Convention de prêt garanti

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Convention de prêt garanti"

Transcription

1 Convention de prêt garanti Entre La BANQUE DE FRANCE, institution régie par les articles L et suivants du Code monétaire et financier, au capital de 1 milliard d euros, dont le siège est 1, rue la Vrillière, Paris, France, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le n , représentée par Et «NOM DE L ETABLISSEMENT», «statut», au capital de XXXXXX euros, dont le siège social est situé.., immatriculé au Registre du commerce et des Sociétés de.. sous le numéro.., représenté par ci-après désigné «la Contrepartie». Ensemble, les «Parties» Il est convenu ce qui suit : Article 1 Définitions Pour les besoins de la présente convention de prêt garanti (la «Convention»), les termes dont la première lettre figure en lettres capitales prennent le sens défini ci-après ou, s'ils ne sont pas définis ci-après, celui qui leur est donné dans la Décision du Gouverneur de la Banque de France. «Actifs» : signifie actifs négociables ou non négociables sur un marché, au sens de la Décision du Gouverneur de la Banque de France, qui répondent aux critères d éligibilité précisés par cette Décision. «Contrepartie» : signifie entité éligible aux opérations de politique monétaire et à l octroi de crédit intra journalier, au sens de la Décision du Gouverneur de la Banque de France. Dans l annexe 2, la Contrepartie peut être désignée, selon le cas, par les termes Établissement cédant ou Établissement mobilisateur. «Décision du Gouverneur de la Banque de France» : signifie la décision du Gouverneur de la Banque de France relative aux instruments et procédures de politique monétaire et de crédit intra-journalier de la Banque de France. «Établissement cédant» : signifie établissement de crédit qui cède des créances privées qu il détient en garantie des opérations de refinancement de la Banque de France, que les créances cédées proviennent des prêts qu il a accordés à ses débiteurs ou qu il ait acquis ces créances d un autre établissement.

2 «Établissement mobilisateur»: signifie établissement qui mobilise les créances en garantie du refinancement consenti par la Banque de France. L Établissement mobilisateur est soit l Établissement cédant (mobilisation directe), soit un autre établissement de crédit auquel l Établissement cédant a confié un mandat de mobilisation (mobilisation indirecte). «Opérations de fin de journée» : signifie opérations de politique monétaire consécutives au dénouement d office des crédits intrajournaliers accordés par la Banque de France. «Société du groupe» signifie toute société détenue en capital ou droit de vote directement ou indirectement à au moins 50% par [à compléter par la Contrepartie] «TRICP» : signifie Traitement Informatisé des Créances Privées, mécanisme utilisé pour le transfert à la Banque de France des créances utilisées par la Contrepartie comme garantie dans le cadre des opérations de refinancement de l Eurosystème. Article 2 Objet Dans le cadre des missions confiées à l Eurosystème et des orientations de la Banque Centrale Européenne visées dans la Décision du Gouverneur de la Banque de France, la Banque de France peut effectuer des opérations de crédit avec les entités mentionnées dans cette Décision. Ces opérations de refinancement sont effectuées sur la base de garanties appropriées constituées par les actifs éligibles mentionnés dans la Décision précitée. La présente convention a pour objet de décrire les conditions dans lesquelles la Banque de France accepte les Actifs en garantie des opérations de refinancement de l Eurosystème, régies par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. Les modalités techniques d exécution de ces opérations de refinancement sont détaillées dans le cahier des charges sur la gestion globale des garanties figurant à l annexe 7 de la présente convention. En cas de contradiction entre la convention de prêt garanti et ses annexes, ces dernières prévaudront. Article 3 Mobilisation des Actifs affectés en garantie Les Actifs sont soumis à des modalités différenciées de mise en garantie auprès de la Banque de France selon leur catégorie : - les actifs négociables sur un marché, émis par un émetteur établi en France ou dans un autre Etat reconnu comme éligible par la Décision du Gouverneur de la Banque de France, sont affectés en garantie, par virement sur un ou plusieurs comptes-titres ouverts dans les livres de la Banque de France au nom de la Contrepartie. Ces comptes-titres sont nantis au profit de la Banque de France, conformément à l article L du Code monétaire et financier et selon les stipulations prévues à l annexe 1 de la présente Convention ; - les actifs non négociables sur un marché sont affectés en garantie, soit dans le cadre de la loi Dailly, par remise d un acte de cession de créances, conformément aux stipulations prévues à l annexe 2 de la présente Convention, soit conformément aux stipulations prévues à l annexe 3 de la présente Convention, quand il s agit de créances privées de droit étranger.

3 Article 4 Opérations de refinancement garanties Les Actifs sont affectés à la Banque de France à titre de garantie des opérations de refinancement suivantes : - opérations de politique monétaire telles que décrites dans la Décision du Gouverneur de la Banque de France y compris les Opérations de fin de journée, - opérations de crédit intrajournalier dans le système de règlement brut de gros montant T2BF telles que décrites dans la Décision du Gouverneur de la Banque de France. Les Actifs affectés à la Banque de France garantissent le capital, les intérêts, les pénalités de retard, les frais de recouvrement et tous autres débours supportés par la Banque de France pour faire valoir ses droits sur ces Actifs. Article 5 Livraison, retrait et réalisation des actifs affectés en garantie Les Actifs affectés à la Banque de France constituent un ensemble unique d actifs qui garantit indifféremment les opérations de refinancement mentionnées à l article 4 de la présente convention. La Contrepartie peut à tout moment livrer ou retirer des Actifs au sein de cet ensemble, dès lors que le montant d Actifs affectés en garantie à la Banque de France permet à tout moment de garantir les opérations mentionnées à l article 4. Dans les cas de défaillance de la Contrepartie mentionnés dans la Décision du Gouverneur de la Banque de France, la Banque de France est libre de déterminer l ordre selon lequel elle réalise les Actifs affectés en garantie. Elle applique les modalités de réalisation propres à chaque catégorie d Actifs et précisées dans les annexes à la présente convention. Article 6 Appel de marges en espèces En cas d insuffisance du montant net des Actifs nantis et/ou cédés constaté par la Banque de France, à une date donnée, la Contrepartie doit livrer des Actifs complémentaires à cette même date avant une heure limite précisée dans l annexe 7 à la présente Convention. A défaut, la Banque de France peut procéder à un appel de marge espèces. Dans ce cas, la Contrepartie doit constituer, dans les livres de la Banque de France, un gage espèces pour un montant équivalent à l insuffisance de garanties constatée conformément aux modalités prévues à l annexe 7 de la présente convention. La constitution du gage espèces est réalisée par débit du compte MP de la Contrepartie ou, le cas échéant, de son agent de règlement et virement des fonds correspondants sur un compte espèces de la Banque de France ouvert sur ses livres. A cet effet, la Contrepartie autorise la Banque de France à prélever de sa propre initiative sur le Compte MP susmentionné le montant de fonds équivalent à l'insuffisance de garantie constatée. Les espèces remises en gage sont rémunérées au taux d'intérêt marginal de la plus récente opération principale de refinancement de l Eurosystème. Les intérêts sont calculés quotidiennement sur la base du montant d espèces remises en gage constaté en fin de journée et versés le lendemain matin sur le Compte MP de la Contrepartie. La restitution des espèces gagées intervient, entièrement ou partiellement, après diminution ou disparition de l insuffisance en Actifs, par crédit du Compte MP de la Contrepartie ou de son agent de règlement.

4 Article 7 Conditions d exécution des règlements espèces et désignation d un agent de règlement Les règlements espèces liés aux opérations de la présente Convention sont exécutés dans les conditions prévues à l annexe 6. La Contrepartie peut désigner, dans les conditions décrites dans la Décision du Gouverneur de la Banque de France et selon les modalités prévues à l annexe 6, un agent de règlement titulaire d un Compte MP aux fins de régler et recevoir les règlements espèces liés aux opérations de la présente Convention. L agent de règlement désigné par la Contrepartie conformément au présent article, accepte de régler et de recevoir tous les règlements espèces liés aux opérations de la présente Convention et accepte notamment, dès lors que la Banque de France a constaté une insuffisance du montant net des Actifs affectés en garantie des opérations par la Contrepartie, de remettre des fonds à la Banque de France par constitution d'un gage espèces pour un montant équivalent à l'insuffisance de garantie constatée. Le représentant habilité à signer la présente convention pour le compte de la Contrepartie doit également disposer des mandats l habilitant à engager son agent de règlement et les communiquer à la Banque de France lors de la signature de la présente Convention. Les mandats requis par le présent article doivent être rédigés conformément au modèle figurant dans l annexe 5 à la présente Convention. Ils font partie intégrante de la présente Convention. Article 8 Tarification La tarification liée au règlement-livraison et à la conservation des actifs remis en garantie est effectuée dans les conditions prévues à l annexe 8 à la présente convention. Article 9 Compensation La Contrepartie reconnaît expressément à la Banque de France la faculté d opérer, conformément à l article L du Code monétaire et financier et dans les cas de défaillance prévus dans la Décision du Gouverneur de la Banque de France ou dans tout autre accord passé entre la Contrepartie et la Banque de France, la compensation de toute créance, de quelque nature que ce soit, de la Contrepartie sur la Banque de France avec toute somme dont la Contrepartie serait débitrice en vertu de la présente convention ou de tout autre accord, envers la Banque de France. Article 10 Force majeure La Banque de France est dégagée de ses obligations en cas de force majeure, résultant notamment de dysfonctionnement des systèmes d échange ou de télétransmission dont elle n a pas la maîtrise, de faits de guerre civile ou étrangère, émeutes ou mouvements populaires, grèves et conflits du travail, actes de sabotage, de terrorisme, de malveillance, ou d une manière générale, dans tous les cas de force majeure qui mettraient la Banque de France dans l impossibilité d assurer ses prestations dans les conditions prévues par la présente Convention.

