Epargne Retraite Et Salariale. Conflits d intérêts

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Epargne Retraite Et Salariale. Conflits d intérêts"

Transcription

1 Epargne Retraite Et Salariale Mise à jour: ERES Version : mars 2014 Conflits d intérêts Référence : PG01 Contextes réglementaires et objectifs : Cette «Politique» a pour objet d informer les porteurs de parts des FCPE et OPCVM gérés par ERES sur les mesures prises pour détecter les situations de conflits d intérêts. Un conflit d intérêt se définit comme : «un conflit préjudiciable entre les intérêts de la société et ceux de ses clients ou entre les intérêts de plusieurs clients de la société». La prévention et la gestion des conflits d intérêts s inscrivent dans le cadre de principes généraux posés par la directive 2004/39/CE concernant les Marchés d'instruments Financiers (MIF) qui a été transposée en droit français le 12 avril L'article L du Code monétaire et financier (COMOFI), l'article L du COMOFI et les articles à du RGAMF applicables à compter du 1er novembre 2007, précisent notamment les obligations suivantes : établir une politique de gestion des conflits d'intérêts ; détecter les situations de conflits d'intérêts ; tenir un registre de situation de conflits d'intérêts rencontrés ; informer les clients lorsque des conflits d'intérêts n'ont pu être résolus. L'objectif de la politique de prévention et de règlement des conflits d'intérêts d ERES consiste à définir des mesures organisationnelles et des procédures administratives en vue de détecter et de gérer les conflits d'intérêts pouvant survenir lors de la mise en œuvre de prestations de services d'investissement. MISE EN APPLICATION ERES gère principalement des OPC d épargne salariale dont l objet est de permettre la gestion des sommes attribuées aux bénéficiaires des mécanismes d épargne salariale au titre de la réserve spéciale de participation ou de celles versées dans un plan d épargne salariale (PEE, PEI, PERCO, PERCOI, et tout autre mécanisme prévu par la loi), ainsi que des OPCVM coordonnés (FCP) en multigestion pouvant être souscrits dans le cadre de contrats d épargne retraite collectifs et individuels ou par les OPC d épargne salariale (maîtres-nourriciers). L activité d ERES est développée en France. La gestion repose sur une sélection d OPC et la définition de grilles d allocation : l ensemble des ordres sont ainsi pré-affectés.

2 ERES n exerce aucune activité accessoire. Elle n effectue notamment pas de recherche en investissement. En matière de conseil et de formation (juridique, fiscal, rémunération, épargne salariale ), ERES recommande ou met en contact ses clients avec DEBORY ou avec une sélection de professionnels expérimentés. La société de gestion est rémunérée uniquement par les frais de gestion directs des FCPE et pour quelques FCPE multi-entreprises par des commissions de surperformance (gestion profilée). La société ne conserve aucune rétrocession de frais de gestion, de commissions de mouvement et de commissions de souscription et de rachat des OPC sous-jacents, et n est à ce titre pas en situation de conflit d intérêt dans le choix des sous-jacents ni dans la rotation des portefeuilles. La structure et le niveau de rémunération des collaborateurs ne comportent aucune incitation pouvant entraîner un préjudice pour les porteurs de part. Les mesures de contrôle ERES procède régulièrement à la revue de l'ensemble des activités exercées afin de détecter les situations qui sont susceptibles de produire des conflits d'intérêts. Nous avons également mis en œuvre des procédures appropriées afin de gérer de façon équitable les éventuelles situations de conflits. A cet effet, notre RCCI contrôle le respect du dispositif mis en place au sein de la société pour prévenir et gérer les conflits en s'assurant plus spécifiquement : de la séparation du Front et Middle/Back-office de la circulation des informations confidentielles ou privilégiées en respectant les listes d'interdiction de transactions et de surveillance ; du respect des dispositions particulières relatives aux opérations sur titres réalisées par les collaborateurs exerçant des métiers ou des fonctions à caractère sensible ; de l'établissement d'un registre des situations de conflits d'intérêts rencontrés. du suivi du compte erreur ouvert chez RBC et établissement des fiches anomalies. Information des clients : Enfin, dans l'hypothèse où ERES constaterait que les mesures déployées sont insuffisantes pour garantir, avec une certitude raisonnable, que le risque de porter atteinte aux intérêts des porteurs puisse être évité, la société informerait par écrit les distributeurs de la nature du conflit ou de la source afin que ces derniers puissent informer les porteurs et prendre leur décision en toute connaissance de cause. Toute information complémentaire sur cette politique de prévention et de règlement des conflits d'intérêts peut être obtenue par la clientèle en adressant une demande écrite à ERES ou en se rapprochant de votre interlocuteur habituel. Contrôle : Permanent : par les dirigeants et le RCCI. Périodique par le délégataire de contrôle : un registre des conflits d'intérêts potentiel est tenu et mis à jour chaque semestre. Page 2

