Moisissures: un problème de qualité de l air intérieur (QAI) Laurent Groux, Ph.D. Chimiste Beaupré, le 9 mai 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Moisissures: un problème de qualité de l air intérieur (QAI) Laurent Groux, Ph.D. Chimiste Beaupré, le 9 mai 2014"

Transcription

1 Moisissures: un problème de qualité de l air intérieur (QAI) Laurent Groux, Ph.D. Chimiste Beaupré, le 9 mai 2014

2 Laurent Groux, Ph.D. Doctorat en Chimie (2003) de L université de Montréal Consultant en qualité de l air intérieur (1800+ dossiers) Certification WRT et AMRT de l IICRC Co-propriétaire de Benjel Chimistes Conseil Inc. Chimiste Chercheur: projet R&D lien entre moisissures et santé Reconnu expert en cour pour dossier de moisissures et de qualité de l air

3 Aperçu de la présentation Connaître les moisissures Impact sur la santé Outils pour détecter et prévenir les moisissures en milieu intérieur Ressources pour corriger les problèmes Conclusions et questions

4 Les moisissures

5 Organismes vivants microscopiques Le 5 e règne Les Mycètes: champignons, levures, moisissures Nombreuses moisissures à l extérieur Participent à la décomposition des matières organiques (saprophytes) Des milliers d espèces adaptées aux conditions : Substrat Activité en eau Température Humidité relative Les moisissures

6 Les moisissures Spores (5-50 μm) Β-(1-3) glucanes COV Mycotoxines Mycélium Protéines

7 P. Chrysogenum et la peniciline Le Dr. Fleming découvre la péniciline en 1928 Il l isole de pénicillium chrysogenum Cette avancée lui vaut le prix Nobel de médecine 1945

8 Croissances en milieu intérieur SUBSTRATS: Matériaux de construction: cellulose, bois, carton, fibres Contenu: coton, papier, fruits, cuir, matière organiques, fourrures Occupants: cheveux, ongles, peau, poils d animaux POUSSIÈRES

9 Croissances en milieu intérieur + + L eau est le seul paramètre contrôlable Infiltration Condensation Bris de plomberie Innondations

10 Fréquence Étude conduite dans plusieurs provinces canadiennes Dales et al (1991) mer. J Epidemin, (134 (2), répondants, 32,4% déclaraient la présence de moisissures visibles dans leur habitation Étude réalisée par Travaux Publics Canada (1996) Édifices gouvernementaux, Les microorganismes sont impliqués dans 21% des cas de problèmes de qualité de l air

11 Impacts sur la santé Moisissures en milieu intérieur

12 Exposition Exposition Inhalation Contact Ingestion

13 Exposition Effets Agent Irritant MCOV: limonène Particules fines Immunologique Β-(1-3) glucanes Protéine, parois Infectieux pathogène A. Fumigatus Toxique Mycotoxines: aflatoxine

14 Meta-analyse Méta analyse: Association des problèmes respiratoires avec l humidité et les moisissures dans les maisons (Fisk 2007) Conclusion: L humidité et les moisissures dans les maisons sont associées à une augmentation de 30-50% de problèmes de santé respiratoires ou asthme. Statistiquement significatif. Supporte la recommandation de prévenir et corriger les problèmes d humidité et moisissures dans les maisons. W.j. Fisk, Q, Lei-Gomez, M.J. Mendell Meta-analyses of the associations of respiratory health effects with dampness and mold in homes Indoor air, 2007, 17,

15 Aperçu de la présentation

16 Aperçu de la présentation Association of indoor dampnes and mold with rhinitis risk: a systematic review and meta-analysis. (Jaakkola 2013). Justification de la prévention et correction des problèmes d humidité et de moisissures dans les maisons M.S. Jaakkola et al Association of indoor dampnes and mold with rhinitis risk: a systematic review and meta-analysis. J. Allergy Clin immunol, 2013, 132, 5,

17 Remediating buildings damaged by dampness and mould for preventing respiratory tract symptoms, infections and asthma. (Review Sauni, 2011) (n=6538)

18 Santé publique Étude de l Agence de Santé et des Services Sociaux de Montréal sur les enfants montréalais de 6 mois à 12 ans (2011) Le problème d humidité excessive et de moisissures est le plus important facteur modifiable pour les problèmes de santé respiratoire et peut expliquer: 13% à 17% du taux de prévalence de l asthme actif 26% du taux de prévalence des infections respiratoires 14% du taux de prévalence de la rhinite allergique hivernale Agence de la Santé et des Services Sociaux de Montréal Étude sur la santé respiratoire des enfants montréalais de 6 mois à 12 ans. Direction de la santé publique. 36p.

