Appel à projet pour l amélioration de la coordination du dispositif d'évaluation des besoins des retraités en Essonne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Appel à projet pour l amélioration de la coordination du dispositif d'évaluation des besoins des retraités en Essonne"

Transcription

1 Appel à projet pour l amélioration de la coordination du dispositif d'évaluation des besoins des retraités en Essonne Objet de l'appel à projet La CNAV Ile-de-France, le RSI Ile-de-France Est et la MSA Ile-de-France souhaitent améliorer sur le département de l'essonne la coordination du dispositif d'évaluation des besoins des retraités, en lien avec les structures évaluatrices d'une part, les organismes d'autre part. Le présent document constitue le cahier des charges de l'appel à projet. Les dossiers de candidature (format papier et dématérialisé) devront être transmis au plus tard le 16 février 2015 à 12h00 à : CNAV Ile-de-France Direction de l'action Sociale Ile-de-France 110, avenue de Flandres Paris cedex Cnav - RSI - MSA Ile-de-France - Appel à projet Coordination dispositif d'évaluation en Essonne 1/8

2 Sommaire 1 Le contexte stratégique 3 2 Le contexte spécifique de l'essonne 4 3 Les limites du dispositif actuel d'évaluation des besoins des retraités 5 4 L'objet de l'appel à projet 6 5 Les attendus opérationnels 6 6 Présentation des candidatures 7 7 Sélection des candidatures 8 Cnav - RSI - MSA Ile-de-France - Appel à projet Coordination dispositif d'évaluation en Essonne 2/8

3 1 Le contexte stratégique Une politique d'action sociale interrégime La Caisse Nationale d'assurance Vieillesse (CNAV), la Mutualité Sociale Agricole (MSA) et le Régime Social des Indépendants (RSI) se sont engagés dans le développement d'une politique interrégime en matière d'action sociale. Elle s'est concrétisée au niveau national par la signature, en 2014, d'une convention entre la Cnav, la CCMSA et le RSI, pour une offre commune de prévention et de préservation de l autonomie des personnes âgées. En Ile-de-France, cette politique interrégime a conduit à la création en 2011 d'un groupement interrégime appelé "Prévention Retraite Ile-de-France" (le PRIF), associant la CNAV, la MSA et le RSI, qui a pour mission de : Créer, coordonner, développer et financer des actions de prévention santé à l égard des personnes retraitées en Île-de-France, Développer l expertise et la coordination partenariale des actions de prévention mises en œuvre en Île-de-France par les différents acteurs, Faire évoluer le regard porté sur le public retraité, tant de la part du grand public ou des acteurs professionnels que des retraités eux-mêmes, en renforçant leur rôle social, leur confiance en eux et leur estime de soi. Une politique d'action sociale axée sur la prévention et le "bien vieillir chez soi" La politique d'action sociale des organismes de protection sociale est axée sur la prévention pour le maintien de l autonomie et l'aide au "bien vieillir chez soi", à l attention des retraités autonomes mais fragilisés (GIR 5 et 6), en proposant des réponses globales couvrant les différents besoins de ces retraités (aide à la vie quotidienne, maintien du lien social, informations et conseils en prévention, habitat et cadre de vie). Les actions et aides proposées sont définies sur la base d'une évaluation globale des besoins de la personne, réalisée au domicile de la personne, par des structures évaluatrices mandatées par l'organisme de protection sociale auquel la personne est affiliée. Lors de l'évaluation, la structure évaluatrice élabore un Plan d'actions Personnalisé (PAP) adapté aux besoins de la personne et à sa situation et d'une durée au plus égale à un an. La proposition de PAP est transmise à la caisse de retraite de la personne pour validation. A l'issue de la période prévue dans le PAP, un réexamen de la situation de la personne est réalisé par la structure évaluatrice à la demande de l'organisme. Les structures évaluatrices peuvent donc être sollicitées par les organismes pour réaliser une évaluation, soit à l'occasion d'une première demande d'aide, soit pour réexamen à l'issue d'un PAP, soit encore dans le cas d'une demande d'aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) ou dans des situations d'urgence spécifiques. Les conventions entre les structures évaluatrices et les organismes précisent les délais dans lesquels les structures évaluatrices doivent intervenir (cf. convention type en annexe) : 20 jours entre la commande d évaluation et la transmission de l évaluation, dont 15 jours entre la date de la commande et la date de réalisation de l évaluation (hors ARDH), 7 jours calendaires maximum entre la commande d évaluation et la transmission de l évaluation, dans le cas d'une demande d'ardh ou situation d'urgence. Cnav - RSI - MSA Ile-de-France - Appel à projet Coordination dispositif d'évaluation en Essonne 3/8