3 Contrôle de l évolution des activités assurées par la société : Si, à la suite du développement de nouvelles activités, la société devait être exposée à des risques de conflit d intérêts, il conviendrait de s assurer de la mise en place des procédures adéquates. Contrôle des mouvements du compte erreur (pertes et profits) ouvert dans les livres de RBC DEXIA Rappel des règles d'indemnisations : «Toute erreur fait l'objet d'une imputation sur ce compte selon la règle suivante : - une erreur opérationnelle qui n'entraine pas un dépassement de ratio et ne contrevient pas à la politique de gestion est régularisée sans imputation sur le compte erreurs (gain ou perte). - une erreur opérationnelle qui entraine un dépassement de ratio ou contrevient à la politique de gestion est régularisée de la manière suivante : - en cas de gain pour l'opcvm, régularisation sans passage par le compte erreurs (le gain reste dans l'opcvm) ; - en cas de perte pour l'opcvm, régularisation avec passage par le compte erreurs à hauteur du dépassement constaté». A chaque erreur opérationnelle lors de la passation d ordre (erreurs d affectation des ordres, erreurs sur la quantité, erreurs de fonds ) ou à chaque erreur de validation de Valeur Liquidative faisant jouer le compte erreur, ERES consigne dans un classeur dédié les pièces justifiant l opération de régularisation ( avis d opéré sur le compte, ticket d ordre de correction, ticket d ordre de pré affectation, échanges avec le teneur de compte ou le valorisateur ). Une Fiche erreur est alors dûment renseignée par le gérant et contresignée par le RCCI. La fiche erreur comporte les rubriques suivantes : Description de l erreur par le gérant Moyens de rectification de l erreur Dates et signatures du gérant, du RCCI, du middle-office (gestion ou OPCVM) le cas échéant Les mesures préventives ***** La fonction conformité : Nous avons mis en place un dispositif de prévention, d évaluation et de gestion des conflits d'intérêts. Celui-ci relève du RCCI qui exerce ses prérogatives au sein de la société selon les nouvelles dispositions du RG AMF en vigueur depuis le 21 octobre La déontologie : Les collaborateurs d ERES sont soumis à des règles d'intégrité définies par le règlement intérieur remis à chacun d'entre eux lors de leur intégration à la société. Ce code de bonne conduite auquel adhèrent obligatoirement les salariés, vise à garantir le respect des principes relatifs à la primauté des intérêts des clients et à la prévention des conflits d'intérêts. En effet, chaque collaborateur a l'obligation de se comporter avec loyauté et agir d'une manière équitable dans l'intérêt des clients en respectant l'intégrité, la transparence et la sécurité du marché. Page 3

4 Mesures additives : La politique de prévention et de gestion des conflits d'intérêts est complétée par différentes mesures applicables à l'ensemble des collaborateurs en vue de prévenir les conflits d'intérêts. Il s'agit plus précisément de règles relatives : à la protection de l'information confidentielle, de l'information privilégiée et du secret professionnel ; aux opérations effectuées par les collaborateurs pour leur compte propre exerçant des métiers ou des fonctions à caractère sensible ; aux avantages et cadeaux reçus par les collaborateurs en provenance des clients ou fournisseurs; à l'utilisation des moyens de communication informatique par les collaborateurs. Les conflits d intérêts potentiels Nous avons identifié sept catégories de conflits d intérêts potentiels lors de l exercice de notre activité : 1. Liens d affaires entre la maison mère SAS DEBORY et la SGP ERES : La SAS DEBORY, maison mère d ERES est amenée à proposer des solutions d épargne salariale à des entreprises pouvant comporter entre autres des FCPE ERES. Au titre de son activité de courtage de produits d épargne salariale, DEBORY peut proposer à ses clients entreprises des FCPE gérés par toutes les sociétés de gestion du marché, dont ERES. DEBORY bénéficie d une convention de distribution consentie par ERES dans les mêmes conditions que celles consenties par ERES à d autres distributeurs. Par ailleurs, ni DEBORY, ni ERES ne donne de conseil d investissement aux porteurs de parts. 2. Investissement dans une société liée ERES s engage à ne pas investir dans les participations cotées «liées» aux actionnaires d ERES. Les grilles d allocation prédéfinies sont arrêtées de manière collégiale en comité de gestion de manière trimestrielle. Le comité de gestion réunit le Président, les gérants et le DG/RCCI pour les aspects conformité. La collégialité qui préside à la définition de ces grilles permet d assurer un caractère contradictoire aux décisions prises. 3. Avantage autre que les commissions ou les frais normalement facturés ERES ne s autorise pas d accord de commissions de courtage partagées. Un conflit d intérêt peut survenir dès lors que ces commissions procurent un intérêt financier de nature à contrevenir à l obligation de meilleure exécution des ordres et de mise en concurrence des intermédiaires. Pour les FCPE maître-nourricier et les fonds de fonds investis dans les OPCVM d une même société de gestion, la SAS ERES bénéficie par convention avec cette société de gestion, de la prise en charge à prix coûtant des honoraires de dépositaire, de gestion administrative et comptable et de commissaire aux comptes. ERES ne perçoit pas de soft commissions. 4. La tenue d'un compte de pertes et profits opérationnels ERES dispose d un compte de pertes et profits opérationnels («compte erreur») destinés à enregistrer les opérations d'annulation liées à la gestion. Le suivi de ce compte est inclus dans notre programme de contrôle permanent (voir registre des conflits d intérêts). Page 4

