L industrie de la pêche au Québec

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L industrie de la pêche au Québec"

Transcription

1 L industrie de la pêche au Québec Profil socio-économique 2009 Direction régionale des politiques et de l économique Région du Québec

2

3 L industrie de la pêche au Québec Profil socio-économique 2009 Direction régionale des politiques et de l économique Région du Québec

4 Publié par : Direction régionale des politiques et de l économique Pêches et Océans Canada Québec QC G1K 7Y7 Sa Majesté la Reine du Chef du Canada Numéro de catalogue Fs 66-5/179F ISSN Mars 2010 This publication is also available in English ii L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

5 Équipe de réalisation Ré d a c t i o n Ali Magassouba, DRPE, MPO, région du Québec Francis Bilodeau, DRPE, MPO, région du Québec Marie-Ève Gosselin, DRPE, MPO, région du Québec Co l l a b o r at e u r s Christina Haché, DRPE, MPO, région du Québec Frédéric Lessard, DRPE, MPO, région du Québec Ac r o n y m e s DRPE : Direction régionale des politiques et de l économique DSP : Division de la statistique et des permis MAPAQ : Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec MPO : Pêches et Océans Canada SIGHAP : Système d information pour la gestion de l habitat du poisson Abbréviations et s y m b o l e s M$ : million de dollars p : préliminaire t : tonne (tonne métrique) iii

6 Table des matières table des matières LISTE DES GRAPHIQUES LISTE DES TABLEAUX LISTE DES CARTES INTRODUCTION iv v vii vii viii 1. PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC MARITIME Contexte démographique Ni v e au de scolarité Taux d activité et taux de chômage Secteurs d activité et composition du revenu 5 2. LES PÊCHES COMMERCIALES MARITIMES Évolution des débarquements Espèces débarquées Les effectifs Les communautés autochtones du Québec maritime VENTE ET TRANSFORMATION DES RESSOURCES HALIEUTIQUES Valeur de la production et nombre d emplois Espèces transformées Les entreprises Destination des ventes La Chasse au phoque L aquaculture au québec La production dulcicole La production maricole LA PÊCHE COMMERCIALE EN EAU DOUCE LA PÊCHE RÉCRÉATIVE DANS LES SECTEURS MARITIMES LA PÊCHE ET LA CHASSE MARITIME AU NUNAVIK 27 Annexe Cartes des captures effectuées par les pêcheurs 28 du Québec par zones de l OPANO iv L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

7 Liste des graphiques Gr a p h i q u e 1 : Population du Québec maritime par secteur, Gr a p h i q u e 2 : Évolution de la population du Québec maritime par secteur, (en milliers d habitants) 2 Gr a p h i q u e 3 : Évolution de la pyramide des âges du Québec maritime, 2001 et Gr a p h i q u e 4 : Pyramide des âges du Québec maritime par rapport à l ensemble du Québec, Gr a p h i q u e 5 : Évolution de la proportion de la population ne détenant aucun diplôme dans les secteurs 3 maritimes et au Québec, 1996, 2001 et 2006 Gr a p h i q u e 6 : Niveau de scolarité dans les secteurs maritimes et au Québec, Gr a p h i q u e 7 : Taux d activité et taux de chômage dans les secteurs maritimes et au Québec, Gr a p h i q u e 8 : Évolution du taux de chômage mensuel, Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine et Québec, Gr a p h i q u e 9 : Répartition de la population active selon les secteurs d activité, Gr a p h i q u e 10 : Nombre d emplois dans les secteurs primaires et secondaires des pêches, Gr a p h i q u e 11 : Évolution du revenu moyen au Québec, dans les secteurs maritimes et 6 dans l industrie de la pêche, 2000 et 2005 (milliers de $) Gr a p h i q u e 12 : Composition du revenu moyen au Québec, dans les secteurs maritimes et 6 dans l industrie de la pêche, 2005 Gr a p h i q u e 13 : Valeur des débarquements au Québec par secteur maritime, Gr a p h i q u e 14 : Valeur des débarquements dans les 15 principaux ports de pêche au Québec 7 par secteur maritime, 2008 Gr a p h i q u e 15 : Valeur des débarquements dans les 15 principaux ports de pêche au Québec par espèce, Gr a p h i q u e 16 : Valeur des débarquements des pêcheurs du Québec par espèce, Gr a p h i q u e 17 : Quantités débarquées par les pêcheurs du Québec par espèce, Gr a p h i q u e 18 : Indice des prix au débarquement des principales espèces, Québec, (2004 = 100) 9 Gr a p h i q u e 19 : Ventilation des espèces débarquées en valeur, Québec, Gr a p h i q u e 20 : Valeur des débarquements au Québec par espèce et par secteur maritime, Gr a p h i q u e 21 : Répartition des entreprises de pêche selon la principale espèce débarquée, Québec, Gr a p h i q u e 22 : Répartition des entreprises de pêche selon le secteur maritime, Québec, Gr a p h i q u e 23 : Nombre de permis exploités par espèce, Québec, Gr a p h i q u e 24 : Répartition des pêcheurs propriétaires et aides-pêcheurs selon l âge, Québec, Gr a p h i q u e 25 : Évolution du nombre de bateaux de pêche actifs selon la taille, Québec, v

8 Liste des graphiques Gr a p h i q u e 26 : Évolution du nombre de bateaux de pêche actifs selon l âge, Québec, Gr a p h i q u e 27 : Évolution des débarquements des communautés autochtones du Québec 14 en valeur par nation, Gr a p h i q u e 28 : Évolution des débarquements des communautés autochtones du Québec en valeur 14 par espèce, Gr a p h i q u e 29 : Valeur de la production des entreprises de transformation des ressources halieutiques 15 du Québec maritime, Gr a p h i q u e 30 : Nombre d emplois dans l industrie de la transformation des ressources halieutiques 15 du Québec maritime, Gr a p h i q u e 31 : Production des entreprises de transformation des ressources halieutiques du Québec 16 maritime par espèce, Gr a p h i q u e 32 : Nombre d emplois dans l industrie de la transformation des ressources halieutiques 16 du Québec maritime par espèce, 2007 Gr a p h i q u e 33 : Valeur et composition de la production dans les secteurs maritimes du Québec, Gr a p h i q u e 34 : Destination des ventes de produits marins du Québec maritime par pays, Gr a p h i q u e 35 : Destination des ventes de produits marins du Québec maritime par espèce, Gr a p h i q u e 36 : Valeur des ventes des produits marins du Québec maritime par pays de destination 20 et par espèce, 2007 Gr a p h i q u e 37 : Captures de phoque du Groenland au Québec et évolution du prix, Gr a p h i q u e 38 : Nombre d individus et de bateaux participant à la chasse aux phoques et valeur totale 21 des captures au Québec, Gr a p h i q u e 39 : Production aquacole du Québec en tonnes, Gr a p h i q u e 40 : Valeur de la production aquacole du Québec, Gr a p h i q u e 41 : Évolution des captures de crevette au Nunavik, Gr a p h i q u e 42 : Évolution des captures de bélugas et de morses au Nunavik, vi L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

9 Liste des tableaux Ta b l e a u 1 : Les principales entreprises de transformation des ressources halieutiques 18 du Québec maritime en 2007 Ta b l e a u 2 : État de la mariculture au Québec par secteur maritime, Ta b l e a u 3 : Captures des poissons anadromes et d eau douce par région, 2007 (milliers de $) 24 Ta b l e a u 4 : Nombre de détenteurs de permis par région, Ta b l e a u 5 : Pêche récréative en eau salée au Québec, Liste des cartes Ca r t e 1 : Les secteurs maritimes du Québec 1 Ca r t e 2 : Les 15 principaux ports de pêche au Québec en 2008 et l intensité des débarquements 8 Ca r t e 3 : Les communautés autochtones du Québec maritime 13 Ca r t e 4 : Captures effectuées par les pêcheurs du Québec selon les zones de l OPANO, vii

