas, corriger des exercices, faire de la discipline, ou parfois le prof me laissait la parole pour lire un texte. Puis au fur et à mesure des mois, j'ai commencé à acquérir un certain niveau de thaï, qui m'a permis de pouvoir enseigner tout seul. Je me suis mis alors à remplacer la directrice qui avait, à côté de ses créneaux d'enseignement, beaucoup de réunions. A côté de ça, je m'occupais d'un petit cours de soutien pour une dizaine d'élève pendant la pause déjeuner. Parfois, la directrice devait s'absenter une journée entière, alors je devais aussi prendre son rôle de prof principal : compter l'argent au début (la cotisation de l'école se fait pour ceux qui peuvent, et tous les jours), distribuer le riz à midi, et surveiller la classe du soir. Les enfants venaient du quartier défavorisé. Quand il y avait des parents, beaucoup étaient drogués, en prison, alcooliques, ou malades, les grands frères manquaient. Certains enfants venaient du centre de sidéens situé juste à côté. Au début, il y a 20 ans, l'école était simplement un lieu où l'on plaçait les enfants qui n'avaient pas les moyens d'aller à l'école. Petit à petit, à force de subventions, on est arrivé à une petite école qui fonctionne. Enfin le reste de ma semaine se déroulait au centre de détention de l'immigration. Il s'agit d'un endroit en plein cœur de Bangkok, où l'on entasse tous ceux qui sont en attente d'expulsion de la Thaïlande. Il s'agit de gens de tous les pays du monde, rassemblés dans des chambres où ils sont une centaine. Il y a parfois jusqu'à un millier de personnes au total. Les conditions sont bien pires que celles des prisons, puisque personne n'a le droit d'accéder aux prisonniers : pas de juge, pas d'avocat, pas de journaliste. La police règne en maître. Cependant, grâce à la seule ONG tolérée à l'intérieur, qui aide les réfugiés, et qui a accepté de me prendre dans ses rangs, j'ai pu rentrer. Je m'y rendais en général 3 fois par semaine, pendant 2h. Cette fois il n'y avait pas de parloir, et je me rendais à l'entrée de chaque chambre et à travers les barreaux je parlais avec ceux qui acceptaient de venir me parler. Souvent j'essayais d'apporter des journaux de la veille ou des stylos que l'organisation me laissait. Il y a beaucoup de passage parmi les prisonniers. La plupart sont simplement en attente qu'on leur paye le billet d'avion. Une ONG s'occupe de ce financement et ne le fait qu'après 7 mois de détention. D'autres ont les moyens de régler le billet et ne restent que 3 jours, le temps des démarches administratives (i.e. négocier le pourboire de la police). D'autres encore ne veulent pas rentrer dans leur pays parce que c'est la guerre (et ces pays sont nombreux), et attendent que l'onu leur donne le statut de réfugié politique. L'UNHCR (la branche de l'onu qui s'occupe des réfugiés) est malheureusement très difficile, donc certains sont là depuis 5 voire 10 ans, et espèrent. Je n'ai monté aucun projet. Tout l'intérêt de ma mission consiste en de la présence. J'aime à dire que si je devais chiffrer la valeur ajoutée que j'ai apporté à la Thaïlande, j'arriverais sans doute à... 0! Étiez-vous avec d'autres Français là-bas? D'autres étudiants? François : j'habitais dans la maison des MEP, donc avec seulement des Français. Beaucoup d'entre eux étaient des volontaires de passage, qui travaillaient dans le nord. Je fréquentais énormément de Français expatriés à Bangkok. J'avais avec moi les présidents Thaïlande de Carrefour, Michelin, Big C, la banque mondiale, etc.! J'étais aussi en contact avec l'élève de Télécom Bretagne qui était en échange universitaire avec Bangkok et qui m'introduisait de temps en temps dans le milieu étudiant,bien différent de la Thaïlande que je fréquentais au quotidien. Valentine : nous étions trois Français et deux Cambodgiens à travailler dans l association : un autre Télécom Bretagne responsable de la maintenance et du déploiement du réseau et des serveurs, une Française sortant d école audiovisuelle et journalisme, responsable du contenu vidéo, et un technicien 7

