Groupe de la Banque mondiale. Œuvrer pour un Monde sans pauvreté

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe de la Banque mondiale. Œuvrer pour un Monde sans pauvreté"

Transcription

1 Groupe de la Banque mondiale Œuvrer pour un Monde sans pauvreté

2 Les débutsd buts La Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) a été créé éée e en juillet 1944 à Bretton Woods,, New Hampshire. Sa mission? Reconstruire l Europe l après s la 2ème 2 Guerre mondiale.

3 Les premiers clients de la Banque La France a été le premier emprunteur en 1946 pour la reconstruction d aprd après guerre pour 250 millions de $. Plusieurs pays développés, aujourd hui donneurs, ont emprunté,, comme l Autriche, l Australie, l le Japon, l Italie, l la Grèce ce.

4 Que fait la Banque aujourd'hui? En 2005, elle a prêté 22,3 milliards de $ pour le développement. d Elle travaille dans plus de 100 pays. Elle est focalisée e sur la réduction r de la pauvreté.

5 Le Groupe de la Banque mondiale

6 BIRD Créé éée e en états membres Octroie des prêts de garanties et de services (hors prêt) de conseils et d analyses.

7 IDA Créé éée e en états membres Accorde 7 à 8 millards de dollars de financement trés s concessionnels aux 81 pays les plus pauvres sous forme de prêt t sans intérêt.

8 SFI Créé éée e en états membres Favorise le développement économique par l entremise l du secteur privé

9 MIGA Créé éée e en états membres Encourage l investissement l étranger dans les pays en développement d et garantit les pertes liées à des risques non commerciaux (expropriation, inconverbilité monnaie, guerre, etc )

10 CIRDI Crée e en états membres Encourage l investissement l étranger, offre des services internationaux de réglements par voie de conciliation ou d arbitrage d des différents rents.

11 Où travaille la Banque?

12 Les objectifs de réduction r de la Pauvreté (OMDs): 8 objectifs avec 18 cibles 1. Eradiquer l extrl extrême pauvreté et la faim ; 2. Assurer l él éducation primaire pour tous ; 3. Promouvoir l él égalité des sexes et l autonomisation des femmes ; 4. Réduire la mortalité infantile ; 5. Améliorer la santé maternelle ; 6. Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d autres maladies ; 7. Protéger l environnement l et les ressources naturelles ; et 8. Instaurer un partenariat mondial pour soutenir le développement. d

13 D où vient l argent? l La BIRD lève l des fonds sur les marchés s financiers. Les bailleurs donnent des fonds à l IDA. Les bénéfices b de la BIRD contribuent à l IDA.

14 Comment la Banque est elle elle dirigée? 184 Membres désignent d leur Gouverneur qui se réunissent une fois par an (en MR c est c le MAED qui est Gouverneur de la Bm) Les Gouverneurs délèguent d certaines fonctions aux 24 directeurs exécutifs qui forment le Conseil d Administration Le Président de la banque rend compte au Conseil d Administration Conseil des Gouverneurs Directeurs Exécutifs Bureau du Président Staff Staff

15 Le staff Environ personnes avec au siège et dans les pays. 55 % du personnel provient des PVD.

16 Comment la Banque est-elle elle organisée? Finance et Administration FACs (13): Concessional Finance and Global Partnerships (CFP) ; Strategy, Finance and Risk Mgt (SFR); Treasury (TRE); Legal (LEG); Controllers (CTR); Secrétariat du Board (SEC); Communication (EXT); Human Ressources (HRS); Conflict Resolution System (CRS) Internal Auditing Department (IAD); Department of Institutional Integrity (INT) Information Solutions Group (ISG); General Services (GSD); Regions (6) Gestion des opérations Afrique sub-saharienne Asie de l Est & Pacifique Asie du Sud Moyen Orient Europe & Asie Centrale Amérique latine & Caraibes Networks (6) Gestion de la connaissance/formation Economie Envirt et Devt Rural Secteur privé Infrastructure Finance Développement humain Autres unités opérationnelles (4) Economie du développement Directives opérationnelles (OPCS) Groupe d assurance de la qualité L Institut de la Banque mondiale