10 In t r o d u c t i o n Ce document dresse un portrait de l industrie des pêches maritimes au Québec. La première section donne un aperçu de la situation socio-économique du Québec maritime et de l importance relative occupée par l industrie de la pêche par rapport aux autres industries. La deuxième section fournit une description détaillée du secteur primaire des pêches maritimes au Québec. On y retrouve des informations sur l évolution des captures, les principales espèces débarquées, les principaux ports de pêche et les effectifs (pêcheurs, permis et bateaux). Une sous-section est également consacrée aux pêches commerciales des communautés autochtones. La troisième section porte sur l industrie de la transformation des produits marins. Elle regroupe les données sur la composition et la valeur de la production des usines, le nombre d emplois et la destination des ventes. Enfin, les cinq dernières sections présentent de brefs aperçus de la chasse au phoque du Groenland, de l aquaculture, de la pêche commerciale en eau douce, de la pêche récréative et de la pêche maritime au Nunavik. viii L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

11 1 Pr o f i l s o c i o-é c o n o m iq u e du Québec maritime 1.1 Contexte démographique En 2006, le Québec maritime comptait habitants, soit environ 5 % de la population québécoise. Ils étaient répartis dans trois secteurs, soit la Gaspésie Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord et les Îles-de-la-Madeleine 1. Le secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent était de loin le plus populeux avec habitants (73 %), suivi de la Côte-Nord avec habitants (24 %). Les Îles-de-la-Madeleine ne comptaient que pour 3 % de la population du Québec maritime avec habitants. Ca rt e 1 : Les secteurs maritimes du Québec Source : DSP et SIGHAP, MPO, région du Québec Contrairement à l ensemble du Québec, la population des secteurs maritimes a connu une diminution au cours des vingt dernières années. Elle est passée de habitants en 1986 à en 2006, soit une baisse de 9 %. Au cours de la même période, la population du Québec a connu une hausse de 13 %, passant de 6,5 à 7,4 millions d habitants. Cela signifie que le poids démographique du Québec maritime par rapport à l ensemble du Québec a diminué depuis 1986, passant de 6,5 % à 5,2 %. 1 Le secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent correspond à la région administrative du Bas-Saint-Laurent jumelée à la section Gaspésie de la région administrative Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine. Le secteur des Îles-de-la-Madeleine correspond à la MRC du même nom. La Côte-Nord correspond à la région administrative du même nom. 1

12 Gr a p h i q u e 1 : Population du Québec maritime par secteur, 2006 Gr a p h i q u e 2 : Évolution de la population du Québec maritime par secteur, (en milliers d habitants) habitants Côte-Nord 24% Gaspésie-Bas- Saint-Laurent 73% habitants hab. Îles-de-la- Madeleine 3% Population totale : Gaspésie Bas-Saint-Laurent Côte-Nord Îles-de-la-Madeleine Source : Statistique Canada Source : Statistique Canada Au cours de la période 2001 à 2006, c est le secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent qui a subi la baisse de population la plus importante, soit 2,9 % (8 312 habitants), suivi de la Côte-Nord avec une baisse de près de 2 % (1 785 habitants). À l inverse, la population des Îles-de-la-Madeleine a augmenté de 3,2 % (400 habitants). Sur la pyramide des âges du Québec maritime, on constate que les changements démographiques ne sont pas uniformes selon les groupes d âge. Par exemple, entre 2001 et 2006, la proportion des 0 à 39 ans a diminué, passant de 52 % à 44 %, alors que celle des 40 ans et plus a augmenté, passant de 48 % à 56 %. Gr a p h i q u e 3 : Évolution de la pyramide des âges du Québec maritime, 2001 et 2006 Gr a p h i q u e 4 : Pyramide des âges du Québec maritime par rapport à l ensemble du Québec, ans et + 17% 21% 60 ans et + 19% 21% ans 31% 35% ans 32% 35% ans 22% 26% ans 22% 26% 0-19 ans 22% 25% 0-19 ans 22% 23% Québec maritime Québec Source : Statistique Canada Source : Statistique Canada L effritement de la base de la pyramide des âges du Québec maritime, qualifié d exode des jeunes, est très visible lorsque comparé à l ensemble du Québec. Tel qu illustré sur le graphique 4, la proportion des moins de 40 ans était nettement plus élevée dans l ensemble du Québec (49 %) que dans les secteurs maritimes (44 %) en L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

13 1.2 Niveau de scolarité Tant dans l ensemble du Québec maritime que chez les travailleurs de l industrie de la pêche, on a observé une hausse du niveau de scolarité ces dix dernières années. Alors que les personnes sans diplôme sont moins nombreuses, une part croissante de la population détient un baccalauréat ou un diplôme de niveau supérieur. Toutefois, on constate des disparités importantes avec la moyenne québécoise. Ainsi, la proportion de la population sans diplôme était nettement plus élevée dans les secteurs maritimes et dans l industrie de la pêche que pour l ensemble du Québec. Gr a p h i q u e 5 : Évolution de la proportion de la population ne détenant aucun diplôme dans les secteurs maritimes et au Québec, 1996, 2001 et % 60% Gr a p h i q u e 6 : Niveau de scolarité dans les secteurs maritimes et au Québec, 2006 Grade, certificats ou diplômes universitaires 11% 11% 13% 21% 45% 42% 44% 42% 33% 34% 53% 50% 39% 37% 33% 25% 53% Cégep École de métiers 16% 14% 15% 15% 15% 17% 19% 18% Diplôme d'études secondaires 22% 19% 21% 20% Gaspésie Bas- Saint-Laurent Côte-Nord Îles-de-la- Madeleine Québec Québec, secteur de la pêche Aucun diplôme 25% 34% 33% 39% Gaspésie Bas-Saint-Laurent Côte-Nord Îles-de-la-Madeleine Québec Source : Statistique Canada Source : Statistique Canada 2 Les recensements de 1996, 2001 et 2006 n ont pas répertorié les données du niveau de scolarité selon la même méthodologie. L interprétation des données doit être effectuée prudemment. 1- Profil socio-économique du Québec maritime 3

14 1.3 Taux d activité et taux de chômage En 2006, le taux d activité des secteurs maritimes était similaire à celui de l ensemble du Québec, à l exception du secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent, dont le taux était d environ 8 % inférieur à la moyenne québécoise (57 % contre 65 %). 3 Gr a p h i q u e 7 : Taux d activité et taux de chômage dans les secteurs maritimes et au Québec, ,2% 63,4% 63,3% 65,0% Gr a p h i q u e 8 : Évolution du taux de chômage mensuel, Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine et Québec, % 20% 15% 10% 13,6% 12,1% 15,0% 7,0% 5% Taux d'activité Taux de chômage 0% jan mai sept jan mai sept jan mai sept jan mai sept Gaspésie Bas-Saint-Laurent Côte-Nord Îles-de-la-Madeleine Québec Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine Québec Source : Statistique Canada Source : Institut de la statistique du Québec. En ce qui a trait au taux de chômage des secteurs maritimes, il était plus élevé que la moyenne québécoise et beaucoup plus fluctuant selon la période de l année. Cela apparaît clairement sur le graphique 8 qui illustre les taux de chômage mensuels de la Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine et du Québec au cours des années 2005 à Le taux d activité représente la proportion de personnes actives sur le marché du travail (en emploi ou à la recherche d un emploi). L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