19 Les moisissures Recommandations de Santé Canada Contrôler l humidité dans les résidences et y réparer rapidement toutes fuites ou infiltration d eau afin de prévenir la croissance microbienne Nettoyer en profondeur toute moisissure croissant dans les immeubles résidentiels Gazette du Canada, vol. 141, no 13, 2007, p

20 Déceler les problèmes de moisissures Moisissures en milieu intérieur

21 Historique et symptômes Quel objectif? Aller chercher des précisions sur la taille du problème L endroit où se situe le problème Historique de dégâts d eau La gravité La fréquence La source Qui? Les employés/occupants Les gestionnaires du bâtiment Les intervenants (Compagnie après sinistre) Comment? Questionnaires Entrevues Référer les problèmes de santé à l avis d un médecin

22 Historique de dégâts d eau: Toiture: infiltration, condensation, pont de glace Plomberie: fuites, bris, mauvaise installation Sous-sol: fissures, condensation, refoulement, mauvais drainage, inondations Problème de fenêtre, porte Odeur Moisi, cave, terre Égouts Moisissures visibles Vide sanitaire Chambre froide, réfrigérée Historique du bâtiment

23 Signes perceptibles Matériaux tachés, gondolés, déformés, gonflés, désagrégés, craqués, fissurés, noirci Efflorescence sur le béton Matériaux moisis ou pourris Zones humides Zones particulièrement froides Odeurs

24 Systèmes de ventilation (fonctionnement, état, propreté) Cuisines, salle de bain, zones de lavage, fontaines Extracteur d air : présence et sortie extérieure Condensation aux fenêtres Humidificateur: propreté Fissures dans la fondation Propreté générale À vérifier

25 Agir et corriger la situation Si l historique, les signes perceptibles et/ou les observations indiquent une situation avec des moisissures potentielles ou des problèmes reliés à l eau, il faut agir. En général, la situation ne se règle pas d elle-même. La situation a tendance à empirer pour la santé et le bâtiment.

26 Ressources Identifier et corriger le problème

27 Ressources disponibles Gouvernement Professionnels privés Compagnie pour effectuer les travaux Protocoles de travail

28 Gouvernements Sites Web et Publications Santé Canada SCHL INSPQ MSSS Villes OMS US EPA DSP (Montréal), certaines villes engagent des consultants Tribunaux Service pour les locataires seulement

29 Professionnels privés Experts/spécialistes en bâtiment: Architectes Plombiers Couvreurs Ingénieurs Consultants/hygienistes: moisissures qualité de l air Rechercher un professionnel Assurance erreurs et omissions Références Maîtrise du domaine Conflit d intérêt

30 Expertise Historique Observations détaillées Mesures et recherche d humidité Prélèvements d échantillons Ouvertures de murs Utilisation d un boroscope Imagerie thermique (Caméra IR) Rapport avec Recommandations

31 Cas: moisissures dans un mur 3 pi

32 Problème caché

33 Corrections des problèmes Compagnie de ventilation: Verification du système CVAC, nettoyage, installation d extracteurs d air, de ventilation, entretien, etc. Compagnie après-sinistre: Élimination de l eau et assèchement dans les 48 h. Nettoyage Pas de Biocide

34 Compagnie de décontamination 1.Protection: occupants et travailleurs 2.Décontamination grossière 3.Décontamination fine 4.Corriger les problèmes d eau 5.Contrôle Pas de biocides Garantie des travaux

35 Protocoles de travail INSPQ: «Protocole de New York» IICRC S520: «Standard and reference guide for professionnal mold remediation» ACC82: «lignes directrices sur les moisissures pour l industrie canadienne de la construction» NADCA: «ACR 2013: Assessment, Cleaning and Restoration of HVAC Systems»

36 Conclusions

37 Conclusions Les moisissures en milieu intérieur sont un problème rependu Dommageables pour la santé et pour le bâtiment Corriger la situation est essentiel Différents outils sont disponibles Meilleure santé!

38 Questions?

Les moisissures: Pour mieux intervenir. Michel Legris Hygiéniste du travail consultant (formation)

Les moisissures: Pour mieux intervenir. Michel Legris Hygiéniste du travail consultant (formation) Les moisissures: Pour mieux intervenir Michel Legris Hygiéniste du travail consultant (formation) 13 Novembre 2014 Pour mieux prévenir Assècher rapidement les dégâts d eau et diminuer l humidité relative

Plus en détail

LA PRÉVENTION DE LA PROLIFÉRATION DES MOISISSURES DANS LES BÂTIMENTS

LA PRÉVENTION DE LA PROLIFÉRATION DES MOISISSURES DANS LES BÂTIMENTS LA PRÉVENTION DE LA PROLIFÉRATION DES MOISISSURES DANS LES BÂTIMENTS Les moisissures dans les bâtiments Qu est-ce que la moisissure? Les moisissures dans l environnement Champignons microscopiques à croissance