5 Article 11 Modes de preuve La Banque de France et la Contrepartie conviennent que les documents reçus ou envoyés par les Parties par lettre, télécopie ou transmission télématique ou leur reproduction sur support papier constituent la preuve des informations transmises. Article 12 Confidentialité Sans préjudice de l article 8-1 de la Décision du Gouverneur de la Banque de France, la Banque de France et la Contrepartie reconnaissent que toute information non publique obtenue de l autre partie doit être considérée comme confidentielle, et ne doit pas être révélée à un tiers, sauf accord préalable de l autre partie. Cette obligation de confidentialité n est pas applicable si la communication de l information constitue une obligation légale. Si la Contrepartie appartient à un groupe de sociétés, la Banque de France accepte que les informations susvisées puissent être communiquées aux Sociétés du groupe. Article 13 Mandataires habilités pour la mobilisation des actifs non négociables Pour la mobilisation des actifs non négociables sur un marché, la Contrepartie peut utiliser l un des quatre cadres juridiques suivants, conformément aux stipulations prévues à l annexe 2 de la présente convention : - la Contrepartie mobilise les créances dont elle est titulaire du fait des opérations de crédit mises en place au profit de sa clientèle. Elle signe avec la Banque de France une convention de mobilisation TRICP bilatérale sans agent de règlement, telle que prévue à l annexe 2.1 ; - la Contrepartie mobilise les créances dont elle est titulaire du fait des opérations de crédit mises en place au profit de sa clientèle mais utilise un agent de règlement dans T2BF pour recevoir les règlements espèces liés aux opérations de mobilisation des créances privées. Elle signe avec la Banque de France une convention de mobilisation TRICP bilatérale avec agent de règlement, telle que prévue à l annexe 2.2. Le représentant habilité à signer cette convention pour le compte de la Contrepartie doit également disposer des mandats l habilitant à engager son agent de règlement ; - la Contrepartie mobilise les créances qui lui ont été préalablement cédées par un ou plusieurs autres établissements appartenant ou non au même groupe. Elle signe avec la Banque de France une convention de mobilisation TRICP groupe, telle que prévue à l annexe 2.3. Le représentant habilité à signer cette convention pour le compte de la Contrepartie doit également disposer des mandats l habilitant à engager chacun des établissements cédants ; - la Contrepartie mobilise les créances des établissements affiliés à son réseau au sens de l article L du Code monétaire et financier qui l ont mandatée à cet effet. Elle signe avec la Banque de France une convention de mobilisation TRICP réseau, telle que prévue à l annexe 2.4. Le représentant habilité à signer cette convention pour le compte de la Contrepartie doit également disposer des mandats l habilitant à engager chacun des établissements cédants affiliés. Les mandats requis par le présent article doivent être rédigés conformément au modèle figurant à l annexe 4 et être communiqués à la Banque de France lors de la signature de la présente Convention. Ils font partie intégrante de la présente Convention.

6 Article 14 Durée et résiliation de la Convention La Convention entre en vigueur à sa date de signature. Elle est conclue pour une durée indéterminée. Elle pourra être dénoncée à tout moment par l une ou l autre des Parties par lettre recommandée avec accusé de réception, ladite dénonciation prenant effet à l expiration d un délai de quatorze (14) jours ouvrés suivant sa réception. La Banque de France peut par ailleurs résilier la présente convention sans préavis en cas d inexécution de ses obligations à la présente Convention par la Contrepartie ou dans les cas de défaillance de la Contrepartie prévus dans la Décision du Gouverneur de la Banque de France. La Convention continuera toutefois de régir les rapports entre la Banque de France et la Contrepartie pour toutes les opérations de refinancement mentionnées à l article 4 et conclues avant la prise d effet de ladite dénonciation. La Convention annule et remplace les conventions signées précédemment entre la Contrepartie et la Banque de France et portant sur le même objet. Article 15 Modification de la Convention La Banque de France se réserve la faculté d'apporter à la présente Convention et à ses annexes, toute modification utile ou nécessaire. La Banque de France notifie la Contrepartie de ces modifications par lettre recommandée avec accusé de réception. Ces modifications entreront en vigueur au terme d'un délai de quatorze (14) jours ouvrés. A défaut de refus exprès par lettre recommandée avec accusé de réception dans un délai de sept (7) jours ouvrés à compter de la réception de la lettre envoyée par la Banque de France, la Contrepartie est réputée avoir consenti aux modifications de la présente Convention. Article 16 Notification Toute notification par lettre recommandée avec accusé de réception mentionnée dans la présente convention doit être envoyée à la Contrepartie ou à la Banque de France, aux adresses postales suivantes : Banque de France MOPM pôle juridique. 39 rue Croix des Petits-Champs Paris Cedex 01. Adresse postale de la Contrepartie... Article 17 Loi applicable et attribution de compétence La présente Convention est soumise au droit français sans préjudice des stipulations dans l annexe 3. Le Tribunal de Commerce de Paris est seul compétent en cas de litige.

7 Article 18 : Aucune stipulation de la présente Convention ne peut être interprétée comme une renonciation par la Banque de France à ses immunités d exécution ou de juridiction. Fait en deux exemplaires originaux. Pour la Banque de France Pour la Contrepartie À Paris, le A : Nom, prénom et qualité du signataire Nom, prénom et qualité du signataire

8 ANNEXE 1 CONVENTION DE NANTISSEMENT DE COMPTE-TITRES Article 1 er : Conformément à l article 3 de la Convention, la présente annexe décrit les modalités de constitution du nantissement du compte-titres, le cas échéant des nantissements de comptes-titres ouvert(s) par la Contrepartie sur les livres de la Banque de France. Article2 : La Contrepartie déclare affecter à titre de nantissement, dans les conditions prévues à l article L du Code monétaire et financier, au profit de la Banque de France, le(s) compte(s)-titres constitué(s) des comptes suivants : - compte de titres n.. compte-espèces n.. - compte de titres n.. compte-espèces n.. - compte de titres n.. compte-espèces n À cet effet, la Contrepartie donne mandat à la Banque de France pour rédiger en son nom la (les) déclaration(s) de nantissement selon le modèle figurant à la fin de la présente annexe. Article 3 : Le(s) compte(s)-titres nanti(s) ainsi constitué(s) est (sont) affecté(s) en garantie du paiement de l intégralité des sommes dues à la Banque de France en principal, intérêt, frais et accessoires, au titre des opérations mentionnées à l article 4 de la Convention. Article 4 : Les titres financiers livrés initialement sur ce(s) compte(s), ceux qui leur sont substitués ou qui les complètent, ainsi que leurs fruits et produits, sont compris dans l assiette du nantissement de compte-titres. La Contrepartie déclare que le(s) compte(s)-titres nanti(s) ainsi que les titres financiers crédités sur ce compte, ne sont frappés d aucune indisponibilité à quelque titre que ce soit. La Contrepartie peut disposer des titres financiers et des sommes en toute monnaie inscrits sur le(s) compte(s) nanti(s) dans les conditions prévues à l article 5 de la Convention. Article 5 : Sans préjudice de l article précédent, la Banque de France s engage à mettre en œuvre les moyens raisonnablement nécessaires pour créditer, via T2BF, les sommes en toute monnaie précitées sur le Compte MP de la Contrepartie, ou celui de son agent de règlement le cas échéant, le jour de leur crédit sur le(s) compte(s) nanti(s). La Banque de France ne s engage pas à créditer le jour même sur le compte MP précité les règlements espèces reçus des établissements payeurs au-delà des horaires prévus dans l annexe 7 à la convention de prêt garanti Article 6 : Si une des créances garanties visées à l article 4 de la Convention devient exigible pour quelque raison que ce soit, la Banque de France adresse, par lettre recommandée avec accusé de réception une mise en demeure de payer à la Contrepartie, et à l expiration d un délai de 24 heures à compter de la réception de cette dernière par la Contrepartie, procédera à la réalisation du (des) nantissement(s) conformément aux dispositions de l article D du Code monétaire et financier.

9 Article 7 : Les frais résultant de la réalisation du (des) nantissement(s) demeureront à la charge de la Contrepartie, et seront imputés sur le produit de cette réalisation.