8 - Itinéraire - vidéo et informatique. A la suite du contrat et suite à nos 3 départs, un manager français et un responsable info français ont été engagés ; je me suis également occupée d engager des techniciens informatique pour les nouvelles provinces. On travaillait également avec d autres associations et écoles où de nombreux étrangers travaillent là-bas, donc une petite communauté d étrangers occidentaux. Comment avez-vous préparé votre séjour? François : grâce aux MEP. Ils envoient des missionnaires depuis 350 ans et des volontaires depuis 20 ans. Ils envoient 140 volontaires chaque année. Le bon déroulement de ma mission a été principalement dû au fait que mon poste existe depuis plus de 20 ans. On suit une formation d'une semaine, reconnue par le ministère des affaires étrangères, et sommes ensuite déclarés comme VSI, volontaire de solidarité internationale. Ma "rémunération" (qui me permettait de prendre le bus...), mes vacances, et la durée de 12 mois minimum de ma mission sont par exemple fixés par ce statut. J'ai aussi cotisé pour ma retraite... Valentine : un rendez vous avec les bénévoles en France sur Toulouse, puis arrivée là-bas j'ai été en binôme avec le volontaire prédecesseur pendant un mois. J'ai également pris des cours de langues pendant 3 mois. Et l'adaptation a été facile? Vous avez appris la langue? Et est-ce que les autorités françaises là-bas vous ont aidé? Valentine : assez longue car il n y a quasiment pas d'occidentaux blancs, et nous sommes vus comme des touristes -ou portefeuilles sur pattes, au choix. Dur de trouver sa place, de se sentir chez soi quand on est tout le temps regardé, mais grâce aux cours de langue, à la conduite de la moto, quelques amis cambodgiens, une maison et l habitude des coutumes, au bout de 3 mois je me sentais chez moi et intégrée parmi eux. Je sais qu'ils ne me voyaient plus comme une touriste mais une «locale». Je parlais cambodgien et anglais au travail, et français avec mes collègues et amis français. J étais inscrite au consulat de France, en tant que Française résidente à l étranger. Comme il n y a pas eu de problème, pas de nouvelles de l ambassade, juste l invitation à la garden party de l ambassade pour le 14 juillet François : l'adaptation a été relativement facile comparée à d'autres qui seraient partis seuls. Les MEP me payaient 6 mois de cours de langue, par exemple, dont un mois de cours intensif au début. Il s'agit de cours particulier. Au bout du deuxième mois on commence à apprendre la lecture et l'écriture qui sont assez bénéfiques pour un prof d'anglais! Apprendre la langue est un outil fantastique pour découvrir un pays, mais le volontariat en est un beaucoup plus puissant puisque certains locaux se lient plus particulièrement d'amitié avec vous, et vous montrent leur maison, leur famille, leur village d'origine, etc. En avril un conflit politique mené par les chemises rouges a éclaté en plein Bangkok. A ce moment là l'ambassade s'est mise à m'envoyer plusieurs textos par jour recommandant la prudence et m informant des quartiers à éviter. Sinon, l'ambassadeur a souhaité inviter à dîner un entrepreneur MEP (qui fonde des écoles dans le nord-ouest à la frontière birmane). Ce MEP a souhaité inviter les quelques volontaires disponibles et j'ai eu la chance d'en faire partie, ce qui m'a valu un dîner officiel à l'ambassade. Avez-vous rencontré des anciens de Télécom Bretagne là-bas? François : non, mais parmi les expatriés là-bas, avec qui je passais beaucoup de mes temps libres, on trouve beaucoup de gens sortis de (brillantes) écoles d'ingénieurs. Valentine : pas rencontrés, mais le directeur de l association et un de mes collègues sont de Télécom Bretagne. Certains professeurs de l école m ont aidée en me donnant certains contenus de cours et TP, puis en essayant de mettre en place un projet S4 pour aider l asso. En quoi vos premières années de formation à Télécom Bretagne ont-elles été utiles? Valentine : j ai fait la majeure réseaux, qui a été utile pour mon enseignement. Mais je ne connaissais vraiment pas tout et j ai dû me former, car c était très orienté sans fil tout en restant très pratique, donc pas de côtés mathématiques ou physique, seulement pour calculer des gains d antennes basiques. Il me manquait les TP, mais c est plus pendant la 3ème année qu'on les fait, en fonction de la spécialité, car beaucoup de simulation pour configurer des stations de base, ou du calcul de transmission (simulink) ou encore du contrôle du lien radio (Nemo software). François : je ne suis pas sûr que les aspects techniques de ma formation m'aient vraiment servi. J'ai compris certains points comme celui sur l'interculturalité! Par exemple les chambres du centre de l'immigration sont toutes identiques, mais les gens qui les occupent sont très différents! Mon accueil n'était pas le même pour les Européens, les Africains, les Nord- Coréens, les Vietnamiens, etc. En ce qui concerne l'anglais, j'ai vraiment beaucoup pratiqué et beaucoup appris là-bas. J'ai appris à comprendre l'anglais d'un Indien, d'un Nigérian, d'un Américain, d'un Iranien, etc. J'avais beaucoup de plaisir à visiter la chambre d'une ethnie birmane dont les meilleurs en anglais ne parlaient qu'une dizaine de mots et pareil en thaï. Pourtant, je passais chaque fois 1/2h avec eux à se répéter des mots que l'autre ne comprenait pas, à rire, à se faire des signes, ou se faire des récitations de vocabulaire (ils essayaient de m'apprendre leur langue en me montrant leur montre, leur main, etc.). On apprend que la langue est une fausse barrière pour se créer des liens d'amitié. On apprend aussi qu'on apprend une langue en la pratiquant. C'est ce qu'a compris Télécom 8

9 - Itinéraire - Bretagne en nous donnant des cours de langue à petits effectifs, avec de vrais oraux tous les semestres. De façon générale, notre formation nous apprend à être très analytique, et par exemple, lorsque la directrice de l'école me demandait de la remplacer pour une heure de cours, je me demandais tout de suite : "sur quels critères va-t-elle juger ma prestation?", ce qui m'a parfois été bénéfique. Enfin, à force de dire à des centaines de personnes dont l'avenir est vraiment difficile, qu'on est dans une "école d'ingénieurs en Télécom", on commence à réaliser l'incroyable chance qu'on a. Quelques anecdotes, des bons moments, ou des moments plus difficiles? François : dans chaque mission, les bons moments se trouvaient dans la vie quotidienne, et j'ai rencontré quelques rares moments difficiles. Par exemple, un prisonnier m'a tout à coup demandé de ne plus le visiter. Ce fut assez difficile et je me suis remis en question! Mais finalement il a continué à m'écrire et nous nous échangeons toujours du courrier. J'ai compris qu'une des difficultés de ma mission serait aussi d'être présent à des moments où on n'aurait pas besoin de moi. Et de faire très attention à ce qu'on dit à une personne asiatique. A l'immigration, les moments difficiles étaient tous ceux où il fallait rentrer en contact avec la police, qui avait tout le pouvoir, et qui avaient déjà interdit de visite un de mes prédécesseurs (et ce, à vie), pour une raison stupide. Des moments de joie à la prison, il y en avait énormément. Par exemple, une lettre d'un prisonnier à qui on a écrit en se disant "j'espère que je ne l'ai pas vexé en racontant ma vie de petit bourgeois riche" et qui vous répond en disant "Merci tellement pour ta lettre, j'étais super content! Je la relis tous les jours!". Ou un échange de blagues avec les gars enfermés à l'immigration. Ça se passait toujours très bien, on se racontait nos vies, mais je me disais toujours que si j'arrivais à les faire rire, j'avais gagné ma journée! Et parfois je n'étais pas d'humeur, et c'est eux qui essayaient de me faire rire... A l'école, les bons moments sont nombreux aussi. Je me souviens d'un voyage avec les profs de l'école pendant les vacances de mars, où j'ai réalisé que si beaucoup d'autres profs ne m'adressaient pas la parole, c'était parce qu'ils étaient intimidés par un blanc! Ma vision de l'école à changé après cet épisode. Je me souviens du moment où j ai demandé aux élèves d'écrire une phrase sur leurs parents, et l'une a écrit : "my parents are no", et c'est seulement après 10 minutes de tentative de conversation que j'ai fini par comprendre qu'elle était orpheline... Un de mes meilleurs moments a été le départ (que j'appréhendais aussi beaucoup) : j'ai réalisé toute la sympathie que tous ces gens m'accordaient. Valentine : j'ai eu de bonnes opportunités pour rencontrer des gens hauts placés, et donner des formations dans des entreprises. J ai vraiment été prise au sérieux. Et à côté, j ai passé des moments touchants avec les enfants des rues, des soirées, repas et journées qu on a organisés pour eux avec d autres volontaires, et bien sûr mes élèves adorables et respectueux, une très bonne soirée à la remise des diplômes où certaines de mes étudiantes ont pleuré dans mes bras puis ils m ont organisé un voyage sur une île! Après c est difficile de voir la pauvreté, la misère au quotidien, de travailler avec eux, de voir que même si on essaie de tout faire pour eux ça ne suffira pas, voir que parfois ils ne comprennent pas l intérêt, qu ils ne s impliquent pas autant que nous alors que c est dans leur intérêt. Avez-vous eu le temps de voir du pays également? Valentine : là-bas tout se fait à moto, donc on voyageait beaucoup car le pays est petit. Presque un week-end sur 2 on partait soit en bus soit à moto dans un village ou une province, et on a fait le tour du Cambodge en 1 an. On peut prendre un bus le matin, et c est long car les routes sont en très mauvais état, puis dormir sur place dans des guesthouses, souvent des bungalows au bord de l eau pour 4 dollars la nuit, ou bien dormir chez les habitants, en leur donnant une petite compensation. Beaucoup de balades dans la jungle, à dos d éléphant, dans les cascades, à moto, dans les rizières, toujours la campagne, des paysages magnifiques partout et les gens très accueillants et chaleureux, toujours bien reçu, des mangroves, les îles, la mer, les treks à pied, les tribus reculées, toujours des moyens d accès incroyables, des rencontres étonnantes, mais même si on ne prévoit rien, on finit toujours pas passer un week-end extraordinaire. Puis à Noël, je suis partie en Thaïlande 2 semaines (c est un pays frontalier donc on peut y aller en bus), où j ai retrouvé un ami thaï que j avais rencontré lors de mon S4 en Australie, j y ai fait le tour de la Thaïlande en bus et à moto. Dans l année je suis partie 10 jours au Laos avec une amie qui m avait rejointe de France et sur le chemin du retour pour la France, j ai passé un mois en Birmanie. François : à cause de mon visa, je devais passer une frontière tous les 90 jours. Ce qui m'a valu un petit voyage en Malaisie (une journée, par manque de temps), au Vietnam (6 jours), 9

