R ponse au questionnaire du R seau Action Climat. 1/ Urbanisme :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "R ponse au questionnaire du R seau Action Climat. 1/ Urbanisme :"

Transcription

1 R ponse au questionnaire du R seau Action Climat. 1/ Urbanisme : 1. La Ville de Paris s'est d j engag e imposer des performances nerg tiques renforc es pour les projets urbains, dans le cadre de son Plan Climat Energie Territoriale Ces engagements vont au-del des lois "Grenelle" en vigueur. Très concrètement, si je suis élue maire, je veux d velopper plusieurs coquartiers d envergure, des quartiers z ro d chet, z ro carbone. Dans le cadre de la cr ation de la M tropole de Paris, je souhaite galement engager une r vision des r glements d urbanisme en vigueur pour construire une vision commune de l' volution des territoires, conjuguant d veloppement durable, nature en ville, logement et emploi. 2. Je veux veiller la sauvegarde des commerces de proximit parisiens. En mobilisant le PLU et avec la SEMAEST, j identifierai de nouveaux Vital Quartiers, l o l uniformisation menace. Je veux lancer un outil de financement participatif pour les commerces de proximit, soutenir le label Fait Paris / Made in Paris, cr er une Nuit de la librairie, et impliquer les commerces de proximit dans les grands v nements. J entends encourager les commer ants et artisans se constituer en associations pour mieux animer leur quartier. Enfin je ne suis pas favorable une g n ralisation de l ouverture des commerces le dimanche qui p nalise le commerce de proximit : nous devons mener une r flexion quartier par quartier, entre autre avec l aide des commer ants. 3. Paris est en soi une ville dense. Il faut utiliser la proximit de l habitat avec les r seaux de transport et la grande diversit des r seaux de chaleur, sur l ensemble du territoire, pour optimiser notre politique nerg tique. Je souhaite densifier l o il reste de la place et dans les nouveaux quartiers. Je veux travailler avec la SNCF et RFF pour poursuivre l int gration urbaine des voies ferroviaires comme Bercy Charenton. Les gares elles-m mes doivent tre pens es comme des quartiers dans la ville, mieux int gr es au tissu urbain. Je souhaite enfin travailler sur la r cup ration de l nergie pour chauffer les logements, en particulier la chaleur perdue ou produite par les gouts ou les data centers. 4. J entends renforcer la v g talisation de Paris partout o cela est possible. Je veux v g taliser 100ha de toitures et fa ades, exp rimenter une rue totalement v g tale et d dier la v g talisation 200 lieux aujourd hui d laiss s arbres seront plant s pour atteindre le chiffre de Paris en Enfin mon projet de reconqu te de la Petite Ceinture permettra d ajouter des espaces de respiration en plus des parcs et jardins existants. 2/ Mobilit : 1. En mati re de transports en commun, je souhaite prolonger le tramway des Mar chaux, prolonger les lignes 10 et 14, automatiser la ligne 4, cr er une navette

2 sur la Seine, et tudier l id e d un transport suspendu entre les gares de Lyon et d Austerlitz. Concernant sp cifiquement les bus, je souhaite en augmenter la fr quence et la r gularit, adapter leurs itin raires aux besoins des parisiens, et remplacer les bus diesel de la RATP par des v hicules hybrides ou lectriques. Le d but de la mandature verra la commande 300 bus de ce type. 2. Pour les cyclistes, je veux doubler l usage du v lo en 10 ans. Je souhaite doubler le kilom trage des pistes cyclables, en particulier en cr ant une voie nord-sud, une voie reliant les bois, une sur les Champs Elys es, une grande rocade autour de Paris et des liaisons vers la m tropole par les Portes, le long des voies ferr es et de la Seine. Je veux poursuivre les am nagements de voirie et la signal tique destin e aux cyclistes, et enfin cr er de nouveaux garages v los et des stations Velib proximit des gares, des coll ges, des lyc es, des universit s, des h pitaux et des mus es. 3. Je souhaite limiter la vitesse 30km/h dans tout Paris, l exception du r seau d avenues et de boulevards. Cela permettra de lutter contre l ins curit routi re, la pollution et le bruit. 3/ B timents : 1. Je souhaite lancer un nouveau plan de r novation thermique des logements parisiens, sociaux ou priv s, pour all ger la facture nerg tique des habitants. Grace ses Plans Climat nergie Territoriale puis , la Ville de Paris a d j exp riment plusieurs dispositifs permettant d'accompagner les copropri t s priv es parisiennes. Une OPATB a t lanc e sur les b timents nergivores dans le 13e arrondissement, et deux autres sont en projet dans les 19e et 15e arrondissements. Une OPAH d veloppement durable et conomie d' nergie a t r alis e dans le secteur de la Place de la R publique. La Ville propose galement aux copropri t s une subvention pour la r alisation d'un audit nerg tique de leur b timents et l'agence Parisienne du Climat permet de mobiliser les syndics de copropri taires sur ces sujets. Je souhaite que l'ensemble de ces outils se renforce et que les OPAH et OPATB s' tendent d'autres arrondissements et quartiers. 2. Dans le cadre de son Plan Climat nergie Territoriale, la Ville de Paris s'est associ e d s 2007 aux organismes professionnels du b timent pour inciter les entreprises et artisants acqu rir de nouvelles comp tences en mati re de travaux d' conomies d' nergie. Les coordonn es de plus de 100 entreprises sp cialis es sont disponibles sur le site web de la Ville. Ce mouvement doit tre amplifi. 3. Le Plan Climat nergie Territoriale de la Ville de Paris contient d j un r f rentiel d taill portant sur la construction et la r novation des b timents de logement sociaux, priv s et d'activit s tertiaires. Pour les longements priv s, le Plan Climat nergie Territoriale se r f re aux labels BBC-Effinergie+ et BBC- Effinergie r novation.