10 MODÈLE DE DÉCLARATION DE NANTISSEMENT : NE PAS COMPLÉTER (cf. article 2 de la convention de nantissement de compte-titres) DÉCLARATION DE NANTISSEMENT DE COMPTE-TITRES (article L du Code monétaire et financier) JE SOUSSIGNÉE : XXXXXXX, dont le siège est XXXXXXX, représentée par ci-après désignée «la Contrepartie» CONSTITUE EN NANTISSEMENT LE COMPTE-TITRES : Le compte spécial, constitué du compte-titres n du compte-espèces associé, portant le n conformément à la convention de compte-titres du XX XX XX ci-après désigné «le compte nanti» OUVERT DANS LES LIVRES ET AU BÉNÉFICE DE : La Banque de France 1, rue de la Vrillière, Paris ci-après désignée «la Banque de France» DANS LEQUEL SONT INSCRITS INITIALEMENT LES TITRES FINANCIERS CI- APRÈS : Quantité Code ISIN Libellé Montant unitaire

11 EN GARANTIE DU PAIEMENT DES SOMMES DUES AU TITRE DES CRÉANCES CI-APRÈS DÉFINIES : Identification des créances garanties : opérations de refinancement mentionnées à l article 4 de la convention de prêt garanti. ci-après désignée «la créance garantie». Conformément aux dispositions de l article L du Code monétaire et financier, la Contrepartie affecte en nantissement au bénéfice de la Banque de France, le compte nanti en garantie du paiement de l intégralité des sommes dues, en principal, intérêts, frais et accessoires, au titre de la créance garantie jusqu à son complet remboursement. Les titres financiers figurant sur le compte nanti, ceux qui leur sont substitués ou qui les complètent, ainsi que leurs fruits et produits, sont compris dans l assiette du nantissement. Si la créance garantie devient exigible, pour quelque cause que ce soit, la Banque de France adresse à la Contrepartie une mise en demeure de payer, et à l expiration d un délai de 24 heures, à compter de ladite mise en demeure, procède à la réalisation du nantissement conformément aux dispositions de l article D du Code monétaire et financier. La présente déclaration de nantissement est soumise au droit français. Toute contestation relative à la validité, l interprétation ou l exécution des présentes sera de la compétence des tribunaux français. Fait à, le

12 ANNEXE 2 CONVENTION DE MOBILISATION GLOBALE DE CRÉANCES PRIVÉES Article 1 er : Conformément à l article 3 de la Convention, la présente annexe décrit les modalités de mise en garantie des actifs non négociables. Article 2 : En application de l article 13 de la Convention, la présente annexe prend la forme d une convention de mobilisation globale de créances privées 1, TRICP bilatérale sans agent de règlement TRICP bilatérale avec agent de règlement TRICP groupe TRICP réseau dont les stipulations sont détaillées ci-après. Annexe 2.1-Convention TRICP bilatérale sans agent de règlement ÉTANT PRÉALABLEMENT EXPOSÉ QUE : - La Banque de France peut mobiliser des créances sur des entreprises dès lors que ces créances répondent à certains critères d éligibilité fixés par la Décision du Gouverneur de la Banque de France ; - Ces mobilisations doivent donner lieu à cession préalable des dites créances conformément aux dispositions des articles L à L du Code monétaire et financier concernant les procédures de mobilisation des créances professionnelles ; IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. L Établissement cédant peut céder à la Banque de France les créances : - dont il est titulaire du fait des opérations de crédit mises en place au profit de sa clientèle et régies par le droit français ou par un autre droit accepté par la Décision du Gouverneur de la Banque de France, - dont les caractéristiques correspondent aux critères d éligibilité fixés par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. 2. Les cessions de créances proposées par l Établissement cédant sont acceptées par la Banque de France dans les conditions fixées par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. 3. Les cessions de créances donnent lieu à la remise à la Banque de France de bordereaux intitulés actes de cession de créances financières faisant référence aux articles L à L du Code monétaire et financier concernant les procédures de mobilisation des créances professionnelles. Les éléments permettant l identification des créances cédées sont enregistrés dans un fichier de déclaration qui est transmis par un procédé informatique, selon les modalités indiquées par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. 1 Cochez la ou les case(s) correspondant à votre choix

13 Les bordereaux, qui comportent les mentions visées par l article L du Code monétaire et financier, sont établis par l Établissement cédant conformément au modèle joint à la présente convention. Ils sont datés par l Établissement cédant conformément aux dispositions de la Décision du Gouverneur de la Banque de France. Les bordereaux sont signés par l Établissement cédant, la signature pouvant être apposée conformément à l article L du Code monétaire et financier, soit à la main, soit par tout procédé non manuscrit. Les bordereaux doivent parvenir à la Banque de France avant la fin de la plage de remise fixée par Décision du Gouverneur de la Banque de France. Le montant des créances cédées est égal au montant des créances détaillées dans le fichier de déclaration adressé à la Banque de France. L'Établissement cédant informe la Banque de France de tout événement affectant de manière significative les créances cédées, en particulier, les remboursements anticipés, partiels ou intégraux, les baisses de notation des débiteurs cédés et les modifications importantes régissant la créance cédée dès qu'ils en ont connaissance. Lors de la remise de créances privées qui suit immédiatement un tel événement, il s'engage à ce que la totalité de ces créances privées remises en garantie respecte les critères d'éligibilité définis par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. 4. Les cessions de créances sont faites sans stipulation de prix, à titre de propriété et en garantie du paiement de l intégralité des sommes dues à la Banque de France en principal, intérêt, frais et accessoires, au titre des opérations mentionnées à l article 4 de la convention de prêt garanti. 5. Lorsque les créances cédées ont donné lieu ou sont susceptibles de donner lieu à l émission d effets de commerce, lesdits effets sont remis à la Banque de France, sur simple demande de celle-ci, après avoir été endossés en blanc ou à son ordre. De même, lorsque les créances cédées ont entraîné des cessions de créances professionnelles en faveur de l Établissement cédant, les bordereaux correspondant aux cessions primaires sont remis à la Banque, sur simple demande de celle-ci, après avoir été endossés en blanc ou à son ordre. 6. Les cessions de créances sont effectuées pour une durée qui prend fin le jour où la cession suivante est acceptée par la Banque de France. La cession suivante garantit en tant que de besoin les refinancements en cours. Les créances cédées seront rétrocédées à l Établissement cédant pour leur valeur nominale si les concours de toute nature accordés audit Établissement cédant sont remboursés en principal, intérêts et frais. 7. L Établissement cédant s engage à ne pas céder, ni remettre en propriété par quelque technique que ce soit, ni à donner en gage à un tiers les créances déjà cédées à la Banque de France ainsi que les effets primaires qui auraient été créés en représentation des créances en cause et, le cas échéant, les bordereaux correspondant à des cessions de créances primaires, visés à l article 5 ci-dessus. La Banque de France se réserve le droit d interdire, à tout moment, au débiteur cédé de payer entre les mains de l Établissement cédant. Dans l hypothèse où les concours accordés par la Banque de France ne sont pas remboursés à l échéance, la Banque de France applique une pénalité de retard dont le taux est porté à la connaissance de l Établissement cédant. 8. Les refinancements accordés par la banque de France donnent lieu à l émission d un billet global de mobilisation. L Établissement cédant donne mandat à la Banque de France d établir, de dater et de signer pour son propre compte les billets globaux de mobilisation dont l échéance et le montant sont fonction des opérations mentionnées à l article 4 de la convention de prêt garanti. 9. Les opérations de refinancement garanties par les cessions de créances régies par la présente convention sont soumises aux conditions de participation aux opérations de politique monétaire et aux mesures de contrôle des risques précisées par le Conseil de la politique monétaire de la Banque de France ainsi que, s agissant des opérations de refinancement intra-journalières, aux conditions fixées pour ce type d opérations par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. 10. La Banque de France donne mandat, en tant que de besoin, à l Établissement cédant de recouvrer les créances exigibles et d en encaisser le prix, comme aussi de faire toute production ou déclaration aux procédures collectives et plus généralement d intenter toutes voies d exécution. La Banque de France se réserve le droit d'exiger que toutes les sommes recouvrées pour son compte par l'établissement cédant au titre du présent mandat soient versées sur un compte dédié. 11. Lorsque l Établissement cédant est établi sur le territoire français : - La Banque de France peut, à tout moment, mettre fin par anticipation aux concours qu elle a consentis à l Établissement cédant en cas de survenance d un des cas de défaillance tels que définis par la Décision du Gouverneur de la Banque de France.

14 - L Établissement cédant autorise la Banque de France à débiter le Compte MP mentionné dans l annexe 6 à la convention de prêt garanti montant des billets globaux de mobilisation émis dans le cadre de la présente convention, à leur date d échéance ou à celle à laquelle ils sont mis en remboursement.

15 ACTE DE CESSION DE CRÉANCES FINANCIÈRES (Code monétaire et financier articles L à L ) Établissement cédant Raison sociale : Bénéficiaire Banque de France Siège social : Code Banque : Le présent acte, établi à l ordre de la Banque de France, intervient dans le cadre des articles L à L du Code monétaire et financier concernant les procédures de mobilisation des créances professionnelles et de la convention conclue à cet effet, à laquelle l établissement de crédit soussigné déclare expressément se référer. Identification des créances cédées en propriété : - nombre de créances : - montant global : - références du fichier informatique décrivant les caractéristiques de ces créances* : Signature du cédant Date de la cession * nature du support utilisé pour la transmission (disquette, cassette, ou télétransmission), et tout élément permettant d identifier de manière unique le fichier informatique.