10 - Itinéraire - au Laos (5 jours), et au Cambodge (3 jours). Tous ces pays sont vraiment magnifiques mais incroyablement différents. Dire qu'en apprenant que je partais en Thaïlande, j'ai d'abord dû vérifier où c'était sur une carte. Mon pays préféré restera la Thaïlande, et à force de rencontrer beaucoup de voyageurs, j'ai réalisé que c'était souvent le premier pays auquel on s'était attaché qui resterait celui que l'on comparera toujours aux autres, et qui pour beaucoup, restera notre préféré, à moins peut-être de changer radicalement de culture. J'ai aussi beaucoup voyagé au sein de la Thaïlande : plusieurs fois sur les plages qui sont tout simplement magnifiques, et au nord du pays pour visiter d'autres amis volontaires. J'ai aussi passé mon réveillon dans le village d'un des profs à quelques heures de 4x4, d'un fil électrique ou d'une route goudronnée. Qu'est-ce qui vous a le plus étonné? François : peut-être le fait que finalement, mes meilleurs souvenirs ne sont pas les plages magnifiques, les expats qui m'invitent dîner un carré de bœuf, ou les sorties bières entre volontaires, mais plutôt toutes les fois où je me suis senti ridicule d'avoir fait telle bêtise, et que j'ai réussi à surmonter ces moments difficiles. Pendant un an, chaque jour je me couchais en me disant que j'avais passé une super journée, et ça je ne pensais pas que c'était possible! Après, d'ordre plus pratique, les anecdotes les plus étonnantes sortent souvent de l'immigration! Par exemple, l'ethnie birmane dont je parlais précédemment est en fait située à la frontière entre la Birmanie et le Bangladesh, et bien sûr aucun de ces pays ne veut de ces gens. A force de se faire expulser par tous les pays, l'un d'entre eux a décidé de tous les mettre sur des radeaux et les larguer en pleine mer (100 par radeau, 10 radeaux dont 2 disparus). Ou encore les Nord-Coréens, qui, s'ils arrivent à atteindre la Thaïlande par des filières que je ne veux pas savoir, sont accueillis à bras ouverts par la Corée du Sud. Dans la vie thaïlandaise de tous les jours, on rencontre un nombre incroyable d'occidentaux qui se sont attachés à une Thaïlandaise et qui ont eu une énorme déception! On rencontre aussi beaucoup de gens très originaux, comme un musicien millionnaire qui a tout abandonné et a décidé de refaire sa vie, ou un type de 75 ans mordu de planche à voile qui m'explique que s'il avait eu 10 ans de moins il se serait mis au kite-surf, mais qu'aujourd'hui il reste à la planche à voile... Valentine : ce qui m a le plus surprise est la gentillesse et la solidarité des gens. Alors qu ils n ont rien et vivent tous dans la rue, ils sourient toujours, sont toujours prêts à tout offrir, à s aider, ils sont très famille, ce qui m a beaucoup frappée par rapport à l individualisme français et les plaintes françaises alors qu on a tout par rapport à eux. Est-ce que cela a modifié votre perception du monde? Est-ce que cela va influencer votre carrière? Etes-vous prêt à y retourner? Valentine : j ai appris énormément de choses du point de vue humain, et même si leur culture est vraiment différente et que je ne cautionne vraiment pas tout, je ne me vois pas vivre comme avant. Pour ma carrière, je ne travaillerai pas dans une grosse boîte qui a pour but de faire du profit et qui à un point ou un autre de la chaîne exploite les gens de ces pays-là, comme je l ai beaucoup vu. Même des Français de mon âge qui bossaient dans des boîtes là-bas et vivaient au quotidien avec ces gens n avaient aucune honte à s enrichir sur leur dos! Je ne sais pas si je veux continuer à travailler dans l humanitaire, mais en tout cas je veux pouvoir faire quelque chose qui a pour but d aider et qui respecte les gens. C est très utopiste j en suis consciente, et c est difficile de tenir un discours comme celui-là en France, surtout qu une école d ingénieurs dans les télécoms n ouvre pas sur cette voie a priori. Et pourtant... Oui, je pense retourner dans ce pays que j ai vraiment adoré, je ne sais pas encore quand car il y en a plein d autres où j aimerais aussi avoir une expérience! François : j'ai énormément appris. Je crois que ma vision du monde a totalement changé! Finalement tout n'est pas si compliqué, mais les choses peuvent devenir très vite stupides sur un malentendu, comme en politique internationale, ou dans la relation entre 2 personnes de culture différente. J'ai appris énormément sur ma vie aussi. J'ai compris que la vie était une chance incroyable, et que trop de gens passent à côté de leurs vie. En retrouvant ma vie quotidienne d'étudiant à Brest je réalise ce qui est vraiment important (la planche à voile!) et ce qui ne l'est pas (passer 2h par jour à rien faire sur internet). Les exemples sont nombreux. Je suis aussi parti sans trop savoir quoi faire de mon avenir, puisque comme beaucoup je me suis retrouvé là par intérêt des maths, et je réalise maintenant qu'ingénieur est vraiment le métier que je veux faire, et que le réseau est un domaine qui m'intéresse. 10