3 Parisiens sont en situation de pr carit nerg tique. Le Plan Climat nergie Territoriale de la Ville de Paris s'est d j attaqu cette probl matique qui touche les plus pauvres d'entre nous. Depuis 2008, Paris a fortement augment le montant des aides li es au Fond de Solidarit Logement nergie et Paris nergie Famille. Nous continuerons cet effort. En mati re de consommation d'eau, je souhaite tablir une tarification qui permette d'assurer la gratuite des premiers me tres cubes pour les plus fragiles. Je de ploierai par ailleurs un plan d installation de kits d e conomiseurs d eau afin de re duire l empreinte de Paris sur la ressource et de diminuer de 10 % la facture des usagers, tout comme j'encouragerai le d veloppement des t l -relev s pour les consommations de gaz et d' lectricit. Enfin nous pourrons cr er un service SLIME afin d'accompagner les familles dans la ma trise de leurs consommations d' nergie. 5. Les r novations lourdes des logements priv s sont d j prises en compte dans le cadre du Plan Climat Les copropri taires priv s b n ficient d'accompagnements et d'aides financi res par l'interm diaire de l'agence Parisienne du Climat. Mais je souhaite aller plus loin en incitant financi rement les propri taires priv s effectuer des travaux lourds dans leurs logements en mati re de performances nerg tiques. L'exon ration partielle ou totale de la taxe fonci re est une mesure que je souhaite d velopper cette fin. 4/ Gestion, production et distribution d nergie : 1. Je veux diversifier nos sources de chaleurs et en particulier tablir un programme de grande envergure au niveau de la m tropole pour faire travailler ensemble les r seaux de chaleur. La chaleur engendr e par les gouts ou les data centers doit tre mobilis e, tout comme la g othermie. 2. Les fluides et l e nergie n ont pas de frontie res administratives. Je propose donc qu'une autorite me tropolitaine organisatrice des re seaux voit le jour, incarne e par un e lu. Cette autorite coordonnera les actions entre ope rateurs, fixera les conditions de cession d eau et d e nergie, et elle engagera un grand programme d innovation sur les fluides et l e nergie. Je veux galement poursuivre l effort de la Ville en faveur de l Open Data et en particulier cr er un infolab permanent, lieu d' change entre l'administration et les d veloppeurs, de telle sorte que les donn es soient plus accessibles et lisibles par le plus grand nombre. Les concessionnaires doivent tre parmi les premiers concern s. 3. Je souhaite qu horizon 2020, un sch ma nerg tique pour Paris et la m tropole soit crit et mis en uvre. La cr ation d une instance de coordination m tropolitaine des fluides et de l nergie permettra galement de rompre avec les strat gies de fili re, tanches les unes aux autres et d organiser ensemble les r seaux intelligents pour le Grand Paris.

4 4. Je souhaite que d ici 2020 nous laborions un sch ma nerg tique pour Paris et la m tropole. La politique de production d nergies renouvelables que j entends mener s tend donc bien au-del des fronti res administratives de Paris. 5/ Agriculture Alimentation : 1. Dans le cadre de mon engagement pour l conomie circulaire, je souhaite que d ici 2020, 50% de la nourriture servie dans les cantines soit biologique. Pour cela, je d velopperai des partenariats avec les agriculteurs d le-de-france afin que l essentiel des aliments soit d origine locale et de grande qualit. 2. Je souhaite d velopper l agriculture urbaine, cela fait partie du milliard d euros que j ai annonc pour une ville durable et intelligente. Je veux d velopper les potagers sur les toits et dans les espaces en friches, et sur les 100ha de toitures et fa ades v g talis es que je veux cr er, 30% seront consacr s la production de fruits et l gumes. J entends r aliser des am nagements associant bureaux et fermes urbaines, et continuer installer des ruches. Cette agriculture urbaine devra tre collaborative et je faciliterai les d marches de tous les citoyens volontaires. 6/ D chets : 1. J ai fait de l conomie circulaire un axe majeur de mon projet pour Paris. Dans ce cadre, j entends soutenir la cr ation d au moins une ressourcerie par arrondissement. Je veux galement informer, faire de la p dagogie, multiplier les lieux de d p ts et favoriser les entreprises sociales ou solidaires qui traiteront ces objets. 2. Je souhaite tendre le compostage en pieds d immeuble, installer des d chetteries mobiles proximit des march s, et encourager le regroupement des d chets sur les march s alimentaires. Je veux galement lutter contre le gaspillage alimentaire issu de la restauration collective en mettant en place un r seau de compostage dans les parcs et jardins. Je cr erai un syst me de revalorisation des surplus alimentaires pour que les traiteurs puissent les donner des associations. Je souhaite que le gaspillage alimentaire diminue de 30% dans les cantines scolaires et les restaurants administratifs de la Ville. Enfin je veux cr er un p le de recherche et d veloppement sur la propret et le traitement des d chets au sein de la Ville. 7/ Eco-responsabilit : 1. Je veux effectivement faire de la Mairie de Paris une structure exemplaire, qui impulsera des changements de comportement, en particulier en conditionnant les aides et subventions qu elle octroie au caract re cologique des projets. 2. Oui, je souhaite que des clauses environnementales soient incluses dans les march s publics de la Ville de Paris.