15 1.4 Secteurs d activité et composition du revenu Dans le Québec maritime, le secteur primaire générait entre 7 % et 18 % des emplois en Cela est deux à six fois plus élevé que la proportion observée pour l ensemble du Québec (2,9 %). C est aux Îles-de-la-Madeleine que l on retrouvait la plus forte proportion d emplois reliés au secteur primaire (18,4 %). En ce qui a trait au secteur secondaire, il n y avait pas de différence significative avec l ensemble du Québec, tel qu illustré sur le graphique 9. Gr a p h i q u e 9 : Répartition de la population active selon les secteurs d activité, 2006 Graphique 10 : Nombre d emplois dans les secteurs primaires et secondaires des pêches, % (2,7% des emplois totaux) 80% % 73,0% 70,8% 63,3% 77,3% 2203 (4,6% des emplois totaux) (30,9% des emplois totaux) % 20% 0% 17,6% 21,7% 9,4% 7,5% Gaspésie-Bas-Saint- Laurent 18,1% 18,4% 19,8% 2,9% Côte-Nord Îles-de-la-Madeleine Québec Gaspésie Bas-Saint-Laurent Côte-Nord Îles-de-la-Madeleine Primaire Secondaire Tertiaire Secteur primaire des pêches Secteur secondaire des pêches Source : Statistique Canada En 2007, près de personnes œuvraient dans les secteurs primaire et secondaire de la pêche commerciale au Québec maritime. Près de la moitié de ces emplois étaient situés en Gaspésie Bas-Saint-Laurent (3 528). Aux Îlesde-la-Madeleine, les emplois du secteur des pêches comptaient pour 30,9 % des emplois totaux de la région. La proportion des emplois totaux reliés au secteur des pêches était beaucoup plus modeste dans les autres secteurs maritimes, soit 2,7 % en Gaspésie Bas-Saint-Laurent et 4,6 % sur la Côte-Nord. En 2005, le revenu moyen 4 par habitant aux Îles-de-la-Madeleine ( $) et en Gaspésie Bas-Saint-Laurent ( $) était inférieur à la moyenne québécoise ( $). La différence atteignait $ aux Îles-de-la-Madeleine et $ dans le secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent. En outre, une part plus importante de leurs revenus provenait des transferts gouvernementaux 5. En effet, alors que les transferts gouvernementaux ne représentaient que 13 % du revenu total moyen dans l ensemble du Québec, la part était de 22 % en Gaspésie Bas-Saint-Laurent et de 27 % aux Îles-dela-Madeleine. Sur la Côte-Nord, tant le revenu total moyen ( $) que la part des transferts gouvernementaux (16,1 %) s apparentent plutôt aux statistiques de la moyenne québécoise qu à celles des autres secteurs maritimes. 4 Le revenu total moyen comprend les revenus d emplois, les transferts gouvernementaux et tous les autres revenus. 5 Les transferts gouvernementaux incluent la Pension de sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti, les prestations du Régime des rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada, les prestations d assurance-emploi, les allocations familiales, les crédits d impôt fédéral pour enfants et les autres revenus provenant de sources publiques. 1- Profil socio-économique du Québec maritime 5

16 Le revenu moyen des travailleurs du secteur primaire de la pêche 6 a diminué en 2005 par rapport à 2000, se situant près de la moyenne québécoise. Bien qu il ait connu une croissance entre 2000 et 2005, le revenu des travailleurs du secteur secondaire de la pêche 7 était bien en dessous de la moyenne québécoise en Une proportion importante des revenus des travailleurs des secteurs primaire et secondaire de la pêche provenait des transferts gouvernementaux (36 % et 42 % respectivement). Gr a p h i q u e 11 : Évolution du revenu moyen au Québec, dans les secteurs maritimes et dans l industrie de la pêche, 2000 et 2005 (milliers de $) Gr a p h i q u e 12 : Composition du revenu moyen du Québec, dans les secteurs maritimes et dans l industrie de la pêche, ,9 32,1 31,0 30,8 100% 12% 9% 8% 12% 9% 4% 22,1 25,6 26,5 23,7 26,9 27,1 22,8 80% 22% 16% 27% 13% 36% 42% 18,5 60% 40% 66% 75% 64% 76% 55% 54% 20% Côte-Nord Gaspésie Bas- Gaspésir-Bas- Saint-Laurent Îles-de-la- Madeleine Québec Secteur Secteur primaire de la secondaire de de pêche la pêche de la la pêche 0% Gaspésie Bas- Gaspésie-Bas- Côte-Nord Saint-Laurent Îles-de-la- Madeleine Québec Secteur Secteur primaire de la secondaire de de pêche la pêche de la la pêche Revenus d emplois Transferts gouvernementaux Autres revenus Source : Statistique Canada Source : Statistique Canada 6 Le secteur primaire de la pêche réfère au secteur de la capture des ressources halieutiques. 6 7 Le secteur secondaire de la pêche réfère au secteur de la transformation des ressources halieutiques. L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

17 2 Les pêches commerciales maritimes 2.1 Évolution des débarquements En 2008, les débarquements au Québec se chiffraient à tonnes, pour une valeur de 133,7 M$ 8. Tel qu illustré sur le graphique 13, près de la moitié des captures (48,3 %) était débarquée dans le secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent, soit 64,6 M$. Les Îles-de-la-Madeleine et la Côte-Nord comptaient pour 29,4 % et 22,3 % des débarquements totaux. Gr a p h i q u e 13 : Valeur des débarquements au Québec par secteur maritime, 2008 Gr a p h i q u e 14 : Valeur des débarquements dans les 15 principaux ports de pêche au Québec par secteur maritime, 2008 Côte-Nord 22,3% Îles-de-la- Madeleine 29,4% 39,3 M$ Rivière-au-Renard Grande-Entrée Cap-aux-Meules Sainte-Thérèse-de-Gaspé Matane Natashquan Sept-Îles 12,0 M$ 10,3 M$ 8,5 M$ 6,3 M$ 4,6 M$ 4,4 M$ 19,1 M$ 29,8 M$ Gaspésie-Bas- Saint-Laurent 48,3% Havre-Saint-Pierre Paspébiac L'Étang-du-Nord Grosse-Île 4,1 M$ 4,1 M$ 4,0 M$ 3,9 M$ 64,6 M$ Grande-Rivière La Tabatière Newport 3,8 M$ 3,7 M$ 3,3 M$ Québec maritime : 133,7 millions $ Québec maritime : 133,7 millions $ Pointe-Basse 112 autres ports 3,2 M$ 38,8 M$ Gaspésie Bas-Saint-Laurent Côte-Nord Îles-de-la-Madeleine Les captures de poissons et de fruits de mer du Québec ont été débarquées dans 127 ports de pêche différents. Les 15 plus importants comptaient pour 71 % de la valeur totale des débarquements. Le port le plus important était celui de Rivière-au-Renard (19,1 M$), suivi de ceux de Grande-Entrée (12,0 M$) et de Cap-aux-Meules (10,3 M$). Tel qu illustré sur le graphique 15, les débarquements de crevettes sont concentrés dans un nombre limité de ports, alors que les captures des autres espèces sont généralement débarquées dans de nombreux ports différents. La carte 2 de la page suivante permet de localiser géographiquement les 15 principaux ports du Québec, de même que l intensité des débarquements pour les municipalités du Québec maritime. 8 Ce montant inclut les débarquements des pêcheurs non québécois, soit 3,9 M$ en 2008 (ou 2,9 %). 7

18 Graphique 15 : Valeur des débarquements dans les 15 principaux ports de pêche au Québec par espèce, 2008 Rivière-au-Renard Grande-Entrée Cap-aux-Meules Sainte-Thérèse-de-Gaspé Matane Natashquan Sept-Îles Havre-Saint-Pierre Paspébiac L'Étang-du-Nord Grosse-Île Grande-Rivière La Tabatière Newport Pointe-Basse 112 autres ports 12,0 M$ 10,3 M$ 8,5 M$ 6,3 M$ 4,6 M$ 4,4 M$ 4,1 M$ 4,1 M$ 4,0 M$ 3,9 M$ 3,8 M$ 3,7 M$ 3,3 M$ 3,2 M$ 19,1 M$ Québec maritime : 133,7 millions $ 38,8 M$ Crabe des neiges Homard Crevette Poissons de fond Mollusques Poissons pélagiques Autres espèces Ca rt e 2 : Les 15 principaux ports de pêche au Québec en 2008 et l intensité des débarquements 8 Source : DSP et SIGHAP, MPO, région du Québec L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

19 Sur le graphique 16, on remarque que la valeur des débarquements des pêcheurs du Québec a fortement augmenté entre 1999 et 2004, passant de 140 M$ à 202 M$, atteignant un sommet inégalé encore aujourd hui. Les résultats de 2004 sont attribuables à la valeur élevée des captures des trois principaux crustacés, soit le crabe des neiges, le homard et la crevette. Gr a p h i q u e 16 : Valeur des débarquements des pêcheurs du Québec par espèce, Gr a p h i q u e 17 : Quantités débarquées par les pêcheurs du Québec par espèce, ,6 M$ 170,0 M$ 170,0 M$ 8 M$ 9 M$ 152,4 M$ 7 M$ 7 M$ 139,7 M$ 8 M$ 9 M$ 11 M$ 7 M$ 9 M$ 13 M$ Crabe des neiges Homard Crevette Poissons de fond Crevette Crabe des neiges Mollusques Poissons pélagiques Autres espèces Mollusques Homard Poissons pélagiques Autres espèces Poissons de fond Gr a p h i q u e 18 : Indice des prix au débarquement des principales espèces, Québec, (2004 = 100) M$ M$ 36 M$ 23 M$ 41 M$ 47 M$ 23 M$ 44 M$ 47 M$ 54 M$ 78 M$ 65 M$ 91 M$ 80 M$ 100 M$ 69 M$ 23 M$ 202,0 M$ 7 M$ 10 M$ 50 M$ 30 M$ 164,3 M$ 7 M$ 11 M$ 48 M$ 24 M$ 118,5 M$ 5 M$ 9 M$ 152,8 M$ 5 M$ 10 M$ 23 M$ 138,9 M$ 4 M$ 10 M$ 26 M$ 38 M$ 20 M$ 44 M$ 39 M$ 41 M$ 66 M$ 55 M$ t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t t Crabe des neiges Homard Crevette Prix de 2004 De 2005 à 2008, la valeur des débarquements a diminué de façon importante en raison d une baisse de prix de ces mêmes crustacés. Le crabe des neiges a connu une chute de prix particulièrement marquée de 60 % entre 2004 et Se chiffrant à 138,9 M$ en 2008, la valeur totale des débarquements des pêcheurs québécois a diminué de plus de 30 % par rapport au sommet de Concernant les quantités débarquées, on remarque une relative stabilité durant la période de 1999 à Les totaux des graphiques 16 et 17 incluent les débarquements des pêcheurs québécois à l extérieur du Québec (9 M$ en 2008), mais excluent ceux des pêcheurs non québécois au Québec (3,9 M$ en 2008). 2- Les pêches commerciales maritimes 9

20 2.2 Espèces débarquées En 2008, les trois principales espèces débarquées au Québec, soit le crabe des neiges, le homard et la crevette comptaient pour 88 % de la valeur totale des débarquements. Avec des débarquements se chiffrant à 50,3 M$ (37,6 %), le crabe des neiges était la principale espèce débarquée, suivi du homard (39 M$, 29,2 %) et de la crevette (25,3 M$, 18,9 %). La pêche au poisson de fond (flétan du Groenland, morue, flétan de l Atlantique, etc.), historiquement l une des principales activités de pêche au Québec 10, ne représentait que 8,3 % de la valeur des débarquements totaux en La pêche au poisson pélagique, essentiellement composée de hareng, de maquereau et de capelan, représentait plus de 10 % des volumes débarqués au Québec. Par contre, en raison de leur faible valeur unitaire, ces espèces représentaient moins de 1,5 % de la valeur des débarquements du Québec en Parmi les autres espèces qui font l objet d une pêche commerciale au Québec, on retrouvait le crabe commun (1,5 M$), le pétoncle (1,5 M$) et le buccin (1,2 M$). Gr a p h i q u e 19 : Ventilation des espèces débarquées en valeur, Québec, 2008 Gr a p h i q u e 20 : Valeur des débarquements au Québec par espèce et par secteur maritime, 2008 Crabe des neiges 37,6% Crabe des neiges 21 M$ 21 M$ 8 M$ 50,3 M$ Homard 10 M$ 28 M$ 39,0 M$ Autres espèces 2,0% Buccin 0,9% Pétoncle 1,1% Flétan de l'atlantique 1,1% Crabe commun 1,2% Poissons pélagiques 1,4% Morue 2,3% Flétan du Groenland 4,3% Crevette 18,9% 50,3 M$ 25,3 M$ 39,0 M$ Homard 29,2% Québec maritime : 133,7 millions $ Crevette Poissons de fond Mollusques Poissons pélagiques Crabe commun 2 M$ 8 M$ 1,8 M$ 1,5 M$ 2 M$ 4,5 M$ 22 M$ Gaspésie Bas-Saint-Laurent 11,1 M$ 3 M$ 25,3 M$ Côte-Nord Québec maritime : 133,7 millions $ Îles-de-la-Madeleine Le graphique 20 illustre la répartition des débarquements effectués au Québec par espèce et par secteur maritime. On observe que le crabe des neiges est principalement débarqué sur la Côte-Nord (21,3 M$) et en Gaspésie Bas- Saint-Laurent (21,1 M$). On remarque également qu au Québec, près de trois homards sur quatre sont capturés aux Îles-de-la-Madeleine. En outre, près de 87,9 % des crevettes, 72,2 % des poissons de fond et 73,4 % des poissons pélagiques sont débarqués dans le secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent. Enfin, 51,1 % des mollusques sont capturés sur la Côte-Nord Avant 1988, les poissons de fond représentaient plus du tiers de la valeur des débarquements du Québec. L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

21 2.3 Les effectifs En 2008, on retrouvait entreprises actives dans la pêche commerciale au Québec et, par conséquent, environ le même nombre de pêcheurs propriétaires 11. De ce nombre, on en comptait respectivement 544 et 234 qui avaient capturé principalement du homard et du crabe des neiges. On retrouvait également 139 entreprises spécialisées dans la pêche au poisson de fond, 52 dans la crevette et 38 dans la pêche au poisson pélagique. Enfin, parmi les entreprises actives, il y avait 87 cueilleurs de mye et mactre 12. Les entreprises de pêche étaient réparties plus ou moins uniformément entre les trois secteurs maritimes. En 2008, on en dénombrait 421 en Gaspésie Bas-Saint-Laurent, 409 aux Îles-de-la-Madeleine et 320 dans la région de la Côte-Nord. Gr a p h i q u e 21 : Répartition des entreprises de pêche selon la principale espèce débarquée, Québec, Gr a p h i q u e 22 : Répartition des entreprises de pêche selon le secteur maritime, Québec, Homard Crabe des neiges Poissons pélagiques Mollusques Poissons de fond Autres espèces Crevette Gaspésie Bas-Saint-Laurent Côte-Nord Îles-de-la-Madeleine Quant au nombre de permis exploités, il y en avait en Cela signifie qu en moyenne, chaque entreprise active exploitait 1,8 permis. Puisque les pêcheurs propriétaires détiennent généralement un seul permis par espèce, cela indique également que le nombre d espèces pêchées par entreprise était d environ 1,8. C est dans le secteur de Gaspésie Bas-Saint-Laurent que l on comptait le plus grand nombre de permis en 2008 (763), suivi des Îles-de-la- Madeleine (617) et de la Côte-Nord (613). En plus des pêcheurs propriétaires, il y avait près de aides-pêcheurs au Québec en 2008, soit un total de pêcheurs. Tel qu illustré sur le graphique 24, la majorité d entre eux étaient âgés entre 45 et 64 ans (53 %), suivis par les ans (24 %) et les ans (17 %). Les pêcheurs de 65 ans et plus comptaient pour 6 % de l effectif total en 2008, un sommet depuis Selon la politique canadienne du propriétaire exploitant, les propriétaires d entreprises de pêche utilisant des bateaux de moins de 65 pieds doivent être présents sur le bateau lors des opérations de pêche. 12 Depuis 2004, la cueillette de mye et mactre requiert un permis du MPO. Il est à noter que les cueilleurs n utilisent pas de bateaux. 2- Les pêches commerciales maritimes 11

22 Gr a p h i q u e 23 : Nombre de permis exploités par espèce, Québec, 2008 Crabe des neiges 19% 389 permis 580 permis Homard 29% Gr a p h i q u e 24 : Répartition des pêcheurs propriétaires et aides-pêcheurs selon l âge, Québec, à 64 ans 53% 1885 pêcheurs 60 permis Crevette 3% Autres 15% 382 permis Poissons pélagiques 15% 298 permis 306 permis Poissons de fond 19% 35 à 44 ans 24% 827 pêcheurs 202 pêcheurs 599 pêcheurs 16 à 34 ans 17% 65 ans et plus 6% Nombre de permis total : 2015 Nombre de pêcheurs au Québec : 3523 En 1988, il y avait bateaux utilisés dans la pêche commerciale au Québec. Depuis, ce nombre a diminué significativement, en raison de la baisse drastique des stocks de poissons de fond au début des années Ainsi, on ne comptait plus que bateaux de pêche en 1994, soit 35 % de moins qu en Au cours des années suivantes, le nombre de bateaux a continué à diminuer, mais dans une moindre mesure. En 2008, le Québec comptait bateaux de pêche actifs, soit une diminution de près de 9 % par rapport à Tel qu illustré sur le graphique 25, les différentes catégories de longueurs de bateaux n ont pas évolué de la même façon au cours de cette période. Alors que le nombre de bateaux de moins de 35 pieds a diminué de plus de 65 % depuis 1988 (1 267 à 440), les bateaux de plus de 35 pieds ont vu leur nombre passer de 589 à 661 durant la même période, soit une hausse de 12 %. Par conséquent, environ 40 % des bateaux mesuraient moins de 35 pieds en 2008 (ils représentaient près de 70 % de la flotte en 1988), 44 % avaient une longueur comprise entre 35 et 45 pieds et 16 % des bateaux avaient 45 pieds ou plus. Gr a p h i q u e 25 : Évolution du nombre de bateaux de pêche actifs selon la taille, Québec, Gr a p h i q u e 26 : Évolution du nombre de bateaux de pêche actifs selon l âge, Québec, Moins de à à et plus Moins de 10 ans 10 à 14 ans 15 à 19 ans 20 ans et plus Concernant l âge des bateaux utilisés pour la pêche commerciale, on remarque une diminution des bateaux ayant moins de dix ans et ce, tant en nombre qu en part relative. Les bateaux ayant moins de dix ans représentaient 72 % de toute la flotte du Québec en 1988, contre 20 % en Ce vieillissement de la flotte pourrait s avérer moins préoccupant que ne le reflètent les statistiques puisque des rénovations majeures sont de plus en plus souvent effectuées sur les bateaux. L âge des bateaux demeure élevé dans les statistiques, malgré leur remise à neuf. 12 L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

23 2.4 Les communautés autochtones du Québec maritime Le Québec compte onze communautés autochtones actives dans la pêche commerciale : trois communautés micmaques, une communauté malécite et sept communautés innues. Les autochtones du secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent (les Micmacs et les Malécites) ont accédé à la pêche commerciale en 2000, à la suite du jugement Marshall 13, tandis que les communautés de la Côte-Nord (les Innus) ont débuté en 1996, lors de la mise en œuvre de la Stratégie relative aux pêches autochtones (SRAPA) 14, qui découle du jugement Sparrow. Ca rt e 3 : Les communautés autochtones du Québec maritime Source : DSP et SIGHAP, MPO, région du Québec En 2008, les communautés autochtones du Québec utilisaient 68 bateaux de pêche et employaient environ 275 pêcheurs. La valeur de leurs débarquements s élevait à 16,4 M$, soit environ 11,5 % du total québécois. Environ le quart de ce montant, soit 4,2 M$, était débarqué à l extérieur du Québec. Entre 1996 et 1999, période durant laquelle les communautés du secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent n étaient pas encore actives dans la pêche commerciale, les débarquements des sept communautés autochtones de la Côte-Nord étaient constitués exclusivement de crabes des neiges. Ils généraient des revenus annuels totaux variant entre 0,1 et 0,5 M$. Ce n est qu à partir de l année 2000 que les débarquements des communautés autochtones du Québec ont véritablement pris de l importance 15. Cette année-là, les communautés autochtones du secteur Gaspésie Bas- Saint-Laurent ont débuté la pêche commerciale et les allocations des communautés de la Côte-Nord ont augmenté substantiellement. La croissance des débarquements s est poursuivie jusqu en 2004, puis en 2005, les quantités débarquées se sont stabilisées, alors que le prix des crustacés s est mis à baisser. Cela a provoqué une diminution de la valeur des débarquements. 13 Le jugement Marshall est venu confirmer le droit des nations micmaques et malécites de tirer un revenu de la pêche. 14 Cette stratégie vise à faciliter l accès des communautés autochtones à la pêche commerciale. 15 Il y a eu une augmentation de 900 % de la valeur des débarquements des communautés autochtones entre 1999 et Les pêches commerciales maritimes 13

24 Ensemble, le crabe des neiges (53,4 %) et la crevette (34,9 %) représentaient plus de 88 % de la valeur des débarquements des communautés autochtones en Les autres espèces débarquées, tels le homard (3,5 %), le flétan du Groenland (2,7 %), l oursin (1,5 %), le crabe commun (1,0 %) et le pétoncle (1,0 %), étaient encore marginales, bien que leur part des débarquements ait augmenté significativement depuis Gr a p h i q u e 27 : Évolution des débarquements des communautés autochtones du Québec en valeur par nation, ,5 M$ Gr a p h i q u e 28 : Évolution des débarquements des communautés autochtones du Québec en valeur par espèce, ,5 M$ 17,1 M$ 16,3 M$ 16,6 M$ 16,4 M$ 17,1 M$ 6,5 M$ 16,3 M$ 16,6 M$ 16,4 M$ 4,6 M$ 6,6 M$ 3,0 M$ 5,0 M$ 11,9 M$ 9,4 M$ 0,4 M$ 0,1 M$ 0,2 M$ 0,5 M$ 2,4 M$ 1,6 M$ 1,6 M$ 13,4 M$ 17,9 M$ 4,6 M$ 3,7 M$ 12,1 M$ 13,2 M$ 9,0 M$ 11,8 M$ 11,3 M$ 4,8 M$ 5,1 M$ 3,0 M$ 3,1 M$ 0,4 M$ 0,1 M$ 0,2 M$ 0,5 M$ 6,6 M$ 4,6 M$ 1,7 M$ 1,8 M$ 2,5 M$ 4,3 M$ 11,9 M$ 3,8 M$ 7,1 M$ 5,1 M$ 10,4 M$ 13,9 M$ 3,8 M$ 10,4 M$ 12,1 M$ 3,9 M$ 6,5 M$ 5,0 M$ 10,0 M$ 5,7 M$ 8,8 M$ Micmacs et malécites Innus Crabe des neiges Crevette Homard Pétoncle Flétan du Groenland Crabe commun Oursins Autres Depuis 2002, les communautés micmaques et malécites, qui ont un accès accru aux pêches commerciales par rapport aux Innus grâce au jugement Marshall, étaient responsables de 76 % des débarquements autochtones québécois Les valeurs présentées sur les graphiques 27 et 28 incluent les débarquements effectués à l extérieur du Québec. L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

25 3 Ve n t e et t r a n s f o r m a t i o n des ressources halieutiques 3.1 Valeur de la production et nombre d emplois En 2008, l industrie de la transformation des ressources halieutiques du Québec maritime 17 était composée de 82 entreprises. Leur chiffre d affaires totalisait 253 M$ 18. Généralement, ces entreprises achètent directement des poissons et des fruits de mer auprès des pêcheurs, pour ensuite les revendre sur le marché local, national ou mondial. Un bon nombre d entre elles effectuent une première transformation (cuisson, congélation, salaison, emballage, etc.) avant de vendre leurs produits. La valeur ajoutée de l industrie de la transformation par rapport à l industrie de la capture était évaluée à 119 M$ en 2008, soit la différence entre la valeur de la production (253 M$) et la valeur des débarquements (134 M$). Gr a p h i q u e 29 : Valeur de la production des entreprises de transformation des ressources halieutiques du Québec maritime, Gr a p h i q u e 30 : Nombre d emplois dans l industrie de la transformation des ressources halieutiques du Québec maritime, M$ 46 M$ 61 M$ 127 M$ 276 M$ 54 M$ 75 M$ 146 M$ 233 M$ 46 M$ 54 M$ 133 M$ 189 M$ 179 M$ 41 M$ 38 M$ 100 M$ 42 M$ 45 M$ 102 M$ 214 M$ 44 M$ 52 M$ 117 M$ 262 M$ 53 M$ 80 M$ 130 M$ 238 M$ 58 M$ 66 M$ 114 M$ 299 M$ 59 M$ 75 M$ 165 M$ 278 M$ 59 M$ 60 M$ 159 M$ 329 M$ 76 M$ 62 M$ 191 M$ 279 M$ 256 M$ 253 M$ 255 M$ 80 M$ 48 M$ 151 M$ 73 M$ 48 M$ 135 M$ 72 M$ 57 M$ 126 M$ 71 M$ 49 M$ 133 M$ p p Gaspésie Bas-Saint-Laurent Côte-Nord Îles-de-la-Madeleine Gaspésie Bas-Saint-Laurent Côte-Nord Îles-de-la-Madeleine Alors qu on y débarquait 48 % de la valeur des captures de poissons et de fruits de mer du Québec, le secteur Gaspésie- Bas-Saint-Laurent comptait pour près de 53 % de toute la production de l industrie de la transformation. Sur la Côte-Nord et aux Îles-de-la-Madeleine, à l inverse, le secteur de la transformation occupait une part relativement moins importante que le secteur de la capture. En valeur, ces deux secteurs représentaient respectivement 22 % et 30 % des débarquements au Québec, alors que la part de leurs entreprises de transformation dans la production totale était de 19 % et 28 %. Une plus grande proximité par rapport aux principaux marchés, de même que la place de choix qu occupe l industrie de la crevette (dont la transformation génère une valeur ajoutée plus élevée que la plupart des autres espèces), sont quelques facteurs pouvant expliquer l importance relative de l industrie de la transformation dans le secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent. 17 Les entreprises de transformation considérées pour ce document sont situées au Québec maritime et elles achètent les poissons et fruits de mer directement des pêcheurs. 18 Les statistiques de production de 2008 sont préliminaires. 15

26 Suivant généralement la tendance observée dans le secteur de la capture, la production de produits marins au Québec a connu d importantes fluctuations au cours des quinze dernières années. En effet, après avoir presque doublé entre 1988 et 2004, passant de 172 M$ à 329 M$, le niveau de production a diminué de nouveau, pour se chiffrer à 253 M$ en C est le crabe des neiges, dont la production a varié entre 53 M$ et 151 M$ durant ces années ( ), qui explique la plus grande partie de ces fluctuations. La production des autres espèces a été, en comparaison, relativement stable. Tel qu illustré sur le graphique 31, la part du poisson de fond dans la production totale de produits marins du Québec a baissé de façon importante entre 1988 et 2008, passant de 36 % à 6 %. Ce déclin est attribuable à l effondrement des stocks, de même qu aux moratoires instaurés au début des années Durant la même période, le homard a vu sa part dans la production totale passer de 12 % à 32 %. Par ailleurs, le crabe des neiges, la crevette, les mollusques et les poissons pélagiques n ont pas augmenté leur part relative dans la production, bien qu ayant connu des hausses importantes en termes absolus dans certains cas. Gr a p h i q u e 31 : Production des entreprises de transformation des ressources halieutiques du Québec maritime par espèce, Gr a p h i q u e 32 : Nombre d emplois dans l industrie de la transformation des ressources halieutiques du Québec maritime par espèce, % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% p Crabe des neiges Homard Crevette Poissons de fond Mollusques Poissons pélagiques Crabe commun Autres Autres espèces 7,0% emplois emplois Maquereau 2,1% 93 emplois Pétoncle 2,3% Buccin 2,9% Crabe commun 5,0% Flétan du Groenland 5,0% 224 emplois 224 emplois Hareng 5,5% 247 emplois 297 emplois Morue 6,6% 472 emplois Homard 10,4% 746 emplois Crabe des neiges 37,0% Crevette 16,5% Québec maritime : 4520 emplois Le nombre d emplois dans le secteur de la transformation des produits marins s élevait à plus de en De ce nombre, on estime qu environ étaient attribuables à la transformation du crabe des neiges, 750 à la crevette et 470 au homard. En 2007, près de 50 % des emplois étaient situés dans le secteur Gaspésie Bas-Saint-Laurent, les deux autres secteurs maritimes se partageant la balance des emplois. Il est à noter que les statistiques sur le nombre d emplois représentent le nombre maximum de personnes employées au cours d une année et que la majorité de ces emplois sont saisonniers. 16 L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

27 3.2 Espèces transformées En 2007, l industrie de la transformation des ressources halieutiques du Québec maritime a produit pour 92,3 M$ de crabe des neiges. Cela en fait la principale espèce de ce secteur d activité, suivie du homard (74,5 M$) et de la crevette (47,8 M$). Ces trois espèces comptaient ensemble pour près de 85 % de la production. Tel qu illustré sur le graphique 33, la plupart des produits marins étaient vendus cuits et congelés (40 %) ou frais (33 %). Les plats cuisinés, les conserves ainsi que les produits fumés, salés ou marinés ne représentaient que 4,3 % de la production. Gr a p h i q u e 33 : Valeur et composition de la production dans les secteurs maritimes du Québec, 2007 Crabe des neiges 92,3 M$ Homard 74,5 M$ Crevette 47,8 M$ Poissons de fond 21,6 M$ Mollusques 7,1 M$ Hareng 4,8 M$ Crabe commun 4,0 M$ Maquereau Autres espèces 1,7 M$ 1,4 M$ Québec maritime : 255,1 millions $ Cuit et congelé Cuit Fumé Frais Salé ou saumuré En conserves Congelé en blocs ou autres Appâts Plats cuisinés ou marinages 3- Vente et transformation des ressources halieutiques 17

28 3.3 Les entreprises Parmi les 82 entreprises du secteur de la transformation du Québec maritime, les douze principales comptaient pour 62 % de la production et pour environ 53 % des emplois de l industrie. Le tableau suivant fournit des informations de base sur ces entreprises. Ta b l e au 1 : Les principales entreprises de transformation des ressources halieutiques du Québec maritime en 2007 Nom de l acheteur Communauté Secteur maritime Chiffre Nombre d affaires d emplois Madelimer 19 Grande-Entrée Îles-de-la-Madeleine + de 15 M$ + de 300 E. Gagnon & Fils Sainte-Thérèse-de-Gaspé Gaspésie BSL + de 15 M$ Les Fruits de Mer de l Est Matane Gaspésie BSL + de 15 M$ du Québec Unipêche M.D.M. Paspébiac Gaspésie BSL + de 15 M$ + de 300 Poissonnerie du Havre Havre-Saint-Pierre Côte-Nord 10 à 15 M$ Les Pêcheries Marinard Rivière-au-Renard Gaspésie BSL 10 à 15 M$ Poséidon Longue-Pointe-de-Mingan Côte-Nord 5 à 10 M$ - de 100 Crevettes du Nord L Anse-au-Griffon Gaspésie BSL 5 à 10 M$ Atlantique Les Pêcheries Gros-Cap 19 Cap-aux-Meules Îles-de-la-Madeleine 5 à 10 M$ Cape Dolphin. Grosse-Île Îles-de-la-Madeleine 5 à 10 M$ - de 100 Fisherman s Coop Crustacés Baie-Trinité Baie-Trinité Côte-Nord 5 à 10 M$ Pêcheries Norpro Havre-Aubert Îles-de-la-Madeleine 5 à 10 M$ Les 72 autres entreprises 96,9 M$ 2124 TOTAL 255,1 M$ Les entreprises Madelimer et Les Pêcheries Gros-Cap ont fusionné pour former l entreprise Cap sur Mer en L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

29 3.4 Destination des ventes Environ 55 % de la production québécoise du poisson et des fruits de mer était vendue sur le marché canadien en Cela représentait des ventes de 142,2 millions de dollars. Le reste de la production était exporté, principalement aux États-Unis (78,9 M$, 68 % des exportations), mais également en Europe (21,9 M$, 19 %), au Japon (13,7 M$, 12 %) et, dans une moindre mesure, en Chine (1,2 M$, 1 %). Gr a p h i q u e 34 : Destination des ventes de produits marins du Québec maritime par pays, 2007 Canada 55,0% Norvege 0,5% Autres 1,2% 142,2 M$ Italie 1,3% Royaume-Uni 1,7% Danemark 4,5% 3,4 M$ 4,3 M$ 11,6 M$ 13,7 M$ Japon 5,3% 78,9 M$ Ventes totales : 258,5 M$ États-Unis 30,5% 3- Vente et transformation des ressources halieutiques 19

30 Tel qu illustré sur les graphiques 35 et 36, la destination des ventes diffère grandement selon l espèce. Ainsi, plus de la moitié du crabe des neiges produit au Québec est vendu aux États-Unis (52 %), alors que le homard est vendu au Canada à 88 %. Pour la crevette, près de 40 % de la production est vendue au Canada et la différence est exportée en Europe (30,6 % des ventes) et aux États-Unis (26,1 %). Par ailleurs, plus de la moitié de la morue était exportée en Italie (33 % des ventes) et aux États-Unis (19 %). La plupart des autres espèces étaient vendues principalement au Canada, sauf le crabe commun, dont la moitié de la production était écoulée aux États-Unis. Gr a p h i q u e 35 : Destination des ventes de produits marins du Québec maritime par espèce, 2007 Crabe des neiges 35,6 % 51,9 % 12,4 % 92,4 M$ Homard Crevette Morue 87,6 % 12,3 % 75,1 M$ 38,9 % 26,1 % 22,2 % 8,2 % 52,2 M$ 10,1 M$ Flétan du Groenland 8,6 M$ Hareng 4,7 M$ Crabe commun 3,1 M$ Buccin 2,8 M$ Pétoncle 1,8 M$ Maquereau 1,5 M$ Canada États-Unis Japon Danemark Royaume-Uni Italie Norvège Chine Autres pays Gr a p h i q u e 36 : Valeur des ventes des produits marins du Québec maritime par pays de destination et par espèce, 2007 Millions de $ ,2 M$ 78,9 M$ 13,7 M$ 11,6 M$ 4,3 M$ 3,4 M$ 1,3 M$ 1,2 M$ 0,5 M$ Canada États-Unis Japon Danemark Royaume- Italie Norvege Chine Autres pays Uni Crabe des neiges Homard Crevette Poissons de fond Mollusques Poissons pélagiques Crabe commun Autres 20 L industrie de la pêche au Québec - Profil socio-économique 2009

Industrie de la pêche au Québec

Industrie de la pêche au Québec Industrie de la pêche au Québec Profil socio-économique 2004 Préparé par Direction régionale des politiques et de l économique Région du Québec INDUSTRIE DE LA PÊCHE AU QUÉBEC PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Figure 1 Figure 2 3 PORTRAIT DE LA POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Direction de la planification et de l information sur le marché du travail

Plus en détail

Laurentides. Portrait régional

Laurentides. Portrait régional Laurentides Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Statistiques fiscales des particuliers

Statistiques fiscales des particuliers Statistiques fiscales des particuliers ANNÉE D IMPOSITION 1996 Édition 1999 Quebec Avant-propos Ce document présente les statistiques fiscales en matière d impôt sur le revenu des particuliers pour l année

Plus en détail

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Démographie La communauté locale des Grands-Monts était composée

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL Portrait statistique présente un bref aperçu socio-économique de chacun des territoires de la. Il expose, à l aide de graphiques et de tableaux, les principales

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

Canada-Suisse. Alexandre Gauthier* Publication n o 2011-130-F Le 15 novembre 2011

Canada-Suisse. Alexandre Gauthier* Publication n o 2011-130-F Le 15 novembre 2011 Canada-Suisse Publication n o 211-13-F Le 15 novembre 211 Alexandre Gauthier* Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche parlementaires Canada-Suisse

Plus en détail

PÊCHES ET AQUACULTURE COMMERCIALES AU QUÉBEC EN UN COUP D OEIL

PÊCHES ET AQUACULTURE COMMERCIALES AU QUÉBEC EN UN COUP D OEIL PÊCHES ET AQUACULTURE COMMERCIALES AU QUÉBEC EN UN COUP D OEIL PORTRAIT STATISTIQUE ÉDITION 213 Pêches et aquaculture commerciales au Québec en un coup d œil Portrait statistique Édition 213 Pour information,

Plus en détail

Canada-Arabie saoudite

Canada-Arabie saoudite Canada-Arabie saoudite Publication n o 214-14-F Le 19 janvier 215 Alexandre Gauthier Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Revenu à la retraite et fiscalité Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall Composante du produit n o 75-001-X au catalogue de Statistique Canada L emploi et le revenu en perspective Article Jeux de hasard 2011 par Katherine Marshall 23 septembre 2011 Statistique Canada Statistics

Plus en détail

Projet de commercialisation du homard sur de nouveaux marchés. Une démarche initiée par le milieu pour faire face à la crise

Projet de commercialisation du homard sur de nouveaux marchés. Une démarche initiée par le milieu pour faire face à la crise Projet de commercialisation du homard sur de nouveaux marchés Une démarche initiée par le milieu pour faire face à la crise Un mot sur notre orpex : GIMXPORT Une équipe dynamique, présente dans le milieu

Plus en détail

ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003

ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003 PRB 05-40F ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003 Jean Dupuis Division de l économie Le 8 juin 2005 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION ET DE RECHERCHE

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

L ENERGIE Quebec. Édition 2002

L ENERGIE Quebec. Édition 2002 Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et

Plus en détail

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Mai 2011 APERÇU DU SECTEUR des caisses populaires et credit unions de l Ontario au 1T11 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Faits saillants financiers Page 5 États financiers sectoriels

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Canada-Vietnam. Pascal Tremblay. Publication n o 2014-60-F Le 22 juillet 2014

Canada-Vietnam. Pascal Tremblay. Publication n o 2014-60-F Le 22 juillet 2014 Canada-Vietnam Publication n o 214-6-F Le 22 juillet 214 Pascal Tremblay Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche parlementaires La Série

Plus en détail

Monographie. Monographie. Le homard

Monographie. Monographie. Le homard Monographie Monographie Le homard Ce document a été réalisé par le ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation Pour information, veuillez vous adresser à la : Direction des analyses

Plus en détail

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Frais bancaires Troisième rapport annuel 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Aperçu Cette année, le rapport annuel porte sur : 1. L attitude des Canadiens à l égard des frais bancaires

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Pêcherie des madragues pour le thon rouge au Maroc Aspect économique

Pêcherie des madragues pour le thon rouge au Maroc Aspect économique Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime Pêcherie des madragues pour le thon rouge au Maroc Aspect économique Tanger, le 24 Mai 2011 CONTEXTE

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 Symboles et abréviations % : pourcentage $ : en milliers de dollars ou moins M $ : en

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Russie Le commerce du poisson et des fruits de mer

Russie Le commerce du poisson et des fruits de mer Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES INDICATEURS DE MARCHÉ SEPTEMBRE 2012 Russie Le commerce du poisson et des fruits de mer Russie Le commerce du poisson et des fruits de mer SOMMAIRE DES

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION Logement Définitions Cet indicateur est calculé en divisant le nombre de ménages privés qui consacrent 30 % ou plus de leur

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

NOTE D INTERVENTION DE L

NOTE D INTERVENTION DE L NOTE D INTERVENTION DE L Numéro 40/Février 2015 Les fonds de travailleurs au Québec (Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN) offrent un RÉER qui est assorti d un crédit d impôt en plus de la déduction

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. 2 Taux d imposition

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

Canada-Belgique. Alexandre Gauthier Raphaël Guévin-Nicoloff. Publication n o 2011-123-F Le 25 novembre 2011

Canada-Belgique. Alexandre Gauthier Raphaël Guévin-Nicoloff. Publication n o 2011-123-F Le 25 novembre 2011 Canada-Belgique Publication n o 211-123-F Le 25 novembre 211 Alexandre Gauthier Raphaël Guévin-Nicoloff Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances

La revue financière. Publication du ministère des Finances Publication du ministère des Finances Faits saillants 2009 : excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars a été dégagé en février 2009, comparativement

Plus en détail

Le revenu de retraite est constitué de diverses

Le revenu de retraite est constitué de diverses Wendy Pyper Le revenu de retraite est constitué de diverses sources, appelées couramment les «trois piliers» (ministère des Finances Canada, 2003). Les sources publiques la Sécurité de la vieillesse et

Plus en détail

Le commerce des fruits de la mer au Japon

Le commerce des fruits de la mer au Japon Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES INDICATEURS DE MARCHÉ OCTOBRE 2009 Le commerce des fruits de la mer au Japon Le commerce des fruits de la mer au Japon RÉSUMÉ Le Japon constitue un marché

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec

Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec Lorna Jantzen en collaboration avec Fernando Mata Février, 2012 Recherche et Évaluation Les points de vue et les opinions exprimés dans le présent

Plus en détail

Article. Travail rémunéré. par Vincent Ferrao. Décembre 2010

Article. Travail rémunéré. par Vincent Ferrao. Décembre 2010 Composante du produit n o 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Travail rémunéré par Vincent Ferrao Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Publication du ministère des Finances Faits saillants 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars a été enregistré en décembre 2008, comparativement

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

Canada-Afrique du Sud

Canada-Afrique du Sud Canada-Afrique du Sud Publication n o 2014-43-F Le 12 juin 2014 Michaël Lambert-Racine Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de Sainte-Jeanne d Arc (C-16) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

NOTE D INFORMATION n 01 Janvier 2014

NOTE D INFORMATION n 01 Janvier 2014 DIRECTION DE L ÉVALUATION, DE LA PROSPECTIVE, ET DE LA PERFORMANCE DEPP NOTE D INFORMATION n 1 Janvier 214 La dépense par élève ou étudiant pour un parcours dans l enseignement scolaire ou supérieur en

Plus en détail

L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun

L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun N o 11-621-MIF au catalogue N o 024 ISSN: 1707-0511 ISBN: 0-662-79675-6 Document analytique Analyse en bref L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun par Patrice Martineau Division

Plus en détail

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à :

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Institut de la statistique du Québec 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 Téléphone : (418)

Plus en détail

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées N o 65-507-MIF au catalogue N o 005 ISSN: 1712-1353 ISBN: 0-662-79733-7 Document analytique Le commerce canadien en revue Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées par Carlo Rupnik

Plus en détail

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Mai 2013 Sous la coordination de : Julie Auclair Avec la collaboration

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans

Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Taux de décrochage (ou sorties ) et taux de diplomation après sept ans Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Séries sur l examen du renment s exploitations agricoles /Volume No. Les taux renment actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Introduction Ce bulletin présente nouvelles mesures

Plus en détail

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE MAI 2009 Portrait socio-économique régional de l Coordination de l édition Fréchette, conseiller en développement Recherche et rédaction Prisca Marcotte,

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

Direction de la recherche parlementaire

Direction de la recherche parlementaire Mini-bulletin MR-139F CONSEIL D EXAMEN DU PRIX DES MÉDICAMENTS BREVETÉS RAPPORT ANNUEL 1995 Margaret Smith Division du droit et du gouvernement Le 18 juillet 1996 Bibliothèque du Parlement Library of Parliament

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande N o 11 626 X au catalogue N o 018 ISSN 1927-5048 ISBN 978-1-100-99873-2 Document analytique Aperçus économiques La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande par Komal Bobal, Lydia Couture

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Portrait provincial des résultats des immigrants : Revenus d emploi de 2001 à 2008

Portrait provincial des résultats des immigrants : Revenus d emploi de 2001 à 2008 Documents de recherche de la BDIM 2008 Sommaire Rapport de base de la BDIM 2008 Portrait provincial des résultats des immigrants : Revenus d emploi de 2001 à 2008 Mars 2012 Documents de recherche de la

Plus en détail

Les variations dans les dettes et les actifs des familles canadiennes, 1999 à 2012

Les variations dans les dettes et les actifs des familles canadiennes, 1999 à 2012 N o 75-006-X au catalogue ISSN 2291-0859 Regards sur la société canadienne Les variations dans les dettes et les actifs des familles canadiennes, 1999 à 2012 par Sharanjit Uppal et Sébastien LaRochelle-Côté

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

Baisse de la part de marché de la bière

Baisse de la part de marché de la bière Contrôle et vente des boissons alcoolisées, pour l'exercice se terminant le 31 mars 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 4 mai 2015 Au cours de l'exercice se terminant le 31

Plus en détail

Profil de la pêche commerciale du poisson de fond. Région du Golfe

Profil de la pêche commerciale du poisson de fond. Région du Golfe Pêches et Océans Canada Fisheries and Oceans Canada Profil de la pêche commerciale du poisson de fond Région du Golfe Direction des politiques et des services économiques Région du Golfe Ministère des

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Assurance-emploi : mettons les changements à la poubelle

Assurance-emploi : mettons les changements à la poubelle Assurance-emploi : mettons les changements à la poubelle Document de discussion présenté lors de la rencontre entre le premier ministre David Alward et des représentantes et représentants des comités de

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

RAPPORT DE RECHERCHE DE L

RAPPORT DE RECHERCHE DE L RAPPORT DE RECHERCHE DE L NOVEMBRE 2011 L offre d emploi de langue minoritaire des institutions publiques au Québec et au Canada. Les secteurs de l enseignement, de la santé et des services sociaux et

Plus en détail

Le secteur bioalimentaire en Gaspésie Îles-de-la-Madeleine

Le secteur bioalimentaire en Gaspésie Îles-de-la-Madeleine Le secteur bioalimentaire en Gaspésie Îles-de-la-Madeleine Une diversité à découvrir! Carmen St-Denis, conseillère en transformation alimentaire Direction régionale de la Gaspésie Îles-de-la-Madeleine

Plus en détail

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Table des matières Faits saillants... 5 1) La rénovation, une composante importante du secteur de l habitation... 8 Graphique 1 : Répartition des

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

CAQ NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS. Données du mois de : Juillet 2015 SECTION 1 - LES SALAIRES SECTION 2 - LES EMPLOIS ET LES TRAVAILLEURS

CAQ NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS. Données du mois de : Juillet 2015 SECTION 1 - LES SALAIRES SECTION 2 - LES EMPLOIS ET LES TRAVAILLEURS NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS Cette note présente des données et analyses supplémentaires en lien avec la création d emplois. L objectif de cette note est de porter l analyse au-delà du nombre d emplois

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION État du marché du travail au Québec Bilan de l année 2014 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose,

Plus en détail