11 - Itinéraire - Pour ma carrière, je crois qu'en plus d'avoir développé ma curiosité, ma capacité à faire connaissance avec des gens totalement différents, et de m'être entraîné à répondre à des problématiques auxquelles je n'étais pas du tout entraîné, je crois que j'ai appris à faire passer le plaisir du travail avant l'argent et j'espère que si j'inverse ces deux notions au court de ma carrière, je m'en rendrai plus vite compte. Je suis prêt à y retourner, mais j'ai aussi envie de découvrir autre chose, comme un pays arabe par exemple. L'apprentissage de la langue me donnera sûrement envie d'y retourner dans quelques années pour pratiquer à nouveau... On vous sent tellement passionnés! Avez-vous gardé des contacts, quelqu'un a-t-il pris votre suite, que vous avez pu rencontrer? Valentine : personne ne m a remplacée pour la formation longue, mais quelqu un me remplace pour les formations en entreprise. Il a plus d expérience et est aussi le manager sur place de l association. Je le connaissais bien et on a eu une semaine de tuilage avant que je parte, car il s occupe aussi des finances. Je suis toujours en contact, l association grossit, et on m a proposé un poste pour être professeur de télécommunications dans un institut partenaire, où j avais commencé à formé leurs professeurs. François : oui, j'ai rencontré mon successeur, il a passé un mois là-bas avec moi. J'ai régulièrement des contacts avec lui, il me pose de temps en temps des questions. Tout a l'air de bien se passer pour lui. Valentine, François, vous donnez vraiment envie de se lancer dans une aventure humaine de ce type. Quels conseils donneriez-vous? François : partez avec un organisme qui a de l'expérience, qui saura ce qu'il vous faut, l'endroit où on a besoin de vous, et qui contacter. Je ne serai jamais rentré à l'immigration sans mon organisme. Quand à monter un projet seul, c'est très difficile parce que votre rapport à l'argent sera toujours très différent des gens qui vous entoureront là-bas. Mieux vaut faire confiance à des organismes donc. Partez sans rien espérer et préparez-vous au retour... dès le départ!! Valentine : je pense que le plus important c est d y croire et de ne se mettre aucune barrière. Ne jamais se dire qu on ne sera pas à la hauteur, que c est trop différent si on a envie de voir ce qu il se passe ailleurs, il faut se lancer, une année de césure c est une vraie opportunité car on n'a aucun engagement, on est encore étudiant et on aura tout le temps après pour avoir un travail plus «sérieux» si on le souhaite... 11

12 - Enquête Carrière - Enquête Carrières 2010 Marc WATIEZ Promo 1992 Cette enquête restitue une image de l'activité des ingénieurs diplômés de Télécom Bretagne début 2010 et fait le bilan de l'année Pour éclairer la position de ceux-ci parmi l ensemble des ingénieurs diplômés français, quelques comparaisons avec l enquête CNISF (Conseil National des Ingénieurs et des Scientifiques de France) ont été ajoutés. Les promotions 2008 et 2009 font l objet d une analyse Premier Emploi spécifique en seconde partie de dossier. L exhaustivité des résultats sera présentée sur le site Web de l Association (www.aitb.org). DEVENIR INGENIEUR TELECOM BRETAGNE La formation des ingénieurs diplômés 90,5% des Anciens possèdent le diplôme d'ingénieur (avec une part croissante de FIP, la filière par apprentissage), 8,2% un mastère, 1,5% une thèse. 61% des ingénieurs sortent de classes préparatoires, proportion en baisse régulière. Viennent ensuite les admis sur titre pour 27% (formation initiale sous statut d étudiant autre que prépa), puis l apprentissage (8% soit +4%) et la formation promotionnelle (3%). Les compétences complémentaires Parmi les ingénieurs (hors pr ), 39% annoncent également un autre diplôme du supérieur et, parmi ceux-ci : 12% une thèse, 5% un diplôme d une école de gestion/commerce et 5% un MBA. L ESPACE PROFESSIONNEL La situation vis-à-vis de l emploi La situation globale début 2010 reste très bonne : plus de 91% des Anciens (hors promos ) occupent des emplois à durée indéterminée (CDI, fonctionnaires), 2% des CDD, et 2% sont en recherche d emploi, soit un niveau faible au regard des enquêtes précédentes. La tendance reste donc aussi bonne que l année dernière, ce qui laisse à penser que la crise économique n impacte qu à la marge le niveau d emploi des anciens, ce que confirme aussi l enquête Premier Emploi. On verra cependant par ailleurs qu elle n est pas indolore et que le niveau de satisfaction général s en ressent. Les conditions de travail Temps de travail hebdomadaire : on retrouve cette année la tendance habituelle (hors dernière enquête qui faisait figure d exception) : baisse de la moyenne France (44h11) et hausse de la moyenne étranger (45h02). Jours de congés : très grande stabilité de la répartition avec logiquement pas ou très peu de RTT pour les Anciens à l étranger, ce qui fait la principale différence en termes de jours possibles de congés au total : 36,8 jours en France (baisse), 25,9 à l étranger (hausse). Temps partiel : 1,2% en bénéficient (pas de profil type). 12

13 - Enquête Carrière - Sur une échelle de 1 à 10, le niveau de stress moyen des Anciens décroit légèrement à 5,3 (hors promos 08-09). La répartition des réponses ressemble encore à la somme de deux gaussiennes décalées, l une autour de 3-4, l autre autour de 7. Globalement, les parts respectives de et restent stables, ce qui souligne une non dégradation sur cette question (le contexte aurait pu laisser craindre l inverse). La création et la reprise d entreprise Contrairement aux années précédentes, on observe une baisse de la part d Anciens indiquant avoir créé l entreprise dans laquelle ils travaillent (2,6% seulement, hors promos 08-09), qui descend à un niveau rarement atteint. On peut supposer que la crise économique n est ainsi pas sans impact sur les sociétés créées par des Anciens, sociétés souvent jeunes et forcément un peu plus fragiles. Les entreprises qui nous emploient Localisation On note toujours une forte présence en Ile-de-France (62% des Anciens en métropole). Les Hauts-de-Seine retrouvent la place de tête (40% du total IdF) devant Paris (35% du total IdF) et loin devant les Yvelines qui continuent à baisser (7% au lieu de 10%) et sont talonnées par le Val-de-Marne. En province, voit la concrétisation d une tendance continue : le recul de la part de la région Bretagne, hors Ile-et-Vilaine. Ainsi, si ce dernier département reste en tête, il recule (19% de la part province), alors que derrière la Haute-Garonne reste stable à 12,5%, devant le Rhône (11,5%, soit presque un doublement). Suivent le Finistère (8,7%), les Alpes-Maritimes et les Côtes d Armor à 5,8% (contre resp. 4,5% et 9% il y a un an...). La présence d'anciens à l'étranger augmente légèrement, à 15%, soit un peu plus que pour l ensemble des diplômés des écoles d ingénieurs (13% dans l enquête du CNISF). Avec, en termes de contrat de travail, 82% en contrat local et 16% avec le statut d expatriés (+3%). En Europe, la Grande-Bretagne reste largement en tête mais perd presque 10 points alors qu Espagne et Luxembourg comblent l écart. Nature Globalement, 86% travaillent dans le secteur privé (-2%), 8% dans le secteur public. Secteur d activité Les opérateurs accroissent leur empreinte (+2%) devant les SSII. Ces dernières retrouvent une place perdue depuis 3 ans et profitent du recul des constructeurs qui se poursuit, probablement en lien direct avec le durcissement économique du secteur. Pour le reste, on note une grande stabilité par rapport à l année précédente. 13