5 8/ Gouvernance : 1. Je souhaite qu l horizon 2020 nous crivions et mettions en uvre un sch ma nerg tique pour Paris et la m tropole. Il devra donc tre discut au niveau du Grand Paris. Je souhaite en particulier que nous laborions des plans concert s pour lutter contre la pollution, pour la r novation thermique des b timents, et pour l harmonisation des consignes de tri. L conomie circulaire et l cologie urbaine doivent tre promues au niveau de la m tropole.

ABC TEXTURE. Pacte Mondial de l ONU COMMUNICATION DE PROGRES - COP - Janvier 2015. Rue Isaac Newton 35800 DINARD

ABC TEXTURE. Pacte Mondial de l ONU COMMUNICATION DE PROGRES - COP - Janvier 2015. Rue Isaac Newton 35800 DINARD ABC TEXTURE Rue Isaac Newton 35800 DINARD Tél : 02 99 20 03 63 www.abctexture.com Pacte Mondial de l ONU COMMUNICATION DE PROGRES - COP - Janvier 2015 RCS SAINT-MALO 452 492 457 DECLARATION DE SOUTIEN

Plus en détail

Propositions sur les objectifs traiter

Propositions sur les objectifs traiter Restauration int rieure de l glise Saint Pierre et Saint Paul de CERNY 1 Le ravalement int rieur Propositions sur les objectifs traiter Le d cor int rieur n a pas boug depuis la derni re campagne int rieure

Plus en détail

Présentation de l espace connecté. Site Internet watty.fr

Présentation de l espace connecté. Site Internet watty.fr Présentation de l espace connecté Site Internet watty.fr Ce guide s adresse aux coachs, aux professeurs des écoles, aux animateurs, et aux collectivités. Eco CO2 Version 2 - Octobre 2014 AL 2 Sommaire

Plus en détail

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DE PROTECTION CIVILE (A.D.P.C. 10) ANTENNE DE MARIGNY-LE-CHATEL

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DE PROTECTION CIVILE (A.D.P.C. 10) ANTENNE DE MARIGNY-LE-CHATEL ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DE PROTECTION CIVILE (A.D.P.C. 10) Association loi 1901 - Agr e S curit Civile par arr t du Minist re de l'int rieur du 30 ao t 2006 Affili e la FEDERATION NATIONALE DE PROTECTION

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

COMPARATIF DE MESURES EMBLEMATIQUES DU PARTI SOCIALISTE, DE L UMP ET DES VERTS MUNICIPALES PARIS 2008

COMPARATIF DE MESURES EMBLEMATIQUES DU PARTI SOCIALISTE, DE L UMP ET DES VERTS MUNICIPALES PARIS 2008 COMPARATIF DE MESURES EMBLEMATIQUES DU PARTI SOCIALISTE, DE L UMP ET DES VERTS MUNICIPALES PARIS 2008 THEMATIQUE PARTI SOCIALISTE DELANOË UMP PANAFIEU MODEM - SARNEZ LES VERTS - BAUPIN petite ceinture

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011

Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011 17 Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011 Ilot Wollek : vente de terrain au profit de Vauban conseil pour la réalisation d'un programme immobilier mixte logements-bureaux-commerces de

Plus en détail

Quartier Universitaire International du Grand Paris

Quartier Universitaire International du Grand Paris Quartier Universitaire International du Grand Paris Présentation de l agglomération Plaine Commune LES MARQUEURS DU TERRITOIRE Avec ses 407 283 habitants (chiffres Insee 2010), Plaine Commune est l agglomération

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

CAP SUR L AVENIR. Propositions présentées par le groupe Europe Ecologie Les Verts Carvin. Suivez nous sur : http://eelv.carvin.over-blog.