16 Annexe 2.2-Convention TRICP bilatérale avec agent de règlement ÉTANT PRÉALABLEMENT EXPOSÉ QUE : - La Banque de France peut mobiliser des créances sur des entreprises dès lors que ces créances répondent à certains critères d éligibilité fixés par la Décision du Gouverneur de la Banque de France ; - Ces mobilisations doivent donner lieu à cession préalable desdites créances conformément aux dispositions des articles L à L du Code monétaire et financier concernant les procédures de mobilisation des créances professionnelles ; - L Établissement cédant désigne un agent de règlement titulaire d un Compte MP sur les livres de la Banque de France. L agent de règlement titulaire d un Compte MP est mandaté par l Établissement cédant pour régler et recevoir les règlements espèces liés aux opérations de mobilisation des créances privées selon les modalités prévues dans le mandat figurant dans l annexe 5 à la convention de prêt garanti. L exécution de la présente convention est subordonnée à la signature de ce mandat; IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. L Établissement cédant peut céder à la Banque de France les créances : - dont il est titulaire du fait des opérations de crédit mises en place au profit de sa clientèle et régies par le droit français ou par un autre droit accepté par la Décision du Gouverneur de la Banque de France, - dont les caractéristiques correspondent aux critères d éligibilité fixés par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. 2. Les cessions de créances proposées par l Établissement cédant sont acceptées par la Banque de France dans les conditions fixées par Décision du Gouverneur de la Banque de France. 3. Les cessions de créances donnent lieu à la remise à la Banque de France de bordereaux intitulés actes de cession de créances financières faisant référence aux articles L à L du Code monétaire et financier concernant les procédures de mobilisation des créances professionnelles. Les éléments permettant l identification des créances cédées sont enregistrés dans un fichier de déclaration qui est transmis par un procédé informatique, selon les modalités indiquées par une Décision du Gouverneur de la Banque de France. Les bordereaux, qui comportent les mentions visées par l article L du Code monétaire et financier, sont établis par l Établissement cédant conformément au modèle joint à la présente convention. Ils sont datés par l Établissement cédant conformément aux dispositions d une Décision du Gouverneur de la Banque de France. Les bordereaux sont signés par l Établissement cédant, la signature pouvant être apposée conformément à l article L du Code monétaire et financier, soit à la main, soit par tout procédé non manuscrit. Les bordereaux doivent parvenir à la Banque de France avant la fin de la plage de remise fixée par Décision du Gouverneur de la Banque de France. Le montant des créances cédées est égal au montant des créances détaillées dans le fichier de déclaration adressé à la Banque de France. L'Établissement cédant informe la Banque de France de tout événement affectant de manière significative les créances cédées, en particulier, les remboursements anticipés, partiels ou intégraux, les baisses de notation des débiteurs cédés et les modifications importantes régissant la créance cédée dès qu'ils en ont connaissance. Lors de la remise de créances privées qui suit immédiatement un tel événement, il s'engage à ce que la totalité de ces créances privées remises en garantie respecte les critères d'éligibilité définis par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. 4. Les cessions de créances sont faites sans stipulation de prix, à titre de propriété et en garantie du paiement de l intégralité des sommes dues à la Banque de France en principal, intérêt, frais et accessoires, au titre des opérations mentionnées à l article 4 de la présente convention. 5. Lorsque les créances cédées ont donné lieu ou sont susceptibles de donner lieu à l émission d effets de commerce, lesdits effets sont remis à la Banque de France, sur simple demande de celle-ci, après avoir été endossés en blanc ou à son ordre.

17 De même, lorsque les créances cédées ont entraîné des cessions de créances professionnelles en faveur de l Établissement cédant, les bordereaux correspondant aux cessions primaires sont remis à la Banque de France, sur simple demande de celle-ci, après avoir été endossés en blanc ou à son ordre. 6. Les cessions de créances sont effectuées pour une durée qui prend fin le jour où la cession suivante est acceptée par la Banque de France. La cession suivante garantit en tant que de besoin les refinancements en cours. Les créances cédées seront rétrocédées à l Établissement cédant pour leur valeur nominale si les concours de toute nature accordés audit Établissement cédant sont remboursés en principal, intérêts et frais. 7. L Établissement cédant s engage à ne pas céder, ni remettre en propriété par quelque technique que ce soit, ni à donner en gage à un tiers les créances déjà cédées à la Banque de France ainsi que les effets primaires qui auraient été créés en représentation des créances en cause et, le cas échéant, les bordereaux correspondant à des cessions de créances primaires, visés à l article 5 ci-dessus. La Banque de France se réserve le droit d interdire, à tout moment, au débiteur cédé de payer entre les mains de l Établissement cédant. Dans l hypothèse où les concours accordés par la Banque de France ne sont pas remboursés à l échéance, la Banque de France applique une pénalité de retard dont le taux est porté à la connaissance de l Établissement cédant. 8. Les refinancements accordés par la banque de France donnent lieu à l émission d un billet global de mobilisation. L Établissement cédant donne mandat à la Banque de France d établir, de dater et de signer pour son propre compte les billets globaux de mobilisation dont l échéance et le montant sont fonction des opérations mentionnées à l article 4 de la convention de prêt garanti. 9. Les opérations de refinancement garanties par les cessions de créances régies par la présente convention sont soumises aux conditions de participation aux opérations de politique monétaire et aux mesures de contrôle des risques précisées par le Conseil de la politique monétaire de la Banque de France ainsi que, s agissant des opérations de refinancement intra-journalières, aux conditions fixées pour ce type d opérations par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. 10. La Banque de France donne mandat, en tant que de besoin, à l Établissement cédant de recouvrer les créances exigibles et d en encaisser le prix, comme aussi de faire toute production ou déclaration aux procédures collectives et plus généralement d intenter toutes voies d exécution. La Banque de France se réserve le droit d'exiger que toutes les sommes recouvrées pour son compte par l'établissement cédant au titre du présent mandat soient versées sur un compte dédié. 11. Lorsque l Établissement cédant est établi sur le territoire français : - La Banque de France peut, à tout moment, mettre fin par anticipation aux concours qu elle a consentis à l Établissement cédant en cas de survenance d un des cas de défaillance tels que définis par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. - L Établissement cédant autorise la Banque de France à débiter le Compte MP mentionné dans l annexe 6 à la convention de prêt garanti du montant des billets globaux de mobilisation émis dans le cadre de la présente convention, à leur date d échéance ou à celle à laquelle ils sont mis en remboursement. 12. L Établissement cédant ne pourra s exonérer de ses obligations inscrites à la présente convention en cas de retard d exécution ou d inexécution imputables à l agent de règlement.

18 ACTE DE CESSION DE CRÉANCES FINANCIÈRES (Code monétaire et financier articles L à L ) Établissement cédant Raison sociale : Bénéficiaire Banque de France Siège social : Code Banque : Le présent acte, établi à l ordre de la Banque de France, intervient dans le cadre des articles L à L du Code monétaire et financier concernant les procédures de mobilisation des créances professionnelles et de la convention conclue à cet effet, à laquelle l établissement de crédit soussigné déclare expressément se référer. Identification des créances cédées en propriété : - nombre de créances : - montant global : - références du fichier informatique décrivant les caractéristiques de ces créances* : Signature du cédant Date de la cession * nature du support utilisé pour la transmission (disquette, cassette, ou télétransmission), et tout élément permettant d identifier de manière unique le fichier informatique.