4 La mission des structures évaluatrices va au-delà de l'évaluation stricto sensu, intégrant notamment la contribution au suivi de l effectivité de la mise en œuvre des PAP. Dans le cadre de la politique interrégime d'action sociale mise en œuvre en Ile-de-France, la CNAV, la MSA et le RSI ont décidé : De mettre en place un dispositif commun de contrôle des structures évaluatrices, De s'appuyer sur un réseau commun de structures évaluatrices (quelques disparités existent encore aujourd'hui), D'évoluer vers un conventionnement commun des structures évaluatrices (aujourd'hui chaque régime a passé convention avec chacune des structures). Dans le même esprit de développement d'une politique interrégime d'action sociale, d'autres régimes de retraite (la CNRACL 1 par exemple) souhaitent s'associer à ce dispositif d'évaluation globale des besoins en s'appuyant sur le même réseau de structures évaluatrices. 2 Le contexte spécifique de l'essonne L'Essonne compte habitants dont personnes âgées de 60 à 74 ans (11,32 %) et personnes âgées de 75 ans ou plus (5,92 %) 2. Le territoire de l'essonne est actuellement couvert par 8 Centres locaux d information et de coordination (CLIC) qui, dans le cadre de la convention avec le Conseil général, assurent : Une mission d'accueil et d'information des personnes âgées, et éventuellement d'accompagnement à domicile. L'animation sur les territoires des réunions de coordination avec l'ensemble des acteurs et, si besoin, des réunions de synthèse (centrées sur la situation d'une personne). En Essonne, les structures évaluatrices intervenant pour le compte de la CNAV sont au nombre de 5 : Le CLIC Les Portes de l'essonne, le CLIC Cœur Essonne, le CLIC du Hurepoix, L'HPGM (Hôpital Privé Gériatrique Les Magnolias) qui intervient sur deux territoires : Orgyvette et La Harpe (sur ce dernier, il assure également une mission de CLIC), Régénord, structure coopérative dont la seule activité est l'évaluation pour le compte de la Cnav et des organismes partenaires. Ces structures interviennent également pour le compte : De la MSA Ile-de-France, Du RSI Ile-de-France Est, à l'exception de l'hpgm, En complément interviennent également pour le RSI Ile-de-France Est : le CLIC Orgessonne, le CLIC Orgyvette, le CLIC Sud Essonne et le CLIC La Harpe. 1 2 CNRACL : Caisse nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales Source : Schéma départemental en faveur des personnes âgées de l'essonne Cnav - RSI - MSA Ile-de-France - Appel à projet Coordination dispositif d'évaluation en Essonne 4/8

5 Les volumes d'évaluations sur le territoire de l'essonne sont les suivants : Organismes Novembre Octobre 2014 Prévisions 2015 CNAV Ile-de-France ères demandes 496 ARDH : + 1 ASIR Réexamens ~ ères demandes et ARDH réexamens MSA Ile-de-France 28 1 ères demandes 52 réexamens RSI Ile-de-France Est 45 1 ères demandes ou ARDH ~ 45 1 ères demandes et ARDH 90 réexamens Les structures évaluatrices sont rémunérées à l'acte. Le montant de la rémunération est décidé par le conseil d'administration des trois régimes et peut être réexaminé annuellement. A partir du 1 er janvier 2015, le montant de la rémunération pour la réalisation d'une évaluation est fixé à 112. Ce montant intègre : La prise de contact avec la personne concernée et l'organisation du rendez-vous, La réalisation de l'évaluation au domicile de la personne et l'élaboration du Plan d'action Personnalisé (PAP), L'ensemble des actes de gestion associés à la commande : gestion des modifications éventuelles de rendez-vous, transmission à la Caisse de l'évaluation et du PAP, gestion des retours de la caisse concernée (accord / refus), information de la personne concernée et des prestataires concernés pour la réalisation du PAP, Les commandes d'évaluation de la CNAV sont gérées via un outil informatisé (PPAS) : transmission des commandes, retour des évaluations et du PAP, décisions d'accord / rejet / facturation. Les commandes d'évaluation de la MSA et du RSI sont gérées via des échanges mails et courriers. 3 Les limites du dispositif actuel d'évaluation des besoins des retraités Le territoire est aujourd'hui couvert par des structures évaluatrices indépendantes qui ont chacune un territoire d'intervention "propre". Chaque caisse de retraite doit donc passer convention avec chacune des structures évaluatrices pour couvrir l'ensemble du territoire. Cette situation induit : Des difficultés de gestion des pics d'activité : la plupart des structures évaluatrices ne sont pas en capacité de faire face à des accroissements ponctuels de demandes d'évaluation de la part des organismes (il n'existe pas de règles de gestion mutualisée des pics d'activité entre les structures évaluatrices), En conséquence, des difficultés à respecter les exigences de délais pour la réalisation des évaluations, induisant des retards dans la prise en charge des demandes des personnes, Des difficultés, pour certaines structures évaluatrices, à assurer les activités de gestion associées aux évaluations elles-mêmes (gestion des appels de personnes et/ou des prestataires, facturation, ), Des lourdeurs de gestion, pour les caisses de retraite : Cnav - RSI - MSA Ile-de-France - Appel à projet Coordination dispositif d'évaluation en Essonne 5/8