CAP SUR L AVENIR. Propositions présentées par le groupe Europe Ecologie Les Verts Carvin. Suivez nous sur : http://eelv.carvin.over-blog. CAP SUR L AVENIR Propositions présentées par le groupe Europe Ecologie Les Verts Carvin Suivez nous sur : http://eelv.carvin.over-blog.com/ Le programme qui est ci-dessous est la première version qui vous

Plus en détail

Adoption PCET SUD MAYENNE

Adoption PCET SUD MAYENNE Sud Mayenne: nos énergies pour un territoire leader GAL SUD MAYENNE - 2013 UN PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Adoption PCET SUD MAYENNE Conseil communautaire 25 juin 2013 Le PCET = Politique de développement

Plus en détail

Paris dévoile son Plan Vélo 2015-2020

Paris dévoile son Plan Vélo 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE Paris dévoile son Plan Vélo 2015-2020 CONTACT PRESSE : NADHERA BELETRECHE / 01.42.76.49.61 / presse@paris.fr 1 Sommaire Edito Christophe Najdovski... 3 Plus de 7.000 contributions des

Plus en détail

DIRECTION DE LA S CURIT SOCIALE

DIRECTION DE LA S CURIT SOCIALE DIRECTION DE LA S CURIT SOCIALE CIRCULAIRE DSS/SDFSS/5B/N 2003/07 du 7 janvier 2003 relative la mise en uvre de lƒarr t du 10 d cembre 2002 relatif lƒ valuation des avantages en nature en vue du calcul

Plus en détail

Positionnement en matière de politique climatique et énergétique. Urbanisme

Positionnement en matière de politique climatique et énergétique. Urbanisme Urbanisme Positionnement en matière de politique climatique et énergétique 1. D'imposer, dans le cadre de la révision de votre PLU, des zones de performance énergétique renforcée dans certains quartiers

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

Journal officiel des Communaut s europ ennes

Journal officiel des Communaut s europ ennes C 246/12 FR 6.8.98 Recommandation de la Banque centrale europ enne pour un r glement (CE) du Conseil concernant la collecte d informations statistiques par la banque centrale europ enne (98/C 246/08) (Pr

Plus en détail

AEU Suresnes (92) Quartier éco exemplaire Carnot-Gambetta. Contexte et déroulement de la démarche AEU

AEU Suresnes (92) Quartier éco exemplaire Carnot-Gambetta. Contexte et déroulement de la démarche AEU AEU Suresnes (92) Quartier éco eemplaire Carnot-Gambetta Contete et déroulement de la démarche AEU Synthèse AEU AEU opérationnelle Aménagement d un quartier eistant Lancement en 2008 AEU non intégrée La

Plus en détail

TRAIT D AMSTERDAM MODIFIANT LE TRAIT SUR L UNION EUROP ENNE, LES TRAIT S INSTITUANT LES COMMUNAUT S EUROP ENNES ET CERTAINS ACTES CONNEXES

TRAIT D AMSTERDAM MODIFIANT LE TRAIT SUR L UNION EUROP ENNE, LES TRAIT S INSTITUANT LES COMMUNAUT S EUROP ENNES ET CERTAINS ACTES CONNEXES TRAIT D AMSTERDAM MODIFIANT LE TRAIT SUR L UNION EUROP ENNE, LES TRAIT S INSTITUANT LES COMMUNAUT S EUROP ENNES ET CERTAINS ACTES CONNEXES AVIS AU LECTEUR La pr sente publication reproduit le texte du

Plus en détail

COLLECTIF TERRITORIAL ASSOCIATIF POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE 06.07.10 REIMS 2020. Pour des choix partagés sur les points clés du projet.

COLLECTIF TERRITORIAL ASSOCIATIF POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE 06.07.10 REIMS 2020. Pour des choix partagés sur les points clés du projet. COLLECTIF TERRITORIAL ASSOCIATIF POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE 06.07.10 REIMS 2020. Pour des choix partagés sur les points clés du projet. DENSIFICATION ET CADRE DE VIE 1 Constats de départ (pointés lors

Plus en détail

DossiergdegPrésentation

DossiergdegPrésentation DossiergdegPrésentation 2014 Nb adhérent SDITEC 2014 Le SDITEC É tablissement public (syndicat mixte ouvert e tendu), Dirige par un Conseil Syndical de 20 e lus, 14 ans d expe rience, 1 Inge nieur, 8 Techniciens,

Plus en détail

AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi. C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»?

AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi. C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»? AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»? Synthèse questionnaire population vendredi 11 Décembre 2009 de Saint-Yvi Pourquoi un Développement Durable?