19 ANNEXE 2.3-Convention TRICP groupe ÉTANT PRÉALABLEMENT EXPOSÉ QUE : - La Banque de France peut mobiliser des créances sur des entreprises dès lors que ces créances répondent à certains critères d éligibilité fixés par la Décision du Gouverneur de la Banque de France ; - Ces mobilisations doivent donner lieu à cession préalable desdites créances conformément aux dispositions des articles L à L du Code monétaire et financier concernant les procédures de mobilisation des créances professionnelles ; - L'Établissement mobilisateur peut céder à la Banque de France, aux fins de mobilisation, les créances éligibles détenues par l'établissement cédant ; IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. L'Établissement cédant peut céder à l'établissement mobilisateur les créances : - dont il est titulaire du fait des opérations de crédit mises en place au profit de sa clientèle et régies par le droit français ou par un autre droit accepté par la Décision du Gouverneur de la Banque de France, - dont les caractéristiques correspondent aux critères d éligibilité fixés par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. L'Établissement mobilisateur peut céder à son tour à la Banque de France les créances dont il est ainsi cessionnaire. 2. Les cessions de créances proposées par l'établissement mobilisateur sont acceptées par la Banque de France dans les conditions fixées par Décision du Gouverneur de la Banque de France. 3. Les cessions de créances donnent lieu à la remise à l'établissement mobilisateur de bordereaux intitulés actes de cession de créances financières faisant référence aux articles L à L du Code monétaire et financier concernant les procédures de mobilisation des créances professionnelles. Les bordereaux, qui comportent les mentions visées par l article L du Code monétaire et financier, sont établis par l Établissement cédant conformément au modèle joint à la présente convention. Ils sont datés par l Établissement cédant conformément aux dispositions de la Décision du Gouverneur de la Banque de France. Les bordereaux sont signés par l Établissement cédant, la signature pouvant être apposée conformément à l article L du Code monétaire et financier, soit à la main, soit par tout procédé non manuscrit. L'Établissement mobilisateur s'engage à vérifier la régularité de la signature apposée sur les bordereaux par l'établissement cédant. Il communique à la Banque de France, à première demande, la liste des signatures accréditées que doit lui remettre ledit établissement. L'Établissement mobilisateur endosse à l'ordre de la Banque de France les bordereaux qui lui sont remis par l'établissement cédant. Les bordereaux doivent parvenir à la Banque de France avant la fin de la plage de remise fixée par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. Les éléments permettant l identification des créances cédées sont enregistrés dans un fichier de déclaration qui est transmis par un procédé informatique, selon les modalités indiquées dans la Décision du Gouverneur de la Banque de France. Le montant des créances cédées est égal au montant des créances détaillées dans le fichier de déclaration adressé à la Banque de France. L'Établissement cédant et l'établissement mobilisateur informent la Banque de France de tout événement affectant de manière significative les créances cédées, en particulier, les remboursements anticipés, partiels ou intégraux, les baisses de notation des débiteurs cédés et les modifications importantes régissant la créance cédée dès qu'ils en ont connaissance. Lors de la remise de créances privées qui suit immédiatement un tel événement, ils s'engagent à ce que la totalité de ces créances privées remises en garantie respecte les critères d'éligibilité définis par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. 4. Les cessions de créances sont faites sans stipulation de prix, à titre de propriété et en garantie du paiement de l intégralité des sommes dues à la Banque de France en principal, intérêt, frais et accessoires, au titre des opérations mentionnées à 4 de la convention de prêt garanti.

20 5. Lorsque les créances cédées ont donné lieu ou sont susceptibles de donner lieu à l émission d effets de commerce, lesdits effets sont remis à la Banque de France, sur simple demande de celle-ci, après avoir été endossés en blanc ou à son ordre. De même, lorsque les créances cédées ont entraîné des cessions de créances professionnelles en faveur de l'établissement cédant, les bordereaux correspondant aux cessions primaires sont remis à la Banque de France, sur simple demande de celle-ci, après avoir été endossés en blanc ou à son ordre. 6. Les cessions de créances sont effectuées pour une durée qui prend fin le jour où la cession suivante est acceptée par la Banque de France. La cession suivante garantit en tant que de besoin les refinancements en cours. Les créances cédées seront rétrocédées aux établissements cédants pour leur valeur nominale si les concours de toute nature accordés par la Banque de France à l'établissement mobilisateur sont remboursés en principal, intérêts et frais. 7. L'Établissement cédant et l'établissement mobilisateur s engagent à ne pas céder, ni remettre en propriété par quelque technique que ce soit, ni à donner en gage à un tiers les créances déjà cédées à la Banque de France ainsi que les effets primaires qui auraient été créés en représentation des créances en cause et, le cas échéant, les bordereaux correspondant à des cessions de créances primaires, visés à l article 5 ci-dessus. La Banque de France se réserve le droit d interdire, à tout moment, au débiteur cédé de payer entre les mains de l'établissement cédant ou de l'établissement mobilisateur. Dans l hypothèse où les concours accordés par la Banque de France ne sont pas remboursés à l échéance, la Banque de France applique une pénalité de retard dont le taux est porté à la connaissance de l Établissement mobilisateur. 8. Les refinancements accordés par la banque de France donnent lieu à l émission d un billet global de mobilisation. L'Établissement mobilisateur donne mandat à la Banque de France d établir, de dater et de signer pour son propre compte les billets globaux de mobilisation dont l échéance et le montant sont fonction des opérations mentionnées à l article 4 de la convention de prêt garanti. 9. Les opérations de refinancement garanties par les cessions de créances régies par la présente convention sont soumises aux conditions de participation aux opérations de politique monétaire et aux mesures de contrôle des risques précisées par le Conseil de la politique monétaire de la Banque de France ainsi que, s'agissant des opérations de refinancement intra-journalières, aux conditions fixées pour ce type d'opérations par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. 10. La Banque de France donne mandat, en tant que de besoin, à l Établissement cédant de recouvrer les créances exigibles et d en encaisser le prix, comme aussi de faire toute production ou déclaration aux procédures collectives et plus généralement d intenter toutes voies d exécution. La Banque de France se réserve le droit d'exiger que toutes les sommes recouvrées pour son compte par l'établissement cédant au titre du présent mandat soient versées sur un compte dédié. 11. La Banque de France peut, à tout moment, mettre fin par anticipation aux concours qu elle a consentis à l'établissement mobilisateur en cas de survenance d un des cas de défaillance tels que définis par la Décision du Gouverneur de la Banque de France. L'Établissement mobilisateur autorise la Banque de France à débiter le Compte MP mentionné dans l annexe 6 à la convention de prêt garanti du montant des billets globaux de mobilisation émis dans le cadre de la présente convention, à leur date d échéance ou à celle à laquelle ils sont mis en remboursement.

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00)

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) Rabat, le 11 mars 2002 CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) RELATIVE A LA RELATION ENTRE LES SOCIETES DE BOURSE ET LEUR CLIENTELE DANS LE CADRE DE L ACTIVITE D INTERMEDIATION Aux

Plus en détail

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs habilités et leurs clients Article 1er. En application

Plus en détail

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Rabat, le 25 décembre 2000 CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

Conditions d ouverture de crédit lombard

Conditions d ouverture de crédit lombard Conditions d ouverture de crédit lombard Article 1. Objet des présentes conditions 1.1 Les présentes conditions régissent les ouvertures de crédit lombard qui sont octroyées par Keytrade Bank Luxembourg

Plus en détail

LABÉO Manche dont l adresse est sis. 1352 avenue de Paris CS 33608 50008 SAINT-LO Cedex. Ci-après dénommé «LABÉO Manche» D une part

LABÉO Manche dont l adresse est sis. 1352 avenue de Paris CS 33608 50008 SAINT-LO Cedex. Ci-après dénommé «LABÉO Manche» D une part CONTRAT DE SERVICES EN LIGNE ENTRE LABÉO Manche dont l adresse est sis. 1352 avenue de Paris CS 33608 50008 SAINT-LO Cedex Ci-après dénommé «LABÉO Manche» D une part ET Le client Ci-après dénommé «le client»

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE

CONVENTION DE COMPTE 1 CONVENTION DE COMPTE ENTRE LES SOUSSIGNES: ATLANTIQUE FINANCE - Société Anonyme au capital de FCFA 360 000 000 ayant son siège social à l immeuble Atlantique Assurances (10i ème étage), 15 Avenue Joseph

Plus en détail

CONTRAT DE PRISE D ORDRES

CONTRAT DE PRISE D ORDRES CPO_20110615_FR PREAMBULE - DEFINITIONS La SOCIETE GENERALE est mandatée par la société émettrice pour tenir le service de ses titres nominatifs et/ou assurer la gestion des options de souscription ou

Plus en détail

Convention de référencement n

Convention de référencement n Convention de référencement n Entre : La société SAGE, SAS au capital de 500 000 Domiciliée au 10, rue Fructidor 75017 PARIS Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION Entre les soussignés OPSI INFORMATIQUE 31-33, Rue Etienne RICHERAND 69003 Lyon Désignée ci-après sous la dénomination «CENTRAL OFFICE» et représenté par Monsieur Philippe SCHEIN. d une part, Et, Forme

Plus en détail

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété.