6 La multiplication des conventions avec les structures évaluatrices, chaque organisme devant aujourd'hui passer convention avec chaque structure évaluatrice pour couvrir l'ensemble du territoire essonnien, Un traitement "morcelé" des demandes des personnes : recherche de la structure concernée au regard du lieu de résidence de la personne, multiplication des factures, morcellement des actes de gestion, relances sur les réalisations des évaluations, sur la transmission des évaluations faites, voire sur la transmission des factures, ), Face à ces contraintes, et pour faciliter l'intégration dans le dispositif d'évaluation, de nouveaux organismes de retraite, des dispositions particulières ont été prises. Ainsi, la CNRACL, la CMCAS et la CROPERA 3 ont passé convention avec une structure d'évaluation unique sur le territoire de l'essonne (Régénord), à charge pour cette structure évaluatrice, en fonction du lieu de résidence de la personne concernée, de réaliser elle-même l'évaluation ou de solliciter une autre structure évaluatrice. De manière analogue, sur le département de la Seine-et-Marne, les structures évaluatrices ont fait le choix de confier à l'une d'entre elles la gestion centralisée des demandes provenant des différents organismes, cette gestion étant rémunérée à hauteur de 5% du prix de l'évaluation. 4 L'objet de l'appel à projet La CNAV Ile-de-France, le RSI Ile-de-France Est et la MSA Ile-de-France souhaitent que soit améliorée sur le département de l'essonne, lacoordination du dispositif d'évaluation des besoins des retraités, en lien avec les structures évaluatrices d'une part, les organismes d'autre part. Cette mission pourrait ainsi être confiée à un partenaire, ce qui permettrait pour la CNAV, la MSA et le RSI : d améliorer la qualité du service rendu aux retraités en matière d'évaluation de leurs besoins (réactivité, respect des délais de réalisation des évaluations, disponibilité, ), de simplifier la gestion des évaluations et des activités associées (de la gestion des conventions à la facturation et au paiement) pour l'ensemble des acteurs (organismes, structures évaluatrices), d accroître la souplesse du dispositif (gestion des pics de demandes d'évaluation), de faciliter l'intégration progressive d'autres organismes au dispositif d'évaluation globale. 5 Les attendus opérationnels Les candidats devront : Proposer des modalités de coordination sur tout le territoire essonnien, Veiller à ce que la mise en œuvre des politiques des organismes en matière d'action sociale (règles d'évaluation, critères de prise en charge des aides, ) soit assurée et prendre en 3 CNRACL : Caisse nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales - CMCAS : Caisse Mutuelle Complémentaire et d'action Sociale - CROPERA : Caisse de retraite de l'opéra national de Paris Cnav - RSI - MSA Ile-de-France - Appel à projet Coordination dispositif d'évaluation en Essonne 6/8

7 compte les évolutions à venir de ces politiques (cf. réflexion en cours sur les "paniers de services"), S assurer que le projet d amélioreation garantit la continuité du service aux retraités par : La continuité de leur mission (5j/7-12 mois / an), La continuité de réalisation des évaluations, dans les délais fixés par les organismes (en cas d'indisponibilité d'une structure évaluatrice ou de décision d'une structure évaluatrice de se retirer du dispositif) - cf. convention type en annexe. La CNAV, la MSA et le RSI souhaitent que les candidats s'appuient autant que possible sur les structures évaluatrices aujourd'hui présentes sur le territoire. Le candidat peut lui-même assurer le rôle de structure évaluatrice sur une partie du territoire de l'essonne. La CNAV Ile-de-France, la MSA Ile-de-France et le RSI Ile-de-France Est mettront en place un comité de pilotage pour assurer le suivi de la mise en place de la mission de coordination. La mission de coordination doit être effective sur l'ensemble du territoire essonnien au plus tard le 30 septembre Présentation des candidatures Les structures intéressées devront présenter leur candidature conformément au dossier de candidature joint. Ce dossier présentera : Le contenu des services proposés et les modalités proposées d'exercice de la mission de coordination, tant vis-à-vis des structures évaluatrices que vis-à-vis des organismes de retraite, Les moyens (ressources humaines et moyens techniques notamment) et les dispositions prévues pour : Garantir la mise en œuvre des politiques d'action sociale des organismes et la prise en compte des évolutions à venir, Garantir la continuité du service et le respect des exigences de qualité et de délai de réalisation des évaluations, Assurer la montée en charge du dispositif (intégration de nouveaux organismes). Les modalités proposées de conventionnement avec les structures évaluatrices et de financement de la mission de coordination, A ce titre, le candidat fournira une proposition de trame de convention entre le partenaire assurant la mission de coordination (le candidat) et les structures évaluatrices. Les engagements en matière de qualité et de continuité du service rendu aux assurés, et de coopération avec les acteurs aujourd'hui présents sur le territoire, Le délai proposé pour mise en œuvre effective de la mission de coordination sur l'ensemble du territoire essonnien. Le candidat fournira à l'appui de son dossier de candidature : Cnav - RSI - MSA Ile-de-France - Appel à projet Coordination dispositif d'évaluation en Essonne 7/8