Plus en détail

Le nouveau quartier de Fribourg-Rieselfeld : Etude d un développement durable réussi. Ville de Fribourg, Groupe de projet du Rieselfeld

Le nouveau quartier de Fribourg-Rieselfeld : Etude d un développement durable réussi. Ville de Fribourg, Groupe de projet du Rieselfeld Le nouveau quartier de Fribourg-Rieselfeld : Etude d un développement durable réussi Ville de Fribourg, Groupe de projet du Rieselfeld Vue aérienne de Fribourg Vue aérienne de Rieselfeld (nord-est) 4/2005

Plus en détail

Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025

Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025 Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025 La RATP s est engagée, dès 2014, dans une évolution technologique et écologique majeure avec l objectif de convertir majoritairement

Plus en détail

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR ZAC COTEAUX BEAUCLAIR Bilan de la mise à disposition Décembre 2015 Maître d ouvrage : Ville de ROSNY-SOUS-BOIS - D.G.A. Aménagement Durable Hôtel de ville 20 rue Claude Pernès 93110 ROSNY-SOUS-BOIS Cedex

Plus en détail

PRELUDDE - Fiches actions 2014

PRELUDDE - Fiches actions 2014 PRELUDDE - Fiches actions 2014 Règles générales concernant les contributions apportées par l ADEME et la Région et les modalités d intervention retenues Chaque fiche présente pour chaque partenaire les

Plus en détail

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07 CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE Présentation de la version votée le 20/12/07 Les différents documents La charte : fixe les objectifs et niveaux d excellence pour l éco-quartier => soumis aux

Plus en détail

1 ère étape de la participation citoyenne

1 ère étape de la participation citoyenne 1 ère étape de la participation citoyenne INTRODUCTION Intervention de Yves Chastan, Sénateur Maire de Privas : «Pourquoi un Agenda21 pour Privas?» Intervention de Stéphane Oriol, adjoint en charge de

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Planification énergétique territoriale. Ville de Besançon 8 SEPTEMBRE 2010. Direction de la Maîtrise de l Énergie septembre 2010

Planification énergétique territoriale. Ville de Besançon 8 SEPTEMBRE 2010. Direction de la Maîtrise de l Énergie septembre 2010 Planification énergétique territoriale Ville de Besançon 8 SEPTEMBRE 2010 LE CONTEXTE la Ville de Besançon développe depuis de nombreuses années une politique environnementale et énergétique : dès 1978,

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils?

Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils? EFE Performance Energétique des Bâtiments Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils? Véronique Lagarde, avocat associé EFE Performance

Plus en détail

Présentation des Petits Mondes

Présentation des Petits Mondes Présentation des Petits Mondes Statut regroupent actuellement des acteurs indépendants en association de fait. Une coopérative (SCRL) est à l étude, financée en 2014 par une bourse Impulcera. Composition,

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

Genève Cité de l énergie

Genève Cité de l énergie COMMUNIQUE DE PRESSE Genève Cité de l énergie Le 29 septembre, la Ville de Genève se verra décerner officiellement le label suisse Cité de l énergie. Attribué par l Office fédéral de l énergie et l Association

Plus en détail

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités?

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? E dans l AU 21 janvier 2013 Le poids de l énergie Que se passe t il quand l énergie n est pas produite localement?

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

Résidence ST-CHARLES. Trophée GAZosphère 2014. 93a, faubourg de Mulhouse 68260 KINGERSHEIM. Mise en service 2014. Maître d Ouvrage :

Résidence ST-CHARLES. Trophée GAZosphère 2014. 93a, faubourg de Mulhouse 68260 KINGERSHEIM. Mise en service 2014. Maître d Ouvrage : Résidence ST-CHARLES 93a, faubourg de Mulhouse 68260 KINGERSHEIM Trophée GAZosphère 2014 Mise en service 2014 Maître d Ouvrage : FL Résidences M. Serge WERMELINGER 93a faubourg de Mulhouse 68260 Kingersheim

Plus en détail

Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015

Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015 Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015 Recommandations générales Bernard Rivalta Ancien Président du SYTRAL Laurent Sénigout Directeur de l exploitation KEOLIS

Plus en détail

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 4 LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 1. LES ORIENTATIONS DU GOUVERNEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE LES OBJECTIFS DU PROGRAMME D AMÉNAGEMENT DU RÉSEAU DE SURFACE POUR LA PÉRIODE

Plus en détail

Recrutement et gestion du rendement R daction de description d emploi version abr g e

Recrutement et gestion du rendement R daction de description d emploi version abr g e Recrutement et gestion du rendement : r daction de description d emploi version abr g e Recrutement et gestion du rendement R daction de description d emploi version abr g e Titre du poste : Service :

Plus en détail

Tableau de synthèse des actions partagées

Tableau de synthèse des actions partagées Tableau de synthèse des actions partagées Document de travail, ne pas diffuser Version du 30 juin 2015 37 actions proposées : Ville de Paris / : Mairies d Arrondissement / : Préfecture de Police / : Préfecture

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008.