17 Comment la Banque accorde-t- elle un prêt t? Stratégie Pays (cslp) Stratégie Banque (CAS): Approuvée par le Conseil C est une réponse aux besoins du Gvt, Le CAS repose sur: Position des autres partenaires Avantages comparatifs BM Stratégie régionale BM Fonds disponibles $ Enveloppe pays dépend de la performance (et de la taille) CPIA: Country Policy & Instit. Assesment Demande financement Pays La demande est-elle compatible avec le CAS? oui La demande est-elle compatible avec l enveloppe? oui non non Non: à revoir Financement Préparation Projet

18 La répartition r des financements de l an l dernier par régionr Asie du Sud $5 milliards 22% Africa $3.9 milliards 17% Moyen Orient & Afrique du Nord $1.3 milliards 6% Asia de l Est & Pacifique $2.9 milliards 13% Amérique du Sud $5.2 milliards 24% Europe et Asie Centrale $4.1 milliards 18%

19 La Banque en Mauritanie

20 La Banque en Mauritanie Bref historique En 1962, 1ère 1 opération de la Banque pour financer MIFERMA dans le domaine minier. En 1964, la Banque a accordé un crédit de 8 millions de $ pour un premier projet routier. En janvier 2006, la Banque a approuvé 70 opérations crédits et dons pour un montant d environ 1 milliard de $. En juin 2006, 12 projets (y compris trois projets régionaux) sont en cours d exd exécution pour une enveloppe globale de 362 millions de $; deux projets seront approuvés s début d juillet et trois projets sont en préparation. paration.

21 Mission résidente r de la Mauritanie

22 La liste des projets et les montants de leur financement Projects IDA Sector Projects on going MR-Com Based Rural Dev (FY04) - (PDRC) 45.0 Agr MR-Irrigated Agr Integr Dev APL 2 (FY05) 39.0 Africa Emergency Locust - Regional (FY05) 10.1 GEF - Watershed 6.0 MR-Edu Sec Dev APL (FY02) - (PNDSE) 49.2 Educ MR-Higher Education (FY05) 15.0 WAP - Felou Hydroelectric - Regional (F06) 8.3 Energy/Mining MR-Mining Sec TA SIL 2 (FY04)- (PRISM 2) 18.0 MR-Petroleum Suppl.(FY07) 5.0 MR-HIV/AIDS MultiSec Cntrl (FY04)-(PMLS) 21.0 Health MR-Health & Nutrition (FY06) 10.0 MR-GDLC (FY02) - (CFED) 3.3 Comm. MR-Public Sector Capacity Building (FY06) 13.0 Adm IDF - Strengthening Public Procurement 0.4 IDF - Support of the accountancy profession 0.3 IDF - Legal reform and private capacity 0.4 MR-Urb Dev Prgm (FY02) 70.0 Urban/Water Senegal lwater R. Dev. - Regional (FY06) 10.2 Total Projects in pipeline MR-Private Sector (FY08) 5.0 Finance MR-Water Supply (FY08) 2.5 Water MR-Transport (FY08) 2.0 Transport 9.5

23 La Banque en Mauritanie Nouvelles perspectives Développement du secteur privé

24 Conclusion dp VP/survey.nsf/YDPUpdate2006fr?Ope nform

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L Aide publique au développement (APD) désigne les dépenses publiques au bénéfice des pays en développement dont le but essentiel est de favoriser le développement économique

Plus en détail

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1 Les fonctions d un système monétaire international Les crises et la réforme du SMI fondé à Bretton Woods. La nature du système né dans les années 1970 Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

LE FMI ET LA BANQUE MONDIALE

LE FMI ET LA BANQUE MONDIALE Université Abdelmalek Essâadi Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Tanger National School of Management FINANCE INTERNATIONALE Rapport sous le thème LE FMI ET LA BANQUE MONDIALE Préparé par : KADA

Plus en détail

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres Promotion de l égalité des sexes

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

La Banque européenne d investissement en bref

La Banque européenne d investissement en bref La Banque européenne d investissement en bref En tant que banque de l Union européenne (UE), la Banque européenne d investissement (BEI) apporte ses financements et son savoir-faire à l appui de projets

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

La Banque européenne d investissement. en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer

La Banque européenne d investissement. en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer La Banque européenne d investissement en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer La banque de l UE La Banque européenne d investissement, la banque

Plus en détail

Danielle Morley Secrétaire exécutive Freshwater Action Network

Danielle Morley Secrétaire exécutive Freshwater Action Network Avant-propos Danielle Morley Secrétaire exécutive Freshwater Action Network L'influence politique et les investissements financiers de la Banque mondiale dans le secteur de l eau et l assainissement ne