14 - Enquête Carrière - Taille La majorité des Anciens (hors promos ) restent toujours salariés de grandes entreprises. Ainsi, 43% se trouvent dans des sociétés de plus de personnes ; 77% dans des sociétés de plus de 500 personnes. Cette concentration reste un trait caractéristique du secteur puisque la moitié des ingénieurs en France se trouvent dans des des sociétés de plus de 2000 personnes, alors que nous n y sommes qu à 63%. 70% se trouvent dans des sociétés à dimension internationale Caractéristiques des emplois des ingénieurs diplômés Positionnement hiérarchique et responsabilités Le deséquilibre de taille entre les premières et dernières promotions continue à jouer directement sur les niveaux de responsabilités identifiés dans notre enquête ; on observe de fait une part toujours limitée d Anciens avec des responsabilités managériales directes, en baisse de 2-3 points. Le second graphe souligne cependant la prise de responsabilités croissante au fil des années, somme toute logique, avec cependant une remontée de la part d Anciens sans encadrement parmi les premières promotions ; le nombre limité de réponses associées ne permet cependant pas de dire si l échantillon est suffisamment représentatif pour en tirer une conclusion sûre, même si on peut imaginer l evolution de certains de postes à dimension managériale vers des postes plus transverses. Domaine d activité Pour ce qui concerne la palette des domaines d activités, on retrouve sans surprise à la première place des domaines fortement recruteurs de jeunes diplômés : études, conseil, développement Là encore, le poids des promotions les plus jeunes n est pas sans conséquence. Par rapport à l année dernière, les principales variations concernent les études/projets et la recherche, qui gagnent 2% ; à l inverse, les activités de direction décroissent de plus de 1%. 14

15 - Enquête Carrière - LA MOBILITE ET LES CHANGEMENTS PROFESSIONNELS Les mobilités interentreprises et inter-fonctionnelles Deux grosses tendances se font jour. Tout d abord, pour les promotions les plus anciennes (jusque inclus), des mouvements en moins grand nombre et notamment des envies de bouger en diminution, soit suite aux nombreuses mobilités identifiées en 2008, soit par effet indirect de la crise. A l opposé, la promotion 2007 se caractérise par un nombre limité de mobilités en 2009, en fort retrait par rapport aux promotions 2005 et 2006, et par un taux élevé de souhait de mobilité à venir, audelà de 55%. Cette valeur inhabituelle peut trouver une explication dans trois causes non exclusives : peu de mobilités en 2009 comme on l a vu (potentiel effet de rattrapage), une sortie de l Ecole qui date d environ 2,5 ans (durée «classique» pour un premier poste et se poser la question de changer), et peut-être aussi une insatisfaction plus forte sur le poste (entrée sur la marché du travail malaisée et possibilités d évolution ralenties par la crise). Enfin, comme les année précédentes, mobilités et souhaits de mobilité restent globalement «inversement proportionnels» à l âge des promotions. Le temps probablement de trouver sa voie et de connaître des contraintes personnelles rendant plus compliquées des évolutions successives Perdre son emploi et changer d employeur Sur l ensemble, les mobilités sur 2009 et début 2010 montrent toujours des évolutions notables par catégories de promotions. Si on n entre pas dans le détail de chaque promotion ou ensemble de promos, les mobilités se caractérisent par la recherche de «signes de reconnaissance» : avec la recherche de responsabilités et perspectives de carrière largement en tête (40,7% +2 points), devant l intérêt du poste et l enrichissement des compétences (15,6% en baisse de presque 3%). Suivent les conditions de travail (12%, toujours en croissance), les fins de mission (10,6%, soit +1,5%), la rémunération (6%) et les licenciements/réorg. (5,5%, soit - 1,5%). Peu d évolutions en termes de moyens de recherche, contrairement à l année dernière. L information intéressante concerne le temps de recherche, en moyenne en baisse de presque 1 mois après la hausse de l année dernière : 2,8 mois pour ceux en poste au moment de la recherche, 3,4 pour les autres. 15

16 - Enquête Carrière - L ancienneté et le nombre d employeurs Au-delà de quelques tendances lourdes (ancienneté croissante avec l âge), on note cette fois-ci une évolution particulière pour la promotion 2007 : d une part une ancienneté dans l entreprise relativement forte pour une jeune promotion, et d autre part un nombre de postes/d employeurs bien inférieur aux promotions qui les précèdent. Là encore, on peut penser que ces signes de stabilité montrent avant tout des mobilités plus difficiles, en lien avec le contexte économique. Au global, 64% des Anciens ayant répondu indiquent n avoir eu qu un ou deux employeurs (au niveau de l enquête CNISF). PERCEPTION DU METIER Les satisfactions professionnelles Enfin, la mesure du niveau de satisfaction marque une dégradation nette (-3%), jamais atteinte depuis que cette question est posée. La plupart des critères sont en baisse, en particulier la culture d entreprise (-8%), le type de métier exercé ou l intérêt technique du poste (-7%), les conditions de travail ou la rémunération (-6%), le niveau de challenge du poste (- 5%) On observera alors en temps utile la sortie de crise, pour voir si un redressement s effectue. Le taux de satisfaction global est donc logiquement en baisse à 65% (tous pays, satisfaits ou très satisfaits) et comme l année précédente, ce sont les Anciens à l étranger qui s affichent les plus satisfaits (20 points de plus que les Anciens en France, contre 10 il y a un an!). FEMMES INGENIEURES En termes d encadrement, si on note des écarts limités en début de carrière, et même plus de responsabilités pour les jeunes femmes, la tendance semble s inverser et l écart s accroître mais moins fortement que l année dernière (attention, les valeurs au-delà de 40 ans sont insuffisamment représentatives). Cependant, au global, l analyse montre comme l an dernier que les différences sont finalement assez faibles avec cependant un accès aux niveaux d encadrement plus élevés plus difficile. 16