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008. TOULOUSE, le 7 février 2008 Aux adhérents de l Association Vélo Assemblée Générale du 9 février 2008 Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Dispositifs mobilisables. En Mayenne pour la prévention des difficultés des entreprises

GUIDE PRATIQUE. Dispositifs mobilisables. En Mayenne pour la prévention des difficultés des entreprises ARTISANAT INDUSTRIE AGRICULTURE COMMERCE SERVICES Mars 2015 GUIDE PRATIQUE Dispositifs mobilisables En Mayenne pour la prévention des difficultés des entreprises UN RESEAU DEPARTEMENTAL POUR PREVENIR LES

Plus en détail

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Pourquoi un Schéma environnemental? => Pour améliorer le cadre de vie des Bezonnais => Pour construire une stratégie environnementale globale dans le cadre

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

PLAN DE DEPLACEMENTS DE PARIS

PLAN DE DEPLACEMENTS DE PARIS PLAN DE DEPLACEMENTS DE PARIS Synthèse du débat du 25/10/05 REUNION PUBLIQUE EN MAIRIE DU 9 ème arrondissement le 25 octobre 2005 Débat en présence de : Denis BAUPIN, Adjoint au Maire de Paris chargé des

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Le développement durable Le développement durable Les être humains sont au cœur des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse Nantes, le 10 décembre 2010 de Nantes Métropole Contact presse Nacéra Arnauld des Lions Tél. : 02 40 99 48 44 Port. : 06 75 25 04 17 Nantes Métropole Direction de la communication 44 923 Nantes CEDEX 9

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES Préambule Dans notre quartier, le défi pour les prochaines décennies est de faire

Plus en détail

Les Résidences Vertes

Les Résidences Vertes Les Résidences Vertes DOSSIER DE PRESSE Décembre 2012 : Signature de la convention d aménagement Les Résidences Vertes, programme immobilier d envergure dont Cirmad est l aménageur maître d ouvrage, est

Plus en détail

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié PARIS ET LA COP 21 Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié 2 274 880 habitants 3 000 000 déplacements pendulaires par jour 32 000 000 de touristes par an ILE DE FRANCE 12.000.000 habitants

Plus en détail

Educ Tour Flocon Vert - 15/10/2014 Vallée Chamonix Mont-Blanc Synthèse des échanges

Educ Tour Flocon Vert - 15/10/2014 Vallée Chamonix Mont-Blanc Synthèse des échanges Educ Tour Flocon Vert - 15/10/2014 Vallée Chamonix Mont-Blanc Synthèse des échanges Organisée par l association Mountain Riders, l Educ Tour Flocon Vert 2014 s est tenu aux Houches (74) le 15 octobre 2014.

Plus en détail

Les politiques pour l amélioration de la qualité de l air en France

Les politiques pour l amélioration de la qualité de l air en France Les politiques pour l amélioration de la qualité de l air en France Isabelle DERVILLE(1, 2) Au regard des dommages sanitaires liés à la pollution de l air, les politiques d amélioration de la qualité de

Plus en détail

ƫ 2ƺ Ƴ $ Ƽ Ʈǖ Ǖ 6 2015. www.consuel.com Organisme de formation enregistré sous le N 11 92 16715 92

ƫ 2ƺ Ƴ $ Ƽ Ʈǖ Ǖ 6 2015. www.consuel.com Organisme de formation enregistré sous le N 11 92 16715 92 ƫ 2ƺ Ƴ $ Ƽ Ʈǖ Ǖ 6 2015 Edito Professionnels Electriciens, Votre me tier e volue au rythme des nouvelles technologies et de l e volution des textes re glementaires et normatifs, qui apportent souvent des

Plus en détail

Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air

Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air Page 2 / 10 Comment lutter contre la pollution urbaine : Plan d'urgence pour la Qualité de l'air UCIL COMMISSION ÉCOLOGIE

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants. Budget communal : 1 975 000

Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants. Budget communal : 1 975 000 AGENDA 21 Le SÉQUESTRE Présentation de la commune Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants Budget communal : 1 975 000 LE SEQUESTRE (Budget Agenda 21 : 35 000

Plus en détail

- Tri et recyclage - Compostage - Déchets dangereux - Gaspillage alimentaire - Consommation et gestes du quotidien

- Tri et recyclage - Compostage - Déchets dangereux - Gaspillage alimentaire - Consommation et gestes du quotidien Le cadre du «VESD» Les établissements scolaires sont producteurs de déchets, ils ont la possibilité d être accompagnés par CALITOM dans une optique de réduction et de meilleure gestion des déchets. Les

Plus en détail

Convention Qualité de réhabilitation du parc privé

Convention Qualité de réhabilitation du parc privé Convention Qualité de réhabilitation du parc privé Version 16 juin 2011 1 Sommaire Préambule 3 1 - Périmètre d application 4 2 - Préconisations générales 4 Le diagnostic préalable 4 Le projet de réhabilitation

Plus en détail

Ville éco-responsable

Ville éco-responsable E 2 FAVORISER UN DEVELOPPEMENT RESPONSABLE La Ville souhaite, par son exemplarité, encourager la mise en place d un développement plus durable sur son territoire. Déjà investie sur plusieurs problématiques