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété. CONVENTION D ASSISTANCE ADMINISTRATIVE, INFORMATIQUE, TECHNIQUE ET FINANCIERE SOUMISE A L ASSEMBLEE GENERALE DES COPROPRIETAIRES, EN CAS DE CHARGES IMPAYEES, APRES MISE EN DEMEURE PAR LE SYNDIC ARTICLE

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Courtier d Assurance INFORMATIONS GENERALES 1. Etes-vous? Courtier et / ou Agent général compagnie Laquelle :... 2. Nombre de personnes travaillant dans votre cabinet (y compris

Plus en détail

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2005 09 du 14 juillet 2005 Objet : Organisation du marché monétaire. TITRE PREMIER : DISPOSITIONS GENERALES Article premier : Le marché monétaire est ouvert dans

Plus en détail

CONVENTION D OUVERTURE DE LISTE CONDITIONS GENERALES

CONVENTION D OUVERTURE DE LISTE CONDITIONS GENERALES CONVENTION D OUVERTURE DE LISTE CONDITIONS GENERALES APRES AVOIR RAPPELE QUE : (A) (B) (C) Les présentes Conditions Générales constituent, avec les Conditions Particulières, la convention régissant les

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement

MODELE DE CONVENTION ERDF / <Fournisseur> relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Direction Technique MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Identification : ERDF-FOR-CF_42E Version : 1 Nombre de pages : 10 Version

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES Applicables aux produits d épargne proposés par VTB Bank (France) SA (31/03/2014) Dispositions générales Article 1 : Offre de VTB Bank (France) SA VTB Bank (France) SA (la Banque)

Plus en détail

Conditions Générales

Conditions Générales ADHESION AUX SYSTEMES DE PAIEMENT PAR CARTES BANCAIRES Conditions Générales BANQUE DE SAVOIE SOMMAIRE : ADHESION AU SYSTEME RESEAU CB A AUTOMATE Chapitre A-1 : Condition Générales d adhésion au système

Plus en détail

CONTRAT DE PRET N [ ]

CONTRAT DE PRET N [ ] CONTRAT DE PRET N [ ] REGI PAR LES DISPOSITIONS DE L ORDONNANCE N 2014-559 DU 30 MAI 2014 RELATIVE AU FINANCEMENT PARTICIPATIF AINSI QUE CELLES CONTENUES DANS LE DECRET N 2014-1053 DU 16 SEPTEMBRE 2014

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 2014 CONDITIONS GENERALES DE VENTE Amaury Médias, Société par Action simplifiée au capital de 2 430 000, dont le siège se situe 738, rue Yves Kermen 92100 Boulogne-Billancourt, inscrite au RCS de Nanterre

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES ASSURANCE PROSPECTION GARANTIE DU REMBOURSEMENT DES CRÉDITS DE FINANCEMENT ASSURANCE PROSPECTION CONDITIONS GÉNÉRALES RÉFÉRENCE : FAP - 01 SOMMAIRE Préambule 5 Article 1 Objet de la garantie 6 Article

Plus en détail

Annexe à l arrêté portant visa du Règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la tenue et à l administration des comptes en valeurs mobilières

Annexe à l arrêté portant visa du Règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la tenue et à l administration des comptes en valeurs mobilières Annexe à l arrêté portant visa du Règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la tenue et à l administration des comptes en valeurs mobilières Le collège du Conseil du Marché Financier, Vu la loi

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE ARTICLE 1 Champ d application En préliminaire, il est stipulé que la réglementation de la vente et d utilisation à distance s applique «à toute

Plus en détail

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 1 - DEFINITIONS DES OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 2 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX CESSIONS PARFAITES 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX PENSIONS

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt)

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt) Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT Référence : REG.DIS.SITE.CER.XX DISTRIBUTEUR : Document type : Convention d études de raccordement DISTRIBUTEUR

Plus en détail

Le soussigné(e) 1 : Né(e) le : Demeurant : Déclare déléguer au profit de : Représentée par En qualité de

Le soussigné(e) 1 : Né(e) le : Demeurant : Déclare déléguer au profit de : Représentée par En qualité de DELEGATION DE CREANCE D UN CONTRAT D ASSURANCE VIE RACHETABLE Le soussigné(e) 1 : Né(e) le : Demeurant : Ci-après dénommé «le Délégant», Déclare déléguer au profit de : Représentée par En qualité de Ci-après

Plus en détail

Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 2 PROJET ADMISION DES INTERMEDIAIRES DE MARCHE

Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 2 PROJET ADMISION DES INTERMEDIAIRES DE MARCHE Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 2 PROJET ADMISION DES INTERMEDIAIRES DE MARCHE La présente instruction a pour but de définir la procédure d adhésion des Intermédiaires de marché au Dépositaire

Plus en détail

CONTRAT D ADHESION. Entre M... Société... Pour le Centre... Situé... Tél. :... Fax :... dénommé par la suite «l adhérent» et

CONTRAT D ADHESION. Entre M... Société... Pour le Centre... Situé... Tél. :... Fax :... dénommé par la suite «l adhérent» et CONTRAT D ADHESION Entre M.... Société... Pour le Centre... Situé...... Tél. :... Fax :... dénommé par la suite «l adhérent» et Sonagora, SA Groupe Luz, 6 rue de l Abbé Groult, 75015 PARIS Dénommée par

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE DEPOT. Conditions Générales

CONVENTION DE COMPTE DEPOT. Conditions Générales CONVENTION DE COMPTE DEPOT Conditions Générales CONDITIONS générales Tout renseignement relatif à l exécution de la présente convention ou à une contestation peut être obtenu en téléphonant au numéro suivant

Plus en détail

Algérie. Compensation des chèques et autres instruments de paiement de masse

Algérie. Compensation des chèques et autres instruments de paiement de masse Compensation des chèques et autres instruments de paiement de masse Règlement de la Banque d n 05-06 du au 15 décembre 2005 Le gouverneur de la Banque d, Vu l ordonnance n 75-58 du 26 septembre 1975, modifiée

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT Par le présent contrat, LES TAXIS BLEUS s engagent à traiter les demandes de taxi du client avec un accès prioritaire par rapport au grand public 24h/24 et 7j/7. En sa qualité

Plus en détail

CONTRAT D'APPORTEUR D'AFFAIRES

CONTRAT D'APPORTEUR D'AFFAIRES CONTRAT D'APPORTEUR D'AFFAIRES ENTRE LES SOUSSIGNES : IZIMMO S.A.S. (sous l enseigne LA REFERENCE CREDIT), Société par actions simplifiée au capital de 4 114 508, dont le siège social est situé immeuble

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DES LANDES *** ***

CONSEIL GÉNÉRAL DES LANDES *** *** CONSEIL GÉNÉRAL DES LANDES HÔTEL DU DÉPARTEMENT 23 rue Victor HUGO 40025 MONT-DE-MARSAN CEDEX TEL : 05 58 05 40 40 FAX : 05 58 05 41 41 *** APPEL D OFFRES OUVERT (Article 33 et 58 à 60 du code des marchés

Plus en détail

CGV - SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LES SITES INTERNET du Groupe LE MESSAGER

CGV - SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LES SITES INTERNET du Groupe LE MESSAGER CGV - SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LES SITES INTERNET du Groupe LE MESSAGER Entre : le client (ci-après dénommé «le Client») ; Informations Le Client, personne physique ou morale, qui opère, dans le cadre

Plus en détail

TC ONLINE PAYMENT DIGICEL FINAL

TC ONLINE PAYMENT DIGICEL FINAL TC ONLINE PAYMENT DIGICEL FINAL Convention d utilisation du Service «Digicel Online» Considérant que la Unigestion Holding S.A. opérant sous le nom commercial de Digicel, dispose d un système et d équipements

Plus en détail

CONTRAT D ACCES AUX SERVICES VIRTUELS DE PAIEMENT SECURISE «PAYZEN BY OSB»

CONTRAT D ACCES AUX SERVICES VIRTUELS DE PAIEMENT SECURISE «PAYZEN BY OSB» ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT D ACCES AUX SERVICES VIRTUELS DE PAIEMENT SECURISE «PAYZEN BY OSB» La société OCEANIENNE DE SERVICES BANCAIRES, Société anonyme au capital de 160.000.000 F.CFP, immatriculée

Plus en détail

OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications. Contrat de Bureau d enregistrement

OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications. Contrat de Bureau d enregistrement REPUBLIQUE DU TCHAD Unité - Travail - Progrès REPUBLIQUE DU TCHAD Unité - Travail - Progrès OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications Contrat de Bureau d enregistrement Contrat de Bureau

Plus en détail

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Coordonnées FUTUROSOFT Coordonnées CLIENT Raison Social : FUTUROSOFT Société à responsabilité limitée au capital de 109.763 Euros 8-10

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE/COLLABORATION

CONTRAT DE LICENCE/COLLABORATION CONTRAT DE LICENCE/COLLABORATION Entre la société DIDA CONCEPT dont le siège social est 50, rue de Metz 54 580 Auboué n SIREN :438 756 330. Représentée par son Gérant, Monsieur Pascal NEY Désignée ci-après

Plus en détail

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS 1/6 CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS Les présentes conditions spécifiques dérogent aux conditions générales de vente des prestations Courrier-Colis de La Poste 1, lesquelles restent

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. Objet Champ d application Hungry Minds Un pas plus loin SA offre à ses clients un éventail complet de services en matière de communication (stratégie conseil création production).