17 - Enquête Carrière - Pour ce qui concerne les revenus, les écarts sont faibles pour les médianes, mais vite important pour les moyennes. L évolution de ces résultats sera à affiner les prochaines années, avec la croissance du taux de réponse pour les tranches d âge les plus élevées (avec promotions plus nombreuses). On peut enfin noter au passage un démarrage pour les femmes sur des montants apparemment plus élevés que pour les hommes. SALAIRES ET AVANTAGES ANNEXES Les revenus : fixe + variable Note : les revenus des temps partiels ou temps d'activité inférieurs à 12 mois ont été ramenés à leur équivalent temps complet sur 12 mois. On constate évidemment que les rémunérations progressent avec l ancienneté même si les taux de réponse, insuffisants pour certaines promotions ne permettent pas d afficher les montants pour chaque promotion. L écart entre moyennes et médianes indique un étalement un peu plus grand au-dessus des valeurs des médianes qu en-dessous. Note : les courbes intégrant les Anciens à l étranger, non détaillées, ont le même profil, mais avec des valeurs un peu plus élevées. Fixe et variable en fonction de différents critères En termes d activité exercée, on constate une "hiérarchie" nette : plus on se trouve près des centres de décision managériaux ou financiers, ou près des clients, plus la rémunération est élevée. Une exception, la même que l année dernière : l informatique interne. Il semble que cela soit dû à une part élevée d Anciens avec responsabilités managériales dans cette catégorie. Vue «positionnement hiérarchique» : la courbe est classique et monte en fonction du niveau de responsabilité. On note une inflexion notable avant les trois catégories les plus élevées (mais sur peu de réponses). Vue «IdF / province» : les écarts entre moyennes croissent avec l ancienneté des promotions : 11% pour les ans, 20% pour les ans, 22% pour les ans. Au-delà de 40 ans, le nombre de réponses est insuffisant pour être représentatif. 17

18 - Enquête Carrière - Le salaire variable La part des Anciens qui déclarent un variable non nul monte fortement (+8 points) et dépasse largement la moyenne pour atteindre une proportion inégalée depuis qu elle est mesurée (55%). Les écarts sont faibles entre France et étranger, avec des pourcentages plus élevés pour les promotions les plus anciennes (allant de pair avec des responsabilités croissantes). Evolution de salaire Après l inflexion de l année précédente, 2009 se caractérise par une nette augmentation du nombre d Anciens indiquant ne pas avoir eu d augmentation (presque 27%). Il est probable que la crise économique soit l explication la plus probable de cette situation, qui s accompagne par ailleurs d une augmentation de la proportion au-dessus de 10% (20% soit un doublement). Ces éléments laissent penser que les entreprises ont choisi de diminuer le nombre de leurs collaborateurs récompensés par une augmentation, tout en faisant un effort plus important sur une plus grande partie d entre eux. Autres éléments de revenu Les autres éléments de revenu les plus courants restent intéressement/participation : 53% (+3%), avec une tendance stable sur les EC18montants : moins de 2000 pour 46%, moins de 3000 pour 61% (+4%). ENQUETE PREMIER EMPLOI (PROMOTIONS ) Cette enquête a été réalisée par l Ecole, elle intègre des questions traitant de thèmes sur lesquels l Ecole est amenée à se positionner dans le cadre national (avec une évolution conséquente des questions par rapport à l année précédente). Les données ci-dessous viennent en complément de la synthèse globale ci-dessus. DEVENIR INGENIEUR TELECOM BRETAGNE La formation des ingénieurs diplômés 77% possèdent le diplôme d'ingénieur (dont 13% en FIP, par apprentissage), 17% un mastère. Parmi les 13% qui annoncent poursuivre des études (+4%), 72% font une thèse (+22%) ; 17% suivent un master. 18

19 - Enquête Carrière - De la formation à l emploi Premier poste et intégration Pas de comparaison possible avec l année précédente suite évolution de la question (plus de choix multiple et nouvelle catégorie). On observe que les jeunes diplômés mettent largement en avant l adéquation du poste avec leur projet professionnel, devant l intérêt du travail. Loin derrière viennent les autres critères, la localisation géographique passant avant la rémunération ou le plan de carrière proposé. Enfin, 84% considèrent que leur emploi correspond au secteur disciplinaire de leur formation, 87% à leur niveau de qualification. L ESPACE PROFESSIONNEL La situation vis-à-vis de l emploi Tout début 2010, la situation des jeunes Anciens (dont 43% ont fait une année Jeune Ingénieur, soit -4%) ne s améliore pas : 67% de CDI ou assimilables (-3%), 13% en poursuite d études (+4%), 8% de CDD (+4%), 3,5% en volontariat (-2,5%)... et 8% en recherche d'emploi (-1%). Les conditions de travail Le taux de satisfaction global passe à 67% (-4%) et rattrape presque le niveau exprimé par les autres promotions. L enthousiasme des plus jeunes semble érodé par la crise Les entreprises qui nous emploient Localisation Comme les années précédentes, les jeunes Anciens sont plus présents en Ile-de-France que leurs aînés, mais reviennent à un niveau plus habituel que l an dernier (55% soit -8%). En parallèle l ouest notamment voit sa part bien augmenter (25%, soit +10%) alors que l étranger porusuit sa baisse (7,5%, soit -4%). Secteur d activité Là aussi, la modification de la question ne permet pas une comparaison aisée par l année précédente. On note cependant que trois catégories se taillent la part principale : le conseil, les sociétés de service et l industrie des technologies de l information. Ce qui est finalement assez homogène avec les promotions plus anciennes : opérateurs, SSII, constructeurs et conseil. Viennent ensuite les métiers de la finance au sens large, puis l enseignement et la recherche. 19

MON EXPERIENCE. Quelle impression avez-vous eu à votre arrivée? (votre ressenti?)

MON EXPERIENCE. Quelle impression avez-vous eu à votre arrivée? (votre ressenti?) Université d accueil : University of Leicester, Leicestershire, United Kingdom Semestre/Année de séjour : 2008-2009 Domaine d études : Histoire-Anglais L accueil : MON EXPERIENCE Quelle impression avez-vous

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité

Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Sommaire. Présentation de l étude. Recommandation de venir en France Les étudiants étrangers en France

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Aidons les familles du Cambodge à scolariser leurs enfants

Aidons les familles du Cambodge à scolariser leurs enfants Aidons les familles du Cambodge à scolariser leurs enfants Le Cambodge Le Cambodge, officiellement connu sous le nom de Royaume du Cambodge, est un pays situé dans la partie sud de la péninsule indochinoise

Plus en détail

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire?

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? Actions et Communication pour promouvoir les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? MARS 2008 Sommaire Introduction Proposition de campagne de communication

Plus en détail

Trouvez l'investissement immobilier locatif qui rapporte GROS!