Plus en détail

La SARL. De 1 a 100 associe s (l EURL peut e tre unipersonnelle)

La SARL. De 1 a 100 associe s (l EURL peut e tre unipersonnelle) La mise en place d une activite ne cessite une maîtrise parfaite du cadre juridique de la cre ation d entreprise. Nous proposons un re capitulatif des deux principales formes de socie te s (la SARL et

Plus en détail

Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21. METROPOLIS 15 décembre 2010

Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21. METROPOLIS 15 décembre 2010 Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21 METROPOLIS 15 décembre 2010 Vue d ensemble de la démarche Plan Climat 2 Livre Vert Etat des lieux des enjeux Information et implication

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement Présentation L année 2013 a été marquée par la conduite de démarches d envergure, transversales et fondatrices des politiques publiques de MPM en matière de lutte contre le changement climatique, d aménagement

Plus en détail

Les communes et l Agglo ont mobilisé de mai à septembre les personnes susceptibles d apporter une contribution au débat.

Les communes et l Agglo ont mobilisé de mai à septembre les personnes susceptibles d apporter une contribution au débat. AGENDA 21-PLAN CLIMAT DU PAYS D AUBAGNE ET DE L ETOILE BILAN DE LA CONCERTATION DANS LES COMMUNES DU 24 SEPTEMBRE AU 1 ER OCTOBRE 2011 La Communauté d'agglomération du Pays d'aubagne et de l'etoile a décidé

Plus en détail

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES 23 juin 2010 2007 Début de la concertation Août 2009 Loi Grenelle I Eté 2010? Loi Grenelle II 2011/2013 RT 2012 / BBC 2012 Annexe environnementale 2020 BEPOS BBC BEPOS BREEAM CEE CPE DPE HQE HPE LEED bâtiment

Plus en détail

La mobilité urbaine: Historique

La mobilité urbaine: Historique MOBILITE La mobilité urbaine: Historique En France, l évolution de la mobilité est due notamment à l essor r de la maison individuelle et au développement de la consommation: La vague de l exode rural

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE Réunion publique Restitution des ateliers 1 er avril 2015 1 RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE 1.Qu'est-ce que le 2.Restitution

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

Municipales 2014 : les Amis de la Terre Gironde interpellent les candidats girondins

Municipales 2014 : les Amis de la Terre Gironde interpellent les candidats girondins www.amisdelaterre.org Municipales 2014 : les Amis de la Terre Gironde interpellent les candidats girondins Communiqué de Presse Bordeaux, le 09 février 2014 Dans la perspective des élections municipales

Plus en détail

Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie. Ségolène ROYAL. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie. Ségolène ROYAL. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie Ségolène ROYAL Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie présente les lauréats de l appel à projets Lundi 9 février

Plus en détail

Boigny sur Bionne. Bou. Chanteau. Chécy. Combleux. Fleury les Aubrais. Ingré. Mardié. Marigny les Usages. Olivet. Orléans. Ormes.

Boigny sur Bionne. Bou. Chanteau. Chécy. Combleux. Fleury les Aubrais. Ingré. Mardié. Marigny les Usages. Olivet. Orléans. Ormes. Boigny sur Bionne Bou Chanteau Chécy Combleux Fleury les Aubrais Ingré La Chapelle Saint Mesmin Mardié Marigny les Usages Olivet Orléans Ormes Saint Cyr en Val Saint Denis en Val Saint Jean le Blanc Saint

Plus en détail

Soirée de consultation publique du mardi 12 janvier 2016

Soirée de consultation publique du mardi 12 janvier 2016 Soirée de consultation publique du mardi 12 janvier 2016 Axe 1 : transports collectifs et actifs Définition Les transports collectifs comprennent l ensemble des modes favorisant le déplacement de plusieurs

Plus en détail

Couër0n 21. l agenda 21 de la ville de Couëron. L agenda 21 ne se concrétisera pas sans vous! nous sommes tous acteurs du développement durable!

Couër0n 21. l agenda 21 de la ville de Couëron. L agenda 21 ne se concrétisera pas sans vous! nous sommes tous acteurs du développement durable! L agenda 21 ne se concrétisera pas sans vous! Pour en savoir plus : - Participez au forum agenda 21 organisé chaque année - Visitez la rubrique du site de la ville : www.ville-coueron.fr Couër0n 21 l agenda

Plus en détail

Le transport de marchandises dans la Ville de Paris

Le transport de marchandises dans la Ville de Paris Le transport de marchandises dans la Ville de Paris RUNGIS septembre 2009 Direction de la Voirie & des Déplacements Agence de la Mobilité - Usagers & Marchandises La Ville de Paris 2.125 millions d habitants

Plus en détail

D o s s i e r d e p r e s s e 2 0 1 3. Contact-presse : 40 degrés sur la banquise. Tél. : 01 40 92 71 43