5 5. La gestion des OPCVM ERES gère plusieurs FCPE investis dans des OPCVM. Une grille d allocation est définie dans les comités de gestion, cette grille est prévalidée par le RCCI. Dès lors, toute transaction non-conforme peut être facilement repérée. Les gérants des fonds suivent scrupuleusement les grilles d allocation d actifs par fonds. 6. Opérations pour compte propre des collaborateurs de la SGP. Comme indiqué dans le règlement intérieur la liste des collaborateurs concernés est tenue à jour par le RCCI qui se charge de prévenir les intéressés et de leur indiquer leurs obligations. L information est consignée dans la fiche de déclaration des opérations interdites tenue à jour par le RCCI. En plus des salariés de la société, cette liste comprend également les intérimaires et le personnel de la maison-mère. 7. Conflits d intérêt concernant certains prestataires Certains prestataires liés à la SAS ERES par un contrat d externalisation (gestionnaire administratif et comptable, dépositaire, délégataire du contrôle permanent et périodique) ainsi que les commissaires aux comptes des FCPE et de la SGP peuvent se trouver en conflit d intérêt du fait de la souscription des FCPE de la SAS ERES ou de liens personnels. Les professions réglementées (commissaires aux comptes, délégataire du contrôle permanent et périodique membre de l Ordre des experts comptables) sont astreints au respect de dispositions légales et réglementaires. ***** Page 5

360Hixance am 22, rue des Capucines 75 002 Paris Tél : 01 53 23 01 23 Fax : 01 42 86 68 69 www.360hixanceam.fr

360Hixance am 22, rue des Capucines 75 002 Paris Tél : 01 53 23 01 23 Fax : 01 42 86 68 69 www.360hixanceam.fr 360Hixance Asset Managers LA PREVENTION ET LA GESTION DES CONFLITS D'INTERETS La prévention et la gestion des conflits d'intérêts chez 360Hixance AM s'inscrivent dans le cadre de principes généraux posés

Plus en détail

Politique de Gestion des Conflits d Intérêts

Politique de Gestion des Conflits d Intérêts Politique de Gestion des Conflits d Intérêts Rédigé par : Olivier Ramé Signature : Autorisé par : Olivier Ramé (RCCI) Signature : Date de création : 23/03/2012 Diffusé le : 26/03/2012 auprès de : Collaborateurs

Plus en détail

Politique de prévention et de gestion des conflits d intérêts. Montmartre Asset Management

Politique de prévention et de gestion des conflits d intérêts. Montmartre Asset Management Politique de prévention et de gestion des conflits d intérêts Montmartre Asset Management Préambule 1. Politique de gestion des conflits 1.1. Identification des situations potentielles de conflits d intérêts

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Actualisation effectuée le 1 er janvier 2014 Le présent document a pour but d informer les mandants et les porteurs de Financière de l Echiquier de sa politique

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS Nom : Politique de gestion des conflits d intérêts Création : 21 février 2008 Mise à jour : 26/ Février 2008 Mise à jour : 21 Octobre 2009 Mise à jour : 22

Plus en détail

PROCEDURES MATIGNON FINANCES OPERATIONS

PROCEDURES MATIGNON FINANCES OPERATIONS PROCEDURES MATIGNON FINANCES OPERATIONS Domaine d application Nom de la procédure Gestion des conflits d intérêts Rédacteur Antoine DADVISARD Date mai 2012 Contrôle RCCI Franck Rossard Version 1.1 1 1.

Plus en détail

Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts

Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts Octobre 2015 Validée par Mr Christophe Issenhuth 1 TABLE DES MATIERES I. CADRE GENERAL DU DISPOSITIF DE GESTION DES CONFLITS

Plus en détail

Procédure PHCG. Procédure A7 : Alerte et gestion des conflits d intérêts

Procédure PHCG. Procédure A7 : Alerte et gestion des conflits d intérêts Procédure PHCG Procédure A7 : Alerte et gestion des conflits d intérêts Auteur : RD Date d édition : 29/07/2011 Date de mise à jour : 21/08/2013 I. Objectif : Déterminer les conflits d intérêt au sein

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS 21 Juillet 2015 SOMMAIRE I. PREAMBULE... 3 II. LES ACTIVITES DE BCEE ASSET MANAGEMENT... 3 III. DEFINITION DU CONFLIT D INTERET... 3 IV. IDENTIFICATION DES

Plus en détail

GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS

GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS KARAKORAM - 112, boulevard Haussmann - 75008 Paris T +33 (0)1 82 83 47 30 - F +33 (0)1 82 83 47 36 - contact@karakoram.fr - www.karakoram.fr KARAKORAM applique la procédure

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Janvier 2014 KURMA PARTNERS 5/7 rue de Monttessuy F-75340 Paris cedex 07, France Agrément AMF n GP 09000027 Pour nous contacter Tel +33 (0)1 58 19

Plus en détail

Politique de gestion et d encadrement des conflits d intérêts

Politique de gestion et d encadrement des conflits d intérêts Politique de gestion et d encadrement des conflits d intérêts Références Règlementaires Article 19 de la directive 2004/39/CE du 21 avril 2004 concernant les marchés d instruments financiers (Directive

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS & Code de Déontologie de COVEA FINANCE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS & Code de Déontologie de COVEA FINANCE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS & Code de Déontologie de COVEA FINANCE LIMINAIRES Covéa Finance, sis 8-12 rue Boissy d Anglas 75008 Paris, est une société de gestion de portefeuille, agréée

Plus en détail

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS *****

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS ***** POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Références Règlementaires : Code Monétaire et Financier article L 533-10 Règlement Général de l AMF Livre III articles 313-18 à 313-24 *****

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS BRYAN GARNIER ASSET MANAGEMENT

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS BRYAN GARNIER ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS BRYAN GARNIER ASSET MANAGEMENT BRYAN GARNIER ASSET MANAGEMENT Agrément AMF n GP90132 26 Avenue des Champs Elysées 75008 Paris www.bryangarnier.fr INTRODUCTION

Plus en détail

Gestion des Conflits d intérêts

Gestion des Conflits d intérêts 1 Mise à jour: Nemours Capital Version : Avril 2014 Gestion des Conflits d intérêts Référence : POL02 Références Règlementaires : Règlement général AMF Livre III articles 313-18 à 313-28 ***** Ce chapitre

Plus en détail

Politique de Gestion des Conflits d Intérêts N 17A. Date de création : Mars 2014 Mise à jour : Juillet 2015 Version : 2

Politique de Gestion des Conflits d Intérêts N 17A. Date de création : Mars 2014 Mise à jour : Juillet 2015 Version : 2 Politique de Gestion des Conflits d Intérêts N 17A Date de création : Mars 2014 Mise à jour : Juillet 2015 Version : 2 Rédigée par : Validée par : Pierre Grosgogeat David Armstrong 1 I. Principes et rappels

Plus en détail

9. Procédure de gestion des conflits d intérêts

9. Procédure de gestion des conflits d intérêts 9. Procédure de gestion des conflits d intérêts (Date de mise à jour: 01/2015) Date mise en application : 1er novembre 2007 Destinataires : Salariés, mandataires sociaux, membres du Grand et du Petit Conseil

Plus en détail

REGLEMENT DE DEONTOLOGIE SPECIFIQUE AUX SOCIETES DE GESTION D OPCVM D EPARGNE SALARIALE (FCPE ET SICAVAS)

REGLEMENT DE DEONTOLOGIE SPECIFIQUE AUX SOCIETES DE GESTION D OPCVM D EPARGNE SALARIALE (FCPE ET SICAVAS) REGLEMENT DE DEONTOLOGIE SPECIFIQUE AUX SOCIETES DE GESTION D OPCVM D EPARGNE SALARIALE (FCPE ET SICAVAS) Page 1 PREAMBULE Le présent Règlement de Déontologie spécifique aux sociétés de gestion d OPCVM

Plus en détail

ZARIFI ZARIFI GESTION. Politique de Gestion des Conflits d intérêts. Société de Gestion de Portefeuille. Entreprise d Investissement

ZARIFI ZARIFI GESTION. Politique de Gestion des Conflits d intérêts. Société de Gestion de Portefeuille. Entreprise d Investissement ZARIFI Entreprise d Investissement ZARIFI GESTION Société de Gestion de Portefeuille Politique de Gestion des Conflits d intérêts Préambule Zarifi Entreprise d'investissement est une entreprise d investissement

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS 1. PRÉAMBULE La Société Forestière est une Société de Gestion de Portefeuille agréée par l Autorité des Marchés Financiers (AMF) sous le numéro

Plus en détail

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Sommaire : 1 Avant propos... 2 1.1 Objet de la Charte... 2 1.2 Le cadre règlementaire... 2 2 Organisation du dispositif de contrôle interne...

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS Avril 2013 POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS Conformément aux règles des directives 2004/39/CE du 21 avril 2004 et 2006/73CE du 10 août 2006 transposées dans les articles 313-18 à 313-28 du

Plus en détail

Politique de gestion des conflits d intérêts Approuvée par le Conseil d Administration de Preval POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

Politique de gestion des conflits d intérêts Approuvée par le Conseil d Administration de Preval POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Préambule. La société Preval («Société») est une société spécialisée dans la gestion financière d OPCVM ainsi que dans la gestion discrétionnaire; ces activités

Plus en détail

Informations réglementaires

Informations réglementaires Informations réglementaires Sommaire 1. Politique de «meilleure sélection»... 2 2. Politique de gestion des conflits d intérêt... 3 3. L exercice des droits de vote... 4 3.1 Politique de vote... 4 3.2

Plus en détail

Politique de Prévention et de Gestion des Conflits d Intérêts

Politique de Prévention et de Gestion des Conflits d Intérêts Politique de Prévention et de Gestion des Conflits d Intérêts 1 POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS 1.1 PRINCIPES Le présent document a pour but d informer les investisseurs des

Plus en détail

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE HMG FINANCE

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE HMG FINANCE POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE HMG FINANCE I) Présentation générale de notre politique de prévention et de gestion des conflits d intérêts HMG FINANCE a identifié, sélectionné

Plus en détail

SELECTION ET EVALUATION DES INTERMEDIAIRES FINANCIERS

SELECTION ET EVALUATION DES INTERMEDIAIRES FINANCIERS périmètre Rédacteur Diffusion Date de Rédaction Date de 1ère application Commentaire SOC D2R Conseil Tous Juillet 2012 Juillet 2012 Création de la procédure SELECTION ET EVALUATION DES INTERMEDIAIRES FINANCIERS

Plus en détail

OBJECTIF PRINCIPES GENERAUX METHODOLOGIE. Recueil de Procédures Financière de l Arc. Type de document : Politique Auteur : AGAMA CONSEIL

OBJECTIF PRINCIPES GENERAUX METHODOLOGIE. Recueil de Procédures Financière de l Arc. Type de document : Politique Auteur : AGAMA CONSEIL Recueil de Procédures 1 Type de document : Politique Auteur : AGAMA CONSEIL GESTION DES CONFLITS D INTERETS Réf. : POL.02 Version :.01 Juillet 2011 OBJECTIF La procédure d identification et de gestion

Plus en détail

J de DEMANDOLX Gestion SA Société Anonyme au capital de 1 000 000 Euros Siège social : 8 place Vendôme 75001 Paris RCS Paris : B 351 171 574

J de DEMANDOLX Gestion SA Société Anonyme au capital de 1 000 000 Euros Siège social : 8 place Vendôme 75001 Paris RCS Paris : B 351 171 574 J de DEMANDOLX Gestion SA Société Anonyme au capital de 1 000 000 Euros Siège social : 8 place Vendôme 75001 Paris RCS Paris : B 351 171 574 PROCEDURE DE SELECTION DES INTERMEDIAIRES Collaborateurs concernés

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE DE PROVENCE COTE D AZUR RESUME DE LA POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

CREDIT AGRICOLE DE PROVENCE COTE D AZUR RESUME DE LA POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS CREDIT AGRICOLE DE PROVENCE COTE D AZUR RESUME DE LA POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS de la CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE PROVENCE COTE D'AZUR et du GROUPE «CREDIT AGRICOLE»

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ Rue Saint-Jean 32-38 à 1000 Bruxelles Table des matières 1. Introduction 3 2. Réglementation 3 3. Rappel

Plus en détail

FCPE ULTIMA EQUILIBRE ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000105559. Notice d Information

FCPE ULTIMA EQUILIBRE ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000105559. Notice d Information FCPE ULTIMA EQUILIBRE ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000105559 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D'INTÉRÊTS

RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D'INTÉRÊTS RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D'INTÉRÊTS INTRODUCTION Newedge Group (ci-après «Newedge») est un prestataire de service d investissement établi en France et ayant des succursales et filiales

Plus en détail

Equigest ne perçoit aucune commission en nature (soft-commissions) par les intermédiaires ou contreparties.

Equigest ne perçoit aucune commission en nature (soft-commissions) par les intermédiaires ou contreparties. Descriptif de la société Equigest est une société de gestion de portefeuille indépendante qui a reçu l agrément de la COB le 3 août 1999. La société Equigest a pour objet social la gestion pour compte

Plus en détail

Réclamation Clients *****

Réclamation Clients ***** 1 Mise à jour: CAPSI Conseil Version : Juin 2010 Mise à jour : janv 2013 Réclamation Clients Référence : PG04 Contextes Règlementaires et objectifs : L instruction 2012-07 et les textes de référence :

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres

Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres 1 / 5 Préambule : Principes fondamentaux adoptés par Natixis Asset Management Natixis Asset Management en qualité de professionnel

Plus en détail

INSTRUCTION N 22/99 RELATIVE A L AGREMENT DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES ET A L INFORMATION DU PUBLIC

INSTRUCTION N 22/99 RELATIVE A L AGREMENT DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES ET A L INFORMATION DU PUBLIC UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE CONSEIL REGIONAL DE L EPARGNE PUBLIQUE ET DES MARCHES FINANCIERS INSTRUCTION N 22/99 RELATIVE A L AGREMENT DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES ET

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE CONFLITS D INTERÊTS 2. IDENTIFICATION DES CAS DE CONFLITS D INTERÊTS POTENTIELS ET POLITIQUE DE GESTION DE NOTRE BUREAU

POLITIQUE EN MATIERE DE CONFLITS D INTERÊTS 2. IDENTIFICATION DES CAS DE CONFLITS D INTERÊTS POTENTIELS ET POLITIQUE DE GESTION DE NOTRE BUREAU 1. CADRE GENERAL 1.1. L arrêté royal du 21 février 2014 relatif aux règles de conduite et aux règles relatives à la gestion des conflits d'intérêts, fixées en vertu de la loi, en ce qui concerne le secteur

Plus en détail

RECLAMATION CLIENTS ***** 1. Information et accès au système de traitement des réclamations

RECLAMATION CLIENTS ***** 1. Information et accès au système de traitement des réclamations Version : Avril 2010 Mise à jour : Mai 2015 RECLAMATION CLIENTS Référence : PG04 Contexte réglementaire et objectifs L instruction 2012-07 et les textes de référence : articles 313-8 et 313-8-1 du règlement

Plus en détail

Evaluation et sélection des intermédiaires et des contreparties. L objectif de cette procédure est de répondre au texte réglementaire suivant :

Evaluation et sélection des intermédiaires et des contreparties. L objectif de cette procédure est de répondre au texte réglementaire suivant : Evaluation et sélection des intermédiaires et des contreparties L objectif de cette procédure est de répondre au texte réglementaire suivant : La société de gestion de portefeuille qui transmet ou émet,

Plus en détail

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers LIVRE III- PRESTATAIRES TITRE 3- AUTRES PRESTATAIRES CHAPITRE 5- CONSEILLERS EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS

Plus en détail

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Page : 1/6 I CONTEXTE REGLEMENTAIRE Conformément à l article 313-20 du RGAMF, le prestataire de services d'investissement établit et maintient opérationnelle une politique efficace de gestion des conflits

Plus en détail

AGIFRA SA FSMA 020664A

AGIFRA SA FSMA 020664A POLITIQUE EN MATIERE DE CONFLITS D INTERÊTS 1. CADRE GENERAL 1.1. L arrêté royal du 21 février 2014 relatif aux règles de conduite et aux règles relatives à la gestion des conflits d'intérêts, fixées en

Plus en détail

SOMMAIRE. Sigles et définitions... 11. Préface de Paul-Henri de la Porte du Theil, Président de l AFG et Marcel Roncin, Président de l AFTI...

SOMMAIRE. Sigles et définitions... 11. Préface de Paul-Henri de la Porte du Theil, Président de l AFG et Marcel Roncin, Président de l AFTI... SOMMAIRE Sigles et définitions... 11 Préface de Paul-Henri de la Porte du Theil, Président de l AFG et Marcel Roncin, Président de l AFTI... 17 Introduction... 19 1 re PARTIE LES GRANDES FONCTIONS DE LA

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE 1. OBJET La présente politique vise à garantir la conformité D EXANE SA, EXANE DERIVATIVES, EXANE OPTIONS, EXANE LIMITED et leurs succursales concernées

Plus en détail

Conflits d intérêts Synthèse de la politique de BNP PARIBAS CARDIF Belgique

Conflits d intérêts Synthèse de la politique de BNP PARIBAS CARDIF Belgique Conflits d intérêts Synthèse de la politique de BNP PARIBAS CARDIF Belgique 1 Contents Introduction... 3 La politique de gestion des Conflits d Intérêt de BNP Paribas Cardif Belgique... 3 Conflits d intérêts...

Plus en détail

SAXO BANQUE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTÊRETS

SAXO BANQUE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTÊRETS SAXO BANQUE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTÊRETS SERIOUS TRADING. WORLDWIDE. Saxo Banque (France) l Société par actions simplifiée au capital de 5.497.240 EUR l RCS Paris 483 632 501 10 rue de

Plus en détail

GESTION DES CONFLITS D INTERETS

GESTION DES CONFLITS D INTERETS GESTION DES CONFLITS D INTERETS OBJECTIFS La procédure d identification et de gestion des conflits d intérêts vise à identifier les situations conduisant, ou étant susceptible de conduire, à un conflit

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

Convictions AM Procédure relative à la Sélection et à l Evaluation des intermédiaires et contreparties

Convictions AM Procédure relative à la Sélection et à l Evaluation des intermédiaires et contreparties Procédure relative à la Sélection et à l Evaluation des intermédiaires et contreparties Création: 16/07/08 - MAJ: 25/03/10 P a g e 1 I. RAPPEL DE LA REGLEMENTATION La meilleure sélection des brokers est

Plus en détail

PROCÉDURE Politique de vote

PROCÉDURE Politique de vote PROCÉDURE Emetteur : Direction Générale Destinataires : Gérants d OPCVM, Middle Office Réf. : 325 Sommaire 1. Organisation de la société de gestion de portefeuille... - 2-2. Principes déterminant l exercice

Plus en détail

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle DEONTOLOGIE Règles de bonne conduite professionnelle et personnelle Fonds de Réserve pour les Retraites 56 rue de Lille 75007 Paris Tel : 01 58 50 99 12 Fax : 01 58 50 05 33 www.fondsdereserve.fr Le Président

Plus en détail

Politique de meilleure exécution et de sélection des intermédiaires

Politique de meilleure exécution et de sélection des intermédiaires Politique de meilleure exécution et de sélection des intermédiaires Date de mise à jour : 01 janvier 2013 Préambule Conformément à l article L. 533-18 du Code monétaire et financier consécutif à la transposition

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers

Politique de sélection des intermédiaires financiers Politique de sélection des intermédiaires financiers - Mise à jour Février 2010 OBJET Ce document a pour objet de déterminer le périmètre et les conditions d application de sélection des intermédiaires.

Plus en détail

CHAPITRE I er OBJET, CHAMP D'APPLICATION ET DÉFINITIONS

CHAPITRE I er OBJET, CHAMP D'APPLICATION ET DÉFINITIONS Règlement CSSF N 12-01 - Fonds d'investissement spécialisés Règlement CSSF N 12-01 arrêtant les modalités d'application de l'article 42bis de la loi du 13 février 2007 relative aux fonds d'investissement

Plus en détail

Atelier Stellium Mes rendez-vous clients Vue d ensemble pour un CIF-CGP Le formalisme CIF présenté est la garantie d une prestation de conseil réalisée avec qualité; c est pourquoi, la CNCIF recommande

Plus en détail

05/03/2012. Document public. labanquepostale-am.fr

05/03/2012. Document public. labanquepostale-am.fr Politique de Best Execution 05/03/2012 Document public La Banque Postale Structured Asset Management - 34, rue de la Fédération 75737 Paris cedex 15 Société de gestion de portefeuille ayant obtenu l agrément

Plus en détail

Textes de référence : articles 314-44, 314-60 et 314-66 IV du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 314-44, 314-60 et 314-66 IV du règlement général de l AMF Position recommandation AMF n 2007-21 Les obligations professionnelles à l égard des clients non professionnels en matière de gestion de portefeuille pour le compte de tiers Textes de référence : articles

Plus en détail

Position AMF Swaps de performance sur OPC et structurations sur gestion active DOC-2008-14

Position AMF Swaps de performance sur OPC et structurations sur gestion active DOC-2008-14 Position AMF Swaps de performance sur OPC et structurations sur Textes de référence : articles L. 214-20, L. 214-24-55, R. 214-19 II et R. 214-32-28 II du code monétaire et financier 1. Principes caractéristiques

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS A LA CAISSE RÉGIONALE DE NORMANDIE SEINE (CRNS)

RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS A LA CAISSE RÉGIONALE DE NORMANDIE SEINE (CRNS) RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS A LA CAISSE RÉGIONALE DE NORMANDIE SEINE (CRNS) 1) PRÉSENTATION La Caisse Régionale de Normandie Seine fournit de nombreux types

Plus en détail

SELECTION ET EVALUATION DES INTERMEDIAIRES FINANCIERS

SELECTION ET EVALUATION DES INTERMEDIAIRES FINANCIERS SELECTION ET EVALUATION DES INTERMEDIAIRES FINANCIERS Caractéristiques de la procédure Référence : Date de création : 26/05/2011 Date de mise à jour : 21/03/2014 Rédigé par : L Atelier de l Asset Management

Plus en détail

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA 10.3 Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA FIP éligible à la réduction et l exonération de l ISF Un placement bloqué sur 6,5 ans, soit jusqu au 31 décembre 2016 (pouvant aller jusqu à 8,5 ans, soit

Plus en détail

RECEPTION, TRAITEMENT ET SUIVI DES RECLAMATIONS

RECEPTION, TRAITEMENT ET SUIVI DES RECLAMATIONS périmètre Rédacteur Diffusion SOC SOC D2R Conseil D2R Conseil Tous Date de Rédaction 1 er Août 2012 Date de 1ère application 1 er Sept 2012 Commentaire Modification suite nouvelle Instruction AMF N 2012-07

Plus en détail

ARIAL Obligations. Notice d Information

ARIAL Obligations. Notice d Information ARIAL Obligations Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000061419 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE)

Plus en détail

Politique d Exécution Covéa Finance

Politique d Exécution Covéa Finance Politique d Exécution Covéa Finance 1. Cadre règlementaire et périmètre d application En application de la directive des Marchés d Instruments Financiers (MIF), il est demandé à Covéa Finance de prendre

Plus en détail

Epargne salariale. L épargne salariale après. l essentiel à retenir

Epargne salariale. L épargne salariale après. l essentiel à retenir Epargne Epargne salariale L épargne salariale après la Loi MACRON : l essentiel à retenir 2 Introduction Ce document a pour objet de vous présenter les principales mesures de la Loi n 2015-990 du 6 août

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPCVM : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPCVM : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPCVM : SICAV et FCP Septembre 2011 Autorité des marchés financiers L investissement en OPCVM : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPCVM?

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE DECEMBRE 2014 Etabli en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce 1 Préambule Le présent rapport établi par la Société Thierry MOREL & Associés

Plus en détail

Des solutions de placement sur mesure.

Des solutions de placement sur mesure. Des solutions de placement sur mesure. Nos packs de prestations sont adaptés à vos besoins et vous garantissent indépendance, transparence et liberté de choix. Sommaire Introduction 3 Vue d ensemble des

Plus en détail

CIRCULAIRE CSSF 11/508

CIRCULAIRE CSSF 11/508 COMMISSION de SURVEILLANCE du SECTEUR FINANCIER Luxembourg, le 15 avril 2011 A toutes les sociétés de gestion de droit luxembourgeois au sens du chapitre 15 de la loi du 17 décembre 2010 concernant les

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000047899 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de

Plus en détail

Le Late Trading Emetteur : RCCI (BA) Destinataire : FL

Le Late Trading Emetteur : RCCI (BA) Destinataire : FL Procédure N 030 Le Late Trading Emetteur : RCCI (BA) Destinataire : FL Sommaire I. FICHE SIGNALETIQUE... 3 II. Définition et contexte du Late Trading au sein d Indép AM... 4 1. Définition... 4 2. Contexte

Plus en détail

POLITIQUE GENERALE DE PRESTATIONS DE SERVICES D INVESTISSEMENTS

POLITIQUE GENERALE DE PRESTATIONS DE SERVICES D INVESTISSEMENTS Janvier 2014 POLITIQUE GENERALE DE PRESTATIONS DE SERVICES D INVESTISSEMENTS Monte Paschi Banque est la filiale française, détenue à 100%, de Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS). Elle est agréée auprès

Plus en détail

Les prestations spécifiques aux contrats d assurance vie et de capitalisation Les autres prestations spécifiques

Les prestations spécifiques aux contrats d assurance vie et de capitalisation Les autres prestations spécifiques BNP Paribas - Martinique SOMMAIRE LA CONVENTION PATRIMONIALE Les services de la convention patrimoniale La tarification de la convention patrimoniale LA CONSERVATION DU PORTEFEUILLE TITRES Les droits de

Plus en détail

Recommandation sur le recueil des informations relatives à la connaissance du client dans le cadre du devoir de conseil en assurance vie

Recommandation sur le recueil des informations relatives à la connaissance du client dans le cadre du devoir de conseil en assurance vie Recommandation sur le recueil des informations relatives à la connaissance du client dans le cadre du devoir de conseil en assurance vie 2013-R-01 du 8 janvier 2013 1 Contexte Pour la commercialisation

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

ARIAL Monétaire ISR. Notice d Information

ARIAL Monétaire ISR. Notice d Information ARIAL Monétaire ISR Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000061409 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE)

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance (Articles L.533-18 du code monétaire et financier et 314-75 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers) I Présentation

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION DES INTERMEDIAIRES ET DES CONTREPARTIES

POLITIQUE DE SELECTION DES INTERMEDIAIRES ET DES CONTREPARTIES POLITIQUE DE SELECTION DES INTERMEDIAIRES ET DES CONTREPARTIES Société Axiom Alternative Investment Fréquence d application Annuelle Version 2015 Rédacteur Opérateur Rédaction Application Commentaire Axiom

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES Sommaire 1. Organisation de la Société de Gestion... 3 2. Périmètre d exercice des droits de vote... 4 2.1. Critères de détention et d emprise... 4 2.2. Critère

Plus en détail

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements Le PEA PME-ETI Création d un nouveau PEA-PME permettant d investir dans des PME et des ETI EN BREF Dispositif adopté par le Parlement dans le cadre de la Loi de finances pour 2014, le PEA «PME- ETI» est

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014. L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes :

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014. L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes : RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014 I PRESENTATION DU CABINET 1.1. - Description des entités CAC L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes : - La Société FIDECOMPTA

Plus en détail

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA Plan INTRODUCTION 1 / LA SOCIÉTÉ DE BOURSE DE CASABLANCA 2 / L AUTORITE DE SURVEILLANCE (CDVM) 3 / LES SOCIETES DE BOURSE 4 / LES ORGANISMES DE PLACEMENT

Plus en détail

Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées

Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées Bernard Esambert, membre du Collège Benoît de Juvigny, secrétaire général adjoint Conférence

Plus en détail

Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Les conseillers en investissements financiers (CIF)

Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Les conseillers en investissements financiers (CIF) MARS 2006 S informer sur... Les conseillers en investissements financiers (CIF) Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Un conseiller en investissements financiers est une personne

Plus en détail

CLUB ASSET MANAGEMENT Rapport thématique sur le conseil en investissement

CLUB ASSET MANAGEMENT Rapport thématique sur le conseil en investissement CLUB ASSET MANAGEMENT - Club AM n 25 du jeudi 18 septembre 2008 - Caroline MATHON, Avocat à la Cour - 1 - I. PREALABLE A LA REDACTION DU RAPPORT (1/4) : 1.1. Cerner le champ d application du service de

Plus en détail

Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients

Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients Document public 27/09/2013 La Banque Postale Structured Asset Management - 34, rue de la Fédération 75737 Paris cedex 15

Plus en détail

Code de Déontologie. Mai 2009-43

Code de Déontologie. Mai 2009-43 Mai 2009-43 PRÉAMBULE Le présent Code a pour but de définir les règles de déontologie applicables aux adhérents de la CNCIF. Le Conseil en Investissements Financiers, membre de la CNCIF est un professionnel

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPC : SICAV et FCP Autorité des marchés financiers L investissement en OPC : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPC? 03 Comment choisir

Plus en détail

CIRCULAIRE N 07/01 RELATIVE AUX REGLES DE BONNE CONDUITE APPLICABLES AUX SOCIETES DE BOURSE

CIRCULAIRE N 07/01 RELATIVE AUX REGLES DE BONNE CONDUITE APPLICABLES AUX SOCIETES DE BOURSE Rabat, le 8 juin 2001 CIRCULAIRE N 07/01 RELATIVE AUX REGLES DE BONNE CONDUITE APPLICABLES AUX SOCIETES DE BOURSE Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212 du 21 septembre 1993 relatif

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3100 Convention collective nationale IDCC : 43. ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRACOMMUNAUTAIRE

Plus en détail