Trouvez l'investissement immobilier locatif qui rapporte GROS! Trouvez l'investissement immobilier locatif qui rapporte GROS! Qui rapporte GROS... De quoi parle-t-on finalement? Vous savez qu'il existe différents objectifs avec l'investissement locatif. Certains veulent

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP Étudiants et entreprises ANNÉE 2008 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Étudiants p. 3 A. Statistiques

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Enquête sur le marché de la traduction Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS Méthodologie Les données de ce document sont issues

Plus en détail

Résumé et synthèse. 1) Introduction

Résumé et synthèse. 1) Introduction Analyse des besoins en aide scolaire d élèves de l enseignement secondaire supérieur général et de technique de qualification fréquentant une école sur la commune de Saint-Gilles. Résumé et synthèse 1)

Plus en détail

U ports en commun pour les trajets quotidiens entre son domicile et l établissement

U ports en commun pour les trajets quotidiens entre son domicile et l établissement Observatoire national de la vie étudiante Infos N 10 Février 2005 LE TRANSPORT DES ETUDIANTS: moyens, durées et coûts Ronan VOURC H, Ingénieur d études à l OVE Ce numéro d OVE Infos, le premier à rendre

Plus en détail

Retranscription du t chat sur l alternance dans l enseignement supérieur

Retranscription du t chat sur l alternance dans l enseignement supérieur Retranscription du t chat sur l alternance dans l enseignement supérieur Retrouvez ci-dessous l intégralité des échanges qui se sont déroulés vendredi 11 mars 2011, de 10h30 à 11h30. Modératrice : Bonjour!

Plus en détail

Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France

Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France Synthèse questionnaire : Ce questionnaire a été administré au deuxième trimestre 2014 auprès d'un échantillon représentatif de 110 personnes

Plus en détail

Rapport fin de séjour Bourse Explo'ra. Une année à Valencia, Espagne

Rapport fin de séjour Bourse Explo'ra. Une année à Valencia, Espagne Rapport fin de séjour Bourse Explo'ra Une année à Valencia, Espagne A) Vie pratique Logement: J'ai trouvé mon appartement en août, avant d'arriver sur Valencia, via internet. Je m'étais inscrite sur le

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup : Echange Erasmus University of Dundee, ECOSSE

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup : Echange Erasmus University of Dundee, ECOSSE Rapport de fin de séjour Explo ra Sup : Echange Erasmus University of Dundee, ECOSSE 1. Vie pratique Logement Lors de mon séjour à Dundee j ai choisi de résider dans les résidences universitaires de Dundee.

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An

25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An 25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An Une nouvelle année apporte de nouvelles possibilités, de nouveaux choix et un nouvel espoir pour l'avenir. C'est pourquoi, chaque Nouvel

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

au Cambodge et aux Philippines

au Cambodge et aux Philippines Nos centres scolaires et foyers d accueil pour bâtir des hommes au Cambodge et aux Philippines L enfant que nous aidons aujourd hui sauvera son pays demain Qui sommes-nous? Notre vision Face la souffrance

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Observatoires de la vie étudiante Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Enquête menée dans quatre grands établissements d enseignements supérieur de Midi-Pyrénées : Toulouse 1

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac général 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54 55 53 00 Messagerie : contact.tscompta@laposte.net

Plus en détail

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Bilan de l enquête carrière 2015 Le Master TURP, ancien DESS créé en 1992, est l une des rares formations spécialisées dans le domaine

Plus en détail

Églantine et les Ouinedoziens

Églantine et les Ouinedoziens Églantine et les Ouinedoziens La grande migration Églantine, 24 ans, est informaticienne. Elle a grandi dans un monde de libertés informatiques. Elle survit dans notre société propriétaire en faisant du

Plus en détail

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien La présente enquête-métier a pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d un métier, de son

Plus en détail

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt?

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt? Y : Cette année, je suis le cours ETIC de sujet MOOC, donc mon prof m a recommandé de vous contacter pour une interview, parce que vous avez fait beaucoup de MOOCs. R : Oui, j ai un peu d expérience. Y

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

E nquête Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs

E nquête Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs civils, agronomes et bioingénieurs, sur les avantages, les possibilités offertes par les entreprises en matière de formation et la satisfaction des

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS La révolution de l'activité féminine Hervé Le Bras EHESS En cinquante années, d'un point de vue démographique, le travail a changé de nature. On pouvait craindre que l'allongement de la vie et celui des

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Semestre d étude à l Université de Limerick

Semestre d étude à l Université de Limerick Camille DESTOMBES Rapport fin de séjour Semestre d étude à l Université de Limerick Année 2013-2014 J ai passé le semestre d automne 2013-2014 dans l université de Limerick dans le sud-ouest de l Irlande

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Nicolas LARDON Etudiant 3A Telecom St Etienne Etudiant Master 2A MINASP UJM Rapport de fin de séjour Autriche, Vienne, Eté 2012 Austria, Vienna, Summer 2012 Österreich, Wien, Sommer 2012 Durée du stage

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

Rapport de fin de Séjour d un Stage Scientifique au Mexique d une durée de 3 mois. Bernard Chelli

Rapport de fin de Séjour d un Stage Scientifique au Mexique d une durée de 3 mois. Bernard Chelli Rapport de fin de Séjour d un Stage Scientifique au Mexique d une durée de 3 mois Bernard Chelli Stage à Mexico, Mexique du 9 Avril au 15 Juillet 2012 Dans le cadre du Master 1 de Physique fondamentale

Plus en détail

Bilan de stage à Montréal!

Bilan de stage à Montréal! Bilan de stage à Montréal! J'ai commencé mon deuxième stage au Centre de Réadaptation en Déficiences Intellectuelles et en Troubles Envahissants du Développement (CRDITED) de Montréal pour une durée de

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Diplôme d'ingénieur MÉCANIQUE-MATÉRIAUX Devenir des diplômés 2011 à 6 mois Résultats de l'enquête 2012 (observation au 31 mars)

Diplôme d'ingénieur MÉCANIQUE-MATÉRIAUX Devenir des diplômés 2011 à 6 mois Résultats de l'enquête 2012 (observation au 31 mars) FICHE SYNTHÈSE PAR SPÉCIALITÉ (Polytech Annecy-Chambéry) Diplôme d'ingénieur MÉCANIQUE-MATÉRIAUX Devenir des diplômés 2011 à 6 mois Résultats de l'enquête 2012 (observation au 31 mars) Caractéristiques

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction de la clientèle qui communique avec la Régie par téléphone. Service des statistiques et des sondages

Sondage sur la satisfaction de la clientèle qui communique avec la Régie par téléphone. Service des statistiques et des sondages 2010 Sondage sur la satisfaction de la clientèle qui communique avec la Régie par téléphone Service des statistiques et des sondages Rédaction Mise en page Révision linguistique Graphisme Martine Pelletier