Plus en détail

DIANE LANGLOIS DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE 1ER OCTOBRE 2014 DE LA MONTÉRÉGIE

DIANE LANGLOIS DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE 1ER OCTOBRE 2014 DE LA MONTÉRÉGIE DIANE LANGLOIS DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE 1ER OCTOBRE 2014 2 Introduction Les préoccupations des gestionnaires Les conséquences possibles Des risques à la santé et au bien-être Le guide

Plus en détail

La qualité de l air et les moisissures

La qualité de l air et les moisissures La qualité de l air et les moisissures Michel Legris Hygiéniste du travail Direction de santé publique de la Capitale-Nationale 14 mai 2014 Au programme Préambule Problème préoccupant? Diagnostic Comment

Plus en détail

Questions réponses Centre Meredith Décembre 2014

Questions réponses Centre Meredith Décembre 2014 Questions réponses Centre Meredith Décembre 2014 (Questions soumises par le comité de loisirs, culture et vie communautaire) Q1.Quelle est la nature des réparations requises à la section de l aréna du

Plus en détail

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures?

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Les moisissures se reconnaissent par des taches souvent noires. Les cernes et les gondolements indiquent la présence

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR La qualité de l air intérieur influence la santé et le bien-être. Les sources de pollution de l air intérieur responsables d effets sur la santé sont les agents physiques (ex.

Plus en détail

La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires

La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires Formation aux dirigeants Chantal Bonneau, B. Sc., infirmière Diane Langlois, M. Sc., chimiste 15 novembre 2012 En manchette Plan de

Plus en détail

Vers une approche structurée de la Ville de Montréal dans les dossiers d'immeubles contaminés par les moisissures

Vers une approche structurée de la Ville de Montréal dans les dossiers d'immeubles contaminés par les moisissures Vers une approche structurée de la Ville de Montréal dans les dossiers d'immeubles contaminés par les moisissures Plan de présentation Le contexte L inspection municipale La recherche d indices Les outils

Plus en détail

Prolifération des moisissures Normalisation: les options possibles

Prolifération des moisissures Normalisation: les options possibles Rencontre du RTHQ Prolifération des moisissures Normalisation: les options possibles Paul Gardon ing. Coordonnateur, normalisation Date 6 mai 2014 CRIQ - Tous droits réservés Le BNQ, processus de normalisation

Plus en détail

Des logements salubres et accessibles

Des logements salubres et accessibles Direction de santé publique Des logements salubres et accessibles Louis Drouin et Louis Jacques JASPQ 2011 30 novembre 2011 15es Journées annuelles de santé publique 1 Louis Drouin, M.D. Direction de santé

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures P. Germaud Les défis bâtiments & santé, 24 mai 2012 Prévention: objectif prioritaire Voies respiratoires particulièrement vulnérables Voies aériennes

Plus en détail

Objet : Avis d expert concernant l article écrit par M. Eddie Vos paru dans le journal Brome County News le 11 juin 2013

Objet : Avis d expert concernant l article écrit par M. Eddie Vos paru dans le journal Brome County News le 11 juin 2013 Québec, le 2 juillet 2013 Objet : Avis d expert concernant l article écrit par M. Eddie Vos paru dans le journal Brome County News le 11 juin 2013 Nous souhaitons rectifier et préciser certains points

Plus en détail

dans le milieu de travail Un guide de base

dans le milieu de travail Un guide de base dans le milieu de travail Un guide de base Résumé Les moisissures sont une réalité incontournable. Elles se développent presque partout où des gens vivent et travaillent. Les moisissures sont reconnues

Plus en détail

Par : Christian Pilote

Par : Christian Pilote Par : Christian Pilote 1.1. Plainte d une première locataire pour problème de santé lié à son logement, rapport d un médecin de la DSP à l appui 1.2. Première expertise faite par la DSP (prélèvement d

Plus en détail

La moisissure. Causes Prévention Combattre

La moisissure. Causes Prévention Combattre La moisissure Causes Prévention Combattre Moisissure La moisissure, qu est-ce que c est? Elément écologique indissociable de notre environnement naturel. Terme générique désignant une multitude d espèces

Plus en détail

Les moisissures et votre santé

Les moisissures et votre santé Les moisissures et votre santé Ce que vous devez savoir pour une maison en santé Information à l intention des membres des communautés des Premières nations Les moisissures et votre santé - DVD Information

Plus en détail

Que faire en présence de moisissures?