8 Les attestations et certificats délivrés par les administrations et organismes compétents prouvant qu il a satisfait à ses obligations fiscales et sociales, Tout document utile à l'appréciation de ses capacités au regard de l'objet de l'appel à projet. 7 Sélection des candidatures Les candidatures seront évaluées sur : La connaissance des politiques d'action sociale des organismes partenaires, La pertinence du projet proposé au regard du contexte et des besoins d'évolution, Les garanties présentées, en termes de professionnalisme et de moyens, au regard : Des exigences de qualité et de continuité du service rendu aux assurés, Des besoins à venir d'évolution du dispositif : intégration de nouveaux organismes dans le dispositif global d'évaluation, évolution des politiques d'action sociale des organismes, Les modalités proposées de collaboration avec les structures évaluatrices aujourd'hui présentes sur le territoire et de rémunération de la mission de coordination. Les dossiers de candidature devront être transmis au plus tard l6 février 2015 à 12h00. La CNAV, le RSI et la MSA procèderont à l'audition des candidats au plus tard au cours de la semaine 10. La décision sera notifiée par la Cnav en Mars Pièces jointes au présent cahier des charges : Trame du dossier de candidature, Convention type aujourd'hui en vigueur entre la Cnav Ile-de-France et les structures évaluatrices. Cnav - RSI - MSA Ile-de-France - Appel à projet Coordination dispositif d'évaluation en Essonne 8/8

DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1

DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1 Guide des bonnes pratiques et du partenariat entre les acteurs du maintien à domicile DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1 SOMMAIRE Guide des bonnes pratiques et du partenariat entre les acteurs du maintien

Plus en détail

Circulaire Cnav. n 2013-52. Le Directeur de la CNAV

Circulaire Cnav. n 2013-52. Le Directeur de la CNAV CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE Direction Nationale de l Action Sociale Département Développement et Pilotage de l Action Sociale Dossier suivi par : Logan MARTINAGE Tél : 01.55.45.76.23 Document

Plus en détail

Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant

Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant Présentation du PAP Plan d Actions Personnalisé pour les personnes âgées retraitées du régime

Plus en détail

APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances»

APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances» Direction de l Action Sociale Ile-de-France APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances» Cahier des charges 2015 Dépôt des dossiers au plus tard le 16/04/2015 1/9 PREAMBULE LA CNAV Les orientations prioritaires

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES

CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSISTANCE GENERALE A LA DIRECTION ET A LA GESTION DE LA SOCIETE CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE 1. ADHESION A UN RESEAU PROFESSIONNEL... 4 1.1. VEILLE ET TRANSFERT D'INFORMATIONS...

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Lean Management

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Lean Management Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Lean Management Action collective au profit des entreprises adhérentes de plus de 10 salariés du département du Rhône Date de lancement de l

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

CONVENTION. La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie

CONVENTION. La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie CONVENTION La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie La Caisse Nationale d Assurance Vieillesse (CNAV) Et La Caisse Centrale de

Plus en détail

Cahier des charges Mesure d Accompagnement Social personnalisé (MASP) de niveau 2

Cahier des charges Mesure d Accompagnement Social personnalisé (MASP) de niveau 2 Département de Seine-Maritime Direction de l Action Sociale et de l Insertion Service Accompagnement Cahier des charges Mesure d Accompagnement Social personnalisé (MASP) de niveau 2 1 Mars 2015 Sommaire

Plus en détail

ACTION SOCIALE/ AIDE INDIVIDUELLE/ PARTICIPATION HORAIRE NATIONALE/ BAREME/

ACTION SOCIALE/ AIDE INDIVIDUELLE/ PARTICIPATION HORAIRE NATIONALE/ BAREME/ CAISENATIONALED ASURANCEVIEILESE Direction Nationale de l Action Sociale Département Développement et Pilotage de l Action Sociale Dossier suivi par : Logan MARTINAGE Tél : 01.55.45.76.23 Document consultable

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective dans le secteur de la comptabilité - paie Métier ciblé : gestionnaire de paie Action collective

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

entre la Caisse Nationale d'assurance Vieillesse et l'association MONALISA

entre la Caisse Nationale d'assurance Vieillesse et l'association MONALISA CONVENTION PARTENARIAT entre la Caisse Nationale d'assurance Vieillesse et l'association MONALISA ENTRE LA CAISSE NATIONALE D'ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV), établissement public administratif regl articles