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Rebecca Léo Thomas Gaspard

Rebecca Léo Thomas Gaspard Parfois on va à l'école parce que nos parents n'ont pas le temps, ou sinon nos parents ne savent pas tout. On va à l école pour avoir un bon métier et une belle maison, pour développer notre intelligence,

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour DEQUEANT Kean Grenoble INP Génie Industriel 2013 Rapport de fin de séjour UNIVERSITY OF QUEENSLAND - AUSTRALIE Explo Ra Sup L Australie a toujours tenu une grande place dans mon cœur. Nation jeune et prospère,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA ASTIER Marine Université Jean Monnet Saint -Etienne Rapport de fin de séjour Explo RA Sup Ecole polytechnique de Montréal CANADA 2010-2011 L opportunité m a été offerte de pouvoir effectuer mon stage de

Plus en détail

Bilan Stage «Programme ton ordi en python»

Bilan Stage «Programme ton ordi en python» Bilan Stage «Programme ton ordi en python» Château de Ladoucette, 22-24 décembre 2014 A l'occasion de la manifestation «Ladoucette 3.0» qui s'est déroulée au Château de Ladoucette à Drancy du 6 décembre

Plus en détail

MyPrepa révolutionne l enseignement à distance

MyPrepa révolutionne l enseignement à distance DOSSIER DE PRESSE MyPrepa révolutionne l enseignement à distance En créant sa LiveClass, MyPrepa révolutionne l enseignement à distance. Internet devient le vecteur d une relation plus efficace entre l

Plus en détail

Refondation de l'école primaire : prenez la parole

Refondation de l'école primaire : prenez la parole Refondation de l'école primaire : prenez la parole Depuis cet été des concertations pour refonder l'école ont été engagées. Vous qui en serez au quotidien les premiers acteurs, qu'en pensez-vous? À travers

Plus en détail

Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam

Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam Colloque International, Liège - 22, 23 et 24 octobre 2014 La professionnalisation

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail :

Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail : Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail : collegelycee@st-sebastien.fr Site web : www.st-sebastien.fr L assurance

Plus en détail

Synthèse de l enquête insertion 2012. Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011

Synthèse de l enquête insertion 2012. Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011 Document interne : ne pas diffuser Synthèse de l enquête insertion 2012 Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011 Marie-Camille BUSSENAULT marie-camille.bussenault@supagro.inra.fr

Plus en détail

Les Français et leurs dépenses en voyage

Les Français et leurs dépenses en voyage Les Français et leurs dépenses en voyage Etude Visa Europe menée par TNS Sofres en Novembre 14 Sommaire 1 Rappel méthodologique 3 Résultats détaillés 5 3 Annexes 1 1 Rappel Méthodologique Rappel du dispositif

Plus en détail

Impact de la vie professionnelle sur la vie de couple

Impact de la vie professionnelle sur la vie de couple Impact de la vie professionnelle sur la vie de couple Merci de prendre le temps de remplir ce questionnaire. Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, il s'agit seulement de s'exprimer au plus près

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE FV HOSPITAL HO-CHI-MINH VILLE, VIETNAM 15/07/2013-23/08/2013

RAPPORT DE STAGE FV HOSPITAL HO-CHI-MINH VILLE, VIETNAM 15/07/2013-23/08/2013 RAPPORT DE STAGE FV HOSPITAL HO-CHI-MINH VILLE, VIETNAM 15/07/2013-23/08/2013 Olivier CHARVET Faculté de médecine Lyon EST, Université Claude Bernard Lyon 1 Stage d été de DCEM2 charvet.oliv@gmail.com

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

etre agent immobilier

etre agent immobilier etre agent immobilier sommaire 11 Une profession critiquée mais enviée 13 Les professionnels de l immobilier en France 13 Histoire et géographie de l immobilier français 22 Les agents immobiliers aujourd

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

La section internationale à Mignet

La section internationale à Mignet La section internationale à Mignet Vous avez tous sûrement entendu parler de la section internationale mais savez-vous vraiment ce que c'est? La section internationale est collège. le Lycée Georges Duby

Plus en détail

Quelles sont leurs motivations?

Quelles sont leurs motivations? ETUDIANTS Infirmiers EN FORMATION PROFESSIONNELLE... Il y a 20 ans, reprendre des études après avoir progresser dans la vie sociale, professionnelle et familiale était considéré comme une démarche plutôt

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

90 % insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010. n o 10 2013 OBSERVATOIRE TAUX D INSERTION PART DES EMPLOIS STABLES 83,2%

90 % insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010. n o 10 2013 OBSERVATOIRE TAUX D INSERTION PART DES EMPLOIS STABLES 83,2% n o 10 2013 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010 TAUX D INSERTION 90 % PART DES EMPLOIS STABLES 83,2% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 437 OBSERVATOIRE Etude réalisée avec le soutien financier

Plus en détail

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement?

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Ce livret vous a été remis en complément de la vidéo «4 éléments pour travailler plus efficacement». Visitez http://methode-prepa.com pour

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 14 AOÛT 2015 RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr presse@unef.fr 2 Enquête sur le coût de la vie étudiante

Plus en détail

L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau.

L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau. L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau. Toutes les informations générales sur les modalités de recrutement au sein du Programme n+i peuvent

Plus en détail

Analyse des résultats des sondages

Analyse des résultats des sondages Année scolaire 2009-2010 ÉVALUATION DE LA PREMIÈRE ANNÉE DE L EXPÉRIMENTATION Analyse des résultats des sondages Direction générale de l enseignement scolaire Sous-direction des programmes d enseignement,

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

Sénégal, Noflaye Juin 2014

Sénégal, Noflaye Juin 2014 Sénégal, Noflaye Juin 2014 Une expérience inoubliable. Voilà comment je décrirais mon voyage d une durée de un mois au Sénégal, dans la commune de Noflaye. En effet, j y ai vécu des choses incroyables,

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Si vous aviez une voiture, que cela changerait-il dans votre vie?

Si vous aviez une voiture, que cela changerait-il dans votre vie? Comment venez-vous à la faculté? Avez-vous votre permis de conduire? Avez-vous une voiture à disposition? Si vous aviez une voiture, que cela changerait-il dans votre vie? Je viens à Cagliari en train

Plus en détail

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître...

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Vous êtes... Une femme Un homme Quel est votre âge? Avez-vous d'autres personnes à charge : parents, etc.? Oui Non Combien avez-vous d'enfants?

Plus en détail

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Est. 1978 Rencontre avec un Entrepreneur Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Rencontre avec P. De La Chevasnerie, fondateur de Souscritoo Philippe De La Chevasnerie, 25ans,

Plus en détail