Que faire en présence de moisissures? Que faire en présence de moisissures? Rapporteur : F. Vermeulen (Bruxelles) Email : francoise.vermeulen@erasme.ulb.ac.be Experts : Nicole Nolard et Pierre-Alain Fonteyne Animateur-Organisateur : N. Masy

Plus en détail

Humidité/Ventilation

Humidité/Ventilation Humidité/Ventilation Connaître le risque Vendredi 21 juin 2013 - Angers DPPS-DVSS et DT-SSPE Pays de la Loire 1 L humidité agit sur Connaître le risque la structure du bâti par un développement de moisissures

Plus en détail

Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air

Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air Dorothée Grange et Sabine Host, ORS Île-de-France 03/12/2013 1 Enjeu de santé publique

Plus en détail

Tout ce que vous devriez savoir sur la qualité de l air intérieur et sur les moisissures Moisissures

Tout ce que vous devriez savoir sur la qualité de l air intérieur et sur les moisissures Moisissures Tout ce que vous devriez savoir sur la qualité de l air intérieur et sur les moisissures Moisissures Michel Legris Hygiéniste du travail Alliance des professeurs et professeures de Montréal 29 novembre

Plus en détail

Qualité de l air intérieur Gros plan sur la contamination fongique

Qualité de l air intérieur Gros plan sur la contamination fongique Qualité de l air intérieur Gros plan sur la contamination fongique Marie-France Corre, experte associée Groupe Construction Durable 17/03/09 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Plus en détail

Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment.

Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment. Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment. Expert Thermographe: Mme Sylvie Petit Préparé pour : : xxxxxxx xxxxxxx Adresse : xxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxx xxx Téléphone: xxx-xxx-xxxx extérieure

Plus en détail

Les agents de dégradation de l habitat ancien

Les agents de dégradation de l habitat ancien Les agents de dégradation de l habitat ancien Les «Gastronomes» du bois LES «Gastronomes» DU BOIS 3 «familles» Les insectes à larves xylophages Les insectes xylophages Les champignons du bois Capricornes,

Plus en détail

Évaluations de la qualité de l'air intérieur : Moisissure

Évaluations de la qualité de l'air intérieur : Moisissure Évaluations de la qualité de l'air intérieur : Moisissure Daniel Fong Centre de collaboration nationale en santé environnementale Atelier sur la qualité de l'air intérieur Conférence nationale d éducation

Plus en détail

Norme de gestion environnementale BOMA BESt

Norme de gestion environnementale BOMA BESt Norme de gestion environnementale BOMA BESt Steve Poulin, ing. président, comité environnement BOMA-Québec Directeur immobilier, Société immobilière du Québec BOMA L Association des propriétaires et administrateurs

Plus en détail

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Sabine HOST Observatoire régional de santé d Ile-de-France Journées Rsein-OQAI,

Plus en détail

Formation du 29 novembre 2005. Les dégâts biologiques. Les dégâts biologiques

Formation du 29 novembre 2005. Les dégâts biologiques. Les dégâts biologiques Formation du 29 novembre 2005 1 Les organismes biologiques Les animaux + mammifères + insectes (complets, larves) + parasites, vers, L être humain Les microorganismes + bactéries + champignons (moisissures,

Plus en détail

Décontamination réussie d une école affectée par les moisissures

Décontamination réussie d une école affectée par les moisissures Décontamination réussie d une école affectée par les moisissures Présentation: AQHSST 8 mai 2014 Pierre-Yves Croteau, ing. pierre-yves.croteau@exp.com Des occupants malades dans des bâtiments malades La

Plus en détail

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT L'inspecteur agit comme généraliste et il doit aviser le client de consulter un spécialiste en structure, fondation, électricité, plomberie, etc, et ce, si un

Plus en détail

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique >Journée scientifique bi-académique Académie nationale de Pharmacie et Académie des Technologies Qualité de l air : de l échelle locale à l échelle planétaire Compréhension implications 25 01 12 Qualité

Plus en détail

PRENDRE EN CHARGE DES PROBLÈMES D HUMIDITÉ ET DE MOISISSURE DANS VOTRE DEMEURE

PRENDRE EN CHARGE DES PROBLÈMES D HUMIDITÉ ET DE MOISISSURE DANS VOTRE DEMEURE PRENDRE EN CHARGE DES PROBLÈMES D HUMIDITÉ ET DE MOISISSURE DANS VOTRE DEMEURE Santé Canada considère la croissance de moisissure à l'intérieur comme un risque important pour la santé. Le terme moisissure

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Guide à l intention des sinistrés de la Montérégie

Guide à l intention des sinistrés de la Montérégie Guide à l intention des sinistrés de la Montérégie Juin 2011 Mise en garde 3 1) Évaluation de la situation 3 2) Stratégie de retrait de l eau 4 a) Eau souillée 4 b) Eau contaminée 4 c) Vide sanitaire 4

Plus en détail

oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur

oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur Saviez-vous qu une piètre qualité de l air intérieur (QAI) dans votre

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES OMS RELATIVES À LA QUALITÉ DE L AIR À L INTÉRIEUR DES HABITATIONS: HUMIDITÉ ET MOISISSURES. Résumé exécutif

LIGNES DIRECTRICES OMS RELATIVES À LA QUALITÉ DE L AIR À L INTÉRIEUR DES HABITATIONS: HUMIDITÉ ET MOISISSURES. Résumé exécutif LIGNES DIRECTRICES OMS RELATIVES À LA QUALITÉ DE L AIR À L INTÉRIEUR DES HABITATIONS: HUMIDITÉ ET MOISISSURES Résumé exécutif Les demandes concernant les publications du Bureau régional sont à adresser

Plus en détail

Si vous préférez une atmosphère moins humide

Si vous préférez une atmosphère moins humide Si vous préférez une atmosphère moins humide Une humidité de l air trop élevée peut coûter cher Une humidité de l air trop élevée dans les sous-sols, les entrepôts, les garages et les archives peut occasionner

Plus en détail

Le point en recherche et développement La moisissure dans les sous-sols aménagés

Le point en recherche et développement La moisissure dans les sous-sols aménagés Le point en recherche et développement La moisissure dans les sous-sols aménagés 96-203 Série technique Introduction La recherche a établi une corrélation entre la santé humaine et la présence de moisissure

Plus en détail

Les risques à la santé associés à la présence de moisissures en milieu intérieur*

Les risques à la santé associés à la présence de moisissures en milieu intérieur* INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Les risques à la santé associés à la présence de moisissures en milieu intérieur* DOCUMENT SYNTHÈSE INTRODUCTION La présence de moisissures en milieu intérieur

Plus en détail

Principales causes d humidité 28/05/2015. Gestion de l humidité dans les bâtiments: Humidité de condensation. Humidité ascensionnelle

Principales causes d humidité 28/05/2015. Gestion de l humidité dans les bâtiments: Humidité de condensation. Humidité ascensionnelle 2 Gestion de l humidité dans les bâtiments: Moisissures et santé omsept@free.fr 1 3 4 Humidité de condensation Humidité ascensionnelle Dégâts des eaux Ponts thermiques, Source ISP Bruxelles Principales

Plus en détail

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Laboratoire d hygiène de la Ville de Paris (LHVP) Béatrice Caullet Conseillère médicale en environnement intérieur 01.44.97.87.80 / beatrice.caullet@paris.fr

Plus en détail

MONOMUR Terre cuite et santé

MONOMUR Terre cuite et santé MONOMUR Terre cuite et santé ÉTUDES ET TESTS Bâtir en préservant les conditions optimales du bien-être de l homme. Construire constitue un acte essentiel pour créer les conditions de vie dignes de l être

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

La qualité de l air en service de garde

La qualité de l air en service de garde Sylvain LeQuoc asstsas La qualité de l air en service de garde Le nez et les yeux irrités, la gorge sèche? Voilà quelques symptômes qui laissent supposer une mauvaise qualité de l air à l intérieur (QAI)

Plus en détail

Contexte scientifique

Contexte scientifique Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Société de médecine de santé au travail, Dauphiné-Savoie 18 juin 2010 Corinne Mandin,

Plus en détail

Présence d amiante à l école J.F. Kennedy : évaluation des risques à la santé et recommandations Avis de santé publique

Présence d amiante à l école J.F. Kennedy : évaluation des risques à la santé et recommandations Avis de santé publique Présence d amiante à l école J.F. Kennedy : évaluation des risques à la santé et recommandations Avis de santé publique Monique Beausoleil, M.Sc., toxicologue 14 mai 2012 École J.F. Kennedy École située

Plus en détail

Qu est-ce que les moisissures? Quelles sont les sources dans l habitat?

Qu est-ce que les moisissures? Quelles sont les sources dans l habitat? MOISISSURES Qu est-ce que les moisissures? Les moisissures sont des champignons microscopiques présents naturellement dans l environnement. Ces organismes aident au recyclage de la matière organique en

Plus en détail

GUIDE Gestion de la prolifération des moisissures en milieu scolaire

GUIDE Gestion de la prolifération des moisissures en milieu scolaire GUIDE Gestion de la prolifération des moisissures en milieu scolaire Responsabilités et bonnes pratiques Prévention, investigation et décontamination GUIDE Gestion de la prolifération des moisissures en

Plus en détail

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry AMÉLIORER LA QUALITÉDE L AIR INTÉRIEUR DANS NOS LOGEMENTS L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry Claire-Sophie COEUDEVEZ Accompagnement MEDIECO Formation & Conseil

Plus en détail

Les Cahiers de PRED CONSEIL

Les Cahiers de PRED CONSEIL Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir Faire & Agir N 2 Comment assainir son habitation? Introduction Azote, produits volatils toxiques, formaldéhyde Ces produits dangereux ont envahi nos maisons! Pièce

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

Pathologies des FONDATIONS

Pathologies des FONDATIONS Pathologies des FONDATIONS Module #2: Résistance structurale Excavation par Michel F. Coallier (2006) 1 Exigences de résistance r structurale: : (CNB 95-9.4) La partie 9 du CNB ne spécifie pas des exigences