Plus en détail

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS Appel à candidature Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie Document n ARS/AAC/DAMS Contexte Les besoins à satisfaire et les orientations du

Plus en détail

CONVENTION POUR L AIDE A DOMICILE. Entre les soussignés, Il est convenu ce qui suit :

CONVENTION POUR L AIDE A DOMICILE. Entre les soussignés, Il est convenu ce qui suit : CONVENTION POUR L AIDE A DOMICILE circulaire n 2007/16 du 2 février 2007 relative à la mise en œuvre du dispositif d évaluation des besoins des retraités et des Plans d Actions Personnalisés ; VU la circulaire

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La Cram-se devient la Carsat Sud-Est

DOSSIER DE PRESSE. La Cram-se devient la Carsat Sud-Est DOSSIER DE PRESSE 1 Sommaire Contexte p 3 Préparer et verser les retraites p 4 Assurer et prévenir les risques professionnels p 5 Accompagner les assurés en difficulté p 6 Contacts p 7 2 Le contexte Le

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

Le dispositif d accueil a été enrichi et adapté à la diversité des situations individuelles des

Le dispositif d accueil a été enrichi et adapté à la diversité des situations individuelles des Protocole d'accord DPM/OMI /FASILD relatif à la mise en œuvre du service public de l'accueil et du contrat d'accueil et d'intégration du 16 mars 2005 1. Préambule La réussite de l accueil des étrangers

Plus en détail

LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE

LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE ANNEXE 1 CONTRAT DE MANDAT PUBLIC DE REALISATION D UN POLE DE SANTE LIBERAL AMBULATOIRE À SAINT PIERRE SUR DIVES LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE OCTOBRE 2014 1/11 SOMMAIRE

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 NOTICE D INFORMATION. Service Action Sanitaire et Sociale VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D UNE AIDE DE LA CRPCEN

AIDES SOCIALES 2015 NOTICE D INFORMATION. Service Action Sanitaire et Sociale VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D UNE AIDE DE LA CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr

Plus en détail

POSTE CADRE SUPERIEUR

POSTE CADRE SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES APPEL A CANDIDATURES POSTE CADRE SUPERIEUR N 11-2014 SKTM-CS/I Shariket Kahrab wa Taket Moutadjadida SKTM Le présent appel à candidatures vise à sélectionner

Plus en détail

AVIS D APPELS A PROJETS

AVIS D APPELS A PROJETS AVIS D APPELS A PROJETS Dans le cadre de la mise en œuvre du programme régional et interdépartemental d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie 010-013 et des orientations du plan Solidarité

Plus en détail

Réalisation d une station d épuration et de son réseau

Réalisation d une station d épuration et de son réseau Mandat public Annexe Liste des tâches résultant des attributions confiées au mandataire Réalisation d un ouvrage de bâtiment ou d infrastructure Réalisation d une station d épuration et de son réseau Date

Plus en détail

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction 11 rue Francis de Pressensé - 93751 La Plaine Saint-Denis Cedex - France -T. +33 (0)1 41 62 80 11 - F : +33 (0)1

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction Gestion de votre candidature - version 1 du 15 septembre 2004 Page 1 sur 8 SOMMAIRE Gestion de votre candidature et de son instruction

Plus en détail

Un expert comptable intervient pour l'établissement des comptes annuels et pour le conseil en gestion sociale, fiscale et juridique.

Un expert comptable intervient pour l'établissement des comptes annuels et pour le conseil en gestion sociale, fiscale et juridique. ACOMPTEA, en réponse à des questions diverses posées par ses clients, a pris l initiative de rédiger ce livre blanc. Le choix d un cabinet d expertise est déterminant car il va vous accompagner dans le

Plus en détail

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI LIVRET D'ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR DANS L'ENTREPRISE STAGE DE 2 ère Année LYCEE Catherine et Raymond JANOT- 1 place Lech Walesa - 89094 SENS CEDEX Tél. : 03.86.95.72.00

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire

FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire Renforcer la coordination et l animation du partenariat territorial dans le cadre

Plus en détail

ACTION SOCIALE /AIDE INDIVIDUELLE /PARTICIPATION HORAIRE NATIONALE/

ACTION SOCIALE /AIDE INDIVIDUELLE /PARTICIPATION HORAIRE NATIONALE/ CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE Direction Nationale de l Action Sociale Département Développement et Pilotage de l Action Sociale Dossier suivi par : Logan MARTINAGE Tél : 01.53.10.59.57 Document

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation PAGE 1/8 Cahier des charges à l'attention des organismes de formation MINISTERE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L EDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE «Formations collectives de Tuteurs dans le

Plus en détail

Programme Habiter mieux. Document à l'usage des maires hors opérations programmées Anah

Programme Habiter mieux. Document à l'usage des maires hors opérations programmées Anah Document à l'usage des maires hors opérations programmées Anah 1 Un enjeu national : La lutte contre une précarité énergétique concentrée chez les propriétaires occupants du parc privé Un objectif : La

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Actions collectives au profit des salariés en parcours des Associations Intermédiaires et des Chantiers d insertion de la Drôme et de l Ardèche.