D o s s i e r d e p r e s s e 2 0 1 3. Contact-presse : 40 degrés sur la banquise. Tél. : 01 40 92 71 43 Contact-presse : 40 degrés sur la banquise Charlotte Herbaux - charlotte@banquise.com Tél. : 01 40 92 71 43 cloison amovible D o s s i e r d e p r e s s e 2 0 1 3 w w w. t i a s o. c o m EDITORIAL Tiaso

Plus en détail

Direction de l'urbanisme Sous-Direction de l'action Foncière

Direction de l'urbanisme Sous-Direction de l'action Foncière Direction de l'urbanisme Sous-Direction de l'action Foncière 2015 DU 10 Protocole cadre entre la Ville de Paris, SNCF-Réseau et SNCF-Mobilités sur la Petite Ceinture ferroviaire (12e, 13e, 14e, 15e, 16e,

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) «Défis pour la transition énergétique dans les Préalpes d Azur» Banque et exemples de projets

Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) «Défis pour la transition énergétique dans les Préalpes d Azur» Banque et exemples de projets Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) «Défis pour la transition énergétique dans les Préalpes d Azur» 2014 Banque et exemples de projets Economie d énergie et énergies renouvelables Eclairage public :

Plus en détail

évolution régulière, liée à la dynamique impulsée depuis 2001 autour d'

évolution régulière, liée à la dynamique impulsée depuis 2001 autour d' La pratique du vélo à Paris renvoie à une époque déjà très ancienne : c est en effet dans la capitale qu a été créé le premier vélocipède il y a bientôt 150 ans! Ce moyen de déplacement est donc historiquement

Plus en détail

Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle

Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle 24.09.2015 DIRECTION DE L URBANISME, VILLE DE PARIS GROUPEMENT FRANÇOIS LECLERCQ - GÜLLER GÜLLER - ACADIE BASE - VILLE ET TRANSPORTS EN ILE DE

Plus en détail

Exemple d application d climat territorial. PCT de la ville de Nanterre

Exemple d application d climat territorial. PCT de la ville de Nanterre Exemple d application d d un d plan climat territorial PCT de la ville de Nanterre Sommaire le PCT: pourquoi et comment Présentation du PCT Axe 1 : La ville dans ses domaines de compétences Axe 2 : La

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Edition 2015 Juillet 2015 Document Grand Public 83, rue du Mail - CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 Tél. : www.angers.fr 02 41 22 32 30

Plus en détail

Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable. Notre avenir à tous!

Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable. Notre avenir à tous! Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable Notre avenir à tous! D ans le cadre de sa démarche en matière de développement durable, la Ville de Saguenay met à la disposition des organisateurs

Plus en détail

Changeons les transports pour changer d air en Ile-de-France

Changeons les transports pour changer d air en Ile-de-France Changeo les traports pour r d air en Ile-de-France Le temps de traport moyen des Francilien-nes est de 1h30 par jour. Pour 1 habitant sur 4, il est même de plus de 2h. Cela veut dire qu un quart des Franciliennes

Plus en détail

POLITIQUE / INFORMATION STRATÉGIQUE / OCCASION D AFFAIRES / MEILLEURES PRATIQUES / RÉSEAUTAGE

POLITIQUE / INFORMATION STRATÉGIQUE / OCCASION D AFFAIRES / MEILLEURES PRATIQUES / RÉSEAUTAGE Janvier 2015 Positionnement de MEQ dans le cadre des consultations publiques 2015 Vers une nouvelle politique québécoise en matière d immigration, de diversité et d inclusion L adéquation formation-emploi

Plus en détail

Agence Française de Développement VILLES ET TERRITOIRES DURABLES. Medellín, Colombie Benjamin Petit

Agence Française de Développement VILLES ET TERRITOIRES DURABLES. Medellín, Colombie Benjamin Petit Agence Française de Développement VILLES ET TERRITOIRES DURABLES Medellín, Colombie Benjamin Petit Les enjeux du développement urbain Lagos, Nigeria Ben Black Art Photography Le développement urbain en

Plus en détail

Contribution de l'association Vélo-Cité à Bordeaux Métropole 3.0. La place des déplacements urbains à bicyclette dans la CUB

Contribution de l'association Vélo-Cité à Bordeaux Métropole 3.0. La place des déplacements urbains à bicyclette dans la CUB Contribution de l'association Vélo-Cité à Bordeaux Métropole 3.0 La place des déplacements urbains à bicyclette dans la CUB Les atouts des déplacements urbains à bicyclette à l échelle de la CUB Le vélo

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07 Atelier de travail urbain du 8 juillet Atelier en marchant Visite de terrain sur la commune et en particulier le périmètre de la ZAC 20 participants Commentaires d André Lortie (architecte urbaniste),

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

ZAC Paris Rive Gauche 13 ème

ZAC Paris Rive Gauche 13 ème ZAC Paris Rive Gauche 13 ème Aménageur : SEMAPA Superficie : 136 ha Le site et son contexte Au milieu du XIXe siècle, des infrastructures vouées à l approvisionnement de la ville de Paris vont s établir

Plus en détail