Plus en détail

Conditions particulières de la Banka Slovenije, lorsqu elle agit en tant que banque centrale correspondante (BCC) et en tant que banque

Conditions particulières de la Banka Slovenije, lorsqu elle agit en tant que banque centrale correspondante (BCC) et en tant que banque Conditions particulières de la Banka Slovenije, lorsqu elle agit en tant que banque centrale correspondante (BCC) et en tant que banque centrale apportant son concours (BCN apportant son concours) pour

Plus en détail

Convention de service

Convention de service Convention de service Préambule 1. La présente convention (la Convention ) est passée conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur, et notamment celles prévues par l article

Plus en détail

CONTRAT De concession du droit d usage de progiciel. CONDITIONS GENERALES Entre la société «CLIENT» et la société Generix

CONTRAT De concession du droit d usage de progiciel. CONDITIONS GENERALES Entre la société «CLIENT» et la société Generix CONTRAT De concession du droit d usage de progiciel CONDITIONS GENERALES Entre la société et la société Generix ENTRE : «dénomination_sociale» Société au capital social de : Dont le siège est situé à :

Plus en détail

» Conditions Particulières

» Conditions Particulières Agence HSBC :.. date : CONVENTION «CARTE C.I.B» Conditions Particulières Type d opération : Création Modification N contrat :... Numéro de la carte :. Expire le : Je soussigné(e) Mr, Mme, Melle : TITULAIRE

Plus en détail

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE Les pages suivantes contiennent des renseignements importants au sujet de votre compte UV DIRECT dont vous devez prendre connaissance. Si vous avez des questions, nous serons

Plus en détail

VILLE DE MONTRICHARD MARCHES PUBLICS PRESTATIONS D'ASSURANCES ACTE D ENGAGEMENT. Lot 2 Responsabilité civile

VILLE DE MONTRICHARD MARCHES PUBLICS PRESTATIONS D'ASSURANCES ACTE D ENGAGEMENT. Lot 2 Responsabilité civile MARCHES PUBLICS PRESTATIONS D'ASSURANCES ACTE D ENGAGEMENT Lot 2 Responsabilité civile Personne publique VILLE DE MONTRICHARD Pouvoir Adjudicateur VILLE DE MONTRICHARD Personne habilitée à fournir des

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale

CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale Entre la société PRESTAFORMA 98 bis Boulevard de LA TOUR-MAUBOURG 75007 PARIS SAS AU CAPITAL DE 40 000,00 immatriculé au Greffe du Tribunal de Commerce

Plus en détail

CGV SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LE SITE INTERNET

CGV SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LE SITE INTERNET CGV SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LE SITE INTERNET ENTRE: Le Client, personne physique ou morale, qui opère, dans le cadre de son activité professionnelle ou non, une souscription d abonnement sur le site.

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES La convention de compte de dépôt en devise, ci-après dénommée la «Convention», se compose des présentes Conditions Générales, des Conditions Particulières et des Conditions tarifaires applicables à la

Plus en détail

CONVENTION BGFIONLINE Conditions Générales

CONVENTION BGFIONLINE Conditions Générales Conditions Générales 1. Objet BGFIBANK SA propose au Client, ce que ce dernier accepte, d accéder à un ensemble de services par INTERNET, notamment bancaires et financiers, et à des informations à caractère

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER Entre les soussignés La Société, S.A.R.L. au capital de 30.000, inscrite au R.C.S. de Paris sous le numéro 508 763 950, ayant son siège social au 13

Plus en détail

CONTRAT APPORT D AFFAIRE

CONTRAT APPORT D AFFAIRE CONTRAT APPORT D AFFAIRE Il est préférable de signer un accord écrit liant les deux parties sur des droits et des devoirs de la part de l un et de l autre. Avant de s engager envers une entreprise, il

Plus en détail

Conditions d utilisation de McD-Services

Conditions d utilisation de McD-Services Conditions d utilisation de McD-Services les présentes conditions d utilisation de McD-Services sont convenues entre McDonald s Force, groupement d intérêt économique régi par l Ordonnance du n 67-821

Plus en détail

FICHE D OUVERTURE DE CLIENT PARTICULIER

FICHE D OUVERTURE DE CLIENT PARTICULIER FICHE D OUVERTURE DE CLIENT PARTICULIER AGENCE Nº CLIENT/COMPTE TITULARITÉ Personnel: Indivis: Joint: Mixte: CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT ENTITE TYPE DE PIECE D IDENTITÉ Nº PIÉCE D IDENTITÉ DATE DE NAISSANCE

Plus en détail

Convention de portage salarial Référence : XXXXX 2014

Convention de portage salarial Référence : XXXXX 2014 Convention de portage salarial Référence : XXXXX 2014 La convention est conclue entre les soussignés : Advizium 37, rue de Neuilly 92110 Clichy RCS Nanterre 499 404 390 Représentée par Monsieur Bertrand

Plus en détail

OPÉRATIONS INDIVIDUELLES POLICE D ABONNEMENT

OPÉRATIONS INDIVIDUELLES POLICE D ABONNEMENT ASSURANCE CHANGE EXPORT OPÉRATIONS INDIVIDUELLES POLICE D ABONNEMENT ENVI TYPE 15-01 CONTRAT CONDITIONS GÉNÉRALES SOMMAIRE Préambule page 04 Chapitre I - Définitions page 05 Chapitre II - Principes généraux

Plus en détail

BNP PARIBAS FORTIS @ ISABEL CONDITIONS GÉNÉRALES

BNP PARIBAS FORTIS @ ISABEL CONDITIONS GÉNÉRALES Article premier : Dispositions générales BNP PARIBAS FORTIS @ ISABEL CONDITIONS GÉNÉRALES 1.1. Objet des Conditions Générales Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les droits et

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION DE COMPTE DE DEPOT

CONVENTION DE GESTION DE COMPTE DE DEPOT CONVENTION DE GESTION DE COMPTE DE DEPOT Entre les soussignés : BANQUE ATTIJARI DE TUNISIE, société anonyme au capital de 150 Millions de dinars, dont le siége social est à Tunis 95 Avenue de la liberté,

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION ENTRE LES SOUSSIGNES : D'une part : La société AF.R 28 Rue de la Bretonnerie 95300 PONTOISE SAS au capital de 200.000 euros, inscrite au RCS PONTOISE B 379.873.300 N agrément : 000244 Représentée à l effet

Plus en détail

COMPTE CLUB D INVESTISSEMENT

COMPTE CLUB D INVESTISSEMENT COMPTE CLUB D INVESTISSEMENT (ANNEXE DE LA CONVENTION DE SERVICES) Ne pas remplir, cadre réservé au Service administratif Compte n BAR GST RD Initiateur :. Date d ouverture :... Intitulé du Compte :...

Plus en détail

Fourniture, installation, reprise de données et maintenance d un logiciel de gestion et de facturation de la Redevance Incitative des déchets

Fourniture, installation, reprise de données et maintenance d un logiciel de gestion et de facturation de la Redevance Incitative des déchets Marché public de prestation de service, passé selon une procédure adaptée en application de l article 28 du code des marchés publics Pouvoir adjudicateur SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2005-10

CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2005-10 Tunis, le 14 juillet 2005 CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2005-10 Objet : Tenue et administration des comptes de certificats de dépôt et des comptes de billets de trésorerie. Le Gouverneur de

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie AS 24 S.A.S

Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie AS 24 S.A.S Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie N Client : Veuillez SVP, remplir les informations en bleu de la convention et nous la retourner signée à l adresse suivante, avant de

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS

BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS pages 1 à 5 CONDITIONS GENERALES COMPTE DEPOT SOLIDARITE ET COMPTE SUR LIVRET CASDEN (Sociétaires et adhérents Tout Sous le Même Toit _ Personnes Physiques personnes physiques)

Plus en détail

LE CONTRAT DE COPRODUCTION

LE CONTRAT DE COPRODUCTION LE CONTRAT DE COPRODUCTION 1. Parties 2. Objet 3. Durée 4. Responsabilité de la production 5. Budget et financement de la production 6. Répartition des recettes d exploitation 7. Livraison des masters

Plus en détail

GUIDE D INSCRIPTION EN COMPTE DES TITRES DES SOCIÉTÉS QUI DEMANDENT LEUR ADMISSION EN BOURSE

GUIDE D INSCRIPTION EN COMPTE DES TITRES DES SOCIÉTÉS QUI DEMANDENT LEUR ADMISSION EN BOURSE 2012 GUIDE D INSCRIPTION EN COMPTE DES TITRES DES SOCIÉTÉS QUI DEMANDENT LEUR ADMISSION EN BOURSE COSOB Septembre 2012 SOMMAIRE I. Forme juridique des titres admis à la cote... 2 1- Les titres au porteur

Plus en détail

CONTRAT DE SOUSCRIPTION «ALERTES par SMS ou e-mail» Compléter les zones grisées, signer et renvoyer à l adresse suivante :

CONTRAT DE SOUSCRIPTION «ALERTES par SMS ou e-mail» Compléter les zones grisées, signer et renvoyer à l adresse suivante : CONTRAT DE SOUSCRIPTION «ALERTES par SMS ou e-mail» Compléter les zones grisées, signer et renvoyer à l adresse suivante : Crédit agricole Centre-est Relation Clients 69541 CHAMPAGNE MONT D OR CEDEX Entre

Plus en détail

ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE

ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE CONCERNANT LA COOPERATION RECIPROQUE ET L ECHANGE D INFORMATIONS POUR LE CONTROLE BANCAIRE ET PRUDENTIEL 1. Considérant que certaines

Plus en détail

PROTOCOLE DE COLLABORATION COMMERCIALE TOUTES BRANCHES

PROTOCOLE DE COLLABORATION COMMERCIALE TOUTES BRANCHES PROTOCOLE DE COLLABORATION COMMERCIALE TOUTES BRANCHES Entre la société FLEXITRANS, ayant tous pouvoirs à cet effet. 6 rue blaise pascal 66000 PERPIGNAN RCS PERPIGNAN 499 808 566 Ci après dénommé la Société,