Plus en détail

«L'avancée e en âge des personnes handicapées

«L'avancée e en âge des personnes handicapées Création d un d pôle p d information d et d orientation d Retraités s et futurs retraités s ESAT Présentation du projet Journée e thématique CREAI «L'avancée e en âge des personnes handicapées» Pontivy

Plus en détail

Appel à projets CAP Retraite Bretagne. «Agir contre l isolement des seniors»

Appel à projets CAP Retraite Bretagne. «Agir contre l isolement des seniors» Appel à projets CAP Retraite Bretagne «Agir contre l isolement des seniors» La mutualité sociale agricole (MSA), le régime social des indépendants (RSI), la caisse d assurance retraite et de santé au travail

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation "COMPTABLE D'ENTREPRISE"

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation COMPTABLE D'ENTREPRISE PAGE 1/8 Cahier des charges à l'attention des organismes de formation "COMPTABLE D'ENTREPRISE" Action collective au profit des entreprises adhérentes de plus de 10 salariés Formations organisées avec le

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

CAISSE NATIONALE D'ASSURANCE VIEILLESSE. Le Directeur de la CNAV

CAISSE NATIONALE D'ASSURANCE VIEILLESSE. Le Directeur de la CNAV CAISSE NATIONALE D'ASSURANCE VIEILLESSE Direction : Action sociale nationale Département Développement et Pilotage de l action sociale : 981 Dossier suivi par : Julien Bécote Tél : 01 55 45 62 38 Document

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1 Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle Année 2014 ANNEXE 1 THEME 1 Cahier des charges de la relation entreprise. MISSION DE PROSPECTION ET PLACEMENT

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL Vu les articles R 6121-4-1 et D 6124-311 du code de la santé publique,

Plus en détail

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ X La présente charte est établie par l OPCAIM afin de définir les conditions de son intervention conformément à sa mission, tant vis-à-vis des entreprises adhérentes que des organismes

Plus en détail

MJPM EXERCANT A TITRE INDIVIDUEL PROCEDURE D AGREMENT

MJPM EXERCANT A TITRE INDIVIDUEL PROCEDURE D AGREMENT Février 2013 MJPM EXERCANT A TITRE INDIVIDUEL PROCEDURE D AGREMENT Toute personne souhaitant exercer à titre individuel des mesures de protection des majeurs ordonnées par l autorité judiciaire doit être

Plus en détail

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Edition 2011 En vieillissant, il devient parfois difficile d accomplir, seul, les gestes

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» Qui prévoit cette nouvelle expérimentation? Cette expérimentation figure à l article 70 de

Plus en détail

APRE Aide personnalisée de retour à l'emploi Règlement de gestion et d'attribution Deux-Sèvres - 2011

APRE Aide personnalisée de retour à l'emploi Règlement de gestion et d'attribution Deux-Sèvres - 2011 Annexe APRE Aide personnalisée de retour à l'emploi Règlement de gestion et d'attribution Deux-Sèvres - 2011 I Objet de l'aide L'aide personnalisée à la reprise d'emploi a pour objectif de prendre en charge

Plus en détail

HABITAT ET CADRE DE VIE

HABITAT ET CADRE DE VIE HABITAT ET CADRE DE VIE Dans le cadre de sa politique d'action sociale résolument axée vers la prévention et en faveur de la préservation de l'autonomie des retraités, l'assurance retraite apporte son

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

L'ACTION EDUCATIVE Ā DOMICILE

L'ACTION EDUCATIVE Ā DOMICILE Annexe à la convention relative aux Actions Educatives à Domicile CAHIER DES CHARGES DE L'ACTION EDUCATIVE Ā DOMICILE dans le Département des Vosges - 2012 Préambule Le service de l'aide Sociale à l'enfance

Plus en détail

Label Vie, pour bien vieillir en Champagne-Ardenne et Lorraine

Label Vie, pour bien vieillir en Champagne-Ardenne et Lorraine Label Vie, pour bien vieillir en Champagne-Ardenne et Lorraine L engagement des caisses de retraite dans une politique de prévention interrégime L offre commune formalisée dans une convention.p.3 Les engagements

Plus en détail

Appel à projets Soutien aux actions des entreprises dans le champ de la prévention de la pénibilité au travail

Appel à projets Soutien aux actions des entreprises dans le champ de la prévention de la pénibilité au travail FONDS NATIONAL DE SOUTIEN RELATIF A LA PENIBILITE Cahier des charges de l appel à projet Date de lancement : jeudi 12 avril 2012 Date limite de dépôt des dossiers : lundi 2 septembre 2013 1 Appel à projets

