informatique bureautique communication informatique bureautique communication Du côté des

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "informatique bureautique communication informatique bureautique communication Du côté des"

Transcription

1 c o n s u l t i n g Du côté des 68 market.ch octobre 2010

2 c o n s u l t i n g Proposer des solutions ne suffit plus aujourd hui. Il faut également être capable de les mettre en œuvre. Petit survol du consulting dans le contexte suisse et romand. Commençons par une petite saga romande. Au départ, il était une PME établie dans le Jura bernois ayant développé un progiciel de GPAO, connaissant un succès considérable, notamment dans l industrie horlogère. Les habitués auront reconnu Pro Concept de Sonceboz. Mais comment étendre le cercle de sa clientèle, conquérir la Suisse allemande et l étranger? Pour le faire, Pro Concept s est laissé absorber en 2007 par Sage, vendeur international de logiciels de comptabilité et de gestion commerciale. À peine deux ans plus tard, c était le divorce. Sous le nom de Solvaxis, la firme jurassienne reprenait son indépendance avec son équipe originale. «Vendre du logiciel dans des cartons et mettre en œuvre une GPAO sont des métiers trop différents», déclare Andreas Briker, responsable de la communication. Morale : vendre du matériel et du logiciel sans support n est plus possible dans le contexte actuel. Le client ne veut pas acquérir un produit, il veut un résultat. Et exige l assistance nécessaire pour choisir la solution et la mettre en œuvre. Entre en scène le consultant informatique. Jean-Luc Perrenoud experts octobre 2010 market.ch 69

3 c o n s u l t i n g Qu est ce qu un consultant, une société de consulting? Pas facile de donner une réponse simple, tant la branche couvre une large palette de prestations fournies à des niveaux totalement différents. Nous ne parlerons évidemment pas ici de ces interventions de haut vol qui coûtent des millions aux entreprises et aux contribuables, faisant la une des média lorsqu elles capotent en route. Le but du présent dossier est d appréhender le consulting tel qu il se pratique en informatique aujourd hui et ici, dans un contexte où les projets confiés à des externes atteignent en général leur objectif, faute de quoi l entreprise en question ne reste pas longtemps en business. Confrontées à des crises en succession, à des changements incessants et à une concurrence mondiale de plus en plus agressive, les entreprises désirent s appuyer sur leur informatique pour accroître leur agilité et réduire leurs coûts. Malheureusement, de plus en plus complexe et coûteuse, cette informatique apporte rarement tous les avantages escomptés. Les fournisseurs de la branche proposent des solutions, mais les compétences internes manquent pour sélectionner la plus appropriée et pour la mettre en œuvre. De plus en plus de sociétés recourent donc à des consultants externes. Leur tâche est de mettre le train sur les rails pour que leurs clients puissent exercer leur métier de base avec les meilleures chances de réussite sur le marché. Taxonomie du consulting Au top du consulting, on trouve quelques firmes qui ont leurs entrées dans les directions des plus grandes sociétés mondiales. Ce sont notamment les «big five» : McKinsey, Boston Consulting Group (BCG), Ernst & Young, Deloitte, PricewaterhouseCoopers, dont les études portent sur les orientations stratégiques de leurs clients. Ensuite, davantage axées sur la réalisation, l intégration de systèmes et l outsourcing dans le domaine des TIC, on trouve : des sociétés telles qu IBM Business Services, HP avec sa filiale EDS, Accenture, CSC ; des consultants indiens tels que TCS (Tata) et Wipro ; des spécialistes des télécommunications tels que Swisscom, Orange et British Telecoms (voir article en page 77) ; des sociétés nationales telles que Comit (filiale de Swisscom) ou régionales telles qu Elca et CTP (Cambridge Technology Partners) en Romandie ; une multitude de petites sociétés de services apportant leurs conseils et solutions à des PME qui seraient perdues sans leur aide. Exploiter les opportunités «Nous agissons principalement pour aider nos clients à exploiter des opportunités existantes ou émergentes. Mais ce que nous proposons, nous sommes en mesure de le réaliser!», affirme Vijai Srinivasan, PDG de Cambridge Technology Partners (cf. encadré) basée à Nyon. «Le management consulting représente environ 20% de nos activités. La Suisse est un pays à coût élevé, «Dans le métier de consultant, on risque toujours de tomber dans le beau-parler, de pécher par manque de réalisme. Notre force, c est la capacité à réaliser.» Philippe Julia, IBM, responsable Global Business Services en Suisse romande le consulting doit vraiment servir à améliorer le retour sur investissement (ROI). Il faut rendre l informatique et les processus de gestion plus efficaces, exploiter les nouvelles opportunités pour réduire les coûts et améliorer le revenu. Nous effectuons passablement de projets pour déterminer le ROI sur des applications existantes ou projetées.» L intégration de systèmes dans les mondes Microsoft et Java représente environ 60% des affaires de la société, le reste portant sur le développement de logiciels. «Nous apportons l innovation chez nos clients, c est un must s ils veulent survivre. Quel est par exemple l apport de nouvelles technologies comme le «cloud computing» ou le logiciel sous forme de service? Nous effectuons la veille technologique et réalisons des projets pilotes dans ces domaines. La vie sera à l avenir encore beaucoup plus difficile pour nos PME, mais elles deviendront également plus futées. Il est par exemple possible d économiser beaucoup d argent en délocalisant le logiciel des postes de travail sur des serveurs. De toute manière, dans cinq ou dix ans, même les grandes entreprises considèreront l informatique comme un service. Les budgets pour les infrastructures internes seront considérablement réduits, on le constate déjà. Et le modèle de business s adaptera en conséquence. On ne dira plus : je vous achète X pour le prix Y, mais je vous paie Z par transaction.» Le fait de ne pas être un acteur global constitue-t-il un désavantage 70 market.ch octobre 2010

4 c o n s u l t i n g «Nous formons des personnes qui, après quelques années, rejoignent le marché. Cette contribution de l industrie du consulting n est pas assez reconnue.» Thomas D. Meyer, directeur de la filiale helvétique d Accenture Accenture Anciennement Andersen Consulting, Accenture est une société basée en Irlande qui occupe mondialement collaborateurs et réalise un chiffre d affaires de l ordre de 22 milliards de dollars. En Suisse, présente à Zurich, Genève, Berne et Bâle, elle emploie environ 600 personnes. Non divulgué, le chiffre d affaires helvétique est estimé à 460 millions de francs. Management consulting, technologie et hébergement (outsourcing) représentent respectivement 15%, 65% et 20% du volume d affaires. Les clients (environ 80 en Suisse) sont des grandes et moyennes entreprises, généralement à portée internationale, ainsi que des administrations publiques. Cambridge Technology Partners Son siège est à Nyon, mais elle possède des bureaux à Zurich et à Bâle. 210 collaborateurs au total, chiffre d affaires estimé à 30 millions de francs. Activités : consulting, intégration de systèmes, développement de logiciels. Clients : BNP Paribas, Crédit Suisse, Givaudan, Nestlé, Novartis, Orange, Philip Morris, SITA, Sunrise, UBS, Nations Unies, Nespresso, Ferring. pour CTP? Selon Vijai Srinivasan, le risque existe, mais «les clients apprécient notre présence locale. Raison pour laquelle les sociétés de services étrangères n ont pas beaucoup de succès ici pour l exécution de projets.» Présence locale et savoir-faire international Qu est-ce qui fait un bon consultant et le distingue de ses concurrents? Selon Thomas D. Meyer, directeur de la filiale helvétique d Accenture (cf. encadré), «le meilleur critère est la durée de la relation entre le consultant et son client. La plupart de nos clients étaient déjà présents lorsque j ai rejoint la société il y a 23 ans! Leur nombre est relativement modeste, l important est leur satisfaction sur la durée. Nous ne faisons pas que fournir des conseils, mais sommes capables à la fois d élaborer des concepts stratégiques et de les mettre en œuvre. Nous voulons êtremesurés au succès de cette réalisation. Nous disposons en outre d une grande expérience en matière de réalisation de projets dépassant les frontières nationales. Notre présence locale est forte partout, mais nos collaborateurs possèdent une expérience sur le plan international.» «Le marché suisse du consulting est très hétérogène. Trois domaines se développent fortement par rapport à l année précédente. Premièrement, l externalisation, pour réduire les frais et augmenter la flexibilité. Deuxièmement, le conseil en matière de gestion des risques, gestion financière et gestion de la relation client (CRM): la demande est très forte à ce niveau. Finalement, les mo- octobre 2010 market.ch 71

5 c o n s u l t i n g dèles d opération internationaux : comment s organise une entreprise qui dirige depuis la Suisse, mais produit et vend à l étranger.» Sur la branche du consulting en Suisse, Thomas D. Meyer affirme encore : «Nous disposons de trop peu de spécialistes en Suisse et sommes donc obligés d avoir recours à du personnel étranger. Malheureusement, nos autorités sont très restrictives pour accorder des permis de travail temporaires. Cela rend la situation parfois très difficile.» Et d ajouter : «Nous formons des spécialistes qui, après quelques années, rejoignent le marché. Cette contribution de l industrie du consulting n est pas assez reconnue.» Apporter ce qui a bien marché ailleurs «Nous aidons les entreprises à se transformer, à être compétitives, à innover, à trouver des solutions et à prendre les bonnes décisions pour réaliser leurs objectifs», déclare Philippe Julia, du secteur Global Business Services pour la Suisse romande chez IBM. «Mais, dans le métier de consultant, où le talent de communication est primordial, on risque facilement de tomber dans le beauparler, de pécher par manque de réalisme. Notre force, c est la capacité à réaliser.» En acquérant, en 2002, la branche management consulting de PricewaterhouseCoopers, IBM complétait le volet services de sa palette de produits (à côté du matériel, du logiciel et des services techniques), se mettant en position d approcher les entreprises avec une offre complète pour concevoir, réaliser et exploiter de façon efficace leurs infrastructures informatiques. «Dans cinq ou dix ans, même les grandes entreprises internationales considèreront l informatique comme un service. Les budgets pour les infrastructures internes seront considérablement réduits.» Vijai Srinivasan, PDG de Cambridge Technology Partners Contacts IBM Suisse SA Chemin de Blandonnet 1214 Vernier Cambridge Technology Partners Chemin de Précossy Nyon Accenture AG Fraumünsterstrasse 16 CH.8001 Zurich Solvaxis SA Z.I. de la Suze 2605 Sonceboz Le consulting revient à analyser et à transformer les processus, tirant le meilleur parti de l organisation, coachant les gens, éliminant les clivages. Comme chez ses concurrents, la majorité des consultants d IBM sont spécialisés par secteur : finance, distribution, pharma, secteur public, etc. Les activités communes, telles que les ressources humaines, la gestion client (CRM) ou la business intelligence ont également leurs spécialistes. La concurrence par des sociétés étrangères n est que faiblement ressentie : pour se faire conseiller, nos sociétés helvétiques préfèrent manifestement recourir à des partenaires parlant leur langue et au fait des particularités. Le consulting est-il réservé aux grandes entreprises? «Absolument pas, affirme Philippe Julia, les même problèmes et besoins se font sentir au niveau des PME, par exemple dans les banques privées très spécialisées. IBM a montré sa capacité à s impliquer dans des entreprises de toute taille. Finalement, notre métier est une activité de pollinisation. On apporte dans une entreprise ce qui a bien marché ailleurs.» En Suisse, IBM dispose de plusieurs centaines de consultants. Même s il est significatif au niveau helvétique, ce chiffre doit être relativisé. Les consultants sont en général engagés indépendamment de leur nationalité ou de l endroit où ils sont basés. Et la capacité à tirer parti en local du réseau global d experts constitue à coup sûr l un des facteurs de succès de l entreprise. Mercenariat informatique Terminons par une autre forme de consulting, elle-même fort répandue. Dans les services informatiques de nos entreprises, on appelle en général «consultant» toute personne externe qui travaille plus ou moins régulièrement dans la maison, peu importe qu il s agisse d un programmeur ou d un spécialiste de ceci ou de cela. Ces personnes sont presque toujours déléguées par des sociétés dont l entremise constitue le business principal ou même unique, véritables marchands de mercenaires, pourrait-on dire. Chacun y trouve son compte : le consultant qui est d ailleurs souvent indépendant ou propriétaire d une petite société en manque de clientèle, l entremetteur qui touche une belle marge au passage et le client final qui dispose de la main-d œuvre spécialisée nécessaire sans augmenter son personnel. Ce petit business enfle et se dégonfle en fonction des circonstances et de la conjoncture. Un consultant ne donne pas satisfaction ou l ordre est venu de resserrer les cordons de la bourse : on le prie simplement de ne plus revenir le lendemain. Véritables intérimaires de la branche, ces personnes possèdent une qualité essentielle : la débrouillardise. Se remplir les poches tant que ça dure, se rendre indispensable autant que possible, chercher un nouveau filon quand c est terminé. Presque toutes nos entreprises romandes font une large consommation de ces externes, reste à déterminer l ampleur du phénomène. Ni l entremetteur, ni le spécialiste ne s engagent dans ce cadre à produire un résultat déterminé. Une telle délégation de personnel n est en général pas pratiquée par les entreprises de consulting. Elles interviennent en équipe pour des projets portant sur une prestation définie et avec promesse de résultat. 72 market.ch octobre 2010

6 consulting Le consulting IT, un service pour PME/PMI? Bien que le consulting IT soit plus connu dans le monde des multinationales et grandes entreprises, les PME/PMI ne disposant pas de la masse critique pour allouer une fonction permanente à certains rôles comme «responsable de la sécurité informatique» se tournent aussi vers une société de conseil le temps d un projet, d un audit ou d une revue annuelle. L avis et les recommandations d une société spécialisée dans le consulting IT auprès de multinationales et grandes entreprises Si l activité de consulting existe depuis la fin du 19ème/début 20ème siècle avec, notamment, le conseil en gestion et stratégie d industrie, le consulting en informatique reste quant à lui relativement jeune. Les entreprises ont véritablement commencé à faire appel à des consultants IT avec l arrivée de projets informatiques d envergure (CRM, ERP, etc.), le passage à l an 2000 et la bulle Internet. Le recentrage de quelques grands noms sur leur corps de métier a également contribué à ce développement, entraînant la création d importantes structures indépendantes qui ont commencé à commercialiser leurs prestations. Les consultants ont aussi été - et sont toujours - largement sollicités pour leur jugement sur de nouvelles approches proposées par les départements IT à leur direction. A quels besoins répond une société de consulting? Les métiers de l IT sont aux premières loges de la pénurie de talent. Il est toujours plus difficile de trouver les profils adéquats et la phase de recrutement peut s avérer très longue et onéreuse. Le challenge consiste à trouver des spécialistes formés et expérimentés sur les toutes dernières techno- SOLUTION COMPLETE D ARCHIVAGE DES S Barracuda Message Archiver > Indexe et préserve tous les s > Recherche et récupération par l'utilisateur > Facilite l'application des normes d'archivage > Capacité de stockage jusqu'à 24TB Pour tester gratuitement les solutions Barracuda dans votre réseau, appelez le ou visitez le site accessible.ch Distribué par octobre 2010 market.ch 73

7 c o n s u l t i n g logies. De plus, la création d un nouveau poste ne se justifie pas toujours. L engagement d un responsable sécurité pour une petite structure serait par exemple beaucoup trop onéreux en comparaison à l utilisation réelle de ses ressources. En faisant appel à des sociétés de conseil pour la conduite d un projet, les entreprises se libèrent de la phase de recrutement et de la gestion et de la mise à jour des compétences. Pour les entreprises qui disposent d un département IT, l apport de compétences externes permet de faire évoluer le savoir-faire interne. Cette démarche comporte toutefois certains risques, notamment dans le cas où la gestion de nouveaux projets serait systématiquement confiée à des ressources externes. Il peut en résulter une démotivation des collaborateurs internes assignés à des tâches finalement moins intéressantes, ainsi qu à une forme de dépendance aux ressources externes lors du lancement de nouveaux projets. Recommandations aux PME Une PME qui souhaite faire appel à des consultants pour la réalisation d un projet devra considérer, dans sa planification, un état de la situation de départ et une phase de réflexion et de définition portant sur la solution. Pour les entreprises de petite taille, les collaborateurs ont souvent plusieurs casquettes et remplissent différents rôles. Il est dès lors essentiel de déterminer en amont une structure pour la gouvernance du projet, de clarifier les responsabilités et fonctions de chacun et de planifier leur disponibilité. A quelles sociétés s adresser? Dans ce secteur, connaître sa ou ses sociétés de consulting et fonctionner au bouche à oreille constitue la meilleure manière de s associer à un bon partenaire. La connaissance de l organisation par le fournisseur, du contexte métier et du système de valeurs du client représente une importante valeur ajoutée. Une entreprise qui ne disposerait pas de contacts directs pourrait s adresser à des organismes actifs dans le domaine IT / économique (comme les chambres de commerce et d industrie) ou visiter des plateformes, forums et expositions. Il est ensuite vivement recommandé de prendre plusieurs contacts, de comparer les offres, de se mettre en relation avec les références afin de s assurer de la performance des équipes engagées. Au niveau budgétaire, la priorité doit être donnée aux prestataires ayant cerné l ensemble de la problématique à résoudre. Partant du principe que «la montre la plus brillante ne sera pas la plus précise», la sélection ne devra toutefois pas privilégier les offres se situant en-dessous du seuil de raison. Les principaux pièges à éviter : Les culottes courtes : s assurer que les consultants senior présents en phase d avant-vente interviendront aussi dans le cadre du projet, et que l équipe en charge de la réalisation n est pas composée que de juniors, parfois encore en formation. Méthode globale : pour les sociétés de conseil établies à Paris, New-York, Londres, s assurer que la méthode appliquée a été dimensionnée à une échelle régionale ou locale, et à celle de l entreprise cliente concernée. De même, les équipes intervenant localement doivent avoir l expérience nécessaire. Pas de partenariat avant les résultats : débuter par des réalisations concrètes, faire connaissance dans le cadre d une réalisation avant de définir des partenariats qui peuvent s avérer complexes et contraignants. Les extrêmes dans la fourchette de prix : Si les prix sont trop bas, il peut s agir soit d une mauvaise compréhension du projet, soit d une volonté d obtenir le projet à tout prix. Dans les deux cas, la réalisation en souffrira. Intervention non documentée : exiger que l intervention des consultants soit documentée en amont pour définir ce qui sera réalisé, et en fin de projet pour garder un historique des étapes réalisées. Equilibre : s assurer que la taille de la société de conseil soit adaptée à la taille de celle du client et de sa mission. Pas trop petite pour être capable de délivrer mais pas trop importante pour que le client garde son importance. Comme pour les multinationales et les entreprises du SMI, le consulting répond parfaitement à certains besoins à l échelle des PME/PMI. Etre professionnel dans le choix du partenaire et dans la démarche mise en œuvre permettra au client, comme à la société de conseil, de réaliser efficacement ses projets et d accumuler de l expérience et des connaissances dans les divers métiers de l IT. Alain Giannattasio Principal Cambridge Technology Partners 74 market.ch octobre 2010

8 details.ch Protecting Your Business Starts with Securing Your Assets! TH E SW I S S DATA CE NTR E C OM PANY Switzerland is the ideal tax-efficient location for consolidating your European corporate data centre operations. Over the next 25 years, it will provide a stable, low-risk environment with a consistent and abundant source of available power. Find out why some of the leading companies in the world rely on Safe Host. To contact our sales team, or call +41 (0)

9 à v r a i d i r e Changer la langue, pourquoi? Il est rare de voir un pays changer de langue pour s exprimer. Je pense à l Alsace qui parlait allemand en 1914, puis français en 1918, avant d instaurer de nouveau l allemand en tant que langue officielle dès 1940, et ce jusqu en 1945, année durant laquelle le français reprit sa place dans les écoles. L hébreux, quant à lui, a dû s adapter aux nouvelles technologies et aux nouveaux concepts qui n existaient pas lorsqu il est devenu la langue officielle de l Etat d Israel. L informatique a également changé son vocabulaire en moins de quinze ans. On a éliminé les anciens termes en les remplaçant par de nouveaux, mais sans en changer le sens. Pour compliquer cette migration linguistique, on invente de nombreux sigles à trois ou quatre lettres : ERP, SCM, CRM, BI, et j en passe. Il en résulte un nouveau langage qui autrefois avait un sens pour les directions d entreprises, mais qui, aujourd hui, ne s adresse qu aux spécialistes et n est compris que d eux. Pourquoi ce bouleversement? Par le passé, j ai installé des systèmes de gestion d entreprises, des systèmes financiers, des systèmes de contrôle des flux de matériels et des systèmes de gestion de clients dans de nombreuses sociétés. Comme Le Bourgeois gentilhomme de Molière, je faisais de la prose sans le savoir : je concevais, développais et installais des logiciels qui répondaient à 100% aux besoins des utilisateurs. Aujourd hui, les informaticiens chevronnés achètent des logiciels prêts à l emploi, avec à l appui des certificats de capacité et l assistance d ingénieurs spécialisés dans l installation de ces logiciels qui ont pour noms SAP, ERP, SCM, CRM, BI. Pourquoi? Parce qu il faut moderniser nos applications qui n alimentent plus le renouvellement de matériels (plus de mémoire, plus de disques ou de bandes magnétiques, autant de sources de revenus) ; parce qu il fallait occuper des centaines d analystes-programmeurs qui permettaient aux constructeurs de générer du cash dans leurs nouvelles fonctions de services, et plus de spécialistesmaison pour ces nouvelles applications. Pourquoi? Parce qu il fallait inventer un nouveau langage que les managers d aujourd hui ne comprenaient plus et acceptaient d acquérir sans autre pour ne pas paraître ignares en la matière. Pourquoi? Parce que, dépassés par une informatique qu ils n arrivaient plus à gérer, ils (ces managers) la confiaient à une société d infogérance ; c est-à-dire qu ils se séparaient à grands frais de toute l intelligence que l informatique avait accumulée au cours des années pour ainsi la rendre hors d atteinte et ingérable à plus long terme. Etc. La culture linguistique, qu elle soit nationale pour un pays ou informaticienne pour une entreprise, reste le socle vital qu on aurait tort de déléguer ou même d abandonner. Samy Mosimann 76 market.ch octobre 2010

10 t é l é c o m m u n i c a t i o n s BT : un acteur global et suisse Le géant britannique des télécoms est le fournisseur privilégié des plus grandes entreprises suisses pour leurs réseaux de transport de la voix, des données et des images. Le palmarès Computerworld des entreprises actives en Suisse dans le secteur des TIC place British Telecoms (BT) au 15 ème rang, avec 225 collaborateurs et un chiffre d affaires estimé à plus d un demi-milliard de francs. Qui l aurait cru? Et pourtant cette filiale du géant britannique (21 milliards de livres de chiffre d affaires, employés, clients majeurs) est le fournisseur attitré des systèmes de communication de quelques-unes des plus grandes multinationales suisses : Nestlé, Novartis, von Roll, Firmenich, UBS, Credit Suisse et bien d autres. Pourquoi nos sociétés helvétiques confient-elles leurs télécommunications à une société d outre- Manche? Parce qu elles ont besoin d un fournisseur pouvant les accompagner sur l ensemble de la planète. Rassurons-nous toutefois, Swisscom joue, pour sa part, le rôle de partenaire local de BT auprès de plusieurs des clients mentionnés. Autre particularité, BT Suisse est dirigée par une femme, Susanne Ruoff. «La gamme des services offerts dépasse aujourd hui de loin les simples liaisons pour la voix et les données, les frontières entre l informatique et les télécoms disparaissent complètement», a déclaré Susanne Ruoff aux journalistes européens réunis au quartier général de BT à Londres. «La vidéoconférence (ou téléprésence) joue par exemple aujourd hui un rôle crucial dans le fonctionnement des multinationales.» Agir localement partout Olivier Campenon, directeur pour la France et la région EMEA (Europe, Moyen- Orient, Afrique) explique : «Présents dans 170 pays, nous agissons localement dans chacun d eux et ne faisons rien d autre que les télécoms, c est notre grand atout. Nous sommes les premiers à proposer partout dans le monde un réseau fibre optique et satellites à bande large, de même que l ensemble des services liés aux communications.» La sécurité représente évidemment un aspect essentiel. Web ou réseau sécurisé? BT aide ses clients à choisir la solution appropriée pour chaque application. «Nous n offrons pas de réseau de téléphonie mobile, ce qui fait de nous un très fort acteur dans ce domaine car nous collaborons avec tous les opérateurs locaux. Nous proposons par contre des réseaux WI-FI et, l année prochaine déjà, le roaming WI-FI deviendra réalité», déclare pour sa part Mike Galvin, responsable dans la recherche chez BT. Mégacommunications pour une mégacompétition Rappelons que les Jeux olympiques et paralympiques de 2012 auront lieu à Londres. Bonne occasion donc pour BT de démontrer sa technologie. Ces jeux réuniront près de athlètes de plus de 200 pays, dans plus de 700 événements, le tout sur 94 sites répartis dans tout le Royaume-Uni. Voici quelques chiffres sur le système de communication, entièrement numérique, mis en place : km de câbles, 6 Go transmis chaque seconde, 400 points d accès WI-FI, téléphones fixes et mobiles, prises TV, heures de travail accomplies par plus de 600 personnes. «Il va de soi qu aucune défaillance ne sera tolérée», assure Stuart Hill, responsable de ce mégaprojet. BT Switzerland Ltd. Richtistrasse Wallisellen Jean-Luc Perrenoud Susanne Ruoff, directrice de BT en Suisse octobre 2010 market.ch 77

11 s t o c k a g e Storage-as-a-Service : un nouveau challenge? Alors que l on prévoit sur le marché une multiplication par trois des dépenses informatiques dans le «cloud computing» d ici à 2012, les bénéfices de ce concept ne peuvent pas vous avoir échappé. Certaines sociétés ont déjà commencé à acheter des services en «cloud», plutôt que d étendre sans cesse leur infrastructure à mesure que les demandes augmentent. Pour faire face à la hausse exponentielle du volume des données, la nomadisation des ressources et les exigences de niveau de service, les équipes informatiques doivent aujourd hui composer avec des budgets toujours plus restreints. Il existe donc une réelle pression économique pour trouver de nouveaux modèles de travail et les technologies de virtualisation disponibles sur le marché rendent cette transformation possible et abordable. Il faut donc appliquer cette stratégie «cloud» aux data centers pour optimiser l efficacité et réduire drastiquement les coûts d investissement, tout en fournissant une grande flexibilité pour s adapter rapidement à l activité et à ses besoins. Mais les moyens pour atteindre cette stratégie sont encore parfois un peu brumeux. Qu est-ce-que le «cloud»? Au sens le plus large, lorsque nous parlons de «cloud», nous faisons référence à la possibilité de fournir l informatique comme un service (ITaaS). A l intérieur de ce concept, nous trouvons alors l infrastructure comme un service (IaaS), avec la virtualisation des serveurs et des réseaux ; le logiciel comme un service (SaaS), avec la virtualisation des applications et des postes de travail ; et enfin ce qui nous intéresse ici, le stockage comme un service (StaaS). Il existe une première distinction entre le «cloud» privé, limité à l écosystème des utilisateurs, partenaires ou clients directement associés à une société, et le «cloud» public, accessible à plus ou moins toute personne ayant un accès Internet. Ce dernier ne garantissant quasiment aucune sécurité, ni aucun SLA (Service Level Agreement), les sociétés se tournent naturellement vers le «cloud» privé. Au sein du «cloud» privé apparaît une deuxième distinction entre le «cloud» interne et le «cloud» externe, selon que l infrastructure matérielle, les data centers, soit physiquement sur site ou chez un fournisseur externe, un hébergeur. Quelle infrastructure de stockage? Que le «cloud» soit interne ou externe, la clé du succès est de créer une infrastructure appropriée capable de fournir un service de stockage le plus efficace possible. Pour délivrer un service de calcul (CPU), il est aujourd hui évident que l infrastructure appropriée est la virtualisation des serveurs pour permettre aux ressources CPU d être facilement provisionnées, allouées, augmentées ou diminuées au fil des besoins. Pour le stockage, il n existe encore aucun standard et il est important, lorsque vous optez pour un environnement de stockage virtualisé, d évaluer les différentes solutions en fonction de certaines exigences. Les entreprises ont aujourd hui des besoins tels que la continuité d activité, la sécurité et la confidentialité des données, la simplicité de gestion, l adaptabilité des capacités. Au niveau de l infrastructure, cela se traduit en plusieurs exigences : Architecture mutualisée sécurisée Traditionnellement, fournir un niveau optimal de confidentialité et de sécurité des données signifiait installer des matériels de stockage indépendants. Pour assurer la sécurité sans sacrifier l efficacité, il suffit d un logiciel capable de créer des contrôleurs de stockage virtuels (vfilers) multiples, séparés et privés sur le même système de stockage. Avec NetApp MultiStore, par exemple, le résultat est sécurisé et vous augmentez le taux d utilisation du stockage. Mobilité des données Dans un environnement «cloud» dynamique, il est indispensable de pouvoir déplacer les données sans interrompre les applications. Des solutions permettent de migrer de façon transparente des contrôleurs de stockage virtuels d un système de stockage vers un autre (NetApp Data Motion, par exemple). Cette fonctionnalité évite les interruptions de service planifiées et augmente ainsi les SLA que vous pouvez garantir. 78 market.ch octobre 2010

12 s t o c k a g e Conclusion Le «cloud» est en marche et de nombreuses sociétés en tirent aujourd hui les bénéfices. Un stockage capable de satisfaire les besoins de ces infrastructures «cloud» nécessite un certain nombre de pré-requis comme l adaptabilité, l automatisation, la mutualisation, l optimisation de l espace et l assistance à la virtualisation. Que vous choisissiez de construire votre «cloud» interne ou que vous décidiez de faire appel à un fournisseur de «cloud» externe, il est bon de demander les conseils d experts qui pourront vous apporter la vision globale sur les différentes configurations possibles. Lydie Lecrivain Inside Sales Bechtle Suisse Romande Haute disponibilité Pour éviter les interruptions de service imprévues, il faut disposer de solutions pour faire face à des pannes matérielles ou à des désastres affectant le site ou la région. La solution NetApp MetroCluster en est une. Elle crée un environnement de stockage disponible en continu, capable de couvrir une distance jusqu à 100 km. Cloud interne ou cloud externe? Si vous optez pour un «cloud» interne, l avantage indiscutable est de posséder sur place toute l infrastructure. Vous pouvez alors disposer des outils nécessaires pour gérer vous-même votre infrastructure et ainsi fournir aux utilisateurs et différents départements le stockage comme un service. Le constructeur NetApp notamment, propose un ensemble d outils et de règles issues des «best practices» pour automatiser le déploiement de nouvelles applications, avec des scénarios paramétrés, à dérouler tâche par tâche : créer un espace SAN, protéger une application spécifique, etc. S y ajoute un module de gestion permettant de répartir les coûts de l infrastructure par service, par type de données stockées et ainsi sensibiliser les utilisateurs aux coûts liés au stockage dans le but de les diminuer. Par ailleurs, pour financer cette infrastructure, le «Storage on Demand» est une solution de paiement à l utilisation habituellement proposée par les constructeurs. Concrètement, une surcapacité de stockage est installée, disponible pour un usage immédiat et les entreprises ne paient que les octets réellement utilisés. L avantage de cette solution est d avoir à disposition une infrastructure flexible, en adéquation avec les fluctuations de l activité et facilitant la refacturation internes des coûts liés au stockage. En revanche, si les entreprises ne disposent pas de toute l expertise interne nécessaire pour assurer le management d une telle infrastructure, en particulier les PME, le Storage-as-a-Service (StaaS) représente une bonne alternative. En effet, les fournisseurs de «cloud» externe peuvent générer des économies d échelle en utilisant le même pool de stockage pour plusieurs clients. Ceux-ci pourront alors avoir accès à des solutions plus performantes, plus sécurisées uniquement pour la capacité de stockage dont ils ont besoin. Bechtle Suisse Romande en bref Fondée en 1984, basée à Crissier et Genève, Bechtle Suisse romande (entreprise du groupe Bechtle) est une société de services informatiques qui compte plus de 130 collaborateurs. Elle est spécialisée dans la conception, la planification, l intégration et l exploitation de solutions d infrastructure personnalisées, répondant aux exigences et attentes spécifiques des PME et des grandes entreprises romandes. Bechtle Suisse romande propose une approche personnalisée afin d offrir des solutions informatiques spécifiques, parfaitement fonctionnelles et participant à un abaissement durable du coût global de l informatique (TCO). NetApp, VMware, Citrix, Cisco font partie de ses nombreux partenaires. ou bechtle.ch octobre 2010 market.ch 79

13 s é c u r i t é La sécurité des smartphones Avec une progression des ventes de presque 150% par an, il devient plus que nécessaire d accélérer les processus de sécurité des smartphones. Les téléphones nouvelle génération, toujours plus faciles à utiliser, sont non seulement une immense source d informations pour les utilisateurs nomades, mais également de vrais outils de travail pour les professionnels. Toutefois, à ce jour, pratiquement personne n a conscience que les nombreuses données stockées sur un téléphone portable peuvent être facilement piratées. Si, dans un premier temps, on a laissé croire aux utilisateurs de téléphones mobiles qu ils s exposaient aux mêmes risques que sur des PC, il s avère aujourd hui que les codes malveillants ou les virus ne sont pas les vrais risques étant donné la multitude de plateformes différentes dans ce domaine (Symbian, iphone, Windows Mobile, Blak- Berry, Android, WebOS, etc.). De nouvelles menaces à prendre en compte Les véritables dangers sont les attaques via Bluetooth, la génération à l insu de l utilisateur d appels ou de SMS surtaxés, le géopositionnement du smartphone, le vol d informations lors de transferts de données sur un réseau mobile (2G, 3G, Wi-Fi, etc.) et surtout la perte ou le vol de l appareil. Dans ce dernier cas, sans une bonne protection de l appareil, de nombreuses informations confidentielles comme des contacts personnels, numéros de cartes de crédit, mots de passe ou fichiers stratégiques risquent non seulement d être perdus, mais également de tomber dans des mains malveillantes. Pour les entreprises, cette problématique est un vrai casse-tête, surtout lorsque l on apprend que certains spécialistes ont réussi à obtenir des informations détaillées sur un utilisateur de smartphone en employant simplement son numéro de téléphone. Par conséquent, l usage de smartphones dans un cadre professionnel est devenu un risque réel et surtout une faille de sécurité dans laquelle des pirates peuvent facilement s introduire. Malgré cet état de fait connu, encore top peu de sociétés prennent les dispositions nécessaires pour diminuer, voire supprimer ces risques de piratage et d espionnage. Un marché très prometteur Avec un potentiel de plusieurs millions de téléphones mobiles, les éditeurs et distributeurs spécialisés dans la sécurité, proposent constamment de nouvelles solutions pour améliorer et maîtriser les risques liés à l usage de smartphones. En parallèle, les fabricants de téléphones mobiles mettent régulièrement à jour leurs systèmes d exploitation, à l image d Apple qui a déjà corrigé plus d une centaine de failles de sécurité depuis le lancement de son premier iphone en F-Secure, Kaspersky Labs, Symantec ou McAfee, pour ne citer qu eux, spécialistes de la sécurité pour PC, ont déjà ajouté à leur catalogue des solutions pour smartphones comprenant souvent de base le verrouillage ou l effacement des données à distance, la localisation par GPS du téléphone perdu ou volé ou encore l obtention d un nouveau numéro de carte SIM. De plus, certains fournisseurs proposent aux entreprises de gérer de manière centralisée leur parc de téléphones mobiles en s assurant de leur conformité aux règles de sécurité interne. Toutefois, même si ce domaine est en pleine expansion, il faut en premier lieu faire prendre conscience aux professionnels et aux particuliers des risques qu ils courent en utilisant des téléphones mobiles nouvelle génération. Jean-Daniel Faessler 80 market.ch octobre 2010

14 a p p l i c a t i o n s m o b i l e s Swiss-Traffic, le compagnon de route Plus besoin d autres appareils, l application Swiss-Traffic vous donne toutes les informations routières en temps réel sur votre téléphone mobile, qu il soit ancien ou nouveau. Peu d entreprises peuvent se vanter d être pratiquement en permanence dans le top des applications mobiles les plus téléchargées. Swiss-Traffic, de la société ID Mobile, en fait partie depuis quelques semaines avec plus de téléchargements et plus de connexions par mois. L information routière via un mobile n est pas nouvelle en soi. De nombreuses sociétés ont déjà essayé de proposer aux abonnés une multitude d applications, passant de l envoi de SMS à la réception de messages via le réseau de données. ID Mobile, après une première application nommée «Mogoroad», propose aujourd hui sur quasiment tous les mobiles du marché (iphone, Android, Symbian, etc.) une application complète informant les automobilistes des contrôles de police, des radars, des bouchons et des ralentissements, tout en respectant l art. 57b de la loi sur la circulation routière. Une précieuse aide à la conduite Le but de l application Swiss-Traffic n est pas de perturber le chauffeur, mais d offrir une aide à la conduite. Lorsque l application est lancée, aucune manipulation n est nécessaire. Toutes les informations sont diffusées automatiquement de manière vocale, comme à la radio, dans la région choisie par l utilisateur. Par exemple, avec un téléphone mobile d Apple, Swiss-Traffic permet de faire tourner de la musique en tâche de fond et de l interrompre automatiquement lorsqu un nouvel événement est à signaler. Si celui-ci n est pas indiqué sur la carte, l utilisateur peut, par un simple clic sur son écran, signaler son type (radar, contrôle ou trafic) à la centrale, qui reçoit en même temps sa position. Celle-ci se charge ensuite de le rappeler pour obtenir plus de détails. Ce principe de récolte d informations, en plus de celles obtenues par les radios et les différents médias en ligne, permet d informer les clients en permanence et souvent très rapidement après le début d un événement. Véritable outil de prévention, il aide également l automobiliste à prendre une route alternative en cas d accident ou de bouchon, en affichant une carte de la région via Google. Un choix d options gratuites et payantes Par ailleurs, l application prévoit des informations météo pour 27 villes suisses, en indiquant les températures du matin et de l après-midi, les limites de chute de neige et le brouillard potentiel. A noter que l application est gratuite, ainsi que de nombreuses informations routières. Seule l information pour les radars est payante, pour autant que l utilisateur ait confirmé cette option. Quelques mots sur la société ID Mobile SA Située à Saint-Légier (VD), la société ID Mobile SA a été fondée en 2007 et propose diverses applications pour les mobiles, telles que Swiss Hockey, Swiss Contests, Horoscope, Méto, etc. De plus, elle est régulièrement sollicitée par des sociétés suisses et internationales pour réaliser des applications mobiles spécifiques. Jean-Daniel Faessler octobre 2010 market.ch 81

15 z o o m La sécurité selon INFOManage SA En dix ans, la société INFOManage a réussi à se positionner comme le distributeur suisse de référence dans le domaine de la sécurité. Etablie depuis plusieurs années à Chézard-Saint-Martin, dans le Canton de Neuchâtel, INFO- Manage est une société tournée vers l avenir, qui offre à ses partenaires son savoir-faire dans le domaine de la sécurité avec une forte valeur ajoutée. Michel Biolley, fondateur et directeur de l entreprise, nous a brossé un portrait de sa société lors d un entretien dans ses locaux. Une localisation hors du commun Après avoir créé d autres entreprises, M. Biolley a fondé INFOManage, une nouvelle société issue de son expérience avec Trend Micro, en Après une première période de développement de l entreprise à Saules (NE), la société déménage dans les locaux qu elle occupe actuellement, non loin du domicile de son directeur. En effet, que ce soit dans le privé ou dans l offre exclusive d un logiciel, le souci de l écologie est omniprésent pour ce dernier, fervent défenseur du «Green IT». Dix ans plus tard, le pari semble gagné. Tout en étant éloignée des grands centres urbains, INFOManage a été élue, cette année et pour la deuxième fois consécutive, le plus important distributeur en Suisse des produits Kaspersky. M. Biolley d expliquer : «Nous formons plus de 200 ingénieurs par an dans nos locaux. Par notre situation, lorsque ceux-ci sont en cours, ils sont dans un cadre agréable, propice à la formation et surtout, ils ne sont pas occupés à autre chose.» Pour preuve, lors du concours du programme bêta test 2009 du fournisseur Kaspersky, le gagnant était un des ingénieurs formés chez INFOManage. Une réelle relation de partenariat Aujourd hui, les sept employés d INFO- Manage collaborent régulièrement avec 250 partenaires intégrateurs répartis dans toute la Suisse. Il n est pas question pour INFO- Manage de faire de la vente directe. Le principe commercial est simple : lors d un appel d offre, d une demande de support ou d informations, l équipe d INFOManage réagit immédiatement pour offrir à ses revendeurs un service de proximité et de qualité, rapide, compétitif et à forte valeur ajoutée, ce que d autres distributeurs ne proposent pas toujours. Pour M. Biolley, le succès d INFOManage est avant tout «une relation étroite avec nos partenaires et fournisseurs, ce qui fait la différence de manière très claire par rapport à nos concurrents». La relation avec les fournisseurs est d ailleurs un élément important, étant donné que le cycle d introduction d un 82 market.ch octobre 2010

16 z o o m Quelques mots sur les produits distribués par INFOManage (www.infomanage.ch) Barracuda Networks Inc. Barracuda Networks Inc., leader mondial dans le domaine de la sécurité Web et courriel, associe des passerelles et logiciels installés sur site, des services hébergés et une assistance à distance sophistiquée pour proposer des solutions de sécurité intégrale, de gestion de réseau et de stockage très complètes. Sa gamme de produits est composée des éléments suivants : Spam & Virus Firewall, Message Archiver, Web Filter, Web Application Firewall, Load Balancer, Link Balancer, SSL VPN et IM Firewall. Blue Coat Systems Inc. Blue Coat Systems Inc s est donné pour mission de sécuriser les communications Web et d accélérer les applications métier dans toutes les entreprises distribuées. Blue Coat a été élu meilleur fournisseur mondial sur le marché de la distribution d applications WAN et de la sécurisation de contenus. Hibernatus Hibernatus est un logiciel d optimisation de la consommation électrique des postes de travail. Il intègre un module de simulation conçu pour tester l application sans déranger l utilisateur final. Il se distingue aussi par ses capacités d intégration avec les systèmes de contrôle de présence. Remontées en temps réel, les informations permettent, par exemple, de déclencher la mise en hibernation de l ordinateur d un employé et de le réveiller en temps voulu. nouveau produit peut prendre jusqu à 18 mois, une durée qui n est pas toujours évidente à faire comprendre. Côté partenaires, INFOManage est le distributeur de référence, à l exemple des propos de Marco Generoso, directeur de l entreprise E-Secure, que nous avions présentée dans notre numéro d avril 2010 (market.ch, n 78). Pour lui, INFOManage est un important distributeur de proximité dans le domaine de la sécurité, disponible et d une réactivité immédiate. Collaborant depuis dix ans ensemble, E-Secure et INFOManage ont réussi à implanter des solutions de sécurité dans de grandes sociétés financières et industrielles, ainsi que dans des organisations étatiques. A n en pas douter, INFOManage va poursuivre sa progression en continuant à proposer à ses clients des produits innovants adaptés à la demande du marché. Jean-Daniel Faessler Michel Biolley, fondateur et directeur de INFOManage Kaspersky Kaspersky répond aux besoins essentiels des réseaux d entreprises pour une protection antivirus à tous les niveaux. La gamme de produits est composée d une suite logicielle conçue pour protéger les réseaux de toute taille ou complexité, contre tous les types de menaces informatiques modernes. Kaspersky Lab est un groupe international, qui fête ses douze ans cette année, avec plus de spécialistes hautement qualifiés. Son siège central se situe à Moscou. Kobil Kobil fait référence à la sécurité des données et des communications sur n importe quel ordinateur partout dans le monde. Que ce soit pour une utilisation professionnelle ou particulière, la technologie de Kobil offre une protection optimale pour chaque poste de travail en ligne et rend les opérations bancaires en ligne confortables et faciles. La vision de Kobil est simple : sécurité du poste de travail maintenant et pour l avenir! Wallix Wallix, société fondée en 2003, propose des solutions logicielles de sécurité informatique. Experte dans la sécurisation des réseaux et la gestion des infrastructures informatiques critiques, les produits Wallix répondent à des besoins émergents qui ne sont couverts que par des solutions complexes et coûteuses. Wallix privilégie les solutions sans installation d agents spécifiques sur les équipements et qui s intègrent aisément dans le système d information du client. octobre 2010 market.ch 83

17 g r i n e w s Le vote électronique en Suisse Lors de sa séance du 8 septembre 2010, le Conseil fédéral a accepté les demandes de douze cantons, dont trois romands, de conduire des essais de vote électronique lors de la votation populaire fédérale du 28 novembre En l espace de soixante jours, le nombre des cantons qui permettront à leurs ressortissants résidant hors de Suisse de recourir au vote électronique aura ainsi quintuplé. Expérience cantonale variée Les cantons de Zurich, Genève et Neuchâtel organiseront, le 28 novembre prochain, un nouvel essai de vote électronique. Les cantons de Bâle-Ville et Lucerne conduiront eux aussi (ce sera la première fois pour Lucerne) un essai de vote électronique grâce à l hébergement de leurs données par le système genevois Bâlois et Lucernois vivant à l étranger l e s a c t u s d e l a s i s r La plateforme de promotion «eco-hermes» Les utilisateurs d HERMES disposent d une plateforme pour échanger et promouvoir cette méthode suisse de conduite de projet. Constituée à Berne le 1 er décembre 2009, la vision de l association «eco-hermes» (www.eco-hermes. ch) est d établir HERMES comme la méthode de gestion de projet de pointe en Suisse et dans les pays intéressés. Les fondateurs sont des utilisateurs expérimentés et co-auteurs de la version actuelle. Moins d une année après sa fondation, plus d une vingtaine d entreprises privées et publiques ont adhéré à ce groupe d utilisateurs pour encourager le recours, l échange d expériences et la diffusion d HERMES en Suisse et à l étranger. Ce succès démontre un besoin jusqu ici encore insatisfait et l utilité d un tel réseau de professionnels. Une des raisons de la création d un «user group» est que la méthode HERMES est un standard à la Confédération. Il est également appliqué dans de nombreuses organisations, dont la Poste, la ville de Zurich ou encore au Luxembourg. Le groupe des utilisateurs d HERMES, à l instar des Allemands avec la méthode V-Modell XT, se positionne comme un acteur proactif dans le développement des nouvelles versions en proposant des améliorations à la Confédération dont le rôle est de faire évoluer le contenu de la méthode. Il s agit notamment de mettre à disposition un savoir-faire et des ressources à moindre coût pour la communauté et la Confédération. Un programme avec des rencontres et des événements est en préparation. A l occasion du Symposium annuel du 18 juin 2010 «HERMES de Suisse» au Stade de Suisse à Berne, près d une centaine de professionnels et de chefs de projet informatiques ont traité de sujets centraux comme l agilité (Scrum), la gestion des exigences (requirements engineering) ou encore les facteurs mous (soft factors) pour compléter HERMES. Le Prof. Andreas Rausch de l Institut pour l informatique et l ingénierie des systèmes logiciels de l Université technique de Clausthal (en Allemagne) a souligné l importance d un groupe d utilisateurs pour une méthode nationale. En tant qu invité de marque, il a partagé avec le public les expériences effectuées dans l utilisation du modèle V XT dans le pays. L unité de stratégie informatique de la Confédération (USIC), qui gère et maintient la méthode HERMES est face à des défis importants et elle peut compter sur l appui du groupe d utilisateurs «eco-hermes». A ce titre, deux groupes de travail ont été lancés, à savoir «HERMES REM (Requirements Engineering & Management)» et «Agile HERMES», et les livrables s orientent vers la réalisation de guides de bonnes pratiques. L adhésion à «eco-hermes» est ouverte à toute personne ou organisation intéressée à contribuer au rayonnement de notre méthode suisse. Louis Belle Président eco-hermes Linkedin: Plaxo: Viadeo: XING: https://www.xing.com/net 84 market.ch octobre 2010

18 g r i n e w s pourront profiter de cette nouvelle offre. Les sept cantons issus du consortium des cantons ayant adopté le système zurichois de vote électronique - à savoir Fribourg, Soleure, Schaffhouse, Saint-Gall, Grisons, Argovie et Thurgovie - réaliseront un premier, voire un deuxième, essai avec leurs ressortissants à l étranger. Suite à cette décision, le Conseil fédéral offrira à près de électeurs la possibilité de voter électroniquement lors de la prochaine votation fédérale, soit 4,1 % de la population suisse en droit de voter. Genève, pionnier romand de l e-voting Genevois, dont vivant à l étranger pourront voter par Internet lors de ce prochain scrutin. Treize communes genevoises participent à l opération qui a débuté en l an Dans le projet genevois, les cartes de vote sont pourvues d un code personnel. L e-votant doit entrer ce code pour pouvoir accéder à un système central et délivrer son vote. Le projet neuchâtelois vise la signature électronique d initiatives et de référendums. Il a mis en place un registre central des électeurs et des électrices. Le projet zurichois consiste à établir un registre des votants dotés d un accès centralisé. Première fribourgeoise Cette votation électronique sera une première pour le canton de Fribourg. Pas moins de 600 citoyens sur les quelque Suisses basés à l étranger et domiciliés politiquement dans le canton pourront voter électroniquement. Expérimentation helvétique de l evoting Le groupe de travail «Avant-projet Vote électronique» a vu le jour le 30 juin 2000 sur décision de la Chancellerie fédérale. Il comprend des représentants des cantons de Zurich, Berne, Saint-Gall, Neuchâtel, Genève, du Tessin et de l Office fédéral de la statistique. Mathieu Janin GRI Imprimantes, consommables Systèmes d enregistrement de temps En Budron D 5, 1052 Le Mont-sur-Lausanne Tél. 021/ , Fax 021/ Votre pub ici! VOUS DÉSIREZ FAIRE CONNAÎTRE VOS SERVICES OU VOS PRODUITS AUX LECTEURS D IB COM? N HÉSITEZ PAS À NOUS CONTACTER M. Guy Chavannes Tél , fax: Etiquettes Indigo - Service rapide Etiquettes autocollantes pour toutes imprimantes à jet d encre, laser et photocopieurs. SHERIF TRADING SA Chemin du Petray Vésenaz/Genève Tél. 022/ Fax 022/ P. LENZLINGER SA Noyers 11, 2000 Neuchâtel Tél Fax ISDN Association IT PROJECT SUPPORT qualifié certifié sûr Association suisse octobre 2010 market.ch 85

19 l e s n o u v e l l e s d u G i t i La tour Säntis mesure la foudre En 1752, Benjamin Franklin a ouvert un nouveau champ de recherche en démontrant la nature électrique de la foudre. Aujourd hui, malgré des progrès considérables, le coup de foudre reste encore énigmatique. La foudre est à l origine d importants dégâts et elle est une source phén o m é n a l e de perturbations électromagnétiques allant de très basses fréquences jusqu aux ondes radio. Entre 30 et 60% des coupures de courant sont dues à la foudre, engendrant parfois des coûts exorbitants. Le courant des décharges orageuses peut atteindre des centaines de milliers d ampères. Il peut être mesuré directement par des capteurs sur des structures élevées ou par le déclenchement artificiel grâce à de petites fusées reliées à la terre avec un fil conducteur. Les valeurs statistiques du courant utilisées pour la protection contre la foudre sont basées sur les travaux du Prof. Berger, qui a effectué des mesures sur deux tours de télévision au sommet du Monte San Salvatore à Lugano*. Son système souffrait cependant de limitations de bande de fréquences et de sensibilité. D autre part, des études ont montré que les enregistrements expérimentaux sont «contaminés» par des réflexions multiples dans la tour. Pour ces raisons, une nouvelle station de mesure a été mise sur pied sur la tour Säntis par l EPFL et La tour de télécommunications Säntis, près de Saint-Gall l HEIG-VD, avec le soutien du Fonds national de recherche scientifique et du Bureau suisse pour l éducation et la recherche. La tour Säntis mesure 125 m de haut et est construite au sommet du mont du même nom, à une altitude de m. Une analyse pluriannuelle des données du système de détection de la foudre EUCLIDE a révélé que cette tour est une des structures les plus foudroyées en Suisse*. En juin 2010, la tour a été équipée d un système de mesure sophistiqué. Quatre capteurs ont été installés à 20 m et 67 m le long de la tour : deux de type Rogowski, dont la sortie est intégrée pour obtenir une reproduction du courant dans la tour, et deux capteurs «B-dot», conçus dans le cadre du projet pour mesurer sa dérivé temporelle. Le système est contrôlé par Internet depuis l EPFL et la HEIG-VD. Plusieurs dizaines d enregistrements ont déjà été obtenus, et la station deviendra vraisemblablement un centre international de recherche expérimentale sur la foudre. A.Rubinstein C. Romero F. Rachidi M. Rubinstein * Références : A. Rubinstein, C. Romero, M. Paolone, F. Rachidi, M. Rubinstein, P. Zweiacker, B. Daout, «Lightning measurement station on Mount Säntis in Switzerland», 10 th International Symposium on Lightning Protection, Curitiba, Brazil, November 9-13, market.ch octobre 2010

20

La surveillance réseau des Clouds privés

La surveillance réseau des Clouds privés La surveillance réseau des Clouds privés Livre blanc Auteurs : Dirk Paessler, CEO de Paessler AG Gerald Schoch, Rédactrice technique de Paessler AG Publication : Mai 2011 Mise à jour : Février 2015 PAGE

Plus en détail

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Créée en 1995, Syselcom est une société suisse à capitaux suisses. Syselcom est spécialisée dans les domaines de la conception, l intégration, l exploitation et

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Aperçu : Permettre l agilité du data-center La flexibilité métier est votre objectif primordial Dans le monde d aujourd hui, les clients attendent

Plus en détail

COMPRENDRE LA VOIX SUR IP EN ENTREPRISE

COMPRENDRE LA VOIX SUR IP EN ENTREPRISE COMPRENDRE LA VOIX SUR IP EN ENTREPRISE Tout savoir sur les avantages de la téléphonie du 21 e siècle et comment votre entreprise saura en profiter. I N T R O D U C T I O N MOINS CHER PLUS CONFORTABLE

Plus en détail

de la DSI aujourd hui

de la DSI aujourd hui de la DSI aujourd hui Partout, l industrialisation de l IT est en cours. ITS Group accompagne ce mouvement avec une palette de compétences exhaustives permettant de répondre aux principaux challenges que

Plus en détail

GESTION DE FLOTTE MOBILE (MDM), LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES

GESTION DE FLOTTE MOBILE (MDM), LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES GESTION DE FLOTTE MOBILE (MDM), LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES Avec Kaspersky, maintenant, c est possible! kaspersky.fr/business Be Ready for What s Next SOMMAIRE 1. MOBILITÉ : LES NOUVEAUX DÉFIS...2 Page

Plus en détail

Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE.

Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE. Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE. Windows 7 : mal nécessaire ou réel avantage? Au cours des 24 prochains mois,

Plus en détail

La force du partenariat

La force du partenariat La force du partenariat Bienvenue Solutions en informatique de virtualisation et de Cloud Computing leader sur le marché, programmes primés, rentabilité maximale En rejoignant le réseau de partenaires

Plus en détail

100% Swiss Cloud Computing

100% Swiss Cloud Computing 100% Swiss Cloud Computing Simplifiez votre IT, augmentez sa puissance, sa flexibilité, sa sécurité et maîtrisez les coûts Avec le Cloud, vous disposez d un espace d hébergement dédié, dissocié de votre

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

GARDER LA TÊTE SUR LES ÉPAULES EN ADOPTANT LE CLOUD ET LE MOBILE

GARDER LA TÊTE SUR LES ÉPAULES EN ADOPTANT LE CLOUD ET LE MOBILE GARDER LA TÊTE SUR LES ÉPAULES EN ADOPTANT LE CLOUD ET LE MOBILE On a beaucoup parlé de révolutions technologiques qui bouleversent l informatique. La migration vers le Cloud, le développement de la force

Plus en détail

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale LIVRE BLANC Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale Mai 2010 Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale CA Service

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications

Plus en détail

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données La meilleure protection pour les données vitales de votre entreprise Autrefois, protéger ses données de manière optimale coûtait

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

Protection de votre environnement virtualisé contre les virus et programmes malveillants

Protection de votre environnement virtualisé contre les virus et programmes malveillants Protection de votre environnement virtualisé contre les virus et programmes malveillants Auteur : Gary Barnett Date de publication : juin 2012 All contents The Bathwick Group Ltd 2012 Sommaire Introduction...3

Plus en détail

Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale

Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale Le Cloud transforme tout en service Le Cloud permet de répondre aux enjeux technologiques de votre organisation avec un maximum de flexibilité,

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour la sauvegarde des flottes des postes nomades

Les bonnes pratiques pour la sauvegarde des flottes des postes nomades Livre blanc WP1 Les bonnes pratiques pour la sauvegarde des flottes des postes nomades Février 2012 Auteur Vytalink Ref. WP 1 Index 1 Introduction...3 2 Comprendre où est le besoin...5 3 Les trois bonnes

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

ALL AROUND BUSINESS-IT. Avec des partenaires experts de confiance, les systèmes même complexes tournent toujours rond.

ALL AROUND BUSINESS-IT. Avec des partenaires experts de confiance, les systèmes même complexes tournent toujours rond. ALL AROUND BUSINESS-IT Avec des partenaires experts de confiance, les systèmes même complexes tournent toujours rond. ALL AROUND IT-SERVICES MISSION Prestataire leader en systèmes IT, MTF offre des services

Plus en détail

La base de données TIC installée dans les 11 000 plus grandes entreprises suisses

La base de données TIC installée dans les 11 000 plus grandes entreprises suisses MARCHE IT-Markt Report 2015 MARCHé IT-Markt-Report 2015 Profondia La base de données TIC installée dans les 11 000 plus grandes entreprises suisses Dans le cadre du «IT-Markt Reports 2015», la société

Plus en détail

MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage»

MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage» MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage» DOSSIER DE PRESSE Nantes, le 15 janvier 2014 Sommaire I. 20 ans de croissance et d innovation

Plus en détail

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Sommaire 3 Bienvenue dans le programme VSPP (VMware Service Provider Program) 4 Présentation de VMware vcloud Air Network 5 VMware vcloud

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2007 PFA/ICTS POUR DÉCISION. Stratégie en matière de technologies de l information (2007-2009) Liens

Conseil d administration Genève, mars 2007 PFA/ICTS POUR DÉCISION. Stratégie en matière de technologies de l information (2007-2009) Liens BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.298/PFA/ICTS/1 298 e session Conseil d administration Genève, mars 2007 Sous-comité des technologies de l'information et de la communication PFA/ICTS POUR DÉCISION PREMIÈRE

Plus en détail

La situation du Cloud Computing se clarifie.

La situation du Cloud Computing se clarifie. Résumé La situation du Cloud Computing se clarifie. Depuis peu, le Cloud Computing est devenu un sujet brûlant, et à juste titre. Il permet aux entreprises de bénéficier d avantages compétitifs qui leur

Plus en détail

VTX HOSTING. Les solutions d hébergement de VTX : du site Web à la colocation en passant par les applications et les serveurs dédiés

VTX HOSTING. Les solutions d hébergement de VTX : du site Web à la colocation en passant par les applications et les serveurs dédiés HOSTING Les solutions d hébergement de : du site Web à la colocation en passant par les applications et les serveurs dédiés 1 2 Introduction Suivez le guide! Fort d une expérience de plus de 20 ans comme

Plus en détail

Tout sur le processus CPQ Configure Price Quote

Tout sur le processus CPQ Configure Price Quote Configure Price Quote Comment vendre plus et mieux vos produits et services complexes SOMMAIRE CPQ? Kézaco?. 2 Quand doit-on avoir recours à une solution CPQ? 4 Quelles sont les offres CPQ disponibles?

Plus en détail

Sommaire. A la une...2-3. Témoignage client...4. Prochain rendez-vous...6. Syselcom : l actu...7. Contact Us

Sommaire. A la une...2-3. Témoignage client...4. Prochain rendez-vous...6. Syselcom : l actu...7. Contact Us Sommaire A la une...2-3 ¾ L évolution du Cloud Computing et ses défis Témoignage client...4 ¾ OneSolutions SA Les événements SyselCloud...5 ¾ RoadShow SolvAxis - SyselCloud Prochain rendez-vous...6 ¾ SyselCloud

Plus en détail

Livre blanc. La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés

Livre blanc. La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés Livre blanc La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés Introduction Ces dernières années, la virtualisation est devenue progressivement un élément stratégique clé pour le secteur

Plus en détail

White Paper Managed IT Services

White Paper Managed IT Services White Paper Managed IT Services MANAGED IT SERVICES 1. Executive Summary Dans l économie mondiale exigeante d aujourd hui, les entreprises se consacrent de plus en plus à leurs activités principales. Elles

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique

Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique Livre Blanc Auteur : Daniel Zobel, Responsable Developpement Logiciel, Paessler AG Publication : juillet 2013 PAGE 1 SUR 8

Plus en détail

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress transformer en temps réel vos données en avantage compétitif Your business technologists. Powering progress Transformer les données en savoir Les données sont au cœur de toute activité, mais seules elles

Plus en détail

netzevent IT-MARKT REPORT 2013 Infrastructure ICT en Suisse: Le point de vue des entreprises utilisatrices

netzevent IT-MARKT REPORT 2013 Infrastructure ICT en Suisse: Le point de vue des entreprises utilisatrices netzevent IT-MARKT REPORT 2013 Infrastructure ICT en Suisse: Le point de vue des entreprises utilisatrices Résultats exclusifs de l'étude systématique des 10 000 plus grandes entreprises en Suisse à leur

Plus en détail

DES SAUVEGARDES ET DES RESTAURATIONS DE DONNEES SANS CONTRAINTES DE LIEU NI DE TEMPS

DES SAUVEGARDES ET DES RESTAURATIONS DE DONNEES SANS CONTRAINTES DE LIEU NI DE TEMPS POURQUOI CHOISIR ACRONIS BACKUP TO CLOUD? Les volumes de données que votre entreprise doit gérer et les coûts correspondants de sauvegarde et de maintenance augmentent de manière exponentielle. La virtualisation,

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. «Une sauvegarde simple et sécurisée pour les professionnels»

DOSSIER DE PRESSE. «Une sauvegarde simple et sécurisée pour les professionnels» neobe DOSSIER DE PRESSE AOUT 2012 «Une sauvegarde simple et sécurisée pour les professionnels» SOMMAIRE A. NEOBE, UNE EQUIPE, UNE HISTOIRE Page 3 B. NEOBE EN UN COUP D OEIL Page 4 C. NOS ENGAGEMENTS Page

Plus en détail

Les avantages de la solution Soluciteam

Les avantages de la solution Soluciteam Qui sommes nous? Les avantages de la solution Soluciteam Notre offre Nos missions Nos références 1 - QUI SOMMES NOUS? PRESENTATION DE L ENTREPRISE Soluciteam, société de prestations de services informatiques

Plus en détail

L usage de l iphone se généralise dans l entreprise Conseils aux départements informatiques pour concilier exigences utilisateurs et contraintes de

L usage de l iphone se généralise dans l entreprise Conseils aux départements informatiques pour concilier exigences utilisateurs et contraintes de L usage de l iphone se généralise dans l entreprise Conseils aux départements informatiques pour concilier exigences utilisateurs et contraintes de sécurité Tapez «iphone dans les entreprises» dans Google

Plus en détail

Sécurité et Consumérisation de l IT dans l'entreprise

Sécurité et Consumérisation de l IT dans l'entreprise Sécurité et Consumérisation de l IT dans l'entreprise C A M P A N A T H É O C A R P I N T E R O F A B I A N G A N I V E T J U S T I N L A P O T R E G U I L L A U M E L A D E V I E S T É P H A N E S A U

Plus en détail

Postes de travail dans le Cloud

Postes de travail dans le Cloud Postes de travail dans le Cloud Votre solution miracle pour la fin de vie de Windows XP LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 Migration incrémentielle des postes de travail.... 3 Scénarios d utilisation

Plus en détail

Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information

Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information 2 mai 2011 2 Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information Introduction Sur un

Plus en détail

Copyright 2002 ACNielsen a VNU company. Découverte des solutions 3CX Aperçu des avantages produit

Copyright 2002 ACNielsen a VNU company. Découverte des solutions 3CX Aperçu des avantages produit Copyright 2002 ACNielsen a VNU company Découverte des solutions 3CX Aperçu des avantages produit Sommaire de la présentation 1. Introduction sur 3CX 2. Solutions proposées par 3CX 3. Système de licences

Plus en détail

Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise

Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise Trente mois après le lancement d Orange Business Services, qui a renforcé sa position dominante sur le segment B2B et affiche une croissance

Plus en détail

GAGNEZ EN AGILITÉ AVEC NOS SOLUTIONS CLOUD

GAGNEZ EN AGILITÉ AVEC NOS SOLUTIONS CLOUD GAGNEZ EN AGILITÉ AVEC NOS SOLUTIONS CLOUD www.cloud-adjust.com www.cloud-adjust.com - 1 Prodware, votre partenaire Cloud Dans un marché concurrentiel, les usages, comme les besoins des clients, évoluent

Plus en détail

Square-IT-Consulting. Présentation

Square-IT-Consulting. Présentation Square-IT-Consulting Présentation Janvier 2013 Square-IT-Consulting Groupe Square-IT-Services Square IT Services est une société de services en ingénierie informatique à forte valeur ajoutée, créée en

Plus en détail

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 3 mai 2012 Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Le cloud computing : du virtuel au réel Atelier numérique de Courbevoie Intervenants : Olivier CARTIERI Animateur Conseil TIC Franck

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Architectures informatiques dans les nuages

Architectures informatiques dans les nuages Architectures informatiques dans les nuages Cloud Computing : ressources informatiques «as a service» François Goldgewicht Consultant, directeur technique CCT CNES 18 mars 2010 Avant-propos Le Cloud Computing,

Plus en détail

Ceano. Un Partenariat plus simple. 1 plateforme unique pour une IT facile. 1 collaboration d équipe facilitée

Ceano. Un Partenariat plus simple. 1 plateforme unique pour une IT facile. 1 collaboration d équipe facilitée Ceano 1 plateforme unique pour une IT facile Mise à disposition des services en temps réel Facturation unique Gestion optimisée des ressources Services Cloud sur demande Voix et Voix sur IP Connectivité

Plus en détail

Piratage Télécom : Comment se protéger?

Piratage Télécom : Comment se protéger? Piratage Télécom : Comment se protéger? Rhénatic Pôle de Compétences TIC d Alsace, créé en octobre 2006 Un réseau d une centaine d entreprises numériques alsaciennes, issus de tous les métiers des TIC

Plus en détail

Développez votre système d'information en toute simplicité

Développez votre système d'information en toute simplicité Développez votre système d'information en toute simplicité IT CONSULTING HOSTING as a service SR opérations SA Société suisse fondée en 2003, SR opérations SA est une filiale de SRF groupe SA. SR opérations

Plus en détail

sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security

sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security Le Saviez-vous? La Cybercriminalité génère plus d argent que le trafic de drogue* La progression des malwares

Plus en détail

Vitaminez. Empowering. business leadership. suisse. des individus, de l expertise. catalyseurs de succès

Vitaminez. Empowering. business leadership. suisse. des individus, de l expertise. catalyseurs de succès Get IT right Vitaminez Empowering CLIENT LIST CAMBRIDGE TECHNOLOGY PARTNERS, VOTRE PARTENAIRE IT, EST UN PUISSANT FACTEUR DE RÉUSSITE, MOBILISANT RESSOURCES HUMAINES ET COMPÉTENCES ADAPTÉES AFIN D INTÉGRER

Plus en détail

Orange Business Services

Orange Business Services Orange Business Services agenda 1 2 3 le Groupe France Telecom Orange Orange Business Services stratégie 4 références 2 1 le Groupe France Telecom Orange 3 un des principaux opérateurs de télécommunications

Plus en détail

2. Convention avec le Centre électronique de Gestion de la Ville de Neuchâtel (CEG)

2. Convention avec le Centre électronique de Gestion de la Ville de Neuchâtel (CEG) Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d un créditcadre de Fr. 295 000.-- pour le financement général de divers travaux informatiques Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS

KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS IDENTIFIER. CONTRÔLER. PROTÉGER. Guide de migration RENOUVELLEMENTS ET MISES À NIVEAU DES LICENCES : Guide de migration PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE GAMME ENDPOINT SECURITY

Plus en détail

Application Portfolio Management (APM) : Redonner de la valeur à l entreprise

Application Portfolio Management (APM) : Redonner de la valeur à l entreprise IBM Global Services Application Portfolio Management (APM) : Redonner de la valeur à l entreprise L analyse du parc applicatif d une entreprise peut aider à maintenir une cohérence entre son organisation

Plus en détail

Une nouvelle approche globale de la sécurité des réseaux d entreprises

Une nouvelle approche globale de la sécurité des réseaux d entreprises Une nouvelle approche globale de la sécurité des réseaux d entreprises Kaspersky Open Space Security est une suite de produits de sécurité couvrant tous les types de connexion réseau, des appareils mobiles

Plus en détail

Services de téléphonie

Services de téléphonie Services de téléphonie 1 2 Téléphonie VTX Sommaire vtx.ch Une large gamme de produits pour entreprises Que ce soit en téléphonie mobile ou en téléphonie fixe, VTX propose une large gamme de produits dédiés

Plus en détail

des Produits et des Solutions

des Produits et des Solutions des Produits et des Solutions Le groupe Econocom Notre mission Accompagner nos clients dans la maîtrise et la transformation des infrastructures IT et télécoms pour en garantir l accès en tout lieu et

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

Portrait d entreprise Logiciels de gestion PME. Pour que les idées mènent au succès.

Portrait d entreprise Logiciels de gestion PME. Pour que les idées mènent au succès. Portrait d entreprise Logiciels de gestion PME. Pour que les idées mènent au succès. «Avec nos logiciels et nos services informatiques, nous aidons les PME suisses à gérer leurs affaires plus efficacement.»

Plus en détail

ID Concept. Informatique et Communications. 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept.

ID Concept. Informatique et Communications. 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept. ID Concept Informatique et Communications Spécialiste de l informatique depuis 1996 ID Concept ID Concept 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept.com

Plus en détail

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers Communiqué de presse IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers IGEL considère que le cloud computing est l élément central d une nouvelle vague d externalisation dont les petites

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ!

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! UN EXPERT EN LOCATION ET GESTION D ÉQUIPEMENTS TECHNOLOGIQUES BNP Paribas Rental Solutions répond à vos besoins pour maîtriser votre parc d équipements technologiques

Plus en détail

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud.

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Faites évoluer vos ressources informatiques à la demande Choisissez la localisation d hébergement de vos données en Europe Le réseau européen

Plus en détail

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE

Plus en détail

PUISSANCE ET SIMPLICITE. Business Suite

PUISSANCE ET SIMPLICITE. Business Suite PUISSANCE ET SIMPLICITE Business Suite LA MENACE EST REELLE Les menaces numériques sont une réalité pour votre entreprise, quelle que soit votre activité. Que vous possédiez des données ou de l'argent,

Plus en détail

L expertise en sécurité pour toutes les entreprises! Passez à la vitesse supérieure. Kaspersky. avec. Open Space Security

L expertise en sécurité pour toutes les entreprises! Passez à la vitesse supérieure. Kaspersky. avec. Open Space Security L expertise en sécurité pour toutes les entreprises! Passez à la vitesse supérieure 2010 avec Kaspersky Open Space Security Aujourd hui, le réseau d une entreprise est un espace ouvert dynamique, mobile.

Plus en détail

Vote électronique Foire aux questions

Vote électronique Foire aux questions Staatskanzlei des Kantons Bern Chancellerie d Etat du canton de Berne Vote électronique Foire aux questions Les questions sont classées par thème. Choisissez dans la colonne de droite le thème auquel se

Plus en détail

Le concept FAH (ou ASP en anglais)

Le concept FAH (ou ASP en anglais) Le concept FAH (ou ASP en anglais) Présentation FAH signifie Fournisseur d Application Hébergé ASP signifie Application Service Provider L utilisation d un logiciel de gestion classique peut se révéler

Plus en détail

Flanders Investment & Trade mise sur le travail mobile pour gagner en productivité

Flanders Investment & Trade mise sur le travail mobile pour gagner en productivité Flanders Investment & Trade mise sur le travail mobile pour gagner en productivité pays : Belgique secteur : secteur public profil L entrepreneuriat international joue un rôle majeur dans le développement

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique.

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Cette consultation a pour objectif de recruter un prestataire informatique

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Cycle de conférences sur Cloud Computinget Virtualisation. Le Cloud et la sécurité Stéphane Duproz Directeur Général, TelecityGroup

Cycle de conférences sur Cloud Computinget Virtualisation. Le Cloud et la sécurité Stéphane Duproz Directeur Général, TelecityGroup Cycle de conférences sur Cloud Computinget Virtualisation Le Cloud et la sécurité Stéphane Duproz Directeur Général, TelecityGroup Le «Cloud»a déjàdécollé Source: http://blog.rightscale.com/ 2 Mais de

Plus en détail

sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security

sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security Le Saviez-vous? La Cybercriminalité génère plus d argent que le trafic de drogue* La progression des malwares

Plus en détail

«Le haut niveau de qualité

«Le haut niveau de qualité 3 4 8 12 14 18 19 Bienvenue chez Nos principes Vos avantages SA Ostermundigenstrasse 99 3006 Berne www.swisscom.ch/it-services Votre informatique en bonnes mains «Le haut niveau de qualité a été déterminant

Plus en détail

Antivirus : les Français, rois du gratuit, les Russes, rois du payant

Antivirus : les Français, rois du gratuit, les Russes, rois du payant Antivirus : les Français, rois du gratuit, les Russes, rois du payant La société allemande G Data Software, spécialisée dans les logiciels de sécurités (dont les antivirus), a publié il y a peu une étude

Plus en détail

L I V R E B L A N C P r o t ég e r l e s a p p l i c a t i o n s m ét i e r s c r i t i q u e s M a i n f r a m e, un b e s o i n c r u c i a l

L I V R E B L A N C P r o t ég e r l e s a p p l i c a t i o n s m ét i e r s c r i t i q u e s M a i n f r a m e, un b e s o i n c r u c i a l Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701, É.-U. T.508.872.8200 F.508.935.4015 www.idc.com L I V R E B L A N C P r o t ég e r l e s a p p l i c a t i o n s m ét i e r s c r i t i q u e s M a i

Plus en détail

10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft SharePoint

10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft SharePoint 10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft SharePoint SharePoint constitue certes un outil collaboratif précieux. Mais gare aux risques pour votre entreprise. 10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Services de change et de gestion des paiements internationaux

DOSSIER DE PRESSE. Services de change et de gestion des paiements internationaux DOSSIER DE PRESSE Services de change et de gestion des paiements internationaux Janvier 2014 Fiche d identité de FX4Biz Date de création 2012 : FX4Biz Belgique Type de société SA de droit Belge au capital

Plus en détail

Solution de sauvegarde pour flotte nomade

Solution de sauvegarde pour flotte nomade Solution de sauvegarde pour flotte nomade > PRÉSENTATION D OODRIVE > Les enjeux LA SOLUTION > La solution AdBackup Laptop > Sécurité et options de protection > Monitoring et services > Hébergement (mode

Plus en détail

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES UN GUIDE ESSENTIEL : GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES Vue d ensemble Dans presque tous les secteurs des services de santé aux services financiers de l industrie

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

GE Capital Equipement Finance. Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014

GE Capital Equipement Finance. Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014 GE Capital Equipement Finance Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014 Edito Nous sommes ravis de vous présenter la première édition du Baromètre Capex Technologies.

Plus en détail

fourbissent leurs armes infrastructure Ainsi si le cloud computing constitue une des principales tendances du marché TIC depuis de nombreux

fourbissent leurs armes infrastructure Ainsi si le cloud computing constitue une des principales tendances du marché TIC depuis de nombreux que leurs même Salesforce un Diffusion : 30000 Page : 18 Cloud les opérateurs fourbissent leurs armes Sur un marché des services cloud en pleine progression les opérateurs disposent d atouts essentiels

Plus en détail

Portefeuille de solutions HP pour la virtualisation

Portefeuille de solutions HP pour la virtualisation Portefeuille de solutions HP pour la virtualisation Table des Matières Introduction P3 1. Les avantages de la Virtualisation P4 2. La valeur Ajoutée HP P6 3. La valeur Ajoutée Intel P8 4. Le portefeuille

Plus en détail

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique?

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? WHITE PAPER Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? Le «cloud voice» : l avenir de la communication Introduction Il fut un temps où, par définition, les entreprises

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

Guide des Fichiers PST: Pourquoi la Gestion des PST Rapporte a Votre Enterprise

Guide des Fichiers PST: Pourquoi la Gestion des PST Rapporte a Votre Enterprise Guide des Fichiers PST: Pourquoi la Gestion des PST Rapporte a Votre Enterprise Qu est ce qu un fichier PST? Un terme peu familier aux personnes externes à l IT, les fichiers PST sont crés par Outlook

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Conseil d administration 323 e session, Genève, 12-27 mars 2015 GB.323/PFA/4

Conseil d administration 323 e session, Genève, 12-27 mars 2015 GB.323/PFA/4 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 323 e session, Genève, 12-27 mars 2015 GB.323/PFA/4 Section du programme, du budget et de l administration Segment du programme, du budget et de

Plus en détail

Livre Blanc. L hébergement à l heure du Cloud. Comment faire son choix?

Livre Blanc. L hébergement à l heure du Cloud. Comment faire son choix? Comment faire son choix? Document conçu et rédigé par le cabinet de conseil et d études Pierre Audoin Consultants Mars 2014 www.pac-online.com blog.pac-online.com Sommaire Un nouveau paradigme... 3 L'hébergement

Plus en détail