Plus en détail

INSTRUCTION N 01-11 DU 9 MARS 2011 FIXANT LES MODALITES

INSTRUCTION N 01-11 DU 9 MARS 2011 FIXANT LES MODALITES INSTRUCTION N 01-11 DU 9 MARS 2011 FIXANT LES MODALITES D APPLICATION DU REGLEMENT N 08-01 DU 20 JANVIER 2008 RELATIF AU DISPOSITIF DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE L EMISSION DE CHEQUES SANS PROVISION

Plus en détail

Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA)

Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA) Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA) A. Définitions contractuelles : «Vous» et «vôtre(s)» désignent la personne physique ou l entité légale qui a signé ce contrat («le contrat») et commandé les

Plus en détail

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 )

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret n 77-608

Plus en détail

Conditions Particulières

Conditions Particulières Conditions Particulières Services de Paiement 1. Informations générales...3 Art. 1 Définitions... 3 Art. 2 Champ d application... 3 Art. 3 Informations sur la Banque... 4 2. Utilisastion d un service de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES VENTE

CONDITIONS GENERALES VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 Article 1. AUTOEASY.FR : AutoEasy.fr est une marque déposée, toute contrefaçon ou utilisation non autorisée peut faire l'objet de poursuites pénales. Les conditions générales

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK 1. OBJET Les présentes conditions générales fixent les modalités d accès et de fonctionnement du service de banque en ligne fourni par ECOBANK (le

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DI&MARK-EMAILING

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DI&MARK-EMAILING CONDITIONS GENERALES DE VENTE DI&MARK-EMAILING VERSION en date du 18 mars 2007 Dispositions générales Di&mark-Emailing est une solution logicielle de Gestion d emailing commercialisée par Di&mark, société

Plus en détail

MANDAT D ENCAISSEMENT Comptant et Terme Avis d échéance confiés au Mandataire

MANDAT D ENCAISSEMENT Comptant et Terme Avis d échéance confiés au Mandataire MANDAT D ENCAISSEMENT Comptant et Terme Avis d échéance confiés au Mandataire ENTRE LES SOUSSIGNES AXA France I.A.R.D, Société Anonyme au capital de 214.799.030 euros, entreprise régie par le code des

Plus en détail

CONVENTION COMPTES DE TIERS HUISSIERS DE JUSTICE. La CHAMBRE NATIONALE DES HUISSIERS DE JUSTICE DE BELGIQUE Avenue Henri Jaspar 93 1060 Bruxelles

CONVENTION COMPTES DE TIERS HUISSIERS DE JUSTICE. La CHAMBRE NATIONALE DES HUISSIERS DE JUSTICE DE BELGIQUE Avenue Henri Jaspar 93 1060 Bruxelles Entre: Et: CONVENTION COMPTES DE TIERS HUISSIERS DE JUSTICE La CHAMBRE NATIONALE DES HUISSIERS DE JUSTICE DE BELGIQUE Avenue Henri Jaspar 93 1060 Bruxelles représentée par son Président MARCEL MIGNON dénommée

Plus en détail

Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année.

Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année. CONDITIONS GENERALES DE VENTES CAMPING-CAR PARK Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année. PRÉAMBULE

Plus en détail

CGV SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LE SITE INTERNET NORD ECLAIR. Informations

CGV SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LE SITE INTERNET NORD ECLAIR. Informations CGV SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LE SITE INTERNET NORD ECLAIR Informations Entre : le client personne physique ou morale (ci-après dénommé «le Client») ; Et : La Voix du Nord, locataire gérant de Nord éclair,

Plus en détail

Chapitre 1 er : Introduction. Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers

Chapitre 1 er : Introduction. Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers Modalités d'application de la protection des dépôts et des instruments financiers auprès d'établissements de crédit et d'entreprises d'investissement

Plus en détail

CONTRAT PORTEUR CARTES BANCAIRES

CONTRAT PORTEUR CARTES BANCAIRES CONTRAT PORTEUR CARTES BANCAIRES Article 1 : Objet de la carte 1.1 La carte internationale de paiement (Carte Bleue VISA et Carte VISA PREMIER) est un instrument de paiement à l usage exclusif de son Titulaire

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et la Loi sur le recouvrement de certaines créances

Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et la Loi sur le recouvrement de certaines créances DEUXIÈME SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 48 Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et la Loi sur le recouvrement de certaines créances Présentation Présenté par M.

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION (C.G.A.U.) DU SERVICE BIXI PAR LES ABONNÉS 1 AN OU 30 JOURS ARTICLE 1 OBJET DU SERVICE BIXI

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION (C.G.A.U.) DU SERVICE BIXI PAR LES ABONNÉS 1 AN OU 30 JOURS ARTICLE 1 OBJET DU SERVICE BIXI CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION (C.G.A.U.) DU SERVICE BIXI PAR LES ABONNÉS 1 AN OU 30 JOURS ARTICLE 1 OBJET DU SERVICE BIXI 1.1 BIXI est un système de vélos en libre-service (le «Service»).

Plus en détail

Livret Matmut CONDITIONS D OUVERTURE ET DE FONCTIONNEMENT SOMMAIRE DISPOSITIONS PROPRES AU LIVRET MATMUT... 2

Livret Matmut CONDITIONS D OUVERTURE ET DE FONCTIONNEMENT SOMMAIRE DISPOSITIONS PROPRES AU LIVRET MATMUT... 2 CONDITIONS D OUVERTURE ET DE FONCTIONNEMENT SOMMAIRE DISPOSITIONS PROPRES AU LIVRET MATMUT... 2 1. Déclarations, justifications et changements de situation du Titulaire du Livret... 2 2. Unicité du, défaut

Plus en détail

CONVENTION GESTION RELATIONNELLE A DISTANCE

CONVENTION GESTION RELATIONNELLE A DISTANCE ONVENTION GESTION RELATIONNELLE A DISTANE onvention établie entre : LA AISSE RÉGIONALE DE RÉDIT AGRIOLE DES SAVOIE, Société coopérative à personnel et capital variables, régie par le livre V du ode Monétaire

Plus en détail

Mentions obligatoires: Article 7 : Information du client

Mentions obligatoires: Article 7 : Information du client CONVENTION D INTERMEDIATION ENTRE LES SOUSSIGNES: ICF AL WASSIT, Société de Bourse agréée par le Ministère de l Economie et des Finances sous le n 3 / 583 du 2 0-01-1998, constituée en S.A. à Directoire

Plus en détail

Fourniture et livraison de kits de prélèvement sanguin et de fiches en liasses autocopiantes COMMUN AUX DEUX LOTS

Fourniture et livraison de kits de prélèvement sanguin et de fiches en liasses autocopiantes COMMUN AUX DEUX LOTS MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Marché N 2012-DTD51-AO-001 Fourniture et livraison de kits de prélèvement sanguin et de fiches en liasses autocopiantes COMMUN AUX DEUX LOTS Cahier

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

1-3 Intégralité des CGV La nullité d une clause contractuelle des CGV n entraînera pas la nullité de l intégralité des présentes.

1-3 Intégralité des CGV La nullité d une clause contractuelle des CGV n entraînera pas la nullité de l intégralité des présentes. CGV SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LE SITE INTERNET L'est-éclair Informations Entre : le client (ci-après dénommé «le Client») ; Le Client, personne physique ou morale, qui opère, dans le cadre de son activité

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES PARTICULIERES «Emission de titres de transports train et avion et services annexes» Appel d offres ouvert (Article

Plus en détail

Mise en contexte PAR CONSÉQUENT, IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. Objet

Mise en contexte PAR CONSÉQUENT, IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. Objet TERMES ET CONDITIONS OUVERTURE DE COMPTE-CLIENT PRÉVOYANT L UTILISATION D UN TRANSPONDEUR, DESTINÉ AU PÉAGE DU PONT SERGE-MARCIL, VÉHICULES DE CATÉGORIE 1 ET 2 Mise en contexte Ces modalités contractuelles

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Préambule : La Société «Les Evasions de Jade» ci-après désignée sous le vocable «le Prestataire» EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité limitée), dont le siège social

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France SAICA GROUP Conditions Générales d Achat - France 1. Domaine d application 1.1. A titre de conditions déterminantes du consentement et sauf exception expresse faisant l objet de conditions particulières

Plus en détail

Contrat d apporteur d affaire

Contrat d apporteur d affaire http://www.neurone-web.fr/ Contrat d apporteur d affaire M. xxxx Le 01/04/13 Table des ma*ères CONTRAT D APPORTEUR D AFFAIRES... 3 ENTRE LES SOUSSIGNES :... 3 APRES AVOIR PREALABLEMENT EXPOSE QUE :...

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014) Conditions générales pour les prêts hypothécaires Article 1 Qualité de l emprunteur 1 L emprunteur doit être un membre de la Caisse de prévoyance de l Etat de Genève (ci-après, «la Caisse»). S il perd

Plus en détail