Plus en détail

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 Rapport présentant les caractéristiques de la délégation de service public DPAAH 03/12/2010 Page 1 sur 6 1. Contexte du projet

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective aux métiers de la Relation Client à Distance Date de lancement de l appel d'offres : 31/08/2012

Plus en détail

Les outils pour gérer et évaluer la formation

Les outils pour gérer et évaluer la formation Les outils pour gérer et évaluer la formation Identifier Exprimer Sélectionner Destiné aux managers et aux services des Ressources Humaines évaluer réalisé avec le soutien de pour quoi faire? comment ça

Plus en détail

APPEL À PROJETS 2014 MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE GRAND SUD

APPEL À PROJETS 2014 MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE GRAND SUD APPEL À PROJETS 2014 MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE GRAND SUD La Mutualité Sociale Agricole (MSA), lance un appel à projets sur les départements de l Aude et des Pyrénées Orientales dans le cadre des objectifs

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Délégation à la sécurité et à la circulation routières

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

CODE RURAL ET DE LA PÊCHE MARITIME. Chapitre Ier : Organisation de la gestion des risques en agriculture

CODE RURAL ET DE LA PÊCHE MARITIME. Chapitre Ier : Organisation de la gestion des risques en agriculture CODE RURAL ET DE LA PÊCHE MARITIME Titre VI : Gestion des risques en agriculture Chapitre Ier : Organisation de la gestion des risques en agriculture Section 4 : Mutualisation des risques sanitaires et

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS Annexe 2 Entre : Le Département de la Vienne, dont le siège social est situé : place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers cedex, représenté par le Président du Conseil

Plus en détail

ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL

ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION Pour

Plus en détail

ACHAT DE PRESTATION DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROGRAMMATION ANNUELLE DU PLIE PARIS NORD-EST

ACHAT DE PRESTATION DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROGRAMMATION ANNUELLE DU PLIE PARIS NORD-EST PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLIE DE PARIS NORD-EST ACHAT DE PRESTATION DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROGRAMMATION ANNUELLE DU PLIE PARIS NORD-EST «ATELIERS D EXPRESSION» Référence

Plus en détail

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires.

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. APPEL A PROJET REGIONAL Carsat Auvergne / ANCV Aide au développement des programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. Le départ en vacances constitue un enjeu essentiel du «Bien vieillir».

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

APPEL d OFFRE AUDIT DU DISPOSITIF CHARTE DES BONNES PRATIQUES D ELEVAGE

APPEL d OFFRE AUDIT DU DISPOSITIF CHARTE DES BONNES PRATIQUES D ELEVAGE Confédération Nationale de l Elevage 149, Rue de Bercy 75 595 PARIS CEDEX 12 Tél. 01.40.04.51.10 Fax. 01.40.04.51.22 c.allo@cne.asso.fr delphine.neumeister@idele.fr simon.fourdin@idele.fr APPEL d OFFRE

Plus en détail

INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL

INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL 28, rue de la Croix Rouge - 87000 - LIMOGES Tél. : 05-55-05-95-06 Fax : 05-55-77-60-24 contact@portage-ascom.fr www.portage-ascom.fr Le portage salarial est

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES Préambule APRIL Santé Prévoyance et APRIL Prévoyance Entreprises sont des sociétés de courtage en assurance de type «grossiste», spécialisées

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

L'APA doit être utilisée pour les dépenses prévues par le plan d'aide individuel :

L'APA doit être utilisée pour les dépenses prévues par le plan d'aide individuel : Aide à domicile des personnes âgées I n f o r m a t i o n s SOMMAIRE Exonération des charges sociales Intervenant à domicile Allocation Personnalisée d Autonomie Soins à domicile 1. Allocation Personnalisée

Plus en détail

BANQUE DE FRANCE PROTOCOLE D'ACCORD POUR LA CREATION D'UN ESPACE DE CONCILIATION BANCAIRE AUPRES DES PARTICULIERS

BANQUE DE FRANCE PROTOCOLE D'ACCORD POUR LA CREATION D'UN ESPACE DE CONCILIATION BANCAIRE AUPRES DES PARTICULIERS CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 3 ème RÉUNION DE 2011 Séance du 21 avril 2011 CG 11/3 è me /BP-V-09 BANQUE DE FRANCE PROTOCOLE D'ACCORD POUR LA CREATION

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 4 valeurs : service solidarité avenir

Plus en détail

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges IMPACTS DE LA MUTUALISATION SUR LES POLITIQUES DE LA SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL L accompagnement des

Plus en détail

Titre 6 Formation continue conventionnelle

Titre 6 Formation continue conventionnelle Arrêté du 24 décembre 2007 portant approbation de la convention nationale destinée à organiser les rapports entre les pédicures-podologues libéraux et les caisses d'assurance maladie Titre 6 Formation