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

BOARD ROLLING AGENDA (BRAG) OF MEETINGS - JANUARY 2015 CALENDRIER GLISSANT (BRAG) DES REUNIONS DES CONSEILS - JANVIER 2015

BOARD ROLLING AGENDA (BRAG) OF MEETINGS - JANUARY 2015 CALENDRIER GLISSANT (BRAG) DES REUNIONS DES CONSEILS - JANVIER 2015 BOARD / CONSEIL WEDNESDAY 7 JANUARY 2015, 10:00 am / MERCREDI 7 JANVIER 2015, 10h00 POLICY DOCUMENTS / DOCUMENTS DE POLITIQUE 1.1 Staff Medical Benefits Plan (MBP) - Proposals to Maintain the Financial

Plus en détail

Guide des procédures de passation des marchés et montage des offres des bailleurs de fonds internationaux

Guide des procédures de passation des marchés et montage des offres des bailleurs de fonds internationaux «Renforcement des organisations intermédiaires du secteur privé de l UEMOA pour un meilleur accès des entreprises Guide des procédures de passation des marchés et montage des offres des bailleurs de fonds

Plus en détail

Influences de la Banque mondiale sur les poli3ques éduca3ves en Afrique de l Ouest

Influences de la Banque mondiale sur les poli3ques éduca3ves en Afrique de l Ouest February, 22, 2011 Influences de la Banque mondiale sur les poli3ques éduca3ves en Afrique de l Ouest Thibaut Lauwerier Université de Genève 1 Plan 1. L éduca*on en Afrique de l Ouest 2. La Banque mondiale

Plus en détail

Annex 1: OD Initiative Update

Annex 1: OD Initiative Update Fondements du D Cadre de travail stratégique Stratégie de Stratégie de programmes rédigée et Projet de stratégie de programmes partagée avec la Commission programmes Consultative Statut Commentaires/problèmes/

Plus en détail

PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES

PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES Des systèmes de santé plus solides. Un meilleur impact sur la santé. EN PARTENARIAT AVEC LES ORGANISATIONS LOCALES Depuis

Plus en détail

PART II - COUNTRY TABLES

PART II - COUNTRY TABLES PART II - COUNTRY TABLES PARTIE II - TABLEAUX PAR PAYS ALGERIA Item ADB / BAD COMPENDIUM OF STATISTICS Amounts in Millions of UA ADF / FAD 1967-2009 1974-2009 Total Approvals - 0.60-5.84 1 892.84 (37)

Plus en détail

LA FINANCE POUR TOUS? POLITIQUES ET ECUEILS DU DEVELOPPEMENT DE

LA FINANCE POUR TOUS? POLITIQUES ET ECUEILS DU DEVELOPPEMENT DE LA FINANCE POUR TOUS? POLITIQUES ET ECUEILS DU DEVELOPPEMENT DE L ACCES AUX FINANCES RAPPORT DE LA BANQUE MONDIALE SUR LES POLITIQUES DE DEVELOPPEMENT Résumé Un nouveau rapport de la Banque mondiale sur

Plus en détail

E. AVANCEES VERS LA REALISATION DES OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT RELATIFS A LA SANTE DANSLA REGION DES AMERIQUES

E. AVANCEES VERS LA REALISATION DES OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT RELATIFS A LA SANTE DANSLA REGION DES AMERIQUES - 17 - Annexe E E. AVANCEES VERS LA REALISATION DES OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT RELATIFS A LA SANTE DANSLA REGION DES AMERIQUES Introduction 60. Les objectifs du Millénaire pour le développement

Plus en détail

3 The Millennium Development Goals: Report 2010. Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014. asdf NATIONS UNIES

3 The Millennium Development Goals: Report 2010. Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014. asdf NATIONS UNIES 3 The Millennium Development Goals: Report 2010 Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014 asdf NATIONS UNIES Le présent rapport est fondé sur un ensemble de données compilées par le Groupe

Plus en détail

ÉQUIPE SPÉCIALE INTERNATIONALE SUR LES ENSEIGNANTS POUR L EPT CONCLUSIONS DU FORUM EN LIGNE

ÉQUIPE SPÉCIALE INTERNATIONALE SUR LES ENSEIGNANTS POUR L EPT CONCLUSIONS DU FORUM EN LIGNE ÉQUIPE SPÉCIALE INTERNATIONALE SUR LES ENSEIGNANTS POUR L EPT CONCLUSIONS DU FORUM EN LIGNE À L OCCASION DU 20 ÈME ANNIVERSAIRE DE LA JOURNÉE MONDIALE DES ENSEIGNANT(E)S SIÈGE DE L UNESCO 06 OCTOBRE 2014

Plus en détail

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique Gabriel Mougani Economiste financier

Plus en détail

OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT

OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT ÉVALUER LE COÛT D ATTEINTE DE LA CIBLE 10 SUR L EAU ET L ASSAINISSEMENT Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et la Cible 10 sur l eau et l assainissement A l occasion du Sommet du Millénaire

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures 1 Introduction I Cette étude considère l urbanisation comme

Plus en détail

L aide publique au développement française : analyse des contributions multilatérales, réflexions et propositions pour une plus grande efficacité

L aide publique au développement française : analyse des contributions multilatérales, réflexions et propositions pour une plus grande efficacité L aide publique au développement française : analyse des contributions multilatérales, réflexions et propositions pour une plus grande efficacité Rapport remis au Premier Ministre, M. François FILLON,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org Table Ronde pour le financement du développement du Bénin 17-19 juin 2014 - Paris www.tablerondebenin2014.org LE MOT DU PRÉSIDENT La Table Ronde, occasion unique d échanges et de partage sur les opportunités

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

Conditions financières du prêt flexible de la BIRD (IFL)

Conditions financières du prêt flexible de la BIRD (IFL) 1. Informations sur le prêt Instructions pour compléter le formulaire de sélection des conditions du prêt Conditions financières du prêt flexible de la BIRD (IFL) 1a. Nom du pays : le nom officiel du pays

Plus en détail

I. Mandats, structures et activités des institutions financières internationales (FMI, BM, BAD)

I. Mandats, structures et activités des institutions financières internationales (FMI, BM, BAD) I. Mandats, structures et activités des institutions financières internationales (FMI, BM, BAD) Peter Bakvis, Directeur CSI/Global Unions Bureau de Washington Séminaire pour l Afrique francophone sur les

Plus en détail

Informations pour les bénéficiaires de projets

Informations pour les bénéficiaires de projets L AGENCE AMÉRICAINE POUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT Informations pour les bénéficiaires de projets L Agence Américaine pour le Commerce et le Développement (U.S. Trade and Development Agency) 1000

Plus en détail

Avant propos. Cependant, il a été fait la remarque que les calculs effectués ne sont pas exempts de critiques. Le Bénin est un

Avant propos. Cependant, il a été fait la remarque que les calculs effectués ne sont pas exempts de critiques. Le Bénin est un Résumé Les pays en développement (PED) ont bénéficié, au cours de ces trente dernières années, de prêts considérables qui devraient permettre leur décollage rapide. Pour nombre d entre eux dont le Bénin,

Plus en détail

Le FMI, la Banque mondiale et le respect des droits humains par Éric Toussaint, Hugo Ruiz Diaz

Le FMI, la Banque mondiale et le respect des droits humains par Éric Toussaint, Hugo Ruiz Diaz 1 de 19 17/08/2007 14:42 CADTM www.cadtm.org/spip.php?article1925 Le FMI, la Banque mondiale et le respect des droits humains par Éric Toussaint, Hugo Ruiz Diaz 19 mai 2005 I.Bretton Woods : Naissance

Plus en détail

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION 1 LES OMD EN CHIFFRES Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION Faisant suite à la Déclaration du Millénaire, le bureau du PNUD en Haïti s est attelé à faire la promotion des Objectifs du Millénaire pour

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL LES POLITIQUES DE LA BANQUE MONDIALE DANS LE DOMAINE DE L ÉDUCATION ET LE DROIT DE L ENFANT À L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE : VERS LA RÉALISATION OU LA VIOLATION DE CE DROIT DANS

Plus en détail

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program Présentation sur les Services Durables a l Echelle (Triple-S): une initiative d apprentissage pour l approvisionnement des services d eau potables permanent www.waterservicesthatlast.org July 2012, IRC

Plus en détail

L utilisation des revenus des ressources non-renouvelables pour le développement d durable local : défis et opportunités s pour les pays en développement d Réunion d un d Groupe d Experts des Nations Unies

Plus en détail

10.081. Message relatif à la participation de la Suisse aux augmentations de capital des banques multilatérales de développement. du 8 septembre 2010

10.081. Message relatif à la participation de la Suisse aux augmentations de capital des banques multilatérales de développement. du 8 septembre 2010 10.081 Message relatif à la participation de la Suisse aux augmentations de capital des banques multilatérales de développement du 8 septembre 2010 Mesdames les Présidentes, Mesdames et Messieurs, Par

Plus en détail

Pourquoi la durabilité et l équité?

Pourquoi la durabilité et l équité? Comment peut-on : Pourquoi la durabilité et l équité? Poursuivre le progrès de manières équitables qui ne nuisent pas à l environnement? Répondre aux aspirations de développement des pauvres dans le monde

Plus en détail

Guide d accès aux opportunités d affaires de la Banque Mondiale 2011-2012

Guide d accès aux opportunités d affaires de la Banque Mondiale 2011-2012 Guid de d accès aux oppo ortunités d aff faires de la Banque Mondiale 2011-2012 PRÉSENTATION Madame, Monsieur, J'ai le plaisir de vous proposer ce guide sur la Banque mondiale et les opportunités qu'elle

Plus en détail

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL N 20 le 09 mai 2012 SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL L e Ministre de la Santé SEM Ba

Plus en détail

L ÉDUCATION COMPTE. Vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement

L ÉDUCATION COMPTE. Vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture L ÉDUCATION COMPTE Vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement Les dessins originaux reproduits dans

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique»

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Justine BERTHEAU Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Intervenants : - Yann Gauthier, directeur du Centre International du

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

PLAIDOYER POUR UN ESPACE BUDGÉTAIRE ADÉQUAT POUR LA SANTÉ

PLAIDOYER POUR UN ESPACE BUDGÉTAIRE ADÉQUAT POUR LA SANTÉ PLAIDOYER POUR UN ESPACE BUDGÉTAIRE ADÉQUAT POUR LA SANTÉ UNICEF BUREAU RÉGIONAL DE L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE Atelier régional HHA pour le renforcement des capacités de la société civile, des parlementaires

Plus en détail

Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels. Journées Annuelles du Pétrole. Christiane Muller, Air Liquide. Les Hydrocarbures de l extrême

Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels. Journées Annuelles du Pétrole. Christiane Muller, Air Liquide. Les Hydrocarbures de l extrême Journées Annuelles du Pétrole Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels Christiane Muller, Air Liquide Air Liquide en bref Fournisseur de gaz industriels & médicaux et de services associés

Plus en détail

Chapitre 1 Monnaie et Taux de change

Chapitre 1 Monnaie et Taux de change Chapitre 1 Monnaie et Taux de change La monnaie est un bien économique d'importance majeure par ses trois fonctions : La fonction d'intermédiaire dans les échanges, La fonction d'expression des valeurs

Plus en détail

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1 APREF juin 2011 1 Pourquoi la micro-assurance? Lien fort et évident entre pauvreté et vulnérabilité Si quelqu un est protégé contre les risques de base pour lui et sa famille, il est plus enclin à prendre

Plus en détail

Savon, toilettes et robinets LES BASES FONDAMENTALES POUR DES ENFANTS EN BONNE SANTE

Savon, toilettes et robinets LES BASES FONDAMENTALES POUR DES ENFANTS EN BONNE SANTE Savon, toilettes et robinets LES BASES FONDAMENTALES POUR DES ENFANTS EN BONNE SANTE L APPUI DE L UNICEF EN MATIERE D EAU, D HYGIÈNE et D ASSAINISSEMENT La mission de l UNICEF L UNICEF est chargé par l

Plus en détail

Passation des marchés

Passation des marchés Page 1 de 5 Le présent document est la traduction du texte anglais de l OP 11.00, «Procurement», en date de juillet 2001, qui contient la formulation de cette directive qui a été approuvée par la Banque

Plus en détail

AFFAIRES DU CIRDI STATISTIQUES

AFFAIRES DU CIRDI STATISTIQUES AFFAIRES DU CIRDI STATISTIQUES Affaires du CIRDI Statistiques (Numéro 0-) Ce nouveau numéro de la publication Affaires du CIRDI Statistiques fournit un profil quantitatif actualisé des affaires CIRDI,

Plus en détail

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Table ronde ReMed «Améliorer l acc accès aux soins des Femmes et des Enfants» Paris, 4 novembre 2011 Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Jean-Marie Trapsida Coordonnateur,

Plus en détail

Les foyers pauvres considèrent généralement que le terrain et la propriété sont

Les foyers pauvres considèrent généralement que le terrain et la propriété sont L IDA EN ACTION Politique foncière : garantir les droits pour réduire la pauvreté et favoriser la croissance Les foyers pauvres considèrent généralement que le terrain et la propriété sont leurs biens

Plus en détail

Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous

Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous Luis Frota, Programme STEP Département de la Sécurité Sociale BIT Turin, 26 Novembre 2007 Campagne mondiale sur l extension de la sécurité

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin FIDA/E. Piquion Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin La pauvreté rurale à Bénin Situé en Afrique de l Ouest, le Bénin couvre une superficie d environ 110

Plus en détail

PAYS LES MOINS AVANCES

PAYS LES MOINS AVANCES PAYS LES MOINS AVANCES CE QU IL FAUT SAVOIR ET CE QU IL FAUT FAIRE Bureau du Haut Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en

Plus en détail

LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST

LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST APPUI AU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PRIVE BEI Bureau Régional Afrique de l Ouest Cotonou, 16 décembre 2014 1 1 La BEI Instruments et Conditions 2 Activité et portefeuille 3 Stratégie

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Profits et pauvreté: la dimension économique du travail forcé

Profits et pauvreté: la dimension économique du travail forcé US$150,000,000,000 Profits et pauvreté: la dimension économique du travail forcé L intégration globale des systèmes économiques, notamment des marchés du travail, a apporté de nombreuses opportunités pour

Plus en détail

Mettre de l avant les transports plus écoresponsables comme le vélo, l autobus de ville, le covoiturage, etc.

Mettre de l avant les transports plus écoresponsables comme le vélo, l autobus de ville, le covoiturage, etc. Parti Vert Défendre les services de santé publique au Canada. Mettre en œuvre une stratégie nationale pour les aînées. Investir dans les technologies vertes et dans les énergies vertes, donc dans les emplois

Plus en détail

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD À l approche de l échéance 2015 pour la réalisation des OMD, il est essentiel de faire le point sur les progrès accomplis par l Afrique.

Plus en détail

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008)

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Excellences, Chers collègues, Mesdames et Messieurs, Chers amis, Quelles méthodes, quels instruments pour

Plus en détail

Le système de santé au Cambodge

Le système de santé au Cambodge Le système de santé au Cambodge Actualisation au 3 mai 2006 MINEFI DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001 INDICATEURS DE SANTE Les infrastructures sanitaires

Plus en détail

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity?

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity? 1. Qu est ce que le private equity? Le private equity ou capital investissement désigne une forme spécifique d investissement institutionnel dans des entreprises privées avec comme objectif de financer

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

Urbanisation : des faits et des chiffres

Urbanisation : des faits et des chiffres LE MILLÉNAIREURBAIN N La Session extraordinaire de l Assemblée générale des Nations Unies consacrée à l examen et à l évaluation d ensemble de l application du Programme pour l habitat E W Y O R K, 6 8

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

Impact de la crise financière sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement dans les pays en voie de développement: «cas de la Tunisie»

Impact de la crise financière sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement dans les pays en voie de développement: «cas de la Tunisie» Impact de la crise financière sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement dans les pays en voie de développement: «cas de la Tunisie» Introduction Dans leur Déclaration du Millénaire (2000),

Plus en détail

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Niveau / âge des participants Enfants (à partir de 12 ans), adolescents et adultes. Temps/durée d animation Environ ¼ d heure. Nombre d animateurs

Plus en détail

L accent multilatéral

L accent multilatéral L accent multilatéral Lettre d information éditée conjointement par la Direction du développement et de la coopération DDC et le Secrétariat d Etat à l économie SECO Numéro 11 Novembre-décembre 2013 Editorial

Plus en détail

Les femmes rurales et les objectifs du Millénaire pour le développement

Les femmes rurales et les objectifs du Millénaire pour le développement Les femmes rurales et les objectifs du Millénaire pour le développement Cette fiche d information présente les progrès réalisés par les femmes rurales par rapport aux indicateurs des objectifs du Millénaire

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

GUIDE DU PASSAGE À L EURO : NOTE D INFORMATION À L INTENTION DES EMPRUNTEURS DE LA BANQUE MONDIALE AOÛT 2001

GUIDE DU PASSAGE À L EURO : NOTE D INFORMATION À L INTENTION DES EMPRUNTEURS DE LA BANQUE MONDIALE AOÛT 2001 GUIDE DU PASSAGE À L EURO : NOTE D INFORMATION À L INTENTION DES EMPRUNTEURS DE LA BANQUE MONDIALE AOÛT 2001 Ce GUIDE DU PASSAGE À L EURO donne, sous forme de questions et de réponses, des informations

Plus en détail

Garanties ARIZ. La sécurisation du crédit au cœur du développement des PME. Février 2010

Garanties ARIZ. La sécurisation du crédit au cœur du développement des PME. Février 2010 Garanties ARIZ La sécurisation du crédit au cœur du développement des PME Février 2010 Obstacles au crédit aux PME dans les pays en développement Le prêt aux PME est une activité émergente que les banques

Plus en détail

Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda

Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda!"#$%&'()*"#+," &-).!!/&01&23425,)&6778 Données générales du pays Contexte historique des mutuelles

Plus en détail

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES?

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Mai 2010 POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Direction Générale des Statistiques Ministère de l Economie, du Commerce, de l Industrie et du Tourisme Pourquoi le Gabon a-t-il besoin

Plus en détail

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe L une des priorités stratégiques de l Union européenne consiste à promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable pour l Europe. La BEI

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

INVESTIR POUR UN MONDE SANS PALUDISME

INVESTIR POUR UN MONDE SANS PALUDISME INVESTIR POUR UN MONDE SANS PALUDISME Des progrès extrêmement importants ont été réalisés ces dernières années dans la lutte contre le paludisme, mais ces avancées sont fragiles et réparties de façon inégale.

Plus en détail

Réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique

Réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique Réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique Recommandations du Groupe de pilotage pour la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique Juin 2008 Pour

Plus en détail

Les inégalités de conditions de vie dans le monde

Les inégalités de conditions de vie dans le monde Notes de l Observatoire N 2, février 2014 Les inégalités de conditions de vie dans le monde 89 % de la population mondiale a accès à l eau potable. L espérance de vie a progressé de 21 ans depuis les années

Plus en détail

Pourquoi la France. contre la sous-nutrition? www.generation-nutrition.fr

Pourquoi la France. contre la sous-nutrition? www.generation-nutrition.fr Pourquoi la France DOIT-ELLE investir dans la lutte contre la sous-nutrition? www.generation-nutrition.fr GÉNÉration Nutrition 1 Lutter contre la sous-nutrition rapporte : pourquoi la France n agit-elle

Plus en détail

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma Nouvelle Classification Europerformance Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma ANCIENNE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE NOUVELLE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE Famille Trésorerie Tresorerie

Plus en détail

La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre!

La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre! La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre! Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Proposition d une nouvelle formule de prêt concessionnel souverain pour les PRI d Afrique sub-saharienne

Proposition d une nouvelle formule de prêt concessionnel souverain pour les PRI d Afrique sub-saharienne Bertrand SAVOYE janvier 2003 AFD - CEFEB/FOR Proposition d une nouvelle formule de prêt concessionnel souverain pour les PRI d Afrique sub-saharienne Note pour la journée du réseau des économistes de l

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

assurer les investissements garantir les opportunités

assurer les investissements garantir les opportunités assurer les investissements garantir les opportunités LA MISSION DE LA MIGA Promouvoir l investissement direct à l étranger dans les pays en développement pour contribuer à la croissance économique, faire

Plus en détail

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 Avec l appui de l ensemble de ses partenaires au développement, notamment www.gcpnd.gouv.ci

Plus en détail

LA SUISSE ET LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LIGNES D ACTION

LA SUISSE ET LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LIGNES D ACTION LA SUISSE ET LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LIGNES D ACTION TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS 3 POURQUOI LA COOPÉRATION MULTILATÉRALE? Avancer ensemble 4 Les problèmes des pays en développement nécessitent

Plus en détail

Directives de soumission de demande de subvention en ligne

Directives de soumission de demande de subvention en ligne Directives de soumission de demande de subvention en ligne NED lance un programme permettant aux candidats de soumettre leurs demandes de subvention en ligne. Nous espérons que ce processus simplifiera

Plus en détail

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix»

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Résumé des résultats clés et réalisations Problématique Prévention des crises et consolidation de la paix : les défis Quelque 1,5 milliard

Plus en détail

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique Sujet: «Santé et sécurité humaine en milieu rural: stratégie de prise en charge des problèmes d accessibilité aux soins de santé des populations dans la zone du Ferlo au Sénégal» Thématique: sécurité humaine

Plus en détail