Plus en détail

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Docteur Fabien Squinazi Directeur Laboratoire d hygiène de la ville de Paris fabien.squinazi@paris.fr

Plus en détail

Conseils de prévention des moisissures Habiter plus sainement avec les produits intérieurs naturels

Conseils de prévention des moisissures Habiter plus sainement avec les produits intérieurs naturels Intérieur Produits intérieurs naturels Maîtres d ouvrage Climat intérieur optimal Avec les produits intérieurs naturels de Sto Conseils de prévention des moisissures Habiter plus sainement avec les produits

Plus en détail

SERVICES OFFERTS: - étanchéité. à l air et

SERVICES OFFERTS: - étanchéité. à l air et étanchéité LE RÔLE DE L ENVELOPPE VERTICALE DU BÂTIMENT EST DE FOURNIR UNE ENCEINTE PROTECTRICE DURABLE ET PERFORMANTE CONTRE LES INTEMPÉRIES ET D ASSURER LE CONFORT DES OCCU PANTS EN MINIMISANT OU EN

Plus en détail

CONSIDÉRANT QU avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance du Conseil tenue le 4 juillet 2007;

CONSIDÉRANT QU avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance du Conseil tenue le 4 juillet 2007; RÈGLEMENT NUMÉRO 762 RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS CONSIDÉRANT QU avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance du Conseil tenue le 4 juillet 2007; LE 18 JUILLET

Plus en détail

«Grâce à BELFOR, la fuite a été. et le dégât des eaux évité» RECHERCHE DE FUITES NON DESTRUCTIVE. Antoine Maltais Informaticien

«Grâce à BELFOR, la fuite a été. et le dégât des eaux évité» RECHERCHE DE FUITES NON DESTRUCTIVE. Antoine Maltais Informaticien «Grâce à BELFOR, la fuite a été immédiatement localisée et le dégât des eaux évité» Antoine Maltais Informaticien RECHERCHE DE FUITES NON DESTRUCTIVE INSTALLATIONS TECHNIQUES DANS LA MAISON Conduites d

Plus en détail

Service des eaux et des déchets. avez-vous fait tout ce que vous pouvez?

Service des eaux et des déchets. avez-vous fait tout ce que vous pouvez? Service des eaux et des déchets Empêchez l inondation de votre sous-sol avez-vous fait tout ce que vous pouvez? Peu importe où vous vivez à Winnipeg, votre sous-sol risque d être inondé. Les grosses averses

Plus en détail

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content 1 Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content Adresse Téléphone RAPPORT Inspection 742, Rue l heureux 418-777-7777 Québec, Qc XXX XXX dddthhtthermographiqu Thermographe Caméra Distance

Plus en détail

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par assainir l enveloppe de votre bâtiment? comment procéder? quelques pistes par en partenariat avec banque présentation du chauffage des bâtimentsyc eau chaude sanitaire (ECS) 50% transports 17% 33% 17%

Plus en détail

Un partenaire de confiance

Un partenaire de confiance GESTION TECHNIQUE D IMMEUBLES ROY INC. Immeubles commerciaux et institutionnels Possédant une expertise à la fine pointe de la technologie, l équipe multidisciplinaire de G.T.I. Roy offre une gamme complète

Plus en détail

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE wà PROPOS DES MÉRULES Une quarantaine de champignons peuvent infester les bois d une maison et les

Plus en détail

Qu est-ce que l humidité?

Qu est-ce que l humidité? L HUMIDITÉ...utile mais parfois nuisible Qu est-ce que l humidité? L humidité peut être relative ou absolue L humidité relative : Rapport de la pression effective de la vapeur d eau à la pression maximale.

Plus en détail

La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment

La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment La thermographie infrarouge (ir) Introduction Historique Domaines d application types d équipements Fonctionnement de la caméra ir Facteurs d erreurs

Plus en détail

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT InfoMaison No.19 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc Le ROL est un document à usage des intervenants de terrain non techniciens du bâtiment.

Plus en détail

ÉTAPE 1 DÉCIDER À QUELLE UTILISATION LE SOUS-SOL SERA DESTINÉ GUIDE DE PROJET COMMENT PLANIFIER LA RÉNOVATION DU SOUS-SOL

ÉTAPE 1 DÉCIDER À QUELLE UTILISATION LE SOUS-SOL SERA DESTINÉ GUIDE DE PROJET COMMENT PLANIFIER LA RÉNOVATION DU SOUS-SOL GUIDE DE PROJET La rénovation de votre sous-sol est un projet de rénovation résidentielle intéressant car non seulement vous pouvez augmenter ainsi la valeur de votre maison, mais également profiter de

Plus en détail

Traitement de l air en piscines couvertes

Traitement de l air en piscines couvertes Traitement de l air en piscines couvertes Notions générales Le confort thermique: L objectif du traitement de l air est d assurer le confort thermique des personnes, tout en minimisant la dépense énergétique.

Plus en détail

Les naufragés des villes. Le logement. Louis Jacques, Yves Frenette, Stéphane Perron EUS, DSPM, ASSSM 25 mai 2011

Les naufragés des villes. Le logement. Louis Jacques, Yves Frenette, Stéphane Perron EUS, DSPM, ASSSM 25 mai 2011 Les naufragés des villes Le logement Louis Jacques, Yves Frenette, Stéphane Perron EUS, DSPM, ASSSM 25 mai 2011 Plan Mandats de l équipe Survol de la problématique: Insalubrité et accessibilité Principaux

Plus en détail

Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux

Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Club Bureaux, 13 novembre 2013 Pour toute information : corinne.mandin@cstb.fr L OQAI

Plus en détail

Liste de vérifications destinée aux producteurs

Liste de vérifications destinée aux producteurs PLAN DE SURVEILLANCE ET DE CONTRÔLE DES SALMONELLES CHEZ LE PORC Liste de vérifications destinée aux producteurs FICHE TECHNIQUE no 14 Le questionnaire qui suit est conçu pour aider le producteur de porcs

Plus en détail

Compte rendu, 56 e Rencontre

Compte rendu, 56 e Rencontre Compte rendu, 56 e Rencontre 6 mai 2014, Québec Ouverture de la rencontre Monsieur Bertrand Roy, de la Société d habitation du Québec, a d abord adressé un mot de bienvenue aux participants. Il a rappelé

Plus en détail

rénovations du sous-sol

rénovations du sous-sol Votre guide des rénovations du sous-sol 1 La rénovation du sous-sol est un projet populaire d amélioration résidentielle parce qu elle peut augmenter la valeur de votre maison et fournir de l espace additionnel

Plus en détail

Cette expertise est surtout utilisée dans les bâtiments accueillants du public : école, local commercial, bureaux.

Cette expertise est surtout utilisée dans les bâtiments accueillants du public : école, local commercial, bureaux. Experts en environnement Certains experts sont sollicités pour effectuer des analyses de la qualité de l air et des surfaces des bâtiments. Pour ce faire, il cherche à identifier diverses substances telles

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR

LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR *** Hervé PETARD FFTB enjeux de la QAI Qualité de l Air Intérieur principaux polluants contexte législatif, réglementaire et normatif moyens de lutte contre les polluants

Plus en détail

Actes de l audit tenu en avril 2013

Actes de l audit tenu en avril 2013 Évaluation par des experts internationaux des pratiques de la Direction de santé publique concernant les problèmes de santé associés aux infiltrations d eau dans les bâtiments Actes de l audit tenu en

Plus en détail

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA HV-500 AVEC AROMATHÉRAPIE La poussière de notre maison Il est reconnu que l air de nos maisons est rempli de poussière, de pollen, de moisissures et de milliers d autres

Plus en détail

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT ASSOCIATION DES THERMOGRAPHES EN INSPECTION DE BÂTIMENT 84 RUE DES ROSIERS, ST-APOLLINAIRE, QC G0S 2E0 TÉLÉPHONE : 1-888-931-0221 NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT L'inspecteur agit comme généraliste

Plus en détail

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006 Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé 21 mars 2006 kwh/ m².an 160 140 120 100 80 60 40 20 0 Réalisation de bâtiments RT2000 autonomes en énergie RT2005 projets de démonstration Cible 2020

Plus en détail

Quatrième colloque SEIQA

Quatrième colloque SEIQA Quatrième colloque SEIQA Le jeudi 22 Janvier a eu lieu le quatrième colloque SEIQA à la Fédération française du bâtiment FFB. Médecins, entrepreneurs et scientifiques se sont réunis autour d une même problématique

Plus en détail

RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD

RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD Anne TOTET Professeur des universités praticien hospitalier Chef de service de Parasitologie et Mycologie médicales, CHU d Amiens Laboratoire

Plus en détail

Régie du Bâtiment Société pour la résolution des conflits Inc. Plan de garantie no: 11994 Dossier 041209001

Régie du Bâtiment Société pour la résolution des conflits Inc. Plan de garantie no: 11994 Dossier 041209001 Régie du Bâtiment Soreconi Société pour la résolution des conflits Inc. Plan de garantie no: 11994 Dossier 041209001 Mme Rosalia Contrino M. Francesco Renda Bénéficiaires-demandeurs c. Les Constructions

Plus en détail

AIRMAX ENVIRONNEMENT Québec (Siège social) : 418-659-2479 Montréal : 514-953-0789 Gatineau : 819-271-1753

AIRMAX ENVIRONNEMENT Québec (Siège social) : 418-659-2479 Montréal : 514-953-0789 Gatineau : 819-271-1753 COPIE ÉLECTRONIQUE DU RAPPORT ORIGINAL RAPPORT D ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR DANS LE CENTRE COMMUNAUTAIRE ET CULTUREL JOHN SLEETH SITUÉ AU 7, RUE ACADEMY À SUTTON NUMÉRO DU PROJET CHARGÉS DE PROJET Dominique

Plus en détail

«Grâce à BELFOR, la fuite a été immédiatement localisée. Des résultats certifiés. et le dégât des eaux évité» Des prestations associées

«Grâce à BELFOR, la fuite a été immédiatement localisée. Des résultats certifiés. et le dégât des eaux évité» Des prestations associées INSTALLATIONS TECHNIQUES DANS LA MAISON Conduites d eau froide et d eau chaude Conduites de chauffage/ chauffage au sol Conduites d eaux usées Inspection de cavités Problèmes de condensation Moisissure

Plus en détail

Étude interprovinciale sur les pollutions intérieures

Étude interprovinciale sur les pollutions intérieures Association des Provinces wallonnes Étude interprovinciale sur les pollutions intérieures Province de HAINAUT Merci de prendre connaissance des consignes à la dernière page du présent document. Données

Plus en détail

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Aurélien RIODEL - 07.60.92.13.52 - aurelien.riodel@chu-angers.fr Romain HABEAU 06.29.21.86.46 romain.habeau@chu-nantes.fr SOMMAIRE Pourquoi s

Plus en détail

DÉCLARATION DU VENDEUR

DÉCLARATION DU VENDEUR DÉCLARATION DU VENDEUR Le Vendeur doit compléter cette déclaration au meilleur de sa connaissance en y apportant, si nécessaire, des précisions et en considérant que seul un propriétaire occupant est en

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : L humidité dans les bâtiments Rédaction : Tomasini François / Etudiant ETC 3 ème année Date : Décembre 2010 Présentation Un problème abordé

Plus en détail

Gestion de la qualité de l air dans les bâtiment

Gestion de la qualité de l air dans les bâtiment Gestion de la qualité de l air dans les bâtiment Moisissures et amiante Christian L. Jacob Ce document d information est une propriété intellectuelle de Lab eau-air-sol toute reproduction partielle ou

Plus en détail

Dr. Suzanne DÉOUX Paris 13 novembre 2013. Enjeux & PerspecAves

Dr. Suzanne DÉOUX Paris 13 novembre 2013. Enjeux & PerspecAves Dr. Suzanne DÉOUX Enjeux & PerspecAves CréaAon : 1986 Paris 13 novembre 2013 Siège à la Cité de l environnement Saint- Priest (69800) bâ4ment ter4aire à énergie et santé posiaves (2009) Accompagnement

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2950-2954, rue Duhaime Le Plateau Mont-Royal (Montréal), QC Préparé pour : M. Jacques Normand Date de l inspection : jeudi 22 novembre, 2012 Inspecté

Plus en détail

DCC. DCC Section Montréal. Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus. 15 octobre 2014 Paul Hébert ing.

DCC. DCC Section Montréal. Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus. 15 octobre 2014 Paul Hébert ing. DCC DCC Section Montréal Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus 15 octobre 2014 Paul Hébert ing. Programme de la soirée; Le décret; Le guide explicatif des exigences d entretien des façades

Plus en détail

Améliorer les conditions de logement à Montréal : une. Norman King, M. Sc. Épidémiologie Louis Jacques, M.D. Secteur environnement urbain et santé

Améliorer les conditions de logement à Montréal : une. Norman King, M. Sc. Épidémiologie Louis Jacques, M.D. Secteur environnement urbain et santé Améliorer les conditions de logement à Montréal : une priorité pour la santé publique Norman King, M. Sc. Épidémiologie Louis Jacques, M.D. Secteur environnement urbain et santé Direction de santé publique

Plus en détail

Investigation, évaluation et assainissement de la moisissure dans les milieux de travail GUIDE

Investigation, évaluation et assainissement de la moisissure dans les milieux de travail GUIDE Investigation, évaluation et assainissement de la moisissure dans les milieux de travail GUIDE Juillet 2015 Guide sur l investigation, l évaluation et l assainissement de la moisissure dans les milieux

Plus en détail

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111 Hygiène Stérilisation 2013 111 Formation des correspondants en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Ouest (formation réservée aux correspondants hygiène de Midi-Pyrénées) Répondre aux exigences de la circulaire

Plus en détail

Moisissures, coquerelles et rongeurs :

Moisissures, coquerelles et rongeurs : SUR LA SANTÉ RESPIRATOIRE DES ENFANTS MONTRÉALAIS Moisissures, coquerelles et rongeurs : des menaces à la santé respiratoire des enfants En 2006, la Direction de santé publique de l Agence de la santé

Plus en détail

Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité

Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité 1 Origine et cheminement de l humidité Définir le confort 2 1) Origine de l humidité dans l habitat: Production

Plus en détail