Plus en détail

Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement. Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement

Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement. Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement DREAL de Midi-Pyrénées Cahier des charges de l'appel à projets

Plus en détail

Paris, le 10 octobre 2012

Paris, le 10 octobre 2012 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction du budget 2BPSS n 12-3537 -------- Direction générale de l administration

Plus en détail

3. Evolution des activités et des compétences de l Action sociale

3. Evolution des activités et des compétences de l Action sociale 3. Evolution des activités et des compétences de l 3.1 Au plan des activités Les tendances d évolution évoquées dans le chapitre précédent ne semblent pas modifier la nature intrinsèque des activités de

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-26

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-26 Décision du Défenseur des droits MSP-2014-26 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à des observations en justice Domaine(s) de compétence de l Institution : Droits des usagers des services

Plus en détail

BUELENS, MATHAY, MATIS & ASSOCIATES RAPPORT DE TRANSPARENCE

BUELENS, MATHAY, MATIS & ASSOCIATES RAPPORT DE TRANSPARENCE BUELENS, MATHAY, MATIS & ASSOCIATES RAPPORT DE TRANSPARENCE 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DESCRIPTION DE L ORGANISATION... 3 2. DATE DU DERNIER CONTROLE DE QUALITE... 3 3. LISTE DES ENTITES D'INTERET PUBLIC...

Plus en détail

Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes. Règlement de consultation R.C.

Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes. Règlement de consultation R.C. 06-2014 Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes Règlement de consultation R.C. La procédure de consultation utilisée est le MAPA, en application de l article

Plus en détail

Convention Santé au Travail en Poitou-Charentes

Convention Santé au Travail en Poitou-Charentes Convention Santé au Travail en Poitou-Charentes La Caisse Régionale d Assurance Maladie du Centre Ouest (CRAMCO) Située : Avenue du Président René Coty - 87000 Limoges Représentée par : Mme Martine FRANCOIS,

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

Cahier des charges. Conception et développement d un espace de cours MOODLE

Cahier des charges. Conception et développement d un espace de cours MOODLE Cahier des charges Conception et développement d un espace de cours MOODLE A OBJET DE LA PRESENTE CONSULTATION La présente consultation a pour objet la conception d un espace de cours personnalisé pour

Plus en détail

Formation en" Aménagement de vitrines" à destination des commerçants CAHIER DES CHARGES PRESENTATION D AGEFOS PME

Formation en Aménagement de vitrines à destination des commerçants CAHIER DES CHARGES PRESENTATION D AGEFOS PME Formation en" Aménagement de vitrines" à destination des commerçants CAHIER DES CHARGES PRESENTATION D AGEFOS PME Le Fonds d Assurance Formation, Agefos-Pme, est un Organisme Paritaire Collecteur Agréé

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR Nom de l étudiant(e) : Structure d accueil : Nom du tuteur : STAGE BTS AM Lycée Marie Curie 70 avenue de Paris 78000 VERSAILLES 01 39 24 69 24 www.lyc-curie-versailles.ac-versailles.fr

Plus en détail

Convention constitutive du groupement de commandes pour les assurances IARD

Convention constitutive du groupement de commandes pour les assurances IARD Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Convention constitutive du groupement de commandes pour les assurances IARD (Incendie, Accidents et Risques Divers)

Plus en détail

Groupement Étudiant National d'enseignement aux Personnes Incarcérées

Groupement Étudiant National d'enseignement aux Personnes Incarcérées I.1. Présentation de l'association I. PRESENTATION GENERALE Groupement Étudiant National d'enseignement aux Personnes Incarcérées Adresse Coordonnées téléphoniques 12 rue Charles Fourier 75013 Paris Tel

Plus en détail

Portage de repas à domicile en faveur des personnes âgées autonomes (GIR 5 et 6)

Portage de repas à domicile en faveur des personnes âgées autonomes (GIR 5 et 6) Appel à projets 2013 Portage de repas à domicile en faveur des personnes âgées autonomes (GIR 5 et 6) Caisse d Assurance Retraite et de la Santé au Travail d Aquitaine 80 avenue de la Jallère 33053 BORDEAUX

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. N 1 : Juin 2013. Consultation d experts en Communication et en Webmarketing

CAHIER DES CHARGES. N 1 : Juin 2013. Consultation d experts en Communication et en Webmarketing CAHIER DES CHARGES Consultation d experts en Communication et en Webmarketing N 1 : Juin 2013 Date de publication : 11/06/2013 Date de clôture des candidatures : 25/06/2013 à 12h00 Le présent cahier des

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez

Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Cahier des charges particulières

Cahier des charges particulières Cahier des charges particulières Objet de la consultation : Elaboration d un film institutionnel de présentation et de mise en valeur du Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord Remise

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail